AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Courbe de stabilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Courbe de stabilité   Jeu 23 Mai 2013, 19:02

Bonjours,
je suis un étudiant en prépas et je travail sur un tipe que j'ai choisi de faire sur la flottaison des bateaux.
J'aimerai savoir si en déplaçant une masse transversalement sur le navire, on puisse tracer en entier la courbe de stabilité d'un bateau ?
On calcul bien entendue le moment créé par la masse et l'angle d'inclinaison.

En faisant des expériences je trouve qu'un catamaran est 5à6 fois plus stable qu'un monocoque. Est ce que cela vous parait il correcte comme résultat?

Merci de votre aide
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Jeu 23 Mai 2013, 19:08

titti7 a écrit:
[…]J'aimerai savoir si en déplaçant une masse transversalement sur le navire, on puisse tracer en entier la courbe de stabilité d'un bateau ?
On calcul bien entendue le moment créé par la masse et l'angle d'inclinaison.
En faisant des expériences je trouve qu'un catamaran est 5 à 6 fois plus stable qu'un monocoque. Est ce que cela vous parait il correcte comme résultat?[…]
C'est hautement vraisemblable. Mais ça dépend aussi de la forme de coque du monocoque et de l'angle instantané d'inclinaison. Il faut comparer les courbes dites de moments de redressement.
La question a été évoquée : —> ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Jeu 23 Mai 2013, 21:02

Merci d'avoir répondue aussi vite.

J'ai déjà tracé de cette manière la courbe de stabilité pour un catamaran et un monocoque, ça me rassure donc de na pas avoir fait n'importe quoi.
Si j'ai bien compris, le faite qu'on est une droite au début de la courbe montre que le métacentre est fixe (c'est pour ça qu'on peut définir le rayon de bouguer). Ensuite le métacentre ce déplace car on est plus dans le cas d'une flottaison isocarene.

Mais il y a deux choses que je ne comprend pas :
Comment à partir du début de la courbe de stabilité on peut en déduire la position du centre de gravité du navire?
Quel moment d'inertie (I) on calcul pour le rayon métacentrique ou bouguer (r) : r=I/V ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Dim 26 Jan 2014, 16:33

La courbe de stabilité est établie à partir de l'expérience de stabilité réalisée par déplacement latéral de masses connues après avoir au préalable effectué la pesée du navire , le GM est déterminé directement , des déplacements différents du poids d'expérience peuvent juste établir le début de la courbe des bras de levier de redressement sachant que ce poids est calibré pour qu'à l'extrême il engendre une inclinaison du navire située entre 2° et 3°.
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Lun 27 Jan 2014, 18:33

MUREX a écrit:
La courbe de stabilité est établie à partir de l'expérience de stabilité réalisée par déplacement latéral de masses connues après avoir au préalable effectué la pesée du navire , le GM est déterminé directement , des déplacements différents du poids d'expérience  peuvent juste établir le début de la courbe des bras de levier de redressement sachant que ce poids est calibré pour qu'à l'extrême il engendre une inclinaison du navire située entre 2° et 3°.
Voire un peu plus, comme le montre cet essai de stabilité du Clemenceau :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Lun 27 Jan 2014, 19:31

Est-ce vraiment une expérience de stabilité ? l'amarre sur coffre me semble tendue .
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Lun 27 Jan 2014, 20:06

MUREX a écrit:
Est-ce vraiment une expérience de stabilité ? l'amarre sur coffre me semble tendue.
Si ça ne l'est pas, qu'est-ce ? Le début d'un chavirement ? affraid 
 study « l'amarre » sur le coffre, c'est carrément la chaîne de mouillage, passée par le chaumard axial…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Mar 28 Jan 2014, 20:36

Non , c'est effectivement indiqué sur "netmarine" comme un essai de gite dans le cadre d'une expérience de stabilité , je pense ( mais c'est personnel) qu'il s'agit d'un autre essai associé à l'expérience de stabilité .
Dans une expérience de stabilité , au moment des mesures les amarres doivent être détendues et il faut éliminer les carènes liquides (et tout autre élément mobile qui pourrait parasiter les mesures).
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Mesure de gîte, sur coffre.   Mer 29 Jan 2014, 09:23

MUREX a écrit:
[…] c'est […] indiqué sur "netmarine" comme un essai de gîte dans le cadre d'une expérience de stabilité, je pense (mais c'est personnel) qu'il s'agit d'un autre essai associé à l'expérience de stabilité.
Dans une expérience de stabilité, au moment des mesures les amarres doivent être détendues et il faut éliminer les carènes liquides (et tout autre élément mobile qui pourrait parasiter les mesures).
Le site netmarine n’exprime pas de positions officielles de la marine ; et la légende de la photo ne fait pas forcément foi (note1).
Il faut donc la comprendre comme : « Au cours de ses essais avant recette (période d'armement en 1960) le Clemenceau effectue des mesures (note2) de stabilité ».

Les mesures effectuées à quai exigent en effet, non pas vraiment un amarrage souple, mais une surveillance et un réglage permanent de cet amarrage, en fonction de l’évolution de la gîte. Cette gîte est logiquement d’amplitude modérée (le quai n’est pas très accommodant, lorsqu’on s’y appuie sans défenses). D’où l’intérêt des mesures effectuées sur coffre, où l’on peut donner, sans risque de dommage, une gîte supérieure à 25°.

Ci-après, un autre porte-avions (plus tard… ~ 1962), effectuant ses propres mesures.

La chaîne frappée sur le coffre y est tout autant raide que celle vue sur la photo de netmarine. Ne s'agissant pas d'une mesure d'assiette, ça ne présente aucun inconvénient pour l'essai, puisque le mouvement de la gîte se fait (en gros) autour de l'axe longitudinal du bâtiment, axe sur lequel se trouve la chaîne, passée par le chaumard axial.

Note1 : Le site est une mine d'informations précieuses ; mais on y détecte, à longueur de pages, des approximations ou des inexactitudes. Que le Président (du site) accepte d'ailleurs volontiers de reconnaître et de rectifier, lorsque la remarque lui en est faite et qu'elle est justifiée. Cela demande simplement un peu de patience.
Note2 : En l’occurrence, dans la marine, plutôt que d'une expérience (scientifique) on parlerait d'une expérimentation (en général) ou d'un test particulier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bleu Marine
Second maître
Second maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 502
Age : 65
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Mer 29 Jan 2014, 11:22

Bonjour,

Un premier post sur ce forum pour confirmer/compléter les réponses de Murex.

Je confirme que "l'expérience de stabilité" se réalise à un angle réduit, de quelques degrés. C'est suffisant pour obtenir la précision recherchée dans le calcul de la hauteur du centre de gravité (qui est le seul but de l'expérience en question).

Comme l'écrit Murex, l'expérience de stabilité est immédiatement précédée par la "pesée" (lecture des tirants d'eau pour détermination par calcul du déplacement du navire). Ces deux opérations sont réalisées en eaux abritées, donc à quai (voire au bassin), aussières détendues pour éviter tout moment de redressement parasite, coupée relevée etc. De préférence navire lège (pour faciliter la comparaison avec le devis de poids, via la "pesée").

Classiquement, l'inclinaison est obtenue par déplacement de masses (plutôt que par ballastage, si la taille du navire ne l'interdit pas), ces masses sont déplacées à l'aide des grues de quai.

Dans la construction navale, le terme "d'expérience de stabilité" est consacré par l'usage pour cette opération, même si le côté scientifique de la chose est devenu un peu basique au fil des siècles.

La valeur du couple de redressement aux grands angles est parfaitement déterminée par le calcul (courbes Bonjean) et ne nécessite pas d'essai supplémentaire.

Dans ma compréhension la photo du Clemenceau a été prise pendant les essais à la gîte. Ces essais sont réglementaires pour les bâtiments de la Marine nationale et permettent de vérifier le bon fonctionnement des matériels à un angle spécifié. Entre autres pour les ascenseurs et monte-charges et autres dispositifs de manutention qui peuvent difficilement être essayés montés en usine. Ça se réalise sur coffre pour les raisons évoquées par DahliaBleue. La gîte est obtenue par ballastage. J'ai conduit de tels essais sur un autre bâtiment militaire ; séquence pas très confortable, les déplacements à bord avec une gîte permanente de 15° (de mémoire) étant un peu pénibles. Ces essais ne sont pas pratiqués, d'une façon générale, pour les navires de commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8369
Age : 70
Ville : VICHY
Emploi : Casquette à carreaux
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Mer 29 Jan 2014, 11:27

Bonjour voisin.

" J'ai conduit de tels essais sur un autre bâtiment militaire ; séquence pas très confortable, les déplacements à bord avec une gîte permanente de 15° (de mémoire) étant un peu pénibles "

Je confirme  pour la pénibilité  affraid ayant vécu ceci à bord de la FLE Duquesne ( 1967 ou 1968 ? ) pas très à l'aise dans les coursives ou à la cafétéria.

EDIT: photo d'époque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Mer 29 Jan 2014, 12:14

JJ a écrit:
[…] Je confirme  pour la pénibilité  : affraid: ayant vécu ceci à bord de la FLE Duquesne (1967 ou 1968 ?) […]
 thumright Bien vu pour ce témoignage ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10429
Age : 36
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   Mer 29 Jan 2014, 12:18

Bleu Marine a écrit:
[…] pour confirmer/compléter les réponses de Murex.
Je confirme que "l'expérience de stabilité" se réalise à un angle […] de quelques degrés. […] Classiquement, l'inclinaison est obtenue par déplacement de masses (plutôt que par ballastage, si la taille du navire ne l'interdit pas), ces masses sont déplacées à l'aide des grues de quai.
Dans la construction navale, le terme "d'expérience de stabilité" est consacré par l'usage pour cette opération, même si le côté scientifique de la chose est devenu un peu basique au fil des siècles.[…] la photo du Clemenceau a été prise pendant les essais à la gîte. Ces essais sont réglementaires pour les bâtiments de la Marine nationale et permettent de vérifier le bon fonctionnement des matériels à un angle spécifié. […]. La gîte est obtenue par ballastage. […] Ces essais ne sont pas pratiqués, d'une façon générale, pour les navires de commerce.
  pour toutes ces précisions et cette mise au point ! salut 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courbe de stabilité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courbe de stabilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Courbe de stabilité
» La stabilité ? Mais c’est très simple…
» stabilité, réversibilité du BEVA 371
» crochet pour augmenter stabilité trepied
» Probleme de symetrie sur decoupe de formes en courbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: France-
Sauter vers: