AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Mer 18 Nov 2009, 20:12

SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE
(GRANDE BRETAGNE)


Le HMS Splendid en surface



Avant propos : à la recherche du sous marin autonome

Dès l'apparition de ce drôle de bateau qu'était le sous marin, les différentes marines ont rêvé du sous marin autonome, l'arme absolue censée être invisible, frapper ici et frapper là sans que l'ennemi ne puisse réagir.

Bien entendu, cette vision était idyllique et dès le début, les sous marins se heurtèrent à la riposte des forces de surface et de l'aviation mais cette ambition, ce désir restait intact mais largement hors de portée avec les moyens techniques de l'époque.

Durant la seconde guerre mondiale, le docteur Helmuth Walter inventa le premier système de propulsion en circuit fermé qui porta bientôt son nom.

Le principe du système Walter était le suivant : du peroxyde d'hydrogène concentré à 90% appelé perhydrol par les allemands produisait de l'oxygène et de l'eau en passant par un catalyseur. L'oxygène mélangé à du gazole brûlait dans un chambre à combustion produisant de la vapeur qui alimentait une turbine.

Les allemands construisirent cinq sous marins équipés de ce système mais seuls trois furent achevés sans prendre part cependant à une mission de guerre. Sabordés à la fin du conflit, l'un d'eux le U1407 fût renfloué par les britanniques et remis en service sous le nom de HMS Meteorite.

En 1949/50, la marine britannique commanda six sous marins équipés de ce système de propulsion mais la Grande Bretagne exsangue ne pouvait se permettre un tel luxe et seulement deux submersibles expérimentaux sans armement furent achevés, le HMS Explorer et le HMS Excalibur mais ne servirent que quelques années.

En effet si le système Walter sur le papier était parfait, il était inutilisable en mer et a fortiori au combat, le peroxyde d'hydrogène était extrêmement volatile, la moindre impureté pouvant provoquer une réaction chimique entrainant une brusque montée en temperature et une explosion.

Cela n'empêcha plusieurs marines de se dôter ou de plancher sur des navires équipés d'un système semblable au système Walter comme la France (projet f de 1950, un sous marin de 800 tonnes équipé d'une turbine de 8000cv) mais aussi les Etats Unis.


Le U1406 sabordé à Cuxhaven fût relevé par les américains et ramené aux Etats Unis pour être étudié


La marine américaine récupère ainsi un sous marin type XVII, le U1406 sabordé à Cuxhaven, relevé et ramené aux Etats Unis. Les américains testent la turbine Walter et le diesel Kreislauf fonctionnant en circuit fermé.

Comme les britanniques, les américains mettent en service un sous marin de poche baptisé X1 propulsé par le système Walter en octobre 1955. Les tests ne débouchent sur rien, son système de propulsion ayant explosé en 1957.


Des tests sur le U1406 naquit le sous marin X1


De toute façon, les américains s'étaient déjà tourné vers une solution bien plus prometteuse : la propulsion nucléaire.

De leur côté les soviétiques ont aussi étudié ce mode de propulsion que ce soit une version améliorée du projet 611 Zulu (projet 611 bis) avec une turbine Walter de 6500ch sur la ligne d'arbre centrale avec une vitesse prévue de 22 noeuds (projet abandonné dès 1950); le projet 615 Quebec dont 30 exemplaires furent construits mais qui se révèlèrent plus dangereux pour leurs équipages que pour un hypothétique adversaire avec de nombreuses fuites d'oxygène; le projet 617 Whale (un exemplaire construit) qui se révéla aussi raté que le précédent (vibrations excessives, bruit qui empêchait la mise en oeuvre du sonar).

A cela s'ajoute des projets abandonnés sur la planche à dessin comme le projet 617M/647 (plus grande endurance et meilleurs moyens de détection), le projet 635/643 (1660 tonnes 22 noeuds 8 tubes lance-torpilles puis 1866 tonnes), le projet 621 (sous marin de transport avec 745 hommes) le projet 612 abandonné au profit du projet 615, le projet 618 lui aussi abandonné au profit du projet 615, le projet 630 version plus lourde du projet 615 et le projet 623 de sous marins mouilleurs de mines.


Le type 615 Quebec utilisait le diesel Kreislauf fonctionnant en circuit fermé


«Underway on nuclear power»

Dès 1939, le professeur Ross Gunn propose à l'US Navy un projet de sous marin à propulsion nucléaire et cette idée est suffisament séduisante pour que dès 1946 la réalisation d'un réacteur soit entamée à Oak Ridge (Tennessee) avec cinq officiers de la marine dont le capitaine de vaisseau Hyman Rickover, une forte personnalité au caractère difficile.


L'amiral Rickover peut être considéré comme le père des sous marins nucléaires américains


Le 7 juin 1947, le chief of naval operations (CNO) Chester Nimitz approuve les plans de dévellopement de la propulsion atomique aux sous marins et le 20 janvier 1948, un accord entre le BuShips et l'AEC (Atomic Energy Commission) permet le lancement de la réalisation d'un sous marin nucléaire.

Début 1949, Rickover choisit le réacteur à eau pressurié ou PWR (Pressurised Water Reactor) et le prototype baptisé STR (Submarine Thermal Reactor) Mark I construit par Westinghouse est installé à terre et diverge en mars 1953. Une variante baptisée Mark II va être installée sur le premier sous marin nucléaire construit.


Le Nautilus, premier sous marin nucléaire du monde


Le Nautilus (projet SCB64) financé au budget 1952 est mis sur cale aux chantiers Electric Boat de Groton dans le Connecticut le 14 juin 1952 lancé en janvier 1954 et admis au service actif le 30 septembre 1954. La première sortie à la mer à lieu le 17 janvier 1955 et envoie le message «Underway on nuclear power» (en mer avec l'énergie nucléaire).

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Mer 18 Nov 2009, 20:16

Genèse des Swiftsure

La Grande Bretagne à compris l'intérêt du sous marin nucléaire depuis 1946 mais les recherches sont suspendues en octobre 1952. En 1955 cependant, l'US Navy construit le Nautilus, le premier sous marin nucléaire et les britanniques au nom de la «Special Relationship» espère l'aide de Washington.

L'amiral Arleigh Burke, CNO est favorable mais l'amiral Rickover, le père des sous marins nucléaires est contre tout transfert de la technologie pour préserver le monopole américain sur la propulsion nucléaire.

Rickover maintien son véto jusqu'en 1956 mais lord Mountbatten sait jouer de son entregent pour obtenir le système de propulsion américain le plus perfectionné à savoir celui des Skipjack qui sont propulsés par un réacteur S5W. Cet échange est validé par le traité anglo-américain de 1958 (US-UK Mutual Defence Agreement).


Le Skipjack et le Dreadnought partagent le même réacteur

Le sous marin en question dispose donc d'une coque britannique et d'un réacteur américain. Le nom est tout trouvé puisque le S101 est baptisé HMS Dreadnought mis en service le 17 avril 1963. Servant jusqu'en 1980, le Dreadnought participa en 1977 à l'opération Journeyman qui vit ce SNA et deux frégates Alacrity (type 21) et Phoebe (type Leander) déployé au large des Malouines dans une opération de dissuasion contre l'Argentine.


Le HMS Dreadnought

Trois ans après le début de la construction du Dreadnought, les britanniques mirent en chantier la première classe de SNA 100% britannique dérivée de la première avec une coque allongée de 6m et un déplacement plus élevé.

La classe Valiant se compose de deux unités. Le Valiant est mis sur cale le 21 janvier 1962 lancé le 3 décembre 1963 et admis au service actif le 18 juillet 1966 alors que son sister-ship le Warspite est mis sur cale le 10 décembre 1963 lancé le 25 septembre 1965 et admis au service actif le 18 avril 1967.


Le Warspite de classe Valiant à Gibraltar en février 1970

Ces deux submersibles sont désarmés respectivement en 1994 et 1991 et sont suivis par trois sous marins de classe Churchill parfois connus sous le nom de Improved Valiant Classe.

Le premier baptisé Churchill (S46) est mis sur cale le 30 juin 1967 lancé le 20 décembre 1968 et admis au service actif le 15 juillet 1970, servant jusqu'au 28 juillet 1991, étant notament le sous marin qui testa la torpille Mark 48 et le Sub-Harpoon.

Le second baptisé Conqueror est mis sur cale le 5 décembre 1967 lancé le 28 août 1969 et admis au service actif en novembre 1971. C'est le SNA le plus célébre de la marine britannique puisque le 2 mai 1982, il coula à l'aide de trois torpilles Mark 8 le vieux croiseur argentin General Belgrano qui s'approchait de la zone d'exclusion de 200 miles mise en place par les britanniques autour des Malouines. Surnomé «Conks», il servit jusqu'au 2 août 1990.


Le HMS Conqueror célèbre pour avoir couler le croiseur General Belgrano durant la guerre des Malouines

Le troisième baptisé Courageous (ex-Superb) est mis sur cale le 15 mai 1968 lancé le 7 mars 1970 et admis au service actif le 16 octobre 1971. Il participa à la guerre des Malouines en 1982 avant d'être désarmé le 10 avril 1992 puis d'être transformé en navire musée à Devonport.

Les premiers sous marins nucléaires britanniques possédaient une coque en forme de goutte d'eau, design inventé par les américains avec l'Albacore. Les Swfitsure reprennaient à la base le design des Churchill et des Valiant mais la coque avait été allongée. Au niveau propulsif, l'hélice à sept pales fût remplacée (sauf sur le Swiftsure) par une «pump-jet» qui améliorait la discrétion acoustique puisqu'il évitait les bruits de cavitation.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Mer 18 Nov 2009, 20:23

Historique

HMS Swiftsure (S126)


Le HMS Swiftsure en surface entrant ou sortant du port

-Le Swiftsure (S126) est mis sur cale aux chantiers Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow in Furness le 6 juin 1969 lancé le 7 septembre 1971 et admis au service actif le 17 avril 1973.

Le S126 est le dixième navire de la marine de Sa majesté à porté ce nom. Le premier fût un gallion lancé en 1573 rebaptisé Speedwell et reconstruit en 1607 avant d'être perdu en 1642. Il est suivit par un navire de ligne de 42 canons lancé en 1621 et capturé par les Provinces Unies en 1666. Le troisième Swiftsure est un navire de ligne de 70 canons construits en 1673 et plus tard rebaptisé Revenge en 1718 et vendu en 1787. Le quatrième est également un navire de ligne de 70 canons lancé en 1750 et vendu en 1773.

Le cinquième Swiftsure est un navire de ligne de 3ème classe armé de 74 canons lancé en 1787 capturé par la France en 1801 mais récupéré par la Royal Navy à la bataille de Trafalgar et rebaptisé HMS Irresistible qui fût vendu à la démolition en janvier 1816.

Le sixième Swiftsure est un autre navire de ligne de 3ème classe armé de 74 canons lancé en 1804 qui participa à la bataille de Trafalgar et fût vendu en 1845. Le septième Swiftsure est navire mixte propulsé par machines à vapeur et voile mis en service en 1872 et servant dans la marine britannique jusqu'à sa vente à la démolition en novembre 1908. En 1893, il fût le dernier navire de la Royal Navy à hisser les voiles.


Le prédreadnought Swiftsure

Le huitième Swiftsure est le navire tête de série d'une classe de prédreadnought mise en service en juin 1904 et servant jusqu'à son désarmement en 1917 et sa vente à la démolition en 1920. A noter que ce navire avait été commandé par le Chili sous le nom de Constitucion mais ne pouvant le payer, il fût racheté par la marine britannique pour éviter une vente à la Russie.

Le neuvième Swiftsure et dernier navire de surface à porter ce nom. Il s'agit d'un croiseur léger de classe Minotaur, le 08 entré en service le 22 juin 1944, désarmé en 1953 et vendu à la démolition en 1962 après l'abandon d'une refonte destiné à le porter au standard des Tiger.

La carrière du Swiftsure ne fût guère marqué d'événements majeurs et le sous marin fût désarme en 1992 en raison de dommages à la coque durant des essais. Jugé trop vieux pour être réparé, il fût donc désarmé.

HMS Sovereign (S108)


Le sous marin Sovereign

-Le Sovereign est mis sur cale aux chantiers Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow in Furness le 18 septembre 1970 lancé le 17 février 1973 et admis au service actif le 11 juillet 1974.

Le S108 est le premier à porter le nom de «Sovereign» mais d'autres navires ont porté des noms dérivés comme Sovereign of the Seas pour un navire de ligne de première classe armé de 102 canons lancé en 1637 reconstruit en 1660, rebaptisé Royal Sovereign, reconstruit à nouveau en 1685 et détruit dans un incendie accidentel en 1697.

Cinq navires ont porté ce nom de Royal Sovereign (plus un rebaptisé avant son lancement) qu'il s'agisse d'un navire de ligne de 1ère classe avec 100 canons lancé en 1701 reconstruit entre 1722 et 1725 et démoli en 1766 ou un navire de ligne de 1ère classe de 100 canons lancé en 1786, participant à la bataille de Trafalgar repbatisé HMS Captain en 1825 lors de sa rélégation en auxiliaire portuaire et démoli en 1841.

Le troisième fût un yacht lancé ne 1804 et détruit en 1849 et aurait du être suivi d'un quatrième navire, un navire de ligne de 110 canons commandé en 1833 mais rebaptisé HMS Royal Frederick en 1839 puis Frederick William en 1860, année de son lancement. Devenu un navire d'entrainement sous le nom de Worcester en 1876, il est vendu à la démolition en 1949.

Le quatrième vrai Royal Sovereign est un navire de ligne de 12 canons propulsé par hélice,lancé en 1857 converti entre 1861-1863 pour devenir le premier cuirassé de la RN armés de tourelles. Il à été désarmé en 1885. Il est suivi par un cuirassé tête de série de sa classe mis en service en 1892 et désarmé en 1909 avant d'être vendu à la démolition en 1913. Le dernier navire de surface à porté ce nom fût un cuirassé de classe Revenge mis en service en avril 1916, transferé à la marine soviétique en 1944 où il est rebaptisé Arkhangelsk. Il y sert jusqu'en 1949 quand il est rendu à la Grande Bretagne (la marine soviétique à récupéré le Giulio Cesare rebaptisé Novorossiyk) et démoli.


Le cuirassé Royal Sovereign qui avant son désarmement connu une brève carrière dans la marine soviétique

Le SNA Sovereign participa en 1976 à l'opération Brisk : il fût surface au Pôle Nord géographique le 20 octobre afin de tester notament différents systèmes de navigation dans ce milieu si particulier.

Après une refonte achevée en janvier 1997, les essais à la mer révélèrent des criques sur le gouvernail et le Sovereign dût regagner Rosyth pour 14 semaines pour des réparations d'urgence en juin 1998 avant de regagner Faslane.

En juin 1999, le Sovereign fût utilisé pour le perisher submarine command course (cours de commandement de sous marins), le cours le plus difficile de la Royal Navy. En mai 2000, il participa à l'exercice Linked Seas en baie de Biscaye.

Connaissant des problèmes récurrents de réacteurs comme les autres navires de sa classe, il fût désarmé en septembre 2006.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Mer 18 Nov 2009, 20:30

HMS Superb


Le Superb en surface : les tuiles du rêvetement anéchoïque sont passablement endommagées

-Le Superb (S109) est mis sur cale aux chantiers Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow in Furness le 16 mars 1972 lancé le 30 novembre 1974 et admis au service actif le 13 novembre 1976.

Avant le S109, neuf navires ont porté ce nom ou son dérivé féminin plus un rebaptisé avant le lancement. Le premier fût un navire français de 3ème ligne de 64 canons, le Superbe capturé par le HMS Kent en 1710 et vendu à la démolition en 1732. Il est suivit par un navire de 4ème classe armés de 60 canons lancé en 1736 et vendu à la démolition en 1757.

Son successeur est un navire de ligne de 3ème classe armé de 74 canons lancé en 1760 mais perdu par échouage en 1783. Il est suivit par le HMS Superbe, un navire de 6ème classe armés de 22 canons qui était français avant sa capture en 1795 par le HMS Vanguard, utilisé comme navire prison de 1796 à sa destruction en 1798.

Le cinquième navire fût un navire de ligne de 3ème classe de 74 canons lancé en 1798 et vendu à la démolition en 1826 suivit par un navire de ligne de deuxième classe armés de 80 canons lancé en 1842 et vendu à la démolition en 1869. Il aurait du être suivit par un cuirassé à coque en fer mais il fût rebaptisé HMS Alexandra en 1874 avant son lancement en 1875, il est vendu à la démolition en 1908.

Le septième Superb est un cuirassé lancé en 1875. Construit pour la marine ottomane sous le nom de Hamidiyeh mais la Turquie ne pouvant l'acheter et devant la crainte de le voir racheter par la Russie (la Grande Bretagne et la Russie faillirent entrer en guerre en 1878), la Royal le racheta en 1873 et l'utilisa jusqu'à sa vente à la démolition en 1906.

Le huitième Superb est un cuirassé de classe Bellerophon (type dreadnought) mis en service en 1909 et utilisé jusqu'en 1920, année de sa vente à la démolition. Enfin le neuvième et dernier Superb avant le sous marin, c'est un croiseur léger de classe Minotaur admis au service actif en novembre 1945 et utilisé jusqu'en 1957.


Le cuirassé Superb en tête de colonne

Premier sous marin britannique à avoir naviguer dans l'Océan Arctique et sous les deux pôles, il fût photographié sortant à grande vitesse de Gibraltar durant la guerre des Malouines ce qui accrédita l'idée qu'il gagnait l'Atlantique Sud ce qui était erroné mais poussa la marine argentine à être encore plus présente.

Le Superb participa en 2001 à l'opération Veritas, la participation britannique à la «guerre globale contre le terrorisme» et en 2007 participa à des exercices avec le HMS Daring, un destroyer type 45, le navire le plus moderne de la Royal Navy.

Le 26 mai 2008, le Superb talonna sur une roche sous marine en mer Rouge à 80 miles au sud de Suez. Cet échouage fût sans grande conséquences, aucun des 112 menbres d'équipage fût blessé mais il était incapable de plonger en raison de dommages importants au sonar. Après des réparations en baie de Soude (Crète) jusqu'au 10 juin 2008, il regagna la Grande Bretagne où il arriva le 28 juin après avoir évacué en pleine mer l'équipage non nécessaire. Mis au bassin à Devonport et vu les dégâts jugés trop importants pour un navire de son âge, le Superb fût désarmé le 26 septembre 2008.

HMS Sceptre


Le SNA Sceptre

-Le Sceptre (S104) est mis sur cale aux chantiers navals de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 19 février 1974 lancé le 20 novembre 1976 et admis au service actif le 14 avril 1978.

Le S104 est le cinquième navire à porter ce nom. Le premier fût un navire de ligne de 3ème classe armés de 64 canons lancé en 1781 et perdu avec tout son équipage (291 hommes) lors d'une tempête à Table Bay à proximité du Cap de Bonne Espérance après une rupture de ses amarres.

Le second fût un navire de ligne de 3ème classe de 74 canons lancé en 1802 mais désarmé en 1815 à Chatham et démoli en 1821. Le troisième est un destroyer de classe R lancé en 1917, utilisé durant les derniers mois de la première guerre mondiale mais démoli dès 1926.

Enfin le quatrième est un sous marin de classe S, le P215 lancé en 1943, survivant à la seconde guerre mondiale avant d'être vendu à la démolition en août 1949.


Le sous marin HMS Sceptre (P215)

Le Sceptre admis au service actif en 1978 souffrit de plusieurs accidents comme une collision avec un sous marin russe au début des années quatre-vingt ce qui provoqua un arrêt d'urgence du réacteur mais le commandant du sous marin ordonna aux mécaniciens de remettre le réacteur en route. Cet incident ne fût révélé qu'en 1991, à l'époque on parla d'une collision avec un iceberg.

Equipé d'un réacteur plus puisant en 1987, le Sceptre eut une fuite du liquide de refroidissement alors qu'il était à l'ancre à Devonport en mars 1990 suivit le 20 octobre 1991 par un incendie alors qu'il était ancré à Faslane. En août 1995, la série noire continue, l'obligeant à interrompre une patrouille, incident non précise mais en 1998 un défaut du réacteur fût révélé.

Ce défaut ne fût corrigé qu'àprès le grave incident du 6 mars 2000. Ce jour là, il était au bassin à Rosyth. La refonte terminée, le bassin fût mis en eau et les moteurs mis en route à vitesse lente, le SNA étant solidement amarré. D'un seul coup, les moteurs tournèrent à pleine vitesse et le Sceptre rompit ses amarres et défonça la porte du bassin.

L'enquête montra les défauts du réacteur et la commission d'enquête recommanda le désarmement et la démolition en janvier 2002. Le MoD refusa après des réparations qui permirent au sous marin de redevenir opérationnel en décembre 2003. Du 3 au 9 février 2005, le Sceptre fût immobilisé pour des réparations à Gibraltar ce qui provoqua des remous avec Madrid.

Toujours en service en 2009, il doit être désarmé courant 2010 quand le HMS Astute sera admis au service actif.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Mer 18 Nov 2009, 20:37

HMS Spartan


Le HMS Spartant se préparant à une plongée statique (?)

-Le Spartan (S105) est mis sur cale aux chantiers navals de Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd de Barrow-in-Furness le 26 avril 1976 lancé le 7 mai 1978 et admis au service actif le 22 septembre 1979.

Le S105 est le sixième navire de la Royal Navy à porter ce nom (sept en comptant un navire annulé)

Le premier est un navire de ligne de 5ème classe armé de 38 canons lancé en 1806 et démoli en 1822. Il aurait du être suivit par un navire de ligne de 5ème classe armé de 46 canons commandé à l'Arsenal de Plymouth en 1824 mais ce navire fût annulé en 1831. Le second Spartan fût donc fût un navire de ligne de sixième classe armés de 26 canons lancé en 1841 et vendu à la démolition en 1862.

Le troisième fût un sloop à hélice de classe Eclipse lancé en 1868 et vendu en 1882 suivit par un croiseur de deuxième classe de classe Apollo lancé en 1891 relégué comme auxiliaire portuaire en 1907, rebaptisé Defiance en 1921 et vendu à la démolition en 1931.

Avant le S105, le dernier Spartan fût un croiseur léger de classe Dido lancé en 1942 et coulé le 29 janvier 1944 par une bombe guidée Hs293 en baie d'Anzio.


Le croiseur léger Spartan fût l'une des victimes des bombes radiocommandées allemandes

Admis au service actif en 1979, le Spartan participa à la guerre des Malouines, étant le premier navire à gagner la zone le 28 mars 1982, deux jours avant l'invasion argentine de l'archipel. Surveillant une zone d'exclusion de 200 miles, il repéra un navire marchand argentine minant les approches de Port Stanley mais il ne reçut pas l'autorisation d'attaquer sans parler de la faible valeur des cibles. Ainsi le Spartan n'eut pas l'occasion d'attaquer à la différence du Conqueror.

En 1999, le Spartan reçut des missiles Tomahawk et servit jusqu'en janvier 2006, date de son désarmement.

HMS Splendid (ex-Severn)



-Le Splendid (S106) connu à l'origine sous le nom de Severn est mis sur cale aux chantiers Vickers Shipbuilding and Engineering Ltd le 23 novembre 1977 lancé le 5 octobre 1979 et admis au service actif le 5 mai 1981.

Le S 106 est le quatrième navire à porté ce nom. Le premier fût un navire de 1597 sans que l'on sache son sort final. Le second fût un destroyer de classe S lancé en 1918 et vendu à la démolition en 1931 et le troisième fût le premier sous marin de classe S lancé en 1942 et perdu le 17 avril 1943 après avoir du être sabordé par son équipage après l'attaque mené par un destroyer allemand ex-grec au large de l'Italie.


Le sous marin HMS Splendid de classe S

Moins d'un an après sa mise en service, le sixième et dernier navire de classe Swiftsure participa à la guerre des Malouines, étant l'un des trois SNA déployés avec le Spartan et le Conqueror mais comme son sister-ship, il n'eut pas l'occasion d'attaquer mais sa seule présence dissuada la marine argentine de se déployer massivement et d'attaquer la Royal Navy.

A la fin des années quatre-dix, il fût le premier navire britannique à être équipé de missiles de croisière Tomahawk qu'il tira contre la Serbie en 1999 et contre l'Irak en 2003.

En juillet 2003, le Splendid regagna son port d'attaque à savoir la base navale de Faslane dans le rivière Clyde en Ecosse et désarmé en 2004 à la base navale de Devonport en raison du coût croissant de la guerre en Irak.

Le 12 août 2000, le sous marin nucléaire russe Kursk coula suite apparemment à l'explosion d'une torpille qui faute de secours rapides provoqua la mort des 118 membres d'équipage. La présence sur zone des SNA américains Menphis et Toledo et du SNA Splendid fit courir l'hypothèse d'une destruction du sous marin russe par un sous marin occidental.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Mer 18 Nov 2009, 20:48

Caracteristiques Techniques

Le HMS Splendid

Déplacement : en surface 4000 tonnes en plongée 4900 tonnes

Dimensions : longueur : 82.90m largeur : 9.80m tirant d'eau : 8.50m

Propulsion : un réacteur à eau pressurisé Rolls Royce PWR-1-P 2 produisant la vapeur nécessaire à deux turbines électriques English Electric dévellopant une puissance totale de 15000ch et entrainant une pompe hélice. Un moteur diesel auxiliaire Paxman de 1900ch entrainant un moteur électrique de secours.

Performances : vitesse maximale en surface : 20 noeuds vitesse maximale en plongée : 30 noeuds Plongée : 300m

Electronique :

-un radar de navigation type 1007

-un sonar actif/passif type 2074

-un groupement sonar passif de coque type 2072

-un sonar linéaire passif remorqué type 2046

-un intercepteur sonar type 2082

-un sonar d'évitement de mines et de glace type 2077

-un détecteur UAP-1

-un bruiteur type 2071

-deux lance-leurres SSDE Mk6

-Système de direction de combat SMCS avec liaison 11

Armement :

-5 tubes lance-torpilles de 533mm concentrés à l'avant pour 25 armes : des torpilles Spearsfish et des missiles de croisière Tomahawk Block III. Les torpilles Tigerfish et les missiles Sub Harpoon ne sont plus utilisés par la marine britannique.


Des torpilles Spearfish dans leurs racks

-La torpille Spearfish est entrée en service en 1999 et à totalement remplacé la Tigerfish en 2004. C'est une torpille filoguidée de 1850kg (charge militaire 300kg) filant à 65 noeuds avec une portée maximale de 26km et une profondeur d'immersion de 1000m.

La production à cessé en 2003 et doit être remplacée par une torpille modulaire (programme IATCAP _Incremental Acquisition of Torpedoes Capability_) en 2025, la torpille en question remplaçant également la Sting Ray


Une Mk24 Tigerfish

-La torpille Tigerfish Mk24 mod 2 est une torpille lourde filoguidée retirée du service en 2004. Pesant 1600kg (charge militaire 134kg), elle peut toucher une cible à 13km à 35 noeuds et à 29km à 24 noeuds avec un autodirecteur actif/passif


Le Sub Harpoon

-Le missile Sub-Harpoon à été retiré du service en 2007. Il affiche une longueur totale de 4.62m, un diamètre de 0.34m, pesant 694kg (charge militaire 242kg) et une portée de 130km.


Le Tomahawk Block IV

-Le missile de croisière Tomahawk Block III est entré en service en 1998/99 (premier client export et seul actuellement pour les sous marins). 65 missiles ont été commandés en 1998, 20 en 2000 et 22 en 2003. Ce missile pèse 1440kg (charge militaire 450kg) à une portée maximale de 2500kg.

En avril 2004, la Grande Bretagne à commandé 64 Tomahawk Block IV livrés en mai 2008.

Divers : rêvetement anéchoïque pour sur la coque et le massif, barres de plongée avant rétractables et situées sous la flottaison. Système HVME. Périscope de veille CK33 et d'attaque CH83.

Equipage :13 officiers et 103 hommes

Sources

-Flotte de combat 2008

-Robert Hutchinson Sous marins la guerre sous les océans de 1776 à nos jours

-Encyclopédie des armes éditions atlas tome 3 «les sous marins nucléaires d'attaque» p521 à 540
[Valiant et Churchill p522, Swiftsure p522 et Trafalgar p523]

-Marine et forces navales hors série n°8 «spécial sous marins diesels» p8-22 «France reconstruction et constructions» et p40-52 «USA : vers le tout nucléaire»

-Jean Moulin US Navy Tome 2 De Nimitz au Nimitz

FIN DE L'ARTICLE
A VENIR : PORTE-AVIONS CLASSE AUDACIOUS


_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2283
Age : 46
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Sam 28 Nov 2009, 23:34

Je les trouvais elegant les swif (au debut de carriere)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   Dim 29 Nov 2009, 00:42

Je suis pas vraiment fan des sous marins j'en fait très peu comme article mais niveau élegance les anglais se défendent pas mal enfin moins que les Daphné et les Agosta

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE TRAFALGAR
» SOUS MARINS NUCLEAIRE D'ATTAQUE CLASSE SWIFTSURE
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE VALLIANT
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE CHURCHILL
» SOUS MARINS NUCLEAIRES D'ATTAQUE CLASSE SKIPJACK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: