AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -67%
Carte Fnac+ à 4,99€ la première ...
Voir le deal
4.99 €

 

 LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyVen 16 Oct 2020, 17:14

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON
(ETATS-UNIS)

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th34
Le USS Thomaston (LSD-28)

AVANT-PROPOS

Quelques considérations sur les opérations amphibies

Des missions aussi vieilles que la guerre

Si vous parlez débarquement ou opération amphibie à une personne peu au fait de la chose, il pensera surement que les opérations amphibies ont été inventées durant le second conflit mondial pour chasser les japonais du Pacifique ou pour reprendre pied sur le continent européen.

Seulement voilà les opérations amphibies sont aussi vieilles que la guerre sur mer puisqu'en absence d'artillerie, les batailles navales se faisaient à coup d'abordage, hoplites et légionnaires montant à l'assaut des navires ennemis, les romains créant même une passerelle mobile appelée corvus pour faciliter cette manœuvre délicate.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Corvus12
Le corvus en action

Les opérations amphibies sont aussi menées dans le cadre de «descentes», une flotte mouillant dans une baie (Duguay-Trouin à Rio en 1711 ou Drake en 1587 à Cadix), des troupes mises à terre qui détruisaient dépôts, fournitures et navires avant de rembarquer et de repartir.

Ce type d'opérations tombe en déclin avec les progrès de l'artillerie qui rend tout autre scénario que la bataille rangée fort peu probable.

Pourtant d'autres opérations amphibies sont étudiées et projetées notamment par la France qui cherchait à frapper la Grande-Bretagne au cœur. Aucune n'est cependant réalisée. Il faudra attendre le 20ème siècle pour qu'une opération amphibie majeure soit menée dans les Dardanelles.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Dardan14
Montage photo sur la campagne des Dardanelles

Cette opération tourne au désastre. L'idée de base _sortir la Turquie de la guerre, tendre la main et favoriser le ravitaillement de la Russie_ était excellente mais l'exécution calamiteuse pour de multiples raisons (sous-estimation de l'adversaire et du terrain, manque d'expérience) ce qui va décrédibiliser les opérations amphibies sur une côte défendue qui sont jugées impossibles à réaliser.

Les moyens, les tactiques, la stratégie, rien n'est prêt en septembre 1939 quand éclate le second conflit mondial. En quelques années, tout va être créé : navires, embarcations, tactiques, stratégie, une véritable prouesse uniquement possible en temps de guerre où tout va plus vite.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Lst_210
Le LST-21 débarquant un M-4 Sherman britannique sur un ponton Rhino

Parmi les navires construits, les plus connus sont les Landing Ship Tank (LST) ou Bâtiments de Débarquement de Chars (BDC) en français, des navires qui en s'échouant pouvaient mettre à terre des chars et des véhicules.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Bdc_tr10
Le BDC Trieux (L-9007)

Aux côtés des navires capables de s'échouer on trouve quelques navires qui restant à l'écart de la plage remplissaient un bassin interne appelé radier qui permettait la mise à la mer de chalands de débarquement de manière moins dangereuse qu'à l'aide de grues sans compter que cela évitait aux soldats de devoir descendre sur un filet le long de la coque du navire.

Ce type de navire va se généraliser après guerre alors que les LST/BDC devenaient moins nombreux car jugés trop vulnérables, un LST échoué devant attendre la marée suivante pour se dégager.

LPD et LSD : quelles différences ?
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_as21
Le USS Ashland (LSD-1)

En France les bâtiments de débarquement équipés d'un radier sont appelés Transports de Chalands de Débarquement (TCD) mais aux Etats-Unis on préfère utiliser deux acronymes différents : les LSD (Landing Ship Dock) et LPD (Landing Platform Dock).

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_ra51
Le USS Raleigh (LPD-1)

Disons que les LPD transportent nettement plus d'hommes que les LSD ainsi que plus de véhicules et de matériel, la plate-forme hélicoptères est plus grande au détriment du radier qui est plus grand sur les LSD.

Si les LSD apparaissent dès le second conflit mondial dans la marine américaine, les LPD n'apparaitront officiellement qu'après le conflit.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_ha63
Le USS Harpers Ferry (LSD-49) et ci-dessous le USS Whidbey Island (LSD-41)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_wh20

A terme dans l'US Navy les deux catégories pourraient finalement se confondre puisque le remplacement des LSD type Harpers Ferry et Whibey Island va être assuré par une évolution des LPD classe San Antonio.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_ha64
Le USS Harrisburg (LPD-30) premier San Antonio Flight 2 va être la première unité destinée à compléter la force amphibie et à terme remplacer les LSD en service

Les Etats-Unis et les navires amphibies : quelle organisation ? Prépositionnement et groupes permanents
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_ke25
La puissance amphibie américaine résumée en une photo

En dépit de la montée en puissance de la marine chinoise, la marine américaine reste la première marine du monde. Si médiatiquement sa puissance est visible par les porte-avions géants de classe Nimitz (en attendant les Ford), il ne faut pas négliger les Expeditionary Strike Group (ESG).

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_ke26
Le USS Kearsarge (LHD-3) à la mer en compagnie de deux navires de son groupe. Des LCAC entament leur rotation

Il s'agit de groupes permanents organisés autour d'un porte-hélicoptères amphibies et d'au moins deux transports de chalands de débarquement (généralement un LSD et un LPD) avec un croiseur, un ou plusieurs destroyers voir des frégates et un sous-marin nucléaire d'attaque.

On trouvait également un Lockheed P-3 Orion de patrouille maritime et de renseignement et bien entendu les hélicoptères, les véhicules et les marines embarqués.

Ces ESG qui portaient le nom du porte-hélicoptères (Expeditionary Strike Group Nassau par exemple) ont été imaginés notamment pour améliorer la réactivité des forces navales dans une période où les interventions extérieures se multipliaient dans le cadre de la «guerre mondiale contre le terrorisme».

A une époque où les «petites guerres» semblent appartenir au passé et que la guerre avec un grand G semble de nouveau à l'ordre du jour contre la Russie et la Chine, ces ESG vont-ils disparaître ?

Probablement non surtout si on se rappelle qu'en cas de guerre avec l'URSS les américains prévoyaient de mener des opérations amphibies dans la péninsule de Kola pour détruire des bases aériennes et des bases navales.

Encore que le nouveau commandant des Marines le général Berger souhaite alléger le "Corps" pour recentrer l'USMC sur les combats en bande littorale, sur le raid et le coup de main, abandonnant les opérations de très haute intensité à l'US Army.

On le voit rien n'est simple dans la pensée militaire américaine à une époque où tout va très vite peut être même trop vite.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Jeu 05 Nov 2020, 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyDim 18 Oct 2020, 11:24

Les LSD de la marine américaine : des Ashland aux Thomaston

Classe Ashland
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_as22
Le USS Ashland (LSD-1)

Le fait est peu connu mais ce sont les japonais qui ont mis en service le premier navire amphibie à radier, un navire baptisé Shinshu Maru. En revanche ce sont les américains qui ont mis en service la première classe de navires amphibies à radier, les premiers LSD de l'US Navy. Logiquement ces navires ont été numérotés de LSD-1 à 8.

Ces navires innovants étaient d'une conception simple _temps de guerre oblige_ avec un très long radier à ciel ouvert et un bloc-passerelle très ramassé.

Le USS Ashland (LSD-1) est en service de juin 1943 à novembre 1969 (démoli en 1970), le USS Belle Grove (LSD-2) est en service d'août 1943 à novembre 1969 (démoli en 1970), le USS Carter Hall (LSD-3) est en service de septembre 1943 à octobre 1969 (démoli en 1970), le USS Epping Forest (LSD-4) est en service d'octobre 1943 à octobre 1968, le USS Gunston Hall (LSD-5) est en service de novembre 1943 à mai 1970 (transféré à l'Argentine rebaptisé ARA Cándido de Lasala (Q-43) désarmé et démoli en 1981).

Le USS Lindenwald (LSD-6) est en service de décembre 1943 à novembre 1967 (démoli en 1968), le USS Oak Hill (LSD-7) est en service de janvier 1944 à octobre 1969 (démoli en avril 1970) et le USS White Marsh (LSD-8) de janvier 1944 à novembre 1960 (transféré à Taiwan démoli en 1985).

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_be36
Le USS Belle Grove (LSD-2)

Ces navires déplaçaient 4032 tonnes (7930 tonnes à pleine charge), mesurant 139.52m de long sur 22m de large, filant à 17 nœuds, un armement composé d'un canon de 127mm, douze canons de 40mm en deux affûts quadruples et deux affûts doubles plus seize canons de 20mm Oerlikon, une capacité de 240 hommes pour équipage de 290 hommes.

Classe Casa Grande
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_ca69
Le USS Casa Grande (LSD-13)

Les LSD de classe Casa Grande ont été initialement commandés par la Royal Navy qui cherchait un moyen de transporter sur une longue distance les chalands de débarquement qui ne pouvaient traverser les océans.

On pouvait imaginer des navires installés en pontée et mis à l'eau par grues ou mâts de charge mais on à estimé que cela rendait les navires trop vulnérables. Voilà pourquoi la Royal Navy à choisit le concept du navire à radier.

La marine britannique commande initialement sept navires immatriculés LSD-9 à 15 mais renonce aux trois derniers qui sont récupérés par l'US Navy qui passe commande de douze autres navires même si au final comme nous le verrons seulement dix seront achevés.

Le USS Casa Grande (LSD-13) est en service du 5 juin 1944 au 6 octobre 1969 (vendu à la démolition le 6 avril 1992), le USS Rushmore (LSD-14) est en service du 3 juillet 1944 au 30 septembre 1970 (coulé comme cible le 16 avril 1993), le USS Shadwell (LSD-15) est en service de juillet 1944 à mars 1970 (démoli en.....2017), le USS Cabildo (LSD-16) est en service de mars 1945 à mars 1970 (coulé comme cible en septembre 1985).

Le USS Catamount (LSD-17) est en service d'avril 1945 à mars 1970 (démoli en 1975), le USS Colonial (LSD-18) est en service de mai 1945 à 1970 (vendu à la démolition septembre 1993), le USS Comstock (LSD-19) est en service de juillet 1945 à avril 1970 (transféré à Taiwan le 17 octobre 1984 coulé comme récif artificiel le 30 juillet 2015).

Le USS Donner (LSD-20) est en service de juillet 1945 à décembre 1970 (vendu à la démolition en mars 2005), le USS Fort Mandan (LSD-21) est lui en service d'octobre 1945 à janvier 1971 (transféré à la Grèce le 23 janvier 1971, vendu à la démolition en novembre 2001), le USS Fort Marion (LSD-22) est en service du 29 janvier 1946 au 13 février 1970 (transféré à Taiwan le 15 avril 1977 coulé comme récif artificiel le 9 décembre 2000), le USS San Marcos (LSD-25) est en service d'avril 1945 à juillet 1971 (transféré à l'Espagne le 1er juillet 1971, vendu à la démolition en 1989), le USS Tortuga (LSD-26) est en service du 8 juin 1945 au 26 janvier 1970 (s'échoue dans une tempête en décembre 1987, démoli en 1988) et le USS Whetstone (LSD-27) est en service du 12 février 1946 au 2 avril 1970 (vendu à la démolition le 17 février 1983).

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Hms_ea12
Le HMS Eastway (F-130)

Ce sont des navires de 4032 tonnes (7930 tonnes pleine charge), mesurant 139.52m de long sur 22m de charge, une vitesse maximale de 15.6 nœuds, un armement composé d'un canon de 127mm, de douze canons de 40mm (deux affûts quadruples et deux affûts doubles) et de seize canons de 20mm, un radier pouvant accueillir trois LCT Mk V ou deux MCT Mk III (ou IV) ou 14 LCM Mk III ou 41 LVT ou encore 47 DUKW. 240 hommes peuvent être embarqués en plus des 1500 tonnes de charge.

Genèse des Thomaston
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Classe60

Les huit LSD de classe Thomaston sont les premiers Landing Ship Dock (LSD) mis au point après le second conflit mondial. Les architectes navals du BuShips vont ainsi tirer les leçons de l'utilisation de leurs ainés durant le second conflit mondial et surtout vont devoir intégrer de nouveaux paradigmes comme celui de l'hélicoptère qui commence à faire parler de lui en Corée et qui est très vite vu comme indispensable pour les opérations navales en général et pour les opérations amphibies en particulier.

Ils sont plus grands, plus larges (un tiers) plus rapides (cinq nœuds de plus), leur système propulsif est implanté sous le radier et non de part et d'autre du bassin immergeable.

L'armement est différent et surtout grâce à des plaques amovibles, une plate-forme hélicoptères peut couvrir le radier ce qui réduit le tirant d'air des embarcations.

L'armement est classique pour un navire amphibie à l'époque en l'occurrence trois affûts doubles de 76mm automatiques Mark 33.

Les quatre premiers navires sont financés au budget 1952, les quatre autres dans les budgets suivants (NdA si quelqu'un à les dates précises je suis preneur). Ce sont donc huit navires qui vont participer aux différentes interventions extérieures américaines et notamment la guerre du Vietnam où de nombreuses opérations amphibies vont être menées pour tenter d'extirper Charlie de sa tanière avec le succès que l'on sait.

Ingalls Shipbuilding, Pascagoula
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Northr35

Créé en 1938 et appartenant aujourd'hui au groupe Huntington Ingalls Industries, c'est le principal chantier naval militaire américain avec 12500 employés et le plus gros employeur privé de l'Etat du Mississippi.

Fondé sous le nom de Ingalls Shipbuilding Corporation par Robert Ingersoll Ingalls Sr (1882-1951), il s'implante sur la rive orientale de la rivière Pascagoula et plus précisément à son embouchure là où la rivière se jette dans le Golfe du Mexique.

D'abord spécialisé dans la production de navires marchands, le chantier naval se spécialise dans la construction navale militaire notamment en obtenant en 1957 un contrat pour douze sous-marins nucléaires d'attaque.

Racheté par Litton Industries en 1961, il s'étend en 1968 de l'autre côté de la rivière. A son apogée en 1977, le chantier naval employait 27280 ouvriers.

En avril 2001, Litton fût acquis par Northrop-Grumman Corporation. En 2005, le chantier naval est endommagé par l'ouragan Katrina mais les dégâts sont au final limités.

Le 31 mars 2011, Northrop Grumman se sépare de toutes ses activités navales qui sont regroupées au sein d'une nouvelle entité baptisée Huntington Navals Industries.

Parmi les navires construits figurent plusieurs sous-marins (un de classe Babel, deux de classe Skipjack, trois de classe Thresher/Permit et sept sous-marins de classe Sturgeon), les trente et un destroyers de classe Spruance, quatre unités de classe Kidd, trente-trois unités de classe Arleigh Burke, dix-huit croiseurs de classe Ticonderoga, des cutters pour les garde-côtes et de nombreux navires amphibies.

Outre neuf unités de classe San Antonio (sept Block I et deux Block II), on trouve deux unités de classe Austin, les huit unités de classe Thomaston, deux unités de classe Iwo Jima, les cinq unités de classe Tarawa mais aussi les huit unités de classe Wasp ainsi que trois unités de classe America

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyMar 20 Oct 2020, 15:54

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le USS Thomaston (LSD-28)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th35
Golfe de Siam mars 1975 lors de l'opération EAGLE PULL, le USS Thomaston (LSD-28) approche le USS Vega (AF-59) pour un ravitaillement à la mer. Le USS Okinawa (LPH-3) est en arrière plan

Présentation
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th36
9 février 1954, le PCU Thomaston (LSD-28) prend contact avec son élément

-Le USS Thomaston (LSD-28) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula le 3 mars 1953 lancé le 9 février 1954 et commissioned le 17 septembre 1954.  

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Thomas10
La ville de Thomaston en 2013

C'est le premier navire à porter le nom de cette ville du Maine (comté de Knox). Peuplée de 2781 habitants en 2010 (mais 6227 habitants en 1840), elle fût longtemps à la frontière entre la Nouvelle-Angleterre et la Nouvelle-France.

Poste de commerce en 1630, elle devient une ville quand un certain Thomas Lefevre de Quebec achète un territoire sur la rive de la rivière Weskeag, donnant naissance à la «ville de Thomas» (Thomastown/Thomaston), ville incorporée en 1777.

Carrière opérationnelle
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th37
Le USS Thomaston (LSD-28) en 1956

Le USS Thomaston (LSD-28) effectue sa croisière de mise en condition opérationnelle en mer des Caraïbes. Il franchit le canal de Panama pour rejoindre son affectation à savoir la Pacific Fleet Amphibious Force (Force Amphibie de la Flotte du Pacifique).

De juillet à octobre 1955 le LSD-28 participe au ravitaillement des navires déployés en piquets-radars en zone arctique (Artic Resupply Project) avant de mener des exercices amphibies en milieu froid (novembre 1955 janvier et février 1956).

Au printemps 1956 ils s'entraine dans les eaux hawaïennes, participant à la semaine nautique de Santa Barbara (Californie) du 2 au 9 juillet avant de rependre son entrainement amphibie à Hawaï. Il retourne en Californie à l'automne pour s'entrainer à Camp Pendleton, la grande base des marines située sur la côte ouest des Etats-Unis, pendant Pacifique du camp Lejeune en Caroline du Nord.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th38
Le USS Thomaston (LSD-28) à San Diego en juin 1957

En 1959 il réalise son premier déploiement en Extrême-Orient (Westpac Deployment), déploiement marqué par des exercices à Borneo et en Corée en juin et août.

Le nouveau fleuron de la force amphibie américaine participe en octobre 1962 au blocus des côtes cubaines, blocus consécutif au déploiement de missiles nucléaires soviétiques. Il est de retour à San Diego le 15 décembre 1962.

Le USS Thomaston (LSD-28) commence l'année 1963 par une série d'exercices dans les eaux californiennes, enchainant ensuite par l'exercice Steel Gate organisé du 28 février au 8 mars 1963.

Le 26 mars 1963 il quitte la côte ouest direction l'Extrême-Orient. Il fait escale à Pearl Harbor avant d'arriver à Subic Bay le 20 avril. Placé sous le commandement de la 7ème flotte, il mène une série d'opérations spéciales en mer de Chine méridionale du 22 avril au 5 mai puis à nouveau fin août et début septembre.

Après avoir opéré dans les eaux entourant Okinawa, le transport de chalands de débarquement quitte Yokosuka le 4 novembre pour rentrer aux Etats-Unis. Le 7 novembre alors qu'il était en mer il reçoit un appel de détresse d'un navire marchand en fâcheuse posture.

Naturellement le navire américain se déroute pour porter assistance au SS Barbara Fritchie en perdition dans des eaux déchainées. Il le prend en remorque et le ramène à Pearl Harbor, transférant sa remorque le 12 novembre au USS Cree (ATF-84), un remorqueur de haute-mer. Après une brève escale à Pearl Harbor, le LSD rentre à San Diego le 21 novembre, six jours après avoir quitté les eaux hawaïennes.

Le 26 octobre 1964 il reprend la mer pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Il arrive à Subic Bay ke 16 novembre, reprenant la mer quelques jours plus tard pour des missions spéciales entre Saigon et Da Nang (21 novembre au 16 décembre). Déployé dans les eaux vietnamiennes jusqu'en juin 1965 il est présent quand les premiers Marines débarquent au Sud-Vietnam.

Après une période d'entretien, de repos de l'équipage et de préparation, le USS Thomaston (LSD-28) quitte San Diego le 10 janvier 1966 pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Il arrive dans les eaux vietnamiennes le 5 février 1966.

Durant ce déploiement de quatre mois il sert à la fois de navire de transport mais également de bâtiment-base pour la «poussière navale». Il est de retour à San Diego le 9 avril 1966.

Le 9 juillet 1966 il reprend la mer direction le Vietnam. Après une escale à Subic Bay, il rallie les eaux vietnamiennes à partir du 28 juillet, participant notamment aux opérations Deckhouse III et Deckhouse IV exécutées respectivement en août et en septembre.

De retour à Subic Bay, le LSD participe à l'exercice Mudpuppy II pour familliariser les Marines à la guerre en milieu fluvial. Après cet exercice exécuté à Mindoro trois jours avant Noël, le navire amphibie remet cap à l'ouest direction le Vietnam pour participer aux opérations Deckhouse V et Deckhouse VI. Relevé le 6 mars par le USS Point Defiance (LSD-1), il rallie Subic Bay pour réparations puis rentre en Californie via des escales à Hong Konh, à Okinawa, Yokosuka et Pearl Harbor.

Après un grand carénage à San Diego du 28 juin au 18 décembre 1967, le Thomaston quitte San Diego le 21 février 1968 pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient.

Il rallie l'Amphibious Ready Group (Force de Réaction Rapide Amphibie) dans la zone du 1er Corps d'Armée où il assure le soutien des marines de la Special Landing Force (SLF) engagée dans la défense de la province de Quang Tri. Il assure également des missions de transport logistique au profit de l'Armée de Terre entre Da Nang, Cam Ranh et Thon My Thuy.

Il sert même de navire-atelier au profit des embarcations fluviales en utilisant son radier comme dock flottant. Le Thomaston démontre alors si il en est besoin la versatilité et la polyvalence d'un navire amphibie à radier. Transport, combat, commandement et contrôle, soutien, un LSD/LPD sait tout faire ou presque.

Le USS Thomaston (LSD-28) participe également à des missions de recherche et de sauvetage comme le 25 mai 1968 où il récupère l'équipage d'un CH-46 qui s'était écrasé à proximité du USS Valley Forge (LPH-Cool mais aussi des marins du porte-hélicoptères victimes du naufrage de leur embarcation. Le 2 juin  il récupère un marin du porte-hélicoptères qui avait sauté à l'eau pour éviter un incendie sur le pont d'envol.

Il participe également à l'opération Badger Catch III pour évacuer la SLF de la région de la rivière Cua Vet soit l'extrémité méridionale de la zone démilitarisée (DMZ). Les marines reprennent des forces à bord avant une nouvelle série d'opérations type Search and Destroy (recherche et destruction).

Le 8 juin 1968 il participe ainsi à l'opération Swift Sabre à proximité du port de Da Nang puis après un exercice à Subic Bay (Hilltop XX), il participe à l'opération Eager Yankee où il met à terre des éléments de la SLF dans la province de Quang Tri près de Cua Tu Hien (9 juillet 1968).

Le 22 juillet il est engagé dans l'opération Swift Play toujours dans la région de Da Nang, opération au cours de laquelle il est brièvement sous le feu d'une batterie côtière ennemie.

Le USS Thomaston (LSD-28) est à nouveau déployé au large des côtes vietnamiennes de février à août 1968 puis d'août 1969 à février 1970.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th39
Le USS Thomaston (LSD-28) en compagnie du USS Vega (AF-59) et du USS Tripoli (LPH-10) au large du Vietnam en 1969

D'avril à septembre 1972 et de janvier à septembre 1973 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient et plus précisément au Vietnam. Même chose d'octobre 1974 à juin 1975.

Au cours de ce dernier déploiement le Sud-Vietnam succombe à une offensive nord-vietnamienne qui allait aboutir à la réunification du Vietnam sous la férule communiste. Le 2 février 1975 il quitte Subic Bay direction Singapour où il va rester en escale jusqu'au 13.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th40
Le USS Thomaston (LSD-28)

De retour à Subic Bay le 25, il est intégré au Task Group 76.4 et se prépare à toute éventualité. Alors qu'il était ne pleine période de repos, le Thomaston doit appareiller de Subic Bay le 2  mars pour se préparer participer à l'opération Eagle Pull, l'opération d'évacuation des américains et de certains cambodgiens de Pnom-Penh alors que les khmers rouges se rapprochaient dangereusement de la capitale.

Le 5 avril  1975 il rallie l'île de Phu Quoc pour aider des ressortissants sud-vietnamiens évacués de Da Nang et provisoirement hébergés sur des navires du Military Sealift Command (MSC). Il transfert des vivres et des fournitures médicales via ses LCU et ses LCM pour aider ceux qu'on appelle pas encore des boat people.

L'opération Eagle Pull  est déclenchée le 11 avril 1975. L'opération terminée il rallie Sattahip en Thaïlande pour débarquer les personnes évacuées. Il rallie Subic Bay le 17 avril mais là encore sa période de repos et d'entretien est écourtée par les nécessités opérationnelles.

Le 18 avril 1975 à 23.30, le transport de chalands de débarquement appareille pour les eaux vietnamiennes et plus précisément Saigon alors que le Sud-Vietnam agonise.

Le 29 avril 1975 l'opération Frequent Wind (qui voit le premier déploiement opérationnel du F-14 Tomcat) est déclenchée à 15.00. En l'espace de neuf heures le LSD-28 reçoit 811 personnes évacuées. Si les américains restent à bord en vue d'être transportés aux Philippines, les sud-vietnamiens sont ensuite transférés sur des navires du MSC. Le USS Thomaston (LSD-28) est de retour à Subic Bay le 3 mai et prépare aussitôt son retour à San Diego effectif le 6 juin 1975.

Après un nouveau déploiement en Extrême-Orient d'avril à novembre 1976, le USS Thomaston (LSD-28) subit une importante refonte aux chantiers navals Todd Shipyard de Seattle et ce de juin 1977 à décembre 1978. Il retourne en Extrême-Orient d'août 1979 à février 1980, de janvier à août 1981, de septembre 1982 à mars 1983 et enfin de janvier à juillet 1984 pour son dernier déploiement opérationnel avant son désarmement.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th41
Le USS Thomaston (LSD-28) en 1983

Le USS Thomaston (LSD-28) est désarmé le 5 septembre 1984, rayé des registres le 2 février 1992 et finalement vendu à la démolition le 29 septembre 1995 à la société Pegasus Inc.

Cependant l'US Navy reprend le navire le 1er juillet 1997 et le réaffecte à la MARAD (Maritime Administration) le 18 novembre 1998. Mouillé à Suisun Bay (Californie) et dépendant de la National Defense Reserve Fleet, il va rester plus de dix ans à attendre que l'on décide de son sort.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th42
Le USS Thomaston (LSD-28) désarmé en 2006
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th43

Le 28 juillet 2011 il est vendu à All Star Medals de Brownsville (Texas). Il quitte Suisun Bay le 18 août direction le site de l'ancien arsenal de Mate Island pour nettoyage de la coque et préparation de la coque au remorquage jusqu'au Texas où le navire succombe rapidement aux chalumeaux des démolisseurs.  


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyJeu 22 Oct 2020, 15:03

Le USS Plymouth Rock (LSD-29)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_pl16
Le USS Plymouth Rock (LSD-29) à la mer

Présentation

-Le USS Plymouth Rock (LSD-29) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula (Mississippi) le 4 mai 1953 lancé le 7 mai 1954 et commissioned le 29 novembre 1954.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Plymou10
Le Plymouth Rock

C'est le premier navire à porter le nom d'un lieu mythique de l'histoire américaine puisque c'est dans cet endroit qu'auraient débarqué en 1620 les 131 pilgrims (pèlerins) du Mayflower même si les sources sont ambiguës et les historiens divisés sur la question.

Carrière opérationnelle

A sa mise en service il est affecté à la Flotte de l'Atlantique avec Norfolk pour base de stationnement, le LSD-29 y arrivant en janvier 1955. Il poursuit sa montée en puissance jusqu'à l'été quand il réalise sa première mission opérationnelle à savoir le ravitaillement des navires déployés comme piquets-radars dans l'Atlantique Nord.

De mars à octobre 1956 il effectue son premier déploiement outre-mer sous la forme d'un détachement au sein de la 6ème flotte en Méditerranée. L'année 1957 voit le USS Plymouth Rock (LSD-29) s'entrainer dans les Caraïbes mais aussi ravitailler l'Arctic Distant Early Warning Line.

Ce dispositif mis en place au Canada et aux Etats-Unis doit permettre de repérer l'intrusion de bombardiers soviétiques armés de bombes nucléaires. On trouvait des radars au sol, des plateformes en haute-mer et même des navires piquets-radars, plateformes et navires qui devaient être ravitaillés. Ce système mis en place en 1957 à été désactivé en 1993.

De mai à octobre 1958 il retourne en Méditerranée pour son deuxième déploiement au sein de la Mare Nostrum. La routine des exercices et des escales est perturbé par un déploiement au large du Liban suite à une demande d'aide du président libanais qui craignait une extension des événements survenus en Irak (renversement du monarque hachémite).

Début 1959 il participe aux tests d'un concept appelé à faire fureur dans la marine américaine et chez les marines à savoir l'enveloppement vertical, l'utilisation massive de l'hélicoptère pour permettre à une flotte amphibie de reprendre l'initiative sur l'ennemi.

En février 1960 il participe à l'opération Amigo à savoir le transport d'hélicoptères et de tout le matériel nécessaire à la visite du président des Etats-Unis Eisenhower en Amérique du Sud. De mars à décembre 1960 il effectue son troisième déploiement en Méditerranée.

En 1961 le USS Plymouth Rock (LSD-29) effectue plusieurs croisières d'entrainement et de présence dans les Caraïbes ainsi qu'une croisière en Méditerranée d'avril à juillet 1961. Il participe à des essais liés au projet MERCURY (programme spatial américain) et au projet ASROC (mise au point d'un missile anti-sous-marin).

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_pl17
Le USS Plymouth Rock (LSD-29)

Si en 1962 il participe au blocus des côtes cubaines au moment de la crise des missiles, en revanche en 1963 il effectue un nouveau déploiement en Méditerranée (mai à octobre 1963).

En 1964 il réalise deux croisières dans les eaux des Caraïbes puis participe à l'exercice Steel Pike I, le plus important exercice amphibie mené depuis la fin du second conflit mondial, exercice mené au large des côtes espagnoles.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_pl18
Le USS Plymouth Rock (LSD-29) en 1964

Le USS Plymouth Rock (LSD-29) commence l'année 1965 par une croisière dans les Caraïbes. Il y retourne d'octobre à décembre 1965 en étant déployé depuis la baie de Guantanamo.  

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_pl19
Le USS Plymouth Rock (LSD-29) en baie de Chesapeake en 1964

Du 28 janvier au 7 mars 1966 il participe à l'opération de récupération consécutive à l'accident de Palomares.

Le 17 janvier 1966 lors de l'approche pour un ravitaillement en vol, un Boeing B-52 Stratofortress et un Boeing KC-135 Stratotanker se percutent, explosent et s'écrasent à proximité de Palomarès (province d'Almeria, généralité d'Andalousie) sur la côte sud-est de l'Espagne.

Accident dramatique (sept morts _ les quatre hommes du KC-135 et trois des sept du B-52_) qui se double d'une potentielle catastrophe nucléaire puisque le B-52 volait avec quatre bombes nucléaires. Trois sont immédiatement récupérées mais la quatrième est tombée en mer imposant de longues recherches avec des moyens navals importants.

Deux dragueurs explosent la zone mais pour récupérer la bombe il faut des moyens importants. Ce sont pas moins de treize bâtiments qui vont être engagés et notamment plusieurs sous-marins spécialisés dans l'exploration sous-marine à grand profondeur. Après un premier échec le 14 mars, la bombe est finalement récupérée le 7 avril alors qu'elle se trouvait à 850m de profondeur.

Le LSD-29 termine l'année 1966 (octobre-novembre) par une opération d'aide humanitaire aux victimes de l'ouragan INEZ. Cet ouragan de catégorie 4 à été actif du 21 septembre au 11 octobre 1966 et à frappé les Bahamas, la Floride, les Caraïbes et le Mexique causant la mort de 765 à 900 personnes avec des dégâts estimés à 226.5 millions de dollars de l'époque.

Il commence l'année 1967 par trois courtes croisières dans les Caraïbes avant d'être déployé en Europe du Nord.

En 1968 il réalise deux nouveaux déploiements dans ce qui constitue la chasse gardé des Etats-Unis.

En juin et juillet 1969 il est déployé en Europe Nord mais en 1970 il ne quitte pas les eaux américaines et reste sous l'autorité de la 2ème flotte.

De février à août 1972 il est à nouveau déployé en Méditerranée avant d'enchainer par un long déploiement dans les Caraïbes d'octobre 1972 à mars 1973.

De septembre 1974 à mars 1975 le Plymouth Rock est à nouveau déployé en Méditerranée pour une mission de présence doublée d'exercices et d'escales diplomatiques.

De juillet 1978 à février 1979 il effectue un déploiement dans l'Atlantique Nord, en Méditerranée et dans l'Océan Indien. A l'été 1979 il est à nouveau déployé dans les Caraïbes.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_pl20
Le USS Plymouth Rock (LSD-29) à la mer

De juin à décembre 1981 il participe aux manœuvres UNITAS, un série d'exercices bilatéraux avec les marines d'Amérique du Sud et d'Amérique Centrale. De septembre à novembre 1982 il est déployé dans l'Atlantique Nord pour sa dernière grande mission opérationnelle.

Le USS Plymouth Rock (LSD-29) est désarmé le 30 septembre 1983 et transféré à la Maritime Administration le 8 novembre 1989. Rayé du Naval Vessel Register le 24 février 1992, il est vendu à la démolition le 25 août 1995 et démantelé.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptySam 24 Oct 2020, 14:34

Le USS Fort Snelling (LSD-30)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo14
Le USS Fort Snelling (LSD-30) au large du Liban le 1er mars 1984

Présentation

-Le USS Fort Snelling (LSD-30) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula le 17 août 1953 lancé le 16 juillet 1954 et commissioned le 24 janvier 1955.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Fort_s10
Fort Snelling

La troisième unité de classe Thomaston porte le nom d'un fort américain situé à la confluence des rivières Missouri et Minnesota. Achevé en 1825 il fût utilisé lors des différentes guerres indiennes puis avec l'incorporation des territoires sous la forme d'Etat, son rôle évolua.

C'est ainsi que durant le premier conflit mondial le site sert à la fois de site de recrutement, d'entrainement mais aussi d'hôpital pour tenter de lutter contre la terrible grippe espagnole. Durant l'entre-deux-guerres il sert de base pour plusieurs unités de l'US Army.

Durant le second conflit mondial le site redevient un lieu de recrutement et d'entrainement pour les millions d'hommes mobilisés qu'il s'agisse de futurs soldats ou de futurs marins. Le site est désactivé en 1946 et mis à part quelques organes de commandement, il devient un lieu de mémoire préservé et même reconstitué à partir des années soixante.

Le LSD-30 est le premier navire mais cela n'aurait pas du être le cas. En effet ce nom à été attribué à une unité de classe Casa Grande, le LSD-23. Il est mis sur cale le 8 novembre 1944  aux chantiers navals Gulf Shipbuilding Corp sis à Chickasaw (Alabama) mais sa construction est annulée le 17 août 1945.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Usns_t17
Le USNS Taurus (T-AK-273) en 1960

La coque est finalement lancée pour libérer la coque et ensuite être transféré en cargo ro-ro sous le nom de S.S Carib Queen. Deux ans après son achèvement soit en 1958 il est acquis par la Maritime Administration qui le confie aux bons soins du Military Sea Transportation Service (MSTS), le futur MSC sous le nom de USNS Taurus (T-AK-273). Il est désarmé en 1968 et rayé du NVR en 1971.

Carrière opérationnelle
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo15
Le USS Fort Snelling (LSD-30) à Pascagoula en 1955 peu après son commissionnement

Tout comme le Plymouth Rock, le Fort Snelling est stationné à Norfolk sur la côte est des Etats-Unis.

Après une phase de mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes avec un détachement de Marines à son bord, le transport de chalands de débarquement effectue son premier déploiement opérationnel en Méditerranée de septembre 1956 à mars 1957 avec au programme de nombreux exercices bi et multilatéraux mais aussi des escales dans les ports de la région. Il retourne dans la Mare Nostrum en septembre et octobre 1957.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo16
Ci-dessus le Fort Snelling en 1956 et ci-dessous le LSD-30 en 1957
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo17

En 1958 il est à nouveau déployé en Méditerranée mais cette fois le programme est un peu différent puisqu'il va devoir participer à l'opération Blue Bat, un déploiement américain au Liban pour soutenir le président libanais contre les contrecoups des événements survenus en Irak.

Pas moins de cinq porte-avions sont déployés au large du pays du Cèdre pour couvrir la mise à terre d'unités de l'US Army et des Marines qui vont rester jusqu'au mois d'octobre, un avant-goût d'un autre déploiement deux décennies plus tard, un déploiement autrement plus dramatique avec un double attentat le 24 octobre 1983 qui tua 241 marines et 58 paras français.

D'août à octobre 1959 il est déployé dans les Caraïbes pour une série d'exercices et d'entrainements qui sont autant de signaux envoyés aux pays de la région.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo18
Le USS Fort Snelling (LSD-30) à Gênes le 28 février 1962

L'année 1962 est chargée avec un déploiement en Méditerranée entre mars et août 1962 suivit d'octobre à décembre 1962 par le blocus des côtes cubaines dans le cadre de la crise des missiles.

En septembre et octobre 1963 il participe aux opérations de recherche du sous-marin Thresher qui avait sombré le 15 avril 1963 au large de la Nouvelle-Angleterre (NdA bien entendu le Fort Snelling n'est pas équipé pour la recherche sous-marine. On peut donc supposer qu'il s'agit de missions de transport et de soutien logistique).

De juin à septembre 1964 il est déployé dans les Caraïbes puis enchaine en novembre par la participation à l'exercice Steel Pike I. De mars à juin 1965 il s'entraine à nouveaux dans les Caraïbes.

Cet entrainement se double d'une intervention en République Dominicaine en avril 1965 (opération POWER PACK), les troupes américaines restant déployées dans la partie orientale de l'île d'Hispanola jusqu'en septembre 1966.

Pour cette opération il intègre une puissante task force amphibie composée également du porte-hélicoptères USS Boxer (LPH-4), des transports d'assaut USS Rankin (AKA-103)  USS Ruchamakin (APD-89) et USS Yancey (AKA-78) mais aussi du bâtiment de débarquement de chars USS Wood County (LST-1178) et enfin du USS Raleigh (LPD-1). 14000 marines sont officiellement chargés d'évacuer les ressortissants d'un pays en pleine guerre civile qui fait suite à une période d'instabilité consécutive à l'assassinat du dictateur Trujillo en 1961.

En 1966 au retour d'un déploiement en Méditerranée, il participe aux opérations de recherche d'une bombe H tombée en mer près de Palomarès, le transport de chalands de débarquement servant de bâtiment-base au profit des sous-marins de recherche Aluminaut et Alvin, le premier depuis son radier et le second depuis sa plate-forme hélicoptères à l'aide de ses puissantes grues.

En septembre 1966 il participe à l'évacuation des troupes américaines de la République Dominicaine avant de participer en octobre 1966 à une opération de récupération au large de l'île d'Ascension d'un module spatial appelé MOL pour Manned Orbital Laboratory mais le USS La Salle (LPD-3) ayant récupéré la capsule, il n'à pas à intervenir.

En octobre 1966 il est déployé dans l'Atlantique Sud au large de l'île d'Ascension pour récupérer un module spatial. De février à mars 1967 il participe à l'exercice Springboard. En février/mars 1968 il est déployé dans les Caraïbes.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo19
Le USS Fort Snelling (LSD-30) à Guantanamo. Dans la seule base américaine en pays communiste, le navire amphibie à rempli son radier

De novembre 1970 à mars 1971 puis de septembre 1971 à mars 1972, le LSD-30 est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Même chose de juin à décembre 1973 et de novembre 1976 à mai 1977.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo20
Après la chaleur cubaine, les frimas du nord de l'Angleterre pour le Fort Snelling qui est photographié ici en escale à Newcastle en 1972

Le 3 avril 1978 le USS Fort Snelling (LSD-30) entre en collision avec le USS Waccamaw (AO-108) au nord de la Corse. L'incident se produit quand le pétrolier connait une avarie de barre au moment du ravitaillement à la mer. Les dégâts sont limités, les deux navires pouvant rallier Naples pour réparations sans aucune assistance extérieure.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo21
Nouveau coup de chaud pour le Fort Snelling qui est ici photographié en escale à Barcelone en 1977

En avril et mai 1979 il est déployé dans les Caraïbes mais de janvier à juillet 1980 il est en Méditerranée où il participe à l'intervention alliée au Liban. Dans cet Orient qu'un grand homme qualifiait jadis de compliqué les occidentaux vont se casser les dents à tenter de ramener la paix dans un pays jadis surnommé «la Suisse du Moyen-Orient».

Après avoir été déployé en début d'année en Méditerranée, le Fort Snelling opère à l'été 1981 au large du Honduras, une parenthèse dans un programme très méditerranéen puisqu'il est déployé dans la Mare Nostrum d'octobre 1982 à mai 1983 et d'octobre 1983 à mai 1984 après avoir tout de même participé à l'opération Urgent Fury, une intervention sur l'île de Grenade dont on craignait à Washington qu'elle ne devienne une plaque tournante du trafic d'armes au profit des guérillas d'obédience communiste.

Durant cette opération, le LSD-30 intègre l'Amphibious Squadron Four (Phibron-4). Avant le débarquement proprement dit, six commandos marine de la SEAL Team Four quitte le LSD-30 sur une embarcation pneumatique pour une opération de reconnaissance de plage qui montre qu'elle est impropre à l'utilisation ce qui fait que les Marines de la 22nd Marines Amphibious Unit (22nd MAU) seront mis à terre par hélicoptère.

Plus tard dans la journée, accompagné par le Manitowoc, le Fort Snelling créé un nouveau front à l'ouest. Le premier ayant mis le «pied dans la porte», le second se chargeant de débarquer renforts, chars et véhicules légers.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo22
Le USS Fort Snelling (LSD-30) désarmé et à la remorque en 1989 alors qu'il rallie Fort Eustis et le mouillage de la rivière James en Virginie

En mars 1984 il participe à une opération d'évaluation de civils du port de Beyrouth, évacués qui sont transportés à Chypre. Durant cette opération, les navires marchands ne devaient pas s'approcher des navires américains à moins de 2000 yards (environ 1 mile nautique soit 1852m NdA merci à Starshyi pour la correction) mais cela n'empêchera pas le Fort Snelling d'entrer en collision avec un navire marchand alors qu'il se ravitaillait auprès du Sylvania. Le navire marchand coule en 20 minutes et tout le monde est persuadé que la collision était intentionnelle. La preuve c'est que les dégâts sont tels que le désarmement du navire à été avancé par rapport au calendrier initial.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_fo23
Voici la légende originale de la photo :  Aerial view of Unit 6E of reserve fleet ships in storage below Williamsburg. From bottom to top: USS Pride (AK-5017), USS Suffolk County (LST-1173), USS Lorain County (LST-1177), USS Wood County (LST-1178), a Gearing-class destroyer, a Belknap-class guided missile cruiser, USS Saugatuck (AO-75), a unidentified LSD, USS Plymouth Rock (LSD-29), USS Donner (LSD-20), USS Fort Snelling (LSD-30), USNS Tanner (T-AGS-40), USNS Vega (T-AK-286) and a unidentified ARDM.

Le USS Fort Snelling (LSD-30) est désarmé le 28 septembre 1984 et transféré à la Maritime Administration le 7 septembre 1989. Son nom est rayé du Naval Vessel Register le 24 février 1992 et sa vente à la démolition actée le 25 août 1995, Pack Recycling de Richmond en Virginie rachetant le navire pour 268707 $.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyLun 26 Oct 2020, 17:57

Le USS Point Defiance (LSD-31)

Présentation
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_po37
Le USS Point Defiance (LSD-31) dans les années cinquante

-Le USS Point Defiance (LSD-31) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula le 23 novembre 1953 lancé le 28 septembre 1954 et commissioned le 31 mars 1955.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Point_10
Point Defiance

Il porte le nom d'un site située dans le comté de Pierce (Etat de Washington) transformé en réserve militaire par l'US Army en 1866. Dès 1888 cependant c'est devenu un parc naturel.

C'est le premier navire à porter ce nom mais ce n'était pas forcément ce qui était prévu puisque le 28 mai 1945 est mis sur cale aux chantiers navals de la Gulf Shipbuilding Corporation situés à Chickasaw (Alabama) un transport de chalands de débarquement de classe Casa Grande le LSD-24 mais la construction est annulée le 17 août 1945 et les éléments sur cale sont démantelés sur place.

Carrière opérationnelle
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_po38
Le USS Point Defiance (LSD-31) à San Francisco en septembre 1957

Après sa croisière de mise en condition opérationnelle dans le Golfe du Mexique le nouveau transport de chalands de débarquement arrive dans le Pacifique et plus précisément sa base de stationnement à savoir Long Beach (juillet 1955). Il est affecté à l'Amphibious Squadron Seven Amphibious Force Pacific Fleet.

Après deux déploiements en Extrême-Orient, le Point Defiance devient l'un des premiers navires à lancer une fusée pour l'exploration spatiale et ce depuis son  pont d'envol, les fusées en question devant servir à récupérer des données scientifiques concernant les éclipses, un phénomène qui à longtemps terrorisé l'humanité.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_po39
Le USS Point Defiance (LSD-31) en Extrême-Orient en 1957/58

En mai 1959 il participe à l'exercice amphibie TWIN PEAKS au large d'Oceanside en Californie et un an plus tard en février 1960 il entame un troisième déploiement en Extrême-Orient, participant à l'opération BLUE STAR, un exercice amphibie sino-américain et à l'opération SEA HAWK un exercice amphibie américano-sud coréen. Il est de retour à Long Beach en juillet 1960.

Après une année passée essentiellement au large de la côte ouest (seule exception une brève croisière à Pearl Harbor et à Okinawa), le Point Defiance quitte Long Beach en janvier 1962 pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient jusqu'en août. En mai il met à terre ses marines en Thaïlande pour un exercice commun avec l'armée thaïlandaise. En octobre 1962 il franchit le canal de Panama dans le sens ouest-est pour raller la mer des Caraïbes et se tenir prêt à intervenir dans la crise des missiles de Cuba qui à amené le monde au bord de la guerre nucléaire.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_po40
Le bathyscaphe Trieste I à bord du USS Point Defiance (LSD-31)

Début 1963 il transporte le bathyscaphe Trieste de San Diego à Boston via le canal de Panama pour participer à l'enquête sur les causes de la perte du Thresher.

En septembre, il met cap sur l'Extrême-Orient pour un nouveau déploiement qui le voit naviguer au large des côtes vietnamiennes alors que le président Dhiem venait d'être renversé par un coup d'état militaire.

En novembre il participe à un exercice amphibie avec la marine chinoise (celle de Formose pas celle de Pékin puisque jusqu'en 1971 la seule Chine reconnue est celle de Tchang-Kaï-Chek).

D'avril à septembre 1964 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte avant de subir un petit carénage avant remise en condition et nouveau déploiement dans le Pacifique occidental.

Ce déploiement est le premier à être marqué par la guerre du Vietnam. Il appareille le 27 avril 1965 pour débarquer des hommes et du matériel à Da Nang le 26 mai.
Le 18 juin il récupère des survivants d'une collision entre deux B-52 avant de débarquer en juillet des marines à Qui Nhon, le premier engagement de troupes de combat américaines au Vietnam.

Au début du mois d'août il aide le destroyer USS Knox (DDR-742) échoué sur le haut-fond de Pratas.

A la fin du mois il participe à l'opération Starlite, une frappe préventive des américains avertis d'une future attaque de Charlie contre la base de Chu Lai (18-24 août 1965). Il débarque ses Marines à Van Tuong pour cette opération. Il est de retour au pays le 24 novembre 1965.

Le 27 mars 1966 le USS Point Defiance (LSD-31) quitte Long Beach pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Il transporte troupes et équipements entre les bases américaines d'Asie du Sud-Est et le Sud-Vietnam où les combats engloutissent toujours plus d'hommes et toujours plus de moyens.

Il est de retour à Long Beach le 24 juin 1966 mais dès le 1er novembre il traine à nouveau ses hélices dans les eaux vietnamiennes.

Le 11 janvier 1967 il participe à l'opération Deckhouse V, une opération menée dans la région de Kien Hoa. Le 18 mai alors qu'il débarque des marines près de la zone démilitarisée, il échange des tirs avec des batteries côtières nord-vietnamiennes. Il rentre en Californie le 24 juin 1967.

Le 7 mai 1968 il appareille pour un nouveau déploiement sous l'autorité de la 7ème flotte, ce déploiement durant près de sept moins puisqu'il ne rentre au pays que le 18 décembre.

Après une croisière au profit des aspirants de l'Académie Navale d'Annapolis à l'été 1969 (escales à Seattle et Honolulu), le transport de chalands de débarquement retourne en Extrême-Orient et au Vietnam de novembre 1969 à juin 1970.

Il est à nouveau déployé en Extrême-Orient de janvier à mai 1971 puis du février à novembre 1972 au cours duquel il doit faire face à l'offensive de Pâques lancée par le Nord-Vietnam et dont l'échec entraina le limogeage du général Giap. Avec les hélicoptères embarqués à bord il lance un raid amphibie pour frapper les lignes logistiques de l'ennemi dans la région de Hué.

Il retourne au Vietnam entre octobre 1973 et avril 1974 pour son dernier déploiement du conflit puisque de juin 1974 à avril 1975 il est immobilisé pour refonte. Il n'assiste donc pas à la chute de Saïgon survenue le 30 avril 1975. Après essais et remise en condition, il manœuvre à l'automne 1975 au large de l'Alaska.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_po41
Le USS Point Defiance (LSD-31) à San Diego en 1978

D'avril à novembre 1976 il effectue son premier déploiement en Extrême-Orient hors guerre du Vietnam. Il remet ça de juin à novembre 1978. Après un grand carénage et une modernisation de janvier 1979 à janvier 1980, le USS Point Defiance (LSD-31) retourne en Extrême-Orient d'octobre 1980 à avril 1981 puis de mars à août 182 pour son dernier grand déploiement opérationnel.

Le USS Point Defiance (LSD-31) est désarmé le 30 septembre 1983. Rayé du NVR le 24 février 1992, Il est vendu à Pegasus Inc le 29 septembre 1995 mais repris par l'US Navy le 1er juillet 1997.

Transféré à la Maritime Administration (MARAD) le 18 décembre 1998, il est mouillé à Suisun Bay (Benicia, Californie), l'un des trois mouillages de la National Defense Reserve Fleet avec celui de Beaumont au Texas et de la rivière James en Virginie.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_po42
Le USS Point Defiance (LSD-31) en 2011 en route vers son destin : le démantèlement

Le 28 juillet 2011 il est vendu à la société All Star Metals de Brownsville (Texas) pour 578.539 dollars pour démantèlement. Il quitte son mouillage le 8 septembre direction le site de l'ancien arsenal de Mare Island pour nettoyage de la coque avant remorquage jusqu'au Texas pour démantèlement.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyMer 28 Oct 2020, 13:33

Le USS Spiegel Grove (LSD-32)

Présentation
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp32
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) à la mer

-Le USS Spiegel Grove (LSD-32) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula le 7 septembre 1954 lancé le 10 novembre 1955 et commissioned le 8 juin 1956.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Spiege10
Spiegel Grove

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Ruther10
Rutherford B. Hayes, président des Etats Unis de 1877 à 1881

C'est le premier navire à porter le nom d'une résidence d'un président des Etats-Unis en l'occurrence Rutherford B. Hayes dix-neuvième président des Etats-Unis de 1877 à 1881. Cette résidence acquise en 1873 est située au croisement des avenues Hayes et Buckland à Fremont (Ohio). Elle à été transformée en musée en 1915, vingt-deux ans après la mort de son propriétaire où son corps et celui de son épouse ont été déplacés. La résidence à été classée monument historique en 1966.

Carrière opérationnelle
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp33
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) à Gênes le 21 avril 1957

A sa mise en service il est affecté  à la Flotte de l'Atlantique. Il arrive à Norfolk le 7 juillet 1956 mais en repart le 26 pour la baie de Guantanamo afin de réaliser sa mise en condition opérationnelle et ce jusqu'au 15 septembre 1957 quand il rentre à Norfolk pour différents travaux et différentes modifications. En novembre il participe à un exercice amphibie à Onslow en Caroline du Nord.

Le 9 janvier 1957 il appareille de Morehead City (Caroline du Nord) en compagnie des autres navires du TransPhibRon Four (Transport Amphibious Squadron 4) direction la Méditerranée avec à son bord les Marines du 6ème régiment pour un déploiement sous l'autorité de la 6ème flotte. Il est de retour à Norfolk le 3 juin et passe le reste de l'année à s'entrainer au large de la côte est.

Déployé en Méditerranée de janvier à octobre 1958, il est transféré le 22 octobre au TransPhibRon Ten. En 1959 et 1960, le LSD-32 est déployé uniquement dans les Caraïbes et au large de la côte est.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp34
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) en 1961/62

En avril 1961 il quitte Norfolk au sein de la TF-88 pour l'opération Solant Amity II, un déploiement au large de l'Afrique pour une démonstration de soft power au profit des pays africains nouvellement indépendant. Durant ce déploiement de quatre mois le Spiegel Grove visite la Gambie, les Seychelles, Zanzibar, le Kenya, l'Afrique du Sud, le Togo et le Gabon avant de rentrer au pays le 8 septembre.

Après un grand carénage aux chantiers navals Horne Brothers de Newport News achevé en janvier 1962, le LSD-32 passe le printemps à réalise des essais et sa remise en condition opérationnelle au large de la côte est et dans les eaux chaudes des Caraïbes.

En mai il assure le soutien au vol spatial de Malcolm Scott Carpenter (Mercury-Atlas 7) puis à l'été enchaine par l'exercice amphibie Phibulex 2-62. En octobre 1962 il participe au blocus des côtes cubaines suite au déploiement de bombardiers et de missiles nucléaires soviétiques à 100 miles nautiques des côtes de Floride.

Le 15 février 1963 il appareille pour Solant Amity IV qui va l'occuper jusqu'à la fin du mois de mai, le navire parcourant 21000 miles nautiques et visitant neuf navires avant de rentrer au pays pour reprendre l'entrainement avec les navires du PhiBron 8 dans les Caraïbes et ce durant tout l'été.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp35
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) en compagnie du USS Raleigh (LPD-1) dans les Caraïbes en 1967/68

De janvier à juin 1964, de novembre 1966 à mai 1967 et du 17 avril au 9 octobre 1971 le Spiegel Grove est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. En octobre 1964 il participe à l'exercice amphibie Steel Pike I

De juillet à octobre 1968 il participe aux recherches du sous-marin nucléaire d'attaque Scorpion qui avait sombré au large des Açores.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp36
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) en 1968

De juillet à septembre 1970, il effectue une croisière d'aspirants en Angleterre et au Danemark. En février 1971 il participe à la récupération du module de la mission Apollo 14.

Déployé en Méditerranée de mai à octobre 1974, il participe avec d'autres navires le 22 juillet 1974 à l'évacuation des citoyens américains de Chypre après l'invasion turque du nord de l'île deux jours plus tôt (opération Attila).

En mars et avril 1975 il est déployé dans les Caraïbes pour entrainement aux opérations amphibies.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp37
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) en Méditerranée en 1976

En 1976 il effectue une mission similaire dans un Liban déchiré par la guerre civile (opération Fluid Drive), le LSD-32 étant déployé sous l'autorité de la 6ème flotte depuis janvier et ce jusqu'en juillet.

Le 20 juin 1976 le USS Spiegel Grove (LSD-32) transporte du Liban jusqu'en Grèce 110 américains et 157 autres ressortissants étrangers. A noter qu'il était prévu une évacuation par la route en direction de Damas mais ce projet est tombé à l'eau en raison de combats sur la route menant à la capitale syrienne.

A 10.37, le LCU-1654 embarque les personnes à évacuer qui rejoignent le LSD après vingt-cinq minutes de traversée. Ils sont ensuite transférés à bord du croiseur lance-missiles Little Rock, le tout sous la surveillance de plusieurs navires soviétiques. Le LSD-32 met cap sur la Grèce où il arrive deux jours plus tard.

Le 27 juillet 300 autres personnes dont 155 américains sont évacués jusqu'au Pirée, le port d'Athènes.

D'octobre 1976 à décembre 1977 il est immobilisé pour entretien et refonte aux chantiers navals Bethelhem Steel de Baltimore.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp38
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) lors des tests du LCAC en 1979

De janvier à juillet 1979 il est déployé en Méditerranée alors que de janvier à juillet 1980 il va trainer ses hélices en Méditerranée et dans l'Océan Indien. D'août à novembre 1980 il est déployé dans l'Atlantique Nord. De mai à novembre 1981 il est immobilisé pour un grand carénage.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp39
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) à Barcelone le 15 mars 1980

De juin à novembre 1983 il participe à l'exercice UNITAS, une série d'exercices bilatéraux avec les marines du sous-continent sud-américain. De janvier à mars 1984 il est déployé dans l'Atlantique Nord.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp40
Le USS Spiegel Grove (LSD-32) en 1984. A bord du LCAC on trouve un char (visiblement un M-60) et une Jeep

De mai à novembre 1987 il est déployé en Méditerranée, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique. Durant ce déploiement il participe à l'exercice Eastern Wind au large des côtes somaliennes en compagnie de la 24th MEU.

Le USS Spiegel Grove (LSD-32) est désarmé le 2 octobre 1989 et rayé des registres le 13 décembre 1989. Il est transféré à la Maritime Administration qui l'envoie passer sa retraite dans l'estuaire de la rivière James en Virginie.

En 1998 le titre de propriété est transféré à l'état de Floride en vue de le transformer en récif artificiel au large de Key Largo. Le 13 juin 2001 l'ex-Spiegel Grove passe sous l'autorité de la commission de préservation de la vie sauvage de l'Etat de Floride (State of Florida Fish & Wildlife Conservation Commission).

Après des mois de retard suite à des problèmes techniques et des soucis financiers, le navire est remorqué en Floride en mai 2002. Le navire coule prématurément le 17 mai 2002 obligeant le personnel à bord à évacuer en catastrophe. Il faudra plusieurs tentatives pour permettre à l'épave d'être correctement positionnée.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_sp41
Immersion de l'ex-USS Spiegel Grove (LSD-32) le 17 mai 2002

Depuis 2002 près de 50000 plongeurs visite l'ancien transport de chalands de débarquement chaque année. Le récif est situé sur le banc de sable de Dixie à 6 miles (10km) au large des Keys, la profondeur allant de -18 à -41m ce qui fait que cela est réservé à des plongeurs expérimentés. Sa position exacte est 25°04′00.2″N 80°18′00.7″W. .

En juillet 2005 l'ouragan Dennis à fait bouger l'épave la plaçant dans la position prévue en 2002 !

Depuis son ouverture un certain nombre de plongeurs sont morts sur ou à proximité de l'épave, les victimes s'étant souvent perdues et étaient arrivées à court d'oxygène. Cela explique probablement pourquoi la plongée est toujours autorisée.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyVen 30 Oct 2020, 15:55

Le USS Alamo (LSD-33)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_al13
Le USS Alamo (LSD-33) en compagnie du porte-hélicoptères USS Thetis Bay (LPH-6) et du transport d'assaut USS Paul Revere (AP-248) en 1961

Présentation
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_al12
20 janvier 1956 : le PCU Alamo (LSD-33) prend contact avec son élément

-Le USS Alamo (LSD-33) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula le 11 octobre 1954 lancé le 20 janvier 1956 et commissioned le 24 août 1956.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Alamo10

C'est le premier et actuellement le seul navire de l'US Navy à porter le nom de la Bataille d'Alamo (23 février au 6 mars 1836), un siège de 13 jours d'une ancienne mission espagnole près de San Antonio par l'armée mexicaine du général Santa Anna. Face à 1800 mexicains on compte à peine 200 texans dont le célèbre Davy Crockett.

Cette défaite galvanise les texans qui l'emporte à la bataille de san Jacinto le 21 avril 1836 qui entrainera l'ouverture de négociations avec le Mexique. Le traité de Velasco signé le 14 mai 1836 entraine la proclamation de la république du Texas et l'indépendance du Lone Star State.

Carrière opérationnelle

Après une visite à Galveston (Texas) et des travaux complémentaires au Portsmouth Naval Shipyard, le USS Alamo (LSD-33) appareille le 13 octobre 1956  pour sa base opérationnelle à savoir San Diego.

Il s'entraine au large de la côte ouest jusqu'au 29 mai 1957 quand il appareille pour les îles Marshall, faisant escale à Pearl Harbor du 6 au 8 juin pour embarquer des embarcations amphibies et continuer en direction d'Eniwetok où il arrive le 14. Pendant dix jours, le navire va multiplier les navettes entre Eniwetok et Bikini.

Le 22 juin 1957 il appareille en direction de San Diego, embarquant en Californie du matériel et des embarcations avant de retourner dans les eaux hawaïennes pour de nouvelles manœuvres notamment l'opération Tradewind. Rentré à Pearl Harbor le 15 août, il quitte les eaux hawaïennes le 19 pour rentrer à San Diego.

Le 24 septembre 1957, le USS Alamo (LSD-33) appareille de San Diego direction l'Extrême-Orient, chargeant du matériel à Pearl Harbor pour le déposer à Eniwetok. Le LSD va multiplier les rotations entre Emwetok, Utirik, Kwajalein et Ujelang. Il met ensuite cap sur Yokohama où il arrive le 17 novembre pour une escale de repos jusqu'au 21 novembre quand il reprend son système de navette dans les Marshalls avant de reprendre la route pour San Diego où il arrive le 15 décembre 1957.

Après un début d'année 1958 consacré à l'entrainement et à l'entretien, l'Alamo appareille le 8 mars direction Pearl Harbor où il retrouve d'autres navires amphibies pour une série d'exercices sur l'île de Kauai. Il quitte Pearl Harbor le 7 avril et rentre à San Diego une semaine plus tard.

Après un grand carénage au Mare Island Navy Yard du 14 avril au 31 juillet 1958, le LSD-33 passe dix semaines à se remettre en condition. Le 10 octobre il appareille pour le Japon où il embarque dans son radier des chalands débarquement. Il réalise un entrainement amphibie avec la marine nationaliste chinoise (Republique of China Navy RoCN) jusqu'au 2 décembre 1958.

Il met ensuite cap sur Okinawa faisant escale à Naha pour charger les hommes et le matériel du squadron d'hélicoptères Marine Transport Squadron 163 équipé de Sikorsky HRS-1 (Sikorsky H-19) pour transport en direction de Yokosuka.

Durant les deux mois suivant l'Alamo va multiplier les rotations entre Yokosuka et Okinawa, terminant sa dernière rotation à Naha le 11 février 1959. Trois jours plus tard, il met cap sur Sasebo avant de reprendre la mer le 23 février, faisant escale à Adak et Kodiak en Alaska puis à San Francisco avant de rentrer à San Diego le 12 mars 1959.

Après un transport en direction d'Astoria (Oregon) du 17 au 25 avril, le USS Alamo (LSD-33) va participer à différents exercices amphibies avec les autres navires de l'Amphibious Squadron Three au large de Coronado. Il enchaine par l'opération TWIN PEAKS au large des côtes de Californie du 18 mai au 5 juin 1959.

A la fin du mois de septembre il appareille à nouveau pour l'Extrême-Orient, visitant Kaoshiung, Yokosuka, Iwakuni, Kagoshima, Shimazu, Naha, Okinawa, Hong-Kong, Subic Bay et Buckner Bay. Il effectue une escale à Pearl Harbor avant de rentrer à San Diego le 3 mai 1960.

Il termine l'année par un carénage aux chantiers navals Todd Shipyard de Seattle du 25  juillet au 1er novembre 1960 et par une remise en condition opérationnelle exécutée du 14 novembre au 9 décembre 1960.

Après un premier semestre consacré à l'entrainement au large de la côte ouest, le USS Alamo (LSD-33) appareille le 17 juin 1961 pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Arrivé à Subic Bay, il rejoint l'Amphibious Ready Group (ARG) de la 7ème flotte, transportant des Marines en baie de Buckner à Okinawa.

Il participe à l'exercice WARM-UP du 13 au 20 octobre puis fait escale à Hong-Kong avant de rallier Subic Bay pour préparer son retour aux Etats-Unis. Il quitte les Philippines début décembre et rentre à San Diego le 16 décembre 1961.

Le 6 mars 1962 il quitte San Diego direction San Francisco et les chantiers navals Todd Shipyard pour un petit carénage de six semaines. Jusqu'au 16 octobre, il effectue essais et remise en condition avant de mettre à nouveau cap à l'ouest direction l'Extrême-Orient.

En chemin une partie des navires est détournée en direction de Cuba, l'Alamo restant en attente à Hawaï. Le 17 novembre 1962, il appareille pour Guam frappée par un typhoon. Il y passe deux jours pour débarquer des fournitures d'urgence avant de rallier Subic Bay. Après un entrainement au large de San Miguel, le LSD-33 rallie Hong-Kong pour passer les fêtes de fin d'année.

Après avoir visité Manille, le transport de chalands de débarquement retourne à Subic Bay avant de participer en janvier à l'exercice JUNGLE DRUM II en Thaïlande, pilier du dispositif américain dans la région. Il passe deux jours à Banfkok avant de rallier l'île de Mindanao pour aider les populations philippines victimes des inondations.

Au mois de mars, il participe à l'exercice SILVER BLADE au large de Formose. Après trois semaines d'entretien à Subic Bay, le LSD-33 quitte les Philippines le 20 avril pour Yokosuka, une dernière escale avant de rentrer à San Diego le 11 mai 1963.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_al14
Le USS Alamo (LSD-33) à San Diego le 20 janvier 1964

Après une période d'entretien, le navire reprend la mer pour quatre semaines d'entrainement dans le Pacifique Nord-Ouest en compagnie des unités de l'Amphibious Squadron Seven et de l'Army Reserve. Après des escales à Seattle et à Portland, le navire rentre à San Diego le 6 septembre 1963. Il termine l'année par un grand carénage à la Bethlehem Steel Company de Long Beach.

Après un premier trimestre consacré à l'entrainement et à l'évaluation de ses capacités, le USS Alamo (LSD-33) appareille en avril pour Kodiak et aider les victimes d'un tremblement de terre survenu le 27 mars (le vendredi saint d'où son nom de Good Friday Earthquake, un seisme de 9.2 sur l'Echelle de Richter, épicentre à 90km à l'ouest de Valdez et à 120km à l'est d'Anchorage, 131 morts dont 14 dans un tsunami en Californie).

De retour à San Diego en mai, il participe à l'exercice PINE TREE puis après plusieurs semaines de préparations, reprend la mer le 18 juin direction l'Extrême-Orient. Il participe à l'exercice TOOL BOX avant de rallier Okinawa le 9 juillet 1964.

Ralliant Alamo le 31 juillet, il reprend la mer le 5 août avec à son corps le Marine Corps Battalion Landing Team (BLT) 3/1.

Il patrouille au large des côtes vietnamiennes alors que les Etats-Unis vont s'engager dans le conflit ne sachant bien sur pas à l'époque qu'ils partaient pour onze ans de combat. Entre deux patrouilles, il fait escale à Hong-Kong et à Subic Bay. Il termine son déploiement le 2 décembre et rentre à San Diego seize jours plus tard soit le 18 décembre 1964.

Après avoir participé à l'opération SILVER LANCE au large de la sud de la Californie du 23 février au 10 mars 1965, le transport de chalands de débarquement appareille en urgence pour Yokosuka afin de charger hommes, véhicules et équipements divers direction le Vietnam où le dispositif militaire américain montait en puissance. Il rentre à San Diego le 12 avril et effectue un nouveau déploiement en Asie du Sud-Est de la fin mai au mois de septembre. Il termine l'année par différents entrainements et un long passage au port de San Diego.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_al15
Le USS Alamo (LSD-33) lors de l'opération DECKHOUSE III au Vietnam en juillet 1966

De février à août 1966 il réalise son septième déploiement en Extrême-Orient assurant des transports de troupes et de matériels entre les Philippines et le Vietnam mais aussi des opérations amphibies. En septembre, sa base opérationnelle devient Long Beach et il intègre l'Amphibious Squadron Seven (PhiBron 7).

Il passe la plus grande partie de l'année 1967 dans un grand carénage aux chantiers navals Todd Shipyard de San Pedro (Californie) puis après essais et remise en condition, il retourne en Asie du Sud-Est en novembre. Il assure des missions de transport entre Guam, les Philippines et Da Nang mais aussi sert de bâtiment-base pour des opérations amphibies pour lutter contre Charlie. Il est de retour à Long Beach en juin 1968. Il ne quitte pas la Californie jusqu'à la fin de l'année.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_al18
Le USS Alamo (LSD-33) à Subic Bay dans les années soixante

Le 30 janvier 1969 le USS Alamo (LSD-33) largue les amarres et met cap à l'ouest pour un nouveau déploiement opérationnel au large du Vietnam. Outre des classiques missions de transport, il intègre l'Amphibious Ready Group Bravo (ARG Bravo) ce qui va lui permettre de réaliser trois opérations amphibies majeures. De retour à Long Beach le 26 septembre 1969 il ne quitte pas la côte ouest jusqu'à la fin de l'année civile.

Immobilisé pour réparations jusqu'au 19 janvier, le transport de chalands de débarquement appareille le 31 janvier en compagnie du USS Denver (LPD-3) pour participer à l'opération KEYSTONE BLUEJAY, le retrait des troupes américaines du Vietnam.

Arrivé à Da Nang le 19 février 1970 il commence à embarquer troupes et équipements pour les ramener aux Etats-Unis ce qui est fait le 14 mars au camp Pendleton. Il rentre dans la foulée à Long Beach.

Après plus de quatre mois passés à s'entrainer dans les eaux californiennes, l'Alamo appareille le 1er août 1970 pour son dixième déploiement en Extrême-Orient. Il fait escale à Pearl Harbor et Guam avant de rallier Subic Bay le 20 août. Il décharge du fret et du matériel avant de reprendre la mer le lendemain direction Da Nang pour ramener des leathernecks («nuques de cuir» surnom des Marines) aux Etats-Unis. Il débarque ses passagers le 11 septembre puis reprend la mer de Long Beach le 21 septembre direction Da Nang pour des missions de transport mais aussi des exercices amphibies dans les eaux philippines.

Après avoir passé Noël à Hong Kong, le USS Alamo (LSD-33) retourne au large de Da Nang le 28 décembre pour une mission de présence. Il met cap sur Mindoro le 5 janvier 1971 pour un exercice avant de rallier Subic Bay le 10 janvier pour charger de l'équipement et de l'armement pour le Vietnam.

Il débarque son matériel au Sud-Vietnam puis rembarque des marines qui doivent rentrer au pays dans le cadre du retrait massif des troupes américaines qui à leur apogée en 1969 étaient plus de 500000 ! Il reprend la mer le 1er février et rentre à Long Beach le 22 février 1971.

Après une période de repos et d'entretien, le USS Alamo (LSD-33) reprend la mer le 5 avril pour entrainements amphibies et croisière d'instruction au profit d'aspirants officiers de marine. Au début du mois de mai, il débarque ses munitions pour un carénage au Long Beach Naval Shipyard du 13 mai au 15 septembre 1971, les essais et la remise en condition l'occupant jusqu'au 10 décembre 1971.

Après plusieurs semaines d'entrainement et de préparation, l'Alamo appareille en avril pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Il va y passer près de sept mois soit jusqu'à la fin de l'année. Il va réaliser des missions de transport de troupes et de matériel au profit du dispositif américain au Vietnam. Il est de retour à Long Beach le 8 novembre 1972.

Le 28 mars 1973 il rallie le dépôt de munitions de Seal Beach pour décharger ses soutes avant de rallier les chantiers navals Bethlehem Steel à San Pedro le 5 avril pour une période d'entretien (restricted availability). Les travaux se terminent le 15 mai quand le navire entame ses essais à la mer. Cette même année il est modifié pour brûler du fioul léger au lieu du mazout. Il termine l'année par plusieurs entrainements pour permettre à son équipage de retrouver toute sa compétence opérationnelle.

Le 19 janvier 1974 le USS Alamo (LSD-33) appareille pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Huit jours plus tard il exécute un entrainement amphibie en baie de Kaneohe avant de rallier Okinawa le 14 février et embarquer le Battalion Landing Team (BLT) 2/9 qu'il transporte à Numazu (Japon métropolitain) avant de rallier Yokosuka pour une période d'entretien. Il rallie ensuite Beppu (Japon) et Keelung (Taïwan).

Après un nouvel entrainement au large d'Okinawa, il fait ensuite escale à Subic Bay, Chinhae (Corée du Sud), Hong Kong, Numazu et Yokosuka. Le 30 mai il rallie l'Australie pour participer à l'exercice KANGAROO I en mer de Corail. Du 19 juin au 4 juillet il est à Sydney avant de rallier Pago Pago (Samoa Américaines) puis de mettre cap sur San Diego où il arrive le 19 juillet 1974.

Après un carénage du 4 décembre 1974 au 27 mai 1975, le USS Alamo (LSD-33) rentre à Long Beach pour entretien et remise en condition.

Le 4 octobre 1975 il appareille pour une nouvelle croisière en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. Après un exercice amphibie à Kaneohe Bay du 12 au 14 octobre, il reprend la mer direction Kwajalein, une escale sur sa longue route en direction de Subic Bay aux Philippines. Il y arrive le 1er novembre pour une brève escale à Sasebo.

Après avoir transporté le BLT 2/9 de Numazu à Okinawa, le navire rallie Pusan en Corée du Sud, une des escales de la campagne avec Sasebo er Kagoshima (Japon), Keelung (Taïwan), Baie de Buckner (Okinawa), Singapour, Sattahip (Thaïlande) et Inchon (Corée du Sud). Le 7 mai il met cap sur les Etats-Unis, ralliant sa base opérationnelle à savoir San Diego le 25 mai 1976. Il reste dans les eaux californiennes jusqu'à la fin de l'année.

Après un premier trimestre consacré à un entrainement opérationnel, le USS Alamo (LSD-33) appareille le 29 mars 1977 pour son traditionnel déploiement en Extrême-Orient toujours sous l'autorité de la 7ème flotte. Il alterne exercices et entrainements avec ou sans les marines de la région. Il est de retour à San Diego le 17 novembre.

L'année 1978 est plus calme avec un premier trimestre consacré à un entrainement dans les eaux californiennes avant un grand carénage exécuté aux chantiers navals Todd de San Pedro et ce du 13 mars au 25 décembre 1978.

De retour à San Diego le 11 janvier 1979, il charge ses munitions le 22 puis entame une série d'exercices. En juin le navire est affecté à une mission de nettoyage de l'île d'Eniwetok. Les travaux sont terminés le 28 juin et le navire met cap sur Pearl Harbor pour une courte escale, rentrant à San Diego le 15 juillet 1979.

Après un exercice amphibie américano-canadien en septembre, le navire rallie Seattle pour trois semaines de réparations du 9 au 30 octobre. Rentré à San Diego le 2 novembre il entame la préparation d'un nouveau déploiement en Extrême-Orient prévu début 1980.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_al16
Le USS Alamo (LSD-33) à Subic Bay en 1980

Il appareille en effet dès le 4 janvier 1980 faisant escale à Pearl Harbor et à Guam avant d'arriver à Subic Bay le 10 février. Il participe à un exercice amphibie dans les Zambales du 22 au 26 avant d'appareiller le 1er mars direction l'Océan Indien, faisant escale à Pattaya (Thaïlande) et à Singapour d'où il appareille le 15 mars pour traverser l'Océan Indien et la mer d'Arabie où il retrouve d'autres navires de la marine américaine pour faire face à la prise d'otages des membres de l'ambassade américaine à Téhéran.

Après une escale à Diego Garcia du 5 au 13 mai le navire amphibie rallie l'Australie occidentale, faisant escale à Perth avant de mettre cap sur les Philippines. Il repart après une escale de cinq jours à Subic Bay avant de mettre cap sur les Etats-Unis. Après une escale où il débarque ses marines du 24 au 26 juin, le navire rallie San Diego le 3 juillet 1980.

Le 24 juin 1981 le USS Alamo (LSD-33) appareille de San Diego pour un nouveau déploiement dans le Pacifique, en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien, une zone de plus en plus importante pour les américains.

Après une escale à Pearl Harbor et un exercice en baie de Buckner, il visite Subic Bay avant de reprendre la mer le 21 août direction la côte est de l'Afrique. Il arrive à Monbassa le 6 septembre et de là participe à un exercice bilatéral avec les forces armées kenyanes. Il traverse ensuite l'Océan Indien, faisant escale à Diego Garcia avant de rallier l'Australie.

Après avoir fait escale à Perth et Sydney, l'Alamo participe à l'exercice KANGAROO 81 avant de rallier Subic Bay le 9 novembre après huit jours de mer. Le 30 novembre il met cap à l'est direction les Etats-Unis, ralliant San Diego le 23 décembre 1981.

Du 12 avril 1982 au 6 mai 1983 il est immobilisé pour refonte. Il entame alors sa remise en condition mais à la fin du mois de juin son système propulsif est endommagé ce qui impose un retour en réparations. Il ne reprendra la mer qu'à la fin du mois de septembre.

Durant toute l'année 1983 et en 1984 il sera perturbé par des problèmes récurrents de propulsion ce qui n'est guère étonnant pour un navire qui n'est plus de première jeunesse.
Le 30 mai 1984 le USS Alamo (LSD-33) appareille pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient (Westpac Deployment). Il participe durant la traversée à un exercice avec des navires australiens, canadiens, néo-zélandais et japonais.

Le 3 juillet il quitte Pearl Harbor direction Subic Bay, une traversée marquée par plusieurs problèmes au niveau des chaudières. Arrivé à destination le 20 juillet, il doit donc subir de nouvelles réparations qui ne sont achevés qu'à la fin du mois d'août, le LSD-33 quittant Subic pour la baie de Buckner le 24 août et arrivant à destination trois jours plus tard pour embarquer des marines qui devaient rallier le Japon. Du 28 août au 16 septembre il réalise deux autres rotations de ce type.

Du 18 septembre au 13 octobre il effectue trois rotations entre Okinawa et Inchon en Corée du Sud avant que de nouvelles problèmes techniques ne lui impose une immobilisation et ce jusqu'au 2 novembre. Il participe au large de la Corée du Sud à l'exercice bilatéral VALIANT BLITZ 85-1 avant de reprendre le chemin des Etats-Unis, rentrant à San Diego le 6 novembre après des escales en baie de Buckner à Sasebo et à Pearl Harbor.

Il passe l'année 1985 à s'entrainer dans les eaux californiennes. Seule exception en octobre, il effectue une rotation en direction des eaux hawaïennes pour un entrainement aux opérations amphibies.

Le 16 janvier 1986 le USS Alamo (LSD-33) appareille pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. Il ne fait aucune escale en raison de la situation politique éruptive aux Philippines qui l'oblige à rallier directement l'archipel, l'exercice prévu à Iwo Jima étant en conséquence annulé. Les navires américains n'ont finalement pas à intervenir et après une période au large de Manille il rallie Subic Bay le 9 février 1986.

Le 19 février 1986 il appareille pour Hong-Kong où il fait escale du 21 au 26 février. Il retourne à Subic Bay à la fin du mois avant de rallier Okinawa au début du mois de mars pour embarquer troupes et matériel afin de participer à un exercice amphibie au large des côtes sud-coréennes.

Il retourne à Okinawa le 1er avril mais il ne reste que jusqu'au 4 quand il appareille pour le Japon, faisant escale pendant neuf jours à Sasebo avant de rallier Subic Bay le 20 avril 1986.

Il rallie ensuite Singapour via Bali avant de retrouver Subic Bay à la mi-mai, exécutant un certain nombre d'exercices jusqu'à la fin du mois. Le 10 juin il met cap sur Okinawa où il arrive le 13 y passant dix jours à manœuvrer et à s'entrainer. Le 23 juin il reprend la mer pour rentrer aux Etats-Unis, arrivant à San Diego le 16 juillet après des escales à Iwo Jima et à Pearl Harbor.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_al17
Le USS Alamo (LSD-33) à San Diego en 1989

De novembre 1987 à mai 1988 puis de décembre 1989 à juin 1990 le USS Alamo (LSD-33) exécute deux déploiements en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Ndd_ri10
Le NDD Rio de Janeiro (G-31) ex-USS Alamo (LSD-33)

Le USS Alamo (LSD-33) est désarmé le 28 septembre 1990. Le 12 novembre 1990 il est cédé au Brésil où il est rebaptisé Rio de Janeiro (G31). Rayé du Naval Vessel Register le 24 janvier 2001, il à été désarmé dans la marine brésilienne le 25 juin 2012.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12225
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyVen 30 Oct 2020, 16:39

clausewitz a écrit:
Le USS Alamo (LSD-33)
[…] LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Ndd_ri10
Le NDD Rio de Janeiro (G-31) ex-USS Alamo (LSD-33)
Le USS Alamo (LSD-33) est désarmé le 28 septembre 1990. Le 12 novembre 1990 il est cédé au Brésil où il est rebaptisé Rio de Janeiro (G31). Rayé du Naval Vessel Register le 24 janvier 2001, il à été désarmé dans la marine brésilienne le 25 juin 2012. […]
Il semble avoir été, d'abord loué au Brésil (en 1990) ; puis, seulement en 2001, cédé (vendu). Ce qui explique qu'il ait été rayé du RNV onze ans avant de l'être de la marine brésilienne.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyVen 30 Oct 2020, 17:45

DahliaBleue a écrit:
clausewitz a écrit:
Le USS Alamo (LSD-33)
[…] LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Ndd_ri10
Le NDD Rio de Janeiro (G-31) ex-USS Alamo (LSD-33)
Le USS Alamo (LSD-33) est désarmé le 28 septembre 1990. Le 12 novembre 1990 il est cédé au Brésil où il est rebaptisé Rio de Janeiro (G31). Rayé du Naval Vessel Register le 24 janvier 2001, il à été désarmé dans la marine brésilienne le 25 juin 2012. […]
Il semble avoir été, d'abord loué au Brésil (en 1990) ; puis, seulement en 2001, cédé (vendu). Ce qui explique qu'il ait été rayé du RNV onze ans avant de l'être de la marine brésilienne.

Oui c'est ça mais j'ai pas voulu compliquer les choses. thumleft

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyDim 01 Nov 2020, 14:45

Le USS Hermitage (LSD-34)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_he48
Le USS Hermitage (LSD-34) au large du Liban le 24 juin 1982

Présentation
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_he49
12 juin 1956 : le lancement du PCU Hermitage (LSD-34)

-Le USS Hermitage (LSD-34) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula le 11 avril 1955 lancé le 12 juin 1956 et commissioned le 14 décembre 1956.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) The_he10
The Hermitage

Le LSD-34 est le deuxième navire de l'US Navy à porter le nom d'une plantation située dans le comté de Davidson (Tennessee) à 16km à l'est du centre-ville de Nashville. Elle appartient de 1804 à 1845 à Andrew Jackson, septième président des Etats-Unis de 1829 à 1837.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Andrew11
Andrew Jackson

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) S_s_co11
Le S.S Comte Biancamanno est devenu durant la deuxième guerre mondiale le USS Hermitage (AP-54)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_he50

L'avant-dernière unité de la classe Thomaston succède au USS Hermitage (AP-54), un transport de troupes utilisé par la marine américaine durant le second conflit mondial. Un navire neuf ? Non un paquebot italien le S.S Comte Biancamanno mis en service en 1925 et saisi par les américains à Panama en décembre 1941.

Remis en service le 14 août 1942 il est utilisé pour l'opération Torch en Afrique du Nord, dans le Pacifique et en Normandie lors de l'opération Overlord. Il est rendu en 1947 à son armateur d'origine qui va l'utiliser jusqu'au 26 mars 1960 quand il est envoyé à la démolition.

Carrière opérationnelle
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_he51
Le USS Hermitage (LSD-34) à Gênes le 31 décembre 1970

Après essais complémentaires et mise en condition opérationnelle, le USS Hermitage (LSD-34) rallie Norfolk son port de stationnement. En août 1957 il appareille pour un premier déploiement outre-mer en l'occurrence en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Entre deux exercices OTAN il fait escale en Espagne, en Italie, en Grèce et en Turquie. Il rentre à Norfolk le 16 novembre 1957.

De janvier à avril 1960 il est dans l'Océan Indien, transportant des hélicoptères destinés à la visite présidentielle au Pakistan du Dwight D. Eisenhower. De novembre 1960 à avril 1961 il réalise une croisière dans les eaux sud-américaines. Le 19 janvier 1961 il est détourné vers le Congo pour appuyer les Nations Unies et ce jusqu'en mai quand il est relevé par le Spiegel Grove le 3 mai avant de rentrer à Norfolk le 16 mai 1961.

En octobre 1962, il participe au blocus américain de l'île de Cuba pendant la crise des missiles.

De mai à octobre1963 il exécute un nouveau déploiement en Méditerranée (escales à Naples, à Gênes Athènes, Cannes, Sardaigne, Malte et Rota) mais de janvier à avril 1964 il s'entraine dans les eaux des Caraïbes. En octobre et novembre 1964 il est déployé en Méditerranée, participant à l'exercice STEEL PIKE I. De juin à septembre 1965  il s'entraine dans les eaux des Caraïbes, véritable pré-carré américain. Il est ensuite immobilisé pour un grand carénage jusqu'en février 1966.

D'avril à décembre 1967 il réalise son premier déploiement en Extrême-Orient, déploiement marqué par sa participation à la guerre du Vietnam. Ce sera son seul déploiement de ce type.

De juin à novembre 1968 il s'entraine dans les Caraïbes. De novembre 1970 à mai 1971 il exécute un nouveau déploiement en Méditerranée avec une incursion dans l'Océan Indien. Même topo de janvier à septembre 1972.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_he52
Le USS Hermitage (LSD-34) en Méditerranée le 30 septembre 1975

De février à juin 1974 il est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. De décembre 1974 à février 1975 il s'entraine en mer des Caraïbes.

En avril 1975 il s'échoue à la sortie du port de Morehead City (Caroline du Nord) ce qui impose un passage de quelques semaines au Charleston Navy Yard.

D'août 1975 à janvier 1976 il est à nouveau déployé en Méditerranée, enchainant immédiatement par un déploiement dans l'Atlantique Nord jusqu'à la fin de l'année.

D'avril à octobre 1977 et de janvier 1978 à septembre 1978 il est déployé en Méditerranée tout comme d'octobre 1978 à février 1979.

De janvier à mars 1980 il manœuvre dans l'Atlantique Nord mais de février à juillet 1981 il est déployé en Méditerranée. De novembre 1984 à août 1985 il opère successivement dans l'Atlantique Nord, en Méditerranée et dans l'Océan Indien. De novembre 1985 à juin 1986 il opère à nouveau en Méditerranée.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_he53
Le USS Hermitage (LSD-34) à Gênes le 20 févier 1986

Le USS Hermitage (LSD-34) est désarmé le 2 octobre 1989. Le même jour il est transféré à la marine brésilienne devenant le Céara (G30). Rayé du Naval Vessel Register le 24 janvier 2001, il est actuellement en réserve et attend que l'on décide de son sort final.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Ndd_ce10
Le NDD Ceara (G-30) ex-USS Hermitage (LSD-34)




A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyMar 03 Nov 2020, 11:48

Le USS Monticello (LSD-35)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo36
Le USS Monticello (LSD-35) à la mer en 1985

Présentation

-Le USS Monticello (LSD-35) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula le 6 juin 1955 lancé le 10 août 1956 et commissioned le 29 mars 1957.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Montic10
Monticello

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Thomas11
Thomas Jefferson, troisième président des Etats Unis de 1801 à 1809

La dernière unité de classe Thomaston est le troisième navire de l'US Navy à porter le nom d'une plantation appartenant à Thomas Jefferson. Né à Shadwell (Virginie) le 13 avril 1743 il est l'un des pères fondateurs de la nation américaine.

En 1772 il acquiert 2000 hectares à proximité de Charlotesville en Virginie, une plantation où travaillent de nombreux esclaves qui récoltaient notamment du tabac. Une villa de style palladien est construite. Thomas Jefferson devient ministre et surtout président des Etats-Unis (après George Washington et John Adams) du 4 mars 1801 au 4 mars 1809. Le site à été classé monument historique en 1987.

Le LSD-35 succède à un vapeur à coque en bois lancé en 1859 acquis en 1861 vendu en 1865 et perdu par échouage en 1872 et surtout un transport de troupes l'AP-61.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) S_s_co12
Le S.S Conte Grande est devenu durant la guerre le USS Monticello (AP-61)
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo37

Le 13 avril 1928 le paquebot italien S.S Conte Grande effectue son voyage inaugural en direction de l'Amérique du Sud. Cette carrière s'achève le 27 février 1942 quand il est transféré au Brésil avec un équipage auriverde en remplacement de l'équipage italien qui est interné.

Le 16 avril 1942 il est acquis par les Etats-Unis et rebaptisé USS Monticello (AP-61). Il est utilisé pour l'opération TORCH en novembre 1942 puis pour des rotations à destination de la Méditerranée avant que le Pacifique ne soit au programme (avril 1943-juin 1944).

Terminant la guerre en Europe, l'ancien paquebot italien est désarmé le 22 mars 1946. En juin 1947 il est rendu à l'Italie qui après deux ans travaux le remet sur la ligne sud-américaine. Il est démoli en 1961.  

Carrière opérationnelle
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo38
Vue aérienne du USS Monticello (LSD-35). On peut voir le radier sous la plateforme hélicoptères

Le 27 mai 1957 le USS Monticello (LSD-35) arrive à San Diego, sa base opérationnelle. Il est affecté aux forces amphibies de la flotte du Pacifique (Amphibious Forces Pacific Fleet) et entame aussitôt son entrainement opérationnel. En 1958 il s'entraine au large d'Eniwetok alors qu'en 1959 il manœuvres dans les eaux entourant l'Alaska et les îles hawaïennes.

Le 14 novembre 1960 il appareille pour son premier déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte, un déploiement de sept mois soit jusqu'en juin 1961. Il embarque un bataillon renforcé de Marines et à quatre reprises il est alerté en compagnie du USS Paul Revere (APA-248) et de quatre destroyers d'escorte alors qu'il était déployé en mer de Chine méridionale et dans le Golfe de Siam. Il rentre à San Diego en juillet et après une période d'entretien et de repos reprend son activité opérationnelle.

Le 18 février 1962 il appareille en compagnie de la Joint Task Force Eight (JTF-8) direction les îles Christmas pour une campagne d'essais d'armes nucléaires notamment des armes anti-sous-marines. Les tests terminés il rallie Okinawa pour un exercice amphibie majeur. De retour à San Diego il termine l'année par une série d'entrainements au large de camp Pendleton.

De janvier à octobre 1964 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte, participant à des exercices nationaux et multinationaux au travers de l'OTASE (Organisation du Traité de l'Asie du Sud-Est).

Après avoir passé une bonne partie de l'année 1965 au large de la côte ouest, le USS Monticello (LSD-35) rallie à nouveau l'Extrême-Orient en août 1965. Début 1966 il participe au large des côtes sud-vietnamiennes à l'opération DOUBLE EAGLE, la plus importante opération amphibie américaine du conflit à cette date. Cette opération se termine le 26 février et le navire rallie les Etats-Unis via Subic Bay, Hong-Kong, Yokosuka et Pearl Harbor.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo39
Le USS Monticello (LSD-35) lors de l'opération Beacon Hill le 20 mars 1967. Un LCU est en approche

Après un petit carénage à San Pedro puis une remise en condition, le USS Monticello (LSD-35) appareille de San Diego le 13 janvier 1967 pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Il passe le plus clair de son temps dans les eaux vietnamiennes.

Il sert de navire de commandement pour l'opération BEACON HILL I à Quang Tri du 20 mars au 2 avril puis BEACON STAR du 22 avril au 12 mai. Il enchaine dans la deuxième moitié du mois de mai par l'opération BELL suivit en juillet par les opérations BEACON TORCH et BEACON CHAIN puis au mois d'août par l'opération de diversion KANGAROO KICK puis par l'opération BELT DRIVE à nouveau dans la région de Quang Tri.

Relevé à Da Nang en septembre, il est de retour à San Diego le 13 octobre 1967. Après un grand carénage qui l'immobilise jusqu'au début de 1968 le LSD-35 effectue essais et remise en condition dans les eaux californiennes.

Il retourne au Vietnam de février à avril 1968 puis d'août 1968 à mai 1969, le premier déploiement étant un déploiement d'urgence liée à l'offensive du Têt alors que l'autre était planifié.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo40
Le USS Monticello (LSD-35) à Sydney en février 1971

De janvier à mai 1971 il opère en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien puis à nouveau au Vietnam d'octobre à décembre 1972. De mai à novembre 1973  il est à nouveau déployé en Extrême-Orient.

De juin à août 1976 il est immobilisé au bassin pour un petit carénage. Il reprend ensuite la mer pour essais et remise en condition. De mars à juin 1978 il opère dans le Pacifique puis d'août 1978 à avril 1979 il effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo41
Le USS Monticello (LSD-35) à la mer

De juin à décembre 1981 et de septembre à décembre 1984 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo42
Le USS Monticello (LSD-35) lors de l'exercice TEAM SPIRIT 82

Le USS Monticello (LSD-35) est désarmé le 1er octobre 1985. Transféré à la Maritime Administration le 2 août 1991, il est rayé du Naval Vessel Register le 24 février 1992 puis  vendu à la démolition le 29 septembre 1995 à Pegasus Inc.

Le navire est repris le 1er juillet 1997 après l'échec du démolisseur à détruire le navire dans les conditions prévues. Il est mouillé à Suisun Bay (Benicia, Californie) au sein de l'un des trois mouillages de la National Defense Reserve Fleet de la Maritime Administration.

Du 9 mars au 27 avril 2006 il est dépollué et nettoyé pour être utilisé comme cible mais il retourne à Benicia. Il est retiré du mouillage le 27 juin 2010 pour être remorqué à Hawaï où il devait être coulé comme cible lors de RIMPAC 2010.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo43
L'ex-USS Monticello (LSD-35) prêt pour le SINKEX organisé le 14 juillet 2010 lors de l'exercice RIMPAC 2010

Il est coulé comme cible à 70 miles nautiques au large de Kauai par les avions de patrouille maritime des squadrons VP-4 et VP-40 le 14 juillet 2010.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 11235
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) EmptyJeu 05 Nov 2020, 17:31

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Classe61

Déplacement : standard 6880 tonnes pleine charge : 11270 tonnes à pleine charge (LSD-28 à 31 et 35) 12150 tonnes (LSD-32 à 34)

Dimensions : longueur 155.50m largeur 25.60m tirant d'eau 5.80m

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages DeLaval alimentées en vapeur par deux chaudières Babcock & Wilcox (40.8kg) dévellopant 24000ch et entrainant deux hélices. 147650 litres de fuel.

Performances : vitesse maximale 22.5 nœuds (20 nœuds en service) distance franchissable nc

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Sps-1011
Radar SPS-10

Electronique : un radar de veille surface SPS-10, un radar de veille aérienne SPS-6, un système lance-leurres SRBOC avec console ESM intégrée.

En service au Brésil, le radar SPS-6 à été remplacé par un radar type AWS-2 (Ceara) ou AWS-4 (Rio de Janeiro), système de transmission par satellite Immarsat et V-Sat. On trouve également un radar type CRP 3100.

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Canon_79
Affût double de 76mm Mk33 à bord du porte-avions USS Ticonderoga (CVA-14)

Armement : trois affûts doubles de 76mm Mk33 remplacés sur certains par un ou deux systèmes Phalanx. Sous pavillon brésilien les navires ont reçu quatre mitrailleuses de 12.7mm

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Phalan15
Phalanx

Installations opérationnelles :

-975m² de parc à véhicules

-Deux grues de 50 tonnes

-85 mètres cubes d'approvisionnement militaires ou munitions, 4540 litres d'essence pour avions ou de gazole pour véhicule

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Ndd_ce11
Radier du NDD Ceara (G-30) ex-USS Hermitage (LSD-34)

-Radier de 119.20m de long sur 14.20m de large pour trois LCU (Landing Craft Unit) ou dix-neuf LCM-6 ou neuf LCM-8 (Landing Craft Medium) ou 50 AAV/LVTP-7

De haut en bas, un LCU, un LCM-6, un LCM-8 et un AAV-7 de l'infanterie de marine espagnole
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Lcu10
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Lcm-611
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Lcm-812
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Assaul10

-Deux LCVP et deux LCPL en bossoirs

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_mo44
Sur les Thomaston comme ici sur le USS Monticello (LSD-35) en 1957 la plate-forme hélicoptères couvrait le radier

-Plate-forme hélicoptères sans hangar

-325 soldats embarqués

LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Uss_th44
Le premier équipage du USS Thomaston (LSD-28)

Equipage : 18 officiers et 330 officiers mariniers et matelots


FIN


LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Mig-2910

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)   LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LANDING SHIP DOCK (LSD) CLASSE THOMASTON (FINI)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: