AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €

 

 CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyJeu 12 Aoû 2021, 15:27

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA
(ARGENTINE)

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri10
Le cuirassé Rivadavia en 1948

AVANT-PROPOS

Une chronologie politique de l'Argentine

Avant de parler de la marine argentine et des cuirassés de classe Rivadavia il m'à semblé important de parler rapidement de l'histoire de l'Argentine sous la forme d'une chronologie avec les principales dates et les principaux événements de l'histoire du pays.

-1512 : Les portugais Joao de Lisboa et Estevao de Frois découvrent le Rio de La Plata

-1516 : L'espagnol Juan Diaz de Solis visite le territoire actuel de l'Argentine

-1536-1541 : 1er établissement permanent sur l'emplacement actuel de Buenos Aires

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Vice_r10
Vice-royauté du Rio de La Plata

-1776 : Création de la Vice-Royauté du Rio de La Plata. Son territoire couvre les territoires actuels de l'Argentine, de l'Uruguay, du Paraguay et de la Bolivie

-1806 : Les britanniques attaquent Buenos Aires mais sont repoussés par des milices locales

-18 mai 1810 au 5 avril 1818 : Guerre d'indépendance argentine

-1810 (25 mai) Révolution de Mai. Le vice-roi est renversé, le territoire est rebaptisé Provinces Unies du Rio de la Plata. Mise en place de la Primera Junta.

-1810 (18 décembre) : La Primera Junta est dissoute remplacée par la Junta Grande.

-1811 : Le Paraguay se déclare indépendant

-1816 (9 juillet) : L'Argentine déclare officiellement son indépendance

-1825 : La Grande-Bretagne reconnaît l'indépendance de l'Argentine

-1825 : La Bolivie se déclare indépendante

-1828 L'Uruguay jadis intégré à l'Argentine devient indépendant

-1831 : Les Provinces Unies du Rio de La Plata deviennent la Confédération argentine puis la République argentine en 1860

-1833 : L'Angleterre prend possession des Malouines

-1er mai 1865 au 1er mars 1870 : Guerre de la Triple Alliance. Le Paraguay est défait par l'alliance de l'Argentine, de l'Uruguay et du Brésil

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Buenos10
Photomontage de Buenos Aires

-1880 : Buenos Aires devient la capitale fédérale de l'Argentine

-1919 (janvier) : Semaine Tragique à Buenos Aire. Cette grève insurrectionnelle est violement réprimée (700 morts et 4000 blessés).

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Hipzli10
Hipolito Yrigayen

-1930 (6 septembre) : coup d'Etat militaire qui renverse le président Hipolito Yrigayen. Début de la décennie infâme marquée par la corruption, la fraude électorale, la persécution des opposants politiques

-1943 (4 juin) : Coup d'Etat de Juan Peron qui met fin à la Décennie Infâme

-1945 (12 octobre) : Peron est renversé par un coup d'état militaire

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Juan_e10
Juan et Eva Peron

-1945 (17 octobre) : Suite à la mobilisation des ouvriers orchestrée par Eva Duarte (future Eva Peron) Peron parvient à reprendre les commandes du pays.

-1946 (4 juin) : Peron est élu président de la République. Il met en place un régime autoritaire, le régime justicialiste

-1955 (16 juin) Echec d'un putsch destiné à renverser Peron. Le bombardement de la  place de Mai fait des centaines de morts

-1955 (16 septembre) : Revolution Libertadora Peron est renversé et doit s'exilé. Il reviendra en Argentine qu'en 1973 mais pour mourir l'année suivante (1er juillet 1974) laissant le pouvoir à sa troisième femme Isabel qui sera renversée par les militaires argentins en 1976.

-1956 (juin) : échec d'un coup d'état militaire d'inspiration péroniste

-1963 (2 avril) : révolte de la marine argentine là encore sous l'influence des péronistes mais c'est à nouveau un échec.

-1973 (11 mars) : élections générales en Argentine pour la première fois depuis dix ans

-1973 (20 juin) : Peron rentre d'exil. A son arrivée des séides d'extrême-droite ouvre le feu dans la foule c'est le Massacre d'Ezeiza (du nom de l'aéroport de Buenos Aires) qui fait 13 morts et plus de 300 blessés.

-1973 (23 septembre) : Péron est réélu président avec 61.85% des voix. Sa troisième épouse Isabel Martinez de Peron est vice-présidente

-1974 (1er juillet) : mort de Juan Peron. Sa femme lui succède

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Jorge_10
Général Videla

-1976 (24 mars) : coup d'Etat militaire. Isabel Peron est renversée. Début de l'une des plus sanglantes dictatures de l'histoire. Le «processus de réorganisation nationale» va provoquer la disparition de plus de 30000 personnes.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Rm_sur11
Le début et la fin de la guerre des Malouines
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Soldat10

-1982 (2 avril) : pour redorer le blason d'une dictature aux abois, le général Galtieri lance l'opération ROSARIO la reconquête des îles Malouines. L'euphorie ne dure pas, la Grande-Bretagne étant décidée à récupérer les Falklands. C'est chose faite le 14 juin quand les troupes du général Menendez capitulent à Port Stanley (temporairement rebaptisée Puerto Argentino).

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Razl_a10
Raul Alfonsin

-1983 (30 octobre) : élection de Raul Alfonsin à la présidence. Son investiture le 10 décembre 1983 marque la fin officielle de la dictature militaire argentine.

-1986 (24 décembre) : loi d'amnistie sur les crimes de la dictature. Elle ne sera abrogée qu'en 2005 ce qui permettra la reprise des investigations et des poursuites.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Carlos10
Carlos Menem

-1989 : élection à la présidence de Carlos Menem qui va rester président jusqu'en 1999

-2001 : l'Argentine sombre dans la crise économique

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Nzosto10
Nestor Kirchner

-2003 : élection de Nestor Kirchner à la présidence. Il entre en fonction le 25 mai 2003.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Cristi10
Cristina Fernandez de Kirchner

-2007 (10 décembre) : Cristina Fernandez de Kirchner est élue présidente et réelue en 2011.

-2015 (22 novembre) : Mauricio Macri est élu président

-2019 : élection d'Alberto Fernandez à la présidence de l'Argentine.


A SUIVRE

_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptySam 14 Aoû 2021, 21:36

Une brève histoire de la marine argentine
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Argent10

Comme la marine argentine, la Armada de la Republica Argentina (ARA) n'est pas une marine très connue au delà de la guerre des Malouines je vais donc présenter son histoire en détail.

Non je plaisante je me contenter des traits saillants et des événements remarquables. Je vais donc comme pour la partie précédente largement déborder par rapport à la carrière des deux seuls cuirassés de la marine argentine.

Créée dès le 25 mai 1810, la marine argentine célèbre cependant davantage le 17 mai en référence à la bataille de Montevideo remportée sur les espagnols en 1814.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Genera19
Manuel Belgrano

Une première flotte mise sur pied pour soutenir le général Manuel Belgrano au Paraguay est rapidement coulée. Une deuxième marine à plus de chance puisqu'elle participe comme nous venons de le voir à la prise de la future capitale uruguayenne. Parmi les officiers qui s'illustrent on trouve l'amiral William Brown d'origine irlandaise. Comme entretenir une marine cela coûte cher on préfère faire appel à des corsaires (la guerre course à été interdite par le traité de Paris en 1856).

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Amiral30
l'amiral Brown

Après une période de langueur, la marine argentine se modernise enfin dans les années 1870 avec cinq croiseurs cuirassés, quatre monitors de défense côtière, trois croiseurs de 2ème classe, sept canonnières, quatre destroyers et vingt-deux torpilleurs.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_pu11
L'ARA Pueyrredon

Les navires venaient essentiellement d'Italie (comme les quatre croiseurs cuirassés de classe Garibaldi), de France, d'Espagne et de Grande-Bretagne. Les effectifs dépassent les 8000 hommes avec 600 officiers et 7760 marins. On compte également un bataillon de Marines et une batterie d'artillerie.

L'Argentine étant neutre durant les deux conflits mondiaux, l'ARA n'à pas à s'employer. En 1940 elle est la huitième marine du monde et la première en Amérique Latine.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_al11
Croiseur lourd Almirante Brown et destroyer San Juan
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_sa11

Elle dispose notamment de deux cuirassés de classe Rivadavia, de trois croiseurs modernes, de destroyers modernes de construction britannique, de trois sous-marins sans compter différents navires légers et de soutien.

Dans l'immédiat après guerre l'Argentine abandonne le cuirassé au profit du porte-avions avec deux porte-avions légers d'origine britannique, les ARA Independencia et ARA Veinticinco de Mayo.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_in10
Les porte-avions Independencia et Veinticinco de Mayo
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ve10

La marine argentine est également impliquée dans la sale guerre notamment sous la dictature de Videla de 1976 à 1983, l'Ecole de Mécanique de la Marine (ESMA) devient tristement célèbre pour être un centre de torture où sont envoyés les opposants réels ou supposés du régime (ce site est un mémorial depuis octobre 2007).

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Esma10
l'ESMA

Le grand fait d'arme de la marine argentine c'est naturellement la guerre des Malouines, une folle aventure décidée par une dictature aux abois persuadée que le vieux lion britannique ne réagira pas plus que le Portugal de Salazar quand l'Inde avait reconquis Goa en 1961.

Grossière erreur ! Margaret Tatcher qui elle aussi était en difficulté sur le plan intérieur décide de reconquérir l'archipel par les armes. Débutée le 2 avril 1982 elle se termine le 14 juin 1982 par la capitulation des forces argentines à Port Stanley.

[img]https://i.servimg.com/u/f33/18/82/85/07/ara_ge10.jpg[/img
[img]




_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyLun 16 Aoû 2021, 13:42

Course aux armements en Amérique du Sud  : le Chili, le Brésil et l'Argentine commandent des cuirassés

Très vite les nouvelles nations indépendantes du sous-continent sud-américain se disputent et se querellent en raison notamment de frontières au tracé aussi flou qu'incertain ce qui permet toutes les interprétations. Pas étonnant que les pays investissent massivement dans leur outil militaire qu'il soit terrestre ou naval et qu'accessoirement (ou pas) généraux et autres amiraux ne tardent à avoir des envies de gouvernement.

A l'époque l'Argentine s'inquiète moins du Brésil que du Chili avec lequel elle se dispute le contrôle du canal de Beagle qui permet de passer de l'Atlantique au Pacifique en évitant le dangereux Cap Horn.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Chacab10
Le croiseur chilien Chacabuco et ci-dessous le croiseur argentin San Martin
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_sa13

Une course aux armements oppose Buenos Aires à Santiago du Chili au point de mettre en péril les budgets et les économies des deux pays.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Andes10
Accord argentino-chilien sur les frontières en 1902

La Grande-Bretagne qui n'à aucun intérêt à un conflit dans cette région où elle possède de nombreux intérêts économiques siffle la fin de la recré et patronne un accord qui résout une partie des contentieux (on verra qu'en 1978 les deux pays ont été à deux doigts d'un conflit direct ce qui explique le soutien de Pinochet aux britanniques durant la guerre des Malouines) et limite les armements navals. Cet accord le Cordillera of the Andres Boundary (Accords sur la frontières de la Cordillère des Andes) est signé en 1902.

C'est alors que le Brésil entre en piste. Rio de Janeiro s'inquiète de la modernisation des forces navales de son voisin méridional et décide de riposter en planifiant un programme naval d'ampleur.

Ce programme rendu public en 1905 prévoit la construction de trois cuirassés, trois croiseurs éclaireurs, quinze destroyers, trois sous-marins et deux ravitailleurs de sous-marins. Suite à un changement dans le modèle de cuirassé, le nombre de navire évolue avec toujours trois cuirassés mais de type dreadnought, deux croiseurs éclaireurs, dix destroyers, trois sous-marins et un ravitailleur de sous-marin.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Minas_11
Le cuirassé brésilien Minas Geraes

Le premier cuirassé brésilien baptisé Minas Geraes est mis sur cale le 17 avril 1907. La marine auriverde devient la troisième marine du monde après la Royal Navy et l'US Navy à mettre sur cale un All Big Gun Battleship. Cela paraît tellement surprenant que certains soupçonnent Rio de Janeiro d'être le faux nez d'une puissance navale et non le destinataire final des navires.

Les argentins décident de rompre l'accord de 1902 pour commander des navires capable de faire face aux nouveaux cuirassés brésiliens. En juin 1908, l'Argentine propose au Brésil de lui céder un des deux cuirassés en construction (le troisième devant être mis sur cale après le lancement du premier) pour maintenir une parité dans la région. Sans surprise le Brésil refuse. Le président argentin menace son voisin d'une guerre mais comme il n'est pas suivi par l'opinion publique et démissionne.

L'Argentine qui craint un blocus du Rio de la Plata catastrophique pour son économie largement exportatrice n'à plus d'autre choix : elle va devoir construire des cuirassés capable de tenir tête aux nouveaux fleurons de la marine auriverde. L'autorisation du parlement est obtenue en août 1908.

Genèse des seuls cuirassés jamais exportés par les américains

Un appel d'offres international
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Classe74
Classe Rivadavia

Dès le début les argentins savent qu'ils ne pourront construire de tels navires au pays. Ce sera donc des cuirassés de conception et de construction étrangère qui vogueront avec le pavillon albiceleste.

Pour cela un bureau est ouvert à Londres pour recueillir les projets des chantiers étrangers capables de construire de tels monstres.

Cinq pays sont sur les rangs : l'Allemagne et la Grande-Bretagne qui se livrent à une course aux armements navals d'une toute autre ampleur, la France, l'Italie et les Etats-Unis.

Les débuts sont poussifs. Ne voulant pas s'enfermer ou ne voulant pas hériter de navires dépassés dès leur mise en service les marins argentins laissent beaucoup de latitudes aux chantiers navals, beaucoup trop même puisque les chantiers se plaignent que cela permet à leurs concurrents de savoir les techniques et les technologies que les autres maitrises.

A cela s'ajoute des interférences politiques, chaque ministre, chaque entité impliquée à son favori que ce soit l'Italie pour le vice-president, la Grande-Bretagne pour la commission navale ou encore l'Allemagne pour le ministère de la Guerre. La presse se mêle aussi.

Après l'annulation du premier appel d'offres, un nouvel appel est lancé, un appel mieux organisé et mieux structuré. Les argentins demandent également à ce que les chantiers fassent des efforts pour diminuer les coûts.

Finalement c'est la proposition américaine qui est jugée la plus équilibrée. Deux unités sont commandées, la première baptisée ARA Rivadavia doit être construire aux chantiers navals de Quincy dans le Massachussets alors que les chantiers  de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden doivent assurer la construction de son sister-ship l'ARA Moreno.

Les cuirassés pardon les Acorazado  ainsi obtenus sont parmi les plus modernes du monde avec un solide armement principal (12 canons de 305mm en six tourelles doubles _deux avant deux arrières et deux au milieu  en échelon_) et secondaire (douze canons de 152mm en casemates et seize à plat pont) et même deux tubes lance-torpilles de 533mm avec seize torpilles. La précision est excellente avec les télémètres Barr & Stroud.

La projection est soignée avec notamment une ceinture de 300mm d'épaisseur capable de résister à un obus de 305mm. En revanche si les tourelles sont bien protégées, les ponts le sont moins même si à l'époque on ignore la dangerosité des obus plongeants.

La propulsion est assurée par des turbines à engrenages alimentées en vapeur par des chaudières marchant au charbon. Avec une vitesse théorique de 22.5 nœuds les deux Acorazado font mieux que se défendre.  

Fore River Ship and Engine Building Co., Quincy (Massachussetts)
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Fore_r13
Le Rivadavia en construction

Les chantiers navals de Quincy sont connus officiellement sous le nom de Fore River Ship & Engine Building Company. Créés en 1883 sur cette rivière, ils sont  d'abord installés à Braintree avant de rallier Quincy en 1901. En 1913, il est racheté par le groupe Bethleheem Steel.

Comme pour de nombreux chantiers navals privés américains, l'immense majorité de la production  est constituée de navires militaires, l'US Navy étant une marine prodigue et le segment de la construction navale civile trop concurrentiel pour des chantiers peu compétitifs par rapport aux chantiers européens (et je ne parle même pas des chantiers asiatiques).

Racheté par le groupe General Dynamics en 1964, il à fermé en 1986 après une infructueuse reconversion dans la production de méthaniers.

Parmi les principaux navires construits on trouve des sous-marins pour la marine américaine (mais aussi pour les marines britanniques et japonaises), les cuirassés Rivadavia New Jersey (BB-16), Nevada (BB-36) et Massachusetts (BB-59), les porte-avions Lexington (CV-2 et CV-16) Bunker Hill et Philippine Sea, les croiseurs  Salem, Northampton et Long Beach.

New-York Shipbuilding Corporation,Camden (New Jersey)
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) New_yo14
Lancement du croiseur de bataille USS Hawaï (CB-3). Ce navire ne sera jamais achevé

Ce chantier implanté à Camden dans le New Jersey à été en fonction de 1899 à 1968, achevant plus de 500 navires civils et militaires.

Fondé en 1899 par Henry G. Morse (1850-1903), un ingénieur spécialisé en ponts et génie civil, il devait initialement être installé sur Staten Island mais le projet tomba à l'eau. Henry G. Morse rechercha plusieurs sites allant jusqu'en Virginie. Un temps l'estuaire de la rivière Delaware tint la corde mais finalement le chantier allait s'installer à Camden.

Ce choix répondait au besoin d'un chantier pouvant fabriquer en série des navires en appliquant à la construction navale les principes de la chaine de montage et de la préfabrication. La construction commence en juillet 1899 et dès novembre 1900, le chantier peut construire son premier navire, un pétrolier.

Le chantier naval va connaître une brusque hausse de la production durant le premier conflit mondial. Bis repetita durant le second conflit mondial avec la construction des neuf porte-avions légers de classe Independence (qui avaient été mis sur cale comme croiseurs), le cuirassé USS South Dakota (BB-57) mais aussi 98 LCT.

La fin du second conflit mondial entraine une brusque diminution de l'activité. Outre des navires militaires quelques navires civils sont produits comme le cargo à propulsion nucléaire Savannah.

Le dernier navire civil est produit en 1960 et le dernier navire militaire, le USS Camden est commandé en 1967. Le chantier naval fait faillite en 1968, étant même incapable d'achever son dernier navire, le sous-marin nucléaire d'attaque USS Pogy (SSN-647) qui allait être remorqué à Pascagoula pour y être achevé. Le site est actuellement occupé par le port de Camden.

Parmi les navires les plus fameux construits à Camden on trouve les porte-avions Saratoga et Kitty Hawk, les cuirassés Moreno Idaho et South Dakota, les croiseurs de bataille Alaska et Guam auquel on peut ajouter le Hawaï resté inachevé, le croiseur lourd Indianapolis...... .  


A SUIVRE

_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyMer 18 Aoû 2021, 17:46

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le Rivadavia
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri11
Le cuirassé Rivadavia en 1948

Présentation
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri12
Construction et lancement du cuirassé Rivadavia
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri13

-L'ARA Rivadavia est mis sur cale aux chantiers navals de la Fore River Ship and Engine Building Co., Quincy (Massachussetts) le 25 mai 1910 lancé le 26 août 1911 et mis en service le 27 août 1914.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Bernar10

Le premier dreadnought argentin rend hommage au premier président de l'Argentine Bernardo Rivadavia (Buenos Aires 20 mai 1780 Cadiz, Espagne 2 septembre 1845).

De son nom complet Bernardino de la Trinidad Gonzalez Rivadavia il est le quatrième fils de Benito Bernardino Gonzalez de Rivadavia, un riche avocat galicien et de sa première épouse, Maria Josefa de Jesus rodriguez de Rivadencyra. Bernardino se marie le 14 décembre 1809 avec Juana del Pino y Vera Mujica, fille du vice-roi du Rio de La Plata.

Il joue un rôle clé dans la résistance argentine à l'invasion britannique de 1806 puis à la Révolution de mai 1810. Il est le leader majeur du triumvirat en fonction de 1811 à octobre 1812.

En 1814 il se rend en Espagne dans l'espoir de  nouer des relations différentes avec la métropole mais Ferdinand VII qui n'avait rien appris ni rien oublié était bien décidé à rétablir l'absolutisme. Après l'échec de cette mission diplomatique il visite la France puis rentre à Buenos Aires en 1821.

Président de l'Argentine (alors appelée Provinces Unies du Rio de La Plata) du 8 février 1826 au 27 juin 1827 il doit démissionner suite à l'opposition du parti fédéraliste (il appartenait au parti unitariste) et à la révolte ouverte de plusieurs provinces. Il part en exil en Europe en 1829 mais reviens en Argentine en 1834 pour mieux repartir immédiatement. Il meurt en Espagne en 1845 et y est enterré.

Dans l'historiographie argentine son image est plutôt positive, les historiens soulignant sa volonté de bien faire. La seule critique que l'on pourrait lui adresser c'est son excessive anglophilie, un trait caractéristique de nombre de membres de classes dirigeantes au 19ème siècle.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ijn_ka13
Le Kasuga

C'est le premier navire portant ce nom à avoir été mis en service dans la marine argentine mais pas le premier prévu puisque le 10 mars 1902 les chantiers navals Ansaldo de Sestri-Ponente avaient mis sur cale un croiseur cuirassé initialement commandé par l'Italie.

Cette unité de classe Giuseppe Garibaldi fût rachetée par l'Argentine avant même sa mise sur cale et rebaptisée Bernardino Rivadavia. En raison de problèmes financiers et des pressions britanniques, l'Argentine renonce à acquérir ce navire. Après l'échec de négociations avec la Russie le navire est finalement vendu au Japon.

Mis en service sous le nom de Kasuga le 7 janvier 1904, il participe à la guerre russo-japonaise puis au premier conflit mondial. Relégué au statut de navire-école à la fin des années vingt, il est désarmé et transformé en ponton en juillet 1942 à Yokosuka où il chavire le 18 juillet 1945 après avoir été touché par l'aviation embarquée américaine. L'épave est relevée et démolie en 1948.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Q11_co10
Le navire hydrographique ARA Commodoro Rivadavia (Q-11)

A ce cuirassé et ce croiseur cuirassé on peut ajouter deux navires hydrographiques baptisés Commodoro Rivadavia, le premier en service de 1928 à 1967 et le second en service depuis 1974.

Historique
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri14
Le ARA Rivadavia en mer. Pour la discrétion on repassera

A sa mise en service il est affecté à la Division d'Entrainement (Division de Entrenamiento) et basé à Puerto Belgrano. Il arrive à Buenos Aires en février 1915 et du 19 au 21 lors de son ouverture au public il est visité par 47000 personnes. En 1917 il est affecté à la 1ère division (NdA j'ignore si c'est la même unité que celle décrite plus bas)

En 1917 il est utilisé comme moyen de pression pour calmer les ouvriers communistes de l'industrie pétrolière à Commodoro Rivadavia. Durant le premier conflit mondial il navigue peu pour économiser les réserves de charbon du pays.

En mai 1918 il transporte le président Hipolito Yrigoyen aux Etats-Unis ainsi que l'ambassadeur d'Argentine aux Etats-Unis. Le 23 septembre 1918 il ramène de l'or en Argentine.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri15
Un Acorazado en mer

Du 7 au 14 janvier 1919 à  lieu la Semaine Tragique, une grève insurrectionnelle brutalement réprimée par le gouvernement radical et le patronat. Le cuirassé est déployé à Buenos Aires pour impressionner les grévistes.

En 1920 le cuirassé intègre la 1ère division de l'Escadre de Mer (Primera Division de la Escuadra de Mar) et en décembre il participe aux cérémonies célébrant le 400ème anniversaire de la découverte du détroit de Magellan. Il arrive à Valparaiso le 2 décembre et participe avec vingt-cinq autres navires à une revue navale le 27.

En 1921 après des manœuvres il est mis en réserve avec un équipage réduit. Enfin en 1923 un budget est débloqué pour moderniser des navires qui ultra-modernes à leur mise en service commençaient à être peu à peu déclassés notamment face aux superdreadnought mis en service en Europe et aux Etats-Unis.

Il quitte l'Argentine pour le Massachusetts le 6 août arrivant à destination le 30 pour deux années de travaux.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri16
un acorazado modernizado

Il est ainsi modernisé à Boston de 1924 à 1926. La conduite de tir est modernisée (remplacement des télémètres d'origine et installation de télémètres sur les tourelles supérieures avant et arrière pour permettre le tir en autonomie), quatre canons de 102mm sont remplacés par quatre canons de76mm antiaériens (NdA d'autres sources remplacent tous les canons de 102mm par quatre canons de 76mm antiaériens et quatre canons 3-Pounder), le mât cage avant est conservé mais le mât arrière est remplacé par un mat tripode.

De nouvelles turbines sont embarquées et les chaudières adaptées à l'emploi du mazout au lieu du charbon. Le navire atteint après refonte un déplacement de 31000 tonnes mais sa vitesse (22.5 nœuds) et sa distance franchissable (11000 miles nautiques à 11 nœuds) n'en souffrent pas.

D'autres travaux furent ultérieurement envisagés comme l'embarquement d'installations d'hydraviation et la modernisation de l'artillerie principale avec soit de nouveaux canons de 305mm ou carrément six canons de 356mm en remplacement des douze canons de 305mm. Ultime modernisation, dans l'immédiat post-seconde guerre mondiale, le cuirassé recevra quatre canons antiaériens de 40mm Bofors.

Il quitte les Etats-Unis en mars 1926 et arrive le mois suivant en Argentine. Il passe le reste de l'année à parfaire sa remise en condition technique et tactique. Il est à nouveau considéré comme opérationnel en 1927 mais après quatre croisières au sein de la division d'entrainement la dite division est dissoute.

Il est actif en 1929 et 1930 avant un court désarmement et un passage par la case réserve. Il est remis en service en 1931 pour des exercices au cours desquels il est le navire-amiral. Il passe l'année 1932 en réserve avant d'être remis en service en janvier 1933.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri17
L'ARA Santa Fe (S-1) premier sous-marin argentin en service de 1933 à 1956 en compagnie du Rivadavia

En janvier 1937 il se rend à Valparaiso et à Callao (Perou) avant d'appareiller le 6 avril 1937 avec son sister-ship Moreno pour une tournée en Europe.

Arrivés à Brest les deux navires se sépare. Si le Rivadavia reste en Bretagne, le Moreno se rend à Spithead pour participer à la revue navale organisée en l'honneur du couronnement du roi George VI.

Les deux navires se retrouvent en Allemagne avec une escale commune à Wilhelmshaven. Après une nouvelle séparation (Rivadavia à Hambourg et Moreno à Brême), les deux cuirassés reprennent la route direction l'Argentine étant de retour le 29 juin 1937. L'ARA Rivadavia est à Rio de Janeiro en 1939 pour la dernière croisière du temps de paix

L'Argentine restant neutre durant le second conflit mondial (la déclaration de guerre au Japon et à l'Allemagne n'intervenant que le 27 mars 1945 (sic), le cuirassé n'aura pas à s'employer restant dans les eaux territoriales pour également éviter toute méprise.

En 1946 il mène des missions diplomatiques notamment une croisière dans les Caraïbes et dans le nord du sous-continent sud-américain (escales à Trinidad, au Venezuela et en Colombie 29 octobre au 22 décembre 1946). Affecté à la Fuerza de Tareas n°1 de la Flota de Mar (Groupe occasionnel n°1 de la Flotte de Mer), le cuirassé hérite très vite d'aussières en béton.

Ne sortant plus à partir de 1948, il est totalement hors service en 1951 même si il faut attendre 1952 pour qu'il soit officiellement désarmé.

Rayé des registres en 1956, l'ancien fleuron de la marine argentine organise la dernière cérémonie des couleurs le 1er février 1957. Il est vendu en mai à une entreprise de démolition italienne qui le démantèle à Savonne entre 1959 et 1961.

A SUIVRE

_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyVen 20 Aoû 2021, 12:58

Le Moreno
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_mo11

Présentation

-L'ARA Moreno est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New Jersey) le 9 juillet 1910 lancé le 28 septembre 1911 et commissioned le 26 février 1915.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Marian10

C'est le premier navire entré en service à porter le nom de Mariano Moreno (Buenos Aires 23 septembre 1778 Eaux internationales 4 mars 1911), un avocat, journaliste et politicien argentin qui joua un rôle majeur dans les prémices de l'indépendance argentine en étant secrétaire à la guerre de la Primera Junta.

Marié à Maria Guadalupe Cuenca, il eut un fils prénommé Mariano.

Il effectue des études au Collège Royal de San Carlos puis à Chuquisaca. Son action, sa réflexion à été guidée,  inspirée par les Lumières Espagnoles.

Le 1er janvier 1809 il participe à la Mutinerie d'Alzaga contre le vice-roi, un échec. Il joue un rôle mineur dans la Révolution de Mai mais plus important dans les combats suivants. Il meurt en mer vraisemblablement empoisonné alors qu'il se rendait en mission diplomatique en Grande-Bretagne. Son corps à été enveloppé dans l'Union Jack est jeté à la mer après une salve de mousqueterie.

Je dis premier navire à entrer en service car il en aurait du en être différemment. En effet il était prévu que son nom soit donné à un croiseur cuirassé.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ijn_ni11
Le IJN Nisshin

En 1901 l'Itale passe commande d'un croiseur cuirassé de type Giuseppe Garibaldi le San Rocco. Il est vendu à l'Argentine en 1902 et rebaptisé Mariano Moreno. Suite à l'accord avec le Chili, il est revendu au Japon (après avoir été proposé à la Russie). Le Nisshin est mis en service le 7 janvier 1904, participant à la guerre russo-japonaise puis au premier conflit mondial. Navire-école en 1927 il est coulé comme cible en eaux profondes en 1936 renfloué puis définitivement coulé en 1942.

Historique
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_mo12

L'ARA Moreno arrive en Argentine le 26 mai 1915 étant stationné à Puerto Belgrano.

En 1916 le sister-ship du Rivadavia est affecté à la Division de la Escuadra de Mar. En novembre 1917, il se rend à Rio de Janeiro. En 1918 il est affecté à la Primera Divisione de la Escuadra de Mar.

En 1923 il est désarmé et mis en réserve.

De 1924 à 1926 il est lui aussi modernisé aux Etats-Unis mais à Philadelphie (et à Boston pour l'armement). Durant le voyage aller il se rend à Valparaiso et Callao, franchissant le canal de Panama avant de mettre cap vers le nord.

Les travaux sont identiques au Rivadavia qui comme lui voit son armement modernisé avec une portée augmentée, une cadence de tir doublée grâce à la modification des tourelles, une artillerie secondaire modifiée. Il est de retour en Argentine en août 1926.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_mo13
Le Moreno au bassin

En 1927 il intègre la Division d'Instruction comme navire-école. Lors d'essais d'endurance, il tient la vitesse de 20 nœuds pendant 70 heures !

Il sort peu jusqu'en 1929 avant de mener une croisière avec les cadets de l'Académie Navale. En 1932 il intègre une nouvelle division de cuirassés avec son sister-ship.

En 1933 le Moreno escorté par trois destroyers de classe Mendoza transporte le président Augustin Pedro Justo au Brésil. La petite escadre appareille le 2 octobre arrivant à Rio le 7. Le président argentin se rend en train à Sao Paulo puis à Santos où il rembarque à bord du cuirassé pour rentrer en Argentine le 22 octobre après un crochet par l'Uruguay.

En 1934 il représente l'Argentine lors de l'anniversaire de l'indépendance du Brésil.

En 1937 il quitte l'Argentine avec son sister-ship pour une croisière en Europe. Si le Rivadavia reste à Brest, le Moreno se rend à Spithead pour la revue navale organisée pour le couronnement de George VI.

Les deux cuirassés argentins se retrouvent alors pour une croisière en Allemagne. Après une escale commune à Wilhelmshaven, ils se séparent le Moreno relâchant à Brême. Les deux navires rentrent ensuite en Argentine.

En 1939 il sert de navire-école se rendant au Brésil en compagnie de son sister-ship avec les cadets de l'Académie Navale. Suite au déclenchement de la guerre en Europe, quatre destroyers de classe Buenos Aires vont escorter les deux cuirassés jusqu'à leur retour au pays. Il sert ensuite au sein de la Fuerza de Tareas n°1 de la Flota del Mar.

Pour des raisons évidentes les cuirassés sortent peu durant le second conflit mondial. En 1946 il transporte le vice-président argentin au Chili.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_mo14
L'ARA Moreno en 1948

Comme l'ARA Rivadavia l'ARA Moreno hérite peu à peu d'aussières en béton. Il est désarmé en 1949 et devient ponton puis prison flottante notamment lors de la Revolucion Libertadora.

Il est rayé des registres le 11 octobre 1956. Il est vendu à la démolition le 11 janvier 1957 à la société japonaise Yawata Iron & Steel Company pour environ 2.5 millions de dollars. Le 12 mai la flotte salue le vieux guerrier pour son voyage final. Il arrive au Japon le 17 août 1957 après avoir été remorqué par les remorquers néerlandais Clyde & Ocean à travers le canal de Panama.

A SUIVRE

_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
ecourtial
Maître principal
Maître principal
ecourtial


Masculin
Nombre de messages : 889
Age : 38
Ville : Lyon, FRA
Emploi : Ing. IT
Date d'inscription : 07/03/2006

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyVen 20 Aoû 2021, 23:17

Citation :
...il est coulé comme cible en eaux profondes en 1936...

En eaux peu profondes plutôt non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dynamic-mess.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyVen 20 Aoû 2021, 23:53

ecourtial a écrit:
Citation :
...il est coulé comme cible en eaux profondes en 1936...

En eaux peu profondes plutôt non ?

Oui je me suis mélanger les pinceaux.

_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyDim 22 Aoû 2021, 16:38

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Classe75

Déplacement :  standard 27900 tonnes pleine charge 30600 tonnes

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_mo15
Tourelles arrières de 305mm du Moreno après modernisation

Dimensions : longueur 181.28m largeur 29.98m tirant d'eau 8.84m

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Ara_ri18
Le Rivadavia au bassin

Propulsion : trois turbines à engrenages Brown-Curtis alimentées en vapeur par dix-huit chaudières à charbon (Mazout en 1926) Babcock & Wilcox développant 40000ch et entrainant trois lignes d'arbre.

Les turbines sont installées au centre, les chaudières devant et derrière ce qui explique le grand écartement des deux cheminées.

4064 tonnes de charbon sont embarquées (j'ignore les capacités en mazout)

Performances : vitesse maximale 22.5 nœuds distance franchissable 7000 miles nautiques à 15 nœuds 9000 miles nautiques à 11 noeuds

Protection :

-Ceinture blindée de 300mm d'épaisseur de 1.5m au dessus de la flottaison et de 1.8m en dessous) qui se réduit à la proue et à la poupe à des épaisseurs de 130 et 100mm.

-Tourelles : 300mm en frontal 230mm sur les côtés 240mm sur l'arrière et 100mm sur le toit

-Pont blindé de 51 à 130mm selon les endroits

Armement :
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Canon_89
Embarquement d'un canon de 305mm sur le Moreno

-Douze canons de 305mm en six tourelles doubles (deux axiales avant deux axiales arrières et deux centrales en échelon) alimentées à 1640 obus.

Ce canon est un modèle spécialement développé pour l'Argentine mais qui est basé sur le modèle Mark 7 de l'US Navy. Il pesait 59 tonnes, disposait d'un tube de 50 calibres (longueur 15.250m) permettant le tir d'un obus perforant de 394.6kg à 21950m à l'élévation de 14.7°, la durée de vie du tube étant de 200 coups. La cadence de tir est de deux ou trois coups par minute.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) 6_inch10
Canon de 152mm à bord d'un croiseur de classe Omaha. Le modèle embarqué sur les cuirassés argentins est semblable

-Douze canons de 152mm alimentés à 3600 obus installés en casemates

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) 4_inch11
Canon de 102mm pardon de 4 pouces à bord d'un navire américain

-Douze canons de 102mm installés à plat pont avec 3600 obus.

-Lors de la refonte de 1924/1926, les canons de 102mm sont remplacés par quatre canons de 76mm et quatre canons 3-Pounder

-Deux tubes lance-torpilles de 533mm sous la flottaison avec seize projectiles.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Fairey45
Fairey IIIF

Aviation : Dans l'immédiat après guerre il était prévu l'embarquement d'une catapulte et d'une grue pour permettre la mise en œuvre de l'un des six hydravions Fairey IIIF acquis par l'Argentine mais le projet est abandonné.

Equipage :  1050 à 1200 hommes selon les sources



FIN


_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DraniBrut
Maître
Maître
DraniBrut


Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 51
Ville : Dunkerque
Emploi : Chauffagiste
Date d'inscription : 04/01/2013

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyLun 23 Aoû 2021, 09:57

clausewitz a écrit:
Armement :
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Canon_89
Embarquement d'un canon de 305mm sur le Moreno
-Douze canons de 305mm en six tourelles doubles (deux axiales avant deux axiales arrières et deux centrales en échelon) alimentées à 1640 obus.

Ce canon est un modèle spécialement développé pour l'Argentine mais qui est basé sur le modèle Mark 7 de l'US Navy.

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) 6_inch10
Canon de 152mm à bord d'un croiseur de classe Omaha. Le modèle embarqué sur les cuirassés argentins est semblable

-Douze canons de 152mm alimentés à 3600 obus installés en casemates
Les canons de 305 seraient donc dérivés des 152 Mk7 ?
Pourtant on n'y retrouve pas la moindre ressemblance (apparence).
En plus ça n'a pas dû être une simple adaptation, par réalésage des tubes.

N'est-ce pas un peu saugrenu, alors qu'au même moment, il existait dans l'US Navy des canons plus immédiatement transposables : les tourelles de 305/50 des Wyoming (BB32) / Arkansas (BB33) ?
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20028
Age : 79
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyLun 23 Aoû 2021, 14:18

Il y a confusion me semble t'il ce sont les 152mm en casemates des Rivadavia qui sont inspirés des 152mm des Omaha US et non les 305mm.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 11762
Age : 39
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyLun 23 Aoû 2021, 17:31

NIALA a écrit:
Il y a confusion me semble t'il ce sont les 152mm en casemates des Rivadavia qui sont inspirés des 152mm des Omaha US et non les 305mm.

Oui c'est ça

_________________
Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais (Devise de François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
JollyRogers
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
JollyRogers


Masculin
Nombre de messages : 2287
Age : 52
Ville : Courcelles, Hainaut , Belgique
Emploi : Tech en Informatique
Date d'inscription : 22/11/2005

CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) EmptyLun 30 Aoû 2021, 19:32

On ne peut pas dire qu'il n'a pas été construit eu USA... (tout les détails que tu nommes, mais moi j'ai juste vu le mat en me disant tiens c'est US ça)

_________________
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Signaturemilitaria
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)   CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CUIRASSES CLASSE RIVADAVIA (ARGENTINE)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuirassés italiens
» USN CUIRASSES CLASSE NEW YORK
» USN CUIRASSES CLASSE NEVADA
» USN CUIRASSES CLASSE TENNESSEE
» USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: