AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 

 DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12851
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptyJeu 04 Mai 2023, 11:41

DESTROYERS CLASSE MITSCHER
(ETATS-UNIS)

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi74
Le USS Mitscher (DL-2) à la mer en 1953

AVANT PROPOS

Situation de la flotte de destroyers américains en septembre 1945

En guise d'introduction

Entrés officiellement en guerre en décembre 1941, les américains ne tardent pas à faire parler leur puissance industrielle. A l'abri des bombardements allemands ou japonais, l'industrie américaine va mériter son surnom d'«Arsenal des Démocraties» en produisant des quantités proprement colossales d'armes, de munitions, de chars, d'avions et de navires qu'ils soient marchands et militaires.

L'US Navy fait construire des porte-avions, des cuirassés, des croiseurs, des destroyers et des sous-marins à une cadence que ne pouvait suivre ni les allemands ni les japonais.

En ce qui concerne les destroyers, plusieurs classes sont construites au cours du conflit notamment la classe Fletcher et ses 175 unités ce qui constitue un record qui sera difficile pour ne pas dire impossible à battre.

Les pertes ne sont pas négligeables mais quand le Japon capitule, la marine américaine se retrouve avec une force plethorique de destroyers. Elle ne fait pas de sentiments, envoyant immédiatement à la casse les destroyers construits avant guerre (qui de toute façon étaient non seulement déclassés mais en plus particulièrement usés), ne conservant que les unités les plus modernes en nombre «restreint», plaçant sous cocon de nombreux navires sauf quand bien elle n'en transferait à ses alliés.

Les classes de destroyers désarmées et démolies

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_fa23
Le USS Farragut (DD-348)

-Classe Farragut (DD-348 à DD-355) : sur les huit destroyers mis en service entre 1934 et 1935, trois ont été perdus pendant le conflit (Hull et Monaghan lors du typhon Cobra Wordren par échouage), les cinq survivants (Farragut Dewey Macdonough Dale Aylwin) sont désarmés dès 1945 et démolis en 1946/47.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_po60
Le USS Porter (DD-356)

-Classe Porter (DD-356 à 363): sur les huit navires mis en service en 1936/37, seul le Porter est perdu durant le conflit (bataille de Santa Cruz 26 octobre 1942), les autres survivent au conflit mais sont désarmés en 1945/46 à l'exception du Winslow désarmé en 1950. Ils sont démolis à la fin des années quarante sauf bien entendu le Winslow qui le sera à la fin des années cinquante.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_ma48
Le USS Mahan (DD-364)

-Classe Mahan ( DD-364 à DD-379 + DD-384 et 385) : sur les dix-huit navires mis en service en 1936 et 1937, six sont perdus (Mahan Reid Tucker Cushing Perkins Preston), les autres sont désarmés entre 1945 et 1947 puis démolis ou coulés comme cible parfois lors d'essais nucléaires.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_gr44
Le USS Gridley (DD-380)

-Classe Gridley (DD-380 382 400 et 401) : les quatre navires mis en service en 1937 (2) et 1938 (2) survivent au conflit, sont désarmés en 1945 (3) et 1946 (1) avant d'être démolis.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_so55
Le USS Somers (DD-381)

-Classe Somers (DD-381:383/394 à 396) : sur les cinq navires mis en service entre 1937 et 1939, seule le Warrington est perdu durant le conflit (naufrage 15 septembre 1944), les autres sont désarmés en 1945 puis démolis en 1946/47.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_ba99
Le USS Bagley (DD-386)

-Classe Bagley (DD-386 à 393) : sur les huit navires mis en service en 1937, trois navires sont perdus durant le conflit (Blue Jarvis Henley), les cinq autres sont désarmés en 1945 et 1946 puis démolis ou sabordés en haute mer.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_be70
Le USS Benham (DD-397)

-Classe Benham (DD-397 à 399, DD-402 à 408) : sur les dix navires mis en service en 1939, deux navires sont perdus durant le conflit (Benham Rowan), les autres sont désarmés en 1945/46, utilisés comme cibles lors de l'opération CROSSROADS puis sabordés au large de Kwajalein en raison d'une radioactivité bien trop importante pour permettre leur démolition.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_si23
Le USS Sims (DD-409)

-Classe Sims (DD-409 à 420) : sur les douze navires mis en service en 1939 et 1940, cinq navires sont perdus (Sims Hamman O'Brien Walke Buck), les sept autres sont désarmés en 1945 et 1946, certains étant utilisés lors de l'opération CROSSROADS tandis que d'autres sont vendus à la démolition.

Les classes de destroyers partiellement désarmées

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_be71
Le USS Benson (DD-421)

-Classe Benson (DD-421, DD-422,DD-425 à 428, DD-459 et 460,DD-491,DD-492,DD-598 à617) : sur les trente navires mis en service en 1940 (6), 1942 (22) et 1943 (2), trois sont perdus durant la guerre (Lansdale Laffey Barton), les autres sont désarmés en 1946 et 1947 mais contrairement aux classes précédents ils ne sont pas immédiatement démolis.

Certains sont ainsi transférés à des marines alliées. Les Benson et Hilary P. Jones sont cédés à la Chine, le Woodworth devenant l'Artigliere au sein de la nouvelle marine italienne. Les autres sont conservés sous cocon pendant de nombreuses années puisque la plupart sont vendus à la démolition ou coulées comme cible à la fin des années soixante ou au début des années soixante-dix.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wo17
Le USS Woolsey (DD-437)

-Classe Gleaves (DD-423 et 424, 429 à 444, 453 à 458,461 à 464,483 à 490,493 à 497,618 à 628,632 à 641,645 à 648) : soixante-six navires mis en service entre 1940 et 1943.

Sur ce total, treize sont coulés durant le conflit (Gwin Meredith Monssen Ingraham Bristol Emmons Corry Aaron Ward Duncan Glennon Maddox Beatty Turner) et trois autres si gravement endommagés qu'ils ne sont pas réparés (Harding Buttler Shubrick). Après guerre, un autre navire le Hobson sera coulé suite à une collision avec le porte-avions Wasp (26 avril 1952, 176 morts).

Les navires survivants sont désarmés pour la majorité en 1946 et 1947, d'autres jouant les prolongations jusqu'en 1949, 1954, 1955 et 1956. Onze d'entre-eux vont être transférés à des marines alliées (deux en Grèce, deux à Taiwan, un en Italie, deux au Japon et quatre en Turquie).

Les navires désarmés non transférés restent sous cocon jusqu'à la fin des années soixante et le début des années soixante-dix où ils sont vendus à la démolition ou coulés comme cible lors d'exercices de tir. Le dernier Gleaves américain à disparaître est le Grayson vendu à la démolition le 12 juin 1974, le dernier des derniers à disparaître étant le Gemlik turc (ex-Lardner) coulé comme cible le 21 novembre 1982.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_fl34
Le USS Fletcher (DD-445) dans les Salomons en 1943 et ci-dessous refondu après guerre
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_fl35

-Classe Fletcher : Cette classe est la plus importante numériquement parlant avec 175 unités commandées en plusieurs lots : une tranche de 25 exemplaires (24 construits) commandée le 1er juillet 1940 une tranche de 95 exemplaires commandée le 9 septembre 1940 et une troisième tranche de 56 exemplaires commandée au titre de l'année fiscale 1942.

Ces cent-soixante quinze exemplaires sont mis sur cale en seulement trente-quatre mois ! (3 mars 1941 au 27 octobre 1943) par onze chantiers qui construisent en moyenne un Fletcher en un an, un chantier parvenant à le faire en six mois. Ils sont mis en service entre 1942 et 1944. Sur ce total, dix-neuf sont coulés et six si gravement endommagés qu'on renonce à les remettre en état.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Destro11
Le destroyer argentin Almirante Brown (D-20) ex-USS Heermann (DD-532)

Après guerre un certain nombre d'entre-eux sont donc désarmés, certains sont transférés à des marines étrangères. Pas moins de cinquante-deux d'entre-eux vont connaître une nouvelle carrière sous un autre pavillon. Si la Colombie n'en reçoit qu'un, le Japon, le Mexique et le Pérou en reçoivent deux, la Corée du Sud et l'Italie trois, la Turquie et Taiwan quatre, l'Espagne et l'Argentine cinq, la Grèce et l'Allemagne de l'Ouest six et le Brésil sept.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_th70
USS The Sullivans (DD-537)

Les Fletcher maintenus en service dans la marine américaine sont pour trente-neuf d'entre-eux en escorteurs anti-sous-marins (DDK ou DDE). D'autres seront réarmés pour la guerre de Corée. Le dernier Fletcher à être désarmé fût le Cuitlahuac de la marine mexicaine jadis connu sous le nom de USS John Rodgers (DD-574) (Clin d'oeil de l'histoire, ce nom va être également celui d'un Spruance). Quatre d'entre-eux ont été préservés comme musée, trois aux Etats-Unis et un en Grèce.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_al44
Le USS Allen M. Summer (DD-692) à Gênes le 26 avril 1959

-Classe Allen M. Summer : soixante-dix navires étaient initialement prévus mais seulement cinquante-huit ont été achevés comme destroyers, les douze derniers formant une classe de destroyers mouilleurs de mines (classe Robert H. Smith NdA non étudiée ici).

Durant le second conflit mondial, quatre navires sont perdus (Cooper Meredith Mannert L. Abel et Drexter) et un autre non réparé (Hugh W. Hadley). En 1969, le Frank E. Evans sera coupé en deux lors d'une collision avec le porte-avions Melbourne.

Trente-trois destroyers sont modernisés au titre des programmes FRAM (Fleet Rehabilitation and Moderrnisation) 1 et 2 avec notamment l'intégration de drones DASH porte-torpilles.

Ce système se révélant inefficace, il est rapidement abandonné ce qui va entrainer le retrait du service actif. Si un navire à été retiré du service dès 1945, il faut ensuite atteindre 1968 (un navire) et 1969 (six navires) pour que les Allen M. Summer quittent les rangs de la marine américaine.

Le mouvement s'accélère ensuite en partie lié aux réductions budgétaires consécutives au désengagement américain dans le conflit vietnamien. Dix navires sont désarmés en 1970, huit en 1971, neuf en 1972,dix-huit en 1973 et un en 1975.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Hui_ya10
Le ROCS Hui Yang ex-USS English (DD-696)

Quatorze navires sont démolis, d'autres sont transférés à des marines étrangères en l'occurence deux au Vénézuela, un à la Grèce, deux à la Colombie, quatre à l'Argentine, onze à Taiwan, deux au Chili, deux à la Corée, deux à l'Iran et cinq au Brésil.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_la90
Le USS Laffey (DD-724) est le seul Allen M. Summer à avoir été préservé comme musée

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_ge40
Le USS Gearing (DD-710) le 21 mai 1945

-Classe Gearing : Si les Allen M. Summer sont des Fletcher armés de six canons de 127mm en trois tourelles, les Gearing ont une coque allongée pour améliorer la stabilité. Cela provoquera d'ailleurs quelques faiblesses structurelles signe que le design général avait atteint ses limites.

152 navires sont autorisés au total en plusieurs lots (4 le 13 mai 1942, 31 le 9 juillet 1942, 3 le 27 mars 1943 et enfin 114 le 19 juillet 1943) mais «seulement» 98 seront achevés et mis en service, la plupart trop tard pour participer de manière active au second conflit mondial.

C'est ainsi que deux navires sont mis en service dès 1944, soixante en 1945, vingt-neuf en 1946, deux en 1947,quatre en 1949 et le dernier en......1952.

Avec les Fletcher et les Allen M. Summer, les Gearing font former la colonne vertébrale de la flotte de destroyers de l'US Navy, participant à la guerre de Corée mais aussi à la guerre du Vietnam notamment dans des missions d'appui-feu au profit des troupes au sol.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi42
Le William R. Rush (DD-714) modernisé et modifié à Gênes le 27 mai 1969

Cette classe comme les deux autres à subit plusieurs processus de transformation et de modernisation. C'est ainsi que certaines unités sont devenus des destroyers piquet-radar (DDR) ou des escorteurs (DDE). Soixante dix-huit d'entre-eux ont été modernisés au titre des programmes FRAM I et II (1960-65).

Les Gearing vont être progressivement retirés du service. Un est retiré dès 1956 (il avait pourtant été mis en service en 1952) et un autre en 1968. Les autres vont suivre à partir de 1969 et jusqu'en 1983.

C'est ainsi que trois navires sont désarmés en 1969,huit en 1970,quatre en 1971,huit en 1972,dix-neuf en 1973, deux en 1974,cinq en 1975,douze en 1976,cinq en 1977,trois en 1978,huit en 1979,cinq en 1980,sept en 1981,cinq en 1982 et enfin les deux derniers en 1983.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Hns_th10
HNS Themistocke ex-USS Frank Knox (DD-742)

Certains vont être transférés à des marines alliées. C'est même la majorité puisque soixante-deux navires sont concernés ! Si l'Equateur, le Mexique et l'Argentine ne reçoivent qu'un navire, Taiwan en reçoit pas moins de quinze. Suivent ensuite la Turquie avec treize navires, la Grèce avec neuf, la Corée du Sud avec sept, le Pakistan avec six, l'Espagne avec cinq, l'Iran et le Brésil en recevant deux chacun.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_jo99
USS Joseph P. Kennedy (DD6850) préservé comme musée à Fall River (Massachussetts)


A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12851
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptyVen 05 Mai 2023, 09:40

Quel destroyer pour l'US Navy ?

En guise d'introduction

Comme nous venons de le voir la marine américaine se retrouve en 1945 comme en 1919 avec une flotte pléthorique de destroyers. Elle aurait pu s'endormir sur ses lauriers et nul doute que nombre d'américains n'auraient pas dit non à un retour à l'isolationisme.

Seulement voilà les débuts de la guerre froide empêchent tout retour au statu quo ante. L'URSS possédant la bombe atomique, on craint une troisième guerre mondiale bien plus dévastatrice que la précédente.

Il faut donc anticiper sur la possible guerre à venir. Le théâtre d'opérations principal devant être l'Europe, les américains et leurs alliés y focalisent leur attention. Devant combattre en infériorité, l'OTAN espère bénéficier de renforts venus des Etats-Unis et du Canada.

Pour se faire il n'y à pas de secret : il faut traverser l'Atlantique. On craint une nouvelle bataille de l'Atlantique menée cette fois par les soviétiques.

La lutte anti-sous-marine devient donc l'alpha et l'oméga des marines occidentales avec à  un degré moindre la défense aérienne à la mer, les bombardiers armés de missiles et les sous-marins constituant une menace autrement plus prégnante que les navires de surface à la fois peu nombreux et obsolètes (la peur imposée par les Sverdlov était inversément proportionnellement à leur efficacité réelle).

De plus les américains vont construire une série de navires en petite quantité _tout est relatif_ mais des navires pouvant être produits en très grand nombre en cas de conflit.

En matière de destroyers, l'US Navy va néanmoins tatonner, hésitant entre le tout-missile et le tout artillerie avant de trouver un équilibre qui la satisfasse.

Conducteur de flottille USS Norfolk (DL-1)
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_no53
USS Norfolk (DL-1)

Si durant le conflit les chantiers navals américains produisent à la chaine Fletcher, Geating et Allen M. Summer, les bureaux d'études ne sont pas pour autant au chomage technique. Outre le RETEX des combats du Pacifique, ils doivent anticiper la prochaine génération de destroyers.

Cette génération voit le jour une fois le second conflit mondial terminé sous la forme tout d'abord de l'unique USS Norfolk qui reçoit une nouvelle marque de coque DL-1 ce qui signfiait qu'il était le premier Destroyer Leader.

-Le USS Norfolk (DL-1) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation à Camden (New Jersey) le 1er septembre 1949 lancé le 29 décembre 1951 et commissioned le 4 mars 1953. Il va servir dans la marine américaine jusqu'à son désarmement le 15 janvier 1970. Rayé le 1er novembre 1973, il est vendu à la démolition le 22 août 1974 et démantelé.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 5080 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 164.6m longueur entre perpendiculaires 158.5m largeur 16.3m tirant d'eau 5.8m

Propulsion : turbines à engrenages, chaudières à vapeur, 80000ch, deux hélices

Performances : vitesse maximale 32 nœuds distance franchissable 6000 miles nautiques à 20 noeuds

Electronique : sonar AN/SQS-23 et système de contrôle de tir Mark 56

Armement : Origine huit canons de 76mm de 50 calibres en quatre tourelles doubles (deux avant deux arrière), 16 canons de 20mm, quatre lance-roquettes ASM Weapon Alpha et huit tubes lance-torpilles de 533mm

1961 huit canons de 76mm de 70 calibres en quatre tourelles doubles (deux avant deux arrière), canons de 20mm débarqués et embarquement d'un lanceur ASROC

Equipage : 42 officiers et 504 officiers mariniers, quartiers maitres et matelots


Genèse des Mitscher
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Compar10
Comparaison des plans du Norfolk et des Mitscher

Initialement le Norfolk devait être accompagné par un sister-ship baptisé New Haven mais avant même la commande, les américains décident de passer à un modèle différent en raison d'un coût exorbitant puisque le Norfolk à coûté 61.9 millions de dollars de l'époque (785 millions de dollars en 2023) et de la volonté de pourvoir reproduire rapidement un navire en cas de guerre.

Les américains vont donc remettre l'ouvrage sur le métier. Les américains cherchent un navire moins coûteux, plus compact mais cherchent le meilleur compromis ce qui explique que les quatre Mitcher vont disposer à l'origine d'une propulsion et d'une électronique différente pour choisir la meilleure configuration.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Cl-15410
CL-154

Les Mitscher sont issus du projet SCB-5 et ont triomphé au sein de l'US Navy de querelles de chapelle entre différentes écoles pour le futur navire de combat de la marine américaine. Outre le Norfolk que nous avons vu, il y eut un projet de «Super Atlanta», le projet CL-154 (six navires immatriculés CL-154 à CL-159) qui aurait donné naissance à des Atlanta munis de canons de 127mm  de 54 calibres Mark 16 mais le projet à été abandonné le 27 mars 1945 pour des raisons d'économie.

Les quatre Mitscher sont commandés le 3 août 1948 et vont être baptisés du nom de quatre amiraux de la seconde guerre mondiale : Mitscher John S. McCain Willis A. Lee et Wilkinson. La construction va être assurée par deux chantiers navals.

Les chantiers constructeurs

Bath Iron Works
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Bath_i12

Les chantiers navals Bath Iron Works (BIW) sont nés en 1884 sur les rives de la rivière Kennebec qui arrose la ville de Bath dans le Maine le plus septentrional des Etats de la Nouvelle-Angleterre.

Ce chantier naval à essentiellement construit sa puissance et sa richesse sur les commandes militaires, les chantiers navals américains bénéficiant de la «poule aux œufs d'or» appelée Navy n'ayant jamais été très compétitifs dans le domaine de la construction navale civile. C'est ainsi que les derniers navires marchands construits par BIW sont deux pétroliers commandés en 1981 !

Le chantier de Bath à construit un cuirassé, des croiseurs et surtout un nombre très importants de destroyers.

Durant son histoire les chantiers navals de Bath ont construit cinq Paulding, deux Cassin, un O'Brien, un Tucker, deux Sampson, un Caldwell, huit Wickes, trois Clemson, un Farragut (1934), deux Mahan, trois Somers, deux Sims, huit Gleaves, 31 Fletcher,14 Allen M. Summer, 6 Robert H. Smith, 30 Gearing, 9 Forrest Sherman, 4 Charles F. Adams (plus les trois destinés à la marine ouest-allemande), deux Farragut (1958), 43 Arleigh Burke et les 3 Zumwalt. On peut ajouter trois Leahy, cinq Belknap et huit Ticonderoga.

Durant la seconde guerre mondiale on disait des navires construits à Bath qu'ils étaient les mieux construits («Bath-built is best-built»). Depuis 1995 ce chantier naval n'est plus indépendant, appartenant au groupe General Dynamics (cinquième plus gros groupe mondial de défense).

En 2001 la construction sur cale à été abandonnée au profit d'une plate-forme en concrète sur lequel des rails permettent le transfert du navire sur un dock-flottant de 230m et 28000 tonnes de capacité (construit en Chine) pour la mise à l'eau (NdA plus efficace mais sûrement moins glamour qu'un lancement classique ou par le travers).

Actuellement le chantier de la Nouvelle-Angleterre est occupé par la construction des Arleigh Burke qui sont en passe de devenir l'une des plus nombreuses classes de destroyers de la marine américaine même si le chemin reste long pour dépasser les Fletcher.

Voici la liste de quelques navires construits dans ce chantier (NdA choix arbitraire de votre serviteur) :

-Cuirassé USS Georgia 5BB-15)

-Croiseur léger USS Chester (CL-1)

-Croiseur protégé USS Cleveland (C-19)

-Destroyers USS Trippe (DD-33) USS Jouett (DD-41), USS Cassin (DD-43), USS Cummings (DD-44), USS McDougal (DD-54), USS Davis (DD-65) qui après avoir participé à la première guerre mondiale vont participer aux Rum Patrol (patrouilles de lutte contre la contrebande d'alcool).

-Destroyer USS Buchanan (DD-131) devenu célèbre sous le nom de Campbeltown et son rôle clé dans le raid sur Saint-Nazaire (opération CHARIOT)

-USS Prebble (DD-345)

-USS Sicard (DD-346)

-USS Pruitt (DD-347)

-USS Jouett (DD-396)

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_ar63

-USS Arleigh Burke (DDG-51) lancé en présence de "31 knots-Burke".

-USS John S. McCain (DDG-56)

-USS Lake Erie (CG-70) qui avec un missile SM-3 à abattu le 21 février 2008 un satellite américain

-USS Samuel B. Roberts (FFG-58), une frégate de classe Oliver Hazard Perry rendu célèbre pour avoir été sérieusement endommagé par une mine dans le Golfe Persique en 1988.

Bethleheem Steel, Fore River Shipyard
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Fore_r16
Le futur Long Beach (CGN-9) sur sa cale de construction

Les chantiers navals de Quincy sont connus officiellement sous le nom de Fore River Ship & Engine Building Company. Créés en 1883 sur cette rivière, ils sont  d'abord installés à Braintree avant de rallier Quincy en 1901. En 1913, il est racheté par le groupe Bethleheem Steel.

Comme pour de nombreux chantiers navals privés américains, l'immense majorité de la production  est constituée de navires militaires, l'US Navy étant une marine prodigue et le segment de la construction navale civile trop concurrentielle pour des chantiers peu compétitifs par rapport aux chantiers européens (et je ne parle même pas des chantiers asiatiques).

Racheté par le groupe General Dynamics en 1964, il à fermé le 1er juin 1986 après une infructueuse reconversion dans la production de méthaniers. Un temps un chantier de déconstruction s'y installa mais les coûts se révélant supérieurs au profit l'entreprise se met en faillite en 1994.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_ma49
Le USS Massachusetts (BB-59)

Parmi les principaux navires construits on trouve des sous-marins pour la marine américaine (mais aussi pour les marines britanniques et japonaises), les cuirassés New Jersey (BB-16), Nevada (BB-36) et Massachusetts (BB-59), les porte-avions Lexington (CV-2 et CV-16) Bunker Hill et Philippine Sea, les croiseurs de classe Baltimore Baltimore Boston Canberra Quincy Pittsburgh Saint Paul Columbus Helena mais aussi l'Oregon City Albany Rochester  Salem, le Northampton et le Long Beach.

A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12851
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptySam 06 Mai 2023, 19:30

CARRIERE OPERATIONNELLE

-Le USS Mitscher (DL-2/DDG-35)
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi75
Le USS Mitscher (DDG-35) à Guantanamo en janvier 1975

Présentation
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi76
26 janvier 1952, le futur Mitscher prend contact avec son élément

-Le USS Mitscher (DL-2) est mis sur cale aux chantiers navals de la Bath Iron Works (BIW) le 3 octobre 1949 avec DD-927 comme marque de coque. Reclassé DL-2 le 2 février 1951, il est lancé le 26 janvier 1952 et commissioned le 8 mai 1953.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Marc_m10

C'est le premier navire à porter le nom de l'amiral Marc «Pete» Mitscher (Hillsboro, Wisconsin 26 janvier 1887 Norfolk Virginie 3 février 1947).

Issu d'une famille allemande, il à vécu ses jeunes années dans le Wisconsin puis dans l'Oklahoma avant d'entrer à l'Académie Navale d'Annapolis où il ne brille guère, sortant 113 sur 131ème de sa promotion.

Enseigne le 7 mars 1912, il s'intéresse très tôt à l'aviation, étant le 33ème pilote de l'US Navy breveté (2 juin 1916).

Quand éclate le second conflit mondial, il est assistant du chef du BuAer (Bureau of Aeronautics) avant de prendre le commandement du USS Hornet (CV-Cool qu'il conduit dans les eaux japonaises pour le raid mené par James Doolitle.

Participant à la Bataille de Midway et  à la Campagne des Salomons, le calme et pondéré Mitscher prend la tête de la Fast Carrier Task Force, la force des porte-avions rapides, alternant avec l'amiral Spruance aka «la machine humaine».

Usé par la guerre, il prend très vite du recul après une crise cardiaque. Après avoir été l'adjoint au Chief of Naval Operations for Air où il défend l'avenir de l'Aviation Navale menacé par la toute nouvelle USAF.

Après avoir brièvement dirigé la 8ème flotte, il prend la tête le 26 septembre 1946 de la flotte américaine de l'Atlantique (Commander-in-Chief, US Atlantic Fleet). C'est à ce poste qu'il succombe à un infarctus. Il est enterré au Cimetière National d'Arlington.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi77
Le USS Mitscher (DDG-57), septième unité de classe Arleigh Burke

Après le DL-2, un deuxième navire lui à rendu hommage. Il s'agit du DDG-57, un destroyer lance-missiles de classe Arleigh Burke. Construit aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula, il est mis sur cale le 12 février 1992 lancé le 7 mai 1993 et commissioned le 10 décembre 1994. Il est stationné depuis sa mise en service à Norfolk (Virginie).

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi78
Le USS Mitscher (DL-2) le 15 juillet 1956

A sa mise en service, le nouveau fleuron de la flotte des destroyers américain est stationné à Newport (Rhode Island), portant la marque du CommanderDestroyer Flottilla Two.

Après sa mise en condition opérationnelle au large de Cuba, il retourne à Boston pour des travaux complémentaires avant une nouvelle croisière de mise en condition opérationnelle depuis la baie de Guantanamo et ce jusqu'au 31 août 1954.

Opérant au large de la côte est, il appareille le 3 janvier 1956 pour une croisière en Angleterre, en Allemagne de l'Ouest et en France, rentrant à Newport le 10 février 1956.

Durant les cinq années suivantes il va alterner entre opérations sur la côte est et un déploiement annuel en Europe pour des exercices OTAN.

En 1955 il effectue une croisière dans les Caraïbes avec le Commander Destroyer Force, US Atlantic Fleet et en 1958 le président Eisenhower hisse sa marque personnelle sur le DL-2 pendant la Coupe de l'America.

De février à avril 1959 il réalise une croisière de quatre mois en Amérique du Sud avant de retourner en Europe du Nord pour des exercices OTAN.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi79
Le USS Mitscher (DL-2) en 1960

De février à août 1961 il est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Mieux même il porte la marque du commandant de la flotte qui couvre la Méditerranée.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi80
Gênes 11 octobre 1961 : le Mitscher (DL-2) et le William V. Pratt (DLG-13)

En 1962 il est à nouveau redéployé à Newport où il reprend son rôle de navire-amiral,  portant la marque du CommanderDestroyer Flottilla Two.

De 1962 à 1966, le destroyer leader effectue des exercices OTAN et en Méditerranée. Il participe également au blocus de Cuba lors de la Crise des Missiles qui mène le monde au bord de la troisième guerre mondiale. De mai à novembre 1963 il est stationné à Guantanamo qui à pour particularité d'être la seule base américaine en pays communiste.

Au printemps 1964 il appareille de Newport pour un déploiement de six mois en Méditerranée (février-septembre 1964).

En août, il participe à l'évacuation des ressortissants américains de Chypre avant de patrouiller en Mer Rouge et dans le Golfe Persique. D'août à décembre 1965 il est à nouveau déployé en Méditerranée.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi81
Philadelphia Navy Yard 1968 : le Mitscher en pleine refonte lance-missiles

Le 2 mars 1966, le Mitscher quitte Newport pour le Philadelphia Naval Shipyard pour être transformé en destroyer lance-missiles. Les travaux ont lieu du 18 mars 1966 au 29 juin 1968, le navire étant reclassé DDG-35.

A la fin du mois d'août 1970, il quitte Norfolk pour la Méditerranée, un déploiement de quatre mois qui s'achève à la fin de l'année. Un nouveau déploiement à lieu de juillet 1971 à janvier 1972 avant une refonte à partir de mars 1972.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mi82
Le USS Mitscher (DDG-35) en 1975

Le USS Mitscher (DDG-35) est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 1er juin 1978. Il est vendu à la démolition en juillet 1980 et démantelé.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12851
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptySam 06 Mai 2023, 19:49

-Le USS John S. McCain (DL-3/DDG-36)
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_j100
Le USS John S. McCain (DL-3) à Sydney le 4 mai 1957

Présentation
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_j101
Le John S. McCain (DL-3) prêt à être lancé

-Le USS John S.McCain (DL-3) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW) le 24 octobre 1949 avec DD-928 comme immatriculation. Il est reclassé DL-3 en 1951, lancé le 12 juillet 1952 et commissioned le 12 octobre 1953.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) John_s10

C'est le premier navire à rendre hommage à John Sidney «Slew» McCain (Carroll County, Mississippi 9 août 1884 Coronado, Californie 6 septembre 1945), un amiral américain.

C'est le patriarche d'une famille de marins et de militaires, son fils termina lui aussi amiral quatree étoiles, son petit-fils aviateur sera abattu au Vietnam, sera fait prisonnier de guerre avant de devenir un homme politique de premier plan (sénateur, candidat aux présidentielles). Ses arrière petit-fils vont servir au sein de l'USN et de l'USMC.

Issu d'une famille de planteurs, il souhaite d'abord imiter son frère ainé Alexandre en s'engageant à West Point avant de choisir la carrière navale. Il sort 79ème sur 116 de l'Académie Navale d'Annapolis, ayant comme camarades de promo Franck J. Fletcher et Raymond A. Spruance.

Il se marie avec Katherine Davey Vaulx (1876-1959) le 9 août 1969.

Il commence sa carrière avec un événement majeur à savoir The Great White Fleet (La Grande Flotte Blanche), une flotte de cuirassés qui va réaliser un tour du monde de 1907 à 1909, envoyant un message clair : désormais l'USN peut combattre n'importe qui n'importe où.

Durant le premier conflit mondial, il participe à des escortes de convois à travers l'Atlantique. En 1936 à l'âge de cinquante-deux, il est breveté aviateurs ! De 1937 à 1939 il commande le porte-avions USS Ranger (CV-4).

Contre-amiral en janvier 1941, il commande l'Aircraft Scouting Force of The Atlantic Fleet.

Leader charismatique, il aime boire et jouer. Bref loin de l'image de l'officier strict et distant vis à vis de ses hommes.

En mai 1942, il commande l'aviation alliée dans le Pacifique Sud avant de prendre la tête du BuAer (Bureau of Aeronautics) en octobre 1942. En août 1943, il devient adjoint au CNO pour les questions aéronautiques, poste qui lui permet de devenir vice-amiral.

Il retourne dans le Pacifique en août 1944. Il commande d'abord un Task Group de la TF-58 de l'amiral Mitscher qui elle même dépend de la 5ème flotte. Il participe à la Campagne des Mariannes, à la Bataille de la Mer des Phillipines, à la Bataille du Golfe de Leyte.

Le 30 octobre 1944 il prend la tête de la TF-3 ce qui lui  permet de participer à des raids sur Okinawa et sur le Japon métropolitain. Suite au typhon Cobra, il est relevé de son commandement.

Présent à Tokyo ke 2 septembre 1945, il est épuisé sans compter qu'il connait des problèmes cardiaques. Il succombe à une crise cardiaque quatre jours après la cérémonie de capitulation japonaise. Promu amiral à titre posthume en 1949, il est enterré au cimetière national d'Arlington.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_j102
Le USS John S. McCain (DDG-56) au bassin

Depuis un deuxième navire lui rend hommage mais aussi à son fils et à son petit-fils suite à une cérémonie du 11 juillet 2018. C'est le DDG-56, un destroyer de classe Arleigh Burke construit dans le même chantier que le DL-3.

Il à été mis sur cale le 3 septembre 1991 lancé le 26 septembre 1992 et commissioned le 2 juillet 1994. Il est actuellement stationné à Everett dans l'Etat de Washington.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_j103
Le USS John S. McCain (DL-3) à Calcutta en 1959

Durant sa première année le nouveau destroyer leader réalise essais et mise en condition opérationnelle dans l'Atlantique et dans les Caraïbes. Il arrive à Norfolk le 19 mai 1956 et intègre l'Operational Development Force pour tester différents équipements et différentes tactiques.

Le 5 novembre 1956, il quitte Hampton Roads (Virginie), franchit le Canal de Panama avant d'arriver à San Diego le 4 décembre 1956. Pendant cinq mois il réalise des manœuvres au large des côtes de Californie.

Du 11 avril au 29 septembre 1957, il réalise un premier déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte, se rendant en Australie et dans le détroit de Taïwan. Début 1958, il rallie son nouveau port d'attache à savoir Pearl Harbor.

De septembre 1958 à mars 1959 et de septembre 1959 à février  1960, il réalise deux nouveaux déploiements en Extrême-Orient.

De mars à septembre 1961, il est déployé au large des côtes indochinoises. D'avril à octobre 1962, il mène une mission de soutien aux essais nucléaires menés sur l'île de Johnson.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_j104
Le USS John S. McCain (DL-3) en 1962/63

De novembre 1962 à juin 1963, il est à nouveau déployé au large des côtes indochinoises pour soutenir le gouvernement sud-vietnamien dans sa lutte contre le VietCong.

De mars à août 1964, il mène des exercices anti-sous-marins au large du Japon et des Phillipines.

Il est déployé en Asie du Sud-Est à l'été et à l'automne 1965, un an après le début de la Guerre du Vietnam. En novembre 1965, ses canons de 127mm bombardent les positions vietminh.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_j105
Le USS John S. McCain (DDG-35) en 1969

Il est désarmé le 24 juin 1966 au Philadelphia Naval Shipyardd pour être transformer en destroyer lance-missiles (DDG). Il est remis en service le 6 septembre 1969 avec une nouvelle marque de coque, le DDG-36.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_j106
Le USS John S. McCain (DDG-36) dans le Pacifique le 1er avril 1977

Le USS John S. McCain (DDG-36) est désarmé et rayé le 29 avril 1978. Il est vendu à la démolition le 13 décembre 1979.

A noter que si il à été retiré du service seulement dix ans après sa transformation en destroyer lance-missiles c'est simplement en raison de problèmes récurrents sur son appareil propulsif.  

A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12871
Age : 42
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptyDim 07 Mai 2023, 16:40

clausewitz a écrit:
Quel destroyer pour l'US Navy ?
[…] Conducteur de flottille USS Norfolk (DL-1) DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_no53USS Norfolk (DL-1) […] tout d'abord de l'unique USS Norfolk qui reçoit une nouvelle marque de coque DL-1 ce qui signifiait qu'il était le premier Destroyer Leader. […]
Sa première désignation a été CLK-1 = light killer cruiser… de sous-marins.
Citation :
[…] Propulsion : turbines à engrenages, chaudières à vapeur, 80000ch, deux hélices

Performances : vitesse maximale 32 nœuds distance franchissable 6000 miles nautiques à 20 nœuds

Électronique : sonar AN/SQS-23 et […]
Un SQS-23, oui ; mais seulement en 1958 : première installation de ce prototype de sonar basse fréquence (à scanning).
En remplacement (successivement) d'un QHB, puis d'un SQG-1, enfin d'un SQS-4.
Citation :
[…] Genèse des Mitscher
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Compar10 Comparaison des plans du Norfolk et des Mitscher

Initialement le Norfolk devait être accompagné par un sister-ship baptisé New Haven mais avant même la commande, les américains décident de passer à un modèle différent en raison d'un coût exorbitant puisque le Norfolk à coûté 61.9 millions de dollars de l'époque (785 millions de dollars en 2023) et de la volonté de pourvoir reproduire rapidement un navire en cas de guerre.

Les Américains vont donc remettre l'ouvrage sur le métier. Les Américains cherchent un navire moins coûteux, plus compact mais cherchent le meilleur compromis ce qui explique que les quatre Mitcher [MITSCHER] vont disposer à l'origine d'une propulsion et d'une électronique différente pour choisir la meilleure configuration. […] A SUIVRE
Sauf le fabricant des chaudières (Foster-Wheeler pour les MITSCHER, contre Babcock & Wilcox, pour le Norfolk) je ne vois pas grande différence en matière de propulsion : quatre chaudières / 80 000 ch sur deux L.A. pour les deux classes.
Ah ! Si ! Peut-être, selon les sources, un taux de combustion un peu inférieur sur les MITSCHER : 70 kg/cm² (et 75 000 ch ?) contre 84 kg/cm²… (avec 510°C en surch.)
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12851
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptyDim 07 Mai 2023, 19:21

Le Willis A. Lee (DL-4)
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi43
Le USS Willis A. Lee (DL-4) à Istanbul le 16 août 1955

Présentation

-Le USS Willis A. Lee (DL-4) est mis sur cale avec la marque de coque DD-929 aux chantiers navals Bethleheem Steel, Fore River Shipyard sis à Quincy (Massachussetts) le 1er novembre 1949. Reclassé DL-4 le 9 février 1951, il est lancé le 26 janvier 1952 et commissioned le 5 octobre 1954.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Willis10

Il célèbre la mémoire du vice-amiral Willis Augustus «Ching» Lee Jr (Natlee, Kentucky 11 mai 1888 A bord du USS Wyoming [AG-17] 25 août 1945.)

Enterré à Arlington, c'est un canonnier, spécialité qui se doubla d'une carrière remarquable de tireur sportif. La preuve ? Aux J.O d'Anvers en 1920, il remporta en individuel ou par équipe sept médailles dont cinq en or, un record qui allait tenir jusqu'aux J.O de Moscou en 1980.

Il entre à l'US Naval Academy en 1904 et une fois diplômé, il participe à l'occupation américaine de Veracruz (21 avril au 21 novembre 1914) avant de participer à la première guerre mondiale. A la fin des années vingt, il intègre le Naval War College.

Capitaine en 1936, il devient contre-amiral début 1942. Il est alors chef d'état-major adjoint du Commandant en Chef de la Flotte.

Son principal fait d'armes est son rôle capital dans la destruction du cuirassé japonais Kirishima coulé dans la nuit du 14 au 15 novembre 1942 par son navire-amiral le USS Washington (BB-56). Il reçoit pour cela la Navy Cross.

Vice-amiral en 1944, il commande la force des cuirassés rapides puis tous les cuirassés de la Flotte du Pacifique. En mai 1945 il est envoyé dans l'Atlantique pour travailler sur des tactiques de lutte contre les kamikazes notamment à bord du USS Wyoming (AG-17). Il succombe à une crise cardiaque.

Il fût marié à Mabelle Allen Elspeth. Aucune descendance.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi44
Le USS Willis A. Lee (DL-4) échoué à Jamestown

Il réalise sa croisière de mise en condition opérationnelle en Baie de Guantanamo avant de rallier son port de stationnement à savoir Newport (Rhode Island). Il réalise un premier déploiement en Méditerranée entre juillet 1955 et janvier 1956. En février 1956 il mène une croisière en République Dominicaine.

Il s'échoue sur des récifs à Jamestown (Rhode Island), les dégâts sont sérieux imposant de longues réparations puisqu'il est de retour en opérations qu'en novembre 1956. Il sauve l'équipage du chalutier Agda au large de Mantauk Point (Long Island).

En février 1957, il sert de yacht pour le roi d'Arabie Saoudite pour une croisière jusqu'à New York.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi45
Le USS Willis A. Lee (DL-4) à Newport (Rhode Island) le 22 juin 1957

Après avoir participé à une cérémonie en l'honneur de George Washington, il participe à une revue navale internationale à Hampton Roads avant de terminer l'année par un exercice OTAN dans l'Atlantique Nord. Il franchit le Cercle Arctique la première fois le 20 septembre 1957.

En 1958 et 1959, il est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. A l'été 1959, il participe à l'operation Inland Sea, l'inauguration de la Saint Laurent Seaway, une impressionante infrastructure permettant de passer des Grands Lacs à l'Atlantique via le Saint Laurent. C'est l'occasion de faire escale à Chicago, Milwaukee, Détroit, Errié et Cleveland. A l'automne 1959 il manœuvre dans l'Atlantique Nord.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi46
Le USS Willis A. Lee (DL-4) au Boston Naval Shipyard en 1961

Il exécute une croisière d'inspection en février 1960 avec des escales à San Juan, St Thomas et Ciudad Trujillo. A l'été 1960, il participe à une croisière d'aspirants avec des escales à Montreal et New-York. C'est ensuite l'exercice Lantflex 2-60 (Atlantic Fleet Exercise 2-60).

D'août à novembre 1960, il participe à l'exercice Sword Thrust dans l'Atlantique Nord. Plus de soixante navires sont engagés, le destroyer leader franchissant à nouveau le Cercle Arctique.

Il rallie ensuite le Boston Naval Shipyard pour être refondu dans le cadre du programme FRAM. L'affût de 76mm arrière à été remplacé par un hangar pour deux drones DASH, les deux lance-roquettes Weapon Alpha sont débarqués, des tubes lance-torpilles sont ajoutés ainsi qu'un sonar d'étrave. Il est de retour en opérations en septembre 1961. Il sauve l'équipage de la Texas Tower n°2 prise dans une tempête, tour-radar qui sera désarmée en 1963.

Il participe au blocus américain dans le cadre de la Crise des Missiles à Cuba. En janvier et février 1963, il est imobilisé pour des travaux à l'Arsenal de Boston. Il mène ensuite une campagne d'évaluation de ses sonars au large de Port au Prince en mars.

A l'été 1963, il est rattaché au Destroyer Development Group Two (DesDevGrup2). De fin 1963 au 29 avril 1964, il est immobilisé pour de nouveaux travaux au Boston Naval Shipyard.

Le 6 mai 1964, il quitte Newport direction Guantanamo Bay pour entrainement et remise en condition opérationnelle. Il est de retour dans son port de Rhode Island le 26.

Il enchaine ensuite par trois inspections de ses capacités en mer avant l'exercice Steel Pike, le plus grand exercice amphibie de l'histoire. Il y sert de navire-amiral, portant la marque du Commander, Cruiser-Destroyer Flottilla Two.

Il termine l'année par des travaux aux chantiers navals de Bethleheem Steel (11 au 31 décembre) avant des essais sonars et différents exercices en mer. Au printemps 1965 il est immobilisé au Boston Naval Shipyard pour des travaux sur les sonars et les chaudières.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi47
Le USS Willis A. Lee (DL-4) en 1967/68

De novembre 1966 à mai 1967 et de janvier à mai 1968, il réalise deux déploiements en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte.
En août 1968 il aurait du entamer un déploiement de dix mois. A Recife il est immobilisé pour avarie de machine. Devant l'ampleur des réparations, il est relevé par le USS Luce (DLG-7). En janvier 1969 il réalise un dernier grand carénage.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi48
Le USS Willis A. Lee (DL-4) désarmé à Philadelphie en 1970

Le USS Willis A. Lee (DL-4) est désarmé le 19 décembre 1969. Rayé du Naval Vessel Register le 15 mai 1972, il est vendu à la démolition à la société Union Minerals & Alloy de New York le 18 mai 1973 et entame son dernier voyage le 5 juin 1973 en direction de son chantier de démolition situé à Newark dans le New Jersey.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12851
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptyDim 07 Mai 2023, 19:33

-Le Wilkinson (DL-5)
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi52
Le USS Wilkinson (DL-5) le 15 juillet 1957

Présentation
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi53
23 avril 1952 : lancement du USS Wilkinson (DL-5)

-Le USS Wilkinson (DL-5) est mis sur cale aux chantiers navals Bethleheem Steel (Fore River Shipyard) sis à Quincy (Massachussetts) le 1er février 1950 lancé le 23 avril 1952 et commissioned le 29 juillet 1954.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Theodo13

C'est le premier et actuellement le seul  navire à rendre hommage au vice-amiral Théodore Stark «Ping» Wilkinson (Annapolis, Maryland 22 décembre 1888 Norfolk Virginie 21 février 1946).

Entré à l'académie navale en 1905 il en ressort major de promotion en 1909. Après deux années à la mer, il devient enseigne le 5 juin 1911. A la tête d'une compagnie de débarquement à Veracruz en avril 1914 il reçoit la Congressional Medal of Honor, la Médaille d'Honneur du Congrès la plus haute distinction américaine.

Il participe à la première guerre mondiale d'abord en évacuant les américains bloqués en Europe puis en dirigeant la section expérimentale du Bureau of Ordnance (juillet 1916 à juillet 1919).

Après avoir commandé l'artillerie de plusieurs cuirassés, il commande plusieurs destroyers. Comme souvent il alterne entre les postes à terre et les postes embarqués.

En janvier 1941 il devient commandant du cuirassé USS Mississippi (BB-41) puis le 15 octobre 1941 prend la tête du service de renseignement de la marine américaine à savoir l'Office of Naval Intelligence (ONI).

A ce poste on lui demandera de justifier la surprise américaine à Pearl Harbor. Selon ses propres dires il estimait à 50% les chances que le Japon lance une attaque sur Pearl Harbor. Visiblement  il semble que le contre-amiral Wilkinson à fait son travail de collecte et de transmission mais que les opérationnels n'ont pas exploité ces données probablement parce qu'ils ne croyaient pas en une attaque contre la base américaine du Pacifique, privilégiant davantage un assaut sur Guam et les Phillipines.

En août 1942 il est envoyé dans le Pacifique et en juillet 1943 il prend la tête du I Marine Amphibious Corps (futur III Amphibious Corps). On lui attribue la mise au point de la stratégie du saut de puce à travers le Pacifique.

Vice-amiral en 1944, il intègre après la guerre le Joint Strategic Survey Commitee au sein du Joint Chief of Staff.

Il périt dans l'accident d'un ferry le 21 février 1946, sauvant son épouse mais au détriment de sa propre vie.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi55
Le USS Wilkinson (DL-5) en baie de Buckner

Il commence sa carrière par une traditionnelle et obligatoire mise en condition opérationnelle depuis la baie de Guantanamo qui n'est pas encore une base américaine en plein pays communiste.

Le 21 février 1955 il quitte sa base de Newport avec à son bord le contre-amiral Arleigh «31-knots Burke» Burke et son état-major pour une tournée d'inspection, le navire faisant escale à San Juan, à St Thomas (Iles Vierges), à Guantanamo, à La Havane et à Key West. Après des exercices ASM, il devient le navire-amiral de la 2ème flottille de destroyers.

Du 11 juillet au 2 septembre 1955, il mène une une croisière d'instruction au profit d'aspirants officiers avec des escales à Copenhague, à Edimbourg et à Guantanamo.

Du 24 octobre au 18 novembre 1955, il réalise un entrainement à la Défense Aérienne à la Mer (DAM) dans le Golfe du Mexique, exercice mené avec à bord le Commander, DesFlot Six (Commandant de la 6ème flottille de destroyer). Cet exercice est l'occasion d'escales à La Nouvelle Orléans et à La Havanne. Il termine l'année par des travaux à Boston.

Il commence l'année 1956 par une remise en condition opérationnelle entrecoupée d'escales à Guantanamo, Port au Prince, Charleston et Norfolk. En juin 1956, il s'entraine à la lutte anti-sous-marine.

En juillet 1956, il quitte l'Atlantique pour le Pacifique. Il frranchit le Canal de Panama après une escale à La Havanne (Cuba). Il rallie San Diego après des escales à Balboa (Panama) et Buenaventura (Colombie). Il devient le navire-amiral du 17ème squadron de destroyers (Commander, Destroyer Squadron Seventeen _DesRon 17_ ).

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi56
Le USS Wilkinson (DL-5) à la mer

De août 1956 à mars 1957, il s'entraine au large de San Diego et des côtes de Californie. Le 14 septembre 1956, il participe à une revue navale qui mobilise 70 navires.

De mars à avril 1957, il se rend en Mer de Bering et dans les Aléoutiennes avec des escales à Kodiak et Dutch Harbor. Sur le chemin du retour, il fait escale à Esquimalt (Colombie Britannique, Canada), Seattle et San Francisco.

En mai 1957, il embarque le contre-amiral Chester Wood, Commander Cruiser-Destroyer Force,Pacific Fleet (Commandant de la Force des Croiseurs et des Destroyers de la Flotte du Pacifique) pour des exercices anti-sous-marins et de défense aérienne à la mer. En juin il participe au Rose Festival (Festival de la Rose) à Portland (Oregon).

En juillet 1957 il change à nouveau de port d'attache,abandonnant San Diego pour Long Beach.

De février à septembre 1958, il est en travaux pour résoudre des problèmes récurrents de propulsion.

De janvier à mars 1959, il réalise son premier déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. Il fait escale à Pearl Harbor, Subic Bay, Buckner Bay (Okinawa), Kaoshiung, Yokosuka et Kure.

Le USS Wilkinson (DL-5) participe à des exercices au large des côtes de Californie d'avril à octobre 1959. D'octobre 1959 à mars 1960, il réalise un deuxième déploiement en Extrême-Orient avec notamment des exercices dans le Détroit de Taiwan.

De mars à août 1960, il réalise un carénage de cinq mois avec une remise en état globale, des modifications sur son CIC (Central Information Center/Central Opérations) et l'embarquement de drones DASH. Après les travaux, le destroyer leader réalise six semaines d'entrainement au large de San Diego.

Du 3 janvier au 27 mai 1961, il est déployé à nouveau en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. Il fait escale à Pearl Harbor, à Midway, à Apra Harbor (Guam), opérant notamment en Mer de Chine Méridionale en mars 1961 en raison d'une crise au Laos.

De juin 1961 à juin 1962, il est immobilisé pour des travaux au Long Beach Naval Shipyard, travaux concernant notamment ses sonars.

Le 17 juin 1963, il quitte Long Beach pour retrouver l'Atlantique. Il franchit le Canal de Panama le 29 juin 1963, arrivant à Newport le 5 juillet 1963. Il réalise par la suite plusieurs évaluations de ses sonars.

De juin 1965 à février 1966, il est immobilisé par un grand carénage au Boston Naval Shipyard. Il réalise sa remise en condition opérationnelle ddu 11 mars au 28 avril 1966. Il est de retour à Newport le 2 mai 1966. De nouveaux travaux ont lieu de juin à août 1966.

Du 4 au 8 février 1967, il participe à Mar del Plata à une revue navale organisée par la marine argentine. De septembre 1968 à juin 1969 il réalise son dernier carénage au Boston Naval Shipyard.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_wi57
Le USS Wilkinson (DL-5) désarmé à Philadelphie

Le USS Wilkinson (DL-5) est désarmé le 19 décembre 1969. Rayé du Naval Vessel Register le 1er mai 1974, il est vendu à la démolition à la société Lurion Brothers & Company Inc de Philadelphie le 13 juin 1975 et démantelé.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12851
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptyDim 07 Mai 2023, 19:59

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Mistch10

Déplacement : standard 3304 tonnes pleine charge 4404 tonnes

Dimensions : longueur 150m largeur 14.5m tirant d'eau 4.5m

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières développant 80000ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 30 nœuds distance franchissable 4500 miles nautiques à 20 noeuds

Electronique :

A l'origine

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Sps-610
SPS-6

-Radar de veille aérienne SPS-6 (2D L-Band) 260km de portée

-Radar d'altimétrie SPS-8 (2D Bande S) 111km de portée

-Sonar QHB : 3.7km de portée

-Sonar SQG-1 couplé avec le lance-roquettes Weapon Alpha

-Sonar SQS-4

Version lance-missiles

-Radar de veille aérienne SPS-37

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) An_sps24
SPS-48

-Radar de veille aérienne SPS-48

-Radar de conduite de tir SPG-15 (DASH conversion)

-Sonar SQS-23

-Deux radar Mk25 FCS

-Deux radars SPG-51 de conduite de tir (missiles Tartar)

-Système de guerre électronique WLR-1 WLR-3 et ULQ-6

Armement

A l'origine

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) 5-inch11

-Deux canons de 127mm Mk42 (une avant et une arrière)

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) 3_inch11

-Quatre canons de 76mm en deux tourelles doubles installées à l'avant et à l'arrière

-Huit canons de 20mm

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Mark_310
Torpille Mark 35

-Quatre tubes lance-torpilles de 533mm utilisant des torpilles Mark 35 pesant 803kg (dont 122.5kg de charge explosive), une longueur de 4.089m et une portée maximale de 13710m à 27 nœuds. Propulsion électrique et autoguidage acoustique passif et actif.

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Rur-4_10

-Deux lance-roquettes ASM Weapon Alpha

-Un lanceur de charges de profondeur utilisant notamment les depth charge Mark 14 pesant 154kg avec 90kg d'explosif.

Version lance-missiles

-Deux canons de 127mm Mk 42

-Un affût lance-missiles Mk 13 pour missiles Tartar

-Un lanceur octuple Mark 16 pour missiles Asroc

-Deux plate-formes triples lance-torpilles Mk32 pour torpilles ASM

En détails

Canon de 127mm Mk 42
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) 5-inch12

Cette tourelle à été jusqu'en 1971 la tourelle standard pour les destroyers, croiseurs et même porte-avions américains. Elle se compose de l'affût Mk42 et du canon Mk18. L'ensemble pèse 60.4 tonnes, ensemble comprennant le canon, la tourelle et deux magasins de 40 obus immédiatement prêts au tir.

Le canon à une longueur de 54 calibres (6.9m) et peut tirer 40 obus à la minute. L'obus en question pèse 70 livres soit 32kg et à une vitesse initiale de 808 m/s. Les Mitscher embarquent un total de 1198 obus (599 par tourelle). Cette tourelle dont le fonctionnement ne fût pas sans problème fût remplacé à partir de 1971 par la tourelle Mk45, plus facile à mettre en oeuvre et à entretenir.

Canon de 76mm Mk33 sur affût double Mk26
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) 3_inch12

Ce canon est l'ultime évolution d'une pièce qui à été mis au point au cours du second conflit mondial pour remplacer les Oerlikon et les Bofors dont la portée et la puissance de feu étaient insuffisantes en particulier face au kamikaze.

Plus que désemparer un appareil, l'US Navy cherchait un canon capable avec un seul obus de détruire la cible.

Le canon pèse 3tonnes et remplaça approximativement les canons de 20 et de 40mm, un 76mm simple pour les affûts doubles et un double pour les affûts quadruples même si en raison de problème de stabilité, cette proportion fût rarement respectée.

Les Mitscher embarquaient deux affûts doubles : un à l'avant et un à l'arrière. Ce canon tirait des obus de 16.4kg  à une distance maximale de 17380m et un plafond antiaérien de 11580m à raison dee 90 à 100 coups par minute. L'affût peut pointer en site de -10° à +90° et en azimut sur 360°.

Ce canon à généralement été débarqué au milieu des années soixante et remplacé au sein de l'US Navy par le canon de 76mm Mk75 version produite sous licence du canon Oto Melara.

Lance-roquettes Weapon Alpha

Le RUR-4 Weapon Alpha est un lance-roquettes ASM qui à remplacé les grenades ASM du second conflit mondial. Cette arme conçue entre 1946 et 1949  mesure 2.6m de long tirant des roquettes de 238kg avec une charge militaire de 110kg pour une portée maximale effective de 730m.

Missile anti-sous-marin Asroc :
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Asroc_14

Le missile ASM RUR-5 Asroc à été mis au point au court des années cinquante pour permettre aux escorteurs de reprendre une longueur d'avance sur les sous marins qui pouvaient engager des navires de surface de plus en plus loin. Il s'agissait également de tirer partie des capacités des sonars dont la portée ne cessait d'augmenter.

L'idée vint de transporter une torpille à distance et de la larguer à proximité du sous-marin. Ce système est entré en service en 1963 avec d'abord un lanceur octuple Mk16 (avec parfois un système Mk112 de rechargement) puis un lanceur monorail Mk13 et bi-rail Mk26, ces deux derniers lanceurs étant polyvalents, pouvant mettre en œuvre plusieurs types de missiles. Au cours de leur carrière, certains lanceurs MK16 embarquaient deux missiles Harpoon .

Actuellement la majorité des missiles Asroc sont mis en oeuvre via un lanceur vertical VLS Mk41 et les missiles sont donc dénomés Asroc VL.

Le missile mesure 4.8m de long, une envergure de 683mm et un diamètre de 422mm pour un poids total de 638kg. Le projectile était le plus souvent une torpille Mk46 mais pouvait embarquer une charge de profondeur nucléaire W44 de 10 kilotonnes. La portée du missile était de 28km.

Torpilles Mk44 et 46  :
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Torpil41
La torpille Mark 44 et ci-dessous le lancement de la torpille Mark 46
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Uss_mu24

Jusqu'à leur remplacement par la torpille Mk50, la Mk44 et la Mk46 ont été les torpilles standard de la marine américaine. Elles avaient une longueur de 2.59m, un diamètre de 324mm (12.75 pieds) et d'un poids de 235kg (dont 44.5kg). Elle pouvait parcourir 8000 yard (7.3km) à la vitesse de 28 noeuds (52km/h) et toucher une cible à 365m de profondeur. Elle était généralement mise en oeuvre par une plate-forme triple Mk32

Missile surface-air Tartar
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Rim-2417

Ce missile surface-air à été mis au point dans les années cinquante dans le cadre du programme T qui donna naissance au Talos longue portée et au Terrier moyenne portée.

Le programme du dévellopement du Tartar commença ainsi en 1952 avec les premiers tirs en août 1958. La mise au point est longue et difficile, le taux moyen d'efficacité étant de 30 à 40%.

Après plus cinq ans de mise au point, les américains aboutissent au début des années soixante à un «Improved Tartar» qui transistoré et allégé équipera également 4 escorteurs d'escadre français (Kersaint Bouvet Du Chayla et Dupetit Thouars).

A bord des Mitscher, les Tartar sont mis en œuvre par un lanceur monorail Mk13 installé derrière la tourelle de 127mm arrière.

Le missile muni d'un moteur à poudre à double poussée mesurait 4.57m de long, 343mm diamètre et 1.08m d'envergure. Dôté d'une charge militaire de 59kg, il pouvait abattre une cible à 17.5 nautiques (32.5km) pour sa version la plus récente et volant entre 60 (18m) et 65000 pieds (19800m) et avait une vitesse maximale de mach 1.8m

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Gyrody10

Aviation :  aucune à l'origine mais certains ont reçu deux drones autogyres DASH

Equipage : 28 officiers et 345 officiers mariniers et marins



FIN

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12871
Age : 42
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) EmptyLun 08 Mai 2023, 08:22

moi-même a écrit:
Citation :
Conducteur de flottille USS Norfolk (DL-1) […] Électronique : sonar AN/SQS-23 et […]
Un SQS-23, oui ; mais seulement en 1958 : première installation de ce prototype de sonar basse fréquence (à scanning).
En remplacement (successivement) d'un QHB, puis d'un SQG-1, enfin d'un SQS-4.
clausewitz a écrit:
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Mistch10 […]
Electronique : […] A l'origine […]
-Sonar QHB : 3.7km de portée
-Sonar SQG-1 couplé avec le lance-roquettes Weapon Alpha
-Sonar SQS-4
Version lance-missiles
[…]
-Sonar SQS-23
[…]
Tout comme pour le Norfolk, les sonars ci-avant cités pour l'origine (QHB, SQG-1 et SQS-4) n'étaient pas montés simultanément, mais se sont succédé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)   DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
DESTROYERS CLASSE MITSCHER (EUA)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN DESTROYERS CLASSE FARRAGUT
» USN DESTROYERS CLASSE SIMS
» USN DESTROYERS CLASSE PORTER
» LES DESTROYERS US
» USN DESTROYERS CLASSE GRIDLEY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: