AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

 

 PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL

Aller en bas 
+2
JJMM
clausewitz
6 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyLun 27 Sep 2021, 16:31

PORTE-HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA)
CLASSE MISTRAL
(FRANCE)

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra11
Le Mistral (L-9013)

AVANT-PROPOS

Quelques considérations préliminaires
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Opzora25
Image iconique de l'opération OVERLORD

La seconde guerre mondiale c'est l'âge d'or de l'amphibie. Plusieurs centaines d'opérations de toute taille ont été organisées en Europe occidentale, en Méditerranée, dans l'Océan Indien et surtout dans l'Océan Pacifique où le caractère archipélagique rendait obligatoire ce type d'opération.

A la fin du conflit l'utilisation de la bombe atomique semblait devoir ranger aux oubliettes les opérations amphibies massives. De plus la résistance acharnée, fanatique des japonais avait provoqué de telles pertes que les différents pays se demandait si le jeu en valait la chandelle.

A cela s'ajoutait des problèmes techniques, la batellerie toute efficace qu'elle soit ne pouvait accéder qu'à un faible pourcentage des plages car elles ne pouvaient s'échouer que sur des plages à faible gradient.

Débarquer des troupes sur une plage c'est bien mais il fallait aussi leur permettre de quitter les plages et de gagner l'intérieur des terres ce que ne permettaient pas toujours la géographie.

Tous ces facteurs facilitaient grandement la défense, un commandant militaire intelligent pouvait avec un certain pourcentage de réussite identifier les plages sur lesquelles l'ennemi pouvait débarquer.

Les batteries côtières, les mines, les pièges divers et variés pouvaient rendre un débarquement extrêmement coûteux en vies humaines et en matériel sans parler du fait que si l'ennemi dispose d'une flotte encore respectable, le débarquement pouvait tourner à la catastrophe.

L'apparition de l'hélicoptère relança l'intérêt des opérations amphibies en rendant imprédictible les zones de débarquement. Ils permettaient d'éviter les défenses côtières puis de les prendre à revers, de changer au dernier moment le lieu du débarquement ou de faire basculer les renforts sur une autre plage.

Cela ne signifiait pas pour autant la fin des chalands et autres péniches de débarquement : les hélicoptères de plus en plus gros et de plus en plus fiables ne pouvaient pas transporter des chars de combat et des véhicules lourds.  

Après la mise au point de porte-hélicoptères (Landing Platform Helicopter LPH) par les américains ces derniers eurent l'idée de combiner le porte-hélicoptères avec le transport de chalands de débarquement, le porte-hélicoptères amphibie (LHA _Landing Helicopter Assaut_ et LHD _Landing Helicopter Dock_) était né.

LPH, LHA et LHD les «gros frères» de l'amphibie

Avant de parler de l'histoire de l'amphibie à la française je vais présenter brièvement les LPH américains et étrangers puis les LHA/LHD qui sont devenus de nouveaux capital ship montrant au monde qu'une marine devenait une marine avec qui il fallait compter.

Landing Platform Helicopter (LPH)

Des conversions pour commencer.......
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_th66
Le USS Thetis Bay (LPH-6)

Quand un nouveau concept apparaît difficile de produire du neuf. Non seulement on n'est pas certain de son efficacité mais sur le plan financier difficile de convaincre le gouvernement de financer un tel projet. Voilà pourquoi les premiers porte-hélicoptères sont la conversion de porte-avions, un porte-avions d'escorte, le Thetis Bay et trois porte-avions moyens les Princeton Valley Forge et Boxer.

Après l'abandon de la conversion du Block Island, la marine américaine obtient la conversion d'un porte-avions d'escorte de classe Casablanca, le USS Thetis Bay (CVE-90) qui va devenir le CVHA-1 puis le LPH-6.

Mis en service en 1944 comme CVE, il est désarmé en août 1946, transformé en 1955/56 et remis en service en juillet 1956. Il est désarmé le 1er mars 1964 et démoli en fin d'année.

Après s'être fait les dents avec le CVE-90 les américains qui aiment le grand et le gros choisissent de convertir trois porte-avions de classe Essex en l'occurrence les USS Boxer (CV-21) Princeton (CV-37) et Valley Forge (CV-45).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_bo65
Le USS Boxer (LPH-4)

Le premier nommé mis en service en avril 1945, participe à la guerre de Corée avant d'être transformé en porte-hélicoptères, devenant le LPH-4 le 30 janvier 1959. Il est désarmé et rayé des registres le 1er décembre 1969 et démoli en 1971.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_pr37
Le USS Princeton (LPH-5)

Le second est mis en service le 18 novembre 1945. Désarmé le 21 juin 1949, il est réarmé le 28 août 1950 suite au déclenchement de la guerre de Corée. Reclassé et réimmatriculé LPH-5 le 2 mars 1959, il est désarmé et rayé des registres le 30 janvier 1970 avant d'être vendu à la démolition en septembre 1973.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_va36
Le USS Valley Forge (LPH-8)

Le troisième est mis en service le 3 novembre 1946 et si il ne peut participer au second conflit mondial, il participe à la guerre de Corée. Reclassé et réimmatriculé LPH-8 le 1er juillet 1961, il est utilisé dans son nouveau rôle jusqu'au 15 janvier 1970 quand il est désarmé et rayé des registres, l'ancien porte-avions étant vendu à la démolition le 29 octobre 1971.

…....du neuf pour continuer
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_iw27
Le USS Iwo Jima (LPH-2)

Après les quatre conversions les Etats-Unis passent la construction neuve avec les sept unités de classe Iwo Jima, des unités lentes (21 nœuds) ce qui les rapprochent des porte-avions d'escorte de la seconde guerre mondiale.

C'est tout sauf un hasard car en cas de troisième guerre mondiale ces navires devaient assurer ce rôle, le Guam ayant été utilisé pour expérimenter un concept inabouti le Sea Control Ship (SCS) avec hélicoptères ASM Sea King et Harrier (janvier 1972 à avril 1974).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_gu47
Le USS Guam (LPH-9) en version porte-aéronefs

Le USS Iwo Jima (LPH-2) est en service du 26 août 1961 au 14 juillet 1993 (démoli en 1995), le USS Okinawa (LPH-3) est en service du 14 avril 1962 au 17 décembre 1992,  (coulé comme cible le 6 juillet 2002), le USS Guadalcanal (LPH-7) est en service du 20 juillet 1963 au 31 août 1994 (coulé comme cible 19 mai 2005).

Le USS Guam (LPH-9)  est en service du 16 janvier 1965 au 25 août 1998 (coulé comme cible le 16 octobre 2001), le USS Tripoli (LPH-10) est en service du 6 août 1966 au 15 septembre 1995 (sort final inconnu), le USS New Orleans (LPH-11) est en service du 16 novembre 1968 au 1er octobre 1997 (coulé comme cible en 2005) et le USS Inchon (LPH-12) est en service du 20 juin 1970 au 20 juin 2002 (coulé comme cible le 5 décembre 2004).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_in47
Autre utilisation pour un LPH : MineCountermeasures Ship (MCS) en français navire de soutien aux opérations de guerre des mines en l'occurrence le USS Inchon (MCS-12)

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_tr35

Les Iwo Jima étaient des navires de 18300 tonnes, mesurant 193.98m de long sur 32.90m de large pour 7.90m de tirant d'eau, une vitesse maximale de 21 nœuds, un armement composé de quatre canons de 76mm en deux affûts doubles, de deux lanceurs octuples Mk25 pour missiles Sea Sparrow et deux canons de 40mm. Embarquant 20 à 24 appareils, il pouvait embarquer 2200 marines en plus de son équipage de 667 officiers et matelots.

HMS Ocean
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Hms_oc43
Le HMS Ocean (L-12) lors de TRIDENT JUNCTURE 15

Les britanniques ont suivit le même chemin que les américains en commençant par convertir des porte-avions moyens et légers avant de construire un porte-hélicoptères neuf mais avec un très grand décalage chronologique.

Après avoir engagé les porte-avions Ocean et Theseus à Suez en 1956, les britanniques vont convertir trois porte-avions de classe Centaur, les Albion Bulwark et Hermes (avant que ce dernier ne devienne un porte-aéronefs). L'Albion est désarmé en 1973, le Bulwark en 1981 et l'Hermes en 1984 pour mieux connaître une nouvelle carrière en Inde sous le nom de Viraat jusqu'à son désarmement en 2017 puis sa démolition.

La construction du HMS Ocean s'explique par les limites de l'Argus un ancien porte-conteneurs transformé en porte-hélicoptères (et plus généralement navire à tout faire). Mis en service le 30 septembre 1998, il à été désarmé le 27 mars 2018 puis vendu au Brésil. Il est remis en service dans la Marinha Brasiliana le 29 juin 2018 sous le nom d'Atlantico (A-140) même si il n'à été opérationnel qu'en 2020.  

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Phm_at12
Le PHM Atlantico (A-140)

Le HMS Ocean est un navire de 21600 tonnes à pleine charge, mesurant 203.4m de long pour 34.40m de large et un tirant d'eau de 6.60m. Avec ses moteurs diesels, il peut atteindre la vitesse maximale de 18 nœuds, un armement composé de cinq canons de 20mm GAM-BOI et de trois Phalanx, vingt hélicoptères et 500 à 800 marines en plus de son équipage de 285 officiers et marins.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Premier Maître
Premier Maître
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 73
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyMar 28 Sep 2021, 08:37

Il va y avoir matière à discussion ou à documentation.
Mais ce sera un plaisir ! 😉
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyMar 28 Sep 2021, 12:27

Merci JJMM

C'est drôle parce que là je travaille sur un article sur le Douglas A-1 Skyraider je pensai arrêter un temps car lassé mais plus le temps passe plus je me dis que je vais continuer finalement

La suite demain

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyMer 29 Sep 2021, 16:19

Landing Helicopter Assault (LHA) et Landing Helicopter Dock (LHD)

Classe Tarawa
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_ta64
Le USS Tarawa (LHA-1)

Les cinq unités de classe Tarawa sont les premiers porte-helicopteres amphibies c'est-à-dire combinant un LPH avec un LSD/LPD ce qui permettait de mettre à terre des hommes mais aussi des véhicules lourds. Ils pouvaient aussi assurer des missions d'appui-feu et de couverture aérienne avec des AV-8B Harrier embarqués.

Litton remporte en 1968 le contrat pour la construction de neufs navires mais les restrictions budgétaires consécutives à la fin de la guerre du Vietnam réduisirent la série à cinq qui portaient le nom de batailles dans lesquelles les marines s'étaient illustrés (Tarawa Saipan Belleau Wood Nassau Peleliu)

Le USS Tarawa (LHA-1) est en service du 29 mai 1976 au 31 mars 2009 (en attente de démolition ou destruction comme cible à Pearl Harbor), le USS Saipan (LHA-2) est en service actif du 15 octobre 1977 au 24 avril 2007 (démoli en 2009), le USS Belleau Woods (LHA-3) est en service du 23 septembre 1978. au 28 octobre 2005 (coulé comme cible le 10 juillet 2006), le USS Nassau (LHA-4) est en service actif du 28 juillet 1979 au 31 mars 2011 (sort final en attente) et le USS Peleliu (ex-Da Nang ex-Khe Sanh) (LHA-5) est  en service du 3 mai 1980 au 31 mars 2015 (en réserve).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_ta65

Les Tarawa sont des navires déplaçant 39970 tonnes à pleine charge, mesurant 254.20m de long sur 40.23m de large pour un tirant d'eau de 8.40m, une vitesse maximale de 24 nœuds, un armement composé de deux canons de 127mm Mk45 à l'avant (débarqués, elles ont été revendues à l'Espagne pour équiper ses destroyers classe Alvaro de Bazan), 2 systèmes RAM, deux Phalanx et 8 mitrailleuses de 12.7mm.

Le radier de 3134m²  (81.70m de long sur 23.40m de large) pouvait abriter quatre 4 LCU et un un LCAC ou 6 LCM Le pont d'envol peut accueillir deux LCM8 et deux LCP ou 17 LCM6)

Le pont d'envol de 250m de long sur 36m relié à un hangar de 81.70m de long sur 23.80m de large et 6.10m de haut par deux ascenseurs, un ascenseur axial de 40 tonnes à l'arrière et un autre latéral à babord et repliable de 20 tonnes. Le pont d'envol, le hangar et le radier sont reliés par cinq ascenseurs d'une tonne pour le matériel et les hommes. Le hangar peut accueillir 30 CH-46 ou 19 CH-53 mais le plus souvent un panachage des deux et 6 Harrier.

L'équipage se composait de 902 officiers et marins avec un groupe de combat composé de 1903 marines dont 172 officiers.

Classe America
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_am66
Il n'y avait que les américains pour imaginer un truc pareil : un porte-hélicoptères amphibie sans radier

Les LHA de classe America vont remplacer les Tarawa qui sont maintenant tous désarmés. Cette classe est particulière puisque les deux premières unités sont des LHA sans radier.

En revanche à partir de la troisième unité un radier sera installé, les américains ayant compris les limites du tout aérien en matière amphibie.

A noter que le USS Makin Island (LHD-8) à servit si je puis dire de prototype en intégrant un certain nombre d'éléments généralisés sur les unités de classe America.
Le USS America (LHA-6) à été mis en service le 11 octobre 2014. Stationné à San Diego il à été redéployé à Sasebo depuis 2019. Le USS Tripoli (LHA-7) à été mis en service le 15 juillet 2020 et à pour base San Diego. Le USS Bougainville (LHA-8) à été  mis sur cale le 14 mars 2019 et est à ma connaissance toujours en construction. Les travaux sur le LHA-9 ont commencé mais la mise sur cale comme le choix du nom n'à pas commencé. Onze navires sont prévus mais vu les hésitations dans les programmes navals américains pas sur que ce chiffre soit gravé dans le marbre.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_am67

Les unités de la classe America déplacent 45000 tonnes, mesurent 280m de long pour 45.71m de large et un tirant d'eau de 8m, une vitesse maximale de 24 nœuds, un armement composé de deux lanceurs RAM mk49, deux Phalanx, 3 canons de 25mm et 8 mitrailleuses de 12.7mm. Des missiles ESSM pourraient être embarqués en plus.

Le groupe aérrien se compose de 31 aéronefs avec des F-35B, des MV-22, des CH-53K, des AH-1Z et des UH-1Y.

Son équipage se compose de 1059 officiers et marins, le groupe de combat embarqué de 1800 marines.

Classe Wasp

Les huit unités de classe Wasp sont une évolution des Tarawa avec des navires plus grands, un radier adapté à l'emploi des LCAC, une nouvelle porte de radier, un nouveau système de défense, un hangar et un pont d'envol mieux organisé notamment au niveau des ascenseurs.

Huit navires vont être commandés entre 1984 et 2002. Le Wasp est financé au budget en 1984, l'Essex à celui de 1986, le Kearsarge au budget 1988, le Boxer l'année suivante en 1989, le Bataan suivant au budget 1991. Le Bonhomme Richard est financé au budget 1994 suivit deux ans plus tard par l'Iwo Jima, le Makin Island bouclant la boucle en 2002,ce navire était légèrement différent des autres.  

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_wa58
Le USS Wasp (LHD-1)

-Le USS Wasp (LHD-1) à été mis en service le 6 juillet 1989. Après avoir été longtemps stationné à Norfolk, il est depuis 2017 déployé à Sasebo.

-Le USS Essex (LHD-2) à été mis en service le 17 octobre 1992. Il à été stationné à San Diego de 1992 à 2000, à Sasebo de 2000 à 2012 et depuis de nouveau à San Diego.

-Le USS Kearsarge (LHD-3) à été mis en service le 16 octobre 1993. Depuis sa mise en service il est stationné à Norfolk

-Le USS Boxer (LHD-4) à été mis en service le 11 février 1995. Depuis sa mise en service il est stationné à San Diego.

-Le USS Bataan (LHD-5) à été mis en service le 20 septembre 1997. Depuis sa mise en service il est basé à Norfolk

-Le USS Bonhomme Richard (LHD-6) à été mis en service le 15 août 1998. Il est stationné à San Diego de 1998 à 2012 quand il rallie Sasebo en remplacement de l'Essex. En 2018 il rallie San Diego après avoir été remplacé par le Wasp.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_bo66
Un navire amphibie en feu

Victime d'un grave incendie à San Diego le 16 juillet 2020 il à été désarmé en avril 2021 en raison d'un coût trop important pour un navire de son âge. Il à été vendu à la démolition et remorqué à Brownsville (Texas) en mais et promptement démantelé comme pour exorciser un mauvais souvenir.

-Le USS Iwo Jima (LHD-7) est en service depuis le 30 juin 2001. Il est affecté à Norfolk jusqu'en 2014 quand il est redéployé à Mayport (Floride).

-Le USS Makin Island (LHD-8) est en service depuis le 24 octobre 2009. Il est stationné à San Diego

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Uss_es38

Les Wasp sont des navires de 41302 tonnes à pleine charge mesurant 253.3m de long pour 42.7m de large et un tireau d'eau de 8.1m. Pouvant atteindre la vitesse maximale de 24 nœuds, ils disposaient d'un armement composé de deux lanceurs RAM Mk49 (21 cellules chacun), de deux lanceurs NATO Sea Sparrow Mk29 (huit cellules chacun), de trois systèmes CIWS Phalanx Mk 15 Block 1B de 20mm (deux sur les LHD-5 et 7 qui ont reçu un RAM Mk 49 supplémentaire), de quatre canons de 25mm Bushmaster Mk38 et de quatre mitrailleuses de 12.7mm M2HB.

Le pont d'envol de 250m de long sur 31.8m de large relié à un hangar de 86m de long sur 23.8m de large et 6.1m de haut par deux ascenseurs latéraux de 15.2x13.7m peut mettre en œuvre au maximum 30 CH-46E (même si le hangar ne peut en abriter que 28) ou 19 CH-53E ou 35 AV-8 Harrier mais le plus souvent le groupe aérien embarqué est mixte avec notamment des AH-1 et des UH-1.

Depuis les CH-46E ont été remplacés par des convertibles Osprey, les CH-53E devant être à terme remplacés par des CH-53K tandis que les Harrier doivent céder la place au F-35.
Le radier de 81.4m de long sur 15.2m de large peut accueillir trois LCAC ou deux 2 LCU type 1610 et trois LCM-8 ou 6 LCM-8 ou 12 LCM-6.

A l'équipage de 940 hommes s'ajoute le groupe de combat composé de 1700 Marines avec leur armes et leurs véhicules.

Classe San Giorgio
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL San_gi10
Le San Giorgio

Les trois porte-hélicoptères de classe San Giorgio sont des navires disposant d'un pont d'envol, d'un petit radier mais pas de hangar ce qui limite la durée d'emploi des navires.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Kalaat10
Le Khalaat Beni Abbès

Ce modèle à été exporté dans des versions améliorées en Algérie (Khalaat Beni Abbès mis en service en 2014) et au Qatar (navire en construction mis sur cale le 5 juin 2021).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL San_gi11
Le San Giusto montre la configuration originelle des San Giorgio

A noter que ces navires ont d'abord été construit comme LPD mais les deux premiers ont été modifiés en LHD, le San Giusto restant dans sa configuration  initiale.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Triest10
Le futur Trieste après lancement

Ces navires mis en service en 1988 (San Giorgio San Marco) et en 1994 (San Giusto) doivent être prochainement remplacés par un LHD le Trieste en achèvement à flot actuellement, navire qui doit également remplacer le Giuseppe Garibaldi.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Classe18

Les San Giorgio déplacent 7960 tonnes à pleine charge, mesurant 133m de long pour 25m de large et un tirant d'eau de 5.25m, une vitesse maximale de 21 nœuds, un armement composé d'un canon de 76mm (débarqué des deux premiers pour augmenter la taille du pont d'envol), deux canons de 25mm, deux mitrailleuses de 12.7mm et deux systèmes Stinger (San Marco et San Giorgio).

Ils peuvent embarquer trois LCM trois LCVP une embarcation pneumatique, trois à cinq hélicoptères selon leur taille, 350 soldats et un équipage composé de 180 officiers et marins.

BPE type Juan Carlos : un succès pour l'industrie navale espagnole
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Juan_c10
Le Juan Carlos I

Avec une unité pour la marine espagnole, une unité pour la marine turque (qui prévoit d'en construire deux autres) et deux pour la marine espagnole, le Type Juan Carlos appelé en Espagne Buque de Proyeccion Estrategica (BPE) peut être considéré comme un succès pour Navantia (on ne peut pas dire la même chose quand il s'agit de construire des sous-marins.....).

Ce navire à été conçu dans un double rôle : compléter les capacités d'intervention lointaine de l'Espagne qui disposait de deux TCD de classe Galicia (développé en coopération avec les Pays-Bas) et relever le porte-aéronefs Principe de Asturias lors de ses périodes de travaux. Le désarmement anticipé du navire inspiré du concept SCS (Sea Control Ship) à rendu cette possibilité caduque faisant du Juan Carlos I le seul porte-aéronefs de la marine espagnole.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Hmas_a14
Le HMAS Adelaïde et ci-dessous le HMAS Canberra
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Hmas_c11

Le Juan Carlos I à été mis en service le 30 septembre 2010 et à pour base Rota près de Cadix. Il à été suivit par les deux navires commandés par l'Australie (au détriment du BPC le 19 juin 2007), des navires baptisés HMAS Adelaïde (L-01) et HMS Canberra (L-02) mis en service respectivement le 28 novembre 2014 et le 3 novembre 2015. L'unité turque baptisée TCG Anadolu (L-400) doit être mis en service cette année (2021).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Pha_an10
Le Anadolu

A noter qu'à part l'Espagne, ces navires seront de purs porte-hélicoptères amphibies car l'Australie à renoncé pour des raisons de coût à l'embarquement de F-35B (sans parler de l'acquisition d'une troisième unité spécifiquement réservée aux opérations aéronavales) et que la Turquie à été exclue du programme F-35 après l'acquisition de missiles S-400 russes (sans parler d'autres raisons qui sortent du cadre de cet article).

Le Type Juan Carlos déplace environ 27000 tonnes pour 231.8m de long sur 37m de large et 7.8m de tirant d'eau (les variantes australiennes mesurent 230.82m de long et ont un tirant d'eau de 7.20m).

Ses moteurs diesels lui permettent d'atteindre la vitesse de 21.5 nœuds (20.5 nœuds pour les australiens et le turc).

L'armement se compose uniquement d'armes d'autodéfense (quatre mitrailleuses de 12.7mm et quatre canons de 25mm pour le Juan Carlos I, les Adelaïde disposant du même armement alors que l'Anadolu doit disposer d'un Sea RAM, d'un Phalanx et de cinq canons de 25mm Aselsan).

Son pont d'envol de 202.3m de long sur 27.50m de large (4500m²) lui permet d'accueillir au maximum trente hélicoptères sachant qu'en configuration porte-aéronefs c'est  12 Harrier ou F-35B et douze voilures tournantes. Le hangar relié au pont d'envol par deux ascenseurs de 25 tonnes (l'ascenseur arrière des australiens à une capacité de 16 tonnes seulement) mesure 185m de long et à une surface de 1000m² (990m² pour les australiens).

Le radier de 69.30x16.80m peut lui accueillir quatre LCM ou par exemple un LCAC. 358 officiers et marins arment le navire et peuvent embarquer 1200 passagers (103 pour l'état-major, 172 personnel aviation 23 pour la drome et 902 soldats).

LHD classe Dokdo
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Roks_d10
Le Dokdo

La marine sud-coréenne à longtemps été une marine littorale (Green Water Navy) à la fois à cause de moyens limités mais aussi parce que la principale menace venant du nord n'alignait pas une marine qui justifiait la construction d'unités de haute mer.

Avec la croissance économique, la montée en puissance de la marine chinoise et des rivalités historico-géographiques avec le Japon Séoul à décide de batir une marine océanique (Blue Water  Navy) avec la construction de destroyers, le remplacement des corvettes par des frégates et surtout la construction de grands navires amphibies en attendant un premier porte-aéronefs.

C'est l'acte de naissance des deux unités de classe Dokdo (la construction d'une troisième unité à été abandonnée au profit de la construction d'un porte-aéronefs) mises en service respectivement en 2007 (Dokdo) et en 2021 (Marado).

Les Dokdo sont des navires de 18800 tonnes à pleine charge, mesurant 199.40m de long pour 31.40m de large et un tirant d'eau de 6.60m. Avec leurs moteurs diesels ils peuvent atteindre la vitesse maximale de 23 nœuds.

L'armement se compose de deux systèmes de défense rapprochée Goalkeeper et d'un lanceur surface-air très courte portée RAM.

Son pont d'envol permet la mise en œuvre de dix hélicoptères et si l'embarquement de F-35 à été un temps envisagé notamment sur le mort-né Dokdo n°3 cela à été abandonné au profit de la construction d'un porte-aéronefs (programme LPX-II).

Un radier de 53.60 sur 15m permet l'embarquement de chalands de débarquement ou de deux véhicules sur coussin d'air ou quatre LCM.

A l'équipage de 300 hommes s'ajoute un groupe de combat de 720 hommes avec leurs armes et des véhicules (camions, véhicules blindés légers ou même chars de combat).

Type 075
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Type_011

Je ne dévoile rien de confidentiel mais depuis quelques années la marine chinoise connait une extraordinaire expansion tant sur le plan quantitatif (en quatre ans Pékin à construit l'équivalent du tonnage de notre Royale) que sur le plan qualitatif avec des navires plus modernes, plus puissants qui inquiètent ses voisins immédiats et même les Etats-Unis qui peinent à suivre. Es-ce à dire que la marine chinoise va surclasser la marine américaine ? C'est peut être aller un peu vite en besogne... .

Si l'acquisition de deux et bientôt trois porte-avions est particulièrement médiatique, la construction de navires amphibies hauturiers n'est pas à négliger surtout si l'on sait que la Chine n'à pas renoncé à récupérer Taïwan qu'elle considère comme une province rebelle qu'il faudra un jour réunir à la «mère-patrie» de gré ou de force.

Aux côtés des type 071, des navires ressemblant étrangement aux San Antonio on trouve des porte-hélicoptères amphibies type 075, des navires jouant dans la même catégorie que les Wasp à savoir un déplacement à pleine charge dépassant les 40000 tonnes.

Le programme aurait été lancé dès 2011 mais les premières images de la première unité en construction n'ont été relevées qu'en juin 2019.

Le type 075 n°1 baptisé Hainan à été lancé le 25 septembre 2019 et mis en service le 23 avril 2021 en dépit d'un incendie survenu le 11 avril 2020. Une deuxième unité lancée le 22 avril 2020 est actuellement en essais à la mer et une troisième unité lancée le 29 janvier 2021 est en achèvement à flot. Au total huit navires seraient prévus de quoi inquiéter Taiwan mais aussi l'Inde (qui peine à s'équiper de navires amphibies modernes), la Corée du Sud, le Japon ou encore l'Australie.

Les données concernant ces navires sont naturellement partielles et parcellaires avec un tonnage de 30 à 40000 tonnes, 237m de long pour 36m de large, une propulsion diesel, un armement comprenant deux CIWS de 30mm H/PJ-11 et deux lanceurs surface-air HQ-10. Ils disposent d'un radier et d'un pont d'envol pouvant embarquer jusqu'à trente hélicoptères. Ils embarqueraient 1068 soldats avec leurs véhicules.

LHD Trieste
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Triest11

Le porte-hélicoptères amphibie Trieste (L9890) est actuellement en achèvement puisque sa mise en service est prévue pour juin 2022. Il doit remplacer le porte-aéronefs Giuseppe Garibaldi mais en présence du Cavour il devrait être davantage un porte-hélicoptères amphibie qu'un porte-aéronefs . Il doit être normalement basé à Tarente.

Si la combinaison d'un radier et d'un pont d'envol n'est pas nouvelle en revanche un double ilot c'est une première sur un navire amphibie à pont continu.

Le contrat accordé à Fincantieri le 3 juillet 2015 à débouché sur la découpe de la première tôle le 12 janvier 2017. Mis sur cale le 20 février 2018 il à été lancé le 25 mai 2019 et après plus de deux années de travaux à flot il à entamé ses essais à la mer en août 2021 avec toujours pour objectif une mise en service en juin 2022.

Le Trieste est un navire qui doit déplacer 33000 tonnes à pleine charge, mesure 245m de long pour 47m de large et un tirant d'eau de 7.2m, une vitesse maximale de 25 nœuds, un armement composé de trois canons de 76mm Oto-Melara, de trois canons de 25mm téléopérées, de seize cellules de lancement verticales pour des missiles Aster 15 ou 30 (seize) ou CAMM-ER (trente-deux).

Son pont d'envol de 230m de long sur 36 de large munis de neuf spots doit permettre la mise en œuvre d'hélicoptères et de F-35B qui peuvent être abrités dans un hangar qui peut aussi être utilisé pour embarquer davantage de véhicules. Le radier de 50x15m peut accueillir quatre LCU ou un LCAC. A l'équipage de 460 hommes s'ajoute un groupe de combat de 604 marines (1043 pour de courtes durées).


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyVen 01 Oct 2021, 19:15

Une brève histoire de l'amphibie à la française

En raison d'une défaite prématurée, la France n'à pas mis en œuvre des navires amphibies durant le second conflit mondial.

Il fallu attendre pour cela la fin de la guerre et les besoins du conflit indochinois pour voir des navires amphibies sous pavillon français en l'occurence dix LST et un LSD sans oublier des LSM et des chalands de débarquement qui devinrent sous l'emprise des événements de véritables canonnières pour traquer le Viet-Minh dans les innombrables delta et rivière du Tonkin, de l'Annam ou de la Cochinchine (ce sont les fameuses Dinassaut).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Rfs_la10
Le Laita ex-LST-177

Les dix LST transférés sont le LST-382 qui trop usé sert de bâtiment-base, le LST-347 qui devient le Vire (en service de 1946 à 1955), le LST-326 qui devient le Liamone (en service de 1946 à 1949), le LST-177 qui devient le Laita (en service de 1947 à 1962), le LST-223 qui devient le Rance (en service de 1947 à 1960), le LST-508 qui devient l'Orne (en service de 1947 à 1961), le LST-815 qui devient l'Odet (en service de 1949 à 1961), le LST-874 qui devient le Cheliff (1948-1969), le LST-860 qui devient l'Adour (en service de 1949 à 1957) et enfin le LST-973 qui rebaptisé Golo sert dans la Royale de 1951 à 1960.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tcd_fo10
Le LSD Foudre

Le LSD est un navire mis sur cale par les américains cédé aux britanniques qui après l'avoir utilisé vont le rendre aux américains qui le cèdent aux grecs avant que la France ne le récupère en 1952 pour les besoins de la guerre en Indochine. Baptisé Foudre, il est utilisé par la marine nationale de 1952 à 1969.  

Ces navires ont pour la France joué un double rôle : s'initier à l'usage de grands bâtiments amphibies pour la construction de futures unités neuves de conception et de fabrication française et plus prosaïquement assurer les missions opérationnelles requises par la guerre d'Indochine.

Les premiers vrais navires amphibies français sont les successeurs immédiats des LST. Baptisés logiquement Bâtiments de Débarquement de Chars (BDC) ils reprennent le concept du LST à savoir la possibilité de plager pour pouvoir débarquer des chars de combat depuis une rampe et une porte d'étrave.

Ils possèdent cependant des superstructures plus développée notamment pour des raisons d'embarquement de radars (et aussi parce qu'il s'agit de constructions de temps de paix et non de temps de guerre).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Bdc_tr12
Le Trieux (L-9007)

Cinq navires sont financés au budget 1956 (une unité) 1957 (deux unités) et 1958 (deux unités) et baptisés du nom de rivières  (Trieux Argens Blavet Dives Bidassoa) construits par les chantiers privés, les trois premiers étant construits par les Ateliers et Chantiers de Bretagne à Nantes et les deux derniers aux Ateliers et Chantiers de la Seine Maritime au Trait.

Admis au service actif en 1960 (Trieux Argens) et 1961 (Blavet Dives Bidassoa), ils servent essentiellement en Afrique du Nord puis dans le Pacifique en soutien du Centre d'Expérimentations du Pacifique (CEP) avant d'être désarmés en 1985 (Argens Dives Blavet) 1986 (Bidassoa) et 1988 (Trieux).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Jacque11
Le Jacques Cartier (L-9033)

Le remplacement des BDC (et accessoirement du caboteur Saintonge dans l'Océan Indien) est assuré entre 1974 et 1987 par le programme BATRAL (BATiment de TRAnsport Léger) lancé en 1970 et qui reprend le même principe mais à une échelle plus réduite, les cinq navires de classe Champlain étant davantage des LSM que des LST.

Cette classe à connu un certain succès à l'export puisqu'on on compte deux unités dans la marine chilienne, une dans la marine ivoirienne, une autre au sein de la marine gabonaise et trois au sein de la marine marocaine.

Les deux premiers (Champlain et Francis Garnier) sont construits à Brest et mis en service en 1974. Ils sont suivis bien plus tard par trois autres navires (Dumont d'Urville Jacques Cartier La Grandière) construits par les chantiers de Normandie à Grand Quevilly et mis en service en 1983 pour les deux premiers et en 1987 pour le troisième.

Le Champlain à été en service de 1974 à 2004 (coulé comme cible le 26 octobre 2004), le Francis Garnier à été en service de 1974 à 2011 (démantelé à Gand en 2017), le Dumont d'Urville à été en service de 1983 à 2017 (en attente à Brest), le Jacques Cartier à été en service de 1983 à 2013 (démantelé à Gand en 2016) et le La Grandière à été en service de 1987 à 2016 (brise-lames à Lanvéoc-Poulmic depuis 2018).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL D_entr10
Le D'Entrecasteaux (A-621)

Ces navires ont été remplacés par les BSAOM (Bâtiment de Soutien et d'Assistance Outre-Mer) Classe d'Entrecasteaux.

A la différence des BATRAL, ces navires sont davantage des patrouilleurs océaniques disposant de capacités de soutien que des navires amphibies. En décembre 2013 trois unités ont été commandées auprès de Piriou suivies en mai 2015 d'une quatrième unité jusqu'ici en option.

Le D'Entrecasteaux stationné à Nouméa à été mis en service en août 2016, le Bougainville stationné à Papeete à été mis en service en décembre 2016, le Champlain stationné à Pointe des Galets (Réunion) à été mis en service en juillet 2017 et le Dumont d'Urville stationné à Fort-de-France à été mis en service en avril 2020.

Si le projet d'un bâtiment multi-missions mutualisé (B3M) pour le ravitaillement des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) à été abandonné (l'Albatros et l'Astrolabe ont été remplacés par un patrouilleur et navire logistique polaire baptisé Astrolabe), ce modèle à été exporté en version dérivé à Monaco et au Maroc.  

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Ouraga11
L'Ouragan et ci-dessous l'Orage
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Orage_10

Parallèlement à ces navires destinés à plager pour débarquer hommes, véhicules et matériels, la France fait construire au début des années soixante deux TCD (Transport de Chalands de Débarquement) baptisés Orage et Ouragan et destinés aussi bien aux missions amphibies classique qu'au soutien des expérimentations nucléaires dans le Centre d'Expérimentations du Pacifique (CEP) centré notamment sur les atolls de Mururoa et de Fangataufa.

Admis au service actif respectivement en juin 1965 et avril 1968, ces deux navires ont comme les LSD/LPD américains intégré l'hélicoptère comme moyen de projection de force avec une plate-forme principale à l'avant et une plate-forme secondaire mobile sur le radier mais une telle plate-forme réduit le tirant d'air du radier empêchant notamment l'embarquement d'un EDIC.

Ils auraient du être remplacés dès les années quatre vingt par trois TCD de nouvelle génération de type Foudre mais au final ils resteront en service jusqu'en février 2006 pour l'ainé et en mai 2007 pour le cadet. Après l'échec d'une vente à l'Argentine à cause officiellement de la présence d'amiante, ces navires ont été démantelés en Belgique respectivement en 2017 et 2016.

Leur remplacement devient une véritable saga car elle était prévue dès les années quatre vingt puisque la loi de programmation militaire (LPM) 1984-1988 prévoyait la construction de trois TCD de nouvelle génération, deux devant remplacer numériquement les Orage et le troisième devant augmenter les capacités de projection de la Force d'Action Rapide.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Foudre13
Le Foudre est devenu en 2011 le Sargento Aldea
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Sargen10

Au final, seuls deux navires baptisés Foudre et Siroco seront commandés et construits, le premier entrant en service en décembre 1990 à temps pour participer à la guerre du Golfe alors que le second n'est admis au service actif qu'en décembre 1998 et leurs ainés sont maintenus en service, les besoins en projection ayant explosé avec les nombreuses interventions en Afrique mais également le soutien aux opérations de maintien de la paix en ex-Yougoslavie et dans les Balkans.

En juin 2010 la France à proposé à l'Argentine de lui céder le Foudre mais le L-9011 n'allait pas retrouver le Durance puisque Buenos Aires à décliné la proposition.

C'est finalement son voisin chilien qui à acquis le navire en octobre 2011 alors que la France avait décidé de le remplacer par un troisième BPC commandé dans le cadre du plan de relance. Il est remis en service sous le nom de Sargento Aldea en décembre 2011.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Siroco10
Le Sirocco est devenu lui le Bahia
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Ndm_ba10

Le Sirocco est lui désarmé en 2014 mais sans être remplacé puisque comme nous le verrons le projet de construire un BPC n°4 à été abandonné. Il est vendu en 2015 au Brésil où il est devenu le Bahia.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 03 Oct 2021, 10:55

Génèse des Mistral

La guerre des sigles : BIP NTCD PHI BPC PHA
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra10
Comparaison sommaire entre le Mistral et le Foudre

A l'orée des années quatre-vingt dix, la force amphibie française repose sur trois navires : le très récent Foudre et les deux vétérans, Orage et Ouragan alors que le Siroco n'est pas encore mis sur cale. Le remplacement des deux navires de classe Orage devient urgent mais tarde à se concrétiser.

La marine nationale en profite pour mettre à jour sa doctrine d'opérations amphibies. Selon le contrat amphibie de 1980, la marine devait mettre à terre un groupement blindé mais le désarmement des BDC au cours des années quatre-vingt rend ce contrat irréalisable.

La fin de la guerre froide entraine une multiplication des opérations de maintien de la paix mais également un rapprochement de la France avec l'OTAN.

La réflexion française s'inspire donc des procédés et de la nomenclature OTAN qui identifie quatre type d'opérations amphibies : le débarquement (amphibious assault), le rembarquement (amphibious withdrawal), la démonstration amphibie (amphibious demonstration) et le raid amphibie (amphibious raid) et aboutit le 10 juin 1997 à l'approbation par le chef d'état major de la marine, l'amiral Jean-Charles Lefevre du Concept National d'Opérations Amphibies qui prévoit la mise à terre d'un Groupement Tactique Interarmes (GTIA) de 1400 hommes, 280 véhicules, 30 hélicoptères jusqu'à 100km à l'intérieur des terres.

Les opérations amphibies liées aux opérations de maintien de la paix sont assez différentes des débarquements amphibies menées notamment au cours du second conflit mondial ou de la Corée. Si à l'époque, le débarquement avait lieu immédiatement, les opérations amphibies actuelles, plus proche du raid ou du coup de main n'ont pas forcément lieu à une date déterminée ce qui nécessite des navires pouvant permettre aux soldats embarqués de durer sur zone c'est à dire un certain confort.

De plus, le caractère de plus en plus souvent multinational des opérations nécessite d'importantes capacités de commandement et de contrôle sans parler des interventions purement humanitaires qui imposent des installations sanitaires solidement outillées.

Les opérations menés à Timor et au Kosovo montrent à l'état major de la marine les limites de ses TCD de classe Foudre. Il lance donc en 1998 le programme NTCD (Nouveaux Transports de Chalands de Débarquement).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Bzetim10
Vision d'artiste du concept du Bâtiment d'Intervention Polyvalent (BIP)

Dès l'année précédente, en 1997 donc, la Direction des Constructions Navales (DCN) avait lancé sa propre d'étude, le projet BIP ou Bâtiment d'Intervention Polyvalent.

Dès l'origine, on pense à d'éventuelles commandes à l'export et le projet est décliné en quatre variantes adaptées aux besoins et aux budgets :

-BIP 19 de 190m de long sur 26.5m de large et 6.5m de tirant d'eau pour un déplacement de 19000 tonnes

-BIP 13 de 151m de long sur 23m de large et un déplacement de 13000 tonnes

-BIP 10 de 125m de long sur 23m de large et un déplacement de 10000 tonnes

-BIP 8 de 102m de long sur 23 de large et un déplacement de 8000 tonnes

En décembre 2000, le programme est rebaptisé PHI (Porte-Hélicoptères d'Intervention) mais la marine nationale s'aperçoit qu'elle ignore la capacité de commandement et dès 2001, le sigle PHI tombe dans l'oubli au profit de celui moins «glamour» de BPC ou Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC). Cette appellation à cédé la place en janvier 2019 à celle plus militaire de PHA (Porte-Hélicoptères Amphibie)

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Nimis_10
Les Chantiers de l'Atlantique avaient également leur propre projet baptisé NIMIS

Le développement industriel avait été lancé le 12 novembre 1999, DCN étant à cette occasion en concurrence avec les Chantiers de l'Atlantique qui proposaient leur propre design.

Le gouvernement pousse à la coopération et la construction est partagée : la partie avant (quinze blocs) à Saint Nazaire et la partie arrière (dix-sept blocs) à Brest avec une sous-traitance partielle à un chantier polonais.

Les deux premières unités sont commandées le 30 juin 2001 et suivant la tradition inaugurée par la classe Orage, l'un reçoit le nom d'un vent ou d'un phénomène venteux (Mistral après Ouragan et Siroco) et le second le nom d'un phénomène météorologique (Tonnerre après Orage et Foudre).

Les BPC sont d'ailleurs les derniers navires à avoir été construits à l'Arsenal de Brest, DCNS devenue une entreprise privée ayant décidé de spécialiser ses sites, concentrant la construction à Lorient et laissant à Brest l'entretien.

Pour soutenir l'activité des chantiers STX-France de Saint Nazaire, le plan de relance décide le financement de la construction d'un troisième BPC, la commande du Dixmude étant signée le 10 avril 2009 pour une admission au service actif prévue pour 2012.

Sur le plan technique, les BPC sont de véritables LHD avec un pont continu et totalement dégagé avec un imposant ilot à tribord mais à la différence des porte-avions, un ascenseur est installé à la poupe, le second étant monté de façon assez classique à tribord derrière l'ilot.

Six spots pour l'appontage et le décollage sont prévus et le premier installé à la proue est renforcé pour recevoir des hélicoptères lourds (Chinook Super Stallion) ou des convertibles type MV22.

La France n'à pas choisit l'installation d'un tremplin ni un revêtement de pont pour résister à la chaleur d'un Harrier ou d'un F-35 mais selon DCNS, les BPC peuvent devenir des porte-aéronefs.

L'aéromobilité est privilégiée et le radier des Mistral est plus petit que celui des Foudre mais peut à la différence de ces derniers accueillir un LCAC, un système d'aération permet d'évacuer les fumées provoquées par les turbines à gaz des LCAC et éviter des départs d'incendie comme cela s'est produit sur des navires non prévus pour l'accueil de ces véhicules sur cousin d'air.

Construits selon les normes de la marine marchande (NdA ce qui pourrait causer des soucis avec le durcissement manifeste des conflits futurs), ils sont propulsés _une première pour des navires de guerre_ par des pods qui facilitent l'aménagement intérieur (pas de lignes d'arbre) et surtout la manœuvrabilité, un BPC pouvant s'amarrer à quai sans le concours de remorqueurs ce qui n'est pas inutile dans les ports faiblement équipés.

L'aménagement à été particulièrement soigné, le confort était bien plus important que dans les TCD des générations précédentes avec des cabines de six personnes, des salles de détente, une salle de sport de 150 m²...… .

Les BPC devant également participer à des interventions humanitaires, le pôle santé du bâtiment est particulièrement soigné avec également un système de télémédecine qui permet via la liaison satellite d'obtenir les conseils d'un spécialiste en France ou ailleurs.

L'électronique du bord à été pensée avec soin, les moyens de communication très développées pour permettre aux BPC d'appliquer à la lettre la dernière lettre de leur sigle. En revanche l'armement est très (trop ?) léger ce qui impose la présence d'une solide escorte.

Les chantiers constructeurs

La construction des deux premiers Mistral à été assurée à la fois par les Chantiers de l'Atlantique sis à Saint-Nazaire et par l'Arsenal de Brest avec assemblage en Bretagne. La troisième unité à été entièrement construite par les chantiers nazairiens, l'activité coque métallique ayant été abandonnée par DCNS. Les Chantiers de l'Atlantique ont également construits les deux seuls Mistral exportés.

Arsenal de Brest
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Brest_15
Plan général du site de Brest

C'est au 17ème siècle que Brest devient officiellement un port militaire. Il faut dire que le site est remarquable : grande rade abritée permettant à une flotte imposante de s'abriter des éléments, une rade facile à défendre avec un accès étroit (le Goulet de la Rade de Brest avec son haut-fond) et surtout un fleuve côtier, la Penfeld long de 65km qui permettait l'arrivée des matériaux nécessaires à la construction : bois, goudron, chanvre...... .

C'est «L'Homme en Rouge», le Cardinal de Richelieu qui lance les premiers travaux à partir de 1631 et si le premier bassin le futur Bassin Tourville est creusé en 1683 sur la rive gauche de la Penfeld à Brest même, l'essentiel des installations va voir le jour sur la rive droite à Recouvrance qui à l'époque n'était pas encore devenu un quartier de Brest.

Le gros des travaux est mené sous Colbert même si un temps le grand ministre de Louis XIV privilégiera Rochefort moins exposé aux anglais mais le site trop contraignant sera non pas abandonné mais ne parviendra pas à supplanter Brest.

Les infrastructures nécessaires à la construction et à l'entretien d'une flotte sont créés avec un magasin aux poudres, une cordellerie, un hôpital militaire, un bagne, des magasins. De nouveaux bassins sont créées comme les trois formes du Pontaniou en 1746 ou encore le bassin n°6 du Salou construit entre 1822 et 1827 et qui fonctionne par gravité avec les marées. En 1827 un bassin n°7 à été aménagé au Salou.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Brest_16
Atelier des Capucins

Entre 1840 et 1865 les ateliers du plateau des Capucins sont aménagés. Pendant plus de 130 ans ces ateliers vont produire les pièces nécessaires aux navires construits et entretenus à Brest.

De 1850 à 1856 la montagne du Salou est arrasée (les débris utilisés pour aménager le terre-plein du port de Commerce) pour permettre la réalisation du Bassin n°4 où vont être partiellement construit le Dunkerque et le Richelieu.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Cale_d14
Cale du Point du Jour, un cargo est lancé

Dans le même secteur est construite la Cale du Point du Jour qui à vu des cuirassés et des croiseurs construits en grand nombre _tout est relatif_ , l'installation qui existe toujours à été très utilisée jusqu'aux années soixante avant que la raréfaction des constructions neuves ne provoque sa désaffection.

En 1864/65 sous Napoléon III (qui dote la France d'une puissante marine), le bassin 7 du Salou est construit tandis qu'en 1865 la Penfeld est interdite aux bâtiments de commerce.

Outre la Penfeld, l'Arsenal de Brest ou l'Arsouill dans l'argot brestois c'est aussi le site du Laninon avec notamment la rade abri qui est créée par la construction successive de plusieurs jetées avec la Jetée Sud entre 1889 et 1896, la Jetée ouest entre 1895 et 1900, la prolongation de la Jetée sud sur 750m entre 1900 et 1905.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Brest_15
Dans le bassin n°8 le BPC Mistral grandit peu à peu

En 1905 le quai d'Armement est construit, quai qui comme son nom l'indique doit servir à armer les navires construits à Brest. Entre 1910 et 1916 deux nouveaux bassins sont creusés, les bassin 8 et 9 du Laninon, les plus grands de l'Arsenal et où vont être construits des navires aussi célèbres que le Dunkerque, le Richelieu, le Clemenceau, le Charles de Gaulle. C'est là également que vont être assemblés les derniers navires dans lesquels Brest à jouer un rôle à savoir les BPC Mistral et Tonnerre.

Quelques années plus tôt les quatre formes du Pontaniou sont transformés en deux larges bassins, les bassins n°2 (par regroupement des formes 1 et 4) et n°3 (par regroupement des formes 2 et 3).

En 1909 la Cale du Point du Jour est inaugurée. Située au niveau du Salou, elle va permettre la construction de croiseurs et d'escorteurs d'escadre, le dernier navire construit étant l'escorteur d'escadre Dupetit Thouars lancé le 4 février 1954.

En 1911 le terre-plein du château est comblé et le Quai des Flottilles construit en 1918. Entre 1931 et 1933 la passe ouest de la rade-abri est fermée.

Longtemps handicapée par le manque d'infrastructures, la marine nationale semble prendre le problème à bras le corps à la fin des années en lançant d'importants travaux à partir de 1938. Si ils avaient été terminés nul doute que cela aurait durablement impacté la marine française.

Il était en effet prévu un bassin n°10 à l'est du bassin n°8 avec juste à côté un nouvel atelier métallique qui aurait été prolongé par un nouveau terre-plein abritant deux slipways, un de 175m et un autre de 220m ainsi que différents ateliers. A cela se serait ajouté un bassin n°11 entre le bassin n°9 et le quai d'Armement. Les travaux interrompus par la guerre n'ont jamais repris.

Les allemands occupent le site en 1940 et vont l'utiliser comme base opérationnelle avec la construction à la place d'une hydrobase dans la rade-abri d'une base sous-marine qui sera réutilisée après guerre par la Marine Nationale qui à la libération de la ville trouve un Arsenal totalement dévasté.

Il faut dire qu'entre les bombardements anglais pour neutraliser les grosses unités qui s'y réfugiaient (Scharnhorst Gneisenau Prinz Eugen), les bombardements américains pour libérer la ville et les sabotages allemands, la ville, le port et l'arsenal sont dans un état cataclysmique. La situation est telle qu'on envisage de reconstruire l'Arsenal ailleurs mais la réalité économique rattrape vite cette volonté de faire table rase.

Le pont transbordeur n'est pas reconstruit tout comme les splendides bâtiments de l'Ecole Navale inaugurés en 1935, l'Ecole Navale s'installant à Lanvéoc-Poulmic où se trouvait avant guerre une base d'hydravions. La Corderie et le Bagne trop endommagés sont également rasés.

L'Arsenal est reconstruit mais pas étendu. Dans la rade-abri on aménage deux épis porte-avions sur les quatre prévus initialement, on remet en état les bassins et surtout on aménage une base sous-marine à l'île-Longue pour abriter les SNLE.

Après la construction de l'Ile-Longue les gros travaux appartiennent au passé, on se contente d'adapter l'outil industriel aux besoins du moment.

Au début des années 2000 la marine faute de commandes décide d'abandonner la construction d'unités à Brest laissant cela à Cherbourg pour les sous-marins et à Lorient pour les unités de surface.

Le plateau des Capucins est ainsi cédé à la ville de Brest et transformé en éco-quartier avec cinéma et médiathèque, le tout relié à Brest même par un téléphérique enfin quand celui daigne fonctionner bien sur.

De nombreux navires ont été construits à Brest qu'il s'agisse de cuirassés, de porte-avions, des croiseurs, des escorteurs d'escadre et des sous-marins.

On peut citer les navires de ligne Bretagne Jean Bart Dunkerque Richelieu, les porte-avions Clemenceau et Charles de Gaulle plus l'achèvement du Foch, six des sept croiseurs lourds de la marine nationale (l'exception c'est le Tourville construit à Lorient), les croiseurs légers Duguay-Trouin Primauguet La Galissonnière et Colbert, le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, cinq escorteurs d'escadre (Dupetit Thouars,D'Estrées, Du Chayla, La Bourdonnais et Forbin), des sous-marins, des navires de soutien comme le Jules Verne et le Durance, des navires amphibies (Foudre Sirocco Mistral Tonnerre) et bien d'autres. Les derniers navires construits furent les BPC Mistral et Tonnerre, construction partagée avec les Chantiers de l'Atlantique de St Nazaire.

Actuellement la zone du Salou à été délaissée par la marine qui envisageait un moment de louer les bassins voir la cale du Point du Jour à des opérateurs privés de réparation navale mais il semble que ce projet à été abandonné. Cela aurait été un beau pied de nez à l'histoire puisque depuis 1865 la Penfeld est une zone militaire.

La zone du Laninon est très utilisée tout comme l'Ile-Longue, la Penfeld voyant quelques navires s'amarrer mais nous sommes loin de la grande époque.

Chantiers de l'Atlantique
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Chanti17
Photo aérienne des Chantiers de l'Atlantique

Les Chantiers de l'Atlantique sont héritiers d'une longue tradition de construction navale remontant au milieu du 19ème siècle. En 1862 l'écossais John Scott avec le soutien des banquiers Pereire principaux actionnaires de la Compagnie Générale Transatlantique (CGT).

Ce chantier ferme dès 1869. L'activité se poursuit un an sous le nom de Chantiers de l'Océan avant de cesser définitivement en 1870.

Elle reprend en 1881 suite à l'investissement du gouvernement dans les infrastructures de Saint-Nazaire d'abord considéré comme l'avant-port de Nantes.

Les Chantiers et Ateliers de Penhoët sont créés en 1881 avant de changer de nom en 1900 devenant la Société des Chantiers et Ateliers de Saint-Nazaire-Penhoët.

En 1882 les Ateliers et Chantiers de la Loire (ACL) s'étaient installés à proximité. En 1955 les deux chantiers nazairiens qui avaient l'habitude de travailler ensemble sur de gros projets fusionnent pour donner naissance aux Chantiers de l'Atlantique.

En octobre 1976 le groupe Chantiers de l'Atlantique fusionne avec le groupe Alsthom devenant Alsthom Atlantique puis la branche marine d'Alstom.

De 2006 à 2008 il est la propriété d'Aker Yards les chantiers navals devenant Aker Yards France puis suite au désengagement du groupe norvégien STX France avec un actionnaire sud-coréen.

Depuis 2018 le chantier est propriété de l'Etat français en attendant sa revente à un propriétaire industrielle, les négociations avec Fincantieri ayant échoué.

Cela s'explique par la crainte d'un monopole en Europe et surtout le fait que ce site est le seul capable de construire les grandes unités de la Royale comme espérons le le futur porte-avions appelé à succéder au Charles de Gaulle.

Après la reconstruction post-seconde guerre mondiale, le chantier bénéficie des commandes destinées à reconstituer la MarMar. Une fois celle-ci à flot les chantiers nazairiens doivent faire face à la concurrence ce qui explique la fusion de 1955 mais aussi une profonde réorganisation des infrastructures non sans malaise et conflit social.

En 1956 les Chantiers de l'Atlantique confie à l'Arsenal de Brest l'achèvement du Foch pour se concentrer sur la construction du France.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Batill10
Achèvement à flot du pétrolier géant Batillus

Entre 1976 et 1979 quatre pétroliers géants de 500000 tonnes (Batillus Prairial Bellamya Pierre Guillaumat) sont livrés et sans le choc pétrolier et la réouverture du canal de Suez on planifiait la construction de pétroliers de 1000000 tonnes !

Dans les années quatre-vingt le chantier renoue avec les paquebots avec d'abord de petites unités puis des unités de grande taille. Depuis les commandes se sont multipliées au point de créer une certaine inquiétude, un chantier monovalent étant par définition plus sensible aux crises.

A la fin des années 1990 et au début des années 2000 Saint-Nazaire tourne définitivement la page des navires de charge après la livraison de cinq méthaniers à Petronas et de trois à Gaz de France. C'est un chantier chinois qui assure désormais la construction de ce type de navire (NdA A ma connaissance Saint-Nazaire n'à plus reçu de commandes de ce type depuis).

En 2010 Alstom s'est totalement désengagé du chantier. En 2011/2012 des périodes de chômage partiel sont décrétés en raison d'une baisse d'activité mais depuis 2016 les très (trop ?) nombreuses commandes de paquebot offrent une visibilité jusqu'en 2030.

Actuellement le chantier dispose d'une forme de construction de 900 sur 70m divisée en deux parties (A et B), deux formes d'armement (la forme C initialement prévue pour les pétroliers de 1M de tonnes et la forme-écluse Joubert, la première mesurant 450m sur 95m et la seconde 350 sur 35m). Deux portiques assurent la manutention de blocs de plus en plus préaménagés.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Le_nor12
Deux extrêmes parmi les navires construits à St Nazaire : le paquebot Normandie et la frégate de surveillance Floréal
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Fs_flo10

De nombreux navires ont été construits sur l'estuaire de la Loire que ce soit les paquebots France et Queen Mary 2, les ferrys Danielle Casanova et Napoléon Bonaparte, le porte-avions Foch (même si il fût achevé à Saint-Nazaire), les BPC, les pétroliers-ravitailleurs de classe Jacques Chevalier ou encore huit frégates de surveillance (six pour la France et deux pour le Maroc). A noter que comme Naval Group est actionnaire des chantiers, Saint-Nazaire à abandonné ce créneau à son partenaire.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Premier Maître
Premier Maître
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 73
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 03 Oct 2021, 15:42

Clausewitz a écrit:
En 1956 les Chantiers de l'Atlantique confient à l'Arsenal de Brest l'achèvement du Foch pour se concentrer sur la construction du France.
Surpris par cette affirmation, le marché était prévu dès le départ, par la loi 55-1044 du 6 août 1955, pour un achèvement à Brest, du moins d'après l'historique de Jean Moulin,  sur son livre Clemenceau & Foch; la Marine ne voulant pas quant à elle un trop écart entre les 2 mises en service de nos PA ?
Très beau début d'article comme d'habitude !! thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 03 Oct 2021, 19:13

JJMM a écrit:
Clausewitz a écrit:
En 1956 les Chantiers de l'Atlantique confient à l'Arsenal de Brest l'achèvement du Foch pour se concentrer sur la construction du France.
Surpris par cette affirmation, le marché était prévu dès le départ, par la loi 55-1044 du 6 août 1955, pour un achèvement à Brest, du moins d'après l'historique de Jean Moulin,  sur son livre Clemenceau & Foch; la Marine ne voulant pas quant à elle un trop écart entre les 2 mises en service de nos PA ?
Très beau début d'article comme d'habitude !! thumright

En fait si je comprends bien à l'origine le Foch devait être armé à Brest mais là c'est une coque qui à été remorquée et achevée à Brest.

La suite mardi

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Premier Maître
Premier Maître
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 73
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyLun 04 Oct 2021, 06:44

Voilà, c'est tout bon, mais un peu plus qu'une coque quand même !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyMar 05 Oct 2021, 17:12

HISTORIQUE

Le Mistral (L-9013)
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra12
A quai un porte-hélicoptères amphibie.........

Présentation
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra13
Le Mistral en construction. Avec le Tonnerre il est l'avant dernier navire construit à Brest
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra14

La construction du porte-hélicoptères amphibie Mistral (L-9013) commence le 9 juillet 2002 quand dans les ateliers du plateau des Capucins la première tôle est découpée. Nul doute qu'il y à une certaine émotion parmi les ouvriers qui commencent à se demander si il y aura beaucoup d'autres événements de ce genre. Divulgachâge : non.

Quelques mois plus tard le 28 janvier 2003 un événement similaire à lieu à Saint-Nazaire. En effet la construction des BPC à été partagée entre DCN et les Chantiers de l'Atlantique. A cela s'ajoutera la sous-traitance de douze des dix-sept blocs brestois au chantier polonais Stocznia Remontowa.

Le 10 juillet 2003 le premier bloc est posé sur la ligne de tins du bassin 9 du Laninon, Saint-Nazaire suivant le 13 octobre. La partie avant construire dans l'estuaire de la Loire est mise à flot le 23 janvier 2004, la partie arrière au mois d'avril.

Le 17 juillet 2004 la partie avant quitte Saint-Nazaire à la remorque et arrive deux jours plus tard à Brest. Les deux ensembles se retrouvent dans le bassin n°9. En septembre 2004 les deux ensembles ont donné naissance à un nouveau navire.

La mise à flot du Mistral  à lieu le 6 octobre 2004, les premiers essais ont lieu au mois de janvier 2005.

La première sortie à la mer événement symbolique si il en est à lieu le 21 mars 2005 et le 5 avril les installations amphibies et les locaux-vie sont recettés.

Malgré des problèmes de mise au point du système de direction de combat Senit 9, le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) quitte Brest le 7 février 2006 direction Toulon où il arrive une semaine plus tard. Le même jour le maire du Havre Antoine Rufenacht confirme le parrainage du navire par la ville fondée par François 1er. Le navire est officiellement livré à la marine le 27 février 2006.

Le 21 mars 2006 il appareille pour sa Traversée de Longue Durée (TLD). Après un entrainement avec le TCD Foudre et l'aviso Lieutenant de Vaisseau Lavallée, le nouveau fleuron de l'amphibie à la française au large de la Rochelle, le BPC retourne en Méditerranée faisant escale à La Sude (8 au 12 avril), franchit le canal de Suez  (14 et 15 avril), fait escale à Djibouti jusqu'au 22, à Cochin (Inde) du 29 avril au 5 mai, à Djibouti à nouveau du 11 au 16 mai, franchissant le canal de Suez le 21 mai arrivant à Toulon après une escale en Turquie.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra15
Le Mistral (L-9013) engagé dans l'opération BALISTE

C'est alors que son planning va être bouleversé par une nouvelle poussée de fièvre au Moyen-Orient, vous savez cette région qu'un grand homme qualifiait de «compliquée».

Le 12 juillet 2006 une patrouille israélienne est attaquée par des hommes du Hezbollah. Trois soldats sont tués et deux autres enlevés. L'Etat d'Israël riposte avec des frappes aériennes, navales et même une offensive terrestre qui révèlera un certain nombre de lacunes techniques et tactiques qui sortent du cadre de cet article.

Les marines étrangères engagent des moyens importants pour évacuer leurs ressortissants. Pour la France c'est l'opération Baliste qui voit l'engagement des frégates Jean Bart et Jean de Vienne ainsi que des navires amphibies Sirocco et Mistral.  

Mis en alerte le 16 juillet, le Mistral qui rappelons n'est pas encore en service vient tout juste d'achever sa campagne de vérification de ses capacités militaires appareille dans la nuit du 18 au 19 juillet après avoir fait le plein de gasoil et de carburant aviation ainsi que des vivres pour 600 personnes et 45 jours.

Un Groupe d'Intervention Embarqué (GIE) est également chargé à bord soit 650 hommes de l'Armée de Terre et 65 véhicules dont des cinq AMX-10RC et une vingtaine de VAB et de VBL. Le groupe aérien se compose de 4 Puma et Gazelle auxquels s'ajouteront deux Cougar.

Au large du Liban à partir du 22 juillet 2006, le BPC fait une démonstration éclatante de sa modularité et de son efficacité. Le choix de le concevoir à la fois comme un navire d'assaut et comme un navire d'évacuation de ressortissants le rend terriblement efficace, 700 lits et 2200 matelas gonflables sont installés sans que cela gêne la conduite du navire et les soldats présents à bord.

Le Mistral va passer plus d'un mois sur zone (45 jours exactement), débarquant du fret humanitaire à l'aller et évacuant des ressortissants au retour. Il est de retour à Toulon le 31 août 2006.

Du 29 septembre au 13 octobre, le Mistral accompagné par la FAA Jean Bart, la frégate légère Guépratte, le BCR Marne, le BTS Bougainville, le Bâtiment de Soutien de Plongée Malin et les chasseurs de mines Lyre et Capricorne participe à l'exercice OTAN «Brillant Midas» en Méditerranée occidentale.

Cet exercice maritime et amphibie voit l'engagement de 34 bâtiments de surface, de 6 sous marins, de 35 aéronefs et de plus de 5000 hommes de dix pays différents, exercice qui doit certifier la marine espagnole qui prend en janvier 2007 le commandement de la composante maritime de la Nato Response Force (NRF) et dont la France fournira la composante amphibie.

Un impressionnant débarquement amphibie à lieu le 9 octobre sur une plage près de Perpignan, 80 véhicules et 350 hommes sont déployés sur les plages (NdA j'aurais aimé voir ça).

Le Mistral est admis au service actif le 15 décembre 2006.

C'est le troisième navire de la Royale à porter le nom de ce vent froid de la Méditerranée. Il succède aux navires suivants :

-Un torpilleur de classe Cyclone entré en service en août 1901 et désarmé le 17 mai 1927 alors qu'il servait sous le nom de Borée

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Te_mis10
Le torpilleur d'escadre Mistral en 1938.

-Un torpilleur de 1500 tonnes (classe Bourrasque) mis en service le 21 janvier 1928 et qui après la défaite de juin 1940 servit sous pavillon britannique jusqu'à son désarmement survenu en 1944. Il est restitué à la France à la fin de la guerre, rayé des listes le 17 février 1950 et démoli en 1953.  

Carrière opérationnelle
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra16
Le Mistral (L-9013) à Brest

En janvier 2007, la France fournit pour le huitième mandat de la NRF la composante amphibie, entrant pour la première fois dans le tour d'alerte aux côtés des britanniques, des espagnols et des italiens.

La Royale met à disposition un état major de commandement amphibie et huit bâtiments (BPC Mistral, TCD Siroco et Orage, les frégates Cassard et Guépratte, BCR Meuse et les chasseurs de mines Pégase et Verseau) alors que l'armée de terre fournira une force d'entrée en théâtre de 650 hommes.

Après les permissions de fin d'année, le Mistral participe du 15 janvier au 19 février à l'exercice «Exenon», un exercice d'état major entrecoupée d'une journée présentation marine le 30 janvier 2007.

Du 14 au 25 mai 2007 entre La Rochelle et Quiberon, le BPC Mistral participe à l'exercice amphibie Skreo en compagnie du TCD Orage, de l'aviso LV Le Henaff et le patrouilleur La Gracieuse en compagnie de la 9ème Brigade Légère d'Infanterie de Marine. 500 marins, 600 soldats et 300 blindés sont engagés dans cet exercice en terrain libre.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra17
Le Mistral (L-9013) à Toulon

Le BPC regagne ensuite Brest pour un important chantier de réfection des sols défectueux dans sa partie avant, dégradation causé par un mauvais séchage du ciment sur lequel était posé le linoleum, le navire est immobilisé jusqu'au 25 septembre 2007 avant d'entamer les essais en baie de Douarnenez et en mer d'Iroise. Il est de nouveau opérationnel le 6 octobre alors qu'il se trouve en escale au Havre (5 au 7 octobre).

Après une fin d'année 2007 plutôt tranquille, le Mistral commence l'année 2008 par une nouvelle édition aux journées de présentation marine. Baptisée «Ecume Eternelle», elles se déroulent du 5 au 7 février 2008 et montrent le savoir faire de la marine nationale à des représentants de la société civile et de la société militaire.

Outre le Mistral, de nombreux navires de combat et de soutien y participent qu'il s'agisse du SNA Casabianca, du TCD Foudre, des frégates Dupleix, Cassard, Courbet, de l'aviso Enseigne de Vaisseau Jacoubet, du pétrolier ravitailleur Meuse, du chasseur de mines Capricorne, de l'EDIC Rapière, du BSAD (Bâtiment de Soutien , d'Assistance et de Dépollution) Ailette, du BSR (Bâtiment de Soutien de Région) Chevreuil, des CTM (Chalands de Transport de Matériel) 27 et 28.

Le Commando Hubert et de nombreux aéronefs de l'aéronavale (SEM, Hawkeye Atlantique, Falcon 50, Super Frelon et Panther) et de l'ALAT (Tigre Puma Gazelle) sont également de la partie.  

Le 12 février 2008, le Mistral et la frégate ASM Dupleix appareillent de Toulon pour une mission de cinq mois en Asie (mission Gavial) avec des escales prévues à Singapour, au Japon, en Corée du Sud et en Chine. Les deux navires franchissent le canal de Suez puis relâchent à Aqaba du 20 au 24 février.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra18
Ballasts vides, porte du radier ouverte, le Mistral (L-9013) nous laisse apercevoir un CTM (Chaland de Transport de Matériel) enradié

La longue descente de la mer Rouge est l'occasion de participer à l'exercice franco-saoudien Red Shark du 25 au 27 février avant une escale à Djebba du 29 février au 2 mars 2008.

L'escale traditionnelle à Djibouti est l'occasion de participer à l'exercice «Guistir 08», un exercice de lutte contre la prolifération des armes NBC avec interception en mer et inspection à quai d'une cargaison suspecte.

Leur déploiement asiatique commence réellement à la fin du mois de mars et une escale à Changi (Singapour ) du 25 au 28 mars avant d'appareiller pour le Japon, arrivant à Yokosuka le 8 avril avec une journée de retard en raison de conditions météorologiques difficiles.

A cette occasion, le premier ministre François Fillon en déplacement au Japon fait un passage à bord. Quittant le Japon le 13 avril, il effectue une escale à Shanghaï du 16 au 21 avril puis à Port Kelang en Malaisie du 30 avril au 3 mai.

Les deux navires français doivent participer ainsi à des manœuvres avec la marine indienne (Varuna Cool et des exercices avec des marines émiriens, américains et britanniques présents sur zone. Alors que l'exercice Varuna bat son plein, le cyclone Nargis ravage la Birmanie et bouleverse le programme .

Le BPC à la mer gagne le port de Chennai (Inde) et charge 1000 tonnes de fret humanitaire dans le cadre de l'opération Orcaella.

Arrivé le 17 mai au large de la Birmanie, la junte birmane lui refuse l'accès à ses eaux territoriales, voulant être le seul bienfaiteur d'un peuple qu'elle opprime.

De guerre lasse, le Mistral déchargera le 27 mai son fret à Pukhet en Thaïlande qui sera convoyé par la route. Connaissant les mœurs de la junte birmane, pas sur que les rescapés du cyclone en ait vu la couleur.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra19
Le Mistral (L-9013) est basé à Toulon mais il lui arrive de revenir à Brest

Après des escales à Langkawi du 29 mai au 2 juin et à Djibouti du 15 au 17 juin, le Mistral franchit le même jour le détroit de Bab el Mandeb escorté par la frégate légère furtive Surcouf et est de retour à Toulon le 27 juin. Le Mistral passe au bassin Vauban du 29 septembre au 13 octobre pour une intervention sur un de ses deux propulseurs d'étrave.

Du 26 au 30 janvier 2009, le futur PHA participe à l'exercice Gabian en compagnie des frégates Montcalm et Courbet, du pétrolier ravitailleur Meuse, du patrouilleur de service public Arago, des aviso Commandant Birot et Commandant Bouan, du chasseur de mines Capricorne et du bâtiment base de plongeurs démineurs Acheron.  

Le 16 février 2009, le Mistral effectue les premiers essais du L-CAT (Landing Catamaran), un chaland de débarquement de conception nouvelle qui en dépit de son coût semble-t-il plus élevé que des solutions plus classiques sera commandé dans le cadre du plan de relance.

Du 9 au 13 mars 2009, le BPC réalise une nouvelle campagne d'homologation de l'hélicoptère Tigre avec des essais en vol au dessus de la mer, des appontages diurnes et nocturnes avec et sans JVN.

Le 8 mai 2009, le Mistral participe à une revue navale célébrant le 64ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945, une cérémonie présidée par le président de la République à bord du Mistral et à laquelle participe également le BPC Tonnerre, le TCD Siroco, le PR Meuse, le SNA Rubis, les frégates Forbin, Cassard, Primauguet, Montcalm, Dupleix, La Fayette et Surcouf, les avisos EV Jacoubet et Commandant Birot, le CMT Orion, et le remorqueur Abeille Flandre.

Une quarantaine d'aéronefs (Rafale, Mirage 2000, Super Etendard, E3-Sentry, Hawkeye, C 135, Atlantique 2, Falcon 50, Caracal, Cougar, Tigre, Lynx, Panther, Dauphin) est également de la partie.

En septembre et octobre 2009, il participe à l'exercice Loyal Midas.

Le 8 novembre 2009, le Mistral quitte son port d'attache direction la Russie pour une mission de près d'un mois destiné à solidifier les relations franco-russes tout en faisant un peu de promotion commerciale, la Russie soucieuse de moderniser sa flotte et d'augmenter ses capacités de projection (pour ainsi dire inexistantes) étant intéressée par la construction de plusieurs BPC associé à un transfert de technologie. On connait la suite…. .  

En chemin, il fait escale au Havre, sa ville marraine du 13 au 17 novembre pour enfin officialiser son parrainage suite à une décision prise le 1er février 2006.

Lors d'une cérémonie en mairie, le maire du Havre, Antoine Rufenacht remet au commandant du Mistral, le capitaine de vaisseau Didier Piaton, des plaques de rues portant les noms de personnalités havraises avant la signature de l'acte officiel de parrainage.

Quittant sa ville marraine, il met cap au nord pour arriver en Russie à la fin du mois, faisant escale à Saint Pétersbourg du 23 au 27 novembre.

Des hélicoptères russes _Ka 27 Helix de lutte ASM, Ka-29 de transport d'assaut et Ka 52 Alligator d'attaque_ effectuant des appontages et des décollages ainsi qu'une simulation de ravitaillement. Le BPC est de retour à Toulon le 7 décembre 2009 mais il repart dès le lendemain pour trois jours de manœuvre avec l'ALAT notamment l'expérimentation opérationnelle du Tigre.

Le 1er avril 2010, le BPC Mistral appareille pour une mission en Atlantique et en mer du Nord avec notamment l'exercice «Brillant Mariner» qui voit l'engagement de onze pays de l'OTAN et de la Suède.

Cet exercice à pour but de préparer la marine nationale à prendre la tête de la composante navale de la Nato Response Force à partir du 1er juillet 2010. Cet exercice voit l'engagement du porte-avions Charles de Gaulle, du BPC Mistral, du SNA Emeraude, des frégates Forbin, Cassard, Latouche Tréville, du BCR Marne et des CMT Aigle et Andromède.

Le 17 avril 2010, le quartier maitre Frédéric Durand décède accidentellement au cours d'un exercice de lutte contre l'incendie, une porte hydraulique coupe-feu s'étant refermée sur lui. Le navire regagne donc la France et au large de Calais, après une brève cérémonie, son corps est remis à sa famille.

Le 29 avril 2010, le Mistral arrive devant la Rochelle pour embarquer quatre des cinq chalands de transport de matériel du 519ème régiment du train qui doit être dissous en juillet 2011, les chalands rejoignant la flottille amphibie de Toulon. La veille, un Super Frelon avait apponté sur le Mistral afin de célébrer le retrait de cet appareil mythique qui selon moi aurait été avantageusement remplacé dès les années quatre-vingt dix par des Merlin dont le seul tort est d'être à moitié anglais.

Le 20 mai 2010, le Mistral à appareillé de Toulon pour une mission Corymbe qui doit s'achever au mois d'août.

Suite au désarmement du croiseur-école Jeanne d'Arc en septembre 2010, la fonction de navire-école à été reprise par un BPC, le premier à assurer cette mission étant le Tonnerre, le BPC étant accompagné par la frégate Georges Leygues.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra20
Le Mistral engagé dans l'opération Harmattan

Le 28 février 2011 Le Mistral appareille en compagnie de la frégate Georges Leygues, les deux navires formant la groupe-école Jeanne d'Arc. A bord 135 élèves officiers qui vont passer quatre mois et demi en Méditerranée, en mer Rouge et dans l'Océan Indien. Un temps on parle d'une mission d'évacuation de 5000 ressortissants égyptiens bloqués à la frontière tuniso-libyenne suite à la révolte libyenne de 2011 mais quand les navires français arrivent les personnes ont été évacuées par avion.

La mission de formation terminée, le futur porte-hélicoptères amphibie va participer à l'opération Harmattan, le volet français de l'intervention occidentale en Libye, une intervention peut-être motivée pour de bonnes raisons mais qui à provoqué des conséquences catastrophiques avec la destruction d'un pays (la Libye n'à toujours pas refait surface depuis la mort de Khadafi) et la déstabilisation de la Bande Sahélo-Sahalienne obligeant la France à déclencher en 2013 l'opération SERVAL devenue en 2014 l'opération BARKHANE.

Le 17 mars l'ONU vote la résolution 1973 et le 20 l'opération Harmattan du nom d'un vent chaud d'Afrique est déclenchée.

Après avoir déployé des navires de surface puis le groupe aéronaval (GAN), la France décide de voir ce que les BPC ont dans le ventre. Le Tonnerre embarque à bord un groupement aéromobile composé de dix-huit hélicoptères de l'ALAT (huit Gazelle Viviane/Hot, deux Gazelle canon, deux Gazelle Mistral, deux Tigre et quatre Puma) et deux Caracal fournis par l'armée de l'air.

Ces hélicoptères embarquent à bord du sister-ship du Mistral le 17 soit cinq jours après la décision du président de la République. Il faudra attendre la nuit du 3 au 4 juin pour que les hélicoptères soient engagés dans la bande littorale pour neutraliser batteries de DCA, armes lourdes et autres positions tenues par les forces fidèles à Khadafi.

A partir du 10 juillet 2011 les hélicoptères s'installent à bord du Mistral qui sera à son tour relevé par le Tonnerre en septembre. A la fin de l'opération Harmattan le 22 octobre 2011, les hélicoptères ont tiré 431 missiles Hot, 1500 roquettes et une demi-douzaine de missiles Mistral sans compter les obus de 20 et de 30mm respectivement utilisés par les Gazelle et les Tigre.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra22
Le Mistral (L-9013) à Norfolk en 2012

Du 5 décembre 2012 au 12 avril 2013 le BPC Mistral participe à la mission Corymbe 119.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra21
Le Mistral (L-9013) en compagnie de la frégate Argyll (F-231)

En 2014 le BPC Mistral participe en compagnie de la frégate La Fayette à une nouvelle mission Jeanne d'Arc.

Au cours de cette mission les deux navires sont détachés à la Mission Corymbe, une mission de présence lancée en 1990, mission prévoyant la présence permanente d'un bâtiment français dans le Golfe de Guinée et au large de l'Afrique de l'Ouest.

Au programme présence, entrainement et assistance aux marines de la région. Pour les deux navires concernés c'est la mission Corymbe 124 (21 mars au 14 avril 2014).

Du 7 octobre 2015 au 25 novembre 2016 il participe à Corymbe 131.

Le 28 février 2017 le Mistral reprend son rôle de bâtiment-école aux côtés non plus de la frégate Georges Leygues mais de la frégate furtive Courbet. Les deux navires appareillent ce jour avec à leur bord une compagnie du 21ème RIMA, des hélicos du 3ème RHC mais aussi deux Merlin britanniques. Cette croisière école est marquée par une escale en Inde en avril, les deux navires rentrant en France le 21 juillet 2017.

Du 15 septembre au 25 novembre 2018 il participe à la mission Corymbe 143 et du 30 janvier au 5 mars 2019 il participe avec le patrouilleur de haute mer ex-aviso Commandant Birot à la mission Corymbe 145.

Depuis fin 2019 le monde est frappé par une pandémie, la pandémie du Covid-19. Au printemps 2020 la France décide un confinement. Les forces armées touchées par la pandémie (notamment le cas très médiatisé du porte-avions Charles de Gaulle) vont également participer à la lutte contre cette maladie.

La marine va ainsi transporter entre la Corse et le continent des malades sous assistance respiratoire mais va aussi intervenir aux Antilles et dans l'Océan Indien. C'est ainsi que le Mistral va se rendre dans l'Océan Indien en compagnie de la frégate furtive Guépratte.

Soixante militaires sont ainsi déployés à Mayotte en renfort du personnel local et du fret est transporté entre La Réunion et Mayotte, les rotations du Mistral étant complétés par un pont aérien organisé par Air Austral.

Ce n'était pas ce qui était prévu à l'origine car le PHA avait appareillé le 26 février 2020 pour une croisière école d'application au profit de 138 élèves. Avec à bord une Alouette III, deux Gazelle et un MH-90 italien plus un EDA-R et deux CTM, le duo devait se rendre en Nouvelle-Calédonie pour participer à l'exercice régional Croix du Sud mais aussi à l'exercice La Pérouse dans le Golfe du Bengale mais suite au déclenchement de l'opération Resilience mais aussi de la pandémie, les deux exercices ont été annulés. Le groupe-école version 2020 est rentré à Toulon le 2 juillet.

Au final durant ce déploiement bouleversé par l'actualité, le groupe-école à participe à des manœuvres communes avec la marine egyptienne du 2 au 4 mars en compagnie notamment du porte-hélicoptères amphibie Gamal Abdel Nasser et de la frégate Alexandria.

Le groupe-école franchit le canal de Suez le 3 mars et le 8 participe à une évacuation sanitaire au profit d'un pétrolier maltais, enchainant par un exercice amphibie du 10 au 12 mars avec les Forces Françaises à Djibouti (exercice Wakri 20) et par des opérations au sein de la TF-150 du 15 au 24 mars.

C'est ensuite sa participation à l'opération Resilience du 26 mars au 13 mai avec des rotations pour transporter du fret et assurer aide et assistance médicale. Du 13 mai au 1er juin, il participe à l'opération ATALANTA dans le Golfe d'Aden et l'Océan Indien.

Le Mistral et Guepratte franchissent le canal de Suez les 5 et 6 juin avant de participer du 12 au 14 juin et du 17 au 19 juin à l'opération IRINI au large de la Libye.

Il est aussi disponible pour participer à l'opération SEA GUARDIAN et du 16 au 18 juin il est engagé dans le Golfe de Tarente à l'exercice italien Addestramento di Reparto. Il va opérer en compagnie du porte-aéronefs Cavour.

Du 22 au 24 juin 2020 il participe à des exercices en compagnie du USS Bataan (LHD-5) avant l'exercice de synthèse des officiers-élèves (exercice ETENDARD) du 29 au 30 juin, le groupe-école rentrant à Toulon dans la foulée.

Le 13 mars 2021 le Mistral à participé au large de la Crète à un exercice de contre-terrorisme maritime (CTM) baptisé Rhéa. Suite à la prise d'otages sur un navire marchand, des commandos marine ont été parachutés (tarponnés) au large de la grande île grecque pour reprendre le contrôle du bâtiment et neutraliser les terroristes.

Au total ce sont 450 hommes des forces spéciales et conventionnelles qui ont été engagées avec comme moyens navals le porte-hélicoptères amphibie Mistral et la frégate Languedoc ainsi que le Bâtiment de Soutien et d'Assistance Métropolitain (BSAM) Loire.

Au niveau aérien on trouve deux hélicoptères Caracal, un C-130J et un KC-130J, deux Rafale, un C-135, un E-3F, un ATL-2 et un NH-90.
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra23
Le PHA Mistral en compagnie de la frégate Guépratte lors de la Mission Jeanne d'Arc 2021

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12463
Age : 40
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyMer 06 Oct 2021, 10:45

clausewitz a écrit:
Une brève histoire de l'amphibie à la française
[…] PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Rfs_la10 Le Laita ex-LST-177

[…] LST-347 qui devient le Vire […] le LST-177 qui devient le Laita […] le LST-223 qui devient le Rance […]
La Laïta, la Vire et la Rance sont féminins.
Citation :
[…] PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Foudre13
Le Foudre est devenu[e] en 2011 […]

En juin 2010 la France à proposé à l'Argentine de lui céder le Foudre mais le L-9011 n'allait pas retrouver le Durance puisque […].
[…] A SUIVRE […]
La Foudre et La Durance sont du féminin… (Ah ! Mais ! On ne me la fait pas ! Mad )
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 19708
Age : 79
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyMer 06 Oct 2021, 15:19

Et pourtant le genre des noms de navires et l'article à utiliser ont fait l'objet de nombreux sujets.
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12463
Age : 40
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyMer 06 Oct 2021, 15:48

NIALA a écrit:
Et pourtant le genre des noms de navires et l'article à utiliser ont fait l'objet de nombreux sujets.
Ben oui ; mais en matière pédagogique, la répétition ne doit jamais lasser…

Il existait même une fonction spécifique dédiée à ce rôle.
clausewitz a écrit:
HISTORIQUE
Le Mistral (L-9013) PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Mistra12
A quai un porte-hélicoptères amphibie…
Présentation
[…] C'est le troisième navire de la Royale à porter le nom de ce vent froid de la Méditerranée. […]
Le mistral n'est froid que lorsqu'il est dû (surtout en hiver) au régime d'origine polaire directe, et à celui d'origine continentale.
En revanche, lorsqu'il provient d'un régime d'ouest, c'est qu'il est engendré par l'anticyclone des Açores. Et là, il n'est plus du tout froid.
C'est le cas général en été.
Et sa température est alors couramment supérieure à 30°C. Voire à 35°C.

Il y a deux ans (en phase caniculaire), on a observé un mistral soufflant à plus de 40°C.
Revenir en haut Aller en bas
JJMM
Premier Maître
Premier Maître
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 73
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyJeu 07 Oct 2021, 09:44

Laissons à Clausewitz le droit à quelques fautes au vu de son travail de mémoire si important !  Rolling Eyes

Un lien vers une page du site de mon ami Jean Claude D.R. major MP en retraite, qui s'occupe de la PMM de Cannes, et qui connaît très bien ces 3 unités et le CdG avec plusieurs embarquements. Ci-dessous la page bourrée de photos du Mistral, il y aura celles des  2 autres en temps voulu, enjoy !

http://jdesailloudroseren.free.fr/bpc-mistral.html

Avec son aimable autorisation, merci ! thumright


Dernière édition par JJMM le Jeu 07 Oct 2021, 15:24, édité 1 fois (Raison : Erreur de grade !)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyJeu 07 Oct 2021, 11:36

JJMM a écrit:
Laissons à Clausewitz le droit à quelques fautes au vu de son travail de mémoire si important !  Rolling Eyes

Un lien vers une page du site de mon ami Jean Claude D.R. major en retraite, qui s'occupe de la PMM de Cannes, et qui connaît très bien ces 3 unités et le CdG avec plusieurs embarquements. Ci-dessous la page bourrée de photos du Mistral, il y aura celles des  2 autres en temps voulu, enjoy !

http://jdesailloudroseren.free.fr/bpc-mistral.html

Avec son aimable autorisation, merci ! thumright

T'inquiète je le prends bien, Dahlia est du genre pointilleuse et c'est pour cela qu'on l'aime

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyJeu 07 Oct 2021, 13:34

Le Tonnerre (L-9014)
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner11
Le Tonnerre (L-9014) à quai

Présentation
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner12
Comme pour le Mistral, le Tonnerre à été construit à Saint Nazaire et à Brest
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner13

Tout comme le Mistral, le Tonnerre est construit pour moitié à Saint Nazaire et pour moitié à Brest avec un assemblage et un armement dans le Finistère.

Le premier bloc du Tonnerre est placé dans la même forme que l'arrière du Mistral le 26 août 2003, les deux parties étant construites face à face, une construction à flux tendu qui pose certaines difficultés d'organisation liées à un calendrier très serré. Parallèlement, le premier bloc de la partie avant du Tonnerre est mis sur cale à Saint Nazaire le 5 mai 2004.

La partie avant du Mistral quitte Saint Nazaire le 17 juillet et arrive à Brest le 19 juillet. La partie arrière du Tonnerre quitte donc le bassin n°9 pour le bassin n°8. La partie avant du Tonnerre arrive à Brest le 2 mai, la jonction débutant peu après dans le bassin n°9 et s'achevant le 25 mai après douze heures de soudure.  

Le 13 avril 2005, le chef d'état major de la marine, l'amiral Battet propose à la ville de Limoges de parrainer le successeur de l'Orage.

Une délibération du conseil municipal de la ville limousine en date du 5 décembre 2005 accepte cette proposition. Ce parrainage sera officialisé le 27 avril 2007 suite au retrait du service actif de l'Orage.

La mise à flot du Tonnerre à lieu sous une pluie battante le 26 juillet 2005. Cette sortie marque la fin d'une époque car c'est la sortie du dernier grand navire construit à Brest, DCN (devenus DCNS puis Naval Group) ayant décidé de concentrer ses constructions à Lorient et Cherbourg, laissant à Brest l'entretien.

La première sortie à la mer à lieu le 13 décembre et si comme son sister-ship, le calendrier subit un certain retard, ce retard est moins important en raison de l'expérience acquise sur le Mistral.

A l'origine, le Tonnerre devait rallier Toulon dès le mois de juin 2006  mais il est victime comme son sistership de problèmes de sols dans la partie avant.

Les travaux commencent le 10 juillet et en dépit d'un rythme soutenu (trois huit, jours fériés), les travaux sont ralentis par une vérification minutieuse de la DGA. Les travaux s'achèvent à la mi-janvier 2007, le BPC effectuant des essais à la mer à la fin du mois.

Le bâtiment de projection et de commandement quitte définitivement Brest le 14 février pour Toulon où il arrive le 23 février 2007. Il est officiellement accepté par la DGA le 28 février 2007 et remis à la marine nationale 2 mars 2007.

Le 10 avril 2007, le BPC Tonnerre quitte Toulon pour effectuer sa VCM (Vérification des Capacités Militaires), le nouveau nom de la TLD.

Il effectue une première escale à Saint Pierre et Miquelon le 21 avril puis à Halifax du 23 au 27 avril avant de rallier Norfolk, la grande base navale de la marine américaine sur la côte est.

Il réalise alors une campagne de tests du 7 au 12 mai 2007 avec des unités de la 2ème flotte notamment l'enradiage de LCAC et l'appontage de MH-53E Sea Stallion sur le spot 1 spécialement réservé à l'appontage des hélicoptères lourds (ce spot peut aussi accueillir des convertibles Osprey).

Il fait ensuite escale à Fort de France du 25 au 28 mai après avoir réalisé la veille un exercice amphibie avec les forces armées des Antilles notamment 200 marsouins du 33ème RIMa et des hélicoptères Puma, Fennec, Panther (un appareil de la frégate Ventôse) et un Ecureuil de la gendarmerie nationale.

Il fait ensuite relâche à Rio de Janeiro à partir du 8 juin, saluant le Sao Paulo, anciennement Foch amarré dans l'Arsenal . Certains marins et officiers du BPC étaient d'anciens du Foch et iront visiter leur ancien bâtiment avec beaucoup d'émotions.  

Traversant l'Atlantique, le Tonnerre effectue une escale au Cap du 26 juin au 1er juillet avant de gagner le Golfe de Guinée et Dakar. Durant ce transit, il participe à une opération de sauvetage d'une embarcation chargée de migrants africains. Une dizaine de navires participe mais seulement une cinquantaine de rescapés sont sauvés.

Le BPC est de retour à Toulon à la fin du mois de juillet et le 1er août 2007, le Tonnerre est admis au service actif.

Le sister-ship du Mistral est le huitième navire de la Marine Nationale à porter le nom de ce phénomène météorologique lié à l'Orage. Il succède aux navires suivants :

-Le premier fût une bombarde d'origine anglaise capturée en 1696 et utilisée jusqu'en 1713

-Le second est une chaloupe-canonnière de classe Eclair en service de 1759 à 1768

-Le troisième est une autre chaloupe-canonnière ex chasse-marée mise en service en 1785 et de terminer sa carrière sous le nom de Rivale en 1807 (changement de nom en 1795).

-Le quatrième est un vaisseau de ligne de 74 canons type Téméraire mis sur cale en 1794 mais lancé seulement en 1808. Sa carrière est courte puisqu'il s'échoue après un combat contre la marine britannique le 12 avril 1809 et doit être incendié pour éviter d'être capturé et finit par exploser.

-Le cinquième est une corvette à roue mise en service en 1838, connaissant une carrière particulièrement active avec une participation à la guerre de Crimée en 1854/55 comme transport. Elle est rayée le 21 octobre 1859 et termine sa carrière comme auxiliaire portuaire. Rebaptisée Charbonnier en 1873, elle est démolie en 1878.  

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Fulmin10
Le Fulminant, garde-côtes cuirassé sister-ship du Tonnerre

-Le sixième est un garde-côte cuirassé appartenant à la même série que le Tempête, le Vengeur, le Fulminant, le Tonnant et le Furieux. Admis au service actif en 1878, sa carrière est d'une banalité affligeante. Il sert à partir de 1890 comme dépot base pour les torpilleurs de la défense mobile. Il est rayé le 12 décembre 1905 puis sert de cible de tir avant d'être vendu à la démolition à Lorient en 1921.

-Le septième Tonnerre est un chaland cuirassé Gressier qui servit au sein de la marine nationale en Indochine. Il fait partie d'une série de chalands automoteurs conçus pour transporter le riz. Il est transformé à Saïgon en 1945 et armé par le commando Jaubert. Alors baptisé Foudre, il est intégré en 1946 à la BMEO en Cochinchine. A l'arrivée du LSD Foudre en 1952, il est rebaptisé Tonnerre. Sa date de condamnation est incertaine (1953 ou 1955).

Carrière opérationnelle
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner14
Le Tonnerre (L-9014) aux côtés du Charles de Gaulle. En arrière plan un roulier italien et une barge utilisé pour les tests du radar EMPAR

Le 23 septembre 2007 le Tonnerre quitte Toulon direction Split où il arrive quatre jours plus tard pour participer à l'exercice OTAN Noble Midas, un exercice engageant 8500 hommes et cinquante navires de quatorze pays, cet exercice devant préparer la force destinée à assurer le dixième mandat de la Nato Response Force (NRF), la force de réaction rapide de l'OTAN.

Le Tonnerre va opérer en compagnie des frégates Cassard et Jean de Vienne, des chasseurs de mines Verseau et Capricorne ainsi que le pétrolier ravitailleur Meuse. Il va manoeuvrer en compagnie de cinq sous-marins et des porte-aéronefs Giuseppe Garibaldi et HMS Illustrious.

Le 2 octobre 2007, le président croate Stjepan Mesic visite le navire en compagnie d'autres hauts responsables croates. L'exercice s'achève le 16 octobre 2007, le navire rentra à Toulon dans la foulée.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner15
"On à toujours besoin de plus petits que soi"

Le 26 octobre 2007, le Tonnerre est au dépôt du Lazaret pour le nettoyage de ses soutes. Un violent grain apparu soudainement avec des vents à 130 km/h. Le navire mouille une ancre mais cela n'empêche pas l'arrière du navire d'être très légèrement endommagé contre un parc à moules.

Les remorqueurs de la base navale de Toulon ont pris le BPC en remorque pour l'accoster quai Vauban. L'accident n'à provoqué ni blessé ni pollution.

Du 5 au 13 décembre 2007, le Tonnerre participe à l'exercice «Steadfast Jaw» qui doit servir à la certification de l'état major maritime français qui prendra le commandement de la composante maritime de la Nato Response Force à compter du 1er janvier 2008.

Il participe ensuite à la mission Corymbe (Corymbe 92). Il appareille de Toulon le 9 janvier et entame ainsi une mission de présence de quatre mois au large de l'Afrique de l'Ouest. Il arrive à Dakar le 18 janvier et y relève le Bâtiment de Transport et de Soutien Bougainville (dernier navire construit à Nantes et qui depuis à été désarmé et démoli).

Il quitte la capitale sénégalaise le 23 janvier et gagne Conakry pour une escale de cinq jours et différentes opérations à terre avant un exercice avec un patrouilleur guinéen le 30 janvier.

Le BPC Tonnerre participe également aux opérations anti-drogues en liaison avec les opérations menées dans les Caraïbes.

Le 29 janvier 2008, il intercepte à 520 km au sud-sud ouest de Monrovia, le Blue Atlantic, un chalutier libérien de 700 tonnes et de 51m transportant plus de 2.5 tonnes de cocaïne qui est jetée à la mer mais le chargement est récupéré après arraisonnement du navire.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner16
Le BPC Tonnerre (L-9014) aux côtés de la frégate La Fayette (F-710)

Le 7 février 2008 suite à un renseignement des garde-côtes grecs, le Tonnerre donne la chasse à un autre navire suspecté de trafic de drogues, le Junior, un bâtiment battant pavillon panaméen mais appartenant à un armateur grec, Ioannis Zogopoulos, déjà condamné pour trafic de stupéfiants.  A 1h du matin, à 300km au sud-ouest de Conakry, le Tonnerre intercepte le navire, quatre zodiacs des commandos marine interceptant le navire.

La drogue est récupérée dans le radier et c'est un véritable jackpot pour le BPC : 107 ballots contenant 3.2 tonnes de cocaïne pure pour une valeur estimée à 96 millions d'euros. La drogue est stockée via une chaine humaine dans la soute à munitions. Le cargo arraisonné et escorté par le BPC avant que le remorqueur Rari de retour d'une mission aux Antilles ne prenne en charge le navire et sa cargaison et ne le conduise à Brest le 25 février 2008.

Du 19 au 22 février 2008, le Tonnerre participe à l'exercice «Zio 2008» qui rassemble 1200 militaires français béninois et togolais, un exercice d'intervention et d'exfiltration de ressortissants d'un pays en guerre afin de préparer les troupes appelées à servir au sein de la MINUAD (Mission conjointe des Nations Unies et de l'Union Africaine au Darfour)

Après un exercice avec les FFG (Forces Françaises au Gabon) du 19 au 21 mars, le Tonnerre fait escale à Pointe Noire du 26 au 28 mars (après avoir fait escale à Conakry Lomé, Sao Tomé et Port Gentil).

Le 4 avril, le Tonnerre appuie une EVASAN au large de la Côte d'Ivoire. Un marin du pétrolier Euronav Flandre souffrant d'un pneumothorax, il est évacué par un Cougar de la force Licorne qui dépose le blessé à bord du BPC pour des soins intermédiaires (tout en se ravitaillant en carburant) avant de transporter le patient à l'antenne chirurgicale Licorne à Abidjan.

De retour à Toulon au moi de mai, il enchaine par l'exercice «Anvil» du 8 au 16 mai 2008 en compagnie du Foudre, du Siroco, de l'aviso Commandant Ducuing, d'aéronefs, de commandos marine et de plongeurs démineurs de la marine nationale, 365 blindés et véhicules de la 6ème Brigade Légère Blindée pour un exercice en terrain libre qui voit le débarquement de 1500 hommes sur la plage de Saint Aygulf et des combats en zone urbaine.

Alors que Anvil n'est pas encore achevé, un autre exercice démarre. Sous le nom de code «Chébec» se cache un exercice d'assistance aux victimes d'un tremblement de terre qui du 15 au 31 mai voit l'engagement de la frégate Germinal, de sa cousine marocaine, la frégate Hassan II, d'un Super Frelon, de deux Panther et d'un Puma de l'armée de l'air, le BPC Tonnerre assurant le support médical.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner17
Le BPC Tonnerre (L-9014) à quai avec en arrière plan une unité de classe Bay

Le 9 juin 2008, le Tonnerre effectue une escale de deux jours et une présentation dynamique alors que les commandes d'armement massives de l'Algérie aiguise les appétits, la marine algérienne qui n'est encore qu'une marine littorale se montrant semble-t-il intéressée par le concept BPC (tout comme les FREMM) mais en 2021 Alger n'à commandé ni BPC ni FREMM préférant un navire amphibie italien, des frégates allemandes et des corvettes chinoises.

Le 18 septembre 2008, le Tonnerre appareille de Toulon, fait escale à Lisbonne du 22 au 27 septembre avant de gagner La Rochelle le 29 septembre pour embarquer 4 hélicoptères, 300 soldats et 72 véhicules pour participer à l'exercice interallié «Joint Warrior» au large de l'Ecosse du 4 au 16 octobre, exercice qui voit l'engagement de 29 bâtiments de surface et de quatre sous marins.

Il effectue ensuite une escale à Cherbourg du 17 au 19 octobre puis à Zeebrugge du 20 au 23 octobre avant de regagner La Rochelle pour débarquer les troupes de l'Armée de Terre. Il regagne ensuite Toulon où il arrive le 6 novembre après une escale à Cadix du 30 octobre au 4 octobre.

Le 12 janvier 2009, le Tonnerre quitte Toulon pour une nouvelle croisière aux Etats Unis. Après une première escale à Norfolk, il participe du 3 au 15 février à un exercice amphibie qui voit l'engagement de dix V22 Osprey, de six Harrier, de quatre Sea Stallion, et de 4 AH-1 Cobra de la 22nd Marine Expeditionary Unit (MEU) avec les troupes idoines.

Les moyens de surface et sous-marins sont conséquents avec l'engagement du LHD USS Bataan (classe Wasp), du LPD USS Ponce (classe Austin), du LSD USS Fort Mac Henry (classe Whitbey Island), du croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga, USS Anzio, du destroyer lance-missiles classe Arleigh Burke (Flight II), USS Porter, du destroyer lance-missiles classe Arleigh burke (Flight IIA) USS James E. Williams, des SNA San Juan et Boise (classe Los Angeles).

Ils sont accompagnés par le pétrolier classe Henry J. Kaiser Kanawha, des frégates classe Oliver H. Perry Carr Doyle Hawes, Kauffman, Nicholas Simpson et La Motte Picquet  et les destroyers Carney, Cole et Bulkeley.  

Après cet exercice, le Tonnerre relève au début du mois de mars le Foudre pour une nouvelle mission Corymbe. Le BPC fait escale à Douala du 24 au 30 mars avec la tenue à l'initiative de l'ambassadeur de France au Cameroun, George Serre, d'un séminaire sur l'insécurité en milieu maritime dans le Golfe de Guinée, haut lieu de la piraterie mondiale.

C'est durant cette mission Corymbe que l'on après que le désarmement du croiseur école Jeanne d'Arc, effectif après sa dernière croisière d'application en mai 2010. Le relais sera repris par l'un des trois BPC (Mistral Tonnerre Dixmude alors en construction) et c'est le Tonnerre qui est choisit pour être le premier navire à effectué une croisière en compagnie de l'ancienne conserve de la «Jeanne», la frégate ASM Georges Leygues au sein du «Groupe Jeanne d'Arc», une façon de passer le flambeau (ou pas).

Après avoir participé le 8 mai 2009 à la revue navale célébrant le soixante-quatrième anniversaire de la victoire du 8 mai 1945, le BPC subit un arrêt technique au bassin du 15 septembre 2009 à la mi-novembre.

Au début du mois de mars 2010, le Tonnerre arrive à Brest et embarque les officiers élèves de l'Ecole Navale pour le premier Stage d'Application à la Mer (SAM) qui remplace la campagne menée depuis 1964 par le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc.

Accompagné par la frégate Georges Leygues, il va effectuer une croisière de quatre mois dans l'Océan Indien avec également à bord des éléments de l'Armée de Terre notamment des hélicoptères. Sur les 140 élèves officiers embarqués sur le Tonnerre, 15 étaient des femmes, 10 appartenaient à l'armée de terre et 17 étaient des élèves officiers étrangers.

Le BPC et la frégate appareillent de Brest le 11 mars 2010 direction l'Océan Indien, ce déploiement de près de cinq mois qui s'est achevé le 16 juillet 2010 par le retour à Toulon en présence du Ministre de la Défense. Les élèves officiers vont ensuite rentrer à Brest pour une dernière année de formation à l'Ecole Navale qui leur permettra de choisir leurs spécialité.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner18
Le BPC Tonnerre (L-9014) lors de l'opération HARMATTAN

Du 26 octobre 2010 au 24 février 2011 il participe à la mission Corymbe 106. Il va ensuite participer à l'opération Harmattan, le volet de l'intervention occidentale en Libye.

Après avoir déployé des navires de surface puis le groupe aéronaval (GAN), la France décide de voir ce que les BPC ont dans le ventre. Le Tonnerre embarque à bord un groupement aéromobile composé de dix-huit hélicoptères de l'ALAT (huit Gazelle Viviane/Hot, deux Gazelle canon, deux Gazelle Mistral, deux Tigre et quatre Puma) et deux Caracal fournis par l'armée de l'air.

Ces hélicoptères embarquent à bord du sister-ship du Mistral le 17 soit cinq jours après la décision du président de la République. Il faudra attendre la nuit du 3 au 4 juin pour que les hélicoptères soient engagés dans la bande littorale pour neutraliser batteries de DCA, armes lourdes et autres positions tenues par les forces fidèles à Khadafi.

A partir du 10 juillet 2011 les hélicoptères s'installent à bord du Mistral qui sera à son tour relevé par le Tonnerre en septembre. A la fin de l'opération Harmattan le 22 octobre 2011, les hélicoptères ont tiré 431 missiles Hot, 1500 roquettes et une demi-douzaine de missiles Mistral sans compter les obus de 20 et de 30mm respectivement utilisés par les Gazelle et les Tigre.

Du 21 novembre 2014 au 8 février 2015 le Tonnerre participe à la mission Corymbe 127 marquée par la lutte contre l'épidémie d'Ebola. Il est accompagné jusqu'au 11 décembre par le patrouilleur de haute mer ex-aviso Enseigne de Vaisseau Jacoubet puis par son sister-ship Lieutenant de Vaisseau Lavallée (NdA que j'ai pu visiter lors d'une escale à Nantes mais ça c'est pas important).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner19
Le BPC Tonnerre (L-9014) lors de l'intervention liée au cyclone IRMA

Le 9 septembre 2017 le Tonnerre appareille pour Saint Barthelemy et Saint Martin afin de secourir des îles durement touchées par l'ouragan Irma.

Il arrive sur place le 20 septembre et se met aussitôt au travail pour livrer eau potable, nourriture et médicaments, déblayer les gravats, remettre en état les infrastructures essentielles et soutenir les forces de l'ordre qui durent faire face à une flambée de l'insécurité au point que des habitants se sont mêmes organisés en milice ce qui n'est jamais bon signe.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner21
Le BPC Tonnerre (L-9014) en 2018
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner20

En 2019 il assure la croisière école au sein du groupe-école Jeanne d'Arc. Il appareille le 25 février en compagnie de la frégate La Fayette. En plus des équipages des navires sont embarqués 130 officiers en formation auxquels il faut ajouter un Groupe Tactique Embarqué (GTE) composé de 150 hommes et de leurs véhicules.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner22
Mission Jeanne d'Arc 2019
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Tonner23

Ce dernier est fournit par le 21ème RIMa et le 1er REG, deux unités de la 6ème Brigade Légère Blindée d'Infanterie de Marine. A bord du PHA un détachement aérien symbolique avec une Alouette III de la 22S et deux Gazelle de l'ALAT.

Cette année la croisière prévoit de traverser la Méditerranée pour un exercice avec la marine égyptienne, de rallier la mer Rouge (exercice WAKRI 11 au 15 mars 2019) puis l'Océan Indien (opération ATALANTE) mais en raison de la présence en Asie du porte-avions Charles de Gaulle, le groupe-école ne va pas s'y rendre.

A la place, un exercice au Brésil (7 mai 2019 avec le porte-hélicoptères Atlantico, les frégates Constituicão, Liberal et Independencia, et le patrouilleur hauturier Apa), des exercices aux Antilles françaises (notamment KANAWA à Basse-Terre les 25 et 26 mai) avant un passage par la Colombie, le Mexique (10 et 15 juin 2019 avec les patrouilleurs de haute mer mexicains Guanajuato, Oaxaca et Bicentenario de la Independencia) , les Etats-Unis (ou un MV-22 Osprey doit embarquer), une escale aux Açores, un exercice aéromobile en Méditerranée occidentale avec l'Espagne avant un retour à Toulon en juillet. A noter qu'à partir du mois d'avril, le BSAM Seine à rejoint le groupe-école.

Le programme va être un peu modifié avec une intervention humanitaire au Mozambique après le passage du cyclone Idai. Il opère dans la région de Beira aux côtés de la frégate de surveillance Nivôse.

Le groupe-école est de retour à Toulon le 20 juillet 2019 au lendemain de l'exercice de synthèse Etendard exécuté du 15 au 19 juillet avec l'aide du patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan, d'un Atlantique 2 de la 23F, d'un Panther de la 36F et de deux Cougar de l'armée espagnole.

Le 21 mars 2020 il participe à l'opération RESILIENCE en menant une évacuation sanitaire entre Ajaccio et Toulon pour soulager les hôpitaux de Corse. Du 8 juin au 10 juillet 2020 il participe à la mission Corymbe 152.

Le 4 août 2020 une double explosion de nitrate d'ammonium ravage le port de Beyrouth provoquant plusieurs milliards d'euros de dégâts surtout la mort de 220 personnes sans compter les 6500 blessés et nombre de traumatisés alors que le pays se débat dans sa pire crise politique et économique depuis la fin de la guerre du Liban. La France déclenche l'opération Amitié le 9 août, le Tonnerre appareillant avec à son bord 350 hommes (génie et sécurité civile) et 140 véhicules pour aider à remettre en état le principal port du pays. Il arrive sur place le 13 août et va y rester jusqu'au 4 septembre date à laquelle il quitte Beyrouth pour rentrer à Toulon.

Au printemps 2021 notre porte-hélicoptères amphibie à participé à des manœuvres au large du Japon, des embarcations et des hélicoptères nippons opérant depuis l'ancien BPC.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptySam 09 Oct 2021, 22:41

Le Dixmude (L-9015)
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud20
Le Dixmude (L-9015) à la mer en compagnie de la frégate marocaine Mohammed V (611)

Présentation
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud12
A la différence de ses sister-ship, le Dixmude à été entièrement construit à St Nazaire

En 2007 alors que la loi de programmation militaire 2003-2008 arrive à son terme et qu'à lieu la réflexion sur un nouveau livre blanc (le dernier datant de 1994) se pose la question du remplacement du croiseur école Jeanne d'Arc.

Si le 15 décembre 2007, le ministre de la Défense Hervé Morin estime que la Jeanne d'Arc pourrait être prolongée de deux ou trois ans, l'amiral Pierre François Forissier, chef d'état major de la Marine annonce le 18 octobre 2008 que le croiseur école sera désarmé en 2010, le budget ne permettant plus à la marine nationale de conserver un navire uniquement dédié à la formation (jusqu'en 1985, le porte-hélicoptère menait également des exercices hors formation mais le vieillissement du navire fit qu'il se consacra désormais entièrement à la formation).

Après l'étude de plusieurs pistes (groupe de plusieurs bâtiments, affrètement d'un ferry ou navire école européen), la marine décide d'utiliser au sein d'un Groupe Jeanne d'Arc alternativement le Mistral ou le Tonnerre.

Le Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale publié le 17 juin 2008 prévoit que la marine nationale disposera d'ici 2020 de quatre BPC.

En décembre 2008, un plan de relance est lancé pour contrer la crise économique et sur les 26 milliards d'euros financés grâce à la dette de l'Etat, la Défense bénéficie de 2.325 milliards qui finance notamment la construction d'un troisième BPC et de la batelerie idoine. Ce navire est baptisé Dixmude.

A la différence des deux premiers, le troisième BPC sera entièrement construit à Saint-Nazaire sur les sites de STX-France.

Le contrat est notifié le 10 avril 2009, la première tôle découpée six jours plus tard le 16 avril 2009.

Le premier bloc est mis en place dans la forme de construction le 20 janvier 2010. Les moteurs et l'étrave sont installés dès le mois de mai 2010, l'ilôt suit aux mois de juin et juillet, plus précisément le 28 juin et le 23 juillet 2010.

Le navire est mis à flot le 17 septembre 2010. Le 13 juillet 2011 il arrive à Toulon. Il est livré à la Direction Générale de l'Armement (DGA) le 14 janvier 2012 avec trois mois d'avance sur le planning initial.

Le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Dixmude est admis au service actif le 27 juillet 2012.

C'est le troisième «navire» à porter le nom d'une célèbre bataille du premier conflit mondial. En août 1914 les allemands envahissent la Belgique et foncent vers Anvers qu'il assiègent.

A la même époque une brigade de fusiliers marins est mise sur pied pour défendre Paris et relever les régiments qui y étaient stationnés en temps normal.

Après l'échec de la bataille de la Marne les allemands et les alliés se lancent dans la course à la mer pour contrôler ou s'emparer des ports de la côte.

Initialement les fusiliers marins devaient rallier Anvers mais la voie ferrée est coupée au delà de Gand. Les fusiliers marins vont combattre les 9, 10 et 11 octobre 1914 pour couvrir le repli des belges d'Anvers. Elle rallie ensuite Dixmude le 15 octobre 1914. Foch leur demande de tenir quatre jours mais avec des troupes belges et des tirailleurs belges ils vont résister jusqu'au 1er novembre dans une véritable presqu'île suite à l'ouverture des vannes qui inondèrent le plat pays. La brigade sera dissoute en novembre 1915.

Le premier navire est un dirigeable allemand inachevé à la fin de la guerre le L-72 qui effectue son premier vol le 9 juillet 1920. Il est perdu  le 21 décembre 1923 suite à l'explosion au large de la Sicile (cinquante deux morts).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud13
Le porte-avions Dixmude

Le second est un porte-avions, l'ex-HMS Biter (D-97) mis en service le 6 mai 1942. Il désarmé le 21 août 1944 et victime d'un incendie deux jours plus tard. Remis en état, il est cédé à la France en avril 1945 qui va l'employer en Indochine davantage comme transport que comme porte-avions.

Rentré en France en 1956, il devient ponton flottant à Saint-Mandrier au profit du Corps Amphibie et ce jusqu'en 1963 quand il est rendu aux Etats-Unis où il va être utilisé comme but de tir lors d'un exercice de tir de la 7ème flotte.

Carrière opérationnelle
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud14
Le Dixmude (L-9015)

En 2012 pour sa première mission opérationnelle, le BPC Dixmude participe à la mission Jeanne d'Arc à savoir la croisière-école d'application. Accompagné de la frégate Georges Leygues, il participe en parallèle à l'opération ATALANTE dans l'Océan Indien et Corymbe au large de l'Afrique de l'Ouest.

Durant la première nommée, ses hélicoptères interceptent un dhow yéménite capturé par les pirates en mer d'Arabie. La seconde le voit être déployé au large de l'Afrique de l'Ouest du 23 juin au 12 juillet 2012 pour Corymbe 115.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud15
Le Dixmude (L-9015) aux côtés de la frégate Surcouf (F-711)

Le 11 janvier 2013 pour contrer la descente des djihadistes sur Bamako, la France lance l'opération SERVAL en déployant des troupes qui vont empêcher l'ancienne colonie française de tomber aux mains des  islamistes. Le Dixmude participe à l'opération en transportant des véhicules et du matériel.

Il quitte Toulon le 22 janvier 2013 escorté par l'aviso Lieutenant de Vaisseau Le Hénaff. A son bord 1820 tonnes de matériel dont 50 tonnes de munitions et environ 140 véhicules dont des VBCI, des AMX-10RC et des Renault GBC 180. Les deux navires arrivent à Dakar le 28 janvier, le matériel est débarqué ainsi que le GTIA (Groupement Tactique Interarmes) armé par le 92ème RI et le 1er RIMa.

La colonne de véhicules quitte Dakar le 1er février 2013 direction Bamako  atteint le 4 février puis Gao le 5 février 2013.

Le 5 décembre 2013 la France est à nouveau engagée en Centrafrique dans le cadre de l'opération Sangaris.

Dans ce cadre, le BPC Dixmude accompagné par le Commandant L'Herminier à transporté jusqu'à Douala des hommes, des véhicules et du matériel pour une nouvelle opération dans un pays enclavé et ce dès la fin novembre pour anticiper le déclenchement de l'opération. Cette mission est aussi l'occasion pour notre porte-hélicoptères amphibie de participer à Corymbe 122bis et ce 21 novembre 2013 au 7 janvier 2014.

En janvier 2014 un Boeing-Bell MV-22 Osprey apponte sur le Dixmude au large des côtes ouest-africaines (nouvel appontage de ce type le 2 mai 2016 lors d'un transit entre Cadix et Gibraltar lors de l'exercice GRIFFIN STRIKE).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud16
Le Dixmude (L-9015) à quai

Le 4 avril 2015 alors qu'il menait la croisière-école d'application en compagnie de la frégate furtive Aconit le Dixmude évacue du Yemen 44 personnes déposées à Djibouti. Le lendemain 63 personnes récupérés par la frégate et par le patrouilleur L'Adroit (dont 23 français) sont transférés sur le BPC et transférés à Djibouti. Durant cette campagne le duo manœuvre avec l'Indonésie et l'Inde avant d'intégrer deux groupes occasionnels pour des missions de présence, de lutte anti-terroriste et de lutte anti-piraterie.

En janvier 2017 après Le Havre et Limoges, Marseille devient la troisième ville à parrainer un navire de cette classe.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud17
Le Dixmude (L-9015) à quai

Du 14 août au 13 octobre 2017 il participe en compagnie de l'aviso Commandant Bouan à l'opération Corymbe (Corymbe 138).

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud18
Le Dixmude (L-9015) et un EDA-R

En 2018 le Dixmude participe avec la frégate Surcouf à la croisière-école d'application. Il embarque 45 Marines américains, deux Wildcat de la RN et deux Cougar espagnols pour une mission menée du 26 février au 20 juillet 2018.

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud19
Le Dixmude (L-9015) pendant TRIDENT JUNCTURE 2018

En octobre 2018 il participe en Norvège à l'exercice OTAN TRIDENT JUNCTURE. Le 18 octobre 2018 un Caïman s'écrase sur le pont d'envol provoquant quatre blessés graves qui sont évacués sur Paris.

En octobre 2019 il participe à l'exercice SKRENVIL 2019. En novembre 2019 l'utilisation du drone hélicoptère Camcopter S-100 est validée à bord du Dixmude qui devient le premier navire amphibie à embarquer en permanence un drone.

Au printemps 2020 il participe à l'opération Résilience dans la zone Antilles-Guyane. Il quitte Toulon le 3 avril avec à son bord deux Puma du 3ème RHC, un Ecureuil de la Gendarmerie Nationale et un EC-145 de la Sécurité Civile mais aussi un camion de pompier et 120 tonnes de fret dont 4.5 tonnes de matériel médical et 58 tonnes de produits alimentaires. Il  est de retour à Toulon le 27 mai 2020 sans avoir par exemple été utilisé comme navire-hôpital (NdA cela aurait été peut être le cas si la situation s'était aggravée de manière fulgurante.

Du 7 octobre au 15 décembre 2020 il participe à Corymbe 154

Du 11 février au 23 avril 2021 il participe à Corymbe 156 au cours de laquelle il saisit à bord du cargo Najlan venant du Brésil direction Abidjan six tonnes de cocaïne pure soit la plus grosse quantité de drogue saisie par la marine française.
A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Dim 10 Oct 2021, 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Premier Maître
Premier Maître
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 73
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 10 Oct 2021, 08:43

Belle suite, mais je passais le long du Dixmude avec les navettes de Saint-Mandrier Cavalas et Pipady de et vers Toulon jusqu'à l'été 1966 pour être restitué aux USA et pas 1963 !
Encore une fois, du bon boulot, je mettrai des planches de dessins ce matin sauf si cela gène ? 😀
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
JJMM
Premier Maître
Premier Maître
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 73
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 10 Oct 2021, 16:51

Un lien vers le site cité plus haut très bien documenté :
http://jdesailloudroseren.free.fr/bpc-dixmude.html

Des planches actualisées ci-dessous :
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Capaci10
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Coupes30
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Coupes28
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Coupes32
Dessins (c) JJMM
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12463
Age : 40
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Pris (pas vu, pas…)   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 10 Oct 2021, 17:00

Citation :
Le Dixmude (L-9015)
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud20[…] PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud19
Le Dixmude (L-9015) pendant TRIDENT JUNCTURE 2018
En octobre 2018 il participe en Norvège à l'exercice OTAN TRIDENT JUNCTURE. Le 18 octobre 2018 un Caïman s'écrase sur le pont d'envol provoquant quatre blessés graves qui sont évacués sur Pris.
[…] A SUIVRE
Pris ? Où c'est-y qu'c'est, ça ? En Norvège ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 10 Oct 2021, 21:34

DahliaBleue a écrit:
Citation :
Le Dixmude (L-9015)
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud20[…] PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Dixmud19
Le Dixmude (L-9015) pendant TRIDENT JUNCTURE 2018
En octobre 2018 il participe en Norvège à l'exercice OTAN TRIDENT JUNCTURE. Le 18 octobre 2018 un Caïman s'écrase sur le pont d'envol provoquant quatre blessés graves qui sont évacués sur Pris.
[…] A SUIVRE
Pris ? Où c'est-y qu'c'est, ça ? En Norvège ? scratch

Non c'est simplement Paris j'ai oublié une lettre je corrige ça de suite

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyDim 10 Oct 2021, 21:35

JJMM a écrit:
Un lien vers le site cité plus haut très bien documenté :
http://jdesailloudroseren.free.fr/bpc-dixmude.html

Des planches actualisées ci-dessous :
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Capaci10
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Coupes30
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Coupes28
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Coupes32
Dessins (c) JJMM

Toujours un plaisir ces planches JJMM thumleft

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
kfranc01
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
kfranc01


Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 55
Ville : Beauvais
Emploi : Ingénieur
Date d'inscription : 17/01/2021

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Superbe fils   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyLun 11 Oct 2021, 08:04

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Smiley_a Un tout grand merci pour ces articles de qualité et super intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11595
Age : 38
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyLun 11 Oct 2021, 09:00

Merci je travaille actuellement sur un article sur le Skyraider mais après je vais sûrement faire une pause avant d'en écrire de nouveaux

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
ARMEN56
Quartier Maître 2eme classe
Quartier Maître 2eme classe
ARMEN56


Masculin
Nombre de messages : 392
Age : 69
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL EmptyLun 11 Oct 2021, 12:12

[quote="JJMM"]Un lien vers le site cité plus haut très bien documenté :
http://jdesailloudroseren.free.fr/bpc-dixmude.html

Bonjour thumright

Mon grand père a fait partie de la brigade ; plaine de l’Yser , Nieuport , Dixmude …..j’ai conservé sa croix de guerre et citation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty
MessageSujet: Re: PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL   PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PORTE HELICOPTERES AMPHIBIE (PHA) CLASSE MISTRAL
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» BÂTIMENTS DE PROJECTION ET DE COMMANDEMENT CLASSE MISTRAL
» Porte-hélicoptères HMS Ocean au 1/700
» PORTE-HELICOPTERES HMS OCEAN (L-12)
» Les ravitailleurs (en combustible) non spécialisés.
» PHA classe Mistral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: