AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

 

 PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyDim 05 Sep 2021, 13:59

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE
(ETATS-UNIS)

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in32
Vue aérienne du porte-avions USS Independence (CVL-22)

AVANT-PROPOS

Une brève histoire des porte-avions américains

Jeunes années
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_bi20
Le USS Birmingham (CL-2) paré pour permettre à Eugène Ely de réaliser une première

L'US Naval Aviation est née au début du vingtième siècle. Plusieurs dates peuvent être sélectionnées que ce soit le 10 février 1908 (achat d'un avion), le 26 septembre 1910 (le capitaine de vaisseau Irving Chambers ancien commandant du USS Lousiana (BB-19) est chargée de coordonner le développement de l'aéronautique navale) ou encore le 14 novembre 1910 quand en baie d'Hamptons Roads, un biplan Curtiss piloté par son concepteur Eugène Ely décolle depuis le croiseur USS Birmingham (CL-2) ancré en baie d'Hamptons Roads. Le 18 janvier 1911 le même Eugène Ely se pose sur le croiseur cuirassé USS Pennsylvania (ACR-4).

Un concurrent de l'avion voit parallèlement le jour : l'hydravion inventé par un français, Henri Fabre qui effectue un premier décollage le 28 mars 1910 sur l'Etang de Berre près de Martigues. Les américains ne sont pas en reste et lui emboite le pas : Glen Curtiss installe des flotteurs à l'un de ses appareils. Il amerrit à côté du Pennsylvania en baie de San Diego le 17 février 1911 avant d'être hissé par le navire, remis à l'eau et de redécoller pour retourner à North Island.

La mise en œuvre des appareils depuis un navire n'est pas simple : il faut mettre à l'eau et donc ralentir, le laisser décoller et repartir. L'idée d'un accélérateur voit rapidement le jour. Il ne s'agit pas d'une fantaisie d'ingénieur mais d'une adaptation du système employé par les frères Wright. Un premier essai échoue en partie le 31 juillet 1912 à Annapolis et il faut attendre la seconde tentative menée à Pensacola le 12 novembre 1912 pour qu'un hydravion à coque soit catapulté depuis une barge.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Naval_14
Naval Air Station Pensacola
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Naval_13

En 1913, le capitaine de vaisseau Mark Bristol remplace Chambers et une première base aéronavale (US Naval Air Station) est établie à Pensacola en Floride, peut être une forme de compensation pour la fermeture de l'arsenal qui à lieu en 1914. Le 1er juillet 1915, l'aviation américaine est officiellement reconnue avec la création d'un Office de l'aéronautique navale (Office of Naval Aeronautics)

Les américains franchissent les différentes étapes de manière rapide puisqu'en mars 1915, un premier catapultage à lieu depuis un navire en l'occurrence le croiseur cuirassé North Carolina à l'arrêt puis en route le 5 novembre 1915.

D'autres navires sont alors équipés en plus du North Carolina (rebaptisé Charlotte) : le Huntington (ex-West Virginia) de février à octobre 1917 et le Seattle en 1917 également. La gestation du porte-avions se poursuit durant le conflit.

Les américains sont influencés par les britanniques qui utilisent des hydravions mais aussi des avions en mer.

En septembre 1918, le General Board recommande un programme de six porte-avions avec un pont d'envol de 213m de long et marchand à 35 noeuds mais le secrétaire à la marine Daniels stoppe l'affaire dès le 2 octobre.

Plusieurs études sont lancées qu'il s'agisse d'un bâtiment de 24000 tonnes et 35 noeuds ou un projet de 34000 tonnes dérivé d'un croiseur de bataille mais le Congrès refuse tout porte-avions dans les budget 1920 et 1921. Le 10 août 1921, une étape est franchie avec la création du Bureau of Aeronautics confié au contre-amiral Moffet «l'amiral de l'air».

En attendant les véritables porte-avions c'est l'expérimentation et les essais comme l'installation de plate-formes sur les tourelles des cuirassés mais cela se révèle très vite une fausse bonne idée, fausse bonne idée totalement torpillée par l'invention de la catapulte qu'elle soit à poudre ou pneumatique.

Le 8 mars 1919, le capitaine de frégate Kenneth Whiting est chargé du problème du porte-avions par le General Board.

Sachant que le Congrès refusera la construction d'un nouveau navire, il suggère de transformer un des grands charbonniers devenu inutiles avec la généralisation de la chauffe au mazout.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ju11
Le USS Jupiter (AC-3) et le USS Langley (CV-1)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la72

C'est le USS Jupiter (AC-3) qui est choisit. Le USS Jupiter (AC-3) est mis sur cale le 18 novembre 1911 au Mare Island Navy Yard (Californie) lancé le 14 août 1912 et admis au service actif le 7 avril 1913.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la71
Le Langley est ensuite devenu un ravitailleur d'hydravions, le USS Langley (AC-3)

Le Langley remis en service le 20 mars 1922 et entame aussitôt une importante campagne d'essais en mer pour permettre aux américains d'engranger l'expérience nécessaire à la mise en œuvre de véritables porte-avions.

Les marins volants vont pleinement profiter du traité de Washington qui laisse inachevées des coques de grande dimension faciles _tout est relatif_ à aménager. De quoi saper peu à peu le scepticisme des élus du Congrès vis à vis du porte-avions.

Cette position est cohérente : le porte-avions est une création encore récente et l'impact de l'aviation dans la guerre navale est encore inconnu. Pas question de risquer les deniers du contribuable pour financer des navires dont on ignore les possibilités réelles et qui pourraient se révéler être une fausse bonne idée.

Si la France transforme le cuirassé Béarn, la Grande-Bretagne les Courageous et Glorious, le Japon les Akagi et Kaga, les américains sélectionnent les croiseurs de bataille Lexington et Saratoga.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_le59
Le USS Lexington (CV-2) et le USS Saratoga (CV-3)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s145

Ils sont admis au service actif respectivement en novembre et décembre 1927, étant à cette époque les plus grands porte-avions du monde, titre qui ne leur sera ravi que bien plus tard par le Shinano, un autre cuirassé achevé en porte-avions.

Si le Langley à servit à mettre au point les techniques de l'aviation embarquée (notamment la récupération par brins d'arrêt), «Lady Lex» et «Sister Sara» ont été surtout utilisés pour mettre au point les tactiques découvrant notamment pour être efficaces que le porte-avions doit être d'une certaine taille pour lancer le plus vite possible le plus grand nombre d'avions.

Du Ranger aux Essex

Le traité de Washington accorde aux américains un tonnage de 135000 tonnes de porte-avions. Le Langley n'étant pas compris, ils leur reste après la mise en service des deux Lexington 69000 tonnes qu'ils cherchent à utiliser le mieux possible.

Pour résumer et aller vite, les américains hésitent entre beaucoup de petits porte-avions et quelques gros. Les études se succèdent entre septembre 1922 et juin 1923 avec des bâtiments de 11500 à 27000 tonnes puis en 1926 et 1927 avec des bâtiments de 10 à 23000 tonnes.

Finalement quatre variantes d'un porte-avions de 13800 tonnes sont étudiées. Le General Board réclame le 1er novembre 1927 la mise sur cale d'un porte-avions de ce tonnage chaque année de 1929 à 1933 soit cinq unités mais ce plan est rejeté par le congrès.

Une loi du 13 février 1929 autorise la construction de quinze croiseurs de 10000 tonnes et d'un porte-avions entre 1929 et 1931. Les négociations du traité de Londres arrête un temps les projets  mais le porte-avions baptisé Ranger est financé par l'année fiscale (Fiscal Year) 1930 (1er juillet 1929-30 juin 1930).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ra57
Le USS Ranger (CV-4) premier porte-avions américain construit dès l'origine pour ce rôle

Le premier porte-avions américain construit dès l'origine pour ce rôle est mis sur cale le 26 septembre 1931 lancé le 25 février 1933 et admis au service actif le 4 juin 1934. Ce premier porte-avions n'est pas une véritable réussite à tel point qu'en dépit de la pénurie de porte-avions en 1942, le Ranger restera dans l'Atlantique jusqu'en juillet 1944 quand il gagna le Pacifique mais pour des missions de seconde ligne. L'abondance de porte-avions fait que le USS Ranger est désarmé le 18 octobre 1946 et vendu à la démolition en janvier 1947.

Le modèle du Ranger sert de base aux réflexions américaines pour un nouveau modèle de porte-avions plus grand et plus efficace. Après les deux Lexington et le Ranger, les américains ont dépensé 90600 tonnes, conservant un total de 45000 tonnes sur le contingent attribué au traité de Washington.

Après moultes hésitations, les américains vont construire trois porte-avions, deux de 15200 tonnes baptisés Yorktown et Entreprise et un troisième, plus petit baptisé Wasp déplaçant 14300 tonnes.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_yo26
Le USS Yorktown (CV-5) et le USS Enterprise (CV-6)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_en67

Le Yorktown est admis au service actif le 30 septembre 1937 qui marque le début d'une carrière qui s'acheva tragiquement à Midway, étant gravement endommagé par les bombardiers japonais avant d'être achevé par un sous marin japonais, le I-168 le 6 juin 1942 tandis que l'Enterprise admis au service actif le 12 mai 1938 sera de toutes les batailles du début à la fin de la guerre, encaissant de nombreux coups durs qui lui valut le surnom de «Big E» mais en dépit d'un tel pédigrée, le porte-avions fût désarmé le 17 février 1947 puis vendu à la démolition en 1958, les projets destinés à faire du vétéran du Pacifique un musée ayant échoué.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_wa57
Le USS Wasp (CV-7)

Le Wasp, version réduite des deux premiers Yorktown, est admis au service actif le 25 avril 1940 et opère dans un premier temps dans l'Atlantique puis en Méditerranée pour livrer des avions de chasse à Malte assiégé. Après la perte du Lexington et du Yorktown, les américains ne possèdent plus que deux porte-avions opérationnels dans le Pacifique (Enterprise et Hornet, le Saratoga étant en refonte) et le Wasp est rappelé. Engagé dans la bataille de Guadalcanal, il est coulé le 15 septembre 1942 par le sous marin japonais I-19.

La fin des contraintes liés au traité de Washington permet aux américains de construire des porte-avions sans limitation de tonnage ou de nombre.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ho14
Le USS Hornet (CV-8) lors du fameux raid sur Tokyo

Faute de temps, ils commandent dans un premier temps une troisième unité de type Yorktown. Baptisé Hornet, le CV8 est admis au service actif le 20 octobre 1941. Il participe le 18 avril 1942 au raid du lieutenant-colonel Doolitle sur le Japon mené par seize B-25 et qui conduit les japonais à mené l'opération qui aboutira à leur défaite à Midway. Le Hornet participe ensuite à la campagne de Guadalcanal, étant coulé à la bataille de Santa Cruz les 25 et 26 octobre 1942.

les architectes navals américains après la construction des Yorktown peuvent voir grand et large, n'étant embarrassés ni par le financement ni par les contraintes diplomatiques du traité de Washington.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_es37
Le USS Essex (CV-9)

La nouvelle classe Essex est presque deux fois plus lourde (près de 27000 tonnes) que les Yorktown  avec un pont d'envol plus grand d'environ 5% permettant l'embarquement de 91 avions soit dix de plus que la classe précédente.

La capacité en carburant est augmentée et un système de ventilation installé pour permettre le préchauffage des moteurs d'avion mais à l'usage ce système absorbait les fumées toxiques et les diffusaient dans tout le navire.

L'armement se composait de 12 canons de 127mm (quatre tourelles doubles à tribord et quatre affûts simples à bâbord) et d'une DCA légère composée d'abord de canons de 28mm et de mitrailleuses de 12.7mm bientôt remplacés par des canons de 20mm Oerlikon et des 40mm Bofors.

Après le premier navire baptisé Essex (CV-9), huit autres navires sont commandés en septembre 1940 suivis de quatre autres en décembre 1941 soit un total de onze navires, le nombre prévu à l'origine.

La guerre poussa à de nouvelles commandes, pas moins de 32 Essex furent commandés mais seulement 26 navires furent mis sur cale, la construction des porte-avions numérotés CV-50 à CV-55 financés au budget 1945 fût abandonnée dès mars 1945 quand il devint évident que la fin de la guerre contre le Japon était proche (à l'époque on pensait que la guerre pourrait s'achever en 1946 ou 1947 soit avant la mise en service de ces navires).

Sur les 26 navires mis sur cale, 24 furent admis au service actif entre décembre 1942 et septembre 1950, les deux «sacrifiés» étant le Reprisal (CV-35) et l'Iwo Jima (CV-46).  

Bien qu'engagés dans les batailles les plus sanglantes de la guerre Pacifique, bien que bombardés par des nuées de kamikazes, aucun Essex ne fût perdu dans le conflit bien que deux d'entre-eux, le Franklin (CV-13) et le Bunker Hill (CV-17) aient été si gravement endommagés qu'ils ne furent jamais réarmés avant leur démolition.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_yo27
Le USS Yorktown (CVA-10) après refonte

Les 22 autres furent profondément modernisés après guerre (piste oblique, étrave fermée, catapultes à vapeur) et utilisés pour des missions d'attaque puis avec la mise en service des Forrestal et des nouveaux super porte-avions relégués à des missions de lutte ASM, devant compenser les «jambes courtes» des Neptune et pour protéger les convois dans un hypothétique conflit entre l'OTAN et le Pacte de Varsovie.

Le premier à être définitivement désarmé fût le Leyte dès 1959 et le dernier l'Oriskany en septembre 1976, marquant la fin d'une époque puisque les Essex avaient participé  à  trois des quatre grands conflits dans laquelle l'Amérique fût engagée : Seconde Guerre Mondiale, Corée et Vietnam. Le Lexington n'acheva cependant sa carrière qu'en novembre 1991 après avoir servi comme porte-avions école.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in33
Si un jour j'ai la chance d'aller à New-York ma première visite ce ne sera ni la Statue de la Liberté ni l'Empire State Building mais l'Intrepid Air & Sea Museum

Aujourd'hui, quatre Essex ont été préservés mais aucun dans une configuration originale : le Yorktown depuis octobre 1975 à Patriot Point (Charleston, Caroline du Sud), l'Intrepid depuis août 1982 à New York, le Hornet depuis le 25 juillet 1989 à Alameda en Californie et le Lexington depuis juin 1992 à Corpus Christi au Texas. L'Oriskany lui sert de relief sous marin depuis mai 2006 au large de la Floride dans une profondeur comprise entre 21 et 44m donc accessible à des plongeurs n'ayant qu'une faible expérience.  


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMar 07 Sep 2021, 15:49

Genèse des Independence

Des porte-avions légers oui mais pourquoi faire ?
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo69
Schéma des porte-avions de classe Independence

Quand la deuxième guerre mondiale éclate en septembre 1939 le porte-avions est encore un système d'armes au potentiel incertain.

Si les amiraux sceptiques à propos des ponts-plats sont peu nombreux ceux qui veulent placer le porte-avions au cœur de la stratégie navale ne le sont guère plus. En fait la plupart des amiraux confient au porte-avions une mission d'éclairage, de couverture et d'appui au roi des mers à savoir le navire de ligne qui doit décider du sort de la guerre sur mer notamment au travers d'une fantasmagorique «bataille décisive».

A ces missions de première ligne s'ajoutent également des missions plus secondaires comme l'entrainement des jeunes pilotes et le transport d'avions en attendant la couverture des convois et l'appui-feu des opérations amphibies.

Comme les porte-avions d'escadre sont peu nombreux (les Etats-Unis en possède sept en décembre 1941) le besoin de porte-avions auxiliaire se fait jour et pour cela plusieurs idées vont émerger ça et là.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Hms_au13
Le HMS Audacity

Comme à Fontenoy les britanniques sont les premiers à tirer en imaginant le porte-avions d'escorte (un pétrolier ou un cargo muni d'un pont d'envol avec un ilôt réduit au strict minimum) puis le porte-avions économique, un navire léger sans protection à la vitesse modeste (25-27 nœuds) et à l'armement limité à une DCA légère.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Hms_co28
Le HMS Colossus le 29 septembre 1946 avec le pavillon français. C'est notre futur Arromanches

Ces navires de classe Colossus et Majestic vont d'abord permettre à la Royal Navy d'augmenter sa capacité aéronavale à un coût moindre qu'avec les porte-avions d'escadre (même si les Colossus in fine n'arriveront qu'à la fin du conflit et joueront un rôle modeste) mais surtout de permettre à des pays plus ou moins émergeants de se doter à moindre fait d'une capacité aéronavale (Pays-Bas, Argentine, Brésil, Canada et Australie).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Minas_12
Le Minas Gerais de la marine brésilienne

Les américains sont dans une logique différente. Pour eux qui n'ont pas forcément de convois à protéger doivent surtout gagner la bataille du nombre face aux porte-avions japonais, la marine impériale possédant onze porte-avions en service en décembre 1941.

Nait la crainte d'un Carrier Gap (fossé du porte-avions) comme plus tard le Missile Gap ou encore le Cruiser Gap.

Face à l'urgence le président Roosevelt qui avait été secrétaire adjoint à la Marine de 1913 à 1920 propose de transformer sur cale des croiseurs légers de classe Cleveland en porte-avions. Le BuShips se montre d'abord réservé sur l'affaiblissement de la flotte de croiseurs et surtout sur les capacités limités de ces futurs porte-avions légers.

C'est en 1941 que le président Roosevelt propose ce projet sachant qu'à l'époque les premiers Essex ne devaient entrer en service qu'à partir de 1944.

Le General Board répond le 13 octobre 1941 en disant que ce projet affichait trop de limites pour être militairement efficace.

«FDR» ne se démonte pas et demande une nouvelle étude. Le 25 octobre 1941 le Bureau of Ships (BuShips) se montre moins sévère que le bureau général en disant que certes ce porte-avions aurait des capacités moindres que les Essex mais auraient l'avantage d'être disponibles plus rapidement.

Le 7 décembre 1941 l'attaque japonaise sur Pearl Harbor entraine les américains dans la guerre et augmente l'urgence de disposer de nouveaux porte-avions. La construction des Essex est accélérée mais il y à un délai incompréhensible avant de disposer de ces navires de 27000 tonnes.

La conversion devient une solution idéale pour mettre en service rapidement de nouveaux pont-plats. Des croiseurs légers de classe Cleveland sur cale sont choisis pour être transformés en porte-avions légers, neuf navires pour être précis.

La coque des Cleveland est conservée et naturellement à la place des superstructures initialement prévues un hangar est installé, hangar surmonté d'un pont d'envol. Un ilôt est installé à tribord avec quatre cheminées en arrière. Pour compenser le poids dans les haut, des bulges sont installés.

Le groupe aérien se compose de seulement vingt-sept appareils avec théoriquement neuf chasseurs, neuf bombardiers-éclaireurs et neuf avions torpilleurs. Plus tard le groupe évolua avec vingt-quatre chasseurs et neuf bombardiers-torpilleurs.

Ces porte-avions étaient clairement des constructions de guerre et pas vraiment des navires appelés à servir longtemps. Leur stabilité était perfectible notamment quand le temps était mauvais dans le Pacifique et leur pont d'envol de taille réduite causa un grand nombre d'accident lors des manœuvres aviation. Leur principal avantage était leur vitesse qui leur permettait à la différence des Casabianca par exemple de suivre les Essex et les cuirassés rapides.

New-York Shipbuilding Corporation,Camden (New Jersey)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) New_yo15

Ce chantier implanté à Camden dans le New Jersey à été en fonction de 1899 à 1968, achevant plus de 500 navires civils et militaires.

Fondé en 1899 par Henry G. Morse (1850-1903), un ingénieur spécialisé en ponts et génie civil, il devait initialement être installé sur Staten Island mais le projet tomba à l'eau. Henry G. Morse rechercha plusieurs sites allant jusqu'en Virginie. Un temps l'estuaire de la rivière Delaware tint la corde mais finalement le chantier allait s'installer à Camden.
Ce choix répondait au besoin d'un chantier pouvant fabriquer en série des navires en appliquant à la construction navale les principes de la chaine de montage et de la préfabrication. La construction commence en juillet 1899 et dès novembre 1900, le chantier peut construire son premier navire, un pétrolier.

Le chantier naval va connaître une brusque hausse de la production durant le premier conflit mondial. Bis repetita durant le second conflit mondial avec la construction des neuf porte-avions légers de classe Independence (qui avaient été mis sur cale comme croiseurs), le cuirassé USS South Dakota (BB-57) mais aussi 98 LCT.

La fin du second conflit mondial entraine une brusque diminution de l'activité. Outre des navires militaires quelques navires civils sont produits comme le cargo à propulsion nucléaire Savannah.

Le dernier navire civil est produit en 1960 et le dernier navire militaire, le USS Camden est commandé en 1967. Le chantier naval fait faillite en 1968, étant même incapable d'achever son dernier navire, le sous-marin nucléaire d'attaque USS Pogy (SSN-647) qui allait être remorqué à Pascagoula pour y être achevé. Le site est actuellement occupé par le port de Camden.

Parmi les navires les plus fameux construits à Camden on trouve les porte-avions lourds Saratoga et Kitty Hawk, les neuf porte-avions légers de classe Independence, les cuirassés Moreno Idaho et South Dakota, les croiseurs de bataille Alaska et Guam auquel on peut ajouter le Hawaï resté inachevé, le croiseur lourd Indianapolis, les croiseurs légers Cleveland Columbia Montpelier Denver et Santa Fe.  

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyJeu 09 Sep 2021, 15:14

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le USS Independence (CVL-22)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in35
Vue aérienne du USS Independence (CVL-22)

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in34
Cérémonie de baptême de l'Independence (Christening Ceremony)

-Le USS Independence (CVL-22) est mis sur cale le 1er mai 1941 comme croiseur de classe Cleveland sous le nom d'Amsterdam (CL-59). Il est choisit pour devenir un porte-avions et est rebaptisé Independence avec pour marque de coque CV-22. Lancé le 22 août 1942 il est commissioned le 14 janvier 1943.

Ironie de l'histoire, l'Essex à été mis en service en décembre 1942 avec dix-huit mois d'avance sur le calendrier initial (juin 1944) mais entre-temps il y eu un certain jour d'infamie….. .

C'est le cinquième navire à porter ce nom qui définit le passage d'une collectivité territoriale d'un état de dépendance à une complète autonomie de gestion et de décision.

Plus précisément, il fait référence à l'indépendance des Etats-Unis proclamée le 4 juillet 1776 à Philadelphie.

Le premier navire à porter ce nom fût une brigantine construite en 1776 mais capturé dès l'année suivante par la Royal Navy. Le second fût un sloop de 10 canons mis en service en 1776 et perdue par échouage en 1778.

Le troisième eut une fort longue carrière puisqu'il fût en service de 1814 à 1912, date à laquelle cet ancien navire de ligne devenu bâtiment-dépôt fût décommissionné. Il est brûlé en 1915.

Le quatrième est un vapeur réquisitionné le 16 novembre 1918 et décommissionné le 20 mars 1919. Il fût à nouveau utilisé durant le second conflit sous un autre nom.

Depuis deux autres navires ont porté ce nom dans la marine américaine, un  porte-avions lourd et un navire de combat littoral.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in45
Le USS Independence (CVA-62)

Le premier est la quatrième et dernière unité de classe Forrestal. Le USS Independence (CVA/CV-62) est mis sur cale au Brooklyn Naval Shipyard le 1er juillet 1955 lancé le 6 juin 1958 et commissioned le 10 janvier 1959. Désarmé le 30 septembre 1998 après quasiment quarante ans de carrière, il est rayé des registres le 8 mars 2004 puis démoli entre 2017 à 2019 chez Esco Marine à Brownsville (Texas).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in40
Le USS Independence (LCS-2)

Le second est un Littoral Combat Ship (LCS) de classe Independence. Le USS Independence (LCS-2) est mis sur cale chez Austal USA à Mobile (Alabama) le 19 janvier 2006 lancé le 26 avril 2008 et commissioned le 16 janvierr  2010. Sa carrière à été courte en raison de multiples problèmes techniques et il à été désarmé et mis en réserve le 29 juillet 2021 en compagnie de trois autres LCS.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in38
Le USS Independence (CVL-22) ravitaillant un destroyer

Conçus dans l'urgence les porte-avions de classe Independence n'arrivent dans le Pacifique qu'en 1943 à une époque où la situation du conflit à clairement évolué en faveur des américains.

Si les Yorktown, Wasp et Lexington ont tenu le coup face aux coups de boutoir japonais, les Independence et les Essex vont symboliser la contre-offensive américaine.

Si pendant longtemps on à fixé à Midway le tournant de la guerre du Pacifique aujourd'hui l'historiographie fixe davantage ce tournant à la bataille de Guadalcanal (août 1942-février 1943).

En effet durant cette lutte de six mois les japonais vont s'user en perdant avions, hommes et navires qu'ils ne pouvaient remplacer alors que l'industrie américaine pouvait déverser les quantités incroyables d'avions, de navires, de véhicules, de carburant et de munitions vitales pour la guerre moderne.

Une fois armé le USS Independence (CVL-22) effectue sa croisière de mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes. Il met ensuite cap sur le Pacifique arrivant à San Francisco le 3 juillet 1943 après un passage par le canal de Panama.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in36
USS Independence (CVL-22) à Mare Island Navy Yard

Il appareille pour Pearl Harbor le 14 juillet 1943 et après deux semaines d'entrainement en compagnie des porte-avions d'escadre USS Essex (CV-9) et Yorktown (CV-10) il met cap sur les îles Marcus qu'il attaque avec son groupe aérien.

Les frappes ont lieu le 1er septembre 1943 et sont un succès car 70% des installations sont détruites. Le groupe aérien de l'Independence enchaine par des frappes contre l'île de Wake (5 et 6-octobre).

Entre-temps le 15 juillet 1943 le porte-avions Independence est redésigné CVL-22.

Après un bref repos à Pearl Harbor le porte-avions léger appareille le 21 octobre 1943 pour Espiritu Santo. Ses chasseurs, des avions torpilleurs et ses bombardiers en piqué frappent Rabaul le 11 novembre. A bord du CVL-22 les hommes servant la DCA abattent six avions japonais.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in37
Le USS Independence (CVL-22)

Ce raid terminé le porte-avions léger se ravitaille à Espiritu Santo pour ravitaillement avant de mettre cap sur les îles Gilbert pour participer à l'opération GALVANIC, l'invasion de l'île de Tarawa.

Les avions embarqués sur le USS Independence (CVL-22) participent aux raids préparatoires du 18 au 20 novembre puis à la couverture de la mise à terre des troupes. Le 20, l'aviation japonaise contre-attaque. Si la DCA abat six appareils ennemis, l'aviation nippone à lancé cinq torpilles. L'une d'elle touche le porte-avions à tribord.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in44
Plan des dégâts du torpillage

Le navire est sérieusement endommagé mais parvient rallier Funafuti le 23 novembre 1943 pour des réparations d'urgence. Il rallie San Francisco le 2 janvier 1944 pour remise en état et modernisation.

Le USS Independence (CVL-22) est de retour à Pearl Harbor le 3 juillet 1944 poursuivant son entrainement à un nouveau type d'opérations à savoir la chasse de nuit. Il s'entraine au large d'Eniwetok du 24 au 29 août date à laquelle il appareille pour participer aux opérations au large de Palau et à la Bataille de Peleliu. Il s'agit de sécuriser des bases en vue du gros morceau des mois à venir : la reconquête des Philippines. Durant ces opérations le CVL-22 assure des missions de chasse et de reconnaissance nocturne au profit de la Task Force 38.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in43
Vue aérienne du USS Independence (CVL-22)

Le porte-avions léger opère aussi de jour, son groupe aérien frappant l'île de Luzon. Après un ravitaillement à Ulithi au début du mois d'octobre, la Fast Carrier Task Force appareille le 6 octobre 1944 pour Okinawa, frappant Okinawa, Formose et les Philippines. Les japonais contre-attaquent mais les avions nippons sont repoussés par les chasseurs pendant que les avions d'attaque pilonnent les Philippines. Des opérations de nuit sont également menées.

Du 23 au 26 octobre 1944 à lieu la tentaculaire Bataille du Golfe de Leyte l'une si ce n'est la plus grande bataille navale de l'histoire. Cette bataille est la conséquence du débarquement américain à Leyte le 18 octobre et de la volonté japonaise d'écraser la flotte américain.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in42
Le USS Independence (CVL-22) à la mer

Le plan japonais est pour une fois simple : des porte-avions sans appareils utilisés comme appâts pour attirer la force des porte-avions de l'amiral Halsey le plus loin possible et permettre aux cuirassés et aux croiseurs lourds de l'amiral Kurita d'écraser les navires assurant la couverture de la tête de pont en l'occurrence des porte-avions d'escorte, des destroyers et des destroyers d'escorte.

Intégré au Task Group 38.2 (TG 38.2) du contre-amiral Bogan, le porte-avions USS Independence (CVL-22) va opérer en compagnie de son sister-ship le USS Cabot (CVL-28) et des porte-avions de classe Essex USS Intrepid (CV-11) Bunker Hill (CV-17) et Hancock (CV-19).

Ayant à son bord le groupe aérien léger embarqué nocturne n°41 (Carrier Air Group Light Night ou CVG(L)N-41), Il repère la force de frappe (Strike Force) de l'amiral Kurita en mer de Sibuyan le 24 octobre et lance une série d'attaques aériennes, les avions de l'Independence participant à la destruction du cuirassé Musashi et endommageant un croiseur.

Le soit même l'amiral Halsey prit une décision controversée à savoir de mettre cap au nord pour retrouver les porte-avions de l'amiral Ozawa.

Les avions de l'Independence lancent des opérations de nuit pour maintenir le contact avec les navires japonais jusqu'à l'aube du 26 octobre quand les porte-avions lancent une attaque qui va provoquer la destruction des quatre porte-avions japonais. L'Independence participe également à la bataille de Samar mais aussi à la bataille du Cap Engano.

La bataille terminée le groupe aérien du porte-avions léger continue de couvrir la TF-38 de nuit en menant des opérations de reconnaissance et de chasse

Du 9 au 14 novembre le porte-avions est à Ulithi pour ravitaillement, réparations et repos de l'équipage. Il reprend ensuite la mer en direction des Philippines pour des opérations de nuit qui vont durer jusqu'au 30 décembre. Il est à Ulithi pour ravitaillement et réparations avant de reprendre la mer direction Lingayen pour des frappes en soutien du débarquement prévu sur l'île de Luzon et ce du 3 au 9 janvier 1945. Il enchaine ensuite par des frappes sur l'Indochine et le sud de la Chine pour divertir du front philippin.

Il rentre à Pearl Harbor le 30 janvier 1945 pour des réparations qui s'achèvent au mois de mars, le porte-avions léger étant de retour à Ulithi le 13 mars 1945. Il reprend la mer le lendemain au sein du TG-38.4 et avec à son bord le CVLG-22 pour bombarder Okinawa, l'opération ICEBERG dernier débarquement amphibie de la guerre étant exécuté à partir du 1er avril 1945.

Déployé sur zone jusqu'au 10 juin le porte-avions léger assurer la couverture de la zone, ses chasseurs abattant de nombreux avions japonais. Il rallie Leyte pour repos, entretien et ravitaillement à la mer.

Aux mois d'août et de juillet 1945 le porte-avions participe aux frappes de l'aviation embarquée américaine sur le territoire métropolitain du Japon.

La guerre terminée (15 août 1945), les avions du USS Independence (CVL-22) continue à survoler le Japon pour repérer les camps de prisonniers alliés, les ravitailler par des largages et ensuite couvrir la mise à terre des troupes d'occupation au cas où les ultimes défenseurs de l'empire japonais voudraient mener un baroud d'honneur.

Le porte-avions léger quitte Tokyo le 22 septembre 1945 direction les Etats-Unis. Il arrive à San Francisco le 31 octobre après des escales à Saipan et Guam.

Le 15 novembre 1945 est lancée l'opération MAGIC CARPET le rapatriement de dizaines, de centaines de milliers d'aviateurs, de soldats et de marins qui démobilisés doivent ensuite relancer l'économie américaine qui doit passer du temps de guerre au temps de paix. Il effectue plusieurs rotations, la dernière s'achevant quand il arrive à Frisco le 28 janvier 1946.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in39
Un porte-avions sacrifié au nom des progrès de la science
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in41

Navire considéré en surplus, inapte à mettre en œuvre des avions à réaction qui commencent à pointer le bout de leur nez, l'Independence est choisit pour servir de cible à une campagne d'essais nucléaires, l'opération CROSSROADS.

Placé à 1.5 miles (environ 3km) du point zéro, il est sévèrement endommagé par le blast mais reste à flot. Même chose le 25 juillet. Il est remorqué à Kwajalein et désarmé le 28 août 1946.

La coque est remorquée à Pearl Harbor puis à San Francisco pour une étude d'impact. Elle est finalement sabordée au large des îles Farallon le 29 janvier 1951 par la mise à feu de deux torpilles placées contre sa coque. La coque repose à 790m de profondeur aux coordonnées suivantes :   37°30′00″N 123°05′00″W au sein du sanctuaire maritime national de la baie de Monterey.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyJeu 09 Sep 2021, 15:27

Le USS Princeton (CVL-23)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr28
Le USS Princeton (CVL-23)

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ta63
Mis sur cale comme croiseur mais lancé comme porte-avions
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr29

-Le USS Princeton (CVL-23) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New-Jersey) le 2 juin 1941 sous la forme d'un croiseur léger de classe Cleveland baptisé Tallahassee (CL-61).

Reclassé porte-avions le 16 février 1942 il est rebaptisé le 31 mars 1942. Lancé le 18 octobre 1942 il est commissionné le 25 février 1943.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Batail18

La deuxième unité de classe Independence perpétue la mémoire de la Bataille de Princeton, une bataille de la guerre d'indépendance américaine survenue le 3 janvier 1777. Les insurgents commandés par Washington (4500 hommes et 35 canons) défont les hommes de Charles Cornwallis (1200 hommes 6 à 9 canons). Cette bataille est une conséquence de la bataille de Trenton, une autre victoire américaine. Après cet ultime effort les américains vont prendre leurs quartiers d'hiver à Valley Forge.

Le CVL-23 est le quatrième navire de l'US Navy à porter le nom de cette bataille. Il succède à un sloop à hélice mis en service le 9 septembre 1843 et désarmé puis démoli en 1849 après avoir été notamment marqué par une explosion le 28 février 1944 qui tua le Secrétaire d'Etat, le Secrétaire à la Marine et quatre autres autorités.

Le deuxième est un vapeur armé de canons en service du 18 mai 1852 au 10 juin 1855 et de 1857 à 1866 avant d'être vendu à la démolition en 1866. Le troisième est une canonnière en service de 1898 à 1903, de 1905 à 1907, de 1909 à 1915 et en 1918/1919 (rayé et vendu en 1919).

Depuis deux autres navires ont porté ce nom au sein de la marine américaine, les Princeton n°5 et n°6.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr30
Le USS Princeton (CV-37)

Le cinquième est un autre porte-avions mais de classe Essex, le CV-37. Il est mis sur cale au Philadelphia Naval Shipyard le 14 septembre 1943 sous le nom de Valley Forge. Il est rebaptisé le 21 novembre 1944, lancé le 8 juillet 1947 et commissioned le 18 novembre 1945.

Désarmé le 21 juin 1949, il est réarmé le 28 août 1950 pour participer à la guerre de Corée. Il est reclassé CVA-37 le  1er octobre 1952 puis CVS-37 en janvier 1954.

Il est choisit pour être transformé en porte-hélicoptères, devenant le LPH-5 le 2 mars 1959. Il participe ainsi à la guerre du Vietnam jusqu'à son désarmement le 30 janvier 1970. Rayé le même jour, il est vendu à la démolition en mai 1971.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr33
Le USS Princeton (CG-59)

Le sixième est un croiseur lance-missiles de classe Princeton, le CG-59. Il est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 15 octobre 1986 lancé le 2  octobre 1987 et commissioned le 11 février 1989. Il est actuellement stationné à San Diego.  

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr31
Le USS Princeton (CVL-23) à la mer en mars 1943

Après sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes, le porte-avions est reclassé CVL-23 le 15 juillet 1943 avant son déploiement dans le Pacifique. Avec à son bord l'Air Group 23 le porte-avions léger arrive à Pearl Harbor le 9 août, appareillant avec la TF-11 le 25 août direction l'île Baker.

Il sert de navire-amiral au TG-11.2, groupe occasionnel assurant la couverture aérienne de l'occupation de l'île où un aérodrome est aussitôt construit (1er-14 septembre 1943). Durant ce déploiement ses chasseurs abattent un hydravion Kawanishi H8K.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr32
Le USS Princeton (CVL-23) à la mer

Cette mission terminée le porte-avions léger retrouve la TF-15 pour mener des frappes contre Makin et Tarawa avant de rallier Pearl Harbor.

A la mi-octobre 1943 il appareille pour Espiritu Santo où le Princeton retrouve le USS Saratoga (CV-3) pour former la TF-38 le 20 octobre. Les avions embarqués sur les deux porte-avions vont attaquer les aérodrome de Buka et Bonis (île de Bougainville) (1er-2 novembre) pour empêcher les japonais de s'opposer au débarquement que les américains vont exécuter en baie de l'impératrice Augusta.

Les 5 et 11 novembre ses avions et ceux du Saratoga attaquent Rabaul pour neutraliser les croiseurs lourds japonais qui y étaient mouillés. Le 19 novembre avec la TF-50 il participe à la neutralisation de l'aérodrome de Nauru.

Le USS Princeton (CVL-23) met ensuite cap au nord-est pour couvrir les groupes de transport amenant des troupes pour les opérations contre Makin et de Tarawa. Il échange ensuite des appareils opérationnels contre des appareils endommagés, le porte-avions met cap sur Pearl Harbor  puis sur la côte ouest pour entretien.

Le 3 janvier 1944 il quitte la côte ouest direction Pearl Harbor où elle retrouve l'ancienne TF-50 devenue la TF-58. Le porte-avions léger appareille le 19 janvier en compagnie du TG 58.4 pour des frappes contre Wotje et Taroa (29-31 janvier 1944) avant de soutenir les opérations amphibies contre Kwajalein et Majuro, ses avions menant également des missions de reconnaissance contre Eniwetok (2-3 février 1944) avant d'attaquer du 4 au 6 février l'aérodrome d'Engebi.

Il opère dans la région en février et en mars. Le 23 mars 1944 il mène des missions de frappes contre les installations portuaires et la navigation ennemie dans les Carolines. Après avoir frappé les Palaus, Woleia et Yap, la force de porte-avions rapide se ravitaille sur l'atoll de Majuro reprend la mer le 13 avril.

Cette fois le USS Princeton (CVL-23) met cap sur la Nouvelle-Guinée pour couvrir le débarquement d'unités de l'armée de terre à Hollandia (21-29 avril) avant de mener des raids à Truk (29-30 avril) et à Ponape (1er mai).

Le 11 mai 1944 le porte-avions léger est de retour à Pearl Harbor pour une période de réparations et de repos pour l'équipage. Il reprend la mer le 29 mai direction Majuro. De là il rejoint les autres porte-avions rapides pour mettre cap sur les Mariannes et ainsi participer à l'opération FORAGER.

Le premier volet c'est le raid sur Saipan et du 11 au 18 juin le porte-avions lance ses avions contre Guam, Rota, Tinian, Pagan et Saipan.

Les 19 et 20 juin il participe à la Bataille de la mer des Philippines où l'aéronavale japonaise cesse d'exister comme entité constituée après l'abominable saignée du «Tir au pigeon des Mariannes» (près de 400 appareils abattus !). Les avions du CVL-23 ont détruit 30 avions japonais tandis que la DCA à détruit trois avions et à participé à la destruction d'un quatrième.

Pour cette opérations la deuxième unité de classe Independence à intégré le TG-58.3 composé également des porte-avions USS Enterprise (CV-6) Lexington (CV-16) et San Jacinto (CVL-30), le CVL-23 embarquant à son bord le CVLG-51.

Après de nouvelles frappes contre Pagan, Rota et Guam, le porte-avions se ravitaille à Eniwetok avant de reprendre la mer le 14 juillet  1944 toujours en compagnie de force de porte-avions rapide pour couvrir les assauts amphibies contre Guam et Tinian.

Le 2 août la force retourne à Eniwetok pour un nouveau ravitaillant avant de prendre la mer direction les Philippines, le transit étant l'occasion pour les avions du Princeton de bombarder les Palaus et les 9 et 10 septembre les aérodromes situés dans le nord de l'île de Mindanao.

Le 11 septembre 1944 ses avions bombardent les Visayas et à la mi-septembre il rallie Palau pour appuyer l'occupation de la région avant de bombarder la plus grande île de l'archipel philippin à savoir Luzon, les aérodromes de Clark et de Nichols étant particulièrement ciblés pour réduire au maximum l'interférence japonaise dans les différentes opérations américaines à venir.

Après un ravitaillement et une période d'entretien à Ulithi, la force de porte-avions rapide bombarde début octobre les aérodromes et les installations portuaires situées à Nansei Shoto et Formose en vue de détourner l'attention des japonais vis à vis de la véritable cible à savoir les Philippines.

Le 20 octobre 1944 les américains débarquent à Dulag et en baie de San Pedro à Leyte. Le USS Princeton (CVL-23) intégré au TG 38.3 (en compagnie des porte-avions USS Essex (CV-9) Lexington (CV-16) et Langley (CVL-27)), le groupe aérien du porte-avions léger le CVLG-27 disposant d'une flottille de chasse (VF-44) volant sur Hellcat et une flottille de bombardement-torpillage la VT-44 avec Grumman TBM-1C Avenger.

Il croise au large de Luzon et envoie ses avions matraquer les aérodromes pour empêcher toute attaque aérienne contre la force de débarquement.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr34
L'agonie d'un porte-avions

Le 24 octobre le TG 38.3 est soumis à de violentes attaques aériennes. Peu avant 10h, le porte-avions léger est attaqué par un unique bombardier en piqué japonais Yokosuka D4Y «Judy». Une bombe frappe le porte-avions entre les deux ascenseurs axiaux, défonçant sans mal le pont en bois mais aussi le pont du hangar avant d'exploser. Les dégâts structurels sont mineurs mais un terrible incendie éclate, incendie qui ne tarde pas à provoquer de nouvelles explosions transformant le sister-ship de l'Independence en une annexe de l'enfer.

Les croiseurs et les destroyers se portent immédiatement à son secours, le destroyer USS Irwin (DD-794) (Classe Fletcher) tente de lutter contre l'incendie dans la partie avant du porte-avions pendant que le croiseur léger et ex-sister-ship USS Birmingham (CL-60) assure également cette mission.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr36
Et le Princeton retrouva Neptune
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_pr35

Durant la lutte contre l'incendie le porte-avions entra à plusieurs reprises en collision avec les navires lui portant assistance. A 15.24 une explosion ravage le porte-avions endommageant également le croiseur léger qui doit se replier alors que le destroyer plus légèrement endommagé peut rester à son poste.

A 16.00 il devient évident que l'incendie est hors de contrôle et que le navire est perdu. L'ordre d'abandonner le navire est donné et peut après 17.06 l'Irwin commence à lancer des torpilles pour achever l'agonie du CVL-23 mais sans succès (les torpilles auraient été endommagés par les collisions avec le Princeton, l'une d'elle manquant même de marquer un but pardon un touch-down contre son camp).

A 17.46 le croiseur léger de classe Atlanta USS Reno (CL-96) reprend cette mission. Trois minutes plus tard une nouvelle explosion secoue le porte-avions détruisant notamment l'avant et projetant des débris enflammés à une altitude comprise entre 300 et 600m ! Le porte-avions coule finalement vers 17.50.

Le bilan se révèle finalement clément si on le compare à la violence du naufrage puisqu'on dénombre 108 morts et 1361 rescapés. Paradoxalement le Birmingham à eu des pertes plus importantes avec 233 tués et 426 blessés. A noter que le commandant du porte-avions, le capitaine John M. Hoskins fût récupéré mais du être amputé de son pied droit. Comme un symbole il devint le  commandant du CV-37.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyJeu 09 Sep 2021, 15:46

Le USS Belleau Wood (CVL-24)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be60
Le USS Belleau Wood (CVL-24) à la mer

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be59
6 décembre 1942 quasiment un an après Pearl Harbor, un nouveau porte-avions est lancé.

-Le USS Belleau Wood (CV-24/CVL-24) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New-Jersey) le 11 août 1941 sous la forme d'un croiseur léger de classe Cleveland et sous le nom de New Haven (CL-76).

Reclassé porte-avions et réimmatriculé CV-24 le 16 février 1942, il est rebaptisé Belleau Wood le 31 mars 1942, lancé le 6 décembre 1942 et commissioned le 31 mars 1943. Avant même son engagement dans le Pacifique il est à nouveau reclassé devenant le CVL-24 le 15 juillet 1943.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Batail44

C'est le premier  navire à célébrer la mémoire de la Bataille du Bois de Belleau (1er-26 juin 1918), le premier engagement majeur des troupes américaines et plus précisément des Marines en Europe.

Cette bataille engage les 2ème et 3ème divisions américaines qui incluent une brigade de Marines, des éléments français et britanniques opposés à des éléments de cinq divisions allemandes (237ème, 10ème, 197ème, 87ème et 28ème divisions d'infanterie).

Après la paix de Brest-Litovsk, les allemands rapatrient cinquante divisions du front de l'est au front occidental. Il s'agissait d'obtenir une victoire décisive avant l'arrivée massive des troupes américaines.

Une troisième offensive allemande est lancée en secteur français entre Soissons et Reims (troisième bataille de l'Aisne) permettant aux troupes de Kaiser de se retrouver sur la rive nord de la mer au niveau de Château-Thierry à 95km de Paris (27 mai 1918).

Le 31 mai 1918 la 3ème division américaine stoppe l'avancée allemande, l'armée impériale se tournant vers Vaux et le bois de Belleau. Vaux et Château-Thierry tombent le 1er juin. La 2ème division américaine intégrant une brigade de Marines est déployée pour couvrir la route entre Paris et Metz.

Le 1er juin les allemands percent dans le secteur français à gauche des Marines obligeant les américains à déployer des unités préservées en réserve. La brèche est comblée à la tombe de la nuit le 2 juin.

Les allemands reprennent l'avance le lendemain mais se heurtent aux Marines qui opposent une résistance farouche, n'hésitant pas à contre-attaquer à la baïonnette. Même quand les française se sont repliés, les Leathernecks ont refusé de suivre le mouvement. Le 4 juin 1918 des renforts français ont permis de consolider le front allié.

Les alliés contre-attaquent à 03.45 le 6 juin bousculant les allemands qui se préparaient eux aussi à attaquer. La 167ème DI attaque à gauche des américains qui attaquèrent la côte 142 pour couvrir le flanc. Cette attaque se heurtant à de sérieux retranchements allemands, les Marines subirent de lourdes pertes et furent obligés de se retrancher, ne parvenant à s'emparer de la côte 142 que l'après midi.

Dans la nuit du 4 juin les Marines effectuèrent des reconnaissances montrant le renforcement des positions allemandes. Le lendemain 5 juin, les Marines lancent un nouvel assaut qui se heurte à une farouche résistance allemande provoquant de sérieuses pertes notamment dans les premières vagues qui avançaient de manière particulièrement disciplinée. Le combat se transforma ensuite en un sauvage corps à corps.

A minuit dans la nuit du 7 au 8 juin, une attaque allemande est stoppée, arrêt suivit d'une contre-attaque américaine dans la matinée du 8 juin qui fût aussi repoussée avec de lourdes pertes. Le 9 juin le bois est violement bombardé par les français comme par les américains entrainant la contrebatterie allemande ce qui permet aux troupes impériales de réorganiser leur dispositif.

Le 10 juin dans la matinée, les marines lancent une nouvelle attaque dans le nord du bois, un assaut initialement réussi mais qui se heurte encore et toujours au tir meurtrier des mitrailleuses allemandes (sans compter l'utilisation du gaz moutarde).  Le lendemain à l'aube une nouvelle attaque américaine est toujours stoppée par une terrible puissance de feu allemande. Il fallu six attaques pour permettre aux américains de s'emparer du bois et ce le 26 juin 1918.

Le bilan est terrible avec 9777 pertes côté américain dont 1811 morts. La plupart ont été enterrés dans le cimetière américain Aisne-Marne. Côté allemand le nombre de morts est inconnu mais 1600 furent faits prisonniers.

Le bois de Belleau fût officiellement rebaptisé «Bois de la Brigade des Marines» et la 4ème brigade de Marines reçut la croix de Guerre. Les allemands baptisèrent les marines de «chiens de l'enfer» et le général Pershing qui avait pourtant refusé la constitution d'une division de Marines déclara que l'homme le plus dangereux sur terre était un Marine et son fusil.

Depuis un deuxième navire à porté ce nom en l'occurrence le LHA-3, un porte-hélicoptères amphibie de classe Tarawa.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be66
Le USS Belleau Wood (LHA-3)

-Le USS Belleau Woods (LHA-3) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 5 mars 1973 lancé le 11 avril 1977 et commissioned le 23 septembre 1978.

Le USS Belleau Woods (LHA-3) est officiellement désarmé à San Diego le 11 octobre 2005 le même jour que le 230ème anniversaire de l'US Navy. Sa retraite est brève puisqu'il est coulé comme cible lors de RIMPAC 2006 dans les eaux hawaïennes le 13 juillet 2006.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be61
Le USS Belleau Wood (CVL-24) à la mer. Le tracé de la coque d'un croiseur est parfaitement visible

Après sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes, le porte-avions léger gagne le Pacifique arrivant à Pearl Harbor le 26 juillet 1943.

Il couvre l'occupation de l'île de Baker le 1er septembre 1943 puis est engagé dans des raids aériens contre Tarawa (18 septembre) et l'île de Wake (5 à 6 octobre) avant de retrouver la TF-50 et de participer à l'opération GALVANIC, l'invasion des îles Gilbert et notamment l'île de Tarawa qui ne tarda pas à devenir Bloody Tarawa (19 novembre-4 décembre 1943).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be62
Le USS Belleau Wood (CVL-24)

Le porte-avions léger opère ensuite avec la TF-58 _nouvelle désignation de la TF-50_ pour couvrir la prise et l'occupation des atolls de Kwajalein et de Majuro dans les îles Marshall (29 janvier au 3 février 1944).

Il enchaine par le raid contre Truk (16-17 février), des raids contre Saipan, Tinian, Rota et Guam (21-22 février), des raids sur Palau, Yap, Ulithi et Woleia (30 mars et 1er avril), la neutralisation des aérodromes de Wakde et de Sawar pour empêcher toute interférence lors des débarquements amphibies à Hollandia (Nouvelle-Guinée) (22-24 avril).

Décidément actif le porte-avions léger et surtout son groupe aérien pilonne Truk, Satawan et Ponape (29 avril au 1er mai), couvre l'occupation de Saipan (11 au 24 juin), des raids contre les Bonins (15-16 juin et le 24 juin) mais aussi la participation à la bataille de la mer des Philippines (19-20 juin).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be63
Le USS Belleau Wood (CVL-24) à la mer en transit, les avions regroupés sur le pont d'envol

Durant cette dernière bataille ses avions jouent un rôle clé dans la destruction du porte-avions japonais Hiyô. A noter que durant cette opération il appartient au TG-58.1 en compagnie de son sister-ship Bataan et des porte-avions moyens USS Hornet (CV-12) et USS Yorktown (CV-10). Il embarque le groupe aérien en théorie prévu pour lui à savoir le CVLG-24.

Du 29 juin au 31 juillet 1944 le porte-avions est immobilisé pour un petit carénage à Pearl Harbour.

Il retrouve alors la TF-58 pour les dernières opérations au dessus de Guam (2-10 août) puis passé sous le contrôle de la TF-38 (les navires sont les mêmes seul changeant l'état-major) le USS Belleau Wood (CVL-24) opère en soutien de l'occupation des Palaus méridionales (6 septembre-14 octobre), mène des raids au dessus des Philippines (9 au 24 septembre), couvre les débarquements à Morotai (15 septembre 1944), mène des raids contre Okinawa, Formose et Luzon (10 au 19 octobre) avant de participer à la tentaculaire bataille du Golfe de Leyte et notamment à la Bataille du Cap Engano.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be64
Vue aérienne du Belleau Wood avec l'ascenseur avant en position basse

Il était alors intégré au sein du TG-38.4 en compagnie de son sister-ship San Jacinto et des porte-avions moyens USS Enterprise (CV-6) et Franklin (CV-13). Il embarquait alors le groupe aérien CVLG-25.

Le 30 octobre 1944 le porte-avions patrouille à l'est de Leyte quand il abat un kamikaze qui explose à l'arrière du pont d'envol, provoquant un violent incendie alimenté par les munitions. Avant que le sinistre soit maitrisé 92 hommes ont été tués ou portés disparus.

Après des réparations temporaires à Ulithi (2-11 novembre), le porte-avions met cap sur San Francisco pour être remis en état au Hunters Point Naval Shipyard. Arrivé à Frisco le 29 novembre 1944 il va y rester immobilisé jusqu'au 30 janvier 1945 quand il reprend la mer direction Ulithi où il arrive le 7 février retrouvant la TF-58.

Du 15 février au 4 mars, il participe aux raids de l'aviation embarquée américaine contre le Japon métropolitain, une chose impensable en décembre 1941. Il assure également le soutien aérien aux opérations menées à Iwo Jima (opération DETACHEMENT déclenchée le 19 février 1945) avant de reprendre un nouveau cycle de frappes contre le Japon (17 mars au au 11 juin) au sein de la TF-58 jusqu'au 26 mai et au sein de la TF-38 jusqu'au 11 juin.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be65
Discrétion et sobriété pour un porte-avions

Après avoir embarqué l'Air Group 31 à Leyte (13 juin-1er juillet), le porte-avions retrouve les autres porte-avions rapides pour mener les ultimes raids contre le Japon en vue d'un débarquement qui n'aura jamais lieu (10 juillet-15 août 1945). C'est un Grumman F6F Hellcat de la VF-31 piloté par Clarence «Bill» A. Moore qui abat le dernier appareil japonais de la guerre à savoir un Yokosuka D4Y-3 «Judy».  

Le 2 septembre 1945 le USS Belleau Woods (CVL-24) lance ses avions pour participer au vol de masse au dessus de Tokyo pour célébrer la fin de la guerre, la capitulation japonaise étant signée à bord du USS Missouri (BB-63).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be67
Le USS Belleau Wood (CVL-24)

Déployé dans les eaux japonaises jusqu'au 13 octobre, il met alors cap sur les eaux hawaïennes arrivant à Pearl Harbor le 28 octobre 1945. Il reprend la mer trois jours plus tard avec à son bord 1248 marins rapatriés sur San Diego. C'est le début de l'opération Magic Carpet qui va voir le CVL-24 effectuer des rotations entre Guam et San Diego, entre Saipan et San Diego. L'opération s'achève le 31 janvier 1946.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Le_boi12
Le Bois Belleau (R-97) à la mer
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Le_boi11

Désarmé (out of commission in reserve) à Alameda le 13 janvier 1947, il semble attendre une fin de carrière sans gloire. Seulement voilà le Belleau Woods va connaître une deuxième carrière sous pavillon français.

Loué à la France pour cinq ans, il est transféré au titre du Mutual Defense Assistance Act (MDAP) le 5 septembre 1953, il quitta Toulon le 7 avril 1954 pour l’Indochine arrivant dans le Golfe du Tonkin le 3 mai pour récupérer les Hellcat de la 11F et les Helldiver de la 3F qui vont intervenir sur Dien Bien Phu alors que la bataille s’achevait.

A Hong Kong, il resta en travaux de mai à juillet avant de relever l’Arromanches dans le Golfe du Tonkin. Il embarqua les Corsair F4U7 de la 14F et opéra dans le Nord Annam du 15 au 20 juillet puis les 28 et 29 juillet dans la région de Hué et de Dong Hoï.

Le cessez-le-feu intervint le 1er août 1954 et jusqu’à la mi-septembre, il effectua des rotations entre la baie d’Along, Cam Ranh, Tourane et le Cap Saint Jacques évacuant quelques 6000 réfugiés (opération PASSAGE TO FREEDOM). Il évacua ensuite le Tonkin et rentra à Toulon le 16 décembre 1954.

Après un carénage et une modernisation, le Bois Belleau participa aux opérations de l’Escadre de la Méditerranée et à tous les grands exercices nationaux et de l’OTAN dans la Mare Nostrum.

Ses derniers mois d’activité seront consacrés à des missions de transport notamment de 296 avions pour l’Armée de l’Air de Norfolk à Brest et à St Nazaire. Le 12 septembre 1960, à Philadelphie, il fût solennellement restitué aux Etats Unis après avoir parcouru 183 216 miles nautiques sous pavillon français. Rayé du Naval Vessel Register le 1er octobre 1960, il est ensuite envoyé à la démolition.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptySam 11 Sep 2021, 18:01

Le USS Cowpens (CVL-25)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_co99
Le USS Cowpens (CVL-25)

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_co98
17 janvier 1943, le Cowpens prend contact l'élément hydrique

-Le USS Cowpens (CVL-25) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New Jersey) sous la forme d'un croiseur léger de classe Cleveland le Huntington (CL-77) le 17 novembre 1941.

En mars 1942 la coque est sélectionnée pour être transformée en porte-avions. Rebaptisé Cowpens et rematriculé CV-25, il est lancé le 17 janvier 1943 et commissioned le 28 mai 1943. Il est reclassé CVL-25 le 15 juillet 1943.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Batail45
Bataille de Cowpens représentation artistique

C'est le premier navire à célébrer la mémoire de la Bataille de Cowpens (17 janvier 1781), une bataille de la guerre d'indépendance américaine dans le comté de Cherokee près de Cowpens (Caroline du Sud), une bataille décisive pour la conquête de cet état, bataille remportée par les insurgents.

Après ce porte-avions léger un deuxième navire à porté ce nom un croiseur lance-missiles AEGIS de classe Ticonderoga.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c116
Le USS Cowpens (CG-63)

-Le USS Cowpens (CG-63) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW) de Bath (Maine) le 22 décembre  1987 lancé le 11 mars 1989 et commissioned le 9 mars 1991. Il est actuellement stationné à San Diego. Il pourrait rester en service jusqu'en 2040.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c117
A la mer un porte-avions léger avec les avions rassemblés sur le pont d'envol durant le transit. Notez la concentration de canons antiaériens à l'avant

Le USS Cowpens (CVL-25) quitte Philadelphie le 29 août 1943 arrivant à Pearl Harbor le 19 septembre. Il reprend la mer en compagnie de la TF-14 pour frapper l'île de Wake (5-6 octobre 1943).

Après une brève escale à Pearl Harbor le porte-avions léger reprend la mer pour frapper les îles Marshall avant l'invasion. Quittant Pearl Harbor le 10 novembre, il frappe Mille et Makin du 19 au 24 novembre, Kwajalein et Wotje le 4 décembre avant de rentrer à Hawaï le 9 décembre 1943.

Il intègre alors la Task Force 58 appareillant avec elle le 16 janvier 1944 pour participer à l'invasion des îles Marshall. Ses avions bombardent Kwajalein et Eniwetok du 29 au 31 janvier 1944. Depuis la base de Majuro, la force de porte-avions rapide frappe Truk les 16 et 17 février et les Mariannes les 21 et 22 février avant de rentrer à Pearl Harbor le 4 mars 1944.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c118
Vue du pont d'envol du Cowpens

De retour à Majuro, la Task Force 58 va opérer dans les Carolines Occidentales, le USS Cowpens (CVL-25) assurant la protection aérienne et la protection anti-sous-marine des autres porte-avions qui eux frappaient Palau, Yap, Ulithi et Woleai (30 mars au 1er avril).

Après avoir appuyé les troupes de l'Armée débarquant à Hollandia (21 au 28 avril), le porte-avions léger participe aux frappes aériennes contre Truk, Satawan et Ponape (29 avril au 1er mai 1944). Il est de retour à Majuro le 14 mai 1944.

Du 6 juin au 10 juillet 1944 le USS Cowpens (CVL-25) opère dans les Mariannes, ses avions bombardant l'île de Saipan en appui des troupes débarquées. Il mène aussi des raids sur Iwo Jima, sur l'île de Pagan, à Rota et à Guam.

Les 19 et 20 juin il il participe à la Bataille de la mer des Philippines avec l'anéantissement de l'aéronavale japonaise qui cesse alors d'exister comme entité constituée. Commence alors plus d'un an d'une lente, douloureuse et triste agonie.

Durant cette bataille il appartient au TG-38.4 en compagnie des porte-avions USS Essex (CV-9) et USS Langley (CVL-27), le CVL-25 embarquant le CVLG-25 soit le groupe aérien en théorie prévu pour embarquer sur ce pont-plat.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c119
Le USS Cowpens (CVL-25) à la mer

Après un petit carénage à Pearl Harbor le Cowpens retrouve la task force de porte-avions rapide à Eniwetok le 17 août 1944. Il appareille le 29 août pour mener des raids de pré-invasion sur les Palaus.

Du 13 au 17 septembre 1944 il est détaché de la Task Force pour couvrir les débarquements à Morotai avant de retrouver ses congénères pour des attaques aériennes contre Luzon du 21 au 24 septembre. Du 10 au 14 octobre ce sont Okinawa et Formose qui sont visés et attaqués. Il couvre les croiseurs Canberra et Houston endommagés et qui regagnaient un chantier pour être remis en état.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c120
Un porte-avions léger à la mer

Retrouvant son Task Group le 20 octobre 1944, il devait rallier Ulithi mais la découverte d'une flotte japonaise menaçant la tête de pont de Leyte à bouleversé le planning prévu. Il participe ainsi à la bataille du détroit de Surigao avant d'appuyer les troupes débarquées à Leyte. Il est endommagé par le typhon Cobra le 18 décembre 1944 et doit rallier Ulithi le 21 pour des travaux de remise en état.

Au cours de cet affrontement titanesque il appartient au TG-38.1 en compagnie des USS Wasp (CV-18) Hornet (CV-12) et Monterey (CVL-26) avec à son bord le CVLG-22, le groupe aérien prévu pour l'Independence qui était à l'époque immobilisé suite à un torpillage.

Du 30 décembre 1944 au 26 janvier 1945 le USS Cowpens (CVL-25) est déployé dans le Golfe de Lingayen pour couvrir et appuyer les troupes débarquées. Il mène aussi des raids contre Formose, Luzon, la côte indochinoise, la région de Hong-Kong, d'Okinawa et de Canton.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c121
Le USS Cowpens (CVL-25) à la mer

Le 10 février il quitte Ulithi après entretien et ravitaillement direction Iwo Jima pour les frappes préparant le débarquement déclenché le 19 février 1945 (opération DETACHEMENT). Ses avions vont aussi frapper la région de Tokyo. Après avoir assuré la couverture et l'appui des troupes débarquées du 19 au 22 février et frappé Okinawa le 1er mars, le porte-avions rallie San Francisco pour un carénage.

Après un entrainement à Pearl Harbor le porte-avions légers de classe Independence  quitte les eaux hawaïennes le 13 juin 1945 direction la baie de San Pedro sur l'île de Leyte, attaque Wake le 20 juin 1945.

Retrouvant la TF-58 il participe aux ultimes raids de l'aéronavale américaine contre le Japon métropolitain, les avions du CVL-25 frappant Tokyo, Kure et d'autres villes d'Hokkaïdo et de Honshu jusqu'au 15 août 1945 date de la fin des opérations.

Le Cowpens est le premier porte-avions américain à entrer en baie de Tokyo. Le 30 août 1945 les premières troupes d'occupation mettent un pied au Japon. Les avions du Cowpens assure leur protection tout en continuant leurs missions de reconnaissance pour retrouver les camps de prisonniers alliés et assurer un ravitaillement minimal par des largages.

Du 8 novembre 1945 au 28 janvier 1945 il réalise deux rotations à Pearl Harbor, Guam et Okinawa pour rapatrier les vétérans dans le cadre de l'opération MAGIC CARPET.

Le USS Cowpens (CVL-25) est mis en réserve à Mare Island le 3 décembre 1946. le 15 mai 1959 il est reclassé transport d'avions avec la marque de coque AVT-1. Le 1er novembre 1959 l'ex-porte-avions est rayé du Naval Vessel Register et vendu à la démolition.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptySam 11 Sep 2021, 18:16

Le USS Monterey (CVL-26)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo71
Le USS Monterey (CVL-26)

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo70
28 février 1943 : lancement du Monterey

-Le USS Monterey (CVL-26) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New Jersey) sous la forme d'un croiseur de classe Cleveland, le Dayton (CL-78) le 29 décembre 1941.

Dès le 27 mars 1942 il est reclassé CV-26 et le 31 il est rebaptisé. Lancé le 28 février 1943, il est commissioned le 17 juin  1943. A noter que va servir à bord un certain Gerald Ford, futur président des Etats-Unis (le seul à ne jamais avoir été élu). Le 15 juillet 1943 il est reclassé CVL-26.

Le CVL-26 est le troisième navire à porter ce nom succédant à un remorqueur à hélice de 1862 servant en baie de San Franscisco de 1863 à 1892 et à un monitor en service de 1893 à 1921.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Batail19

Il perpétue le souvenir d'une bataille de la guerre mexicano-américaine survenue du 21 au 24 septembre 1846. 6220 soldats américains de l'Armée d'Occupation (NdA c'est son nom officiel et pas un jugement de valeur) commandés par le général et futur président (le numéro 12) Zachary Taylor affrontent 7303 soldats mexicains de l'Armée du Nord. Cette bataille se termine par une victoire américaine et entraine un armistice de deux mois permettant aux mexicains se retirer en bon ordre.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c122
Le USS Monterey (CG-61)

Depuis un quatrième navire à porté ce nom en l'occurrence le CG-61 quinzième croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga. Il à été mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW) le 19 août 1987 lancé le 23 octobre 1988 et commissioned le 16 juin 1990. Il est actuellement stationné à Norfolk.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo74
Le USS Cowpens (CVL-26) en livrée bicolore

Après mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes le nouveau porte-avions léger rallie le Pacifique à temps pour participer à la sécurisation le 19 novembre 1943 de l'île de Makin.

Après cette «mise en bouche» le USS Monterey (CVL-26) lance ses avions contre Kavieng (Nouvelle Irlande) le 25 décembre en compagnie des autres porte-avions du TG 37.2. Il couvre ensuite les débarquements à Kwajalein et Eniwetok et ce jusqu'au 8 février 1944.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo75
Le USS Cowpens (CVL-26)

Il intègre alors la TF-58 pour participer aux raids mener contre les Carolines, les Mariannes, le nord de la Nouvelle-Guinée et les îles Bonin et ce de février à juin 1944. Il participe donc à la Bataille de la mer des Philippines (19 et 20 juin 1944).

Il est alors intégré au TG-58.2 en compagnie des porte-avions moyens Bunker Hill et Wasp et de son sister-ship Cabot. Ironie de la situation il embarque alors le CVLG-28, le groupe aérien qui sur le papier est rattaché au USS Cabot (CVL-28).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo76
Décollage d'un Grumman F6F Hellcat du pont du Cowpens

Après un petit carénage à Pearl Harbor, il repart de la grande base navale américaine du Pacifique le 29 août, bombardant Wake le 3 septembre 1944 avant de retrouver la TF-38 ou force de porte-avions rapides pour des raids contre le sud des Philippines et les Ryu-Kyu.

D'octobre à décembre 1944, le porte-avions est déployé aux Philippines assurant l'appui aux forces débarquées à Leyte puis à Mindoro. Il est engagé dans la titanesque bataille du Golfe de Leyte, étant cette fois intégré au TG-38.1 en compagnie de son sister-ship Cowpens et des porte-avions moyens USS Wasp (CV-18) et Hornet (CV-12). Il embarque à cette occasion le CVLG-28 composée d'une flottille de chasse, la VF-22 équipée de Grumman F6F-3 et F6F-5 Hellcat et d'une flottille de bombardement-torpillage, la VT-22 volant sur Grumman TBM-1C Helldiver.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo77
A la livrée bicolore vue plus haut, le Cowpens préfère une livrée plus bigarrée

Il est légèrement endommagé par le typhon Cobra (17 décembre 1944), le futur président Ford étant à deux doigts de passer par dessus du bord au plus fort du typhon.

En janvier 1945 il arrive à Bremerton pour un carénage au Puget Sound Navy Yard. Les travaux et les essais terminés, il retrouve la TF-58 au large d'Okinawa, lançant également des frappes aériennes contre Nansei Shoto et l'île de Kyushu du 9 mai au 1er juin. Il est également engagé dans l'ultime cycle opérationnel de l'aéronavale américaine contre Honshu et Hokkaïdo et ce du 1er juillet au 15 août 1945.

Le USS Monterey (CVL-26) quitte les eaux japonaises le 7 septembre embarquant des troupes à Tokyo pour les ramener sur la côte est, le porte-avions arrivant à New York  le 17 octobre 1945. Il participe ensuite à l'opération MAGIC CARPET effectuant plusieurs rotations entre Naples et Norfolk.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo81
I want a be a part of it New York New York !

Le USS Monterey (CVL-26) est désarmé le 11 février 1947 affecté à l'Atlantic Reserve Fleet Philadelphia Group.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo78
Le Cowpens à la mer

Suite au déclenchement de la guerre de Corée le porte-avions est réarmé le 15 septembre 1950 quittant Norfolk le 3 janvier 1951 pour Pensacola afin de servir de porte-avions école pendant quatre ans. Il est alors relevé par le USS Saipan (CVL-48) qui avait assuré ce rôle en 1946 et 1947.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo79
Le Cowpens en fin de carrière
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo80

Du 1er au 11 octobre 1954 il intervient au Honduras pour assister les victimes d'une inondation.

Le 9 juin 1955 il quitte Pensacola pour être désarmé et mis en réserve toujours à Philadelphie. Il est désarmé le 16 janvier 1956. Reclassé transport d'aviation (AVT-2) le 15 mai 1959, il reste mouillé en Pennsylvanie jusqu'en mai 1971 date à laquelle il est vendu à la démolition et démantelé.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptySam 11 Sep 2021, 18:33

Le USS Langley (CVL-27)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la73
Le USS Langley (CVL-27) à la mer

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la74
22 mai 1943 : un porte-avions léger prend contact avec son élément

Le Langley est commandé comme croiseur léger de classe Cleveland sous le nom de Fargo (CL-85).

Il est mis sur cale aux chantiers navals de la New-York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New-Jersey) sous le nom de Crown Point (CV-27) le 11 avril 1942. Il est rebaptisé le 13 novembre 1942 lancé le 22 mai 1943 et commissioned le 31 août 1943 avec la marque de coque CVL-27.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Samuel10

C'est le deuxième navire à rendre hommage à Samuel Langley (Roxbury, Massachusetts 22 août 1834 Aiken Caroline du Sud 27 février 1906) ,  un physicien, inventeur et astronome américain,  inventeur notamment du bolomètre (1878) destiné à mesurer l'intensité des radiations solaires. C'est également un pionnier de l'aviation mais un pionnier malheureux puisque ces deux tentatives sont des échecs.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la79
Le USS Langley (CV-1)

Il succède à tout simplement le premier porte-avions américain, le CV-1. Ce n'est naturellement pas un porte-avions neuf mais la conversion d'un charbonnier le USS Jupiter (AC-3) mis en service le 7 avril 1913.

Devenu inutile avec la généralisation de la chauffe au mazout, le charbonnier est désarmé le 24 mars 1920. Rebaptisé le 11 avril 1920 il est transformé en porte-avions avec l'arasement de toutes les superstructures et l'installation d'un pont d'envol sur toute la coque, des cheminées latérales mais pas d'ilot en raison des craintes de turbulences dangereuses pour les avions.

Après un ingrat mais capital travail, le porte-avions est transformé en ravitailleur d'hydravions devenant le USS Langley (AC-3). Il est coulé par l'aviation japonaise le 27 février 1942 au large de Java.

A  noter que le destroyer d'escorte de classe Edsall USS Hamman (DE-131) à été mis sur cale sous le nom de Langley le 10 juillet 1942 mais rebaptisé dès le 1er août 1942.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la75
Le USS Langley (CVL-27) à la mer

Le nouveau porte-avions léger de la marine américaine effectue sa mise en condition opérationnelle  dans les Caraïbes. Après une période de travaux à Philadelphie, le porte-avions appareille le 6 décembre 1943 direction Pearl Harbor.

Après avoir complété son entrainement dans les eaux hawaïennes, le porte-avions intègre la Task Force Fifty-Eight (TF-58) pour participer aux opérations dans les îles Marshall, appareillant avec elle le 19 janvier 1944.

Du 29 janvier au  6 février, le groupe aérien du Langley (Air Group Thirty-Two) mène des raids contre Wotje et Taroa pour soutenir les débarquements menés à Kwajalein. Du 10 au 28 février le groupe aérien opère contre Eniwetok.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la76
Le USS Langley (CVL-27) dans un chantier naval

Après une brève période de repos à Espiritu Santo (Nouvelles-Hébrides), les avions du CVL-27 attaquent les positions japonaises à Palau, Yap et Woleau (Carolines) et ce du 30 mars au 1er avril 1944.

Il met alors cap sur la Nouvelle-Guinée pour participer le 25 avril 1944 aux opérations menés contre Hollandia. Quatre jours plus tard, le porte-avions participe à deux jours de frappes contre le bastion japonais de Truk. Durant cette opération un seul appareil est perdu pour trente-cinq avions japonais détruits ou endommagés.

Le 7 juin 1944 le USS Langley (CVL-27) quitte l'atoll de Majuro pour participe à la campagne des Mariannes et des Palaus. Le 11 juin la TF-58 lance 216 appareils contre les bases aériennes et les positions ennemies à Saipan et Tinian.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la77
Le USS Langley (CVL-27) à la mer survolé par un dirigeable

Du 11 juin au 8 août, le Langley opère avec la TF-58 dans la région des Philippines, participant notamment à la Bataille de la Mer des Philippines (19 et 20 juin 1944). Il est à l'époque intégré au sein du TG-58.4 en compagnie de son sister-ship Cowpens et du porte-avions moyen Essex. A son bord se trouve le CVLG-32.

Le 29 août il quitte Eniwetok en compagnie des autres unités de la TF-38 sous le commandement de l'amiral William F. Halsey. Les avions embarqués mènent des raids aériens contre Peleliu et les aérodromes japonais aux Philippines. Du 15 au 20 septembre, il couvre les débarquements américains aux Palaus.

Il enchaine par des frappes aériennes contre Formose et les Pescadores avant de couvrir le débarquement mené à Leyte.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_la78
Le USS Langley (CVL-27) à la mer en compagnie d'autres porte-avions

Ce débarquement comme nous le savons va déboucher sur la titanesque, la gigantesque bataille du Golfe de Leyte du 23 au 26 octobre 1944. Il est pour cela intégré au TG-38.3 en compagnie des porte-avions moyens Essex et Lexington et du porte-avions léger Princeton. Le groupe aérien embarqué est cette fois décorrélé des porte-avions porteur puisqu'il s'agit du CVLG-44.

Le 24 octobre les avions du USS Langley (CVL-27) participent à la bataille de la mer de Sibuyan, attaquant la Force Centrale japonaise qui franchissait le détroit de San Bernardino pour tenter d'atteindre la tête de pont américaine à Tacloban.

Le lendemain la TF-38 met cap au nord de Leyte pour frapper la force de porte-avions japonaise aboutissant à la bataille du Cap Engano, la marine impériale perdant quatre porte-avions, deux cuirassés, quatre croiseurs lourds, un croiseur léger et cinq destroyers, les avions du Langley participant notamment à la destruction des porte-avions Zuiho et Zuikaku, ce dernier étant le dernier survivant de la force ayant attaqué Pearl Harbor un certain 7 décembre 1941.

En novembre 1944 le porte-avions participe à l'appui des troupes débarquées aux Philippines. Les avions du groupe aérien 44 attaquent des convois de renforts japonais, les aérodromes de Luzon et dans la région du Cap Engano. Le 1er décembre 1944 il quitte la zone pour rallier Ulithi afin d'être ravitaillé et réparé.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) La_fay12
Un porte-avions léger à la mer en transit avec un pont d'envol occupé par des avions

En janvier 1945 le porte-avions participe aux raids menés par la force des porte-avions rapides en mer de Chine méridionale pour détourner l'attention des japonais des opérations menés dans le Golfe de Lingayen. Les cibles visées se situent à Formose, en Indochine française (où le croiseur léger Lamotte-Picquet le vainqueur de Koh-Chang est coulé) et dans le sud de la Chine (30 janvier 1944 à 25 janvier 1945).

Le 21 janvier 1945, le Task Group du Langley est attaqué par deux bombardiers en piqué. Une bombe de 50kg touche le porte-avions au milieu du pont d'envol pénétrant dans le pont galerie explosant dans une cabine officier juste à l'arrière de l'ilot. Le feu est rapidement maitrisé et le pont d'envol réparé pour permettre la reprise des opérations de vol. La deuxième bombe touche plus sérieusement le USS Ticonderoga (CV-14) (classe Essex).

Du 10 février au 18 mars 1945 le porte-avions participent à des raids menés contre Tokyo et Nansei Shoto pour détourner l'attention des japonais du débarquement mené contre Iwo Jima déclenché le 19 février 1945 (opération DETACHMENT). Il rallie Okinawa le 23 mars et va opérer dans la région jusqu'au 11 mai quand il n'attaquait pas les cibles ennemies à Kyushu notamment la destruction des aérodromes d'où partait les kamikazes.

Le 3 juin 1945 il arrive à San Francisco (après escales à Ulithi et Pearl Harbor) pour réparations et modernisation au Hunters Point Naval Shipyard. Les travaux terminés il quitte les chantiers navals le 1er août, arrivant une semaine plus tard à Pearl Harbor.

La guerre est alors sur le point de se terminer et le Langley ne va reprendre la mer que pour participer à l'opération MAGIC CARPET, le porte-avions léger assurant deux rotations pour ramener au pays les soldats, aviateurs et marins démobilisés.

Le 1er octobre 1945 il quitte le Pacifique direction Philadelphie. Il reprend la mer le 15 novembre pour la première des deux rotations en Europe pour ramener aux Etats-Unis des soldats de l'US Army eux aussi démobilisés.

De retour à Philadelphie le 6 janvier 1946, il est affecté à l'Atlantic Reserve Fleet Philadelphia Group le 31 mai 1946.

Désarmé le 11 février 1947, il est mis sous cocon en attendant un potentiel/probable/improbable réarmement.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) La_fay11
Et Le Langley devint Le La Fayette
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) La_fay10

Dans le cadre du Mutual Defense Assistance Programm (MDAP) le porte-avions est transféré à la France le 8 janvier 1951. Il est rebaptisé La Fayette (R-97).

Passant sous pavillon français le 2 juin, il est basé à Toulon d’où il part pour l’Indochine où il effectua plusieurs opérations. En 1953, il embarqua par exemple la 12F (F6F5 Hellcat) et la 9F (SB2C-5). Il est de retour en France en juin 1953, la 12F recevant  des F4U-7 Corsair à la place de ses Hellcat.

Modernisé en 1953/1954, il reprend du service en Méditerranée et sur les côtes africaines. En 1956, il passe rapidement en Indochine avec la 15F (Corsair F4U-7), participant ensuite à l'opération MOUSQUETAIRE, une opération franco-britannico-israélienne contre l'Egypte nassérienne avant de subir un grand carénage en 1958/1959. En mars 1960, il participe aux opérations de sauvetage à Agadir frappée par un terrible tremblement de terre (12 à 15000 morts). Il participera ensuite aux premières opérations de rapatriement des français d’Algérie.

Il est ensuite restitué aux Etats Unis le 20 mars 1963 après avoir parcouru près de 350000 miles nautiques sous pavillon français et réalisé 19805 appontages. Il est vendu à la démolition à Baltimore en 1964.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyLun 13 Sep 2021, 17:30

Le USS Cabot (CVL-28)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c123
Le USS Cabot (CVL-28) à la mer

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c124
4 avril 1943 le futur Cabot prend contact avec son élément

-Le USS Cabot (CV/CVL-28) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) sous la forme d'un croiseur lourd baptisé Wilmington (CL-79) le 16 mars 1942.

Reclassé le 2 juin 1942 et rebaptisé le 23 juin 1942, il est lancé le 4 avril 1943, reclassé CVL-28 et commissioned le 24 juillet 1943.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) John_c11

L'antépénultième porte-avions de classe Independence porte le nom de John Cabot (v.1450-Entre 1498 et 1501) un explorateur italien au service du roi Henri VII d'Angleterre à partir du 5 mars 1496.

Il va réaliser trois voyages. Le premier en 1496 est un échec (dispute avec l'équipage, mauvais temps, manque de nourriture) mais le deuxième (mai-août 1497) est une réussite le conduisant à Terre-Neuve, à Cap-Breton et dans l'estuaire du St Laurent. Comme Colomb auparavant il est persuadé d'avoir découvert l'Asie. En mai 1498, il part pour un troisième voyage au cours duquel il disparaît.

Le CVL-28 est le deuxième navire à porter ce nom succédant à un brick de 14 canons acquis en 1775 mais capturé par les britanniques en 1777.

Le USS Lexington (CV-16) de classe Essex à été mis sur cale le 15 juillet 1942 sous le nom de Cabot mais rebaptisé avant son lancement.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c125
Des avions parés au décollage sur le Cabot

Le 8 novembre 1943 le USS Cabot (CVL-28) quitte la base aéronavale de Quonset Point (Rhode Island) avec à son bord le Groupe Aérien n°31 direction Pearl Harbor où il arrive le 2 décembre.

Après avoir perfectionné son entrainement dans les eaux hawaïennes le porte-avions léger appareille pour Majuro le 15 janvier 1944 afin de retrouver la TF-58.

Du 4 janvier au 4 mars 1944 les avions embarqués sur le porte-avions léger vont frapper Roi, Namur et Truk, le point fort du dispositif japonais, ces opérations devant participer à l'invasion des îles Marshall.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c126
Vue tribord arrière du porte-avions dévoilant sa coque de croiseur et ses quatre cheminées

Après une brève période de réparations à Pearl Harbor, le porte-avions retrouve Majuro puis la zone des combats, ses avions frappant Palaus, Yap, Ulithi et Woleai. Il assure également du 22 au 25 avril 1944 la couverture et l'appui des troupes de l'Armée mis à terre à Hollandia. Il mène ensuite des missions d'attaque contre Truk, Satawan et Ponape.

Il quitte à nouveau Majuro le 6 juin pour participer à l'invasion des îles Mariannes, opération qui va déboucher sur la bataille de la mer des Philippines (19 et 20 juin 1944). Le premier jour c'est le fameux «tir au pigeon des Mariannes» qui voit l'aéronavale nippone cesser d'exister comme entité constituée et le lendemain la riposte américaine avec la destruction de trois porte-avions (Shokaku, Taiho et Hiyo).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c127
Le USS Cabot (CVL-28) à la mer

Durant ce déploiement le USS Cabot (CVL-28) embarquant le CVLG-31 va dépendre du TG-58.2 en compagnie de son sister-ship Monterey et des porte-avions moyens Bunker Hill et Wasp.

Ce cycle opérationnel s'achève le 9 août quand le porte-avions léger rallie l'arrière pour entretien et repos de l'équipage. Il est à nouveau sur le pied de guerre en septembre 1944, ses avions menant des attaques aériennes contre Mindanao, Visayas et Luzon, préparant la longue reconquête des Philippines.

Le 6 octobre 1944 le groupe aérien n°29 relève le groupe aérien n°31 et le porte-avions léger appareille d'Ulithi pour des raids contre Okinawa et Formose, le USS Cabot (CVL-28) assurant la protection aérienne de son groupe aérien notamment lors de la riposte japonaise au large de la future Taïwan les 12 et 13 octobre.

Le porte-avions léger assure ensuite la couverture d'un groupe occasionnel, la Cripple Division One soit en bon français la 1ère division des éclopés composée des croiseurs Canberra et Houston qui avaient été torpillés au large de Formose. Sa mission de protection achevée, le porte-avions retrouve le reste de la Task Force pour des frappes contre les Visayas mais aussi et surtout la Bataille du Golfe de Leyte (23 au 26 octobre 1944). Il dépend alors du TG-38.2 avec le même groupe aérien (CVLG-31) mais en compagnie de son sister-ship Independence et des porte-avions moyens Intrepid Hancock et Bunker Hill.

Cette bataille, cet acmé de la guerre du Pacifique terminé, le porte-avions léger assure la couverture et l'appui des troupes au sol engagées aux Philippines ce qui lui attire l'amicale attention des kamikazes.

Le 25 novembre 1944 il est touché un avion suicide qui s'écrase sur le pont d'envol à bâbord détruisant la DCA et un directeur de tir. Un autre appareil s'écrase en mer à proximité projetant débris brûlants et shrapnels sur le porte-avions.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c129
Le USS Cabot (CVL-28) à la mer

Le bilan humain est lourd avec 62 tués ou blessés mais l'expérience des équipes de contrôle des dommages évite une catastrophe plus grand encore.

Des réparations étant nécessaires le porte-avions met cap sur Ulithi où il arrive le 28 novembre retrouvant les combats que le 11 décembre 1944 pour bombarder Luzon, Formose, l'Indochine, Hong-Kong et Nansei Shoto en soutien des combats menés à Luzon.

Du 10 février au 1er mars 1945 les avions embarqués sur le Cabot attaquent le Japon métropolitain et les Bonins pour interdire l'envoi de renforts et le décollage des kamikazes en direction d'Iwo Jima où les américains avaient débarqué le 19 février (opération DETACHMENT).

Au mois de mars les avions du Cabot attaquent l'île de Kyushu mais aussi Okinawa pour préparer le dernier débarquement amphibie de la guerre, l'opération ICEBERG officiellement déclenchée le 1er avril 1945. Il est ensuite en carénage à San Francisco, des travaux complétés au mois de juin.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c130
Le USS Cabot (CVL-28)

Après une remise en condition exécutée dans les eaux hawaïennes, le USS Cabot (CVL-28) et son groupe aérien le groupe aérien n°32 attaque Wake le 1er août alors qu'il se rendait à Eniwetok (Wake faisait partie de ses positions oubliées par les américains et qui périclitaient faute de renforts et d'approvisionnements et qui servaient de cibles d'entrainement pour les groupes aériens arrivant dans la zone des opérations). Il sera toujours en phase de remontée en puissance quand le Japon décide de capituler le 15 août 1945.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c128
Le USS Cabot (CVL-28) à Pensacola

Le 21 août 1945 il appareille d'Eniwetok et retrouve le TG 38.3 direction la mer Jaune pour couvrir la mise à terre des troupes d'occupation. Cette mission terminée, il va participer à l'opération MAGIC CARPET à savoir le rapatriement aux Etats-Unis de centaines de milliers de soldats, marins et aviateurs. Il opère d'abord dans le Pacifique puis dans l'Atlantique.

Le USS Cabot (CVL-28) est désarmé à Philadelphie le 11 février 1947. Réarmé dès le 27 octobre 1948, il est affecté au programme d'entrainement de l'aéronavale de réserve (Naval Air Reserve training program), opérant depuis Pensacola.

Relevé en 1951 par son sister-ship Monterey, le Cabot est redéployé à Quonset Point (Rhoe Island) ce qui ne l'empêche non seulement de se rendre en Europe (9 janvier au 26 mars 1952) et dans les Caraïbes.

Le USS Cabot (CVL-28) est à nouveau désarmé à Philadelphie le 21 janvier 1955. Il est reclassé transport d'aviation (AVT-3) le 15 mai 1959.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Dedalo10
Et le Cabot devint Dedalo
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Dedalo11

En 1967, le porte-avions léger est loué à l'Espagne et rebaptisé Dedalo. Cette location est transformé en achat en 1972. La marine espagnole ne possédant pas d'aviation embarquée, le porte-avions léger est initialement utilisé comme porte-hélicoptères ASM avec des Sikorsky SH-3D Sea King ainsi que d'autres hélicoptères et ce de 1967 à 1976.

Entre-temps est apparu le Harrier, un avion de combat à réaction décollant et se posant comme un hélicoptère (NdA en réalité le Harrier décollait comme un appareil conventionnel et se posait comme un hélicoptère car le vol vertical est vorace en carburant) redonnant la possibilité à des marines modestes de posséder une aviation embarquée même réduite.

L'Espagne qui eut un temps le projet de construire deux porte-avions de type Clemenceau expérimenta le Harrier depuis son porte-hélicoptères (8 novembre 1972). l'Espagne décida de commander des Harrier baptisés au pays de Cervantes Matadors.

Ce déploiement imposa un certain nombre de modifications pour le porte-avions léger qui reçut des plaques de métal pour encaisser la chaleur démentielle des tuyères des Harrier. Au total ce sont dix monoplaces AV-8S et deux biplaces TAV-8S. En l'absence de tremplin les Matadors ne pouvaient pas être employés au maximum de leurs capacités.

Le plus souvent le Dedalo embarquait un groupe aérien composé de huit Matador, de quatre Sea King et de quatre Agusta-Bell AB-212. D'autres appareils venant de l'armée de terre et de la marine pouvaient également être embarqués.

Durant sa carrière espagnole l'ex-Cabot passa 1650 jours à la mer, couvrit 300000 miles nautiques, enregistra 30000 manœuvres aviation, perdant un Matador et trois AB-212.

En 1988 le Principe de Asturias construit selon des plans inspirés des mort-nés SCS (Sea Control Ship) remplace le Dedalo qui est retiré du service actif en août 1989. Il est cédé à une organisation destinée à le transformer en navire-musée mais malheureusement cette dernière ne parvint pas à trouver les fonds nécessaires.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Dedalo12
La fin d'un porte-avions

Le 10 septembre 1999 l'US Marshals Service (qui ne fait pas que pourchasser les criminels ou protéger les témoins) le vend aux enchères à Sabe Marine Salvage de Rockport Texas qui procéda à son démantèlement, démantèlement achevé en 2002.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyLun 13 Sep 2021, 17:51

Le USS Bataan (CVL-29)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba93

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba81
Paré au lancement

Il est commandé le 16 décembre 1940 comme croiseur léger de classe Cleveland baptisé Buffalo (CL-99).

Reclassé CV-29 et rebaptisé Bataan le 2 juin 1942 il est mis sur cale le 31 août 1942 reclassé CVL-29 le 15 juillet 1943 lancé le 1er août 1943 et commissioned le 17 novembre 1943.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Batail46

C'est le premier navire à perpétuer la mémoire de la Bataille de Bataan (7 janvier-9 avril 1942), une bataille opposant les forces américano-philippines aux japonais dans la campagne des Philippines.

Les japonais avaient débarqué en baie de Lingayen les 10 et 12 décembre 1941. L'avancée nippone est rapide, les alliés combattent en retraitant, prévoyant de se replier sur l'île de Corregidor et la péninsule de Bataan pour interdire la baie de Manille aux nippons.

En dépit d'un manque de moyens et dans l'impossibilité d'être ravitaillés les alliés vont résister pendant plus de trois mois. Le général MacArthur se replie sur l'Australie en promettant de revenir ce qu'il fera deux ans et demi plus tard.

Les pertes alliées sont abominables lourdes avec 10000 morts, 20000 blessés et 76000 prisonniers lancés dans une marche de la mort comparable à celle que connaitront les déportés des camps de concentration avec des milliers de morts d'épuisement, exécutés par les japonais…. . 10 à 12000 d'entre-eux parviennent à s'échapper et se lancent dans des opérations de guérilla.

Après le CVL-29 un nouveau navire à été baptisé de ce nom dans la marine américaine à savoir un porte-hélicoptères amphibie de classe Wasp, le LHD-5.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba91
Le USS Bataan (LHD-5)

-Le USS Bataan (LHD-5) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 22 juin 1994 lancé le 15 mars 1996 et commissioned le 20 septembre 1997. Il est actuellement basé à Norfolk.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Hmas_b14

A noter qu'un navire de la marine australienne à aussi porté ce nom un destroyer de classe Tribal,  Il s'agit du HMAS Bataan (I91), un destroyer australien de classe Tribal.

Mis sur cale aux chantiers navals Cockatoo Docks & Engineering Company le 18 février 1942 il est lancé le 15 janvier 1944 et commissioned le 25 mai 1945. Il arrive trop tard pour participer au second conflit mondial mais participe à la guerre de Corée.

Désarmé dès le 18 octobre 1954, il est vendu à la démolition en 1958 après l'annulation d'un projet de conversion en navire anti-sous-marin.

Pourquoi diable les australiens ont baptisé un destroyer du nom d'une bataille à laquelle ils n'ont pas participé ? Tout simplement pour remercier les américains qui suite à la perte du HMAS Canberra ont choisit de de rebaptiser le CA-70 qui n'allait plus être baptisé Pittsburgh mais Canberra.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba92
Le USS Bataan (CVL-29)

Après des travaux complémentaires au Philadelphia Naval Shipyard, le pénultième porte-avions léger de classe Independence effectue sa mise en condition opérationnelle en baie de Chesapeake puis dans les Caraïbes à partir du 11 janvier 1944.

Deux jours plus tard alors qu'il mettait cap sur Trinidad où avait lieu traditionnellement la remise en condition le porte-avions perd un Hellcat qui s'écrase sur la cheminée n°2 tuant trois marins. Il doit retourner à Philadelphie le 14 février pour des travaux et de nouveaux essais qui s'achèvent le 2 mars quand il met cap sur le Pacifique, franchissant le canal de Panama le 8 arrivant à San Diego le 16 mars pour deux jours d'escale.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba84
Un porte-avions léger à quai
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba85

Reprennant la mer le 18, le porte-avions léger met cap sur Hawaï chargé à ras bord d'avions, de passagers et de fret. Il débarque le tout à Pearl Harbor le 22 mars puis passe la semaine suivante à se préparer aux futures opérations. Un deuxième Hellcat est perdu le 31 mars sur la barrière d'appontage mais le pilote survit.

Le USS Bataan (CVL-29) appareille de Pearl Harbor le 4 avril direction les îles Marshall. Il arrive à Majuro le 9 avril et intègre la TF-58 le même jour.

Il reprend la mer le 13 avril appartenant au TG 58.1 composé du USS Hornet (CV-12) (classe Essex) et des sister-ship du Bataan, les USS Belleau Wood (CVL-24) et USS Cowpens (CVL-25) pour attaquer Hollandia (Nouvelle-Guinée) pour appuyer et couvrir la mise à terre des troupes de MacArthur chargés de reprendre la Nouvelle-Guinée.

Le 21 avril les avions du porte-avions léger attaquent les installations japonaises en Nouvelle-Guinée, détruisant des bâtiments, des pièces de DCA, des barges côtières et trois avions surpris au sol. Une patrouille de combat aérien (Combat Air Patrol [CAP]) descend un bombardier Mitsubishi G4M1 Betty et un Mitsubishi Ki-21 Sally.

Le 29 avril 1944 il participe aux attaques aériennes menées contre Truk, ses avions larguant douze tonnes de bombes, perdant un bombardier-torpilleur Avenger (équipage sauvé par le sous-marin Tang).

Le lendemain le porte-avions met cap sur Ponape (archipel des Carolines) et le lendemain lance des patrouilles de combat aérien et des patrouilles ASM pour protéger les cuirassés qui bombardaient l'île. Il rallie ensuite le lagon de Kwajalein pour de nouvelles missions de frappe le 4 mai.

Le 14 mai il est à Majuro pour réparer son son ascenseur avant mais les ouvriers ne peuvent trouver une solution. Le porte-avions léger doit rallier Pearl Harbor pour réparer.

Les travaux terminés, il est de retour à Majuro le 2 juin 1944 pour préparer l'opération FORAGER, le débarquement dans les îles Mariannes.

Il reprend la mer avec le CVLG-50 le 6 juin 1944 toujours au sein du TG 58.1 cette fois composé des porte-avions Hornet (CV-12) Yorktown (CV-10) et Belleau Wood (CVL-24) pour frapper Rota cinq jours plus tard et ainsi appuyer les opérations menées contre Saipan.

Quatre Grumman F6F Hellcat en mission de couverture des sous-marins de sauvetage (pour les pilotes abattus) surprennent et abattent trois A6M Zero sans pertes. Un autre «chat de l'enfer» en mission de patrouille de combat aérien au dessus du Bataan descendant un bombardier Nakajima Ki-49.

Il met ensuite cap sur Guam, le Bataan assurant la couverture aérienne et la couverture anti-sous-marine de son Task Group qui avait lancé des raids contre l'aérodrome d'Orote sur l'île de Guam.

Deux bombardiers en piqué Yokosuka D4Y Judy sont abattus par les Hellcat du porte-avions. Le 13 juin 1944 lors de raids contre Rota les avions du Bataan concentrent leurs efforts sur les batteries de DCA et le port de Piti. Au retour des raids, un Helldiver saute la barrière protégeant les avions de réserve des appareils appontant et endommage quatre appareils.  

Le 15 juin les avions du CVL-29 attaquent Iwo Jima et Chici Jima pour empêcher les avions japonais présents sur place de venir renforcer les Mariannes. Le 16 juin de nouvelles opérations devaient être menées mais une flotte japonaise quittant les Philippines pour les Mariannes ayant été signalée les raids de l'après midi sont annulés et la Task Group du Bataan rallie la TF-58 le plus vite possible. La liaison est réalisée le 18 juin peu après midi à environ 150 miles nautiques à l'ouest de Saipan.

C'est le début de la Bataille de la mer des Philippines (19-20 juin 1944). Le 19 juin 1944 les japonais lancent tous leurs avions disponibles sur la TF-58 qui en retour lance tous les chasseurs disponibles dont les Hellcat du USS Bataan (CVL-29).

Es-ce le début d'une titanesque, d'une gigantesque, d'une monstrueuse bataille aérienne ? Oui et non car cela tourne très vite au massacre pour les japonais.

Ces derniers sont souvent des pilotes inexpérimentés aux commandes d'avions obsolètes ou clairement dépassés. En face les américains alignent des chasseurs modernes (Hellcat et Corsair) avec aux commandes des pilotes expérimentés commandés et guidés par des FDO (Figther Director Officers) qui connaissent leur métier sur le bout des doigts.

C'est le Great Mariannas Turkey'shot le tir aux pigeons des Mariannes qui voit la destruction de près de 400 avions japonais alors que les américains n'ont perdu que peu d'avions en l'occurrence 23 (NdA le bilan final de toute la bataille est de 550 à 645 avions japonais détruits contre 123 appareils américains)

Au lendemain de la suppression de l'aéronavale japonaise comme arme constituée, les américains vont contre-attaquer pour retrouver et détruire les porte-avions japonais dans une mission entrée dans l'histoire sous le nom de Mission Beyond Darkness, un assaut lancé en fin d'après midi avec un retour de nuit dans des conditions absolument dantesque, les avions se posant sur le premier pont d'envol disponible ce qui explique qu'il faudra plusieurs jours pour faire le tri. Trois porte-avions japonais sont coulés, les avions d'attaque du Bataan étant notamment fort actifs pour envoyer le porte-avions Hiyo par le fond.

Le 22 juin les porte-avions américains remettent cap sur les Mariannes et le 23 le Bataan lance ses avions bombarder l'île de Pagan avant de mettre cap sur les Bonin et reprendre le cour des opérations interrompu par la bataille que je viens de décrire. Il rentre à Eniwetok le 27 juin 1944.

Il reprend la mer dès le 30 juin 1944 direction les Bonins, les avions embarqués sur le CVL-29 bombardant Iwo Jima (3 et 4 juillet) pour empêcher les japonais de renforcer Guam. Le 5 juillet c'est l'île Pagan et du 6 au 11 juillet c'est Guam qui est copieusement bombardé.

Le 12 juillet 1944 son ascenseur avant est définitivement hors-service. Le USS Bataan (CVL-29) reçoit l'ordre de rallier les Etats-Unis pour réparer. Il arrive à San Francisco le 30 juillet et entre aussitôt au bassin au Hunters Point Naval Shipyard.

Pendant deux mois le porte-avions voit son ascenseur avant réparé, la coque peinte, reçoit une deuxième catapulte, un radar de veille aérienne, un éclairage de pont, une soute à roquettes et une deuxième barrière sur le pont d'envol.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba86
Le USS Bataan (CVL-29)

Il appareille le 7 octobre 1944 direction Pearl Harbor où il arrive six jours plus tard. Affecté au TG 19.5 le USS Bataan (CVL-29) passe quatre mois à préparer les futures opérations contre les Bonins et les Ryu-Kyu qui doivent être attaqués début 1945 (respectivement en février et avril 1945), une étape avant un débarquement au Japon proprement dit. Il est en réparations du 16 février au 3 mars 1945.

Le 3 mars 1945 le USS Bataan (CVL-29) quitte Pearl Harbor pour Ulithi arrivant à destination le 13 mars. Il y retrouve la Task Unit (TU) 58.2.1 composée également des porte-avions Franklin, Hancock et San Jacinto, de deux cuirassés, deux croiseurs lourds et des destroyers, cette entité devant rallier le reste de la TF-58.

Le porte-avions léger va opérer au large d'Okinawa pour appuyer les troupes au sol mais aussi mener des raids contre le Japon continental pour tenter de stopper les attaques kamikazes. Les bases navales de Kure et de Kobé sont également attaquées. L'opération ICEBERG est déclenchée le 1er avril 1945.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba87
Mission de transport d'avions pour le Bataan

Le 7 avril les bombardiers en piqué, les chasseurs, les bombardiers-torpilleurs du Bataan participent à l'assaut massif (plus de 400 avions) mené par l'aéronavale américaine contre le cuirassé Yamato, un croiseur léger et huit destroyers. Cette attaque symbolise le passage du cuirassé au porte-avions comme capital ship de toute marine majeure.

Les pilotes du porte-avions léger revendique quatre torpilles placées contre le cuirassé sans compter les coups menés contre le croiseur et deux destroyers.

Le 18 avril 1945 une patrouille anti-sous-marine embarquée sur le USS Bataan (CVL-29) participe à la destruction du sous-marin japonais I-56.

Le 29 mai 1945 le porte-avions met cap au sud direction la baie de San Pedro sur l'île de Leyte où il arrive le 1er juin. Il y passe un mois en réparations et repos pour l'équipage.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba88
Vue aérienne du Bataan

Le 1er juillet il appareille au sein du TG 38.3  pour mener des raids contre le Japon métropolitain, ses avions frappant les aérodromes de la baie de Tokyo le 10 juillet, les installations littorales dans le nord de Honshu et d'Hokkaïdo (14 et 15 juillet) et le cuirassé Nagato dans le port de Yokosuka le 18 juillet (le cuirassé terminera sa carrière comme cible lors de l'opération CROSSROADS à Bikini à l'été 1946).

Son groupe aérien attaque la base navale de Kure le 24 juillet, aidant à la destruction du cuirassé Hyuga et quinze autres navires plus petits. L'activité aérienne est ensuite réduite en raison du mauvais temps notamment les 28 et 30 juillet. C'est ensuite un typhon qui interrompt les opérations jusqu'au 9 août 1945.

Le jour du bombardement atomique de Nagasaki les avions du Bataan frappent la base aérienne de Misawa et le lendemain c'est la ville d'Aomori qui est frappée. Il retourne à Honshu le 13 août et frappe la région de Tokyo jusqu'au 15 août 1945 quand toutes les opérations sont suspendues suite à la volonté japonaise de capituler.

Après la cérémonie du 2 septembre 1945, les avions du Bataan vont larguer du ravitaillement aux prisonniers alliés notamment le camp de Zentzuji à Shikoku. Il entre en baie de Tokyo le 6 septembre  pour débarquer des membres d'équipage avant d'appareiller pour Okinawa dans l'après midi.

Il y embarque 549 passagers reprenant la mer le 10 septembre 1945 direction New York où il arrive le 17 octobre après une escale à Pearl Harbor et un passage par le canal de Panama.

Il appareille pour le Boston Naval Shipyard le 30 octobre et après deux semaines de réparations il est transformé en transport de troupes pour participer à l'opération MAGIC CARPET.

Il appareille le 21 novembre arrivant à Naples le 29 pour embarquer 2121 hommes. Il reprend la mer direction Norfolk où il arrive le 8 décembre. Il reprend ensuite la mer avec à son bord 890 prisonniers italiens rapatriés à Naples le 23 décembre 1945.

Le lendemain, il reprend la mer depuis la baie de Naples avec 2089 hommes qui arrivent à Norfolk le 2 janvier 1946.

Le 10 janvier 1946 le USS Bataan (CVL-29) rallie le Philadelphia Naval Shipyard pour être modififé en porte-avions anti-sous-marin puis être désarmé. Il est désarmé et mis en réserve le 11 février 1947.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba89
Le USS Bataan (CVL-29) à perdu deux cheminées.....

En raison de l'augmentation des tensions avec l'URSS, le porte-avions léger est remis en service à Philadelphie le 13 mai 1950.

Le 25 juin 1950 la Corée du Nord envahit la Corée du Sud. Deux jours plus tard les Nations Unies demandent à ses membres d'assister Séoul contre Pyonyang. En pratique ce sont les américains qui vont intervenir, les apports de leurs alliés étant relativement limités.

Le porte-avions appareille pour la côte ouest le 15 juillet 1950 et arrive à San Diego le 28 juillet après avoir franchit le canal de Panama. Jusqu'à la fin de l'année, le porte-avions assure l'entrainement et la qualification de nouveaux pilotes ou de réservistes rappelés pour l'occasion.

Le 16 novembre 1950 le USS Bataan (CVL-29) embarque du personnel et du matériel de l'USAF pour le transporter au Japon. Après avoir débarqué ce qu'il devait débarquer le porte-avions léger appareille le 14 décembre pour retrouver au large de la Corée les porte-avions de la TF-77.

Quand il arrive sur zone la situation est critique pour les troupes de l'ONU qui sont bousculées depuis le 24 novembre par l'entrée en guerre de la Chine (officiellement 600000 volontaires) qui oblige les troupes de l'ONU parvenues sur la frontière sino-coréenne à battre en retraite vers le sud.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba90
Le USS Bataan (CVL-29)

Le 22 décembre 1950 les Chance-Vought F4U Corsair de la VMF-212 opèrent depuis le porte-avions léger pour couvrir la phase finale de l'évacuation de la poche de Hungman, les appareils du CVL-29 opérant avec les porte-avions d'escorte Sicily et Badoeng Strait. L'évacuation s'achève le 24 décembre et les Corsairs embarqués sur le Bataan vont continuer leur mission de couverture aérienne et d'appui-feu au profit des troupes au sol.

Le 31 décembre 1950 les communistes attaquent à nouveau dans les régions de Séoul et de Hanchon. Le Bataan est affecté au Task Group 96.9  sut la côte ouest de la Corée, ses avions attaquant les constructions de troupes dans la région de Séoul. Après une période de ravitaillement à Sasebo du 9 au 15 janvier 1951, il relève le HMS Theseus en mer Jaune le 16 janvier 1951.

Navire-amiral du Task Element 95.1.1, le porte-avions assure le blocus de la côte ouest de la Corée, assurant des missions de couverture aérienne, de lutte anti-sous-marine et d'appui-feu, appuyant les troupes au sol avec des bombes, des roquettes et du napalm. Trois Corsair sont perdus entre le 16 et le 26 janvier (deux pilotes tués).

En février et mars 1951 le porte-avions mène deux autres patrouilles en mer Jaune et assure l'appui-feu des troupes au sol. Il assure aussi des missions de reconnaissance et de réglage des tirs au profit des croiseurs USS St Paul et HMS Belfast. Trois autres appareils sont perdus mais deux pilotés sont récupérés par des hélicoptères de sauvetage.

Le 8 avril 1951 les porte-avions rapides de la TF-77 ont rallié Formose pour contrer une possible offensive communiste laissant le Bataan et le HMS Theseus assurer l'appui feu, les Corsair du Bataan opérant avec les Firefly et les Sea Fury de la FAA. Cinq appareils et un pilote sont perdus sous les tirs de la DCA communiste.

Après une escale à Sasebo du 16 au 20 avril notre porte-avions léger reprend ses patrouilles alternant sur zone avec le Theseus. Le 21 avril deux Corsair de la VMF-312 sont attaqués par quatre Yakovlev Yak-3 qui sont tous abattus

Le lendemain 22 avril les communistes lancent une nouvelle attaque dans la région de Séoul et les Corsair du Bataan effectuent pas moins de 136 sorties d'appui aérien rapproché en quatre jours. Il est à nouveau à Sasebo du 27 au 30 avril.

Du 1er au 10 mai il va opérer contre les forces communistes en compagnie d'un autre porte-avions léger britannique, le HMS Glory. Il enchaine par des missions de destruction des embarcations communistes surprises à proximité du littoral.

Relevé par un porte-avions britannique le 3 juin 1951, le USS Bataan (CVL-29) débarque les avions et le personnel de la VMF-312 pour rentrer au pays, arrivant à San Diego le 25 juin.

L'équipage à alors le droit à deux semaines de permission avant de reprendre la mer direction Bremerton le 9 juillet pour un grand carénage qui s'achève le 7 novembre quand il reprend la mer direction San Diego pour dix semaines de remise en condition en vue d'un nouveau déploiement en Extrême-Orient.

Le USS Bataan (CVL-29) quitte San Diego le 27 janvier direction Yokosuka où il arrive le 11 février, embarquant le squadron de reconnaissance VS-25 direction Okinawa pour des exercices ASM et ce du 24 février au 12 avril pour préparer les forces alliées à affronter des sous-marins soviétiques.

Après ravitaillement à Yokosuka et Sasebo le porte-avions léger rembarque le squadron VMA-312 à Kobe et quitte le Japon le 29 avril direction la Corée, relevant le HMS Glory, entamant le lendemain 30 avril un nouveau cycle opérationnel.

A l'époque le front coréen s'est littéralement figé à proximité du 38ème parallèle comme une redite du premier conflit mondial. L'aviation mène davantage des missions d'interdiction que d'appui-feu.

Durant ce déploiement un seul appareil est perdu au nord de Pyonyang le 22 mai, un Corsair abattu par des tirs d'armes légères. Un hélicoptère de l'USAF à récupéré le pilote abattu pendant que deux autres chasseurs assuraient la couverture du site. Relevé le 28 mai 1952 par le HMS Ocean, le porte-avions léger de classe Independence rallie Yokosuka pour réparations. Il va effectué trois autres tours opérationnels en mer Jaune en juin et juillet 1952.

Le 4 août 1952 il appareille pour les Etats-Unis arrivant à San Diego via Pearl Harbor le 26 août. Il est immobilisé pour carénage au Long Beach Naval Shipyard du 11 septembre au 3 octobre avant d'enchainer par deux semaines d'entrainement aux opérations aéronavales avant d'entamer réellement la préparation de son troisième et dernier déploiement en Extrême-Orient. Il appareille pour Okinawa le 28 octobre 1952 arrivant à destination le 15 novembre.

En dépit du fait que la menace d'une intervention soviétique soit devenu de l'ordre du fantasme (on sait aujourd'hui que Kim-Il-Sung à attaqué contre l'avis de Staline et que la guerre de Corée n'était pas le prologue de la troisième guerre mondiale) des exercices ASM sont encore menés (23 au 29 novembre et du 17 au 23 décembre 1952). Des exercices de poursuite de chasseurs à réaction et de guerre électronique sont également menés.

Le 9 février 1953 après deux autres exercices ASM le USS Bataan (CVL-29) embarque à Yokosuka le squadron VMA-312 puis relève le Glory le 15 février. Il mène des missions de reconnaissance et d'interdiction.

Entre le 7 mars et le 5 mai le porte-avions réalise quatre tours opérationnels dans le cadre du conflit coréen, opérant en liaison avec des partisans alliés qui signalaient par radio aux avions des cibles à traiter. Des missions d'interdiction contre les infrastructures sont également menées.

Après une dernière escale à Yokosuka le porte-avions léger met cap sur les Etats-Unis le 10 mai arrivant à San Diego via Pearl Harbor le 26 mai.

Il était en réparations quand l'armistice de Panmunjom est siggné le 27 juillet 1953. Il embarque des avions et des équipements à destination du Japon puis appareille le 31 juillet pour Kobe et Yokosuka.

Il rallie alors Pearl Harbor et entame une période de travaux destiné à préparer son inactivation (preinactivation orverhaul) le 26 août 1953. Après avoir rallié San Francisco le porte-avions léger est désarmé le 9 avril 1954.

Affecté à la Pacific Reserve Fleet San Francisco Group, le porte-avions est reclassé transport d'avions auxiliaires et réimmatriculé AVT-4 le 15 mai 1959. Rayé des registres le 1er septembre 1959, il est vendu à la démolition à la société Nicolai Joffe Corp sis à Beverly Hills le 19 Juin 1961 et démantelé.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyLun 13 Sep 2021, 18:07

Le USS San Jacinto (CVL-30)
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s146
Le USS San Jacinto  (CVL-30)

Présentation
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s147
Le USS San Jacinto lancé

Le dernier porte-avions léger de classe Independence devait être à l'origine un croiseur léger baptisé Newark (CL-100) (classe Cleveland). Il est reclassé et rebaptisé le 2 juin 1942 (Reprisal (CV-30).

C'est sous ce nom qu'il est mis sur cale le 26 octobre 1942 aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camen (New-Jersey). Il est rebaptisé San Jacinto le 30 janvier 1943 (le nom Reprisal à été repris pour le CV-35, un porte-avions de classe Essex qui restera inachevé) reclassé CVL-30 le 15 juillet 1943 lancé le 26 septembre 1943 et commissioned le 15 novembre 1943.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Batail47

C'est le deuxième navire à porter le nom de la Bataille de San Jacinto (21 avril 1836), une bataille décisive de la Révolution Texane. L'armée texanne dirigée par Samuel Houston remporte une victoire sur l'armée menée par le général Santa Anna, les mexicains devant se replier au sud du Rio Grande. Le Texas devient une république indépendante, étant intégrée aux Etats-Uni le 29 décembre 1845.

Le porte-avions léger succède à une frégate à hélice lancée en 1850, participant à la deuxième guerre de l'opium au cours de laquelle ses canons appuient de leurs tirs les troupes françaises et britanniques.

Depuis un troisième navire à célébré la mémoire de cette bataille en l'occurrence un croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s148

-Le USS San Jacinto (CG-56) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 24 juillet 1985 lancé le 11 novembre 1986 et commissioned le 23 janvier 1988. Il est actuellement basé à Norfolk.

Carrière opérationnelle
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s149
Un porte-avions léger appareille

Après sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes le porte-avions rallie le Pacifique via le canal de Panama, faisant escale à San Diego et Pearl Harbor.

Arrivé à Majuro dans les Marshall, il retrouve la force de porte-avions rapide du vice-amiral Marc Mitscher, embarquant le groupe aérien n°51.

Lors des frappes aériennes sur les îles Marcus le USS San Jacinto (CVL-30) assure la couverture de ses congénères contre les avions et les sous-marins ennemis.

Son groupe aérien participe aux raids menés par les porte-avions américains contre Wake, l'un des positions que les américains vont volontairement sauter et qui vont peu à peu péricliter et ne seront réoccupées qu'après la capitulation nippone.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s150
Un porte-avions léger bariolé

Le 5 juin 1944 il appareille en compagnie des porte-avions, des cuirassés, des croiseurs et des destroyers de la TF-58 pour participer à l'invasion des Mariannes, invasion qui allait entrainer la Bataille de la mer des Philippines (19-20 juin 1944). Les chasseurs du CVL-30 participent au tir aux pigeons des Mariannes puis à la contre-attaque américaine.

Intégré au TG.58-3 avec à bord le CVLG-51, il va opérer avec son sister-ship Princeton et les porte-avions moyens Enterprise et Lexington.

Le USS San Jacinto (CVL-30) participent ensuite aux frappes contre Rota et Guam en fournissant des patrouilles de combat aérien (Combat Air Patrol CAP) et des patrouilles anti-sous-marines (Anti-Submarine Patrol ASP). Durant ces opérations, un pilote de chasse du CVL-30 est abattu passant dix-sept jours en mer et à terre en attendant d'être récupéré.

Après un ravitaillement à Eniwetok, le porte-avions léger est engagé dans les frappes aériennes contre les Palaus le 15 juillet. Le 5 août ses avions frappent Chichijima, Hahajima et Iwo Jima avant un ravitaillement à Eniwetok et de nouvelles patrouilles aériennes et anti-sous-marines lors des raids menés contre Yap, Ulithi, Anguar et Babelthuap. Les avions du San Jacinto participent aux frappes précédant le débarquement aux Palaus le 15 septembre 1944.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s151
Le USS San Jacinto (CVL-30)

Le 2 septembre 1944 un Grumman TBF Avenger de la VT-51 est abattu par la DCA alors qu'il bombardait l'île de Chichijima. Pourquoi faire un focus sur cet appareil ? Tout simplement parce que cet appareil était piloté par un certain George H.W Bush, futur 41ème président des Etats-Unis (1988-1992).

Le plus jeune pilote de l'aéronavale parvient à guider son avion désemparé au dessus de la mer mais il parvient à sauter en parachute, ses deux camarades sont tués. Il est récupéré par le sous-marin USS Finback (SS-230) de classe Gato. Le futur président américain reçoit la Distinguished Flying Cross.

Après un nouveau ravitaillement à Manus (îles de l'Amirauté), le porte-avions léger participe à des frappes aériennes contre Okinawa tout en alimentant les état-major en photographies aériennes d'un site potentiel pour un débarquement amphibie.

Après un ravitaillement à la mer, le porte-avions léger assure la protection des porte-avions menant des raids contre Formose, le nord de Luzon et la baie de Manille (12-19 octobre 1944).

Le 17 octobre, un chasseur effectuant un appontage rude déclencha le tir de ses mitrailleuses qui balaya l'ilôt tuant deux marins et en blessés vingt-quatre sans compter les dégâts sur le radar. Le porte-avions léger reste néanmoins opérationnel.

Le 20 octobre 1944 les américains débarquent à Leyte couverts par les porte-avions notamment le San Jacinto. Il est ensuite engagé dans la bataille du Golfe de Leyte, ses avions frappant la Force Centrale en mer de Sibuyan puis participent à la bataille du Cap Engano. Avec toujours le CVL-51 il est intégré avec le TG.38-4 en compagnie du Belleau Wood, de l'Enterprise et du Franklin.

Le 30 octobre une patrouille aérienne de combat abat deux avions japonais qui tentèrent une attaque suicide contre leur bâtiment porteur.

Après une période de repos à Ulithi, le porte-avions reprend son activité opérationnelle sous la forme d'attaques contre les installations japonaises dans la région de Manille. Il met ensuite cap sur Guam pour changer de groupe aérien, le Groupe Aérien n°45 prenant ses quartiers sur le neuvième porte-avions de classe Independence. Il est légèrement endommagé par le typhon Cobra en décembre 1944.

Après avoir achevé ses réparations à Ulithi, le USS San Jacinto (CVL-30) et les autres porte-avions pénètrent en mer de Chine méridionale pour lancer des attaques aériennes massives contre les aérodromes de Formose et contre la navigation ennemie entre Hong-Kong et l'Indochine Française.

En se ravitaillant uniquement à la mer sans nouvelles escales la TF-38 maintenait une pression constante sur le dispositif ennemi, pression qui devait permettre la couverture des futurs débarquements sur l'île de Luzon.

Les 16 et 17 février 1945 il participe aux premiers raids de l'aviation embarquée américaine contre le Japon, une chose impensable quelques années plus tôt quand la marine impériale japonaise semblait invincible. Pendant que les bombardiers en piqué et les avions-torpilleurs attaquaient le littoral nippon et les navires qui avaient échappé au Silent Service, les chasseurs couvraient les avions d'assaut et menaient des missions de chasse libre.

Ces raids devaient empêcher les japonais d'envoyer des renforts à Iwo Jima où les américains débarquent le 19 février 1945 (opération DETACHMENT). Le lendemain le San Jacinto appuie les Marines qui débarquent à Iwo Jima puis mène de nouvelles opérations contre le Japon avant de rallier Ulithi pour repos et entretien.

Il assiste à l'attaque du USS  Franklin (CV-13) sauvé par miracle et ramené sur la côte est (il ne sera jamais remis en service) et échappe lui aussi à un kamikaze le 19 mars 1945.

Il assure ensuite l'appui-feu aux troupes américaines mises à terre à Okinawa (opération ICEBERG) le 1er avril 1945 pour la dernière opération amphibie du second conflit mondial. La Task Force américaine est soumise à de nombreuses attaques de kamikazes notamment le 5 avril quand plus de 500 avions attaquent, les américains avec leur chasse et leur DCA en détruisant environ 300.

Le 7 avril 1945 les porte-avions américains abandonnent temporairement l'appui aux troupes au sol pour traquer et détruire le cuirassé Yamato, le croiseur léger Yahagi et huit destroyers (Fuyutsuki Suzutsuki Hamakaze Asashimo Kasumi Hatsushimo Isokaze et Yukikaze) lancés dans l'opération TEN-GO, une véritable mission suicide.

Les avions du San Jacinto participent à la destruction des destroyers Hamakaze et Asashimo avant de mener des raids contre le Japon et de retrouver les eaux entourant Okinawa où ils doivent faire face aux kamikazes.

Le USS San Jacinto (CVL-30) évite un nouveau typhon et ensuite après un ravitaillement à Leyte participe aux derniers raids de l'aviation embarquée américaine contre le Japon jusqu'au 15 août 1945 quand les opérations de guerre cessent définitivement.

Après le cessez-le-feu et en attendant la cérémonie officielle de capitulation, le porte-avions léger et son groupe aérien vont mener des vols au dessus du Japon pour repérer les camps de prisonniers afin de les ravitailler et accessoirement dissuader une action d'éventuels jusqu'aux-boutistes. Il est présent en baie de Tokyo le 2 septembre 1945 quand une délégation nippone signe l'acte de capitulation le USS Missouri (BB-63).

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_s152
Le USS San Jacinto (CVL-30) en bonne compagnie

Rentré à Alameda le 14 mars 1946, le USS San Jacinto (CVL-30) est désarmé le 1er mars 1947 et affecté à la flotte de réserve du Pacifique.

Mouillé à San Diego il ne sera jamais réarmé. Reclassé transport d'aviations (AVT-5) le 15 mai 1959, il est rayé du Naval Vessel Register le 1er juin 1970 et finalement vendu à la démolition en décembre 1971.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Second maître
Second maître
JJMM

Masculin
Nombre de messages : 597
Age : 71
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMar 14 Sep 2021, 17:43

Toujours un régal, bravo Claus !! thumright thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12221
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMar 14 Sep 2021, 22:22

clausewitz a écrit:
Le USS Bataan (CVL-29)
[…]
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba89
Le USS Bataan (CVL-29) à perdu deux cheminées…[…]
En effet… Que leur est-il donc arrivé à ces malheureux tuyaux de poêles ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 16:30

JJMM a écrit:
Toujours un régal, bravo Claus !! thumright thumright

Merci beaucoup. Je poste la fin ce soir. Pour le suivant faudra attendre un peu j'ai pris du retard

DahliaBleue a écrit:
clausewitz a écrit:
Le USS Bataan (CVL-29)
[…]
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba89
Le USS Bataan (CVL-29) à perdu deux cheminées…[…]
En effet… Que leur est-il donc arrivé à ces malheureux tuyaux de poêles ? scratch

Aucune idée. Comme je n'ai pas lu la trace d'une perte d'une partie de l'appareil propulsif (un peu comme les flush-decker transformés en escorteurs) mon hypothèse c'est qu'on à modifié les échappements des chaudières pour n'utiliser que deux cheminées au lieu de deux.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 19064
Age : 78
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 17:16

Je pense que c'est consécutif au déclassement des survivant de la classe Indépendence déclassés le 7 mai 1959 et devenus AVT1 à 5  transports d'avions, cette nouvelle fonction de navires auxiliaires ne nécessitant par de grande vitesse, certainement qu'une partie des chaudières ont été mises hors service par économie, tout en restant à bord en cas de besoin, la modification étant réversible.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 17:41

NIALA a écrit:
Je pense que c'est consécutif au déclassement des survivant de la classe Indépendence déclassés le 7 mai 1959 et devenus AVT1 à 5  transports d'avions, cette nouvelle fonction de navires auxiliaires ne nécessitant par de grande vitesse, certainement qu'une partie des chaudières ont été mises hors service par économie, tout en restant à bord en cas de besoin, la modification étant réversible.

Sauf que le Bataan à été envoyé en Corée comme porte-avions opérationnel

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 18:03

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_mo82

Déplacement :   standard 9980 tonnes pleine charge : 13700 tonnes

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c131
Le USS Cabot (CVL-28) à la mer. La coque de croiseur est bien visible tout comme les superstructures ajoutées pour en faire un porte-avions

Dimensions :  longueur hors tout 189.74m longueur à la flottaison 182.6m  largeur : 21.87m à la flottaison (33.3m hors tout) tirant d’eau : 7.72m

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_be68
Le USS Belleau Wood (CVL-24) ses cheminées, son petit ilot et ses radars

Propulsion : 4 groupes de turbines à vapeur General Electric alimentées par 4 chaudière Babcox et Wilcox (39.7kg/cm²) développant une puissance totale de 100000ch et actionnant 4 hélices

Performances : vitesse maximale : 31.5 nœuds distance franchissable : 12500 miles nautiques (24000km) à 15 nœuds (28 km/h)

Electronique : radar de veille air SK-2 remplacé ensuite par un radar SM, radar de veille surface SG, balise pour avions YE installés sur l'ilôt, radar de veille air type SK entre la seconde et la troisième cheminée.

Protection : la coque est protégée par une ceinture d'une épaisseur variant de 25 à 114mm, le pont du hangar qui est l'ancien pont principal du croiseur est protégé par 56mm de blindage

Armement :
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) La_fay13
A bord du La Fayette (ci-dessus) et à bord du USS Independence (CVL-22) des pièces de DCA
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_in46

L'armement originellement prévu était de seize canons de 20mm Oerlikon, de vingt-six canons de 40mm Bofors et de deux canons de 127mm.

Le 127mm de proue est rapidement remplacé par un affût Bofors de 40mm quadruple et celui de poupe à été également remplacé par un autre affût quadruple. Seul le USS Independence (CVL-22) à reçu les deux canons de 127mm initialement prévus.

Installations Aéronautiques
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_c132
USS Cowpens (CVL-25)

-Pont d’envol de 168m de long sur 22m de large

-Hangar de 78.6m de long sur 17.67m de large et 5.28m de haut (pour comparaison les porte-avions légers de classe Colossus à une hauteur de 5.33m)

-Une puis deux catapultes hydrauliques H2

-9 brins d’arrêt

-Une barrière d'arrêt est positionnée à hauteur de l'ilôt

-Deux ascenseurs axiaux, un de 13.4m et un autre de 12.8m

-Une grue de 6.4 tonnes installée devant l'ilôt

Groupe Aérien :
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba94
USS Bataan (CVL-29)

Les Independence peuvent embarquer une quarantaine d’appareils même si leur nombre est souvent réduit pour faciliter les opérations aériennes.

Parmi les appareils embarqués durant la guerre du Pacifique figure le F4F Wildcat, le F6F Hellcat de chasse, le Grumman TBF Avenger de bombardement et de torpillage. Le Curtiss SB2C Helldiver un temps embarqué à été vite retiré car l'absence d'ailes repliables rendait son utilisation difficile sur des porte-avions aussi étroits.

En 1945, on à envisagé de doter les Independence d’un groupe aérien composé de F8F Bearcat pour les spécialiser dans la chasse (l’Independence à été un temps spécialisé dans la chasse de nuit)

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba95
A bord du Bataan, des Chance-Vought F4U Corsair

Durant la guerre de Corée, le USS Bataan (CVL-29) embarquait des Chance-Vought F4U Corsair des Marines mais aussi des Grumman AF-2S/W Guardian de lutte anti-sous-marine et un détachement d'hélicoptères Sikorsky HO3S-1 Dragonfly.

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba96
Des avions à bord du Bataan
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba97

Les deux Independence passés sous pavillon français ont embarqué un groupe aérien d'abord composé de F6F-5 Hellcat et de TBM Avenger puis composé de Chance-Vought F4U Corsair et de Curtiss SB2C Helldiver

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Dedalo13
Des Harrier et des hélicoptères à bord du Dedalo

Le Dedalo à d'abord embarqué uniquement des Sikorsky SH-3 Sea King de lutte anti-sous-marine (l'Espagne à acquis huit SH-3H de lutte anti-sous-marine et trois SH-3W de veille aérienne avancée) puis des Sikorsky SH-3, des Agusta-Bell AB-212 et des AV-8S Matador.

Le groupe aérien le plus courant se composant de huit Matador, quatre Sea King et quatre AB-212, des hélicoptères de transport et d'attaque de l'armée de terre pouvaient aussi embarquer.

Equipage : 1569 officiers et marins (groupe aérien compris)


FIN

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 19064
Age : 78
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 18:50

clausewitz a écrit:
NIALA a écrit:
Je pense que c'est consécutif au déclassement des survivant de la classe Indépendence déclassés le 7 mai 1959 et devenus AVT1 à 5  transports d'avions, cette nouvelle fonction de navires auxiliaires ne nécessitant par de grande vitesse, certainement qu'une partie des chaudières ont été mises hors service par économie, tout en restant à bord en cas de besoin, la modification étant réversible.

Sauf que le Bataan à été envoyé en Corée comme porte-avions opérationnel
Le Bataan a été reclassé AVT4 le 7 mai 1959  donc bien après la guerre de Corée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 20:02

NIALA a écrit:
clausewitz a écrit:
NIALA a écrit:
Je pense que c'est consécutif au déclassement des survivant de la classe Indépendence déclassés le 7 mai 1959 et devenus AVT1 à 5  transports d'avions, cette nouvelle fonction de navires auxiliaires ne nécessitant par de grande vitesse, certainement qu'une partie des chaudières ont été mises hors service par économie, tout en restant à bord en cas de besoin, la modification étant réversible.

Sauf que le Bataan à été envoyé en Corée comme porte-avions opérationnel
Le Bataan a été reclassé AVT4 le 7 mai 1959  donc bien après la guerre de Corée.

Oui mais es-ce que en tant qu'AVT il naviguait encore je crois pas scratch . Je pense que mon hypothèse de modification des circuits de sortie des fumées des chaudières semble la plus plausible.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12221
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 21:27

clausewitz a écrit:
[…]
Citation :
Citation :
Le USS Bataan (CVL-29)[…] PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba89Le USS Bataan (CVL-29) à perdu deux cheminées…[…]
En effet… Que leur est-il donc arrivé à ces malheureux tuyaux de poêles ? : scratch:
Aucune idée. Comme je n'ai pas lu la trace d'une perte d'une partie de l'appareil propulsif […] mon hypothèse c'est qu'on à modifié les échappements des chaudières pour n'utiliser que deux cheminées au lieu de deux.
NIALA a écrit:
Je pense que c'est consécutif au déclassement des survivants de la classe Independence déclassés le 7 mai 1959 et devenus AVT1 à 5 […] cette nouvelle fonction […] ne nécessitant par de grande vitesse, certainement qu'une partie des chaudières ont été mises hors service par économie […].
clausewitz a écrit:
[…] Sauf que le Bataan à été envoyé en Corée comme porte-avions opérationnel
Citation :
[…] Le Bataan a été reclassé AVT4 le 7 mai 1959  donc bien après la guerre de Corée.
Oui mais est-ce que en tant qu'AVT il naviguait encore je crois pas : scratch: . Je pense que mon hypothèse de modification des circuits de sortie des fumées des chaudières semble la plus plausible.
thumright Exactement ! C'est ce qui est expliqué sur le site "NavSource" :

« […] après avoir été modernisé de juillet à novembre 1951 pour les opérations ASM [le Bataan] est maintenant équipé […] Ses quatre cheminées ont été regroupées, n'en laissant que deux […] » study thumleft
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12221
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) EmptyMer 15 Sep 2021, 21:33

clausewitz a écrit:
[…]
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba96 Des avions à bord du Bataan
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Uss_ba97
Les deux Independence passés sous pavillon français ont embarqué un groupe aérien d'abord composé de F6F-5 Hellcat et de TBM Avenger puis composé de Chance-Vought F4U Corsair et de Curtiss SB2C Helldiver […]
Je dirais plutôt :

« […] d'abord composé de F6F-5 Hellcat et de Curtiss SB2C Helldiver puis composé de Chance-Vought F4U Corsair et de TBM Avenger ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty
MessageSujet: Re: PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)   PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE INDEPENDENCE (ETATS UNIS) (NV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: