AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les contre-torpilleurs français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Les contre-torpilleurs français   Dim 02 Fév 2014, 10:31

Je ne pouvais trouver mieux pour ouvrir le sujet sur les contre-torpilleurs français que de présenter l'un des six de la classe Le Fantasque; l'aboutissement de cette classe de bâtiments.


Voici Le Fantasque en essais après sa modernisation aux USA en 1943.
Le Fantasque est mis sur cale à Lorient en 1931; il est lancé le 15 mars 1934 et entre en service fin 1935; ces contre-torpilleurs se distinguent par des vitesses aux essais supérieures à 43 nœuds; Le Terrible dépassa même 45 nœuds record du monde pour un navire de tonnage équivalent.
En 1939 Le Fantasque est affecté à la force de raid; de 1940 à 1943 il est à Dakar; après la reprise des combats au coté des Alliés, il est modernisé aux Etats-Unis, surtout pour un renforcement de sa DCA, il est alors reclassé croiseur léger, comme les trois autres survivants de sa classe après modernisation; Le Fantasque participe ensuite à la campagne de Sicile, à la libération de la Corse, au débarquement en Provence; en 1945 il est envoyé en Indochine jusqu'en 1951; il est démoli en 1958.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Sam 15 Fév 2014, 21:41

Voici l'aboutissement du contre-torpilleur français devenu un véritable petit croiseur, la guerre a interrompu définitivement cette lignée, alors qu' il était projeté en 1940 de lui donner des successeurs; il s'agit bien sur du Mogador et de son sister-ship le Volta.


Le Mogador en 1939

Le Mogador est mis sur cale à Lorient le 28 décembre 1934; il est lancé le 9 juin 1937; il entre en service en novembre 1938; il est gravement avarié le 3 juillet 1940 à Mers el Kébir un obus de 380mm lui arrache l'arrière; il arrive en remorque à Toulon le 5 novembre 1940; il est encore en travaux aux chantiers de La Seyne lorsqu'il se saborde le 27 novembre 1942 à l'arrivée des allemands à Toulon; il est renfloué le 5 avril 1943; il est touché lors des bombardements Alliés sur Toulon des 29 avril et 4 mai 1944, il est échoué à Bregaillon; en fort mauvais état, il est renfloué en 1949 pour démolition.  

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le contre-torpilleur Leopard; genèse des CT; prog.1922   Mar 15 Avr 2014, 14:03

La genèse des contre-torpilleurs français

Les derniers contre -torpilleurs des programmes d'avant la première guerre mondiale, les bouclier;bisson;et enseigne roux déplaçaient officiellement 800 tonnes.
Nous surveillions à l'époque plus particulièrement la marine de guerre italienne, notre principal adversaire potentiel, qui construisit à partie de 1914 des "esploratori" bâtiment intermédiaires entre les croiseurs et les contre torpilleurs de 1700 à 3000 tonnes de déplacement, et dont les plus rapides dépassaient 35 nœuds; dans le même temps, les allemands avaient mis au point des torpilleurs de 1300 à 2000 tonnes dont nous avions reçu un exemplaire, en 1920 au titre des réparations; le S113 incorporé dans notre marine sous le nom d'Amiral Sénés; déplaçant 2060 tonnes, armé de quatre canons de 150 mm, que nous avons donc eu tout le loisir d'étudier.
Nous n'avions rien à opposer à ces navires; il était nécessaire de mettre au point un type de navire au moins équivalent.

Le programme de 1922 peut être considéré comme capital, parce qu'il constitue la base de la reconstruction de notre flotte de guerre, en rupture totale avec les errements passés, et tenant compte de l'expérience du récent conflit, l'effort fut considérable, en dépit de difficultés d'ordre politique, (instabilité ministérielle) et financier, (grande crise de 1929), il fut poursuivi pratiquement  sans discontinuer notamment grâce à un ministre de la marine de grande valeur; Georges Leygues dont la marine reconnaissante a perpétué le nom.

Le programme de 1922 comprenait: trois croiseurs : les Duguay Trouin; six contre-torpilleurs de 2 126 tw, les Jaguar; douze torpilleurs d'escadre, les Bourrasque; six sous-marins de 1er classe, les Narval et six sous-marins de 2e classe, les Sirène.
Il s'agit d'une flotte homogène de bâtiments totalement nouveaux dans leur conception.

Les six contre-torpilleurs du type Jaguar du programme 1922: Jaguar; Panthère; Léopard; Lynx; Chacal et Tigre.
 
 


Le Léopard avant guerre  

Le Léopard  est mis sur cale aux chantiers de la Loire à Saint Nazaire en 1923; il est lancé le 29 septembre 1924; il entre en service en octobre 1927. En juin 1940 le Léopard s' est réfugié à Porsmouth, il est saisi par les britanniques lors de l'opération Catapult le 3 juillet 1940, remis F.N.F.L., il escorte les convois pendant l'hiver 1940, mais son faible rayon d'action est un handicap, aussi il est refondu en juin 1941; la chaudière n°1 et la cheminée avant sont débarqués, une soute à mazout est installée, il est envoyé dans l'océan Indien, ou il provoque le ralliement à la France Libre de la Réunion en novembre 1942, il regagne ensuite la Méditerranée, il s'échoue devant Benghazi  le 27 mai 1943 alors qu'il escortait un convoi vers Malte, l'épave se brise sous l'effet de la houle le 19 juin 1943; elle sera finalement ferraillée en 1952.


Le Leopard en 1942, il a perdu une cheminée suite à la refonte de 1941

Des six CT de la classe Jaguar seul le Tigre survivra à la guerre, il est condamné en 1954 et démoli en 1955.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 26 Déc 2014, 20:55

Le contre- torpilleur Albatros de la classe Aigle est le seul des 18 contre-torpilleurs à quatre cheminées à avoir survécu à la guerre est encore dans un bien mauvais état; à ce titre il mérite quelques photos.


L'Albatros en 1936

L'Albatros est l'un des 6 contre-torpilleurs de la classe Aigle, il est mis sur cale le 30 janvier 1929 aux Ateliers et chantiers de la Loire à Nantes; il est lancé le 28 juin 1930 et entre en service le 25 janvier 1932; le 14 juin 1940 il est atteint par un obus de 152 mm lors de l'expédition de Vado il rentre à Toulon pour réparation.


Lors du débarquement américain en Afrique du Nord il fait partie des unités qui s'opposent au débarquement devant Casablanca, il est gravement avarié par les tirs de la TF34; sur la photo ci dessus on le voit au centre échoué en eau peu profonde; en haut de la photo on voit l'épave du croiseur Primauguet, et à l’extrême droite l'épave du Milan; seul l'Albatros pourra être tant soit peu récupérable, et quittera en remorque Casablanca en décembre 1945. 


L'Albatros en 1950, école de canonnage il a perdu sa chaufferie avant et les deux cheminées avant; comparez avec la photo le montrant en 1936.  

En 1947 des travaux sont entrepris pour le transformer en navire école de canonnage, mais il perd sa chaufferie avant et les deux cheminées avant; deux canons de 138 mm, sa puissance étant réduite de moitié il ne file plus que 24 nœuds au lieu des 38 nœuds à l'origine.
Il entre en service dans sa nouvelle configuration en novembre 1948, il est utilisé aussi pour la mise au point de nouveaux matériels; il est désarmé le 10 septembre 1956, il est condamné le 9 septembre 1959, et démoli en avril 1967.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Lun 23 Fév 2015, 17:23

Le contre-torpilleur Le Terrible photographié à 45 nœuds le 30 janvier 1935


Le Terrible déjaugeant à 45 nœuds

Une photo qui fait date dans l'histoire de la marine, le contre- torpilleur Le Terrible photographié à 45 nœuds aux essais  sur la base des Glénans au déplacement Washington soit 2569 t, ce jour là il déplaçait 2628 t; il a atteint aux essais 45,074 nœuds et développait une puissance de 94 240 cv ses machines tournaient à 419,678 t/minutes sa consommation était de 36,08 t/h, il déjaugeait de 3,76 m; étant donné le léger excédent de déplacement à l'appareillage cette vitesse lui est comptée pour 45,1 nœuds, ce qui vaut une prime conséquente au constructeur C.N.F. Caen Blainville, les turbines étaient des Rateau-Bretagne; aux essais de une heure il a fait 43,78 nœuds; et 42,926 nœuds de vitesse moyenne aux essais de huit heures; exceptionnel pour un navire de 132 m de long; il est le navire le plus rapide au monde.
Il appartenait à la classe Le Fantasque particulièrement réussie; les 6 contre-torpilleurs de cette classe ont tous dépassé 43 nœuds aux essais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le contre-torpilleur BISON   Jeu 21 Mai 2015, 15:58

Le contre-torpilleur Bison appartenait à la second série de contre-torpilleurs français construits entre les deux guerre; la classe Guépard qui faisait suite aux Jaguar; première série des contre-torpilleurs à quatre cheminées, les Guépard étaient au nombre de six; les trois de la tranche 1925 portaient les noms de Guépard, Bison et Lion; alors que les trois de la tranche 1926 se nommaient Valmy, Verdun et Vauban; d'un déplacement de 2436 tw, armés de 5 x 138 mm; 4 x 37 mm; 6 TLT, d'une puissance de 64 000 cv, filant 35,5 nœuds, ils étaient réussis et seront reproduits à peu de choses prés avec la série suivante des Aigle.



Le Bison à Nantes en 1929 peu de temps avant son entrée en service 

Le Bison est mis sur cale à Lorient en février 1927; il est lancé le 20 octobre 1928; il entre en service en octobre 1930 après des essais particulièrement réussis au cours desquels il donne 40,06 nœuds au déplacement Washington. Dans la nuit du 7 au 8 février 1939 le Bison perd toute sa plage avant sur 30 mètres de longueur, lorsqu'il est abordé au cours d'un exercice de nuit par le croiseur Georges Leygues, il est en réparation à Lorient jusqu'en décembre 1939. Le Bison est détruit le 3 mai 1940 durant la campagne de Norvège par l'explosion d'une bombe dans les soutes avant au cours d'une violente attaque de la Luftwaffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le contre-torpilleur VOLTA classe MOGADOR    Mer 08 Juil 2015, 11:44

Nous avons vu le Mogador; voici son sister-ship le Volta le dernier contre-torpilleur français construit, et l'aboutissement de cette classe de navires; ce sont en fait de véritables petits croiseurs; 2884 tw; 4018 t en pleine charge;  92000 cv; 39 nœuds; armement:  8 x 138 mm; 4 x 37 mm; 4 x 13,2 mm; 10  TLT; aux essais de 8 heures le Mogador a donné 41,274 nœuds pour une puissance de 104 925 cv, et lors de l'essai d'une heure à feux poussés 43,45 nœuds pour 118 320 cv.


Le Volta en 1940

Le Volta est mis sur cale au Chantier de Bretagne à Nantes le 24 décembre 1934; il est lancé le 26 novembre 1936; il entre en service le 6 mars 1939; le Volta est intégré à la Force de raid lors de sa formation le 3 septembre 1939; il était présent tout comme le Mogador lors de l'attaque des Britanniques sur Mers el Kébir le 3 juillet 1940, mais contrairement au Mogador il s'échappe sans dommages et rejoint Toulon; il est sabordé à Toulon le 27 novembre 1942 pour ne pas être pris par les troupes allemandes; il est renfloué le 20 mai 1943, endommagé lors du bombardement du 24 novembre 1943, ayant une voie d'eau, il est échoué à Brégaillon le 12 janvier 1944; il est renfloué en 1948 pour démolition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le contre-torpilleur TIGRE   Dim 11 Oct 2015, 14:20

Le contre-torpilleur Tigre appartient au type Jaguar classe de six contre-torpilleurs du programme 1922(voir plus haut).
Il est le seul de sa classe à avoir survécu à la Seconde guerre mondiale.



Le contre-torpilleur Tigre le 29 mai 1935

Le contre-torpilleur Tigre est mis sur cale aux chantiers de Bretagne à Nantes le 18 septembre 1923, il est lancé le 2 août 1924, il entre en service le 1 er février 1926; il est affecté à l'escadre de Méditerranée; il est à Mers el Kébir lors de l'attaque du 3 juillet 1940 il en sort indemne; il rejoint Toulon ou il est mis en gardiennage d'armistice le 27 novembre 1942. Par suite d'équipage insuffisant il n'est pas sabordé, intact il est remis par les allemands à l'Italie le 19 janvier 1943 et prend le sigle FR23; suite à la capitulation italienne du 9 septembre 1943, le Tigre nous est restitué le 28 octobre 1943 à Bizerte; il est modernisé et janvier à mars 1944 (DCA).



Le contre-torpilleur Tigre en 1950

Le Tigre subit une refonte plus importante d’août 1944 à mars 1945, la chaudière avant est débarquée et remplacé par une citerne à mazout pour accroître son rayon d'action, il rejoint alors la Flank Force; le 25 août 1945, il escorte le Jean Bart de Casablanca à Cherbourg lors de son retour en France; le Tigre est placé en réserve le 10 juillet 1948; d'octobre 1948 à septembre 1953, il est ponton à l'école des mécaniciens de Saint Mandrier; condamné le 4 janvier 1954, il est vendu en février 1955 à un chantier de démolition à Bregaillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mar 22 Déc 2015, 09:16

Les 6 contre- torpilleurs du type Vauquelin constituent la troisième et dernière série de ce que l'on appelait familièrement les quatre tuyaux, ils appartenaient au programme 1928


Le Chevalier Paul en 1934

Le Chevalier Paul est mis sur cale aux chantiers de la Méditerranée à La Seyne en 1931, lancé le 21 mars 1932, en service en juin 1934; de 1936 à 1938 il patrouille le long des cotes espagnoles par suite de la guerre civile; en avril-mai 1940 il participe à la campagne de Norvège, puis il rentre en Méditerranée; le Chevalier Paul est torpillé le 16 juin 1941 par un avion britannique, au large de Lattaquié (Syrie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le BISON lors de ses essais   Mer 10 Fév 2016, 08:59



Le contre-torpilleur Bison à ses essais le 8 février 1930 il a atteint 40,60 noeuds.

Les photos de nos contre-torpilleurs à leurs essais sont toujours spectaculaires tant ils déjaugent à pleine vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 26 Aoû 2016, 12:13

L'abordage du Bison par le croiseur Georges Leygues

Au cours d'un exercice dans la nuit du 7 au 8 février 1939,le Georges Leygues aborde à 25 noeuds le Bison qui tente de passer sur son avant, l'étrave du Georges Leygues sectionne net le Bison au raz de la pièce n°2 de 138 mm; les dégâts du Georges Leygues sont faibles quelques tôles froissées à l'avant, mais la pièce n°2 du Bison  se retrouve déposée sur la plage avant du croiseur! l'avant du Bison coule, l'arrière est pris en remorque par le Georges Leygues; le Bison est remis en état à Lorient, toute la partie avant doit être reconstruite, il ne reprend du service après réparation que le 13 novembre 1939.


Le Bison le 8 février 1939 toute la partie avant a disparue.


Le Bison le 21 août 1939 à Lorient, la partie avant est en cours de reconstruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5183
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Ven 26 Aoû 2016, 14:29

Voilà ce que c'est quand on veut imiter les Japonais ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 26 Oct 2016, 11:27

Le Tartu  je pense qu'il est au début de sa carrière



_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 26 Oct 2016, 11:35

Effectivement la photo du Tartu est antérieure à octobre 1934 puisqu'il ne porte pas de marque de coque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 26 Oct 2016, 12:00

c'est surtout l'absence de certain détails comme l'absence de tourelle de télépointeur sur la passerelle de tir qui m'ont permis de dater la photo

le Tigre



Le Fantasque durant les patrouilles d'Espagne


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Sam 29 Oct 2016, 12:02

le contre-torpilleur de 450 tonnes Spahi  lancé le 3 mars 1908  a la Seyne sur mer. désarmer ou vendu en décembre 1927


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 23 Nov 2016, 10:20

une photo du Tigre  du début des années trentes


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2035
Age : 42
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 23 Nov 2016, 10:21

un frère du tigre, le Jaguar   carte postale de mauvaise qualité


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 23 Nov 2016, 11:26

david a écrit:
une photo du Tigre  du début des années trentes


Le Tigre a porté la marque 6 du 20 avril 1931 au 15 avril 1932.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 01 Fév 2017, 11:45

La carrière du contre-torpilleur Leopard au sein des F.N.F.L.


Le Léopard est mis sur cale aux chantiers de la Loire à Saint Nazaire en 1923; il est lancé le 29 septembre 1924; il entre en service en octobre 1927.



Le Leopard à Portsmouth en juin 1940 entre l'aviso Savorgnan de Brazza à gauche et deux chasseurs de sous-marins à droite


En juin 1940 le Léopard s'est réfugié à Porsmouth, il est saisi par les britanniques lors de l'opération Catapult le 3 juillet 1940; remis F.N.F.L.


Une photo qui pose un problème d'identification; la légende indique qu'il a été abordé par le torpilleur HMS Blanche, ce qui est impossible après juin 1940 vu que le Blanche a été coulé le 13 novembre 1939 par mines; par contre il aurait été abordé en décembre 1940 par le pétrolier Culbert à Greenock à défaut d'autre précision je pense qu'il peut s'agir de cet abordage.

Il escorte les convois pendant l'hiver 1940, mais son faible rayon d'action est un handicap, aussi il est refondu en juin 1941.


Le Leopard en juin 1942, après sa refonte il a perdu une cheminée et une chaudière, remarquez aussi les formes de l'arrière qui ont été modifiées.


Le 24 juin 1942, inspection du Leopard par le Général de Gaulle



La chaudière n°1 et la cheminée avant sont débarqués, une soute à mazout est installée, le Leopard est envoyé dans l'océan Indien, ou il provoque le ralliement à la France Libre de la Réunion en novembre 1942, il regagne ensuite la Méditerranée, il s'échoue devant Benghazi  le 27 mai 1943 alors qu'il escortait un convoi vers Malte, l'épave se brise sous l'effet de la houle le 19 juin 1943; elle sera finalement ferraillée en 1952.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7806
Age : 75
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 01 Fév 2017, 14:32

la photo avec un gros trou serait le Jaguar après abordage par HMS Keppel le 17-1-1940
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Mer 01 Fév 2017, 14:48

Merci Bernard, alors la légende était encore plus fausse que ce que je pensais, décidément les journalistes ont vraiment beaucoup d’imagination.Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15807
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Sam 11 Mar 2017, 10:01

Le Valmy en mai 1942


Le contre-torpilleur Valmy en mai 1942; comme la plupart des contre-torpilleurs de Toulon restés en service actif, le mat arrière a été débarqué pour permettre le renforcement de la DCA, ce qui a nécessité la pose de supports d'antennes sur la dernière cheminée; les modifications du Valmy ont été effectuées d'octobre à décembre 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3793
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Jeu 31 Aoû 2017, 00:05

Le contre-torpilleur PERTUISANE, premier de la classe éponyme, peu après son lancement à Rochefort le 5 décembre 1900. Conçus sur des plans d’Augustin Normand, les quatre PERTUISANE étaient une version améliorée des DURANDAL. Ils survécurent à la première guerre mondiale et furent désarmés au début des années 1920.


306t, 57,60m x 6,30m x 3,20m, 4800cv, 26nd, 1x65mm 6x47mm 2xTLT 380mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3793
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   Lun 02 Oct 2017, 03:41

Le même contre-torpilleur PERTUISANE peu avant son lancement à Rochefort le 5 décembre 1900.


Mis sur cales en juin 1899, il ne sera définitivement admis au service que le 25 septembre 1902. Après un début de carrière en Méditerranée, il sera déployé à Cherbourg de 1914 à 1921, puis à Brest à partir d’octobre 1921. Rayé des listes le 16 mars 1923, il servira ensuite à des expérimentations d’extinction incendie jusqu’à ce que sa coque soit vendue à la démolition le 20 avril 1928.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les contre-torpilleurs français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les contre-torpilleurs français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les contre-torpilleurs français
» Les torpilleurs français
» "Lieutenant BOURAKOV" contre-torpilleur de 300 tonnes - 1905.
» Sasori contre Deidara
» Marine et bandes dessinées (suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: