AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Dahlia bleu   Mar 25 Jan 2011, 22:32

Citation :
[…]Et, dans le bleu, qui donc a bien pu y tenir le rôle de Joyce Harwood ?
Une partie du voile se lève…



[dois-je préciser que je ne suis pas fumeuse ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Mer 26 Jan 2011, 08:28

pascal a écrit:
Durant des années (80's) la Marine affréta ainsi le Port-Vendres


Exact, et c'était toujours le cas à l'époque de la seconde guerre du Golfe et des opérations d'embargo la précédant (1990-1991).
Je me souviens d'un RAM avec lui (j'étais sur le Doudart de Lagrée).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Mer 26 Jan 2011, 12:26

Ce n'était pas le cas avant. Comme il fallait un équipement spécifique, les "PR" devaient être "militarisés", j'entends par là équipés et pris en charge par la MN.

J'en prends pour exemple le PR ancien T2 BERRY A620.

La MN attendait à cette époque la mise en service des SEINE et SAÔNE. Mais il y a eu du retard, et les anciens PR "rendaient l'âme" ou n'étaient pas assez conséquents.
Il fut donc décidé au départ d'affréter un pétrolier "civil". Mais il apparu vite qu'il fallait faire des transformations et donc qu'il était plus rapide pour la MN de l'acheter.
Le BERRY ne servit ainsi que 3 ans (61-63). D'où ma recherche dans un autre post, les photos étant plutôt rares...
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Carburéacteur, gazole et Distillate Fuel   Lun 07 Fév 2011, 22:23

pascal a écrit:
[…]les CVN ne sont donnés que pour embarquer du carburéacteur dont je présume les conditions de stockage et de filtration sont différentes du gazole de propulsion (qui cependant est un produit extrêmement proche).

Quand un CVN ravitaille un DDG 51 il le fait avec du carburéacteur (après tout ce sont quatre réacteurs CF6-50 "marinisés" qui sont embarqués sur les DD américains) ou bien avec du gazole ? et dans ce cas là le CVN dispose-t-il de soutes dédiées ?
A priori, les turbines à gaz CF6-50 fonctionnent, non pas avec du carburéacteur, ni avec du gazole (fuel lourd) mais avec le ‘Distillate Fuel’, combustible commun à tous les bâtiments (non nuc.) de l’USN.

En fait, certaines soutes des CVN sont remplies de ‘Distillate Fuel’, parce que même les ‘nuc.’ ont (en secours) des générateurs électriques diesel (alternateurs).

Et, positive retombée tactique, ces soutes servent donc à ravitailler les bâtiments de l’escorte des CVN, ce qui évite de les distraire de l’écran, en les éloignant trop longtemps vers un AOR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Porte hélicoptères d'assaut Guadalcanal   Lun 07 Fév 2011, 22:35

Un autre ravitailleur non spécialisé : le LPH-7 Guadalcanal.
Son gréement n’est pas le moderne «lance-Probe» et câble support à «tensionnement automatique», mais celui des anciens portiques à «cornes».


1983 dans les Caraïbes : le LPH-7 Guadalcanal ravitaillant à la mer, en combustible, le DDG-18 USS Semmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Lun 07 Fév 2011, 23:13

C'est sûrement parce que c'est pas son rôle premier, je connais pas le contexte de cette photo mais soit le destroyer était à sec soit il s'agissait d'un test.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Foch ravittailleur en combustible   Mer 08 Juin 2011, 10:01

Ravitaillement à la mer (combustible) par porte-avions (ici, le Foch) (vers 1970).

Foch ravitailleur (d’un escorteur d’escadre, probablement).
Vue complète dans le spoiler :
Spoiler:
 


Foch ravitailleur de l’ER Le Normand (1).
Vue complète dans le spoiler :
Spoiler:
 


Foch ravitailleur de l’ER Le Normand (2).
Vue complète dans le spoiler :
Spoiler:
 


Foch ravitailleur de l’ER Le Normand (3).
Vue complète dans le spoiler :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Draconnaire
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Age : 43
Ville : Port au Prince, Haiti
Emploi : Directeur adjoint d'une entreprise d'import-export
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Mer 08 Juin 2011, 23:29

Bonjour,

J'ai le souvenir d'un RAM entre un TCD et un autre bâtiment (un aviso) il me semble.
Quelqu'un pourrait le confirmer (ou l'infirmer).
Après tout ma mémoire n'est plus ce qu'elle était.

GD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Draconnaire
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Age : 43
Ville : Port au Prince, Haiti
Emploi : Directeur adjoint d'une entreprise d'import-export
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Ven 10 Juin 2011, 17:12

Bonjour,

J'ai trouvé ceci sur le site journaux de bord Marine nationale :
http://jdb.marine.defense.gouv.fr/batiment/fdr/page/7

Citation :
-le secteur cargaison chargé du stockage de carburant : aussi bien du TR5 (pour les hélicoptères) que du gazole. Combiné avec les installations hydrauliques la foudre a la capacité de ravitailler en carburant d’autres bâtiments. Enfin s’ajoute à ce secteur un atelier mécanique qui apporte un soutien technique aux autres services

Quelqu'un en saurait plus pour cette capacité des TCD à ravitailler en carburant d'autres bâtiments ?

GD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Ven 10 Juin 2011, 19:47

Grand Draconnaire a écrit:
[…]J'ai trouvé ceci sur le site journaux de bord Marine nationale :
http:[…]jdb.marine.defense.[…]batiment/fdr/page/7
Citation :
-le secteur cargaison chargé du stockage de carburant […]la foudre a la capacité de ravitailler en carburant d’autres bâtiments.[…]
Quelqu'un en saurait plus pour cette capacité des TCD à ravitailler en carburant d'autres bâtiments ?[…]
Bien vu, en effet.
Compte tenu de la capacité de ses soutes, la Foudre doit en effet pouvoir ravitailler sans problème des petites unités.

Cependant, au contraire des porte-avions type PA-54, on n'aperçoit aucune installation fixe de RAM (portique, manches…). L'opération se fait sans doute d'une façon "artisanale"…

Reste à vérifier l'hypothétique capacité équivalente du Mistral et du Tonnerre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Ven 10 Juin 2011, 20:12

Bonjour,

ravitaillement à la mer de la frégate "Cassard" par le TCD "Foudre"

Photo © Marine nationale



---> http://jdb.marine.defense.gouv.fr/post/2010/12/09/Quand-la-Foudre-ravitaille...


Revenir en haut Aller en bas
Grand Draconnaire
Maître
Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 638
Age : 43
Ville : Port au Prince, Haiti
Emploi : Directeur adjoint d'une entreprise d'import-export
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Sam 11 Juin 2011, 03:55

Bonsoir,

DahliaBleue a écrit :
Citation :
Bien vu, en effet.
Compte tenu de la capacité de ses soutes, la Foudre doit en effet pouvoir ravitailler sans problème des petites unités.

En fait je n'ai pas trop de mérite, j'ai servi sur la Foudre durant les années 90, je me souviens avoir vu des notations étranges sur les journaux de navigation concernant des RAM (j'ai également effectué deux affectations sur PR et BCR...), lorsque j'ai lu le sujet cela m'est revenu à l'esprit.
Mais apparement le Cassard n'est pas une si petite unité que cela...

Citation :
Reste à vérifier l'hypothétique capacité équivalente du Mistral et du Tonnerre…
Effectivement

GD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5104
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Sam 11 Juin 2011, 06:37

en tout cas les BPC disposent d'une puissante grue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Sam 11 Juin 2011, 10:04

wielingen a écrit:
[…]ravitaillement à la mer de la frégate "Cassard" par le TCD "Foudre"[…]
Grand Draconnaire a écrit:
[…]
Citation :
Compte tenu de la capacité de ses soutes, la Foudre doit en effet pouvoir ravitailler sans problème des petites unités.
En fait je n'ai pas trop de mérite, j'ai servi sur la Foudre durant les années 90, je me souviens avoir vu des notations étranges sur les journaux de navigation concernant des RAM (j'ai également effectué deux affectations sur PR et BCR...), lorsque j'ai lu le sujet cela m'est revenu à l'esprit.[…]
Parfaitement convainquant ! Et c’est la grue, bien sûr, qui en est l’élément capital… comme sur les PA-54 !
Grand Draconnaire a écrit:
Mais apparement le Cassard n'est pas une si petite unité que cela[…]
Non, loin de là ! Donc capacité RAM pleinement confirmée !
Grand Draconnaire a écrit:
Citation :
Reste à vérifier l'hypothétique capacité équivalente du Mistral et du Tonnerre
Effectivement[…]
pascal a écrit:
en tout cas les BPC disposent d'une puissante grue
… donc vraisemblablement avec une capacité RAM équivalente à celle des TCD.
Encore que sa hauteur est telle, que le transfert de liquide pourrait presque se faire… par gravité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Ven 24 Juin 2011, 19:50

Ravitaillement à la mer (du LCS1 Freedom) par le CVN Carl Vinson :
Spoiler:
 
Noter le sillage impressionnant du Freedom : il doit faire du bruit !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: PH Jeanne d’Arc    Dim 06 Nov 2011, 11:32

Ici, la Jeanne d’Arc ravitaillant à la mer l’ER L’Alsacien. (Combustible : mazout. Mer Rouge, 1966) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Dim 06 Nov 2011, 13:51

Pour cette dernière photo, vu que la croiseur Jeanne d'Arc était un navire-école, ne peut-on pas imaginer qu'il s'agisse d'un exercice pour les élèves-officiers ? Si il s'agit d'un vrai RAM, il s'agissait probablement d'une urgence pour recompléter des soutes vides.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Simulation et entraînement ?   Dim 06 Nov 2011, 17:12

clausewitz a écrit:
Pour cette dernière photo, vu que la croiseur Jeanne d'Arc était un navire-école, ne peut-on pas imaginer qu'il s'agisse d'un exercice pour les élèves-officiers ? Si il s'agit d'un vrai RAM, il s'agissait probablement d'une urgence pour recompléter des soutes vides.
… On peut parfaitement l’imaginer. Des exercices à blanc devaient en effet se pratiquer.

Mais ce n’est pas le plus probable. Car toutes les activités du groupe école sont précisément destinées à confronter les officiers élèves aux situations réelles (voir NB1). Sinon, il suffirait de faire de la simulation : ce qui au demeurant, serait plus économique !

En 1966, la Jeanne croisait en mer Rouge, du 17 au 22 avril, en route vers le nord (vers le canal de Suez, puis Istanbul). C’est alors qu’elle a rencontré L'Alsacien, en route vers le sud, vers l'océan Indien.

On aurait pu imaginer, en effet, que l’exercice eût consisté simplement à passer le gréement, et le brancher, sans pomper le mazout (voir NB2).
Mais en l’occurrence, la rencontre avec L'Alsacien permettait (au minimum) de joindre l’utile au didactique, à l’instructif et à la formation.

La seule contrainte, ce jour-là, fût sans doute de modifier (temporairement) la route de l’un des deux bâtiments, pour qu’ils évoluent (forcément) au même cap. Et probablement est-ce L'Alsacien qui (pendant une heure ou deux) a fait route inverse (vers le nord) de conserve avec la Jeanne.

NB1 : D’autant que pour l’entraînement au RAM, la Jeanne disposait d’une conserve (à l’époque l’AE Victor Schoelcher) avec laquelle le pompage de gas-oil devait être couramment pratiqué…

NB2 : Compléter les soutes dès que l’occasion se présente n’est jamais à négliger (et ce n’est pas nécessaire d’attendre l’urgence (= la menace de panne sèche…).

On a déjà débattu de la question dans un autre sujet. Certains évoquaient des normes Otan ; d’autres des règlements de sécurité maritime… voire des normes aériennes (relatives à la masse optimale des avions en fonction du temps de vol prévu : inutile en effet pour les transports aériens civils d’embarquer plus que le carburant nécessaire, car toute masse volante est elle-même coûteuse en terme de consommation…).

Mais pour la marine (surtout militaire) cela n’entre pas en ligne de compte. La surconsommation (éventuelle) est insignifiante (c’est Archimède qui supporte… merci à lui).
Ce qui importe pour un commandant tactique, c’est d’avoir à tout moment ses soutes pleines au maximum de leur capacité. Évidemment, le re-complètement permanent des soutes, ce serait la situation d’un monde idéal, qui n’existe pas.


Dans la pratique, le compromis acceptable, c’est un RAM tous les deux à six jours, selon l’activité, la vitesse soutenue, la présence ou non d’un ravitailleur (spécialisé ou non), et sa proximité du lieu de l’action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Dim 06 Nov 2011, 17:24

DahliaBleue a écrit:
Ici, la Jeanne d’Arc ravitaillant à la mer l’ER L’Alsacien. (Combustible : mazout. Mer Rouge, 1966) :


là!j'ai un méga trou dans le cerveau:en effet j'étais à bord de l'Alsacien en route vers l'Océan Indien et je n'ai aucun souvenir de ce ravitaillement avec la Jeanne!J'ai plutôt l'impression que c'est un ravitaillement en gas oil vu la taille de la manche.... lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: ???   Dim 06 Nov 2011, 18:11

Bernard P. A. a écrit:
[…]là! j'ai un méga trou dans le cerveau: en effet j'étais à bord de l'Alsacien en route vers l'Océan Indien et je n'ai aucun souvenir de ce ravitaillement avec la Jeanne! J'ai plutôt l'impression que c'est un ravitaillement en gas oil vu la taille de la manche[…]
Oserai-je (audacieusement ?) avancer l’hypothèse qu'à cette heure-là Bernard P. A. était de repos, après un quart éprouvant ? Laughing

Un ravitaillement en gas-oil ? Pourquoi pas ? À moins que le (modeste) diamètre de la manche corresponde seulement à la (modeste) capacité de refoulement de la Jeanne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Dim 06 Nov 2011, 18:29

DahliaBleue a écrit:
Bernard P. A. a écrit:
[…]là! j'ai un méga trou dans le cerveau: en effet j'étais à bord de l'Alsacien en route vers l'Océan Indien et je n'ai aucun souvenir de ce ravitaillement avec la Jeanne! J'ai plutôt l'impression que c'est un ravitaillement en gas oil vu la taille de la manche[…]
Oserai-je (audacieusement ?) avancer l’hypothèse qu'à cette heure-là Bernard P. A. était de repos, après un quart éprouvant ? Laughing

Un ravitaillement en gas-oil ? Pourquoi pas ? À moins que le (modeste) diamètre de la manche corresponde seulement à la (modeste) capacité de refoulement de la Jeanne ?

Bernard P. A. ne faisait PAS de bulle à cette époque étant en opération photo-moustache pendant toute cette virée.... Rolling Eyes pour les manches de ravitaillement il y avait des calibres imposés selon le liquide considéré:mazout,gas oil ou pinard...oui,oui!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Dim 06 Nov 2011, 18:35

Bernard P. A. a écrit:
[…]Bernard P. A. ne faisait PAS de bulle à cette époque étant en opération photo-moustache pendant toute cette virée […] pour les manches de ravitaillement il y avait des calibres imposés selon le liquide considéré: mazout, gas oil ou pinard… oui,oui!!![…]
thumright Ravitaillement en pinard !! Mais bien sûr… ! Je l'avais oublié ! Ce ne peut être que ça ! thumleft Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: PA La Fayette ravitailleur   Mer 16 Nov 2011, 19:51

L’ER Le Normand (E52A) en RAM avec le PA La Fayette (1957 ou début 1958) :


Le diamètre de la manche est comparable à celui du RAM Alsacien-Jeanne du post précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5104
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Mer 16 Nov 2011, 20:58

et oui on l'oublie trop souvent, dans ce genre de situation aussi le diamètre a son importance ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10283
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   Sam 11 Fév 2012, 16:26

L'USS Missouri (BB-63) ravitaillant l'USS Joseph P. Kennedy Jr. (DD-850) vers août 1950.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ravitailleurs
» Les futurs pétroliers ravitailleurs de la marine nationale
» Un fond de combustible pour chauffage à pétrole dans mon bidon de gasoil
» nouvelles batteries ?
» Un succeseur au K 15 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: