AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

 

 Cuirassés français

Aller en bas 
+17
DraniBrut
bilou06
Francis Marliere
Bill
PALEZ
Bleu Marine
Delambily
ecourtial
ironclaude
warburton
Loïc Charpentier
Takagi
valdechalvagne
david
pascal
DahliaBleue
NIALA
21 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23
AuteurMessage
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4854
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Cuirassés français - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Cuirassés français   Cuirassés français - Page 23 EmptyJeu 06 Juil 2023, 16:16

pascal a écrit:
Le design de la superstructure plus étroite que l'écartement des canons de la tourelle arrière devait permettre le tir de retraite plein cul ...

L'unique tourelle avant,  armée de deux pièces jumelées, était censée pouvoir tirer "en retraite", moyennant un secteur "neutralisé" qui correspondait à "l'encombrement" du massif. Il devait surement exister des "butées", pour interdire le tir dans le "secteur" dudit massif, mais, bon, à l'époque - ces  garde-côte cuirassés avaient été conçus, à la louche, en 1872-1874 -, ne seraient_ce que par leurs tolérances d'usinage mécanique, la précision de rotation des tourelles n'était surement pas exempte de défaut. Je rappelle juste que, à la même époque, la RN en était revenue au chargement par la bouche, après de douloureux déboires lors de la mise au point de pièces de gros calibres à chargement par la culasse.  Cà peut  paraitre bizarre, vu les écrits existants de nos jours, mais la Marine Nationale française, désormais devenue républicaine, était la seule, depuis la décennie 1860, à exploiter correctement et avec satisfaction des canons à chargement par la culasse. Wink
Revenir en haut Aller en bas
valdechalvagne
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
valdechalvagne


Masculin
Nombre de messages : 2468
Age : 55
Ville : puget thenier
Emploi : artisant
Date d'inscription : 22/09/2012

Cuirassés français - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Cuirassés français   Cuirassés français - Page 23 EmptySam 08 Juil 2023, 12:40

bonjours à tous !

pour se donner une idée de la forme général du tempête

https://www.herrero-michel.fr/Images%20avec%20descriptif/2092_La_Tempete.html
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12870
Age : 42
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

Cuirassés français - Page 23 Empty
MessageSujet: Tir en retraite.   Cuirassés français - Page 23 EmptyDim 09 Juil 2023, 18:27

Loïc Charpentier a écrit:
[…] L'unique tourelle avant,  armée de deux pièces jumelées, était censée pouvoir tirer "en retraite", moyennant un secteur "neutralisé" qui correspondait à "l'encombrement" du massif. Il devait surement exister des "butées", pour interdire le tir dans le "secteur" dudit massif […]
L'écartement des deux pièces correspondait à l'épaisseur du massif.
Donc le tir au gisement 180 encadrait précisément ledit massif.
Quoique le test de 1884 se soit traduit par une détérioration de l'avant du massif. Souffle ? Brûlure ?

En revanche, un tir légèrement décalé en gisement n'arrangeait pas la situation : un seul tube battant, et engagement du secteur par les bossoirs ou autres obstacles sur le pont.
Mais - s'il y en avait - les butées d'interdiction de tir ne visaient à interdire le gisement 180.
Ou bien visaient à ne l'autoriser qu'au gisement 180.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4854
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Cuirassés français - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Cuirassés français   Cuirassés français - Page 23 EmptyDim 09 Juil 2023, 21:20

DahliaBleue a écrit:

Donc le tir au gisement 180 encadrait précisément ledit massif.
Quoique le test de 1884 se soit traduit par une détérioration de l'avant du massif. Souffle ? Brûlure ?

En revanche, un tir légèrement décalé en gisement n'arrangeait pas la situation : un seul tube battant, et engagement du secteur par les bossoirs ou autres obstacles sur le pont.
Mais - s'il y en avait - les butées d'interdiction de tir ne visaient à interdire le gisement 180.
Ou bien visaient à ne l'autoriser qu'au gisement 180.

Il est plus que probable que, même si des essais de tir avait été effectués au gisement "180", la tourelle était censée tirer sur l'avant, ou sur les deux bords à +/- 90. Wink


Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

Cuirassés français - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Cuirassés français   Cuirassés français - Page 23 EmptyDim 09 Juil 2023, 21:25

Loïc Charpentier a écrit:
[…] Il est plus que probable que, même si des essais de tir avaient été effectués au gisement  "180", la tourelle était censée tirer sur l'avant, ou sur les deux bords à +/- 90.  ; )
thumright Bien sûr ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Paul-Émile
Maître
Maître
Paul-Émile


Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 22
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Fils de
Date d'inscription : 21/05/2020

Cuirassés français - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Cuirassés français   Cuirassés français - Page 23 EmptyMer 20 Déc 2023, 15:22

Objet d’une publication précédente (Takagi, Lun 13 Jan 2020, 05:19) et d’une photo (Paul-Émile, Dim 23 Jan 2022, 11:05), le Requin de la classe Indomptable, ou classe Terrible selon les dates retenues pour nommer la classe, saisi (par le photographe) à Port-Saïd le 3 novembre 1916.

Cuirassés français - Page 23 Requin11

Dernier de sa classe, le Requin est mis sur cale par les Forges & Chantiers de la Gironde le 15/11/1878, lancé le 13/06/1885 et mis en service le 01/12/1888. C’est un cuirassé garde-côte de 7676 t. En 1896, il sort de modernisation avec 2x274mm, 6x100mm, 10x47mm et 3x37mm. Inutilisable dans un conflit moderne, il est le seul de sa classe à servir pendant la Grande Guerre. Au sein de l’escadre de Syrie, il aide à protéger la zone du canal des visées ottomanes. En février 1915, il contribue à repousser une offensive ottomane. Puis il appuie diverses missions alliées le long des côtes palestiniennes en 1917, après la prise de la photographie. La paix revenue, il sert quelque temps de navire-école avant d’être rayé des listes en février 1920, vendu en 1921 et ferraillé en 1922.

On note la fausse vague d’étrave, l’étrange peinture de la tourelle n°1 et la partie supérieure des cheminées peintes en noir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Cuirassés français - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Cuirassés français   Cuirassés français - Page 23 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cuirassés français
Revenir en haut 
Page 23 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23
 Sujets similaires
-
» L'EVOLUTION DES TURBINES
» Avisos français
» Croiseurs français
» Cuirassés français - projets fictifs
» du Cinéma et du Français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: