AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tragédie du Surcouf et leçons....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Starshiy
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3171
Age : 67
Ville : Dans le grand sud de l'Europe !!!
Emploi : Repos et sac
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Tragédie du Surcouf et leçons....   Lun 20 Fév 2017, 16:48

Bonjour
Ce fil n'existe pas en tant que tel. Il a été évoqué dans plusieurs fils. Je ne veux pas ici reprendre tout cela. Simplement faire part de mon expérience à la suite de cela, comme dans le cas de l'échouage du Duperré dans le raz de Sein.
L'instruction qui nous été dispensée a été très vite centrée sur l'anti-collision, avec à l'esprit le syndrome du "fauteuil du Pacha", dans lequel il était "interdit" de s'asseoir pendant les quarts de nuit. On y reviendra plus avant dans l'affaire du Duperré. L'attention se focalisait sur la relation passerelle - CO pour les CPA, et il nous était très fortement "conseillé" de jouer aussi du crayon gras en passerelle. Le deuxième aspect était celui de la veille optique et du relèvement visuel à l'alidade du ou des mobiles à risque.
Dans la génération de Senit que j'ai connue, il n'y avait pas de fonction anti-collision, fonction que l'on retrouve de mémoire sur les bâtiments de commerce à la fin des années 70, du fait de l'inflation de taille des dits bâtiments et de l'inertie qui en découle... comme aussi de la réduction du personnel en passerelle. Je n'ai pas aussi connu de "désarmement" de la fonction OQO (Officier de Quart Opérations). Et cette fonction de mon temps était rarement occupée par un officier qui ne soit pas qualifié "chef de Quart".
Je suis même étonné de cette fonction garde Hotel. L'affaire de Honda point aux USA (https://en.wikipedia.org/wiki/Honda_Point_disaster) était pourtant déjà très parlante... en 1923.

Pour ce qui est des leçons tirées du Duperré, elles ont été multiples puisqu'on a très rapidement pris des mesures pour navigation en eaux resserrées, tout comme on a attiré l'attention des commandants à veiller à leur état de fatigue. A plusieurs reprises, certains de mes commandants ont préféré pour rentrer à Brest de nuit depuis le sud contourner Sein, plutôt que de franchir le Raz. Non pas à cause de la difficulté de ce passage, mais à cause de l'état de fatigue et de l'équipage et du leur. Bien que cela ait rallongé le parcours.

Dans ces deux situations, il appartient aux commandants de savoir apprécier le niveau de fatigue, le leur comme celui de leur équipage
Voili, voilou ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soumarsov.eu
 
Tragédie du Surcouf et leçons....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 5 : La tragédie d'Elisa
» gastro fatum...sur un air de tragédie grecque
» SM Surcouf
» Les vérités sur la Tragédie de Sablier et les événements d'il y a 100 ans
» "Surcouf" croiseur sous -marin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: