AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER   Sam 03 Jan 2009, 18:42

SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER
(GRANDE BRETAGNE)


Le HCMS Victoria (ex HMS Unseen)

Introduction
Comme puissance navale de première ordre, la Grande Bretagne à joué un rôle majeur dans le dévellopement de l'arme révolutionnaire qu'était le sous marin. Pour la première fois un navire était capable de se dissimuler à l'oeil humain en plongeant dans les profondeurs océaniques. Le 4 février 1901, le lancement du HMS Submarine Torpedo Boat n°1 marqua l'entrée de la Royal Navy dans l'air du submersible (La France y était entrée quelques mois plutôt avec le lancement du Narval).

Cette histoire d'amour tourna rapidement à l'aigre avec le premier conflit mondial. Pendant quatre ans, les submersibles de la Kaiserliche Marine montrèrent leurs capacités en infligeant de cuisants camouflets comme le 22 septembre 1914 où le vieux submersible U9 coula en quelques minutes les croiseurs-cuirassés Aboukir, Hogue et Cressy sans oublier la lutte conre le trafic commercial qui faillit provoquer l'asphyxie de la Grande Bretagne.

On comprend mieux pourquoi les anglais cherchèrent à interdire le sous marin durant les conférences de désarmement de l'entre-deux guerre, considérant probablement qu'il ne s'agissait pas d'une arme de gentleman. Il fallut une alliance de circonstance entre les Etats Unis, la France et le Japon pour faire capoter la demande britannique qui continua d'utiliser les sous marins avec succès surtout en Méditerranée pour empêcher le ravitaillement des unités de l'Axe en Afrique du Nord ou pour déposer des agents dans le sud-est asiatique (les tentatives de destruction des U-Boot à la sortie des ports français furent peu concluants) sans parler de la tentative des sous marins de poche pour couler le cuirassé allemand Tirpitz.

En 1950, la flotte sous marine britannique se composait de 16 sous marins de classe A, 25 sous marins de classe T, 22 sous marins de classe S et 4 sous marins de poche classe XE. La flotte sous marine britannique avait perdu 74 sous marins durant le premier conflit mondial, avait coulé 35 submersibles ennemis et 9 commandants avait reçu la prestigieuse Victoria Cross.

Les possibilités financières limitées d'une Grande Bretagne épuisée limitèrent les possibilités britanniques qui modernisèrent leurs submersibles à défaut d'en construire de nouveaux. Il s'agissait de prendre en considération les progrès technologiques allemands qui avaient transformés leurs sous marins en de véritable submersibles. Il ne s'agissait plus d'être le plus rapide en surface mais en plongée ce qui imposait de supprimer toutes les sources pouvant perturber l'hydrodynamisme du sous-marin comme les canons et caréner périscopes et antennes radios.

La Royal Navy mena plusieurs expérimentations dans le domaine de la propulsion comme la turbine Walter à péroxyde d'hydrogène mais ces expérimentations furent peu concluantes surtout en comparaison avec les promesses de l'énergie nucléaire.

Les modernisations ne pouvaient qu'être un pis-aller et la construction de sous marins neufs s'avéra bientôt nécessaire. C'est ainsi que la Royal Navy construisit la classe Porpoise huit submersibles inspirés des type XXI allemands de la seconde guerre mondiale, premiers submersibles britanniques à être plus rapides en plongée qu'en surface (en service de la fin des années soixante à la fin des années quatre vingt) suivie des 13 Oberon en service du début des années soixante au début des années quatre vingt dix dans la Royal Navy et qui se tailla un joli succès à l'export (six en Australie, deux au Chili, trois au Brésil et trois au Canada)

Les derniers submersibles conventionnels de la Royal Navy

Malgré leurs qualités de silence, les Oberon n'étaient pas éternels et l'étude de leurs remplaçants commença au début des années quatre-vingt. A l'origine comme pour la marine américaine et française, la marine britannique voulu passer à une force sous-marine entièrement à propulsion nucléaire. Une construction plus rapide et le rôle joué par l'Onyx dans la guerre des Malouines convainquit la Royal Navy de l'utilité des sous marins à propulsion conventionelle.

Le programme type 2400 est lancé en 1983 sous la direction de Vickers Shipbuilding ans Engineering Ltd (VSEL). 12 navires furent prévus mais la fin de la guerre froide réduisit le programme à seulement quatre unités qui rencontrèrent plusieurs difficultés techniques qui retardèrent leur mise en service.

Comme plus tard les Scorpène français, les Upholder bénéficièrent des progrès apportés par la conception des sous marins nucléaires.

Les réductions budgétaires liés à la fin de la guerre froide entraina non seulement l'annulation de 14 des 18 unités puis le désarmement des quatre sous marins en service qui furent ensuite vendus au Canada.

A l'exception de l'Unicorn qui effectua un déploiement de six mois dans l'Océan Indien, tous les autres ne quittèrent jamais les eaux britanniques jusqu'à leur désarmement

Dans les années 80, le Canada très ambitieux envisagea la commande de 12 SNA de type Rubis pour remplacer ses Oberon mais la fin de la guerre froide la ramena à des proportions plus modestes et elle se contenta de quatre sous marins d'occasion :


Le HMCS Chicoutimi au bassin. Les tubes lance-torpilles de 533mm sont visibles tout comme les capteurs

-Le HMCS Chicoutimi (SSK879) connu au sein de la Royal Navy sous le nom de HMS Upholder (S40) à été mis sur cale aux chantiers VSEL à Barrow-in-Furness en novembre 1983, lancé en décembre 1986 et admis au service actif en juin 1990. Désarmé en avril 1993, il est remis en service en octobre 2004. Le 5 octobre alors qu'il était en transit en direction du Canada, il est victime d'un incendie au nord de l'Irlande qui coutera la vie au lieutenant Chris Saunders. Cet incendie à été provoqué par une remontée en surface dans une mer démontée qui entraina une voie d'eau qui provoqua un court circuit entraina un incendie et des fumées toxiques. L'enquête montrera que le matériel en lui même n'était pas en cause mais qu'il s'agissait d'une erreur humaine. Le navire doit subir une refonte important qui devrait lui permettre d'entrer en service entre 2010 et 2012

-Le HMCS Victoria (SSK876) connu au sein de la Royal Navy sous le nom de HMS Unseen à été mis sur cale aux chantiers navals Cammel Laird de Birkenhead en janvier 1986 lancé en novembre 1989 et admis au service actif le 7 juin 1991. Désarmé dès juillet 1994, il est remis en service en décembre 2000 au sein de la marine canadienne et subit actuellement une refonte à l'arsenal d'Esquimalt (Colombie Britannique)


Le HMCS Corner Brook à la mer

-Le HMCS Corner Brook (SSK878) connu au sein de la Royal Navy sous le nom de HMS Ursula à été mis sur cale aux chantiers navals Cammel Laird à Birkenhead en février 1987 lancé en février 1992 et admis au service actif en mai 1992. Désarmé en juillet 1994, il est remis en service au sein de la marine canadienne en mars 2003 et est actuellement le seul sous marin canadien opérationnel.

-Le HMCS Windsor (SSK 877) connu au sein de la Royal Navy sous le nom de HMS Unicorn à été mis sur cale aux chantiers navals Cammel Laird à Birkenhead en février 1989, lancé en avril 1992 et admis au service actif en juin 1993. Désarmé en octobre 1994, il est remis en service sous son nom actuel en octobre 2003. Comme le Victoria, il est actuellement en refonte à l'arsenal d'Halifax.


Le HMCS Windsor à la mer en compagnie de la frégate HMCS Montréal

Achetés en 1998, ces sous marins vont être basés sur la côte Atlantique (trois) plus précisement à Halifax en Nouvelle Ecosse et sur la côte Pacifique (le HMCS Victoria) qui lui sera basé à Esquimalt en Colombie Britannique.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER   Sam 03 Jan 2009, 18:50

Caractéristiques Techniques

Ecorché d'un sous marin type Upholder

Déplacement : surface 2185 tonnes en plongée 2400 tonnes

Dimensions : longueur 70.26m largeur : 7.6m tirant d'eau : 5.50m

Propulsion : Deux moteurs diesels Paxman Valenta 1600 RPA SZ de 1900ch un moteur électrique GEC de 5000 kW un moteur électrique de secours Paxman-Valenta le tout entrainant une hélice

Pourraient recevoir un système de propulsion anaérobie Ballard pour opérer dans l'Arctique

Performances : vitesse maximale 12 noeuds en surface 20 noeuds en plongée distance franchissable : 10000 miles nautiques (18500 km) à 12 noeuds Endurance : 56 jours
profondeur opérationelle : 260m

Electronique :

-Un radar de navigation type 1007

-Un sonar type 2040 Argonaut

-Un sonar type 2007

-Un sonar remorqué type 2046

-Un intercepteur type 2019

-Un détecteur Condor AR900 qui va être remplacé par l'UAP1 britannique

-Deux lance-leurres SSDE

-Système de direction de combat THDS

-Direction de lancement des armes TFCS (Tactical Fire Control System) venant des Oberon

-Centrale de navigation Mk49

-Système de transmission par satellite WSC3

-périscopes CK35 et CH85

Armement :

6 tubes lance-torpilles de 533mm pour 18 torpilles Mk48 ou des missiles Sub Harpoon ou des mines

Sources

Encyclopédie des Armes T8 Edition Atlas 1986

Wilkipedia

Flotte de Combat 2008

Hors Série n°8 de Marine et Forces Navales «Grande Bretagne : des classiques très classiques»


Le lieutenant Chris Saunders mort des suites de ses blessures après l'incendie du Chicoutimi le 5 octobre 2004

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5427
Age : 45
Ville : à la maison, loin de Dahlia...
Emploi : Brasseur d'air...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER   Sam 03 Jan 2009, 19:15

Le compte-rendu d'enquête sur l'incident du Chicoutimi est très instructif et était (je ne sais pas si c'est encore vrai) disponible sur le site des Forces maritimes canadiennes.



Vue vers l’extérieur du compartiment électrique, côté bâbord, à l’avant de la cloison 35.


Compartiment électrique. Coulées de métal en provenance du plafond.


Cabine du commandant. Trou intérieur.


Cabine du commandant. Extrémité avant de la couchette.


Côté tribord de la salle des commandes. Vue vers l’avant, vers la salle d’écoute.

Le premier incendie s'étant déclaré sous la couchette du commandant à cause d'arcs électriques entre deux câbles.
Le second incendie se déclarant dans le compartiment torpille au niveau d'un brûleur de chandelle à oxygène sensées fournir l'oxygène nécessaire à la survie de l'équipage.

DATE/HEURE (Z) ÉVÉNEMENT
5 octobre 2004
05 1315Z Heure approximative à laquelle les étincelles ont été vues et les
claquements entendus dans la sale des commandes.

À un moment quelconque entre 05 1310 et 05 1322, le feu éclate dans la cabine du cmdt (pont 1) et dans le compartiment électrique (pont 2).

05 1315Z Disjoncteurs APU ouverts, disjoncteurs principaux déjà déclenchés.
Intervention
• Alarme générale sonnée
• Moyens de première intervention mis en œuvre dans la salle des
commandes et dans le compartiment électrique
• Couvercle de l’écoutille supérieure de la tourelle de
commandement ouverte
• Membres de l’équipage enfilent les masques du SRU
• Extincteurs à mousse SFU 90 déployés
• Écrans antifumée installés
• Équipes d’attaque revêtent leur combinaison de lutte contre
l’incendie
• Deux victimes découvertes dans la salle des commandes

05 1325Z On signale qu’une personne, plus tard identifiée comme étant le Ltv Saunders, a été découvert dans la salle des commandes

05 1330Z Position du NCSM Chicoutimi : Lat 55 26.2N Long 011 14.5W, temps : vent310° à 35 kt, état de la mer 6

05 1330Z Heure approximative – le commandant donne l’ordre de refermer le disjoncteur de l’alimentation de secours pour évacuer la fumée à l’aide de la soufflante basse pression

05 1331Z Déclaration d’incendie subséquente
Désactivation de toutes les formes d’alimentation; aucune autre tentative de rétablir le courant ne sera faite jusqu’à ce que les vérifications des circuits ne soient terminées le 6 octobre 2004

05 1335Z Incendie éteint dans le compartiment électrique

05 1443Z Machine tribord mise en marche pour évacuer la fumée

05 1446Z Le Cmdt signale que l’incendie dans la cabine du commandant est éteint. Déblai effectué

05 1448Z Disjoncteurs des alimentations principale et APU déclarés dangereux par l’officier de l’organisation sécurité

05 1504Z Tous les membres de l’équipage se trouvant à l’avant de la cloison 35 sont évacués vers l’arrière de la cloison 56 (y compris certains des blessés)

05 1625Z L’atmosphère est conforme aux spécifications dans tout le sous-marin.
Tous les membres de l’équipage peuvent enlever leur masque de SRU

05 1657Z Coucher du soleil

05 1705Z SFU 90 réparé et rechargé

05 1730Z La cabine du commandant et le compartiment électrique font l’objet d’un deuxième déblai.

05 1742Z L’équipe de lutte contre l’incendie fait relâche

05 1744Z La vigie incendie fait relâche

05 1845Z Démarrage des générateurs d’oxygène à l’avant de la cloison 35

05 1910Z Incendie dans le générateur d’oxygène avant

05 1912Z L’incendie qui avait pris naissance dans le générateur d’oxygène avant est éteint

05 1917Z Alignement pour l’évacuation de la fumée du compartiment des torpilles (CT)

05 1957Z L’atmosphère est conforme aux spécifications dans tout le sous-marin

05 2029Z Tout le matériel de lutte contre l’incendie est rangé

Lorsque l'on peut voir l'historique des évènements, il faut saluer la bravoure des membres de l'équipages qui ont du se battre de nombreuses heures contre des incendies dans une situation très difficiles. Certains semblent encore souffrir des inhalations qu'ils ont subit.


Dernière édition par lowlow le Sam 03 Jan 2009, 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9355
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER   Sam 03 Jan 2009, 19:27

merci ses photos lowlow très impressionantes thumright

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE UPHOLDER
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE KILO
» SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE OBERON
» Les sous-marins de la classe « Kilo »
» USN SOUS MARINS D'ATTAQUE CLASSE TANG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: