AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Jeu 20 Mai 2010, 10:13

SOUS MARINS TYPE 212
(ALLEMAGNE)


Un sous marin type 212 peu avant son lancement

AVANT PROPOS

Si l'Allemagne ne fait pas partie des precurseurs en matière de sous marins, elle à pourtant contribué à son histoire. Par deux fois, les U-Boot (UnterSeeBoot navire sous marin) ont faillit faire basculer le sort de la guerre au profit de l'Allemagne.


Le sous marin U-9 de la Kaiserliche Marine

Durant le premier conflit mondial, le sous marin fit une entrée fracassante. Le 22 septembre 1914, le sous marin U9 (Lieutenant de vaisseau Weddingen) torpilla coup sur coup au large des Pays Bas les croiseurs cuirassés Aboukir Cressy et Hogue.

Les sous marins s'attaquèrent ensuite aux convois traversant l'Atlantique pour des résultats qui mirent en peril la Grande Bretagne et surtout provoquèrent l'entrée en guerre des Etats Unis suite à la guerre sous marine à outrance.

Des parades furent certes mises en place (convois, bateaux pièges ou Q-Ship, routes protégées par des champs de mines) mais les problèmes de détection rendirent ses succès très limités.

Durant les années trente, la plupart des marines négligèrent la lutte ASM pour des raisons autant techniques que financières. Résultat quand les U-Boot attaquèrent le trafic commercial britannique les pertes devinrent rapidement préoccupantes. Il fallut attendre mai 1941 pour que la généralisation des convois et surtout le decryptage des communications allemandes ne limitent les pertes.

Une véritable course s'engagea alors entre la proie et le predateur, entre le sous marin et l'escorteur même si parfois l'un devenait l'autre. La généralisation du radar, du radiogoniomètre puis du porte-avions d'escorte poussèrent les sous marins à abandonner l'attaque en surface au profit de l'attaque en plongée.

Quand les avions de patrouille maritime américains et britanniques rendirent impossible la navigation en surface, les allemands après avoir expérimenté les sous marins AA (les fameux U-Flak) généralisèrent l'emploi du schnorchel, une invention néerlandaise qui permettait l'utilisation des moteurs diesels en plongée et donc le rechargement des batteries.

En mai 1943 pourtant il devint évident que les alliés avaient repris le dessus par l'emploi de convois solidement escortés, par la présence de groupes de chasse organisés autour de porte-avions d'escorte, d'avions à très long rayon d'action comme le Liberator sans parler de l'action de la cellule de decryptage Ultra. Résultat : le nombre de sous marins détruits passa de 15 en avril à 40 en mai 1941.

La pression alliée devint si forte qu'elle poussa les allemands à dévelloper des sous marins révolutionnaires, le renforcement de la DCA et le schnorchel installés sur les Type VII et les Type IX ne pouvant être que des solutions transitoires.


Le U-1406 type Walter

Si le sous marins Type XVII (Walter) ne se révéla guère concluant en raison d'une propulsion peu fiable et potentiellement dangereuse, les deux autres projets les type XXI et XXIII vont se réveler bien plus promotteurs.

Les allemands ayant compris que l'attaque en surface n'était plus possible dessinèrent un véritable sous marin pouvant naviguer et combattre en plongée.

Ils dessinèrent une coque profilée débarassée du canon équipant encore tous les sous marins et surtout l'équipèrent de batteries à hautes performances. Résultat, pour la première fois, un sous marin était plus rapide en plongée qu'en surface.

Quand au type XXIII, il était la version réduite du type XXI avec seulement deux tubes lance-torpilles pour mener de véritables embuscades au large des ports ennemis : un tir suivit d'une brusque esquive.

Fort heureusement pour les alliés, peu de sous marins furent effectivement mis en service dans un contexte ou le manque de carburant obligeait la Kriegsmarine à sacrifier l'entrainement au profit des missions opérationnelles ce qui ne permettait pas aux équipages de l'U-Bootwafe de tirer la pleine mesure du talent de leurs ingénieurs.

Depuis soixante-quatre ans, on s'est souvent demandé ce qui se serait passé si ces sous marins avaient été engagés en 1943/44 contre les convois alliés.

Il est peu probable que ces sous marins auraient pu renverser le court du conflit, la supériorité des alliés était trop importante mais elle aurait probablement gênée la progression alliée et rendu la libération de l'Europe plus longue et couteuse d'autant que les type XXI étaient plus rapides en plongée que bien des escorteurs.

En 1954, la République Fédérale Allemande fût autorisé à construire de nouveaux sous marins d'un tonnage inférieur à 350 tonnes. Cela n'était pas une mesure trop pénalisante puisque le rôle de la Bundesmarine était essentiellement le combat en mer Baltique, une mer dont la profondeur moyenne n'excède pas 80m.


Le Wilhelm Bauer était un type XXI relevé par la Bundesmarine et utilisé pour la mise au point des équipements des futurs U-Boot

En attendant la construction de nouveaux sous marins, deux sous marins type XXIII sabordés dans le Kattegatt et le Hrand Belt furent renfloués, remis en état et remis en service sous le nom de Hai (requin) et Hecht (brochet) pour entrainer les équipages alors qu'un type XXI, le U2540 renfloué est remis en service sous le nom de Wilhelm Bauer, l'inventeur du sous marin allemand pour tester les nouveaux systèmes d'armes et les capteurs.


Le Hecht, un des deux type XXIII renfloués et remis en état pour entrainer les équipages

Suite aux trois type 201 (sur douze prévus, l'arrêt de la construction s'expliquant par la mauvaise qualité de l'acier amagnétique), les allemands mirent en service une version allongée et plus performante, le Type 205 dont douze exemplaires furent mis en service entre 1962 et 1969 et désarmés pour un dès 1965, trois en 1974, un en 1991, trois en 1993, un en 2003 et un 2005.


Le sous marin U-9 (type 205) est aujourd'hui préservé comme musée à terre

Les chantiers allemands s'intéressèrent rapidement à l'export et dévellopèrent un projet de sous marins plus gros que le type 205 (la CEE avait autorisé l'Allemagne à construire dix exemplaires pour l'export) et pouvant opérer pour des opérations océaniques.


Le sous marin israélien Gal (type 540) est conservé comme musée à Haïfa

La marine israélienne commanda ainsi trois submersibles de 600 tonnes, le type 540 qui furent construits entre 1973 et 1975 en Angleterre (pour des raisons politiques évidentes).

La marine allemande se montra rapidement interessée et commanda 18 sous marins type 206 de 450 tonnes, dérivés des type 540.


Un sous marin type 206 à quai avec en arrière plan une frégate néerlandaise classe De Zeven Provincien

Les sous marins type 206 ont été immatriculés U13 à U30. Aujourd'hui, seulement six d'entre eux sont encore en service après avoir été modernisés pour douze d'entre eux entee 1987 et 1192 avec un nouveau sonar, de nouveaux périscopes, un nouveau système ESM, un GPS et de nouvelles torpilles sans parler d'une révision complète de la propulsion. Les sous marins modernisés ont été donc rebaptisés type 206A

Les sous marins non modernisés étaient les U13 (avril 1973-septembre 1997) U14 (avril 1973-septembre 1997) U19 (novembre 1973-août 1998) U20 (mai 1974-septembre 1996) U21 (août 1974-juin 1998) et U27 (octobre 1974-juin 1998)

Les U13, U14,U19,U20 et 21 furent vendus à l'Indonésie le 23 septembre 1997 mais la crise économique qui frappa l'Asie du Sud Est cette année là provoqua la suspension de la commande en janvier et l'annulation en septembre 1998. Ils ont tous été démolis.

Les 12 type 206A sont les suivants : U15,U16,U17,U18,U22,U23,U24,U25,U26, U28,U29 et U30.

Mettre sur pied une industrie de construction de sous marin ne peut se faire à perte et devant le retard pour la commande de nouveaux sous marins, IKL (Ingenior Kotor Lübeck) et HDW (Howaldtswerke Deutsche Werft) durent chercher des débouchés à l'export.

Les deux chantiers s'étaient associés en 1966 pour profiter de l'autorisation accordée par la CEE en 1962 de construire 6 sous marins de 1000 tonnes pour les pays de l'OTAN. Cela allait être le début d'un formidable succès à l'export puisque pas moins de 64 sous marins type 209 furent commandés et 61 construits.


Un type 209-1400 turc dans le détroit du Bosphore

GENESE DU TYPE 212

Dès le début des années quatre-vingt, la marine allemande étudia le remplacement des type 206 par un sous marin de conception nouvelle, intégrant notament les avancées techniques depuis la conception des type 206.

Les premières études aboutirent à un type 209 équipé d'un système de propulsion en circuit fermé baptisé type 212. Le programme commença officiellement en 1994, l'Allemagne étant rejoint par l'Italie qui cherchait également à remplacer ses sous marins en service.

Cela posait des problèmes de design car les théâtres d'opérations potentiels des deux marines étaient forts différents, la mer Baltique étant une mer peu profonde (profondeur moyenne -80m) alors que la Méditerranée était une mer d'une profondeur moyenne de 1500m. Cela aboutit à un nouveau design baptisé Type 212A.

La coopération germano-italienne fût scellée par un Memorandum of Understanding signé le 22 avril 1996 qui imposa des navires identiques pour les deux marines ainsi qu'une coopération étroite pour le soutien logistique et l'entretien afin de réduire les coûts.

Le gouvernement allemand envisagea d'abord la commande de 12 sous marins type 212A avant de réduire ses prétentions à six submersibles, quatre étant commandés le 6 juillet 1994 et deux autres le 22 septembre 2006.

En août 1997, l'Italie suivant l'accord germano-italien du 22 avril 1996 commanda deux type 212A en août 1997 suivit de deux autres le 21 avril 2008

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Jeu 20 Mai 2010, 10:21

HISTORIQUE

La Deutsche Marine

Vue aérienne du U-31 à la mer

-Le U-31 (S181) est mis sur cale au chantiers navals Howaldtswerke de Kiel en février 2000 lancé le 30 avril 2002 et admis au service actif le 19 octobre 2005


Le U-31 rentre au port

-Le U-32 (S182) est mis sur cale aux chantiers navals Thyssen Nordseewerke d'Emden le 11 juillet 2000 lancé le 4 décembre 2003 et admis au service actif le 19 octobre 2005


Le U-32 en plein armement à quai

-Le U-33 (S183) est mis sur cale aux chantiers navals Howaldtswerke de Kiel le 30 avril 2001 lancé le 13 septembre 2004 et admis au service actif le 13 juin 2006

-Le U-34 (S184) est mis sur cale aux chantiers navals Thyssen Nordseewerke d'Emden en décembre 2001 lancé le 4 juillet 2005 et admis au service actif le 3 mai 2007.


Un type 212 à la mer

-Les U35 (S185) et U36 (S186) ont été mis sur cale aux chantiers TKMS de Kiel et d'Emden en 2007 et 2008 pour un admission au service actif prévue respectivement en 2012 et 2013.

Les type 212A forment la 1ère escadrille de sous marins (U-Bootgeschwader) basée à Eckernförde, une ville du Schleswig-Holstein sur la mer Baltique avec les sous marins type 206A, le ravitailleur polyvalent Main et les trois bâtiments collecteurs de renseignement type 423.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Jeu 20 Mai 2010, 10:41

La Marina Militare

Brève histoire de la soumarinade italienne

La marine italienne disposait au moment où éclate la seconde guerre mondiale de la plus grande force sous marine du monde avec plus de cent sous marins opérationnels. Cette force ne survit pas à la défaite italienne, toute la force étant soit coulée au cours du conflit où démantelée suite aux traités de paix.


L'Enrico Tazzoli de classe Gato

Les premiers sous marins italiens d'après guerre sont donc des sous américains de type Fleet submarine construits pendant la guerre et plus ou moins modernisés juste après le conflit. La Marine Militare reçoit ainsi :

-deux sous marins de classe Gato, l'Enrico Tazzoli (ex-USS Barb) en service de 1954 à 1972 et le Leonardo da Vinci (ex-USS Dace) en service de 1955 à 1972.


L'Evangelista Torricelli classe Balao

-trois classe Balao : l'Evangelista Torricelli (ex-USS Lizard Fish) en service de 1960 à 1976, l'Alfredo Cappellini (ex-USS Capitaine) en service de 1966 à 1977 et le Francesco Morosini (ex-USS Besugo) en service de 1966 à 1973.


Le Gianfranco Gazzano Priaroggia classe Tench

-deux sous marins de classe Tench, les Gianfranco Gazzana Priaroggia (ex-Voldador) en service entre 1972 et 1982 et les Primo Longobardo (ex-Pickerel) en service de 1972 à 1982.


Le Livio Piomarta de classe Tang

Au début des années soixante-dix, elle reçut encore deux sous marins conventionnels de classe Tang, le USS Trigger rebaptisé Livio Piomarta et en service de 1973 à 1986 et le USS Harder rebaptisé Romeo Romei en service de 1974 à 1988.

Il faut attendre la fin des années cinquante pour que l'Italie se dôte de sous marins de conception et de construction italienne. La Marina Militare envisagea d'abord de se dôter de trois sous marins nucléaires d'attaque suivant une copie des Skipjack américains avant que le projet ne soit abandonné en 1965.

Entre temps, émergea le projet d'un petit sous marin de chasse comparable aux Arethuse français, la classe Toti composée des Enrico Toti, Attilio Bagnolini,Enrico Dandolo et Lazzaro Mocenigo entrés en service en 1968 et désarmés en 1990 (Attilio Bagnolini), en 1993 (Lazzaro Mocenigo), en 1996 (Enrico Dandolo) et 1997 (Enrico Toti).


Sous marin de classe Toti

Caractéristiques Techniques de la classe Toti

Déplacement : 534 tonnes en surface 592 tonnes en plongée Dimensions : longueur 46.22m largeur 4.75m tirant d'eau 4m Propulsion : deux générateurs Fiat Mercedes et un moteur électrique dévellopant 2200ch et entrainant 1 hélice. Performances : vitesse maximale en surface 9.5 noeuds en plongée 15 noeuds Endurance 3530 miles nautiques à 6.5 noeuds en surface 200 à 4 noeuds en plongée Immersion maximale : 150m Armement : quatre tubes lance-torpilles de 533mm et quatre torpilles Equipage : 4 officiers et 22 hommes


Elle fût suivie par une classe de véritables sous marins de patrouille, la classe Sauro composée de quatre navires baptisés Nazario Sauro Carlo Fecia di Cossato Leonardo da Vinci et Gugliemo Marconi en service respectivement en 1980,1979,1981 et 1982. Le Nazario Sauro est désarmé en 2002, le Guglielmo Marconi en 2003 et le Carlo Fecia di Cossato en 2004, le Leonardo da Vinci est actuellement en réserve.


Sous marin de classe Sauro à la mer

Caractéristiques Techniques de la classe Sauro

Déplacement : en surface 1456 tonnes en plongée 1640 tonnes Dimensions : longueur 63.85m largeur 6.83m tirant d'eau 5.70m Propulsion : deux diesels GMT A 210 16 NM de 895kw et un moteur électrique de propulsion Marelli de 3515ch et une hélice à 7 pales Performances : vitesse maximale en surface 12 noeuds vitesse maximale en plongée 20 noeuds distance franchissable 12500 miles nautiques à 4 noeuds et 250 miles à 4 noeuds en plongée. Immersion maximale 300m Armement : 6 tubes lance-torpilles de 533mm avec douze torpilles A184 et une capacité Sub-Harpoon Equipage : 6 officiers et 43 hommes.


Les quatre Sauro sont suivis par les deux sous marins de classe Salvatore Pelosi, les Salvatore Pelosi et Giuliano Prini admis en service en 1988 et en 1989 et toujours en service de la marine italienne. Ces deux submersibles étaient des versions améliorées de la classe précédente.


Le Giuliano Prini

Caractéristiques Techniques de la classe Salvatore Pelosi

Déplacement : en surface 1476 tonnes en plongée 1680 tonnes Dimensions : longueur 64.35m largeur 6.83m tirant d'eau 5.66m Propulsion : deux diesels GMT A 210 16 NM de 895kw et un moteur électrique de propulsion Marelli de 3515ch et une hélice à 7 pales Performances : vitesse maximale en surface 12 noeuds vitesse maximale en plongée 20 noeuds distance franchissable 10000 miles nautiques à 11 noeuds en surface, 2500 miles nautiques à 12 noeuds au schnorchel et 250 miles nautiques à 4 noeuds (plongée). Immersion maximale 300m Armement : 6 tubes lance-torpilles de 533mm avec douze torpilles A184 et une capacité Sub-Harpoon Equipage : 7 officiers et 43 hommes.


Aux deux Salvatore Pelosi, succèdèrent les deux sous marins de classe Primo Longobardo, les Primo Longobardo et Gianfranco Gazzana Priaroggia entrés en service respectivement en 1993 et 1995 et toujours en service en 2010.


Le sous marin Primo Longobardo faisant surface à proximité d'un destroyer italien classe Luigi Durand de la Penne

Caractéristiques Techniques de classe Primo Longobardo

Déplacement : en surface 1653 tonnes en plongée 1862 tonnes Dimensions : longueur 66.35m largeur 6.83m tirant d'eau 6m Propulsion : deux diesels GMT A 210 16 NM de 895kw et un moteur électrique de propulsion ABB de 3265ch et une hélice à 7 pales Performances : vitesse maximale en surface 12 noeuds vitesse maximale en plongée 20 noeuds distance franchissable 11000 miles nautiques à 11 noeuds en surface, 5100 miles nautiques à 5 noeuds au schnorchel et 240 miles nautiques à 4 noeuds (plongée). Immersion maximale 300m Armement : 6 tubes lance-torpilles de 533mm avec douze torpilles A184 et une capacité Sub-Harpoon Equipage : 7 officiers et 43 hommes.


La classe Todaro

Le sous marin italien Scire arrivant à New London (Connecticut)

Les sous marins type 212A de la marine italienne forment la classe Todaro qui sera donc à terme composée de quatre submersibles.


Le Salvatore Todaro arrivant à Tarente

-Le Salvatore Todaro (S-526) à été mis sur cale aux chantiers Fincantieri de Muggiano en janvier 2001 lancé le 6 novembre 2003 et admis au service actif l 29 mars 2006


Le sous marin Sciré à quai. Esperons pour lui qu'il deviendra aussi célèbre que son prédecesseur de la seconde guerre mondiale qui avait soutenu le prince Borghèse et la Decima Mas.

-Le Sciré (S-527) à été mis sur cale aux chantiers Fincantieri de Muggiano en avril 2002 lancé le 18 décembre 2004 et admis au service actif le 18 février 2008.

Les deux autres sous marins de la classe dont l'option à été levée en avril 2008 n'ont pas encore été baptisés, on ne connait que leur numéro de coque, le S-528 et S-529.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Jeu 20 Mai 2010, 11:04

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Ecorché du type 212

Type 212A allemands

Déplacement : surface 1500 tonnes plongée 1830 tonnes. Les deux derniers doivent déplacer 1700 tonnes en surface.

Dimensions : longueur 55.90m largeur : 6.90m tirant d'eau 5.75m. Les deux derniers doivent mesurer 57.20m de long sur 6.40m de large.

Propulsion : propulsion diesel électrique avec un moteur diesel MTU 16V V396 de 1040kW, un moteur électrique Siemens, puissance propulsive totale de 3875ch, une hélice à sept pales. Il est aussi équipé du système anaérobie PERMASYN (Permanently Excited Synchronous propulsion motor) avec neuf piles à combustible PEM (Polymer Electrolyte Membrane) BZM 34 de 34kW à base d'oxygène et d'hydrogène.

Performances : vitesse maximale 20 noeuds en plongée 12 noeuds en surface distance franchissable 8000 miles nautiques à 8 noeuds en surface 3000 miles nautiques à 4 noeuds avec le système PERMASYN et 420 miles nautiques à 8 noeuds en plongée sans système anaérobie. Immersion maximale : 300m Autonomie : 30 jours (17 en plongée)

Electronique : Un radar de navigation type 1007, un ensemble sonar DBQS-40 composé d'un sonar d'étrave DBQS-21, un sonar latéral FAS-3 (EFAS-3 sur les U-35 et U-36), une antenne remarquée TAS-3 et un sonar d'évitement de mines MOA3070, un détecteur FL-1800 U, des lance-leurres anti-torpilles TAÜ, système de transmission par satellite Immarsat, système de direction de combat Kongsberg MSI 90U. Les U-35 et U-36 disposeront du système de direction de combat ISUS à la place du MSI 90U, de la bouée de transmission Callisto et des liaisons 11 et 16.

Armement : 6 tubes lance-torpilles de 533mm pour 12 torpilles type DM-2A4 Seehecht. C'est une torpille filoguidée (fibre optique) pesant 1400kg (charge militaire : 250kg), mesurant 6.60m, une vitesse maximale de 50 noeuds avec une portée de 50km. Les 12 torpilles peuvent être remplacés par 24 mines et en option, les type 212 peuvent embarquer 24 mines sur les flancs du submersible.


Chargement d'une torpille Seehecht

Les U-35 et U-36 disposeront du système d'autodéfense IDAS (Interactive Defense and Attack System for Submarine) basé sur le missile Iris-T. La mission de missile à fibre optique et guidage infrarouge est la destruction des hélicoptères et des avions de patrouille ASM. Le missile pèse 118kg avec une charge militaire de 15kg, une longueur de de 2.45m, un diamètre de 0.18m, une vitesse de 200m/sec et une portée de 15km. Une version antinavire est à l'étude. Le système IDAS se compose de quatre missiles dans un conteneur d'une taille identique à celui d'une torpille de 533mm.


Missile IRIS-T coeur du système IDAS

Equipage : 8 officiers et 19 marins

Type 212A italiens

Déplacement : surface 1460 tonnes plongée 1830 tonnes

Dimensions : longueur 55.90m largeur 6.90m tirant d'eau : 5.75m

Propulsion : propulsion diesel électrique avec un moteur diesel MTU 16V V396 de 1040kW, un moteur électrique Siemens, puissance propulsive totale de 3875ch, une hélice à sept pales. Il est aussi équipé du système anaérobie PERMASYN (Permanently Excited Synchronous propulsion motor) avec neuf piles à combustible PEM (Polymer Electrolyte Membrane) BZM 34 de 34kW à base d'oxygène et d'hydrogène.

Performances : vitesse maximale 20 noeuds en plongée 12 noeuds en surface distance franchissable 8000 miles nautiques à 8 noeuds en surface 3000 miles nautiques à 4 noeuds avec le système PERMASYN et 420 miles nautiques à 8 noeuds en plongée sans système anaérobie. Immersion maximale : 300m Autonomie : 30 jours (17 en plongée)

Electronique : Un radar de navigation type 1007, un ensemble sonar DBQS-40 composé d'un sonar d'étrave DBQS-21, un sonar latéral FAS-3 (EFAS-3 sur les U-35 et U-36), une antenne remarquée TAS-3 et un sonar d'évitement de mines MOA3070, un détecteur FL-1800 U, des lance-leurres anti-torpilles CIRCE, système de direction de combat Kongsberg MSI 90U.


Une torpille A-184

Armement : 6 tubes lance-torpilles de 533mm pour 12 torpilles A184 mod3. Elle pèse 1315kg (charge militaire 250kg), mesure 6m de long, une vitesse de pointe de 36noeuds et une portée maximale de 25km. Elle sera remplacée ensuite par la torpille franco-italienne Black Shark, une torpille lourde filoguidée à fibre optique pesant 1500kg (charge militaire 250kg), mesurant 6m de long, filant à 50 noeuds et ayant une portée de 50km. Elle est également appelée en Italie Nuovo Siluro Pesante (Nouvelle torpille lourde)


Torpille Black Shark

Equipage : 8 officiers et 19 marins

SOURCES

-Flottes de combat 2008

-Marines et forces navales HS n°8 p22-38 «Allemagne : tradition et exportation»

-Marines et forces navales HS n°14 «Spécial sous marins diesels» p64-75 «Italie : à nouveau constructeur»

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : TRANSPORT D'HYDRAVIONS COMMANDANT TESTE


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 23 Mai 2010, 16:27

Encore très instructif ton article Claus
Merci
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 23 Mai 2010, 17:02

Merci gars. Très rapide à faire mais sans aller jusqu'au déplaisir, ce n'était pas aussi stimulant que les articles sur les porte-avions ou sur les cuirassés, à croire que j'ai du mal à me motiver pour faire les navires modernes. D'ici peu de temps, je ferrai l'article type 214.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5133
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 23 Mai 2010, 18:14

le problème des SSK est bien là

3000 milles à 4 noeuds soit 30 jours

Pour eux le choix est simple aller doucement ou faire du bruit. Ce sont des trous de silence mais absolument pas des escorteurs de capitals ships.

En revanche en mer fermée ou en zone étroite çà doit être différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 23 Mai 2010, 18:41

A mon sens l'écart se réduit entre SSK et SNA avec le système anaérobie et les progrès dans l'hydrodynamisme (le design du Scorpène est par exemple issu des travaux menés pour les SNLE-NG) mais évidément que pour l'escorte de porte-avions, le SNA est imbattable. Quand aux eaux littorales, c'est le domaine du SSK qui à la différence du SNA peut se poser sur le fond et se faire oublier ce qui est bien utile pour les opérations spéciales ou pour des missions de renseignement.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 23 Mai 2010, 18:52

clausewitz a écrit:
Merci gars. Très rapide à faire mais sans aller jusqu'au déplaisir, ce n'était pas aussi stimulant que les articles sur les porte-avions ou sur les cuirassés, à croire que j'ai du mal à me motiver pour faire les navires modernes. D'ici peu de temps, je ferrai l'article type 214.
C'est tout de meme interressant, et pense à nous les connaissances que tu nous aportes, avec tes articles j'ai appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas,et je pense que je ne suis pas le sèul, et je t'en remercie
Allez courage Claus
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 23 Mai 2010, 18:53

Merci gars. J'ai terminé les Derfflinger (postage ce soir, cela va faire plaisir à Eagle Eye) et je suis entrain de commencer les Nassau. thumright

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Sam 29 Mai 2010, 16:46

Pour agrémenter ton article même si le schéma est déjà présent, le voici en plus grand :


Nous avions déjà évoqué le mats étanche Triple-M qui pourra au choix emporter un canon de 20mm ou une antenne SIGINT ou un drône non récupérable, voici ce dernier en maquette lors d'une expo :





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Sam 29 Mai 2010, 17:11

Petite question au sujet du sonar anti-mines, est-il réellement présent sur les sous-marins italiens? Car il me semble que c'est son antenne active à hautes fréquences qui créé la protubérance sur le dôme des 212 allemands et que je ne vois pas sur les 212 italiens....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9335
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Sam 29 Mai 2010, 20:00

Merci pour ses photos lowlow

Pour répondre à ta question, FdC 2008 précise que Les type 212 allemands comme italiens ont le même sonar antimines, le MOA3070 et si les 212 italiens n'ont pas de protubérance, c'est peut être qu'il est placé ailleurs ? scratch

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Lun 31 Mai 2010, 18:01

J'ai regardé à nouveau les cérémonies de livraison des 212 italiens et il y a peut-être bien une protubérance sous le drapeau, mais elle n'est pas facile à voir.... Si quelqu'un trouve une photo de ces bateaux vus de face au bassin cela m'intéresse :) Vus de derrière j'ai déjà Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Sam 19 Mar 2011, 23:21

Voici une jolie photo de la partie arrière du U35 - S185 le 5 mars 2011. On y voit la manière dont sont alignées les bouteilles d'hydrogène dans les ballasts arrière l'autre stockage pour l'oxygène se trouvant sous les superstructures pour le fonctionnement des piles à combustible.


Vous noterez également que les safrans ont une forme particulière pour redresser le flux des filets d'eau devant l'hélice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5133
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 20 Mar 2011, 07:16

merci Laurent très instructif ... on comprend pourquoi est études hydrodynamiques sont complexes et si couteuses
il n'y a semble-t-il pas encore les carénages de raccordement entre les ailerons et la coque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 20 Mar 2011, 10:41

pascal a écrit:
merci Laurent très instructif ... on comprend pourquoi est études hydrodynamiques sont complexes et si couteuses
il n'y a semble-t-il pas encore les carénages de raccordement entre les ailerons et la coque

Il n'y pas les raccordements entre al coque et les safrans... C'est le premier sous-marin de cette classe avec de tels safrans, probablement à cause de certains problèmes de vibrations dans la partie arrière de ces sous-marins.

U-34 S-184 avec le touret pour l'antenne filaire remorquée embarquée


Salvatore Todaro


Je ne suis pas certain que ces bouteilles dans la partie haute des ballasts soient celles d'hydrogène, elles semblent différentes de celles rangées normalement en-bas. Il se pourrait qu'elles soient des bouteilles d'air comprimé.
U-32 S182, on voit bien les bouteilles d'oxygène sur le dessus de la coque.


U-31 S-181 il y a une différence entre les bouteilles rangées en haut et celles rangées dans les bas. Celles du bas étant des bouteilles d'hydrogène.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5133
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 20 Mar 2011, 11:17

l'état des pales d'hélices de l'U 34 est affligeant le bronze c'est bien mais il faut astiquer

le navire a du rester en plus du temps à quai pour avoir de telles accumulations rédhibitoires à priori en terme de discrétion

la forme des pales est vraiment étonnante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5413
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 20 Mar 2011, 11:29

pascal a écrit:
l'état des pales d'hélices de l'U 34 est affligeant le bronze c'est bien mais il faut astiquer

le navire a du rester en plus du temps à quai pour avoir de telles accumulations rédhibitoires à priori en terme de discrétion

la forme des pales est vraiment étonnante

Le U-31 S-181 a été essayé également avec une hélice plus traditionnelle à 7 pâles.


Les U-212 italiens étant équipés de la 6 pâles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alferez
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 643
Age : 41
Ville : Malaga
Emploi : Alferez-Ph.D.
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Jeu 17 Nov 2011, 18:26

Le marketing industriel germanique est excelent: un nouvel submarine en dehors de l´eau est plus impressionant. Chapeau.

"Hightech hat einen Namen – U 35"

study
http://www.marine.de/portal/a/marine/!ut/p/c4/NYq7DoJAEEX_aGYpDGgHwcKGwkahG2FCJu6DTAZt_Hh2C-9JTnMuTpiJ9JGVTFIkj08cZ7m8vhBIgd62s_eMj_JbGOYU2YqNo0n2qmRJYUtqvpRdNReQBUdX9Z2r3X_VrxmG9nw9NXV_6-64hdAeFXj4Lw!!/

Un petit commentaire sur le CARBURANT (combustible) des AIP ( air independent propulsion):

-Que je sache, jusqu'à présent, personne n'a osé mis des bouteilles d'hydrogène pur à bord des SSK comme carburant. Shit
Trop dangereuse. affraid
-L´U-35 et ses sœurs ont des bouteilles d´ hydrures métalliques comme une source d'hydrogène pour son AIP, etant
l´oxigen pur le COMBURENT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Exercice Westlant’2013 avec l'US Navy   Lun 17 Juin 2013, 16:36



U 32 S 182

18 jours de transit en immersion!!!!!!!

Le SS U-32 est déployé depuis 02/2013 et jusqu'à 07/2013 aux Etats-Unis dans le cadre de l'exercice Westlant 2013. Pour ce déploiement, le SS U-32 était accompagné par le bâtiment de soutien logistique AOE Main (Type 404, Elbe, ASA 1994).

La traversé de l'Atlantique a duré 18 jours et s'est intégralement déroulée en immersion grâce au système de propulsion anaérobie AIP (air-independent propulsion). Selon TKMS, il s'agit d'un record mondial pour un sous-marin conventionnel. Selon le commandant du SS U-32, en fonction de la vitesse adoptée, ce temps d'immersion maximal pourrait être porté à 30 jours. Le bâtiment est resté en immersion en utilisant les piles à combustible et ses diesels. Après ces 18 jours, le bâtiment disposait encore de carburant et réactifs pour transiter plus longuement en immersion.
L'exercice Westlant’2013 a permis au sous-marin allemand U-32 de se confronter aux moyens de lutte sous-la-mer de l'US Navy. Le SS U-32 a été opposé à 4 destroyers DDG Arleigh Burke, 2 frégates FFG O.H. Perry et en permanence au moins un aéronef Patmar et des hélicoptères. Jamais, selon la Marine allemande, les moyens de l'US Navy n'ont réussi à détecter le sous-marin allemand grâce à des moyens passifs. La détection du SS U-212A grâce aux senseurs passifs serait donc pratiquement impossible. Les entrainements avec les Patmar allemands avant le déploiement avait déjà démontré la discrétion acoustique des sous-marins allemands. Selon la Marine allemande, le système AIP, permettant de rester de façon prolongée en immersion, réduit également les risques d'être détecté par radar.

La Marine allemande a, par ailleurs, repoussé les doutes existants quant à la fiabilité du système AIP. Le système est robuste et aucun problème n'a été rencontré avec les piles à combustible. Durant le transit à travers l'Atlantique, le SS U-32 est resté jusqu'à 48 heures sans remonter à l'immersion périscopique et aurait pu, selon la Marine allemande, rester plus longtemps encore en immersion profonde.

Pour ce qui est des réactifs, la Marine allemande a passé un contrat avec une société privée lui fournissant les produits chimiques dans le monde entier. La demande doit être fournie avec un préavis de 14 jours pour une livraison dans un port d'un pays n'appartenant pas à l'OTAN et de 7 jours pour une livraison dans un port OTAN. Selon la Marine allemande, la livraison de ces réactifs à travers le monde n'a pas posé de problèmes pour l'heure. La maitrise des piles à combustible a demandé du temps à la Marine allemande mais après des difficultés initiales le système est maitrisé. Les capacités du système développé par Siemens justifient les efforts déployés à sa mise en service. Outre l'autonomie qu'il confère, le système AIP a l'avantage d'être compact, puissant, non mécanique et donc très discret du point de vue acoustique ("virtuellement sans signature").

Les barres de direction en croix de Saint André (ou en X) des SS U-212A leur permettent d'évoluer par petits fonds : jusqu'à 17 mètres de fonds. Les bâtiments construits pour la mer Baltique peuvent mettre à profit cette capacité dans d'autres contextes. Pendant Westlant 2013, le SS U-32 a évolué par petit fond pour entrainer les pilotes d'hélicoptères MH-60R de la Strike Weapon School de l'US Navy. Jusqu'à 8 appareils se sont retrouvés à la recherche du SS U-32, celui-ci s'est alors posé sur le fond.

Dans la prochaine phase de l'exercice, il est prévu des manoeuvres avec un groupe aéronaval (Carrier Strike Group) américain. Des exercices de formation des chefs du quart et d'utilisation des périscopes sont ensuite programmés.
La Marine allemande espère démontrer, à travers le déploiement de l'U-32, qu'au côté des sous-marins à propulsion nucléaires SSN, les sous-marins conventionnels ont également un rôle à jouer et que les 2 moyens sont complémentaires. Selon la Marine allemande, l'US Navy a été impressionné par les capacités des SS U-212A et perçoit donc les avantages des sous-marins à propulsion diesel-électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4198
Age : 45
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Lun 17 Juin 2013, 20:13

il manque un element primordiale dans l'article, ou alors je l'ai loupes ??

le U212 n'est pas construit en Acier, sinon le premier coucou qui passe au dessus de lui avec un MAD le detecterait, surtout par petit fond. 

le U212 est construit en Amanox, soit en fait en acier inoxidable amagnetique. donc a part les electro aimants de ses moteurs, il n'es pas magnetique et n'est pas reperable de cette maniere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alferez
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 643
Age : 41
Ville : Malaga
Emploi : Alferez-Ph.D.
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   Dim 30 Juin 2013, 21:14


Scooped by THEATRUM BELLI : veille navale internationale
" Le dernier sous-marin allemand du type 212A mis à flot"
| Mer et Marine - From www.meretmarine.com - June 13, 6:56 AM

L’U36, sixième et dernier sous-marin du type 212A commandé par la marine allemande, a été baptisé le 15 mai au chantier HDW (TKMS) de Kiel. Le bâtiment a, ensuite, été mis à flot, en vue de son achèvement puis de ses essais, sa livraison étant prévue cette année.

En ligne avec les informations de Dum

Son aîné, l’U35, a rejoint la flotte allemande en 2012 et, en avril dernier, a signé à l’occasion d’un exercice aux Etats-Unis un nouveau record d’immersion pour un sous-marin à propulsion non-nucléaire. L’U35 est, ainsi, resté 18 jours sans faire surface ni utiliser son schnorchel pour faire tourner ses moteurs diesels...

-Par rapport à leurs quatre aînés (U31, U32, U33 et U34), mis en service entre 2005 et 2007, les U35 et U36:
- sont un peu plus grands (1 mètre de long et 50 tonnes supplémentaires)
- et bénéficient de différentes évolutions:
-Ils intègrent, notamment, de nouveaux équipements (systèmes de communication, sonars, système de commande et de contrôle,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, mât optronique remplaçant le périscope),
- ont été adaptés pour embarquer des forces spéciales et
- sont « tropicalisés », afin d'être déployés en eaux chaudes."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 206
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 209
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 212
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE KILO
» SOUS MARINS D'ATTAQUE TYPE 214

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Allemagne-
Sauter vers: