AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Sam 07 Nov 2009, 20:09

SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR
(ROYAUME-UNI)


Le HMS Trafalgar à la mer


Avant propos

Par deux fois, la Grande Bretagne faillit succomber par la faute des bateaux noirs, des U-Boot allemands qui la poussèrent dans ces derniers retranchements l'obligeant notament durant la seconde guerre mondiale à mener une véritable bataille pour sa survie en liaison avec les Etats Unis, le Canada et la France Libre (confere les exploits de la corvette Aconit qui le 11 mars 1943 coula en moins de cinq heures le U444 et le U432).


La corvette Aconit, une légende de la marine française


La Grande Bretagne entretint ainsi avec le sous marin une histoire d'amour et de haine au point de tenter (sans succès) de le faire interdire au cours des conférences de Washington et de Londres devant la résistance du Japon, des Etats Unis et de la France qui pour des raisons différentes avaient besoin d'un grand nombre de sous marins.

Tout avait pourtant bien commencé puisqu'entre 1901 et 1903, la marine de sa gracieuse majesté avait acquis cinq sous marins de type Holland (l'un d'eux considéré ultérieurement comme le 1er sous marin britannique est exposé au Royal Navy Submarine Museum de Gosport).


Une maquette d'un Holland britannique


Les Holland sont rapidement suivis par des sous marins «indigènes», la première d'entre-elle étant la classe A dont 13 exemplaires sont mis en service entre 1903 et 1908 avec des résultats mitigés liés autant à des difficultés techniques qu'à la méconaissance des capacités de ce drôle d'engin qui fait tout ce qu'un navire ne doit pas faire à savoir s'enfoncer dans l'eau.


Le HMS B4 de classe B


Les sous marins britanniques participent naturellement à la première guerre mondiale mais ne s'illustrent guère même si deux U-Boot sont coulés par des sous marins type D et que le E11 déployé en Méditerranée coule le 8 août 1915 le vieux cuirassé turc Hariedin Barbarossa qui n'est autre que l'ancien Kürfurst Friedrich Wilhem de la Kaiserliche Marine puis les jours suivants trois torpilleurs et une cannonière turque ce qui vaut à son commandant la Victoria Cross.


Le E11 salué par des marins britanniques après l'une de ses fructueuses missions


En dépit de sa volonté d'interdire les sous marins, la marine britannique continue de construire et de dévelloper des sous marins avec plus ou moins de succès. Elle se laissa ainsi tenter par le rêve de posséder des sous marins capables de combattre avec l'escadre mais cette lubie n'aboutit qu'à la désatreuse classe K (Kalamity) mise en service durant la première guerre mondiale et seulement trois classe Thames furent construits au début des années trente à une époque où il était illusoire de vouloir des sous marins aussi rapides en surface que des navires de surface.


Ci-dessus une maquette d'un sous marin de classe K et ci-dessous le HMS Clyde de classe Thames, un sous marin qui endommagea le croiseur de bataille Gneiseneau en juin 1940


La marine britannique se contenta donc de sous marins plus classiques mais pas moins performants comme la classe O composée de douze exemplaires dont six furent perdus durant la seconde guerre mondiale, trois étant coulés par des destroyers italiens, un par mine et deux par
accident.


Le HMS Oberon de classe Odin et ci-dessous le HMS Parthian


A la classe O s'ajouta, deux classes dérivées, la classe P ou Parthian de six exemplaires (cinq coulés au cours du conflit deux par des navires italiens, deux par mine et un par accident) et la classe R ou Rainbow de quatre exemplaires (six prévus à l'origine), trois d'entre eux étant coulés (deux par mines et un par une collision avec un cargo italien).


Le HMS Regent de classe Rainbow


La classe de sous marins britannique la plus nombreuse étant cependant la classe S dont pas moins de 62 exemplaires furent construits dont 12 avant guerre (quatre pour le groupe 1 et huit pour le groupe 2) et pas moins de 50 durant la deuxième guerre mondiale pour des pertes des plus élevés avec pas moins de dix-huit sous marins coulés.


Le HMS Seahorse de classe S


La classe T (ou Triton) était quasiment aussi nombreuse que la précédente puisque 53 de ces sous marins de grande patrouille furent construits répartis en 18 du groupe 1 (12 coulés), 7 du groupe 2 (5 coulés, l'un d'eux le Turbulent coula près de 90000 tonnes de bâtiments ennemis et fût grenadé 250 fois avant d'être coulé par des torpilleurs italiens le 12 mars 1943) et 28 du groupe 3 (sur 49 commandés), groupe qui ne perdit qu'un seul submersible.


Le HMS Taurus de classe T


La classe U composée de 49 exemplaires était typique des programmes de guerre, il s'agissait d'une reprise du concept du S mais avec les impératifs de la guerre à savoir une construction simple et rapide. L'un de ces submersibles devint une véritable célébrité.


Le HMS Upholder et ci-dessous son capitaine, le capitaine Wanklyn


Il s'agit bien entendu du HMS Upholder commandé par le capitaine de corvette M.D Wanklyn qui intégré à la 10ème flottille basée à Malte devint un véritable cauchemar pour les forces de l'Axe qui ravitaillaient l'Afrikakorps. En seize mois de carrière opérationnelle (janvier 1941-avril 1942), le Upholder coula 119000 tonnes de navires (le record pour un sous marin britannique) avec notament 3 sous marins, un destroyer, quinze cargos et trois paquebots (Conte Rosso, Neptunia et Oceania) avant d'être détruit le 11 avril 1942 dans des circonstances encore aujourd'hui controversés, la version longtemps admise (charge de profondeur du torpilleur italien Pegaso) à été remise en cause par de récentes recherches, le sous marins ayant pu sauter sur une mine ou être victime d'une attaque aérienne allemande.

Outre le Upholder, la classe U perdit dix de ces sous marins. A la classe U s'ajouta une classe dérivée, la classe V qui aurait du comprendre 42 unités mais seulement 34 furent mises en chantier et au final seulement 22 furent achévées.


Le HMS Venturer de classe V


Au cours du conflit, les sous marins britanniques opérèrent avec succès surtout en Méditerranée pour empêcher le ravitaillement des unités de l'Axe en Afrique du Nord ou pour déposer des agents dans le sud-est asiatique (les tentatives de destruction des U-Boot à la sortie des ports français furent peu concluants) sans parler de la tentative des sous marins de poche pour couler le cuirassé allemand Tirpitz. Au total, la Royal Navy perdit 39 sous marins du fait de la marine italienne, 13 du fait de la marine allemande, deux du fait de la marine japonaise et un par accident soit un total de 55 submersibles.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Sam 07 Nov 2009, 20:21

A la recherche du sous marin autonome

En 1950, la flotte sous marine britannique se composait de 16 sous marins de classe A, 25 sous marins de classe T, 22 sous marins de classe S et 4 sous marins de poche classe XE. La flotte sous marine britannique avait perdu 55 sous marins durant le second conflit mondial, avait coulé 35 submersibles ennemis et 9 commandants avait reçu la prestigieuse Victoria Cross.

Les possibilités financières limitées d'une Grande Bretagne épuisée limitèrent les possibilités britanniques qui modernisèrent leurs submersibles à défaut d'en construire de nouveaux. Il s'agissait de prendre en considération les progrès technologiques allemands qui avaient transformés leurs sous marins en de véritable submersibles. Il ne s'agissait plus d'être le plus rapide en surface mais en plongée ce qui imposait de supprimer toutes les sources pouvant perturber l'hydrodynamisme du sous-marin comme les canons et caréner périscopes et antennes radios.

Depuis l'origine du sous marin, les marins et les ingénieurs rêvent du sous marin autonome, n'ayant pas besoin de revenir en surface pour recharger ses batteries. Durant la seconde guerre mondiale, le docteur Helmuth Walter inventa le premier système de propulsion en circuit fermé qui porta bientôt son nom.

Le principe du système Walter était le suivant : du peroxyde d'hydrogène concentré à 90% appelé perhydrol par les allemands produisait de l'oxygène et de l'eau en passant par un catalyseur. L'oxygène mélangé à du gazole brûlait dans un chambre à combustion produisant de la vapeur qui alimentait une turbine.

Les allemands construisirent cinq sous marins équipés de ce système mais seuls trois furent achevés sans prendre part cependant à une mission de guerre. Sabordés à la fin du conflit, l'un d'eux le U1407 fût renfloué par les britanniques et remis en service sous le nom de HMS Meteorite.


Le U1406, sous marin Walter (type XVII)

En 1949/50, la marine britannique commanda six sous marins équipés de ce système de propulsion mais la Grande Bretagne exsangue ne pouvait se permettre un tel luxe et seulement deux submersibles expérimentaux sans armement furent achevés, le HMS Explorer et le HMS Excalibur mais ne servirent que quelques années.

En effet si le système Walter sur le papier était parfait, il était inutilisable en mer et a fortiori au combat, le peroxyde d'hydrogène était extrêmement volatile, la moindre impureté pouvant provoquer une réaction chimique entrainant une brusque montée en temperature et une explosion.

De toute façon, les américains avec le USS Nautilus montraient que la propulsion nucléaire était bien plus efficace et bien plus prometteur. C'est donc avec l'atome que les britanniques allaient se dôter du sous marin autonome.


Le USS Nautilus

Genèse des Trafalgar

La Grande Bretagne à compris l'intérêt du sous marin nucléaire depuis 1946 mais les recherches sont suspendues en octobre 1952. En 1955 cependant, l'US Navy construit le Nautilus, le premier sous marin nucléaire et les britanniques au nom de la «Special Relationship» espère l'aide de Washington.

L'amiral Arleigh Burke, CNO est favorable mais l'amiral Rickover, le père des sous marins nucléaires est contre tout transfert de la technologie pour préserver le monopole américain sur la propulsion nucléaire.

Rickover maintien son véto jusqu'en 1956 mais lord Mountbatten doit jouer de son entregent pour obtenir le système de propulsion américain le plus perfectionné à savoir celui des Skipjack qui sont propulsés par un réacteur S5W. Cet échange est validé par le traité anglo-américain de 1958 (US-UK Mutual Defence Agreement).


Le USS Skipjack

Le sous marin en question dispose donc d'une coque britannique et d'un réacteur américain. Le nom est tout trouvé puisque le S101 est baptisé HMS Dreadnought mis en service le 17 avril 1963. Servant jusqu'en 1980, le Dreadnought participa en 1977 à l'opération Journeyman qui vit ce SNA et deux frégates Alacrity (type 21) et Phoebe (type Leander) déployé au large des Malouines dans une opération de dissuasion contre l'Argentine.


Le HMS Dreadnought

Trois ans après le début de la construction du Dreadnought, les britanniques mirent en chantier la première classe de SNA 100% britannique dérivée de la première avec une coque allongée de 6m et un déplacement plus élevé.

La classe Valiant se compose de deux unités. Le Valiant est mis sur cale le 21 janvier 1962 lancé le 3 décembre 1963 et admis au service actif le 18 juillet 1966 alors que son sister-ship le Warspite est mis sur cale le 10 décembre 1963 lancé le 25 septembre 1965 et admis au service actif le 18 avril 1967.


Le HMS Valiant à la mer en 1986

Ces deux submersibles sont désarmés respectivement en 1994 et 1991 et sont suivis par trois sous marins de classe Churchill parfois connus sous le nom de Improved Valiant Classe.

Le premier baptisé Churchill (S46) est mis sur cale le 30 juin 1967 lancé le 20 décembre 1968 et admis au service actif le 15 juillet 1970, servant jusqu'au 28 juillet 1991, étant notament le sous marin qui testa la torpille Mark 48 et le Sub-Harpoon.


Le HMS Churchill

Le second baptisé Conqueror est mis sur cale le 5 décembre 1967 lancé le 28 août 1969 et admis au service actif en novembre 1971. C'est le SNA le plus célébre de la marine britannique puisque le 2 mai 1982, il coula à l'aide de trois torpilles Mark 8 le vieux croiseur argentin General Belgrano qui s'approchait de la zone d'exclusion de 200 miles mise en place par les britanniques autour des Malouines. Surnomé «Conks», il servit jusqu'au 2 août 1990.


Le Conqueror le plus célèbre SNA britannique

Le troisième baptisé Courageous (ex-Superb) est mis sur cale le 15 mai 1968 lancé le 7 mars 1970 et admis au service actif le 16 octobre 1971. Il participa à la guerre des Malouines en 1982 avant d'être désarmé le 10 avril 1992 puis d'être transformé en navire musée à Devonport.

A la suite de ces trois classes, les britanniques changèrent de design. Le Dreadnought comme les Valiant et comme les Churchill avaient adopté une coque en forme de goutte d'eau (mise au point par les américains avec l'Albacore) et une hélice classique.

Les six Swiftsure adoptèrent une coque plus allongée tandis que l'hélice classique était remplacée par une «pump-jet» qui améliorait la discrétion acoustique (montée en rattrapage sur le Swiftsure).


Le HMS Spectre de classe Swiftsure

-Le Swiftsure est mis sur cale le 6 juin 1969 lancé le 7 septembre 1971 et admis au service actif le 17 avril 1973, il à été désarmé en 1992 suite à des problèmes propulsifs.

-Le Sovereign est mis sur cale le 18 septembre 1970 lancé le 17 février 1973 et admis au service actif le 11 juillet 1974, il à été désarmé le 12 septembre 2006.

-Le Superb est mis sur cale le 16 septembre 1972 lancé le 30 novembre 1974 et admis au service actif le 13 novembre 1976. Il à été désarmé le 26 septembre 2008.

-Le Sceptre est mis sur cale le 19 février 1974 lancé le 20 novembre 1976 et admis au service actif le 14 février 1978. Il doit être désarmé en 2010

-Le Spartan est mis sur cale le 26 avril 1976 lancé le 7 avril 1978 et admis au service actif le 22 septembre 1979. Il à été désarmé en janvier 2006

-Le Splendid (ex Severn) est mis sur cale le 23 novembre 1977 lancé le 5 octobre 1979 et admis au service actif le 21 mars 1981. Il à été désarmé en 2004.

En 1977, les britanniques passent commande de sept nouveaux sous marins nucléaires d'attaque d'une conception relativement nouvelle. Je dis relativement car si le réacteur et les senseurs sont nouveaux, la coque est étroitement dérivée des Swiftsure, plus longue de 2.5m et rêvétue d'un révêtement anéchoïque qui réduit l'impact des sonars. Le premier sous marin est baptisé du nom de Trafalgar d'où le nom de classe Trafalgar. A noter que le Trafalgar reçut en rattrapage un pum-jet

Modernisés, les Trafalgar doivent être remplacés par les sous marins du programme Maritime Underwater Futur Capability (MUFC) lancé en 2005 après l'annulation du programme Future Attack Submarine (FASM) lancé en 2001, le nombre d'Astute prévu à 8 devant être réduit à 7 mais vu les problèmes budgétaires britanniques actuels et le nombre de programme à financer........ .

Actuellement le calendrier du désarmement est le suivant : Trafalgar en 2009, le Turbulent en 2011, le Tireless en 2013, le Torbay en 2015, le Trenchant en 2017, le Talent en 2019 et le Triumph en 2022.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Sam 07 Nov 2009, 20:28

Historique

HMS Trafalgar


Le Trafalgar à proximité de Plymouth

-Le Trafalgar (S107) est mis sur cale aux chantiers de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 25 avril 1979 lancé le 1er juillet 1981 et admis au service actif le 27 mai 1983. Il est basé à Devonport.

Il porte le nom d'une bataille navale, la plus sévère décullotée de l'histoire de la marine française qui eut lieu le 21 octobre 1805 entre les forces britanniques de l'amiral Nelson et les forces franco-espagnoles de l'amiral Villeneuve qui devait à l'origine attirer au loin les forces britanniques pour favoriser le débarquement de la Grande Armée en Grande Bretagne rassemblée à Boulogne. C'est au cours de cette bataille qu'Horatio Nelson mouru, mortellement touché par un tireur français.


Horatio Nelson

Le S107 est le cinquième navire à porter ce nom après un navire de ligne de 106 canons lancé en 1820 rebaptisé Camperdown en 1825 puis utilisé comme auxiliaire de 1854 à 1906. Il fût suivit par un navire de ligne de 110 canons lancé en 1841, converti avec une propulsion à hélice en 1859, rebaptisé HMS Boscawen en 1873 et vendu en 1906. Le troisième Trafalgar est un cuirassé de la classe éponyme mis en service en 1890 et désarmé en 1911 alors que le quatrième est un destroyer de classe Battle mis en service le 23 juillet 1945 désarmé en 1963 et vendu à la démolition en 1971.

Ce sous marin à participé à toutes les grandes opérations de la marine britannique depuis sa mise en service notament l'opération Veritas contre l'Afghanistan où il tira des missiles de croisière. En novembre 2002, le Trafalgar s'échoue à proximité de l'île de Skye, l'île la plus au nord de l'archipel des Hebrides intérieures.


Le Trafalgar plongeant

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Sam 07 Nov 2009, 20:40

HMS Turbulent


Le Turbulent à quai

-Le Turbulent (S108) est mis sur cale aux chantiers de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 8 mai 1980 lancé le 1er décembre 1982 et admis au service actif le 28 avril 1984. Il est basé à Devonport.

Ce sous marin est le cinquième à porter ce nom. Le premier est un brick lancé en 1805 tandis que le second est un destroyer de classe Talisman (1098 tonnes 94.2x8.7x2.9m 5 canons de 102mm et deux affûts doubles lance-torpilles de 533mm) entré en service en janvier 1916 coulé à la bataille du Jutland le 1er juin 1916.

Le troisième est un destroyer de classe S (1075 tonnes 84mx8.15mx3.30m 3 canons de 102mm, 1 Pom-Pom, 4 mitrailleuses Lewis, deux affûts doubles de 533mm et deux affûts simples fixes) mis en service en 1919 et désarmé en 1936 puis démoli.

Le quatrième est sous marin de classe T (1325 tonnes surface 1570 tonnes en plongée, 84mx8.8mx5m, 1 canon de 102mm 10 tubes lance-torpilles sur l'avant ou 8 tubes sur l'avant et 3 sur l'arrière) mis en service en décembre 1941 coulé par les charges de profondeurs de patrouilleurs italiens le 12 mars 1943.


Le HMS Turbulent à la mer

A l'actif de ce sous marin, on peut citer sa participation à l'opération Telic, la participation britannique à l'invasion de l'Irak en 2003 (il opéra en compagnie du Splendid de classe Swiftsure).


Le Turbulent au pôle Nord en 1988, une zone stratégique de la guerre froide

HMS Tireless


Le HMS Tireless appareillant

-Le Tireless (S88) est mis sur cale aux chantiers de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 6 juin 1981 lancé le 17 mars 1984 et admis au service actif le 5 octobre 1985. Il est basé à Devonport.

Avant le S88, un autre sous marin à porté ce nom, il s'agit du P327, un sous marin de classe T mis en service le 18 avril 1945, désarmé en août 1963 et démoli en 1968.

Le Tireless à effectué une croisière en Arctique en 1991 avant d'être modernisé entre 1996 et 1999.


Le HMS Tireless dans le Loch Goil (Ecosse)

Le 12 mai 2000 alors qu'il se trouvait à Gibraltar, un problème fût détecté au niveau du système de refroidissement sur le circuit primaire l'immobilisant jusqu'au 2 mai 2001 provoquant une tension avec l'Espagne.

Le 19 avril 2004, le Tireless et le USS Hampton (SSN-767 classe Los Angeles) eurent un rendez vous dans l'Arctique, faisant surface ensemble au pôle nord. Du 9 au 15 juillet 2004, le sous marin fût immobilisé à Gibraltar pour des problèmes techniques ce qui provoqua une nouvelle tension avec Madrid puisque le 21 juillet 2004, les britanniques célébraient le 300ème anniversaire de la capture du Rocher par le Royaume Uni.

Le 21 mars 2007, deux marins du Tireless, le chef-mécanicien Paul McCann et le opérateur systèmes d'armes Anthony Huntrod furent tués dans une explosion apparemment causés par un générateur d'oxygène à l'avant du SNA.

A ce moment, le sous marin participait à l'exercice ICEX07 au large du Pôle Nord en compagnie du sous marin Alexandria (SSN-757 classe Los Angeles) ce qui l'obligea à faire surface en urgence pour évacuer un troisième marin gravement blessé en direction de l'hôpital de la base aérienne de Elmendorf près d'Anchorage (Alaska).


Le HMS Tireless lors d'ICEX07

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Sam 07 Nov 2009, 20:47

HMS Torbay


Magnifique image du Torbay sous le soleil couchant

-Le Torbay (S90) est mis sur cale aux chantiers de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 3 décembre 1982 lancé le 8 mars 1985 et admis au service actif le 7 février 1987. Il est basé à Devonport.

Torbay est une baie du Devon, region du sud-ouest de l'Angleterre à proximité de la Cornouailles entre Exeter et Plymouth.

Cinq navires dont le S90 ont porté ce nom. Le premier fût un navire de ligne de deuxième classe armé de 80 canons lancé en 1693 reconstruit en 1719 et démoli en 1749 tandis que le second fût un navire de ligne de deuxième classe armé de 90 canons mis sur cale sous le nom de Neptune, lancé en 1683, rebaptisé en 1750 et démoli en 1785.

Le troisième fût un destroyer de classe S lancé en 1919. Transferé à la marine canadienne en 1928 et rebaptisé HMCS Champlain, il est désarmé et vendu à la démolition en 1937. Il fût suivi par un sous marin de classe T lancé en 1940 et vendu en 1945.

le SNA HMS Torbay en service depuis 1987 est le premier sous marin britannique à avoir embarqué le système de direction de combat SMCS-NG et plus anecdotique, le premier navire britannique à utiliser Microsoft Windows.


Le HMS Torbay au Plymouth sound en 2003.......

En 2006, le Torbay reçut une nouvelle livrée de couleur bleu dans le but de diminuer sa visibilté en surface et pour tenir compte des nouveaux théâtre d'opérations des SNA de sa majesté.

Si durant la guerre froide, les SNA ébattaient leur hélice dans l'Atlantique et en mer du Nord, désormais les mers les plus fréquentées sont la mer d'Arabie et l'Océan Indien.

Il à été modernisé et le coeur de son réacteur à été rechargé en février 2001 après deux ans de travaux qui réduisit considérablement le potentiel de la soumarinade britannique avec le seul Triumph réellement opération en août 2000.


......Et au même endroit en 2004

HMS Trenchant


Le Trenchant à grande vitesse en surface

-Le Trenchant (S91) est mis sur cale aux chantiers de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 28 octobre 1985 lancé le 3 novembre 1986 et admis au service actif le 14 janvier 1989. Il est basé à Devonport.

Le S91 est le troisième navire à porter ce nom. Le premier fût un destroyer de classe R modifié (1085 tonnes 84x8.15mx3.00m 3 canons de 102mm, un Pom-pom et 4 tubes lance-torpilles de 533mm) lancé le 23 décembre 1916 et vendu à la démolition en 1928. Il fût suivi par un sous marin de classe T mis en service le 26 février 1944 servant jusqu'à son désarmement et sa vente à la démolition en 1963.

le 22 novembre 1990, le Trenchant accrocha le chalut du chalutier Antares et l'entraina par le fond avec ses quatre membres d'équipage. Sept années plus tard, en juillet 1997, le sous marin s'échoua sur la côte ouest de l'Australie à proximité de Freemantle sur le plateau continental à 200m de profondeur mais le SNA parvint à se dégager lui même et les dégâts examinés par les plongeurs du bord se révélèrent insignifiants. Enfin en 1998, un problème de vapeur força l'équipage à couper le réacteur

Il participa également à plusieurs expérimentations qu'il s'agisse de peinture de camouflage, d'un mat optronique en 1998 et du Tomahawk Block IV, le Trenchant étant le premier à tirer ce missile dans le golfe du Mexique le 21 juin 2007.


Le Trenchant en compagnie du SNA américain Spadefish au pole nord en 1992

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Sam 07 Nov 2009, 21:02

HMS Talent


Le HMS Talent en surface

-Le Talent (S92) est mis sur cale aux chantiers de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 13 mai 1986 lancé le 15 avril 1988 en présence de sa marraine, la princesse Royale, Anne fille d'Elizabeth II et du prince Philip et admis au service actif le 12 mai 1990. Comme tous ces sister-ship, il est basé à Devonport.

C'est le troisième sous marin à porté ce nom dans le Royal Navy. Le premier fût un sous marin de la classe T mais le P322 fût transferé dès le 23 mars 1943 à la marine néerlandaise qui le rebaptisé Zwaardvisch et l'utilisa jusqu'en 1963. Le second Talent fût commandé en 1944 mais fût annulé en 1945. Le deuxième fût un autre classe T, le P337 mis en service le 29 novembre 1942 sous le nom de Tasman, rebaptisé après l'annulation du deuxième sous marin avant de servir jusqu'en 1966 et être démoli en 1970.


Deux photos du Talent en refonte. La seconde montre le rechargement du réacteur


HMS Triumph


Le HMS Triumph rentrant au port

-Le Triumph (S93) est mis sur cale aux chantiers de la Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 2 février 1987 lancé le 16 février 1991 et admis au service actif le 2 octobre 1991. Il est naturellement basé à Devonport.

Le S 93 est le dixième navire à porter ce nom au sein de la marine de sa gracieuse majesté. Le premier fût un gallion de 68 canons construit en 1561 reconstruit en 1596 et démoli en 1618. Il est suivi cinq ans plus tard, en 1623, par un navire de 44 canons qui servit jusqu'en 1687. Il ne faut pas attendre plus de dix ans pour voir ce nom réapaitre puisqu'en 1698, un navire de ligne de 2ème classe armé de 90 canons est mis en service, il est rebaptisé HMS Prince en 1714 reconstruit en 1750 et démoli en 1773.

Le quatrième Triumph est à l'origine un sloop espagnol de 18 canons baptisé Triunfo capturé lors de la guerre de Jenkins (1739-40) entre la Grande Bretagne et l'Espagne mais il est démoli dès 1740 probablement en raison de son mauvais état. Le cinquième navire à porter ce nom est un navire de ligne de 3ème classe armé de 74 canons lancé en 1764, utilisé comme auxiliaire portuaire de 1813 à sa démolition en 1850.

Il aurait du être suivi par un navire de ligne à hélice de 91 canons de classe Bulwark mais avant même son lancement en 1862, il est rebaptisé Prince Consort et transformé en frégate à coque en fer donnnant son nom à la classe.

Le sixième Triumph est donc un cuirassé de classe Swiftsure lancé en 1870 (6750 tonnes; 85x17x8,95m; 10 canons de 230mm à chargement par la bouche). Rebaptisé Tenedos en 1904 et utilisé comme navire d'entrainement et bâtiment dépôt, il est rebaptisé HMS Indus IV en 1912 puis HMS Algiers en 1915 avant d'être vendu à la démolition en 1921.

Le septième Triumph est encore un cuirassé de classe........Swiftsure (11985 tonnes; 146.2mx21.64mx7.72m; 4 canons de 305mm en deux tourelles doubles et 14 canons de 190mm) lancé en 1903 et coulé par le sous marin U21 en 1915. Le huitième Triumph est également le premier sous marin à porter ce nom, de classe T il est mis en service le 2 mai 1939 et coulé en janvier 1942 probablement suite à une mine.

Après les navires de ligne, les cuirassés et les sous marins, un porte-avions est également baptisé de ce nom. Il s'agit du R16 de classe Colossus lancé en 1944 converti en navire atelier en 1964 et démoli en 1981.


Le HMS Triumph en 1950 en Corée

En 1993, le Triumph réalisa l'exploit de faire le trajet Grande Bretagne-Australie soit 20000 km entièrement en plongée et sans aucun support extérieur, c'est encore aujourd'hui le record pour un SNA toutes nations confondues.

Après les attentats du 11 septembre 2001, la Grande Bretagne se rangea aux côtés des Etats Unis pour mener l'opération «Liberté Immuable» (Enduring Freedom). Dans le cadre de l'opération Veritas (le nom du volet anglais de l'opération), le Triumph et son sister-ship le Trafalagar furent des navires déployés dans l'Océan Indien, déploiement qui vit l'engagement du porte-aéronefs Illustrious, du transport de chalands de débarquement Fearless, du destroyer Southampton, de la frégate Cornwall et de navires de la Royal Fleet Auxiliary à savoir les pétroliers Bayleaf et Brambleleaf, le navire-atelier Diligence, les ravitailleurs rapides Fort Rosalie et Fort Victoria et les navires amphibies de soutien Sir Percivale et Sir Tristram.

Durant cette opération, le Triumph lança plusieurs Tomahawk sur des cibles afghan. Quelques semaines après son retour en décembre 2001, le Triumph s'échoua sur la côte écossaise alors qu'il était dirigé par des élèves officiers mais fort heureusement les dégâts furent superficiels. Il vient de terminer sa refonte et son premier déploiement est programmé pour début 2010.


Le HMS Triumph en surface

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Sam 07 Nov 2009, 21:15

Caractéristiques Techniques


Le Trafalgar et le porte-aéronefs Illustrious

Déplacement : surface 4700 tonnes plongée 5200 tonnes

Dimensions : longueur : 85.40m largeur : 9.83m tirant d'eau : 9.50m

Propulsion : un réacteur à eau pressurisée Rolls Royce PWR 1-P2 produisant la vapeur nécessaire au fonctionement des deux turbines électriques GEC dévellopant une puissance totale de 15000ch et entrainant une pompe-hélice (pump-jet). Deux diesels auxiliaires Paxman de 1400ch alimentant un moteur électrique retractable de secours. La durée de vie du réacteur est de 12 ans.

Performances : vitesse maximale : 20 noeuds en surface 32 noeuds en plongée Immersion opérationnelle : 300m immersion maximale : 590m

Electronique :

-un radar de navigation type 1007 travaillant en bande I

-un sonar actif-passif type 2074 (2076 pour le Torbay, le Trenchant, le Talent et le Triumph)

-un groupement sonar passif de coque type 2072

-un sonar remorqué passif type 2046

-un intercepteur sonar type 2082

-un sonar antimines et d'évitement de glace type 2077

-un intercepteur UAP-1

-un bruiteur type 2071

-un lance-leurres SSDE Mk 8

-Système de combat SMCS avec liaison 11

-Un périscope de recherche Pilkington Optronics CK34 et un CH84/CM010 d'attaque

Armement

-cinq tubes lance-torpilles concentrés à l'avant pour 20 armes, des torpilles Spearsfish et des missiles de croisière Tomahawk Block III. Les torpilles Tigerfish et les missiles Sub Harpoon ne sont plus utilisés par la marine britannique.


Torpilles Spearfish sur ratelier

-La torpille Spearfish est entrée en service en 1999 et à totalement remplacé la Tigerfish en 2004. C'est une torpille filoguidée de 1850kg (charge militaire 300kg) filant à 65 noeuds avec une portée maximale de 26km et une profondeur d'immersion de 1000m.


La torpille Mark 24 Tigerfish

La production à cessé en 2003 et doit être remplacée par une torpille modulaire (programme IATCAP _Incremental Acquisition of Torpedoes Capability_) en 2025, la torpille en question remplaçant également la Sting Ray

-La torpille Tigerfish Mk24 mod 2 est une torpille lourde filoguidée retirée du service en 2004. Pesant 1600kg (charge militaire 134kg), elle peut toucher une cible à 13km à 35 noeuds et à 29km à 24 noeuds avec un autodirecteur actif/passif


Le Sub Harpoon émergeant des flots

-Le missile Sub-Harpoon à été retiré du service en 2007. Il affiche une longueur totale de 4.62m, un diamètre de 0.34m, pesant 694kg (charge militaire 242kg) et une portée de 130km.

-Le missile de croisière Tomahawk Block III est entré en service en 1998/99 (premier client export et seul actuellement pour les sous marins). 65 missiles ont été commandés en 1998, 20 en 2000 et 22 en 2003. Ce missile pèse 1440kg (charge militaire 450kg) à une portée maximale de 2500kg.


Un Tomahawk Block IV en vol

En avril 2004, la Grande Bretagne à commandé 64 Tomahawk Block IV livrés en mai 2008.

Equipage : 14 officiers et 115 hommes

Sources

-Flotte de combat 2008

-Robert Hutchinson Sous marins la guerre sous les océans de 1776 à nos jours

-Encyclopédie des armes éditions atlas tome 9 «Les sous marins alliés 1939-45» p2021-2040

-Encyclopédie des armes éditions atlas tome 3 «les sous marins nucléaires d'attaque» p521 à 540
[Valiant et Churchill p522, Swiftsure p522 et Trafalgar p523]

-Marine et forces navales hors série n°8 «spécial sous marins diesels» p52-59 «Grande Bretagne : des classiques très classiques»

-Ressources internet : wikipedia, maritimequest

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : CURTISS SB2C HELLDIVER


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5372
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Dim 08 Nov 2009, 14:09

Pour avoir visité le HMS Triumph, je peux vous dire que ces navires sont gros, mais que cela ne se fait pas à l'avantage de l'équipage...

Poste des officiers-mariniers


Chambre du commandant


Central



Le dôme sonar du Trafalgar après un touché avec le fond.


Ces navires ont effectivement pris part à de nombreux essais grandeur nature et en condition opérationnel que ce soit pour le camouflage visuel que pour l'utilisation de matériels nouveaux :
HMS Trenchant (camouflage bicolore)


HMS Torbay (camouflage bleu nuit et sonar haute-fréquence)


HMS Trafalgar (capteurs SOKS)




Vous noterez la forme particulière de la coque qui a été reprise sur les Astute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9327
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Dim 08 Nov 2009, 18:12

Merci pour ces photos lowlow elles sont magnifiques. thumleft

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Mar 10 Nov 2009, 22:36

Merci Claus et low low

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5372
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Mer 11 Nov 2009, 17:56

Bravo Clause... Ton article est complètement d'actualité :
http://www.corlobe.tk/article16848.html

Et dire que le Rubis devra encore tenir le coup 5 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5372
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Mar 21 Aoû 2012, 19:54

Le HMS Turbulent a été retiré du service le 11 juillet 2012 après 29 années de service...
http://navaltoday.com/2012/07/11/uk-decommissioning-of-hms-turbulent-after-29-years-service/decommissioning-of-hms-turbulent-after-29-years-service/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3392
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Mer 04 Juin 2014, 21:16

Un incident de climatisation sur le TURBULENT, survenu le 26 mai 2011 alors que le SSN était en surface devant les Emirats Arabes Unis, n'a été révélé que récemment. Après que le TRUBULENT a connu un plantage complet de sa clim, devenue tellement chaude qu'on ne pouvait plus la toucher, l'équipage a été victime d'un coup de chaleur. Bilan : 26 hommes envoyés dans une infirmerie improvisée, la peur dans les yeux de l'équipage, des hommes qui craquaient. Heureusement, le SSN était en surface et une ventilation des locaux a pu être faite. La température n'est redevenue normale qu'après que le TURBULENT a plongé à 200m.
ref = The Telegraph du 4 juin 2014
 study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5372
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Jeu 16 Fév 2017, 11:19

Une fissure découverte dans les réacteurs des sous-marins nucléaires britanniques de la classe Trafalgar
https://www.corlobe.tk/article42856.html

Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5099
Age : 52
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Jeu 16 Fév 2017, 14:16

Pourquoi cette information ne me surprend-t-elle point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10251
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Jeu 16 Fév 2017, 16:22

Citation :
Pourquoi cette information ne me surprend-elle point ?
Nous aimerions bien le savoir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5372
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Jeu 16 Fév 2017, 19:52

Cela me rappelle une escale à Faslane (à bord d'un SNA français) où les équipes de contrôle radiologique venaient contrôler nos poubelles avec un capteur de radiations... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5372
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Dim 19 Fév 2017, 11:29

Le ministère britannique nierait le risque de rendre indisponible définitivement les sous-marins de la classe...
Petits schémas:



https://www.corlobe.tk/article42856.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5372
Age : 44
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   Lun 17 Juil 2017, 18:48

La fin d'une époque...

La Royal Navy désarme le sous-marin Torbay
https://www.corlobe.tk/article43699.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE VALLIANT
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE CHURCHILL
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE SKIPJACK
» SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: