AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN   Dim 01 Fév 2009, 13:55

PORTE-AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN
(ETATS UNIS)


Le Saipan à son achèvement le 2 novembre 1946

Introduction

Si les porte-avions légers de classe Independence sont méconnus, leurs petits frères de la classe Saipan sont souvent passés sous silence. Généralement, ils sont considérés comme des navires dérivés des précédents. Cette méconnaissance s’explique peut être par le fait que ces navires sont entrés en service après la fin de la seconde guerre mondiale sans avoir le temps de faire leurs preuves face aux kamikazes japonais ou dans l’appui feu des sanglants débarquements du «saut de mouton» des Salomon à Okinawa.

Ces navires ont pourtant eu une carrière originale puisque rapidement dépassés comme porte-avions, ils ont été transformés en navire de commandement (Wright) et navire de relais de communication (Saipan) préfigurant ainsi les Blue Ridge et Mount Whitney qui vont à leur tour être remplacés par de nouveaux navires de commandement

Genèse

A l’origine des Saipan, il y à les Independence. Ces navires étaient typiques de la conversion de temps de guerre puisque ils furent construits à partir de croiseurs légers de classe Cleveland.

10 navires mis sur cale ou prévus comme croiseurs furent achevés comme porte-avions. Rapide bien que trop petits pour pouvoir mettre en œuvre son groupe aérien avec efficacité par tous les temps, ils rendirent d’inestimables service généralement pour des missions de défense aérienne, de lutte ASM et appui rapproché permettant aux grands porte-avions (Enterprise, Saratoga et les Essex) de se concentrer sur la traque de la flotte japonaise et sur les grandes campagnes de bombardement sur les îles, la Chine et le Japon.

L’origine de ces deux porte-avions (Saipan et Wright) vient d’une demande de l’amiral King, Chief of Naval Operations (CNO) qui souhaitait des porte-avions légers plus performants que les Independence.

Comptant sur une flotte de 18 porte-avions moyens, il souhaite garder la proportion d’un porte-avions léger pour deux moyens. Estimant que sur les 10 Independence, deux seraient perdus avant décembre 1945, il demanda la construction d’au moins deux navires pour cette date.

Les performances demandées par King s’accorde avec une coque de croiseur type Baltimore et les deux porte-avions souhaités sont commandés le 18 septembre 1943 aux chantiers Camden qui avaient déjà construits les Independence. Le CNO souhaitera deux autres porte-avions de ce type pour 1946 mais la demande restera sans suite.


Le croiseur lourd USS Baltimore lieu et date de la prise de vue inconnue

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN   Dim 01 Fév 2009, 14:07

Carrière opérationnelle des porte-avions

USS Saipan (CVL48)

Le USS Saipan avec 8 chasseurs à réaction FH1 Phantom photo prise entre la fin des années quarante et juin 1953

Le USS Saipan (CVL48) à été mis sur cale aux New York Shipbuilding de Camden dans le New Jersey le 10 juillet 1944 lancé le 8 juillet 1945 et admis au service actif le 14 juillet 1946.

Admis au service actif onze mois après la fin de la seconde guerre mondiale, le Saipan servir de navire d’entrainement à Pensacola en alternance avec le Monterey et des missions de lutte ASM. Cette missions l’occupa de septembre 1946 à avril 1947, date à laquelle il fût réaffecté à Norfolk participant à des exercices dans les Caraibes avant de gagner Philadelphie pour un carénage. En novembre 1947, il retrouva Pensacola mais au mois de décembre, il devint navire d’entrainement pour les aspirants officiers et navire de tests, servant au sein de l’Operational Development Force.

En février 1948, sa mission de navire de tests fût brièvement interrompu du 7 au 24 février pour transporter la délégation américaine pour les cérémonies d’investiture du nouveau président vénézuélien. Sur le chemin du retour, il s’entraina en baie de Chesapeake et en avril fit une escale de représentation à Porsmouth dans le New Hampshire, il reprit ensuite son travail de navire d’essais avant de relever le 18 avril, le Mindoro (CVE 120) comme navire amiral de la Carrier Division 17.

Le 19 avril 1948, il quitta Norfolk pour Quonset Point (Rhode Island) où le 3 mai il embarqua le Figther Squadron 17 équipés de McDonell FH1 Phantom, l’unité devenant la première unité embarquée équipés d’avions à réaction.

Revenant à Norfolk à la fin du mois, il fût relevé du statut de navire amiral. En juin, il retourna dans les eaux de la Nouvelle-Angleterre et en juillet, il commença une refonte à l’arsenal de Norfolk. Le mois de décembre, il repris des opérations de routine au large de la côte est.


Le Saipan à la mer avec le Carrier Vessel Group Light 1 à son bord

Le 24 décembre, il embarqua deux types d’hélicoptères, le XHJS-1 (futur Sikorsky S53 trois exemplaires construits) et trois Piasecki HRP1 du corps des marines pour assurer des missions de sauvetage au large du Groenland pour participer aux missions de secours de 11 pilotes qui s’étaient écrasés. Quittant le Norfolk le jour de noël, il arriva au large du Cap Farewell le 28 et se prépara à faire décoller ses hélicoptères dès que le temps le permettra. Le 29 décembre cependant, un C47 équipé de fusées JATO et de skis réussit à se poser sur la glace et sauva les pilotes en question.

Le Saipan retrouva Norfolk le 31 décembre et ne repris la mer que le 28 janvier 1949. Mettant cap au sud, il conduisit des exercices en baie de Guantanamo jusqu’au mois de mars avant de retrouver Hampton Road le 10 mars.

Du 11 au 19 mars, il conduisit une série de test et une croisière pour réservistes au Canada. A la fin du mois mai, il repris ses missions pour l’Opérational Development Force. Trois mois plus tard, il effectua sa seconde croisière pour réserviste, qualifiant au passage des pilotes canadiens aux opérations sur porte-avions.

De novembre 1949 à mars 1951, le Saipan retrouva la côte est, opérant au sud de la baie de Chesapeake. Le 6 mars 1951, il prit la mer comme navire amiral de la Carrier Division 14 avant d’être déployé pour trois mois en Méditerranée au sein de la sixième flotte. Il fût déployé pendant trois mois, revenant à Norfolk le 8 juin 1951.

Durant les deux années suivantes, le Saipan continua ses opérations au sein de la 2ème flotte (Atlantique) interrompues par les croisières d’aspirant à l’été 1952 et 1953 ainsi que pour un carénage.

En octobre 1953, il quitta la côte est et franchit le canal de Panama pour faire connaissance avec le Pacifique. Le 30 octobre, il arriva à San Diego avant de filer pour la Corée via Pearl Harbor et Yokosuka.

Affecté à la TF95, il fût d’abord engagé dans des missions de surveillance et de reconnaissance le long des côtes en particulier dans les îles situées au sud du 38ème parallèle.

En janvier 1954, il interrompit ses patrouilles pour assurer la couverture aérienne de LST japonais transferant d’anciens prisonniers de guerre chinois d’Inchon à Taiwan.

Début février, il participa à des exercices amphibies dans les Ryukyu avant de retourner à Inchon pour évacuer des troupes indiennes de Panmunjom. En mars, il participa à des exercices amphibies sur les Bonins. Il retourna ensuite au Japon et chargea 25 Corsair et 5 hélicoptères H19A à Yokosuka et mit le cap sur l’Indochine.

Le 18 avril, les pilotes de la VMA-324 décollèrent et se posèrent sur la base aérienne de Tourane (auj. Da Nang) pour livrer les appareils à l’aéronavale française engagée dans les combats de Dien Bien Phu. En fin de journée, le Saipan entra dans le port pour repos et maintenance avant le départ pour Manille.


Le Saipan chargés de Corsair et d'hélicoptères pour l'armée française

Le 20 avril, il livra des hélicoptères de l’Air Force pour les unités basées aux Philippines et à la fin du mois, il patrouilla au large des côtes coréennes. Le 8 mai, il entra à Sasebo et y resta jusqu’au 24 mai, date à laquelle il mit le cap sur Norfolk via le canal de Suez. Il arriva en Virginie le 20 juillet.

En octobre 1955, le Saipan mit le cap sur les Caraibes au moment où arriva l(ouragan Hazel qui frappa les grandes Antilles, frappant en particulier l’île d’Hispaniola (Haïti et République Dominicaine). Le porte-avions fût immédiatement assigné à des opérations du sauvetage. Du 13 au 20 octobre, il livra de la nourriture et des fournitures isolées, transportant du personnel dans les régions isolées d’Haiti. De retour à Norfolk, il entra le 1er octobre en refonte, refonte qui l’immobilisa jusqu’en avril.


En juin 1955, il fût de nouveau attaché à l’aviation training center de Pensacola et conduisit des exercices de qualification aux opérations aériennes durant l’été. A la fin du mois de septembre, il fût dérouté sur le Mexique frappé par un ouragan. Du 1er au 9 octobre, ses hélicoptères évacuèrent des survivants, transportant secouristes, nourriture, eau et fournitures médicales en particulier dans la région de Tampico. Le 12 octobre, il retourna à Pensacola où il resta jusqu’en avril 1957. Le 1er avril, il gagna Bayonne (New Jersey) où il fût désarmé le 3 octobre 1957.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN   Dim 01 Fév 2009, 14:14

Reclassé AVT6 le 15 mai 1959, le Saipan resta affecté à l’Atlantic Reserve Fleet jusqu’en mars 1963. Il entra alors à l’Alabama Dry Dock and Shipbuilding Co à Mobile pour être converti en navire de commandement. Brièvement désigné CC-3, il fût reclassé navire de relais de communications (AGMR-2) le 1er septembre 1964 avec aussitôt les modifications idoines.

Le 8 avril 1965, il fût rebaptisé Arlington du nom du comté d’Arlington en Virginie où la marine américaine effectua ses premiers tests radio. La conversion fût achevée le 12 août 1966 et la remise en service prononcée le 27 août 1966.


Le USS Arlington (ex USS Saipan) à la mer 1967, l'ancien pont d'envol supporte de nombreuses antennes de communications et une plate-forme hélicoptère à été aménagée à l'arrière

L’entrainement et la mise en condition dura jusqu’à la fin de l’année. En janvier 1967, il s’entraina dans les Caraibes et en février il gagna l’Europe et la baie de Biscaye pour une série d’exercices. A la fin du mois de mars, il regagna Norfolk avant de filer vers les Caraibes. De retour à Hampton Roads, il se prépara à un déploiement dans le Pacifique Occidentale.

Quittant Norfolk le 7 juillet, il franchit le canal de Panama, fit escale à Pearl Harbor,
Yokosuka et arriva à Subic Bay retrouvant l’Annapolis (AGMR1 ex porte-avions d’escorte Gilbert Islands (CVE 107) ) qu’il releva. La première patrouille de l’Arlington eut lieu dans le Golfe de Tonkin du 21 août au 18 septembre, il effectua les relais de transmission entre les navires de la 7ème flotte, assurant le maintenance des équipements. Lors de son retour aux Philippines après sa première patrouille, l’Arlington reçut un nouveau terminal pour les communications satellites et le 2 octobre, il quitta Subic Bay pour Taiwan.

L’escale ne dura que trois jours, l’Arlington gagna le golfe du Tonkin jusqu’à la fin octobre, il assura ensuite le soutien des communications lors de l’opération Market time au large du Sud-Vietnam. Après 34 jours en station, il passa cinq jours à Hong Kong avant de revenir à Subic Bay pour une escale de réparation avant de retrouver le golfe du Tonkin début décembre pour son troisième déploiement à Yankee Station.

Le 27 décembre, il quitta la zone et mis cap au nord. Le 4 janvier 1968, il arriva à Yokosula et quitta le Japon le 19 janvier, il était en position le 24 janvier. Il quitta la zone le 26 janvier, participa à des exercices en mer du Japon avant de retrouver Yankee Station.

En position à Yankee Station du 13 février au 10 mars, il retrouva Yokosuka le 14 mars et y resta jusqu’au 3 avril et retrouva le golfe du Tonkin le 10 avril. Sa patrouille au mois d’avril s’acheva par une escale à Sydney mais à la mi-juin, il était de retour en position. Du 20 au 22 juillet, il gagna Hong Kong puis mis le cap sur Yokosuka.


Le USS Annapolis (ex porte-avions d'escorte CVE107 Gilbert Island)

De la fin août à la mi-novembre, il effectua deux nouveaux déploiements à Yankee Station et début descendre, il gagna Pearl Harbor. A la mi décembre, il effectua des essais de communication et le 18 décembre, il quitta Hawai avec la TF130 ou Manned Spacecraft Recovery Force, Pacific (force de récupération des vols spatiaux habités). L’Arlington servit de navire de relais de communication, il participa à la récupération d’Apollo et retourna à Pearl Harbor le 29 décembre.

Deux jours plus tard, il quitta Hawaï pour les Philippines et le 17 janvier 1969, il reprit sa mission de relais radio dans le Golfe du Tonkin. Le 6 février, il quitta Yankee Station pour Yokosuka où une fois réparé il effectua des manœuvres au sud du Japon et dans les Ruykyus. A la fin du mois, il fit une escale à Hong Kong avant de retourner au Vietnam (6-14 avril 1969), testant des systèmes de communications pour le projet Apollo. Le 15 avril, il mit cap sur Hawaï où il arriva le 2 mai où il retrouva la TF130.

Quittant Pearl Harbor le 11 mai, il participa à la récupération d’Apollo 10 à 2400 miles nautiques au sud d’Hawaï le 26 mai. Le 8 juin, il assura depuis l’atoll de Midway le soutien communications de la Conférence Nixon-Thieu avant de gagner le Vietnam le 9 juin.

Le 27 juin, le navire arriva au large du Vietnam mais le 7 juillet, il fût rappelé pour sa troisième mission de récupération Apollo. Arrivant dans la zone de récupération le 21 juillet, il testa ses équipements gagnant le lendemain l’île de Johnston. Le 23, il embarqua le président Nixon et le 24 soutint la récupération d’Apollo 11.

Après une escale à Hawaï, il mit le cap sur les Etats Unis arrivant à Long Beach et quatre jours plus tard, il gagna San Diego pour commencer les procédures de désarmement. Il est désarmé le 14 janvier 1970 et gagna l’Inactive Fleet à San Diego.

Rayé du Naval Vessel Register le 15 juillet 1975, il vendu à la démolition le 1er juin 1976 par la Defense Reutilization and Marketing Service (DRMS)

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN   Dim 01 Fév 2009, 14:25

USS Wright (CVL49)

Le USS Wright à la mer dans les années cinquante

Le USS Wright (CVL49) est mis sur cale aux New York Shipbuilding Corporation de Camden le 21 août 1944 lancé le 1er septembre 1945 et admis au service actif le 9 février 1947 à l’arsenal de Philadelphie.

Le Wright quitta Philadelphia le 18 mars 1947 et s’arrête brièvement à Norfolk (Virginie) sur le chemin le menant à la Naval Air Training Base de Pensacola en Floride. Arrivé sur place le 31 mars, le Wright commença ses missions d’entrainement qui consistait à la qualification des pilotes aux opérations embarquées ainsi qu’à l’entrainement à la DCA. Le porte-avions conduisit quarante croisières opérationnelles de un à quatre jour au large de la côte floridanne. Le Wright effectua aussi des croisières pour réservistes de deux ou trois semaines pour un total de 1081 hommes.


Le 3 septembre 1947, le USS Wright embarqua 48 aspirants pour des croisières d’entrainement et plus tard 62 officiers de l’armée de terre (15 octobre 1947) en compagnie du destroyer USS Forrest Royal (DD 872) pour ses dernières opérations de vol dans la région de Pensacola. Les exercices incluèrent le catapultage de Grumman F6F pour le tir de roquettes air-sol.

Cet exercice fût le dernier avant le départ de Pensacola le 24 octobre pour gagner l’arsenal de Philadelphie et du 1er novembre au 17 décembre pour entretien et réparations avant de revenir à Pensacola le 23 décembre où il repris ses missions d’entrainement et de qualification qui l’occupèrent jusqu’en janvier 1949 date de son entrée à l’arsenal de Norfolk pour un carénage de quatre mois.

Après une remise en condition de quatre mois dans les eaux cubaines, le Wright retourna à Norfolk le 1er août 1949 et quatre jours plus tard, mit le cap sur Newport (Rhode Island) pour un entrainement de deux semaines à la guerre ASM en baie de Narragansett avec sous marins et destroyers. Il fit escale à New York avant de gagner Quonset Point (Rhode Island) puis Key West et Pensacola pour un entrainement à la défense aérienne à la mer. A l’exception de dix jours de manœuvres avec la 2ème flotte du 21 au 31 octobre 1949, il continua sa mission de porte-avions entrainement jusqu’au 7 janvier 1951 date à laquelle il embarqua la VF14.

Le USS Wright quitta Norfolk le 11 janvier 1952 avec le porte-avions Midway. Il fit relâche à Gibraltar le 21 janvier pour son premier déploiement au sein de la 6ème flotte en Méditerranée. Durant ce premier déploiement, il fit escale à Oran, en baie d’Augusta (Sicile) en baie de Souda (Crète) à Beyrouth et à Golfe Juan en France qui servit de port base pour les différents exercices.

Quittant Golfe Juan le 19 mars, il rentra à Newport le 31 janvier. Le porte-avions entra aussitôt pour un carénage à l’arsenal de Norfolk puis une remise en condition en baie de Guantanamo. Du 25 février au 21 mars 1952, il effectua des exercices de lutte ASM et d’exercices aéronavals en baie de Narragansett, recevant également quelques opérations à l’arsenal de Boston avant de participer à un exercice d’escorte de convois entre Newport le canal de Panama et Trinidad.


Le USS Wright dans les années cinquante après sa conversion en porte-avions ASM avec la désignation officieuse de CVL(K) (Carrier Vessel Light (Killer) ). il à reçu entre autre un système de radiogniomètrie Huff Duff

Comme navire amiral de la Carrier Division 14, le Wright pris la mer le 9 juin 1952 en compagnie de quatre destroyers, formant du TG 81.4 pour des opérations de lutte ASM au large de la côte est jusqu’au 27 juin date de l’arrivée des navires à New York.

Rentrant à Quonset Point le 1er juillet, le Wright entraina des pilotes de la réserve à l’appontage, au catapultage mais aussi aux tactiques Hunter/Killer (lutte ASM) jusqu’au 26 août. A cette date, il quitta Quonset Point et retrouva la Task Force de l’amiral Stump en route pour des exercices OTAN dans l’Atlantique Nord. Durant le transit, le Wrighr escorté par le Forrest Royal fût détaché pour transporter à Port Lyautey (Maroc) le Marine Nighty Fighter Squadron (VMF (N) ) 114, opération terminée le 4 septembre.

Deux jours plus tard, le Wright et son escorte retrouva la TF et fit relâche dans le Firth of Clyde (Ecosse) le 10 septembre.

Le 13 septembre, le Wright prit la mer avec deux destroyers britanniques pour participer à l’exercice Mainbrace. Il participa à cet exercice en compagnie du Midway, du Franklin D. Roosevelt, du Wasp, des porte-avions britanniques Illustrious et Eagle ainsi que les cuirassés Wisconsin et Vanguard. Cet exercice s’acheva le 25 septembre lors de l’arrivée à Rotterdam. Le 29 septembre, le Wright quitta les Pays Bas pour rentrer aux Etats Unis, arrivant à Newport le 9 octobre.

Le début de l’année 1953 vit le Wright participer à des missions de qualification aux opérations aéronavales avant un nouveau déploiement en Méditerranée, faisant escale à Golfe Juan le 21 février 1953, opérant avec la 6ème flotte jusqu’au 31 mars quand il gagna les Etats Unis via les Açores.

Le Wright retourna à Newport et après une remise en condition en baie de Narragansett, il mit le cap dans le golfe du Mexique le 5 mai, cette croisière étant l’occasion d’une escale à Houston les 16 et 17 mai durant laquelle 14000 personnes visitèrent le porte-avions. Revenant à Quonset Point le 28 mai, le Wright opéra au large de la côte est pour un mois avant quelques opérations au large de Mayport.

Du 31 juillet au 21 novembre 1953, le Wright fût immobilisé à l’arsenal de Philadelphie pour une refonte avant sa remise en condition au large de Cuba du 4 janvier au 16 février 1954. Après une escale le 5 avril à Davisville (Rhode Island), le Wright mis le cap sur l’Extrême Orient via le canal de Panama, San Diego, Pearl Harbor avant l’arrivée à Yokosuka le 28 mai 1954.

Le porte-avions avec le Marine Attack Squadron 211 opéra avec la 7ème flotte au large de la Corée et d’Okinawa avant une escale à Hong Kong du 24 au 30 septembre. Quittant Yokosuka le 15 octobre, le Wright arriva à San Diego le 31, entrant aussitôt à l’arsenal de Long Beach où il resta jusqu’au 23 février 1955.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN   Dim 01 Fév 2009, 14:28

Rattaché à la Carrier Division 17 de la flotte du Pacifique, il opéra au large des côtes californiennes dans la région de San Diego jusqu’au 3 mai, date à laquelle il fût intégré au TG 7.3 formé autour du navire de commandement USS Mount McKinley pour les essais nucléaires de l’opération Wigwam (14 mai 1955 à 500 miles au sud ouest de San Diego). Regagnant les côtes américaines le 20 mai, il fit une brève croisière à Pearl Harbor avant d’entrer à l’arsenal de Mare Island le 14 juillet pour commencer le processus de désarmement. Le Wright est désarmé à l’arsenal de Puguet Sound le 15 mars 1956, affecté à cette date au Bremerton Group de la flotte de réserve du Pacifique.

Reclassé transport d’aviation le 15 mai 1959 (AVT-7), il ne fût jamais utilisé dans ce rôle puisqu’il fût réactivé le 15 mars 1962 gagnant l’arsenal pour être converti en navire de commandement (marque de coque CC-2), refonte qui pris un an et qui consista en l’installation d’équipements de commandement et de communication ainsi les installations nécessaires à la mise en œuvre de trois hélicoptères.


Le USS Wright converti en navire de commandement avec les imposants systèmes de communication nécessaires

Remis en service le 11 mai 1963, le Wright (CC-2) effectua des exercices et une mise en condition dans le Pacifique nord-ouest jusqu’au 3 septembre date de son départ de Seattle pour San Diego où il arriva trois jours plus tard. Les trois semaines suivantes, le navire s’entraina jusqu’au 30 septembre pour commencer les travaux suivants les tests post-refonte.

Après réparations et modifications qui l’immobilisèrent durant tout le moins d’octobre et une grande partie du mois de novembre, le Wright prépara son départ pour son nouveau port d’attache, Norfolk. Il quitta Seattle le 26 novembre, fit une brève escale à San Diego le 29, profitant pour embarquer des ingénieurs civils et du personnel supplémentaire pour tests des équipements de communication, de l’air conditionné. Le 1er décembre, il se trouvait au large du Mexique quand il reçut un message de détresse du cargo israélien SS Velos. Il retrouva le navire tard dans la journée, le médecin du navire traita un marin souffrant d’un calcul rénal avant de mettre le cap sur Balboa (Panama).

Franchissant le canal de Panama les 7 et 8 décembre, il gagna le terminal de l’armée de terre à Hampton Roads (Hampton Roads Army Terminal) le 18 décembre. Après une période d’entrainement en baie de Chesapeake, le Wright entra à Norfolk le 21 décembre et y resta durant les fêtes de fin d’année.

Durant les six années suivantes, le Wrigth opéra au large de Norfolk, s’entrainant régulièrement à son rôle de poste de commandement d’urgence. Régulièrement remis à niveau à l’arsenal de Norfolk. Il opéra au large des côtes virginiennes mais aussi au large de Bar Harbor (Maine) et plus au sud au large de Rio de Janeiro (Brésil) et de Punta del Este (Uruguay). Ses autres ports d’escale furent Newport, Fort Lauderlade et Port Everglades (Floride) Boston, New York, Annapolis, Philadelphie, Norfolk et Guantanamo (Cuba). A ces occasions, il alterna dans son rôle de navire d’alerte avec l’USS Northampton.

Du 11 au 14 avril 1967, le Wrigth resta au mouillage au large de l’Uruguay, assurant le soutien en télécommunication pour le président Johnson dans le cadre du sommet latino-américain de Punta del Este. Le 8 mai 1968, il assista le LPH USS Guadalcanal victime d’une avarie totale de propulsion à 180 miles au sud de Norfolk. Durant la crise de l’USS Pueblo (février 1969), le Wright en route pour Port Everglades (Floride) fût rappelé à Norfolk et arrivé à destination, resta en alerte.

Désarmé définitivement le 27 mai 1970, le Wright fût placé en réserve à l’arsenal de Philadelphie. Rayé du Naval Vessel Register le 1er décembre 1977, il est venu à la démolition par le DRMS (Defense Reutilization and Marketing Service) le 1er août 1980.


Vue de 3/4 tribord du USS Wright en 1968

Caractéristiques Techniques

Le USS Saipan avec des hélicoptères HRS et HUP sur le pont d'envol en 1969


Déplacement : 14500 tonnes à pleine charge

Dimensions : longueur : 208m largeur : 23.40m (flottaison) 35.1m (maximale)
Tirant d’eau : 8.5m

Propulsion : inconnue

Performances : vitesse maximale : 33 nœuds distance franchissable : ?

Armement : 40 canons de 40mm dont deux affûts quadruples à la proue

Groupe aérien : 50 appareils

Equipage : 1721 officiers et marins

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN PORTE AVIONS LEGERS CLASSE SAIPAN
» USN PORTE AVIONS LOURDS CLASSE LEXINGTON
» JAPON PORTE-AVIONS CLASSE UNRYU
» USN PORTE AVIONS MOYENS CLASSE YORKTOWN
» PORTE AVIONS LOURDS CLASSE FORRESTAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: