AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-45%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
339 € 622 €
Voir le deal

 

 L'Espadon

Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz


Masculin
Nombre de messages : 12755
Age : 40
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

L'Espadon Empty
MessageSujet: L'Espadon   L'Espadon EmptyVen 10 Juin - 15:27

SOUS-MARIN ESPADON
L'Espadon Espado11

Salut à tous, ce mercredi 8 juin 2022 j'ai enfin visité le sous-marin Espadon conservé comme musée à flot à Saint-Nazaire depuis 1987.

Après avoir été à Montoir de Bretagne il à rejoint un lieu ô combien symbolique : l'écluse bétonnée construite par les allemands pendant la deuxième guerre mondiale pour protéger les U-Boot lors de leur entrée dans le bassin à flot où ils pouvaient ensuite rejoindre l'un des alvéoles de la base sous-marine construite à l'emplacement du bassin d'évitement utilité par les paquebots de la Transat quand Saint-Nazaire était la tête de ligne de la liaison transatlantique. L'ironie c'est que cette écluse bétonnée à été assez peu utilisée par les allemands.

L'Espadon L_espa10
Espadon et Dauphin

Avant de passer aux photos rappelons quelques dates concernant l'Espadon. Sous-marin de classe Narval, sa construction est attribuée aux chantiers navals Augustin Normand du Havre. Il est mis sur cale en mars 1957, lancé le 15 septembre 1958 et mis en service le 2 avril 1960.

L'Espadon Espado12

Affecté à Toulon, il rallie Lorient à la fin du mois de novembre 1961, Lorient-Kéroman devenant sa base pour plus de vingt ans.

L'Espadon Espado14
Mission grand froid

Du 28 avril au 16 mai 1964, le Marsouin et son sister-ship l'Espadon sont engagés dans une croisière en mer de Norvège pour préparer l'opération Sauna qui aura lieu en 1965, opération menée par le Dauphin et le Narval. Cette mission sert de base pour l'audioguide utilisé pour la visite.  

De janvier 1966 à avril 1968, l'Espadon subit une grande refonte à la base de Lorient-Kéroman avec le remplacement des diesels Schneider (véritables bêtes à chagrin pour les bouchons gras du bord) par des SEMT-Pielstick, la suppression des tubes lance-torpilles arrière, un nouveau kiosque, la modification des ailerons et des barres de plongée ainsi que l'installation de nouveaux sonars.

L'Espadon effectua jusqu'à la fin de sa carrière des exercices et des missions opérationnelles dans l'Atlantique, aux Antilles, en Afrique occidentale et en Méditerranée.

L'Espadon Espado13

Le 10 septembre 1985, l'Espadon effectue une dernière sortie à la mer avec quinze de ses seize anciens commandants. Désarmé le 11 septembre 1985, l'Espadon avait parcouru 360500 nautiques et cumulé 34000 heures en plongée.

Condamné le 13 décembre 1985 sous le numéro Q640, il est acheté un franc symbolique par la ville de Saint Nazaire qui souhaite le transformer en musée.  

Le 22 août 1986, l'Espadon est remorqué de Lorient à Montoire de Bretagne puis installé dans l'ancienne base sous marine. Il est ouvert au public le 26 juin 1987.

Caractéristiques Techniques

Déplacement :  surface 1600 tonnes en plongée 1900 tonnes

Dimensions : longueur 78.37m largeur 7.82m tirant d'eau 5.21m

Propulsion : (Avant refonte) : deux diesels Schneider 7 cylindres deux temps de 2200ch pour la navigation en surface, moteurs électriques pour la propulsion en plongée.

(Après refonte) : Trois moteurs diesels SEMT Pielstick 12 PA 4 à 12 cylindres en V, deux moteurs électriques principaux de 1500ch et deux moteurs électriques de croisière de 35.5ch. Deux hélices.

Performances : vitesse maximale (plongée) 18 noeuds (surface) 16 noeuds rayon d'action : 15000 miles nautiques à 8 noeuds au schnorchel, 23000 miles nautiques à 10 noeuds en surface Immersion maximale : 200m (pratique) 400m (destruction) Autonomie : 90 jours (5 à 6 jours en plongée).

Electronique :  un radar DRUA 31, un sonar d'étrave DUU A 2B, un groupement microphonique DSUV 2, un télémètre acoustique Nautilus, un détecteur de radar ARUR 10B

Armement :  8 tubes lance-torpilles de 550mm (six à l'avant et deux à l'arrière) de la mise en service à la grande refonte des années soixante puis six tubes lance-torpilles à l'avant avec un total de 20 torpilles (6 dans les tubes et 14 de réserve) E12 ou Z13.

L'Espadon et le Morse disposaient dès la construction de tubes lance-torpilles IS-54 à la place des IS-48. Les IS-54 montés en rattrapage sur les autres sous marins de la classe permettent un lancement entre 30 et 100m.

Equipage : 7 officiers, 32 officiers mariniers et 25 quartiers maitres et matelots soit un total de 64 hommes.


J'ai donc visité le navire par un temps mi-figue mi-raisin. Déjà j'ai commencé en retard parce que je me suis trompé d'entrée ! Enfin arrivé sur place, je suis rentré dans le blockhaus puis dans le sous-marin.

La visite se fait via un autoguide. C'est pas trop mon truc mais le récit est vivant et agréable, on se sent imergé pleinement dedans. A la fin de la visite, on peut simuler un lancement de torpilles.

Bref une visite à faire !

Voici quelques photos de la visite :

L'Espadon Espado15
Vue vers l'avant de l'Espadon
L'Espadon Espado16

L'Espadon Espado17
Ci-devant une bannette (chaude comme de coutume à l'époque)

Voici des photos de la propulsion avec d'abord l'électrique puis les diesels

L'Espadon Espado18
L'Espadon Espado19
L'Espadon Espado20
L'Espadon Espado21

L'Espadon Espado22
Le PC Radio. Dans l'audioguide le matelot qui nous sert de guide appelle l'opérateur radio Tac Tac pour une raison facile à imaginer

L'Espadon Espado23
Deux photos du Poste Central
L'Espadon Espado24

L'Espadon Espado25
Périscope

Trois photos de la coursive de l'Espadon
L'Espadon Espado26
L'Espadon Espado27
L'Espadon Espado28

A bord le confort était sommaire. Faut dire qu'à l'époque un sous-marin on mettait tous les équipements nécessaires et les hommes on les casaient où il restait de la place

L'Espadon Espado29
L'Espadon Espado30

LOS !

L'Espadon Espado31
L'Espadon Espado32
L'Espadon Espado33

_________________
"Nul officier de marine n'abdique l'honneur d'être une cible (François Athanase Charette de la Contrie alias "Le roi de la Vendée")
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
 
L'Espadon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Multimedia-
Sauter vers: