AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 20:32

SOUS MARINS TYPE 214
(ALLEMAGNE)


Le sous marin type 214 sud-coréen Son Won Il à Busan devant le porte-avions USS Nimitz

AVANT PROPOS

L'histoire des sous marins allemands, de l'U-Bootwafe de la première et de la seconde guerre mondiale est suffisament connue pour que je ne m'y attarde pas trop. Rappelons simplement qu'à chaque fois les submersibles se révélèrent bien plus efficaces que la flotte de surface, étranglant l'Angleterre et la mettant au bord du gouffre notament pendant le premier conflit mondial où il resta parfois fort peu de réserves de carburant.

Comme pendant la première guerre mondiale, les sous marins échouèrent à remporter la guerre, la bataille de l'Atlantique _affrontement titanesque entre escorteurs, porte-avions d'escorte, avions de patrouille maritime et les sous marins allemands_, bataille longtemps incertaine où les adversaires menant une lutte à mort et multipliaient les innovations technologiques (radars de plus en perfectionnés, radiogoniomètre, brouilleurs et détecteurs, schnorchel........) mais qui à partir de mai 1943 finit par basculer en faveur des alliés car ce cinquième mois de l'année 1943 était le premier de la guerre où le tonnage coulé était inférieur au tonnage construit.

Quand l'Allemagne capitule, l'U-Bootwafe à perdu 822 sous marins et ne conservait plus selon les sources que 355 ou 372 ou 376 sous marins disponibles. Sur ce nombre important, 201 sous marins se saborde,t appliquant la consigne de l'amiral Donitz lorsque ce dernier envoya le code «Regenbogen» (le chiffre peut monter à 218 même 222 si l'on prend en compte les bateaux avariés par les bombardements et non opérationnels) et 154 se rendant aux alliés.


A Lisahally en Irlande en juin 1945. Des "Loups Gris" attendent leur destruction

Sur ce total, 116 sont détruits dans le cadre de l'opération Deadlight (novembre 1945-février 1946) soit au large de Loch Ryan en Ecosse pour 86 d'entre eux et au large de Lisahally pour les 30 derniers, les autres étant utilisés pour des tests divers avant d'être démantelés.


Destruction au canon du U-2363 (type XXI)

Aujourd'hui, seuls quatre U-Boot ont été préservés : le U-995 (type VIIC), ex Kauna de la marine norvégienne utilisé de 1952 à 1965 avant d'être rapatrié en Allemagne en 1971 et installé au mémorial de Kiel-Laboe; le U-2540 un type XXI, ex-Wilhelm Bauer ouest allemand à Bremerhaven, le U-505 à Chicago et enfin le U-534, un type IXC rengloué en 1996 au large du Danemark et conservé à l'état d'épave au musée Historic Warships de Birkenhead (Angleterre).


Le U-534 à été relevé en raison d'une rumeur de trésor à bord. Rumeur infondée

Ce n'est qu'en 1954 que la République Fédérale Allemande fût autorisé à construire de nouveaux sous marins, des submersibles qui devaient être d'un tonnage inférieur à 350 tonnes. Cela n'était pas une mesure trop pénalisante puisque le rôle de la Bundesmarine était essentiellement le combat en mer Baltique, une mer dont la profondeur moyenne n'excède pas 80m.


Le sous marin type XXI Hecht

En attendant la construction de nouveaux sous marins, deux sous marins type XXIII sabordés dans le Kattegatt et le Hrand Belt furent renfloués, remis en état et remis en service sous le nom de Hai (requin) et Hecht (brochet) pour entrainer les équipages alors qu'un type XXI, le U2540 renfloué est remis en service sous le nom de Wilhelm Bauer, l'inventeur du sous marin allemand pour tester les nouveaux systèmes d'armes et les capteurs.


Le sous marin type XXI Wilhelm Bauer

Suite aux trois type 201 (sur douze prévus, l'arrêt de la construction s'expliquant par la mauvaise qualité de l'acier amagnétique), les allemands mirent en service une version allongée et plus performante, le Type 205 dont douze exemplaires furent mis en service entre 1962 et 1969 et désarmés pour un dès 1965, trois en 1974, un en 1991, trois en 1993, un en 2003 et un 2005.


Le sous marin Type 205, le U-9 à été transformé en musée

Les chantiers allemands s'intéressèrent rapidement à l'export et dévellopèrent un projet de sous marins plus gros que le type 205 (la CEE avait autorisé l'Allemagne à construire dix exemplaires pour l'export) et pouvant opérer pour des opérations océaniques.


Le sous marin Gal (type 540) à été préservé comme musée à Haïfa

La marine israélienne commanda ainsi trois submersibles de 600 tonnes, le type 540 qui furent construits entre 1973 et 1975 en Angleterre (pour des raisons politiques évidentes).

La marine allemande se montra rapidement interessée et commanda 18 sous marins type 206 de 450 tonnes, dérivés des type 540.


Un sous marin type 206 à quai

Les sous marins type 206 ont été immatriculés U13 à U30. Aujourd'hui, seulement six d'entre eux sont encore en service après avoir été modernisés pour douze d'entre eux entee 1987 et 1192 avec un nouveau sonar, de nouveaux périscopes, un nouveau système ESM, un GPS et de nouvelles torpilles sans parler d'une révision complète de la propulsion. Les sous marins modernisés ont été donc rebaptisés type 206A

Les sous marins non modernisés étaient les U13 (avril 1973-septembre 1997) U14 (avril 1973-septembre 1997) U19 (novembre 1973-août 1998) U20 (mai 1974-septembre 1996) U21 (août 1974-juin 1998) et U27 (octobre 1974-juin 1998)

Les U13, U14,U19,U20 et 21 furent vendus à l'Indonésie le 23 septembre 1997 mais la crise économique qui frappa l'Asie du Sud Est cette année là provoqua la suspension de la commande en janvier et l'annulation en septembre 1998. Ils ont tous été démolis.

Les 12 type 206A sont donc les suivants : U15,U16,U17,U18,U22,U23,U24,U25,U26, U28,U29 et U30.

Mettre sur pied une industrie de construction de sous marin ne peut se faire à perte et devant le retard pour la commande de nouveaux sous marins, IKL (Ingenior Kotor Lübeck) et HDW (Howaldtswerke Deutsche Werft) durent chercher des débouchés à l'export.

Les deux chantiers s'étaient associés en 1966 pour profiter de l'autorisation accordée par la CEE en 1962 de construire 6 sous marins de 1000 tonnes pour les pays de l'OTAN. Cela allait être le début d'un formidable succès à l'export puisque pas moins de 64 sous marins type 209 furent commandés et 61 construits.


Vue aérienne d'un type 209 indien

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 20:37

LES TYPE 214 DESCENDENT DU TYPE 212

Le U-31 (type 212) à la mer

Dès le début des années quatre-vingt, la marine allemande étudia le remplacement des type 206 par un sous marin de conception nouvelle, intégrant notament les avancées techniques depuis la conception des type 206.

Pour prendre un peu de hauteur, il faut reconnaître que depuis une quinzaine d'années, le sous marin conventionnel ou sous marin diesel à fait d'énormes progrès, effaçant un peu l'écart que le sépare du SNA en terme notament d'autonomie, les systèmes anaérobie

Les premières études aboutirent à un type 209 équipé d'un système de propulsion en circuit fermé baptisé type 212. Le programme commença officiellement en 1994, l'Allemagne étant rejoint par l'Italie qui cherchait également à remplacer ses sous marins en service.

Cela posait des problèmes de design car les théâtres d'opérations potentiels des deux marines étaient forts différents, la mer Baltique étant une mer peu profonde (profondeur moyenne -80m) alors que la Méditerranée était une mer d'une profondeur moyenne de 1500m. Cela aboutit à un nouveau design baptisé Type 212A.

La coopération germano-italienne fût scellée par un Memorandum of Understanding signé le 22 avril 1996 qui imposa des navires identiques pour les deux marines ainsi qu'une coopération étroite pour le soutien logistique et l'entretien afin de réduire les coûts.


Ecorché d'un type 212

Le gouvernement allemand envisagea d'abord la commande de 12 sous marins type 212A avant de réduire ses prétentions à six submersibles, quatre étant commandés le 6 juillet 1994 et deux autres le 22 septembre 2006. En août 1997, l'Italie suivant l'accord germano-italien du 22 avril 1996 commanda deux type 212A en août 1997 suivit de deux autres le 21 avril 2008.

-Le U-31 (S181) est mis sur cale au chantiers navals Howaldtswerke de Kiel en février 2000 lancé le 30 avril 2002 et admis au service actif le 19 octobre 2005

-Le U-32 (S182) est mis sur cale aux chantiers navals Thyssen Nordseewerke d'Emden le 11 juillet 2000 lancé le 4 décembre 2003 et admis au service actif le 19 octobre 2005

-Le U-33 (S183) est mis sur cale aux chantiers navals Howaldtswerke de Kiel le 30 avril 2001 lancé le 13 septembre 2004 et admis au service actif le 13 juin 2006

-Le U-34 (S184) est mis sur cale aux chantiers navals Thyssen Nordseewerke d'Emden en décembre 2001 lancé le 4 juillet 2005 et admis au service actif le 3 mai 2007.

-Les U35 (S185) et U36 (S186) ont été mis sur cale aux chantiers TKMS de Kiel et d'Emden en 2007 et 2008 pour un admission au service actif prévue respectivement en 2012 et 2013.

Les type 212A forment la 1ère escadrille de sous marins (U-Bootgeschwader) basée à Eckernförde, une ville du Schleswig-Holstein sur la mer Baltique avec les sous marins type 206A, le ravitailleur polyvalent Main et les trois bâtiments collecteurs de renseignement type 423.


Le Salvatore Todaro entrant à Tarente

Les sous marins type 212A de la marine italienne forment la classe Todaro qui sera donc à terme composée de quatre submersibles.

-Le Salvatore Todaro (S-526) à été mis sur cale aux chantiers Fincantieri de Muggiano en janvier 2001 lancé le 6 novembre 2003 et admis au service actif l 29 mars 2006

-Le Sciré (S-527) à été mis sur cale aux chantiers Fincantieri de Muggiano en avril 2002 lancé le 18 décembre 2004 et admis au service actif le 18 février 2008.

Les deux autres sous marins de la classe dont l'option à été levée en avril 2008 n'ont pas encore été baptisés, on ne connait que leur numéro de coque, le S-528 et S-529.

En dépit de la coopération italienne, le dévellopement d'un sous marin est un entreprise fort couteuse. Comme l'Allemagne et comme l'Italie ne peuvent construire suffisament de submersibles pour amortir les coups du dévellopement, la seule solution de rendre la facture moins salée est de chercher des débouchés à l'export.

D'où la mise au point du type 214, une version agrandie du type 212 (notament pour les pays voulant disposer d'une soumarinade à capacité océanique) mais qui est privé de certains composants trop sensibles pour être exportés.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 20:46

PAYS UTILISATEURS

Grèce

Le Papanikolis à la mer

Au début des années 2000, la marine héllenique dispose de huit submersibles : quatre type 209/1100 mis en service en 1971 pour le premier et 1972 pour les trois autres plus quatre type 209/1200 mis en service en 1979 pour les trois premiers et 1980 pour le quatrième.

Cette force sous marine tout à fait honorable est cependant ancienne et surtout inférieure à celle de la marine turque qui aligne au même moment quatorze sous marins type 209.


Le Proteus, un des sous marins type 209 de la marine grecque

Pour renforcer sa capacité sous marine et continuer de marquer Ankara à la culotte, Athènes décide de commander de nouveaux sous marins. Faisant confiance aux produits aux allemands, elle commande quatre submersibles, le premier le 15 février 2000 et les trois autres le 3 juin 2002, ces derniers sous marins devant être construits sous licence en Grèce.


Le Papanikolis à quai

-Le Papanikolis (S-120) (ex-Evangelia Vassiliki) est mis sur cale aux chantiers Howaldtswerke de Kiel le 30 mars 2001 lancé le 22 avril 2004 pour une admission au service actif prévue à l'origine pour 2008.

-Le Pipinos (S-121) est mis sur cale aux chantiers Hellenic Shipyards de Skaramanga le 15 octobre 2002 lancé en novembre 2006 pour une admission au service actif prévue à l'origine pour juillet 2009

-Le Matrozos (S-122) est mis sur cale aux chantiers Hellenic Shipyards de Skaramanga en février 2004 lancé en novembre 2007 pour une admission au service actif prévue initialement en juillet 2010

-Le Katsonis (S-123) est mis sur cale aux chantiers Hellenic Shipyards de Skaramanga en 2005 lancé en 2007 pour une admission au service actif prévue initialement en juillet 2011.


Le Pipinos et le Katsonis

Ce contrat se transforme rapidement eu cauchemar pour la marine grecque. Les essais du Papanikolis se passent mal, le nouveau sous marin connaissant de nombreux défauts et ne remplissant pas tous les critères du cahier des charges.

La marine grecque refuse donc de mettre en service le premier type 214 et bloque la construction et la mise au point de ses trois sister-ship. Cette querelle commerciale devient bientôt une véritable querelle politique.

Le 21 septembre 2009, TKMS annonce l'annulation du contrat grec en raison d'impayés s'élévant à près de 520 millions d'euros. Les négociations continuent et aboutissent le 27 octobre 2009 à un compromis : les quatre sous marins seront acceptés mais le Papanikolis sera vendu pour payer les impayés de TKMS.

La récente crise financière qui à touché la Grèce et les mesures d'austérité risquent d'avoir des conséquences sur le budget de la défense (qui représente 4% du PIB) et pourrait encore retarder la mise en service des type 214 grecs. Ajoutez à cela de forts soupçons de pots de vins et vous obtenez un contrat vraiment pourri

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 20:55

Corée du Sud

Un type 214 sud-coréen à quai

Depuis quelques années, le pays du matin calme est devenu le chantier naval du monde, construisant des dizaines de porte-conteneurs, de pétroliers et autres navires de charge. Le dévellopement de l'économie sud-coréenne entraine aussi celui des forces armées.

Si l'armée de terre et l'armée de l'air sont encore largement tournés contre une hypothétique mais de moins en moins crédible invasion nord-coréenne, la marine tout en gardant un oeil sur Pyonyang dévellope ses capacités océaniques se dôtant notament de destroyers équipes de système Aegis, de LHD (les Dokdo) en attendant un hypothétique porte-avions.


Le Chang Bogo à la mer

La soumarinade sud-coréenne n'échappe pas à cette «océanisation» et va connaître d'ici quelques années une mue des plus spectaculaires. Au débur des années 2000, elle aligne neuf sous marins type 209/1200 (classe Chang Bogo) commandés en 1987 pour les trois premiers, trois autres le furent en novembre 1989 et les trois derniers en décembre 1992, dans le cadre du programme KSS-1 mais seul le premier à été construit en Allemagne, les huit autres étant construits en Corée du Sud, les neuf Chang Bogo étant admis au service actif entre 1993 et 2001.

Séoul franchit un nouveau cap avec les type 214 puisque le programme KSS-2 à vu la commande neuf sous marins type 214 qui doivent tous être construits en Corée du Sud, les trois premiers ayant été commandés en novembre 2000 et les six autres en janvier 2009.


Lancement du An Jung Geun

-Le Sohn Won Il (SS-072) à été mis sur cale aux chantiers Hyundai de Ulsan en octobre 2002 lancé le 9 juin 2006 et admis au service actif le 27 décembre 2007

-Le Jeongji (SS-073) à été mis sur cale aux chantiers Hyundai de Ulsan en 2004 lancé le 13 juin 2007 et admis au service actif le 2 décembre 2008

-Le An Jung Geun (SS-075) à été mis sur cale aux chantiers Hyundai de Ulsan en 2005 lancé le 4 juin 2008 et admis au service actif le 1er décembre 2009

Les six autres (SS-076, SS-077,SS-078,SS-079, SS-081 et SS-082) vont être mis sur cale entre 2009 et 2014 pour une admission au service actif prévue entre 2012 et 2020.

A moyen terme (2016-2021), la marine sud-coréenne remplacera ses Chang Bogo par neuf sous marins océaniques (programme KSS-3) de 3000 tonnes équipés d'un système de propulsion anaérobie et de tubes verticaux pour le lancement de missiles de croisière.


Maquette du sous marin océanique du programme KSS-III

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:10

Portugal

Le Tridente à la mer. Il est encore en essais constructeurs car il porte le pavillon allemand

La petite marine portugaise à mis en oeuvre des sous marins avant même la seconde guerre mondiale. Le 20 juin 1960, le Portugal s'intéressa à l'acquisition de sous marins de type Daphné, demandant le prix et le delai de fourniture d'un sous marin. Moins de trois ans plus tard, le 29 février 1964, quatre Daphné sont commandés aux chantiers Dubigeon-Normandie de Nantes formant la classe Albacora (Albacora Barracuda Cachalote et Delfim).


Le Delfim à quai

Ces quatre sous marins sont mis en service respectivement en 1967 pour les deux premiers et en 1968 pour les deux derniers. Si le Cachalote est vendu dès 1975 à la marine pakistanaise (où il est rebaptisé Ghazi et utilisé jusqu'en 2006), les trois autres sont restés en service jusqu'aux années 2000 : l'Albacora à été désarmé en 2000, le Cachalote en 2006 et le Barracuda en 2010.

Souhaitant conserver une capacité sous marine (probablement pour garder un certain rang au sein de l'OTAN), la marine portugaise passe commande le 21 avril 2004 de deux sous marins type 209PN plus une option. Rebaptisée type 214 ultérieurement, ces deux sous marins forment la classe Tridente (Tridente et Arpao)

-Le Tridente (S-167) à été mis sur cale aux chantiers navals Howaldtswerke de Hambourg le 7 mars 2005 lancé le 15 juillet 2008 et admis au service actif en février 2010


L'Arpao

-Le Arpao (S-168) à été mis sur cale aux chantiers navals Nordseewerke d'Emden en 2005 lancé en mai 2009 avec une admission au service actif prévue en septembre 2010.

Pakistan

Vue aérienne du Ghazi

La marine pakistanaise est avec la marine indienne le principal utilisateur de sous marins en Asie (en excluant la Chine bien entendu). Elle aligne ainsi cinq Agosta, deux construits à l'origine pour l'Afrique du Sud et livrés en 1979 (Hashmat anciennement Astrant) et en 1980 (Hurmat anciennement Adventurous) plus trois autres de type Agosta 90-B, le premier baptisé Khalid à été entièrement construit à Cherbourg et mis en service en décembre 1999, le second baptisé Saad à vu des sous-ensembles construits dans le Contentin avant d'être assemblés à Karachi (admis au service actif en décembre 2003) et le troisième baptisé Hamza à été en grande partie construit au Pakistan (parties avant et arrière à Cherbourg) et admis au service actif en décembre 2007.


Le Hurmat

La marine pakistanaise disposait également de quatre sous marins type Daphné (Hangor Shushuk Mangro et Ghazi) entrés en service en 1969 pour les deux premiers, en 1970 pour le troisième et en 1975 pour le quatrième, un ancien sous marin portugais. Ces navires ont été désarmés en 2006 et doivent être remplacés par trois type 214.


Le Khalid (Agosta 90-B) à quai

A l'heure actuelle et selon les informations que je possède, le contrat n'à toujours pas été signé mais les négociations seraient en bonne voie en dépit des oppositions politiques allemandes (vente à un pays en crise possédant l'arme nucléaire) et pakistanaises (oppositions liées aux problèmes sur le Papanikolis et les autres type 214 grecs).

Turquie

Un type 209-1400 turc

La marine turque possède la plus importante force sous-marine du bassin Méditerranéen avec un total de quatorze submersibles, six type 209-1200 entrés en service pour le premier en 1976, en 1977 le second, en 1978 pour le troisième, en 1981 pour le quatrième, en 1984 pour le cinquième et en 1989 pour le sixième et dernier. Ces sous marins ont été modernisés succinctement entre 1999 et 2006 mais une nouvelle modernisation (avec un système anaérobie notament) à été abandonnée en juin 2007 au profit de la construction de sous marins neufs.

En 1987, la Turquie soucieuse d'accroitre sa force sous marine commanda deux sous marins type 209/1400 suivis de deux autres en 1992 et enfin de quatre autres le 22 juillet 1998, le tout formant la classe Preveze. Ces submersibles sont entrés en service en 1994 pour le premier, en 1995 pour le second, en 1998 pour le troisième, en 1999 pour le quatrième, en 2004 pour le cinquième, en 2005 pour le sixième, en 2006 pour le septième et en 2007 pour le huitième et dernier.

Le remplacement des type 209-1200 va être assuré par la construction de six type 214 aux chantiers Gölçük Naval Shipyards près d'Izmit qui avait déjà produit onze des quatorze sous marins allemands destinés à la marine turque. Le submersible allemand l'à emporté face aux deux «demi-frères», le Scorpène franco-espagnol et le S80 espagnol. La mise en service du premier est prévue pour 2015.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:22

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Type 214 grecs


Déplacement : surface 1700 tonnes en plongée 1860 tonnes

Dimensions : longueur 65m largeur : 6.30m tirant d'eau : 6m

Propulsion : deux diesels MTU 16 V 396, un moteur électrique de propulsion Siemens dévellopant une puissance totale de 8490ch et entrainant une hélice à sept pales. Système de propulsion en circuit fermé PERMASYN

Performances : vitesse maximale en surface 12 noeuds vitesse maximale en plongée 20 noeuds distance franchissable : 13000 miles nautiques à quare noeuds 7900 miles nautiques à huit noeuds
Immersion maximale 400m

Electronique : un radar de navigation Sphynx, un ensemble sonar CSU90 (un sonar d'étrave actif, un sonar latéral, un sonar d'évitement de mines et une antenne remorquée), un détecteur Timnex 2, un lance-leurres antitorpilles CIRCE, un système de direction de combat ISUS 90-15 avec liaison 11

Armement : 8 tubes lance-torpilles de 533mm pour 16 armes (torpilles SUT et SST-4 puis Black Shark ou DM-2 A 4 et missiles antinavires Sub Harpoon)

Equipage : 5 officiers et 22 hommes

Type 214 sud-coréens

Déplacement : surface 1700 tonnes en plongée 1860 tonnes

Dimensions : longueur 65m largeur : 6.30m tirant d'eau : 6m

Propulsion : deux diesels MTU 16 V 396, un moteur électrique de propulsion Siemens dévellopant une puissance totale de 8490ch et entrainant une hélice à sept pales. Système de propulsion en circuit fermé PERMASYN

Performances : vitesse maximale en surface 12 noeuds vitesse maximale en plongée 20 noeuds distance franchissable : 13000 miles nautiques à quatre noeuds 7900 miles nautiques à huit noeuds Immersion maximale : 400m

Electronique : un radar de navigation, un sonar Atlas DRS, un lance-leurres anti-torpilles TACM, système de direction de combat ISUS 90 avec liaison 11

Armement : 8 tubes lance-torpilles de 533mm avec 16 armes (torpilles XK731 White Shark _longueur : 6m diamètre : 533mm poids : 1100kg charge militaire : 370kg vitesse maximale : 35 noeuds portée maximale : 30 noeuds_ et missiles Sub Harpoon). Ils pourraient recevoir à terme le missile de croisière Cheong Ryong (portée : 500km puis 1000km ultérieurement).

Equipage : 5 officiers et 22 hommes (logements pour 35 hommes)

Type 214 portugais


Déplacement : surface 1700 tonnes plongée 2011 tonnes

Dimensions : longueur 67.90m largeur 6.30m tirant d'eau 6m

Propulsion : deux diesels MTU 16 V 396, un moteur électrique de propulsion Siemens dévellopant une puissance totale de 8490ch et entrainant une hélice à sept pales. Système de propulsion en circuit fermé PERMASYN

Performances : vitesse maximale en surface 12 noeuds vitesse maximale en plongée 20 noeuds distance franchissable : 13000 miles nautiques à quatre noeuds 7900 miles nautiques à huit noeuds Immersion maximale : 350m

Electronique : un radar de navigation, un ensemble sonar CSU-90, un système de direction de combat ISUS 90, système de transmissions intégré ICS mod 5

Armement : 8 tubes lance-torpilles de 533mm avec 16 armes (torpilles Black Shark, missiles sub Harpoon, mines Murena MN 102)

Equipage : 5 officiers et 22 hommes

SOURCES

-Flottes de combat 2008

-Marines et forces navales HS n°8 p22-38 «Allemagne : tradition et exportation»

-Marines et forces navales HS n°14 «Spécial sous marins diesels» p64-75 «Italie : à nouveau constructeur»

-Ressources Internet diverses


FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : DOUGLAS A-3 SKYWARRIOR


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:24

Comme d'hab super ton article Claus, merci
Didon ils se vendent bien ces sous-marins?
je me demande bien ce qu'ils valent en comparaison avec des Scorpène,S80, et les russes bref.. avec les autres conventionnels
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:28

Bon question. Comme tu le sais les contrats d'armement ne sont pas uniquement basés sur la qualité des produits sinon le Rafale aurait triomphé à Singapour, en Corée du Sud, en Arabie Saoudite. Il y à des questions politiques mais également la réputation du Made in Germany

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:39

Salut Clem !!
en fait, il y a 2 ans maintenant notre marine royale a mené une étude en partenariat avec le Chilie pour une future acquisition des SM d'ici 2016-2018, et le Scorpéne était largement en tête, que ca soit en terme de qualité-prix, ou son coût opérationnel, face à d'autre SM dont le T214 !!

sinon Claus, comme tous le monde sait le Maroc était le premier a montré son intérêt au Rafale, d'abord pour affirmer son amitié à la France, et deuxiément pour remplacer son parc qui commence à veillir des avions de chasse, le probléme des Rafales n'était pas son prix, parceque la France avait décidé de donner des facilités de paiement, mais le le vrai probléme, c'est qu'il est onéreux de le mettre en service, surtout dans le cas d'un pays comme le notre !! donc ce ne sont pas des raisons politiques qui ont mené au rejet du royaume pour le Rafale !!
sinon on voit des yeux optimiste les derniers avancés du Rafale, et jour aprés jour le Rafale se posionne en force comme futur remplaçant des mirage F1 !!
désolé pour ce HS et à tout à l'heure
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:45

Ah oui j'avais oublié le fiasco marocain lié également au fait que Dassault et la DGA négociaient parallèlement sans se consulter affraid . Pour ce qui est des Mirage F1, je pense que cela reviendra encore au F16, je vois mal les américains accepter de laisser le Rafale se faire une place.

Pour revenir aux sous marins, les performances semblent équivalente puisqu'ils disposent tous d'une coque hydronamique de forme semblable, sont très silencieux et disposent d'un système anaérobie. Il faudrait maintenant voir au combat.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:48

clausewitz a écrit:
Bon question. Comme tu le sais les contrats d'armement ne sont pas uniquement basés sur la qualité des produits sinon le Rafale aurait triomphé à Singapour, en Corée du Sud, en Arabie Saoudite. Il y à des questions politiques mais également la réputation du Made in Germany
Et oui hélas, et surtout les dessous de table bien sur
une chose qui m'a écoeuré, ça a été le coup des nos grands amis espagnols avec le coup du scorpène, et faire une pale copie pour ne pas dire une contrefaçon, avec leurs S80, on n'a pu rien faire? car je vois qu'ils sont toujours construits en Espagne, et la technologie est française du monis au départ?
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:50

Pour le S80 on peut parler de plagiat. En gros les espagnols ont pris la coque d'un Scorpène et on mis dedans une électronique américaine. Je pense qu'on arrivera à la même chose avec les FREMM.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:53

[quote]
Hamidolik a écrit:
Salut Clem !!
en fait, il y a 2 ans maintenant notre marine royale a mené une étude en partenariat avec le Chilie pour une future acquisition des SM d'ici 2016-2018, et le Scorpéne était largement en tête, que ca soit en terme de qualité-prix, ou son coût opérationnel, face à d'autre SM dont le T214 !!
Merci Amidolik, je n'étais pas au courant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:57

clausewitz a écrit:
Ah oui j'avais oublié le fiasco marocain lié également au fait que Dassault et la DGA négociaient parallèlement sans se consulter affraid . Pour ce qui est des Mirage F1, je pense que cela reviendra encore au F16, je vois mal les américains accepter de laisser le Rafale se faire une place.
c'est pratiquement impossible !! puisque la chaine de production de ces engins fermera en 2013 je crois !!

sinon pour le S80 je croyais qu'ils étaient étudié avec participation française non
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Lun 31 Mai 2010, 21:59

clausewitz a écrit:
Pour le S80 on peut parler de plagiat. En gros les espagnols ont pris la coque d'un Scorpène et on mis dedans une électronique américaine. Je pense qu'on arrivera à la même chose avec les FREMM.
Donc, on va encore se faire entuber quoi?
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   Mar 01 Juin 2010, 09:25

pour les FREMM c'est différent car il y a quand même beaucoup de produits italiens intégrés dessus.

En clair la FREMM italienne ne doit pas grand chose à la France et inversement à la différence du Scorpène dont le système de combat était français les FREMM affichent plus de parité.

Les Italiens n'ont pas fait que de la tôlerie et "nos" FREMM intègrent une tourelle de 76 mm OTO Melara, une TAG Fiat Avio licence US voir même peut être des DA Isotta Faschini ...

Disons que le partenariat est plus équilibré.

Les italiens ne sont pas des novices en matière de navires de surface alors que les espagnols sont des bleus en matière de sous-marins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 206
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 209
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE KILO
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Allemagne-
Sauter vers: