AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La mutinerie du Lady Shore, 1797.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La mutinerie du Lady Shore, 1797.   Ven 09 Mar 2012, 07:26

Le Lady Charlotte Shore.

Le navire de 316 tonnes, lance en 1793 a Hull, propriété de la compagnie des Indes devait se diriger vers l’Australie, a Botany Bay.
La cargaison du Lady shore, consistait en 69 femmes condamner pour divers délits: 57 a 7 ans de prison, 1 a 14 ans et les 10 restantes a prison a vie, il y avait aussi un homme condamner, un chargement de vivres et matériel pour la colonie de New South Wales, en plus du certain nombre de soldats et de recrues du New South Wales Corps aux ordres du capitaine Willcock et du lieutenant William Minchin. Bon nombre des soldats étaient français, la plupart des prisonniers de guerre, des irlandais, quelques allemands, un polonais, quelques déserteurs et détenus libérés avec la condition de servir dans l’armée. Un certain nombre de civils et de familles étaient à bord comme passagers pour l’Australie.

Pourquoi tant de femmes envoyer vers l’Australie ?

Pour compenser le manque d’elles dans une population de colons ou la proportion est de 6 hommes pour une femme.

Déjà bien avant l’embarquement, certains soldats et recrues avaient cause certains problèmes d’obéissance, qui firent intervenir les forces de l’ordre. Ainsi deux des sous-officiers du NSW corps durent être mis sous fer devant leur mauvaise attitude à bord, ceci déjà avant de quitter GB. Les femmes sont a bord depuis mars, les soldats depuis février, le navire lèvera l’ancre au début de juin, d ou un certain malaise a bord.

Rappelons que nous sommes en 1797, et que déjà il y a dans la société britannique un malaise latent, ainsi de nombreuses mutineries éclatent a bord des navires de guerre de la RN en avril, même le roi avait dû subir des lancements de pierre au cours de ses trajets en caroce. Les idées révolutionnaires de la France ont commencé à prendre pied en GB.

Nous sommes à l’époque ou GB essaie de peupler l’Australie avec des colons, devant le manque d’enthousiasme de la population, les autorités ont recours à la population pénitenciere pour augmenter le nombre de colons, soit en vidant les prisions, soit en condamnant pour des délits mineurs et expédiant les malheureux vers l’autre bout du monde. Lord Sidney, ministre de l’intérieur et responsable des prisions, organise en 1787 la première expédition vers l’Australie, qui se compose de 750 malheureux condamnes. Ainsi au cours des ans, l’Australie sera peupler en grande partie avec les prisonniers, des irlandais et détenus politiques de GB, une espèce de Sibérie. Ce trafic humain s’étendra au cours de près d’un siècle, et un rapide calcul estime à environ 162.000 personnes envoyer de forcé vers l’Australie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mutinerie du Lady Shore, 1797.   Ven 09 Mar 2012, 07:28

Le navire quitte Falmouth le 8 juin 1797, en compagnie d’autres navires de la flotte des Indes Occidentales, 10 jours après le Lady Shore se sépare du la flotte et continu sa route vers la Australie.

A bord les femmes, dormaient sous les ponts inferieurs, certaines ont rapidement choisis leurs hommes, principalement entre l’équipage du navire, pour pouvoir améliorer leur situation et accéder a de meilleures conditions de vie a bord.

8 semaines de navigation après, une mutinerie se déclare le 1 aout 1797, étant près des côtes de Rio de Janeiro, mutin semble-t-il promu par les français.
Il semblerait qu’un certain Delahaye, au cours de la nuit, avec la complicité des marins de garde, s’empare des armes des soldats.
Un bon nombre de soldats et marins se font avec le contrôle du navire, tuant le capitaine Willcocks, qui tuera avant de mourir a Delahaye, un autre officier, Lambert mourra aussi.
Ceux qui ne participent pas à la mutinerie, les officiers, un nombre de soldats et marins et quelques passagers, sont mis aux arrêts sous le pont.

Le 15 aout, les mutins mettent les 29 personnes qui ne secondent pas la mutinerie a bord d’une chaloupe avec les biens, quelques vivres et de l’eau. Apres avoir essuyé une mauvaise météo, ils parviendront à rejoindre Rio Grande au Brésil, deux jours plus tard, le 17 aout.
Le Lady shore mit cap vers Montevideo, montrant drapeau français.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mutinerie du Lady Shore, 1797.   Ven 09 Mar 2012, 07:30

Il sera saisit par les autorités espagnoles, les hommes étant emprisonner, les femmes distribues dans plusieurs maisons de la ville.
Peu après l’arrivée du Lady Shore, en 1798, un autre navire britannique, le Duff, capitaine James Wilson, est fait prisonnier par le corsaire français Bonaparte, capitaine Carbonell, et remorquer a Montevideo.

Ceci créera une étrange situation: en effet les passagers du Duff, en majeure partie des protestants en route vers une mission d’évangélisation au Pacifique, se verront outrer par les femmes du Lady Shore, qui ne cesseront d’avoir des attitudes lascives devant les nouveaux arrives, qui ne cesseront d’élever des plaintes aux autorités espagnoles.



Le Lady Shore sera vendu comme prise de guerre à Montevideo.

Le sort des mutins sera divers, les 70 hommes disparaissant une fois libérés dans la population locale, ayant travaillé a al construction d’un canal, les femmes, saufs quelques-unes, continueront à faire la prostitution et seront envoyées vers l’intérieur du pais. Nous savons qu’au moins 10 d’entre elles se déclareront maries a des marins du Lady Shore, et qu’un petit nombre d’entre elles s convertira au catholicisme.
Une de d elles Mary Clarke après s’être marier a un espagnol, puis une fois veuve, se remariera avec un officier yankee au service des rebelles, Taylor, et en 1810 ouvrira un petit hôtel et fera fortune.

Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10100
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: La mutinerie du Lady Shore, 1797.   Ven 09 Mar 2012, 10:08

mmdb_1 a écrit:
[…]La cargaison du Lady shore, consistait en 69 femmes condamner pour divers délits: 57 a 7 ans de prison[…]
Pourquoi tant de femmes envoyer vers l’Australie ?
Pour compenser le manque d’elles dans une population de colons ou la proportion est de 6 hommes pour une femme.[…]
Nous sommes à l’époque ou GB essaie de peupler l’Australie avec des colons, devant le manque d’enthousiasme de la population, les autorités ont recours à la population pénitenciere […]
Insolite événement ! study

Qualifier les soixante-neuf femmes de cargaison témoigne bien de l'estime dans laquelle était alors tenue la gent féminine ! affraid On devait encore douter qu'elle disposât d'une âme ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mutinerie du Lady Shore, 1797.   Ven 09 Mar 2012, 11:22

Surtout quand on sait que la plupart des delits avec une peine de 7 ans, sont ridicules: voler un morceau de pain, de fromage ou suspecte de prostitution, pas prise au cours, non, le seul doute suffit. Nombreuses sont les femmes qui venant de la campagne a Londres pour essayer de trouver du travail, etaient saisies alors qu elles deambulent au hasard dans les rues.
L Angleterre avait besoin de femmes pour soulager les males en Australie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mutinerie du Lady Shore, 1797.   Ven 09 Mar 2012, 11:35

Saviez vous que Bligh, William bligh, oui celui du bounty fut gouverneur de la Nouvelle Gales du Sud et essuya une rebellion de ses troupes?
Le New South Gales Corps. Il fut prisonniers une annee puis renvoyer en GB.
Le NSW Corps était formé d'officiers en demi-solde, de fauteurs de troubles, de soldats en liberté conditionnelle, d anciens deserteurs... Les officiers grace a luers position, étaient en mesure d acheter tout le rhum importé pour l'échanger contre des biens et du travail à des taux très favorables, ce qui valut au NWS Corps le surnom de Corps du Rhum.

Les colons qui avaient une peine de prison, c est a dire transportes de force en Australie depuis 1788, ne virent leurs libertes officiellement qu ent 1821.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mutinerie du Lady Shore, 1797.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mutinerie du Lady Shore, 1797.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mutinerie du Lady Shore, 1797.
» Sir Cosmo et Lady Duff Gordon
» Lady Diamand, Kate Von D et d'autres [Tatouage]
» Lady Catherine
» Le Lady February Sweater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE :: Période 1789-1815-
Sauter vers: