AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les torpilleurs français

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Sam 19 Nov 2016, 14:11

Belles photos du torpilleur de haute mer Kabyle, la 2ém photo est prise dans la darse de Villefranche sur mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Sam 19 Nov 2016, 16:00

Citation :
Trois photos du torpilleur KABYLE […] au mouillage vers 1898 : marin:
À quoi peut bien correspondre la toile blanche tendue verticalement à tribord de la plage arrière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Sam 19 Nov 2016, 16:05

Je suppose qu'il s'agit de se protéger du soleil, lorsqu'il est bas sur l'horizon; on voit assez souvent ce genre de toiles verticales sur les flancs des navires de guerre à cette époque en Méditerranée.
(quelques exemples dans la rubrique commentaires pour ne pas polluer le sujet)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4529
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mar 28 Mar 2017, 19:33

Le torpilleur de haute mer FORBAN (1895-1920), chef de file du type éponyme.


Mis sur cales le 26 avril 1893 aux chantiers Augustin Normand du Havre, lancé le 25 juillet 1895 et mis en service en octobre 1895, il est le premier torpilleur du monde à franchir la barre des 30nd.
Principales caractéristiques : 130t, 44m de long, 4,60m de large et 1,40m de tirant d’eau, deux chaudières Normand, 3620cv, 30nd, armement 2x37mm et 2 tubes lance-torpilles

Le FORBAN a passé toute sa carrière en Méditerranée (Toulon, Bizerte, Alger, Philippeville) jusqu’à sa vente à un démolisseur de Bizerte le 20 décembre 1920. Il a détenu pendant plusieurs années le record de vitesse sur mer avec 31,03nd.
 
thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4529
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Jeu 31 Aoû 2017, 00:27

La série des torpilleurs côtiers de 38m, lancés entre 1905 et 1908, comptait 75 unités. Ce fut la dernière série de navires de défense mobile, chère à la Jeune École, à être construite pour la Marine nationale.


Le 315 le long des voies sur berges à Paris en juin 1922. Il se rend à la fête de la Ligue Maritime et Coloniale.


Les 315 et 321 à quai devant le pont de l'Alma à Paris
pendant la fête de la Ligue Maritime et Coloniale en juin 1922.
Au fond, la Tour Eiffel.



Le 327 devant le Pont des Arts à Paris le 24 juin 1924.
Il se rend à la fête de la Ligue Maritime et Coloniale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10820
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Jeu 31 Aoû 2017, 09:24

Citation :
[…] Le 327 devant le Pont des Arts à Paris le 24 juin 1924.
Il se rend à la fête de la Ligue Maritime et Coloniale.
: marin:
Il s'agit plutôt du Pont de Solférino.
Photo prise depuis le Pont de la Concorde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Sam 06 Jan 2018, 18:35

Gravonne ex T185 à l'école des mécaniciens et torpilleurs

Voici une photo sympa que j'aurais pu mettre aussi dans la rubrique arsenal et base, mais j'ai choisi la rubrique torpilleurs puisqu'il s'agit de l'ex T185 rebaptisé Gravonne; en effet un certain nombre de torpilleurs numérotés déclassés ont eu une deuxième vie dans les écoles de la Marine,prenant un nom évoquant parfois leurs nouvelles fonctions; c'est ainsi que le torpilleur 185 construit chez Augustin Normand en 1895, est rayé en 1911 de la liste des torpilleurs, mais il est affecté à l'école des torpilleurs et des Mécaniciens  à Toulon sous le nom de Gravonne ou il subsistera jusqu'en 1923.


La Gravonne ex T185 vers 1913
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4529
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Jeu 22 Mar 2018, 06:05

Deux vues (dont la deuxième est tirée de la première) du torpilleur CAPITAINE MEHL de 1887.



 
Appartenant à la série des torpilleurs de haute mer de 55t, le CAPITAINE MEHL est mis en service en octobre 1887. Il sert à Toulon, en Algérie et en Corse avant d’être reclassé comme garde-pêches à Port-Vendres en juillet 1908. Il est désarmé le 15 octobre 1909 et vendu à la démolition en 1910.

Principales caractéristiques : 55 tonnes, 40,80m de long, une machine de 580cv, 21 hommes d’équipage, 2 canons de 37mm et deux tubes lance-torpilles.

Le capitaine Mehl était un officier de la Légion Étrangère tué au combat lors de la prise de Sontay au Tonkin le 16 décembre 1883. La cité avait été prise par une colonne de fusiliers marins, d’infanterie de marine, de tirailleurs tonkinois et de légionnaires appuyés par les canonnières PLUVIER, TROMBE, ECLAIR, HACHE, MOUSQUETON et YATAGAN.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Jeu 22 Mar 2018, 08:47

Le Capitaine Mehl appartenait à la classe Balny première série de torpilleurs de haute mer; les Balny au nombre de 9 entrés en service entre 1886 et 1889, ont été construits dans trois chantiers différents; le Balny, le Deroulede et le Doudart de Lagree dans les chantiers Augustin Normand qui sont aussi à l'origine des plans; le Capitaine Cuny, le Capitaine Mehl et le Challier à Saint Nazaire; l'Edmond Fontaine, le Bouet Willaumez et le Dehorter à Saint Denis, et comme toujours à cette époque, les torpilleurs construits par les chantiers Normand du Havre se sont révélés les meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4529
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Dim 24 Juin 2018, 20:45

Le torpilleur TONKINOIS de retour à Constantinople le 28 octobre 1919 après une patrouille en Mer Noire. Construit par Mitsubishi Nagasaki de février à juillet 1917 sur les plans de la classe KABA japonaise, il appartient à la classe ARABE dont les douze unités, commandées en 1916, serviront jusqu’en 1933-36.


Le TONKINOIS portait le bigramme de coque TK.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4255
Age : 46
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Lun 25 Juin 2018, 00:29

Takagi a écrit:


Le 315 le long des voies sur berges à Paris en juin 1922. Il se rend à la fête de la Ligue Maritime et Coloniale.


Les 315 et 321 à quai devant le pont de l'Alma à Paris
pendant la fête de la Ligue Maritime et Coloniale en juin 1922.
Au fond, la Tour Eiffel.



Le 327 devant le Pont des Arts à Paris le 24 juin 1924.
Il se rend à la fête de la Ligue Maritime et Coloniale.


Quel était la fonction du mat de beaupré , enfin, le poteau horizontal qui dépasse de l'avant de l'étrave ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Lun 25 Juin 2018, 08:08

Certainement une protection du tube lance torpille d'étrave et de son clapet d'ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delambily
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe


Masculin
Nombre de messages : 54
Age : 78
Ville : TOULON
Emploi : du temps chargé
Date d'inscription : 26/10/2016

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Lun 25 Juin 2018, 23:51

Salut à Tous,

Comment expliquer alors, la présence de ce "bout-dehors", sur les torpilleurs ou contre-torpilleurs qui ne sont pas équipés de TLT d'étrave ? (Arquebuse, Bombarde, Baliste, Bélier, Catapulte, Escopette etc...).

Cordialement,

André Delambily, ancien du Gustave Zédé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4255
Age : 46
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mar 26 Juin 2018, 13:41

Je pense a un bout dehors pour mettre un foc lors d'un transit a la voile

Je suis sérieux ! des rafiots n'avaient pas l'autonmie vapeur pour de longue traverses et sur le site du SHM j'ai vue des plans de torpilleurs grées en Goélette .. ca devait etre sportif vu la largeur et la forme de la carene
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mar 26 Juin 2018, 14:17

Je ne pense pas que soit la raison, en effet le transit à voiles était tout à fait exceptionnel surtout vers 1900 époque des navires concernés, je ne vois pas pourquoi on aurait mis un bout dehors à tous les torpilleurs pour un cas qui n'arrivais jamais pour la plupart des torpilleurs, en outre comme le montre la photo ci dessous même dans ce cas, il n'avait pas forcément besoin d'un bout dehors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 08:25

N'ayant pas la réponse pour le bout dehors des torpilleurs et contre-torpilleurs antérieurs a 1911 (celui ci disparait avec les torpilleurs d'escadre de 800 t de la classe Bouclier) j'ai posé la question sur un autre forum; voici la réponse que j'ai obtenue:
"Il s'agit d'une hampe porte-explosif destinée à être utilisée par éperonnage".

Il s'agirait alors d'une survivance des premiers torpilleurs à hampe, avant l'invention de la torpille automobile, il fallait alors que le torpilleur aille au contact du navire ennemi pour faire exploser sa charge contre sa coque, la torpille automobile a rendu obsolète ce système très dangereux et de plus devenu inefficace avec les progrès de l'artillerie, or on le retrouve sur les survivants des torpilleurs numérotés dans les années 1920.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 11:51

Je vous ai donné ci dessus la réponse qui m'a été donnée; j'avoue que je n'y crois pas trop; d'abord qui en temps de guerre laisserait un torpilleur venir au contact d'un navire sans riposter, à moins d'un navire totalement désarmé ou d'une action par surprise de nuit; en outre en supposant que le torpilleur y arrive, le bout dehors est beaucoup trop court, une charge d'explosif suffisante pour couler un navire aurait toutes les chances de couler le torpilleur également.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4255
Age : 46
Ville : ca vat, ca vient.... j'ai un metier !
Emploi : glorieux et beau
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 13:36

La hampe porte charge, quand meme!

Cela m'était bien pourtant venu a l'esprit, mais ca releve du suicide consommé comme systeme.
Puis meme en 1900-1920, le moindre rafiot est bardé de canons, et si le navire attaqué est desarmé, pourquoi diable allé alors couler contre lui un torpilleur ?!


mais bon, d'un autre coté ont mettait des épérons sur tous les navires et l'Amiral Aube après une cuite avec son amis Camille Pelletan avait inventé le concept du navire rapide porteur d'éperon...

alors venant de ces deux farfelus ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 14:40

Dans mon esprit le système de hampe n'impliquait pas la perte du torpilleur d'ou mes observations qui deviennent caduques si on considère que le torpilleur est condamné à sauter lui aussi c'est le kamikaze avant l'heure, à ma connaissance il n'a jamais été testé dans la pratique au moins par les torpilleurs français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 66
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 16:04

Les torpilles portées ont été utilisées, notamment, par les Français à Fou-Tchéou en 1884.

Dans ma compréhension, la charge devait être placée sous la flottaison de la cible, en apiquant la hampe (ou tangon). Ce qui suppose que cette hampe soit mobile dans un plan vertical. Est-ce le cas sur les torpilleurs représentés ?

Vu la forme de l'extrémité, pourrait-il s'agir d'une défense, destinée à protéger le dangereux contenu du tube d'étrave d'un choc frontal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 16:56

Bleu Marine a écrit:
Les torpilles portées ont été utilisées, notamment, par les Français à Fou-Tchéou en 1884.

Dans ma compréhension, la charge devait être placée sous la flottaison de la cible, en apiquant la hampe (ou tangon). Ce qui suppose que cette hampe soit mobile dans un plan vertical. Est-ce le cas sur les torpilleurs représentés ?

Vu la forme de l'extrémité, pourrait-il s'agir d'une défense, destinée à protéger le dangereux contenu du tube d'étrave d'un choc frontal ?

Il a déjà été répondu qu'il ne pouvait s'agit d'une défense du tube d'étrave puisque les torpilleurs et contre-torpilleurs de 300 t et 450 t n'ayant pas de tube d'étrave avaient eu aussi ce bout dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 544
Age : 66
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 18:14

Si la fonction crée l'organe, la disparition de la fonction n'implique pas toujours celle de l'organe...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Mer 27 Juin 2018, 18:32

D'accord avec vous, sauf que l'arme utilisée dans les années 1880, bien qu’obsolète depuis près de 30 ans existait encore sur les torpilleurs des types Chasseur et Spahi des années 1910/1911, étonnant quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Jeu 28 Juin 2018, 09:14

Je me demande si on n'a pas cherché trop loin; ces torpilleurs n'ont pas d'écubiers, si il ne s'agissait pas simplement de remonter et mettre à poste les ancres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16400
Age : 75
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   Jeu 28 Juin 2018, 18:30

Bonjour,

Le torpilleur 130 était équipé d'une hampe porte-torpille.
En position de repos, cette rampe était entreposée sur le pont, l'extrémité dépassant de la coque à l'avant (position B sur le schéma)
En position armée, elle était avancée en coulissant et basculée vers le bas pour atteindre un navire sous la flottaison. (position B' sur le schéma)
A l'extrémité de la hampe se trouvait une "torpille" c'est à dire un engin explosif sous-marin puisque "torpille" était un terme générique qui comprenait aussi bien les mines que les torpilles automobiles. Le déclenchement de la torpille se faisait par des fils électriques le long de la hampe.
Ce dispositif de hampe porte-torpille a perduré sur les torpilleurs français jusqu'aux contre-torpilleurs de 450 t commandés à partir d'octobre 1906.

Source : Henri Le Masson, Histoire du torpilleur en France, Académie de Marine, 1967.
A. Laubeuf, H. Stroh, Sous-marins, torpilles et mines, Baillière, 1931.
Manuel Clergeau, Guide pratique du chauffeur et du mécanicien sur les bateaux torpilleurs, Baudouin, 1895.

Trouvé sut forum 14-18 signé memgam


Dernière édition par NIALA le Jeu 28 Juin 2018, 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les torpilleurs français   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les torpilleurs français
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les torpilleurs français
» Les contre-torpilleurs français
» "Lieutenant BOURAKOV" contre-torpilleur de 300 tonnes - 1905.
» Doublage des films : québécois vs français
» WM6.5 en français Pack [WM6.5 français Lang Package]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: