AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 VOUGHT F-8 CRUSADER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 20:55

VOUGHT F-8 CRUSADER
(ETATS-UNIS)


Vought F8U-1 (F-8A) Crusader du squadron VF-32 "Swordsmen" en vol. Les épéistes sont les premiers de l'US Navy à mettre en oeuvre l'appareil

AVANT PROPOS

Du Banshee au Cutlass : une brève histoire des chasseurs à réaction de l'US Navy

McDonnell F2H Banshee

McDonnell F2H Banshee en vol au dessus de la Corée

Si le premier avion à réaction de l'US Navy fût en réalité mixte (Ryan FR1 Fireball) et que le premier chasseur fût sous-motorisé et éphémère occupant des ponts des porte-avions (McDonnell FH-1 Phantom, soixante exemplaires en service de 1946 à 1949), le Banshee fût incontestablement avec le FJ-1 Fury le premier chasseur à réaction réellement opérationnel de l'US Navy.


Les pionniers : le Ryan FR-1 Fireball et le McDonnell FH-1 Phantom I


Même si il ne présentait pas de défauts majeurs, le FH-1 Phantom n'était de toute façon qu'un appareil de transition. Avant même le premier vol du premier avion à réaction embarqué américain, la firme McDonnell travailla sur un appareil plus performant, le McDonnell F2H Banshee.

Le premier vol du Banshee eut lieu le 11 janvier 1947. La marine américaine passa commande de 878 exemplaires en différentes versions (chasse, appui rapproché, chasse de nuit, reconnaissance)

Il fût utilisé également par la marine canadienne qui choisit l'appareil en 1953 après la fin de la production pour remplacer ses Hawker Sea Fury et les 39 appareils utilisés jusqu'en septembre 1962 furent des appareils ex-américains remis à niveau, l'US Navy ayant retiré cet appareil du service actif en 1959.

Caracteristiques Techniques du McDonnell F2H Banshee

Masse à vide : 5980kg Masse maximale au décollage : 11437kg Dimensions : envergure 12.73m longueur 14.68m hauteur 4.42m Motorisation : deux turboréacteurs Westinghouse J34-WE-36 de 1633 kilos de poussée chacun Performances : vitesse maximale au niveau de la mer : 933 km/h distance franchissable 1883km plafond pratique 14205m

Armement : 4 canons de 20mm Colt Mk16 avec un total de 940 coups. Bombes et roquettes sous les ailes et les Banshee canadiens mirent en oeuvre deux missiles Sidewinder à partir de 1959.


McDonnell F3H Demon

McDonnell F3H-2 Demon

A la fin des années quarante, les appareils à réaction terrestres sont bien plus performants que leurs équivalents embarqués (qui sont d'ailleurs rares à l'époque en raison de la difficulté à faire apponter de véritables «veaux» sur des plate-formes étroites et mouvantes).

Cette situation est insupportable pour l'US Navy qui demande un avion embarqué aussi performant et McDonnell propose le F3H baptisé Demon qui effectue son premier vol le 7 août 1951. Le F3H1 handicapé par des moteurs asmathiques gène le dévellopement de l'appareil et 29 des 56 F3H-1 sont remotorisés entre 1953 et 54 devenant des F3H-2 (qui effectue son premier vol le 11 janvier 1955).

Au final, l'US Navy reçoit 239 F3H-2 (F3B en 1962) , 95 F3H-2M (MF-3B missiles Sparrow) et 125 F3H-2N (F-3C) avec quatre missiles Sidewinder soit un total de 515 appareils qui servent jusqu'en 1965 après avoir équipé 21 squadrons.

Caractéristiques Techniques du McDonnell F3H Demon

Type : chasseur monoplace embarqué tout temps

Masse : à vide 9656kg maximale au décollage 15161kg

Dimensions : Envergure 10.77m Longueur 17.98m Hauteur 4.44m

Motorisation : un turboréacteur Allison J40 (F3H) ou J71 pour les autres, ce dernier moteur dévellopabt une puissance maximale de 6350 kgp pc

Performances : vitesse maximale en configuration lisse au niveau de la mer : 1170 km/h Distance franchissable 2205km plafond pratique 13000m

Armement : 4 canons de Mk12 de 20mm, quatre pylônes sous les ailes pour 2722kg de charge militaire


Douglas F4D-1 Skyray

Douglas F4D-1 de la VF-74

Le Skyray est le dernier chasseur conçu par la firme Douglas avec sa fusion avec McDonnell. Via l'opération Paperclip, les américains avaient récupéré des savants allemands et surtout de nombreux documents montrant l'avance allemande dans les recherches sur l'aviation à réaction.

Parmi ces travaux figurent ceux du professeur Alexandr Lippisch sur les avions à aile delta, travaux confiés à la Douglas Aircraft Company qui imagina un chasseur embarqué utilisa cette formule inovante.

Le projet qui allait déboucher sur le Skyray commence en 1947 mais ce n'est qu'en 1948 que le US Navy signe un contrat avec la firme pour construire deux prototypes d'un chasseur embarqué, le premier prototype effectuant son premier vol en janvier 1951.

Après des essais laborieux, le premier F4D-1 de série décolle pour la première fois en juin 1954 et les premiers appareils de série livrés en 1956 soit un dévellopement assez long ce qui explique en partie la carrière assez brève de l'appareil retiré du service en 1964.

Une version améliorée baptisée F5D Skylancer ne vit jamais le service opérationnel avec seulement quatre appareils produits sur une commande initiale de 58 appareils, commande annulée pour ne pas faire doublon avec le Crusader mais également de ne pas aboutir à un monopole de Douglas qui était déjà un gros fournisseur de la Navy (Skywarrior, Skyhawk.....).

Au total l'US Navy à reçut 420 F4D-1 Skyray auxquels s'ajoutent deux prototypes. Une commande de100 F4D-2 à été annulée et la version F4DN-2 à donné naissance au Skylancer.

Caractéristiques Techniques du Douglas F4D-1

Type : chasseur monoplace embarqué

Masse à vide 7268kg maximale au décollage 12300kg

Dimensions : envergure 10.21m hauteur 3.96m longueur 13.8m

Motorisation : un turboréacteur Pratt & Whitney J57-P-8 dévellopement 71 kN après postcombustion

Performances : vitesse maximale 1200 km/h distance franchissable 1900km en convoyage 1100km en combat plafond opérationnel 17000m

Armement : quatre canons Colt Mk12 dans les ailes avec un total 260 obus, des points d'attache sous les ailes pour des roquettes de 70mm, quatre missiles Sidewinder ou deux bombes de 907kg.


Douglas F3D Skyknight

Douglas F3D-2 Skyknight du squadron VMFN-513 au dessus de la Corée

Au milieu de la décennie quarante, les avions à hélice comme ceux à réactions ne pouvaient guère opérer par mauvais temps. Cela n'empêcha pas l'US Navy et la firme Douglas de signer le 3 avril 1946, un contrat pour le dévellopement d'un chasseur tout-temps embarqué.

Cela semble être une véritable gageure et pourtant le Douglas XF3D-1 effectue son premier vol moins de deux ans plus tard le 28 mars 1948. Baptisé Skyknight, l'appareil surnomé affectueusement «Willie the Whale» est produit d'abord à 28 exemplaires baptisés F3D-1 auxquels s'ajoutent 237 F3D-2 soit un total de 265 exemplaires.

Ce chiffre est plutôt faible à comparer avec d'autres appareils contemporains mais «Willie the Whale» peut s'enorgueillir d'être le premier avion à réaction à avoir abattu de nuit un appareil à réaction en l’occurrence un Yakovlev Yak 15 le 3 novembre 1952.

Rapidement dépassé comme chasseur, le F3D rebaptisé F-10A (F3D-1) et F-10B (F3D-2) à partir 1962 connu une nouvelle carrière comme avion de guerre électronique jusqu'en 1970 participant ainsi à la guerre du Vietnam sous les couleurs de l'USMC.

Caractéristiques Techniques du Douglas F3D-2 Skyknight

Type : chasseur tout-temps biplace embarqué

Masse : à vide 6813kg maximale au décollage 12151kg

Dimensions : Envergure 15.24m Longueur 13.85m Hauteur 4.90m

Motorisation : deux turboréacteurs Westinghouse J34-WE-36 de 15 kN chacun

Performances : vitesse maximale 852 km/h vitesse de croisière 731 km/h distance franchissable 2212km plafond opérationnel 11200m

Armement : quatre canons de 20mm Hispano Suiza M2 alimentés à 200 coups, quatre missiles Sparrow ou deux bombes de 900kg


Grumman F9F Panther

Gruman F9F Panther

L'un des appareils à réaction le plus célèbre de l'US Navy à cette époque est le Grumman F9F Panther qui effectua son premier vol le 21 novembre 1947. Produit à 1328 exemplaires en différentes versions, le premier avion à réaction de la firme de Bethpage se couvrit de gloire durant le conflit coréen où il servit comme chasseur diurne et comme avion d'attaque au sol.

Le Panther est retiré des unités de première ligne dès 1956 ce qui peut paraître rapide mais il faut se souvenir qu'à l'époque, l'aviation à réaction évolue extrêmement vite et un avion est pour ainsi dire dépassé dès sa mise en service.

Il est utilisé par la réserve et pour l'entrainement jusqu'en 1958 mais il n'est pas impossible que quelques Panther aient pu survivre jusqu'à l'orée des années soixante.

Caractéristiques Techniques du Grumman F9F-2 Panther

Masse : à vide 4220kg en charge 6456kg maximale au décollage 7462kg Dimensions : envergure 11.6m longueur 11.3m hauteur 3.8m Motorisation : un turboréacteur Pratt & Whitney J42-P-6/P-8 de 2270kg de poussée Performances : vitesse maximale 925 km/h distance franchissable 2100km plafond opérationnel 13600m Armement : 4 canons de 20mm Colt M2 alimentés à 760 obus. 907Kg de bombe ou de charge militaire comme 6 roquettes de 127mm


Le Panther entrait tout juste en service que l'US Navy lançait un programme limité de modernisation ou plutôt d'évolution lié aux premiers retours d'expérience du conflit coréen qui voit les américains se froter au Mig 15 munis d'ailes en flèche.

Le Cougar est une version à ailes en flêches du Panther qui connu sous le nom de F9F-6 effectue son premier vol le 20 septembre 1951. La mise au point est trop longue pour permettre à l'appareil de combattre en Corée, le premier squadron équipé, le VF-32 effectuant son premier déploiement à bord du Kearsarge du 1er juillet 1953 au 18 janvier 1954.

696 F9F-6 sont construits suivis par 168 F9F-7 équipés d'un moteur différent, 60 F9F-6P de reconnaissance, 601 F9F-8, 110 F9F-8P et 399 F9F-8T biplaces d'entrainement soit un total de 2136 appareils.

Le Cougar connait une carrière opérationnelle fort brève avec un retrait des unités de première ligne en 1958 pour le Pacifique et 1959 pour l'Atlantique. Il reste cependant utilisé dans les unités de réserve et pour l'entrainement jusqu'en février 1974, quatre biplaces servant au Vietnam.


Gruman F9F6 Cougar en vol

Caractéristiques Techniques du Grumman F9F-8 Cougar

Masse : à vide 5382kg au décollage 11232kg Dimensions : Envergure 10.52m Longueur : 12.85m Hauteur : 3.72m Motorisation : un turboréacteur Pratt & Whitney J48P-8 de 3289 kg de poussée

Performances : vitesse maximale au niveau de la mer 1033 km/h distance franchissable 1931km plafond pratique 12800m

Armement : 4 canons de 20mm dans le nez et 1814kg de charge sous la voilure (bombes, roquettes, réservoirs de napalm)


Grumman F11 Tiger

Grumman F11 Tiger en vol

Comme le Cougar, le Grumman F11 Tiger aurait du être un dérivé du Panther. Lancé sur fonds propres par Grumman, le Tiger devait être le «petit-fils» du Panther puisqu'un Cougar modifié pour dépasser Mach 1 mais les modifications furent tellement nombreuses que l'appareil se révéla totalement différent même si c'est sous la désignation XF9F-9 qu'il effectua son premier vol le 30 juillet 1954.

Redésigné F11F-1 Tiger en 1955, l'appareil commença à être livré en 1957, l'US Navy ayant commandé 457 exemplaires de cet appareil mais le Crusader ayant fait son apparition à la même époque, seuls 199 exemplaires furent produits jusqu'en 1959. Retiré du service dès 1961, il fût néanmoins utilisé par les Blue Angels jusqu'en 1969 et comme appareil d'entrainement jusqu'en 1967.

Caractéristiques Techniques du Grumman F11 Tiger

Masse à vide 6277kg maximale au décollage 10663kg Dimensions : envergure 9.6m longueur 14.3m hauteur 4m Motorisation : un turboréacteur Wright J65-W-18 de 7400 lbf (10500 lbf pc)

Performances : vitesse maximale Mach 1.1 vitesse de croisière 929 km/h distance franchissable 2050km plafond opérationnel 14900m

Armement : quatre canons de 20mm Colt Mk12 alimentés à 500 coups, quatre points d'appui pour des roquettes, des missiles air-air AIM-9 Sidewinder et des réservoirs supplémentaires

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)


Dernière édition par clausewitz le Mar 11 Déc 2012, 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 21:14

North American FJ Fury

North American FJ Fury

Avec le F2H Banshee, le North American Fury peut être considéré comme le premier chasseur à réaction embarqué de l'US Navy. L'appareil est étroitement dérivé du P-51 et marque une étape capitale de l'aviation avec la transition entre la propulsion par moteur à piston et la propulsion à réaction.

Le XFJ-1 effectua ainsi son premier vol le 11 septembre 1946 et avec une vitesse qui impressionne aujourd'hui (en ces temps de budgets de la défense réduits et des développements interminables), les premiers appareils de série sur une commande de trente sont livrés en octobre 1947 !

Cinq mois plus tard, le 10 mars 1948, le Fury effectua un cycle complet appontage et catapultage, démontrant l'absolue nécessite de la catapulte pour la mise en œuvre des jets à bord d'un pont plat et surtout de l'inadaptation des ponts droits.

Par un jeu de vases communicants, le FJ-1 Fury à la carrière éphémère (dès mai 1949, le squadron VF-51 le remplaça par des F9F-2 Panther) donna naissance au F-86 Sabre à ailes en flèches qui à son tour allait donner naissance à de nouvelles versions du Fury, les FJ-2, 3 et 4 qui étaient des versions embarquées du Sabre.

La genèse du FJ-2 est lié à la guerre de Corée. L' US Navy ayant constaté l'infériorité de ses chasseurs à aile droite face aux Mig-15, elle décida de s'équiper le plus rapidement possible de chasseurs embarqués similaires. Problème, les Vought F7U Cutlass et F9F8 Cougar étaient encore aux premiers stades de leur dévellopement et étaient loin d'être opérationnels.

Pour parer au plus pressé, l' US Navy via son BuAer demanda la navalisation du F86E Sabre sous le nom de FJ-2 en dépit du fait que navaliser un appareil terrestre est toujours une gageure. Signe de l'urgence, 300 (puis seulement 200) FJ-2 furent commandés avant même le vol du prototype.

Le XFJ-2B effectua son premier vol le 27 décembre 1951 mais ce n'était pas encore un véritable appareil embarqué. Il faudra attendre le vol des deux autres prototypes pour avoir une idée des capacités embarquées qui se révélérait largement perfectibles au cours des essais menés entre août et décembre 1952.

Le premier appareil de série effectua son premier vol le 22 novembre 1952 (train renforcé notamment) mais la priorité donnée au Sabre fit que peu de FJ-2 sortirent des chaines. Ayant pris du poid, l'appareil se révéla un chasseur embarqué largement perfectible qui fût donc utilisé par l'USMC à terre, les Leathernecks récupérant les 200 FJ-2 construits, l'US Navy préférant le Cougar.

Même au sein des unités des Marines, la carrière du FJ-2 se révéla très courte, l'appareil étant retiré du service des unités de première ligne dès 1956 et dès 1957, les unités de réserve feraillèrent leurs exemplaires.

Alors que le FJ-2 était en plein dévellopement, le bureau d'études North American étudia une version améliorée du Fury. Baptisée FJ-3, elle était propulsée par un turboréacteur Wright J65 qui était la version produite sous licence du Armstrong Siddeley Sapphire qui était 28% plus puissant que le J47 pour un poids plus faible.


North American FJ-3 Fury à l'appontage sur un Essex

389 exemplaires furent ainsi commandés en mars 1952, le premier appareil _un FJ-2 modifié_ effectua son premier vol le 3 juillet 1953. Les modifications étaient assez peu fisible avec néanmoins une entrée d'air élargie et à partir de 1955, des ailes plus longues ce qui améliora grandement la maniabilité et diminuait la vitesse l'appontage.

Les livraisons commencèrent en septembre 1954 et la mise en service de l'appareil eut lieu en mai 1955, un FJ-3 Fury étant le premier chasseur à apponter sur le porte-avions USS Forrestal (CVA-59) en 1956. En dépit de problèmes de motorisation, l'appareil se révéla suffisament satisfaisant pour que l'US Navy commande 149 appareils supplémentaires, le FJ-3 étant au final construits à 538 exemplaires qui servirent au sein de l'US Navy jusqu'en septembre 1962.

Caractéristiques Techniques du North American FJ-1 Fury
Type : chasseur monoplace embarqué

Masse à vide 4010kg en charge 6854kg

Dimensions : envergure 11.63m longueur 10.48m hauteur 4.52m

Motorisation : un turboréacteur Allison J35-A-2 de 17.8 kN

Performances : vitesse maximale 880 km/h à 2743m distance franchissable avec réservoirs supplémentaires) 2407km plafond opérationnel 9753m

Armement : six mitrailleuses de 12.7mm avec 1500 cartouches au total

-----------

Caractéristiques Techniques du North American FJ-2 Fury

Type : chasseur monoplace embarqué

Masse à vide 5353kg maximale au décollage 8523kg

Dimensions : envergure 11.31m longueur 11.45m hauteur 4.14m

Motorisation : un turboréacteur General Electric J47-GE-2 de 26.7 kN

Performances : vitesse maximale 1088 km/h au niveau de la mer distance franchissable 1593 km plafond opérationnel 14300m

Armement : 4 canons de 20mm


Vought F6U Pirate

Vought F6U-1 Pirate

Connue durant le second conflit mondial par son célébrissime F4U Corsair (surnomé «The Sweetheart of Okinawa» la fiancée d'Okinawa par son efficacité en appui-feu), la firme d'East Hartford (Connecticut) du comme bien d'autres s'adapter à l'évolution de la technologie aéronautique en se lançant dans l'aviation à réaction.

La firme Vought répondit donc à une spécification du BuAer datée du 5 septembre 1944 demanda un chasseur embarqué à réaction propulsé par le Westinghouse 24C (futur J34). Le contrat fût signé le 29 décembre 1944.

L'appareil baptisé V-340 et connu sous le nom de XF6U par l'US Navy était un petit appareil à ailes droites, entrées d'air latérales avec un train tricycle. Il se distinguait par une «peau» dans un alliage composite aliant du balsa entre deux couches d'aluminiun, l'armement étant composé de quatre canons de 20mm installés dans le nez avec 600 obus.

Baptisé Pirate, l'appareil effectua son premier vol le 2 octobre 1946 et les essais en vol révélèrent un certain nombre de problèmes aérodynamiques et de structures. Le moteur trop peu puissant donnait naissance à un appareil sous-motorisé. Résultat seulement 30 appareils (en plus des trois prototypes) furent construits, appareils à la carrière opérationnelle très limitée.

Caractéristiques Techniques du Vought F6U-1

Type : chasseur monoplace embarqué

Masse à vide 3320kg en charge 5850kg

Dimensions : envergure 10m longueur 11.46m hauteur 3.39m

Motorisation : un turboréacteur Westinghouse J34-WE-30A de 14 kN (18.78 kN pc)

Performances : vitesse maximale 959 km/h distance franchissable 1880 km plafond opérationnel 14100m

Armement : quatre canons de 20mm Colt M3 dans le nez alimentés à 600 coups


Vought F7U Cutlass

Vought F7U-3M Cutlass catapulté du USS Intrepid (CVA-11) en 1954

L'opération Paperclip fût extrêmement profitable pour la R&D américaine notamment dans le domaine aéronautique. La firme Vought récupéra ainsi les travaux de Messerschmitt et d'Arado sur les avions sans queue comme le Messerschmitt P1112.

Vought dévellopa ainsi le V-346, un appareil au fuselage court à ailes en flèche et double dérive, appareil novateur qui était connu par l'US Navy sous le nom de F7U. Les trois prototypes furent commandés en 1946 et le premier effectua son premier vol le 29 septembre 1948. Les essais ayant montré une sous-motorisation, il fût dès l'origine prévu deux versions améliorées du F7U-1, versions baptisées F7U-2 et 3.

La première unité à recevoir l'appareil fût le squadron VF-81 en avril 1954 et le dernier à recevoir le Cutlass (coutelas) fût le squadron VA-66 en novembre 1957.

Au final ce sont 271 appareils qui sont produits (3 prototypes XF7U-1, 14 F7U-1, 192 F7U-3, 12 F7U-3P et 98 F7U-3M dont 48 F7U-3 modifiés), la commande initiale étant de 811 appareils, les 271 appareils équipant 15 squadrons de chasse, d'attaque et d'expérimentation. Le Cutlass est retiré du service en 1959.

Caractéristiques Techniques du Vought F7U-3M Cutlass

Type : chasseur monoplace embarqué

Masse à vide 8260kg maximale au décollage 14353kg

Dimensions : envergure 12.1m longueur 12.59m hauteur 4.27m

Motorisation : deux turboréacteurs Westinghouse J46-WE-8B dévellopant 20 kN (27 kN pc) chacun

Performances : vitesse maximale 1122 km/h vitesse de croisière 907 km/h à 11796m distance franchissable au combat 1482 km plafond opérationnel 12375m

Armement : quatre canons de 20mm Colt M3 avec 180 coups 4 points d'appui pour les ailes avec 2500kg de charge le plus souvent des missiles Sparrow.


Un intercepteur supersonique embarqué pour la Navy

Une firme nommée Vought

En 1917 est créée à Astoria (Etat de New York), une firme nomée Lewins & Vought Corporation qui devient dès 1922, la Chance Vought Corporation quand l'un des confondateurs, Birdseye Lewis se retira de l'entreprise.

Un ancien ingénieur en chef de la compagnie Wright prénomé Chance M. Vought resta donc seul maitre à bord jusqu'à sa mort d'une scepticémie en 1930 ce qui ne l'empêcha pas d'implanter la firme comme l'un des principaux fournisseurs de la marine et de l'aviation américaine, notamment le Vought VE-7, le premier appareil à décoller et à apponter sur un porte-avions américain (1922).

En 1928, la firme est acquise par le groupe United Aircraft & Transport Corporation mais garda son identité comme Pratt & Whitney et Boeing.

En 1930, après la mort de son fondateur, la firme Vought déménagea à East Hartford (Connecticut), dépendant en 1934 de United Aircraft Corporation, un groupe issue de la division de United Aircraft & Transport Corporation.

En 1939, Vought déménagea à nouveau pour Stratford (Connecticut) où la firme fût associée à Sikorsky donna naissance à Vought-Sikorsky Aircraft et c'est sous cette forme que la firme dévellopa le célébrissime Vought F4U Corsair, Vought étant redevenu une division indépendante de UA en 1942.


Avant le Crusader, Chance-Vought réalisa une autre légende, le F4U Corsair

En 1949, la firme Vought déménagea à nouveau, installant son siège social à Dallas, l'une des usines utilisées par le groupe au cours du second conflit mondial, ce déménagement étant destiné à réduire les risques d'une destruction en cas d'attaque sur la côte est.

Cinq ans plus tard, en 1954, la compagnie quitta le giron de United Aircraft et devint la Chance Vought Aircraft Incorporated à l'époque où la firme commençai à produire et à livrer le Crusader et bientôt son dérivé, l'avion d'attaque Corsair II. Si le Crusader fût retiré du service au milieu des années soixante-dix, le Corsair II resta en service jusqu'en 1991, étant retiré du service après la Guerre du Golfe.

En 1962, James Ling racheta la firme Vought qui devint le conglomérat Ling-Temco-Vought (LTV), marqua le début de vingt ans de réorganisation, devenant en 1976 Vought Corporation puis en 1983, les activités aéronautiques et missiles furent divisés entre les divisions LTV Aerospace et Defense.

En 1992, enfin, la division aviation de LTV fût rachetée par la firme Northrop & Carlyle Group alors que les activités missiles de LTV étaient rachetées par Loral (qui depuis à intégré le groupe Lockeed Martin). Depuis Vought appartient au groupe Northrop Grumman sous le nom de Vought Aircraft Industries Incorporated

Dévellopement du «Mig Master»

Chance-Vought XF8U-1

En novembre 1951, l'USAF avait lancé un appel d'offres pour un intercepteur supersonique qui allait donner naissance au North American F-100 Super Sabre. L'US Navy voulant disposer d'un appareil similaire, le BuAer (Bureau of Aeronautics) lança le 19 août 1952, un appel d'offres (Request for Proposal RFP) pour un intercepteur embarqué supersonique.

Le BuAer demande un appareil extrêmement maniable (nous sommes en pleine guerre de Corée où les américains se battent contre des Mig extrêmement agiles), capable de monter très vite en altitude pour intercepter les bombardiers soviétiques voulant s'en prendre à la flotte (même si à l'époque ils n'étaient pas encore équipés de missiles).

Cela explique pourquoi il devait pouvoir être supersonique (Mach 1.2) tout en ayant une grande autonomie pour pouvoir intercepter loin de la flotte, les bombardiers à l'Etoile Rouge.

Le reste des demandes répondait au milieu si particulier de l'aviation embarquée : une vitesse d'appontage faible (pour permette son utilisation sur les Essex), des ailes repliables, une crosse d'appontage et les ferrures de catapultage.


Gruman F-11F Super Tiger

Plusieurs avionneurs proposèrent un candidat qu'il s'agisse de Grumman avec son Super Tiger (un F11F plus performant), North American avec le FJ-5 Super Fury (un F-100 navalisé) et McDonnell avec une version modernisée du F3H Demon.

Il s'agissait donc de dérivés d'appareils existants, une navalisation d'appareils terrestre ce qui était toujours délicat et compliqué. C'est peut être pourquoi Vought décida de choisir une autre approche en dévellopant un nouvel appareil ce qui peut être plus long mais qui évite un certain nombre de problèmes structurels liés à la navalisation.

Le bureau d'études sélectionna d'abord le moteur en l'occurence le Pratt & Whitney J57 Turbo Wasp, le même moteur qui allait équiper le Boeing 707 et le Douglas DC-Cool.

D'août 1952 à janvier 1953, cinq avant-projets baptisés V-380/381/382/383 et 384 furent presentés, le V-383 propulsé par le J-57 étant sélectionné, le moteur étant fiable, peu gourmand encarburant et puissant pour un poids suffisamment compatible avec un intercepteur.

Le Vought V-383 fût déclaré vainqueur de la compétition le 19 mai 1953 et trois semaines plus tard, le 29 juin, Vought reçut commande de trois prototypes pour les essais en vol, une maquette à l'échelle 1 pour mettre au point le processus de fabrication et des modèles réduits pour les essais statiques et en soufflerie. A cette occasion, le V-383 devint le XF8U-1.

En 1954, Vought étudia également quatre dérivés de son appareil, une version de reconnaissance photo, une version de chasse bombardement, une version d'attaque légère et une version tout temps, la seule la première version débouchant sur la production en série.

Le premier prototype baptisé officiellement BuNo 138899 et famillièrement «One-X» fût présenté au public le 22 février 1955 seulement vingt mois après la commande officielle ce qui avouez-le était assez rapide.

A cette époque, le deuxième prototype baptisé BuNo 138890 et famillièrement «Two-X» était en cours d'assemblage alors que la construction du troisième avait été annulée, la cellule sans moteur ni équipement interne, devant être utilisée pour les essais statistiques.

Envoyés en pièces détachés par avion et par camion sur la base d'Edwards (Californie), le premier prototype effectue des essais de roulage à partir du 18 mars 1955, le premier vol officiel du Crusader ayant lieu le 25 mars.

Le premier vol d'environ une heure fût un succès, le XF8U-1 atteignant la vitesse de Mach 1. En octobre 1960, à l'issue du programme d'essais, «One X» fût cédé au Smithsonian Institute alors que son compère «Two X» est ferraillé après 460 vols d'essais.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 21:40

CARRIERE OPERATIONNELLE (1) US NAVY ET USMC

Généralités, versions et unités équipées

Généralités

Vought F8U-1A Crusader du squadron VX-3 à bord du USS Franklin D. Roosevelt (CVA-42) en avril 1957

Les essais se déroulant sans problèmes, le premier appareil de série sort de l'usine de Dallas le 20 septembre 1955, étant affecté au squadron VX-3 de Patuxent River (Maryland) pour l'entrainement des premiers équipages et leur qualification sur porte-avions qui se déroulèrent à bord du USS Forrestal (CVA-59) en avril 1956.


Le USS Forrestal (CVA-59) à la mer le 29 août 1959 avec des Crusader sur le pont d'envol


Vought F8U-1 Crusader

La première unité de l'US Navy équipée fût le squadron VF-32 «Swordsmen» qui reçut ses appareils en mars 1957, étant embarquée à bord du USS Saratoga (CVA-60) alors que le premier squadron de l'USMC équipé du «Croisé» est le squadron VMF-122 qui reçoit ces appareils en décembre 1957, étant basé à Beaufort en Caroline du Sud quand il n'était pas embarqué à bord du USS Independence (CVA-62).

Premier intercepteur supersonique embarqué de l'US Navy, le Crusader fût aussi un avion de record, remportant de nombreux trophées aéronautiques. Le 21 août 1956, un Crusader battit le record des 1000 miles par heure en atteignant la vitesse de 1633 km/h soit 320 km/h de plus que le record détenu par un F-100C Super Sabre de l'USAF.

Moins d'un an plus tard, le 6 juin 1957, deux F8U-1 du squadron VX-3 furent catapultés par le USS Bon Homme Richard (CVA-31) croisant au large de la Californie, traversèrent le continent américain avec un unique ravitaillement puis se posèrent sur le USS Saratoga (CVA-60) croisant dans l'Atlantique après un vol de 28 minutes.

Si ce record n'est pas homologué, le suivant lui l'est. Dans le cadre du «Project Bullet», un F8U-1P piloté par le major (USMC) John H. Glenn (le futur astronaute) décolla le 16 juillet 1957 de Los Alamitos (Californie) pour rallier New York après 3h22 de vol dont une partie à vitesse supersonique.

Le Crusader s'illustra aussi d'une façon particulière le 2 août 1960 quand un Crusader du squadron VF-11 décolla, vola et atterit en Italie avec les ailes repliables ce qui démontre la conception de la machine d'autant que cet «exploit» se renouvela à six reprises dont une fois avec un Crusader armé.

1261 Crusader furent produits jusqu'au 25 janvier 1965, les derniers appareils en question étant les 42 Crusader destinés à l'Aéronavale, l'US Navy ayant elle reçut son dernier appareil en septembre 1964.

Les 1216 appareils commadés et livrés à l'US Navy se repartissent en plusieurs versions, 317 F8U-1 (futurs F-8A en 1962) furent suivis par 130 F8U-1E (futurs F-8B) avec des possibilités tous temps, 144 F8U-1P (RF-8A) de reconnaissance, 187 F8U-2 (F-8C) et F8U-2N (F-8D) de chasse de nuit, 286 F8U-2NE (F-8E) et un F8U-1T (TF-8A) biplace. 448 d'entre-eux seront modernisés en versions baptisés RF-8G, F-8L, F-8K,F-8H et F-8J.

L'apogée de la carrière du Crusader est atteinte en 1967. Alors que le «Mig Master» équipait trente squadron de l'US Navy et des Marines plus vingt de la réserve. Cetta apogée fût suivie peu après de son retrait des unités de première ligne.

La raison principale est le désengagement américain du Vietnam et pour corollaire le désarmement des Essex sur lequel il servait de chasseur de défense aérienne, les vétérans du second conflit mondial ne pouvant mettre en oeuvre le F-4 Phantom II.

Le dernier pilote qualifié sur Crusader fût formé en août 1975 et neuf mois plus tard, en mai 1976, l'US Navy retiré du service son dernier Crusader de chasse. Seule la version de reconnaissance resta en ligne jusqu'en mars 1987 quand il fût son tour retiré du service actif, marquant la fin de la carrière du Crusader.

Versions

F8U-1/F-8A «Crusader I»

Cette première version de série devait être produite à l'origine à 448 exemplaires mais au final seulement 318 appareils sont produits entre 1956 et 1958. A partir du cinquantième appareil, les F8U-1 reçoivent un système de ravitaillement en vol et le siège éjectable Vought est remplacé par un modèle Martin Baker.

F8U-1E/F-8B «Crusader I»

Le reliquat de la commande initiale soit 130 appareils concerna une version améliorée du Crusader équipée d'un radar de recherche Magnavox AN/APS 67 qui dcnnait à ces appareils une certaine capacité tout temps. Cette version effectua son premier vol le 3 septembre 1958 et possedait le même moteur, le même armement et les même performances que la version précédente.

F8U-2/F-8C «Crusader II»

Équipée d'un réacteur plus puissant, muni d'améliorations aérodynamiques, cette version dont le premier exemplaire vola le 20 août 1958 possédait des performances remarquables, sa vitesse maximale étant cependant limitée à Mach 1.7. Elle possédait une avionique améliorée. Les premiers appareils de cette version entrèrent en service au début de 1959.

F8U-2N/F-8D «Crusader II»

Cette version est la plus performante du Crusader notamment grâce au turboréacteur J57-P-20 qui dévellopait 8200kg de poussée avec postcombustion (le J57 d'origine ne développait que 7500kg) ce qui lui permettait d'atteindre la vitesse de Mach 1.97.

C'était également la première version tout-temps avec un radar Magnavox AN/APQ-83. Pouvant embarquer quatre missiles Sidewinder, il pu ainsi se délester du panier à roquettes des premières versions. 152 exemplaires furent produits entre 1960 et 1962, le premier F-8D décollant pour la première fois le 16 février 1960, équipant dès le mois de juin le squadron VF-111.

F8U-2NE/F-8E «Crusader II»

Vought F-8E Crusader du squadron VF-191 en juillet 1967

Le F-8E (désignation commune à tous les services américains depuis 1962) est la dernière version de série du Crusader avant la fermeture de la ligne d'assemblage. 286 exemplaires furent produits avec un radôme plus long, deux points d'emport sous les ailes et des systèmes électroniques supplémentaires comme un détecteur infrarouge et le système de guidage du missile Bullpup.

F8U-2NE (FN)/ F-8E (FN)

Vought F-8E (FN)

Si deux pays s'équipèrent de Crusader, la France fût la seule à avoir une version spécifiquement adaptée à ses besoins.
La raison est simple : le Crusader adapté aux porte-avions américains l'était moins aux «petits» porte-avions français. Vought adapta la voilure et les volets hypersustantateurs pour réduire la vitesse d'approche et la distance d'appontage.

La commande initiale de 44 exemplaires fût ensuite réduite à 42 appareils, la livraison du dernier «French Crusader» le 25 janvier 1965 mettant à terme à dix ans de production du Crusader.

F8U-1P (RF-8A)

Vought RF-8A du squadron VFP-63

Dès l'origine, une version de reconnaissance photographique du Crusader à été prévue et planifiée, le prototype de cette version (le 32ème Crusader de série modifié) effectuant son premier vol le 17 décembre 1956, 144 appareils furent construits, appareils qui connurent leur baptême de feu durant la crise des missiles de Cuba à l'automne 1962.

Le Crusader prend un coup de jeune

Vought F-8J Crusader du squadron VF-211

A une époque où l'aviation évolue très rapidement, pas étonnant que le Crusader ait bénéficié entre 1965 et 1970 d'une modernisation pour lui permettre de tenir son rang face à de nouveaux avions.

Cinq des sept versions vont être modernisés par la Vought Division de Ling Temco Vought (LTV)

La désignation F-8H concerne 89 F-8D munis d'un réacteur plus puissant, du train renforcé hérité du Corsair II, la cellule et la voilure sont renforcés, des points d'emports sous les ailes pour donner à l'avion une capacité d'attaque au sol. Le premier F-8H vola le 17 juillet1967, 25 d'entre-eux étant ultérieurement cédés aux Philippines sous le nom de F-8P.

La désignation F-8J concerne 135 F-8E modernisés en 1968-69 avec l'installation d'un réacteur plus puissant, un fuselage allongé et renforcé, un système hypersustentateur identique aux «Crouze», un nouveau radar, deux points d'emport supplémentaires sous la voilure pour donner au Crusader une capacité limitée d'attaque au sol. Le premier vola le 31 janvier 1968.

La désignation F-8K à été attribuée à 87 F-8C munis d'un train renforcé (en fait celui du Corsair II), d'une voilure et d'une cellule remise à neuf, d'une nouvelle avionique, de l'avionique du F-8E. Le réacteur et le radar d'origine étaient conservés et deux points d'emport supplémentaires installés sous la voilure. La plupart de ces appareils ont été utilisés par la réserve.

Sont connus sous le nom de F-8L, 61 F-8B modernisés qui reprenaient les améliorations introduites sur les autres versions modernisées exception faite des quilles ventrales. Au cours du processus de modernisation, l'avionique fût modifié pour faciliter les opérations de nuit. Les F-8L furent essentiellement utilisés pour l'entrainement, certains transformés en DF-8L devenant des avions de commandement de drones.

La version F-8M aurait du concerner des F-8A modernisés mais l'US Navy refusa la modernisation de ces avions et la désignation F-8M fût donc morte née.

La désignation RF-8G s'applique sans surprise à 73 RF-8A modernisés, les cinquante-trois premiers l'ayant été entre 1965 et 1967, les vingt derniers entre 1968 et 1970. Le processus de modernisation est semblable aux versions de chasse avec un moteur plus puissant, une cellule et un train renforcée, une avionique de navigation et de mission modernisée. Le premier RF-8G effectua son premier vol le 31 août 1965.
Quelques Crusader furent également utilisés pour des missions de servitudes qu'il s'agisse de piloter (DF-8A et DF-8L) ou de servir de drones (deux F-8A furent transformés en QF-8A et quarante-cinq F-8A en DF-8F).

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 22:12

Unités équipées

Squadrons de chasse de l'US Navy :

VF-11 «Red Rippers»

Anciennement VF-43, ce squadron reçoit en février 1959 quatorze F8U-1 sur la base Cecil Field en Floride, effectuant sa qualification embarquée sur le USS Independence (CVA-62) du 27 avril au 29 juin 1959 avant de suivre les déploiements méditerranéens du USS Franklin D. Roosevelt (CVA-42) (Je renvoie pour cela à mon article sur les porte-avions de classe Midway).

Le 8 février 1962, le VF-11 troque ses F8U-1 contre des F8U-2NE (F-8E), étant la première unité de la flotte de l'Atlantique à mettre en oeuvre cet appareil.

En janvier 1966, les F-8E sont remplacés par des F-8D mais dès le mois de juillet, le squadron entame sa transformation sur une autre légende de la guerre du Vietnam, le McDonnell F-4B Phantom II. Ce changement d'équipement étant lié à un changement de base, le squadron s'installant sur la base d'Oceana en Virginie.

VF-13 «Night Cappers»

Le squadron VF-13 servait à bord du USS Shangri-La (CVA-38)

Basée à Cecil Field (Floride), cette unité est encore équipée de McDonnell F3H Demon quant elle entame sa transformation sur F-8E à partir du 2 juillet 1964. Embarqué sur le USS Shangri-La (CVA-38), il participe au déploiement méditerranéen de ce dernier du 15 février au 20 septembre 1965. Dès le mois de juillet 1966, ce squadron troque ses F-8E contre des F-8D. Il est de nouveau en Méditerranée avec le CVA-38 du 29 septembre 1966 au 20 mai 1967.

Décidément d'humeur volage, le squadron VF-13 remplace ses F-8D par des F-8C en mai 1967 avant de repartir en Méditerranée, toujours à bord du CVA-38 du 15 novembre 1967 au 4 août 1968.

Elle termine sa carrière sur Crusader avec le F-8H et une croisière en Méditerranée du 7 janvier au 29 juillet 1969. Le squadron est dissous le 1er octobre 1969.

VF 24 «Checkertails»

C'est sous le numéro VF-211 que l'unité basée à Moffett Field (Californie) reçoit ses premiers Crusader dans la version initiale F8U-1. En mars 1959, le squadron VF-211 devient le squadron VF-24, toujours basé à Moffett Field avec pour bâtiment-base, le porte-avions d'attaque USS Midway (CVA-41) avec lequel il est déployé dans le Pacifique occidental (nous dirons Extrême Orient) du 15 août 1959 au 25 mars 1960
En mars 1960, le squadron est transformé sur F8U-2 (F-8C)avant de retourner en Extrême Orient toujours à bord du USS Midway du 15 février au 28 septembre 1961. Le squadron VF-24 effectue une dernière croisière à bord du CVA-41 du 6 avril au 20 octobre 1962.

C'est à bord du USS Hancock (CVA-19) que le VF-24 effectue deux déploiements au Vietnam, le troisième étant effectué à bord du USS Bon Homme Richard (CVA-31), le quatrième, le cinquième et le sixième à nouveau à bord du Hancock avec cette fois des F-8H (pour les deux premiers) et des F-8J pour le sixième. La septième et la huitième seront également réalisées à bord du Hancock. (plus de détails dans la partie consacrée au conflit vietnamien).

Au total, le squadron VF-24 en huit déploiements au Vietnam va perdre quinze Crusader soit au combat soit par accident. En juillet 1966, les F-8D de la VC-5 sont transférés à l'unité qui lui remet des F-8C.

Après une ultime croisière en Extrême Orient à bord du Hancock du 18 mars au 20 octobre 1975, le squadron VF-24 abandonne à son retour aux Etats Unis ses Crusader pour une autre future légende de l'aéronavale américaine, le Grumman F-14A Tomcat, alors jeune premier plein de fougue.

VF-26/111 «Sundowners»

Vought F-8C du squadron VF-111 à bord de l'USS Oriskany (CVA-34) en 1967

En mars 1961, le squadron VF-111 basé à Miramar (Californie) abandonne ses Grumman F-11F Tiger pour des F8U-2N (F-8D), devenant le premier squadron de l'US Navy à mettre en oeuvre cette version du «Crouze». Du 1er au 17 septembre 1964, ce squadron embarqué à bord du Kitty Hawk est redésigné VF-26 avant de reprendre sa dénomination initiale.

La VF-111 effectue deux déploiements en Extrême Orient, à chaque fois à bord du USS Kitty Hawk (CVA-63), la première du 13 septembre 1962 au 2 avril 1963 et la seconde du 17 octobre 1963 au 20 juillet 1964.

Ce squadron effectua au total sept déploiements au Vietnam entre mars 1965 et décembre 1970, perdant un total de dix-sept appareils par accident ou du fait de l'ennemi. Le premier à lieu à bord du Midway, le second à bord de l'Oriskany, le troisième à bord de l'Intrepid, le quatrième à bord de l'Oriskany, le cinquième à bord de l'Intrepid, le sixième à bord du Ticonderoga et la septième à bord du Shangri-La. Le squadron VF-111 est transformé en 1971 sur McDonnell Douglas F-4B Phantom II.

VF-32 «Swordsmen»

Vought F8U-1 de la VF-32 en vol en 1958

Cette unité basée à Cecil Field (Floride) à pour titre de gloire d'être le premier squadron opérationnel sur Crusader en l'occurence le 2 mars 1957. l'apprentissage fût douloureux avec la perte de sept appareils rien que pour l'année 1957 dont un accident mortel.

Après une première croisière avec des F8U-1 en Méditerranée à bord du Saratoga (CVA-60) du 1er février au 1er octobre 1958 (déploiement au cours duquel l'unité fût engagée au dessus du Liban), l'unité reçoit des F8U-1E (F-8B), un temps le F-8A et le F-8B cohabitent au sein de l'unité.
Les «épéistes» retournent en Méditerranée à bord de Sister Sara du 15 août 1959 au 26 février 1960 puis participent à un déploiement «Atlantique Nord/Méditerranée» du Saratoga du 22 août 1960 au 26 février 1961.

Du 28 novembre 1961 au 12 mai 1962, le squadron VF-32 est déployé en Méditerranée à bord du Saratoga (qui effectue là son quatrième détachement au sein de la 6ème flotte) et dans le cadre de ce déploiement, le 16 mars 1962, deux appareils de l'unité appontent et sont catapultés du Clemenceau dans le cadre des essais de la marine nationale pour une éventuelle acquisition qui se concrétisera.

En août 1962, l'unité reçoit des F-8D qui vont équiper l'unité jusqu'en juillet 1965 quand au retour d'une croisière en Méditerranée, «les épéistes» rejoignent leur nouvelle base d'Oceana en Virginie où ils vont prendre en main une nouvelle monture, le F-4 Phantom II.

Durant ces trois années, l'unité va participer depuis la terre à la crise des missiles de Cuba, escortant les RF-8A de reconnaissance mais également à deux déploiements en Méditerranée _à chaque fois à bord du USS Saratoga (CVA-60)_ , la première du 29 mars au 25 octobre 1963 et la seconde du 28 novembre 1964 au 12 juillet 1965.

VF-33 «Tarsiers»

Vought F-8E Crusader du squadron VF-33 sur le USS Enterprise (CVAN-33)

En février 1961, l'unité jusqu'ici équipée de Grumman Tiger reçoit des F8U-1E, restant sur sa base d'Oceana. Après un premier déploiement à bord de l'Intrepid du 3 août 1961 au 1er mars 1962, le squadron reçoit des F8U-2NE (F-8E) et est transferée à bord du USS Enterprise (CVN-65), participant notamment à l'opération Sea Orbit. En novembre 1964, l'unité est transformée sur F-4B Phantom II.

VF-51 «Screaming Eagle»

Basé à Miramar (Californie), l'unité équipée de Douglas F4D-1 Skyray reçoit ses F8U-1 Crusader en octobre 1960. Embarqué à bord du Ticonderoga, ce squadron effectue son premier déploiement en Extrême Orient avec sa nouvelle monture du 10 mai 1961 au 15 janvier 1962.
Elle reçoit ensuite des F-8E, se qualifiant sur ce nouvel appareil à bord du Ranger avant de connaître les joies du déploiement opérationnel à bord du Constellation (25 juillet au 16 septembre 1962) et du Ticonderoga (3 janvier au 15 juillet 1963), dernière croisière du temps de paix.

Les deux premiers déploiements au Vietnam sont effectués à bord du Ticonderoga et le troisième à bord du Hancock Le quatrième déploiement voit l'unité utiliser des F-8H à bord du USS Bon Homme Richard. Les deux dernières croisières effectuées à bord du même porte-avions voit l'unité utiliser le F-8J. Au retour de cette croisière en novembre 1970, l'unité est transformée sur F-4B Phantom II.

VF 141/VF-53 «Iron Angels»

Alors connue sous le numéro de VF-141, cette unité basée à Miramar remplace en mai 1962 ses McDonnell F3H Demon par des F-8E et après entrainement à bord du Constellation, est renumérotée VF-53 le 15 octobre 1963.

Le premier déploiement de l'unité au Vietnam le voit participer depuis le Constellation à l'Incident du Golfe du Tonkin, un appareil étant perdu par accident. Le deuxième déploiement est effectué depuis le Ticonderoga alors que le troisième est mené depuis le Hancock tout comme d'ailleurs le quatrième.

Après avoir reçut des F-8J, les «Anges d'Acier» effectuent un cinquième déploiement au Vietnam, cette fois à bord du Bon Homme Richard, le sixième déploiement ayant lieu également à bord de ce porte-avions. Retrouvant Miramar le 12 novembre 1970, le squadron VF-53 est dissous le 29 janvier 1971.

VF-62 «Boomerang»

C'est le 1er mars 1960 que ce squadron basé à Cecil Field en Floride est transformé sur F8U-1 Crusader, la qualification embarquée se faisant sur le Shangri La (CVA-38).

Il effectue plusieurs déploiements en Europe et en Méditerranée, le premier ayant lieu à bord du CVA-38 du 6 septembre au 22 octobre 1960. Après un déploiement sur la base aéronavale de Rota (Espagne) du 2 février au 1er juin 1961, le squadron VF-62 rembarque à bord du Shangri-La pour patrouiller au large de la République dominicaine jusqu'à la fin du moins d'août. Il participe ensuite à la crise des missiles de Cuba, embarquant sur le Lexington et le Shangri-La.

En juin 1963, il troque ses F-8B contre des F-8E avec lesquels il va effectuer deux croisières en Méditerranée, toujours à bord du Shangri-La, la première du 1er octobre 1963 au 23 mai 1964 et la seconde du 10 février au 20 septembre 1965.

A son retour aux Etats Unis, l'unité remplace ses F-8E par des F-8D avec lesquels l'unité va effectuer trois déploiements opérationnels au sein de la sixième flotte sur le USS Shangri-La (CVA-38), le premier du 29 septembre 1966 au 20 mai 1967 (au cours de laquelle deux appareils entrent en collision mais les pilotes s'éjectent et son récupérés), le second du 15 novembre 1967 au 4 août 1968 et le troisième du 7 janvier au 29 juillet 1969.

Le squadron VF-62 est dissous le 1er octobre 1969.

VF-84 «Jolly Rogers»

Au printemps 1959, ce squadron basé à Oceana en Virginie est équipé de FJ-3 Fury. Le 15 avril 1959, il reçoit le personnel de la VF-61 récemment dissoute. Elle est alors transformée sur F8U-2 (F-8C). Cette unité réalise trois croisières en Méditerranée et participe à la crise des missiles à chaque fois à bord de l'Independence.

La première croisière à bord du CVA-62 au sein de la 6ème flotte à lieu du 4 août 1960 au 3 mars 1961, la seconde du 4 août au 19 décembre 1961 et la troisième du 19 avril au 27 août 1962. C'est donc ensuite la participation des «Crouze» de l'unité à la crise des missiles à Cuba.
Après une ultime croisière en Méditerranée à bord de l'Independence du 6 août 1963 au 4 mars 1964, le squadron VF-84 est transformé sur F-4 Phantom II.

VF-91/VF-194 «Red Lightnings»

Vought F-8J Crusader du squadron VF-194 en 1969

En décembre 1958, ce squadron de chasse basé à Miramar près de San Diego commence sa transformation sur Crusader, recevant la première version F8U-1. Cependant moins d'un an plus tard, en septembre 1959, ces appareils sont remplacés par des F8U-2.
C'est donc avec ces appareils que l'unité est déployée en Extrême Orient avec le Ranger et ce à deux reprises, la première du 6 février au 30 août 1960 et la seconde du 11 août 1961 au 8 mars 1962.

Au cours de la troisième croisière en Extrême Orient à bord du Ranger (9 novembre 1962 au 14 janvier 1963), le 1er janvier 1963, le VF-91 devient le VF-194. C'est sous ce nouveau nom que l'unité va effectuer ses deux premiers déploiements au Vietnam, à chaque fois à bord du Bon Homme Richard, le premier du 31 août au 8 octobre 1964 et le second du 21 avril 1965 au 13 janvier 1966.

Les «éclairs rouges» retournent au Vietnam sur le Ticonderoga pour deux déploiements, les n°3 et n°4 qui sont les derniers menés avec des F-8E qui sont remplacés en avril 1969 par des F-8J avec lesquels l'unité _désormais déployée à bord du USS Oriskany (CVA-34)_ va effectuer quatre déploiements opérationnels.

Le squadron VF-194 effectua ensuite deux nouvelles croisières de temps de paix en Extrême Orient (18 octobre 1973 au 4 juin 1974 et du 16 septembre 1975 au 3 mars 1976) et à l'issue de la seconde achevée le 3 mars 1976, le squadron VF-194 est transformée du F-4J Phantom II.

VF-103 «Sluggers»

Vought F8U-1 Crusader du squadron VF-103 embarqué sur le Forrestal

Fin 1957, ce squadron basé à Cecil Field en Floride remplace ses Grumman F9F-8 Cougar par des Crusader, cette unité ayant le Forrestal comme porte-avions d'attache. Dès juin 1959, elle remplace ses Crusader de première génération par des F8U-2, ce changement de matériel s'accompagnant d'un changement de base, Oceana remplaçant Cecil Field, les Sluggers restant embarqués sur le Forrestal.

Sur le premier «superporte-avions» américain, l'unité va effectuer quatre déploiements au sein de la 6ème flotte, le premier du 2 septembre 1958 au 12 mars 1959, le second du 28 janvier au 31 août 1960, le troisième du 9 février au 25 août 1961 et le quatrième du 3 août 1962 au 2 mars 1963

A l'été 1963, les F-8C sont remplacés par des F-8E plus performants qui vont effectuer la dernière croisière de l'unité avec cet appareil (10 juillet 1964 au 13 mars 1965) puisqu'à son retour aux Etats Unis, l'unité est transformée sur F-4B Phantom II.

VF-132 «Peg Leg Petes»

Contrairement aux squadrons précédemment citées, le VF-132 voit le jour avec des F8U-2N (F-8D) le 21 août 1961 sur la base aéronavale de Cecil Field (Floride), embarquant au sein du CVG-13 à bord du porte-avions d'attaque USS Independence (CVA-62) puis à bord du USS Constellation (CVA-64). Ce squadron à une durée de vie fort brève puisqu'il est dissous dès le 1er octobre 1962.

VF-142 «Fighting Falcons»

En septembre 1957, cette unité de chasse basée à Miramar remplace ses FJ-3 Fury par des Vought F8U-1 Crusader. Après sa qualification à bord du Midway au cours desquelles elle perd un appareil, le squadron embarque sur le USS Ranger (CVA-61).

Dès septembre 1959, elle remplace ses F8U-1 par des F8U-2, embarquant ensuite à bord du USS Oriskany (CVA-34) jusqu'en juin 1961 quand elle cède ses appareils au squadron VMF-323 avant d'être transformée sur F-4H Phantom.

VF-154 «Grand Slammers» & «Black Knights»

En avril 1957, cette unité de chasse basée à Moffett Field (Californie) devient la première unité de la flotte du Pacifique à recevoir le Crusader en remplacement de ses FJ-3 Fury. En mai 1961, elle quitte Moffett Field pour Miramar, remplaçant peu après ses F8U-1 par des F8U-2.

En 1963, les «Grand Slammers» deviennent «Black Knights» et comme nombre d'unités de Crusader, il va participer à la guerre du Vietnam, effectuant un seul déploiement sur Crouze du 7 décembre 1964 au 1er novembre 1965 à bord du Coral Sea (CVA-43) perdant au total de six appareils au combat. A son retour aux Etats Unis, elle est transformée sur F-4 Phantom II.

VF-162 «Hunters»

Vought F-8E Crusader de la VF-162 à Miramar en décembre 1966

Basé à Miramar en Californie, ce squadron équipé jusque là de Douglas F4D Skyray est transformé sur F-8A en avril 1962, effectuant une croisière en Extrême Orient de septembre 1963 à mars 1964 avant de troquer ses F-8A contre des F-8E (mai 1964).

Il va participer au total à quatre déploiements au Vietnam perdant au total quinze Crusader dont quatre par accident, servant pour les trois premiers à bord de l'Oriskany (ce qui explique son deuxième déploiement à été prématurément interrompu par l'incendie dont à été victime le porte-avions le 26 octobre 1966) et pour le dernier à bord du Shangri-La (5 mars au 17 décembre 1970) avec des F-8H. Au retour de cette croisière, l'unité est dissoute.

VF-191 «Satan's Kittens»

Vought F-8E Crusader de la VF-191 à Miramar le 26 août 1967

En juin 1960, les «chatons de satan» basés à Miramar troquent leurs Grumman F-11F Tiger contre des F8U-1 (F-8A) Crusader. Le premier déploiement à bord de l'Oriskany en 1961 se termine mal, le commandant de l'unité étant tué au cours du crash.

En 1963, le VF-191 remplace ses F-8A contre des F-8E à capacité tout temps. C'est sur cette monture que l'unité participe à son premier déploiement au Vietnam, à bord du Bonhomme Richard (CVA-31) et ce du 28 janvier au 21 novembre 1964.

Au total l'unité va effectuer à bord de différents porte-avions, huit croisières de combat de janvier 1964 à mars 1973, les deux premières sur le Bonhomme Richard, les deux suivantes sur le Ticonderoga et les quatre dernières à bord de l'Oriskany soit un total de douze appareils perdus en huit déploiements.

Le VF-191 va effectuer deux autres croisières en Extrême Orient, le conflit vietnamien terminé, la première du 18 octobre 1973 au 5 juin 1974 et la seconde du 15 septembre 1975 au 3 mars 1976.
A l'issue de cette dernière croisière, le Crusader tire sa révérence au sein de cette unité pour être remplacé par le F-4J Phantom II.

VF-211 «Fighting Checkmates»

Vought F-8J Crusader du squadron VF-211 en 1971

Après la rédésignation du VF-211 en VF-24, la VF-24 devient VF-211 en mars 1959. Basée à Moffett Field (Californie) et équipée de Grumman F-11F Tiger, elle reçoit ses F8U-1 Crusader en décembre 1959.

En juin 1961, le squadron quitte Moffett Field pour Miramar et en février 1964, les F-8A sont remplacés par des F-8E et c'est avec cette monture que l'unité va réaliser trois de ses huit déploiements opérationnels au Vietnam.

Après deux croisières à bord du Bon Homme Richard, les troisièmes, quatrièmes, cinquièmes, sixièmes septièmes et huitièmes ont lieu à bord du Hancock.

Après avoir remplacé ces F-8E par des F-8H, l'unité retourne au Vietnam pour un quatrième tour of duty, l'ultime version du Crusader étant la monture de l'unité jusqu'à la fin de ce terrible conflit.

Du 18 mai au 20 octobre 1975, l'unité effectuera _toujours à bord du Hancock_ une dernière croisière dans la région, une croisière pacifique à la différence des huit précédentes. En décembre 1975, l'unité est transformée sur F-14A Tomcat.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 22:34

Squadrons de chasse de l'USMC

VMF-122/VMF-122 (AW) «Crusaders»

En recevant ses premiers Crusader (type F8U-1) en décembre 1957, cette unité basée à MCAS (Marines Corps Air Station) Beaufort (Caroline du Sud) est le premier squadron des marines de la côte est à recevoir l'appareil, étant qualifié aux opérations embarquées sur le USS Independence.

En octobre 1962, l'unité reçoit des F-8E et change de dénomination, les lettres AW signifiant All Weather ou tout temps. Après avoir participé à la crise des missiles en novembre 1962, l'unité se déploie en octobre 1964 sur la base aéronavale d'Atsugi avec néanmoins des détachements à Okinawa, Taiwan et aux Phillipines.

De retour au pays en janvier 1965, elle rallie la base aérienne d'El Toro en Californie avant d'être transformée sur Phantom II à partir de juillet 1965.

VMF-212/VMF-(AW) 212 «Lancers»

Vought F-8E Crusader de la VMF-212 embarquée à bord du USS Oriskany (CVA-34) en 1965

Après avoir utilisé des Douglas Skyraider et des North American FJ-4 Fury, ce squadron connu sous le nom de VMA-212 et basé à Kaneohe (Hawaï) reçoit en juillet 1963 des Crusader, devenant le squadron VMF-212. Pour peu de temps car l'année suivante, la réception de F-8D tout temps force l'unité à devenir le squadron VMF-212 (AW).

En 1965, les F-8D cèdent à leur tour leur place à des F-8E et c'est avec cette monture que les «lanciers» vont être les premiers pilotes de Crusader de l'USMC à opérer depuis un porte-avions en l'occurence l'Oriskany du 5 avril au 16 décembre 1965 avec la perte de deux appareils au combat et de deux autres par accident.

Retrouvant ensuite sa base de Kaneohe, l'unité retrouve des F-8D plus anciens et va les utiliser jusqu'en mars 1968 quand l'unité commence sa transformation sur F-4 Phantom II.

VMF-232/VMF-(AW) 232 «Red Devils»

Cette unité comme la précédente à pour antre la base aéronavale de Kaneohe. Elle reçoit ses premiers Crusader en 1959, s'entrainant au tir à plusieurs milliers de kilomètres d'ici sur la base des marines de Yuma en plein Arizona. L'année suivante en 1960, les F8U-1 sont remplacés par des F8U-1E tous temps et l'unité ajoute le prefixe AW à sa dénomination.

Comme les «lanciers», les «diables rouges» vont être déployés au Vietnam mais à terre, arrivant à Da Nang le 15 novembre 1966 où les F-8D sont remplacés par des F-8E qui vont être utilisés pour des missions d'attaque au sol, l'unité perdant jusqu'au 1er septembre 1967 six appareils dont deux au sol suite à des tirs de mortiers pour 5785 sorties et 7273 heures de vol.

Rentrée à El Toro, elle devient le 8 septembre 1967, le squadron vMFA-232 quand ses Crusader sont remplacés par des F-4 Phantom II.

VMF-235/VMF-(AW) 235 «Death Angels»

Vought F-8E Crusader du squadron VMF (AW)-235 à Da Nang en avril 1966

C'est en décembre 1957 que cette unité des Leathernecks basée à Beaufort (Caroline du Sud) reçoit ses premiers Crusader, appareils dont certains sont déployés à Guantanamo, enclave américaine en plein territoire communiste. En février 1962, l'unité est rééquipée avec des F-8D et devient par conséquent le squadron VMF-(AW) 235.

L'année suivante, en 1963, l'unité est déployée sur la base d'Atsugi au Japon et ce jusqu'en février 1964 quand les pilotes regagnent Beaufort pour recevoir des F-8E avec lesquels ils vont rallier Da Nang pour participer à la guerre du Vietnam, étant déployé du 1er février au 15 novembre 1966, perdant cinq appareils dont deux par accident.

Après avoir été affecté au Marines Air Group 11, les «Ange de la mort» sont affectés au MAG-15 avec Iwakuni (Japon) pour principale base avec des détachements à Naha (Okinawa) et aux Phillipines. Le squadron va retourner au Vietnam, toujours à Da Nang du 15 février 1967 au 10 mai 1968 avec à la clé la perte de six appareils et la mort de trois pilotes.

De retour à Iwakuni, l'unité retrouve des F-8B et sera le dernier squadron de l'USMC à voler sur le légendaire «Crouze» et ce jusqu'en septembre 1968 quand les pilotes rallient Kaneohe pour être transformés sur F-4 Phantom II.

VMF-251 «Thunderbolts»

Créée en avril 1958 sur FJ-4 Fury, cette unité basée à El Toro (Californie) ne tarde pas à recevoir des F8U-1 Crusader avec lesquels elle va se déployer sur la base d'Atsugi, les avions étant transportés au pays du Soleil Levant par le USS Core.

En 1960, l'unité reçoit des F8U-1E et fait mouvement en juin sur la base aéronavale de Cubi Point aux Phillipines avant de revenir peu après à Atsugi.

En janvier 1961, cette unité à la bougeotte prononcée rallie Beaufort sans avions, les laissant au squadron VMF-312 et retrouvant en Caroline du Sud des F8U-1 avec lesquels il va embarquer sur le Shangri-La pour une croisière en Méditerranée et ce du 2 février au 15 mai 1961.

Après cette croisière, l'unité va régulièrement détacher des appareils sur la base aéronavale de Roosevelt Roads à Porto Rico sans oublier les réguliers entrainements au tir à Yuma en Arizona.

Le 31 octobre 1964, le squadron VMF-251 devient VMFA-251 et est transformée sur F-4 Phantom II.

VMF-312/VMF-(AW) 312 «Checkerboards»

Vought F-8E Crusader du squadron VMF (AW)-312 en 1964

Basée à Beaufort, cette unité remplace ses FJ-3M Fury par des F8U-1 Crusader en juin 1959, prélude à un entrainement intensif destiné à déployer l'unité en Extrême Orient. En juin 1960, l'unité rallie Mayport en Floride puis embarque à bord du Saratoga pour être qualifié sur porte-avions avec le nouvel appareil.

Le 15 novembre 1960, le squadron est affecté au MAG-34 et basé à Atsugi et ce jusqu'au 1er janvier 1961 quand elle est rattachée au MAG-11 avant de recevoir des F8U-1E (appareils ayant appartenus au VMF-251). Après un entrainement intensif jusqu'au mois de mars, elle embarque à bord du Coral Sea pour une nouvelle période de qualification.

Détachée aux Phillipines, elle embarque finalement sur le Midway pour trois semaines de croisière au large du Vietnam, un Vietnam nettement plus paisible que celui que l'unité connaitra quelques années plus tard. Du 29 avril au 10 mai 1961, le squadron embarque sur le Ticonderoga pour une nouvelle croisière d'entrainement.

Elle rallie ensuite El Toro où elle va rester jusqu'en décembre 1965. le 1er août 1963, conséquence de son rééquipement avec des F-8D, l'unité ajoute le prefixe AW à sa désignation.

Durant l'hiver 1963-64, elle reçoit des F-8E avec lesquels elle retrouve le Japon et la base d'Atsugi le 1er février 1965, étape préliminaire à son déploiement à Da Nang effectif du 19 décembre 1965 au 31 janvier 1966, date à laquelle l'unité rallie Beaufort pour être transformée sur F-4B Phantom II.

VMF-323/VMF-(AW)-323 «Death Rattlers»

En septembre 1959, cette unité de chasse du corps des Marines des Etats Unis remplace ses FJ-4 Fury par des F8U-1, étant qualifiée sur porte-avions sur l'Oriskany en février 1960. De novembre 1961 à mai 1962, l'unité est embarquée à bord du Lexington lors du déploiement de ce dernier en Extrême Orient.

En juillet 1962, l'unité rallie la base aéronavale de Dallas pour y recevoir des F-8E (l'usine fabriquant le Crusader se situant dans cette ville) qui donne une qualification tout temps à l'unité qui devient donc le 323th Marine Figther (All Weather) Squadron.

Le 18 juin 1963, l'unité doit rallier en vol la base d'Atsugi au Japon en trois groupes de six avions mais ce transit va se révéler cauchemardesque. Deux avions du premier groupe tombent en panne, les quatre autres parvennant à rallier à Kaneohe.

Le jour suivant, lors du départ du deuxième groupe, un appareil est victime d'une avarie lors d'un ravitaillement de carburant, le pilote s'éjectant juste avant l'explosion de l'avion (pilote récupéré), les cinq autres appareils se posant à Hawai.

Le départ du troisième groupe est annulé puis reporté au troisième jour mais là encore un nouvel accident identique à celui dont à été victime un Crusader du deuxième groupe se produit. Les américains arrêtent là les frais et les avions rejoindront finalement le Japon à bord du USS Core avec les rampants et le matériel.

A son retour aux Etats Unis, l'unité s'installe à Cherry Point en Caroline du Nord, devenant le 1er juillet 1964, le squadron VMFA-323, anticiper sur son rééquipement avec des Phantom II, rééquipement effectif en août 1964.

VMF-333 «Fighting Shamrocks»

Basée elle aussi à Beaufort en Caroline du Sud, cette unité est la première unité du corps des Marines à recevoir le F8U-2 (F-8C) Crusader et ce à partir du 6 novembre 1959 en remplacement de ses FJ-3M Fury.

C'est à bord du USS Forrestal que cette unité va se qualifier aux opérations embarquées avant de participer quelques années plus tard à la crise des Missiles de Cuba qui faillit plonger le monde dans les affres d'une troisième guerre mondiale qui aurait inévitablement débouché sur un holocauste nucléaire.

En 1965, l'unité rallie en vol la Norvège pour participer à un exercice commun avec l'armée de l'air norvégienne.

En 1966, elle reçoit des F-8E ce qui lui permet d'ajouter le prefixe AW à sa dénomination. Après avoir utilisé cet appareil durant deux ans, les «trèfles combattants» sont rééquipés avec F-4J Phantom II, devenant le squadron VMFA-323.

VMF-334 «Falcons»

Vought F-8C de la VMF-334 à El Toro en 1968

En recevant le F8U-1 Crusader en remplacement du FJ-3M Fury en janvier 1958, ce squadron basé à El Toro est la première unité de l'USMC basé à sur la côte ouest à mettre en oeuvre le futur «Mig Master».

Dès 1961, les F8U-1 sont relevés par des F8U-2 (F-8C) qui vont être utilisés par l'unité jusqu'en juin 1967 quand _autre première_ le squadron VMF-334 sera la première unité de l'aviation des Marines à mettre en oeuvre le F-4J Phantom II.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 22:42

Squadrons de reconnaissance de l'US Navy (active et réserve)

VCP-61 et VFP-61

Connu alors sous le nom de Heavy Photographic Squadron Sixty-One (VAP-61) et équipée de Douglas A3D-2P Skywarrior, cette unité basée à Agana sur l'île de Guam reçut le 1er juillet 1959 des F8U-1P de reconnaissance photo, devenant le Composite Photographic Squadron Sixty-One.
Cette situation restera provisoire puisque dès juillet 1961, l'unité se recentre sur la reconnaissance «lourde», utilisant des Skywarrior jusqu'à sa dissolution en juillet 1971.

En septembre 1957, le Composite Squadron Sixty-One (VC-61) reçoit des F8U-1P et devient le Figther Photographic Squadron Sixty One (VFP-61). Basée à Miramar, cette unité disposa à son apogée d'une vingtaine de Crusader photo, déployant des détachements sur les différents porte-avions de la flotte du Pacifique. Cette unité est rebaptisée VCP-63 en juillet 1959 (voir à cette dénomination).

VFP-62 «Figthin' Photo»

Vought F8U-1P du squadron VFP-62

Cette unité voit le jour sur la base aéronavale de Jacksonville en Floride le 2 juillet 1956 à partir du VC-62, troquant ses Cougar et ses Banshee contre des F8U-1P (RF-8A) en 1958. Comme le squadron VFP-61, les Crusader photo du VFP-62 étaient détachés sur les porte-avions de la Flotte de l'Atlantique, participant ainsi à la crise des missiles de Cuba.

Fin 1965, les RF-8A cèdent la place aux RF-8G plus performants et c'est avec cet appareil que Detachment 42 participa à l'unique croisière de combat du USS Franklin D. Roosevelt (CVA-42) du 21 juin 1966 au 1er février 1967, un appareil étant perdu par accident (pilote tué). L'unité est dissoute peu après.

VCP-63 «Cameras Unlimited» & VFP-63 «Eyes of the Fleet»

Vought RF-8A du squadron VFP-63

Basée à Miramar, le squadron VFP-61 est rebaptisé VCP-63 le 1er juillet 1959 tout en restant en Californie et tout en mettant toujours en oeuvre le Crusader de reconnaissance photo. Le 1er juillet 1963, le squadron VCP-63 devient VFP-63.

Après avoir envoyé un détachement sur la base aéronavale d'Atsugi en 1961 , le VFP-63 détachèrent une poignée d'appareils sur les porte-avions de la flotte du Pacifique et ménagèrent des détachements permanents à Cubi Point aux Phillipines et à Atsugi au Japon.

L'unité à le triste privilège de perdre le premier Crusader de reconnaissance photo au Vietnam en l'occurence le 6 juin 1964 (soit avant même le début officiel du conflit) quand le RF-8A du Detachment C embarqué sur le USS Kitty Hawk (CVA-63) fût abattu par la DCA ennemie et son pilote capturé.

La dernière croisière de combat du RF-8A eut lieu du 26 mai au 16 novembre 1966 avec l'embarquement du Detachment G à bord de l'USS Oriskany (CVA-34), détachement qui perdit un appareil perdu par la DCA. Au total, le RF-8A à effectué treize croisières en zone de combat et perdu quatorze Crusader.


Vought RF-8G à Lemoore le 16 avril 1972

Le VFP-63 va alors remplacer ses RF-8A par des RF-8G plus modernes qui vont effectuer trente croisières de combat entre juillet 1966 et janvier 1974, perdant un total de seize appareils.

En 1968, certains appareils de la VFP-63 furent déployés sur les porte-avions de la flotte de l'Atlantique et en 1972, les pilotes furent formés sur le F-8J. Alors que le Crusader quittait la scène, en 1975, l'unit fût chargée de l'entrainement des pilotes de Crusader de la Naval Air Reserve et ce
jusqu'à sa dissolution intervenue en 1982.

VFP-206 «Hawkeyes»

Vought RF-8G du squadron VFP-206 en 1986

Cette unité de réserve à été formée le 1er juin 1970 sur la base d'Andrews dans le Maryland suite à la réorganisation de la Naval Air Reserve. La mission principale de cette unité est l'entrainement des pilotes de réserve de la flotte de l'Atlantique à l'aide de quatre à cinq RF-8 qui régulièrements embarquent à bord des porte-avions pour les périodes de rafraichissement au profit des réservistes.

Après dix sept années de service et 20000 heures de vol sans aucun accident, le squadron, dernière unité à mettre en oeuvre le Crusader au sein de l'US Navy fût dissout le 29 mars 1987.

VFP-306 «Photomasters»

Comme l'unité ci-dessus, le squadron VFP-306 fût formé le 1er juin 1970 sur la base d'Andrews mais contrairement aux «Faucons», les «Maitres de la photo» furent affectés au CWR-30, ralliant la base aéronavale d'Alameda en Californie pour l'entrainement des pilotes réservistes de la flotte du Pacifique.

Après la dissolution du squadron VFP-63, la VFP-306 resta la seule unité de Crusader photo basée sur la côte Pacifique jusqu'en septembre 1984 quand l'unité disparaît à son tour.

Squadrons de reconnaissance de l'USMC

VMCJ-1 «Golden Hawks»

Vought RF-8A du squadron VMCJ-1

Le Marie Composite Reconnaissance Squadron One est créé en pleine guerre de Corée avec des F2H-2P Banshee qui furent remplacés en juin 1958 sur la base d'El Toro par des F8U-1P. En septembre 1959, l'unité quitte la Californie pour la base d'Iwakuni au Japon.

Comme presque toutes les unités de l'aéronavale et de l'aviation des marines, le VMCJ-1 va participer à la guerre de Vietnam depuis la base de Da Nang avec un équipement composite (F-10 Skynight et des Crusader). Un appareil est perdu par accident le 22 août 1965, la seule perte de l'unité qui remplaça ses RF-8A (F8U-1P) par des RF-4B début 1967.

VMCJ-2 «Playboys»

Le Marie Composite Reconnaissance Squadron Two à été formée sur la base de Cherry Point (Caroline du Nord) le 22 mai 1952 bien que ce ne soit que le 1er décembre 1955 que l'unité est pris sa désignation finale.
D'abord équipée de Douglas Skyraider, elle le remplace en 1957 par des F3D-2Q Skynight et des F9F-8P qui furent remplacés par des F8U-1P en 1959.
Trois ans plus tard, à l'automne 1962, elle participa à la crise des missiles de Cuba, effectuant des vols risqués au dessus des sites de lancement de missiles soviétiques installés sur l'île.
En 1965, l'unité est devenue une unité d'entrainement, formant les pilotes de la VMCJ-1 appelés à combattre en Asie du Sud-Est. Les RF-8A furent remplacés par des RF-4B Phantom II en 1966.

VMCJ-3 «Eyes and Ears of the Corps»

Cette unité à vu le jour le 15 octobre 1952 sur la base aéronavale d'El Toro en Californie avec pour équipement des Douglas Skyraider. Rebaptisée VMCJ-3 le 1er décembre 1955, elle remplaça peu après ses Skyraider par des F3D-2Q Skynight et des F9F-8P, eux mêmes remplacés par des F8U-1P en 1960.

Cette unité participa au conflit vietnamien, déployant des détachements de Crusader _puis à partir de 1966, de Phantom II_ à bord du porte-avions USS Midway.

VMJ-4

A la différence des trois premières, la Marine Photographic Squadron Four (VMJ-4) est une unité de réserve. Créée sur la base aéronavale de la Nouvelle Orléans le 1er juillet 1962, elle reçut quatre RF-8A en 1966, ralliant l'année suivante la base aéronavale d'Olathe au Kansas.

En 1969, elle remplaça ses RF-8A par des RF-8G plus modernes et l'année suivante, l'unité dit adieu au Kansas pour rallier le Texas et la base aéronavale de Dallas où elle continua d'utiliser ses Crusader photo jusqu'en 1973, date de leur retrait du service.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11741
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 22:44

bonsoir
un article sur le Cruze… j'en connais un, à qui cela va faire plaisir Mr.Red (je suis sur qu'il va se reconnaitre lol! ) demain, je relirai cela tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 23:06

Unités de réserve de l'US Navy

VF-201 «Hunters»

Suite à une réorganisation de la Naval Air Reserve Force, le squadron VF-201 est créé à partir d'éléments du VF-124 le 25 juillet 1970. S'installant à Dallas, cette unité est équipée de F-8K et est intégré au Carrier Air Wing Reserve 20 (CAWR-20).

Le 5 décembre 1970, il passe sur F-8H, appareils qu'il conserve jusqu'en avril 1976 quand ils sont remplacés par des F-4N Phantom II.

VF-202 «Superheats»

Vought F-8H Crusader du squadron VF-202 sur le USS John F. Kennedy (CVA-67)

Comme le VF-201, ce squadron de réserve est basé à Dallas et commence à voler sur Crusader en juillet 1970 sur des F-8H. Il est converti sur Phantom II en 1976.

VF-301

Cette unité de réserve du CVWR-30 est créée sur la base aéronavale de Miramar le 1er octobre 1970 avec des Crusader qu'il va utiliser jusqu'au 13 juin 1974 quand elle est transformée sur F-4B Phantom II.

VF-302 «Stallions»

Vought F-8K du squadron VF-302

Créée le 21 mai 1971 au sein du CVWR-30, ce squadron est activé à Miramar avec des F-8J Crusader qui sont remplacés par F-4B Phantom II en 1974.

VF-661 «Firefigthers»

Basée à Andrews dans le Maryland, cette unité troque ses FJ-4B Fury contre des F-8A Crusader en mai 1961 puis des F-8B en janvier 1965, l'unité partageant ses appareils avec le squadron VMF-321 (USMC).

Activée durant la «Crise du Pueblo (détournement par les nord-coréens d'un AGI américain capturé le 23 janvier 1968 et toujours présent en Corée du Nord), elle gagne Cecil Field en Floride pour être affecté au CVW-8. Elle devait embarquer sur le Shangri-La avec des F-8H mais au final ne quittera pas les Etats Unis. Elle est dissoute le 11 octobre 1968.

VF-662

Basée à Andrews dans le Maryland, cette unité de réserve remplace ses FJ-4B Fury par des F-8B en mai 1965 puis passe sur F-8A en mars 1967. Comme la VF-661, la VF-662 partage ses appareils avec une unité de Marines en l'occurence, le squadron VMF-321.
En juin 1970, les Crusader de chasse de la Réserve sont regroupés avec des RF-8 pour former les squadrons VFP-206 et VFP-306.
VF-672

Les squadrons VF-672, VF-673 et VMF-351 partage les Crusader sur la base d'Atlanta qui remplacent en février 1965 des FJ-4B Fury. A la fin de 1968, les squadrons VF-672 et VF-673 sont renommés VF-31B2 et VF-31B3 avant d'être dissous en juin 1970.

VF-701 «Hunters»

Cette unité de réserve est créée en 1960 sur la base de Dallas avec des FJ-4B avec lesquels le squadron vole jusqu'en janvier 1964 lorsque sont livrés les premiers F-8A.

Utilisant plusieurs versions du Crusader conjoitement avec les squadrons VF-703 et VMF-112, l'unité devien VF-124D1 en juin 1969 puis est dissoute le 1er juillet 1970.

VF-703 «Superheats»

Cette unité basée à Dallas qui partage ses appareils avec les squadrons VF-701 et VMF-112 est activée durant la «Crise du Pueblo» le 27 janvier 1968 et rallie la base aéronavale de Miramar. Elle devait être envoyée au Vietnam avec des F-8H mais retourne finalement à Dallas le 19 septembre 1968. Elle est renomé VF-53D2. Son sort final m'est inconnu.

VF-931

Ce squadron de la réserve est basée à Willow Grove (Pennsylvanie), recevant ses Crusader en 1964, appareils partagés avec la VF-932 et VMF-511. Activée durant la crise du Pueblo le 27 janvier 1968, elle rallie la base aéronavale de Cecil Field et passe sur F-8H. La crise terminée, elle retourne à Willow Grove avec ses F-8A. Renomée VF-53D2 en juin 1969, l'unité est dissoute en 1969.

VF-932

Ce squadron partage ses Crusader avec le VF-931 et le VMF-511, étant donc basé à Willow Grove en Pennsylvanie. Le 1er novembre 1968, l'unité est rebaptisée VF-33W2 puis est dissoute le 1er novembre 1970.

VC-13 «Fighting Saints»

Basé à La Nouvelle Orléans, cette unité est l'un des Naval Air Reserve Squadrons récupérant en août 1973 les F-8H des squadrons VSF-76 et 86 chargés de la protection aérienne des porte-avions anti-sous-marins. En 1974, le VC-13 reçoit des A-4L Skyhawk et rallie alors la base aéronavale de Miramar.

VSF-76 «Fighting Saints»

Cette unité reçoit des F-8H en 1971 mais en août 1973, elle fusionne avec le squadron VSF-86 pour former le Composite Squadron Thirteen (VC-13).

VSF-86 «Gators»

Cette unité reçoit des F-8H en 1971 mais en août 1973, elle fusionne avec le squadron VSF-76 pour former le Composite Squadron Thirteen (VC-13).

Unités de réserve de l'USMC

VMF-321 «Hell's Angels»/«Black Barons»

Cette unité de réserve de l'aviation des Marines est basée à Andrews (Maryland), partageant ses appareils avec les squadrons VF-661 et VF-662, deux autres unités de réserve mais appartenant à l'US Navy. Recevant ses premiers F-8B en janvier 1965, elle reçoit ensuite des F-8A (mars 1967) puis des F-8L.

Après la réorganisation de la réserve de l'US Navy, le squadron VMF-321 va disposer de ses propres appareils d'abord des F-8A puis des F-8L et enfin des F-8K. Elle vole sur Crusader jusqu'en décembre 1973 quand commence sa transformation sur F-4 Phantom.

Unités spéciales et de servitude

VF-124 «Crusader College»

Crusader des VF-124

Basée à Mofett Field (Californie), le squadron VF-53 devient VF-124 le 11 avril 1958. Bien que classée comme unité de chasse, son rôle premier est d'assurer la formation des pilotes de Crusader de la flotte du Pacifique. En juillet 1961, elle es redéployée à Miramar où elle utilise les différents modèles du Crusader jusqu'en 1972 date de sa transformation sur F-14 Tomcat.

VF(AW) 3 «Blue Nemesis»
Cette unité est une unité d'entrainement, de transformation à la chasse. En 1957 alors qu'elle est installée sur la base aéronavale de Moffett Field en Californie, elle reçoit quelques Crusader pour former les premiers pilotes. Ce squadron est dissous dès mai 1958.

VF-174 «Hellrazors»

Comme le squadron VF-132, cette unité voit le jour avec le Crusader, recevant ses F8U-1 sur la base floridienne de Cecil Field. Unité d'entrainement opérationnel, elle reçoit également l'unique Crusader biplace (F8U-1T). En juillet 1966, il devient le squadron VA-174 avec pour mission d'entrainer des A-7 Corsair II.

VT-86 «Sabre Hawks»

Basé sur la base aéronavale de Glynco (Géorgie), le Training Squadron Eight Six (VT-86) est chargé de l'entrainement au radar des pilotes de Crusader, recevant quelques F-8A qui volèrent en compagnie de T-39D Sabreliner équipés d'un radar AN/APQ-94.


Vought DF-8A

VU-1 «Unique Antiquers»/VC-1 «Blue Aliis»

Basée à Barbers Point (Hawaï), le Fleet Utility Squadron One (VU-1) possède au début des années soixante, soixante-cinq F-8A et trois DF-8A utilisés pour différentes missions de servitude (photographie aérienne, simulation d'attaques, entrainement des servants de DCA).
Rebaptisé Fleet Composite Squadron One (VC-1) «Blue Aliis» le 1er juillet 1965, elle abandonne ses derniers Crusader en 1969.

VU-2/VC-2 «Blue Tails»

C'est une unité de servitude basée à Oceana en Virginie, l'unité recevant ses appareils en juillet 1961 en l'occurence le F8U-1 qui sont complétés en septembre 1964 par des F-8C. L'unité déploie des détachements à Jacksonville, Key West et Quonset Point.

En 1965, le squadron VU-2 est rebaptisé VC-2, disposant en juillet 1965 de onze F-8C mais en 1967, elle repasse sur une version plus ancienne du «Crouze» en l'occurence le F-8A qui sera remplacé en 1969 par le F-8K, appareils utilisés jusqu'à son remplacement par les A-4 Skyhawk en 1971.

VU-4 & VC-4 «Dragons Flyers»

Cette unité de servitude est basée sur la Naval Air Station d'Oceana, la base aéronavale attenante à la base navale de Norfolk. Elle reçoit des F8U-1 (F-8A) en août 1961 puis des F-8C en mai 1964. A noter qu'un détachement permanent est déployé à Cecil Field en Floride.

Rebaptisé VU-4 en 1966, cette unité va mettre en oeuvre différentes versions du Crusader comme le F-8B, F-8C et F-8K. Entre 1969 et 1970, différents détachements sont mis en oeuvre sur les bases de Beaufort, La Nouvelle Orléans, Key West ainsi que les bases aériennes (AFB) de Homestead (près de Miami) et de Patrick (dans le comté de Brevard sur la côte est de la Floride). L'unité est dissoute le 30 avril 1971.

VU-5 «Workhouse of the house» & VC-5 «Checkertails»

Cette unité de servitude est basée à Atsugi (Japon) reçoit cinq F-8A Crusader en 1962 pour entrainer les pilotes de l'US Navy au combat air-air. Rebaptisée VC-5 en 1965 (avec un nouveau surnom), les F-8A sont remplacés par des F-8D. L'unité à aussi deux détachements, le premier à Cubi Point (Phillipines, la base aéronavale attachée à la base de Subic Bay) et le second sur la base aérienne de Naha.

En juillet 1966, tous les F-8D sont transferés à la VF-24 qui lui remet les F-8C. En 1970, quelques DF-8F de l'unité sont déployés au Sud-Vietnam à Da Nang, le Crusader quittant ce squadron à la fin de cette même année.

VU-7 & VC-7 «Tallyhoers»

En 1962, cette unité basée à Miramar reçoit des Crusader, ayant pour mission principale l'entrainement des pilotes aux nouveaux systèmes d'armes. Elle dispose de quatre F-8A, quatorze F-8C et quatre DF-8F. Rebaptisé en juillet 1965, cette unité reçoit ensuite avec des Skyhawk et des Phantom II en 1966.

En 1967, quatre RF-8A rejoignent une flotte pléthorique complétée en 1969 par des F-8K qu'elle va utiliser jusqu'à sa dissolution en 1970.

VU-8 & VC-8 «Red Tails»

Basée à Roosevelt Roads (Porto Rico), cette unité de servitude reçoit ses premiers DF-8F le 15 novembre 1963. Ces appareils vont servir à commander des drones et à remorquer des cibles au profit des unités de la Flotte de l'Atlantique.
Rebaptisée VC-8 le 18 juin 1965, il continue ses missions en compagnie d'autres appareils comme le DP-2E Neptune, DT-28B Trojan, QF-9G Cougar, A-4 skyhawk ainsi que des UH-34 Seahorse, l'unité utilisant ses Crusader jusqu'en 1973.

VU-10 «Proud Pelicans» & VC-10/VCF-10 «Challengers»

Basée à Guantanamo Bay, cette unité créée en novembre 1946 et reçoit ses premiers F8U-1 en janvier 1962. Rebaptisé VC-10 le 1er juillet 1965, cette unité sert à la fois pour des missions de servitude mais également pour l'escorte des avions de reconnaissance américains opérant au dessus de Cuba ce qui explique qu'on la baptisait parfois VCF-10 (Composite Fighter Squadron Ten).

En 1968, les F-8C furent remplacés par des F-8D eux mêmes remplacés en 1969 par des F-8K plus modernes qui sont utilisés jusqu'en 1974.

VX-3

L'Air Developpement Squadron Three basée à Atlantic City (New Jersey) reçoit ses premiers F8U-1 en décembre 1956, effectuant les premiers appontages sur le Franklin D. Roosevelt en avril 1957 avant de continuer le dévellopement des différentes versions de l'appareil. La VX-3 est dissoute le 1er mars 1960.

VX-4 «Evaluators»
Cette unité basée à Point Mugu (Californie) est chargée du dévellopement des systèmes embarqués sur tous les appareils de l'US Navy et l'Air Developpement Squadron Four à reçu un petit nombre de Crusader à partir de 1970. L'unité à été dissoute en 1994.

Naval Air Test Center

Basé à Patuxent River dans le Maryland, le NATC est chargé de mettre au point les procédures d'utilisation et de maintenance d'un appareil utilisé par l'US Navy. Elle à donc utilisé le Crusader dans toutes ses versions entre 1957 et 1970.

Naval Air Test Facility

Installée sur la base aéronavale de Lakenhurst dans le New Jersey, cet organisme d'essais est chargé de mettre au point et valider les procédures de catapultage et d'appontage des différents appareils de l'US Navy. Le NATF à donc disposé de plusieurs Crusader.

Naval Missile Center/Pacific Missile Test Center

Installé à Point Mugu (Californie), ce centre d'essais à comme son nom l'indique pour mission de dévelloper et de tester tous les missiles appelés à armer la marine américaine. Rebaptisé en avril 1975, il à utilisé toutes les versions du «Crouze» jusqu'en 1976.

Naval Weapons Center

Installé sur la base aéronavale de China Lake en Californie, le NWC est responsable de la mise au point des procédures de largage des armes utilisés par les avions de l'US Navy et à donc utilisé toutes les versions du Crusader.

Naval Test Pilot School

Basée elle aussi à Patuxent River, cette école forme tous les pilotes d'essais des forces aériennes américaines ainsi que des pilotes d'essais étrangers. Outre les différentes versions du Crusader, le NTPS disposa du seul Crusader biplace, le TF-8A «Twosader» perdu lors d'un vol de formation de pilotes phillipins.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 23:14

Une histoire d'un avion d'exception

Liban

«La Suisse du Moyen-Orient»


En 1918, l'Empire Ottoman voit ses territoires du Levant confisqués par les puissances victorieuses qui jugeant les peuples incapables de se gouverner eux même, décident de les mettre sous mandat de la SDN (Société des Nations), mandats confiés à la Grande Bretagne (Palestine) et à la France (Syrie et Liban).

Le Liban est une véritable mosaïque, parfait résumé de cet Orient «compliqué» comme le disait le général De Gaulle avec des communautés chrétiennes, druzes, chiites et sunnites, vivant en harmonie ce qui lui vaut la flatteuse réputation d'être la «Suisse du Moyen Orient».

Après la grande révolte druze de 1925, la situation se stabilise et le Liban comme la Syrie deviennent indépendants en 1943 avec une répartition communautariste des postes de décision, le président devant par exemple être toujours une maronite.
La situation ne va malheureusement pas tarder à se dégrader.

Panarabisme et nasserisme

Le Proche et le Moyen-Orient globalement épargnés par le second conflit mondial vont pourtant connaître un grand bouleversement au sortir du second conflit mondial dont le non moins important est la création de l'Etat d'Israël en 1948 qui marque le début d'une série de guerre entre israéliens et arabes.

Le Proche et le Moyen Orient sont également secoués par l'idéologie panarabe portée notamment par le colonel Nasser en Egypte et par les parti Baas irakiens et syriens. Cette idéologie agrave l'instabilité de la région, une région où les intérêts pétroliers ne sont jamais loins........ .
En mai 1958, une révellion intervient au Liban et les américains, protecteur du gouvernement libanais manque d'intervenir mais la situation se stabilise avant l'arrivée des G.I et des Marines.

Deux mois plus tard, le 14 juillet 1958, la situation s'envenime à nouveau quand des militaires baasistes renversent la dynastie hachémite au pouvoir en Irak. Le gouvernement libanais craignant de faire les frais de cette agitation demande l'aide des américains.

L'US Navy est la plus prompte à réagir en déployant ses porte-avions en Méditerranée. Lors du Bastille Day, on trouve en Méditerranée trois porte-avions : le USS Saratoga (CVA-60) à Cannes, le USS Essex (CVA-9) au Pirée et le USS Wasp (CVS-18) à Naples. Ces trois navires appareillent dès le 15 juillet suivis par les marines.


Vought Crusader sur le USS Saratoga (CVA-60)

Les Leathernecks sont déployés dès l'après midi du 15 suivis par trois autres jusqu'au 18 juillet, leur débarquement étant couvert notamment par onze Crusader de la VF-32 basés à bord du Saratoga qui arrive sur zone dans la nuit du 17 au 18 juillet.

Au final, ce seront cinq porte-avions qui seront déployés au large du Liban, le USS Forrestal (CVA-59) et le USS Randolph (CVA-15) arrivant des Etats Unis, l'Antietam (CVS-36) étant prêt à appareiller mais ne vit finalement jamais le pays du Cèdre. Les 6000 marines et les 8000 G.I déployés au Liban quittent finalement le pays le 25 octobre 1958.

Le monde au bord du gouffre

Viva la Revolucion !


En 1898, la guerre contre l'Espagne offrit aux Etats Unis la possibilité d'établir un protectorat sur l'île de Cuba qui bien qu'officiellement indépendant était sousmis à la volonté de Washington qui s'ingérait aussi bien dans les affaires étrangères que dans la politique intérieure.

Le régime du président Fulgencio Batista (au pouvoir de 1933 à 1944 puis à nouveau à partir de 1952) doit faire face à la guérilla castriste qui entre à Santiago de Cuba le 1er janvier 1959 et La Havanne huit jours plus tard, mettant fin à la dictature du sergent Batista.

La politique nationaliste de Fidel Castro s'oppose aux intérêts économiques des Etats Unis qui font tout pour l'éliminer, poussant le Lider Maximo à se rapprocher de l'URSS.

Guerre nucléaire ou non ?

"Le triptyque de l'apocalypse" : Castro, Kroutchev et Kennedy

Kroutchev et les dirigeants soviétiques accueillent à bras ouverts Fidel Castro, comprenant l'intérêt d'avoir un porte-avions communiste à 100 miles nautiques des côtes de Floride ou pour reprendre le langage famillier de Nikita Kroutchev «de mettre un herisson dans le slip de l'Oncle Sam».


Carte des batteries de missiles

L'assistance de Moscou est économique et militaire avec la livraison d'armes et l'utilisation de bases navales et aériennes sur l'île.
Plus grave pour les américains, des armes nucléaires sont déployés sur l'île, soixante missiles type R-12 (SS-4 «Sandal») et R-14 (SS-5 «Skean»), 164 bombes nucléaires et des avions porteurs (des Illiouchine Il-28 Beagle) sont ainsi déployés sur l'île pour la mettre à l'abri d'un débarquement américain d'une ampleur bien plus grande que la pantalonade de la baie des Cochons.


Photo aérienne des sites de missiles à Cuba

Dès la fin août 1962, les reconnaissances aériennes américaines révèlent la construction de sites de défense aérienne ainsi que l'arrivée à Cuba de cargos porteurs de longs conteneurs oblongs sur le pont.

Le 14 octobre 1962, un U-2E et un Crusader photographie des sites de lancement de missiles moyenne portée SS-4, mettant la Floride et une grande partie de la côte est à portée du feu nucléaire.


Peinture représentant le Vought RF-8A Crusader

Huit jours plus tard, dans la nuit du 22 au 23 octobre, le président Kennedy ordonne la mise en place d'une quarantaine autour de Cuba avec l'engagement notamment des porte-avions USS Enterprise (CVAN-65) USS Independence (CVA-62) USS Essex (CVS-9) et USS Randolph (CVS-15), d'autres porte-avions participant ultérieurement à cette crise des missiles, les USS Wasp (CVS-18) USS Lake Champlain (CVS-39) et USS Saratoga (CVA-60).

Le Crusader participe à cette crise en particulier sa version reconnaissance, les squadrons VFP-62 de l'US Navy et VMCJ-1 de l'USMC, effectuant des vols de reconnaissance qui sont tout sauf des promenades de santé, un Crusader est ainsi abattu le 27 octobre, son pilote, le Commandant Anderson qui avait photographié les sites de missiles est ainsi tué, ce sera d'ailleurs le seul de cette crise qui faillit conduire le monde à l'holocauste nucléaire.

Dès le 25 cependant, devant la détermination américaine, l'URSS qui n'à pas les moyens de sa politique (notamment avec une flotte de surface anémique) décide de retirer ses missiles en ordonnant aux cargos en mer de faire demi-tour.

Un accord entre Washington et Moscou est conclu le 28 octobre, les soviétiques retirant leurs missiles de Cuba, les américains de Turquie, Castro rendant les bombardiers Beagle en échange de l'engagement américain de ne pas envahir l'île. Le blocus est levé le 31 décembre 1962.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 23:31

Le Vietnam : le Crusader entre dans la légende

De l'Indochine au Vietnam

Carte du Vietnam

C'est la France de Napoléon III qui entame la conquête de l'Indochine française avec tout d'abord la Cochinchine en 1862, le Cambodge en 1863, l'Annam et le Tonkin en 1884 avant d'être regroupé dans une Union indochinoise en 1887.

Si l'Algérie à marqué les consciences par son statut de colonie de peuplement, l'Indochine avait une place particulière dans l'Empire français. Colonie la plus peuplée avec 25 millions d'habitants, elle fascinait les métropolitains attirés par l'Asie et les mystères.

La défaite française de 1940 met le pouvoir colonial au péril. Le Japon transforme l'Indochine en véritable protectorat et favorise la défaite venant les nationalistes du Viet Minh. Le 9 mars 1945, une attaque surprise des troupes japonaise décapite l'administration coloniale française et provoque la mort de plusieurs milliers de civils et de militaires français.

Suite à la défaite japonaise, l'Indochine est divisée en deux zones : chinoise au nord et britannique au sud, la mission de ses troupes étant de désarmer les unités japonaises et de maintenir l'ordre colonial en attendant le retour de la France.

Si la France accorde l'indépendance au Laos et au Cambodge, il est hors de question de lâcher le Vietnam dont les enjeux économiques sont bien plus importants que les deux pays précités. La France reprend pied en 1946 en janvier dans le sud et en mars dans le nord.

De 1946 à 1949, la guerre semble être une guerre du faible au fort, une guerre de guerilla qui voit une armée française équipée à l'Européenne affronter une guerilla mal équipée mais connaissant parfaitement le terrain.

L'arrivée au pouvoir de Mao-Tse-Toung en octobre 1949 change la donne. Le Viet Minh bénéficie maintenant d'une puissante base arrière en Chine et se transforme en une véritable armée capable d'infliger des sévères défaites au corps expéditionnaire française comme à Cao Bang sur la RC4 en octobre 1950.

Après une période de redressement sous la houlette du général de Lattre de Tassigny, le haut commandement français souhaite écraser les forces viet-minh en les attirant dans une bataille rangée où la puissance de feu de l'artillerie et de l'aviation française doit faire la différence.

C'est l'opération Castor lancée le 20 novembre 1953 avec la mise en place d'un camp retranché à Dien Bien Phu qui va devenir le tombeau des meilleurs unités françaises, l'Azincourt du Corps Expéditionnaire Français qui se termine par une bataille de 54 jours du 13 mars au 7 mai 1954, date de la chute du camp retranché, un projet de raid aérien américain (opération Vulture) ayant été abandonné.

Le Vietnam est divisé en deux entités : Vietnam du Nord communiste et Sud-Vietnam nationaliste, théoriquement une démocratie pro-occidentale. La France qui à bien d'autres préoccupations en tête (notamment en Algérie) quitte le Vietnam en 1956, remplacée au pied levé par les américains au nom de la théorie des dominos. Un engrenage se met en place....... .

Officiellement les américains sur place sont des conseillers militaires destinés à réorganiser et réentrainer l'ARVN pour qu'elle puisse faire au Front National de Libération (FNL) créé en 1960 et plus connu sous le nom de Viet-Cong, un faux-nez pour Hanoï, les soldats nord-vietnamiens se mêlant allégrement aux guerilleros.

Peu à peu, les américains mettent un doigt, une main, un bras dans une machine infernale jusqu'à l'incident du Golfe du Tonkin du 2 août 1964 qui précipite l'Amerique dans la guerre, une guerre qui prend la forme d'un immonde bourbier dans lequel l'armée américaine va s'enliser pendant plus de huit ans.

Le conflit vietnamien peut se diviser en trois ou quatre grandes vases, une vision schématique de la guerre :

-première phase du 2 août 1964 à août 1965 : l'action américaine se limite essentiellement à un effort aérien notamment au travers de Rolling Thunder. L'engagement de forces terrestres se limite à la sécurisation des bases aériennes établis dans le pays.

-seconde phase d'août 1965 à janvier 1968 : l'opération Starlight le 17 août 1965 voit le premier affrontement au sol entre Viet Cong et américains. S'en suivent une série de grandes opérations aux résultats contrastrés voir médiocre, «Charlie» se dérobant souvent au lourd dispositif américain qui finit par marquer des points alors que la contestation du conflit ne cesse grandir.

-troisième phase : l'offensive du Tet le 31 janvier 1968 et son prolongement à Hué jusqu'au mois de mars 1968 est le tournant majeur du conflit. Les pertes américaines et surtout l'intrusion du Viet Cong dans l'enceinte de l'ambassade des Etats Unis à Saïgon stupéfie l'opinion publique américaine qui réclame la fin de la guerre du Vietnam.

-quatrième phase : 1969-73. Le nouveau président américain, Richard Nixon surnomé Tricky Dick (Richard le rusé ou le magouilleur) lance la politique de vietnamisation avec un retrait progressif des forces américaines du Vietnam, le Sud-Vietnam devant se défendre seul comme lors de l'offensive de Pâques 1972........avec l'aide d'un puissant soutien aérien.

Parallèlement, des négociations s'ouvrent entre Hanoï et Washington, des négociations heurtées et chaotiques entre Leu-Duc-Tho et Henry Kissinger, les phases de négociation alternant avec des bombardements de B-52 sur Hanoï et Haïphong.

Finalement les accords de Paris sont signés le 27 janvier 1973, les derniers soldats américains étant partis dès le mois de mars. A peine deux ans plus tard, le 30 avril 1975, les chars nord-vietnamiens pénétraient à Saïgon réunifiant par la force le Vietnam sous la férule communiste sans que les américains ne bougent.

Au cours de ce conflit, le Crusader va entrer dans la légende, devenant The Mig Master, le Maitre des Mig auxquels il va mener la vie dure.

Une histoire du Crusader au Vietnam

Le Crusader va effectuer de nombreux tours of duty au Vietnam (58 pour être plus précis) notamment à bord des porte-avions de type Essex, trop petits pour pouvoir accueillir son successeur, le McDonnell-Douglas F-4 Phantom II. C'est donc tout sauf un hasard si le désarnement des Essex correspond avec le retrait du Crusader des unités de première ligne.


deux Vought F-8E Crusader sur l'ascenseur babord du USS Bonhomme Richard (CVA-31)

Du 28 août au 16 novembre 1964, le porte-avions de classe Essex Bon Homme Richard (CVA-31) est déployé au sein de la TF77 _la composante aéronavale de la 7ème flotte_ pour participer aux opérations au dessus du Vietnam après avoir commencé son déploiement en janvier et dans l'Océan Indien.

Embarquant le Carrier Vessel Wing Nineteen, le vétéran de la seconde guerre mondiale et de la Corée envoie en Extrême Orient notamment le squadron VF-194 équipés de F-8E et le Det.A de l'incontournable squadron VFP-63 équipés de RF-8A de reconnaissance.

Durant ce déploiement, le squadron VF-194 perd par accident un F-8E (pilote récupéré indemne) alors que le Det.A ne perdit aucun appareil de reconnaissance.

Du 5 mai 1964 au 1er février 1965, le porte-avions USS Constellation (CVA-64) est déployé en Extrême-Orient au sein de la 7ème flotte.

Il participe aux premières opérations aériennes au dessus du Vietnam après l'incident du Golfe du Tonkin, son groupe aérien embarqué, le Carrier Vessel Wing Fourteen (CVW-14) disposant du Det.F du squadron VFP-63 «Eyes of The Fleet» qui comme son nom l'indique disposait de RF-8A de reconnaissance.


Le USS Ticonderoga (CVA-14) la mer le 8 mai 1969 avec des Crusader sur le pont

Du 11 mai 1964 au 10 décembre 1964, le porte-avions USS Ticonderoga (CVA-14) est déployé au sein de la TF77. Embarquant le Carrier Vessel Wing 5 qui dispose notamment de deux squadrons de chasse, les squadrons VF-51 et VF-53 équipés de F-8E et le Det.B du squadron VFP-63 équipé toujours de RF-8A, le «Ticon» va être engagé dès le début dans le conflit vietnamien puisque le 2 août 1964, suite à la demande d'assistance du Maddox, quatre F-8E du squadron VF-53 en mission d'entrainement armé interviennent, coulant une vedette lance-torpilleus au canon et à la roquette.

Au cours de ce déploiement, le VF-53 va perdre un appareil au catapultage (pilote tué) alors que la VF-51 va revenir indemne de ce premier déploiement de «guerre».

Du 17 août 1964 au 25 avril 1965, c'est le porte-avions USS Ranger (CVA-61) qui est à son tour déployé au Vietnam pour le premier de ses sept déploiements (un huitième eut lieu en 1974 mais sans engagement en raison du cessez le feu et des accords de Paris). Le CVW-9 est embarqué avec le Det.M du squadron VFP-63 équipé de RF-8A (pertes de l'unité inconnues).


Le USS Hancock (CVA-19) à San Francisco le 19 avril 1963 avec des Crusader sur le pont

Du 16 novembre 1964 au 11 mai 1965, le USS Hancock (CVA-19) est déployé au sein de la TF-77 avec à son bord le Carrier Vessel Wing Twenty-One qui dispose notamment du squadron VF-211 équipé de F-8E et toujours un détachement équipé de Crouze de reconnaissance (VFP-63 Det.L).

Au cours de ce tour of duty, un F-8E Crusader est perdu par accident au catapultage mais son pilote est récupéré indemne, les pertes du détachement de reconnaissance m'étant inconnues.


Vought F-8D Crusader du squadron VF-154 à bord du USS Coral Sea (CVA-43) en décembre 1964

Du 23 janvier au 23 octobre 1965, le USS Coral Sea (CVA-43) effectue son premier déploiement au large du Vietnam avec à son bord le Carrier Vessel Wing Fifteen.

Ce dernier disposait notamment du Squadron VF-154 équipé de F-8D et l'incontournable détachement de reconnaissance, le Det.D du Squadron VFP-63. Le squadron VF-154 va perdre pas moins de six appareils, tous à cause de la DCA et de tirs d'armes légères venus du sol, trois pilotes étant tués et trois autres récupérés. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.


Deux Crusader parés à être lancés sur le Midway

Du 6 mars au 23 novembre 1965, le porte-avions USS Midway (CVA-41) va trainer ses hélices au large du Vietnam pour appuyer les forces américaines et leurs alliés sud-vietnamiens, phillipins, coréens et australiens.

Son groupe aérien _le Carrier Vessel Wing Two_ embarque dans l'aventure le Det.A du squadron VFP-63 toujours équipé de RF-8A de reconnaissance et le Squadron VF-111 équipé de F-8D. Si les pertes en avions et en pilote du détachement de reconnaissance me sont inconnues, les «Sundowners» perdent en 144 jours en ligne, quatre F-8D dont trois au combat (trois pilotes tués) et un par accident (pilote récupéré indemne).

Du 27 avril au 6 décembre 1965, le porte-avions USS Oriskany (CVA-34) effectue son premier déploiement au large du Vietnam avec à son bord, le CVW-16 qui dispose notamment des squadrons VF-162 et VMF(A)-212 équipés de F-8E et l'inévitable détachement de reconnaissance formé par le squadron VFP-63 qui embarque le Detachment G.

Le squadron VF-162 perd durant son déploiement un appareil touché par la DCA (piloté récupéré indemne) alors que le second squadron, _le premier squadron des Marines équipé de Crusader et embarqué sur porte-avions_ va perdre au total quatre appareils, deux au combat (un pilote fait prisonnier et un piloté récupéré) et deux par accident à l'appontage (pilotes indemnes). Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.


Catapultage d'un F-8E Crusader depuis le USS Bon Homme Richard (CVA-31) le 24 mai 1967.

Du 12 mai 1965 au 4 janvier 1966, le USS Bon Homme Richard (CVA-31) effectue un deuxième déploiement au large du Vietnam avec à son bord le Carrier Vessel Wing Nineteen. Le CVW-19 dispose notamment de deux squadrons de chasse équipés de Crusader, les VF-191 et VF-194.

«Les chatons de Satan» de la VF-191 vont perdre durant ce déploiement, quatre appareils au combat (tous touchés par la DCA, un pilote étant tué, deux faits prisonniers et un récupéré) et un autre par accident (pilote tué).

Les «Lumières rouges» vont connaitrent des pertes sensiblements équivalentes avec cinq appareils perdus, trois au combat (trois touchés par la DCA mais trois pilotes récupérés) et deux par accident (un appareil et son pilote perdu au catapultage et un appareil perdu à l'appontage mais le pilote s'en sort indemne). Les pertes du Detachment E du squadron VFP-63 me sont inconnues.

Du 25 octobre 1965 au 7 mai 1966, le USS Ticonderoga (CVA-14) est déployé au large du Vietnam avec à son bord le CVW-5 qui embarque pour l'occasion les squadrons VF-51 et VF-53 équipés de F-8E et le Detachment B du squadron de reconnaissance VFP-63.

Au cours de ce déploiement, le squadron VF-51 perd un appareil par accident, le Crusader percutant le pont à l'appontage mais son pilote parvient à s'éjecter alors que le squadron VF-53 perd trois appareil, un au combat touché par la DCA (pilote récupéré après éjection) et deux par accident (un à au catapultage _pilote tué_ et un à l'appontage _pilote récupéré).

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Lun 10 Déc 2012, 23:52

Du 6 décembre 1965 au 21 juillet 1966, le porte-avions USS Hancock (CVA-19) est déployé au large des côtes du Vietnam avec à son bord le CVW-21. Ce dernier inclus deux squadrons de chasse équipés de Crusader, les VF-24 et VF-211 ainsi qu'un détachement de reconnaissance (VFP-63 DET L).

Durant ce déploiement, le VF-24 perdit un appareil qui touché par la DCA percuta ensuite une colline tuant son pilote, ce fût d'ailleurs la première perte du squadron au Vietnam. Si le squadron VF-24 resta bredouille, le squadron VF-211 remporta trois victoires aériennes contre des Mig-17 au prix de cinq appareils perdus dont quatre au combat (trois par la DCA et un par un Mig-17 avec deux pilotes récupérés, un tué et un fait prisonnier) et un à l'accident à l'appontage, le pilote s'en sortant indemne. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnus.

Du 11 juin au 8 novembre 1966, le porte-avions USS Oriskany (CVA-34) effectue son deuxième déploiement au Vietnam avec comme pour le premier le CVW-16 comme groupe aérien embarqué.

Ce dernier embarque deux squadrons de chasse équipés de «Crouze», les squadrons VF-111 et VF-162 équipés de F-8E et le Detachment G. du squadron VFP-63 équipé de RF-8G.

Le premier squadron nommé va perdre un total de quatre Crusader, trois au combat (un au combat aérien _pilote fait prisonnier_ , deux par la DCA _pilotes éjectés et récupérés_) et un dans un accident (panne de réacteur, pilote récupéré).

Le deuxième squadron remporta une victoire aérienne le 9 octobre 1966 (un Mig-17 envoyé au tapis) et perdit cinq appareils au combat (un en combat aérien, trois par la DCA et un suite à une fuite de carburant, un pilote étant tué et les autres récupérés).

Du 25 juillet 1966 au 29 janvier 1967, le USS Franklin D. Roosevelt (CVA-42) effectue son premier et unique déploiement au Vietnam avec à bord le CVW-1 qui dispose du Det.42 du squadron VFP-42, détachement qui perdit un appareil à basse altitude, son pilote étant tué par le crash.

Du 11 août 1966 au 16 février 1967, le USS Coral Sea (CVA-43) effectue un déploiement au large du Vietnam avec à son bord aucun Crusader de chasse mais le Detachment A du squadron VFP-63 dont les pertes me sont inconnues.

Du 27 octobre 1966 au 22 mai 1967, le USS Ticonderoga (CVA-14) est à nouveau déployé au large de l'ancienne Indochine française avec à son bord le CVW-19. Ce groupe aérien dispose de deux squadrons de chasse équipés de F-8E Crusader, les VF-191 et VF-194 ainsi qu'un détachement de reconnaissance (Det.E squadron VFP-63).

Le squadron VF-191 perdit deux appareils au cours de ce déploiement, un au combat (appareil touché par la DCA, le pilote s'est éjecté mais est fait prisonnier) et un deuxième par accident, le pilote ne survivant par à ce dernier.

Le squadron VF-194 perd lui aussi un appareil, un appareil perdu par accident, le pilote ne parvennant pas à s'éjecter. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues

Du 20 janvier au 14 juillet 1967, le porte-avions USS Hancock (CVA-19) est de nouveau au charbon au large du Vietnam avec à bord le CVW-5. Il embarque deux squadrons de chasse équipés de «Mig Master», les VF-51 et VF-53 équipés de F-8E et un détachement de reconnaissance, le Det.B du squadron VFP-63 équipé de RF-8G.

Le squadron VF-51 perd trois appareils au cours de ce déploiement, un au combat par la DCA nord-vietnamien, le pilote éjecté sera capturé et décédera en captivité et deux par accident, un à l'appontage et un en vol suite à une panne de moteur, les deux pilotes étant récupérés indemnes.

Le squadron VF-53 lui perd un appareil suite à une défaillance des brins d'arrêt du porte-avions, le pilote étant tué. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.


USS Bon Homme Richard (CVA-31) dans le Golfe du Tonkin le 13 juin 1969

Du 10 février au 17 août 1967, le porte-avions USS Bon Homme Richard (CVA-31) est déployé au large du Vietnam avec à son bord le CVW-21. Ce groupe aérien dispose des squadrons VF-24 et VF-211 équipés respectivement de F-8C et de F-8E et le DET.L du squadron VFP-63 équipé de RF-8G.

Le premier squadron nommé s'illustre en descendant quatre appareils au prix néanmoins de cinq Crusader, quatre au combat (un en mission de combat et trois suite à la DCA avec un seul pilote récupéré) et un par accident au catapultage (pilote tué).

Le deuxième squadron nommé s'illustre également en descendant quatre appareils _tous de type Mig-17_ mais au prix de quatre appareils, tous perdus sous les coups de la DCA nord-vietnamienne avec deux pilotes faits prisonniers et deux récupérés indemnes. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont là encore inconnues.

Du 9 juin au 9 décembre 1967, le porte-avions USS Intrepid (CVS-11) est déployé au large du Vietnam, servant de monture au Carrier Vessel Wing Ten qui disposait à cette occasion d'un détachement du squadron VF-111 (Det.11) équipé de F-8C et un détachement de reconnaissance, le Detachment 11 fourni par le squadron VFP-63.

Le détachement de chasse va perdre un appareil qui touché par la DCA obligea son pilote s'éjecter au dessus de la mer avant d'être récupéré par un hélicoptère de l'US Navy. J'ignore les pertes éventuelles du détachement de reconnaissance.

Du 26 juin 1967 au 23 janvier 1968, le porte-avions USS Oriskany (CVA-34) est de nouveau déployé au large du Vietnam avec à nouveau le CVW-16 qui intègre les squadrons VF-111 et VF-162 respectivement équipés de F-8C et de F-8E plus un détachement de reconnaissance, le Detachment G du squadron VFP-63 équipés de RF-8G.

Au cours de ce déploiement, le squadron VF-111 va perdre pas moins de six appareils, quatre au combat (trois par la DCA, un par les tirs d'armes légères, deux pilotes étant capturés et deux autres récupérés) et deux par accident, le premier suite à un problème électrique (pilote éjecté et récupéré) et le second suite à un catapultage manqué (pilote tué).

Le squadron VF-162 perd lui aussi six appareils, quatre au combat (quatre touchés par la DCA, un pilote récupéré, un pilote fait prisonnier et deux pilotes tués). Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.

Du 10 août 1967 au 29 mars 1968, le porte-avions USS Coral Sea (CVA-43) retourne au Vietnam avec à son bord le CVW-15 qui dispose du Det.43 du squadron VFP-63 dont j'ignore les pertes éventuelles.

Du 13 janvier au 9 août 1968, le USS Ticonderoga (CVA-14) est déployé au large du Vietnam avec pour groupe aérien, le Carrier Vessel Wing 19 qui dispose alors de deux squadrons de chasse équipés de Crusader, les VF-191 et VF-194 qui disposent toutes les deux de F-8E ainsi que du VFP-63 Det.14 équipé de RF-8G.

La première unité nommée remporte une victoire aérienne avec un Mig-17 de plus au tableau de chasse américain pour le prix de deux appareils perdus par accident suite à des extinctions de moteur (un pilote tué et un autre récupéré).

La seconde unité nommée à moins de chance avec aucune victoire aérienne et deux appareils perdus, un au combat suite à un SAM (pilote disparu présumé mort, mort officialisée en novembre 1990 quand les restes sont retrouvés) et un par accident quand un Crusader rentre en collision avec un Skyhawk lors d'un entrainement au combat aérien, les deux pilotes s'éjectant et étant récupérés.

Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.

Du 9 février au 29 septembre 1968, le USS Bon Homme Richard (CVA-31) est déployé au large du Vietnam avec le CVW-5 comme groupe aérien. Le Carrier Vessel Wing Five dispose à cette occasion du squadron VF-51 équipé de F-8H et du VF-53 équipé lui de F-8E sans oublier un détachement de reconnaissance (Det.31 squadron VFP-63) équipé de RF-8G.

La première unité perd un appareil par accident mais surtout remporte deux victoires aériennes contre des Mig 21, le nec plus ultra de l'industrie aéronautique soviétique et de l'armée de l'air nord-vietnamienne.

La seconde unité de ce groupe aérien remporte une victoire aérienne contre une Mig 17 et perd deux appareils par accident, le même pilote étant impliqué dans les deux accidents ! Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.

Du 6 juillet 1968 au 19 janvier 1969, le porte-avions anti-sous-marin USS Intrepid (CVS-11) embarque un détachement du squadron VF-111 (Det.11) équipé de F-8C pour protéger avions et hélicoptères anti-sous-marins. L'unité revient indemne et ouvre son tableau de chasse, le scalp d'un Mig 21.

Du 6 août 1968 au 23 février 1969, le USS Hancock (CVA-19) est déployé au sein de la TF-77 au large du Vietnam avec à son bord le Carrier Vessel Wing Twenty-One qui aligne deux squadrons de Crusader, les VF-24 et VF-211 équipés de F-8Hainsi que le traditionnel détachement de reconnaissance (Det.19 squadron VFP-63) équipé de RF-8G.

Le squadron VF-24 perd quatre appareils, un au combat des suites de la DCA (pilote secouru) et trois par accident (deux pilotes tués) alors que la VF-211 perd accidentellement deux appareils, les pilotes étant récupérés. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.

Du 18 février au 19 septembre 1969, le USS Ticonderoga (CVA-14) effectue son cinquième déploiement du conflit vietnamien avec à son bord le CVW-16. Ce groupe aérien dispose du squadron VF-111 équipé de F-8H et le VF-162 équipé de F-8J avec un détachement de reconnaissance, le Det.14 du squadron VFP-63 alors seule unité de reconnaissance de l'US Navy équipée de RF-8G depuis la dissolution du squadron VFP-62 en 1968.

Le VF-111 perd un appareil accidentellement, le pilote étant récupéré alors que la VF-162 perd également un appareil, toujours par accident, le pilote étant récupéré indemne. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.

Du 6 avril au 19 octobre 1969, le USS Bon Homme Richard (CVA-31) retourne au combat pour son cinquième tour of duty avec comme groupe aérien, le CVW-5. Ce groupe aérien dispose des squadrons VF-51 et VF-53 équipés de F-8J et l'habituel détachement de reconnaissance (Det.31 VFP-63).

Durant ce déploiement, la squadron VF-51 perd deux appareils par accident (pilotes indemnes) et son homologue, le VF-53 perd cinq appareils par accident (quatre sur panne moteur et un sur commande de vol), les pertes humaines étant nettement moins importantes puisque tous les pilotes sont récupérés. J'ignore les pertes du détachement de reconnaissance.

Du 5 mai au 10 novembre 1969, le USS Oriskany (CVA-34) effectue son quatrième déploiement au Vietman, servant de monture au Carrier Vessel Wing Nineteen (CVW-19) qui dispose à cette occasion des squadrons VF-191 et VF-194 équipés de F-8J plus un détachement de reconnaissance équipés de RF-8G.

Le squadron VF-191 perd un appareil à l'appontage mais l'appareil est réparé et le pilote s'en sort indemne alors que son homologue de la VF-194 perd deux appareils par accident, le premier au dessus du Laos (pilote récupéré après éjection) et le second à l'appontage lors de la deuxième approche suite à une extinction de moteur (pilote récupéré). Les pertes en RF-8G me sont inconnues.

Du 21 août 1969 au 6 avril 1970, le porte-avions d'attaque USS Hancock (CVA-19) est de retour au large du Vietnam avec le Carrier Vessel Wing Twenty-One (CVW-21). Ce groupe aérien embarque deux squadrons de chasse, les VF-24 et VF-211 équipés de F-8H et un détachement de reconnaissance (Detachment 19 VFP-63) équipé de RF-8G.

Aucun Crusader de la VF-24 n'est perdu durant les 115 jours en ligne à la différence du VF-211 qui perd un appareil à l'appontage (pilote indemne). Les pertes en RF-8G me sont inconnues.

Du 14 octobre 1969 au 18 juin 1970, c'est au tour du USS Coral Sea (CVA-43) d'être déployé au large du Vietnam avec le CVW-15 à bord. Ce groupe aérien dispose du Detachment 43 VFP-63 équipé de RF-8G dont j'ignore les pertes éventuelles.

Du 30 mars au 24 novembre 1970, le porte-avions anti-sous-marin USS Shangri-La (CVS-38) effectue son unique déploiement au Vietnam comme porte-avions d'attaque avec à son bord, le CVW-8 qui disposait à cette époque des squadrons VF-111 et VF-162 équipés de F-8H plus un détachement de reconnaissance, le Detachment 38 VFP-63 équipé de RF-8G.

Si le squadron VF-111 ne perd aucun appareil durant ce déploiement au dessus du Nord-Vietnam, le squadron VF-162 perd deux appareils par accident (pilotes récupérés) et est dissous à son retour aux Etats Unis. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.

Du 21 avril au 3 novembre 1970, le porte-avions USS Bon Homme Richard (CVA-31) effectue son sixième et dernier tour of duty au Vietnam avec à son bord le CVW-5 qui dispose comme précédement de deux squadrons de chasse, les VF-51 et VF-53 équipés de F-8J ainsi que l'habituel détachement de reconnaissance équipé de RF-8G (Detachment 31 VFP-63).

Si la première unité ressort indemne de ce déploiement, la seconde flottille de chasse perd un appareil par accident (pilote porté disparu). J'ignore les pertes éventuelles du détachement de reconnaissance.

Six mois après son retour aux Etats Unis, le USS Oriskany (CVA-34) est de retour au Vietnam pour un nouveau déploiement du 1er juin au 29 novembre 1970, servant de monture au CVW-9 qui dispose des squadrons VF-191 et VF-194 équipés de F-8J et un détachement de reconnaissance équipé de RF-8G (Detachment 34 VFP-63).

La VF-191 perd un appareil par accident, un Crusader explosant en heurtant le pont à l'appontage (pilote tué) alors que la VF-194 ressort indemne de ce déploiement (tout comme le détachement de reconnaissance ?).

Du 7 novembre 1970 au 19 mai 1971, le porte-avions USS Hancock (CVA-19) est à nouveau déployé au large du Vietnam avec le CVW-21 qui dispose des squadrons de chasse VF-24 et VF-211 équipés de F-8J et un détachement de reconnaissance équipé de RF-8G (Detachment 1 VFP-63).

Si la première unité ne perd aucun Crusader, le squadron VF-211 perd deux appareils par accident à l'appontage mais les deux pilotes sont récupérés. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont inconnues.

Du 7 mai au 24 octobre 1971, le porte-avions USS Midway (CVA-41) tout juste refondu est de retour au Vietnam pour son deuxième déploiement avec le Carrier Vessel Wing Five qui n'aligne plus de Crusader de chasse mais un détachement de reconnaissance équipé de RF-8G (Det.3 VFP-63) dont j'ignore les pertes.


Le USS Oriskany (CVA-34) dans les années soixante-dix

Du 4 juin au 8 décembre 1971, le USS Oriskany (CVA-34) est déployé au Vietnam, servant de monture au Carrier Vessel Wing Nineteen. Le CVW-19 embarque pour l'occcasion les squadrons VF-191 et VF-194 équipés de F-8J ainsi qu'un détachement de reconnaissance (Detachment 4 VFP-63).

Si la première unité ne perd aucun appareil, le squadron VF-194 perd un appareil, une perte accidentelle, le pilote se noyant après être tombé à la mer après son éjection. Les pertes du détachement de reconnaissance me sont encore et toujours inconnues.

Du 12 novembre 1971 au 12 juillet 1972, le porte-avions lourd USS Coral Sea (CVA-43) est déployé au large du Vietnam avec le CVW-15 qui disposait alors du Det.5 du squadron VFP-63 avec pour équipement, le RF-8G, version améliorée du RF-8A.


Vought F-8J Crusader du VF-24 à bord du USS Hancock (CVA-19) dans le Golfe du Tonkin

Du 28 janvier au 25 septembre 1972, le porte-avions USS Hancock (CVA-19) effectue son dernier déploiement du conflit avec à bord le Carrier Vessel Wing Twenty-One. Ce groupe aérien dispose de deux squadrons de chasse, les VF-24 et VF-211 et un détachement de reconnaissance (Detachment 1 VFP-63) équipé de RF-8G.

Le squadron VF-24 perd pas moins de trois appareils avec un appareil abattu par un missile sol-air ou par un Mig (pilote récupéré), un appareil perdu accidentellement (pilote porté disparu présumé mort) et un troisième au cours d'une collision avec un RF-8G du porte-avions, les deux appareils sont perdus mais les pilotes sont récupérés.

Le squadron VF-211 perd un appareil touché par la DCA nord-vietnamienne, le pilote éjecté est récupéré le lendemain par un hélicoptère de l'US Navy.

Du 21 avril 1972 au 23 février 1973, le porte-avions USS Midway (CVA-41) effectue son troisième déploiement au Vietnam, un déploiement un peu particulier car le vénérable porte-avions (déjà vingt-huit ans de service) va désormais être basé à Yokosuka au Japon.

A cette occasion, le CVW-5 embarque un détachement de reconnaissance équipé de RF-8G (Det.4 VFP-63) mais j'ignore les pertes de ce détachement.

Du 5 juin 1972 au 30 mars 1973, le vénérable USS Oriskany (CVA-34) est déployé à Yankee Station avec à son bord le CVW-19 qui disposait des squadrons VF-191 et VF-194 équipés de F-8J ainsi que d'un détachement d'avions de reconnaissance, le Det.4 du squadron VFP-63 avec des RF-8G.

Un appareil de la VF-191 est perdu accidentellement, un Crusader qui avait prit feu au moment du catapultage du être évacué en catastrophe par son pilote. Quand à la VF-194, elle déplore également la perte d'un appareil et de son pilote, tué lors d'un vol de liaison, son appareil ayant percuté le sol.

Crépuscule d'une légende

La fin de la guerre de Vietnam coincide également avec le crépuscule du «Mig Master». Après avoir atteint son apogée en 1967 avec trentre squadrons de l'US Navy et des Marines équipés, le Crusader commence peu à peu à céder la place à des appareils plus modernes qu'il s'agisse du McDonnell Douglas F-4 Phantom II ou ultérieurement d'une future légende, le Grumman F-14 Tomcat qui effectua ses premières missions au dessus de Saïgon lors de l'opération Frequent Wind, la couverture de l'évacuation américaine de Saïgon alors que la République du Sud-Vietnam agonisait.

Bien que le cessez-le-feu soit entré en vigueur le 28 janvier 1973, le Crusader n'en à pas encore finit avec le Vietnam, les porte-avions américains restant déployé en Extrême Orient, Nixon ayant promis au gouvernement sud-vietnamien son soutien en cas de violation des accords de Paris.


Vought F-8J Crusader du squadron VF-24

-Le squadron VF-24 équipé de F-8J Crusader est ainsi déployé au sein du CVW-19 embarqué à bord du USS Hancock (CVA-19) déployé dans la région du 8 mai 1973 au 8 janvier 1974 avec seulement 29 jours en zone de combat, sans perte en appareils ou en pilote. Cette unité effectua un dernier déploiement dans la région du 18 mars au 20 octobre 1975 avec le Crusader avant d'être transformée sur Tomcat.

-Le squadron VF-191 équipé de F-8J Crusader effectuera deux autres croisières post-conflit vietnamien à bord du USS Oriskany (CVA-34), la première du 18 octobre 1973 au 5 juin 1974 et du 16 septembre 1975 au 3 mars 1976 avant que les Crusader ne soient remplacés par des F-4J Phantom II.

-Le squadron VF-194 lui aussi équipé de F-8J effectuera deux autres croisières post-conflit vietnamien à bord du USS Oriskany (CVA-34), la première du 18 octobre 1973 au 5 juin 1974 et du 16 septembre 1975 au 3 mars 1976 avant que les Crusader ne soient remplacés par des F-4J Phantom II suivant donc le même parcours que la VF-191.

-Le squadron VF-211 lui aussi équipé de F-8J effectue une autre croisière post-conflit vietnamien à bord du USS Hancock (CVA-19) du 18 mai au 20 octobre 1975. Rentré aux Etats Unis, il est transformé sur Tomcat.

Le dernier pilote qualifié sur Crusader fût formé en août 1975 et neuf mois plus tard, en mai 1976, l'US Navy retire du service son dernier Crusader de chasse. Seule la version de reconnaissance resta en ligne jusqu'en mars 1987 quand il fût son tour retiré du service actif, marquant la fin de la carrière du Crusader.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 00:07

CARRIERE OPERATIONNELLE (2) : A L'EXPORT

Généralités

Deux pays seulement vont mettre en oeuvre le Crusader à la différence du Phantom II exporté en bien plus grand nombre. Si la France utilisa des appareils neufs à bord de ces porte-avions, les Phillipines réutilisèrent à terre d'anciens appareils de l'US Navy. Ultime paradoxe, c'est la France qui fût la dernière à retirer l'appareil du service.

France

Remplacer les Aquilon.......

Nord 2200, l'un des projets morts nés de l'immédiat après guerre

La mise en service du Clemenceau (22 novembre 1961) et du Foch (15 juillet 1963) marqua la renaissance de la marine nationale qui disposait enfin de porte-avions modernes aptes à la mise en oeuvre d'avions à réaction à la différence de l'Arromanches, du Bois Belleau ou du La Fayette qui avaient permis la renaissance d'une aéronavale dont l'envol s'était brisé sur la défaite de juin 1940.


Un SNCASE Aquilon de la 16F en vol

Pour permettre aux porte-avions de disposer d'une capacité de chasse, l'aéronavale avait d'abord tenté de develloper des avions de conception nationale mais l'industrie avait été incapable de suivre et le premier chasseur à réaction, le SNCASE Aquilon fût une version fabriquée sous licence du De Havilland Sea Venom.

Produit à 96 exemplaires, cet appareil servit à bord des Clemenceau de mars 1960 à septembre 1963 quand ils sont interdits d'embarquement.
Alors que le Clemenceau est à peine en service, se pose la question du remplacement de l'Aquilon par un nouvel appareil. Il semble que la navalisation du Mirage III à été étudiée mais très rapidement abandonnée en raison d'une vitesse à l'appontage bien trop élevée. Il ne restait plus que l'achat d'un appareil étranger.

Le Phantom II aurait pu être une solution idéale, pouvant remplacer à la fois les Aquilon et les Etendard IV mais l'appareil qui pèse vingt-cinq tonnes à pleine charge est trop lourd pour les catapultes britanniques équipant les Clem'.


Vought F-8E (FN) Crusader

Le Crusader est finalement préselectionné. Le 15 mars, le Clemenceau quitte Toulon pour participer à ces essais. Le 16 mars 1962, deux F8U-2N Crusader du squadron VF-32 habituellement basés sur le USS Saratoga (CVA-60) effectuent un total de dix appontages et de dix catapultages.
Ces essais s'étant révélés fructueux, un contrat est signé avec Ling Temco Vought le 31 juillet 1963 pour quarante monoplaces et six biplaces. La commande est modifiée et réduite à 42 monoplaces après l'abandon du biplace par les américains.

Un F-8D modifié sert de prototype mais il est perdu par accident et les essais sont achevés avec le premier F-8E (FN), une version modifiée du Crusader adaptée aux petits porte-avions, cet appareil effectuant son premier vol le 26 juin 1964.

En octobre 1964, les treize premiers Crusader (n°2 à n°14) sont ramenés en France par le porte-avions Arromanches.

Le 2 février 1965, le porte-avions Foch arrive à Norfolk, accueillit par le porte-avions ASM USS Intrepid (CVS-11) pour embarquer vingt-huit appareils. Il repart pour Saint Nazaire le 7 février mais il est dérouté sur Brest pour la visite du général de Gaulle à l'Ecole Navale avant de rallier Saint Nazaire le 16 février 1965, l'appareil déchargeant à la grue depuis la forme Joubert. Le Crusader n°1 rallie la France en octobre 1965.

Les Crusader vont équiper deux unités de l'Aéronautique Navale.


Un Vought F-8E (FN) de la 12F sur le porte-avions USS Dwight E. Eisenhower (CVN-69) en 1983

Unités équipées

-La flottille 12F à été créée à Hyères le 1er août 1948 avec des Supermarine Seafire Mk III, participant à la guerre d'Indochine avec le F6F-5 Hellcat puis avec le Chance-Vought F4U-7 Corsair. C'est ensuite la guerre d'Algérie avec des Chance-Vought Corsair AU-1.
Dissoute à Karouba le 8 août 1963, elle est recréée à Lann-Bihoué le 15 octobre 1964 sur Crusader, devenant opérationnelle sur l'appareil le 1er mars 1966.

Basée à Landivisiau à partir d'août 1968, la flottille va participer à de nombreux déploiements à bord du Clemenceau comme du Foch.


Coopération interarmées : un Transall NG de l'armée de l'air ravitaille un Crusader de l'aéronavale

Après la transformation de la 14F sur Super Etendard en 1979, la 12F reste la seule flottille de l'Aéronautique Navale équipée de Crusader, participant notamment aux opérations Olifant au dessus du Liban, couvrant les Super Etendard engagés dans l'opération Brochet le 17 novembre 1983.

Du 30 juillet 1987 au 16 septembre 1988, la flottille participe à l'opération Promethée, le déploiement du Clemenceau dans le Golfe Persique pour protéger les navires marchands français et occidentaux des attaques irakiennes et iraniennes.


Les Crusader ont servit jusqu'en octobre 1999 vingt-trois ans de plus que leurs homologues américains.......... .


En 1993, les F-8P (P pour prolongés) sont mis en service dans la flottille, une cauthère sur une jambe de bois, le Crouze étant totalement dépassé et ne ferait pas de vieux os face à des appareis modernes. La 12F va participer aux opérations au dessus de la Bosnie puis au Kosovo (opération Trident) jusqu'au 28 octobre 1999 quand le Crusader est catapulté pour la dernière fois du Foch.

Le Crusader est officiellement retiré du service le 15 décembre 1999, la flottille étant mise en sommeil avant d'être réactivée le 18 mai 2001 sur Rafale M.

-La flottille 14F est créée le 15 janvier 1953 sur la base aéronavale de Karouba avec comme monture le Chance-Vought F4U-7. L'unité rallie aussitôt l'Indochine où elle va opérer sur des Chance-Vought Corsair AU-1 livrés sur place par les américains.

Après avoir opéré sur le La Fayette et Bois Belleau, la flottille opère à bord de l'Arromanches où elle participe à la funeste expédition de Suez à l'automne 1956 avant d'être engagée en Algérie en alternance avec la 12F depuis la base de Télergma.

Dissoute à Cuers le 1er octobre 1964, la 14F est reconstituée le 1er mars 1965 à Lann-Bihoué avec des Crusader. Transférée à Landivisiau le 1er août 1968, elle va continuer à servir sur Crusader jusqu'en 1979 quand elle est transformée sur Super Etendard, passant de la défense aérienne à l'assaut.

Une carrière interminable

Hélas, trois fois hélas, le Hornet ne servit jamais sous la cocarde tricolore

Retiré du service par l'US Navy en mai 1976 et par les Phillipines en 1988, le Crusader va donc jouer les prolongations au sein de la marine nationale. Les projets de remplacement n'ont pas manqué qu'il s'agisse de la navalisation du Mirage F-1 qui aurait permis le remplacement à la fois de l'Etendard IV et du Crusader ou encore l'acquisition de F-18 Hornet.

En 1984 après des atermoiments liés à une possible coopération européenne, la France lança le programme ACX pour un appareil multirôle devant à terme remplacer tous les appareils de combat en service dans l'armée de l'air mais également dans la marine dans le cadre du programme Avion de Combat Marine (ACM).

Cet avion qui effectue son premier vol en 1986 est bien entendu le Rafale qui doit entrer en service en 1996 dans une version embarquée (Rafale M) et dans deux versions terrestres (Rafale B biplace et Rafale C monoplace).

Même si le projet respectait ce calendrier, les Crusader auraient bien du mal à tenir jusqu'à l'arrivée du nouvel appareil de Dassault.

Aussi, l'état-major de la marin envisage très sérieusement de louer des F-18 pour effectuer la jonction entre le «Crouze» et le Rafale entre 1993 (date d'arrivée potentielle des premeirs F18(FN)) et 1996 la date d'entrée prévue des Rafale, la marine étant à cette occasion prioritaire sur l'armée de l'air. Une délégation de Northrop se rend ainsi à Paris en septembre 1988 espérant vendre 40 Hornet à la marine française.

Le projet semble d'autant plus aisé à concrétiser que les modifications sur les porte-avions Clemenceau et Foch sont mineures (déflecteurs de jets et catapultes). Des essais sont prévus en 1989 mais le projet est abandonné pour des raisons politiques et aucun Hornet ne volera sous cocardes françaises. Les Crusader seront encore modernisés ou plutôt prolongés, devenant des F-8P mais seront retirés du service en 1999, deux ans avant l'entrée en service du Rafale en version F1.

Contrairement à ce qui avait été dit à l'époque, la marine ne voulait pas le Hornet à la place du Rafale mais un appareil en attente, le besoin modique (une vingtaine d'appareils) ne pouvant mettre en danger le programme Rafale qui devait remplacer également le Super Etendard.

Après une dernière tentative en novembre 1989 (rencontre entre Jean Pierre Chevènement, ministre de la Défense et son homologue américaine Dick Cheney), le projet est officiellement abandonné en décembre 1989.


Du Crusader au Rafale M, c'est le jour et la nuit pour la 12F

Phillipines

F-8P phillipin

C'est en 1977 que la Phillipine Air Force (PhAF) (Hukbong Panghimpapawid ng Pilipinas) décide d'acquérir 35 F-8H ex-américains stockés à l'AMARC (Aerospace Maintenance and Regeneration Center) de Davis-Monthan (Arizona).

Seuls vingt-cinq furent remis en service dans la PhAF, les dix autres servant de réserve de pièces détachées. A noter que c'est à cette occasion que l'unique Crusader biplace fût perdu au cours d'une formation de pilotes phillipins, l'éleve et le moniteur parvenant à s'éjecter sans dommages.

En 1984, dix-neuf appareils connus sous le nom de F-8P furent renovés mais le climat tropical de l'Asie du Sud-Est leur fût fatal et les appareils furent interdits de vol en 1988 puis feraillés en 1991 après avoir été gravement endommagés le 15 juin par l'éruption du volcan Pinatubo qui endommagea la base aérienne de Basa près de Floridablanca (île de Luçon).

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


F-8C Crusader

Type : chasseur monoplace embarqué

Masse : à vode 7477kg au combat 11102kg maximale au décollage 12670kg

Dimensions : envergure 12.87m (6.86m ailes repliées) longueur 16.54m hauteur 4.80m

Motorisation : un turboréacteur Pratt & Whitney J57 P-6 dévellopant 7666 kg de poussée

Performances : vitesse maximale : 1778 km/h à 1060m vitesse maximale au niveau de la mer 210 km/h Plafond opérationnel 16000m distance franchissable : 2400 à 2775km

Armement : quatre canon de 20mm Colt Mk12 approvisionnés chacun à 84 ou 125 obus chacun et deux missiles Sidewinder

F-8E Crusader

Type : chasseur monoplace embarqué

Masse : à vide 8935kg maximale au décollage 15422kg

Dimensions : envergure 12.87m longueur 16.61m hauteur 4.80m

Motorisation : un turboréacteur Pratt & Whitney J57-20A ou -420 de 8165kg de poussée (avec pc)

Performances : vitesse maximale 1859 km/h distance franchissable 2253km

Armement : quatre canon de 20mm Colt Mk12 approvisionnés chacun à 84 ou 125 obus chacun, deux ou quatre missiles Sidewinder et jusqu'à 1814kg de charge militaire (bombes, roquettes, missiles Bullpup).

F-8J Crusader

Type : chasseur monoplace embarqué

Masse : à vide 8998kg maximale au combat 12153kg maximale au décollage 15875kg

Dimensions : envergure 12.87m longueur 16.61m hauteur 4.80m

Motorisation : un turboréacteur Pratt & Whitney J57-P-420 dévellopant 8900kg de poussée avec pc

Performances : vitesse maximale au niveau de la mer 1226 km/h vitesse maximale 1852 km/h à 11000m Plafond opérationnel 15450m

Armement : quatre canon de 20mm Colt Mk12 approvisionnés chacun à 84 ou 125 obus chacun, quatre missiles Sidewinder et jusqu'à 1814kg de charge militaire (bombes, roquettes, missiles Bullpup).

SOURCES

-Jean Moulin US Navy Tome 2 1945-2001 De Nimitz au Nimitz

-Gerard Paloque Vought F-8 Crusader 1955-1999

-Encyclopédie des Armes Editions Atlas Tome 6 L'Aviation Embarquée des années soixante p1301-1320 (Le Crusader p1316-17)

-Le Fana de l'Aviation HS n°33 L'Aéronautique navale américaine au Vietnam Meurtrier Yacht Club

-Jean Moulin Les porte-avions Clemenceau et Foch

-Jean Moulin L'aéronavale française en images (Le Ling Temco Vought F-8E (FN) Crusader p72-73)


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2286
Age : 47
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 14:14

plus que complet là .....
thumright

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 15:23

merci Jolly

J'ai mis du temps à le faire, j'ai commencé fort puis pendant presque quinze jours pas une ligne d'écrite comme un peu lassé. Je pense commencer un autre la semaine prochaine, probablement sur une classe de navires de surface mais j'ignore encore laquelle.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 15:49

Merci beaucoup Claus. Un bel hommage à ce grand jet.

X

_________________
This is the time's plague when madmen lead the blind.

William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 16:51

Merci.

Cet appareil est formidable mais en voyant la carrière du Crouze sous nos cocardes je frémis si on s'était retrouvé dans un conflit type Malouines. Cela me fait regretter que la navalisation du Mirage F-1 n'ait pu aboutir même si cela nous aurait privé du Super Etendard.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Chevalier du ciel…   Mar 11 Déc 2012, 17:55

clausewitz a écrit:
VOUGHT F-8 CRUSADER
(ETATS-UNIS)
[…]
Douglas F3D Skynight […]
Douglas F3D-2 Skynight du squadron VMFN-513 au dessus de la Corée […]
Baptisé Skynight, l'appareil surnomé affectueusement […]
Caractéristiques Techniques du Douglas F3D-2 Skynight […]
thumright Superbe et passionnante étude ! Et tout autant pour l'iconographie thumleft

Embarassed Puisqu'il faut bien que je demeure fidèle à mon rôle (et à ma réputation) je noterai une erreur dans le nom du F3D (futur F-10). Ce n'est pas Skynight (nuit de ciel ?) qu'il faut écrire (et lire) mais bien Skyknight (Chevalier du ciel…).

study J'ai compté sept occurrences sur la page 1.


Dernière édition par DahliaBleue le Mar 11 Déc 2012, 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 18:08

Merci chère enquiquineuse lol! lol!

Je crois que je me trompe à chaque fois. Embarassed

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 18:52

clausewitz a écrit:
Merci chère enquiquineuse : lol!: : lol!:
Je crois que je me trompe à chaque fois. : oops:
thumright J'aime bien (et mieux ! Very Happy ), quand mes "piques" sont reçues avec distance et humour !

PS : Et ce serait encore plus flatteur, si cette approbation (de principe) était suivie d'effet : à savoir par des rectifications…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 19:25

DahliaBleue a écrit:
clausewitz a écrit:
Merci chère enquiquineuse : lol!: : lol!:
Je crois que je me trompe à chaque fois. : oops:
thumright J'aime bien (et mieux ! Very Happy ), quand mes "piques" sont reçues avec distance et humour !

PS : Et ce serait encore plus flatteur, si cette approbation (de principe) était suivie d'effet : à savoir par des rectifications…

Je vais de ce pas corriger thumright

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ironclaude
Elève officier
Elève officier


Masculin
Nombre de messages : 1046
Age : 68
Ville : BAYONNE
Emploi : Ingénieur retraité
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mar 11 Déc 2012, 23:42

DahliaBleue a écrit:
clausewitz a écrit:
Merci chère enquiquineuse : lol!: : lol!:
Je crois que je me trompe à chaque fois. : oops:
thumright J'aime bien (et mieux ! Very Happy ), quand mes "piques" sont reçues avec distance et humour !

PS : Et ce serait encore plus flatteur, si cette approbation (de principe) était suivie d'effet : à savoir par des rectifications…

Forum Marine a en effet un excellent système de correction automatique, dont je n'ai vu le pareil sur aucun autre forum !
Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11741
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mer 12 Déc 2012, 00:46

bonsoir
le problème des correctrices correcteurs automatiques, c'est que c'est souvent enquiquinant lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mer 12 Déc 2012, 11:47

clausewitz a écrit:
[…]Je vais de ce pas corriger thumright
thumright Vues, les (premières) rectifications ! Courage, on en voit le bout : il n’en reste plus que trois (pour le F3D) ! thumleft aperçues comme suit :
clausewitz a écrit:
Squadrons de reconnaissance de l'US Navy (active et réserve)
VCP-61 et VFP-61[…]
participer à la guerre de Vietnam depuis la base de Da Nang avec un équipement composite (F-10 Skynight et des Crusader). […]
D'abord équipée de Douglas Skyraider, elle le remplace en 1957 par des F3D-2Q Skynight et des F9F-8P qui furent remplacés par des F8U-1P en 1959. […]
Rebaptisée VMCJ-3 le 1er décembre 1955, elle remplaça peu après ses Skyraider par des F3D-2Q Skynight et des F9F-8P, […]
warburton a écrit:
[…]le problème des correctrices correcteurs automatiques, c'est que c'est souvent enquiquinant : lol!:
ironclaude a écrit:
[…]Forum Marine a en effet un excellent système de correction automatique, dont je n'ai vu le pareil sur aucun autre forum ! : DD
Je me suis pourtant laissée aller à de tels agissements (coupables) sur d’autres forums (fora ? comme l’écrirait JJ ? Wink )… et, sur l’un d’eux, ça a même failli tourner (très) mal, pour moi, cette fois-là… (voir cette menace de bannissement, rien que ça !)


Menace finalement non exécutée, et réintégration dans la communauté acceptée, après quelques excuses penaudes, de la part du staff… (par courriel)

PS : J’espère qu’ici, il ne me sera pas tenu rigueur de ce « hors sujet » Embarassed


Dernière édition par DahliaBleue le Jeu 13 Déc 2012, 09:55, édité 1 fois (Raison : Mis à jour l'image jointe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mer 12 Déc 2012, 11:58

warburton a écrit:
bonsoir
le problème des correctrices correcteurs automatiques, c'est que c'est souvent enquiquinant lol!

lol!

Et quand on tape " enquiquineuse " sur google images

Spoiler:
 

on tombe la dessus



http://forummarine.forumactif.com/t5626-bien-le-bonjour-du-viking

Hasard, vous avez dit hasard ? Laughing

PS pour fora :

" fora /fɔ.ʁa/ masculin

(Rare) Pluriel peu usité de forum. "

http://dictionnaire.phpmyvisites.net/definition-Fora-12475.htm






Dernière édition par JJ le Mer 12 Déc 2012, 12:12, édité 1 fois (Raison : utilisé spoiler)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    Mer 12 Déc 2012, 12:11

JJ a écrit:
[…]Et quand on tape " enquiquineuse " sur google images […] on tombe la dessus : vinceastuce: http ://forummarine.forumactif.com/t5626-bien-le-bonjour-du-viking
Hasard, vous avez dit hasard ? : lol:
thumright Il n'y a pas de hasard, en effet !
Vaste choix, en tout cas ! Je me sens moins seule !!
Et, puisque je me dois d'assumer mon rôle, je ne peux que signaler que le lien affiché vers Google images (https://www.google.fr/search?q=enquiquineuse&hl=fr&client=firefox[…]=39650382&biw=1674&bih=914) est beaucoup trop long !!
Il déforme complètement la page !! affraid
Il faut le mettre en spoiler !

Édit à 12h25 : C'est mieux comme ça !



Dernière édition par DahliaBleue le Mer 12 Déc 2012, 14:48, édité 2 fois (Raison : C'est mieux comme ça !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOUGHT F-8 CRUSADER    

Revenir en haut Aller en bas
 
VOUGHT F-8 CRUSADER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Academy] Vought F-8 Crusader
» [Academy] Vought F-8 Crusader
» VOUGHT F 8 CRUSADER!
» *MONTAGE TERMINE* Vought F-8E Crusader [Academy 1/72]
» VOUGHT F-8P CRUSADER 1/72ème Ref 80326

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: