AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
Samsung TV QLED 4k 55″ 138cm
Voir le deal
589 €

 

 Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)

Aller en bas 
+5
Loïc Charpentier
DahliaBleue
Takagi
LE BRETON
NIALA
9 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptySam 10 Juin 2017, 15:36

L'épave du cacciatorpedinière Artiglière de la classe Soldati de 1938 coulé le 12 octobre 1940 a été retrouvée; lien vers l'article et une vidéo de l'épave.

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/1941/reader/reader.html#!preferred/1/package/1941/pub/2285/page/5
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptySam 10 Juin 2017, 15:46

Pour compléter le post ci dessus, voici l'Artiglière:

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Artigl10

Et la fin de l'Artiglière le le 12 octobre 1940:

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Artigl11
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 16 Jan 2018, 14:41

Le Camicia Nera/Artigliere/Z12/Lovkyi
Voici l'histoire en photos du Camicia Nera de la classe Soldati qui reprendra en 1943 le nom d'Artiglière à ne pas confondre avec le premier Artiglière de la même classe perdu le 12 octobre 1940 (voire ci dessus).

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 1_cami10
Le Camicia Nera construit chez OTO Livourne est lancé le 8 août 1937, et entre en service le 30 juin 1938

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 2_cami10
Le Camicia Nera en pleine vitesse

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 3_cami11
Le Camicia Nera en mai 1942 avec son camouflage

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 4_arti10
En 1946 l'Artiglière ex Camicia Nera.
Le 30 juillet 1943 avec la chute du régime fasciste, le Camicia Nera a repris le nom d'Artiglière devenu disponible après la perte du cacciatorpedinière de ce nom le 12 octobre 1940.


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 5_cami10
Le Lovkyi ex Z12 ex Artiglière ex Camicia Nera

L'Artiglière ex Camicia Nera fait partie des navires italiens remis à l'URSS en 1948, en application du Traité de Paix; il prend d'abord la marque Z12 puis le nom de Lovkyi, il aurait été rayé des listes de la Marine Soviétique vers 1958.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 15 Mai 2018, 20:28

D’aucuns y verront malice : l’EURO torpillé par la Grande-Bretagne…  Mr.Red

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Euro10

Plus sérieusement : le destroyer EURO (qui porte un nom de vent) a été torpillé par un Swordfish de l'EAGLE alors qu’il était au mouillage devant Tobrouk le 5 juillet 1940. L’EURO était de la classe TURBINE.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyJeu 17 Mai 2018, 23:52

De la même classe que l’EURO ci-dessus, le destroyer TURBINE entrant dans le port intérieur de Tarente en 1934. Lancé au Cantieri Navali Odero le 21 avril 1927, il a donné son nom à une classe de huit destroyers mis en service lancés par trois chantiers (CN Odero,  Ansaldo, CN Riva Trigoso) en quelques mois (avril 1927 - janvier 1928). Il s’agissait essentiellement d’une classe SAURO légèrement rallongée (1090 t standard, 93,20m de long) et mieux motorisée (40 000 cv, 36nd). Six unités de cette classe ont été perdues entre juin et septembre 1940 (ESPERO, ZEFFIRO, OSTRO, NEMBO, AQUILONE, BOREA), un septième en 1943 (EURO) et le dernier (TURBINE) le 16 septembre 1943. À l’exception de l’ESPERO qui a été coulé au canon par le croiseur SYDNEY devant Tobrouk, tous ont péri sous les coups directs ou indirects (mines) de l’aviation britannique (5 unités), allemande (1) ou américaine (1).

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Turbin10

Armement : 4x120mm, 2x40mm, 2x13,2mm, 6xTLT 533mm, 52 mines.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyVen 15 Juin 2018, 00:28

Le destroyer ESPERO de la classe TURBINE de 1927, reconnaissable à son bigramme ES à l’étrave, portait le nom d’un vent méditerranéen. Mis sur cales aux chantiers Ansaldo de Gènes le 29 avril 1925 et lancé le 4 avril 1927, il a été mis en service le 31 août suivant. Il commença sa carrière à La Spezia dans la 1e escadrille de la 1e flottille de contre-torpilleurs. Après l’incident de Shanghai du 28 janvier 1932 et le mois de combat qui s’ensuivit, le gouvernement italien décida d’envoyer le croiseur lourd TRENTO et l’ESPERO avec le bataillon San Marco pour protéger ses ressortissants. Les deux vaisseaux quittèrent Gaète le 5 février 1932. Le TRENTO atteignit Shanghai le 4 mars, jour où la Société des Nations votait une résolution demandant le cessez-le-feu qui allait mettre un terme à l’incident entre le 5 et le 8 mars. Retardé par le mauvais temps en mer de Chine méridionale, l’ESPERO ne rallia Shanghai que le 7 mars. La situation s’étant calmée, le TRENTO repartit pour l’Italie le 14 mai, laissant l’ESPERO assurer la présence navale italienne en Chine pendant une année.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Espero10
L'ESPERO à couple du TRENTO à Shanghai en mars 1932

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Espero11
L'ESPERO à Tarente

Rentré en Italie en 1933, l’ESPERO fut ensuite basé à Tarente. Le 28 juin 1940, alors qu’il effectuait sa première mission de guerre (une mission de transport entre Tarente et Tobrouk), il fut le premier contre-torpilleur italien coulé pendant la 2e guerre mondiale.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyJeu 16 Aoû 2018, 20:29

Mis en service le 14 décembre 1938, le destroyer GENIERE de la classe SOLDATI a fini coulé à quai lors du bombardement de Palerme par les Américains le 1er mars 1943. Les deux photos du bas montrent l'épave après le bombardement.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Genier12

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Genier10

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Genier11
 
Principales caractéristiques : 1650t standard, 106,70m x 10,15m x 3,15m, 48000cv, 38nd, 2200Nq à 20nd, 4x120mm, 12x13mm, 6xTLT 533mm, 48 mines.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Blesse-a
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyLun 20 Aoû 2018, 02:44

L’esploratore TIGRE de la classe LEONE déjà présentée plus haut par Alain (Mer 22 Juil 2015, 12:53). Avec leur armement de huit pièces de 120 en quatre tourelles, ces bâtiments disposent d’une puissance de feu qui ne sera dépassée que par les PORTER américains de 1936.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Tigre_10
Le TIGRE en 1938. Le bâtiment est basé en Mer Rouge.

En 1935, alors qu’ils commencent à accuser leur âge, ils sont déployés à Massawa en Érythrée avec quatre unités de la classe SAURO. Ils s’y trouvent encore quand le déclenchement de la deuxième guerre leur coupe toute possibilité de rentrer en Italie et les condamne à la pénurie de ravitaillement en munitions et en pièces détachées. Ils mènent quelques actions contre la navigation britannique en Mer Rouge. Le 31 mars 1941, à bout de logistique, ils appareillent pour une mission censée être sans retour : le bombardement par surprise de positions britanniques dans la région de Suez. La mission avorte quand le LEONE s’échoue sur un récif et quand le TIGRE et le PANTERA l’achèvent au canon : plus question alors de passer inaperçu… Les bâtiments survivants, avec à leur bord l’équipage du LEONE, retournent à Massawa. L’avancée britannique sur terre ne laisse que quelques jours de sursis à la base navale italienne. L’amiral Bonetti repart le 2 avril pour une autre mission sans retour, à savoir une attaque sur Port Soudan. Rapidement repéré par des avions de la Fleet Air Arm, le raid n’a aucun espoir de prendre les Anglais par surprise. Harcelés et massacrés par les Blenheim et les Wellesley de la RAF et les avions de l’EAGLE, ils n’ont aucune chance de survivre compte tenu du mauvais état de leur DCA et de l’épuisement de leur maigre stock de munitions. Dans la nuit du 2 au 3, le TIGRE et le PANTERA, à court de fuel, mouillent l’ancre à 14Nq de Djeddah en Arabie Saoudite (alors neutre). Ils y sont découverts et attaqués le lendemain par les avions de la RAF. La nuit suivante, le capitaine de vaisseau Gasparini, qui commande ce qui reste de la division des trois LEONE, ordonne de les saborder sur place après que leurs équipages les ont évacués. Tous les hommes sauf deux arrivent à la côte. Ils resteront internés en Arabie Saoudite jusqu’en mars 1943, date après laquelle ils reprendront du service dans les deux camps italiens au gré de leurs destins.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Casco_se
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 16 Oct 2018, 17:44

Le contre-torpilleur ESPERO endommagé par les tirs du cuirassé ANDREA DORIA le 26 décembre 1920 à la suite du Natale di sangue (le Noël Sanglant), à la fin de l’occupation de Fiume par Gabriele D’Annunzio. Les troupes régulières italiennes viennent de chasser les troupes et le gouvernement d’Annunzio, mettant fin à l’éphémère État Libre de Fiume. L’ESPERO, construit par Pattison à Naples sur les plans des NIMBUS britanniques, mis en service en 1905, s’était rallié aux révolutionnaires. Réparé, reclassé torpilleur et rebaptisé TURBINE en janvier 1921, il finira ferraillé en 1923.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Espero12

study
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyLun 28 Jan 2019, 08:54

Les destroyers ex US AVIERE et ARTIGLIERE

En 1951 la Marine italienne reçoit au titre du Programme d'assistance mutuelle deux destroyers US; l'Aviere est l'ex DD442 Nicholson du type Livermore, et l'Artigliere l'ex DD460 Woodworth du type Benson; ces destroyers sont donc presque semblables; les différences entre ces deux classes sont: les Livermore déplacent 10 t de plus que les Benson et surtout ce qui permet de les distinguer;  les Benson ont des cheminées à section presque carrée et les Livermore des cheminées à section ronde.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Aviere10
Aviere en mai 1962 à Trieste

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Aviere11
Aviere en 1973 aménagé en navire expérimental

-Aviere: le DD442 Nicholson est construit par le chantier de Boston N Yd; il est mis sur cale en novembre 1939; il est lancé le 31 mai 1940; il entre en service le 3 juin 1941; affecté d'abord dans l'Atlantique et en Méditerranée, il rejoint le Pacifique en janvier 1944 ou il reste affecté jusqu'en novembre 1945; il est en réserve de février 1946 jusqu'en juillet 1950;  il est transféré à l'Italie le 15 janvier 1951 et prend alors le nom d'Aviere; il est reclassé navire expérimental en 1970 utilisé pour des essais de 76 mm et 127 mm Oto-Melara, du système Albatros (Sea Sparrow italien); il est rayé  le 1er septembre 1975, et coulé comme cible .


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Artigl10
Artigliere le 16 septembre 1965 à Tarente


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Artigl12
Artigliere en juin 1975 ponton école à Maddalena

-Artigliere: le DD460 Woodworth est construit par le chantier de Bethlehem Steel, San Francisco; il est  mis sur cale le 30 avril 1941; il est lancé le 29 novembre 1941; il entre en service le 30 avril 1942; il a été pendant toute la durée de la guerre dans le Pacifique; il est transféré dans la flotte de l'Atlantique en novembre 1945; il est en réserve d'avril 1946 à novembre 1950; il est transféré à l'Italie le 11 juin 1951 et prend alors le nom d'Artigliere; il est rayé en janvier 1971 et utilisé aux écoles à Maddalena en 1981, il coule partiellement par manque d'entretien il est renfloué en 1982; le 23 mai 1983 il est coulé par une torpille d'essai du sous-marin Nazario Sauro.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyDim 20 Oct 2019, 09:49

Des ouvriers enduisent de graisse la rampe de lancement d’une cale sèche du chantier Ansaldo à Sestri Ponente avant la mise à l’eau de l’esploratore ALESSANDRO POERIO le 4 août 1914.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Alessa10

L’ ALESSANDRO POERIO sera transféré à l’Armada espagnole en 1937 ; il y deviendra le HUESCA et ne sera rayé des listes qu’en 1953.

Outre l’ALESSANDRO POERIO, la classe comprenait le CESARE ROSSAROL et le GUGLIELMO PEPE. Le premier a été perdu par mine le 16 novembre 1918, le second a été cédé à l’Espagne en même temps que le POERIO et il est devenu le TERUEL.
Parfois considérés comme croiseurs légers, ces trois explorateurs sont généralement classés parmi les destroyers.  study


Dernière édition par Takagi le Dim 20 Oct 2019, 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyDim 20 Oct 2019, 10:05

Avant la loi du 5 septembre 1938 les flottilles de surface de la marine italienne étaient classées:
Esploratori Déplacement compris entre 1300 t et 3000 t
Cacciatorpideniere   "                 entre 1000 t et 1300 t
Torpediniere            "                 entre   200 t et 1000 t
Torpediniere costieri "             inférieur à 200 t
la loi de 1938 a supprimé les esploratori qui ont été reclassés cacciatorpideniere.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyJeu 25 Mar 2021, 03:18

Déjà utilisée par Alain (Mer 22 Juil 2015, 12:53) mais en meilleure résolution, l' esploratore LEONE :

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Esplor10

Suivie d'une photo du même LEONE au cours de ses essais de vitesse en juin 1924 :

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Leone210

Et enfin une troisième photo montrant le LEONE peu avant son lancement :

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Leone310

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi


Masculin
Nombre de messages : 7610
Age : 43
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 22 Fév 2022, 19:08

L'éclaireur PREMUDA, ex-torpilleur V116 allemand, saisi après la guerre de 1914-18, armé en Esploratore en 1920, reclassé Cacciatorpedinière en 1938, retiré du service en 1939

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Premud10

107,70m x 10,40m x 4,50m, 2060 t., deux turbines, quatre chaudières, 45 000 cv, 34,5 nd
4x152mm, 2x2 TLT de 600mm, 40 mines
En 1932, ajout de 1x120mm AA, 2x40mm, 2MG de 6,5mm et 2xTLT de 450mm

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 22 Fév 2022, 21:09

C'est le presque sistership de notre Amiral Sénés ex S113, il y a de faibles différences parce que construits par des chantiers différents.
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue


Féminin
Nombre de messages : 12831
Age : 41
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMer 23 Fév 2022, 11:15

Citation :
C'est le presque sistership de notre Amiral Sénès ex-S113 […].
Lequel a grandement inspiré la série de nos contre-torpilleurs du programme naval 1922 cheers
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyLun 10 Avr 2023, 15:35

Le sort du cacciatorpedinière Ascari de la classe Soldati


L'Ascari était l'un des 12 cacciatorpedinière de la classe Soldat que nous avons dejà vue à plusieurs reprises plus haut; construit par OTO à Livourne, il est mis sur cale le 11 décembre 1937; il est lancé le 31 juillet 1938; il entre en service le 6 mai 1939; le 9 juillet 1940 il participe à la bataille de Puna Stilo contre les forces britanniques; puis le 26 novembre à celle du cap Teulade; puis il escorte des convois vers la Lybie.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 1_asca10
 L'Ascari et le Lancière de la classe Soldati en 1940 à Reggio de Calabre

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 2_asca10
Ascari en décembre 1941 camouflé 

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 3_asca10
Ascari en décembre 1941, depuis peu un 5 ém canon de 120 mm a été ajouté à l'armement du navire en position centrale entre les tubes lance torpilles, l'armement d'origine était de 4 x 120 mm en deux tourelles doubles aux extrémités.

La fin de l'Ascari
Dans la nuit du 23 au 24 mars 1943 l'Ascari fait partie d'un groupe de destroyers chargés de transporter des troupes allemandes de Palerme à Tunis, non loin du cap Bon, le destroyer du type navigatori Lanzerotto Malocello heurte une mine et coule, l'Ascari s'arrete pour recueillir les survivants du Malocello lorsqu'il heurte à son tour une mine, mais la cloison avant résiste et le destroyer continue son sauvetage, mais en manoeuvrant en arrière, il heurte une autre mine qui enleve sa poupe; l'Ascari n'est plus alors qu'une épave à la dérive, lorsqu'il heurte une troisième mine qui achève le navire en le brisant en deux, l'Ascari coule à 51km au nord du cap Bon.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 4_asca10
L'Ascari touché par la première mine qui a détruit sa proue

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 5_asca10
L'Ascari proue détruite navigue en marche arrière

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 6_asca10
Une deuxième mine a détruit sa poupe l'Ascari n'est plus qu'une épave 

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 7_asca10
Autre vue de l'Ascari détruit aux deux extremitès n'est plus qu'une épave, remarquez les nombreux hommes à bord il s'agit de son équipage et des soldats transportés ainsi que des survivants du Malocello qu'il a recueillis.
 Une troisième mine lui sera fatale l'Ascari coule après 6 heures d'agonie, quatre heures après les survivants des deux navires sont recueillis par des vedettes MAS italiennes (96 marins sur 489, et une centaine de soldats sur 650) .
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4729
Age : 76
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyLun 10 Avr 2023, 18:22

NIALA a écrit:

 Une troisième mine lui sera fatale l'Ascari coule après 6 heures d'agonie, quatre heures après les survivants des deux navires sont recueillis par des vedettes MAS italiennes (96 marins sur 489, et une centaine de soldats sur 650) .

On aura beau nous "casser les bonbons", de nos jours, avec le "dérèglement climatique" et ce que veulent bien nous narrer les dépliants touristiques, même au large du Cap Bon, en mars, la T° de la flotte ne dépasse guère +11°C. On peut, dès lors, très vite "passer l'arme à gauche", sous l'effet de l'hypothermie, quand on est contraint de devoir y baigner trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
LE BRETON


Masculin
Nombre de messages : 7354
Age : 52
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 11 Avr 2023, 21:25

Petite précision : un doublé pour le HMS Abdiel

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
warburton
Amiral
Amiral
warburton


Masculin
Nombre de messages : 12166
Age : 76
Ville : bretagne
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 11 Avr 2023, 23:08

bonsoir
j'édite; j'avais oublié l'existence d'une rubrique "commentaires rubrique photo". Embarassed
j'y poste ce que j'ai écrit ici.
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyDim 16 Avr 2023, 08:24

Le cacciatorpidière LEONE PANCALDO pendant la guerre

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 1_leon10
Le Leone Pancaldo en 1938 avec sa proue d'origine

Au début de la Seconde guerre mondiale le Leone Pancaldo  un des 12 cacciatorpidinière de la classe Navigatori, est basé à  Tarente.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 2_leon10
Le Leone Pancaldo en janvier 1940, comme ses sisterships il sort d'une refonte qui a notamment consisté en la modification de la proue pour améliorer sa tenue à la mer.

Le Leone Pancaldo participe à la bataille de Punta Stilo le 9 juillet 1940, faisant partie du groupe de protection et de soutien de la flotte italienne, alors que l'opération en cours passe de l'escorte de convois à un affrontement avec la  flotte méditerranéenne britannique, trois destroyers tombent en panne et l'amiral commandant de la flotte italienne, décide de déplacer également le Vivaldi, le da Noli et le Pancaldo pour renforcer le groupe, en remplaçant les trois unités en panne. Le départ du XIVe escadron de destroyers de Tarente a lieu à 6h18 le 9 juillet. La bataille du XIVe escadron de destroyers réduit aux seuls Vivaldi et Pancaldo à cause de l'avarie du da Noli se termine en vain. Ils sont les derniers destroyers italiens à attaquer et lorsqu'ils le font, à 16h28, le commandant de l'escadre décide de renoncer à l'attaque à la torpille car les unités ennemies (à ce moment-là encore à 18 000 mètres de distance) s'éloignent.


Revenu à la base d'Augusta en même temps que le Vivaldi, le Leone Pancaldo fait le plein de carburant le 10 juillet, puis s'amarre au milieu de la rade d'Augusta) vers 20 heures ce jour-là.
À 21h20 du même jour, trois bombardiers-torpilleurs Fairey Swordfish décollés du porte-avions HMS Eagle, attaquent la base sicilienne Deux des appareils se dirigent vers l'attaque du Leone Pancaldo, qui, cependant, même s'il les aperçoit à 21h25, ne réagit pas. En fait, des avions italiens sont également en l'air, décollés de la ville voisine de Catane,, pour bombarder, Malte. Comme la base n'a lancé aucun signal d'alarme, et que les Swordfish ont leurs feux de navigation allumés, l'équipage du navire suppose qu'il s'agit d'avions italiens. Le premier avion largue sa torpille mais manque la cible, passant derrière la poupe du Pancaldo et explose contre le rivage, environ une demi-minute après le repérage. À ce moment-là, l'équipage du destroyer se précipite aux postes de combat et ouvre le feu avec leurs mitrailleuses, mais peu après la torpille du deuxième avion frappe la proue, sur le côté tribord. Le Pancaldo chavire sur le côté babord, tourne et commence à couler. Pendant que l'équipe des machines décharge de la vapeur dans l'air et que les artilleurs continuent à tirer, ils ne cessent de tirer que lorsque l'eau a envahi leurs positions, le reste de l'équipage met à la mer des canots de sauvetage et des radeaux et libère une trappe dans la cale, déformée par l'explosion, pour permettre aux hommes piégés de sortir. Alors que le navire coule de plus en plus vite, les hommes se rassemblent à la poupe puis plongent dans la mer. Le Pancaldo s'immobilise sur le fond à 21h397. Les naufragés sont récupérés en une heure et demie, tandis que la recherche des cadavres se poursuit jusqu'au lendemain matin. De l'équipage du Pancaldo, 30 hommes sont morts ou disparus et 9 blessés.


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 3_leon10

Le Leone Pancaldo renfloué le 1er aout 1941 à Augusta


Le sauvetage du navire est très long et laborieux: ce n'est que le 26 juillet 1941 que les plongeurs de l'Office portuaire et de l'atelier d'Augusta peuvent ramener le Leone Pancaldo à la surface. Le 1er août, l'épave est remorquée en cale sèche où elle est réparée. Le 27 octobre 1941, le navire peut être remorqué au chantier Ansaldo de Genes, où il reste jusqu'au 17 novembre 1942. Après avoir été transféré à l'arsenal de La Spezia, où il embarque un radar, le Pancaldo ne reprend du service que le 12 décembre 1942, il est basé à Trapani, presque deux ans et demi après son torpillage.


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 4_leon10

Le Leone Pancaldo en décembre 1942


 Les autres modifications apportées pendant les travaux, outre l'installation d'un radar et d'un échogoniomètre, étaient le remplacement des tubes lance-torpilles arrières par 2 canons de 37 mm et le remplacement des huit canons de 13,2 mm par 9 canons de 20 mm
Cependant, le Leone Pancaldo n'est redevenu pleinement opérationnel qu'en mars 1943, lorsqu'il a commencé à être employé dans des missions d'escorte de convois et de transport de troupes sur la route Trapani-Tunis: il n'est resté en service qu'un mois.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 5_leon10
Le Leone Pancaldo en 1943

Le 30 avril 1943, en effet, le Leone Pancaldo  part pour une autre mission de transport de troupes allemandes vers Tunis avec le destroyer allemand Hermès (1). À neuf heures du matin, les deux unités sont attaquées sans succès par cinq bombardiers-torpilleurs. A dix heures, elles échappent sans dommage à une attaque de 12 chasseurs-bombardiers. A 11h30, cependant, elles sont attaquées par 32 bombardiers. Alors que le Hermès, bien que lourdement touché et avec des pertes à bord, réussit à rejoindre Bizerte en remorque, le Leone Pancaldo, avec son moteur détruit par diverses bombes et sa coque percée en plusieurs points, coule à 3,9 km du Cap Bon emportant avec lui plus de la moitié de l'équipage.
156 hommes disparaissent en mer, tandis que les autres: 124 officiers, sous-officiers et marins sont sauvés.
Pendant la guerre, le Leone Pancaldo n'avait effectué que 13 missions de guerre.

(1) Hermès est l'ex destroyer grec Vasilevs Georgios capturé par les allemands au Pirée le 20 avril 1941, il sera sabordé à La Goulette 7 mai 1943.
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyLun 17 Avr 2023, 08:37

L'EMANUELE PESSAGNO pendant la guerre

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Emanue10
L'Emanuele Pessagno en 1939 à Tarente

Le 7 juillet l'Emanuele Pessagno de la classe des Navigatori appareille de Tarente avec deux de ses sisters ships et cinq croiseurs légers en appui d'un convoi de transport de troupes pour la Lybie, cette formation participe le 9 juillet à la bataille de Punta Stilo.
Le 1er août il quitte Augusta avec quatre autres navigatori pour une chasse aux sous marins au cours de laquelle le sous marin britannique HMS Oswaid est coulé par le Vivaldi.


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Emanue11

Emanuele Pessagno en septembre 1940 avec sa nouvelle étrave 


L'Emanuele Pessagno est légèrement endommagé lors de l'attaque aérienne britannique des 11 et 12 octobre 1940 sur Tarente.
Du 19 avril au 24 avril 1941 l'Emanuele Pessagno participe à la pose de champs de mines à l'est du cap Bon ; au total plus de 1000 mines sont alors posées par les navires.
Le 1er mai, il pose à nouveau des mines au nord-est de Tripoli .


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Emanue12

Emanuele Pessagno et l'Antonio Pigafetta en train de poser un champ de mines le 7 juillet 1941


Le 28 juin et le 7 juillet il participe à la pose de mines dans le canal de Sicile.
Entre le 31 août et le 2 septembre, il escorte un convoi de transports de troupes revenant de Tripoli à Tarente..


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Emanue10

Emanuele Pessagno en septembre 1941

En début de soirée du 16 septembre,l'Emanuele Pessagno part de Tarente pour escorter un convoi de transports de troupes vers Tripoli, ce convoi se heurte à un barrage de sous marins britanniques au large des cotes libyennes;à 4h15 le 18 septembre, les torpilles lancées par le HMS Upholder touchent le Neptunia et l 'Oceania, qui s'immobilisent. les destroyers poursuivent sans succès le sous-marin qui attaque, portent assistance à l' Oceania et récupèrent les survivants du Neptunia, alors en train de couler. À 8h50, cependant, l' Oceania, alors qu'il était remorqué par le Pessagno, est à nouveau torpillé par le HMS Upholder et coule rapidement. Les destroyers n'ont plus qu'à récupérer les naufragés. Sur les 5 818 hommes embarqués sur les deux navires, il est possible d'en sauver 5 434 ; le Pessagno est l'unité qui, dans l'ensemble, a le plus contribué à l'opération de sauvetage,


Le 21 février 1942, il participe à l'escorte d'un convoi qui part de Corfou et arrive ensuite à Tripoli. Le 23 février, le torpilleur Circé repère le sous-marin britannique HMS P38 qui tente d'attaquer le convoi. Le torpilleur bombarde le sous-marin avec des grenades sous marines, l'endommageant sérieusement, puis le Pessagno et le Usodimare interviennent, lançant à leur tour des grenades sous-marines et mitraillant également, en coopération avec des avions, l'unité ennemie qui vient de faire surface: le HMS P38 coule avec tout son équipage.
Le Pessagno a également effectué diverses missions de transport de troupes et de carburant en Afrique du nord.


L'histoire du navire se termine tragiquement le 29 mai 1942 lors d'une mission d'escorte. L' Emanuele  Pessagno et son navire-jumeau l'Antonio Pigafetta escortent un convoi parti de Brindisi et se dirigeant vers Benghazi. Depuis le début de la traversée, le convoi, parti le 27 mai, est soumis à des attaques aériennes et sous-marines. Dans la nuit du 28 au 29 mai, le sous-marin britannique HMS Turbulent, embusqué lance une salve de quatre torpilles. Bien qu'elles aient été repérées par le Pigafetta, qui donne l'alarme, le convoi n'a effectué aucune manœuvre d'évitement et trois des torpilles atteignent leur cible. L'une d'elles touche le Capo Arma qui s'enflamme et explose moins de cinq heures plus tard et peu après, deux autres torpilles touchent la proue et le milieu de l'Emanuele Pessagno, qui coule en moins d'une minute à 158 km de Benghazi, entraînant avec lui les deux tiers de l'équipage.
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyLun 17 Avr 2023, 20:59

Le cacciatorpediere Antoniotto Usodimare pendant la guerre


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Antoni14
L'Antoniotto Usodimare après l'abordage du 10 aout 1934 

Le 10 août 1934, l'Antoniotto Usodimare avait été éperonné par le vapeur Pallade au large de Procida : deux hommes de l'équipage ont été tués dans l'incident.
Contrairement à presque toutes ses sister ships (à l'exception du Nicoloso da Recco), il ne subit pas la dernière série de modifications, si bien qu'il a conservé sa proue originale jusqu'à la fin de sa carrière opérationnelle.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Antoni15
L'Antoniotto Usodimare en 1939, contrairement à la plupart de ses sisters ships, il a conservé sa proue droite d'origine 

Le 7 juillet 1940, l'Antoniotto Usodimare appareille de Tarente en appui à un convoi pour la Libye de transports de troupes, il participe à la bataille de Punta Stilo le 9 juillet, dans laquelle il n'a cependant pas joué un rôle majeur.
Le 1er août, il quitte Augusta avec ses navires-jumeaux pour une mission de chasse anti sous marine qui se termine par le naufrage du sous marin britannique HMS Oswald .


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Antoni16

L'Antoniotto Usodimare en septembre 1940


Le 1er février 1941, il est endommagé après une collision avec le grand navire à moteur mixte Viminale.
Le 3 juin 1941, il pose deux champs de mines au nord-est de Tripoli.
Entre le 31 août et le 2 septembre, il escorte un convoi composé des transports de troupes revenant de Tripoli à Tarente.

En début de soirée du 16 septembre, il part de Tarente pour l'escorter un convoi vers Tripoli. Le convoi est formé par les transports de troupes, le convoi se heurte à un barrage formé au large des côtes libyennes par les sous-marins britanniques. A 4h15 le 18 septembre, les torpilles lancées par le HMS Upholder touchent le Neptunia et le Oceania, qui s'immobilisent et commencent à prendre l'eau. Après avoir récupéré 485 survivants, l' Usodimare est détaché pour escorter le Vulcania, indemne, tandis que les autres destroyers s'arrêtent pour poursuivre le sous-marin et secourir les navires en détresse (ils couleront tous deux par la suite). A 6h20, les deux unités sont attaquées par le sous-marin britannique HMS Ursula, qui à 7h20 lance quatre torpilles à une distance de 3 000 mètres. Le sous-marin et ses torpilles sont cependant repérés par des avions et des navires partis de Tripoli pour soutenir le convoi, si bien que le Vulcania, averti, peut éviter les torpilles.

Le 2 octobre, il appareille de Naples pour escorter un convoi formé par les transports.
Du 16 au 19 octobre, il fait partie de l'escorte d'un convoi naviguant de Naples à Tripoli.
Le 12 décembre, il appareille de Messine pour escorter jusqu'à Tarente,d'où les navires ont continué jusqu'à Tripoli.

En 1942, les mitrailleuses de 13,2 mm sont remplacées par 7 canons de 20 mm.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Antoni17

L'Antoniotto Usodimare en 1942 camouflé  

Le 3 janvier 1942,il appareille de Messine pour escorter un convoi vers Tripoli.
Le 21 février, il escorte un convoi qui a quitté Corfou et est arrivé à Tripoli. Le 23 février, le sous-marin britannique HMS P38 tente d'attaquer le convoi. l'Usodimare et le Pessagno interviennent, lançant des grenades sous-marines et mitraillant également, en coopération avec les avions, l'unité ennemie qui vient de faire surface: le HMS P38 coule avec tout l'équipage.

L'Antoniotto Usodimare est le seul destroyer italien à avoir été perdu dans un cas tragique de tir ami. En effet, le 8 juin 1942, à 2 heures du matin, il quitte Naples pour escorter le navire à moteur moderne Vettor Pisani jusqu'à Tripoli; les deux unités rejoignent ensuite, une fois dans le canal de Sicile un autre convoi à destination de la Libye. Dans la même zone se trouve également un sous-marin italien, l'Alagi, tout juste arrivé dans son secteur d'embuscade au nord du Cap Blanc et non informé de la présence du convoi. Pensant donc aux navires britanniques, le sous-marin les attaque en lançant trois torpilles contre le destroyer le plus proche, qui n'est autre que l'Antoniotto Usodimare. Touché par une torpille à 21h20, le destroyer se brise en deux et coule en cinq minutes, à 133 km au nord du cap Bon. Parmi les 306 hommes à bord (y compris un petit groupe de marins de passage), on compte 141 morts et 165 survivants.

Au cours du conflit, l' Usodimare avait effectué 113 missions de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMar 18 Avr 2023, 14:25

Le cacciatorpediere UGOLINO VIVALDI dans la guerre


Voici quelques photos du cacciatorpediniere Ugolino Vivaldi du type navigatori pendant la guerre:

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin11
Ugolino Vivaldi en février 1939 après modification de son étrave

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin12
L'Ugolino Vivaldi au bassin en aout 1940 il vient de détruire le sous marin britannique HMS Oswald en l'éperonnant  

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin13
L'Ugolino Vivaldi en octobre 1940 s'apprétant à mouiller un champ de mines (tous les croiseurs legers, les destroyers et les torpilleurs italiens sont équipés pour mouiller des mines). 

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin14
L'Ugolino Vivaldi transportant des troupes allemandes vers la Libye en novembre 1941

J'ai dejà évoqué en photo l'incendie du cacciatorpedinière Ugolino Vivaldi au cours d'un combat contre les forces britanniques, voici quelques précisions ainsi que des photos.

Le 13 juin 1942 alors que l'Ugolino Vivaldi attaque un convoi britannique, il est pris pour cible par l'escorte du convoi, il est touché par un obus tiré par le destroyer britannique HMS Matchless qui provoque un incendie, il doit arrêter ses moteurs il est couvert par le Malocello de la meme classe des navigatori qui l'assiste, les deux navires italiens continuent à tirer, le Vivaldi lance deux torpilles contre le HMS Partridge le forçant à battre en retraite.

Les navires britanniques se replient.

Le Vivaldi peut redémarrer une chaudière puis est pris en remorque par le Malocello.

Il rejoint finalement l'ile de Pantelleria, ou l'incendie est éteint.

L'Ugolino Vivaldi a tiré environ 300 obus de 120mm ; il y a 10 morts au combat, mais 24 morts au total par suite du décès de nombreux blessés graves.

Les travaux de réparations dureront jusqu'en mai 1943.


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin10


L'Ugolino Vivaldi en feu

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin15
L'incendie de l'Ugolino Vivaldi


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin16

L'Ugolino Vivaldi en flammes

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin17
Toujours l'incendie de l'Ugolino Vivaldi

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Ugolin18
Début juillet 1942 enfin l'incendie est éteint, la remise en état de l'Ugolino Vivaldi durera jusqu'en mai 1943 
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20639
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 EmptyMer 19 Avr 2023, 08:20

Le cacciatorpediniere Nicolo Zeno du type Navigatori en images


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Nicolo10

Le Nicolo Zeno en 1936 à Venise il est alors classé exploratore, une classification typiquement italienne intermédiaire entre les croiseurs et les destroyers (cacciatorpedière en Italie) par une loi du 5 septembre 1938 le classement "exploratori" a été supprimé, et les navires déplaçant moins de 3000 t reclassés cacciatorpediniere.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Nicolo11
Le Nicolo Zeno en 1940 comme sur la plupart des navigatori, la proue droite d'origine à été remplacée par une nouvelle forme plus haute destinée à améliorer la tenue à la mer.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Nicolo12
Le Nicolo Zeno camouflé en novembre 1941, il escorte alors des convois de transports de troupes entre Tarente et Benghazi en Libye.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Nicolo13
Le Nicolo Zeno le 10 mars 1943 à La Spezia en réparations: le 28 février 1943 alors qu'il procédait à un mouillage de mines avec le Da Noli, il tentait d'éviter l'attaque d'un sous marin lorsqu'il est entré en collision avec le Da Noli, les deux navires sont rentrés à l'arsenal de La Spezia pour réparations, le Nicolo Zeno ne reprendra plus le service, en effet il est toujours en réparations lors de l'armistice du 8 septembre 1943, et il est sabordé le 9 septembre pour ne pas tomber aux mains de allemands.


Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Nicolo14
L'épave du Nicolo Zeno à La Spezia le 30 mars 1946; à droite on aperçoit le Fuciliere et le croiseur leger Pompeo Magno.

Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Nicolo15
Nicolo Zeno est renfloué le 28 juillet 1948 pour démolition 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)   Destroyers italiens (Cacciatorpedinière) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Destroyers italiens (Cacciatorpedinière)
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Torpilleurs italiens (torpediniere)
» Croiseurs italiens
» Cuirassés italiens
» Commentaires rubrique photo
» Les aviso-dragueurs allemands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: