AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Lorcana : où acheter le Trésor des ...
Voir le deal

 

 CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)

Aller en bas 
+2
Dima11
clausewitz
6 participants
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMer 10 Jan 2024, 16:38



CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA
(RUSSIE)

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera12
L'Imperatritsa Mariya


AVANT-PROPOS

Une histoire de la marine impériale russe
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Pavill14
Pavillon naval russe

Que la France ou la Grande Bretagne se dôte d'une puissante marine, cela va de soi ou du moins aisément compréhensible si on s'intéresse à la géographie avec un archipel d'un côté et un pays bordé par trois mers de l'autre.

La Russie est un empire continental baigné par des mers fermées et quand il y à une large ouverture sur l'océan, les conditions climatiques empêchent d'exploiter cette ouverture toute l'année.

Il semblerait logique que la marine russe reste embryonnaire ou composée de navires de taille réduite mais fort heureusement, le déterminisme géographique est souvent moins fort que la volonté d'un homme et quel homme puisqu'il s'agit du tsar Pierre le Grand.

Né en 1672 et mort en 1725, il régna sur cet immense empire encore considéré comme une puissance asiatique de 1682 à 1725, devenant le premier empereur en 1721 avec une obssession : la modernisation et l'ouverture  vers l'Occident.

Seul un homme avec une telle volonté pouvait décider de construire une nouvelle capitale ouverte vers l'ouest, Saint Petersbourg fondée en 1703 sur un terrain marécageux.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Franzo15
François Lefort

La volonté de chasser les suédois du golfe de Finlande obligea la Russie à créée une puissante marine officiellement créée le 20 octobre 1696 avec comme premier amiral, un citoyen de Genêve, François Lefort.

Elle participa aux différentes guerres menées par la Russie aux 17ème et 18ème siècles contre la Suède  mais également l'Empire Ottoman, devenant à la fin du 18ème siècle la troisième marine du monde derrière la Royal Navy et la Royale.

L'extension de l'empire russe vers l'Orient permis aux marins russes de se faire les dents en matière d'exploration à longue distance en direction de l'Extrême Orient russe, de l'Alaska, de la Sibérie mais également le continent américains notament la Californie.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Batail52
Bataille de Sinope

Les progrès de la Russie se heurtèrent à des faiblesses structurelles liées à la société russe notamment le servage. Peu à peu la marine russe régressa et si elle triompha de la marine ottomane à la bataille de Sinope le 30 novembre 1853 en utilisant notamment des obus explosifs Paixans c'est que la marine de la Sublime Porte était encore plus faible que son homologue russe.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Guerre23
Prise du bastion de Malakoff. Mac Mahon y aurait prononcé cette phrase célèbre "J'y suis j'y reste"

Durant la guerre de Crimée, la marine russe joua un rôle limité lié à ses capacités et à son infériorité  numérique par rapport aux marines françaises et anglaises. Elle commença à l'issue du conflit à reconstituer ses forces bien que le traité de Paris interdisait à la Russie de posséder une flotte en mer Noire (Suite à la défaite française de 1870 la Russie à pu supprimer toutes les contraintes de ce type).

Elle abandonna peu à peu la voile au profit de la vapeur, la coque en bois pour la coque en acier et planifia la reconstruction d'une flotte de haute mer.

En 1877, le cuirassé Petr Veliky (Pierre le Grand) entra en service au sein de la marine russe. C'était le premier cuirassé au sens moderne du terme à équiper la marine impériale. 26 navires bientôt baptisés de «pré-dreadnought» équipaient la marine russe au moment de la guerre russo-japonaise en 1904 et 1905.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Batail20
Bataille de Tsushima

Durant ce conflit elle subit de lourdes pertes doublées d'une humiliation en étant victime d'un pays issue d'une «race inférieure» dans un contexte de «péril jaune». Non seulement de nombreux navires sont coulés en Extrême-Orient mais en plus la Flotte de la Baltique est écrasée à Tsushima après une véritable odysée.

En 1907 un programme naval est lancé pour reconstituer une marine digne de ce nom capable de faire face à l'Allemagne de Guillaume II et pourquoi pas de prendre sa revanche sur le Japon même si depuis 1902 le pays du soleil levant est allié de la Grande-Bretagne qui est elle-même alliée à la Russie.

Ce programme est loin d'être achevé quand le premier conflit mondial commence. La marine impériale russe va tenter de faire ce qu'elle peut mais très vite elle se liquéfie suivant en cela l'évolution de l'armée de terre.

Elle participera aux deux révolutions de 1917, la marine impériale russe devenant la Flotte Rouge des Ouvriers et Paysans ou en version originale Raboche-Krest'yansky Krasny Flot (RKKF) mais ceci est une autre histoire.

A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Dima11
Enseigne de vaisseau 2ème classe
Enseigne de vaisseau 2ème classe



Masculin
Nombre de messages : 1676
Age : 48
Ville : Moscou
Emploi : directeur
Date d'inscription : 25/02/2013

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMer 10 Jan 2024, 17:34

Сe n'est pas le Pavillon naval russe c'est le Huys. Le navire le portait seulement au moment de mouillage.
Revenir en haut Aller en bas
http://battleships.ru
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMer 10 Jan 2024, 18:30

Merci de la correction j'avais un doute
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DraniBrut
Maître
Maître
DraniBrut


Masculin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Ville : Dunkerque
Emploi : Chauffagiste
Date d'inscription : 04/01/2013

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyVen 12 Jan 2024, 09:37

Dima11 a écrit:
Сe n'est pas le Pavillon naval russe c'est le Huys. Le navire le portait seulement au moment de mouillage.
Le Гюйс ?
Ou bien le pavillon de beaupré ?
Alors c'est logique qu'il ne soit arboré qu'au mouillage thumleft

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Russian_battleship_Pobeda_on_the_Kronstadt_roadstead_1901
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyVen 12 Jan 2024, 11:26



Les cuirassés de la marine impériale : prédreadnought et dreadnought

Classe Ekaterina II
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Chesma10
Le Tchesma

Les premiers pré-dreadnought de la marine russe sont les quatre unités de classe Catherine II, des navires baptisés Ekaterina II (1889-1907 coulé comme cible en 1912), Tchesma (1889-1907 bâtiment-cible puis démoli en 1922), Sinope (1889-1910 démoli en 1922) et Georgyi Pobedonosets (Saint George le Victorieux) (1895-1907 démoli en 1920 à Bizerte).

Ces navires déplaçaient environ 11500 tonnes à pleine charge, 103.40m de long pour 21.01m de large et tirant d'eau de 8.79m, une vitesse maximale de 16.5 nœuds, un armement composé de six canons de 305mm en trois tourelles doubles accompagnés de 7 canons de 152mm, 642 officiers et marins servant chaque navire.  

Classe Imperator Aleksandr
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera13
Imperator Nikolai

Les deux navires de cette classe sont davantage des cuirassés de défense côtière que des cuirassés d'escadre. L'Imperator Aleksandr est en service de 1891 à 1904 (démoli en 1922) et l'Imperator Nikola I est en service de 1891 à 1905 date de sa capture par les japonais qui vont l'utiliser jusqu'en 1915 quand il sera coulé comme cible par deux cuirassés japonais appelés à une grande postérité, le Haruna et le Hiei.

Les Imperator Aleksandr II étaient des navires de 9300 tonnes, mesurant 105.61m pour 20;40m de large et un tirant d'eau de 7.85m, une vitesse maximale de 15 nœuds et un armement composé de deux canons de 305mm (tourelle double), quatre canons de 229mm et huit canons de 152mm, l'équipage étant composé de 616 officiers et marins.

Le Dvenadsat Apostolov
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Dvenad10
Le Dvenadsat Apostolov

Ce cuirassé au nom particulier («Les Douze Apôtres») est mis en service en décembre 1892, devenant bâtiment-base pour sous-marins en 1912, n'étant démoli qu'en 1931 après avoir été disputé entre les allemands, les Blancs et les Rouges. A noter qu'un autre navire avait été initialement prévu mais ne fût au final jamais construit.

Ce navire déplaçait 8850 tonnes, mesurait 104m de long pour 18m de large et un tirant d'eau de 8.38m, une vitesse maximale de 15 nœuds avec un armement composé de quatre canons de 305mm (deux tourelles doubles) et quatre canons de 152mm. L'équipage se composait de 599 officiers et marins.

Le Navarin
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Navari10
Le Navarin

Ce cuirassé tout aussi isolé que le précédent est mis en service en 1896. Il sert d'abord dans la Flotte de la Baltique puis dans le Pacifique où il est détruit lors de la Bataille de Tsushima le 28 mai 1905.

C'était un cuirassé de 10370 tonnes, mesurant 109m de long pour 20.42m de large et un tirant d'eau de 8.5m, une vitesse maximale de 15.5 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm (deux tourelles doubles) et 8 canons de 152mm, l'équipage se composant de 622 officiers et marins.

Le Tri Sviatitelia
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Tri_sv10
Le Trisviatitelia

Ce cuirassé au nom très particulier (bis) («Les trois saints de l'Eglise») est mis en service en 1895 en Mer Noire. Il terminera sa carrière comme batterie flottante même si il n'est plus opérationnel à partir de 1917. Capturé par les allemands puis par les alliés, il sera sabordé par les anglais en 1919 avant d'être démoli en 1923.

C'était un cuirassé de 13352 tonnes, mesurant 115.2m de long pour 22.3m de large et un tirant d'eau de 8.7m, une vitesse maximale de 16.5 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm, de huit canons de 152mm et de quatre canons de 120mm, l'équipage se composant de 753 officiers et marins.

Le Sisoy Velikyi
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Sisoy_10
Le Sisoy Velikiy

Ce cuirassé est mis en service en octobre 1896, opérant en Mer Noire et en Méditerranée avant de rallier l'Extrême-Orient, participant à l'expédition destinée à réprimer les Boxers.

De retour en mer Baltique en 1902, il va participer à la guerre russo-japonaise au cours de l'odysée de la Flotte de la Baltique, odysée qui lui est fatale même si les dégâts de la bataille de Tsushima sont limités.

C'était un cuirassé de 10567 tonnes, mesurant 107.23m de long pour 20.73m de large et un tirant d'eau de 7.7m, une vitesse maximale de 15.7 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm (deux tourelles doubles) et six canons de 152mm, l'équipage se composant de 586 officiers et marins.

Classe Petropavlovsk
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Petrop10
Le Petropavlosk

Trois navires composent cette classe, le Petropavlovsk mis en service en 1897 et coulé par une mine japonaise le 31 mars 1904, le Poltava mis en service en 1897 coulé en 1904 à Port Arthur mais relevé par les japonais en 1905, rendu en 1916 puis capturé par les britanniques en 1923 et démoli et enfin le Sevastopol mis en service en 1897 et sabordé à Port Arthur en 1904.

C'était des cuirassés de 11500 tonnes, mesurant 112.5m de long pour 21.3m de large et un tirant d'eau de 8.6m, une vitesse maximale de 17 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm et de douze canons de 152mm, l'équipage se composant de 662 officiers et marins.

Le Rotislav
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Rostis10
Le Rotislav

Ce cuirassé construit aux chantiers navals de Nikolaev pour la Flotte de la Mer Noire est mis en service en 1900, participant au premier conflit mondial avant d'être capturé par les bolchéviques à Sébastopol en 1918 avant d'être repris par les britanniques qui sabotèrent ses machines. Il fût utilisé comme batterie flottante par les Blancs avant de le saborder dans le détroit de Kerch en novembre 1920.

C'était un cuirassé de 10689 tonnes, mesurant 107.2m de long sur 20.7m de large et un tirant d'eau de 7.7m, une vitesse maximale de 15 nœuds, un armement composé de quatre canons de 254mm en deux tourelles doubles et huit canons de 152mm en quatre tourelles doubles, l'équipage se composant de 633 officiers et marins.

Classe Peresvet
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Peresv10
Le Peresvet

Cette classe était composée de trois cuirassés, le Peresvet mis en service en mai 1901, participant à la guerre russo-japonaise, étant capturé par les japonais qui vont le rendre aux russes en 1916, coulant au large de Port-Said sur une mine allemande le 4 janvier 1917.

L'Oslyabya est mis en service en janvier 1902 mais est coulé lors de la bataille de Tsushima alors que le Pobeda est mis en service en juillet 1902, étant coulé à Port-Arthur puis relevé par les japonais qui vont les réutiliser sous le nom de Suwo jusqu'en 1922 même si il ne sera démoli qu'en 1946.

C'était des cuirassés de 12683 tonnes, mesurant de 133m de long pour 21.8m de large et un tirant d'eau de 8m, une vitesse maximale de 18 nœuds, un armement composé de quatre canons de 254mm (deux tourelles doubles) et de 11 canons de 152mm, l'équipage se composant de 752 officiers et marins.

Classe Borodino
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Knyaz_11
Le Knyaz Suvorov

Cette classe se composait de cinq navires : le Borodino (août 1904-coulé à Tsushima le 27 mai 1905), l'Imperator Alexander III (novembre 1903-coulé à Tsushima), l'Oryol (octobre 1904-capturé par les japonais à Tsushima, remis en service et utilisé jusqu'en 1923), le Knyaz Suvorov (septembre 1904-coulé à Tsushima) et le Slava (juin 1905-sabordé dans le détroit de Muhu le 17 octobre 1917).

C'était des cuirasssés de 13500 tonnes, mesurant 121m de long pour 23m de large et un tirant d'eau de 7.9m, une vitesse maximale de 18 nœuds et un armement composé de quatre canons de 305mm (deux tourelles doubles) et douze canons de 152mm (six tourelles doubles). L'équipage se composait de 782 officiers et marins.

Le Potemkine
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Potemk10
Le Potemkine

L'un si ce n'est le plus célèbre cuirassé de l'histoire (mutinerie de 1905 magnifiée par le film d'Albert Eisenstein en 1925) est mis en service en 1905. Rebaptisé Saint Panteleimon suite à la mutinerie, il retrouve son nom d'origine en avril 1917 avant de devenir Borets za Svobodu (Combattant de la Liberté). Il est détruit par les occidentaux en 1919, relevé puis démantelé.

Ce cuirassé déplaçait 12500 tonnes, mesurait 115.3m de long pour 22.3m de large, un tirant d'eau de 8.2m, une vitesse maximale de 16 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm en deux tourelles doubles et seize canons de 152mm, l'équipage se composant de 730 officiers et marins.

Le Retvizan
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Retviz10
Le Retvizan

Ce cuirassé construit aux Etats-Unis (William Cramp & Sons de Philadelphie) est mis en service le 23 mars 1902. Sa carrière est courte car il est coulé le 6 décembre 1904 lors du siège de Port-Arthur par l'artillerie japonaise. Relevé en 1908 et rebaptisé Hizen, il est désarmé et démantelé en 1923, restrictions du Traité de Washington oblige.

C'était un cuirassé de 13000 tonnes, mesurant 117.9m de long pour 22m de large et un tirant d'eau de 7.6m, une vitesse maximale de 18 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm et de douze canons de 152mm sachant que l'équipage se composait de 750 officiers et marins.

Le Tsesarevitch
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Tsesar10
Le Tsesarevitch

Ce cuirassé à lui aussi été construit à l'étranger mais en France aux Forges et Chantiers de la Méditerranée à La Seyne sur Mer. Mis en service en 1901, il participe à la guerre russo-japonaise à laquelle il réchappe en étant interné à Tsingtao à l'époque concession allemande.

Ralliant la Baltique, il participe à la première guerre mondiale, étant rebaptisé après la révolution d'octobre Grazhdanin (Citoyen), transformé en ponton en 1918 et démoli en 1924 en Allemagne.

Ce cuirassé déplaçait 13000 tonnes environ, mesurant 118.5m de long pour 23.2m de large et un tirant d'eau de 8.5m, une vitesse maximale de 18.5 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm (deux tourelles doubles) et douze canons de 152mm, l'équipage se composant de 803 officiers et marins.

Classe Evstafi
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Evstaf10
L'Evstafi

Deux navires composaient cette classe, l'Evstafi mis en service le 28 mai 1911, opérant en Mer Noire même si il fût déclassé par l'arrivée des unités de la classe Imperatritsa Mariya. Mis en réserve en mars 1918, il pris par les allemands, repris par les britanniques puis disputé entre les Blancs et les Rouges. Rebaptisé  Revoliutsiia (Revolution) le 6 juillet 1921, il ne repris jamais la mer, étant vendu à la démolition en 1922/23.

Le Ioann Zlatoutst (Saint Jean Chrysostome) est mis en service en avril 1911 au sein de la Flotte de la Mer Noire, participant au premier conflit mondial avant d'être déclassé par l'arrivée de cuirassés autrement plus modernes. Mis en réserve en mars 1918, il pris par les allemands, repris par les britanniques puis disputé entre les Blancs et les Rouges. Rebaptisé  Revoliutsiia (Revolution) le 6 juillet 1921, il ne repris jamais la mer, étant vendu à la démolition en 1922/23.

C'était des cuirassés de 13061 tonnes, mesurant 117.6m de long pour 22.6m de large et un tirant d'eau de 8.5m, une vitesse maximale de 16 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm (deux tourelles doubles), de quatre canons de 203mm et douze canons de 152mm, l'équipage se composant de 928 officiers et marins.

Classe Andrei Pervozvanny
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Andrei10
L'Andrei Pervozvanny

Les deux unités de cette classe sont les derniers pré-dreadnought de la marine impériale russe qui étaient eux destinés à la Flotte de la Baltique.

Le Andrei Pervozvanny est mis en service le 27 juillet 1910, participant au premier conflit mondial avant de rallier les bolcheviques. Coulé en eaux peu profondes par les britanniques, il est relevé mais envoyé à la casse en 1924.

L'Imperator Pavel I est mis en service le 29 juillet 1910. Il participe à la première guerre mondiale avant de rallier les bolchéviques après la révolution d'Octobre 1917 qui le rebaptise Respublika. Désarmé en septembre 1918, il est vendu à la démolition en 1923.

C'était des cuirassés de 18590 tonnes à pleine charge, mesurant 140.2m de long pour 24.4m de large et un tirant d'eau de 8.5m, une vitesse maximale de 18.5 nœuds, un armement composé de quatre canons de 305mm en deux tourelles doubles, 14 canons de 203mm (quatre tourelles doubles et 6 affûts simples) et 12 canons de 120mm, l'équipage se composant de 955 officiers et marins.

Enfin des dreadnought : les Gangut

La guerre russo-japonaise à été une véritable tragédie pour la marine russe. Pas moins de treize cuirassés ont été envoyés par le fond ou capturés par les japonais. Tout est à refaire. Des réformes de structures sont réalisées et il faut surtout reconstruire des navires modernes ce qui est tout sauf simple.

En 1907, un programme naval est enfin voté par le Douma,  le parlement russe mis en place après la révolution de 1905. Ce programme prévoit la construction de sept cuirassés, de huit croiseurs, de quarante-cinq destroyers et de quarante-deux sous-marins.

Finalement ce seront huit cuirassés qui seront construits, quatre Gangut et quatre Imperatritsa Mariya même si il y à débat sur le quatrième qui est parfois considéré comme un cuirassé à part.

Ayant une confiance limité dans les capacités de ces ingénieurs, la marine russe décide de lancer un appel d'offres international. Un premier projet anglais suscita l'indigniation de l'opinion russe.

Le concours cloturé le 12 mars 1908 à vu le dépôt de 51 propositions de 13  chantiers différents. Un design allemand est choisit mais la France qui avait investit massivement via les trop fameux «emprunts russes» proteste. Finalement l'honneur en sauf quand la Russie sélectionne un projet du chantier naval Baltique créé avec le concours du chantier John Brown & Company (22 mars 1909).

Ces quatre navires sont baptisés Gangut Petropavlovsk Sevastopol et Poltava, quatre batailles célèbres de l'histoire russe.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Gangut11

-Le Gangut est mis sur cale aux chantiers navals Amirauté de Saint Petersbourg le 16 juin 1909 lancé le 20 octobre 1911 et mis en service le 11 février 1915. Peu utilisé durant le premier conflit mondial, il est désarmé le 9 novembre 1918.

Rebaptisé Oktyabrskaya Revolutsiya (Révolution d'Octobre) le 27 juin 1925, il est modernisé en 1925/26 et entre 1931/34. Il participe à la Guerre d'Hiver (1939/40) contre la Finlande, étant endommagé par les allemands à plusieurs reprises.

Reclassé navire-école le 24 juillet 1954, il est désarmé et rayé le 17 février 1956 avant d'être demantelé.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Marat_10

-Le Petropavlosk est mis sur cale aux chantiers navals Baltique de Saint Petersbourg le 16 juin 1909 lancé le 22 septembre 1911 et mis en service le 5 janvier 1915.

Après une faible activité durant le premier conflit mondial, il participe à la guerre civivle contre les Blancs puis à la rébellion de Kronstadt en 1921. Rebaptisé Mara, il est modernisé entre 1928 et 1931.

Il participe à la revue navale de Spitehead en 1937 en l'honneur du couronnement de George VI avant de participer à la Guerre d'Hiver (1939/40). Il est bloqué par l'offensive allemande de juin 1941, étant sérieusement endommagé par des Ju-87 Stuka le 23 septembre 1941.

Rebaptisé Petropavlosk le 31 mai 1943, il connait une activité toujours aussi réduite. Il est rebaptisé Volkov le 28 novembre 1950, étant désarmé en septembre 1953 avant d'être démoli peu après.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Sevast10

-Le Sebavstopol est mis sur cale aux chantiers navals Baltique le 16 juin 1909 lancé le 10 juillet 1911 et mis en service le 30 novembre 1914.

Il connait une faible activité durant le premier conflit mondial mais après la révolte des marins de Krondstadt, il est rebaptisé Parizhskaya Kommuna (Commune de Paris) le 31 mars 1921. Il est envoyé dans la mer Noire en 1930 avant d'être modernisé et reconstruit entre 1933 et 1938 !

Rebaptisé Sebavstopol le 31 mai 1943, il est reclassé navire-école le 24 juillet 1954, désarmé et rayé le 17 février 1956 puis démoi en 1956/57.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Poltav10

-Le Poltava est mis sur cale aux chantiers navals de l'Amirauté le 16 juillet 1909 lancé le 23 juillet 1911 et mis en service le 30 décembre 1914.

Après une participation symbolique à la première guerre mondiale, il se rallie aux bolcheviques même si il est mis en réserve en octobre 1918. Rebaptisé Frunze le 7 janvier 1926, il est peu à peu relegué au simple rang de simple ponton. Son démantelement commence en 1940 mais est interrompu avec l'invasion allemande. Le processus reprend et s'achève en 1949.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Class104

Caractéristiques Techniques de la classe Gangut

Déplacement :  standard 24800 tonnes pleine charge 26692 tonnes

Dimensions :  longueur (hors tout) 181.2m (entre perpendiculaires) 180m largeur 26.9m tirant d'eau 8.99m

Propulsion :  dix turbines à engrenages Parsons répartis en trois compartiments installés entre les tourelles III et IV alimentées en vapeur par 25 chaudières Yarrow Admiralty à petits tubes pouvant fonctionner avec du mazout ou du charbon dévellopant 42000ch et entrainant quatre hélices

Performances :  vitesse maximale 24.1 noeuds distance franchissable 3500 miles nautiques à 10 noeuds

Protection :  ceinture blindée 125 à 225mm pont blindé 12 à 50mm tourelles 76 à 203mm barbettes 75 à 150mm bloc-passerelle 100 à 254mm

Armement d'origine : 12 canons de 305mm Obukhovskii modèle 1907 en quatre tourelles triples, 16 canons de 120mm modèle 1905 en seize casemates simples, 3 canons de 76mm modèle 1915, 4 tubes lance-torpilles de 450mm sous-marins

Aviation : Catapulte Heinkel sur la tourelle III pour le Sevastopol installée de 1930 à 1933. Les autres ne reçurent jamais cet équipement

Equipage :  1230 officiers et marins

A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyDim 14 Jan 2024, 16:11



Genèse des Imperatritsa Mariya
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera14

Tout en construisant des cuirassés pour dissuader la marine allemande de tenter quelque chose en mer Baltique, la Russie devait se préoccuper également de la montée en puissance de la marine ottomane.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Salami11
Ni le Salamis ni le Sultan Osman I (futur HMS Agincourt) ne serviront chez leurs pays commandeurs. Le premier ne quittera jamais son chantier allemand et le second servira au sein de la marine britannique
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Sultan10

En effet à cette époque la Sublime Porte et la Grèce voulaient s'équiper de cuirassés modernes pour dominer la Méditerranée orientale (Grande-Bretagne exclue bien entendue).

Le 12 août 1910 la Russie lance le programme de construction. Le temps pressant, Petrograd décide de reprendre les plans des Gangut en les adaptant aux conditions particulières de la Mer Noire.

C'est ainsi que la vitesse est finalement faible ce qui offrait plus de poids pour l'armement et la protection. L'artillerie principale disposera d'une élévation portée à plus 35° (ce qui augmentait ainsi la portée), l'artillerie secondaire passait du 120 au 130mm, les tourelles principales mieux protégées (250mm).

Un appel d'offres est lancé en juillet 1911, un appel d'offres symbolique car la Russie privilegie in design national. La commande préliminaire est passée le 2 septembre 1911 alors que l'appel d'offres n'est finalement cloturé qu'en novembre.

Cette urgence est également visible dans la transmission des «bleus» _les plans détaillés_ du Gangut aux chantiers devant construire les Imperatritsa Mariya. La mise sur cale est lancée le 30 octobre 1911 mais le programme va vite connaître du retard signe que les russes ont peut être confondu vitesse et précipitation. Et pour ne rien arranger, le déclenchement de la première guerre mondiale va perturber le processus.

Les chantiers constructeurs

Chantiers Navals de la Mer Noire
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Black_11

Implanté à Mykolaiv (Nikolaiev), il est créé en 1895 par des investisseurs belges, les premiers navires de guerre étant construits à partir de 1901. En 1914 c'est l'un des plus grands sites industriels du pays.

En 1908 suite à une fusion, les fonderies et chantiers navals de Nikolaiev et l'usine de mécanique et de fonderie de la mer Noire donnent naissance aux Constructions Navales et Mécaniques de Nikolaiev. En 1919 l'entreprise est rebaptisé Chantiers de Construction Navale de la Mer Noire puis dans les années 1930 chantiers navals du Sud  Marti en référence à un communiste français de sinistre mémoire.

Dans de chantier on va essentiellement construire des croiseurs, des destroyers, des navires légers de surface et des sous-marins.

Après avoir été occupé par les allemands, le chantier naval ravagé par les combats et les sabotages est remis en état pour relancer la construction navale militaire et civile soviétique.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Cl_zhd10
Croiseur léger Zhdanov (type Sverdlov)

Parmi les navires construits on trouve les sous-marins de type Krab et Dekabrist, le cuirassé Imperatritsa Ekaterina Velikaya, les destroyers de classe Gnevnyy, le croiseur Voroshilov (type 26 classe Kirov), les croiseurs légers de classe Sverdlov mais aussi les porte-aéronefs de type Kiev et l'Admiral Kuznetsov.

Chantiers Navals de Mikolayiev
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Mykola10

Ce chantier naval proche du précédent à été créé en 1788 sur les rives de l'Ingul. En 1829, les chantiers navals de Kherson sont fermés et les chantiers navals de Mikolayiev récupèrent hommes et infrastructures. Le site est totalement reconstruit sous l'impulsion de l'Amiral Lazarev.

En 1910 le chantier naval ferme mais rouvre en 1911 grâce à des capitaux français sous le nom de Corporation Russe de Construction Navale. Entre 1911 et 1914 de nombreuses infrastructures sont construites

Après l'arrivée au pouvoir des Bolcheviques, le chantier naval est rebaptisé chantiers navals du Nord Marti. En 1931 il est rebaptisé chantiers navals 61 Kommuna, le chantier naval construisant essentiellement des navires légers, des destroyers, des croiseurs légers, des sous-marins et des navires de soutien. En 1936 il devient le chantier naval n°200 puis après guerre il devient le chantier naval n°445.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Clm_az10
Croiseur lance-missiles Azov

Parmi les navires qui ont été construits, on trouve le cuirassé Imperatista Mariya, sept croiseurs lance-missiles de classe Kara, quatre croiseurs de classe Slava, dix-huit destroyers de classe Skorryy et des sous-marins type Shchuka.

A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMar 16 Jan 2024, 11:20



CARRIERE OPERATIONNELLE

L'Imperatritsa Mariya
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera15
L'Imperatritsa Mariya à la mer

Présentation

-L'Imperatritsa Mariya est mis sur cale aux chantiers navals Russud de Nikolayiev le 30 octobre 1911 lancé le 19 octobre 1913 et mis en service le 10 juin 1915.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Maria_10
Dagmar de Danemark

C'est le troisième navire à porter ce nom au sein de la marine impériale russe mais le premier à porter le nom de Dagmar de Danemark.

Née princesse Marie de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg le 26 novembre 1847 à Copenhague, elle est le 4ème enfant et la 2ème fille du roi Christian IX de Danemark et de son épouse Louise de Hesse-Cassel.

Décédée à Klampenburg (Danemark) le 13 octobre 1928, elle survécut dix ans au renversement et à la mort de son fils ainé Nicolas II, dernier tsar de Russie, de son épouse et de sa famille massacrée par les bolcheviques à Iekaterinbourg.

Initialement promise au tsarevitch Nicolas, elle est finalement fiancée après la mort de ce dernier en 1865 (meningite cérébrospinale) au frère cadet de son fiancé le futur Alexandre III qui succède à son père en 1881, Alexandre et Maria (elle s'est convertie à l'orthodoxie) s'étant mariés en 1866.

De cette union sont nés quatre fils (Nicolas, Alexandre, George et Michel) et deux filles (Olga et Xenia).

D'abord inhumée au Danemark, elle est enterrée depuis 2006 dans l'Eglise Pierre et Paul de Saint-Petersbourg.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Russia10
Le navire de ligne Imperatritsa Mariya de 1853

Ce cuirassé de type dreadnought succède à un navire de ligne de 84 canons de 1827 et un autre de même puissance en 1853 mais ces deux navires rendent hommage à Sophie-Dorothée de Wurtemberg, épouse de Paul 1er, tsar de 1796 à 1801.

Historique
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera16

L'Imperatritsa Mariya arrive à Sébastopol le 13 juillet 1915 pour achever sa mise au point et réaliser ses essais à la mer.

Le 1er octobre 1915 il couvre des pré-dreadnought envoyés bombardés des cibles turques à Kozlu, Zonguldak et Karadeniz Egli, des villes situées dans la région du Pont à environ 400km à l'est de Constantinople. Il réalise cette même mission contre des cibles bulgares les 20, 22 et 27 octobre, le port de Varna étant ciblé durant ce dernier jour.

Le 4 avril 1916, il affronte le croiseur léger ottoman Midilli l'ancien SMS Breslau. Enfin affrontement c'est beaucoup dire car il s'agit davantage d'une escarmouche qui se termine par aucun coup au but des deux côtés.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera17
Le cuirassé dans son chantier constructeur

En juillet 1916 il appareille avec son sister-ship Ekaterina Velikaya suite à une interception radio qui signalait la position du croiseur de bataille Yavuz plus connu sous le nom de SMS Goeben. Ce dernier venait de bombarder le 4 juillet 1916 le port russe de Tuapse (174km au sud-ouest de Krasnodar). Le fleuron de la flotte ottomane s'échappe en longeant la côte bulgare avant de revenir dans le Bosphore.

Le 21 juillet 1916 le Midilli mine les abord du port de Novorossiysk. Il échappe au cuirassé et au destroyer Schlastlivv. C'est sa dernière mission..... .

Une fin tragique
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera18
Un cuirassé cul par dessus tête

Le 20 octobre 1916 un incendie est découvert dans la soute à gargousses avant. Avant même que les secours ne s'organisent, une explosion ravage le navire. Et encore la situation aurait été pire sans le sacrifice de l'enseigne Ignatiyev et de ses camarades qui noie les soutes à munitions avant évitant une explosion bien plus sérieuse et bien plus meurtrière. Dans la foulée les autres soutes sont noyées.

Le cuirassé est-il sauvé ? Hélas non car quarante minutes après la première explosion une deuxième explosion est signalée à proximitée du compartiment de torpilles. Le bulkheads cède, le cuirassé coulant par la proue et prend de la gite sur tribord. Il chavire quelques minutes plus tard provoquant la mort de 228 marins.

L'enquête montrera que le cause de l'explosion est une auto-inflammation de la nitrocellulose des gargousses.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera19
Au bassin !

Le navire est renfloué le 18 mai 1918. Mis au bassin, coque renversée le 31 mai 1918, le cuirassé est privé de ses canons de 130mm. Les tins se révélant pourris en 1923, le navire ou plutôt l'épave est remis à flot et échoué en eaux peu profondes.

Vendu à la démolition en juin 1925 et rayé le 21 novembre 1925, la coque est remise au bassin sans ses tourelles de 305mm qui ont coulé au fond. Ces dernières seront récupérées, deux d'entre-elles assurant la défense des approches de Sebastopol.

A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier


Masculin
Nombre de messages : 4826
Age : 77
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMar 16 Jan 2024, 17:59

Clausewitz a écrit:
L'artillerie principale disposera d'une élévation portée à plus 35° (ce qui augmentait ainsi la portée),

Portée qui ne servait, alors, en 1910, strictement à rien, en présence d'une télémétrie optique dont la portée n'excédait guère, alors, au mieux, 10 000-12 000 m de "vision directe, avec des télémétres Barr et Stroud de 1,94 m d'envergure, dotés d'une imprécision "désespérante" à longue distance et, en l'absence de toute aviation de réglage de tir!Very Happy

Il y a de très fortes chances que cette accroissement d'élévation originale de moins de + 15 °, à +35°, n'avait été adoptée, qu'à la toute fin de la décennie 1920.

L'intention initiale, comme chez les "copains", la RN et la MN, avait alors, été de pouvoir, ainsi, effectuer des tirs indirects à longue portée, sur des cibles terrestres... sans se poser trop de questions sur leurs dispersions, dans le cadre d'un bombardement de pilonnage. lol!
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMar 16 Jan 2024, 20:27

Loïc Charpentier a écrit:
Clausewitz a écrit:
L'artillerie principale disposera d'une élévation portée à plus 35° (ce qui augmentait ainsi la portée),

Portée qui ne servait, alors, en 1910, strictement à rien, en présence d'une télémétrie optique dont la portée n'excédait guère, alors, au mieux, 10 000-12 000 m de "vision directe, avec des télémétres Barr et Stroud de 1,94 m d'envergure, dotés d'une imprécision "désespérante" à longue distance et, en l'absence de toute aviation de réglage de tir!Very Happy

Il y a de très fortes chances que cette accroissement d'élévation originale de moins de + 15 °, à +35°, n'avait été adoptée, qu'à la toute fin de la décennie 1920.

L'intention initiale, comme chez les "copains", la RN et la MN, avait alors, été de pouvoir, ainsi, effectuer des tirs indirects à longue portée, sur des cibles terrestres... sans se poser trop de questions sur leurs dispersions, dans le cadre d'un bombardement de pilonnage. lol!

Donc si je comprends bien ils n'utilisaient pas le télémètre mais le pifomètre ? (Déjà dehors)

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DraniBrut
Maître
Maître
DraniBrut


Masculin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Ville : Dunkerque
Emploi : Chauffagiste
Date d'inscription : 04/01/2013

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMer 17 Jan 2024, 16:53

clausewitz a écrit:
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera15
L'Imperatritsa Mariya à la mer

Historique
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera16

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera17
Le cuirassé dans son chantier constructeur
Sait-on à quoi pouvait bien servir cette espèce d'antenne à la proue ? Une bigue ?
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMer 17 Jan 2024, 17:16

Aucune idée. Peut être un mat de charge ?

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20923
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyMer 17 Jan 2024, 18:50

Il s'agit fort probablement d'un dispositif de draguage de mines, on accrochait au bout de la hampe des cables de fixation des paravanes, pour éloigner les mines éventuelles de la coque.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyJeu 18 Jan 2024, 00:49

Merci de la réponse

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyJeu 18 Jan 2024, 16:03



Imperatritsa Ekaterina Velikaya
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera20

Présentation

-L'Imperatritsa Ekaterina Velikaya est mis sur cale aux Chantiers Navals de la Mer Noire (ONZiV Shipyard) le 30 octobre 1911 lancé le 6 juin 1914 et mis en service le 18 octobre 1915.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Cather10

C'est à ma connaissance le premier navire à porter le nom Catherine II de Russie plus connue sous le nom de la Grande Catherine.

Néé Sophie de Anhalt-Zerbst à Stettin le 2 mai 1729, elle est une petite princesse allemande qui ne semble pas promise à un grand avenir.

Sauf qu'elle épouse en 1745 Pierre de Holstein-Gottorp héritier du trône de Russie. De ce mariage désastreux _Pierre III est un déséquilibré mental, pervers et sadique_ «nait» un fils le futur Paul 1er même si des doutes plus que sérieux existent sur la paternité du successeur de Catherine II.

Catherine ? Oui car s'étant convertie à l'orthodoxie la petite Sophie change de nom et de patrie. A la différence de son mari qui déteste la Russie et idolâtre la Prusse de Frederic II, Sophie tombe en adoration de son pays d'adoption.

En janvier 1762, Pierre devient empereur sous le nom de Pierre III. Il idolâtre tellement Frederic le Grand qu'il se retire de la guerre de Sept Ans ce qu'on appelle le «miracle de la maison de Brandebourg» après avoir transmis les plans de guerre russe quand il était héritier du trône !

Il parvient à se mettre à dos l'ensemble des élites russes et que décident de s'en débarasser et de placer son épouse sur le trône. Le 9 juillet 1762, le coup d'état renverse Pierre III qui est assassiné en prison (officiellement tué dans une bagarre d'ivrogne).

C'est le début d'un règne brillant de trente quatre ans tant sur le plan intérieur que sur le plan extérieur. Elle s'inscrit clairement dans les pas de Pierre le Grand, poursuivant son œuvre de modernisation, œuvre entravée par les problèmes structurels de la Russie et par des révoltes fréquentes comme celles de Pougatchev qui tente de se faire passer pour un Pierre III miraculé.

Prototype même du «despote éclairé», la Grande Catherine correspond avec les philosophes d'Europe pour des questions de promotion personnelle plus qu'autre chose.

Historique
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera21

Arrivé à l'automne 1915 à Sébastopol, le nouveau fleuron du corps de bataille russe passe la fin de l'année dans des essais à la mer et une mise en condition opérationnelle.

Le 5 janvier 1916 le destroyer Bystry le prenant pour un navire ennemi lance sept torpilles mais heureusement toutes manquent leur cible.

Le 8 janvier 1916, il rencontre le croiseur de bataille Yavuz Sultan (ex-SMS Goeben) qui était à la poursuite des destroyers russes Pronzitelny et Leytenant Skestakov qui venaient de couler le charbonnier S.S Carmen.

Le cuirassé russe ouvre le feu à 20000m, tirant 96 obus tandis que le navire turc tire cinq salves mais sans aucun coup au but de part et d'autre.

Le 9 mars 1916 il escorte trois ravitailleurs d'hydravions qui doivent attaquer Varna mais l'assaut est annulé après qu'un destroyer d'escorte ait sauté sur une mine.

A la fin du mois il couvre un convoi de trente-six transports d'Odessa à Novorossiysk pour préparer une future opération amphibie.

Trois mois plus tard, l'Ekaterina Velikaya et l'Imperatritsa Mariya appareillent de Sebastopol pour intercepter le Yavuz Sultan et le Midilli qui venaient de bombarder le port de Tuapse. L'interception échoue et les deux navires ottomans s'échappent sans dommage.

L'Imperatritsa Ekaterina Velaya escorte une autre attaque menée par des porte-hydravions contre Varna le 25 août 1916. Un destroyer d'escorte est endommagé par un avion allemand.

Le 11 octobre 1916 il s'échoue à la sortie du port de Sebastopol ce qui impose un passage au bassin pour réparations.

Du 5 au 9 janvier 1917 il opère au large de la côte d'Anatolie en compagnie de trois pré-dreadnought et du croiseur protégé Pamiat Merkuria. Cette petite escadre participe à la destruction  de trente-neuf navires de charge.

Du 23 au 25 février 1917, il opère avec trois destroyers et le Parmiat Merkuria, coulant trois navires.

Suite à la Révolution de Février, il est rebaptisé le 29 avril 1917 Svobodnaya Rossiia (Russie libre), couvrant une mission de mouillage de mines à l'embouchure du Bosphore (17-24 mai).

Le cuirassé engage brièvement le Midilli le 25 juin 1917 alos que ce dernier venait de mouiller des mines dans le Delta du Danube. Le cuirassé tire neuf salves avec ses tourelles avant mais le croiseur turc s'échappe car bien plus rapide.

Le 24 août 1917 il couvre un raid contre la ville anatolienne d'Ordu. Le 1er novembre 1917 l'équipage refuse d'appareiller pour retrouver le Midilli.

Le 30 avril 1918 le cuirassé quitte Sebastopol pour Novorossiysk afin d'échapper aux troupes allemandes qui approchent.

Le traité de Brest-Litovsk prévoyait la livraison du cuirassé mais les bolcheviks refusent de le faire et décident de le saborder. C'est chose faite le 19 juin 1918 quand le destroyer Kerch lance quatre torpilles. Les quatre anguilles font mouche, une explosion entraine le chavirage du navire en quatre minutes.

Les obus de 305mm sont récupérés après guerre. Les soviétiques décident de récupérer des missions en découpant la coque à l'explosif. Cela entraine une explosion avec une colonne d'eau de 120-130m. On arrête l'utilisation d'explosifs mais on continue de récupérer des pièces. A ma connaissance le reste de l'épave est resté au fond de l'eau.

A SUIVRE

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptySam 20 Jan 2024, 16:49



Imperator Aleksander III
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Volya_10
Le Volya (ex-Imperator Aleksandr III) à Sébastopol

Présentation

-L'Imperator Aleksander III est mis sur cale aux chantiers navals Russud de Nikolayiev le 30 octobre 1911 lancé le 15 avril 1914 et mis en service le 17 juillet 1917 sous le nom de Volia (liberté).

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Alexan14

C'était initialement le deuxième navire de la marine impériale russe à rendre hommage à Alexandre III de Russie.

Né Alexandre Alexandrovitch Romanov le 10 mars 1845 à Saint-Petersbourg, il est le deuxième fils d'Alexandre II et de son épouse Maria Alexandrona. Il n'était donc pas destiné à régner mais la mort prématurée de son frère ainé Nicolas change la donne.

Non seulement il devient tsarevitch en 1865 mais en plus il épouse le 9 novembre 1866 Dagmar de Danemark, l'ancienne fiancée de son frère. De cette union naquirent quatre fils (Nicolas II, Alexandre, George, Michel) et deux filles (Xenia et Olga).

Jusqu'à son avénement en 1881, il ne joue pas un grand rôle politique dans la position toujours inconfortable de l'héritier sans compter les divergences entre un père plutôt libéral et un fils très conservateur.

Russe jusqu'à la moelle, il denonce l'influence étrangère notamment allemande alors que son père rêve d'une alliance avec la Prusse. Ainsi durant la guerre franco-allemande de 1870, Alexandre II soutiendra la Prusse alors que son fils aura des sympathies pour la France.

Le 13 mars 1881 Alexandre II est assassiné par les nihilistes. Alexandre III va mener une politique intérieure réactionnaire avec une russification du pays tout en assurant le dévellopement économique du pays et un rapprochement diplomatique avec la France symbolisé par le pont qui porte son nom à Paris et dont la première pierre est posé par son fils Nicolas II en 1896.

Il meurt au palais de Livadia à Yalta le 1er novembre 1894 des suites des nephrites ou selon certain des conséquences d'un accident de train antérieur.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera22

Le troisième cuirassé de classe Imperatritsa Mariya succède à un cuirassé de classe Borodino mis en service en novembre 1903 et coulé à Tsushima le 27 mai 1905.

Historique
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Volya_11

Rebaptisé Volia le 29 avril 1917, il est capturé par les bolcheviks en novembre 1917. Le 1er mai 1918 il rallie Novorossiysk pour échapper à l'avancée allemande. Le 19 mai son sabordage est ordonné mais l'équipage refuse et décide de rallier Sebastopol. Il est donc cédé à l'Allemagne le 19 juin 1918 au titre du traité de Brest-Litovsk.

Les allemands prennent le contrôle du navire le 1er octobre 1918, réalisant une croisière le 15 octobre sans aucun tir car l'artillerie n'est pas opérationnelle.  

Le 24 novembre 1918 il change à nouveau de propriétaire puisque suite à l'Armistice de Rethondes, il est cédé aux britanniques qui vont le rétrocéder le 1er novembre 1919 aux forces blanches qui vont le mettre en service sous le nom de Generral Alekseyev, le cuirassé étant arrivé à Sébastopol le 29 octobre.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Volya_12

Il participe à la guerre civile russe au sein de la Flotte de l'Amiral Wrangel avec trois canons de 305mm opérationnels sur douze, évacuant les débris des forces blanches du sud de la Russie. Avec d'autres unités le navire rejoint Bizerte le 29 décembre 1920.

Cette flotte diminue peu à peu faute de moyens financiers et parce qu'il faut financer les frais d'entretien. En 1924 la France reconnaît l'URSS et des marins soviétiques se rendent en Tunisie pour récupérer ce qui récupérable. L'Imperator Aleksander III n'en fait pas partie et le navire vendu à la démolition à la fin des années vingt et finalement démantelé à partir de 1936.

Son histoire n'est pas finie car en 1940 huit des douze canons de 305mm mais aussi des canons de 130mm sont vendus à la Finlande alors en guerre avec l'URSS. Quatre seulement seront utilisés par les finlandais, deux en artillerie côtière et deux en artillerie sur voie ferrée.

Quatre autres sont capturés en Norvège par les allemands en 1940 qui vont les utiliser pour défendre Jersey tandis que des canons de 130mm vont être utilisés par les allemands pour défendre la Norvège.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptySam 20 Jan 2024, 16:58



Imperator Nicholas I
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera23

Ce navire peut être considéré comme apparenté aux Imperatritsa Mariya. Sa carrière fût d'ailleurs chaotique. Enfin carrière c'est difficile à parler de carrière car il n'à jamais été officiellement mis en service !

Mis sur cale aux chantiers navals OnZiv de Nikolayiev le 28 avril 1915 il n'est lancé que le 18 octobre 1916 alors que le calendrier prévoyait un lancement en octobre 1915 !

Rebaptisé Demokrativa le 29 avril 1917, sa construction est suspendue le 24 octobre 1917 alors qu'il est achevé à environ 60%.

Capturé par les empires centraux le 17 mars 1918 à Nikolayiev, il est repris par l'Ukraine alors indépendante. Le 25 janvier 1919 envisage de le mettre en service en 1920 sous le nom de Soborna Ukraina (Union de l'Ukraine).

En 1923 des marins soviétiques inspectent le navire pour un éventuel achèvement. La construction est définitivement abandonnée et l'ex-futur cuirassé est remorqué à Sebastopol le 28 juin 1927 pour démantèlement.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Nicola10

Nicolas 1er né à Gatchina le 6 juillet 1796 et mort à Saint-Petersbourg le 2 mars 1855 était le fils de l'empereur Paul 1er et de Maria Fedorovna (Sophie-Dorothée). Frère d'Alexandre 1er, il épouse en 1817 Charlotte de Prusse (Alexandra Fedorovna), fille de Frederic-Guillaume III et de la flamboyante Louise de Mecklenbourg-Sterlitz, l'âme de la résistance prussienne à Napoléon, la nouvelle tsarina étant accessoirement sœur des futurs Frederic-Guillaume IV et Guillaume 1er de Prusse.

De cette union naquirent dix enfants : Alexandre II, Marie, une fille morte-née, Olga, Alexandra, Elisabeth, Constantin, Nicolas et Michel.
Ayant en horreur les idées libérales, il dirige la Russie selon trois principes : Autocratie, Orthodoxie et Génie National. Sa haine de libéralisme est accentuée par l'insurrection dekabriste de décembre 1825.

Il tente pourtant une codification rationelle du droit russe (au même état qu'au 17ème siècle !) et est opposé au servage sans aller jusqu'à l'abolition. Après 1848 ces timides ouvertures sont définitivement à jeter aux oubliettes. Il meurt pendant la guerre de Crimée d'une grippe et non d'un suicide comme on l'écrit parfois.

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptySam 20 Jan 2024, 17:14



CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera24

Description générale
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Volya_13
L'Imperatritsa Ekaterina Velikaya au bassin

L'allure des Imperatritsa Mariya est semblable aux Gangut avec quatre tourelles triples installées dans l'axe avec une tourelle avant,  une tourelle arrière et deux tourelles au milieu permettant en théorie de tirer une bordée complète de chaque côté. Les superstructures sont limitées au strict nécessaire avec un petit bloc-passerelle à l'avant attaché à une cheminée et un mat, une deuxième cheminée avec de part et d'autre une tourelle triple, un petit rouf avec un mat et enfin la tourelle arrière. L'artillerie secondaire est installée dans des blockhaus.

Déplacement : standard 23789 tonnes (25039 tonnes pour l'Ekaterina Velakaya)

Dimensions : longueur 168m largeur 27.43m (28.07m pour l'Ekaterina Velakaya) tirant d'eau 8.36m (8.7m pour l'Ekaterina Velakaya)

Propulsion : quatre turbines à engrenages Parsons (Vickers pour l'Ekaterina Velakaya) alimentées en vapeur par vingt chaudières Yarrow développant 26000ch et entrainant quatre hélices. Ils emportaient 1727 à 2300t de charbon et de 427 à 640t de fioul.

Performances : vitesse maximale 21 nœuds distance franchissable 1604 miles nautiques à 21 noeuds

Protection : ceinture blindée 125-262.5mm ponts 9 à 50mm tourelles 250mm barbettes 250mm bloc-passerelle 300mm

Armement :
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Impera25
Canons de 12 pouces prêt au tir à bord de l'Ekaterina Velikaya

-12 canons de 305mm Obukhovskii modèle 1907 en quatre tourelles triples. Ce canon de 52 calibres tire des obus explosifs de 470kg (modèle 1911) à une distance maximale de 24620m avec les obus à raison de 1.8 coups par minute.

La tourelle triple (ultérieurement baptisée Mk 3-12) pèse 780 tonnes en ordre de combat et peut pointer en site de -5° à +25° à raison de 3 à 4° par seconde et en azimut sur 310 ou 360° à raison de 3.2° par seconde. La dotation en munitions est de 840 obus de 305mm, la dotation initiale de 100 coups par pièce ayant été réduite à 70 pour améliorer la stabilité largement perfectible des derniers cuirassés construits par la Russie.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Canon102
Canon de 130mm modèle 1913

-20 canons de 130mm modèle 1913 en casemates simples installés latéralement. Ce canon de 55 calibres dispose d'un tube de 7.150m de long tirant des obus explosifs de 36.86kg à une distance maximale de 20300m à raison de cinq à huit coups par minute.

L'affût permet au canon de pointer en site de -5° à +30° et en théorie sur 360° même si c'est souvent pour ne pas dire toujours contraint par les superstructures. La capacité en mùnitions était de 245 coups par canon initialement (soit un total de 4900 coups) mais pour des questions de stabilité cela à été réduire à 100 soit un parc global de 2000 coups.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Canon103
Canon de 76.2mm modèle 1914/15

-Trois ou quatre canons antiaériens de 76.2mm modèle 1914/15. Ce canon de 30 calibres (longueur du tube 2.286m) tire des obus encartouchéés de 6.5kg à une distance maximale dee 9500m en tir anti-surface et 5800m en tir antiaérien à raison de dix à douze coups par minute. L'affût permettait au canon de pointer en site de -5° à +65° et en azimut sur 360°.

-Deux tubes lance-torpilles de 450mm sous-marins. Les torpilles utilisées étaient des modèles 1907, 1908 et 1910 pesant entre 641 à 665kg, une longueur de 520cm, un diamètre de 45.6cm, une charge militaire de 96kg. La portée est de 2000m à 27 nœuds (modèle 1907 et 1908) et de 2000m à 34 nœuds pour le modèle 1934.

Equipage : 1154 à 1213 officiers et marins



FIN



_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DraniBrut
Maître
Maître
DraniBrut


Masculin
Nombre de messages : 693
Age : 52
Ville : Dunkerque
Emploi : Chauffagiste
Date d'inscription : 04/01/2013

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyDim 21 Jan 2024, 17:19

NIALA a écrit:
Il s'agit fort probablement d'un dispositif de dragage de mines, on accrochait au bout de la hampe des câbles de fixation des paravanes, pour éloigner les mines éventuelles de la coque.
clausewitz a écrit:
Merci de la réponse
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Smiley_a aussi.
Et je poursuis :
clausewitz a écrit:
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Volya_13
L'Imperatritsa Ekaterina Velikaya au bassin
On le voit encore en gros plan sur cette photo.
La disposition niveau pont-teugue semble excessivement haute pour cet usage ou cette fonction.
C'est peut-être pour ça que l'idée n'a été reprise dans aucune autre marine.
Ni d'ailleurs sur d'autres catégories de bâtiments russes, croiseurs ou autres.


Dernière édition par DraniBrut le Dim 21 Jan 2024, 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20923
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyDim 21 Jan 2024, 17:53

Chez nous aussi les cables de paravanes partaient de l'étrave, mais au lieu d'une hampe pour les éloigner de la coque ils passaient par le brion à l'extremité inférieure de celle ci comme le montre le dispositif ci dessous à l'avant du croiseur Suffren en 1939.

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Suffre11
Revenir en haut Aller en bas
ARMEN56
Second maître
Second maître
ARMEN56


Masculin
Nombre de messages : 587
Age : 70
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyDim 21 Jan 2024, 20:16

En complément

bigue/potence rabattue

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) A36
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) B36

extrait cours DOLLET

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) C33
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) D27
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) E26

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paravane
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12625
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyDim 21 Jan 2024, 20:17

Merci pour tous ces compléments les gars

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 20923
Age : 80
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyDim 21 Jan 2024, 21:37

Merci ARMEN56 vous avez répondu à la fois à l'interrogation de DraniBrut et aussi de la mienne d'ailleurs sur la position aussi haute de cet espart, sur les navires russes, c'est qu'il était articulé et pouvait s'abaisser jusqu'au niveau de la quille, ce que je ne savais pas, et laissait donc mon explication incomplete.   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Smiley_a
Revenir en haut Aller en bas
ARMEN56
Second maître
Second maître
ARMEN56


Masculin
Nombre de messages : 587
Age : 70
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) EmptyLun 22 Jan 2024, 17:26

NIALA a écrit:
Merci ARMEN56 vous avez répondu à la fois à l'interrogation de DraniBrut et aussi de la mienne d'ailleurs sur la position aussi haute de cet espart, sur les navires russes, c'est qu'il était articulé et pouvait s'abaisser jusqu'au niveau de la quille, ce que je ne savais pas, et laissait donc mon explication incomplete.   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Smiley_a

Ce détail ayant piqué ma curiosité , j'ai passé du temps sur les liens russes en dégotant celui ci

http://www.and-kin2008.narod.ru/drawinglkimariy.html



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)   CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CUIRASSES CLASSE IMPERATRITSA MARIYA (RUSSIE)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USN CUIRASSES CLASSE PENNSYLVANIA
» RUSSIE CUIRASSES CLASSE GANGUT
» L'Inde commande à la Russie trois frégates de classe Krivak
» USN CUIRASSES CLASSE NEW MEXICO
» USN CUIRASSES CLASSE MICHIGAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1860-1921-
Sauter vers: