AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cuirassés français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Cuirassés français   Dim 01 Déc 2013, 12:40

Voici le Bretagne à son entrée en service en 1916; sa silhouette est bien plus équilibrée avant les refontes successives; mais limitée en longueur par les bassins existants, elle a ainsi que ses sœurs une mauvaise tenue à la mer, parce que trop lourde aux extrémités.


La Bretagne en 1916; on remarque les filets Bullivan qui seront débarqués des la fin 1917; les quatre casemates de 138mm avant seront supprimés à la première refonte de 1919/20 pour alléger la proue.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Dim 01 Déc 2013, 14:14

Et puisque rien ne vaut une photo voici l'histoire de la Bretagne en images au travers de ses refontes successives.


La Bretagne lors de la revue navale du Havre du 25 juillet  1921 (avec l'autorisation de Net marine)


Dernière édition par NIALA le Dim 01 Déc 2013, 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Dim 01 Déc 2013, 14:21



La Bretagne en 1930
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Dim 01 Déc 2013, 14:25



La Bretagne à Toulon en 1939, la dernière version de ce cuirassé hélas, et la plus pathétique puisque c'est ainsi qu'elle se présentait lors de sa destruction le 3 juillet 1940 à Mers el Kébir.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Lun 02 Déc 2013, 10:38

Pour les cuirassés français; je choisi de les raconter en images puisqu'ils sont en principe très connus.

Voici le Jean Bart deuxième cuirassé de la classe Richelieu de 35 000 t sous ses différents aspects:


Le Jean Bart le 22 juin 1940 a son arrivée à Casablanca après son évasion de Saint Nazaire sous le nez des allemands; il a une tour semblable à celle du Richelieu bien que non terminée; une seule tourelle de 380mm est montée.


Le Jean Bart en 1943 renfloué après l'opération Torch, les dégâts sont encore bien visibles.


Le Jean Bart en 1950, après sa reconstruction, sa tour est totalement différente de celle du Richelieu; l'artillerie principale et secondaire sont terminées mais il n'a que quelques 20 mm comme DCA


Le Jean Bart en mai 1955, il est enfin totalement terminé; la mature à été modifiée pour installer de nouveaux radars; mais surtout il a désormais les 12 affuts doubles de 100 mm en échelon et ses 14 affuts doubles de 57mm, les 20mm ont été débarqués.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: La flotte d'échantillons    Mer 04 Déc 2013, 10:52

On a surnommé les cuirassés français du programme naval de 1890 la flotte d'échantillon; en effet ces cinq cuirassés assez semblables pour les caractéristiques générales étaient tous construits sur des plans différents; le programme spécifiait seulement la composition de l'artillerie principale: 2 canons de 305mm; 2 canons de 274mm; 8 x 138mm; la vitesse minimale 17n; et un déplacement maximal de 12 000 t; chaque ingénieur naval donnant libre cours à sa fantaisie.

Voici donc ces cinq cuirassés:


Le Charles Martel lancé en 1893 à Brest, condamné en 1920


Le Jauréguiberry lancé en 1893 à La Seyne; peut être le meilleur de tous; il a été désarmé en 1920 et n'a été démoli qu'en 1934 après avoir été école des mécaniciens à Toulon


Le Carnot lancé en 1894 à Toulon, condamné en 1919


Le Masséna lancé en 1895 à Saint Nazaire, désarmé en 1914, il est utilisé comme blockship en 1915 à Seddul Bahr


Le Bouvet lancé en 1895 à Lorient, chavire et coule en moins d'une minute le 18 mars 1915, éventré par une mine dans les Dardanelles.
Le Bouvet et le Jauréguiberry sont les seul cuirassés de cette série à être encore armés lors de la Première Guerre Mondiale.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 11:14

Voici les cuirassés français les plus connus de la Seconde Guerre mondiale le Dunkerque et le Strasbourg de 26 500 t
puissance 100 000 cv; 29, 5n; armement: 8 canons de 330mm; 16x 130mm; 8x 37mm; 1 catapulte et 4 avions.    


Dunkerque mis sur cale à Brest le 24 décembre 1932; lancé le 2 octobre 1935; en service en mai 1937; gravement avarié à Mers el Kebir les 3 et 6 juillet 1940; rentre à Toulon le 20 février1942; sabordé le 27 novembre 1942; l'épave ne sera démolie qu'en 1958.  



Strasbourg mis sur cale à Penhoet Saint Nazaire le 25 novembre 1934; lancé le 12 décembre 1936; en service en février 1939; s'échappe de Mers el Kebir le 3 juillet 1940 en combattant, rentre sur Toulon; sabordé le 27 novembre 1942; renfloué à deux reprises, sa coque sert après la guerre pour des expériences; démoli en 1955.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adama
Premier Maître
Premier Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 724
Age : 44
Ville : charleroi
Emploi : ex mécano avion, conducteur de train
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 12:53

c'est deux là plus les deux richelieus ça aurai du avoir de la gueule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 13:45

Pour le plaisir, puisque tout le monde (ou presque) le connait: le Richelieu


En 1941 à Dakar dans son état d'origine



Toujours en 1941, vue de la poupe montrant ses installations aviation



En 1953 à Toulon dans son état ultime après la refonte aux USA, le débarquement des installations aviation et d'un télépointeur et le renforcement de la DCA.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10229
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 17:00

NIALA a écrit:
Pour le plaisir, puisque tout le monde (ou presque) le connait: le Richelieu
[…]
Très connu, en effet ! Et aussi :

Le Richelieu à Alger :

… et son frère, le Jean Bart, dans le même port, en 1950 :

avec, en arrière plan, un (autre) bâtiment français, très connu aussi ! (sinon plus encore ? scratch )
… et (en rade de Villefranche)… :


Dernière édition par DahliaBleue le Sam 07 Déc 2013, 10:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 18:24

La seconde photo de Dahlia nous montre le Jean Bart dans les années 1950 et non le Richelieu; la troisième le Richelieu en escale à Villefranche dans les années 1954/55 quand je l'ai visité c'est moi dans la barque au pied de la coupée!

Alain


Dernière édition par NIALA le Ven 06 Déc 2013, 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adama
Premier Maître
Premier Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 724
Age : 44
Ville : charleroi
Emploi : ex mécano avion, conducteur de train
Date d'inscription : 02/09/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 18:31

l'arriere du richelieu est trop belle aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10229
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 18:37

NIALA a écrit:
La seconde photo de Dahlia nous montre le Jean Bart dans les années 1950 et non le Richelieu; la troisième le Richelieu en escale à Villefranche dans les années 1954/55 quand je l'ai visité c'est moi dans la barque au pied de la coupée![…]
Bien vu, pour le Jean Bart ! Je rectifie…
En revanche, je ne vois pas bien de quelle barque (en rade de Villefranche) il s'agit  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5092
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 22:00

sur la première photo d'Alain on distingue le tube 7 ou plus exactement on ne le voit plus il a explosé suite à un incident de tir en 40 lors de l'opération Menace

petite photo intéressante car elle montre le richelieu fin 43 au sortir de l'arsenal de Brooklyn revêtu de son premier camouflage US fort seyant


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Ven 06 Déc 2013, 22:54

Pour compléter sur les camouflages du Richelieu:


Une autre photo du Richelieu en aout 1943 après sa refonte aux USA


Le Richelieu en février 1946 à son retour à Toulon

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10229
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Sam 07 Déc 2013, 10:04

NIALA a écrit:
La seconde photo de Dahlia nous montre le Jean Bart dans les années 1950 […]
study Et précisément lors de son escale à Alger, du 3 au 7 juin 1950…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: FRANCE le cuirassé malchanceux    Lun 03 Fév 2014, 17:28

Le cuirassé France était le dernier de la classe Courbet; le 26 août 1922 il coule devant la presqu'île de Quiberon, après avoir heurté une roche inconnue.
Le cuirassé France a été construit à Saint-Nazaire aux chantiers de la Loire en 1911 et a été lancé le 7 novembre 1912; il est entré en service en octobre 1914; Il possédait un armement de 12 canons de 305 mm, 22 de 138 mm et 4 tubes lance-torpilles; à 0h 57, revenant d'une campagne d'exercices devant Belle-île, il talonne sur une roche dans le passage de la Teignouse; la coque déchirée, il chavire sur bâbord et fait un tour en quelques secondes; Il n'y aura que trois disparus dans le naufrage.
La démolition sur place de l'épave va durer 23 ans de 1935 à 1958.


Le cuirassé France en 1914

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5092
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Lun 03 Fév 2014, 18:56

ce n'est pas très finaud de passer là car la pointe de Quiberon et le passage de la Teignouse sont terriblement mal pavés avec de fort courants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Lun 03 Fév 2014, 19:04

La commission d'enquête nommée par le vice-amiral commandant en chef l'escadre de la Méditerranée, exonère la responsabilité du commandant en concluant: Que les routes données et les manœuvres faites sont conformes à celles prévues par les instructions; Que les feux ont été exactement identifiés; Que les indications du compas ont été bonnes.
On peut conclure à une différence d'au moins 1,50 mètre entre le tirant d'eau du bâtiment 9,60 mètres et la cote de l'obstacle au dessous du niveau de la mer environ 8 mètres, cet obstacle ne figurant pas sur la carte.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Jeu 13 Mar 2014, 17:53

Voici un malheureux cuirassé plus connu par son explosion le 25 septembre 1911 que par ses qualités; retardé par l'hostilité de Camille Pelletan ministre de la marine envers les cuirasses; il fait partie pour la première fois depuis longtemps d'une série homogène: les quatre Démocratie et les deux République qui ne différaient entre eux que par le calibre de l'artillerie secondaire 18 x 164mm pour les République et 10 x 194 mm pour les Démocratie dont fait partie la Liberté; l'artillerie principale sur tous étant de 4 canons de 305mm en deux tourelles aux extrémités.



La Liberté est mise sur cale en novembre 1902; lancée le 19 avril 1905 à Saint Nazaire; elle entre en service en décembre 1907; sa courte carrière se déroule en Méditerranée; et le 25 septembre 1911; une gigantesque explosion la détruit complétement en rade de Toulon (je ne reviens pas sur les détails décrits par ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Le cuirassé IENA   Sam 03 Mai 2014, 10:44

Puisque je suis dans la série des cuirassés "catastrophes" voici après La France et Liberté le cuirassé Iéna; l'Iéna est une amélioration des trois cuirassés de la classe Charlemagne; il est seul de son type, et sera suivi du Suffren lui aussi unique, qui en est une amélioration; c'est à dire que l'on retombe dans les errements des cuirassés "échantillons" que l'on avait connu avant les Charlemagne.


Le cuirassé Iéna

Le cuirassé Iéna est mis sur cale à Brest le 3 avril 1897; il est lancé en septembre 1898; il entre en service en 1901; dès 1902 il est affecté à l'escadre de Méditerranée; le 2 avril 1906 il porte secours à Naples après l'éruption du Vésuve; le 12 mars 1907 il est en partie incendié par suite d'une explosion dans la soute à munitions arrière (pour plus de détails voir l'article consacré à cette explosion), il est alors désarmé, et sa coque est utilisée comme but de tir; il chavire le 2 décembre 1909 devant Porquerolles; sa coque est ferraillée en 1912.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: La frégate cuirassée MAGENTA   Sam 03 Mai 2014, 18:00

Pour en finir avec les cuirassés "catastrophe" voici le dernier, toujours à Toulon; ou plutôt le premier puisque l'explosion date de 1875; mais au moment de l'accident, le Magenta avait à son bord une cargaison d'antiquités carthaginoises  chargées à La Goulette , exhumées lors de la mission de Jean-Baptiste Evariste Charles Pricot de Sainte-Marie de 1874, interprète au consulat général de France . Parmi ces antiquités se trouvaient notamment 2080 stèles  puniques en provenance du tophet de Carthage  et une statue de marbre de l'impératrice Sabine .
Après avoir procédé aux récupérations d'un certain nombre de stèles et de morceaux de la statue par des scaphandriers , l'épave fut dynamitée afin d'encombrer le moins possible l'accès au port.

L'épave fut redécouverte en avril 1994. Trois campagnes archéologiques sont effectuées entre 1995 et 1998 afin de récupérer des stèles ainsi que la tête de la statue. En avril-mai 1995, la tête de la statue de Sabine est retrouvée puis, en avril-mai 1997, environ 60 fragments de stèles ainsi que des fragments de la statue. Enfin, en 1998, 77 fragments ou stèles retrouvent la surface.


La frégate cuirassée Magenta en décembre 1868 à Brest

La frégate cuirassée Magenta est mise en chantier à Brest le 22 juin 1859; elle est lancée le 22juin 1861; elle entre en service le 2 janvier 1863; elle est navire-amiral en 1865; en 1867 elle est au Mexique; le 31 octobre 1875 rentrant de la Goulette avec des antiquités en provenance de Carthage elle prend feu en rade de Toulon, ne pouvant maitriser l'incendie l'équipage est évacué avant que les soutes explosent; il y eut que trois morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2044
Age : 41
Ville : Eaubonne
Emploi : éducation nat
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Lun 19 Mai 2014, 16:11

pour moi une rareté car peu vue, dans un livre ou sur le net, une carte postale trouvé sur la bay

le ponton Océan avant la guerre ( entre 1937 et 1939 )


_________________
je ne suis pas fou, juste un peu cinglé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Lun 19 Mai 2014, 17:32

Le ponton école Océan ex Jean Bart de la classe Courbet a été endommagé lors des bombardements de Toulon du 7 mars 1944, coulé le 15 mars 1944; renfloué en octobre 1945 et démoli en 1946.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15364
Age : 73
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Cuirassés français   Dim 04 Jan 2015, 09:07

Le cuirassé SUFFREN

Le Suffren est une amélioration de l'Iéna qui l'a précédé notamment du point de vue de la protection qui est plus complète; c'est le dernier cuirassé construit à un seul exemplaire les suivants constitueront des classes homogènes de quatre ou six navires.

Le cuirassé Suffren est mis sur cale le 5 janvier 1899 à Brest ; il est lancé le 25 juillet 1899; il entre en service en octobre 1903 ; il est affecté à l'escadre de Méditerranée il est navire amiral. et à ce titre transporte le Président de la République à Naples en avril 1904 et reçoit les souverains italiens à Gênes en septembre 1905


Le Suffren en 1905 à Villefranche sur mer 


Le Suffren en 1913

Le 24 septembre 1914 le Suffren quitte l'armée navale pour les Dardanelles ou il reste jusqu'en mars 1915 portant la marque de l'amiral Guepratte; en avril 1916 il est affecté à la 3ém escadre de ligne.

Le 26 novembre 1916 le Suffren est torpillé par l'U52 il explose et coule au large du Portugal sans survivant, alors qu'il se dirigeait vers Lorient sans escorte pour réparer (648 morts); ce n'est qu’après la guerre que l'on su exactement la cause du naufrage que l'on avait d'abord attribué à la tempête qui sévissait alors dans le golfe de Gascogne; le commandant du sous-marin allemand cru lui avoir coulé un cuirassé britannique; ce n'est que par recoupement des routes des deux navires que l'on identifia le responsable de la perte du Suffren.
L'Etat Major de la Marine est largement responsable de cette catastrophe, pour avoir envoyé un navire usé par une longue campagne de guerre, en mauvais état, donc lent, dans l'Atlantique, alors que Toulon était bien plus proche, et de plus sans escorte, à la merci des sous-marins, ce qui hélas se vérifia.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cuirassés français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cuirassés français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Modernisation des cuirassés français
» Cuirassés français
» Cuirassés français - projets fictifs
» Nouveau livre sur les Cuirassés Français 1933-1970
» Cuirassé Classe Charlemagne scratch 1/700 éme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: