AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Genre des noms des bateaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 10:39

Tout le monde sait que la langue anglaise désigne un bateau avec le genre féminin, quel que soit le nom qu’il porte (e.g. cette légende d’une photographie : « The Statue of Liberty welcomed USS Forrestal (CV-59) as she visited New York for Fleet Week '89, on Saturday, 29 April 1989. » ; ou encore : « USS Forrestal (CVA-59), the first of four ships of her class and the Navy's first supercarrier was placed in commission at the Norfolk Naval Shipyard, Portsmouth, Va […] »).

Pour autant l’article ‘the’ n’est pas différencié (e.g. cette légende d’une autre photographie : « Official US Navy Photograph from the Forrestal's Photo Lab, serial #CVA-59-6321-L-7-57. »).

En français, en revanche, le genre grammatical des bateaux peut être masculin ou féminin selon le contexte ou la "culture d'entreprise".

Pour les navires (i.e. : civils, marchands/commerce, pêche, plaisance) il est courant d’accorder l’article ou le pronom au genre du type de bateau. Ainsi un paquebot, un cargo ou un pétrolier, est-il généralement désigné au masculin (ce qui donne des expressions étranges comme : « le Normandie, le Liberté, le France, le Ville d’Oran, le Queen Mary… ») alors qu’une goélette sera au féminin, même si son nom est un substantif masculin (e.g. : la Mistral, la Pierrot…). Il faut aussi admettre que les catégories féminines de navire sont assez rares… Il semble que cet accord de genre entre le type et le nom soit aussi ce que les Québécois appellent un ‘québécisme’.
La gêne occasionnée par cette ambiguïté a parfois incité à supprimer tout bonnement l’article (e.g. : « Le destin malheureux de France »).

De la même manière, dans la plaisance, on a tendance à s’affranchir totalement de l’article, et on dira « Groupama 3 est en tête… », « Idec et Sodebo se disputent la deuxième place… » etc.
Il est vrai que, dans ces cas, ça n’est pas totalement dénué d’arrières pensées publicitaires et commerciales…

Pour les bâtiments (i.e. : les unités militaires) l’usage est au contraire d’accorder l’article au genre du nom porté (ex : la Patrie, la Marseillaisela Jeanne d’Arc…).

Mais lorsque le type de bâtiment précède le nom (quelle que soit la "culture d'entreprise") c’est évidemment lui qui prime en matière de genre (e.g. : le paquebot Liberté, le cuirassé Patrie, le croiseur Gloire, la goélette Mistral, le croiseur Jeanne d’Arc, bien sûr), ce qui supprime adroitement toute anomalie "phonémique".
(à suivre…)


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 11 Jan 2014, 23:19, édité 3 fois (Raison : Substitué 'e.g.' (='par exemple') à certains 'i.e.' (='c'est à dire'))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 11:06

Avant la suite je tiens tout de même a signaler que je possède un certain nombre de livre sur Normandie et que je n'ai jamais vu un auteur dire "le Normandie", mais toujours "Normandie". Il me semble que la question a été réglé par un journaliste dont les camarades se demandaient s'il fallait écrire "Le Normandie" ou "La Normandie" et qui avait tranché en disant "ne dites pas Le, ne dites pas La, dites Normandie".
D'ailleurs ces auteurs, par extension, suppriment les articles pour les noms de navires (hormis L'Atlantique, dont l'article fait partie du nom, ce qui facilite la tache au final).
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 11:18

H.Poirot a écrit:
Avant la suite je tiens tout de même a signaler que je possède un certain nombre de livre sur Normandie et que je n'ai jamais vu un auteur dire "le Normandie", mais toujours "Normandie". Il me semble que la question a été réglé par un journaliste dont les camarades se demandaient s'il fallait écrire "Le Normandie" ou "La Normandie" et qui avait tranché en disant "ne dites pas Le, ne dites pas La, dites Normandie".
D'ailleurs ces auteurs, par extension, suppriment les articles pour les noms de navires (hormis L'Atlantique, dont l'article fait partie du nom, ce qui facilite la tache au final).

Parfaitement exact. C'est la "tendance" pour la marine marchande.
Mais ça n'est pas totalement entré dans l'usage, sauf pour la plaisance où l'on ne se pose plus du tout la question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 11:22

Agurlishboy a écrit:

De la même manière, dans la plaisance, on a tendance à s’affranchir totalement de l’article, et on dira « Groupama 3 est en tête… », « Idec et Sodebo se disputent la deuxième place… » etc.
Il est vrai que, dans ces cas, ça n’est pas totalement dénué d’arrières pensées publicitaires et commerciales…


A noter que c'est vrai aussi pour les navires de plaisances qui ne sont pas sponsorisés, en tout cas pour les gros : on dit Tiara, Rising Sun, Octopuss ...
Je pense que ça vient du fait, d'abord que ce sont rarement des mots français (je n'ai aucun nom de yacht en français qui me vient à l'esprit comme ça) et que d'autre part ce sont rarement des noms propres contrairement aux navires militaires et aux navires commerciaux "de prestige", d'où un moindre risque de confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 11:59

Comme dit précédemment, l'anglais utilise le féminin tant que le navire est actif et jusqu'à sa fin, ferraillage ou naufrage. L'épave sera par contre déterminée par le neutre. Parlant du même navire, on dira she sunk (elle fit naufrage), it lies (il repose).

En allemand, navire est un neutre. On dit der Untergang eines Schiffs (le naufrage d'un navire). Mais si le navire est désigné par son nom, on utilise le féminin. Der Untergang der Bismarck ( le naufrage de la Bismarck). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 14:28

Paul Chack dans ses livre appelle le paquebot LA Normandie allez savoir pourquoi? Personellement je trouve cela choquant a l'oreille et je pense immediatement a la region et non pas au navire. Souvent aussi l'article sert a differencier le navire du nom qu'il porte comme par exemple Le Ville d'dAlger pour ne pas confondre avec le ville dont le paquebot porte le nom
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 15:43

ardu a écrit:
Paul Chack dans ses livre appelle le paquebot LA Normandie allez savoir pourquoi?[…]
Pourquoi ? Simplement par transposition (abusive) de la culture marine nationale à celle de la marine marchande (ou civile, en général…), où ça n’est pas l’usage. Comme les entreprises, chaque marine a sa propre culture. Il n’est pas question ici de les critiquer, mais seulement d’admettre leur existence et leurs différences. Elles ont leur raison et leur justification. Il convient seulement de ne pas les altérer en les mélangeant.

ardu a écrit:
[…]Personellement je trouve cela choquant a l'oreille et je pense immediatement a la region et non pas au navire.[…]
Appliquer le genre au nom (région, ville, personne…) et pas au type (croiseur, frégate…) est d’usage courant dans la marine (e.g. : la Patrie, la Marseillaise, la Jeanne d’Arc, la Gloire, la Bretagne, pour les cuirassés et autres croiseurs) et ne choque en rien une oreille accoutumée à l’usage.

ardu a écrit:
[…]Souvent aussi l'article sert a differencier le navire du nom qu'il porte comme par exemple Le Ville d'Alger pour ne pas confondre avec [la] ville dont le paquebot porte le nom
En revanche l’ambiguïté éventuelle entre le bateau et le nom qu'il porte ne doit pas (trop) résister au contexte du discours de la conversation ou de la rédaction. En effet si l’on dit : « La Bretagne a été coulée à Mers el-Kébir. » on se doutera sans peine qu’il ne s’agit pas de la région bretonne. Et dire « La Ville d'Alger embarque trois cents passagers… » ne prête pas plus à confusion que « Le Ville d'Alger embarque trois cents passagers… ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 15:49

andy a écrit:
Comme dit précédemment, l'anglais utilise le féminin tant que le navire est actif et jusqu'à sa fin, ferraillage ou naufrage. L'épave sera par contre déterminée par le neutre. Parlant du même navire, on dira she sunk (elle fit naufrage), it lies (il repose).

En allemand, navire est un neutre. On dit der Untergang eines Schiffs (le naufrage d'un navire). Mais si le navire est désigné par son nom, on utilise le féminin. Der Untergang der Bismarck ( le naufrage de la Bismarck). Very Happy
Bien vu ! Excellente précision linguistique. Je ne me souvenais pas de la vision allemande…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 18:24

Heu... Groupama 3 et Cie, c'est pas vraiment ce que j'appelle de la plaisance, c'est un voilier - catamaran - navire de course ou alors faut considérer que les F1 sont des voirures de tourisme Evil or Very Mad

Clipper, le Phocéa, tu connais pas Boulet Mr.Red , il était pourtant assez gros comme yatch Mr.Red

Perso j'applique la même regle à tous les types de navire : la mienne Mr.Red je fais comme je l'entends Mr.Red
Quand c'est des noms de personne, j'utilise le genre de la personne. Après ça varie, souvent le, Foudre par ex.
il y a aussi des cas particuliers, pour le paquebot, je dis le Normandie, pour la Fremm la.
Et dans quasiment tous les cas, je vais dire "il" car je pense "le navire" et non son nom Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5147
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 18:49

Groupama 3 est un trimaran ...

Les voiliers de course sont effectivement sans article

j'avais tendance à mettre le genre du type de navire, une frégate, un destroyer ... La Surprise; le Bunker Hill
personnellement j'aurai dit le Gascogne et non la Gascogne pour le 4 ème BB classe Richelieu

Les P 400 ont me semble-t-il un nom qui intègre le pronom tout comme en leur temps les torpilleurs classe Le Fantasque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 19:02

Citation :
j'avais tendance à mettre le genre du type de navire, une frégate, un destroyer ... La Surprise; le Bunker Hill


J'ai aussi tendance a faire cela, hormis pour les paquebots qu'en hommage à Normandie, je nomme en supprimant l'article. Enfin paquebot... les transatlantiques, pas les boites a savon actuelles...
Revenir en haut Aller en bas
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 20:27

pascal a écrit:
Groupama 3 est un trimaran ...
Embarassed oui pardon, je sais pas pourquoi j'ai mis cata

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 20:35

H.Poirot a écrit:
Avant la suite je tiens tout de même a signaler que je possède un certain nombre de livre sur Normandie et que je n'ai jamais vu un auteur dire "le Normandie", mais toujours "Normandie". Il me semble que la question a été réglé par un journaliste dont les camarades se demandaient s'il fallait écrire "Le Normandie" ou "La Normandie" et qui avait tranché en disant "ne dites pas Le, ne dites pas La, dites Normandie".
D'ailleurs ces auteurs, par extension, suppriment les articles pour les noms de navires (hormis L'Atlantique, dont l'article fait partie du nom, ce qui facilite la tache au final).
Le "non-emploi" de l’article est en effet courant pour la voile en général, plaisance et sportive incluse… et les paquebots… d’autrefois. Ça se défend parfaitement et ça évite toute bizarrerie dissonante.
En revanche les boîtes à savon actuelles (péjorativement surnommées promène-c……ons) et les cargos, pétroliers, remorqueurs de sauvetage et autres, semblent avoir conservé leur article [toujours masculin…].


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 11 Jan 2014, 23:20, édité 4 fois (Raison : mise au pluriel du surnom péjoratif des "boîtes à savon actuelles")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 21:11

Requin a écrit:
[…] il était pourtant assez gros comme [yacht]
Perso j'applique la même regle à tous les types de navire : la mienne […]
Quand c'est des noms de personne, j'utilise le genre de la personne.
Ce n’est pas une question de type (de navire), de taille (grand, gros…) ou de fonction (transport, tourisme, servitudes, loisirs, sports…).
C’est seulement une affaire de culture et d’usage.
Et en effet, pour la marine nationale, c’est bien le genre du nom qui prime sur celui du type.


Requin a écrit:
Après ça varie, souvent le, Foudre par ex.
C'est normal : il y a bien le foudre (de guerre) et il y a la foudre (fulgur).

Requin a écrit:
il y a aussi des cas particuliers, pour le paquebot, je dis le Normandie, pour la Fremm la.
Et dans quasiment tous les cas, je vais dire "il" car je pense "le navire" et non son nom
Pour le paquebot, le choix est déjà tranché : c’était en effet le Normandie, et désormais Normandie tout court.
Pour les Fremm, avec des noms de région ou de province, il n’y a plus d’incertitude (comme pour les cuirassés Provence, Bretagne, Lorraine…)


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 11 Jan 2014, 23:20, édité 3 fois (Raison : Complément sur la Foudre. Rectif accord entre 'genre' et 'celui' (au lieu de 'celle'))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 22:14

Et pour les pittoresques Mimi, Toutou et Fifi, qui ne sont pas les neveux de Donald, mais bien d'anciens bâtiments militaires, vous diriez LA ou LE? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 22:21

andy a écrit:
Et pour les pittoresques Mimi, Toutou et Fifi, qui ne sont pas les neveux de Donald, mais bien d'anciens bâtiments militaires, vous diriez LA ou LE?[…]
Si ce sont des garçons, c’est le, si ce sont des filles, c’est la…, bien sûr.
En fait il s'agissait de bateaux britanniques/allemands servant en Afrique.
Sans plus de précision sur le sens du patronyme.
Ou plutôt, si ! C'est en effet le diminutif du français (/belge) 'Miaou' et 'Ouaf Ouaf'. Donc pour ceux-là, pas de doute : le Mimi et le Toutou.
Pour Fifi, c'est la transposition de 'Cuicui'. Donc là encore, pas d'hésitation : c'est le Fifi.


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 11 Jan 2014, 23:21, édité 5 fois (Raison : Modifié couleur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 22:32

Requin a écrit:


Clipper, le Phocéa, tu connais pas Boulet Mr.Red , il était pourtant assez gros comme yatch Mr.Red

Alors d'abord, honnêtement, non il n'est pas très gros. Assez, long, certes, mais franchement rien d'exaltant. On l'a reçu il y a quelques années, et crois moi, à côté de ce que je vois quotidiennement ou presque, c'est presque du low cost ! (c'est comme Le Ponant (le nom du navire en l'occurence comprend l'article, c'est écrit en gros dessus), présenté comme un voilier de luxe par tous les journalistes français pendant sa prise d'otage : je pouffe).
Et donc , deuxièmement, chez nous, on l'a toujours appelé Phocéa sans article.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 22:48

Belle érudition maritime. cheers La réponse est forcément LA, puisqu'il s'agit des HMS Mimi et Toutou. Deux canonnières qui servaient sur le lac Tanganyka durant la première guerre mondiale. La Kingani, elle, était allemande. Capturée par les Anglais, elle fut rebaptisée Fifi. Clin d'oeil à la femme d'un officier belge qui se promenait partout avec un oiseau en cage. J'ignore l'origine des deux autres noms, tout aussi curieux. Mimi et Toutou reçurent leur nom en Angleterre, où elles furent construites, avant d'être transportées démontées, en Afrique de l'est. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 23:09

andy a écrit:
Belle érudition maritime. […] La réponse est forcément LA, puisqu'il s'agit des HMS Mimi et Toutou. Deux canonnières qui servaient sur le lac Tanganyka durant la première guerre mondiale. La Kingani, elle, était allemande. Capturée par les Anglais, elle fut rebaptisée Fifi. Clin d'oeil à la femme d'un officier belge qui se promenait partout avec un oiseau en cage. J'ignore l'origine des deux autres noms, tout aussi curieux. Mimi et Toutou reçurent leur nom en Angleterre, où elles furent construites, avant d'être transportées démontées, en Afrique de l'est.[…]
«C’est forcément LA»… oui, mais en anglais seulement ! (e.g. : «she was in service during WW I…, etc.»). Mais pas en français. Pour parler du cuirassé HMS Nelson, ou du sous-marin HMS Churchill, on ne dira pas, en français : «la Nelson et la Churchill»…


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 11 Jan 2014, 23:21, édité 3 fois (Raison : Modifié l'exemple 'She is… etc.')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requin
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3551
Age : 44
Ville : Ca dépend des jours
Emploi : en IPER
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Mer 24 Nov 2010, 23:17

Clip, je pensais gros dans le sens quand tu es sur le quai face à lui, donc oui long, pas large puisque c'est la coque du Club Mediterranée d'Alain Colas (construction de la coque par DCN Le Mourillon Very Happy ). Je l'ai vu à quai (à Toulon) et en mer (du coté de Porquerolles) vers 1991-93 scratch , c'est peut-être low-cost à l'interieur (encore que j'aime pas trop quand c'est trop chargé et qu'on se croirait dans un hotel Evil or Very Mad ) mais c'était une sacrés bête, un vrai voilier Very Happy avec 1500 m2 de voile affraid. On avancait pas avec un 7 m que lui nous a doublé comme si il avait le feu au cul Sad

Pour en revenir au sujet, la "disparition" moué, bof. on va dire "Le paquebot Normandie a fait escale..." mais pas "Normandie a fait escale..." ca fait zarb Confused


Dernière édition par Requin le Jeu 25 Nov 2010, 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Jeu 25 Nov 2010, 16:22

Pour info, actuellement dans la royale, les bâtiments prennent généralement le genre du (des) mot(s) composant le nom de baptême.

Pour un même type de bâtiments on va trouver ainsi la Foudre et le Sirocco, le Pégase et la Croix du Sud...

Les bâtiments portant le nom d'un illustre marin sont généralement masculins, même quand ce sont des frégates (le Dupleix, le Latouche-Tréville...) même si des exceptions peuvent s'y glisser (mais c'est plus par fainéantise ou par ignorance que par une logique quelconque : "j'embarque sur la Grandière" au lieu de "j'embarque sur le La Grandière", idem pour "La Motte Picquet").

L'ignorance est encore là quand on appelle les chasseurs de mines le Verseau ou le Sagittaire (jusque là ça va, on admet que le choix se porte sur l'origine du terme et non la désignation de la constellation) , mais on trouve aussi la Persée ou la Céphée, simplement parce que leurs noms se terminent par "ée" et sont donc jugés (à tort) féminins (et pas de blagues à deux balles concernant le fait qu'ils étaient grecs, s'il vous plait ! Razz )

Enfin, on peut trouver de temps en temps une différence d'appellation entre deux noms présentant les mêmes caractéristiques (genre de l'origine du nom / type du bâtiment) sans réelle explication et s'étant étendue probablement "pour faire comme les autres". On a ainsi entendu parler longtemps du Suffren et de la Duquesne.
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Jeu 25 Nov 2010, 19:16

PennBaz29 a écrit:
[…] dans la royale, les bâtiments prennent généralement le genre du (des) mot(s) composant le nom de baptême.
Pour un même type […] on va trouver ainsi la Foudre et le Sirocco, le Pégase et la Croix du Sud...
Les bâtiments portant le nom d'un illustre marin sont généralement masculins, même quand ce sont des frégates (le Dupleix, le Latouche-Tréville...) même si des exceptions peuvent s'y glisser (mais c'est plus par fainéantise ou par ignorance que par une logique quelconque : "j'embarque sur la Grandière" au lieu de "j'embarque sur le La Grandière", idem pour "La Motte Picquet").
L'ignorance est encore là quand on appelle les chasseurs de mines le Verseau ou le Sagittaire (jusque là ça va, on admet que le choix se porte sur l'origine du terme et non la désignation de la constellation) , mais on trouve aussi la Persée ou la Céphée, simplement parce que leurs noms se terminent par "ée" et sont donc jugés (à tort) féminins (et pas de blagues à deux balles concernant le fait qu'ils étaient grecs, s'il vous plait ! […]
Enfin, on peut trouver de temps en temps une différence d'appellation entre deux noms présentant les mêmes caractéristiques (genre de l'origine du nom / type du bâtiment) sans réelle explication et s'étant étendue probablement "pour faire comme les autres". On a ainsi entendu parler longtemps du Suffren et de la Duquesne.

Approbation totale. Il y a en effet beaucoup d’erreurs commises sur ce sujet, et même si c’est de bonne foi, ça n’en reste pas moins des erreurs.
Et c’est exactement l’explication qu’il fallait. Y compris pour les noms avec particule, laquelle peut perturber encore plus la compréhension. D’ailleurs, au La Grandière et autre La Motte Picquet (qui a aussi été écrit Lamotte-Picquet, du temps du croiseur…) on aurait pu ajouter le La Galissonnière. [Au passage, et sauf erreur, Dupleix n’était pas un illustre marin… mais ça n’affaiblit en rien à la démonstration].
En effet pour une même classe de bâtiments on peut trouver du masculin et du féminin : la Marseillaise et la Gloire sont des sisterships du Montcalm et du La Galissonnière.

Cela mérite toutefois deux petits compléments.
1.- Sur les constellations (des dragueurs ou chasseurs de mines) il n’y a aucune anomalie à dire (ou écrire) le Verseau ou le Sagittaire. Car si l’ensemble ‘constellation’ est féminin, les éléments qui le composent peuvent être masculin (Verseau, Sagittaire mais aussi Pégase, Orion, Centaure…) comme féminin (Girafe, Carène, Vierge…). Et malgré leur terminaison d’aspect féminin, Persée et Céphée sont effectivement masculins, au contraire de Cassiopée ! Il y a de quoi s’y perdre…  Mad

Il y avait dans les sous-marins une situation comparable avec les Galatée, Psyché, et Daphné, tous féminins, alors que la terminaison de la Psyché et celle de la Daphné avait pourtant une apparence masculine… ce qui ajoute (encore) à l’équivoque grecque…
L’aspect de la terminaison influe donc sur la confusion des genres.
Ce qui permet d’aborder le deuxième point, ci-après.

2.- … à propos des F-60 de la classe SUFFREN.
Il est exact que le Duquesne a souvent été féminisé, au contraire du Suffren.
La raison est essentiellement une affaire de prononciation régionale.

En Bretagne, et singulièrement dans le Finistère, les noms (propres, ou commun…) ayant une terminaison ‘…en’ se prononcent fréquemment comme le phonème de plein (/ɛ̃/) ou de brun (/œ̃/). Ainsi en est-il de Pleyben, Keraudren, Lesneven…. Par assimilation (abusive, et surtout dans la marine du Ponant) le nom de Suffren a été souvent prononcé à la bretonne, donc comme "Suffrein"(/ɛ̃/), ou "Suffrun"(/œ̃/). Or le bailli de Suffren n’était pas Breton. Et son nom doit être prononcé à la provençale comme ‘Suffrène’. Les Parisiens ne commettent d’ailleurs pas l’erreur bretonne, et parlent bien (à proximité du Champ de Mars) de l’avenue de ‘Suffrène’.
En revanche, pour Duquesne, grâce au 'e' muet terminal, il n’y a pas d’équivoque de prononciation.
Du coup, comparée à celle plus masculine (bien qu'erronée) de "Suffrun" la terminaison en ‘…ène’ donne à Duquesne une connotation légèrement féminine. Et l’erreur s’est répandue (y compris dans les équipages des frégates !) de composer (inconsciemment mais avec persistance) une sorte de couple (contre nature ? encore l’influence de la Grèce ? Laughing) composé du "Suffrun" et de la Duquesne… ! Un peu comme on aurait dit : « le plein et la pleine » !!

En était-il de même du temps des croiseurs de 10 000 tonnes ? À vérifier…


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 11 Jan 2014, 23:22, édité 3 fois (Raison : accord de nombre et Smiley complémentaire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cotentin
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Age : 74
Ville : Marigny (50)
Emploi : retraité défense nationale
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Jeu 25 Nov 2010, 20:17

Bonsoir à tous.

Voila une belle analyse des noms des navires, mais faut'il préciser qu'en ce qui concerne la Royale navy, il n'y a pas plus de masculin que de féminin, que nenni, la réalité n'est autre que de la personne qui est sur le trône, actuellement il s'agit de sa majesté Elisabeth II, donc tous les navires font rapport à sa majesté qui est féminine, donc les navires deviennent féminin, navire de sa majesté sous entendu la reine, alors que lorsque la patrie est gouvernée par un roi, il reprennent le masculin, le nom des navires commençant par sa majesté sous entendu le roi.

En ce qui concerne le nom des navires de la marine nationale, il existe un ouvrage définissant bien les noms des navires, chaque navire porte son nom propre sans préfixe, sauf si ce nom est donné en baptème avec un préfixe, exemple;

Les grands navires portant le nom d'un marin ou d'une personnalité, se nomment ainsi, "Suffren", "Montcalm", "La Galissonnière", "Charles de Gaulle", "Lafayette" etc, puis les navires dont le nom est issu d'un personnage qui s'est distingué au cours du second conflit mondial (les Aviso A69par exemple), "Le Commandant l'Herminier", "Le second maitre Le Bihan", même remarque pour les avisos escorteurs, Le Ou La est partie intégrante du nom du navire, ensuite autre cas d'exception, les noms des escorteurs rapides portant des noms de province, c'est déroutant si certains sont nommés le ou la, tel; "Le Lorrain", "Le Savoyard", "Le Corse", il n'est pas de règle pour tous, exemple; le "Boulonnais", le "Breton", le "Basque".
Les sous marins classique ou SNA ont hérités des noms des frégates du 18ème siècle, des noms féminin alors l'on trouve, "La Vénus", "La flore", "La Galatée", etc.... Bref il y a de quoi y perdre son latin .

Une exception toutefois, La "Jeanne d'Arc" communément appellée par la marine "La Jeanne" et appellation autotrisée par la marine elle même.

L'on peut retrouver tous ces noms et surtout leur origine ainsi que leur appellation dans l'excellent ouvrage, "Des Noms sur la mer", ouvrage édité par l'ACORAM.

JCC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miniflotte-50-monsite.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Jeu 25 Nov 2010, 21:01

Cotentin a écrit:
[…]en ce qui concerne la Royal[e] [N]avy, il n'y a pas plus de masculin que de féminin, que nenni, la réalité n'est autre que de la personne qui est sur le trône, actuellement il s'agit de sa majesté Elisabeth II, donc tous les navires font rapport à sa majesté qui est féminine, donc les navires deviennent féminin, navire de sa majesté sous entendu la reine, alors que lorsque la patrie est gouvernée par un roi, il reprennent le masculin, le nom des navires commençant par sa majesté sous entendu le roi.[…]
Réponse partie 1
Quand on dit que les bateaux sont tous féminins en anglais, cela ne dépend pas du sexe du monarque. Ceux de la Royal Navy sont effectivement des bateaux de la reine (ou du roi) mais ils auront le même "genre" avec un roi… et même avec un président de la République, si d’aventure un nouveau régime était institué.
Mieux encore, ce genre féminin est attribué à tous les bateaux (bâtiments mais aussi navires civils, de droit privé…). Et encore mieux : pas seulement les bateaux battant pavillon britannique (red, blue ou white ensign…) !
Tous les bateaux du monde ont le genre féminin dans la langue anglaise, et, bien sûr, quelle que soit sa classe et quel que soit le (genre du) nom qu’il porte (e.g. cette légende d’une photographie : « The Statue of Liberty welcomed USS Forrestal (CV-59) as she visited New York for Fleet Week '89, on Saturday, 29 April 1989. » ; ou encore : « USS Forrestal (CVA-59), the first of four ships of her class and the Navy's first supercarrier was placed in commission at the Norfolk Naval Shipyard, Portsmouth, Va […] »).
On a ici affaire à un porte-avions (CVA-59), portant le nom d’un homme (politique, Forrestal), relevant d’un autre État que le Royaume-Uni (les USA) et n’appartenant donc en rien à la reine. Et le féminin s’y applique sans vergogne.
Qui plus est, le rédacteur de ces deux notices est lui-même américain (donc n’a que faire de la reine !), mais il s’exprime en anglais (ou en américain…) et applique donc la règle grammaticale de sa langue.
Il aurait parlé de la même manière s’il avait évoqué un escorteur français ou un cargo russe…


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 11 Jan 2014, 23:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10388
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   Jeu 25 Nov 2010, 23:06

Cotentin a écrit:

[…] autre cas d'exception, les noms des escorteurs rapides portant des noms de province, c'est déroutant si certains sont nommés le ou la, tel; "Le Lorrain", "Le Savoyard", "Le Corse", il n'est pas de règle pour tous, exemple; le "Boulonnais", le "Breton", le "Basque".[…]
JCC
Réponse partie 2
Les escorteurs rapides ne portaient pas des noms de province, mais d’habitants de ces provinces (ou des villes…). Et avaient tous un article ! Forcément ‘Le’ ou ‘L apostrophe’, car aucun ne désignant d’habitantes, aucun n’avait de ‘La’. Ça n’a donc rien de déroutant…

Donc aussi, ne pas confondre "Le Corse" avec la Corse (le plus ambigu !), ou "Le Basque" avec le Pays basque. Pour les autres, aucun risque de confusion : Le Normand, Le Vendéen, Le Breton, Le Brestois
De plus l’article est incorporé au nom de baptême ! Ce qui n’était en effet pas le cas pour leurs prédécesseurs, les torpilleurs Basque, Bordelais, Boulonnais, Brestois des années 1930.

En ce qui concerne les habitantes, il y eu des patrouilleurs comme La Toulonnaise, La Sétoise ou La Bônoise… ainsi que des dragueurs de mines La Dieppoise, La Malouine…. Mais dans tous ces cas, l’article était (comme pour les escorteurs rapides) incorporé au nom de baptême, donc partie intégrante du nom. En toute rigueur on aurait dû en effet les appeler le La Toulonnaise, le La Sétoise ou le La Malouine… mais cette solution compliquée et hyperformaliste n’était évidemment pas du tout d’usage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Genre des noms des bateaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Genre des noms des bateaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Genre des noms des bateaux
» [Nothomb, Amélie] Robert des noms propres
» en genre et en nombre fantasques
» Sondage de prénoms [Spoiler: Tome 3]
» Navires japonais de la Seconde Guerre Mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: La Cambuse-
Sauter vers: