AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

 

 Bataille de la mer de Java

Aller en bas 
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 21150
Age : 81
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Bataille de la mer de Java Empty
MessageSujet: Bataille de la mer de Java   Bataille de la mer de Java EmptyLun 27 Fév 2023, 18:25

Bataille de la mer de Java le 27 février 1942


L'invasion des Indes orientales néerlandaises par les Japonais avait commencé à la mi-décembre 1941 et progressait à un rythme plus rapide que prévu. Aussi, après s'être emparés de bases dans l'est de Bornéo et au nord des Célèbes, des convois de troupes, protégés par des destroyers et des croiseurs avec un appui aérien opérant à partir de bases prises aux alliés, fonçaient vers le sud par le détroit de Makassar vers la mer des Moluques. Pour s'opposer à ces forces d'invasion, les Alliés avaient créé au début de janvier 1942, un commandement unifié en Asie du Sud, connu sous le nom d'ABDACOM, dans le but de protéger la Malaisie. Les Alliés avaient une flotte commandée par l'amiral Thomas C.Hart et composée principalement de navires de guerre américains et hollandais, le 23 janvier, Hart envoya un groupe de quatre destroyers américains attaquer un convoi japonais dans le détroit de Makassar, alors qu'il s'approchait de Balikpapan sur l'île de Bornéo. Les destroyers furent en mesure de couler trois navires de transports ennemis. Le 13 février, les Alliés tentèrent, lors de la bataille de Palembang, d'empêcher les Japonais de s'emparer d'un important port pétrolier dans l'est de Sumatra, mais en vain.
Vers la mi-février, le commandant en chef de l'ABDACOM, le général britannique Archibald Wavell informa le premier ministre britannique, Sir Winston Churchilll que la défense de Java était une cause perdue. Bornéo, Sulawasi et Bali étaient sous contrôle japonais. À Sumatra et au Timor, la guerre faisait encore rage mais on s'attendait à un résultat défavorable à la cause des Alliés. Le commandement des troupes au sol et en mer fut confiée aux Pays-Bas. Le 12 février, le vice-amiral Helfrich prit le commandement de sa flotte et, en outre, reçut plusieurs navires américains, britanniques et australiens en renfort.


La nuit du 19 au 20 février, des troupes alliées attaquèrent le groupe oriental d'invasion au large de Bali lors de la bataille du détroit de Badung. Le 19 février également, les Japonais commandés par l'amiral Nagumo, attaquèrent et détruisirent le port de Darwin dans le nord de l'Australie.
Les chances ne paraissaient pas bonnes pour les forces alliées. Elles étaient désunies (navires venant de quatre marines distinctes) et démoralisées par les attaques aériennes incessantes et le sentiment général de la toute-puissance japonaise. En outre, la coordination entre les marines et les forces aériennes alliées était mauvaise.


Les forces amphibies japonaises s'étaient rassemblées pour combattre et, le 27 février 1942, la flotte alliée commandée par l'amiral Doorman, patrouillait au nord de Surabaya pour intercepter un convoi japonais qui s'approchait du détroit de Makassar. La force ABDA se composait des croiseurs lourds HMS Exeter (8390 t et 6x 203mm) et l'USS Houston (9050 t et 9 x 203mm), des croiseurs légers le HNLMS De Ruyter (6442 t et 7x 150mm),navire amiral, le HNLMS Java (6670 t et 10 x 150mm), le HMAS Perth (6980 t et 8x 152mm) et de neuf destroyers: HMS Electra, HMS Encounter, HMS Jupiter, HNLMS Kortenaer, HNLMS Witte de With, les USS Alden, John D Edwards, John D Ford et Paul Jones, américains de la classe Clemson.


Le convoi japonais était escorté par les croiseurs lourds Nachi et Haguro (13380 t et 10 x 203mm chacun), les croiseurs légers Naka et Jintsu de la classe Sendai (5195 t et 7 x 140 mm) et quatorze destroyers: Yudachi, Samidare, Murasame, Yamakaze, Kawakaze, Harusame, Minegumo, Asagumo, Asashio, Amatsukaze, Yukikaze, Hatsukaze, Tokitsukaze, Sazanami, Ushio sous le commandement du contre-amiral Takeo Takagi. Les croiseurs lourds japonais de la classe Myoko étaient beaucoup plus puissants que les croiseurs alliés,d'autant que sur les 9 canons de 203 mm du croiseur US Houston, seuls six étaient encore utilisables après que sa tourelle arrière eut été détruite lors d'une attaque aérienne antérieure.


Les forces alliées engagèrent le combat dans la mer de Java et la bataille fit rage par intermittence du milieu de l'après-midi à minuit alors que les Alliés essayaient d'atteindre et d'attaquer les navires de transports de troupe de la flotte japonaise mais ils furent repoussés par la puissance de feu supérieure de l'escorte ennemie. Les Alliés eurent localement la supériorité aérienne pendant les heures du jour parce que les forces aériennes japonaises ne pouvaient attaquer la flotte alliée par mauvais temps. Les conditions météorologiques entravaient également les communications, rendant la coopération entre les nombreuses unités alliées difficiles — tant pour la reconnaissance que la couverture aérienne et la position de la flotte — empirant au cours du temps. L'Exeter était le seul navire équipé d'un radar, une technologie émergente à l'époque.
Pendant sept heures, la flotte alliée commandée par Doorman essaya à plusieurs reprises de rejoindre et attaquer le convoi d'invasion ; chaque tentative fut repoussée par l'escorte japonaise avec de lourdes pertes pour les Alliés.


Les flottes s'aperçurent l'une l'autre vers 16 h le 27 février et arrivées à portée de tir, ouvrirent le feu à 16 h 16. Les deux parties eurent peu de succès dans leurs tirs au cours de cette phase de la bataille. Le seul tir notable le fut sur l’Exeter qui eut sa chaufferie gravement endommagée par un obus de 203 mm. Le navire se dirigea tant bien que mal vers Surabaya, escorté par le Witte de With. Les Japonais lancèrent deux salves de torpilles qui ne touchèrent que le Kortenaer. Il fut frappé par une torpille qui le brisa en deux et le coula rapidement. L'Electra, couvrant l'Exeter, engagea le combat contre le Jintsu et l'Asagumo, réussissant plusieurs frappes, mais il subit lui-même de graves dommages dans sa superstructure. Après un important début d'incendie et à court de munitions, l'équipage reçut l'ordre d'abandonner le navire. Du côté japonais, seul l'Asagumo fut contraint de se retirer à cause des dommages subis.


La flotte alliée rompit le combat et s'éloigna vers 18 h, cachée par un écran de fumée fourni par les quatre destroyers américains. Les navires se dirigèrent d'abord vers Java au sud, puis à l'ouest puis au nord à la nuit tombée pour tenter d'échapper à l'escorte japonaise et tomber directement sur le convoi. Ce fut à ce moment-là que les destroyers US, leurs torpilles épuisées, revinrent de leur propre initiative à Surabaya.
Peu de temps après, à 21 h 25, le Jupiter heurta une mine et fut coulé, tandis qu'environ 20 minutes plus tard, la flotte passa à l'endroit où le Kortenaer avait sombré un peu plus tôt, et l'Encounter fut chargé de repêcher les survivants. La flotte de Doorman, désormais réduite à quatre croiseurs, rencontra à nouveau l'escorte japonaise à 23 h; les deux colonnes échangèrent dans l'obscurité des tirs à longue portée, jusqu'à ce que le De Ruyter et le Java soient coulés par une salve dévastatrice de torpilles. Doorman et la plupart de ses hommes coulèrent avec le De Ruyter et seulement 111 hommes furent sauvés pour les deux navires. Il ne restait plus que les croiseurs Perth et Houston; à court de carburant et de munitions et suivant les dernières instructions de Doorman, les deux navires battirent en retraite.


Bien que la flotte alliée n'ait pas détruit la flotte d'invasion japonaise, elle permit aux défenseurs de Java d'avoir un jour de sursis.
Le Perth et le Houston étaient à Tanjung Priok le 28 février quand ils reçurent l'ordre de rejoindre Tjilatjapna par le détroit de la Sonde. Les matériels de réparation manquaient sur Java et ni l'un ni l'autre ne pouvait être totalement réarmé ou faire le plein en carburant. Ils partirent à 21h le 28 février pour le détroit de la Sonde mais, par malchance, ils croisèrent la flotte principale japonaise pour l'invasion de Java Ouest. Les navires alliés se trouvèrent face à au moins trois croiseurs et plusieurs destroyers. Après un combat nocturne féroce qui se termina minuit passé, le Perth et le Houston furent coulés. Un dragueur de mines et un transport de troupes japonais furent coulés par les tirs alliés, tandis que trois autres transports de troupes furent endommagés et durent être réparés.


Après des réparations d'urgence l'Exeter gravement endommagé partit pour Ceylan. Il quitta Surabaya au crépuscule le 28 février se dirigeant avec peine vers le détroit de la Sonde, escorté par l'Encounter et le Pope. Les trois navires furent interceptés et coulés par les croiseurs lourds japonais Nachi et Haguro le matin du 1er mars.
Les 4 destroyers américains: l'Edwards, le Ford, l'Alden et le Jones, étaient aussi à Surabaya; ils partirent à la nuit tombante le 28 février pour l'Australie. Après une brève rencontre avec un destroyer japonais dans le détroit de Bali, ils purent s'échapper et ils atteignirent Fremantle sans problème le 4 mars.


Deux autres navires américains et un destroyer néerlandais furent aussi coulés alors qu'ils tentaient de s'échapper vers l'Australie. La force navale alliée avait été presque totalement détruite: 10 navires et environ 2 173 marins avaient été perdus. La bataille de la mer de Java mit fin aux importantes opérations navales alliées dans le Sud-Est asiatique du début de 1942 et les forces terrestres japonaises purent envahir Java le 28 février. Les États-Unis et la Royal Air Force commencèrent alors à se retirer vers l'Australie. Des troupes néerlandaises aidées par quelques Britanniques se battirent avec acharnement pendant une semaine.En dehors du problème de logistique des Alliés, le facteur décisif de la victoire japonaise semble avoir été sa puissance aérienne. Finalement, les Japonais ont gagné ce combat d'usure et les forces ABDA capitulèrent le 9 mars.
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 21150
Age : 81
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Bataille de la mer de Java Empty
MessageSujet: Re: Bataille de la mer de Java   Bataille de la mer de Java EmptyLun 27 Fév 2023, 18:30

Les navires alliés:

Bataille de la mer de Java 1_de_r10
Le croiseur néerlandais De Ruyter 

Bataille de la mer de Java 2_exet10
Le croiseur britannique Exeter lors de l'attaque 

Bataille de la mer de Java 4_java10
Le croiseur néerlandais Java sous le tir japonais

Bataille de la mer de Java 5_ca3010
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA


Masculin
Nombre de messages : 21150
Age : 81
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Bataille de la mer de Java Empty
MessageSujet: Re: Bataille de la mer de Java   Bataille de la mer de Java EmptyLun 27 Fév 2023, 18:38

Les navires suite...

Bataille de la mer de Java 6_pert10
Le croiseur australien Perth

Bataille de la mer de Java Korten10
Le destroyer nerlandais Kortenaer

Les croiseurs lourds japonais:

Bataille de la mer de Java 7_hagu10
Le Haguro 

Bataille de la mer de Java 8_nach11
Le Nachi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Bataille de la mer de Java Empty
MessageSujet: Re: Bataille de la mer de Java   Bataille de la mer de Java Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille de la mer de Java
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14-18 bataille des falklands
» Champs de Bataille
» La Bataille des DARDANELLES
» Humour & blagues
» La Bataille de Tshushima

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: