AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

 

 The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)

Aller en bas 
+4
DraniBrut
Loïc Charpentier
NIALA
Paul-Émile
8 participants
AuteurMessage
Paul-Émile
Maître
Maître
Paul-Émile


Masculin
Nombre de messages : 626
Age : 21
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Fils de
Date d'inscription : 21/05/2020

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyDim 06 Mar 2022, 09:09

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Torpil10

L'arme la plus mortelle de la guerre navale : la torpille

Parue dans un magazine de 1904, après février, cet encart vante les mérites de la torpille automobile. Les navires de l'époque n'étaient pas encore efficacement protégés contre cette arme récente.

La vue en coupe du torpilleur est intéressante (pour moi au moins) : le tirant d'eau avant très supérieur à celui de l'arrière, les aménagements intérieurs sur deux niveaux à l'avant et un seul à l'arrière, les conditions de logement à bord.
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 21011
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyDim 06 Mar 2022, 10:14

Je pense que c'est une distorsion du dessin pour donner une impression de perspective, on voit fréquemment des torpilleurs en cale sèche, la coque est pratiquement horizontale.
Revenir en haut Aller en bas
DraniBrut
Premier Maître
Premier Maître
DraniBrut


Masculin
Nombre de messages : 704
Age : 52
Ville : Dunkerque
Emploi : Chauffagiste
Date d'inscription : 04/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyDim 06 Mar 2022, 11:15

NIALA a écrit:
Je pense que c'est une distorsion du dessin pour donner une impression de perspective, on voit fréquemment des torpilleurs en cale sèche, la coque est pratiquement horizontale.
Sans compter que le fait d'avoir plusieurs ponts superposés à l'avant est assez courant : on les voit apparaître dès que les torpilleurs ont été dotés d'une teugue.
C'est même devenu quasiment la norme après 1914.
Sauf, peut-être, pour les flush-deck américains de 1916-18. Mais dont le nom en dit bien l'anomalie ; ou la sortie de la norme ? = anormalité ?

De plus, la quille restait quand même horizontale : ce n'est pas le tirant d'eau avant qui était accru ; c'est le pont (des flush-deck) qui remontait (pente ascendante) ; un peu comme les DE des années 1940 ; ou nos escorteurs rapides des années 1950.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4846
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyLun 07 Mar 2022, 09:08

Paul-Émile a écrit:

Parue dans un magazine de 1904, après février, cet encart vante les mérites de la torpille automobile. Les navires de l'époque n'étaient pas encore efficacement protégés contre cette arme récente.


Bonjour,

Le conflit russo-japonais (8 février 1904 -5 septembre 1905) allait très sérieusement calmer les ardeurs des thuriféraires de la torpille automobile (tirée par des bâtiments de surface), notamment en France, où le torpilleur constituait le "cheval de bataille" des partisans de la "Jeune École".
Revenir en haut Aller en bas
DraniBrut
Premier Maître
Premier Maître
DraniBrut


Masculin
Nombre de messages : 704
Age : 52
Ville : Dunkerque
Emploi : Chauffagiste
Date d'inscription : 04/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyLun 07 Mar 2022, 10:29

Citation :
Le conflit russo-japonais allait très sérieusement calmer les ardeurs des thuriféraires de la torpille automobile (tirée par des bâtiments de surface), notamment en France, où le torpilleur constituait le "cheval de bataille" des partisans de la "Jeune École".
Dans les années 1950, nos escorteurs d'escadre avaient encore des torpilles contre but de surface (torpilles longues 24 Q, 1720 kg, 15000 m de portée).
Revenir en haut Aller en bas
ecourtial
Major
Major
ecourtial


Masculin
Nombre de messages : 924
Age : 39
Ville : Lyon, FRA
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyMar 08 Mar 2022, 16:16

DraniBrut a écrit:
Citation :
Le conflit russo-japonais allait très sérieusement calmer les ardeurs des thuriféraires de la torpille automobile (tirée par des bâtiments de surface), notamment en France, où le torpilleur constituait le "cheval de bataille" des partisans de la "Jeune École".
Dans les années 1950, nos escorteurs d'escadre avaient encore des torpilles contre but de surface (torpilles longues 24 Q, 1720 kg, 15000 m de portée).

Escorteurs dont la conception (papier) remontait à 1945, époque à laquelle lancer "des charges de cavalerie" ou balancer des salves "dans le tas" était encore quelque chose de faisable, on l'a vu dans la Pacifique.

Tout allait changer en quelques années, et c'est vrai qu'à la fin des années 50 cela paraissait loin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dynamic-mess.com/
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4846
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyMer 09 Mar 2022, 09:27

A propos des torpilleurs et de la torpille, je ne saurais trop conseiller la lecture de l'ouvrage "Les enseignements maritimes de la Guerre Russo-Japonaise", rédigé en 1905, par J.L. Lanessan, ex-Ministre de la Marine (juin 1899-juin 1902), qui, au passage, "mange son chapeau", tout en pointant du doigt l'influence néfaste des excès de "La Jeune École" - dont il avait, lui-même, été la "victime", du temps de son ministère - sur la politique française de construction navale, notamment, dans le domaine du cuirassé.


https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5724427h?rk=21459;2
Revenir en haut Aller en bas
ARMEN56
Second maître
Second maître
ARMEN56


Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 71
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyVen 11 Mar 2022, 19:01

Pour les intéressés , quelques pages du grimoire qui en a 135

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6822
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6823
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6824
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6825
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6827
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6826
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6836
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6828
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6829
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6831
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6830
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6833
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6834
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6832
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6837
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Img_6835


évolution

http://www.admiraltytrilogy.com/pdf/Hist2000_Torpedo_Historical_Review.pdf
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12870
Age : 42
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyDim 13 Mar 2022, 17:23

Citation :
Pour les intéressés, quelques pages du grimoire qui en a 135 […] évolution […]
thumright Précieuses perles rares ! study thumleft
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12870
Age : 42
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Giovanni Biagio Luppis   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyDim 13 Mar 2022, 21:12

De la torpille automobile au "Son de la Musique" :

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Ivan_Giovanni_Lupis
Giovanni Biagio Luppis était un officier de la marine autrichienne (capitaine de frégate). Il eut le premier l'idée de la torpille autopropulsée.
Mais c'est avec le Britannique Robert Whitehead qu'il va développer le "Salvacoste". Lequel va aboutir à la première torpille automobile (un prototype), en 1866.

study Et maintenant, que vient donc faire là, le "Son de la Musique" ?  scratch
Déjà un autodirecteur acoustique ?  The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) K069  
Que nenni The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Brice
Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Robert Whitehead   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyMar 15 Mar 2022, 15:53

Citation :
[…] que vient donc faire là, le "Son de la Musique" ?  : scratch: Déjà un autodirecteur acoustique ?  : musiq:  
Que nenni : casse:
Donc, pas encore d'autodirecteur acoustique.

Mais ici intervient la famille de Robert Whitehead (1823-1905).

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 260px-Robert_Whitehead

Il aura quatre enfants, dont John (1854-1902), qui épousera la comtesse austro-hongroise Agathe Gobertina von Breunner (1856-1945).

En 1891, John et Agathe Gobertina auront une fille : une autre Agathe Gobertina. Véritable héritière de la fortune de son grand-père, Robert.

En 1911, la jeune Agathe va épouser un certain Georg Ritter von Trapp, Autrichien, officier de marine.
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 540px-Whitehead-Agather_1909circa


Dernière édition par DahliaRose le Sam 19 Mar 2022, 09:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4846
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyMer 16 Mar 2022, 10:19

Euh, désolé, mais à ce stade - celui de la progéniture -, je ne vois toujours pas ce qui ferait lien avec le "Son de la Musique". scratch
Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: De la torpille automobile au "Son de la Musique"   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyMer 16 Mar 2022, 14:52

Loïc Charpentier a écrit:
Euh,  désolé, mais à ce stade - celui de la progéniture -, je ne vois toujours pas ce qui ferait lien avec le "Son de la Musique". : scratch:
Oui, oui, ça va "viendre", patience Embarassed


Dernière édition par DahliaRose le Sam 19 Mar 2022, 09:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4846
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyMer 16 Mar 2022, 15:34

DahliaRose a écrit:
Loïc Charpentier a écrit:
Euh,  désolé, mais à ce stade - celui de la progéniture -, je ne vois toujours pas ce qui ferait lien avec le "Son de la Musique". : scratch:
Oui, oui, ça va "viendre", patience Embarassed


Ah, chouette! thumright
Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Whitehead & von Trapp   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyMer 16 Mar 2022, 19:14

Citation :
moi-même a écrit:
[…] Oui, oui, ça va "viendre", patience : oops:
Ah, chouette ! : thumright:
Donc, où en étions-nous ?
=>
Au mariage d'Agathe Whitehead et de l'Autrichien, Georg Ritter von Trapp, en 1911.
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 280px-Whitehead-Agather_1909circa

Et Georg (Ludwig Ritter) von Trapp va se révéler être un brillant officier de marine  

Entrant à l'académie navale de Fiume en 1894, à quatorze ans, Trapp a dû, comme tous les cadets de la marine, apprendre à jouer d'un instrument de musique ; Georg von Trapp a choisi le violon.

En 1900, il est affecté sur le croiseur protégé SMS Zenta (qui sera coulé en 1914 par Boué de Lapeyrère, à la bataille d'Antivari).
Le croiseur était alors affecté en Extrême-Orient ; et participa à l'opération contre la rébellion des Boxers, au cours de laquelle eut lieu l'assaut des forts de Taku.
Georg von Trapp fut décoré à cette occasion.

En 1903, il fut nommé Fregattenleutnant.
Fasciné par les sous-marins il saisit en 1908 l'opportunité de servir dans l'U-boot-Waffe ; et, en 1910, il reçut le commandement du SM U-6 (voir note) nouvellement construit au chantier Whitehead de Fiume.

Après son commandement de l'U-6(de 1910 à 1913), il commandera, en 1913-14, le torpilleur Tb 52 T.

Pendant la Première Guerre mondiale, Trapp va se couvrir de gloire dans la sous-marinade, de 1915 à 1918.
Commandant successivement l'U-5 et l'U-14, il coulera - avec le premier, en 1915 - un croiseur français (le Léon Gambetta) et notre sous-marin, la Néréide , et capturera un grec, la Cefalonia.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 640px-SMU-5_Trapp

Avec le second, en 1917, il coulera onze navires, dont six britanniques, trois italiens, un grec et un français.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 360px-Georg_von_Trapp

Note : U-6 ou U-VI - de la classe U-5 - qui fut, en mars 1916, l'exécuteur de notre torpilleur Renaudin, mais pas sous le commandement de von Trapp.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 360px-Bisson_french_destroyer
Le Bisson, de la même classe que le Renaudin.


Dernière édition par DahliaRose le Sam 19 Mar 2022, 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Trapp as de la guerre sous-marine ; mort d'Agathe Whitehead   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyJeu 17 Mar 2022, 17:27

Le 17 avril 1915, Trapp prend le commandement du SM U-5 avec lequel il mène neuf patrouilles de combat et coule deux bâtiments de guerre ennemis : le croiseur cuirassé français Léon Gambetta, le 27 avril 1915 ;

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 560px-French_cruiser_Leon_Gambetta Le croiseur cuirassé Léon Gambetta.

… et le sous-marin italien Nereide, le 5 août 1915.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 560px-Regia_Marina_Nereide Le submersible italien Nereide.

En attaquant et en coulant le Gambetta, Trapp a obtenu un succès notable, ayant lancé, en Adriatique, la toute première attaque sous-marine nocturne contre un navire.

Trapp a ensuite été muté sur le SM U-14, l'ancien sous-marin français Curie, qui avait été coulé, puis renfloué et récupéré par la marine austro-hongroise.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 540px-SM_U-14_%28Austria-Hungary%29 Le sous-marin U-14.

Sous son commandement, entre avril 1917 et octobre 1917, le U-14 coula onze navires marchands alliés.

En mai 1918, il est promu Korvettenkapitän et reçoit le commandement de la base sous-marine de Cattaro (Kotor).
La défaite des Empires centraux ruine la puissance maritime de l'Autriche-Hongrie, et met fin à la carrière navale de Trapp.

Mais Trapp avait déjà fondé une famille… nombreuse.
Déjà cinq enfants, nés entre 1911 et 1917 (deux garçons et trois filles).
Deux autres (des filles) suivront bientôt, fin 1919 et début 1921.

Cependant le malheur va survenir : le 3 septembre 1922, Agathe von Trapp (née Whitehead) meurt de la scarlatine, contractée auprès de sa fille Agathe.

Trapp acquiert alors la Villa Trapp à Aigen, dans la banlieue de Salzbourg, et y installe sa famille en 1924.


Dernière édition par DahliaRose le Sam 19 Mar 2022, 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Trapp retiré à Salzbourg avec l'héritage Whitehead   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyVen 18 Mar 2022, 17:33

Citoyenneté italienne

Georg von Trapp était né à Zadar (aujourd'hui en Croatie) qui, au moment de sa naissance, faisait partie de l'empire austro-hongrois.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) CITY-WALLS-Zadar_by_Pervan_CNTB

En 1920, après la Première Guerre mondiale et l'effondrement de l'Empire, les frontières nationales européennes ont été réalignées. En vertu du traité de Rapallo, Zadar (Zara) est alors devenue une exclave du royaume d'Italie.
De ce fait Trapp est devenu un citoyen italien (un sujet ?), avec sa femme et ses enfants.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 640px-SalzburgerAltstadt02 Tout en demeurant à Salzbourg.

Pendant la période consécutive à sa démobilisation, il donna des conférences et réalisa des interviews sur sa carrière navale.

Second mariage

Vers 1926, sa deuxième fille (et troisième enfant) Maria Franziska (douze ans) se remettait difficilement d'une maladie et ne pouvait pas aller à l'école. Trapp obtînt alors (pour être sa tutrice) les services d'une jeune novice de l'abbaye voisine de Nonnberg : Maria Augusta Kutschera.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 640px-2163_-_Salzburg_-_Stift_Nonnberg
Nonnberg (= « Mont-des-Nonnes ») est une abbaye de religieuses bénédictines, fondée vers 712 par saint Rupert. C'est la plus ancienne abbaye féminine des pays germanophones encore en activité.

La novice en question a dû tomber sous le charme de l'officier de marine. Ou plutôt sous celui du père de famille nombreuse. Et ils se sont donc mariés, le 26 novembre 1927, alors que Trapp avait 47 ans tandis qu'elle en n'avait que 22.

Avec le concours de l'ancienne nonne, deux enfants nouveaux s'ajouteront très bientôt à la famille (en 1929 et 1931). Nous en sommes à neuf !

Après le désastre économique de 1935, Trapp s'est retrouvé sans sa fortune, héritée de sa défunte femme, Agathe Whitehead ; et sa nouvelle épouse, Maria, a commencé à s'arranger pour subvenir aux besoins de la famille.

Et c'est ainsi que Maria fonda en 1935 le chœur de chambre Trapp, sous la direction du père (prêtre catholique) Franz Wasner, qui enseignait la musique aux enfants Trapp.

En 1936, ayant entendu la famille chanter, la soprano Lotte Lehmann suggéra de donner des concerts payants.
Lorsque le chancelier autrichien Kurt von Schuschnigg les a entendus à la radio, il les a invités à se produire à Vienne. Le père Wasner est alors devenu le directeur musical du groupe.

Dès 1937, le chœur a remporté le premier prix du concours de chanteurs folkloriques au Festival de Salzbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4846
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptySam 19 Mar 2022, 18:56

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Smiley_a, la relation est de qualité. thumright

Mais il existe, même, de nos jours, en Allemagne du Sud, comme au Pays de Bade, mais surtout, en Bavière, en Autriche et, même, en Suisse alémanique, une très longue et vieille tradition musicale, qui, en France, est cataloguée - pour des raisons "jacobines" - comme d'aimables prestations folkloriques, à l'occasion de manifestations locales "sans conséquence".

De nos jours, même si la jeunesse allemande, dans les années 70-90 avait été, très largement, "abreuvée" par le Rock et le Country, les Allemands et les Alsaciens, localement, continuent à entretenir, pour des raisons "mystérieuses", mais avec qualité, cette culture "Country"! A dix bornes de chez moi, il y a, annuellement, à Mertzwiller, une prestation "Country", qui rassemble du monde.

De nos jours, la diffusion télévisuelle hebdomadaire, le samedi, sur "SWF3", du "traditionnel" allemand, essentiellement, issu du sud de l'Allemagne, de Bavière, d'Autriche ou de Suisse alémanique, n'est, certes, plus de règle, mais çà n'empêche pas qu'il existe toujours et qu'il rassemble, encore, à chaque fois, une très nombreuse population d'amateurs. Et, plus on s'enfonce en Bavière ou en Autriche, plus çà devient évident!

C'est un fait, en France, cette culture musicale traditionnelle avait été la "première victime" de la règle jacobine - à laquelle, il n'est pas question, ici, de reprocher quoique soit - et n'avait commencé à ré-exister, localement, qu'au travers de prestations folkloriques occasionnelles, sauf, peut-être, en Alsace, où elle était restée "désespérement" traditionnelle.

Accessoirement son interprétation locale musicale ressemble, désespérement, pour des oreilles non averties, à une pâle copie du répertoire allemand, ce qui, en dépit de ses origines communes historiques avérées, est une parfaite erreur!

Sans parler que, dans mon patelin de 1500 âmes, selon la "décision" du Maire, l'orphéon municipal exécutait, traditionnellement, chaque 11 novembre, à juste raison et légitiment, de vieilles marches militaires "tristounettes" allemandes, en l'honneur de ses nombreux morts sous la bannière allemande.

De ce que j'ai pu constater, le "vent", depuis 2007/2008, a, désormais, communalement, viré, ne serait-ce que pour satisfaire à la "supposée" intention de quelques ignares minoritaires mais agissants, qui, désormais, n'ont plus aucune référence historique sur l'histoire très compliquée de leur région!... Amen!
Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: L'Anschluss   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyDim 20 Mar 2022, 16:48

Loïc Charpentier a écrit:
: merci:, la relation est de qualité. : thumright:
[…]  Amen !
« Amen », ça s'imposait en effet.
Et The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Smiley_a pour le compliment ; ainsi que pour les compléments musicaux.

Donc, poursuivons les aventures Trapp/Whitehead.

L'Anschluss (1938)

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 400px-1clerofascismo1

Après l'Anschluß (annexion de l'Autriche) en 1938, Georg von Trapp s'est retrouvé dans une situation délicate.

Étant opposé à l'annexion de l'Autriche et à l'idéologie nazie et à son influence, Trapp dut l'exprimer formellement lorsqu'il s'est vu proposer une offre de la part de la marine allemande (Kriegsmarine) à savoir un commandement dans le domaine des sous-marins.
La proposition était alléchante, mais il a décidé de décliner l'offre.
Il a également refusé une demande pour que la chorale familiale se produise à Munich pour l'anniversaire d'Hitler, le 20 avril (déjà ! à peine un mois après l'Anschluß !).

Georg von Trapp a alors décidé de quitter l'Autriche.

Profitant d'une tournée de concerts en Italie la famille Trapp s'en est donc allée en mai 1938 pour émigrer aux États-Unis.
Au début de l'année suivante (janvier*1939) Maria y a donné naissance à un fils, John - ou  Johannes. Dixième enfant de Georg.

Installée outre-Atlantique (à Stowe, dans le Vermont) la famille Trapp y est devenue un célèbre groupe de chanteurs choral, les Trapp Family Singers.

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 540px-Trapp_Family_Singers_1941 La famille Trapp (les sept enfants aînés et leur belle-mère), en répétition avant un concert à Boston en 1941. Maria est la troisième à partir de la gauche, en costume sombre. Le chef est probablement le père Franz Wasner.

Après l'entrée en guerre des États-Unis, les garçons de la famille - les plus âgés - se sont engagés dans l'armée U.S. Dans leur domaine de compétence ? La musique ?

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) 480px-Music._Rupert_%26_Werner_Von_Trapp_BAnQ_P48S1P13787 Les deux fils aînés Trapp, Rupert (à droite, trente ans) et Werner (vingt-six ans), en uniforme de l'armée américaine.

Et nous abordons la dernière ligne droite… (le supplice va prendre fin).
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4846
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyLun 21 Mar 2022, 09:56

Bon sang, mais c'est bien sur! - Commissaire Bourrel (1958-1973) -. lol! ...

La Famille Trapp avait fait l'objet d'un film en 1958,Die Trapp-Familie, tiré de la biographie de Maria von Trapp; une sorte de "comédie musicale" qui avait rencontré un franc succès dans les pays alémaniques, Allemagne, Autriche, Suisse, y compris en Alsace, où à l'époque, à Strasbourg, il y avait deux grands cinémas, qui ne projetaient que des films en VO allemande, sous-titrés en français. A noter que le film avait largement inspiré la comédie musicale "La Mélodie du Bonheur", créée à Broadway, en 1959!

Désolé, si je viens de marcher sur les plates-bandes de DR. Boulet
Revenir en haut Aller en bas
DahliaRose
Maître
Maître
DahliaRose


Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 12
Ville : Sous la dunette (avec maman…)
Emploi : À la grande école !!
Date d'inscription : 29/08/2011

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: De la torpille automobile au "Son de la Musique"   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyLun 21 Mar 2022, 15:59

Loïc Charpentier a écrit:
Bon sang, mais c'est bien sur! - Commissaire Bourrel (1958-1973) -. : lol!: ...

La Famille Trapp avait fait l'objet d'un film en 1958,Die Trapp-Familie, tiré de la biographie de Maria von Trapp; une sorte de "comédie musicale" qui avait rencontré un franc succès dans les pays alémaniques, Allemagne, Autriche, Suisse, y compris en Alsace, où à l'époque, à Strasbourg, il y avait deux grands cinémas, qui ne projetaient que des films en VO allemande, sous-titrés en français. A noter que le film avait largement inspiré la comédie musicale "La Mélodie du Bonheur", créée à Broadway, en 1959!

Désolé, si je viens de marcher sur les plates-bandes de DR. Boulet
C'est exact. thumleft
Et le titre original (en anglais) de La Mélodie du Bonheur, c'est : The Sound of Music ; D'où l'allusion au son de la musique.

En fait, si la comédie musicale de Broadway et l'adaptation cinématographique de Robert Wise en 1965 s'inspirent largement de la bio. de la famille Trapp, ils sont aussi très romancé.
En effet, dans les adaptations, la véritable histoire est réduite  sur quelques mois, en 1937-38 ; alors que Maria Kutschera arrive au service de von Trapp en 1926, soit près de onze ans avant l'Anschluss.

Il y avait bien sept enfants, mais dans les deux films, les nom, âge et sexe des enfants furent changés.






etc.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4846
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) EmptyLun 21 Mar 2022, 18:25

Dans la version originale, Die Trapp-Familie, que j'avais eu, moi-même l'occasion de visionner, l'histoire avait, certes, été un poil "romantisée" pour le seul plaisir des spectateurs, mais elle collait au plus près de la réalité vécue par cette "chorale" familiale, dont "l'innoncence" politique, avait, alors, fait beaucoup de bien à l'image générale de la population germano-autrichienne.

Dans le même esprit et, globalement, à la même époque, avait été projeté la célèbre série des "Sissi", dont l'actrice principale, la ravissante Romy Schneider, autrichienne de naissance, était devenue une icône du cinéma français, sachant que sa longue liaison amoureuse avec un certain Alain Delon, avait, de fait, généré sa supposée "appartenance française".

Sauf que la "pauvrette" avait, alors, du se cogner un très long tunnel médiatique, qui ne s'était achevé que lorsque le même Alain Delon l'avait imposée dans la distribution de "La Piscine", en 1969, ce qui avait, à juste raison, relancer sa carrière "française"! Au passage, Alain Delon a, toujours été très "réglo" vis-à-vis de ses "ex", charge à elles de prouver, dès lors, leurs compétences cinématographiques.

Il y a, ainsi, au départ, quelques gentilles "starlettes" françaises, qui lui doivent leur succès cinématograpjique avérée, à commencer par Anne Parillaut,qu'on retrouvera dans  le "Nikita" fort réussi de Luc Besson...  qui avait l'habitude de "mélanger" ses histoires d'amour avec le choix de ses héroïnes (il n'y a rien de mal de çà, car il est loin d'avoir été le premier, ne serait-ce qu'en commençant par Cecil B. DeMille (1881-1959)!

Par contre, en 1979, la ravissante Véronique Jannot - j'en parle en connaissance de cause! - s'était égarée, avec Alain Delon, dans un film improbable et raté, "Le toubib", de  Granier-Deferre (pas moins!), où, en temps de guerre, elle était sensée incarner son assistante et mourrait à la fin. C'était une telle daube que la "Pôvre" avait préféré, tout en acceptant certains rôles qu'on lui proposait - la légitime "chasse aux cachetons" -, renoncer à une très  hypothétique carrière cinématographique, pour se faire plaisir, avec succès, à la télé!

De son côté, Alain Delon, vu sa stature avérée dans le domaine du cinéma, avait très vite rattrapé le coup!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty
MessageSujet: Re: The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)   The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The most deadly weapon in naval warfare : the torpedo (1904)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mine Warfare
» World War II Submarine Warfare - rare footage
» MAWS [Maritime Airborne Warfare System]
» La Flotte des EU a 08-02-1904. La video.
» Croiseurs japonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Multimedia-
Sauter vers: