AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment Nelson a perdu son bras. 1797

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Comment Nelson a perdu son bras. 1797   Dim 08 Fév 2009, 19:15

En 1797, l'amiral de la Royal NAvy Horatio Nelson prétendait une attaque contre Santa Cruz de Tenerife, aux iles Canarias, Espagne, pour soumettre l'île de Tenerife et d autres, au mandat de la Couronne Britannique.

Pendant beaucoup de temps les Anglais ont voulu conquérir les Iles Canaries, vu qu elles sont un point stratégique dans la route vers l'Amérique. Sans jamais pouvoir le faire.

Le gouvernement anglais a financé des corsaires/pirates pour qu'ils fassent cette tâche, qui a été infructueuse.

Après une tentative faillie de bombardement de Cadiz, le 10 juillet 1797, le contramiral Nelson, reçoit l ordre d'attaquer la place fortifiée de Santa Cruz de Tenerife, croyant les anglais qu'un bateau avait déposé dans la ville une grande quantité d argent et de marchandises. Il confie la réalisation de cette entreprise grace a la « faible » protection de la ville...

Nelson disposait des navires Theseus de 74 canons, Culloden de 74 c, Zealous de 74 c, Leander de 50 c, Emerald de 36, Seahorse de 38 , Terpsichore de 32 , Fox.de 14

Nelson a organisé une force de débarquement approximativement de 2.000 hommes pour prendre la ville de Santa Cruz de Tenerife,

Première tentative:
La manœuvre de Nelson, dans une première phase, consistait à débarquer dans la plage de Valleseco, à quelque deux milles au nord-est de la ville, avancer jusqu'au monticule Altura, prendre par derrière le château de Paso Alto et depuis là négocier la rendition de la ville.

Si finit la première phase n'était pas obtenue la renditión, on entamerait une seconde phase, dans laquelle on enverrait des forces pour débarquer dans la ville et la prendre en combinaison avec celles de Valleseco.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment Nelson a perdu son bras. 1797   Dim 08 Fév 2009, 19:16


Préparation de la défense:
Les plans de Nelson ont commencé d un mauvais pied, puisque ses navires ont été aperçus dans la nuit de du 21 à au 22 juillet et le gouverneur de Tenerife, le lieutenant général Gutiérrez, a donné l'ordre de préparer les défenses pour une attaque imminente, ce pourquoi il a réuni et a déployer dans la zone toutes les forces insulaires dont il disposait, et les milices formées par les voisins eux-mêmes de l'île outre un détachement français, composee entre d autres d une part de l equipage de la Mutine, qui avaient etes echanges par les espagnols contre des prisionniers anglais quelques semaines auparavant. En Total, un peu plus d une centaine de français participeront aux combats.

Première tentative:
Dans l'aube du 22 de juillet, trois frégates anglaises se sont situées à quelque trois milles de terre, et ont commencé le va et vient de deux formations de barques de débarquement vers la côte. La première, avec 23 barques, s'est dirigée au barranco du Bufadero pour mener à bien la première phase du plan. La deuxième, avec 16 barques, a navigué vers Santa Cruz pour effectuer la seconde phase du plan. Le fait que le des défenseurs seraient déjà alertés des plans de Nelson et les vents défavorables ont fait manquer cette première tentative.

Seconde tentative:
Vers dix heures du matin le 22, les frégates anglaises ont été remorquées par les barques pour chercher l'encercle de la zone du Bufadero, et se produit le débarquement de quelque 1.000 hommes dans la plage de Valleseco
. Bien qu'ils aient pris une hauteur, ils ne sont pas capables de progresser trouvant le feu croisé des défenseurs, depuis le château de Paso Alto et depuis d'autres positions fortifiées ; les attaquants n'ont pas pu prendre le château.
En outre, le lieutenant général Gutiérrez a envoyé des renforts pour prendre les pas de Valleseco, qui ont été préparés pour freiner une possible incursion dans la ville des assaillants de Haut Pas.
Après un échange de feu le 23 juillet et étant donné la difficulté du terrain, l'impossibilité de manœuvres et du manque d appui feu naval, les anglais ont entamé leur retrait et rembarqués dans la nuit de du 23 à au 24 juillet. La seconde tentative a été un fracas.

Troisième tentative:
les frégates anglaises ont levé ancres et se sont éloignés de la côte.
Pendant ce temps, Gutiérrez, attendant une nouvelle attaque, a changé son déploiement ; il a laissé un petit détachement a Paso Alto, il a concentré des forces pour la défense de la ville, il a renforcé les défenses des ports et a maintenu l'alerte.
Vu ses deux échecs, Nelson a décidé d'attaquer frontale ment Santa Cruz, avec un débarquement dans le quai.
Le capitaine de navire Troubridge, chef précédent de la force de débarquement, allait aussi prendre part le l'assaut.
Il esserra de débarquer en masse dans le quai, prendre le Château de San Cristóbal, continuer vers la place de la Pila pour réprimer toute tentative d'insurrection populaire.
Le 24 juillet les anglais ont mené à bien la préparation du débarquement. Quelque 700 soldats ont embarqué dans six groupes de barques, 180 ont embarqué dans la Fox et autres 80 l'ont fait dans une goélette saisie auparavant.

A la première heure du 25 juillet, les barques de débarquement ont commencé à naviguer vers le quai, encore a l abri de la nuit, avec une faible visibilité et en silence total.
Les Anglais couvraient leurs vedettes avec des toiles pour éviter d'être découverts, mais la frégate espagnole San José les a détectées et a donné l'alarme, et le château de Paso Alto a fait la même chose. Les batteries ont fait feu sur les envahisseurs, et en même temps le ressac a dispersé les barques. Seulement trois groupes ont pu s approcher du quai, et uniquement pourront débarquer les hommes de cinq barques.
Les restantes ont été brisées contre les roches, où elles ont dû supporter le feu de l artillerie et l'infanterie espagnole. En même temps, les batteries de la défense ouvrent le feu sur la Fox, lui causant 97 morts et grandes quantités de blessés, et termineront par l'envoyer par le fond avec le matériel et les munitions.

Nelson voyageait dans la quatrième barque, juste avant d'arriver à terre ferme il a reçu un impact d un canon, le Tigre, qui lui a coupe le bras droit, et il a été évacué.
Le canon de 134 mm de diametre et 2 tonnes de poid, fondu en 1764 a Seville, est conservé en parfait etat de tir, dans le Musée Militaire des Iles Canaries, le musée Almeida a Santa Cruz, avec beaucoup d'autres objets, comme des drapeaux pris aux anglais, le drapeau du navire HMS Emerald...
Le capitaine de la Terpsichore, Richard Bowen trouvera la mort.
Les trois groupes de barques restantes entraînés par la mer, seront severement punies par l'artillerie, et certaines arriveront a débarquer au sud de la ville. Quelques-unes, dirigées par Troubridge, l'ont fait dans la plage de la Caleta, et les soldats arriveront a la place de la Pila, et attendront l'arrivée des autres.
La majorité des unités ont débarquées a la plage de la Carniceria, depuis laquelle ils avanceront avec moultes difficultés jusqu'à a la place de Saint-Domingue.
Troubridge, fatigue, abandonne la place de la Pila pour s unir aux attaquants de Saint-Domingue, ou ils seront encercles par les défenseurs, qui les ont obligées à trouver refuge dans le couvent de Saint-Domingue.

Le lieutenant Vicente Sierra a capturé cinq soldats anglais dans la Place de la Pile et il les a livrés au Général Gutiérrez, en lui donnant de l'information sur la situation des forces britanniques enfermées dans le Couvent.
Gutiérrez, rapidement déplace ses forces et fixe les britanniques dans ses positions. Il a fait occupé le quai pour éviter l'arrivée de renforts et a augmenté les défenses autour de l'église de Saint-Domingue. Toutes le des tentatives d'aide de Nelson à leurs hommes encerclés ont été infructueuses, devant les terribles attaques des espagnols.
Cette situation oblige Troubridge a négocié avec Gutiérrez,qui de caractère noble, leur concede une capitulation honorable et la garantie de la vie sauve de ses hommes.

La troisième et dernière tentative a aussi ratee.



Dernière édition par mmdb_1 le Dim 08 Fév 2009, 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment Nelson a perdu son bras. 1797   Dim 08 Fév 2009, 19:17

La renditión sera signée le 25, et les 300 Anglais qui étaient dans Saint-Domingue sont rembarqué dans des bateaux anglais.
Les nobles conditions de la reddition, seront critiquées par les autorités espagnoles, considérant que les vaincus auraient du être traites plus durement, mais, l esprit chevaleresque de Guttierez ne lui permettait pas s acharner sur des vaincus.
Dans cette attaque, dans laquelle Nelson a affirmé qu'il avait dû combattre contre 8.000 défenseurs, quand en réalité ils etaint seulement 1.700, les britanniques ont souffert de grandes pertes tant hommes comme en matériels. Selon la partie rendu par Nelson à Jervis, il a eu un total de 349 pertes: 44 morts en combat, 177 noyés, 5 disparus et 123 blessés.
Par contre, les baisses espagnoles ont été réduites à à 72: 32 morts et 40 blessés.

Nelson remerciera la generosite et la noblesse de Gutierrez dans une carte envoyee depuis la Theseus.


No puedo separarme de esta isla sin da a V.E. las más sinceras gracias por su fina atención para conmigo, y por la humanidad que ha manifestado con los heridos nuestros que estuvieron en su poder, o bajo su cuidado, y por la generosidad que tuvo con todos los que desembarcaron, lo que no dejaré de hacer presente a mi Soberano, y espero con el tiempo poder asegurar a V.E. personalmente cuanto soy de V.E.

obediente, su humilde servidor.

Horacio Nelson

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment Nelson a perdu son bras. 1797   Lun 09 Fév 2009, 08:58

Très bon récit. Merci pour cette page d'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment Nelson a perdu son bras. 1797   Lun 09 Fév 2009, 19:35

Tres interessant
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Comment Nelson a perdu son bras. 1797   Mar 10 Fév 2009, 18:52

La frégate française La Mutine venait de se faire prendre par la frégate Anglaise la Minerve, alors que l'équipage était à terre...
les 150 marins Français ont participé à la défense de Santa Cruz en prenant position dans les forts de San Miguel et de Passo Alto.

Le côtre Fox a été coulé le 24 juillet en étant atteint d'un boulet au dessous de la ligne de flottaison.

X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment Nelson a perdu son bras. 1797   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment Nelson a perdu son bras. 1797
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment Nelson a perdu son bras. 1797
» kukaku Shiba un seul bras
» Comment réparer le bras du figurine ?
» Naturopathie
» Charette Macabre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LA MARINE A VOILE :: Période 1789-1815-
Sauter vers: