AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait    Mar 17 Sep 2013, 09:43


La  frégate météo Laplace


En 1947 le Ministère des Travaux Publics avait acheté au surplus américains quatre frégates du type PF pour les utiliser pour la patrouille météorologique dans l'Atlantique, l'armement d'origine avait été débarqué.

Ces frégates avaient pour nom Laplace ex Lorain lancée le 18 mars 1944; Mermoz ex Muskegon lancée le 18 mars 1944; Le Brix ex Manitowoc lancée le 30 novembre 1943 et Le Verrier ex Emporia lancée le 30 aout 1943.
Ces frégates de 1 400 tonnes; 92,45m de longueur; 5 500 cv et 19 nœuds de vitesse dont une centaine d'exemplaires ont été construites aux Etats Unis en 1943/1944 n'étaient qu'un version américaines des célèbres frégates du type river britannique bien connues.

Le 16 septembre 1950, la frégate météo Laplace se mettait à l' abris d'une tempête en baie de Fresnaye en Bretagne, lorsqu'elle sauta sur une mine allemande qui avait échappée aux dragages; la frégate coula immédiatement causant la mort de 51 membres de l'équipage.  

Les trois frégates survivantes ont été armées par la Marine Nationale jusqu'en 1952, puis administrées par une société privée jusqu'en 1958, date à laquelle elles ont été remplacées par des navires spécialement construits comme bâtiments météo.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait    Mer 18 Sep 2013, 17:06

Il y a 10 ans, l'épave fuyait encore...
Article du Télégramme de décembre 2003 :


Les 3 autres frégates météos ont été remplacée par 2 navires uniquement.
Ces navires étaient aussi appelés "Frégates Météo" ; les FRANCE 1 et FRANCE 2.
La France 1 est conservée comme musée à La Rochelle, l'autre est devenue yacht à voile, il me semble...


On peut rajouter aussi que durant leurs courtes carrières dans la Marine Nationale, les frégates météo ont porté des symboles de coques : MERMOZ F14 puis F714, LE BRIX F15 puis F715 et LE VERRIER F16 puis F716...
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait    Mer 18 Sep 2013, 18:11

Entre 1952 et 1958 les frégate météo ont été sous gérance de la Compagnie Delmas- Vieljeux dont elles arboraient les couleurs comme on peut le voir sur cette photo:



Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait    Mer 18 Sep 2013, 18:41

Je connais mal ces navires. Comment opéraient-ils ? Naviguaient-ils en prenant des mesures où restaient à l'ancre pour les faire ?

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15480
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait    Mer 18 Sep 2013, 18:53

Voici un extrait de Wiki qui explique très bien le fonctionnement des navires météo:






Position des navires météorologiques dans l’Atlantique Nord


Position des navires météorologiques dans le Pacifique Nord

En 1948, OACI décida de mettre sur pied un réseau permanent d’au moins 13 positions de navires météorologiques dans l'Atlantique et le Pacifique. Les pays appelés à fournir des bateaux pour ces points furent les États-Unis (7), le Canada (1 avec les États-Unis), la Grande-Bretagne (2), la France (1), les Pays-Bas et la Belgique (1 partagé entre les deux pays), la Norvège et la Suède (1 partagé entre ces deux pays et la Grande-Bretagne)[19]. La USGS et la US Navy fournirent les navires américains, la Royal Navy utilisa des corvettes avec 53 employés du Met Office. Les navires britanniques faisait une rotation de 27 jours en mer et 15 jours au port[5]. Plus tard, le nombre de positions fut abaissé et certaines furent déplacées de l'Atlantique vers le Pacifique.
Le 1er juillet 1950, le navire B (« Baker »), qui était opéré conjointement par le Canada et les États-Unis, devint une responsabilité américaine. À la place, le 1er décembre le Canada prit la charge entière de la station « Peter » dans le Pacifique, renommée « Papa » plus tard, située à 900 milles marins de Vancouver[3]. Cela permit à la USCG de commencer à opérer la station U (« Uncle ») à 2 000 kilomètres à l’ouest de la péninsule de Basse-Californie le 12 décembre et la station N (« Nan ») put être déplacée à 400 km au sud-est de sa position initiale le 10 décembre[20].
Le 22 juillet 1950, les Pays-Bas et les États-Unis commencèrent à opérer ensemble la station A (« Able »). Avec le début de la guerre de Corée, le vaisseau O (« Oboe ») vit sa mission terminée le 31 juillet 1950 et le navire S (« Sugar ») débuta sa mission le 10 septembre[6]. La France s'occupa de la station R (« Romeo ») situé à 600 milles marins (1 111 km) à l’ouest de La Rochelle. Les navires France I et France II occupèrent ce poste de 1958 à 1985 en alternance, soit la plus grande partie du mandat. La durée de travail était entre vingt-quatre et vingt-six jours en mer pour chaque navire[21].
En 1963, la flotte des navires météorologiques se vit décerner une récompense de l’organisme Flight Safety Foundation pour les services rendus à l’aviation[5]. En 1965, il y avait un total de 21 vaisseaux opérant en alternance les stations, dont neuf des États-Unis, quatre de Grande-Bretagne, trois de la France, deux des Pays-Bas, deux de Norvège et un du Canada. De plus, deux navires soviétiques, dans le nord et le centre de l’océan Pacifique, envoyaient régulièrement des fusée-sondes jusqu’à 80 km d’altitude.
L’hémisphère sud ne fut généralement pas couvert[22]. Durant une certaine période, un navire néerlandais fut stationné dans l’océan Indien et l’Afrique du Sud opéra une position à 40° S, 10° E, entre septembre 1969 et mars 1974[23].

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le 16 septembre 1950 la frégate météo Laplace coulait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frégate météo Laplace
» Le plan musées de Frédéric Mitterrand - La Tribune de l'Art du 9 septembre 2010
» [Walt Disney] Cendrillon (1950)
» Toy Story Playland: Soirée privée Club Actionnaires (3 septembre 2010)
» Moussette Run 17/18/19 Septembre 2010 (Saintes 17)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: