AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Algerie : Les futures frégates de la marine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 19 Avr 2008, 12:23

La rédaction de ce rapport s’inscrit dans le cadre de la mission confiée par
Monsieur Dominique de Villepin
Premier ministre
à
Monsieur Yves Fromion
Député du Cher
sur les exportations de défense et de sécurité de la France


Citation :
Au-delà de la simple fourniture de matériels à bas prix, la maîtrise du marché des
équipements d’occasion permet de réaliser des opérations commerciales de premier ordre. A
titre d’exemple, l’Algérie vient de lancer un appel d’offres pour l’acquisition de 2 à 3 frégates
de 3000 à 4000 tonnes. Ce projet dont le montant global est supérieur au milliard d’euros, est
stratégique pour DCN, mais les chantiers français auront sans doute du mal à affronter la
concurrence de l’Allemagne (frégates Meko), du Royaume-Uni (frégates T-22), voire des Etats-
Unis (frégates Oliver, Hazard et Perry) qui disposent tous de la possibilité de proposer des
navires d’occasion. Plus précisément, l’Allemagne pourrait organiser un marché triangulaire
avec l’Afrique du Sud et l’Algérie : l’Algérie acquerrait les frégates sud africaines Meko
d’origine allemande acquises en 2000
, et l’Allemagne vendrait à l’Afrique du Sud des bâtiments

neufs. Un marché similaire avait permis à la France de vendre au Qatar des avions Mirage 2000-
5 en échange de la revente des avions Mirage F1 qataris à l’Espagne (1998).
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/064000562/0000.pdf
Page 27


Les frégates en compétition pour le marcher algériens

Citation :
ALGERIA
Seeking four new frigates
As this issue of MPI appears, the Algerian Navy is expected to issue Requests for Proposals (RFPs) for four new frigates.
The RFPs are likely to be sent to: France’s DCNS (for its proposed FM 4000); Germany’s ThyssenKrupp Marine Systems (Meko A-200); Spain’s Navantia (F-100); Italy’s Fincantieri (Maestrale); and Russia’s Admiralteyskiye Verft (Project 17). © DAPSS S.A., 2008, Switzerland

http://www.dapss.com/MPI/mpi.htm
Revenir en haut Aller en bas
X07
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Masculin
Nombre de messages : 2873
Age : 51
Ville :
Emploi :
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 19 Avr 2008, 14:12

il y a un peu de tout là dedans, des frégates neuves, des occasions récentes, des occasions plus anciennes.... il faudrait d'abord définir le budjet. Une FREMM ou une FM 4000 est certainement beaucoup plus chère qu'une OH Perry ou une Type 22 BIII d'occasion...

X:roll:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 19 Avr 2008, 17:03

Citation :
frégates Oliver, Hazard et Perry

Razz Razz Razz Razz lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 19 Avr 2008, 17:10

Mr. Green Cela dit les frégates Perry ne devraient pas être sur les rangs car, avec le retard que prends le programme LCS, les américains vont vouloir les garder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 19 Avr 2008, 17:12

C'est carrement n'importe quoi... les journaleux!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Mer 07 Mai 2008, 18:54

Citation :
En Méditerranée, outre la Grèce et après le Maroc, la France s'intéresse de près à la modernisation de la marine algérienne. La FREMM étant trop grosse pour ce marché et la corvette Gowind trop petite, DCNS présente une nouvelle famille de frégates de 4000 tonnes en moyenne, la FM400, ce qui lui permet au passage de compléter sa gamme de produits avec un navire polyvalent prenant la relève des La Fayette.
La Turquie souhaite toujours, pour sa part, commander six nouveaux sous-marins avec une mise en service de la première unité à l'horizon 2015. Dans ce cadre, DCNS est en compétition contre l'Allemand TKMS et son U214, ainsi qu'avec l'Espagnol Navantia et son S80. Toujours en matière de sous-marins, le Français reste en lice au Pakistan pour la vente de trois bâtiments. Selon certaines sources, Islamabad aurait officieusement choisi, à l'été 2007, le 214 allemand, mais les troubles civils et politiques ayant secoué le pays, depuis, auraient permis à DCNS de revenir dans la course.
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107534
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Mer 07 Mai 2008, 21:45

Citation :
Premiers détails sur la vente de quatre FREMM à l'Algérie
par Jean GUISNEL

Imprimez Réagissez Classez Comme la lettre spécialisée Maghreb Confidentiel l'avait révélé voici quelques semaines, la visite de Nicolas Sarkozy en Algérie en novembre 2007 a ouvert la voie à un énorme contrat d'armement : l'achat par Alger de quatre exemplaires de la frégate ultramoderne FREMM. Le Point peut ajouter qu'Alger est en outre intéressée par plusieurs autres achats en France, dont celui de deux exemplaires du Bâtiment de projection et de commandement de type Mistral . Pour faire bonne mesure, les discussions portent sur l'acquisition clés en main de deux infrastructures navales considérables : une base navale complète et un chantier de construction navale. Tout ce que Paris compte de marchands d'armes est mobilisé autour des ces gigantesques et néanmoins toujours hypothétiques contrats, dont les négociations sont pilotées en personne et en direct depuis l'Élysée par les deux hommes qui ont pris la haute main sur ce type de dossier : le secrétaire général de l'Élysée Claude Guéant, et le chef de l'état-major particulier de la présidence, l'amiral Édouard Guillaud.
Concurrence exacerbée
À Paris, tout le monde fait profil bas. Difficile d'arracher une confidence où que ce soit et l'Élysée est muet. Pourtant, les choses avancent, apparemment hors des procédures habituelles. Des réseaux commerciaux français informels, mais très actifs en Algérie où la corruption des décideurs est une règle de base ont été écartés. On nous a affirmé de plusieurs sources que d'autres intermédiaires cherchent à se mettre en place, mais dans un contexte concurrentiel exacerbé. Chacun pousse ses pions, tous les industriels sont certains d'avoir déniché la perle rare qui ouvre les portes des "vrais" décideurs algériens : les Russes, qui tiennent jusqu'à présent d'une main ferme les marchés militaires en Algérie, ont déjà annoncé qu'ils avaient remporté celui des frégates, comme l'indiquait il y a peu la revue Kommersant . Mais ni les Britanniques, ni les Allemands, ni les Français n'ont renoncé.
Les officiels comme les industriels français sont certains qu'il est possible de remporter ce marché à la condition que certaines règles soient respectées. Un homme bien informé des négociations en cours explique : "Nous ne paierons pas de pots-de-vin. Les Algériens veulent un contrat d'État à État. Ils ont la garantie du gouvernement français que les prix proposés par les industriels seront dérivés de ceux payés pour ses propres navires par notre marine nationale. Augmentés de 3 % de frais généraux, des frais financiers éventuels et des coûts spécifiques des adaptations qu'ils exigeraient." Mais quand il s'agit de connaître les prix proposés, c'est motus. Seule référence, le prix non confirmé auquel une FREMM a été récemment vendue au Maroc : 500 millions d'euros. On imagine ce que représente le possible contrat algérien : un pactole ! Quoique... Pour les BPC de type Mistral, il n'est plus tout à fait certain que les Algériens soient toujours intéressés. Quant à la base navale, qui concernerait une extension de Mers-el-Kebir, les contours du projet sont encore vagues. Et pour ce qui est du chantier naval, on est encore loin d'un accord. Les Algériens exigent enfin que ce soit la marine nationale qui forme leurs équipages (une part substantielle de la facture), alors que Paris a monté une structure spécialisée, la NAVFCO, branche spécialisée du groupe paraétatique Défense Conseil International . Mais on est là dans les infimes détails...
La volonté algérienne de se doter d'une marine moderne, tout en se rapprochant de l'Otan, est une véritable aubaine pour les vendeurs d'armes français. Notamment parce que le pays est riche, solvable et dispose d'un cash considérable. Le poids du passé semble ne plus entrer en ligne de compte, dès lors qu'il s'agit de parler business. Mais attention aux embuscades. De source bien informée sur ce dossier, mais travaillant pour un industriel européen, on se persuade que les Algériens ont déjà pris la décision de se fournir auprès de... l'Allemagne ! Il faudra attendre pour connaître la réponse, car rien ne se décidera avant la fin de cette année, au plus tôt...

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/premiers-details-sur-la-vente-de-quatre-fremm-a-l-algerie/1648/0/244061


Dernière édition par dr.watson le Jeu 08 Mai 2008, 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Jeu 08 Mai 2008, 09:50

il semble que l'algérie, malgré toute les rumeurs, n'achète pas de FREMM car elle serait trop grosse pour les besoins de la flotte algérienne (6000 tonnes), et les Gowinds (1200-2000 tonnes) seraient assez petites !


il semble que des contacts ait eut lieu concernants la nouvelle frégate de DCNS (la frégate de 4000 tonnes).

tout est question de gamme (tonnage)

1 à 3 navires seraient prévus (perso 2 je pense)

A + salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Ven 16 Mai 2008, 22:38

Je me demande quelle serait l'utilité de deux BPC pour alger ? scratch

Revenir en haut Aller en bas
ciders
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1537
Age : 31
Ville : Au milieu de la mare
Emploi : Chasseur de nuées
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Ven 16 Mai 2008, 22:42

Ca ferait beaucoup en effet. A part attaquer la Sardaigne...

A moins que l'Algérie n'ait des velléités de participer à des interventions multilatérales de l'ONU en Afrique Noire.

_________________
" Quand un diplomate dit 'oui', cela signifie 'peut-être' ; quand il dit 'peut-être', cela veut dire 'non' ; et quand il dit 'non', ce n'est pas un diplomate. " ( Henri Louis Mencken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 17 Mai 2008, 14:14

colombamike a écrit:
il semble que l'algérie, malgré toute les rumeurs, n'achète pas de FREMM car elle serait trop grosse pour les besoins de la flotte algérienne (6000 tonnes), et les Gowinds (1200-2000 tonnes) seraient assez petites !

il semble que des contacts ait eut lieu concernant la nouvelle frégate de DCNS (la frégate de 4000 tonnes).

tout est question de gamme (tonnage)

1 à 3 navires seraient prévus (perso 2 je pense)

A salut

Le besoin exprimé est pour 4 bâtiments. Wink
Lors d'un récent article du Monde sur le livre Blanc ont parle encore de 4 FREMM pour l'Algerie.

Général a écrit:
Je me demande quelle serait l'utilité de deux BPC pour alger ? scratch


Aucune, car c'est juste qu'une simple invention journalistique en mal de scoop...

Le problème avec cet HOAX qu'est le "porte-helicos" Algérien (et qui est plutôt tenace sur le net), viens du fait des 1eres photos du navire école Soummam qui sont tombés sur le net, tout le monde croyais avoir affaire a un porte-hélicoptère commandé au Chinois.

Et du coup les plus folles rumeurs ont circulé a son sujet...

En quoi Aujourd'hui la marine Algerienne a t'elle besoin non pas d'un, mais deux porte-helicos ? et que va t'on mettre dessus comme hélicoptères ? les Hip de l'armée ??

ciders a écrit:
Ca ferait beaucoup en effet. A part attaquer la Sardaigne...

A moins que l'Algérie n'ait des velléités de participer à des interventions multilatérales de l'ONU en Afrique Noire.

Oui c'est pratique on peut attaquer la Corse aussi... reconquérir une partie de l'Espagne...Rolling Eyes
Maintenant si la vente de 2 BPC pose problème ou comporte des risques, il ne faut pas les vendre alors...Rolling Eyes

Plus sérieusement, la marine se rapproche de l'OTAN c'est clair, mais pour aller jouer au kéké en Afrique, voir ailleurs sous légide de l'ONU/OTAN ce n'est absolument pas dans nos moyens...
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9328
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 17 Mai 2008, 14:23

Si la marine algérienne prend vraiment du muscle avec 4 FREMM, il ne serait pas illogique qu'à terme elle suivre l'exemple de l'Afrique du Sud : de nouvelles frégates, de nouveaux sous marins et un projet de navire amphibie

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 17 Mai 2008, 21:52

c'est clair surtout si l'algérie veut devenir une puissance régionale;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Lun 19 Mai 2008, 16:22

Pour ma part je pense que c'est plutôt une proposition Française, certes les BPC ne serviraient a rien...mais c'est toujours 600 Millions d'euros qui rentre dans les caisses de DCN.

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Sam 31 Mai 2008, 18:52

Citation :
MAGHREB CONFIDENTIEL - 29/05/2008
ALGERIE
La vraie histoire des frégates
Dans un premier temps, le groupe DCNS (ex- Direction des chantiers navals , DCN) a proposé à la marine algérienne de lui vendre quatre corvettes Gowind 170 (95 m, 1 700 t, 65 personnes et un hélicoptère), pour un montant de l'ordre de 800 millions €. (...) [ 297 mots ] [ 4 € ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Dim 01 Juin 2008, 00:44

Oulah ! GOWIND, FM400, FREMM...
Je trouve les FREMM un peut trop lourdes pour nos besoins, par contre j'ai hate de voir a quoi ressemble la FM400 (4000t) dérivée des GOWIND...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Dim 01 Juin 2008, 09:03

Dommage qu'alger n'ait pas pris des Formidable. 3200t pour 32 ASTER-15, 8 SSM, des TLT, bref, quasiment une FREMM en version compacte. Elles me paraissent encore plus adapté qu'une FM400 (4000t c'est quand même assez lourd).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Mar 10 Juin 2008, 17:00

Citation :
Le fournisseur relance sa proposition à la Sonatrach
Les dessous de l’achat des frégates «Fremm»
Le premier contrat entre la marine algérienne et le groupe DCNS, ex-Direction des chantiers navale (DCN), portait initialement sur la livraison de quatre corvettes Gowind 170 (95 m, 170 t, 65 personnes et un hélicoptère), pour un montant de 800 millions d’euros. L’Algérie avait en fait damé le pion à la Bulgarie, le premier pays à avoir commander ces corvettes. Néanmoins, l’intérêt manifeste de la marine algérienne pour cet équipement, a amené une équipe de la DCNI, le pôle commercial de la DCN à voir plus grand, étant donné la solvabilité du client. En effet, le groupe a proposé un nouvel équipement plus cher, mais assorti d’un deal avec la Sonatrach, premier bailleur de fonds dans cette affaire. Ainsi, la DCNS a remplacé les corvettes par quatre frégates européennes multi missions, Fremm (142 m, 6.000t), utilisées pour les luttes antinavires, anti-sous-marins et anti-aériennes, avec possibilité de frappes terrestres à longues portées. La facture se situe entre 3 et 4 milliards d’euros, payable rubis sur l’ongle, soit plus de quatre fois le montant du premier contrat pour les corvettes. C’était la condition sine qua none, qui devait permettre à la Sonatrach de négocier son implantation dans le marché français des stations-services. Cela dit, une crise intestine du département commercial de l’armurier a provoqué le limogeage, le 28 février, de Gérard-Philippe Menayas, le directeur administratif qui avait mené les négociations. Celui-ci est accusé de «corruption» et d’«espionnage» dans l’affaire des frégates de Taïwan. Ce scandale a peu ou prou compromis le deal. Du coup, le PDG de DCN, Jean-Marie Poimboeuf tente de sauver l’opération en confiant le dossier à Alexandre Fabarez et Emmanuel Aris, deux hommes de main dont la mission consiste désormais à se rapprocher de la Sonatrach, afin de relancer les négociations. Cependant, la donne a changé depuis, dès lors, que la France craint que l’Algérie favorise l’Italie, son partenaire dans la fabrication des Fremm. Aussi, les pays comme la Russie, la Grande-Bretagne et l’Allemagne ont profité de ce contre temps pour soumettre leurs offres.


cheers cheers 4 milliards d'euros pour 3 fregates cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: e   Mar 10 Juin 2008, 18:23

Le BPC Tonnerre est actuellement a Alger pour faire une démonstration pour l'ANP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Mer 11 Juin 2008, 18:20


JOURNAL TV
VISITE DU TONNERRE EN ALGÉRIE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Mar 24 Juin 2008, 09:12

Citation :
Frégates pour l'Algérie : Ce n'est pas encore pour tout de suite

Vue d'une frégate multi-missions (FREMM)
crédits : DCNS

24/06/2008

Lors de la visite de François Fillon à Alger, le week-end dernier, il a été fortement question d'éventuels contrats d'armement entre la France et l'Algérie. DCNS espère, notamment, vendre des frégates, un contrat qui serait assorti de la création d'une base navale et de chantiers associés. En effet, une partie du programme pourrait être réalisée localement. Evoqué depuis plus de deux ans, l'intérêt de l'Algérie pour l'acquisition de nouvelles frégates s'est concrétisé avec un appel d'offres. Aux côtés du premier ministre, Jean-Marie Poimboeuf, président de DCNS, était donc à Alger pour promouvoir l'option française dans un programme où le choix sera éminemment politique. Et le groupe tricolore n'est pas le seul en lice. Ses grands concurrents européens essayent se positionnent également, y compris l'Italien Fincantieri. Partenaire de DCNS dans le cadre du programme des Frégates Européennes Multi-Missions, le groupe italien pourrait, comme nous l'évoquions cet hiver, proposer sa propre version de la FREMM, équipée d'un système de combat et de missiles américains. De leur côté, les Français maintiennent volontairement le doute quant au produit proposé : La FREMM ou la FM400, nouvelle frégate de 4000 tonnes destinée à succéder à la famille des La Fayette.
On ne s'attendrait en tous cas pas à une signature du contrat avant l'année prochaine.

http://www.meretmarine.com/lienobjet.cfm?mer_objet_lien_id=14208&id=108002
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Mer 16 Juil 2008, 19:32

Suite a la visite de A.Merkel en Algerie:
Citation :
From energy to the draft of the great mosque; AFP

Interest of the economy, Merkel's visit Algeria

German Chancellor Angela Merkel (CDU) is in her first visit to Algeria accompanied by a high-level business delegation. Representatives from a total of 13 companies want the Chancellor Tross business with the North African state transport. For the second country on the continent, especially large oil and gas reserves, but also in other areas of the Maghreb state for the German economy is interesting.

Bestimmend for the Algerian economy, promotion and export of petroleum and natural gas. The proceeds from the energy exports accounting for about 98.5 percent of foreign exchange revenue, over 35 percent of gross domestic product (GDP) and about 75 percent of government revenues. Algeria is Europe's third largest gas supplier. The LNG tankers can be transported, the construction of more expensive lines avoided. By 2020, the consumption of liquefied natural gas in Europe, according to the energy group Eon today then ten percent to 18 percent increase. Immediately after Germany, currently Algerian gas.

A representative of Eon-Ruhrgas, on 3 June, a representative office in Algeria opened, the journey is just like representatives of RWE Dea and Wintershall. The fact that Algeria licences for the exploitation of its oil and gas reserves has been issued, the journey for the energy companies particularly attractive.

For the sale of defence equipment are interested in, among other things Thyssen Krupp and Rheinmetall. This applies Thyssen-Krupp to build a shipyard in Algeria, on the frigates will be manufactured. The leadership in Algiers in turn would like to buy armored vehicles.

Since the independence of Algeria in 1962, German companies participate in the construction and development of the economy of the country. A large proportion of industrial plants from the 70s and 80s was built with German help. After extensive overcome the political crisis of the 90s today, according to the Foreign Office more than 140 companies in Algeria. For over two years, there is a German-Algerian Chamber of Commerce, before Merkel on Wednesday evening to give a speech. Some 500 companies from Germany and Algeria are members of the Chamber of Commerce.

Deutsche Bank settled in mid-June in Algeria. The representative office in the capital was on 13 June as a central location for the Maghreb. Also, the construction and transport sector is interesting for German companies. Because the infrastructure is still significant improvement. An insufficient money for the Algerian state does not: Was the country in the 90 years nearly broke, it now floats thanks to the rapid rise in prices for oil and gas in the money. Except for a substantial repayment of foreign debts is with the revenue from the energy sector is still not much happened.

Even with a very special project in Algeria is a German participation in: The Office KSP Engel and Zimmermann won jointly with the engineering office and jaw cancer the architectural competition for the construction of the great Mosque of Algiers. The minaret with 214 meters to be the highest in the world. A representative of cancer and jaw accompanied the Chancellor. According to information from government circles, this project during the trip may be signed.

Germany was in 2007 after France, Italy, China and the United States with a volume of 1.2 billion euros fünftwichtigster supplier of Algeria. Above all, machinery, motor vehicles and chemical products are in the North African state. From a German perspective was Algeria in the list of trading partners ranked 59th

16th July 2008 - 16:31 clock

http://www.hellwegeranzeiger.de/afp/journal/doc/d-algerien.htm

Thyssen Krupp propose aussi son chantier naval avec fabrication de nos futures frégates sur place.
Rheinmetall espère toujours placer ses véhicules blindés chez nous.

Offre qui viens directement concurencer celle de la France & de DCNS, c'est une tres bonne nouvelle qui confirme que notre Marine s'intéresse a du transfert de technologies, concernant les Frégates, on peut déjà penser qu'il peut s'agir de Frégates neuves, peut être personnalisées ?...

En tout cas, cela montre que pour le contrat "Frégates", c'est avec un chantier naval une production locale qu'il va falloir compter, bonne chance aux participants ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Lun 11 Aoû 2008, 11:41

Premiers détails sur la vente de quatre FREMM à l'Algérie

par Jean GUISNEL

Comme la lettre spécialisée Maghreb Confidentiel l'avait révélé voici quelques semaines, la visite de Nicolas Sarkozy en Algérie en novembre 2007 a ouvert la voie à un énorme contrat d'armement : l'achat par Alger de quatre exemplaires de la frégate ultramoderne FREMM. Le Point peut ajouter qu'Alger est en outre intéressée par plusieurs autres achats en France, dont celui de deux exemplaires du Bâtiment de projection et de commandement de type Mistral . Pour faire bonne mesure, les discussions portent sur l'acquisition clés en main de deux infrastructures navales considérables : une base navale complète et un chantier de construction navale. Tout ce que Paris compte de marchands d'armes est mobilisé autour des ces gigantesques et néanmoins toujours hypothétiques contrats, dont les négociations sont pilotées en personne et en direct depuis l'Élysée par les deux hommes qui ont pris la haute main sur ce type de dossier : le secrétaire général de l'Élysée Claude Guéant, et le chef de l'état-major particulier de la présidence, l'amiral Édouard Guillaud.

Concurrence exacerbée

À Paris, tout le monde fait profil bas. Difficile d'arracher une confidence où que ce soit et l'Élysée est muet. Pourtant, les choses avancent, apparemment hors des procédures habituelles. Des réseaux commerciaux français informels, mais très actifs en Algérie où la corruption des décideurs est une règle de base ont été écartés. On nous a affirmé de plusieurs sources que d'autres intermédiaires cherchent à se mettre en place, mais dans un contexte concurrentiel exacerbé. Chacun pousse ses pions, tous les industriels sont certains d'avoir déniché la perle rare qui ouvre les portes des "vrais" décideurs algériens : les Russes, qui tiennent jusqu'à présent d'une main ferme les marchés militaires en Algérie, ont déjà annoncé qu'ils avaient remporté celui des frégates, comme l'indiquait il y a peu la revue Kommersant . Mais ni les Britanniques, ni les Allemands, ni les Français n'ont renoncé.

Les officiels comme les industriels français sont certains qu'il est possible de remporter ce marché à la condition que certaines règles soient respectées. Un homme bien informé des négociations en cours explique : "Nous ne paierons pas de pots-de-vin. Les Algériens veulent un contrat d'État à État. Ils ont la garantie du gouvernement français que les prix proposés par les industriels seront dérivés de ceux payés pour ses propres navires par notre marine nationale. Augmentés de 3 % de frais généraux, des frais financiers éventuels et des coûts spécifiques des adaptations qu'ils exigeraient." Mais quand il s'agit de connaître les prix proposés, c'est motus. Seule référence, le prix non confirmé auquel une FREMM a été récemment vendue au Maroc : 500 millions d'euros. On imagine ce que représente le possible contrat algérien : un pactole ! Quoique... Pour les BPC de type Mistral, il n'est plus tout à fait certain que les Algériens soient toujours intéressés. Quant à la base navale, qui concernerait une extension de Mers-el-Kebir, les contours du projet sont encore vagues. Et pour ce qui est du chantier naval, on est encore loin d'un accord. Les Algériens exigent enfin que ce soit la marine nationale qui forme leurs équipages (une part substantielle de la facture), alors que Paris a monté une structure spécialisée, la NAVFCO, branche spécialisée du groupe paraétatique Défense Conseil International . Mais on est là dans les infimes détails...

La volonté algérienne de se doter d'une marine moderne, tout en se rapprochant de l'Otan, est une véritable aubaine pour les vendeurs d'armes français. Notamment parce que le pays est riche, solvable et dispose d'un cash considérable. Le poids du passé semble ne plus entrer en ligne de compte, dès lors qu'il s'agit de parler business. Mais attention aux embuscades. De source bien informée sur ce dossier, mais travaillant pour un industriel européen, on se persuade que les Algériens ont déjà pris la décision de se fournir auprès de... l'Allemagne ! Il faudra attendre pour connaître la réponse, car rien ne se décidera avant la fin de cette année, au plus tôt...
http://bpcmistral.free.fr/articledepresse2008.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Jeu 23 Avr 2009, 11:50

La France confirme son souhait de vendre des frégates à l’Algérie



Citation :
L'ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, a confirmé, mercredi 22 avril, la volonté de son pays de proposer à l'Algérie l'achat de frégates de type Fremm. « C'est un sujet qui est sur la table », a-t-il reconnu lors d'une rencontre avec des journalistes en marge de la visite à Alger de Axel Poniatowski, président de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française.

« La coopération entre l'Algérie et la France a plusieurs dimensions », a expliqué M. Driencourt. Selon des informations, non confirmées officiellement, la France tente de convaincre les autorités algériennes pour acquérir au moins trois frégates furtives de type Fremm (Frégate européenne multimissions) dont une ASM (Anti-sous-marin) de haute capacité opérationnelle. Au Maghreb, seul le Maroc possède ce type de frégate de fabrication franco-italienne. Le coût de l'unité est estimé à 450 millions d'euros.

Face à une forte concurrence américaine, Paris a dû négocier dur avec Rabat pour arracher le contrat. Rabat, dans le même sillage, a opté pour l'achat de trois corvettes néerlandaises. L'Algérie souhaite "un véritable transfert de technologie" en ce sens qu'elle propose une fabrication dans les chantiers algériens d'une frégate de ce type. Les négociations n'ont, visiblement, pas encore abouti. L'annonce de la conclusion de ce contrat devrait être faite lors de la visite du président Abdelaziz Bouteflika à Paris dans les prochaines semaines
.
Revenir en haut Aller en bas
Colombamike
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3302
Age : 37
Ville : Massilia
Emploi : Yep
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   Jeu 17 Sep 2009, 18:16


Selon certaines source, la vente de FREMM francaise à l'Algérie, c'est mort !
L'algérie aurait choisit du matos italien :
- (fremm italiènne)
- + des hélicos A109 et A139
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Algerie : Les futures frégates de la marine ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Algerie : Les futures frégates de la marine ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Algerie : Les futures frégates de la marine ?
» FDC faune et flore Marine
» Mes Pullips et Angels Gates ;-)
» visite de navire de la marine nationale
» FREGATES ANTI-SOUS-MARINE CLASSE BREMEN (TYPE 122A)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Afrique et Moyen Orient :: Maghreb et autres...-
Sauter vers: