AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
Ecran PC GIGABYTE 28″ LED M28U 4K ( IPS, 1 ms, ...
Voir le deal
399 €

 

 UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyVen 30 Juin 2023, 15:33



Navires-écoles

Généralités
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Jadran10
Voilier-école Jadran

Avec une augmentation exponentielle de ses moyens la Slavie doit former marins, officiers mariniers et officiers.

Cela passe par la reconstruction d'une Ecole Navale à Rijeka et l'acquisition de navires-écoles pour remplacer ceux hérités de la Yougoslavie titiste en l'occurence la vedette Jadranka , le navire-école fluvial Davor, le voilier-école Jadran (ex-Marco Polo) et le petit voilier école Kraljica Jelena.

Dans le cadre du programme Sola (Ecole en slovène) la marine slavienne va se doter de différents navires d'entrainement et de formation  :

-Un navire-école hauturier comparable à l'ancienne Jeanne d'Arc de la marine française

-Deux navires-écoles polyvalents

-Quatre navires d'entrainement à la navigation

-Le navire-école hauturier est un bâtiment amphibie type Makassar dont nous avons parlé plus haut dans la partie consacrée aux navires amphibies.

-Deux navires-écoles polyvalents vont être construits cette année, deux navires reprennant la coque des POI avec des superstructures adaptés pour la formation aux métiers de la marine.

-Les quatre navires d'entrainement à la navigation seront des navires plus légers disposant par exemple d'une double passerelle, une passerelle pour la conduite du navire et une passerelle école pour la formation des timoniers de la marine slavienne. Une décision doit être prise cette année pour savoir quand, où et comment ces navires vont être construits.

-Ce programme concerne aussi les infrastructures. L'Ecole Navale de Rijeka inaugurée en septembre 2003 bénéficie de travaux réguliers pour augmenter ses capacités de formation. Cela passe par la construction régulière de nouveaux bâtiments, la réaffectation d'autres. La nouveauté 2022 c'est l'inauguration d'un hall de simulateurs.

Dans un bâtiment de facture moderne (bois, verre et acier), seize simulateurs permettent la formation à tous les métiers de la marine. Une première mise en bouche avant une formation plus pratique.

Es-ce à dire que les simulateurs étaient absents avant cette date ? Non bien sur mais désormais tout est regroupé au même endroit.

Les différents navires-écoles de la marine slavienne

Navire-école hauturier
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Makass11
Le Makassar (590)

Dans le cadre du programme d'augmentation de ses capacités de formation, la marine confédérale slavienne à décidé d'acquérir un navire-école comparable à l'ancienne Jeanne d'Arc de la marine française sur laquelle quelques officiers de marine slavien ont eu la chance de suivre une partie de la formation.

Pour gagner du temps et économiser (un peu) d'argent Split à décidé d'acquérir deux bâtiments amphibies d'intervention et d'en consacrer un à l'écolage. Comme nous l'avons vu plus haut c'est le type Makassar qui à été choisit.

-Le Mljet (SP-5) est mis sur cale aux chantiers navals HHI de Pusan le 5 septembre 2018 lancé le 14 mars 2020 et mis en service le 8 novembre 2020. Il quitte la Corée du Sud une semaine plus tard pour rallier la Slavie, un voyage au long cours en compagnie de la corvette Odin.

Le navire met cap à l'est direction tout d'abord le Japon où il arrive à Yokosuka le 10 novembre 2020, reprenant la mer le 13 novembre direction Hawaï, la corvette et le navire amphibie arrivant à Pearl Harbor le 20 novembre 2020.

L'ambiance est triste puisqu'en raison de la pandémie aucune possibilité de descendre à terre, les marins slaviens étant consignés à bord pour éviter la naissance d'un cluster.

Les deux navires reprennent la mer le 23 novembre, direction San Francisco où la corvette et le navire amphibie font relâche du 30 novembre au 3 décembre 2020. Il franchit le canal de Panama les 8 et 9 décembre, fait relâche à Kingston les 10 et 11 décembre, à Fort de France les 15 et 16 décembre.

Après un exercice commun avec la marine française (notamment la frégate de surveillance Germinal), le duo slavien franchit l'Atlantique direction Dakar où il arrive le 23 décembre 2020.

Pour faire souffler l'équipage, l'escale va se prolonger jusqu'au 27 décembre 2020 quand la corvette et le navire amphibie reprennent la mer, franchissent le détroit de Gibraltar le 2 janvier 2021, font escale à La Valette du 5 au 7 janvier, à Tarente du 9 au 11 janvier avant d'arriver à Bar le 17 janvier 2021 après un long périple de près de deux mois.

Le Mljet va d'abord subir une période de travaux jusqu'au mois de mai 2021 avant d'entamer son rôle de navire-école au profit de l'Ecole Naval de Rijeka. De septembre 2021 à mars 2022, le Mljet va effectuer une croisière école en Méditerranée, dans l'Atlantique et en Manche.

Entre deux exercices avec les marines de la région, le navire-école accompagné de la corvette Odin comme bâtiment conserve va faire escale à Corfou, à Tarente, à Tunis, à La Valette, à Oran, à Tanger, à Dakar, à Recife, à Fort de France, à Jacksonville, à Boston, à Cork, à Portsmouth, à Cherbourg, à Saint-Nazaire, à Vigo, à Lisbonne, à Gibraltar, à Palma de Majorque, à Marseille, à Gênes, à Naples, à Heraklion avant de rentrer à Split.

Cette première croisière est riche d'enseignement pour adapter notamment le cursus et le programme des escales.

Après une période d'entretien jusqu'en juin 2022, le navire va mener des exercices en mer Adriatique avant de préparer une nouvelle croisière qui va avoir lieu à partir de mai 2023.

Le 17 mai 2023, le Mjet et la frégate Sarajevo ont quitté Split pour une nouvelle croisière école. A l'heure où j'écris ces lignes (30 juin 2023), le duo à effectué une escale à Corfou, à Heraklion, à Larnaca, à Haïfa, à Alexandrie, à Djedah, à Mombassa et à Antsirannana dans des installations flambants neuves et ce du 20 au 23 juin. Il à reprit la mer le 24 et à fait escale à La Reunion du 26 au 29 juin avant de reprendre la mer direction Mumbai.

Par rapport à son sister-ship améné à être déployé à Madagascar il dispose de capacités sanitaires plus importantes pour mener des missions de «diplomatie médicale» et des locaux destinés normalement au stockage et à l'entrainement des troupes sont utilisés pour la formation des futurs officiers avec notamment deux simulateurs. A terme une deuxième passerelle pourrait être aménagée pour permettre la formation des futurs manoeuvriers.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 8250 tonnes pleine charge 12890 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 126.50m largeur 22m tirant d'eau 5.10m (6.80m pleine charge)

Motorisation : deux moteurs diesels dévellopant 7250ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 18 nœuds distance franchissable 8600 miles nautiques à 12 nœuds

Electronique : deux radars de navigation (dont un pour les opérations aériennes), deux systèmes électro-optiques Fotona Eagle Eye, un système complet de guerre électronique, un système de communication intégré, système de communication Immarsat, liaison 11,, 16 et 22.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Canon_97
Canon de 57mm Bofors

Armement : un canon de 57mm Bofors en tourelle furtive compacte à l'avant, une tourelle double de 35mm, deux canons de 27mm MLG-27, quatre mitrailleuses de 12.7mm et un lanceur Sadral pour missiles Mistral. Emplacement pour seize missiles Matra Mica VL.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Lcm-1e11
LCM-1E

Installations Amphibies : Radier pouvant embarquer deux LCM-1E

Installations Aéronautiques : plate-forme avec trois spots d'appontage dont un renforcé pour pouvoir accueillir un CH-47 ou un Osprey, hangar pouvant accueillir deux hélicoptères type NH-90 ou trois AW-139.

Capacités diverses : porte dans la coque et rampe latérale à tribord, 2480 tonnes de fret ou 14 chars et 218 soldats/passagers (450 pour une courte durée). En version navire-école, 135 élèves officiers sont embarqués.

Equipage : 139 officiers et marins


Bâtiment Ecole Polyvalent

Pour compléter le Mljet la Slavie prévoit à terme de faire construire deux bâtiments écoles polyvalent pour former élèves officiers, officiers mariniers notamment au cours de croisières courte durée notamment dans l'Adriatique.

Comme souvent la Slavie cherche à gagner du temps et elle évite donc de se lancer dans des aventures techniques.

Aussi même si certains avaient proposé des navires à effet de surface ou des navires catamarans, très vite la solution la plus logique est choisie à savoir une coque existante.

C'est celle des Patrouilleurs Océaniques d'Intervention (POI) qui sont en cours de construction et qui est jugée la plus facile à adapter.

Pour le moment ces navires n'existent qu'en 3D. La commande devrait être passée cette année pour deux navires dont la mise en service ne saurait se produire avant 2026 ou 2028.

les premières vues dévoilées par le service de communication de la marine montrent des navires racés et élégants avec un bloc-passerelle semblable à celui des POI avec en arrière la «zone-école» suivie d'une plate-forme hélicoptère mais sans hangar pour le ravitaillement, les évacuations sanitaires et également l'entrainement des aspirants aux opérations héliportées.

Navires d'entrainement à la navigation

Les quatre navires d'entrainement à la navigation seront des navires plus légers disposant par exemple d'une double passerelle, une passerelle pour la conduite du navire et une passerelle école pour la formation des timoniers de la marine slavienne. Une décision doit être prise cette année pour savoir quand, où et comment ces navires vont être construits.

Ces navires devraient donc être d'un déplacement plus proche d'un patrouilleur lance-missiles que d'un patrouilleur océanique encore que nous ne sommes pas à l'abri d'une surprise. Ils devraient être légèrement armés _une fois n'est pas coutume_ et ne devraient pas disposer de capacités aéronautiques sauf si on limite ses capacités au drone qu'il soit catapultable ou ADAV. Affaire à suivre comme on dit..... .

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyVen 30 Juin 2023, 16:00



Avions Hélicoptères et Drones

Quelle aéronavale pour la Slavie ?

Selon les pays l'aviation navale ou l'aéronavale dépend soit de la marine (ce qui  me semble à mes yeux le plus logique) soit de l'armée de l'air avec parfois une participation des marins pour certaines missions comme la patrouille maritime.

La Slavie à choisit de regrouper sous l'autorité d'un commandement spécifique les avions de patrouille maritime, les hélicoptères de combat et de soutien de la marine sous un commandement dépendant de l'état-major de la marine non sans débats comme nous l'avons vu plus haut.

Es-ce à dire que seuls les aéronefs de la marine (avions, hélicoptères et drones) opéront au dessus des flots ? Non bien sur car en attendant la potentielle/probable/possible acquisition d'avions de combat par la marine, ce sont les F-16 et les Rafale de la SCAF qui seront chargés de missions d'interdiction maritime avec des missiles RBS-15 et NSM.

Autre domaine où le monopole aérien de la marine au dessus des flots est battu en brèche ? Les opérations héliportées lors des débarquements mais cette situation sera provisoire puisque les marines slaviens vont acquérir à terme leurs propres hélicoptères de transport, de reconnaissance et d'attaque.

Déja comme on l'à vu il est acté que des Tigre HAD vont appuyer les marines slaviens mais pour ce qui est des hélicoptères de manœuvres la décision n'à pas encore été prise.

A l'heure où j'écris ces lignes (mai 2023), il semble acquis que l'hélicoptère de transport ne sera pas le TTH-90 pour des questions de calendrier de livraison mais un autre appareil, le UH-60M et l'AW-149 étant les favoris même si il n'est pas impossible qu'un outsider finisse à terme par triompher.

En attendant la division aéromobile va déployer ses hélicos sur les porte-hélicoptères amphibies et les navires amphibies médians. Même après l'acquisition d'hélicoptères par les Marines, il est probable que l'armée de terre continuera de déployer ses voilures tournantes depuis des navires de la marine au nom de la coopération interarmées.

En ce qui concerne les programmes d'acquisition ils sont regroupés sous le nom d'Eole (dieu du vent). La légende raconte qu'on avait choisit d'abord Icare avant de l'écarter pour des raisons évidentes.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta27
Agusta-Westland HH-139A de l'armée de l'air italienne

-Le programme Eole I concernait l'acquisition d'un hélicoptère léger pour les corvettes du programme Trident I. C'est l'Augusta-Westland AW-139 qui à été choisit, un appareil semblable au LAH de l'armée de terre, variante devenue LAH-N (Light Attack Helicopter Naval).

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Sikor165
Le NH-90 à été choisit au détriment du MH-60R
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Nh-90_19

-Le programme Eole II concerne l'acquisition d'un hélicoptère médian destiné à embarquer sur les frégates et les futurs destroyers. Deux variantes étaient demandées : une variante combat et une variante transport. Après avoir évalué le MH-60R et le NH-90, la Slavie à choisit le NH-90 en version ASM et en version transport.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta28
Agusta-Westland Merlin HM.1 de la Royal Navy

-Le programme Eole III concerne l'acquisition d'un hélicoptère médian/lourd pour opérer depuis la terre. La logique aurait voulu que le NH-90 soit choisit mais finalement probablement pour des raisons industrielles, c'est le AW-101 Merlin qui à été choisit en version ASM/ASF en attendant une version dédiée à  l'alerte aérienne avancée (qui pourrait embarquer sur le porte-hélicoptères amphibie slavien) et à la guerre des mines.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Casa_c13
Airbus C-295MPA Persuader sous les couleurs chiliennes

-Le programme Eole IV concerne l'acquisition d'un avion de patrouille maritime médian destiné à opérer en Adriatique et à l'orée de la Méditerranée. C'est l'Airbus C-295MPA Persuader qui à été choisit au détriment de l'ATR-72MPA.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Boeing55
Boeing P-8 Poseidon de la RAAF

-Le programme Eole V doit compléter le précédent avec l'acquisition d'un avion de patrouille maritime lourd. Sans réelle surprise c'est le Boeing P-8 Poseidon qui à été choisit en dépit des réserves de certains officiers de marine slavien sur l'utilisation d'un biréacteur pour une mission aussi particulière que la PATMAR.

-Le programme Eole VI concerne l'acquisition de plusieurs modèles de drones pour la marine que ce soit un drone ADAV, un drone MALE en attendant un drone HALE.

-Le programme Eole VII concerne l'acquisition d'hélicoptères pour les Marines. Si pour les hélicoptères d'attaque, le modèle est déjà choisit (Tigre HAD), l'hélicoptère de transport et l'hélicoptère de reconnaissance n'ont pas encore été choisis. Un appel d'offres pourrait être lancé en 2023 (2024 au plus tard).

Augusta-Westland AW-139 LAH-N
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta29
Agusta-Westland AW-139 irlandais

Dans le cadre du programme Eole I la marine slavienne cherchait à acquérir un hélicoptère naval destiné moins à la lutte anti-sous-marine qu'à la lutte anti-surface mais aussi la reconnaissance, le relais pour le guidage des missiles, le soutien aux opérations de contre-terrorisme maritime.

L'élément dimensionant était la taille de la plate-forme des corvettes lance-missiles de classe Arès ce qui excluait nombre d'hélicoptères trop grands et trop gros. Il y avait également une volonté de communautariser la flotte avec les autres armées.

L'un des premiers hélicoptères que la Slavie à cherché à acquérir était un hélicoptère biturbine polyvalent capable de mener des missions de reconnaissance, d'observation et d'attaque légère sans oublier l'évacuation sanitaire, le commandement et le contrôle.

Ca c'était pour l'armée de terre. L'armée de l'air cherchait un hélicoptère pour assurer le soutien et la sécurité, les forces paramilitaires (gardes-frontières et gardes-côtes) un hélicoptère de surveillance et de sauvetage en mer, la marine un hélicoptère léger de combat pour les corvettes et les patrouilleurs océaniques. Autant dire une commande potentiellement alléchante.

Un appel d'offres est lancé en septembre 2004. Plusieurs candidats répondent comme le Kamov Ka-60, l'Eurocopter EC-645, l'Agusta-Westland AW-139, l'Eurocopter Dauphin.

C'est l'AW-139 qui est sélectionné en deux versions, une version non armée baptisée LUH (Light Utiliy Helicopter) pour l'évacuation sanitaire, le commandement et le contrôle, la liaison et une version armée baptisée LAH (Light Attack Helicopter) ce qui donna également naissance à des variantes navales : LUH-N et LAH-N.

Par rapport aux variantes LUH et LAH, les LUH-N et LAH-N disposent d'un traitement anti-corrosion, de système de flottabilité de secours, d'un système de dégivrage plus puissant, d'équipements adaptés pour la mise en œuvre de l'hélicoptère depuis des navires.

Le AW-139 est issu d'un programme lancé en 1997 pour un hélicoptère capable de remplacer les Huey en service depuis plus de trente ans. Agusta et Bell signe un accord pour dévelloper en commun un convertible et un hélicoptère qui est alors baptisé AB-139.

Le premier vol à lieu le 3 février 2001 et les premiers appareils sont mis en service en 2003. Deux ans plus tard en 2005, l'AB-139 devient l'AW-139 après le retrait de Bell du programme.

Outre la Slavie, cet hélicoptère est utilisé en ce qui concerne les forces armées par l'Algérie, l'Australie, le Bangladesh, la Colombie, Chypre, l'Egypte, la Côté d'Ivoire, l'Irlande, l'Italie, le Kenya, le Liban, la Libye, Malte, la Malaisie, le Népal, le Nigeria, le Pakistan, le Panama, le Qatar, le Sénégal, la Thaïlande,  Trinidad et Tobado, le Turkmenistan, les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis. On compte également de nombreux opérateurs civils et paramilitaires.

Au sein des forces armées slaviennes, l'AW-139 Vuk (Loup) est utilisé pour les missions suivantes :

-Armée de Terre : reconnaissance, observation, attaque légère (LAH), évacuation sanitaire, liaison, commandement et contrôle (LUH)

-Armée de l'Air : soutien logistique, liaison et évacuation sanitaire (LUH-S _S pour SCAF), sécurité des installations (LAH-S) (NdA ces désignations LAH-S et LUH-S sont peu usités au quotidien y compris au sein de la SCAF)

-Marine : reconnaissance, observation, attaque aéromaritime, contre-terrorisme maritime, défense côtière (LAH-N), soutien logistique, évacuation sanitaire et liaison (LUH-N)

-Gardes Côtes : surveillance côtière, lutte anti-pollution, lutte anti-terroriste, sauvetage en mer

-Garde Nationale : transport, reconnaissance, soutien aux opérations de secours

-Gardes-Frontières : surveillance et défense des frontières.

La marine confédérale à passé commande en septembre 2006 d'un premier lot de huit AW-139LAH-N livrés en mars, mai et juin 2007 avec respectivement deux, quatre et deux appareils. Ces huit hélicoptères formant la Squadron 11 de l'Aviation Navale slavienne.

Ce n'était que la première commande d'une série bien plus importante. En octobre 2007 seize appareils sont commandés, huit en version LUH-N non armée pour équiper le Squadron 12 et huit LAH-N pour équiper notamment les futurs POI, appareils formant le Squadron 13.

Les appareils de la deuxième commande sont livrés entre mars 2008 et juin 2009 portant la flotte à vingt-quatre appareils (seize LAH-N et huit LUH-N).

Une troisième commande à été passée en septembre 2012 pour seize appareils, huit LUH-N et huit LAH-N destinés à équiper respectivement les Squadron 14 et 15. Ces appareils ont été livrés entre juin 2013 et septembre 2014.

Cela nous donne un total de quarante appareils, 24 LAH-N et 16 LUH-N. Actuellement (juin 2023), la flotte est tombée à 22 LAH-N et 14 LUH-N, quatre appareils ayant été victimes d'accident, appareils qui n'ont pas été remplacés.

Le premier LAH-N à été perdu au dessus de l'Adriatique le 14 mars 2010 suite à une défaillance mécanique. Les deux pilotes sont parvenus à poser l'hélicoptère sur l'eau et ont pu s'échapper avant que l'appareil ne sombre malgré les moyens de flottabilité.

Le deuxième LAH-N à été perdu le 8 octobre 2019 lorsque le toit du hangar où il se trouvait sur la base aéronavale de Bar s'est effondré en raison du poids excessif de la neige.

L'appareil à été privé de toutes les pièces récupérables puis ferraillé sans que visiblement sa remise en état n'ait été sérieusement étudiée.

Un AW-139LUH-N à été perdu le 14 septembre 2018 lors d'un entrainement à l'appontage sur le pétrolier-ravitailleur Skadar. L'appareil victime d'une panne mécanique s'est écrasé sur la plate-forme hélicoptère entrainant la mort des trois membres d'équipage. Le navire lui n'à été que légèrement endommagé.

Un autre LUH-N à été perdu le 4 juin 2021 lors d'une opération d'évacuation sanitaire au profit d'un marin d'un roulier belge victime d'un incendie au large de Split.

L'appareil lors de la tentative d'hélitreuillage du blessé à été déstabilisé par une rafale de vent et s'est écrasé en mer ne laissant aucune chance à son pilote, son copilote, à l'opérateur treuil et à l'infirmier.

Caractéristiques Techniques

Type : hélicoptère médian multirôle

Masse maximale au décollage 7000kg

Dimensions : longueur 16.66m largeur 2.26m hauteur 4.98m diamètre du rotor principal 13.80m

Motorisation : deux turbomoteurs Pratt & Whitney PT6C-67C de 1531ch chacune entrainant un rotor quadripales

Performances : vitesse maximale 310km/h plafond opérationnel 6096m distance franchissable 1061km autonomie 5h13

Armement : la version LUH-N (hors évacuation sanitaire) peut embarquer une mitrailleuse de 7.62mm en sabord, la version LAH-N dispose d'un tourelleau THL-20 sous le nez disposant d'un canon de 20mm Nexter, une ou deux mitrailleuses de 7.62mm en sabord et des supports latéraux pour des missiles antichars et des roquettes. Il peut également embarquer le Spike-ER en attendant la livraison du Sea Venom.

Equipage : (LAH-N) un pilote, un copilote et un opérateur systèmes (LUH-N) deux pilotes et un opérateur treuil. Jusqu'à 15 passagers peuvent embarquer à bord.


NHI NH-90
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Nh-90_20
NH-90 néerlandais

Alors que le programme Eole I était en cours, la marine confédérale slavienne étudie l'acquisition d'un hélicoptère naval de combat, un hélicoptère principalement dédié à la lutte ASM mais pouvant également des missions de lutte anti-surface, de recherche et de sauvetage, de guerre électronique,  de relais pour le guidage des missiles surface-surface.

C'est le programme Eole II qui est lancé en octobre 2008 afin de fournir à la marine confédérale slavienne un hélicoptère répondant aux critères mentionés dans le paragraphe précédent. Très vite deux favoris se détachent : le Sikorsky MH-60S et le NHI NH-90.

Il semble qu'un temps l'appareil américain ait été le préféré des opérationnels slaviens avant qu'un lobbying serré de l'industriel européen ne fasse la différence ce qui étonna tellement le constructeur américain qu'on envisagea très sérieusement le dépôt d'une plainte avant d'y renoncer probablement pour éviter de se ridiculiser.

A l'origine du NH-90 figure un programme européen pour un hélicoptère de manœuvre destiné à remplacer les appareils de la génération Puma. Cet appareil dévellopé par plusieurs pays est le premier hélicoptère  à commandes de vol électriques.

Un accord est signé en 1985 entre la France, l'Allemagne de l'Ouest, l'Italie, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne. Comme souvent les anglais quittent le programme dès 1987. Le Portugal intègre le programme en 2001 mais ne commandera pas d'appareils en raisons de contraintes économiques trop importantes.

Le dévellopement technique proprement dit commence le 1er septembre 1992, le premier prototype effectue son vol inaugural le 18 décembre 1995. Le deuxième prototype fait de même le 19 mars 1997 et le troisième le 27 novembre 1998. L'Italie est le premier pays à mettre l'appareil en service en 2007.

Actuellement l'Australie, la Belgique, la Finlande, la France, l'Allemagne, la Grèce, l'Italie, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, Oman, le Qatar, l'Espagne et la Suède utilisent cet appareil ou l'ont utilisé.

En effet si le NH-90 est un indéniable succès commercial, il connait des temps difficiles, plusieurs pays lui reprochant un coût d'exploitation très élevé et des performances décévantes au point d'annoncer un retrait prochain du service. C'est notamment le cas de la Norvège et de la Belgique.

Une première commande de seize NH-90 Munja (Eclair/Foudre) est passée en mai 2010, les appareils étant livrés entre mai 2012 et juin 2014 avec plusieurs mois de retard ce qui aurait passablement agacé les opérationnels slaviens d'autant que leurs homologues de l'armée de terre n'ont pas connu ces retards.

Les huit premiers appareils forment le Squadron 16 alors que les huit derniers appareils vont former le Squadron 18.

Ces appareils sont destinés à opérer depuis les huit frégates de la marine confédérale slavienne mais comme tous les navires n'étaient pas encore disponibles en 2014 ces appareils vont parfois opérer depuis les corvettes de classe Arès ou depuis la terre pour mener des missions de surveillance ASM, une façon comme une autre de «marquer son territoire».

Pour mener des missions de transport, de recherche et de sauvetage notamment, une nouvelle commande de NFH-90 est passée en octobre 2016 pour seize appareils qui se différencient des premiers commandés par l'absence de sonar trempé et de bouées acoustiques et la présence d'une rampe semblable à celle de la version terrestre. Il conserve néanmoins son radar de recherche et sa suite de guerre électronique.

Les seize appareils sont livrés entre septembre 2017 et septembre 2019 pour former les Squadrons 20 et 21.

Si le squadron 16 et le squadron 21 sont stationnés à Split, les squadrons 18 et 20 sont stationnés eux à Bar sur une base aéronavale flambant neuve. Une nouvelle commande pourrait être passée cette année.

Caractéristiques Techniques

Type : hélicoptère de combat naval

Masse : à vide 6400kg maximale au décollage 10600kg

Dimensions : longueur hors tout 19.56m longueur du fuselage 16.13m largeur rotor tournant 16.30m hauteur 5.31m. La cabine mesure 4.80m de long pour 2m de large et 1.58m de haut

Motorisation : deux turbomoteurs Rolls-Royce Turbomeca RTM-322 de 2417ch entrainant un rotor principal quadripale de 16.3m de diamètre

Performances : vitesse de croisière 260km/h vitesse maximale 300km/h distance franchissable 800km (1600km en convoyage) Autonomie 5h plafond opérationnel 6000m

Electronique : un radar de recherche surface, un sonar trempé Thales Flash, lanceur de bouées acoustiques, système de mesures de soutien électronique, détecteur d'alerte radar, brouilleur et lance-leurres, un FLIR

Armement : (version ASM) deux torpilles MU-90 ou deux charges de profondeur (version ASF) deux missiles air-surface Sea Venom ou quatre missiles air-surface Spike ER (version transport) deux ou trois mitrailleuses de 7.62mm FN Mag ou de 12.7mm Browning M3M

Equipage : deux pilotes, deux opérateurs mission en version combat. En version transport on compte deux pilotes, un treuilliste et un mitrailleuse de sabord. Il peut embarquer huit à douze soldats équipés ou passagers.


Agusta-Westland AW-101
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta30
Agusta-Westland Merlin HM.2

Bien que la marine confédérale slavienne ait une volonté de projection, une volonté de combattre loin du territoire national, il était évident que le contexte géopolitique lui imposait forcément de sérieuses contraintes en terme de défense côtière.

Cette dernière passe et passera par des patrouilleurs lance-missiles rapides et bien armés, des batteries côtières mobiles (missiles mais aussi artillerie) et des aéronefs, des drones, des avions et des hélicoptères.

Très vite la marine confédérale slavienne à identifié le besoin d'un hélicoptère anti-sous-marin opérant depuis la terre ferme en liaison avec les avions de patrouille maritime.

C'est le programme Eole III lancé en octobre 2013 pour acquérir un hélicoptère naval de combat rapide, endurant, bien équipé en avionique et en armement. Rien n'aurait empêché de commander de nouveaux NH-90 mais probablement pour des raisons industrielles, la Slavie à choisit un nouvel appareil, l'Agusta-Westland AW-101

Le Merlin est un hélicoptère tribune initialement conçu dans le cadre d'un partenariat anglo-italien en vue de remplacer le Sea King, version produite sous licence du Sikorsky S-61 par la firme britannique Westland.

Le programme Sea King Replacement (SKR) est lancé par le MoD (Ministry of Defence) au printemps 1977. Westland qui tiens à préserver son pré-carré propose le WG.34.

Très vite la marine italienne qui possédait des S-61 se montra intéressée par un projet. Résultat en novembre 1979, Westland et Agusta signèrent un accord de coopération pour dévelloper l'appareil au sein d'une joint-venture baptisée EH Industries Ltd (Elicoterri Helicopter Industries Limited) qui commence officiellement en juin 1980.

Le projet de dévellopement lancé en juin 1981, le premier prototype décollant pour la première fois le 9 octobre 1987. Le projet est un temps menacé mais finalement des commandes ont lieu notamment de la Grande-Bretagne et de  l'Italie mais le Canada qui aurait pu être le premier client export annula sa commande en raison de restrictions budgétaires.  

L'appareil qui reçut le nom de Merlin changea de dénomination quand Westland et Agusta fusionnèrent, devenant Agusta-Westland International Limited en juillet 2000 et en juin 2007, l'EH-101 devenant AW-101.

L'appareil qui est un élégant trimoteur connait rapidement le succès à l'export avec des ventes au Danemark, au Portugal, au Japon, au Canada (version recherche et sauvetage), en Norvège, en Algérie, en Arabie Saoudite, au Nigeria, au Turkmenistan, en Indonésie et en Pologne. Il à connu des échecs en Inde et  aux Etats-Unis.

Au sein de l'armée slavienne, il est connu sous le nom de Carovnik (sorcier). La marine slavienne à commandé douze appareils en juin 2015, appareils livrés entre septembre 2016 et mars 2017, ces appareils équipant le Squadron 17.

Une deuxième commande de douze appareils est passée en juillet 2017, appareils livrés entre janvier et septembre 2018 pour équiper le Squadron 19.

Une nouvelle commande à été passée pour vingt-quatre appareils en version transport, commande passée en juin 2022. Ces appareils doivent être livrés entre mars 2023 et septembre 2024, appareils qui vont équiper les Squadrons 22 et 23. A terme une partie de ces appareils sera transformé pour la lutte anti-mines aéroportée et pour la veille aérienne avancée.

A l'heure où j'écris ces lignes, huit appareils ont été livrés mais ne sont pas encore opérationnels au sein des unités slaviennes.

Si les appareils des Squadron 17 et 23 sont stationnés à Split, ceux du squadron 19 et 22 sont stationnés à Bar

Caractéristiques Techniques

Type : Hélicoptère trimoteur naval

Masse à vide : 8900kg Masse maximale au décollage : 14600kg

Dimensions : Longueur du fuselage : 19.53m Longueur hors tout : 22.80m Diamètre du rotor principal 18.60m Hauteur à la tête de rotor : 4.70m

Motorisation : trois turbines Rolls-Royce Turboméca RTM-322 de 2240ch chacun entrainant un rotor principal quadripale et un rotor anti-couple bipale

Performances : vitesse maximale 280 km/h Autonomie : 1000km Endurance 5h Plafond opérationnel 4575m

Electronique : un radar de recherche surface, un tourelleau de surveillance (FLIR, caméra optique, laser de télémétrie et de brouillage anti-drones), bouées acoustiques, un sonar Thales FLASH

Armement : jusqu'à quatre torpilles MU-90 en version ASM, deux Sea Venom ou quatre Spike ER en version ASF

Equipage : deux pilotes et deux opérateurs missions en combat ASM/ASF.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyVen 30 Juin 2023, 16:17



Airbus C-295MPA Persuader
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Airbus28
Airbus C-295MPA Persuader sous les couleurs portugaises

Dans le cadre du programme Eole IV la Slavie à cherché à acquérir un avion de patrouille maritime capable de opérer essentiellement en Adriatique et en Méditerranée orientale.

L'appareil devait être compact, rapide mais endurant, d'une utilisation aisée car même si le personnel qualifié était de plus en plus nombreux il fallait faire des choix et autant de ne pas dilapider un personnel encore rare.

Deux appareils sont étudiés : l'ATR-72MPA et l'Airbus C-295MPA Persuader. C'est ce dernier qui est choisit par la Slavie en octobre 2015. C'est une variante de patrouille maritime  de l'Airbus C-295.

L'Airbus C-295 est un bimoteur de transport à ailes hautes issu du CN-235 hispano-indonésien. Il à été choisit par la Slavie pour le transport léger, l'évacuation sanitaire et l'entrainement des parachutistes. Récemment la SCAF à annoncé vouloir transformer certains de ces C-295 en avions-citernes pour ravitailler en vol les hélicoptères.

Par rapport au CN-235, l'appareil est plus grand, peut emporter 50% de charge utile en plus et dispose en conséquence de moteurs plus puissants. L'avionique à aussi été mise à niveau.

Logiquement le dévellopement est rapide. Lancé en 1996, il aboutit au vol inaugural le 28 novembre 1997 et à la première commande effectuée en 1999  par l'armée de l'air espagnole qui est la première entitée à mettre l'appareil en service à savoir en 2001.

Depuis l'appareil à connu un grand succès à l'exportation tant dans ses versions de transport que de patrouille maritime en attendant peut être le succès des variantes canonnière volant, alerte aérienne avancée et lutte anti-incendie.

L'appareil est ainsi utilisé par la Slavie, par l'Espagne, l'Egypte, la Pologne, le Canada, le Brésil, le Mexique, le Portugal, l'Algérie, l'Angola, le Bangladesh, le Burkina Faso, le Chili, la Colombie, la République Tchèque, l'Equateur, la Guinée Equatoriale, la Finlande, le Ghana, l'Inde, l'Indonésie, l'Irlande, la Côte d'Ivoire, la Jordanie, le Kazakstan, le Mali, Oman, les Phillipines, l'Arabie Saoudite, la Serbie, la Thaïlande, les Emirats Arabes Unis, l'Ouzbekistan et le Vietnam.

La Slavie à choisit le C-295 au détriment de l'Aliena C-27. 72 appareils ont été commandés et livrés même si comme nous l'avons vu la flotte est tombée à 70 exemplaires.

Le contrat d'acquisition est signé en juin 2016 pour 24 Airbus C-295MPA Persuader. Ils sont livrés entre mars 2017 et mars 2020 pour équiper les Squadrons 24 et 25, le premier étant stationné à Split, le second à Bar. En 2023 tous les appareils sont en service. Une nouvelle commande est actuellement à l'étude.

Ces bimoteurs opèrent en Adriatique et en Méditerranée orientale, des patrouilles menées à la fois pour montrer le pavillon slavien et pour surveiller la navigation qu'elle soit militaire ou civile. Ces opérations sont faites en liaison avec les marines italiennes et grecques.

Caractéristiques Techniques

Type : avion de transport léger bimoteur

Masse : maximale au décollage 21000 à 23200kg charge utile maximale  7050kg (9250kg en surcharge)

Dimensions : longueur hors tout 24.46m envergure 25.81m hauteur 8.66m

Motorisation : deux turbopropulseurs Pratt & Whitney PW-127G de 2644ch entrainant des hélices hexapales de 3.94m de diamètre

Performances : vitesse de croisière 482km/h distance franchissable 1555km (5000km en convoyage) plafond opérationnel avec un  moteur 4125m plafond opérationnel maximal 9145m

Electronique : un radar de surveillance, un détecteur d'anomalie magnétique, un tourelleau TAS (Target Acquisition System), 48 bouées acoustiques, un système d'écoute et de renseignement électronique, un brouilleur, des lance-leurres.

Armement : six points d'attache sous les ailes pouvant emporter des torpilles et des missiles (air-surface et air-air), une soute pouvant embarquer jusqu'à six torpilles MU-90.

Equipage : deux pilotes, six opérateurs systèmes


Boeing P-8S Poseidon
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Boeing56
Boeing P-8A Poseidon de l'US Navy

L'Airbus C-295MPA Persuader n'était qu'une étape dans l'acquisition d'une capacité de patrouille maritime. En effet la Slavie souhaitait disposer d'un appareil de patrouille maritime à long voir à très long rayon d'action capable par exemple de répérer des sous-marins dans l'Océan Indien voir dans l'Atlantique au cours d'opérations de longue voir de très longue durée.

Sur le marché les candidats appelés à répondre au programme Eole V ne sont pas légions et très vite il devient évident que le Boeing P-8 Poseidon allait être choisit.

A l'origine du Poseidon figure le programme MMA (MultiMissions Aircraft) lancé en 2000 pour remplacer les P-3 Orion en fin de vie. Lockheed propose son Orion 21, Boeing une version militaire du Boeing 737-800ERX et Bae une version américanisée du Nimrod MRA4. Très vite, Bae se retire en l'absence de partenaire américain (octobre 2002).

Boeing est sélectionné le 14 mai 2004 et un contrat de dévellopement est signé en juin 2004. Le 30 mars 2005, l'appareil est baptisé P-8A Poseidon.

Le dévellopement se passe bien et le premier vol à lieu le 25 avril 2009. Les tests révèlent fort peu de problèmes et le premier appareil de série est livré moins de trois ans plus tard le 4 mars 2012. La mise en service est officiellement prononcée le 29 novembre 2013.

L'appareil connait très vite un grand succès à l'export, situation de quasi-monopole oblige. A l'heure où j'écris ces lignes outre la Slavie on trouve l'Australie (12 exemplaires), l'Allemagne (5 exemplaires en commande), l'Inde (17 exemplaires dont 11 ont déjà été livrés), la Nouvelle-Zélande (quatre exemplaires commandés, un appareil tout juste livré), la Corée du Sud (six exemplaires), la Grande-Bretagne (neuf exemplaires en commande).

D'autres pays se sont montrés intéressés mais sans pour autant passer pour le moment commande : le Canada (Boeing à proposé une version légère en combinant système de mission adapté à une cellule plus petite de Bombardier Challenger), l'Italie (qui à finalement choisit l'ATR-72), la Malaisie, l'OTAN (proposition d'un pool commun semblable à celui des C-17 stationnés en Hongrie), Arabie Saoudite et Turquie.

La Slavie à choisit l'appareil en octobre 2018. Huit exemplaires ont été commandés officiellement en mars 2019. Un premier exemplaire à été livré en février 2020 soit juste avant le début de cette foutue pandémie.

Les livraisons ont repris en fin d'année 2020 avec un deuxième P-8S livré en décembre 2020, un troisième en mars 2021, un quatrième en juillet 2021, un cinquième en octobre 2021, un sixième en février 2022, un septième en août 2022 et le huitième en février 2023. Ces appareils forment le Squadron 26 stationné sur la base aéronavale de Split même si régulièrement des P-8S sont détachés à Bar pour monitorer la navigation au large des côtes albanaises.

Le 5 mai 2023, la marine slavienne à annoncé la commande de quatre P-8S supplémentaires qui pourraient être livrés en 2025. Ces appareils devraient former un détachement permanent à Madagascar avec des équipages issus du squadron 26 déployés pour six mois en rotation. En revanche il semble que la cible de seize soit désormais hors de portée.

Caractéristiques Techniques

Type : avion lourd de patrouille maritime

Masse : à vide 62730kg maximale au décollage 85820kg charge utile 9000kg

Dimensions : longueur 39.47m envergure 37;64m hauteut 12.83m

Motorisation : deux turboréacteurs CFM56-7B27A de 121kN

Performances : vitesse maximale 907km/h vitesse de croisière 815km/h rayon d'action de combat 2222km avec 4h de présence sur zone, distance franchissable 8300km plafond opérationnel 12496m

Electronique embarquée : radar de veille surface multi-mission Raytheon APY-10, un détecteur d'anomalie magnétique Fotona, suite de mesures de soutien électronique AN/ALQ-240, système avancé de détection AN/APS-154, bouées acoustiques

Armement : onze points d'attache au total dont cinq en soutes et 6 sous les ailes pour de nombreuses armes : torpilles, charges de profondeur, mines, missiles air-surface, missiles air-air.

Equipage : deux pilotes et sept opérateurs missions


Drones

La marine slavienne à lancé dans le cadre du programme Eole VI une série de projets d'acquisition et de mise au point de drones destinés à opérer dans le cadre aéromaritime depuis des navires ou depuis la terre.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Zvijez13

-Pour les patrouilleurs lance-missiles, un drone léger catapultable à été acquis. Il s'agit du Zvijezda II, qui pèse 20kg, mesure 3.7m d'envergure, disposant d'une autonomie de 6h pouvant voler jusqu'à 60km du lanceur avec comme capteurs une boule optronique avec des équipements complémentaires d'interception.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Coleop12

-Un drone à décollage et atterrissage vertical devrait également être acquis. Il s'agit du Coleoptere qui pourrait être produit à partir de 2023. Le Coleoptere pèse 750kg à pleine charge  avec 250kg de charge utile et 250kg de carburant. Il mesure 6.5m de long, 2.5m de haut et un rotor d'une diamètre de 7.5m.

Avec son moteur de 175ch, il peut atteindre la vitesse maximale de 180km/h pour un plafond opérationnel de 6000m, une autonomie de 8h avec une distance franchissable de 350km.

Le Coleoptere embarque une boule optronique retractable comprennant deux caméras optiques, une caméra infrarouge et un laser utilisable pour la télémétrie et le leurrage. Ce drone dispose également d'un équipement d'écoute électronique. La version navalisée disposera d'un traitement anti-corrosion, d'un système de repliage des pales et d'un harpon pour faciliter l'appontage sur une plate-forme hélicoptère.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Safran11
Sagem Patroller

-Pour compléter les Airbus C-295MPA Persuader et les Boeing P-8S, la marine slavienne va acquérir des drones MALE, des Sagem Patroller.

Le Sagem Patroller est un drone mesurant 8.5m de long d'une envegure de 18m avec une charge utile de 250kg. Propulsé par un moteur quatre cylindres de 86kW, il pouvait atteindre la vitesse maximale de 314km/h (200km/h en vitesse de croisière), une plafond opérationnel de 7620m, une distance franchissable de 180km avec une autonomie de 14h à 20h. Il dispose d'un radar de recherche surface, un équipement électronique, un système optronique en attendant un armement.

Les différents drones de la marine slavienne vont former le Squadron 27 basé à Split

Eole VII
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Boeing12
Boeing AH-64E Guardian Apache

Ce programme concerne l'acquisition d'hélicoptères de transport et de reconnaissance au profit des Marines. Initialement il prévoyait également l'acquisition d'un hélicoptère d'attaque mais comme l'armée de terre à accepté (de plus ou moins bonne grâce) selon les points de vue de rétrocéder à la marine des AH-64E (pour la défense côtière) et des Tigre HAD (pour l'appui aux opérations amphibies) ce volet à été abandonné.

En revanche les autres volets sont toujours actifs. Des appels d'offres doivent être lancés cette année. Selon certaines sources les candidats suivants auraient été retenus :

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta31
AW-149

-Transport : AW-149/UH-60M/Caracal

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta32
AW-169M

Reconnaissance : H-145M/AW-169M/H-160

Affaire à suivre comme on dit..... .

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptySam 01 Juil 2023, 21:54



Véhicules Terrestres

Généralités

La marine confédérale slavienne dispose de véhicules terrestres, des véhicules de transport, de soutien et de combat.

-Les véhicules de soutien sont des camions destinés au ravitaillement des bases, à la maintenance des équipements terrestres des bases navales.

-La sécurité est assurée par des véhicucles blindés légers type Ris mais aussi des véhicules blindés médians transportant les fusiliers marins chargés de défendre les bases, les dépôts, les complexes d'entrainement.

-La marine étant chargée de la défense des côtes, elle va disposer à terme de deux brigades côtières, des brigades comparables aux BMI soient des brigades motorisées entièrement équipées de véhicules à roues type Patria AMW principalement des VBCI et des VCC.

-Elle va aussi disposer de pièces d'artillerie automouvante type Caesar et de batteries mobiles lance-missiles.

Les véhicules terrestres de la marine

Véhicules blindés légers
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Iveco_14
Iveco LMV Panther italiens plus connus en Slavie sous le nom de Ris

Pour assurer la protection des bases navales slaviennes, la marine confédérale slavienne utilise des Ris semblables à ceux de l'armée de terre plus précisément ceux de la police militaire. Peints en gris marine, ces véhicules sont armés d'un tourelleau automatique avec une mitrailleuse de 12.7mm, cet armement étant jugé suffisant pour le véhicule de patrouille.

En patrouille ces véhicules embarquent un pilote, un chef de bord qui sert le tourelleau et à l'arrière deux gardes de sécurité pouvant être mis à terre pour repousser un raid de commandos ou de forces spéciales.

Des 4X4 militarisés sont également utilisés pour des patrouilles plus discrètes puisque ces véhicules sont banalisés.

NdA pour les données techniques je renvoie à la partie sur l'armée de terre

Véhicules de combat
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Kto_ro14
KTO Rosomak polonais

La défense ferme des bases navales va être assurée par une Brigade de Fusiliers Marins créée en septembre 2019 et qui doit être déclarée opérationnelle cette année en raison d'une montée en puissance plus longue que prévue.

Cette brigade est considérée comme une brigade légère motorisée, une sorte de BMI de la marine avec de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie mais aussi des unités navales pour assurer la protection d'unités au mouillage et à quai.

Sans surprise c'est le Patria AMW qui à été choisit par la marine pour transporter ses marinci sous protection.

En dehors de leur peinture gris marine, ces véhicules sont identiques à ceux de l'armée de terre à savoir une tourelle disposant d'un canon de 35mm associé à une mitrailleuse coaxiale de 7.62mm, une mitrailleuse en tourelleau pour la défense AA et deux missiles Spike à gauche de la tourelle.

Outre cette version combat d'infanterie, la marine va disposer de différentes variantes comme la variante cavalerie légère à canon de 35mm (certaines sources disent que la marine pourrait acquérir la version reconnaissance à canon de 76mm comme véhicule de combat), une variante génie,  une variante dépannage, une variante commandement et contrôle, véhicule d'observation d'artillerie, ambulance..... .

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Giat_l12
Nexter LG Mk III de 105mm

Pour l'artillerie, la brigade va disposer de pièces tractées, des canons de 105mm Nexter LG Mk III.

NdA pour l'organisation de la brigade de fusiliers marins voir la partie suivante sur les unités terrestres de la marine.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 T-90s_12
T-90S

La marine va disposer également de deux bataillons de chars équipés de T-90S acquis au début des années 2010 avec un abondant stock de pièces détachées au cas ou..... . Ces deux bataillons dépendaient de l'armée de terre mais vont désormais être utilisés par la divison d'infanterie amphibie.

Avec la guerre en Ukraine, l'utilisation de chars russes peut poser des problèmes techniques mais aussi politiques et diplomatiques. Si leur remplacement n'est pas prévu immédiatement, la marine n'exclut pas l'acquisition de K-2S ou la récupération de M-95 Zmaj II de l'armée de terre quand suffisamment de chars d'origine sud-coréenne seront disponibles. Affaire à suivre comme on dit..... .

Camions
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Renaul14
Renault Sherpa 5

La marine utilise les mêmes modèles de camions que l'armée de terre à savoir les différentes variantes du Sherpa avec pour principale différence une couleur grise qui différencie les véhicules de la marine de ceux de l'armée de terre.

Des camions civils sont également employés quand l'usage d'un camion spécifiquement militaire ne se justifie.

Si l'armée de terre possède sa propre flotte de camions civils, la marine elle préfère louer une flotte de camions pour une durée plus ou moins longue, politique jugée plus économique et qui pourrait à terme influencer les autres armées.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptySam 01 Juil 2023, 22:07



Unités terrestres de la Marine

Brigade de Fusiliers Marins

Comme nous l'avons vu à propos de la protection des bases navales, la marine à créé en 2019 une brigade de fusiliers marins, une Marinici Brigade comparable par ses capacités à la BMI. Je dis bien capacités car son organisation est différente.

-Un Etat-Major

-Un groupement de soutien logistique

-Une compagnie de transmission

-Un bataillon antichar

-Un bataillon antiaérien

-Un bataillon du génie

-Un bataillon naval

-Un bataillon d'artillerie

-Deux bataillons de cavalerie

-Quatre bataillons de fusiliers marins

Cette organisation est unr organisation purement administrative puisqu'en pratique les fusiliers marins dépendent des différentes bases qui disposent d'un groupement de sécurité ou sigurnosna grupa organisé de la façon suivante en puisant au sein de la brigade qui n'à donc qu'une existence symbolique au point que certains militent pour la dissoudre.

-Une compagnie de commandement et de transmission

-Une compagnie d'intervention (les «forces spéciales» des fusiliers marins)

-Une compagnie mixte antichar et antiaérienne

-Une compagnie du génie

-Une compagnie navale (navires légers de patrouille et de sécurité)

-Une batterie d'artillerie légère

-Un escadron de cavalerie

-Un bataillon de fusiliers marins, les quatre bataillons de la brigade portant le nom de leur stationnement : RIJEKA, SPLIT, BAR et MADAGASCAR.

Groupement de Sécurisation de la Marine (GSM)

Cette unité créée en septembre 2021 doit assurer la sécurité rapprochée des navires de guerre notamment lors de leur traversée des zones sensibles (terrorisme, piraterie).

Cette unité comparable à des forces spéciales disposeront de fusils d'assaut, de fusils de tir de précision, de mitrailleuses, de lance-roquettes et d'armes antichars. Ils devraient recevoir des drones légers et des équipements de déminage.

Ce Groupement doit avoir la taille d'un bataillon et devrait à terme rejoindre les forces spéciales à Zadar ce qui est de toute de même significatif. On sait peu de son organisation, de ses capacités et de ses équipements probablement parce que les réflexions sont toujours en cours et que rien n'est définitivement tranché.

Brigade de Défense Côtière

L'actuellement unique Brigada Obalne Obrane (BOO) en attendant la création d'une deuxième est chargée de la défense des côtes contre un débarquement amphibie. Son organisation est semblable mais pas identique aux BMI de l'armée de terre. La BOO est donc une unité d'infanterie motorisée capable de se déployer rapidement.

-Un Etat-Major

-Une compagnie de transmission

-Un Groupement de Soutien Logistique

-Un Bataillon mixte antichar et antiaérien

-Un Bataillon de Reconnaissance et d'Aide à l'engagement

-Deux régiments d'infanterie motorisée

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Riveri11
CB-90 sous les couleurs américaines

-Un Régiment d'Infanterie Amphibie semblable à l'infanterie amphibie suédoise

-Un Régiment de Cavalerie

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Caesar17
Caesar 8x8

-Un Régiment d'Artillerie automouvante comprennant deux groupes d'artillerie de 155mm et un groupe de missiles sol-mer.

-Un Régiment du Génie

La 1ère Brigade de Défense Côtière est stationnée à Dubrovnik, la 2ème qui doit être créée en 2024 pour un statut opérationnel initial prévu pour 2026 devrait être stationné à Pula

Division d'Infanterie Amphibie

L'Amfibijska Pješačka Divizija (APD) est l'équivalent slavien de l'USMC à savoir des hommes entrainés et équipés pour les opérations amphibies. Elle à pour origine deux bataillons de fusiliers marins stationnés à Bar et à Ulcinj. La division d'infanterie amphibie à ainsi été créée en septembre 2019 et doit être opérationnelle courant 2024. Elle sera stationnée à Zadar.

C'est une grosse unité qui comprend de l'infanterie amphibie, de l'artillerie, de la cavalerie, du génie mais aussi des chars lourds ainsi que toutes les unités pour assurer l'appui et le soutien des unités de combat. Cela nous donne l'organisation suivante :

-Un Etat-Major

-Un Groupement de Soutien Logistique

-Une Compagnie de Transmission

-Un Bataillon de Reconnaissance et d'Aide à l'Engagement

-Un Bataillon Antichar

-Un Bataillon Antiaérien

-Un régiment du génie

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 T-90s_13
T-90S

-Deux bataillons de chars de combat T-90S

-Un régiment de tracteurs amphibies (chenillés articulés type Bronco en attendant un tracteur amphibie type AAV-7)

-Un régiment de cavalerie

-Un régiment d'artillerie automouvante

-Deux régiments d'infanterie (la création d'un troisième est à l'étude)

Forces Spéciales Navales

Le mornaričko zapovjedništvo za specijalne operacije (commandement des opérations spéciales navales) regroupe sous son autorité les forces spéciales navales. Comme dans les autres pays, les forces speciales navales slaviennes sont de deux types : des commandos-marine et des plongeurs de combat.

Le MZSO à permis la fusion des forces spéciales navales croates et monténégrines, la Slovénie et la Bosnie ne possédant pas pour des raisons faciles à comprendre d'unités de forces spéciales navales.

Bien que le MZSO à été créé dès 2005, il  à fallu attendre près de dix ans pour que les structures soient enfin stabilisées tant étaient grandes les hésitations pour adopter le format le mieux adapté aux besoins slaviens. Actuellement le MZSO est organisé de la façon suivante :
-Un Etat-Major

-Un Groupement d'Etudes et de Planification

-Un Groupement-Ecole

-Un Groupement de Soutien Logistique

-Quatre groupes d'opérations spéciales, chacun possédant sa spécialité en plus d'un cursus général : l'appui-feu indirect pour le premier, le combat en milieu arctique pour le second, le combat en milieu chaud pour le troisième et la lutte anti-terroriste et le combat en milieu pour le quatrième.

-Un groupe de plongeurs de combat (assaut direct et contre-terrorisme maritime)

A terme le MZSO doit regrouper tous ces moyens à Zadar (ce qui est loin de faire l'unanimité) et doit déployer un détachement permanent à Madagascar, détachement dont la structure et l'équipement reste encore incertain et de toute façon nimbé d'un certain mystère, caractère sensible oblige.

Régiments d'Artillerie Côtière

-Un Etat-Major

-Un Groupement de Soutien Logistique

-Un Groupement de conduite de tir

-Deux groupes d'artillerie équipés de Caesar 8x8

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Rbs-1513
RBS-15

-Un groupe lance-missiles RBS-15 puis NSM

-Un groupe de reconnaissance et de protection

Régiments lance-missiles

-Un Etat-Major

-Un Groupement de Soutien Logistique

-Un Groupement de Conduite de Tir

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Naval_20
Naval Strike Missile (NSM)

-Quatre groupes de quatre lanceurs doubles missiles NSM

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Matra_15
Matra Mica VL

-Deux groupes de quatre lanceurs Matra Mica VL.

-Un groupe de reconnaissance et de protection

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyDim 02 Juil 2023, 21:53



Armes

Artillerie Navale

Généralités

En matière d'artillerie navale, la Slavie ne se distingue guère que par sa volonté de mettre au point une pièce d'artillerie ,navale lourde pour le tir contre-terre voir le tir naval à longue portée.

Les calibres choisis sont standard avec du 27mm pour la défense rapprochée avec le Mauser MGL-27, du 35mm pour l'artillerie légère en tourelle (tourelles de 35mm DPG et système Scit), du 57mm pour les patrouilleurs océaniques d'intervention et quelques navires de soutien, du 76mm pour les patrouilleurs lance-missiles et les corvettes comme artillerie principale et comme artillerie secondaire sur d'autres navires, du 127mm pour les frégates.

Si les tourelles sont pour le moment fabriquées à l'étranger, la Slavie travaille d'arrache pied pour mettre au point ses propres tourelles et surtout fabrique ses munitions pour être le moins dépendant possible de l'étranger.

Des expérimentations de laser sont également menées mais pour le moment la marine confédérale slavienne s'intéresse plutôt à leur utilisation pour leurrer les optiques des drones et des missiles que comme une alternative au canon classique. Même chose pour le canon électromagnétique jugé intéressant sur le plan technique mais moins sur le plan économico-tactique.

Mauser MLG-27
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Mlg-2711

Pour l'artillerie légère de défense rapprochée, la marine confédérale slavienne à longtemps hésité sur le calibre entre le 20 et le 30mm. Il fallait un projectile suffisamment puissant pour détruire la cible mais pas trop pour que le poids du système ne limite son utilisation à bord des navires de taille modeste.

Après avoir évalué un 20mm téléopéré proposé par Nexter, le 25mm Bushmaster et le 30mm Oerlikon, la marine slavienne à choisit le Mauser MLG-27 avec son inhabituel canon de 27mm.

Le Mauser Marine Leicht Geschütz 27 est issu de la navalisation d'un canon d'avion, le BK-27, BK signifiant Bordkanone («canon de bord»). Il à été utilisé à bord des Panavia Tornado mais aussi des Eurofighter Typhoon, des JAS-39 Gripen. Un temps Lockheed-Martin envisagea de le produire sous licence pour équiper son F-35 avant de choisir un canon de 25mm.

Ce canon à été ou est utilisé par l'Algérie (marine), l'Autriche (armée de l'air of course à bord des Eurofighter), le Brésil (armée de l'air à bord des Gripen), Brunei (marine), le Cameroun (Alpha Jet de l'armée de l'air), le Canada, (Alpha Jet utilisés par Discovery Air Defense Service), la République Tchèque (armée de l'air à bord des Gripen), l'Allemagne (marine et armée de l'air à bord de ses Tornado et de ses Eurofighter), la Hongrie (armée de l'air à bord de ses Gripen), l'Italie (armée de l'air à bord de ses Tornado et de ses Eurofighter), l'Arabie Saoudite (armée de l'air à bord de ses Tornado et de ses Eurofighter), l'Afrique du Sud (armée de l'air à bord de ses Gripen), l'Espagne (armée de l'air à bord de ses Eurofighter), la Suède (armée de l'air à bord de ses Gripen), la Thaïlande (armée de l'air à bord de ses Gripen et ses Alpha Jet), les Emirats Arabes Unis (marine), la Grande-Bretagne (Eurofighter et auparavant Tornado), le Portugal (jadis à bord de ses Alpha Jet).

En attendant l'acquisition éventuelle de Gripen, la Slavie utilise donc la version navale de ce canon de 27mm avec un système téléopéré. C'est l'arme de défense rapprochée pour les grosses unités de combat en liaison avec le système Scit et l'arme de défense principale pour les navires les plus légers. C'est ainsi que les futures Vedettes Rapides de Combat (VRC) de la marine et les Super Dvora des Gardes-Côtes sont ou seront armées de ce canon.

Si les munitions sont fabriquées en Slavie, Mauser n'à pas vendu la licence de fabrication de ce système à la Slavie. Comme Split pratique allégrement le retro-engineering, il n'est pas impossible qu'un système équivalent voit le jour. Reste à savoir si les allemands laisseront faire tant est mince la frontière entre la copie, l'inspiration et la contrefaçon.

Les navires slaviens suivants sont équipés de canons de 27mm Mauser MLG-27 :

-Destroyers classe Dalmacija : quatre pièces

-Corvettes classe Arès : deux pièces

-Frégates classe Zagreb : deux pièces

-Frégates classe Split : deux pièces

-Corvettes classe Oluja : deux pièces

-Patrouilleurs lance-missiles : deux pièces

-Porte-Hélicoptères Amphibie (PHA) : quatre pièces

-Navires Amphibies Médians (NAM) : deux pièces

-Bâtiments Médians d'Intervention (BMI) : deux pièces

-Bâtiment-base de plongeurs-démineurs : deux pièces

-Mouilleur de mines : deux pièces

-Pétrolier-ravitailleur : quatre pièces

-Bâtiment-Base : deux pièces

-Navire-Atelier : deux pièces

-Bâtiment Ecole Polyvalent : deux pièces

Caractéristiques Techniques

Type : canon léger téléopéré

Calibre : 27mm

Projectile : 27x145mm

Poids : 850kg

Elevation : -15° à +60°

Portée maximale : 2500m en tir antiaérien et 4000m en tir sur but surface

Cadence de tir : 1700 coups par minute


Tourelle double de 35mm DPG
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 300px-11

Cette tourelle double de 35mm est une tourelle de conception et de fabrication sud-africaine puisque l'œuvre de la compagnie Denel. Ce choix au détriment de l'Oerlikon Millenium à surpris nombre d'observateurs même si les canons de 35mm GA-35 sont dérivés de canons Oerlikon.

Cette tourelle est utilisée soit comme armement principal pour nombre de navires ou comme armement secondaire pour les plus grosses unités de combat.

Cette tourelle double de 35mm à également servit de base pour le système slavien Scit (bouclier en slovène).

Au sein de la marine slavienne, la tourelle double de 35mm équipe les navires suivants :

-Corvettes classe Arès (type Meko A-100) : une tourelle sur le hangar hélicoptère

-Frégates classe Split (type Meko A-200) : une tourelle sur le hangar hélicoptère

-Corvettes classe Oluja (type Gowind) : une tourelle  sur le hangar hélicoptère

-Patrouilleurs lance-missiles : une tourelle à la poupe

-Patrouilleurs Océaniques d'Intervention (POI) : une tourelle sur le hangar hélicoptère

-Navires Amphibies Médians (NAM) : une puis deux tourelles

-Navires Amphibies Littoraux : une tourelle

-Chasseurs de Mines : une tourelle à l'avant

-Bâtiment-Base de plongeurs de mines : une tourelle

-Mouilleurs de Mines : deux tourelles

-Pétroliers-Ravitailleurs, Bâtiments-Base et Navire-Atelier : deux tourelles

-Bâtiment-Ecole Polyvalent : une tourelle

Caractéristiques Techniques

Type : artillerie légère téléopéré

Calibre : 35mm

Projectile : 35x228mm

Alimentation : une ceinture de 240 obus par canon

Conduite de tir : radar et optronique (infrarouge et optique)

Masse : 5500kg sans munitions 6500kg avec munitions

Dimensions : longueur 5.4m (tourelle et tubes) longueur du canon 90 calibres (3.15m) largeur 2.9m (tourelle) hauteur 2.3m

Elevation : -10° à +85° en site et 360° en azimut

Performances : cadence de tir 550 coups par minute portée maximale 4000m en tir antiaérien et 6000m en tir antisurface


Système Scit
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Scit12

Comme nous l'avons vu à plusieurs reprises, la Slavie cherche à obtenir une autonomie quasi-totale en matière d'équipement militaire. Cela passe par la mise au point d'équipements indigènes pour remplacer les équipements étrangers.

Le système Scit (bouclier en slovène) fait partie de ses systèmes qui combinent néanmoins systèmes étrangers et systèmes nationaux.

Le Scit combine une évolution de la tourelle Denel de 35mm vue plus haut avec des moyens optroniques Fotona mais surtout quatre missiles Mistral surface-air très courte portée et un laser anti-drones pouvant aveugler les optroniques en attendant pourquoi pas de les détruire.

Les premiers exemplaires ont été produits en 2007/2008, les essais menés entre 2008 et 2010, les premiers navires équipés à partir de septembre 2011. La production se poursuit à cadence réduite en 2023 notamment pour équiper l'armée de l'air afin de protéger ses bases aériennes, les premiers  zemeljski ščit (boucliers terrestres) devant être mis en service cette année (2023).

Le système Scit équipe les navires suivants :

-Destroyers classe Dalmacija : deux systèmes

-Frégates classe Zagreb et Split : un système

-Porte-Hélicoptères Amphibie (PHA) : deux systèmes

Le Scit est déjà proposé à l'export et quelques pays auraient montré leur intérêt pour un système à architecture ouverte permettant à un client de combiner l'optronique, les systèmes de commande et le laser anti-drones avec d'autres canons et d'autres missiles SATCP. Une version combinant canons de 23mm et missiles SA-18 Igla à déjà été imaginée par Fotona tout comme une version combinant canon de 25mm Bushmaster et missiles Stinger.

Caractéristiques Techniques

Type : système de défense rapprochée

Calibre : 35mm

Projectile : 35x228mm

Alimentation : une ceinture de 360 obus par canon

Poids : 6250kg à vide 7400kg en ordre de combat

Conduite de tir : radar et optronique (infrarouge et optique), laser de télémétrie et d'aveuglement

Dimensions : longueur 5.4m (tourelle et tubes) longueur du canon 90 calibres (3.15m) largeur 2.9m (tourelle) hauteur 2.3m

Elevation : -10° à +85° en site et 360° en azimut

Performances : cadence de tir 550 coups par minute portée maximale 4000m en tir antiaérien et 6000m en tir antisurface pour l'artillerie 6000m pour le missile Mistral 7500m pour le laser


Canon de 57mm Bofors
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Mk_11010

En ce qui concerne l'artillerie médiane, la Slavie à longtemps voulu un calibre unique pour des questions de logistique avant de finalement en choisir deux, le premier est le canon de 57mm Bofors que nous allons voir et le second est le célébrissime, le cultissime canon de 76mm Oto-Melara que de nombreuses marines utilisent.

Ce canon de 70 calibres est de conception et de fabrication suédoise. Mis au point à la fin des années soixante, il à remplacé dans le catalogue du célèbre manufacturier d'armes scandinave un modèle plus ancien de 60 calibres bien connu en France pour avoir équipé notamment le Jean Bart et surtout dix-sept et des dix-huit escorteurs d'escadre de classe Surcouf.

Ce modèle est toujours en production aujourd'hui, étant régulièrement améliorée avec d'abord un Mark 1 puis un Mark 2 apparu en 1985 et enfin un Mark 3 apparu en 2000.

Outre la Suède et la Slavie, ce canon est ou à été utilisé par le Bangladesh, l'Allemagne, Brunei, le Canada, la Croatie (avant son absorption au sein de la Slavie), la Finlande, l'Indonésie, l'Irlande, la Malaisie, le Mexique, le Monténégro (même remarque que pour la Croatie), la Norvège, la Grande-Bretagne (sur les futures type 31), Singapour, la Thaïlande et les Etats-Unis.

Au sein de la marine slavienne, le canon de 57mm Bofors est utilisé à bord des Patrouilleurs Océaniques d'Intervention (POI) dont il constitue l'armement principal, les futurs Navires Amphibies Littoraux avec un canon également, les deux Bâtiments Médians d'Intervention (BMI) avec également un canon de 57mm, les bâtiment-bases de plongeurs démineurs avec un canon de 57mm à l'avant, les mouilleurs de mines avec un canon de 57mm et le futur Bâtiment Ecole Polyvalent avec une tourelle.

Caractéristiques Techniques

Type : artillerie navale médiane

Calibre : 57mm

Projectile : 57X438mmR

Alimentation : 120 coups prêts au tir et jusqu'à 1000 coups au total

Masse : 14000kg en ordre de combat  Poids du projectile complet 6.1kg

Dimensions : longueur du tube 3.9m (70 calibres)

Elevation : site -10° à 77° (44°/s) azimut 360° (57°/s)

Performances : cadence de tir 220 coups par minute, portée maximale effective 8500m portée maximale théorique 17000m


Canon de 76mm Oto-Melara
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Oto_me11

Le deuxième canon naval médian de la marine slavienne est l'Oto-Melara de 76mm, un canon utilisé par de nombreuses marines dans le monde. C'est un vrai best-seller dans le domaine. La Slavie à donc choisit une valeur sure pour sa marine mais aussi son armée de terre avec une version automotrice.

Outre la Slavie et l'Italie, ce canon disponible en plusieurs variantes depuis sa mise au point est ou à été utilisé par le Bangladesh, l'Indonésie, l'Inde, Israël, le Japon, la Corée du Nord (acquisition pirate), la Corée du Sud, la Malaisie, le Myanmar, Oman, le Pakistan, les Phillipines, l'Arabie Saoudite, Singapour, le Sri Lanka, Taiwan, la Thaïlande, la Turquie, les Emirats Arabes Unis, le Liban, le Vietnam, l'Algérie, l'Egypte, le Maroc, l'Afrique du Sud, la Tunisie, la Belgique, le Danemark, la France, l'Allemagne, la Géorgie, la Grèce, l'Irlande, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, l'Espagne, l'Ukraine, l'Australie, le Canada, les Etats-Unis, le Mexique, l'Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie, l'Equateur, le Pérou et le Vénézuela.

Au sein de la marine slavienne ce canon est utilisé comme arme secondaire et comme arme principale :

-Destroyers classe Dalmacija : trois canons de 76mm comme armement secondaire (même si la troisième pièce à l'arrière pourrait être remplacée par un système Scit supplémentaire)

-Frégates classe Zagreb : un canon de 76mm comme armement secondaire

-Corvettes classe Arès et Oluja : un canon de 76mm comme armement principal

-Patrouilleurs lance-missiles : un canon de 76mm ccomme armement principal

Caractéristiques Techniques

Type : artillerie navale médiane

Calibre : 76mm

Projectile : 76x636mmR Poids du projectile 12.5kg (6.3kg pour l'obus stricto sensu)

Masse à vide 7.5 tonnes

Longueur du tube : 62 calibres (4.724m)

Elévation : site -15° à +85° (35° par seconde) azimut 360° (60° par seconde)

Performances : cadence de tir 85 coups par minute (120 coups par minute pour le Super Rapid), portée maximale 16km pour l'obus de base 40km pour l'obus assisté Vulcano

Alimentation : 80 coups prêts au tir.


Canon de 127mm Oto-Breda
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Oto-br10

En matière de canon d'artillerie médiane, le 127mm est un calibre que l'ont peut qualifier d'universel. La raison est simple : c'est le calibre de la marine américaine, un calibre choisit par l'US Navy dès les années vingt notamment pour les futurs destroyers de classe Farragut.

Face à ce monopole les concurrents sont peu nombreux : le 100mm français (hélas abandonné au profit du 76mm Oto-Melara pour les nouvelles frégates), le 114mm britannique et le 130mm russe.

Autant dire que le choix du 127mm par la Slavie était tout sauf une surprise. Je dirai même plus un autre choix comme le 114mm britannique ou le 100mm français aurait été une vraie surprise.

Autre indice qui trahissait le choix du 127mm : la commande de frégates italiennes ce qui impliquait un choix d'artillerie évident : le canon de 127mm Oto-Breda.

Le Oto-Breda 127/64 Lightweight est donc le canon choisit pour les frégates slaviennes en l'occurence les quatre unités de classe Zagreb (type FREMM) et les quatre unités de classe Split (type Meko 200S).

Il va également équiper au moins à leur neuvage les destroyers de classe Dalmacija. La marine étudie la commande de tourelles supplémentaires pour la défense côtière et pour un projet encore nimbé de mystère concernant un monitor pouvant être utilisé avec ou sans équipage.

Outre la Slavie ce canon apparu en 2005 équipe la marine algérienne (deux frégates type Meko 200S de classe Erradii), la marine allemande (les quatre frégates de classe Baden-Württemberg [type 125] et les quatre futures frégates type 126), la marine italienne (FREMM classe Carlo Bergamini et patrouilleurs océaniques classe Thaon di Revel), l'Egypte (anciennes FREMM italiennes) en attendant l'Espagne (les cinq frégates type F-110), les Pays-Bas (remplacement des tourelles d'origine sur les De Zeven Provincien), le Canada (frégates type 26).

Caractéristiques Techniques

Type : pièce d'artillerie navale médiane

Calibre : 127mm

Projectile : 127x835mmR Poids du projectile 29 à 31kg selon les modèles

Masse en ordre de combat : 17 tonnes

Longueur du tube : 64 calibres (8.1m)

Performances : cadence de tir maximale 32 coups par minute portée maximale effective 30km avec des obus standard 70 à 120km avec l'obus à assistance propulsive Vulcano


-Canon de 155mm
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Jkxpps10
Dans le cadre du programme MOMARC, les allemands ont expérimenté l'embarquement d'un canon de 155mm sur leurs futures frégates type 125. Le programme n'à pas aboutit, la Deutsche Marine préférant des canons de 127mm Oto-Breda avec obus Vulcano

Depuis le désarmement des derniers croiseurs légers issus de la seconde guerre mondiale à canon de 152mm et de 203mm, depuis le désarmement définitif des cuirassés de classe Iowa, l'artillerie navale pour l'appui-feu se limite à des canons d'un calibre approchant 127mm.

Pour la plupart des missions d'appui-feu cela est suffisant mais pour frapper des cibles durcies un calibre plus important serait utile. De plus le dévellopement des tactiques du déni d'accès A2/AD rend le déploiement des navires de surface compliqué face à des batteries de missiles sol-surface.

La Slavie à décidé depuis 2015 de mettre au point un canon naval d'un calibre supérieur à 127mm pour armer ses futurs destroyers voir à terme d'autres navires plus axés sur l'appui-feu sans parler de la défense côtière.

Si le calibre de 155mm est privilégié (plusieurs modèles terrestres sont disponibles et pourraient être navalisés relativement facilement) d'autres calibres sont à l'étude comme le 180 voir le 240mm en cours de mise au point dans le cadre du programme Vulcano.

Ce qui est certain c'est que les destroyers de classe Dalmacija seront à leur neuvage armé d'un canon de 127mm en attendant son remplacement par un canon de 155mm ou d'un calibre supérieur.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyDim 02 Juil 2023, 22:33



Missiles Surface-Air et Antimissiles

Généralités

Dans le domaine des missiles surface-air et antimissiles, la marine slavienne à choisit des missiles français et européens en l'occurrence des Mistral 3 pour la défense à très courte portée, le Matra Mica VL pour la défense à courte portée et pour la défense à moyenne et longue portée l'Aster 15 et l'Aster 30.

Ces différents missiles vont créer une succession de bulles pour protéger une zone ou un groupe occasionnel contre toutes les menaces que ce soit les avions, les hélicoptères, les drones et les missiles.

La Slavie travaille également des armes dites futuristes comme les lasers qui dans un premier temps servent à aveugler les optiques des drones et des missiles en attendant de pouvoir les détruire.

Mistral 3
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Lanceu13
Tir d'un missile Mistral depuis un lanceur Sadral (sextuple)

Apparu en 1989, ce missile est un missile sol-air très courte portée (SATCP) de type «tire et oublie» à autoguidage infrarouge.

Best-seller de l'armement français, il est utilisé par de nombreux pays aussi bien en version sol-air qu'en version surface-air et même version air-air pour les hélicoptères de combat.

La Slavie ne fait pas exception et à choisit le missile de MBDA pour assurer la protection de ses forces de combat et ses plots logistiques à basse altitude contre les avions, les hélicoptères, les drones et certains missiles.

Ces missiles Mistral 3 sont utilisés depuis des véhicules lance-missiles spécifiques ou en complément des canons antiaériens de 35 et de 76mm.

Le Mistral 3 est également utilisé par la marine confédérale slavienne à bord de nombre de navires de combat et de soutien, soit en lanceurs spécifiques soit au sein du système Scit (bouclier avec canon de 35mm et système anti-drones).

Le Mistral 3 est également utilisé à bord des hélicoptères d'attaque et d'observation comme missile air-air courte portée.

Ce missile est également utilisé pour la défense antiaérienne rapprochée que ce soit des lanceurs de missiles courte et moyenne portée ou des bases aériennes d'où partent les avion de la SCAF.

Outre la Slavie, ce missile est utilisé par la France, l'Autriche, l'Arabie-Saoudite, la Belgique, le Brésil, le Botswana, le Chili, Chypre, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, l'Espagne, la Finlande, le Gabon, la Hongrie, la Norvège, le Pakistan, le Qatar, l'Estonie, la Nouvelle-Zélande et la Serbie.

En ce qui concerne la marine confédérale slavienne, le Mistral est utilisé sur les navires suivants :

-Destroyers classe Dalmacija : deux systèmes Scit avec quatre missiles Mistral soit une salve unique de huit missiles

-Frégates classe Zagreb : un système Scit et deux lanceurs Sadral soit une salve de seize missiles

-Frégates classe Split : un système Scit soit une salve de quatre missiles

-Corvettes : deux lanceurs Tetral soit une salve potentielle de huit missiles

-Patrouilleurs lance-missiles : un lanceur Tetral soit une salve potentielle de quatre missiles

-Patrouilleurs Océaniques d'Intervention (POI) : un lanceur Tetral soit une salve potentielle de quatre missiles

-Porte-Hélicoptères Amphibies (PHA) : deux systèmes Scit soit une salve potentielle de huit missiles

-Navires Amphibies Médians (NAM) : deux lanceurs Sadral soit une salve potentielle de douze missiles

-Navires Amphibies Littoraux : des Mistral 3 en nombre encore inconnu

-Bâtiment Médian d'Intervention (BMI) : un lanceur Sadral soit une salve potentielle de six missiles

-Chasseurs de Mines : un lanceur Tetral soit une salve de quatre missiles

-Bâtiment-base de plongeurs-démineurs : deux lanceurs Sadral soit une salve potentielle de six missiles

-Mouilleur de mines :deux lanceurs Sadral soit une salve potentielle de douze missiles

-Pétroliers-ravitailleurs/Bâtiment-Base/Bâtiment-base de sous-marins/Navire-Atelier : deux lanceurs Tetral soit pour chaque navire une salve de huit missiles

-Navire-école : un lanceur Sadral soit une salve de six missiles.

Caractéristiques Techniques

Type : missile surface-air et sol-air très courte portée

Poids : 18.7kg (dont 3kg pour la charge explosive)

Longueur : 1.8m

Diamètre : 90mm

Envergure : 180mm

Vitesse maximale : supérieure Mach 2.7

Portée : supérieure à 6km

Altitude de croisière 3000m


Matra Mica VL
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Matra_16

A l'origine le Matra Mica est un missile air-air moyenne portée à guidage radar ou infrarouge. Ce missile va aussi être dévellopé en version sol-air pour combler un manque entre le missile à très courte portée et le missile moyenne/longue portée. En gros en Slavie faire le lien entre le Mistral et l'Aster 15.

Ce missile mis au point au début des années 2000 va d'abord équiper la marine slavienne à bord de ses corvettes. Ce n'est que par la suite que l'armée de terre et l'armée de l'air vont s'équiper de ce missile.

Pour l'armée de l'air il s'agit de protéger ses bases aériennes et ses lieux sensibles ainsi qu'assurer la protection globale du territoire avec la Territorial Air Défense Force (TADF).

Pour l'armée de terre il s'agit moins de protéger les unités de mélée que les arrières du front contre les avions, les hélicoptères, les drones et les munitions rodeuses.

Au sein de l'armée de terre, le Matra Mica VL équipe la brigade d'artillerie antiaérienne, formant des groupements à la demande avec plusieurs batteries de missiles opérant souvent avec des canons antiaériens pour créer une bulle la plus étanche possible.

En ce qui concerne la marine, le Matra Mica VL équipe ou va équiper à terme les navires suivants :

-Corvettes lance-missiles : les classes Arès et Oluja disposent (disposeront pour les secondes) de trente-deux missiles Matra Mica VL comme armement principal pour assurer leur autodéfense antiaérienne mais aussi pour protéger des navires de soutien voir des têtes de pont.

-Patrouilleurs Océaniques d'Intervention (POI) : emplacement pour seize missiles Matra Mica VL pour les transformer en corvettes lance-missiles si le besoin se faisait sentir.

-Porte-Hélicoptères Amphibies (PHA) : deux groupes de huit cellules de lancement vertical pour missiles Matra Mica VL

-Navires Amphibies Médians (NAM) : seize missiles Matra Mica VL en un lanceur unique à l'avant

-Bâtiment Médian d'Intervention et Navire-Ecole hauturier : emplacement réservé pour seize missiles Matra Mica VL

-Mouilleur de Mines : l'embarquement de missiles Matra Mica VL est prévu à terme

Les unités de défense côtière vont disposer également à terme de Matra Mica VL toujours dans l'optique de créer des bulles. Ces missiles seront soit montés sur des camions ou dans des modules déposés ça et là pour surprendre un adversaire faisait trop confiance à son renseignement en oubliant que l'ennemi peut se révéler particulièrement déceptif. A terme deux groupes de quatre lanceurs seront intégrés aux deux régiments lance-missiles.

Caractéristiques Techniques

Type : missile sol-air et surface-air

Masse : 112kg (dont 12kg de charge militaire)

Longueur : 3.1m

Diamètre : 160mm

Guidage : il est inertiel avec liaison données durant une bonne partie du vol avant un guidage terminal assuré par un radar actif ou par un autodirecteur infrarouge

Portée maximale : 1 à 20km

Plafond opérationnel 9000m

Vitesse maximale : Mach 3


Aster 15 et 30
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Aster_14

L'Aster 15 est un missile antiaérien et antimissiles courte et moyenne portée utilisée par l'armée de terre au sein de sa brigade antiaérienne pour créer une bulle. En revanche l'Aster 30  n'est utilisé que par l'armée de l'air. En revanche (bis) la marine utilise le duo Aster 15/Aster 30.

Au sein de l'armée de terre et de l'armée de l'air, les missiles Aster 15 et 30 sont mis en œuvre depuis des camions tout-terrain 6x6. Au sein de la marine, ces deux missiles sont embarqués sur les frégates en attendant les destroyers voir d'autres navires.

Ce nom signifie Aerospatiale Terminale mais qui à aussi pour origine le mythique archer grec Asterion voir l'ancien mot grec aster qui signifie étoile.

Ces deux missiles sont produits par le consortium Eurosam qui regroupe MBDA France, MBDA Italy et Thales. Ils sont destinés à détruire avions et missiles mais aussi des drones. Différents tests ont montré la capacité du missile à détruire un missile balistique et un missile supersonique. Ils ont été dévellopés pour remplacer les Crotale, les Aspide, les Sea Sparrow, les Standard.

D'abord utilisé par la France, l'Italie et la Grande-Bretagne, ce missile à été vendu à l'Algérie, l'Egypte, le Maroc, le Qatar, l'Arabie-Saoudite, Singapour et la Grèce, tous les modèles exportés ayant été tous en version navale. Seule exception la Slavie qui possède des Aster terrestres et navalisés.

Le programme est lancé en mai 1989 mais le dévellopement est officiellement lancé en juillet 1995 suivit en 1997 par le lancement d'une nouvelle phase de dévellopement. Les essais en vol ont eu lieu en 1993 et 1994. L'Aster 15 effectue sa première mission opérationnelle à bord du Charles de Gaulle à l'automne 2001 même si il faudra attedre un an pour un premier tir depuis un navire. En novembre 2003, la phase de production en série est lancée sans oublier l'autorisation d'exporter.

Depuis le missile est régulièrement modernisé notamment pour s'adapter aux nouvelles menaces balistiques.

En ce qui concerne la marine slavienne, le duo Aster 15 et 30 est déployé à bord des navires suivants :

-Destroyers classe Dalmacija : sur les 128 cellules de lancement vertical, 96 devraient être utilisés par le duo Aster 15 et 30 avec 64 et 32 missiles respectivement même si bien entendu la répartition et le nombre pourra évoluer en fonction des missions du moment.

-Frégates : les Zagreb devraient embarquer 24 Aster 15 et 8 Aster 30, les Split 32 Aster 15 mais cela peut encore évoluer.

Caractéristiques Techniques

Type : missile antiaérien et anti-missiles moyenne et longue portée

Masse : (Aster 15) 310kg (Aster 30) 450kg (charge militaire) 15kg

Longueur : (aster 15) 4.2m (Aster 30) 4.9m

Diamètre (Aster 15) 180mm

Portée opérationnel : (Aster 15) 1.7 à 30km (Aster 30) 3-120km

Plafond opérationnel : (Aster 15) 0-13000m (Aster 30) 0-20000m

Vitesse maximale : (Aster 15) Mach 3.5 (Aster 30) Mach 4.5

Guidage : système inertiel avec liaison de données durant le vol, autodirecteur radar actif pour la phase terminale


Des projets
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Sm-611
SM-6

De nombreux projets sont à l'étude dans le domaine ô combien sensible de la défense aérienne à la mer et de la défense antimissile alors que la menace des missiles hypersoniques se profile à l'horizon.

Outre les travaux sur les laser, la Slavie étudie l'acquisition de missiles surface-air longue portée comme le SM-6 et à lancé une série de programmes de recherche pour se créer les briques technologiques nécessaires à la mise au point d'un missile surface-air slavien qui pour une question logique devait aboutir à un missile sol-air.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Major
Major
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 957
Age : 75
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyLun 03 Juil 2023, 09:08

En plus des détails, on a les affectations ventilées, bien vu ! 👍
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyLun 03 Juil 2023, 13:54

JJMM a écrit:
En plus des détails, on a les affectations ventilées, bien vu ! 👍

Merci ! Trois derniers messages avant mes vacances du 4 au 13 juillet



Missiles Antinavires

Généralités

De la fin du 19ème siècle à 1967 la principale arme antinavire hors artillerie était la torpille surface-surface mise au point par un officier austro-hongrois Lupis et perfectionnée par l'anglais Robert Whitehead (NdA évidemment je simplifie).

Cette arme était puissante mais fragile et délicate à mettre en œuvre sans compter que souvent les «anguilles» avaient des problèmes de guidage, les problèmes des torpilles de sous-marins allemandes et américaines étaient très connus.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Longue10
Long Lance

Durant la seconde guerre mondiale, la torpille joua un rôle important notamment dans la guerre du Pacifique où les japonais montrèrent pendant les premières années leur maitrise du combat de surface avec une utilisation massive des torpilles Long Lance à l'efficacité redoutable.

Dans l'immédiat après guerre l'utilisation de la torpille déclina, les occidentaux qui devaient surtout faire face à une force sous-marine soviétique pléthorique abandonnèrent peu à peu les torpilles lourdes au profit de torpilles ASM

De leur côté les soviétiques qui se savaient en infériorité sur le plan des unités de surface _l'expansion de la flotte de surface soviétique ne commence vraiment qu'après la crise des missiles de Cuba en 1962_ et vont chercher à trouver des parades.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Ss-n-211
SS-N-2C Styx

Cette parade c'est le missile surface-surface qui fait une apparition fracassante en 1967 quand le destroyer israélien Eilat est détruit par des vedettes type Komar qui ont lancé des missiles SS-N-2C Styx sur l'ancien destroyer britannique.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agm-1111
Penguin et Exocet (ci-dessous) les premiers missiles antinavires occidentaux
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Mbda_e17

C'est un choc pour les occidentaux qui vont rapidement se lancer dans la mise au point d'armes équivalentes, le Penguin norvégien et l'Exocet français se disputant le statut de premier missile antinavire occidental.

Le missile antinavire devient une arme indispensable pour toute marine digne de ce nom avec généralement huit à seize missiles embarqués.

La Slavie n'échappe donc pas à l'utilisation du missile antinavire aussi bien en version surface-surface, sol-surface pour la défense côtière et air-surface depuis les avions et les hélicoptères.

En attendant la mise au point d'un ou plusieurs missiles antinavires slaviens, la marine slavienne va utiliser des missiles étrangers, tout d'abord le RBS-15 suédois hérité de la Croatie, son remplaçant le Naval Strike Missile (NSM) et le Sea Venom pour les hélicoptères en attendant les drones, ces trois missiles étant respectivement suédois, norvégien et franco-britannique.

RBS-15
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Rbs-1514
RBS-15

Actuellement le missile antinavire slavien standard est un missile de conception et de fabrication suédoise, le RBS-15 utilisé en version mer-mer, sol-mer et air-mer.

En revanche le projet de créer une variante à changement de milieu à été abandonnée au profit du NSM plus moderne, la Slavie étant d'ailleurs le pays ayant financé le dévellopement de cette arme permettant de frapper des cibles navales et terrestres à distance de sécurité depuis les sous-marins de classe Leviathan.

A l'origine du RBS-15 figure la volonté de la marine suédoise de disposer d'un missile antinavire plus léger que le très encombrant RB-08 alors que la Svenska Marinen à abandonné les grandes unités de surface au profit de patrouilleurs et de vedettes qui doivent assurer la défense côte avec des batteries côtières et une infanterie amphibie capable de combattre en milieu lagunaire.

A l'origine on part du missile air-sol RB-04 sous la désignation du RB-04 Turbo mais suite à des problèmes de mise au point, le projet est tellement modifié que la désignation devient RBS-15.

Le contrat de dévellopement est signé en 1979 et les premiers missiles sont livrés en 1984. Le RBS-15 Mk I est bientôt dévellopé en version sol-mer pour la défense côtière et en version air-surface pour permettre à la Svenska Flygvapnet de frapper la marine soviétique et sa flotte de la Baltique.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Rbs-1515
RBS-15 en version défense côtière

Il faut attendre 1998 pour que le Mk II soit mise en service. A cette première version améliorée s'ajoute le RBS-15 Mk III dévellopé en coopération avec la firme allemande Diehl qui aboutit à un  missile de plus grande portée, une amélioration de la précision (avec notamment un GPS) et une meilleure discrimination des cibles. Il est par exemple choisit par la marine allemande pour équiper ses corvettes de classe Braunschweig.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Rbs-1516
RBS-15 en version air-mer sous un J-37 Viggen

Cette version produite depuis 2004 doit être remplacée à terme par le RBS-15 Mk IV Gungnir disposant d'une portée plus importante et d'une capacité de frappe contre le littoral. La production à été lancée en 2017.

Outre la Slavie, ce missile est utilisé par l'Algérie, la Finlande, l'Allemagne, la Pologne, la Suède et la Thaïlande.

La Slavie à d'abord hérité des RBS-15 Mk III de la Croatie avant de commander de nouveaux exemplaires.

Elle l'utilise comme missile mer-mer (patrouilleurs lance-missiles, corvettes et frégates), sol-mer pour la défense côtière (lancement depuis des camions) et air-mer depuis les F-16 et les Rafale avec généralement un missile sous le fuselage ou deux sous les ailes.

En 2017, le RBS-15 Mk IV est proposé à la marine slavienne mais Split préfère commander le Naval Strike Missile (NSM) et de financer une version à changement de milieu et à lancement vertical.

Actuellement (juillet 2023), il est prévu de retirer les derniers RBS-15 Mk III en 2028 mais avec les commandes multiples de NSM rien n'est totalement certain.

Pour en revenir à la marine, le RBS-15 Mk III est utilisé de la façon suivante :

-Pour la défense côtière, des camions tout-terrain 6x6 disposant de quatre missiles en position de tir permettant une défense côtière mobile. Ils équipent un groupe du régiment d'artillerie de la Brigade de Défense Côtière mais aussi des groupes lance-missiles de défense côtière regroupés en deux régiments, un stationné à Zadar et à Split à raison de quatre groupe de quatre lanceurs quadruples soit une force de frappe de 128 missiles.

-A bord des navires de combat, la batterie est composée de huit à seize missiles en position de tir :

-Les futurs destroyers de Classe Dalmacija disposeront de seize missiles antinavires RBS-15 Mk III en attendant les NSM. La mise au point d'une version lancement vertical devrait permettre d'augmenter la force de frappe de ces fleurons de la marine slavienne.

-Corvettes classe Arès et Oluja : huit missiles

-Frégates classe Zagreb : huit missiles mais emplacement pour doubler la force de frappe

-Frégates classe Split : huit à seize missiles

-Patrouilleurs lance-missiles : huit missiles

-Les Patrouilleurs Océaniques d'Intervention (POI) pourraient recevoir des missiles RBS-15 Mk III en cas de transformation en corvettes lance-missiles.

Caractéristiques Techniques

Type : missile antinavire

Poids : 810/820kg avec un booster, 650/660kg sans le booster charge militaire 200kg

Dimensions : longueur 4.35m diamètre 0.50cm envergure 1.4m

Performances : portée maximale 200km vitesse maximale Mach 0.9


NSM
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Naval_21
NSM

Bien que la Slavie soit très satisfaite de son RBS-15 Mk 3, elle songea très vite à choisir soit une version améliorée du RBS-15 ou un nouveau missile plus moderne.

Sa demande était classique : un missile à  portée accrue capable de frapper la bande littorale en bénéficiant d'un fort pouvoir discriminant pour par exemple éviter un bâtiment civil pour frapper une cible militaire plus légitime et surtout plus importante.

Après avoir envisagé d'acquérir le RBS-15 Mk 4 germano-suédois, les forces armées slaviennes ont choisit le Naval Strike Missile (NSM), un missile d'attaque navale et terrestre de conception et de fabrication norvégienne car fabriqué par Kongsberg.

Un contrat initial de production à été signé en juin 2007 et dès décembre 2008 le successeur du Penguin (considéré comme le premier missile antinavire occidental ce que lui dénie l'Exocet) à connu  le succès à l'export avec l'achat de missiles NSM par la Pologne à des fins de défense côtière.

En 2011 le programme est entré dans deuxième phase de dévellopement et les premiers tirs réels ont lieu en 2012 et 2013.

En 2021 ce missile furtif (par l'usage de composite) à percé aux Etats-Unis en étant choisit par la marine (LCS et classe Constellation en attendant d'autres navires comme les Arleigh Burke pour y remplacer les Harpoon) et par les marines afin de mener des missions de défense côtière depuis des iles et des ilôts.

Outre la Slavie et la Norvège, ce missile à été choisit par la Pologne, les Etats-Unis, l'Australie, le Canada, l'Allemagne, la Malaisie, la Roumanie et l'Espagne. D'autres commandes devraient suivre, le NSM étant un peu seul sur le marché.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Lockhe26
Le JSM (ici lancé par le F-35 dans une image de synthèse) pourrait compléter l'AGM-65 ci-dessous
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agm-6511

La Slavie à choisit le NSM en 2019 en vue de remplacer le RBS-15 Mk III dans les domaines air-mer, mer-mer et sol-mer, les premiers seront utilisés par la SCAF (qui pourraient également acquérir le JSM pour remplacer/compléter l'AGM-65), les autres par la marine.

La Slavie va également financer une version à lancement vertical et une version à changement de milieu.

Les premiers NSM doivent être livrés cette année (2023) sous la forme de la version air-mer (différente du JSM), les premiers NSM mer-mer devant être livrés en 2024, les premiers NSM sol-mer en 2025. Pour la version à lancement vertical, Kongsberg espère le mettre au point d'ici 2025 et la version à changement de milieu pour 2026.

Outre le remplacement des RBS-15 Mk III à bord des patrouilleurs, corvettes, frégates et destroyers, le NSM va embarquer à bord des sous-marins de classe Leviathan.

Les Scorpène slaviens embarqueront dix-huit armes dont normalement six à huit missiles à changement de milieu, des NSM antinavires et des missiles de croisisère Tactical Tomahawk.

A noter que les deux dernières (?) unités de classe Scorpène disposeront derrière le kiosque de six tubes de lancement vertical ce qui permettra soit d'augmenter le nombre de NSM disponibles ou d'augmenter le nombre de torpilles lourdes.

Selon certaines sources, les Kraken et Sirena devraient embarquer douze torpilles, six NSM et six Tactical Tomahawk dans les cellules de lancement vertical mais rien n'est encore certain et nul doute que la marine slavienne cachera pudiquement la répartition des armes embarquées sur ses sous-marins.

Caractéristiques Techniques

Type : missile antinavire

Masse : 410kg (350kg en vol) Charge militaire 125kg

Dimensions : longueur hors tout 3.96m longueur du missile 3.48m largeur 700mm (1.36m ailes déployées)

Propulsion : accélérateur à carburant solide pour la phase de lancement. Un turboréacteur Microturbo TRI-40 prend ensuite le relais

Guidage : navigation GPS/intertiel, autodirecteur infrarouge et base de données pour discriminer les cibles


Sea Venom
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Anl_se10
Lancement d'un ANL/Sea Venom par un Dauphin du CEV

Pour équiper ses hélicoptères navals voir certains avions de patrouille maritime, la Slavie avait besoin d'un missile antinavire léger. En attendant le choix d'un missile, la marine slavienne à acquis des Spike ER pour obtenir une première capacité de frappe à distance de sécurité des cibles peu protégées.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Spike_16
Spike ER

La mise au point d'un missile antinavire léger par la France et la Grande-Bretagne à attiré l'oeil de la Slavie.

Un temps Split à envisagé d'intégrer le programme comme partenaire mais à finalement choisit d'être le premier client export du Sea Venom, nom choisit par les britanniques bien plus glamour que le triste ANL (Antinavire Léger) choisit par la France qui va retrouver une capacité perdue avec le retrait des AS-12 filoguidés (son successeur AS-15 n'à pas été choisit par la France).

Le premier lancement à eu lieu le 21 juin 2017 depuis un Dauphin de la DGA. Il à été mis en service en 2021 par la Royal Navy.

La Slavie à officiellement commandé le missile en octobre 2021. Les premiers livraisons ont eu lieu en juillet 2022 et la première commande de 250 exemplaires doit être honorée en octobre 2023.

Une deuxième commande doit être passée en 2023 pour augmenter le stock de Sea Venom qui doit être utilisé par les NH-90, les AW-139LAH-N et les AW-101 avec deux à quatre Sea Venom. La Slavie étudie la possibilité de demander à MBDA le dévellopement d'une version mer-mer pour équiper ses VRC voir une version sol-mer pour augmenter la défense côtière.

Caractéristiques Techniques

Type : missile air-surface léger

Masse : 120kg dont 30kg pour la charge militaire

Dimensions : longueur 2.5m diamètre 200mm

Performances : vitesse maximale Mach 0.85 Portée maximale environ 20km

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")


Dernière édition par clausewitz le Lun 28 Aoû 2023, 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyLun 03 Juil 2023, 14:05



Missiles de Croisière

Toute marine voulant jouer dans la cours des grands se doit de posséder des missiles de croisière et la Slavie aux ambitions maritimes avérées ne peut se permettre de passer à côté de cette arme qui plus que toute autre symbolise la guerre moderne, la guerre censée être «zéro mort».

Le missile de croisière standard slavien est le Tactical Tomahawk de conception et de fabrication américaine mais les livraisons ont été longues à obtenir. Les premières négociations ont commencé en 2008 et très vite Split à compris que ce serait tout sauf une partie de plaisir au point que le Scalp Naval ou un missile russe ont été étudiés comme alternatives.

Finalement un accord à été signé en septembre 2018 pour la livraison de 64 missiles de croisière destinés à être mis en œuvre par les frégates, les destroyers et les sous-marins. Les armes ont été livrés entre mars 2019 et septembre 2020. Une nouvelle commande est envisagée depuis mais pour le moment rien ne s'est réellement concrétisée.

Tous comme dans les autres domaines, la Slavie songe à mettre au point son propre missile de croisière. Le projet à été lancé en 2021 mais pour le moment on sait peu de chose sur sa taille, sa portée, ses capacités.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Tomaha11
Tactical Tomahawk en vol

Le Tactical Tomahawk ou Tomahawk Block IV est l'avant-dernier rejeton d'une famille de missiles de croisière air-sol, sol-sol, mer-mer mer-sol et à changement de milieu avec certains modèles à charge nucléaire. Mis en service en 1983, il à connu son baptême du feu en 1991 lors de la première guerre du Golfe.

En dehors de la Slavie, seuls les Etats-Unis et la Grande-Bretagne utilisent ce missile. L'Espagne et les Pays-Bas auraient pu être des utilisateurs du cruise missile mais les commandes ont été annulées pour des raisons politico-économiques. D'autres pays ont été intéressés comme le Japon, Israël et la Pologne mais cela n'à pas aboutit.

Les Tomahawk Block IV slaviens encore disponibles (60 missiles au 1er janvier 2023) vont être progressivement passés au standard au Block V.

Caractéristiques Techniques du Tactical Tomahawk

Type : missile de croisière

Masse : 1300kg (1600kg avec booster) Charge militaire 450kg

Longueur : 5.56m (6.25m avec booster) diamètre 0.52m

Portée maximale 1700km altitude de vol 30 à 50m vitesse maximale Mach 0.74


Missiles Anti-Sous-Marins

Généralités

Le missile anti-sous-marin est apparu juste après le second conflit mondial quand les occidentaux craignaient que les soviétiques ne se lancent dans une nouvelle bataille de l'Atlantique contre les convois devant amener les renforts en Europe.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Asroc_15
Asroc et Malafon (ci-dessous)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Malafo12

Plusieurs pays mirent au point ce type d'arme : les américains avec l'Asroc et le Subroc _toujours en service actuellement pour le premier nommé_ , les britanniques avec l'Ikara, la France avec le Malafon. De leur côté les soviétiques mirent également au point un missile de ce type, le SS-N-14 Silex.

Avec la fin de la guerre froide, la menace sous-marine diminuant, nombre de pays ont abandonné ce type d'arme comme la Grande-Bretagne qui ne donna pas de successeur à l'Ikara (le projet de Super Ikara à été rapidement abandonné dès les années quatre-vingt) et la France qui abandonna le programme Milas, laissant l'Italie faire cavalier seul.

D'autres pays ont mis au point ce type d'arme comme la Corée du Sud avec son missile Hong Sang Eo («Requin Rouge»), l'Inde avec son Supersonic Missile Assisted Release of Torpedo (SMART) d'une portée estimée à 400 miles nautiques ! Le Japon avec son type 07..... .
La Slavie à toujours considéré le sous-marin comme la menace principale et à donc toujours voulu un missile ASM pour ses frégates en attendant ses destroyers.

Après avoir envisagé l'Asroc VL ou le type 07, Split à proposé aux italiens le dévellopement d'une version  à lancement vertical du Milas en attendant pourquoi pas un missile anti-sous-marin de conception slavienne.

Milas VL
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Missil12
Lancement d'un missile Milas

Le missile italien (ex-franco-italien) Milas à pour origine un missile antinavire Otomat dont la conception à commencé en 1967 après la destruction de l'Eilat par des missiles SS-N-2C lancés par des vedettes Komar egyptiennes.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Otomat11
Otomat

Le missile franco-italien est mis en service en 1977 au sein de la marine italienne, la France préférant l'Exocet. Ce missile à été exporté au Pérou, au Vénézuela, en Libye, en Egypte et en Indonésie en version surface-surface et sol-surface pour la défense côtière.

En 1986 l'Italie et la France lancent un programme pour un missile anti-sous-marin destiné à remplacer notamment le Malafon en France. La fin de la guerre froide ralentit drastiquement le programme, les premiers tirs d'essais ayant lieu en 1989, le dixième en 1993, la fin du dévellopement ayant lieu en 1999. Entre temps la France s'est retiré du programme et l'Italie est le seul pays à le mettre en service en 2002.

la Slavie s'intéresse au missile dès 2005 mais son lancement depuis des conteneurs la gène car cela réduirait la batterie de missiles antinavires. Voilà pourquoi en septembre 2010, Split demande une version  à lancement vertical du Milas.

MBDA qui à engrangé des contrats importants avec la Slavie accepte cette version qui impose de repenser l'architecture globale du missile.

Le contrat de dévellopement est signé en octobre 2011, les premiers tirs d'essais ont lieu en juin 2012 avec plus ou moins de réussite. En effet sur les quinze tirs d'essais menés entre juin 2012 et décembre 2013, on compte six échecs et neuf réussites.

Le programme est un temps suspendu en raison de bisbilles technico-financières mais finalement en octobre 2015  la Slavie passe commande de 64 missiles Milas VL Block 1 combinant un corps redessiné de l'Otomat avec une torpille légère MU-90. Ces missiles sont livrés entre février 2016 et septembre 2018.

Une variante Block 2 plus puissante est mise au point dans la foulée. 32 exemplaires sont commandés en mars 2019 et livrés entre septembre 2019 et juin 2020 portant le stock à 96 missiles enfin 90 puisque six missiles ont été tirés, certains avec des charges militaires d'autres avec des torpilles d'exercices.

Actuellement (juillet 2023), MBDA travaille sur un Block 3 aux performances améliorées, pouvant embarquer d'autres types de torpilles (comme la Mark 54 américaine). La Slavie étudie de son côté une version à changement de milieu pour permettre comme les anciens Subroc de frapper des sous-marins à longue portée et une version de défense côtière comparable au SMART indien (avec néanmoins une portée moindre).

Ces idées pourraient voir le jour pour le missile anti-sous-marin slavien que Split pourrait dévelloper à terme pour remplacer le Milas. Affaire à suivre comme on dit.

Caractéristiques Techniques

Type : missile anti-sous-marin

Poids : 800kg  Longueur :  6m Diamètre 460mm Charge militaire : torpille MU-90 (324mm 304kg dont 32.7kg de charge explosive, portée 12 à 23km vitesse 29 à 50 nœuds profondeur 3 à 1000m)

Portée maximale 19 miles nautiques (35km)


Un missile slavien ? Et pourquoi pas !

Comme dans tous les domaines la Slavie à mettre au point un maximum d'armes nationales pour réduire sa dépendance vis à vis de l'étranger (NdA une chose que devrait faire tout pays je dis ça je dis rien).

Le Milas VL plait beaucoup aux slaviens mais cela n'empêche pas Split de travailler sur un missile de conception nationale.

Le programme à été lancé en 2019 mais progresse à train de sénateur essentiellement parce que ce n'est pas la priorité. L'objectif est de remplacer le Milas au milieu ou plutôt à la fin de la prochaine décenie.

Il devrait être assez semblable au Milas VL du moins pour la première version avant d'évoluer pourquoi pas vers une version furtive voir une version supersonique pour permettre d'aller toujours plus vite et rendre les contre-mesures quasiment inopérantes. On devrait y voir plus clair en 2023/2024.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyLun 03 Juil 2023, 14:20



Torpilles

Généralités

Dans le domaine des anguilles, des torpilles la Slavie ne se distingue guère des autres pays en ayant choisit des torpilles légères pour les avions, les hélicoptères et les navires de surface, des torpilles lourdes pour les sous-marins.

Comme dans tous les domaines, la Slavie compte mettre au point des torpilles de conception nationale mais comme les modèles choisis sont encore performants et disposant d'une capacité d'évolution intéressante, il est probable que ce projet soit secondaire par rapport à d'autres.

MU-90 Impact
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Mu90_810
La marine slavienne utilise la MU-90 en version surface et aéroportée
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Mu90_210

La torpille légère anti-sous-marine standard de la marine slavienne est la torpille franco-italienne MU-90 Impact. Elle à été choisie en 2003 de préfèrence à la Sting Ray britannique et à la Mk 50 américaine.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Stingr13
La MU-90 à été choisie au détriment de la Sting Ray et de la Mk-50 (ci-dessous)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Torpil43

Développé par le groupement Eurotorp, cette arme est issue de la fusion le 16 mai 1991 des programmes français Murène et italien A-290. Le développement est rapide puisque le premier tir d'essais à lieu au Centre d'Essais du Levant (CEL) le 25 octobre 1994 et que sa mise en service date de 1999.

Outre ces deux pays concepteurs, la MU-90 est utilisée par l'Allemagne, l'Australie, la Pologne, le Danemark,l'Egypte, le Maroc, la Grèce et donc la Slavie.

La marine slavienne l'utilise à bord de ses corvettes et de ses frégates avec à chaque fois deux plate-formes triples lance-torpilles de 324mm avec selon les navires entre 12 (corvettes) et 24 (frégates) torpilles ce qui signifie qu'en plus des torpilles en position de tir, les corvettes possède deux recharges et les frégates trois recharges complètes.

En ce qui concerne l'aviation, cette torpille est utilisée d'abord par les hélicoptères (deux torpilles) mais aussi par les avions de patrouille maritime (jusqu'à huit armes pour le P-8S Poseidon) en attendant peut être des drones même si pour le moment aucun test n'à été lancé.

Cette torpille est également utilisée par le missile ASM Milas VL.

A noter que le nombre de torpilles commandé par la Slavie est classifié, les spécialistes l'estimant entre 250 et 500 exemplaires.

Caractéristiques Techniques

Type : torpille légère anti-sous-marine

Calibre : 324mm (en réalité 323.7mm)

Masse : 304kg pour la version lancée depuis un navire de surface 314.1kg pour la version lancée depuis un hélicoptère et 315.5kg pour la version lancée depuis un avion de patrouille maritime. Charge militaire type charge creuse de 32.7kg

Dimensions : longueur 2850mm (navire de surface) 2858mm (hélicoptère) 2881mm (avion de patrouille maritime)

Motorisation :batteries électriques oxyde d'argent-aluminium

Performances : peut être larguée par un avion volant jusqu'à 400 nœuds (741 km/h) à une altitude de 900m avec un vent soufflant à 50 nœuds (93km/h) peut être larguée par un hélicoptère volant à 600m d'altitude et avec une vitesse de 180 nœuds (333km/h) peut être larguée par un navire filant à 35 nœuds.

Portée maximale 12 à 23km selon la vitesse Immersion minimale 3m Immersion maximale 1000m Vitesse variant entre 29 et 50 nœuds


F-21
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Torpil44

La torpille lourde slavienne est une torpille de conception et de fabrication française, la F-21 choisie pour équiper les Scorpène en attendant d'autres modèles de sous-marins si une décision est prise dans ce sens.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Torpil45
Black Shark

A l'origine le F-21 aurait du être une évolution de la torpille lourde italienne Black Shark. On espérait  ainsi rééditer la réussite de la MU-90. Hélas ce projet tombe à l'eau et DCNS (aujourd'hui Naval Group) repris le projet avec comme sous-traitant Thales et l'allemand Atlas Eletroniks.

Le programme lancé en 2008 aboutit à un premier tir d'essais en février 2013 suivit du premier tir depuis un sous-marin en 2014. Les essais de qualification ont commencé en 2016 et se sont terminés en juin 2017.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Torpil46
F-17 mod.2

Extérieurement elle est semblable à celle qu'elle remplace à savoir la F-17 mod.2 mais elle est plus grande et son poids est plus élevé.

La séquence de tir se passe de la façon suivante : une fois la cible répérée, la torpille est lancée et traine derrière elle de la fibre optique. Ce n'est qu'un en phase terminale que la fibre est coupée et qu'un autodirecteur prend le relais.

A noter que la torpille peut être lancée sans fibre optique et que son calculateur permettrait à la fois d'éviter les leurres et d'augmenter la vitesse à proximité de la cible pour augmenter l'énergie cinétique de l'impact. Un capteur de sillage lui permet de cibler les navires de surface.

Outre la France, deux pays se sont portés acquéreurs de cette torpille : le Brésil et la Slavie qui à passé commande en septembre 2017 de 48 torpilles livrées entre mai 2018 et février 2019. Une deuxième commande de 48 torpilles à été passée en septembre 2018 pour des livraisons entre mars et septembre 2019. Une troisième commande est à l'étude et devrait aboutir cette année ou l'année prochaine.

Caractéristiques Techniques

Type : torpille lourde pour sous-marin

Calibre : 533mm

Masse : 1550kg (totale) 220kg (charge militaire)

Dimensions : longueur 19.6m diamètre 0.53m

Propulsion : batteries électriques, deux hélices contrarotatives

Performances : vitesse maximale 50 nœuds portée maximale 57km immersion entre 10 et 500m

Guidage : torpille filoguidée avec un autodirecteur acoustique, l'explosion est déclenchée par une fusée de proximité.


Mines

Plutôt que de parler du coût des armes il faudrait plutôt parler du rapport coût/efficacité et dans ce domaine la mine marine est imbattable. En effet pour un coût relativement modeste, cette arme peut envoyer par le fond un navire d'une valeur bien supérieure.

Pas étonnant que durant les deux conflits mondiaux, la mine à été massivement utilisée tant sur les plans défensifs qu'offensifs.

Durant la guerre froide c'est surtout le volet offensif qui était privilégié, rares étaient les pays qui avaient prévu la mise en place de vastes champs de mines marine mais prévoyaient de perturber la navigation ennemie en mouillant des bouchons de mines dans des lieux stratégiques (sorties des ports, détroits, mouillage forains).

Les mines ont largement évolué, les classiques mines à orin à l'allure caractéristique cédant peu à peu la place à des mines dites intelligentes, des mines à déclenchement magnétique, acoustique à pression voir avec plusieurs modes en même temps pour compliquer les moyens de dragage ennemi.

Aujourd'hui la mine marine est toujours présente quoi que moins médiatique que le missile ou la torpille.

La Slavie qui dispose d'une géographie adaptée ne veut pas ne peut pas négliger la mine marine tant sur le plan défensif que sur le plan offensif.

Des mines étrangères et slaviennes ont été ou vont être acquises pour protéger les approches des ports slaviens notamment en temps de guerre même si des mines télécommandées doivent être mises au point pour une protection du temps de paix.

Ces mines seront mouillées par les sous-marins de classe Leviathan, des mouilleurs de mines de surface mais aussi des avions de patrouille maritime.

Si dans beaucoup de domaines, la Slavie est assez ouverte sur les informations, dans le domaine des mines marines, le secret est de mise.

On sait juste que les mines slaviennes sont à influence, programmables et furtives rendant leur neutralisation difficile.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyVen 14 Juil 2023, 10:32



Bases et Stations Navales

Avant-propos

Qui dit marine dit bases. La Slavie n'échappe pas à la règle avec deux bases principales multirôles et deux bases spécialisées. A cela s'ajoute une base extérieure (en attendant d'autres).

Les deux bases principales sont celles de Split et de Bar, la première ayant une certaine prééminence sur la seconde de part sa position au sein de la capitale slavienne.

Ce choix à d'ailleurs fait polémique, certains estimant que placer une base stratégique aussi proche des institutions c'était mettre tous les œufs dans le même panier.

La base de Bar en revanche sera à son achèvement en 2025 la base la plus moderne de Slavie et même d'Europe. Son emplacement à proximité de la frontière albanaise à aussi été critiquée mais comme le dira un officier de marine slavien «On ne choisit pas sa géographie».

A l'origine la marine slavienne voulait se contenter de ces deux bases mais avec le retour du conflit en Europe il y eut une volonté nouvelle de disperser davantage les forces sur un territoire très contraint. D'où la construction de deux bases spécialisées.

On parle même d'aménager des mouillages forrains clandestins pour permettre une dispersion maximale des navires de combat et empêcher des frappes préliminaires pour neutraliser la marine confédérale avant un conflit.

La première base spécialisée en cours de construction à Rijeka sera consacrée aux sous-marins. Les travaux lancés en 2022 doivent s'achever en 2026 pour abriter jusqu'à huit sous-marins avec la possibilité d'une extension pour quatre submersibles supplémentaires.

Cette base comme nous le verrons ci-après abritera les sous-marins et assurera l'entretien des submersibles. Comme cette base sera située à proximité de l'Ecole Navale, on pourra assister à une véritable synergie en terme de formation permettant aux sous-mariniers de disposer d'installations d'instruction supplémentaires et aux surfaciers de connaître davantage ce drôle de navire.

Cette base va également abriter les navires de soutien liées aux sous-marins : bâtiment-base de sous-marins, ravitailleurs de flottille et bâtiment de sauvetage de sous-marins.

L'autre base spécialisée sera un peu particulière car consacrée aux forces spéciales. Implantée à Zadar elle va permettre le stationnement, l'instruction et l'entrainement des commandos marine et autres plongeurs de combat.

On trouve également à l'intérieur des terres des centres de recrutement et de formation pour les marins ainsi que des centres de télécommunication pour coordonner les opérations outre-mer.

On trouve ainsi un centre d'entrainement et de formation à Koper, un autre à Pula, un troisième à Rijeka, un quatrième à Zadar, un cinquième à Tivat.

Deux centres de télécommunication ont été construits, un situé à Kranska Gora dans l'ancienne Slovénie et un second situé au nord de Podgorica.

On trouve également deux dépôts généraux de matériel et de carburant, un situé à Plevja et un second construit à Pula.

Le grand projet slavien c'est naturellement la première base à l'étranger, la base d'Antsirannana, ville bien connue des français sous le nom de Diego Suarez, une base évacuée par les français en 1973.

Parallèlement des accords ont été signé avec différents pays de la région pour des facilités portuaires en attendant qui sait une base de pleine souveraineté ou plus probablement une base co-gérée par la Slavie et le pays hôte.

Le premier à été signé avec le Kenya en mars 2021 suivit d'un accord avec les Comores en septembre 2021, le Mozambique en février 2022 et l'Ile Maurice en juin 2022. Des négociations seraient en cours avec l'Afrique du Sud, les Maldives et le Sri Lanka même si ces deux dernières négociations se heurtent à l'Inde qui craint une infiltration slavienne dans son pré-carré.

Il faudra donc que la Slavie qui entretien d'excellentes relations avec New Dehli fasse preuve de doigté et d'habileté pour voir aboutir ces accords.

L'Océan Indien n'est pas la seule zone concernée par l'activisme slavien. L'Asie du Sud-Est est aussi le théâtre d'une offensive discrète de la Slavie qui investit beaucoup dans cette zone. Si dans l'Océan Indien Split se heurte souvent aux intérêts indiens, ici ce sont les intérêts chinois qui sont en jeu.

Autant dire qu'il est peu probable qu'une base extraterritoriale voit le jour ici. On parle plus de facilités portuaires par exemple un quai réservé et sécurisé pour permettre aux navires slaviens de faire escale et se ravitailler. Pour le moment des droits d'escale ont été accordés par la Thaïlande, la Malaisie, Singapour, l'Indonésie et les Phillipines. On à parlé un temps d'une base sur l'île de Brunei mais cette information s'est révélée être une fake news.

Une autre zone où les slaviens prospectent c'est la mer des Caraïbes mais là encore Split doit faire face à une grande puissance, les Etats-Unis peu désireux de voir une puissance s'immiscer dans leur pré-carré au nom de la célèbre Doctrine Monroe. Là encore il s'agira probablement de droits d'escale plus que d'une base souveraine. Même chose pour le Pacifique.

En revanche le Golfe de Guinée zone sensible si il en est pourrait accueillir très vite une base de pleine souveraineté. Pour le moment aucun pays n'à filtré et si les hypothèses ivoiriennes et nigériannes sont probablement des écrans de fumée en revanche une base en Guinée Equatoriale ou à Sao Tomé pourrait être plus crédible .

Il semble acquis que les slaviens vont attendre le retour d'expérience de la base malgache avant de se lancer dans la constructione d'une nouvelle base surtout si cette deuxième base à l'étranger doit recevoir le même nombre de navires qu'Antsirannana.

Rijeka
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Rijeka10

Située dans le nord de la Croatie, dans le golfe d'Istrie, la ville de Rijeka à toujours été un port de guerre important notamment sous la domination austro-hongroise où la ville était connue sous le nom de Fiume.

Ce rôle militaire à continué sous la domination italienne puis yougoslave mais quand la Croatie est devenue indépendante, elle à privilégiée Split.

Le rôle militaire de Rijeka appartenait-il au passé ? Non puisqu'en 2001 suite à la naissance de la Slavie décision est prise d'y implanter l'Ecole Navale destinée à former les officiers et les officiers mariniers nécessaires à la marine confédérale slavienne.

L'Ecole Navale est implantée à l'ouest de la ville et à été inaugurée le 14 septembre 2003, la première promotion était diplomée en 2008 après cinq années de formation. Depuis les promotions se succèdent pour fournir toujours plus de cadre à une marine en expansion constante.

Ce site s'étend régulièrement avec de nouveaux bâtiments notamment avec des simulateurs pour augmenter la capacité de formation.

L'Ecole comprend des bâtiments de formation, des logements, des lieux de loisir et de sport, un quasi petite ville. On trouve même un hôpital qui est ouvert aux civils même si les militaires et les marins sont prioritaires.

Un appontement est en cours de construction pour pouvoir accueillir les navires écoles de la marine slavienne quand ils seront mis en service.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Base_s10
Plans d'une partie de la base sous-marine de Rijeka
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Base_s11

Les travaux ne vont pas s'arrêtez là puisqu'une base sous-marine va être construite pour accueillir la force sous-marine slavienne. Les travaux ont été lancés en 2022 et doivent s'achever en 2026. Cette base comprend une partie gagnée sur la mer notamment les futurs bassins à flot permettant d'abriter les sous-marins et d'assurer leur carénage.

Cette base va donc comprendre quatre bassins à flot couverts et renforcés (mais pas au point d'être l'équivalent moderne des U-Bunker), des ateliers de réparation et de fabrication, des dépôts de carburant, de munitions et de pièces détachées, d'immeubles pour le commandement et le logement des sous-mariniers à terre.

Tout comme la base de Bar, la Slavie à bénéficie de l'aide technique de Naval Group pour dessiner une base ultra-moderne. Comme dira un ingénieur français «Nous avions carte blanche pour dessiner la base sous-marine idéale. Autant dire que nous nous sommes faits plaisir».
A cela s'ajoute l'aide de sociétés néerlandaises, la compétence des anciennes Provinces Unies dans le domaine de la poldérisation étant sans égale dans le monde.

Zadar

L'ancienne Zara italienne est un port croate important mais qui n'avait guère de liens avec la marine de guerre. Tout juste la marine marchande utilisait ce port bien placé et pouvant bénéficier d'un chantier naval important.

Seulement voilà ce chantier naval à fermé en 2007 laissant une friche industrielle qui défigurait une ville par ailleurs très agréable.

Cela change en 2015 quand une compagnie de réparation navale s'installe sur le site en récupérant une partie des installations pour caréner des navires. D'abord des navires civils puis des navires militaires essentiellement étrangers.

La marine slavienne envisage un temps d'y installer un chantier de réparation navale à sa main mais le projet capote en 2017. En revanche la Société Slavienne de Réparation Navale (Slavensko poduzece za popravak brodova) s'étend, récupère une bonne partie du site des anciens chantiers navals de Zadar en modernisant sérieusement les installations avec un dock-flottant de 30000 tonnes, une forme de radoub pouvant accueillir des navires de 350000 tonnes, un ascenseur à bateaux pouvant soulever des navires de 7000 tonnes, des ateliers ultra-modernes.

Pourquoi diable parler de tout cela ? Attendez patience j'y arrive ! Pour entrainer ses forces spéciales, l'armée de terre et surtout la marine utilisait des bâtiments abandonnés sur le site du chantier naval ce qui permettait l'utilisation d'explosifs et de munitions réelles.

Cela donna l'idée de créer une base dédiée aux forces spéciales de la marine mais pouvant accueillir ceux de l'armée de terre et de l'armée de l'air pour l'entrainement.

Un accord est signé en septembre 2018 pour racheter ce qui restait de la friche industrielle pour la transformer en base de forces spéciales au grand dam de certains promoteurs immobiliers qui lorgnaient sur des terrains fort peu cher à acquérir (en revanche pour la dépollution et l'aménagement c'est autre chose).

Le projet est cependant suspendu en mars 2019 pour des raisons financières et d'opportunité, la marine étudiant la constitution d'une base de forces spéciales à Pula sur la côte occidentale de l'Istrie.

Finalement le projet à été lancé officiellement en septembre 2022 (le projet à Pula à été vite abandonné au profit d'une modernisation du chantier naval et de son expansion), les travaux devant demarrer à l'été 2023.

Cette base va regrouper casernements pour les forces spéciales, dépôts, sites d'entrainement pour les différents types d'opération que doivent mener les forces spéciales navales.

Les travaux doivent s'achever en 2025 et une école de formation doit être inaugurée en 2026/2027, les slaviens ayant l'ambition de former leurs forces spéciales et ceux de pays voisins.

Ce sera une base multirôle disposant d'un appontement pour pouvoir recevoir des navires transport, des navires amphibies, des navires de combat mais aussi d'une piste permettant à un A-400M et un C-17 d'embarquer ou de débarquer des forces spéciales.

Construite autour d'un bassin artificiel servant pour l'entrainement des plongeurs et des commandos _bassin relié à la mer par un canal lui aussi artificiel_, cette base doit permettre aux forces spéciales de la marine de tirer le maximum de leurs capacités.

Split
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Split_10
Plans de la base navale de Split
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Split_10

La base navale de Split est la base majeure de la marine slavienne pour la simple et bonne raison que c'est là que ce trouve l'état-major de la marine et le gouvernement.

On sait d'ailleurs que ce choix à été discuté car cela en faisait une cible rêvée pour un ennemi voulant décapiter les autorités civiles et militaires par une frappe préliminaire.

A cette crainte légitime, les partisans de la base navale de Split expliquent que la ville est solidement protégée par des missiles sol-air et antimissiles rendant une frappe de décapitation moins impactante que l'ont pourrait le croire.

La base navale de Split est situé au nord-ouest de la ville dans un quartier appelé Lora. Le site à été utilisé par la marine yougoslave puis la marine croate et donc la marine slavienne.

En attendant la construction de la base de Bar, Split à bénéficié de travaux réguliers pour améliorer ses capacités d'accueil en attendant une véritable extension prévue à partir de 2026 quand les travaux de la base de Bar seront quasiment terminés.

Ces travaux d'extension vont d'abord consister dans une poldérisation c'est-à-dire des terres gagnées sur la mer pour accueillir notamment un véritable pôle d'entretien.

La base aéronavale de Split aurait du rester aux côtés de l'armée de l'air mais finalement elle va s'installer à Plaza Kava sur un site qui doit être inauguré en 2027.

Les installations opérationnelles ont été et vont être modernisées avec de nouveaux quais pouvant accueillir des navires plus gros qu'ils soient de combat, de soutien et amphibie.

On trouve également des installations de commandement, de transmission, des lieux de vie pour les marins actifs comme en formation ou de réserve.

Comme le site est tout de même contraint et que la poldérisation n'est pas non plus la solution miracle, il n'est pas exclu que des moyens aujourd'hui stationnés dans la capitale slavienne déménagent à terme vers Pula ou vers Ploce dans la banlieue de Dubrovnik.

Bar
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Bar10

Quand la marine slavienne à été créée, le vice-amiral Donavitch, commandant de la marine à l'époque à décidé de conserver les bases de Split et de Bar. Ces bases ont été remises en état mais si ces travaux étaient suffisants pour une marine aux moyens limités ils sont très insuffisants pour une marine importante comme va le devenir la MRS.

D'où le lancement en 2010  du projet Azur, le projet d'une nouvelle base moderne pour la marine slavienne. Après avoir envisagé de créer une base ex-nihilo sur un site vierge ou peu s'en faut, la marine slavienne à préféré choisir de s'installer à proximité de Bar.

Ce projet à été longtemps une étude de faisabilité jusqu'à ce qu'en juin 2014 la marine slavienne ne signe un accord de coopération avec DCNS (auj. Naval Group) pour une assistance technique pour créer une base moderne et fonctionnelle.

La phase I des travaux à été lancée en juin 2017 et s'est achever fin 2020 après plusieurs mois de retard en raison d'une certaine pandémie.

Après avoir dépollué le site (il servait jadis de terrain de manœuvre pour l'armée yougoslave mais aussi de décharge clandestine), la société Naval Base Inc (NdA une joint-venture entre Naval Group et plusieurs compagnies slaviennes de travaux publics) à commencé à gagner des terres sur la mer, un travail de poldérisation qui s'est achevé pour le gros œuvre début février 2018.

Des digues de protection ont permis de créer un grand bassin à flot capable d'accueillir les plus gros navires militaires du monde (y compris un super porte-avions américain de 100000 tonnes), deux formes de radoub de 250m de long (opérationnelles en 2022), des réservoirs de carburant et des dépôts de munitions souterrains, des ateliers.

La Phase II à été lancée en mars 2021 dans le contexte compliqué de la pandémie de Covid 19 qui à ralentit les travaux mais aussi tout simplement l'acheminement des matériaux.

La priorité c'était la construction des logements pour les marins et leurs familles. Les travaux ont été menés d'arrache pied à partir de juin 2021 pour s'achever grosso modo fin 2022 avec tout de même quelques travaux en 2023.

Un hôpital naval, un cinéma, des installations sportives, des installations de vie communautaire ont été construits à partir d'octobre 2022 pour s'achever pour la plupart en 2024.

La Phase III  à commencé en septembre 2022 avec la reconstruction complète de la base aéronavale de Bar (pistes, tour de contrôle, dépôts, ateliers) et surtout la construction de deux tunnels reliant la base aéronavale à la base navale, évitant ainsi la route côtière qui sert actuellement de liaison terrestre. Le percement des tunnels à commencé en février 2023 et doivent être opérationnels en 2025.

Si tout se passe bien en 2025, la Slavie possédera la base navale la plus moderne d'Europe voir du monde.

Entrainement, Soutien Logistique et Télécommunications

Aux principales bases que nous venons de voir s'ajoutent des sites moins importants encore que ils préparent l'avenir et assurent le présent des forces navales slaviennes.

Formation et Entrainement

Si les futurs officiers et officiers mariniers sont formés à Rijeka, les matelots et quartiers maitres de la marine confédérale slavienne sont recrutés et formés au sein de cinq Dépôts de la Marine situés à Koper, Pula, Rijeka, Zadar et Tivat .

Ces dépôts servent d'abord d'offices d'information et de recrutement puis après les tests validant ou non la candidature, de lieu de primo-entrainement. Cet entrainement est physique, technique et tactique, utilisant beaucoup la simulation avant un premier embarquement lors d'entrainements d'une durée d'une semaine.

Après ce premier entrainement, les matelots engagés sont embarqués à bord des navires de la marine slavienne sous la supervision d'un tuteur qui va leur laisser progressivement de plus en plus d'autonomie.

Ces dépôts sont organisés de la même façon avec un centre d'information et de recrutement, des casernements, des lieux de vie, des lieux d'entrainement physique, technique et tactique.

Télécommunications

Situés loin de la mer ce qui de prime abord peut paraître étrange, les centres de Kranska Gora et de Podgorica assurent les télécommunications de la marine entre les différents centres de commandement et les navires notamment ceux déployés outre-mer. Ils assurent également la veille sécurité notamment contre les intrusions informatiques hostiles.

Ces deux sites sont autonomes et peuvent vivre en autarcie pendant trois mois disposant de locaux opérationnels, de locaux-vie, de lieux de détente, d'un hôpital et de stocks importants de vivres et de munitions.

Dépôts logistiques

-Les bases navales de Rijeka, de Zadar, de Split et de Bar disposent ou disposeront de moyens importants en terme de carburant, de munitions, de pièces détachés et de tout ce qui est nécessaire pour soutenir une marine moderne.

-Deux dépôts centraux sont en cours de construction, un installé à Plevja destiné aux munitions mais contrairement à ce qui à été écrit il se situe hors du lac du même nom. Installé au nord de la ville, il ressemble de prime abord à un dépôt logistique civil si ce n'est certaines précautions en terme de sécurité et la présence de militaires en uniforme.

Le transport s'effectuent par voie routière mais aussi par chemin de fer, un embranchement privé reliant le dépôt à la ligne Podgorica-Bar et de là à tout le réseau ferré slavien. Il y eut un temps un projet de canal mais il semble avoir été abandonné pour des raisons de coût et d'utilité.

Le deuxième dépôt central sera situé à Pula en Istrie et sera davantage destiné aux pièces détachées et à l'outillage.

Bases en outre-mer

Avec une volonté de présence en Méditerranée et dans l'Océan Indien la Slavie ne pouvait ne pas étudier la question d'une base extraterritoriale.

Si pour les opérations en Mare Nostrum les bases slaviennes pouvaient suffire avec des relais via des droits d'escale dans les pays du bassin oriental de la Méditerranée, en revanche pour l'Océan Indien il était indispensable de construire une base digne de ce nom.

En 2012 la marine slavienne lance le programme Arkipel (Archipel). Derrière ce nom de code figure une commission de spécialistes pour non pas enterrer un problème mais pour réfléchir à une problématique épineuse : où quand et comment aménager des bases navales extérieures.

Cette commission comprend vingt-quatre spécialistes militaires et civils, des spécialistes de la logistique, des combats, de géopolitique, de sociologie et d'ethnologie..... .

La lettre de mission de cette commission prévoyait de défricher les domaines suivants :

-Adaptation du cadre législatif slavien à la possession de bases à l'étranger pour éviter des poursuites ou des recours inutiles

-Choix entre les bases en pleine souveraineté et facilités portuaires/aéroportuaires, les deux modèles ayant leurs avantages et leurs inconvénients.

-Localisation des bases : quelle zone à prioriser et les zones à mettre de côté en fonction des intérêts géopolitiques, militaires et politiques slaviens

-Priorisation des travaux : quoi aménager en priorité en fonction de la zone géographique, du type de terrain et des besoins immédiats des forces déployées en ITEX (Interventions Extérieures)

-Unités déployées : en dehors d'un détachement naval plus ou moins important, quelles unités unités terrestres et aériennes à déployer et sur la structure générale déployer des unités pérennes ou des unités en roulement.

Cette commission rend son rapport en septembre 2015 et préconise les modifications suivantes :

-Une loi-cadre pour accélérer la prise de décision pour la construction d'une base, les appels d'offre et les signatures de contrats.

-Une base de pleine souveraineté pour chaque zone d'intérêt national et des facilités portuaires dans les zones très vastes ou dans des zones où les intérêts sont moins importants.

-Faciliter la possibilité pour les pays étrangers de profiter des installations portuaires et des bases navales slaviennes.

-Des bases sur des sites faciles à défendre et faciles à aménager pour réduire les coûts liés à la défense et les coûts liés aux travaux.

-L'Océan Indien est désigné zone prioritaire numéro 1 devant l'Asie du Sud-Est, les Caraïbes et le Pacifique.

-Pour les bases en pleine souveraineté, la commission préconise la présence d'un groupement naval composé de patrouilleurs, d'un navire d'intervention, d'un navire de soutien mais pas de navires de combat.

Elle préconise également un détachement aérien composé d'avions de patrouille maritime, d'avions de transport, de drones, d'hélicoptères et d'avions de combat. Quant au détachement terrestre il doit permettre une intervention rapide en cas de crise.

Ce rapport dont les grandes lignes fuitent rapidement dans la presse (sans que l'on sache si c'est intentionel ou accicentel) provoque soit la consternation ou l'hilarité mais peu de gens le prenne au sérieux. Beaucoup n'y voit que mégalomanie et folie des grandeurs d'une nation de «petits paltoquets prétentieux» comme le dira un officiel français bien mal inspiré.

Le gouvernement slavien laisse parler et commence à étudier des sites d'implantation potentiels notamment dans l'Océan Indien zone où les intérêts économiques slaviens sont particulièrement importants notamment au Kenya, au Mozambique et à Madagascar.

Un temps Monbassa tiens la corde. Il semble même qu'une délégation de la marine slavienne se soit rendue sur place discrètement en 2016 pour étudier le site et imaginer une future base.

Finalement le projet n'aboutit pas visiblement en raison du refus des autorités kenyannes d'autoriser un statut d'extraterritorialité à la base notamment en cas de délits commis par des soldats slaviens, cette attitude s'expliquant probablement par des souvenirs douloureux liés à la colonisation britannique du pays.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Diego-10

En septembre 2019 un accord est signé avec le gouvernement malgache pour construire une base extraterritoriale à Antsirannana que les français connaissent mieux sous le nom de Diego-Suarez.

Cet accord est en partie surprenant car rien n'avait filtré («une gageure côté slavien un exploit côté malgache» dira un bon connaisseur des mœurs slaviennes et malgaches) mais quand on y réfléchit cela est moins surprenant car la Slavie est devenue le premier investisseur étranger sur la «Grande Ile» ce qui n'est pas une mince affaire avec des concurrents comme l'Inde, la Chine voir la France ancienne puissance coloniale mais qui voit son influence décroitre depuis quelques années pour des raisons qui dépassent le cadre de cette étude.

Les premiers travaux devaient commencer en mars 2020 mais le projet à été retardé par la crise sanitaire que tout le monde connait.

Finalement les premiers coups de pelleteuse, les premières explosions contrôlées ont eu lieu en septembre 2021. Les travaux progressent à un bon rythme et la Slavie espère pouvoir déclarer cette base opérationnelle courant 2023 ou au plus tard en 2024.

Cette base dont la modernité n'aura rien à envier à celle de Bar comprendra tout d'abord une zone opérationnelle accueillant deux patrouilleurs océaniques, un bâtiment médian d'intervention en attendant deux remorqueurs et un bâtiment de soutien tactique multirôle. A ces navires présents à demeure vont s'ajouter des navires de combat qui y feront régulièrement escale suite à des missions de combat mais aussi de présence.

Cette zone opérationnelle va comprendre plusieurs quais, des ateliers de réparation (avec à terme un dock-flottant moins pour les carénages planifiés que pour des réparations d'urgence), des dépôts de carburant, de vivres, de pièces détachées et de munitions, des logements, un hôpital, un poste de commandement.

On trouve également une base aérienne qui doit accueillir à la fois des aéronefs de la marine (avions de patrouille maritime, hélicoptères et drones), de l'armée de l'air (avions de combat, de transport) et de l'armée de terre (hélicoptères).

Une caserne pour les unités terrestres va être également construites pour accueillir les unités affectées à demeure mais aussi les troupes de passage.

Le tout sera couvert par de solides moyens de défense sol-air et sol-surface soit des missiles Matra Mica VL et RBS-15 de quoi dissuader un ennemi décidé de s'en prendre à cette base.

A noter qu'en raison d'un site contraint et contrairement à la volonté initialement des slaviens, les installations ne formeront pas un ensemble compact ce qui pourrait poser des problèmes en cas d'assaut contre la base. Nul doute que des précautions ont été prises à ce sujet.

C'est ainsi que le module aérien est installé à Cap Diego (là où les français avaient déjà installé une base aérienne), le module naval en Baie des Français et le module terrestre au sud de Orangea. A cela s'ajoute sur l'îlot des aigrettes, l'installation d'un module de défense disposant de radars, de capteurs et de missiles qu'ils soient sol-air ou sol-mer.

Alors que le projet d'Antsirannana est bien lancé, un autre projet est dans le tuyau, une base située en Afrique de l'Ouest. Pour le moment sa localisation exacte n'est pas connue, certains citant la Guinée Equatoriale d'autres Sao Tome et Principe. Une décision définitive doit être prise en 2023 sachant que nous ne sommes pas à l'abri d'une surprise, beaucoup misant sur l'exploitation du retour d'expérience de la base malgache avant une décision ferme.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptySam 15 Juil 2023, 14:13

Défenses Côtières

Défense côtière et deni d'accès
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Carte11
Carte de la Slavie (merci encore JJMM)

La géographie commande la stratégie et la Slavie à l'avantage et le désavantage d'être adossé à un «doigt», la mer Adriatique, une extension périphérique de la Méditerranée.

Si l'Italie est un pays allié, en revanche l'Albanie l'est nettement moins. Split craint donc principalement que la marine albanaise bien moins puissante (malgré une expansion majeure ces dernières années) ne se lance dans une guérilla navale pour réduire le rapport de force entre une marine forte (la marine confédérale slavienne) et une marine faible (marine albanaise).

Il est également un jour possible qu'une puissance majeure tente de débarquer en Adriatique voir que le pays soit assaillit depuis la terre ferme. Cela rend d'autant plus vital le contrôle de l'Adriatique pour éviter un étranglement logistique puisque si la Slavie cherche à être de plus en plus autonome, elle importe 65% de ses produits manufacturés (c'était 70% en 2010 et 75% en 2005).

Si les forces hauturières sont chargés d'éloigner les grosses unités des côtes slaviennes, il pourrait arriver que des forces amphibies ou de blocus se mettent en position.

D'où le soin apporté aux défenses côtières. Rien à avoir cependant à un nouveau mur de l'Atlantique puisque toutes les défenses sont mobiles.

L'objectif est moins de créer une ligne infranchissable qu'une série de bulles pour protéger Split la capitale, les grands ports et les bases navales contre les navires, les avions, les missiles.

La Slavie à adopté le principe du deni d'accès avec des batteries côtières (canons et missiles), des missiles surface-air mais aussi des mines. Les avions de la SCAF armés de missiles air-surface NSM doivent participer à ce deni d'accès en rendant mortel le franchissement du canal d'Otrante.

Dispositif et plans d'action

Un plan de défense côtière à été établit dès 2005 mais pendant longtemps ce plan est resté sans réalisation concrète, la priorité étant donnée à la constitution d'une force hauturière. Certains officiers slaviens ont estimé que cela rendait caduque la constitution d'une puissante défense côtière.



Cela aurait pu paraître évident et censé sans la présence d'une marine albanaise passée d'une marine type garde-côtière (quelques patrouilleurs et quelques vedettes) à une marine capable de mener des opérations littorales : patrouilleurs lance-missiles type Tarantul V, batteries côtières, des Su-30 armés de missiles antinavires en attendant pourquoi pas des sous-marins même si les spécialistes doutent de la capacité de la marine albanaise à mettre en œuvre ce type particulier de navires.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Tarant10
Tarantul V de la marine vietnamienne

Le plan de défense côtière établit en 2005 à été mis à jour en 2010, 2015 et 2020 en fonction de l'acquisition de nouveaux systèmes d'armes plus modernes et plus puissants.

Ce plan intégre toutes les unités de la marine comme les forces hauturières chargées d'affaiblir les forces ennemies par des frappes de décapitation. L'armée de l'air doit neutraliser les grandes unités et /ou les unités sensibles avec ses missiles antinavires longue portée.

Si malgré cela la marine ennemie est toujours en mesure de bloquer les ports voir de débarquer des troupes pour prendre à revers l'armée de terre, que faire ?

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Lockhe27
A terme l'armée de l'air slavienne pourrait mettre en oeuvre le JSM, version air-surface du NSM

Tout d'abord la flotte sera assaillie par une floppée de missiles sol-mer tirées depuis des batteries mobiles. Leur action sera relayée par les Rafale et les F-16 armés de missiles air-surface, de missiles antinavires et de bombes à guidage laser.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Caesar18
Caesar 8x8

Si il y à des survivants, l'artillerie mobile de 155mm (Caesar 8x8) sera chargée de traiter les navires à l'aide d'obus lisses ou d'obus guidés.
Parallèlement l'infanterie côtière est déployée pour couvrir les zones potentielles de débarquement en liaison avec l'armée de terre.

Après un ultime assaut de patrouilleurs lance-missiles, si jamais l'escadre ennemie dispose encore de moyens militaires, l'artillerie côtière _canons de 155mm en attendant des pièces plus lourdes et les LRM_ doit empêcher le débarquement, l'infanterie côtière utilisant des vedettes rapides pour harceler les chalands de débarquement. A cela s'ajoute drones, hélicoptères et avions.

Autant dire que si un ennemi veut tenter un débarquementre entre la péninsule d'Istrie et la frontière albanaise il devra soit mobiliser des moyens considérables ou accepter d'avance des pertes abominables. Autant de facteurs qui ne peuvent que calmer bien des témérités.

Artillerie côtière

Pour assurer la défense des côtés la Slavie compte surtout sur l'artillerie. Pour cela plusieurs unités vont être engagés que ce soit les régiments des brigades d'infanterie côtière ou des régiments d'artillerie dédiés.

La puis les brigades de défense côtière disposeront d'un régiment d'artillerie disposant de deux groupes de 155mm et un groupe de lance-missiles sol-surface. Ce régiment sera chargé de repousser une flotte et/ou un débarquement ennemi.

A cela s'ajoute deux régiments d'artillerie côtière disposant chacun de trois groupes de trois batteries de huit canons automouvants soit un total de 144 canons automouvants dédiés pour la défense côtière.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Atmos_10
Pas impossible que l'Atmos ou l'Archer équipent finalement la Slavie pour compléter le Caesar
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Spg_ar10

Reste la question de l'équipement, de l'armement. La marine confédérale slavienne aurait voulu n'avoir que des Caesar mais face à la demande il n'est pas impossible que d'autres canons automouvants soient choisis comme l'Atmos israélien ou l'Archer suédois.

A l'heure actuelle (juillet 2023), seul le Caesar 8x8 à été commandé pour des livraisons pour 2026 même si le calendrier doit être accélérer nul doute que les concurrents du canon automouvant français seront étudiés avec intérêt.

Ces deux régiments seront stationnés à Rijeka et à Bar mais pourront se déployer rapidement sur les différents secteurs de la côte en quelques heures.

A noter que la marine slavienne est observateur dans le programme Vulcano, un programme de l'armée de terre pour une pièce lourde (180 ou 240mm) qui pourrait être utile pour la défense côtière en donnant une allonge supérieure au canon de 155mm mais inférieure au missile antinavire.

Batteries lance-missiles
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Rbs-1517
La défense côtière sera assurée d'abord par des RBS-15 Mk3 avant d'être assurée par des NSM
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Naval_22

Actuellement la marine slavienne dispose de batteries sol-mer équipés de missiles RBS-15 Mk 3 hérités de la marine croate. Ces missiles sont en fin de carrière puisqu'ils vont être remplacés en 2025 par des NSM (Naval Strike Missile) plus modernes.

Ces batteries sol-mer dépendront soit des régiments d'artillerie des brigades de défense côtière (un groupe de six lanceurs avec deux missiles en position de tir à chaque fois) et de deux régiments indépendants qui doivent être créés à partir de 2024.

Chaque régiment disposera à terme de quatre groupes de quatre lanceurs doubles missiles NSM soit une puissance unitaire de 128 missiles sol-mer qui pourront être déployés rapidement sur le trait de côte ou à proximité pour éviter une frappe préventive.

Ces lanceurs seront accompagnés de véhicules poste de commandement, de véhicules de transport, de véhicules de condduite de tir et de véhicules blindés de protection.

Lance-roquettes multiples
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 High_m13
Pas impossible que des HIMARS assurent à terme la défense côtière

Depuis 2023 la marine confédérale slavienne travaille sur l'acquisition de lance-roquettes multiples pour la défense côtière, la lutte contre les opérations amphibies voir l'appui-feu lors des opérations amphibies.

Ce programme est encore dans l'enfance et est loin d'être prioritaire. Ces lance-roquettes multiples seront à la fois des LRM mobiles mais aussi des LRM montés en modules pouvant être déposés ça et là et ainsi surprendre l'ennemi. Ce programme ne devrait pas aboutir (si il abouti) avant le début de la prochaine décennie.

Infanterie côtière

L'actuellement unique Brigada Obalne Obrane (BOO) en attendant la création d'une deuxième est chargée de la défense des côtes contre un débarquement amphibie. Son organisation est semblable mais pas identique aux BMI de l'armée de terre. La BOO est donc une unité d'infanterie motorisée capable de se déployer rapidement.

-Un Etat-Major

-Une compagnie de transmission

-Un Groupement de Soutien Logistique

-Un Bataillon mixte antichar et antiaérien

-Un Bataillon de Reconnaissance et d'Aide à l'engagement

-Deux régiments d'infanterie motorisée

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Cb-90_10
CB-90

-Un Régiment d'Infanterie Amphibie semblable à l'infanterie amphibie suédoise

-Un Régiment de Cavalerie

-Un Régiment d'Artillerie automouvante comprennant deux groupes d'artillerie de 155mm et un groupe de missiles sol-mer.

-Un Régiment du Génie

Cette BOO va devoir opérer en première ligne pour repousser un débarquement amphibie et tenir le secteur en attendant l'arrivée des unités de l'armée de terre.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyDim 16 Juil 2023, 10:50

Uniformes et Equipements Spécifiques

Uniformes

A bord des navires qu'ils soient de combat et de soutien, de surface ou sous-marins, les marins portent des combinaisons ignifugées de couleur bleu gris avec dans le dos en blanc SLAVENSKA MORMARICA (Marine slavienne), des marques de grade en rouge (quartiers maitres et matelots), en argent (officiers mariniers) et en or (officiers).

Ils portent un calot bleu gris avec des marques de grade rouge, or ou argent, un héritage de la marine yougoslave titiste. Au combat les marines troquent leurs calots contre des cagoules inifugées

Pour les cérémonies, une grande tenue de couleur bleu gris foncé _pantalon et veste_ chemise blanche, cravate noire, marques de grade rouge, or et argent. Les décorations côté gauche, les insignes de spécialité côté droit. Casquette plate blanche avec l'insigne de la marine en or.

Cet insigne comprend une couronne de laurier entourant un bouclier sur lequel est posé une ancre de marine.

Les Tenues de combat sont identiques à celles de l'Armée de Terre pour le combat à terre, tenues en teinte gris bleu, gris et noir pixellisée pour le service à bord des navires, ces tenues étant portées par des détachements armés à bord des navires pour assurer leur sécurité.

On trouve également des tenues spécifiques pour les plongeurs (de combat et démineurs) et les forces spéciales.

Casquettes et couvre-chefs

-Casquette plate blanche pour la grande tenue

-Calot pour la tenue de service à bord

-Casques identiques à l'armée de terre pour le combat à terre ou le combat à bord

Chaussures

-Chaussures Type Ranger pour les unités de combat

-Chaussures basses renforcées à bord des navires

-Pour la Grande Tenue, les chaussures non renforcées sont noires pour les forces de surface, marron foncé pour l'aviation et fauve pour les sous-mariniers

Gilets tactiques et protections balistiques

La marine utilise les mêmes Gilets tactiques et les mêmes protections balistiques que celles de l'Armée de Terre.

Il y à cependant quelques adaptations pour les besoins de la marine notamment un traitement adapté à son utilisation en milieu maritime. Il y à des marques spécifiques à la marine et une couleur adapté à celles des uniformes.

Equipements spécifiques à la marine

Cela concerne surtout les plongeurs et les forces spéciales avec des tenues en néoprène, des chaussures, des palmes, des ceinturons, des bouteilles d'oxygène, des systèmes en circuit fermé..... .

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyDim 16 Juil 2023, 11:10



Tactiques et Stratégies

La politique navale de la Slavie

La politique navale slavienne peut être résumée par les trois mots : Souveraineté Sécurité Indépendance.

Cette souveraineté est politique (autonomie diplomatique, capacité de riposte), militaire (rendre l'Adriatique inexpugnable et sécuriser les approvisionements) et industrielle (réarmer le pays, aboutir à un équipement le plus slavien possible).

Les programmes de construction sont initiés par l'état-major et le Ministre de la Défense. Les crédits sont votés chaque année par le Parlement qui peut accorder chaque année des crédits librement utilisables par la marine même si pour éviter les problèmes, une commission examine la situation à posteriori. Actuellement à part quelques contrats jugés surpayés, aucun problème n'à été relevé.

Tactiques de combat

Lutte ASM

La lutte anti-sous-marine est la priorité de la marine slavienne qui estime le sous-marin comme la menace majeure pour ses forces ce que certains contestent estimant qu'il faudrait mettre le paquet sur la défense aérienne et antimissiles.

Sur le plan tactique, les slaviens n'ont réalisé aucune révolution tactique et technique. De toute façon si cela avait été le cas nul doute que Split aurait été très discret sur le sujet.

La lutte anti-sous-marine peut être défensive et offensive. Pour détruire un submersible ennemi, la marine confédérale slavienne va bénéficier d'un spectre étendu de moyens :

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 O_higg10
Les Scorpène slaviens (ici le O'Higgins chilien) seront chargés de traquer les sous-marins ennemis

-Des sous-marins modernes pour traquer leurs congénères

-Des avions de patrouille maritime capable de frapper des sous-marins à longue distance et surtout en temps de paix d'alimenter les banques de donnée de signatures acoustiques.

-Des bâtiments multirôles de combat _corvettes et frégates essentiellement_ disposant de torpilles pour les premiers, de torpilles, de missiles et d'un ou deux hélicoptères ASM pour les seconds.

A terme d'autres moyens pourraient être déployés notamment des lignes de censeurs sur le modèle du SOSUS américain voir des missiles anti-sous-marins à longue portée tirés depuis la terre.

En matière d'attaque, la Slavie privilégie la saturation ce qui explique en partie le stock important d'armes qu'elle commande, des commandes bien supérieures à celles d'autres pays plus économes.

En cas de conflit majeur, la marine confédérale slavienne doit prendre le contrôle de l'espace de combat le plus vite possible. Si l'ennemi ou son ou ses alliés possèdent des sous-marins, la mission prioritaire sera leur destruction ou leur neutralisation pour créer une zone sure pour par exemple des navires de transport, des navires amphibies et les vitaux navires de soutien.

Lutte ASF
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Naval_23
Naval Strike Missile (NSM)

Sur la majeure partie des bâtiments de guerre occidentaux, les missiles antinavires sont au nombre de huit ce qui peut sembler faible. La Slavie elle estime que le minimum c'est seize missiles surface-surface.

Ce choix s'explique à la fois par la géographie _la Slavie doit combattre sans esprit de recul_ et par l'attitude agressive, la marine confédérale slavienne ayant une image brutale de la guerre navale, chose que les marines occidentales ont peut être oublié après des décennies à ne mener que des missions de présence et de contrôle océanique.

Si la lutte anti-sous-marine est privilégiée, la lutte anti-surface n'est pas négligé avec des moyens importants :

-Les sous-marins de classe Leviathan posséderont à terme des missiles antinavires à changement de milieu, Split finançant une version adaptée du NSM que Kongsberg espère mettre au point d'ici 2026.

Ces missiles seront utilisés comme vecteur de première frappe contre une marine puissante pour couvrir le déploiement des autres unités slaviennes pour ce qui pourrait ressembler à une «bataille décisive» (avec toutes les limites que les différentes guerres ont apporté à ce concept).

-La SCAF (en attendant l'éventuelle acquistion d'avions de combat par la marine) sera chargée d'une mission d'interdiction avec des missiles NSM air-surface.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Rbs-1511
RBS-15

-Les corvettes, les frégates et les destroyers disposeront d'abord de missiles RBS-15 en attendant des NSM plus modernes. Si les premières disposeront de huit missiles, les deux autres posséderont  a minima seize missiles. Je dis bien a minima car avec la mise au point d'une version à lancement vertical, les frégates et les destroyers pourront augmenter sérieusement leur batterie.

-Des missiles NSM seront également utilisés pour la défense côtière avec des batteries mobiles, rendant tout débarquement ou tout blocus fort aléatoire.

-Le NSM est un bon, un excellent missile mais il pèse son poids rendant son utilisation à bord des hélicoptères impossible ou au moins compliquée.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Anl_se11
ANL/Sea Venom

D'où l'acquisition du Sea Venom, un missile franco-britannique à moyenne portée (20km) pour être utilisé depuis ses hélicoptères qu'il s'agisse du AW-139 LAH-N, du NFH-90 ou encore de l'AW-101.

Outre cette version de base, la Slavie envisage de demander à MBDA de mettre au point une version mer-mer pour armer ses futures Vedettes Rapides de Combat (VRC) et même une version sol-mer pour la défense côtière pour assurer la défense rapprochée des bases voir tendre des embuscades notamment sur la très découpée côté dalmate.

Comme dans la lutte ASM, la Slavie privilégie la saturation pour déstabiliser l'ennemi surtout si ce dernier ne peut accepter de lourdes pertes en hommes et en matériel. L'augmentation de la portée des missiles permet de rendre crédible le concept A2/AD (deni d'accès) et surtout de maintenir à distance une flotte.

Contrôle océanique

Depuis la fin de la guerre froide et jusqu'à une date relativement récente les marines occidentales avaient pour mission d'assurer le contrôle des mers en soutien des opérations aéroterrestres.

A cela s'ajoutait la lutte contre le terrorisme et la piraterie qui provoquaient un impact sur les lignes de communication.

La marine slavienne n'exclut pas le contrôle océanique de son spectre de mission. Contrôler les mers c'est imposer un tempo des opérations et faciliter les futures opérations à terre notamment.

Il s'agit de «montrer ses muscles» pour pouvoir miser plus sur la table diplomatique. Il s'agit de protéger ses intérêts et de pouvoir intervenir rapidement en bénéficiant d'un cadre sain et apaisé.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Diego-11
Base interarmées de Madagascar

En terme de moyens, la marine confédérale slavienne va surtout utiliser des patrouilleurs océaniques d'intervention notamment deux qui vont être déployés à demeure à Madagascar et qui pourraient être renforcés par des POI venus de Slavie.

Les autres peuvent donc être envoyés dans l'Océan Indien ou dans d'autres zones pour montrer le pavillon slavien mais aussi pour coopérer avec les marines de la région. Par exemple Split à annoncé vouloir participer à des missions anti-piraterie dans le Golfe d'Aden et des missions anti-drogue en mer des Caraïbes.

Si besoin est des corvettes et des frégates pourront participer à ces missions même si il s'agit davantage de navires de combat que de patrouille.

L'action des navires de surface peut être relayée par les sous-marins slaviens qui peuvent être utilisés comme capteurs de renseignement et pour déployer discrètement des forces spéciales.

Le vecteur aérien n'est pas oublié avec des avions de patrouille maritime, des drones mais aussi des hélicoptères.

Défense Aérienne à la mer

Aux côtés de la lutte anti-sous-marine, la défense aérienne à la mer est la principale mission de la marine confédérale slavienne. Toujours dans le but de contrôler une zone, toujours dans le but d'appuyer la manœuvre aéroterrestre en offrant une bulle de protection contre les aéronefs, les drones et les missiles.

En absence de porte-avions et de porte-aéronefs, la marine slavienne ne peut utiliser que des canons et des missiles pour créer une protection multi-couches contre les multiples menaces.

Elle doit faire face à des avions, des hélicoptères, des drones et des missiles de plus en plus performants.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Aster_15
Aster 30 lancé par la FDA Forbin

Pour cela la marine confédérale slavienne dispose de missiles Mistral, de missiles Matra Mica VL et de missiles Aster 15/30 de quoi assurer une protection de 0 à 100km.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Scit13
Scit

Les missiles sont relayés par des canons de différents calibres allant du 27 au 127mm en passant par  le 35mm, le 57mm et le 76mm.

Plusieurs tactiques peuvent être utilisées comme le barrage ou la bulle en fonction des besoins des forces armées slaviennes. Il n'est pas impossible que la DAM soit offensive avec par exemple la volonté de provoquer l'ennemi pour le forcer à dévoiler ses batteries et ses moyens. Naturellement cette dernière tactique est diablement risquée car cela voudrait dire exposer des navires coûteux.

Guerre anti-mines
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Classe88
Chasseurs de mines type Segura

La mine marine est l'arme au rapport coût/efficacité remarquable : une arme d'un coût modeste pourrait détruire un navire hors de prix. La Slavie ne néglige pas la guerre des mines que ce soit sur le plan offensif ou sur le plan défensif.

Sur le plan offensif la Slavie prévoit de mouiller des mines pour perturber les lignes de communication ennemies à l'aide de ses avions de patrouille de maritime et surtout de deux mouilleurs de mines océaniques qui sont actuellement en construction en Corée du Sud.

Sur le plan défensif la Slavie prévoit de protéger ses bases navales par des champs de mines en temps de guerre et en temps de paix par des mines télécommandées, une version  moderne des filets de protection qu'on pourrait activer et désactiver à la demande.

Pour la destruction des mines, la marine slavienne va disposer de chasseurs de mines de classe Segura espagnol pour nettoyer les côtes adriatiques de munitions non explosées héritées des deux conflits mondials voir de munitions plus modernes.

Ces chasseurs de mines vont également opérer outre-mer en protection des navires déployés. La Slavie prévoit de mettre au point des modules de guerre des mines pouvant être utilisés par exemple par les POI déployés notamment à Madagascar.

A terme des drones pourraient être utilisés pour cette mission, des drones aériens, des drones sous-marins et semi-submersibles.

Opérations amphibies
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Juan_c14
Le Juan Carlos I à un cousin slavien : le Republika Slavja

La Slavie ne va naturellement pas négliger les opérations amphibies à la fois pour ses interventions extérieures mais aussi pour la défense de son territoire.

Ce dernier volet s'explique par la géographie archipélagique d'une partie du littoral slavien (notamment en Dalmatie) mais aussi en raison de la menace albanaise au sud. Il n'est pas idiot de penser qu'en cas d'offensive albanaise ou slavienne contre l'Albanie, des débarquements tactiques soient menés pour prendre l'ennemi à revers ou favoriser l'avancée slavienne.

Les moyens sont importants tant en ce qui concerne les navires de surface, les hélicoptères et les moyens terrestres.

Je ne vais pas rentrer dans le détail des vecteurs au risque de me répéter mais je vais plutôt parler de tactiques de combat.

Là encore rien de bien innovant, la Slavie étant adepte «d'idées point neuves mais renouvelées» à savoir l'utilisation d'embarcations amphibies et d'hélicoptères pour gagner en souplesse et en flexibilité.

Là où la Slavie pourrait se distinguer c'est dans la question de l'appui-feu avec des travaux sur des chalands d'appui-feu et des monitors dronisables capable de délivrer une puissance de feu significative contre l'ennemi.

Au delà des opérations amphibies classiques, la Slavie souhaite rehabiliter la descente et le coup de main, des tactiques très utilisées au temps de la marine à voile.

On peut par exemple imaginer la mise à terme d'un groupement ou d'un sous-groupement tactique sur une île ou un ilôt avec des missiles moyenne/longue portée pour interdire une zone à l'ennemi ou couvrir le dispositif allié.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Major
Major
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 957
Age : 75
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyDim 16 Juil 2023, 15:17

Toujours aussi détaillée cette uchronie, même les tenues sont précisées !! thumright
Merci Claus !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyDim 16 Juil 2023, 18:21

JJMM a écrit:
Toujours aussi détaillée cette uchronie, même les tenues sont précisées !! thumright
Merci Claus !!

De rien. La suite demain

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyLun 17 Juil 2023, 12:52



Ordre de Bataille de la Slavian Confederal Navy (SCN) au 1er janvier 2023

Organisation du Temps de Paix

Etat-Major Général de La Marine
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Pavill12

Implanté à Split comme les autres état-majors, il comprend l'Amiral de la Flotte commandant en chef des forces navales slavienne, un inspecteur général des forces navales, un vice-amiral général (qui souvent succède à l'Amiral de la Flotte) et différents officiers généraux ayant chacune une responsabilité.

Ces officiers généraux sont responsables de la préparation opérationnelle, de la planification logique et industrielle, du renseignement, de la défense côtière, du combat, des opérations sous-marines, de la défense des infrastructures, des relations extérieures, des relations interarmées, de la communication et des ressources humaines.

Cet état-major se réunit deux fois par semaines pour le suivi des dossiers et des opérations en cours. Tous les six mois, l'Amiral de la Flotte ou un membre de cet état-major est auditionné par  les parlementaires dans le cadre du contrôle démocratique des forces armées.

Sous l'autorité de l'état-major on trouve donc différents commandements qui sont surtout opérationnels en temps de paix, nombre d'entre-eux étant mis en sommeil en temps de guerre car inutiles ou simplement parce que les officiers, les officiers mariniers et les hommes du rang qui y travaillent doivent rejoindre des postes plus importants.

Commandement de la Préparation Opérationnelle (CPO)

Autour de l'officier général en charge auprès de l'Amiral de la Flotte et du vice-amiral général  de la préparation opérationnelle, on trouve un petit état-major qui prépare les différentes unités de la Marine Confédérale aux futures missions.

On trouve donc différents spécialistes : renseignement, logistique, combat de surface, combat anti-sous-marin, combat aéronaval, ressources humaines et communication.

Ils doivent permettre à l'officier en charge de la Préparation Opérationnelle de donner à l'Etat-Major  Général de la Marine un véritable plan de bataille pour permettre un niveau de préparation maximale pour le plus grand nombre d'unités.

Commandement de la Planification Logistique et Industrielle (CPLI)

Autour de l'officier général en charge de ce domaine on trouve d'autres officiers qui sont chargés du soutien logistique et industriel des forces. Concrètement ils sont chargés de planifier la maintenance des navires, des appareils, des véhicules et surtout les livraisons de pièces détachées, d'avions, de munitions en fonction des besoins émis par les différents unités de combat.

Ce CPLI gère également les différents dépôts de la marine, des dépôts situés sur les bases navales de Split, de Rijeka et de Bar mais aussi à Plvejia et Pula. En revanche les installations d'entretien sont gérées par un prestataire privé, une entreprise slavienne baptisée Popravak & Održavanje (Réparations et Entretien).

Commandement Exploitation Renseignement (CER)

Sous l'autorité de l'officier général  chargé du Renseignement au sein de la marine confédérale, on trouve des officiers analystes qui récupère des données venues de la marine mais aussi des services de renseignement et des autres armées. Les rapports sont transmis à l'état-major, aux planificateurs et aux unités de combat qu'elles soient navales, terrestres et aériennes.

Le CER dispose également d'un Centre d'Analyse du Renseignement Naval qui publie un rapport annuel sur les évolutions des forces navales dans le monde, le retour d'expérience des combats..... .  

Commandement de la Défense Côtière (CDC)

L'officier général en charge de la défense côtière est entouré d'officiers spécialisés dans le domaine de l'artillerie côtière, des missiles, des opérations amphibies, des opérations de contre-infiltration de guerre des Mines.

Ce commandement ne dispose pas d'unités de combat en propre mais rédige des plans en cas d'invasion étrangère venant de la mer, scénario qui paraît aujourd'hui improbable mais qui aurait pu penser qu'en février 2022 la guerre de haute intensité serait de retour en Europe ?

Il met également à jour les tactiques en fonction des RETEX des combats, des rapports des attachés navals (qui sont à la fois des ambassadeurs et des agents de renseignement) et des nouveaux matériels que ces derniers soient adoptés ou non par la marine slavienne.

Commandement des Opérations de Combat  (COC)

Ce commandement prépare la mise en œuvre des unités aériennes et de surface, les forces sous-marines disposant de leur propre commandement. Il opère en liaison avec le Commandement en Charge de la Préparation Opérationnelle. On parle parfois de fusionner les deux mais pour le moment ce projet n'à pas (encore ?) vu le jour.

Commandement d'Action Sous-Marine (CASM)

Son rôle est similaire au précédent mais concerne uniquement les sous-marins. A cela s'ajoute la préparation de plans de sauvetage en cas d'accident. Pour le moment la Slavie dépend de moyens étrangers mais la construction d'un bâtiment de sauvetage et l'acquisition de sous-marins de sauvetage est prévue toujours dans l'optique non pas d'une indépendance mais d'une autonomie maximale.

Commandement de la Défense et de la Sécurité (CDS)

Sous l'autorité de l'officier général en charge de cette mission, on trouve des officiers spécialistes de la défense des infrastructures notamment des bases navales : évaluation des menaces, sécurisation des périmètres, lutte NRBC, lutte anti-terroriste, évaluation..... .

Ce CDS rédige également des plans de défense qui sont régulièrement testés lors d'exercices virtuels ou en condition réelle.

Commandement Chargé des Relations Extérieures (CRE)

L'officier général et les officiers subalternes sous son autorité sont chargés des relations avec les marines étrangères. Les attachés navals dans les ambassades dépendent du CRE. C'est également le CRE qui gère l'envoie de délégations militaires à l'étranger pour évaluer des équipements avant une éventuelle acquisition et pour visiter les salons militaires du monde entier.

-Commandement Chargé des Relations interarmées (CERIA)

L'officier général et les officiers subalternes sous son autorité sont en charge des relations avec l'armée de terre, l'armée de l'air, les services de renseignement et les forces de sécurité. Ils sont chargés de «mettre de l'huile dans les rouages» notamment pour coordonner les politiques d'acquisition et les politiques industrielles.

-Commandement en Charge de la Communication (CCC)

Ce commandement est chargé de la communication de la SCN (Slavian Confederale Navy) mais aussi des campagnes de recrutement pour attirer les jeunes slaviens et les jeunes slaviennes vers les métiers de marins, de sous-mariniers, d'aviateur naval..... .

-Commandement en Charge des Ressources Humaines (CRH)

Comme son nom l'indique ce commandement gère les ressources humaines de la SCN que ce soit les affectations, les congés, le versement des soldes, les pensions d'invalidité, de veuvage, la reconversion..... . Son personnel est essentiel civil.

***

Sous l'autorité directe de l'Etat-Major Général de la Marine, on trouve différents commands qui regroupent des flottilles, des squadrons, des brigades ou des éléments hors rangs. Ce sont eux les rouages essentiels de la machine pour préparer frégates, sous-marins et autres unités aériennes aux futures opérations. On trouve les commands suivants :

-Coastal Defence Command (CDC)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Hs_rou13
Patrouilleur lance-missiles type Super Vita grec. Les patrouilleurs slaviens sont semblables

Prépare les unités destinées à la défense côtière qu'elles soient navales (patrouilleurs lance-missiles, vedettes rapides _encore en projet_), aériennes (hélicoptères d'attaque _ projet encore dans les limbes_, drones) et terrestres (une puis à terme deux brigades côtières comparables aux BMI de l'armée de terre).

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Caesar19
Caesar 8x8. L'artillerie côtière slavienne disposera de Caesar 8x8 qui devraient être peints en gris

A cela s'ajoute l'Artillerie Côtière qui comprend des canons de 155mm automouvants Caesar 8x8 (premières livraisons en 2026, l'armée de terre étant prioritaire), des batteries de missiles sol-mer (RBS-15 en attendant le NSM), des lance-roquettes multiples (projet non encore concrétisé) et des batteries sol-air (Matra Mica VL). Le but n'est pas de créer une ligne infranchissable mais des bulles de protection des grandes villes et des grands ports.

-Prva laka napadna flottila (1ère flottille légère d'attaque) (Bar)

-Patrouilleurs lance-missiles classe Lav : Lav Tigr Gepard Pantera Jaguar Ris Leopard Sakal

-A terme un ravitailleur de flottille qui servira également de bâtiment de commandement

Marinici Brigade/Brigade des Fusiliers Marins

Etat-Major stationné à Split avec un groupement autonome (sigurnosna grupa) à Rijeka, Split, Bar et  Antsirannana

Sigurnosna Grupa Mornarice/Groupement de Sécurisation de la Marine (Zadar)

Brigada Obalne Obrane (BOO)/Brigade de Défense Côtière


1ère brigade stationnée à Dubrovnik, une 2ème doit être créée à Pula

Artillerie Côtière
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Naval_24
Naval Strike Missile (NSM)

-Deux Régiments d'Artillerie Côtière stationnés à Rijeka et Bar

-Deux Régiments Lance-Missiles stationnés à Zadar et Split.

-Global Surface Action Command (GSAC)

Ce commandement regroupe en temps de paix la majeure partie des unités de surface slaviennes pour les préparer au combat. On trouve des patrouilleurs océaniques, des corvettes lance-missiles et des frégates en attendant les destroyers. Ces moyens comme nous le verrons sont regroupés au sein de flottilles même si en service au courant il est rare que les flottilles soient engagées en bloc.

Hors Rang

-Patrouilleurs Océaniques d'Intervention (POI). Deux stationnés à Split le Na Oprezu (Vigilant) (P-800)  et le Smion (Audacieux) (P-802), deux autres à Bar, les Hrabar (Courageux) (P-801) et Rodoljub (patriote) (P-803).

Les deux derniers baptisés Pobjenicki (triomphant) (P-804)  et Uzasan (terrible) (P-805) doivent à terme rejoindre Madagascar où ils seront stationnés à demeure. Il n'est pas impossible qu'à terme il y ait rotation soit entre les différents navires ou entre les équipages.

1.Teska Barbena Flottilla/1ère flottille lourde de combat
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Roks_s12
Destroyer sud-coréen type KDX-III

Cette flottille qui n'existe pour le moment que dans les documents administratifs de la marine confédérale slavienne regroupera les trois destroyers de classe Dalmacija. Ces trois remarquables navires seront stationnés à Split.

-Destroyer Dalmacija

-Destroyer Slavonija

-Destroyer Istria

2.Barbena Flottilla/2ème flottille de combat
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Fb_img36
Meko A-100 de la marine polonaise

-Corvettes classe Arès (type Meko A-100) : Arès Skanda Toutatis Hachiman Tyr Odin Hadès Anubis

Cette flottille est stationnée à Split.

3. Barbena Flottilla/3ème flottille de combat
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Carlo_13
Frégate Carlo Bergamini type FREMM

-Frégate Zagreb

-Frégate Lubjana

-Frégate Sarajevo

-Frégate Ulcinj

Cette flottille de frégates type FREMM est stationnée à Bar

4. Barbena Flottilla/4ème flottille de combat
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Al_azi11
Meko A-200 égyptienne

-Frégate Split

-Frégate Dubrovnik

-Frégate Mostar

-Frégate Podgorica

Cette flottille de frégates type Meko A-200 est stationnée à Split

-Slavian Submarine Command (SSC)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 O_higg11
Le sous-marin chilien O'Higgins (type Scorpène)

Ce commandement regroupe sous son autorité tous les moyens sous-marins slaviens y compris les navires de soutien qui sont dédiés au support des sous-marins.

A terme ce commandement devrait comprendre ou comprendra plusieurs flottilles de sous-marins d'attaque (uniquement de type Scorpène ou d'un autre modèle en complément), une flottille de sous-marins de poche pour les opérations spéciales, des moyens de recherche et de sauvetage et des moyens de soutien sous la forme d'un bâtimen-base de sous-marins et d'un ou deux ravitailleurs de flottilles.

Flotila Podmornica/Flottille de sous-marins

-Sous-marins Chimère Leviathan Hydre Nemesis

Hors Rang

-Bâtiment-Base de Sous-Marins Atlantide

-A terme un bâtiment de sauvetage de sous-marins et un ravitailleur de flottilles

-MineWarfare Command (MWC)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 M-35_d11
Le chasseur de mines M-35 Duero (type Segura)

Ce Commande s'occupe des unités de guerre des mines à savoir la chasse aux mines mais aussi le mouillage de mines pour protéger les côtes slaviennes ou pour perturber la navigation ennemie.

Ce commandement va disposer à terme de flottilles de chasseurs de mines, d'une flottille de mouilleur de mines, de deux groupes de plongeurs démineurs et d'un groupe de drones sous-marins destinés à des missions de dragage de mines en autonome.

1.Protuminska Ratna Flotila /1ère flottille de chasseurs de mines

-Chasseurs de mines type Segura Hoplite Mousquetaire Hussard Lansquenet Scythe Cataphracte Piquier Arbalatrier

-A terme un ravitailleur de flottilles

-Cette flottille est stationnée à Split

2.Protuminska Ratna Flotila /2ème flottille de chasseurs de mines

-Chasseurs de mines type Segura Lancier Dragon Uhlan Gurkha Tercio Legionnaire Grenadier Fusilier

-A terrme un ravitailleur de flottilles

-Cette flottille est stationnée à Bar

Flotila za ciscenje mina/Flottille de mouilleurs de mines

-Bâtiments-base de plongeurs démineurs Poseidon Njord Varuna, le premier est stationné à Split, les deux autres à Bar

-Mouilleurs de mines Enkil et Astartée en construction en Corée du Sud

Hors Rang

-Deux groupes de plongeurs démineurs stationnés à Rijeka et à Bar respectivement qui doivent bénéficier de vedettes de soutien à la plongée en plus des bâtiments-base de plongeurs démineurs.

-Un groupe de drones antimines (à créer)

-Amphibious Command (AC)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Hmas_a16
Le HMAS Adelaïde, cousin australien du Republika Slavja

Ce Commandement Amphibie regroupe tous les moyens amphibies de la marine slavienne que ce soit les navires hauturiers, la battelerie, l'infanterie de marine (deux bataillons d'infanterie en attendant une division complète) et les hélicoptères destinés à soutenir les opérations de débarquement.

Les navires hauturiers sont regroupés au sein d'une flottille, la battelerie dans une autre, des navires littoraux amphibies (A créer) dans une autre tandis que les hélicoptères (actuellement en commande) seront regroupés au sein d'un groupement autonome.

Laka Flottilla/Flottille légère

-Regroupe la battelerie des différents navires amphibies. Elle est stationnée à Bar quand les différents chalands de débarquement ne sont pas embarqués dans les navires.

5.Barbena Flottilla/5ème flottille de combat

-Porte-Hélicoptères Amphibies Slavja stationné à Split

-Navires Amphibies Médians (NAM) Mare Adriaticum et Atlanticum stationnés à Bar

-Bâtiment Médian d'Intervention (BMI) Hvar stationné à Bar en attendant de rejoindre Madagascar.

-Bâtiment Médiant d'Intervention (BMI) Mljet stationné à Rijeka car utilisé comme navire-école

-Division d'Infanterie Amphibie (Amfibijska Pješačka Divizija (APD))

-A terme un groupement d'hélicoptères pour remplacer les hélicoptères de l'armée de terre voir les NH-90 de transport de la marine. Pour le moment on sait déjà que des Tigre HAD cédés par l'armée de terre vont être placés sous le commandement de ce groupement.

-Logistic Support Command (LSC)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Berlin11
Les Skadar sont des Berlin adaptés aux besoins slaviens

Ce commandement dispose d'installations à terre (dépôts de Plevjia et de Pula, dépôts dans les différentes bases) et surtout de nombreux navires avec seule exception les navires de soutien aux sous-marins rattaché au Slavian Submarine Command (SSC).

Il comprendra à terme trois ou quatre pétroliers-ravitailleurs hauturiers, un navire-atelier, un bâtiment-base. Les ravitailleurs de flottille dépendront de ce commandement mais seront en pratique détachés dans les commandements dont dépendent les patrouilleurs lance-missiles et les chasseurs de mines.

-Ravitailleur rapide Skadar et Kupa stationnés à Split

-Ravitailleur rapide Bistricta stationné à Bar

-Bâtiment Base Cythère stationné à Split

-Navire-atelier Pula en construction. Il sera stationné à Bar

-Remorqueurs multirôles (OT-1 à 10) : A terme quatre seront stationnés à Split, deux à Bar, deux à Madagascar et deux à Rijeka.

-La répartition des dix pousseurs (PK-1 à 10) n'à pas encore été arrêtée.

-A terme plusieurs ravitailleurs de flottille et un Bâtiment de Soutien Tactique Multirôle destiné à Madagascar.

Slavian Navy Aviation Command (SNAC)
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Fb_img37
NFH-90 sous les couleurs françaises

Ce commandement regroupe les unités d'aviation de la marine, des squadrons d'avions, d'hélicoptères et de drones.

On trouve des squadrons d'hélicoptères destinés à être embarqués (AW-139LUH-N et LAH-N mais aussi NFH-90 et AW-101), à être principalement basés à terre (AW-101) mais aussi des squadrons d'avion de patrouille maritime (C-295MPA et P-8S Poseidon) et enfin des squadrons de drone.

Groupement d'Hélicoptères

-Squadron 11 (Split) : Agusta-Westland AW-139 LAH-N

-Squadron 12 (Bar) : Agusta-Westland AW-139 LUH-N

-Squadron 13 (Split) : Agusta-Westland AW-139 LAH-N

-Squadron 14 (Split) : Agusta-Westland AW-139 LUH-N

-Squadron 15 (Bar) : Agusta-Westland AW-139 LAH-N

-Squadron 16 (Split) : NH Industries NH-90NFH

-Squadron 17 (Split) : Agusta-Westland AW-101 (lutte ASM)

-Squadron 18 (Bar) : NH Industries NH-90NFH

-Squadron 19 (Bar) : Agusta-Westland AW-101 (lutte ASM)

-Squadron 20 (Bar) : NH Industries NH-90 NTH (Nato Transport Helicopter)

-Squadron 21 (Split) : NH Industries NH-90 NTH (Nato Transport Helicopter)

-Squadron 22 (Bar) : Agusta-Westland AW-101 (transport)

-Squadron 23 (Split) : Agusta-Westland AW-101 (transport)

Groupement d'Aéronefs
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Casa_c14
Airbus C-295MPA aux couleurs chiliennes

-Squadron 24 (Split) : Airbus C-295MPA

-Squadron 25 (Bar) : Airbus C-295MPA

-Squadron 26 (Split) : Boeing P-8S

-Squadron 27 (Split) : drones

Slavian Navy Special Forces (SNSF)

Ce commandement regroupe les forces spéciales de la marine ainsi que leurs moyens d'infiltration et d'appui. A terme ses moyens vont être regroupés à Zadar.

-Groupe de plongeurs de combat

Ces deux groupes capables de mener des missions de contre-terrorisme maritime, d'assaut et de destruction sont baptisés Trident (Trozubac) et Pieuvre (Hobotnica). On sait peu de choses sur l'organisation et les capacités exactes de ces groupes pour des raisons évidentes.

-Groupe d'Appui aux opérations spéciales

Ce groupe baptisé Poseidon (Posejdon) regroupe un vivier de spécialistes pour renforcer les unités de première ligne. C'est l'équivalent du commando Kieffer français

-Groupe d'insertion nautique

Ce groupe baptisé Sirène (Sirena) regroupe des embarcations rapides type zodiac, des vedettes blindées type CB-90, des embarcations semi-submersibles et des mini-sous-marins pouvant être mis en œuvre depuis des sous-marins.

-Groupe de drones

Unité papier, les drones n'ont pas encore été livrés

-Groupe d'Hélicoptères

Unité papier, les hélicoptères n'ont pas encore été livrés ni même choisis. En attendant les hélicoptères de l'armée de l'air ou les hélicoptères classiques de la marine ou de l'armée de terre seront utilisés pour insérer les unités spéciales.

*
**

Organisation en temps de guerre/opérations

Aux côtés de la chaine de commandement du temps de paix, on trouve une chaine opérationnelle pour les opérations extérieures et pour la guerre.

On trouve la 1ère Escadre qui est un état-major prennant sous son autorité les moyens déployés outre-mer lors de différentes ITEX. Il est implanté à Split.

C'est le seul état-major d'escadre perrmanent de la marine confédérale slavienne. Les deux autres doivent être activés en cas de guerre, celui de la 11ème et de la 21ème Escadre qui ne possèdent pas de bases attitrées.

La marine confédérale slavienne n'exclut d'utiliser aussi le concept de Task Force ou en français de groupe occasionnel pour une mission particulière.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyMar 18 Juil 2023, 18:50



UNITES PARAMILITAIRES SLAVIENNES

Gardes-Côtes

Histoire

-Le Corps des Gardes-Côtes Slaviens à été créé le 15 septembre 2005 par la fusion du service de sauvetage en mer et des douanes maritimes confédérales. Longtemps les gardes-côtes n'ont utilisé que des moyens limités et assez anciens.

Il faut attendre 2015 pour qu'un vrai plan d'investissement soit lancé afin de renforcer la sécurité et la sécurisation des côtes.

Plusieurs programmes d'acquisition vont permettre au Korpus Obalne Straže (KOS) de disposer des moyens nécessaires à cette mission. A terme le KOS disposera des moyens suivants :

-Quatre patrouilleurs océaniques comparables à ceux de la marine slavienne

-Douze patrouilleurs médians

-Trente deux vedettes de patrouille et de combat

-Quarante-huit vedettes de patrouille portuaire

-Quatre baliseurs

-Deux remorqueurs de haute-mer

-Quatre à Six remorqueurs médians

-Deux bâtiments anti-pollution

-Un navire-hôpital

-Huit avions de surveillance maritime

-Seize hélicoptères de recherche et de sauvetage en mer

-Seize hélicoptères de reconnaissance et de combat (lutte anti-terroriste et lutte anti-drogue)

Missions

-Protection et surêté des voies maritimes

-Lutte anti-pollution

-Recherche et sauvetage en mer

-Lutte anti-drogue

-Lutte anti-fraude

Organisation

-Un Etat-Major implanté à Podgorica

-Un Commandement Nord installé à Rijeka

-Un Commandement Sud installé à Tivat

-Un Commandement Soutien et Formation installé à Dubrovnik

Navires de Combat

Patrouilleurs hauturiers

En octobre 2021, les gardes-côtes ont commandé auprès des Chantiers Navals d'Istrie (CNI) deux patrouilleurs hauturiers pour assurer la surveillance et la protection de la ZEE.

Ces navires sont semblables aux POI de la marine confédérale slavienne. Il y à juste des adaptations au niveau de l'armement et d'équipements particulier (lutte anti-incendie, remorquage). Ils sont peints en blanc avec une bande inclinée rouge et bleue avec en lettres capitales Korpus Obalne Straže (KOS).

Ces deux patrouilleurs sont baptisés Primorje (littoral) et Plima (marée). Ils doivent être suivis à terme par deux autres navires non encore baptisés et non encore commandés à l'heure où j'écris ces lignes.

-Le Primorje à été mis sur cale aux chantiers navals d'Istrie à Rijeka le 14 mars 2022 lancé le 7 décembre 2022 pour une mise en service prévue pour le mois de juillet 2023.

-Le Plima à été mis sur cale aux chantiers navals d'Istrie à Rijeka le 14 janvier 2023. Son lancement est prévu pour la fin de l'année et sa mise en service pour 2024.

Le premier doit être stationné à Rijeka, le second devrait être stationné à Tivat dans le sud du pays.

En temps de paix ces patrouilleurs meneront des missions de surveillance maritime, de lutte anti-drogue, anti-terroriste, anti-pollution, d'assistance à la pêche et à la navigation, de remorquage.

En temps de guerre, ces deux patrouilleurs participeront à la défense des côtes en liaison avec les POI de la marine confédérale slavienne. Ils pourraient être repeints en gris sans autre mention que leur numéro de coque.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 1700 tonnes pleine charge 2300 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 98m largeur 22m tirant d'eau 5.30m

Propulsion :  Système CODAD (Combined Diesel and Diesel) avec 2 moteurs diesels SEMT-Pielstick de 7500ch pour la marche rapide et 2 moteurs électriques. Deux hélices

Performances : Vitesse maximale : 20 noeuds Distance Franchissable : 9500 miles nautiques à 13 noeuds

Electronique : un radar de navigation, deux conduite de tir optroniques, système complet de guerre électronique, système radio intégré  et système de communication par satellite Immarsat.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Canon_99
Canon de 57mm Bofors Mk110

Armement : un canon de 57mm Bofors sur la plage avant en tourelle compacte furtive, une tourelle de 35mm Oto-Melara sur le toit du hangar hélicoptère, 4 mitrailleuses de 12.7mm, des armes non-létales (type non spécifié)

Aviation : Plate-forme hélicoptère de 20m sur 13m pouvant acceuillir un AW139 LAH-N ou un NH90NFH avec un hangar adapté.

Divers :  Deux EPV (Embarcations de Poursuite et de Visite). D'une vitesse maximale de 60 noeuds et capable de naviguer en autonome sur 45 miles nautiques, les EPV peuvent être armés d'une mitrailleuse de 12.7mm ou deux de 7.62mm et embarquer en plus des trois menbres d'équipages, une quinzaine de commandos ou de passagers

Les patrouilleurs hauturiers des gardes-côtes disposent de quatre canons à eau automatiques longue portée et d'un système de remorquage d'urgence.

La plage arrière peu embarquer quatre conteneurs EVP dans le sens de la longueur, des conteneurs transportant du matériel ou servant de poste de commandement, d'hôpital.......... .

Equipage : 12 officiers et 34 hommes avec des Logements pour 120 hommes (250 à 400 en cas d'urgence en particulier pour l'évacuation de réfugiés).


Patrouilleurs Médians

Aux côtés des patrouilleurs hauturiers, les garde-côtes slaviens disposeront à terme de douze patrouilleurs médians pour opérer en Adriatique.

Ils sont chargés de protéger la navigation, d'assister la pêche, de lutte contre la contrebande, les différents trafics et la lutte anti-terroriste.

Ce sont des navires conçus et construits en Slavie. Si les Chantiers Navals de Pula sont les maitres d'oeuvre de ces navires, des éléments ont été produits à Rijeka et à Split pour accélérer le tempo des constructions.

Les quatre premiers ont été commandés en septembre 2017, les quatre suivants en mars 2019 et les quatre derniers en octobre 2021.

-Le Zvijezda (Etoile) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 4 février 2018 lancé le 10 novembre 2018 et mis en service le 14 février 2019. Il est stationné à Koper.

-Le Konstelacija (Constellation) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 17 mars 2018  lancé le 4 décembre 2018 et mis en service le 5 mars 2019. Il est stationné à Ulcinj

-Le Kometa (Comète) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 14 décembre 2018 lancé le 8 mai 2019 et mis en service le 4 août 2019. Il est stationné à Dubrovnik

-Le Galaksija (Galaxie) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 5 janvier 2019 lancé le 21 août 2019 et mis en service le 9 décembre 2019. Il est stationné à Zadar

-Le Zasjeniti (Eclipse) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 4 juin 2019 lancé le 12 février 2020 et mis en service le 9 octobre 2020. Il est stationné à Koper

-Le Zora (Aurore) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 14 mars 2020 lancé le 8 décembre 2020 et mis en service le 17 mars 2021. Il est stationné à Ulcinj.

-Le Mrak (Crépuscule) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 5 février 2021 lancé le 10 août 2021 et mis en service le 4 février 2022. Il est stationné à Dubrovnik.

-Le Planeta (Planète) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 4 septembre 2021 lancé le 8 mars 2022 et mis en service le 21 août 2022. Il est stationné à Zadar

-Le Satelit (Satellite) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 20 avril 2022 lancé le 4 décembre 2022 et mis en service le 25 mars 2023. Il est stationné à Koper.

-Le Teleskop (Télescope) est mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 14 juillet 2022 lancé le 4 janvier 2023 et mis en service le 12 mai 2023. Il sera stationné à Ulcinj.

-Le Raketa (Fusée) à été mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 17 février 2023. Son lancement est prévu pour le mois d'août ou de septembre pour une mise en service prévue pour janvier et février 2024. Il sera normalement stationné à Dubrovnik.

-Le Prostor (Espace) à été mis sur cale aux Chantiers Navals de Pula le 9 mars 2023. Son lancement est prévu pour le mois de septembre ou d'octobre pour une mise en service prévue pour février ou mars 2024. Il sera stationné à Zadar.

Caractéristiques Techniques

Déplacement  : standard 450 tonnes pleine charge 680 tonnes

Dimensions : longueur 56.90m largeur 10.30m tirant d'eau 3.30m

Motorisation : deux moteurs diesels de 3950ch chacun entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 25 nœuds distance franchissable 4000 miles nautiques à 12 nœuds Endurance 28 jours

Electronique : un radar de navigation, GPS, système de navigation  inertiel, deux systèmes de surveillance optique

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 300px-12
Canon de 35mm Denel DPG

Armement : une tourelle double de 35mm Denel DPG, deux mitrailleuses de 7.62mm, deux canons à eau

Aviation : une catapulte pour drones légers

Embarcations : une embarcation pneumatique motorisée

Equipage : 24 officiers et marins


Vedettes de patrouille et de combat

Depuis des années la marine envisage de s'équiper de Vedettes Rapides de Combat (VRC) mais le projet peine à démarrer. Les Gardes-Côtes eux ont choisit de s'équiper de vedettes de patrouille et de combat pour compléter les patrouilleurs hauturiers et les patrouilleurs médians.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Shalda11
Shaldag Mk V

Le modèle choisit est le Shaldag Mk V, une vedette de conception et de fabrication israélienne. Il ne serait pas étonnant que la marine confédérale slavienne choisisse le même modèle pour une question de synergie.

Trente-deux vedettes doivent être commandées à terme. Actuellement (juillet 2023), seize ont été commandées et dix livrées. Les six dernières de la première commande doivent être livrées d'ici la fin de l'année.

La deuxième commande à été signée en octobre 2022 après trois ans de négociations entre la Slavie et les israéliens. La livraison de seize vedettes commandées doit débuter au deuxième semestre 2024 pour s'achever au plus tôt en 2025.

Ces vedettes rapides et bien armées sont et seront dispatchées sur tout le territoire slavien avec néanmoins deux bases centrales d'entretien à Koper et à Ulcinj.

Les vedettes n'ont pas de nom mais un matricule, deux lettes B et K pour Bojna Krstarica (vedettes de combat) suivit d'un chiffre ou d'un nombre.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Mlg-2712
MLG-27

Elles déplacent 95 tonnes à pleine charge, mesurent 32.65m de long pour 6.20m de long, une vitesse maximale de 40 nœuds, une distance franchissable de 1000 miles nautiques à 12 nœuds, de nombreux capteurs optroniques plus un radar de navigation et un armement composé d'un canon de 27mm Mauser MLG et de deux mitrailleuses de 7.62mm. Cet armement pourrait évoluer et se renforcer dans les années à venir.

Vedettes de patrouille portuaire

Pour protéger les ports de commerce slaviens les garde-côtes vont disposer à partir de l'année prochaine de vedettes de patrouille portuaire. 48 vedettes ont été ainsi commandées en 2021, des vedettes produites à Tivat dans le sud du pays. Les livraisons doivent s'échelonner entre 2024 et 2028.

Ce seront des navires de 15m de long, 17t de déplacement, une puissance propulsive de 1400ch pour une vitesse maximale de 40 nœuds.

Pouvant embarquer sous blindage douze personnes en plus de son équipage de six hommes, elles seront armées de deux mitrailleuses téléopérées, une mitrailleuse de 12.7mm à l'avant et de 7.62mm à l'arrière.

Navires de Soutien

Avant-propos

Outre les missions de sécurisation, les garde-côtes doivent assurer des missions d'assistance à la pêche et à la navigation. Cela passe par l'acquisition de remorqueurs pour s'occuper de navires en difficulté voir en feu (en attendant l'acquisition d'un ou plusieurs navires anti-incendies), de baliseurs pour sécuriser les approches des ports de commerce, des navires anti-pollution pour lutter contre les pollutions marines et un navire-hôpital pour des missions d'assistance humanitaire et de «diplomatie médicale».

Remorqueurs

A terme la flotte de remorqueurs des garde-côtes se composera de deux remorqueurs de haute mer et quatre (plus deux options) remorqueurs médians.

Si les deux remorqueurs de haute-mer sont encore en construction à Pula, les quatre remorqueurs médians sont en service.

Les quatre remorqueurs médians baptisés Greben (récif), Laguna (lagune), Mali Otok (ilôt) et Surfati (ressac) ont été construits à Tivat où un dynamique petit chantier naval s'est implanté en 2012. Ils ont été mis en service en 2017, 2019, 2021 et 2023. Le premier est basé à Pula, le deuxième à Zadar, le troisième à Dubrovnik et le quatrième à Bar.

Ce sont des navires de 510 tonnes (670 tonnes pleine charge), mesurent 36.30m de long pou 11.60m de large et 5m de tirant d'eau, une propulsion diesel développant 5120ch lui permettant d'atteindre une vitesse maximale de 14 nœuds et une distance franchissable de 1500 miles nautiques à 10 nœuds. Ils ne sont pas armés.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Abeill10
Les remorqueurs de type Point seront semblables à l'Abeille Bourbon

Les deux remorqueurs de haute mer ont été baptisés Adriatic Point et Baltic Point. Commandés en 2018 aux chantiers navals de Pula, ce sont deux navires semblables à l'Abeille Bourbon utilisé par la France. Leur mise en service prévue initialement pour 2021 et 2022 à été retardée et ne devrait avoir lieu qu'en 2023 et 2024  respectivement.

En attendant les gardes-côtes ont affrété un remorqueur de la société Bourbon, un navire baptisé Sloboda Mora (liberté des mers). Initialement affrété de 2005 à 2010, cet affrétement à été prolongé jusqu'en 2015 puis jusqu'en 2020 et désormais jusqu'en 2025. Il n'est pas exclu que cet affrètement soit prolongé voir que le navire soit acheté pour porter la flotte à trois remorqueurs de haute mer.

Le premier remorqueur de haute-mer devrait être stationné à Zadar, le second à Ulcinj. Quand au remorqueur affrété, il est stationné à Dubrovnik.

Les remorqueurs de haute-mer de classe Point sont des navires de 3200 tonnes (4000 tonnes à pleine charge), mesurant 80m de long pour 16.50m de large et un tirant d'eau de 7m.

Propulsés par des moteurs diesels développant 21450ch, ils peuvent atteindre la vitesse maximale de 19.5 nœuds avec une distance franchissable de 1500 miles nautiques à 19 nœuds et de 2500 miles nautiques à 14 nœuds.

Les installations spécifiques sont importantes : Système de remorquage d'une puissance de 200 tonnes, Grue de 11m, Deux pompes d'une puissance de 4000mètres cubes à l'heure, Trois canons à eau d'une puissance de 2400mètres cubes à l'heure, Un canon à mousse, Pont arrière de 360m², Une aire d'hélitreuillage avant et arrière et pour finir une capacité antipollution avec une soute de 54 mètres cubes et bras d'épandage avec pompe multicellulaire. Deux équipages de douze hommes se relayent.

Baliseurs

Le corps des garde-côtes slaviens va disposer à terme de quatre baliseurs hauturiers pour permettre un accès sécurisé aux ports slaviens mais aussi une navigation sécure dans des eaux aussi compliquées qu'en Dalmatie.

Ces baliseurs ont été construits à Tivat, partageant la même coque que les deux navires anti-pollution. Le premier baptisé Tecno (courant) à été mis en service en septembre 2021, le second baptisé Vihor (tourbillon) à été mis en service en mars 2023, le premier étant basé à Koper, le second à Zadar.

Les deux dernières unités sont encore en construction. La première baptisée Pjena (écume) doit être mise en service en juin 2024 et la deuxième baptisée Alge (Algues) doit être mise en service en mars 2025. Le port de stationnement n'est pas encore connu à l'heue où j'écris ces lignes.

Ces quatre navires déplacent 2032 tonnes, mesurent 68.50m de long pour 14m de large avec un tirant d'eau de 4m. Propulsés par des moteurs diesels, ils pouvaient atteindre la vitesse maximale de 17 nœuds avec une distance franchissable de 6000 miles nautiques à 12 nœuds. Ils sont armés d'un canon de 27mm et de deux mitrailleuses de 12.7mm. Ils disposaient de moyens de remorquage et surtout d'une bigue de 12 tonnes.

A terme les corps des gardes-côtes slaviens doivent également disposer de baliseurs côtiers pour relayer l'action des baliseurs hauturiers. La commande de ces navires devrait être passée en 2024 ou 2025.

Navires anti-pollutions

Le Corps des Garde-Côtes dispose de deux navires spécialisés dans la lutte anti-pollution. Ces deux navires ont été construits à Tivat en utilisant la même coque que les baliseurs présentés plus haut.

Le premier baptisé Cistoca (propreté) à été mis en service en octobre 2021 et à déjà du s'employer depuis sa base de Zadar contre les dégazages sauvages.

Le second baptisé čišćenje (nettoyage) à été mis en service en décembre 2022. Basé à Tivat, il assure la surête environementale du canal d'Otrante ce qui génère des tensions avec l'Albanie.

Ces deux navires déplacent 2150 tonnes, mesurent 68.50m de long pour 14m de large avec un tirant d'eau de 4m. Propulsés par des moteurs diesels, ils pouvaient atteindre la vitesse maximale de 15 nœuds avec une distance franchissable de 6000 miles nautiques à 12 nœuds. Ils sont armés d'un canon de 27mm et de deux mitrailleuses de 12.7mm.

Ils disposent comme équipements spécifiques d'une grue de 12.5 tonnes pour par exemple mettre à l'eau des barrages anti-pollution, deux bras écremeurs de 12m, deux canons à eau et une capacité de traction au point fixe de 40 tonnes. L'équipage se compose de seize hommes et seize autres personnes peuvent être embarqués.

Navire-hôpital

Initialement c'est la marine confédérale qui devait construire un navire-hôpital. Finalement le gouvernement à demandé à la marine d'abandonner son projet ou plutôt de le transférer aux gardes-côtes qui vont disposer d'ici 2026 d'un rutilant navire-hôpital pour intervenir en cas de catastrophes naturelles, en cas d'opérations majeures nécessitant un soutien sanitaire «costaud» et pour mener des missions de diplomatie navale. Un deuxième navire pourrait à terme être construit mais nous sommes davantage au niveau de la prospective que du projet fermement lancé.

Les plans ont été dessinés par le service technique des gardes-côtes. Les images montrent un élégant navire à la coque élancée (mais suffisamment large pour être le plus stable possible), des superstructures étendues avec une cheminée qui n'aurait pas fait tache sur un paquebot de ligne de la grande époque.

A l'arrière on trouve une plate-forme hélicoptère et un hangar dont le toit est renforcé pour servir de seconde piste d'atterrissage.

Quant aux capacités elles sont celles classiques d'un navire hôpital avec des salles de prise en charge, des blocs-opératoires, des salles pour examens techniques (radios, scanners), des stocks de médicaments.... .

Il sera non armé pour respecter la législation sur les navires-hôpitaux.

-Le Kaducej (Caducée) doit être mis sur cale aux chantiers navals de Tivat à l'été 2023. Son lancement est prévu pour fin 2024 début 2025 pour une mise en service prévue au plus tôt en 2026. On ignore encore son lieu de stationnement.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : 18500 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 172m longueur entre perpendiculaires 149m largeur 24.10m tirant d'eau 6.50m

Propulsion : quatre moteurs diesels entraine des moteurs électriques dévellopant une puissance propulsive de 27500ch et entrainant deux hélices en pods

Performances : vitesse maximale 17 nœuds distance franchissable 11500 miles nautiques à 14 nœuds
Electronique : deux radars de navigation, un radar d'approche pour les opérations aériennes, systèmes redondant de télécommunications

Armement : aucun

Installations spécifiques : six blocs opératoires, 350 lits d'hospitalisation dont 45 pour grands brûlés et 15 pour maladies infectieuses, un cabinet dentaire, un cabinet de gynécologie, un cabinet pour examens techniques, des stocks de médicaments, un  incinérateur pour les déchets médicaux.

Aviation : plate-forme pour deux hélicoptères type NH-90 ou un CH-47 ou un convertible Osprey, le hangar à son toit renforcé pour permettre son utilisation comme plate-forme supplémentaires et/ou de secours

Equipage : 170 officiers et marins pour la conduite du navire, 350 à 500 personnels pour le service médical


Aéronefs

Dornier Do-228NG
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Dornie12
Dornier Do-228 de la garde côtière cap-verdienne

Le corps des garde-côtes slaviens à acquis entre 2016 et 2018 huit Dornier Do-228NG pour des missions de surveillance maritime, de recherche et de sauvetage, de lutte contre la contrebande et le trafic de drogues, de lutte anti-pollution.

Les appareils ont été livrés en Slavie en version transport de passagers puis modifiés sur la base aérienne de Rijeka où les gardes-côtes déploient deux des huit Do-228NG utilisés.

Les sièges sont retirés et l'espace ainsi gagné ne va pas tarder à se garnir de stations de mission, de chaines SAR (Search and Rescue) et de différents équipements électroniques et de télécommunications. En revanche aucun armement n'est prévu.

Outre les deux appareils déployés à Rijeka, on trouve deux appareils déployés à Dubrovnik, deux à Tivat et deux à Bar sur la base aéronavale.

Caractéristiques Techniques

Masse à vide 6400kg masse maximale au décollage 6575kg

Dimensions : longueur 16.56m envergure 16.97m hauteur 4.86m

Motorisation : deux turbopropulseurs Garrett TPE-331-10 de 776ch chacun

Performances : vitesse maximale 413km/h plafond opérationnel 6500m distance franchissable 2363km

Electronique : un radar de navigation, un radar de surveillance à balayage latéral, un tourelleau muni d'un FLIR, d'un laser et d'une caméra optique, système de mesure de soutien électronique, système complet de télécommunication, système ultraviolet de surveillance antipollution

Armement : aucun

Equipage : deux pilotes et six opérateurs missions


Agusta-Westland AW-101
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta33
Agusta-Westland AW-101 Merlin sous les couleurs portugaises

Le Corps des Garde-côtes étant chargé des missions de recherche et de sauvetage il fallait équiper le corps d'hélicoptères capable de repérer et de récupérer des naufragés en mer.

Plusieurs modèles sont envisagés mais finalement on décide de choisir l'Agusta-Westlan AW-101 pour des raisons de communauté logistique et pour permettre par exemple le transfert de pilotes d'un corps à l'autre.

Initialement il était prévu seulement huit appareils mais très vite ce nombre à été jugé bien trop insuffisant. Ce sont finalement seize hélicoptères qui ont été commandés en septembre 2017, les livraisons commençant en septembre 2019 pour s'achever en mars 2022  après la livraison du 16ème et dernier exemplaire même si la flotte à été réduite à quinze.

En effet le 14 mai 2019 au cours d'une missions de sauvetage en mer, un AW-101 des garde-côtes à percuté la mer à grande vitesse ne laissant aucune chance à son équipage. L'épave à été relevée en septembre 2021 et l'enquête à montré une défaillance des commandes ce qui à très basse altitude ne pardonne pas. Pour le moment il n'est pas prévu de remplacer l'appareil perdu.

Ces appareils sont regroupés au sein des deux squadrons, les Squadron 1 et 2, le premier est stationné à Zadar et le second à Tivat. Des appareils sont régulièrement détachés sur des aéroports et des aéodromes civils pour augmenter la réactivité des secours.

Peints en blanc avec des marquages en très haute visbilité (orange vif), ces hélicoptères disposent de deux treuils, de deux chaines SAR et d'une capacité immédiate de traitement médical pour permettre de stabiliser un blessé avant de le transférer vers un hôpital à terre.

Caractéristiques Techniques

Type : Hélicoptère de recherche et de sauvetage en mer

Masse à vide : 8900kg Masse maximale au décollage : 14600kg

Dimensions : Longueur du fuselage : 19.53m Longueur hors tout : 22.80m Diamètre du rotor principal 18.60m Hauteur à la tête de rotor : 4.70m

Motorisation : trois turbines Rolls-Royce Turboméca RTM-322 de 2240ch chacun entrainant un rotor principal quadripale et un rotor anti-couple bipale

Performances : vitesse maximale 280 km/h Autonomie : 1000km Endurance 5h Plafond opérationnel 4575m

Electronique : un radar de navigation, un tourelleau de surveillance (FLIR, caméra optique, laser de télémétrie et de brouillage anti-drones), trois chaines SAR, systèmes redondant de télécommunications
Armement : aucun

Equipage : deux pilotes, un treuilliste, un plongeur et un médecin


Agusta-Westland AW-139 LAH-N
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agusta34
Agusta-Westland AW-139 estonien

Après avoir envisagé d'acquérir un appareil différent, les garde-côtes ont fait le choix de la raison pour s'équiper d'un hélicoptère de reconnaissance et de combat. De combat ? Oui car la Slavie estime qu'à terme les opérations de lutte anti-drogue et de lutte anti-contrebande seront aussi violentes que les opérations de guerre (si ce n'est déjà le cas).

Pour équiper les Squadron 3 et 4, seize Agusta-Westland AW-139 LAH-N identiques à ceux de la marine confédérale ont été commandés en octobre 2021. Ces appareils vont être livrés entre octobre 2022 et décembre 2023. A l'heure actuelle (juillet 2023), dix appareils ont déjà été livrés.

Ces deux unités sont stationnées à Pula et Ulcinj et peuvent opérer soit depuis la terre soit depuis les patrouilleurs hauturiers ou d'autres navires des garde-côtes disposant d'une plate-forme adaptée.

Caractéristiques Techniques

Type : hélicoptère médian multirôle

Masse maximale au décollage 7000kg

Dimensions : longueur 16.66m largeur 2.26m hauteur 4.98m diamètre du rotor principal 13.80m

Motorisation : deux turbomoteurs Pratt & Whitney PT6C-67C de 1531ch chacune entrainant un rotor quadripales

Performances : vitesse maximale 310km/h plafond opérationnel 6096m distance franchissable 1061km autonomie 5h13

Armement : Tourelleau THL-20 sous le nez disposant d'un canon de 20mm Nexter, une ou deux mitrailleuses de 7.62mm en sabord et des supports latéraux pour des missiles antichars et des roquettes.

Equipage : un ou deux pilotes et jusqu'à 15 passagers. Les LAH-N des garde-côtes embarquent généralement deux pilotes, un mitrailleur de sabord et deux tireurs d'élite


Drones

Projet d'acquisition de drones. Pour le moment le projet en est à la phase d'étude préliminaire mais il semble que le KOS souhaite disposer de drones MALE pour relayer les Do-228NG et des drones ADAV pour opérer depuis les navires disposant d'une plate-forme en attendant des drones catapultables pour opérer depuis les patrouilleurs médians.

Véhicules

-Véhicules de patrouille blindée

-Camions

Uniformes

Uniforme de parade

Pour les cérémonies, une grande tenue de couleur bleu gris fondé _pantalon et veste_ chemise blanche, cravate noire, marques de grade rouge, or et argent. Les décorations côté gauche, les insignes de spécialité côté droit. Casquette plate blanche avec l'insigne des gardes-côtes en or.

Uniforme de service

A bord des navires qu'ils soient de combat et de soutien, de surface ou sous-marins, les garde-côtes slaviens portent des combinaisons ignifugées de couleur bleu gris avec dans le dos en blanc Korpus Obalne Straže (KOS), des marques de grade en rouge (quartiers maitres et matelots), en argent (officiers mariniers) et en or (officiers).

Tenues de combat

Les Tenues de combat sont identiques à celles de l'Armée de Terre pour le combat à terre, tenues en teinte gris bleu, gris et noir pixellisée. Ces tenues sont portées par les détachements d'intervention chargés de contrôler les navires suspects

On trouve également des tenues spécifiques pour les plongeurs  et les forces spéciales, le corps des gardes-côtes disposant d'un Détachement Spécial d'Intervention (Specijalni interventni odred SIO) pour les opérations les plus complexes et/ou les plus risquées.

Casques et Couvre-Chefs

A la différence de la marine,  le couvre chef est une casquette  plate de couleur blanche à la place du calot utilisé dans la marine. En cas de combat, les garde-côtes mettent une cagoule inifugée et parfois un casque.

Les unités débarquant à terre ou participant aux poursuites et aux visites disposent de casques légers semblables à ceux utilisés par les groupes d'intervention et les forces spéciales.

Chaussures

-Chaussures Type Ranger pour les unités de combat

-Chaussures basses renforcées à bord des navires

-Pour la Grande Tenue, les chaussures non renforcées sont noires pour tous les services

Equipements particuliers

-Gilets tactiques et protections balistiques : les garde-côtes les mêmes Gilets tactiques et les mêmes protections balistiques que celles de l'Armée de Terre.

Il y à cependant quelques adaptations pour les besoins du KOS notamment un traitement adapté à son utilisation en milieu maritime. Il y à des marques spécifiques aux gardes-côtes et une couleur adapté à celles des uniformes.  

-Equipements spécifiques : Cela concerne surtout les plongeurs et les forces spéciales du SIO avec des tenues en néoprène, des chaussures, des palmes, des ceinturons, des bouteilles d'oxygène, des systèmes en circuit fermé.....

Armes et Armement

Armes Embarquées sur les navires

-Canon de 57mm sur les patrouilles hauturiers

-Canon de 35mm comme armement secondaire sur les patrouilleurs hauturiers et comme armement principal sur les patrouilleurs médians

-Canon de 27mm comme armement principal sur les vedettes de patrouille et de combat, les baliseurs et les navires anti-pollution

-Mitrailleuses de 12.7mm sur les patrouilleurs hauturiers, les vedettes de patrouille et de combat, les vedettes de patrouille portuaire, les baliseurs et les navires anti-pollution.

-Mitrailleuses de 7.62mm sur les patrouilleurs médians, les vedettes de patrouille et de combat, les vedettes de patrouille portuaire

Armes Embarquées sur les avions et les hélicos

-Les avions Dornier Do-228NG ne sont pas armés

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Thl-2011
Tourelleau THL-20

-Les Agusta-Westland AW-139 des gardes-côtes sont armés comme ceux de la marine avec un tourelleau THL-20 de 20mm sous le nez et deux mitrailleuses de 7.62mm en sabord. Des tireurs d'élite peuvent être embarqués.

Armes Individuelles et collectives

-A bord des navires les marins disposent d'un pistolet automatique comme arme personnel en l'occurence un HS-2000. Les hommes des Détachements Spéciaux d'Intervention préfèrent peut être par snobisme le Glock 19.

-Pistolets mitrailleurs Agram 2002

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Hs_pro11
HS Produkt VHS-2

-Fusils d'assaut HS Produkt VHS-2

-Fusils de précision Heckler & Koch HK-417 (contre-terrorisme maritime) et Accuracy International AX50 (lutte anti-matérielle)

-Fusil à pompe Benelli M-4 Super 90  pour les équipes de contrôle et d'abordage

-Mitrailleuses FN Minimi et FN Mag 58

-Les équipes de contrôle et de visite sont composées généralement de huit hommes tous armés d'un HS-2000, d'un fusil à pompe et généralement de trois ou quatre fusils d'assaut.

-Les détachements spéciaux d'intervention sont généralement armés d'un Glock 19, de fusils d'assaut HS Produkt VHS-2 ou de pistolets mitrailleurs Agram 2002. On trouve généralement un homme disposant d'un fusil à pompe notamment quand il s'agit de reprendre le contrôle d'un bâtiment.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyMer 19 Juil 2023, 13:08



Gardes-Frontières

Histoire

Le Corps des Gardes-Frontières (Granicarski zbor) à été créé le 14 septembre 2002 en intégrant la police frontalière monténégrine, les douanes slovènes, croates et bosniaques et monténégrine dans une entité unique non sans que cela provoque un certain nombre de critiques et de murmures.

Cette unité paramilitaire est chargé de la sécurité des frontières, d'une défense en cas d'agression ennemie en attendant l'intervention de l'armée sans oublier les missions classiques d'un service de douanes notamment la lutte contre les différents trafics et les différentes fraudes.

En 2012 un grand plan d'investissement à été lancé pour enfin équiper les gardes-frontières d'un matériel digne de ce nom que ce soit des équipements fixes, des véhicules, des avions, des hélicoptères, des drones et même des navires en dépit de l'opposition des gardes-côtes.

Missions

-Sécurisation globale des frontières

-Défense prémilitaire

-Lutte contre l'immigration clandestine

-Lutte contre la fraude et les trafics

-Lutte anti-terroriste

Organisation
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Schzom11
Schéma de frontière

-Le commandement central du corps des Gardes-Frontières est installé à Tetovo au nord de Podgorica dans des bâtiments flambants neufs.

-Commandement Frontière Nord (état-major installé à Osijek)

-Commandement Frontière Sud (état-major installé à Ivanagrad)

-Commandement Frontière Orientale (état-major installé à Sarajevo)

-Commandement de la Formation et de l'Entrainement (état-major installé lui aussi à Tetovo)

-Commandement Aviation (état-major installé à Podgorica)

Les différents commandements de frontière sont divisés en districts qui couvrent une partie de la frontière. Chaque district est surveillé et défendu par un groupement de sécurisation frontalière avec des hommes tenant des postes de surveillance et des détachements d'intervention, motorisés à bord de véhicules blindés de combat ou spéciaux d'intervention opérant avec des hélicoptères.

Armes

Armes individuelles
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Hs200011
Pistolet automatique HS-2000

-Pistolet automatique HS-2000

-Pistolet mitrailleur Agram 2002

-Fusils d'assaut HS Produkt VHS-2

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Heckle12
HK-417

-Fusils de précision Heckler & Koch HK-417

-Fusil de précision Remington MSR

-Fusil de précision Accuracy International AX-50

-Fusil à pompes Benelli M-4 Super 90

-Lance-roquettes AT-4CS

Armes collectives

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Fn_min11
FN Minimi

-Mitrailleuse légère FN Minimi

-Mitrailleuse moyenne FN Mag 58

-Mitrailleuse lourde Browning M-2

-Lance-grenades Heckler & Koch GMG

Uniformes et Equipements

Uniformes

-L'uniforme de parade des garde-frontières est composé d'un pantalon et d'une veste de couleur vert foncé, d'une chemise blanche, d'une cravate verte, un béret de couleur noir complétant le tout.

-La tenue de combat des garde-frontières est identique à celui de l'armée de terre en version Centre-Europe (gris-noir-vert-brun) et en version Arctique (gris-blanc-noir).

-On trouve également des uniformes adaptés aux besoins des forces spéciales (les gardes-frontières disposent de détachements spéciaux d'intervention), des pilotes et des équipages de chars (combinaison vert foncée).

-Les gardes-frontières fournissent également à leurs troupes des sous-vêtements adaptés, des tenues de sport et des tenues de sortie.

Bérets et couvre-chefs

-Au combat les gardes-frontières utlisent soit un béret de couleur noire ou une casquette en toile camouflée.

-Le casque utilisé par les gardes-frontières est identique à celui de l'armée de terre slavienne à savoir le casque modèle 2010, un casque semblable à celui de l'armée américaine et de nombre d'armées modernes

Grades

-Sur la tenue de combat les grades sont basse visibilité de couleur noir

-Sur la tenue de parade ils sont de couleur rouge pour les hommes du rang, de couleur argent pour les sous-officiers et de couleur or pour les officiers.

-Ce sont des barrettes jusqu'au grade de colonel (cinq) puis par des étoiles pour les généraux (une pour le général de brigade, deux pour le général de division, trois pour le général de corps d'armée, quatre pour le général d'armée et cinq pour le generalissime).

Décorations

-Médaille Militaire

-Médaille du Mérite National

-Médaille de la Bravoure Slavienne

-Médailles commémoratives

-Ces médailles peuvent être portées sur l'uniforme de parade ou via des barrettes de couleur. En revanche leur port est prescrit sur les tenues de combat.

-A ces médailles utilisables par tous les services s'ajoute une médaille spécifique aux gardes-frontières, gardes-côtes et à la garde nationale, la Medaille de la Sécurité Intérieure.

Equipement individuel

-Gilet tactique intégrant une protection balistique

-Sur ce gilet des poches détachables permettent au garde-frontière slavien de disposer de l'équipement immédiatement nécessaire pour le combat, lui permettant de laisser son sac tactique dans le véhicule porteur quand véhicule porteur il y à.

-le sac tactique est un modèle civil adapté aux besoins militaires même si certaines unités comme les forces spéciales ont mis au point leurs propres sacs d'assaut.

Optique et optronique

-Lunettes balistiques pour l'ensemble des combattants débarqués

-Lunettes spécifiques pour les équipages des blindés, des véhicules et des hélicoptères

-Comme au sein de l'armée de terre, les gardes-frontières mènent actuellement des essais de lunettes connectées

-Jumelles de vision nocturne

Protections balistiques

-Gilet tactique avec protection balistique intégrée

-Coudières et genouillères

-Gants et mitaines tactiques

Chaussures

-Les chaussures utilisées par les unités de combat sont du type Ranger avec pointe avant renforcée, semelle souple. Elles sont de couleur noire ou de couleur sable pour s'adapter à l'uniforme.

-Il existe un modèle adapté pour l'entrainement physique (en réalité de simples baskets issues du commerce avec des marques propres à l'armée) et pour la tenue de parade bien entendu, ces dernières étant de couleur noire.

Véhicules

Véhicules blindés legers

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Iveco_15
Iveco LMV belge.

-Un modèle adapté du Ivéco Ris (Lynx) (Iveco LMV)

Véhicules de patrouille

-Des 4X4 blindés et militarisés mais pouve opérer de manière plus discrète que les Ris. Ils disposent d'un projecteur, d'un haut-parleur et d'équipements de communication.

Véhicules de combat
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Bushma13
MRAP Bushmaster

-Bushmaster 4x4 avec tourelleau téléopéré (mitrailleuses et lance-grenades)

-Patria AMW 8x8 avec canon de 35mm et mitrailleuse de 7.62mm

Camions

-Camions tout terrain

-Camions civils adaptés

Autres Véhicules

-Quads de patrouille

-Motos

-Motoneiges

Aéronefs

Avions
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Beechc13
Beechcraft King Air 350.

-Le Corps des Gardes-Frontières et plus précisément son service aéronautique va acquérir huit avions légers de surveillance, probablement (mais ce n'est pas certain) des Beechcraft King Air 350 adaptés avec des moyens de surveillance, de transmission, une version adaptée de l'appareil choisit par la SCAF. Il est normalement prévu que l'appareil ne soit pas armé mais cela pourrait changer.

Ces appareils pourraient être commandés cette année 2023 mais rien n'est encore acquis, les budgets n'étaient pas extensibles à l'infini.

-Des Embraer Super Tucano armés pourraient être acquis mais la SCAF freine des quatre fers craignant une remise en cause de son monopole.

Hélicoptères

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Airbus29
H-145M allemand

-Hélicoptère Léger d'Intervention (HLI) Airbus Helicopters H-145M

-Hélicoptère de Surveillance et de Combat (HSC) Agusta-Westland AW-139 LAH

-Hélicoptère de Transport (HT) : modèle pas encore choisit à l'heure où j'écris ces lignes (mai 2023) mais la Slavie serait intéressée par l'AW-149, une évolution de l'AW-139 qu'elle connait par coeur

Drones

-Le Corps des Gardes-Frontières demande plusieurs modèles de drones, un modèle tactique et un modèle léger. Une décision doit être prise courant 2023.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyMer 19 Juil 2023, 13:52

Suite et fin....



Garde Nationale

Histoire

La Garde Nationale Slavienne (Slavenska Narodna Garda) à connu une naissance mouvementée tant on hésitait à poursuivre le concept de défense totale chère à la Yougoslavie titiste. En effet la volonté initiale d'une armée professionnelle et la présence d'une Réserve (l'Armée Territoriale) semblait rendre inutile la SNG.

Finalement la volonté de posséder une police militarisée en cas de soulèvement majeur, la volonté de disposer d'une force capable d'intervenir en cas de catastrophe, la volonté également de maintenir un service militaire, tous ces facteurs ont contribué à la naissance en septembre 2012 de la SNG.

Surnomée Onaj Plavi (La Bleue en référence à la couleur principale de ses uniformes et ses véhicules), la Garde Nationale dispose d'un socle professionnel (souvent d'anciens militaires) et surtout d'une masse d'appelés qui effectue en une ou plusieurs séquences les 18 mois de service imposé à tout slavien et à toute slavienne (hors maladie ou infirmité).

La Garde Nationale Slavienne à calqué son organisation sur l'organisation de la Slavie. Voilà pourquoi sauf demande particulière, les appelés effectuent leur service dans leur région de résidence. Cette volonté est parfois critiquée tant on craint les risques de fraternisation.

Ayant atteint sa vitesse de croisière en octobre 2017, la SNG est considérée comme une force fiable et sure. Même l'armée d'abord réticente à lui confier des missions s'est finalement laissé convaincre par les capacités de la Bleue.

En ce qui concerne l'équipement les armes étaient d'abord celles héritées de la Yougoslavie mais peu à peu des armes modernes arrivent améliorant les capacités et la confiance des gardes nationaux.

Missions

-Sécurité intérieure en soutien aux forces de police locales et fédérales

-Lutte anti-émeutes

-Intervention en cas de catastrophe naturelle et industrielle

Organisation

-Etat-Major installé à Split

-Chaque Province dispose d'un commandement provincial qui regroupe sous son commandement toutes les forces locales de la Garde Nationale.

-Chaque commandement provincial dispose d'un nombre variable de régiments. A cela s'ajoute sous l'autorité directe de l'état-major un groupe d'intervention pour les opérations risquées.

On trouve des régiments de combat et de sécurité, des régiments anti-émeutes, des régiments d'intervention (équivalentes aux unités françaises de la Sécurité Civile) et des unités aériennes (hélicoptères et drones). Ces commandements sont aussi responsables de la logistique, de l'entrainement et de la formation.

Naturellement chaque commandement provincial ne dispose pas du même nombre de régiments :

-Province de Lubjana : un régiment d'intervention un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Maribor :  un régiment d'intervention un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes

-Province d'Osijek : un régiment d'intervention deux régiments de combat et de sécurité, et un régiment d'hélicoptères

-Province de Zagreb : deux régiments de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Rijeka : un régiment d'intervention, un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Split : deux régiments de combat et de sécurité, deux régiments anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Dubrovnik : un régiment d'intervention, un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Sarajevo : un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Mostar : un régiment d'intervention, un régiment de combat et de sécurité et un régiment anti-émeutes

-Province de Banja Luka : un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Podgorica : un régiment d'intervention,  un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Kotor : un régiment d'intervention, un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province de Plevjia : un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

-Province d'Ivanagrad :  un régiment d'intervention, un régiment de combat et de sécurité, un régiment anti-émeutes et un régiment d'hélicoptères

Cela nous donne un total de neuf régiments d'intervention, dix-sept régiments de combat et de sécurité, quatorze régiments anti-émeutes et douze régiments d'hélicoptères soit cinquante-deux régiments.

Régiment de Combat

-Un état-major

-Une compagnie de commandement et de soutien

-Quatre compagnies de combat

-Une Compagnie d'Appui

Régiment anti-émeutes

-Un état-major

-Une compagnie de commandement et de soutien

-Une compagnie d'éclaireurs et de tireurs de précision

-Trois compagnies d'intervention

-Une compagnie motorisée anti-émeutes

Régiment d'intervention

-Un état-major

-Une compagnie de commandement et de soutien

-Une compagnie de transmission

-Trois compagnies d'intervention

-Une compagnie de transport

-Groupe d'intervention

-Une team de commandement

-Une team de tireurs d'élite

-Une team de démineurs

-Trois team d'intervention

Régiment multirôle d'hélicoptères

-Un etat-major

-Un escadron de commandement et de soutien

-Trois escadrons d'hélicoptères

-Un escadron de drones

Armes et Equipements

Armes individuelles

-Pistolet automatique HS-2000

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Agram_11
Pistolet mitrailleur Agram 2000 dont est issu l'Agram 2002

-Pistolet mitrailleur Agram 2002

-Fusils d'assaut HS Produkt VHS-2

-Fusils de précision Heckler & Koch HK-417

-Fusil de précision Remington MSR

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Accura11
Accuracy International AX-50

-Fusil de précision Accuracy International AX-50

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Benell11
Benelli M-4

-Fusil à pompes Benelli M-4 Super 90

-Lance-roquettes AT-4CS

-Missiles antichars Spike MR

Armes collectives

-Mitrailleuse légère FN Minimi

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Fn_mag11
FN Mag 58

-Mitrailleuse moyenne FN Mag 58

-Mitrailleuse lourde Browning M-2

-Lance-grenades Heckler & Koch GMG

-Mortier de 81mm LLR

-Mortier de 120mm Soltam K-8

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Giat_l13
Canon de 105mm LG Mk III

-Canon de 105mm LG Mk III

Véhicules

Véhicules blindés légers

-Véhicule de Reconnaissance 4x4 Alvis-Iveco Ris

-Thales Bushmaster : intervention sous blindage et lutte anti-émeutes

Véhicules de combat
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Kto_ro15
Le KTO Rosomak est la variante du Patria AMV la plus proche de celle en service en Slavie

-Patria AMW à canon de 35mm

-Patria AMW APC (Armoured Personnal Carrier) avec mitrailleuse de 7.62mm et LG de 40mm en tourelle monoplace

-A terme des Patria AMW à canon de 120mm

-Différents variantes : commandement et contrôle, dépannage, génie, NRBC

Véhicules spéciaux

-Camions 4x4 6x6 et 8x8

-Véhicules anti-incendie

-Véhicules de reconnaissance et de lutte NRBC

-Véhicules multirôles de travaux

-Véhicules multirôles avec shelter pour servir d'hôpital, d'atelier ou de poste de commandement avancé

Aéronefs

Hélicoptères

-La Garde Nationale Slavienne à pu choisir d'autres modèles d'hélicoptères suscitant une forme de jalousie au sein de certains corps militaires slaviens.

Cela s'explique par l'influence politique de la Garde Nationale et des questions de disponibilité au moment des commandes.

En effet la Garde Nationale va disposer à terme de douze régiments d'hélicoptères qui sont en réalité des régiments d'hélicoptères et de drones. Ce régiment est en effet organisé en un état-major, un escadron de commandement et de soutien, trois escadrons d'hélicoptères et un escadron de drones.

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Airbus30
Airbus Helicopters Panther

Chaque régiment possède un escadron d'hélicoptères de reconnaissance et de combat et deux escadrons d'hélicoptères de transport.
Les escadrons de reconnaissance et de combat sont ou vont être équipés d'Airbus Helicopter AS-565 Panther, des appareils disposant d'un tourelleau THL-20 avec un canon de 20mm et des points d'appui pour missiles et roquettes. Une mitrailleuse de sabord peut être embarquée.

Sur les douze régiments d'hélicoptères et ses 36 escadrons, on compte 23 escadrons de 6 Panther soit 138  exemplaires livrés ou en cours de livraison jusqu'en 2026. Actuellement (juillet 2023), 70 appareils ont été livrés.

Ces hélicoptères sont peints en bleu et vont mener des missions de surveillance et de combat, de maintien de l'ordre, d'intervention en cas de catastrophe naturelle ou technologique. Ils pourront aussi mener des missions de combat.

Le Panther qui à effectué son premier vol le 29 février 1984 est la version militaire du Dauphin. Il à connu un extraordinaire succès à l'étranger puisqu'il à été vendu à l'Arabie Saoudite, à l'Angola, au Brésil, à la Bulgarie, à la Chine, à la Corée du Sud, aux Emirats Arabes Unis, aux Etats-Unis, à la Grèce, à l'Indonésie, à Israël, au Maroc, au Mexique.

Caractéristiques Techniques

Masse à vide 2380kg maximale au décollage 4300kg

Dimensions : longueur 13.68m hauteur 3.97m diamètre du rotor 11.94m

Motorisation : deux turbomoteurs Turbomeca Ariel 1MN1 de 714ch entrainant un rotor principal quadripale et un rotor à fenestron

Performances : vitesse maximale 306km/h distance franchissable 897km plafond opérationnelle 5865m

Armement : voir le texte

Equipage : deux pilotes et jusqu'à dix passagers


UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Sikor166
Sikorsky UH-60M

Les escadrons de transport sont ou vont être équipés de Sikorsky UH-60M Blackhawk choisit au détriment du Caracal et du Merlin. Les 12 escadrons sont équipés de huit UH-60M soit 96 exemplaires qui doivent être livrés entre 2022 et 2027.

Ces appareils peint en bleu doivent assurer des missions de transport, de recherche et de sauvetage voir de combat.

Le UH-60M est l'ultime (?) évolution du UH-60 Blackhawk, l'hélicoptère de manœuvre ayant remplacé le célébrissime Bell UH-1 Huey de la Guerre du Vietnam. Il est issu du programme UTTAS (Utility Tactical Transport Aircraft System) initié en octobre 1965 mais formellement lancé en janvier 1972.

Le 17 octobre 1974, le Sikorsky YUH-60A effectue son premier vol. Il est choisit le 23 décembre 1976 au détriment du Boeing Vertol YUH-61. Le premier appareil de série effectue son premier vol le 17 octobre 1978.

A la première version de série baptisée UH-60A vont s'ajouter les UH-60L et M sans compter de nombreuses versions spécialisées. Il à été exporté dans de nombreux pays.

Il est en effet utilisé par la Corée du Sud, le Japon, l'Australie, la Colombie, Israël, l'Arabie Saoudite, la Turquie, l'Argentine, l'Autriche, le Brésil, le Bahrein, le Chili, l'Egypte, la Jordanie, la Malaisie, le Mexique, le Maroc, les Phillipines, la Thaïlande, les Emirats Arabes Unis, le Brunei, la Chine, Taiwan, l'Afghanistan (jusqu'à la chute du régime pro-occidental), l'Albanie, la Lettonie, la Lituanie, le Portugal, la Tunisie et l'Ukraine.

Caractéristiques Techniques

Masse : à vide 12511kg maximale au décollage 9979kg

Dimensions : longueur 19.76m (rotors inclus) longueur du fuselage 15.27m largeur 2.36m hauteur 5.13m

Motorisation : deux turbomoteurs General Electric T700-GE-701C/D de 1994ch chacune entrainant un rotor principal à quatre pales de 16.36m de diamètre.

Performances : vitesse maximale 394km/h vitesse de croisière 282km/h distance franchissable 590km (2221km en convoyage avec réservoirs supplémentaires) plafond opérationnel 5800m

Armement : mitrailleuses en sabord

Capacités : 1450kg de fret en interne incluant 11 soldats assis ou six ciivères ou 4100kg de fret sous élingue.

Equipage : deux pilotes et deux mitrailleurs


UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Mil_mi11
Mil Mi-26 sous les couleurs vénézuéliennes

-Le régiment d'hélicoptères de Split dispose de six Mil Mi-26 pour intervenir en cas de catastrophe naturelle.

Le plus gros hélicoptère jamais construit à été mis au point dans les années soixante-dix pour remplacer le Mil Mi-6. Le premier vol à lieu le 14 décembre 1977 et après cinq ans de mise au point il est mis en service dans l'armée soviétique.

Cet appareil à été exporté en Algére, en Biélorussie, à Cuba, en Inde, au Kazakstan, au Pérou, en Russie, en Ukraine, au Venezuela, au Cambodge, en Chine, en RDC, en Guinée Equatoriale, au Mexique, en Corée du Nord et en Jordanie et donc en Slavie.

Un temps l'armée de terre envisagea d'acquérir des Halo mais préféra choisir le CH-47. C'est la Garde Nationale qui va acquérir en 2015 six Mil Mi-26 pour intervenir en cas de catastrophe naturelle.

Ces appareils n'ont jamais donné satisfaction mais en plus avec la Guerre en Ukraine la livraison de pièces détachées devient impossible pour des raisons pratiques (la Russie privilégie ses forces) et politiques.

Actuellement (juillet 2023) seulement trois appareils sont disponibles, deux sont en révision périodique et le dernier est immobilisé depuis six mois !

On se dirige donc vers un retrait progressif de ces monstres et leur remplacement par des CH-47 flambant neufs, aux capacités moindres mais bien plus fiables.

Caractéristiques Techniques

Masse à vide 28200kg maximale au décollage 56000kg Charge utile 20000kg

Dimensions : longueur 35.91m hauteur 8.55m diamètre du rotor 32m

Motorisation : deux turbomoteurs Lotoviev D-136 de 11399ch entrainant un rotor à huit pales

Performances : vitesse maximale 295km/h vitesse de croisière 265km/h distance franchissable 590km plafond opérationnel 5600m

Armement : aucun

Capacité : 90 soldats équipés ou 60 civières

Equipage : cinq hommes


Drones

L'escadron de drones des régiments d'hélicoptères doit recevoir différents types de drones. A l'heure où j'écris ces lignes (avril 2023), aucun  modèle n'à été choisit au point que certains se demandent si il est utile d'équiper la Garde Nationale de Drones.

Uniformes

Tenue de parade

-L'uniforme de parade des gardes nationaux est composé d'un pantalon et d'une veste de couleur bleu gris, d'une chemise blanche et d'un béret de couleur noir

-Les grades sont de couleur rouge pour les hommes du rang, argent pour les sous-officiers et or pour les officiers.

-Les décorations sont portées à gauche, les insignes de spécialité et le nom à droite

Tenue de combat

-La tenue de combat des gardes nationaux est identique à celui de l'armée de terre en version Centre-Europe (gris-noir-vert-brun) et en version Arctique (gris-blanc-noir). Une casquette de toile complète le tout.

Les insignes de grade sont du type basse visibilité. Les noms peuvent être occultés par un rabat et les décorations sont symbolisés par un court ruban spécifique.

Tenues spécifiques

-On trouve également des uniformes adaptés aux besoins des forces spéciales, des pilotes et des équipages de véhicules blindés (combinaison vert foncée).

-La garde nationale fournit également à leurs troupes des sous-vêtements adaptés, des tenues de sport et des tenues de sortie.

Bérets et couvre-chefs

-Au combat les gardes-frontières utlisent soit un béret de couleur noire ou une casquette en toile camouflée.

-Le casque utilisé par les gardes-frontières est identique à celui de l'armée de terre slavienne à savoir le casque modèle 2010, un casque semblable à celui de l'armée américaine et de nombre d'armées modernes.

Grades

-Sur la tenue de combat les grades sont basse visibilité de couleur noir

-Sur la tenue de parade ils sont de couleur rouge pour les hommes du rang, de couleur argent pour les sous-officiers et de couleur or pour les officiers.

-Ce sont des barrettes jusqu'au grade de colonel (cinq) puis par des étoiles pour les généraux (une pour le général de brigade, deux pour le général de division, trois pour le général de corps d'armée, quatre pour le général d'armée et cinq pour le generalissime).

Décorations

-Medaille Militaire

-Médaille du Mérite National

-Médaille de la Bravoure Slavienne

-Médailles commémoratives

-Ces médailles peuvent être portées sur l'uniforme de parade ou via des barrettes de couleur. En revanche leur port est prescrit sur les tenues de combat.

-A ces médailles utilisables par tous les services s'ajoute une médaille spécifique aux gardes-frontières, gardes-côtes et à la garde nationale, la Médaille de la Sécurité Intérieure.

-Equipements individuels

-Gilet tactique intégrant une protection balistique

-Sur ce gilet des poches détachables permettent au soldat slavien de disposer de l'équipement immédiatement nécessaire pour le combat, lui permettant de laisser son sac tactique dans le véhicule porteur quand véhicule porteur il y à.

-le sac tactique est un modèle civil adapté aux besoins militaires même si certaines unités comme les forces spéciales ont mis au point leurs propres sacs d'assaut.

Optique et optronique

-Lunettes balistiques pour l'ensemble des combattants débarqués

-Lunettes spécifiques pour les équipages des blindés, des véhicules et des hélicoptères

-Comme au sein de l'armée de terre, les gardes-frontières mènent actuellement des essais de lunettes connectées

-Jumelles de vision nocturne

Protections balistiques

-Gilet tactique avec protection balistique intégrée

-Coudières et genouillères

-Gants et mitaines tactiques

Chaussures

-Les chaussures utilisées par les unités de combat sont du type Ranger avec pointe avant renforcée, semelle souple. Elles sont de couleur noire ou de couleur sable pour s'adapter à l'uniforme.

-Il existe un modèle adapté pour l'entrainement physique (en réalité de simples baskets issus du commerce avec des marques propres à l'armée) et pour la tenue de parade bien entendu, ces dernières étant de couleur noire.

FIN



_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyMer 19 Juil 2023, 13:54

Voilà c'est fini !

Je pense avoir fait le tour de la Slavie mais il n'est pas impossible que je complète/modifie/mette à jour cette œuvre qui pourrait encore évoluer (par exemple un troisième avion de combat).

En attendant de nouvelles uchronies, je prépare un récit de voyage qui j'espère va vous plaire.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyMer 19 Juil 2023, 15:35

clausewitz a écrit:
Voilà c'est fini !

Je pense avoir fait le tour de la Slavie mais il n'est pas impossible que je complète/modifie/mette à jour cette œuvre qui pourrait encore évoluer (par exemple un troisième avion de combat).

En attendant de nouvelles uchronies, je prépare un récit de voyage qui j'espère va vous plaire.
Nous l'attendons avec impatience et gourmandise ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12756
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyMer 19 Juil 2023, 15:54

DahliaRose a écrit:
clausewitz a écrit:
Voilà c'est fini !

Je pense avoir fait le tour de la Slavie mais il n'est pas impossible que je complète/modifie/mette à jour cette œuvre qui pourrait encore évoluer (par exemple un troisième avion de combat).

En attendant de nouvelles uchronies, je prépare un récit de voyage qui j'espère va vous plaire.
Nous l'attendons avec impatience et gourmandise ! thumleft

Normalement la semaine prochaine, il faut que je finalise le texte, que je choisisse les photos.... .

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JJMM
Major
Major
JJMM


Masculin
Nombre de messages : 957
Age : 75
Ville : Lotharingie
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 07/06/2017

UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 EmptyJeu 20 Juil 2023, 16:18

clausewitz a écrit:
Voilà c'est fini !
Je pense avoir fait le tour de la Slavie mais il n'est pas impossible que je complète/modifie/mette à jour cette œuvre qui pourrait encore évoluer (par exemple un troisième avion de combat).
En attendant de nouvelles uchronies, je prépare un récit de voyage qui j'espère va vous plaire.
Bis repetita : du beau travail documentaire avec moult détails merci ! thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eeforbin.fr
Contenu sponsorisé





UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)   UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
UNE UCHRONIE PLAISIR.... (TERMINATED)
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» question ou uchronie ?
» Croiseurs français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: