AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-52%
Le deal à ne pas rater :
-52% sur l’outil de toilettage pour chiens FURMINATOR PREMIUM
23.89 € 49.99 €
Voir le deal

 

 Les débuts du ravitaillement à la mer

Aller en bas 
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18298
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 09:28

J'ai été étonné sur le post des destroyers US de voir une photos du DD28 Mc Call ravitaillé à la mer par un pétrolier en 1917; je pense que l'histoire de cette technique mérite d’être approfondie; aussi j'ouvre ce post ou vous pourrez faire part de vos réflexions sur ce sujet.

Il est évident que cela n'est déjà possible qu'avec l'introduction de la chauffe au mazout; donc la aussi il y a matière à réflexion; de quand datent les premières chaudières navales fonctionnant au mazout?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3669
Age : 73
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 10:25

Bonjour

L'emploi du "combustible liquide" (sic) remonte au début de la décennie 1890.
Avant d'en arriver au "tout mazout" - aux alentours de 1910 -, il y a eu, également, utilisation de chaufferies mixtes, alimentées au charbon ou en répandant du mazout sur la grille du fourneau de chauffe.
Les torpilleurs avaient été les premiers bâtiments à être équipés de chaudières (uniquement) à mazout.
En Europe, la Grande-Bretagne, via les ressources pétrolières de Perse, et la Russie avait été les pionniers, la France et l'Italie étant handicapés, faute de ressources nationales.

Lire, à ce sujet, l'article "Les chaudières marines et le combustible liquide", publié dans la Revue Maritime de 1896 (Tome 130), récupérable sur le site de la BNF-Gallica.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10331
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 11:06

NIALA a écrit:
J'ai été étonné sur le post des destroyers US de voir une photos du DD28 Mc Call ravitaillé à la mer par un pétrolier en 1917; je pense que l'histoire de cette technique mérite d’être approfondie; aussi j'ouvre ce post ou vous pourrez faire part de vos réflexions sur ce sujet.

Il est évident que cela n'est déjà possible qu'avec l'introduction de la chauffe au mazout; donc la aussi il y a matière à réflexion; de quand datent les premières chaudières navales fonctionnant au mazout?

Pas tout à fait il y à eu des essais de ravitaillement à la mer de charbon mais très vite abandonnés pour des raisons techniques

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18298
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 11:24

Des essais de ravitaillement à la mer de charbon peut être de navires à l'ancre ou en position statique dans une baie ou autre, mais là il s'agit de ravitaillement à la mer de navires naviguant.
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 11553
Age : 38
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 11:28

Si l'on se réfère à la classification "Fuel Ship", on remarque en effet qu'y étaient recensés des pétroliers aussi bien que des charbonniers (Cyclops FS#4 ; Mars FS#6 ; Neptune FS#8 ; Proteus FS#9 ; Jason FS#12 ; Brutus FS#15…).

On n'imagine pas que le transfert de combustible solide puisse avoir été effectué en route. Ni en flèche, évidemment, ni à couple. Ou peut-être, dans ce dernier cas, sur une mer d'huile, sans houle, stoppé, sans erre ?  

Sans doute n'était-il vraiment praticable qu'au mouillage (forain) ?

En 1920, les "Fuel Ship" ont été reclassés AC (Colliers) ou AO (Oilers).
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3669
Age : 73
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 11:31

Dans l'article que j'ai évoqué, plus haut,  il est, même, fait mention de futurs ravitaillements à la mer, rendus possibles par le "combustible liquide", à partir de "bateaux-citernes pétroliers"... les réservoirs des bâtiments seront mis en communication avec la citerne au moyen de manches de toile, comme on le fait actuellement pour l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6109
Age : 55
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 13:05

Conséquence indirecte de l'introduction de la chauffe au mazout la prise de participation de la Royal Navy dans certaines compagnies pétrolières.

La chauffe au mazout n'a pas été uniquement une révolution technique mais aussi stratégique. La possibilité offerte et termes d'élongation par le ravitaillement en route directe sans avoir recours à des ports ou des mouillages forains, sans parler de la possibilité de faire suivre l'escadre par les pétroliers rapides capables de naviguer à 15/16 noeuds, ouvrait des perspectives immenses pour les puissances maritimes, sans ravitaillement à la mer pas de Pearl Harbor ou d'opération Berlin ...
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10331
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 14:15

NIALA a écrit:
Des essais de ravitaillement à la mer de charbon peut être de navires à l'ancre ou en position statique dans une baie ou autre, mais là il s'agit de ravitaillement à la mer de navires naviguant.

Ces photos du USS Cyclops semblent prouver le contraire :

Les débuts du ravitaillement à la mer  Uss_cy10

Les débuts du ravitaillement à la mer  Uss_cy11

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18298
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 14:26

Merci clausewitz; effectivement au moyen de palans et de lignes, mais cela devait être assez problématique à mettre en oeuvre, combien de palanquées ont fini à la mer? ceci dit connait on la date de ces photos intéressantes?
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10331
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 15:10

1914 entre le USS Cyclops et le cuirassé USS South Carolina (BB-26). (source Navsource)

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6109
Age : 55
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 18:32

Je rejoins Alain pour dire que ce système ne semble absolument pas opérationnel, combien de temps faudrait-il pour transférer 800 t de charbon à chacun des 3 ou 4 cuirassés d'un division par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3669
Age : 73
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 19:19

NIALA a écrit:
... cela devait être assez problématique à mettre en œuvre, combien de palanquées ont fini à la mer?

A mon avis, très peu de "pertes" voire proches de zéro, par contre, l'opération devait être longue, fastidieuse et fatigante. C'est bien connu que les matafs, avec l'aide d'un jeu de bouts, un lot de poulies et un ou deux points d'amarrage, sont capables de gréer un cartahu pour manutentionner n'importe quoi ou transborder ce même n'importe quoi (ou du personnel) d'un bâtiment à un autre.
Par le passé, tout ce qui se rapportait aux cordages, aux noeuds, etc, était la spécialité des manœuvriers. Les débuts du ravitaillement à la mer  Marinos
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 11553
Age : 38
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 19:51

Citation :
Je rejoins Alain pour dire que ce système ne semble absolument pas opérationnel, combien de temps faudrait-il pour transférer 800 t de charbon à chacun des 3 ou 4 cuirassés d'un division par exemple ?
En 1914, les gréements entre le Cyclops et le South Carolina ont été utilisés pour transférer successivement deux sacs de charbon de 800 livres. Sacs déposés sur une plate-forme devant la tourelle avant du cuirassé, puis transportés vers les soutes. Cette expérimentation a montré que c'était très lent mais que c'était une méthode possible de ravitaillement en combustible.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3669
Age : 73
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 20:04

DahliaBleue a écrit:
Cette expérimentation a montré que c'était très lent  mais que c'était une méthode possible de ravitaillement en combustible.

A y regarder de plus près, la corvée de charbon "à l'ancienne", au mouillage, à partir d'une barge, avec la noria de sacs de charbon manutentionnés à dos d'homme, était, elle-aussi, une opération longue et fastidieuse. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10331
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyDim 30 Déc 2018, 23:44

Loïc Charpentier a écrit:
DahliaBleue a écrit:
Cette expérimentation a montré que c'était très lent  mais que c'était une méthode possible de ravitaillement en combustible.

A y regarder de plus près, la corvée de charbon "à l'ancienne", au mouillage, à partir d'une barge, avec la noria de sacs de charbon manutentionnés à dos d'homme, était, elle-aussi, une opération longue et fastidieuse. Very Happy

Après la corvée de charbon se faisait au port à l'abri là en mer et possiblement sous la menace ennemie c'est une autre paire de manches

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6109
Age : 55
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyLun 31 Déc 2018, 08:45

2 palanquées = 2 x 365 kg de charbon ... En admettant qu'un cycle dure 5 min. (je pense être très généreux compte tenu de la distance etc ...) çà nous fait 12 x 365 / h soit grosso modo 4.5 t / h
Pour charger 45 t il faut 10 h de jour ...
En admettant qu'une palanquée comporte deux charges comme le suggère la photo on est à 100/120 t. jour dans le meilleur des cas


En 1916 à 28 nds le Tiger brûle 1200 t de charbon par 24 h ...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3669
Age : 73
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  EmptyLun 31 Déc 2018, 10:27

pascal a écrit:
2 palanquées = 2 x 365 kg de charbon ... En admettant qu'un cycle dure 5 min. (je pense être très généreux compte tenu de la distance etc ...) çà nous fait 12 x 365 / h soit grosso modo 4.5 t / h
Pour charger 45 t il faut 10 h de jour ...
En admettant qu'une palanquée comporte deux charges comme le suggère la photo on est à 100/120 t. jour dans le meilleur des cas


En 1916 à 28 nds le Tiger brûle 1200 t de charbon par 24 h ...

Le HMS Tiger avait une chaufferie mixte (charbon & mazout) - emport : 2450 t de chaque - Seule, la classe Renown marchait au "tout mazout" -  parmi les cuirassés, c'était aussi le cas des classes Queen Elisabeth & Revenge -.
Les périodes de marche à pleine vitesse sont rares, très fatigantes pour le bâtiment, sa machinerie, son équipage et dépendent, aussi, de l'état de la mer. En plus, la consommation est "vertigineusement" exponentielle. Ce n'est pas pour rien que l'autonomie maximale était établie à la vitesse de croisière de 10 ou 11 noeuds. Pour le HMS Tiger, à 10 noeuds,  elle était  (en théorie) de 17,5 jours, soit 280 tonnes de combustible (charbon et mazout)/jour.

La plupart du temps,  la vitesse haute de "marche rapide" des croiseurs de bataille se situait aux alentours de 18/19 noeuds; il y avait, également, une raison essentielle, pour ce "plafonnement",  rester à "distance de contact" de la flotte de ligne, qui, elle marchait au mieux à  15 noeuds - les cuirassés ne dépassaient pas 19 noeuds à marche forcée et la vitesse de l'escadre était calée sur celle du bâtiment le moins rapide -. Trois noeuds de différence de vitesse, en 10 heures (hypothèse), çà fait 30 nautiques, soit deux heures d'écart à 15 noeuds... çà commence à faire beaucoup. Very Happy

A Dogger Bank - le 24 janvier 1915 -, Beatty avait, ainsi, fractionné son escadre de BC, en lançant le HMS Lion à 28 noeuds, pour chasser les croiseurs lourds de Hipper (eux, "coincés" à 24 noeuds, à cause du Blücher - machinerie alternative).
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty
MessageSujet: Re: Les débuts du ravitaillement à la mer    Les débuts du ravitaillement à la mer  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les débuts du ravitaillement à la mer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Votre Forum :: Quid de Marine Forum-
Sauter vers: