AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vought F8 Crusader

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9329
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Vought F8 Crusader   Ven 26 Déc 2008, 10:26

VOUGHT F8 CRUSADER (ETATS UNIS)
«The Mig Master»


le Vought F8 Crusader une gueule inimitable. Photo prise sur l'USS Midway aujourd'hui navire musée à San Diego


Préambule

Avec son look improbable, typique des premières années de l'aviation à réaction, le F8 Crusader demeure l'un des avions les plus célèbres de l'aviation embarquée américaine en particulier en raison de son rôle joué au cours de la guerre du Vietnam. Son efficacité face aux Mig nord-vietnamiens (19 appareils abattus) lui valant le surnom de «Mig Master» (le maitre des Mig) et cette efficacité est d'autant plus impressionante qu'au déclenchement du conflit en 1964, l'appareil était le fruit d'une conception vieille de 12 ans à l'époque où l'aviation évoluait extrêmement vite.

Le Crusader donna naissance à une variante de reconnaissance baptisé RF8 et surtout à un nouvel appareil le A7 Corsair II, un appareil qui comme le.........F4 Phantom II équipa l'US Navy et l'US Air Force.

Le Crusader à été retiré du service en 1976 (des unités de réservistes ont volé sur des «Crouze» de reconnaissance jusqu'en 1987) mais exporté, il à poursuivi sa carrière aux Phillipines jusqu'en 1991 et en France jusqu'en......1999.

Conception et Dévellopement

Un Crusader en vol

Au début des années cinquante, la propulsion à réaction est encore un concept neuf aux potentialités certaines mais imposant un certain nombre de contraintes en terme de masse et de vitesse. L'hélice n'à pas dit son dernier mot même son déclin est proche, la barre des 800km/h semblait être infrachissable par des avions à moteur à piston (le dernier chasseur à hélice de l'US Navy, le Grumman F8F Bearcat étant retiré du service à la fin de 1952).

En septembre 1952, l'US Navy lança un appel d'offres pour un nouveau chasseur supersonique. Elle demandait un appareil capable de voler à Mach 1.2 à 30000 pieds (9150m) avec un taux de montée de 25000 pieds par minute (127 m/s) et une vitesse d'appontage inférieure à 160 km/h. Les ingénieurs de Vought Corporation dessinèrent donc un avion avec une aile haute à incidence variable pouvant pivoter de 7° en fonction des conditions d'appontage et de catapultage. Le reste de l'avion était conforme aux conceptions techniques de l'époque. L'avion de Vought désigné V383 fût ainsi opposé au Grumman F11F Tiger (un dérivé supersonique du F9F Panther de la Guerre de Corée), le McDonnell F3H Demon (qui allait servir de base au F4 Phantom II) et une version navalisée du North America F100 Super Sabre baptisée Super Fury

En mai 1953, le prototype de Vought fût déclaré vainqueur et reçut commande de trois prototypes baptisés XF8U-1 (avant 1962, l'US Navy avait son propre système de désignation : le X signifiait prototype, le F pour Fighter, le 8 comme le 8ème modèle d'avion à réaction, le U pour Vought et le 1 comme la première variante du nouvel appareil, en Septembre 1962, le F8U devint le F8). Le premier prototype effectua son vol le 25 mars 1955, vol au cours duquel il dépassa la vitesse du son. Le programme fût accéléré et le second prototype effectua son premier vol le même jour que le premier appareil de série le 30 septembre 1955. Sept mois plus tard, le 4 avril 1956, le F8U1 effectua son premier catapultage depuis le USS Forrestal.

Les évaluations opérationnelles commencèrent début 1956 au sein de la VX3 avec quelques problèmes relevés mais rapidement corrigés. Les essais d'armement furent conduits à China Lake où un F8U1 remporta un record de vitesse : 1634 km/h améliorant la précédente marque de 313 km/h réalisée par un F100 de l'USAF (le record mondial resta cependant hors de portée puisque le Fairey Delta 2 britannique avait atteint la vitesse de 1822 km/h le 10 mars 1956).

Un autre appareil de série fût modifié en F8U-1P (plus tard RF8A) pour tester les capacités de reconnaissance du Crusader avec des caméras à la place des canons de 20mm et des missiles

La première unité équipée fût le VF32 basée à Cecil Field (Floride) en 1957, effectuant la même année son premier déploiement en Méditerranée à bord de l'USS Saratoga. La première unité de la flotte du Pacifique à être équipée fût la VF154 basée à Moffet Field (Californie). A noter que ces deux unités reçurent des surnoms en lient avec leur nouvel appareil baptisé Crusader (croisé) : la VF devint «Swordsmen» («épéistes») et la VF154 connue auparavant sous le nom de «Grandslammers» devint les Black Knights («chevaliers noirs»). Plus tard dans l'année, la première unité de l'USMC (United States Marines Corps), la VMF 122 reçut les premiers Crusader mis en oeuvre par les «Leathernecks».
En 1962, le DoD (Department of Defense) standardisa les désignations d'appareils et le F8U devint simplement F8, le F8U1 redésigné F8A

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9329
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Vought F8 Crusader   Ven 26 Déc 2008, 10:40

Carrière et variantes


On reste dans la famille : le Vought Cutlass est remplacé par son petit frère le Crusader

Sur les porte-avions américains, les Crusader remplacèrent les Vought F7 Cutlass et fût le dernier chasseur amériain équipé d'un armement à dominante canon et surtout le dernier appareil ne pouvant opérer par tous les temps. La version de reconnaissance du Crusader baptisé RF8 était mis en oeuvre au sein de détachements réduits provenant de deux unités, les VFP62 et 63 qui jouèrent un grand rôle durant la crise des missiles à Cuba en fournissant les premières photos prouvant l'installation de missiles tactiques soviétiques.
L'heure de gloire du «Crouze» fût bien entendu la guerre du Vietnam. Les premiers combats aériens eurent lieu en avril 1965 entre les F8 et les Mig dans un combat tournoyant que l'on croyait révolu à l'air du tout missile. Au contraire, le conflit vietnamien remis ce mode de combat au goût du jour, les manoeuvrant F8 furent ainsi d'abord bien plus à la fête que les massifs Phantom II armés uniquement de missiles et qui durent apprendre à affronter de teigneux petits Mig alors qu'ils avaient été conçus pour abattre de lourds bombardiers soviétiques à distance. Pourtant seulement quatre victoire furent obtenus au canon, les canons Colt Mk12 supportant assez mal les évolutions à grande vitesse générant leur lot de G. Au total, le Crusader descendit 16 Mig 17 et 3 Mig 21 en opérant depuis les porte-avions ASM de type Essex tandis que les Crusader de l'USMC opérèrent au dessus du Sud Vietnam et dans les missions CAS (Close Air Support)

Le dernier et 1219ème Crusader fût livré à la VF 124 (NAS Miramar) le 3 septembre 1964 et la carrière en première ligne du «Mig Master» s'acheva en 1976 quand il fût retiré du service par les VF191 et 194 servant à bord de l'USS Oriskany quand ce dernier est désarmé (15 mai 1976).


Un RF8 de reconnaissance. Photo prise au musée de l'air et de l'espace américain

Les RF8G de reconnaissance servirent jusqu'en 1982 au sein de la VFP63 avant qu'ils ne soient confiés à la Naval Reserve où deux unités mirent en servicent ces appareils jusqu'en 1984 (dissolution de la VFP306) et le 29 mars 1987 pour la VFP206, le dernier appareil étant confié au National Air and Space Museum

A noter que le Crusader fût le seul chasseur américain à mettre en oeuvre l'AIM9C Sidewinder, l'unique version à guidage radar d'une famille de missiles à guidage infrarouge. Quand les Crusader furent retirés du service, ces missiles furent convertis en missiles AGM122 Sidearm, un missile antiradar destiné aux hélicoptères de l'US Army.
Le Crusader connu également l'export dans deux pays. Le premier c'est la France qui cherchait un un chasseur pour ses nouveaux porte-avions, évalua au début des années soixante le Crusader et le Phantom II. Malgré la bonne idée de choisir un appareil polyvalent, le F4 Phantom II fût écarté car trop lourd et trop grand pour le Clemenceau et le Foch. Le Crusader fût donc choisit après des essais menés à bord du Clemenceau le 16 mars 1962 par deux F8 de la VF 32 basés sur le USS Saratoga et 42 appareils commandés.


Un F8E (FN) en attente d'appontage

Les appareils français baptisés F8E (FN) étaient semblable aux F8E américains mais leur système hypersustantateur fût modifié en raison de la taille différente des porte-avions, l'armement vit le remplacement des Sidewinder par deux missiles Matra R530 ou quate R550 Magic. La 12F fût réactivée le 15 octobre 1964 avec 12 appareils tandis que la 14F troqua le 1er mars 1965 ses vieux Corsair contre de tout nouveaux Crusader.
La carrière des «Crouze» fût nettement plus tranquille que celle de leurs homologues américains puisqu'ils ne connurent qu'un seul engagement aérien réel. Le 7 mai 1977, deux Crusader du Foch (engagé dans l'opération Saphir) supposés s'entrainer avec des F100 Super Sabre de l'escadron 4/11 Jura interceptèrent deux Mig 21 yéménites. Les appareils français furent prêts à tirer mais au dernier moment, les appareils ennemis se replièrent. En 1983, c'est au Liban que les Crusader furent engagés escortant les Super Etendard chargés de bombarder les batteries d'artillerie qui tiraient sur les forces françaises. L'année suivante en octobre 1984, c'est l'opération Mirmillon, une démonstration de force pour ramener le colonel Khadafi à la raison. En 1987/88, les attaques contre les navires marchands français (en particulier les pétroliers) entrainant le déploiement des porte-avions français dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Enfin en 1993, ce sont le début des opérations au dessus de la Yougoslavie, spécialement en Bosnie sans parler de la dernière mission du «Crouze», l'opération Trident au dessus du Kosovo.
Renovés en 1991, les 17 appareils survivants furent redesignés F8P mais alors qu'ils étaient censés être remplacés par le Rafale mais dès 1999, ils furent retirés du service, leurs successeurs n'arrivant qu'en 2001.

L'autre client export fût l'armée de l'air Philippine qui reçut en 1977 35 anciens F8H de l'US Navy stockés à Davis-Monthan AFB (Arizona). 25 furent modernisés par Vought et 10 servirent de réserve de pièces de rechange. Les appareils furent cloués au sol en 1988 par manque de rechanges et de moyens avant d'être retirés du service en 1991 après avoir été gravement endommagés par l'éruption du Pinatubo et ferraillés.


Un Crusader de la Phillipine Air Force en vol

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9329
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Vought F8 Crusader   Ven 26 Déc 2008, 10:46

Au cours de sa longue carrière, le Crusader évolua et donna naissance aux variantes suivantes :

-XF8U-1 (XF8A) : les deux prototypes sans armement (désignation constructeur V383)

-F8U-1 (F8A) : appareil de première série propulsé par un J57-P-12 à la place du J57-P-4 qui équipait les 31 premiers appareils construits. 318 F8A ont été construits

-YF8U-1 (YF-8A) : un F8U-1 utilisé pour des tests de développement

-YF8U-1E (YF8B) : un F8U-1 converti en prototype du F8U-1E

-F8U-1E (F-8B) : version du Crusader équipé d'une capacité tout temps limité avec un radar AN/APS-67, des roquettes air-air installées mais jamais utilisées au combat. Le F8U-1E effectua son premier vol le 3 septembre 1958. 130 F8B ont été construits

-XF8U-1T : un XF8U-2NE utilisé pour une version d'entrainement biplace

-F8U-1T (TF-8A) version biplace d'entrainement basée sur le F8U-2NE avec un fuselage allongé de 0.61m, un armement interne réduit à deux canons, un moteur J57-P20. Effectuant son premier vol le 6 février 1962, il faillit être sélectionné par la Royal Navy qui étudia une version propulsé par un Rolls Royce Spey mais finalement sélectionn le Phantom II. Un seul TF8A fût construit mais que F8A retirés du service fût converti. Désignation constructeur : V408

-YF8U-2 (YF-8C) : deux F8U1 utilisés pour les tests en vol du moteur J57-P-16

-F8U-2 (F8C) : version du Crusader équipé d'un moteur J57-P-16 (75 kN) après post-combustion, quille ventrale pour améliorer la stabilité en vol, point d'attache pour deux Sidewinder de chaque côté du fuselage. Le premier vol eut lieu le 20 août suivi par la construction de 187 appareils parfois connus sous le nom de Crusader II.

-F8U-2N (F-8D) : version tout temps du Crusader avec les roquettes remplacé par un réservoir supplémentaire, moteur J57-P-20 (80kN) après post-combustion, système d'appontage automatique. Premier vol le 16 février 1960 et 160 exemplaires construits.

-YF8U-2N (YF-8D) : un appareil utilisé pour le dévellopement du F8U-2N

-YF8U-2NE : un F8U-1 converti pour servir de prototype au F8U-2NE

-F8U-2NE (F-8E) : version du Crusader propulsé par un moteur J57-P-20A, radar AN/APQ-94 dans un nez plus large, bosse dorsale contenant le système de guidage du missile AGM-12 Bullpup ce qui augmenta le poids de 2270kg, siège éjectable Martin Baker. Il effectua son premier vol le 30 juin 1961. 286 exemplaires construits

-F8E (FN) : 42 Crusader commandés par la France pour ses porte-avions

-F8H : F8D modernisés avec des ailes et un train d'atterissage renforcé. 89 reconstruits.

-F8J : F8E modernisés semblables aux F8D avec des ailes modifiés, un système de stabilisation mis en place sur les F8E (FN), des pylones dédiés aux réservoirs supplémentaires de carburant, moteur J57-P-20A. 87 reconstruits

-F8L : F8B modernisés avec points d'appui renforcés. 61 reconstruits

-F8P : 17 F8E (FN) de l'Aéronavale modernisés à la fin des années 80 et début des années 90 pour les faire tenir encore dix ans. Retirés du service en 1999, ils étaient les derniers Crusader en service

-F8U-1D (DF-8A) des F8A retirés du service et modifiés en appareil de contrôle pour le test du missile de croisière SSM-N-8 Regulus. Les DF8A furent aussi transformés en drones (F9 Cougar) et utilisé par la VC8 (NAS Roosevelt Roads) qui arme l'Atlantic Fleet Missile Range.

-DF8F : des F8A retirés du service pour être transformés en cibles.

-F8U-1KU (QF8A) F8A retirés du service et modifiés en drone radiocommandés

-YF8U-1P (YRF8A) : prototypes utilisés pour le développement du F8U-1P de reconnaissance photo. Désignation constructeur : V-392

-F8U-1P (RF-8A) : version non armée de reconnaissance du F8U1E 144 exemplaires construits

-RF-8G : version modernisée du RF8A

-XF8U-3 Crusader III : nouveau design du F8 basé sur les dernières versions du Crusader pour affronter le F4 Phantom II. Il est propulsé par un moteur J75-P-5A d'une puissance de 131kN après post-combustion. Le premier vol eut lieu le 2 juin 1958, atteignant la vitesse de Mach 2.6. 5 exemplaires construits mais le projet baptisé V401 par son constructeur. Le projet à été abandonné après la victoire du Phantom II


Un des cinq prototypes du XF8U3 Crusader III

Caractéristiques Techniques (F8E)

Monoplace de chasse monoréacteur à aile haute.
Masse : (à vide) 7956kg (pleine charge) 13000kg (charge militaire) 2300kg
Longueur : 16.53m Envergure : 10.87m Hauteur : 4.80m Surface Alaire : 34.8m²
Propulsion : un moteur Pratt & Withney J57-P-20A, turboréacteur à postcombustion d'une puissance unitaire de 47.6 kN et de 80.1 kN après postcombustion.
Capacité en carburant : 5102 litres
Vitesse maximale : Mach 1.86 (1975 km/h) à 11000m Vitesse de croisière : 915 km/h
Rayon d'action de combat : 730 km Rayon d'action de transit : 2795 km avec réservoirs supplémentaires externes
Plafond opérationnel : 17700m Vitesse de montée : 162.3 m/s

Armement : 4 canons de 20mm Colt Mk12 dans la partie inférieure du fuselage; 8 roquettes Zuni de 127mm en 4 pods doubles; 4 missiles AIM9 Sidewinder et 2 missiles air-sol AGM-12 Bullpup. Le chargement de bombe se compose de 12 bombes de 110kg ou 4 de 450kg ou 2 de 900kg


le missile air-sol Bullpup

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vought F8 Crusader   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vought F8 Crusader
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vought F8 Crusader
» [Academy] Vought F-8 Crusader
» [Academy] Vought F-8 Crusader
» Un géant vert redoutable [Vought F-8 P Crusader Academy 1/72]
» VOUGHT A7 CORSAIR II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: