AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
Voir le deal
19.99 €

 

 CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyDim 31 Jan 2021, 16:56



CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA
(ETATS-UNIS)

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti19
Le USS Ticonderoga (CG-47) à la mer lors de ses essais à la mer dans le Golfe du Mexique

AVANT-PROPOS

Les croiseurs de l'US Navy en 1945

En guise de propos liminaire......

En 1945 la marine américaine est la première marine du monde avec 75000 navires, oui 75000 navires même si beaucoup appartiennent à la catégorie dite de la «poussière navale» mais tout de même l'US Navy est sans équivalente dans le monde.

Il faut dire que les marines allemandes, italiennes et japonaises ont disparu ou peu s'en faut, que la marine soviétique est une naine et que la Royal Navy si elle possède encore des moyens importants elle sait parfaitement ne plus avoir les moyens d'une ambition mondiale et impériale. Quant à notre chère Royale elle fait ce qu'elle peut ayant laissé pas mal de plumes dans un sabordage qui à laissé et laisse encore de nombreuses traces.

L'US Navy possède de nombreux cuirassés, de nombreux porte-avions et un nombre appréciable de croiseurs. Avant de rentrer dans le vif du sujet il me semble utile de faire le point sur la situation des croiseurs américains en septembre 1945 quand le second conflit mondial prend fin.

Je rassure tout le monde je vais me contenter de parler de la situation globale des croiseurs en précisant pour chaque classe le nombre de navires encore en service et rapidement leur sort final.

Je vais également parler des navires en construction dont beaucoup ne quitteront jamais leur cale.

L'année 1959 va souvent revenir pour la démolition. C'est tout simplement que cette année là en dépit des craintes d'une troisième guerre mondiale les marins américains se sont résolus à envoyer à la démolition des navires trop anciens pour la guerre moderne ou trop usés ou qui nécessiteraient trop de temps pour être réarmés et offrir un service insuffisant.

Les croiseurs américains en 1945 (1) : les croiseurs lourds

Classe Pensacola
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pe52
Le USS Pensacola (CA-24)

Les deux navires de la classe survivent au conflit que ce soit le USS Pensacola (CA-24) en service du 6 février 1930 au 26 août 1946 (coulé comme cible le 10 novembre 1948) ou le USS Salt Lake City (CA-25) en service du 11 décembre 1929 au 29 août 1947 (coulé comme cible le 25 mai 1948).

Classe Northampton
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no29
Le USS Northampton (CA-26)

Trois navires sont coulés pendant le conflit dans le Pacifique (Northampton Chicago Houston) mais trois survivent aux hostilités. Le USS Chester (CA-27) à été ainsi en service du 24 juin 1930 au 10 juin 1946 (démoli en 1959), le USS Louisville (CA-28) à été en service du 15 janvier 1931 au 17 juin 1946 (démoli en 1959) et le USS Augusta (CA-31) du 30 janvier 1931 au 16 juillet 1946 (démoli en 1959).

Classe Portland
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_po45
Le USS Portland (CA-33)

Une unité est coulée durant le conflit, le USS Indianapolis (35) alors que son sister-ship le USS Portland (CA-33) à été en service du 23 février 1933 au 12 juillet 1946 (démoli en 1959).

Classe New Orleans
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ne62
Le USS New Orleans (CA-32)

Cette classe de sept unités partage avec la classe Zara le douteux privilège d'avoir perdu trois unités lors d'un seul engagement, à Savo pour les américains (Astoria Quincy Vincennes), à Matapan pour les italiens.

Le USS New Orleans (CA-32) à été en service du 15 février 1934 au 10 février 1947 (démoli en 1959). le USS Minneapolis (CA-36) à été en service du 19 mai 1934 au 10 février 1947 (démoli en 1959), le USS Tuscaloosa (CA-37) à été en service du 17 août 1934 au 13 février 1946 (démoli en 1959) et le USS San Francisco (CA-38) du 10 février 1934 au 10 février 1946 (démoli en 1959)

USS Wichita (CA-45)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_wi40
Le USS Wichita (CA-45)

Le USS Wichita (CA-45) unique navire de sa classe combinant une coque type Brooklyn et l'armement des Baltimore est le véritable chainon manquant de la grande famille des heavy cruiser. Il est mis en service le 16 février 1939, désarmé le 3 février 1947 et démoli en 1959.

Classe Baltimore
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ba74
Le USS Baltimore (CA-68)

Les quatorze unités construites ont toutes survécu au second conflit mondial, certaines étant ultérieurement transformées en croiseurs lance-missiles. Pour éviter de dériver je parlerai des conversions dans la partie consacrée à l'historique des croiseurs lance-missiles américains.

Le USS Baltimore (CA-68) à été en service du 15 avril 1943 au 8 juillet 1946 et du 28 novembre 1951 au 31 mai 1956 (démoli 1972), le USS Boston (CA-69) à été en service du 30 juin 1943 au 29 octobre 1946 et du 1er novembre 1955 au 5 mai 1970 (démoli en 1970), le USS Canberra (CA-70) à été en service du 14 octobre 1943 au 7 mars 1947 et du 15 juin 1956 au 2 février 1970 (démoli en 1980), le USS Quincy (CA-71) à été en service du 15 décembre 1943 au 19 octobre 1946 et du 31 janvier 1952 au 2 juillet 1954 (démoli en 1974).

Le USS Pittsburgh (CA-72) à été en service du 10 octobre 1944 au 7 mars 1947 et du 25 septembre 1951 au 28 août 1956 (démoli en 1974), le USS Saint Paul (CA-73) à été en service du 17 février 1945 au 30 avril 1971 (démoli en 1980), le USS Columbus (CA-74) à été en service du 8 mai 1945 au 8 mai 1959 et du 1er décembre 1962 au 31 janvier 1975 (démoli en 1977).

Le USS Helena (CA-75) à été en service du 4 septembre 1945 au 29 juin 1963 (démoli en 1975), le USS Bremerton (CA-130) à été en service du 29 avril 1945 au 9 avril 1948 et du 23 novembre 1951 au 29 juillet 1960, le USS Fall River (CA-131) à été en service du 1er juillet 1945 au 31 octobre 1947 (démoli en 1972), le USS Macon (CA-132) à été en service du 26 août 1945 au 12 avril 1950 et du 16 octobre 1950 au 10 mars 1961 (démoli en 1973).

Le USS Toledo (CA-133) à été en service du 27 octobre 1946 au 21 mai 1960 (démoli en 1974), le USS Los Angeles (CA-135) à été en service du 22 juillet 1945 au 9 avril 1948 et du 27 janvier 1951 au 15 novembre 1963 (démoli en 1975) et le USS Chicago (CA-136) à été en service du 10 janvier 1945 au 6 juin 1947 et du 2 mai 1964 au 1er mars 1980 (démoli en 1991).

Classe Oregon City
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_or11
Le USS Oregon City (CA-122)

Dix unités étaient prévues mais seulement trois ont été achevées comme croiseurs, une quatrième unité comme navire de commandement.

Le USS Oregon City (CA-122) à été en service du 16 février 1946 au 15 décembre 1947 (démoli en 1973), le USS Albany (CA-123) à été en service du 15 juin 1946 au 30 juin 1958 et du 3 novembre 1962 au 29 août 1980 (démoli en 1990) et le USS Rochester (CA-124) à été en service du 20 décembre 1946 au 15 août 1961 (démoli en 1974).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no30
USS Northampton (CC 1) et USS Alstede (AF 48) le 04 juin 1968

Le Northampton qui aurait du devenir le CA-125 est finalement devenu le CLC-1 étant en service du 7 mars 1953 au 8 avril 1970 (démoli en 1977).

Les six dernières unités ont été baptisées Cambridge (126), Bridgeport (127), Kansas City (128), Tulsa (129), Norfolk (137) et Scanton (138). Leur construction est annulée le 12 août 1945 mais seul le Tulsa avait été mis sur cale, les éléments étant démantelés in situ.

Classe Des Moines
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_de20
Le USS Des Moines (CA-134)

Douze navires étaient prévus mais seulement trois ont été construits, neuf étant donc annulés.

Le USS Des Moines (CA-134) à été en service du 16 novembre 1948 au 6 juillet 1961 (démoli en 2007), le USS Salem (CA-0139) à été en service du 14 mai 1949 au 30 janvier 1959 (préservé comme musée à Quincy) et le USS Newport News (CA-148) à été en service du 29 janvier 1949 au 27 juin 1975 (démoli en 1993). Le USS Dallas (CA-140) n'à jamais quitté sa cale, sa construction étant annulée le 6 juin 1946.

Les autres unités n'ont jamais été baptisées, la construction des CA-142, CA-143, CA-149 à CA-153 à été annulée le 12 août 1945, la CA-141 le 7 janvier 1946.

Les croiseurs américains en 1945 (2) : les croiseurs légers

Classe Omaha
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_om10
Le USS Omaha (CL-4)

Dix navires construits en vue d'accompagne le corps de bataille construit à partir de 1916. Ces unités étaient dépassées en 1941 et si la guerre avait éclaté plus tard nul doute qu'ils n'auraient pas participé. Aucune unité n'à été coulée, il faut dire qu'à part le Marblehead dans le Pacifique ils ont été employés dans des théâtres d'opérations secondaires.

Le USS Omaha (CL-4) à été en service du 24 février 1923 au 1er novembre 1945 (démoli en 1946), le USS Milwaukee (CL-5) à été en service du 20 juin 1923 au 16 mars 1949 (démoli en 1949), le USS Cincinatti (CL-6) à été en service du 1er janvier 1924 au 1er novembre 1945 (démoli en 1946), le USS Raleigh (CL-7) à été en service du 6 février 1924 au 2 novembre 1945 (démoli en 1946), le USS Richmond (CL-8) à été en service du 2 février 1923 au 21 décembre 1945 (démoli en 1946).

Le USS Concord (CL-9) à été en service du 3 novembre 1923 au 12 décembre 1945 (démoli en 1947), le USS Trenton (CL-10) à été en service du 18 avril 1924 au 20 décembre 1945, le USS Marblehead (CL-11) à été en service du 8 septembre 1924 au 1er novembre 1945 (démoli en 1946) et le USS Memphiis (CA-12) à été en service du 4 février 1925 au 17 décembre 1945 (démoli en 1947).

Classe Brooklyn
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_br21
Le USS Brooklyn (CL-40)

Les sept navires construits en réponse aux Mogami japonais survivent tous au conflit.

Le USS Brooklyn (CL-40) à été en service du 30 septembre  1937 au 3 janvier 1947. Vendu le 9 janvier 1951 à la marine chilienne sous le nom de O'Higgins où il servit jusqu'en 1985. Il à été vendu à la démolition en 1992 mais à coulé en remorque.

Le USS Philadelphia (CL-41) à été en service du 23 septembre 1937 au 3 février 1947. Vendu le 9 janvier 1951 au Brésil où il à servit sous le nom d'Almirante Barroso jusqu'en 1973 (démoli en 1974).

Le USS Savannah (CL-42) à été en service du 10 mars 1938 au 3 février 1947 (démoli en 1966), le USS Nashville (CL-43) à été en service du 6 juin 1938 au 24 juin 1946. Transféré à la marine chilienne où il devenu le Capitan Prat, il à été désarmé le 10  mai 1982 avant d'être vendu à la démolition en 1983 et démoli deux ans plus tard.

Le USS Phoenix (CL-46) à été en service du 3 octobre 1938 au 3  janvier 1946. Vendu à l'Argentine le 9 avril 1951  il est rebaptisé Diecisiete de Octubre puis General Belgrano en 1956. Il à été coulé par le sous-marin britannique HMS Conqueror durant la guerre des Malouines le 2 mai 1982.

Le USS Boise (CL-47) à été en service du12 août 1938 du 1er juillet 1946. Vendu à l'Argentine le 11 janvier 1951, il est devenu le Nueve de Julio servant dans la marine albiceleste jusqu'en 1971 date de sa mise en réserve. Désarmé en 1977, il à été démoli en 1981 après l'échec d'une tentative de préservation.

Le USS Honolulu (CL-48) à été en service du 15 juin 1938 au 3 février 1947 (vendu à la démolition le 17 novembre 1959)

Classe Saint Louis
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s128
Le USS Saint Louis (CL-49)

Version dérivée des précédents, cette class voit l'une de ses unités être coulée dans le Pacifique (Helena). La seconde baptisée USS Saint Louis (CL-49) est en service dans la marine américaine du 19 mai 1939 au 20 juin 1946. Vendu à la marine brésilienne le 29 janvier 1951, il devient le Tamandare, servant sous les couleurs bleu, or et vert jusqu'en 1976 date son désarmement. Il est vendu à la démolition quatre ans plus tard.

Classe Atlanta
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_at11
Le USS Atlanta (CL-51)

Huit navires mis en service pour servir initialement de conducteur de flottille. Deux ont été coulés durant le conflit dans le Pacifique (Atlanta Juneau), les six autres ont survécu.

Le USS San Diego (CL-53) à été en service du 10 janvier 1942 au 4 novembre 1946 (démoli en 1960), le USS San Juan (CL-54) à été en service du 28 février 1942 au 9 novembre 1946 (démoli en 1961).

Le USS Oakland (CL-95) à été en service du 17 juillet 1943 au 1er juillet 1949 (démoli en 1959), le USS Reno (CL-96) à été en service  du 28 décembre 1943 au 4 novembre 1946 (démoli en 1962).

Le USS Flint (CL-97) à été en service du 31 août 1944 au 6 mai 1947 (démoli en 1966) et le USS Tucson (CL-98) du 3 février 1945 au 11 juin 1949 (démoli en 1971).

Classe Juneau
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ju10
Le USS Juneau (CL-119)

Ces trois navires sont dérivés des précédents. Ils arrivent trop tard pour participer au second conflit mondial que ce soit le USS Juneau (CL-119) en service du 15 février 1946 au 23 juillet 1955 (démoli en 1960), le USS Spokane (CL-120) en service du 17 mai 1946 au 27 février 1950 (démoli en 1973) ou encore du USS Fresno (CL-121) en service du 27 novembre 1946 au 17 mai 1949 (démoli en 1966).

Classe Cleveland
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_cl14
Le USS Cleveland (CL-55)

Cinquante deux unités étaient initialement prévues mais «seulement» vingt-sept ont été achevées en croiseur, trois annulées, neuf transformés en porte-avions légers de classe Independence et treize finalement prévus comme des unités de classe Fargo. Aucun navire n'à été coulé durant le second conflit mondial et certaines unités ont été transformées ultérieurement en croiseurs lance-missiles.

Le USS Cleveland (CL-55) est resté en service du 15 juin 1942 au 7 février 1947 (démoli en 1960), le USS Columbia (CL-56) du 29 février 1942 au 30 novembre 1946 (démoli en 1959), le USS Montpelier (CL-57) est resté du service du 9 septembre 1942 au 24 janvier 1947 (démoli en 1960), le USS Denver (CL-58) à été en service du 15 octobre 1942 au 7 février 1947 (démoli en 1960), le USS Santa Fe (CL-61) à été en service du 24 novembre 1942 au 29 octobre 1946 (démoli en 1959).

Le USS Birmingham (CL-62) à été en service du 29 janvier 1943 au 2 janvier 1947 (démoli en 1959), le USS Mobile (CL-63) à été en service du 24 mars 1943 au 9 mai 1947 (démoli en 1959), le USS Vincennes (CL-64) à été en service du 21 janvier 1944 au 10 septembre 1946 (coulé comme cible en 1969), le USS Pasadena (CL-65) à été en service du 8 juin 1944 au 12 janvier 1950 (démoli en 1972), le USS Springfield (CL-66) à été en service du 9 septembre 1944 au 30 septembre 1949 et du 2 juillet  1960 au 15 mai 1974 (démoli en 1980).

Le USS Topeka (CL-67) à été en service du 23 décembre 1944 au 18 juin 1949 et du 26 mars 1960 au 5 juin  1969 (démoli en 1975), le USS Biloxi (CL-80) à été en service du 31 août 1943 au 29 août 1946 (démoli en 1962), le USS Houston (CL-81) à été en service du 20 décembre 1943 au 15 décembre 1947 (démoli en  1961), le USS Providence (CL-82) à été en service du 15 mai 1945 au 14  juin 1949 et du 17 septembre 1959 au 31 août 1973 (démoli en 1980). Le USS Manchester (CL-83) à été en service du 29 octobre 1946 au 27 juin 1956.

Le USS Vicksburg (CL-86) est en service du 12 juin 1944 au 30 juin 1947 (démoli en 1964), le USS Duluth (CL-87) à été en service du 18 septembre 1944 au 25 juin 1949, le USS Miami (CL-89) à été e service du 28 décembre 1943 au 30 juin 1947 (démoli en 1962), l'Astoria (CL-90) à été en service du 17 mai 1944 au 1er juillet 1949 (démoli en 1971).

Le USS Oklahoma City (CL-91) à été en service du 22 décembre 1944 au 30 juin 1947 et du 7 septembre 1960 au 15 décembre 1979 (coulé comme cible le 25 mars 1999).

Le USS Little Rock (CL-92) à été en service du 17 juin 1945 au 24 juin 1949 et du 3 juin 1960 au 22 novembre 1976. Il est préservé comme musée depuis 1977 à Buffalo dans l'Etat de New-York. Le USS Galveston (CL-93) à été en service du 28 mai 1958 à mai 1970 (démoli en 1975).

Le USS Amsterdam (CL-101) à été en service du 8 janvier 1945 au 30 juin 1947 (démoli en 1972), le USS Portsmouth (CL-102) à été en service du 25 juin 1946 au 15 juin 1949 (démoli en 1949), le USS Wilkes Barres (CL-103) à été en service du 1er juillet 1944 au 09 octobre 1947 (coulé comme cible le 13 mai 1972), le USS Atlanta (CL-104) à été en service du 3 décembre 1944 au 1er juillet 1949 (coulé comme cible le 1er octobre 1970) et le USS Dayton (CL-105) à été en service du 7 janvier 1945 au 1er mars 1949 (démoli en 1962).

La construction des USS Buffalo (CL84) et USS Newark (CL-88) à été annulée le 16 décembre 1940 alors que celle du USS Youngstown (CL-94) à été abandonnée le 12 août 1945 alors qu'il était sur cale depuis le 4 septembre 1944.

Classe Fargo
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_fa21
Le USS Fargo (CL-106)

Treize navires étaient prévus mais seulement deux seront achevés, la construction des onze autres ayant été abandonnée avant ou après la mise sur cale.

Le USS Fargo (CL-106) à été en service du 9 décembre 1945 au 14 février 1950 (démoli en 1971) et le USS Huntington (CL-107) à été en service du 23 février 1946 au 15 juin 1949 (démoli en 1962).

Le Newark (CL-108) qui avait été mis sur cale le 17 janvier 1944 est lancé le 14 décembre 1945 mais sans aucune cérémonie juste pour libérer la cale, la construction ayant été abandonnée dès le 12 août. La coque est utilisé pour des tests de résistance aux explosions sous-marines puis vendu à la démolition le 2 avril  1949.

Les New Haven (CL-109), Buffalo (CL-110), le Wilmington (CL-111) étaient sur cale quand leur construction est annulée le 12 août 1945. Ils sont démolis sur cale car leur construction trop peu avancée pour permettre un lancement en bonne et due forme.

Même chose pour les Tallahassee (CL-116), Cheyenne (CL-117) et Chattanooga (CL-118), la construction est annulée le 12 août 1945 et les éléments installés démolis sur cale.

La construction des Vallejo (CL-112), Helena (CL-113), Roanoke (CL-114) et celle du CL-115 pas encore été baptisée à été annulée dès le 5 octobre 1944 avant même toute mise sur cale.

Classe Worcester
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_wo10
Le USS Worcester (CL-144)

Dix navires furent prévus mais seulement deux furent achevés et mis en service en l'occurence le USS Worcester (CL-144) du 26 juin 1948 au 19 décembre 1958 (démoli en 1972) et le USS Roanoke (CL-145) du 4 avril 1949 au 31 octobre 1958 (démoli en 1972).

Le Vallejo (CL-146) mis sur cale 16 juillet 1945 n'était qu'au début de sa construction quand celle-ci est brutalement stoppée le 8 décembre 1945. Les éléments sont démantelés sur cale. Le Gary (CL-147) à vu sa construction annulée le 12 août 1945 avant le début de sa construction. Les autres navires prévus (CL-154 à CL-159) n'ont jamais été baptisés.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMar 02 Fév 2021, 11:58

La Défense Aérienne à la Mer (DAM)

L'artillerie pour commencer

Dès l'apparition du plus lourd que l'air, les différentes marines s'y sont intéressés y voyant le moyen parfait pour voir au delà de l'horizon. Cela posa immédiatement la question de savoir comment s'en protéger.

Certes les avions et les hydravions n'étaient pas encore engagés dans des missions offensives mais la possibilité de créver cet œil indiscret entraina une réflexion sur les moyens de défense contre ces appareils.

C'est la naissance de la Défense Aérienne à la Mer (DAM) qui dans un premier temps utilise les mêmes recettes qu'à terre avec des canons médians tirant pour des raisons de cadence de tir des obus encartouchés (l'obus et la douille ne font qu'un) et surtout des mitrailleuses, les premiers se chargeant de la moyenne altitude, les seconds de la basse et de la très basse altitude.

Après le premier conflit mondial, la situation évolue a minima même si contrairement à ce qu'on écrit parfois les différents amiraux étaient parfaitement conscients de la menace aérienne. Il est cependant probable que si en 1939 vous aviez dit à un amiral qu'une escadre ne pourrait résister à la puissance aérienne ennemie en absence d'une couverture de chasse il aurait été sceptique.

Les canons médians sont toujours là en affûts simples ou doubles, le calibre augmentant, la France passant par exemple du 75 au 90mm (en attendant le 100mm), la Grande-Bretagne du 3 au 4 pouces soit en bonnes mesures du 76.2 au 102mm, l'Allemagne utilise quelques canons de 88mm et surtout des canons de 105mm (en attendant le 127mm), l'Italie utilise essentiellement des canons de 90mm, l'URSS des canons de 100mm, le Japon des canons de 127mm et les Etats-Unis des canons de 102 et de 127mm.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Canon_82
Encore aujourd'hui le canon de 127mm reste l'arme standard des navires de combat américains
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Canon_83

En revanche les mitrailleuses sont peu à peu déclassées en raison d'une portée mais aussi d'une puissance insuffisante pour abattre des avions plus solides, plus rapides et mieux protégés.

Si certaines marines conservant des mitrailleuses lourdes (12.7mm pour la Grande-Bretagne, 13.2mm pour la France et l'Italie), d'autres préfèrent se concentrer sur des canons à tir rapide déployés en nombre croissant en affûts simples, doubles, triples et même quadruples.

L'Allemagne déploient ainsi des canons de 20 et de 37mm, la Grande-Bretagne des canons de 20 et de 40mm, la France quelques canons de 25mm mais surtout des mitrailleuses de 13.2mm avec des canons de 37mm, l'Italie essentiellement des canons de 20 et de 37mm, l'URSS des canons de 25,37 et 45mm alors que les Etats-Unis mettent d'abord au point un canon de 28mm qui se révèle assez inefficace avant de faire confiance à un duo rentré dans l'histoire, dans l'immortalité même : le 20mm Oerlikon et le 40mm Bofors.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA 40mm_b15
Canons de 40mm Bofors et canons de 20mm Oerlikon, un duo de canons antiaériens entré dans la légende
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Oerlik14

Durant le second conflit mondial, l'utilisation des canons est associée à des radars et des moyens de communication qui vont démultiplier leur efficacité.

Les alliés vont ainsi mettre au point une série de tactiques comme l'invention du FDO (Fight Director Officer), l'officier directeur de chasse qui coordonne l'action entre la DCA et la chasse et la pratique du tir de barrage avec l'utilisation de canons médians pour maintenir à distance l'aviation ennemie et de nombreux canons légers à tir rapide pour faire «boule de feu» et repousser l'ennemi.

L'exemple le plus connu est celui du cuirassé USS South Dakota (BB-57) lors de la bataille de Santa Cruz le 26 octobre 1942 dans la campagne de Salomons qui sauve la mise du porte-avions USS Enterprise (CV-6) en abattant 32 avions japonais (26 officiellement validés).

Néanmoins à la fin du conflit, la DCA traditionnelle à base de canons commence à atteindre ses limites. Les avions sont de plus en plus rapides et de plus en plus puissants, les allemands engagent les premières bombes guidées que les bombardiers peuvent lancer hors de portée de la DCA ennemie tandis que les japonais utilisent l'arme du désespoir le kamikaze ce qui nécessite non pas de simplement abattre l'avion mais de le désintégrer.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Canon_84
Affût double de 76mm Mk33 sur le USS Ticonderoga (CV-14). Ces canons ont remplacé toute la DCA d'origine à bord des Essex refondus

Si les américains travaillent sur un canon de 76mm automatique capable de pulvériser un bombardier en piqué ou un avion torpilleur, l'avenir est clairement à une autre forme d'arme, le missile surface-air mais ces armes n'apparaitront qu'une fois le second conflit mondial terminé.

Le missile surface-air : révolution pour la DAM !

L'apparition des bombes guidées allemandes (qui détruisent notamment le cuirassé italien Roma) puis l'emploi par les japonais de ce qui peut être considéré comme l'ancêtre du missile air-surface la bombe-suicide Okha impose de repenser totalement la Défense Aérienne à la Mer (DAM).

Il faut désormais réagir en quelques instants. Pour contrer les bombes guidées, on utilise d'abord le brouillage mais ce n'est qu'un pis-aller. Il faut abattre le bombardier avant qu'il ait pu lancer son engin de mort.

Les américains relancent à la fin du second conflit mondial leurs études sur un missile surface, études initiées en 1937 mais abandonnées en 1943 en l'absence de technologies suffisamment matures pour cela.

Le 2 août 1944 est créé le «Guided Missile Subcomitee» (sous-comité du missile guidé) qui lance le projet «Blumblebee» (bourdon) le 4 décembre suivant.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Fritz_11
Fritz X et Yokosuka MXY-7 Okha
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Bombe_11

A l'époque, la menace des bombes guidées allemandes s'est estompée et c'est désormais la menace des kamikaze et notamment les avions fusées Yokosuka MXY-7 Ohka qui stimulent les recherches car une fois larguée, il est quasiment inarrêtable.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Rim-8_13
RIM-8 Talos

Du projet Blumblebee vont naitre les premiers missiles surface-air américains mais aucun ne sera mis en ligne avant la fin de la guerre. Le premier à être mis en service en 1952 est le missile à longue portée baptisé Talos et propulsé par statoréacteur.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Rim-2_13
Un missile Terrier lancé par le bâtiment d'essais et ancien cuirassé Mississippi

Il est suivi en 1955 par le missile moyenne portée baptisé Terrier qui était à l'origine un simple engin cible pour les Talos et enfin le dernier de la bande, le Tartar entre en service en 1962 mais sa mise au point est loin d'être achevée.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_de21
Missile Tartar paré à être lancé à bord du destroyer USS Decatur (DDG-31) (classe Charles F. Adams)

On envisage même un missile baptisé Typhon capable de faire face aux attaques saturantes que les soviétiques ne manqueront pas de lancer sur les marines de l'OTAN. Il aurait été également capable d'intercepter une cible volant à Mach 3 à 370km de son bâtiment porteur !

Seulement les idées sont trop en avance sur la technologie et le projet aboutit à une impasse. Il faudra attendre des progrès en matière d'électronique pour que les idées initiées par le Typhon voient le jour sous la forme d'un système connu sous le nom d'Aegis (bouclier).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Rim-6612
SM-1 et SM-2
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Rim-6713

Si le Talos est retiré du service en 1979 sans être remplacé par un missile équivalent, le duo Terrier et Tartar (que la France à utilisé sur quatre Escorteurs d'Escadre refondus) à cédé la place à la famille SM (Standard Missile) avec le SM-1 puis le SM-2. Si le SM-1 n'est plus en service dans l'US Navy, le SM-2 l'est toujours étant complété sur certains navires par le SM-3 destiné à la lutte anti-missiles balistique sans oublier le SM-6.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Rim-1613
Le missile SM-3 à été spécifiquement conçu  pour la lutte contre les missiles balistiques

Aujourd'hui la DAM est à la croisée des chemins. Après des décennies d'opérations expéditionnaires où la menace aérienne était nulle les nouvelles opérations laisse poindre la possibilité pour les marines occidentales de devoir combattre sous un ciel disputé.

Une guerre de haute intensité pourrait aboutir non seulement à de violents combats aériens entre des adversaires possédant des moyens équivalents mais aussi à une lutte anti-missiles contre des missiles de croisière, des missiles balistiques (confere la guerre civile au Yémen) voir des missiles supersoniques en attendant l'hypothèse de missiles hypersoniques que l'on annonce comme l'arme absolue. Il faut cependant savoir raison garder tant les problèmes à régler son nombreux. Je citerai l'exemple des armes à énergie dirigée que l'URSS était censée devoir déployer dans les années quatre-vingt. On connait la suite.... .

Le système Aegis
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Aegis_12

A la fin du second conflit mondial les américains furent confrontés à un problématique de taille pour la défense antiaérienne de leur flotte : les attaques saturantes menées par les kamikazes. Si ces dernières n'ont pas eu un impact stratégique (cela n'à pas changé le cours de la guerre) et tactique (les pertes ont été minimes) majeur elles ont mis les nerfs des marins à rude épreuve et poussé les amiraux américain à réfléchir à l'avenir de la DAM.

Que-se passerait-il si au lieu d'un ennemi aux abois les attaques saturantes étaient menées par un ennemi possédant des moyens militaires conséquents.

Tout en développant des missiles toujours plus performants (les Talos, Terrier et Tartar en attendant la famille Standard) les américains s'interrogèrent sur le traitement des données pour accélérer la boucle Détection/Analyse/Décision/Action (DADA).

Le processus qui allait conduire à la mise au point du système Aegis (bouclier en grec) à été long et va bénéficier de l'expérience tirée de l'échec du programme Typhon, une idée brillante mais inadaptée aux technologies de l'époque (projet lancé en 1958 et annulé en 1963).

Le programme Aegis est lancé en 1964 et officiellement baptisé en 1969. En 1973 le système est installé sur le bâtiment d'essais USS Norton Sound et en attendant la fin des tests la marine américaine étudie les navires les mieux adaptés à recevoir le système.

Si le projet de croiseur lance-missiles appelé CSGN et dérivé des classes California et Virginia n'allait pas aboutir en revanche les croiseurs lance-missiles classe Ticonderoga allaient être construits et mis en service (ils le sont toujours en 2020 mais en passe d'être retirés du service). Si les premiers disposaient de deux lanceurs doubles Mk26 les suivants à partir du Bunker Hill (CG-52) disposaient de cellules de lancement vertical Mk41.

Après les Ticonderoga, les navires suivants à être équipés d'Aegis furent les destroyers de classe Arleigh Burke dont le nombre de navires en service est en passe d'approcher les classes de destroyers les plus nombreuses de l'histoire de la marine américaine.

En effet il est actuellement prévu la construction de quatre-vingt neufs unités type Burke (DDG-51 à DDG-139. Soixante-huit sont en service, trois sont officiellement en commande et six sont en construction.

Il à d'abord été utilisé par les Etats-Unis avant d'être mis en service dans la force autodéfense maritime japonaise, la marine espagnole, la marine norvégienne (dans une version dégradée), la marine sud-coréenne, la marine australienne en attendant la marine canadienne, Canberra comme Ottawa adoptant la frégate type 26 et le système Aegis pour remplacer respectivement les Anzac et les Halifax.

A terme la marine australienne disposera de neuf frégates de classe Hunter (type 26) et de trois destroyers de classe Hobart soit douze navires, la marine canadienne quinze frégates type 26.

Le Japon dispose de douze destroyers de classe Maya, deux destroyers de classe Atago, quatre de classe Kongo (d'autres navires doivent être construits), la marine sud-coréenne de six destroyers classe Sejong le Grand (trois actuellement en service), la marine norvégiennes quatre frégates de classe Fridjof Nansen (l'une d'elle à coulé et ne sera pas réparé car trop endommagé), la marine espagnole de cinq frégates type F-100 (en attendant les F-110) alors que la marine américaine disposera à terme de vingt frégates de classe Constellation, de destroyers de classe Arleigh Burke et des vingt-deux croiseurs lance-missiles de classe Ticonderoga.

Le système Aegis était plus qu'un système de détection mais un système de commandement et de contrôle qui utilise de puissants ordinateurs et de puissants radars pour détecter et poursuivre un grand nombre de cibles et en engager le plus possible. L'électronique est régulièrement mise à jour.

Le cœur du système est composé du radar AN/SPY-1, du système de contrôle de tir Mk99 et le système de contrôle et de gestion. Il peut suivre plus de 100 cibles à une distance supérieure à 190km. Le radar SPY-1 voit son action relayé par des radars SPS-49 de veille aérienne et SPG-62 de conduite de tir terminale.

Son bras armé est constitué par des missiles Standard SM-2 avec parfois des ESSM (Evolved Sea Sparrow Missile) pour assurer une défense aérienne à courte portée. Certains navires américains disposent également de SM-3, une évolution pour la lutte anti-missiles balistiques du SM-2. Ce missile équipe aussi le Japon.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12104
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMar 02 Fév 2021, 19:26

clausewitz a écrit:
La Défense Aérienne à la Mer (DAM)
[…]
Le missile surface-air : révolution pour la DAM ! […]

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Rim-8_13
RIM-8 Talos

Du projet Blumblebee vont naitre les premiers missiles surface-air américains mais aucun ne sera mis en ligne avant la fin de la guerre. Le premier à être mis en service en 1952 est le missile à longue portée baptisé Talos et propulsé par statoréacteur. […]
Amusant : à chaque fois que le Talos est évoqué, il est signalé comme mis en service en 1952 ; alors que la vraie date est 1959.
1952, c'est le début des essais.
La remarque est faite et refaite à chaque fois, apparemment sans que soit mise à jour la base de donnée qui sert de source.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 03 Fév 2021, 15:47

DahliaBleue a écrit:
clausewitz a écrit:
La Défense Aérienne à la Mer (DAM)
[…]
Le missile surface-air : révolution pour la DAM ! […]

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Rim-8_13
RIM-8 Talos

Du projet Blumblebee vont naitre les premiers missiles surface-air américains mais aucun ne sera mis en ligne avant la fin de la guerre. Le premier à être mis en service en 1952 est le missile à longue portée baptisé Talos et propulsé par statoréacteur. […]
Amusant : à chaque fois que le Talos est évoqué, il est signalé comme mis en service en 1952 ; alors que la vraie date est 1959.
1952, c'est le début des essais.
La remarque est faite et refaite à chaque fois, apparemment sans que soit mise à jour la base de donnée qui sert de source.

Je pense que l'erreur viens du fait que certaines parties d'article je copie et je colle des éléments venant d'autres articles pour gagner un peu de temps

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyJeu 04 Fév 2021, 15:53

Les croiseurs lance-missiles de l'US Navy : des conversions pour commencer

En guise de propos liminaire

Les missiles surface-air apparaissent peu après la fin du second conflit mondial. A cette époque l'électronique est encore très encombrante ce qui explique que les premiers systèmes lance-missiles nécessitent des grosses coques.

Voilà pourquoi les premiers navires lance-missiles convertis sont d'anciens croiseurs légers et d'anciens croiseurs lourds en attendant que le micro-possesseur et la miniaturisation permette de réduire la taille des systèmes lance-missiles et donc de permettre à des navires type destroyer ou frégate d'embarquer à leur tour des missiles.

Une fois les conversions réussies, les américains se lanceront dans la construction de croiseurs neufs dont certains seront à propulsion nucléaire.

Classe Galveston

Les trois croiseurs de classe Galveston sont trois unités de classe Cleveland convertis en croiseurs lance-missiles.

Ces croiseurs abandonnent leur artillerie principale à canon de 152mm au profit de missiles surface-air longue portée Talos. Les superstructures arrières sont totalement modifiées et les canons arrière sont remplacés par une rampe double pour un total de 46 missiles.

Trois mats sont installés pour embarquer les nombreux radars de détection et de guidage ainsi que les systèmes de communication nécessaires. Deux d'entre-eux (Little Rock et Oklahoma) sont également modifiés en navire-amiral ce qui imposa le débarquement de deux tourelles doubles de 127mm avant et d'une tourelle triple de 152mm, ces tourelles étant remplacées par une superstructure pour accueillir un amiral et son état-major. En revanche le Galveston à conservé ses trois tourelles de 127mm avant et ses deux tourelles triples de 152mm

Ces transformations ne furent pas une réussite totale avec des problèmes de stabilité en partie lié au poids des Talos (les Providence convertis en croiseurs lance-missiles Terrier n'avaient pas ces problèmes). Une chasse au poids et l'installation de ballasts permis de résoudre une partie des problèmes. Les navires ont aussi connu des problèmes de coque.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ga19

-Le USS Galveston (CL-93) est mis sur cale aux chantiers navals William Cramp & Sons de Philadelphie le 20 février 1944 et lancé le 22 avril 1945. Sa construction est suspendue le 24 juin 1946 et le navire inachevé est remorqué dans le mouillage du Philadelphia Group Atlantic Reserve Fleet. Reclassé CLG-93 le 4 février 1956 puis CLG-3 le 23 mai 1957, il est commissioned le 28 mai 1958.

Après à peine douze ans de carrière il est désarmé le 25 mai 1970, rayé des registres le 21 décembre 1973 et finalement vendu à la démolition le 16 mai 1975 et démantelé.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_li11

-Le USS Little Rock (CL-92) est mis sur cale aux chantiers navals William Cramp & Sons de Philadelphie le 6 mars 1943 lancé le 27 août 1944 et commissioned le 17 juin 1945. Il arrive donc trop tard pour participer au second conflit mondial.

Désarmé le 24 juin 1949 et mis en réserve, il est reclassé CLG-4 le 23 mai 1957 et remis en service après transformation lance-missiles le 3 juin 1960. En 1969/70 il est navire-amiral de la 6ème flotte en Méditerranée. Reclassé CG-4 le 1er juillet 1975 (système Talos retiré du service), il est désarmé le 22 novembre 1976, rayé le même jour et préservé comme navire-musée à Buffalo dans l'Etat de New-York.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ok13

-Le USS Oklahoma City (CL-91) est mis sur cale aux chantiers navals William Cramp & Sons de Philadelphie le 8 décembre 1942 lancé le 20 février 1944 et commissioned le 22 décembre 1944.

Désarmé le 30 juin 1947, il est transformé en croiseur lance-missiles entre 1957 et 1960. Reclassé CLG-5 le 23 mai 1957 il est remis en service le 7 septembre 1960.

Reclassé CG-5 le 1er juillet 1975, il est désarmé le 15 décembre 1979 après avoir été un temps navire-amiral de la 7ème flotte en Extrême-Orient. Rayé des registres le même jour, il est remorqué à Suisun Bay en Californie où il va passer presque vingt ans.

Le 27 mars 1999 il est coulé comme cible, recevant bombes, missiles et enfin le coup de grâce sous la forme d'une torpille lancée par le sous-marin sud-coréen Lee Chun (SS-062) (type 209) au large des Iles Hawaï.

Les trois croiseurs lance-missiles de la classe Galveston déplaçaient 13793 tonnes, mesuraient 185.9m de long pour 20.1m de large et un tirant d'eau de 7.6m.

Propulsé par des turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières, ils pouvaient atteindre la vitesse maximale de 32.5 nœuds.

L'armement se composait d'une tourelle triple de 152mm Mark 16 à l'avant (deux pour le Galveston), une tourelle double de 127mm (deux pour le Galveston), un lanceur double Mark 7 pour quarante-six missiles surface-air longue portée Talos. L'équipage se composait de 1395 hommes.

Classe Providence

Les trois croiseurs lance-missiles de classe Providence sont également des Cleveland transformés et comme les Galveston deux d'entre-eux (Providence Springfield) sont gréés en navire-amiral alors que le Topeka ne l'est pas. Les travaux sont semblables à ceux menés sur les Galveston, la différence majeure étant que la rampe lance-missiles arrière utilise des missiles Terrier au nombre de 120 et non des Talos.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr13

-Le USS Providence (CL-82) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel Shipbuilding de Quincy (Massachussetts) le 27 juillet 1943 lancé le 28 décembre 1944 et commissioned le 15 mai 1945.

Désarmé le 14 juin 1949, il va passer huit ans en réserve. Reclassé CLG-6 le 23 mai 1957, il est remis en service le 17 septembre 1959. Désarmé le 31 août 1973, il est reclassé CG-6 le 1er juillet  1975,rayé le 30 septembre 1978 et vendu à la démolition le 15 juillet 1980.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_sp42

-Le USS Springfield (CL-66) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel Shipbuilding de Quincy le 13 février 1943 lancé le 9 mars 1944 et commissioned le 9 septembre 1944. Il est désarmé le 30 septembre 1949 et mis en réserve.

Reclassé CLG-7 le 23 mai 1957, il est remis en service une fois les travaux terminés le 2 juillet 1960.

Désarmé le 15 mai 1974, il est reclassé CG-7 le 1er juillet 1975, rayé le 31 juillet 1980 mais vendu à la démolition le 11 mars 1980.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_to19

-Le USS Topeka (CL-67) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel Shipbuilding de Quincy le 21 avril 1943 lancé le 19 août 1944 et commissioned le 23 décembre 1944.

Désarmé le 18 juin 1949, il est reclassé CLG-8 le 23 mai 1957 et remis en service le 26 mars 1960. Il est désarmé le 5 juin 1969, il est rayé le 1er décembre 1973 et vendu à la démolition le 20 mars 1975.

Les trois croiseurs lance-missiles de la classe Providence déplaçaient 13793 tonnes, mesuraient 185.3m de long pour 19.5m de large et un tirant d'eau de 7.1m.

Propulsé par des turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières développant 100000ch et entrainant quatre hélices, ils pouvaient atteindre la vitesse maximale de 32.5 nœuds.

L'armement se composait d'une tourelle triple de 152mm Mark 16 à l'avant (deux pour le Topeka), une tourelle double de 127mm (trois pour le Galveston), un lanceur double Mark 9 pour 120 missiles surface-air moyenne portée Terrier. L'équipage se composait de 1120 hommes.

Classe Albany

Contrairement aux deux conversions précédentes, les Albany n'ont pas la même origine puisqu'on trouve deux unités de classe Baltimore (Colombus Chicago) et une unité de classe Oregon City (Albany).

Autre différence, la transformation est totale puisque toutes les superstructures et tout l'armement origine ont été remplacés ce qui à transformé d'élégants navires en monstruosités flottantes (à croire que l'architecte naval qui à présidé à cette refonte avait des ancêtres anglais).

Cinq navires devaient initialement être convertis mais la transformation des USS Rochester (CA-124) et USS Bremerton (CA-130) à été abandonnée en raison d'un coût excessif et des performances supérieures de navires que les américains appelaient à l'époque des frégates puis à partir du 30 juin 1975 des croiseurs.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_al19

-Le USS Albany (CA-123) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy le 6 mars 1944 lancé le 30 juin 1945 et commissioned le 15 juin 1946. Désarmé le 30 juin 1958 pour être transformé, il est reclassé CG-10 le 1er novembre 1958 et remis en service le 3 novembre 1962.

Il est à nouveau désarmé du 1er mars 1967 au 9 novembre 1968 pour différents travaux. Il est alors remis en service, servant jusqu'au 29 août 1980 date de son désarmement. Il est rayé des registres le 30 juin 1985 et vendu à la démolition le 12 août 1990.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch31

-Le USS Chicago (CA-136) est mis sur cale au Philadelphia Naval Shipyard le 28 juillet 1943 lancé le 20 août 1944 et commissioned le 10 janvier 1945.

Désarmé le 6 juin 1947 et mis sous cocon, il est reclassé CG-11 le 1er novembre 1958. Transformé en croiseur lance-missiles, il est ainsi remis en service le 2 mai 1964. Désarmé le 1er mars 1980, il est rayé le 31 janvier 1984 et vendu à la démolition le 9 décembre 1991.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_co52

-Le USS Columbus (CA-74) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy le 28 juin 1943 lancé le 30 novembre 1944 et mis en service le 8 juin 1945. Il est transformé en croiseur lance-missiles entre le 8 mai 1959 et le 1er décembre 1962. Reclassé CG-12 le 30 septembre 1959, il est désarmé le 30 janvier 1975 rayé le 9 août 1976 et vendu le 3 octobre 1977.

Les croiseurs lance-missiles de classe Albany déplaçaient 12428 tonnes (15875 tonnes à pleine charge), mesuraient 205.31m de long pour 21.59m de large et un tirant d''eau variant de 7.29m à 7.60m.

Propulsés par quatre groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières Babcock & Wilcox développant 120000ch et entrainant deux hélices, ils pouvaient atteindre la vitesse maximale de 32 nœuds.

L'armement se composait de deux canons de 127mm Mark 12 en affûts simples Mark 30, de deux lanceurs doubles Mk12 pour 104 missiles Talos (un à l'avant et un autre à l'arrière), de deux lanceurs doubles Mk11 pour 84 missiles Tartar installés latéralement, d'un lanceur octuple Mark 112 axial pour missiles ASM Asroc et deux affûts triples lance-torpilles Mk32 pour torpilles ASM Mk46.

L'équipage se composait de 75 officiers et 1150 officiers mariniers et marins.

Classe Boston

Les deux unités de classe Boston (Boston et Canberra) sont en réalité les deux premiers croiseurs lance-missiles de la marine américaine. Ces deux unités de classe Baltimore sont modifiés pour mettre en œuvre le missile surface-air moyenne portée Terrier, l'un des trois T avec le Talos et le Tartar.

La tourelle triple arrière est débarquée et l'arrière réaménagée pour recevoir deux lanceurs doubles pour les missiles Terrier. En revanche les tourelles avant sont conservées ce qui explique qu'après le déclassement des Terrier ces croiseurs purent être utilisés au Vietnam pour assurer l'appui-feu des troupes au sol. Le bloc-passerelle est modifié pour recevoir les radars et la suite électronique nécessaire à la mise en œuvre des missiles Terrier. Les deux cheminées d'origine sont remplacées par une seule, le mat d'origine par un mat quadripode. A l'origine il était prévu de remplacer les tourelles de 203mm avant par des lanceurs Terrier supplémentaires mais cela ne sera finalement pas réalisé.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bo60

-Le USS Boston (CA-69) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel de Quincy (Massachussetts) le 30 juin 1941 lancé le 26 août 1942 et commissioned le 30 juin 1943.

Désarmé le 29 octobre 1946, il est choisit pour devenir un croiseur lance-missiles. Reclassé CAG-1 le 8 janvier 1952 il est remis en service le 1er novembre 1955. Reclassé CA-69 le 1er mai 1968 il est désarmé le 5 mai 1970, rayé le 4 janvier 1974 et finalement vendu à la démolition le 28 mars 1975.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ca71

-Le USS Canberra (CA-70) est mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard sous le nom de Pittsburgh le 3 septembre 1941. Rebaptisé pour rendre hommage au croiseur australien coulé à Savo, il est lancé le 19 avril 1943 et commissioned le 19 octobre 1943.

Désarmé le 7 mars 1947, il est choisit pour être transformé en croiseur lance-missiles. Reclassé CAG-2 le 8 janvier 1952, il est remis en service le 15 mai 1956. Reclassé CA-70 le 1er mai 1968  il est désarmé le 2 février 1970, rayé le 31 juillet 1978 et vendu à la démolition le 31 juillet 1980.

Les deux unités formant la Classe Boston déplaçaient 12337 tonnes standard, mesuraient 205.31m de long pour 21.59m de largeur et un tirant d'eau variant de 7.29 à 7.61m. Propulsées par des turbines à engrenages fonctionnant à la vapeur et développant 120000ch elles pouvaient atteindre la vitesse maximale de 33 nœuds.

L'armement se composait de six canons de 203mm en deux tourelles triples à l'avant, dix canons de 127mm en cinq tourelles doubles (une axiale avant, quatre latérales), huit canons de 76mm en quatre affûts doubles installés sur des plateformes surélevées en arrière des tourelles doubles de 127mm latérales et deux lanceurs doubles Mk4 pour des missiles surface-air Terrier. L'équipage se composait de 1142 officiers et marins.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptySam 06 Fév 2021, 14:01

Les premiers vrais croiseurs lance-missiles américains

USS Long Beach (CGN-9)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_lo19
Le USS Long Beach (CGN-9, un esthétisme douteux

Le USS Long Beach (CGN-9) est le premier croiseur lance-missiles à propulsion nucléaire construit par les américains à une époque où la propulsion nucléaire semblait être l'avenir pour tout navire de la taille d'un destroyer ou d'un croiseur. En réalité les différentes marines s'apercevront rapidement que pour des raisons de coût la propulsion nucléaire n'était pas si intéressante que cela en dehors des porte-avions (et encore.....).

Comme tous les navires lance-missiles de première génération, son esthétisme est douteux et sans l'intervention de l'Administration Kennedy qui imposa l'embarquement de deux canons de 127mm le futur CGN-9 aurait été un navire 100% missile.

-Le USS Long Beach (CLGN-160) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel Corporation Fore River Shipyard de Quincy (Massachussetts)  le 2 décembre 1957. Reclassé successivement CGN-160 puis CGN-9 il est lancé le 14 juillet 1959 et commissioned le 9 septembre 1961.

Stationné dans l'Atlantique avec Norfolk comme port d'attache, il subit un premier rechargement du réacteur en 1966 avant son transfert dans le Pacifique. Stationné à …..Long Beach  il va réaliser 14 déploiements en Extrême-Orient notamment pendant la guerre du Vietnam.

Redéployé à San Diego en 1975, il subit une nouvelle refonte et un nouveau rechargement du réacteur en 1980 avant de reprendre sa carrière opérationnelle, participant à l'opération NIMBLE ARCHER (protection des pétroliers koweitiens) mais aussi à la première guerre du Golfe.

En 1992 il subit le dernier rechargement du cœur de son réacteur. Il est alors question de le refondre pour lui permettre l'embarquement du système Aegis mais les baisses des crédits militaires et le coût de fonctionnement prohibitif de la propulsion nucléaire entraina son désarmement ainsi que celui des autres CGN de la marine américaine (classe California, classe Virginia).

Redéployé à Norfolk le 6 mai 1994, il est désactivé le 2 juillet 1994, désarmé et rayé le 1er mai 1995. Le réacteur nucléaire est débarqué en 1992 et placé en stockage longue durée. La coque à été démantelée au Puget Sound Navy Yard en 2012.

Caractéristiques Techniques

Déplacement :  pleine charge 14097 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 219.84m largeur 21.79m tirant d'eau 9.32m

Propulsion : un réacteur nucléaire C1W alimentant en vapeur deux turbines à engrenages General Electric qui développent 80000ch et qui entrainent deux hélices

Vitesse maximale : 30 nœuds

Electronique : un radar de veille surface AN/SPS-10, un radar de veille air AN/SPS-12, un radar de télémétrie et d'illumination AN/SPS-32, un radar de ciblage AN/SPS-33, un radar de veille air AN/SPS-48, un radar de veille aérienne AN/SPS-49, deux radars de conduite de tir AN/SPG-49G (Talos), quatre radars de conduite de tir AN/SPG-55 (Terrrier), un sonar AN/SQS-23, lance-leurres AN/SLQ-32.

Armement : deux lanceurs doubles pour missiles Terrier installés à l'avant remplacés en 1980 par deux rampes Mark 10 pour mettre en œuvre des missiles Standard (SM-1 puis SM-2ER), une rampe double pour missiles Talos (débarquée en 1978 remplacée ultérieurement par deux Armored Box Launcher pour missiles Tomahawk), un lanceur octuple pour missiles anti-sous-marins Asroc, deux canons de 127mm, deux Phalanx (installés en 1980), deux rampes quadruples pour missiles Harpoon (installées en 1980), deux plateformes triples lance-torpilles pour torpilles Mark 44 ou Mark 46

Aviation :  plate-forme pour hélicoptères mais pas de hangar

Equipage : 1160 officiers et marins.


Classe Leahy
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le41
Le USS Leahy (CG-16) à Fremantle (Australie) le 26 avril 1985

Les neuf unités de classe Leahy sont les premiers et les derniers navires du type croiseur à ne pas posséder d'artillerie principale leur permettant de tirer contre terre. Ils ont en effet été conçus dans les années cinquante à une époque où l'on croit au tout missile et où l'artillerie est vue comme une relique du passé. Ils ont été mis au point principalement pour protéger les Task Force contre l'aviation et les sous-marins. Ils pouvaient assurer la coordination des opérations aériennes qu'elles soient défensives ou offensives.

Aux neuf unités de classe Leahy va s'ajouter le USS Bainbridge (CGN-25) considéré tantôt comme un dérivé de classe Leahy ou comme une classe à part. J'en parlerai ici pour des raisons de commodité.

Comme toutes les classes assez anciennes et trop spécialisées de la guerre froide, les Leahy ne résistent aux mesures d'économies prises dans l'immédiat de l'après guerre froide. Elles sont toutes désarmées entre 1993 et 1995, démolies ou coulées comme cible sauf le Bainbridge qui subit un sort particulier (dénucléarisé et recyclé).

-Le USS Leahy (CG-16) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 3 décembre 1959 lancé le 1er juillet 1961 et commissioned le 4 août 1962. Il est désarmé le 1er octobre 1993 et démoli en 2005.

-Le USS Harry E. Yarnell (CG-17) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 31 mai 1960 lancé le 9 décembre 1961 et commissioned le 2 février 1963. Il est désarmé le 29 octobre 1993 et démoli en 2002.

-Le USS Worden (CG-18) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 9 septembre 1961 lancé le 2 juin 1962 et commissioned le 3 août 1963. Il est désarmé le 1er octobre 1993 et coulé comme cible le 17 juin 2000.

-Le USS Dale (CG-19) est mis sur cale aux chantiers navals de la NewYork Shipbuilding Corporation de Camden le 6 septembre 1960 lancé le 28 juin 1962 et commissioned le 23 novembre 1963. Il est désarmé le 27 septembre 1994 et coulé comme cible le 6 avril 2000.

-Le USS Richmond K. Turner (CG-20) est mis sur cale aux chantiers navals de la NewYork Shipbuilding Corporation de Camden le 9 janvier 1961 lancé le 6 avril 1963 et commissioned le 13 juin 1964. Il à été désarmé le 13 avril 1995 et coulé comme cible le 9 août 1998.

-Le Gridley (CG-21) est mis sur cale aux chantiers navals Lockheed Shipbuilding & Construction Company de Seattle le 15 juillet 1960 lancé le 31 juillet 1961 et commissioned le 25 mai 1963. Il à été désarmé le 21 janvier 1994 puis démoli en 2005.

-Le USS England (CG-22) est mis sur cale aux chantiers navals Todd Shipyards de San Pedro le 4 octobre 1960 lancé le 6 mars 1962 et commissioned le 7 décembre 1963. Il est désarmé le 21 janvier 1994 et démoli en 2004.

-Le USS Halsey (CG-23) est mis sur cale aux chantiers navals de San Francisco (San Francisco Naval Shipyards) le 26 août 1960 lancé le 15 janvier 1962 et commissioned le 20 juillet 1963. Il à été désarmé le 28 janvier 1994 et démoli en 2003.

-Le USS Reeves (CG-24) est mis sur cale au Puget Sound Naval Shipyard de Bremerton le 1er juillet 1960 lancé le 12 mai 1962 et commissioned le 15 mai 1964. Il à été désarmé le 12 novembre 1993 et coulé comme cible le 1er juin 2001.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ba75
Le USS Bainbridge (CGN-25) à la mer

-Le USS Bainbridge (CGN-25) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel Corporation de Quincy (Massachussetts) le 5 mai 1959 lancé le 15 avril 1961 et commissioned le 6 octobre 1962. Désarmé le 13 septembre 1996, il à été recyclé à Bremerton en 1999.

Caractéristiques Techniques de la classe Leahy

Déplacement : 7800 tonnes

Dimensions : longueur 172.1m largeur 17.6m tirant d'eau 3.2m

Propulsion : deux turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières développant 85000ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 32 nœuds distance franchissable 8000 miles nautiques à 20 nœuds

Electronique : un radar de veille air tridimensionnelle AN/SPS-39 puis AN/SPS-48, un radar de veille air bidimensionnelle AN/SPS-43 puis AN/SPS-49, un radar de veille surface AN/SPS-10, un radar de conduite de tir missiles AN/SPG-55, un sonar AN/SQS-23, un détecteur AN/SLQ-32, lance-leurres Mk36 SRBOC

Armement : deux lanceurs bi-rail (un avant et un arrière) Mark 10 pour missiles Terrier puis Standard, un lanceur octuple pour missiles Asroc, quatre canons de 76mm en deux affûts doubles, six tubes lance-torpilles de 324mm en deux plate-forme triples, deux Phalanx

Aviation : aucune

Equipage :  475  officiers et marins


Caractéristiques Techniques du USS Bainbridge (CGN-25)

Déplacement : 8255 tonnes

Dimensions : longueur 172.1m largeur 17.6m tirant d'eau 3.2m

Propulsion : deux réacteurs nucléaires D2G entrainant deux turbines à engrenages développant 60000ch et entrainant deux hélices

Vitesse maximale : 34 nœuds

Electronique : un radar de veille surface AN/SPS-10, un radar de veille AN/SPS-37, un radar de veille aérienne tridimensionnelle AN/SPS-52, quatre radars de conduite de tir AN/SPG-55 (missiles Terrier), un sonar AN/SQS-26

Armement : deux lanceurs bi-rail (un avant et un arrière) Mark 10 pour missiles Terrier puis Standard, un lanceur octuple pour missiles Asroc, quatre canons de 76mm en deux affûts doubles, six tubes lance-torpilles de 324mm en deux plate-forme triples, deux Phalanx

Aviation : aucune

Equipage :  475  officiers et marins


Classe Belknap
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_be48
Le USS Belknap (CG-26) à la mer

Les neuf unités de classe Belknap étaient des frigates (DLG), l'équivalent non pas de nos frégates européennes mais des croiseurs.

En 1975 ces DLG deviennent des CG, des croiseurs. La conception de leur armement est original avec un lanceur Mk10 pour missiles Terrier (et Asroc avec le Mark 10 Mod.7) installé à l'avant et un canon de 127mm à l'arrière.

Il comprend également deux affûts doubles de 76mm qui disparaissent au début des années 80 lors d'une refonte qui voit leur remplacement par des missiles Harpoon, la défense rapprochée étant désormais assurée par deux Phalanx. Le USS Truxtun (CGN-35) (voir ci-après) en est la version nucléaire.

-Le USS Belknap (CG-26) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 5 février 1962 lancé le 20 juillet 1963 et commissioned le 7 novembre 1964. Il est désarmé le 15 février 1995 et coulé comme cible le 24 septembre 1998.

-Le USS Josephus Daniels (CG-27)  est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 23 avril 1962 lancé le 2 décembre 1963 et commissioned le 8 mai 1965. Il est désarmé le 21 janvier 1994 et démoli en 1999.

-Le USS Wainwright (CG-28)  est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 2 juillet 1962 lancé le25 avril 1965 et commissioned le 8 janvier 1966. Il est désarmé le 15 novembre 1993 et coulé comme cible le 12 juin 2002.

-Le USS Jouett (CG-29)  est mis sur cale au Puget Sound Naval Shipyard le 25 septembre 1962 lancé le 30 juin 1964 et commissioned le 3 décembre 1966. Il est désarmé le 28 janvier 1994 et coulé comme cible le 10 août 2007.

-Le USS Horne (CG-30) est mis sur cale aux chantiers navals de San Francisco (San Francisco Naval Shipyard) le 12 décembre 1962 lancé le 30 octobre 1964 et commissioned le 15 avril 1967. Il est désarmé le 4 février 1994 et coulé comme cible le 29 juin 2008.

-Le USS Sterett (CG-31) est mis sur cale au Puget Sound Naval Shipyard le 25 septembre 1962 lancé le 30 juin 1964 et commissioned le 8 avril 1967. Il est désarmé le 24 mars 1994 et démoli en 2005.

-Le USS William H. Stanley (CG-32) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 29 juillet 1963 lancé le 19 décembre 1964 et commissioned le 9 juillet 1966. Il est désarmé le 11 février 1994 et coulé comme cible le 25 juin 2005.

-Le USS Fox (CG-33) est mis sur cale aux chantiers navals Todd Shipyard de San Pedro le 15 janvier 1963 lancé le 21 novembre 1964 et commissioned le 8 mai 1966.  Il est désarmé le 15 avril 1994 et démoli en 2008.

-Le USS Biddle (CG-34) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 9 décembre 1963 lancé le 2 juillet 1965 et commissioned le 21 janvier 1967. Il est désarmé le 30 novembre 1993 et démoli en 2001.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : 8057 tonnes

Dimensions : longueur 167m largeur 17m tirant d'eau 8.8m

Propulsion : deux turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières développant 85000ch et entrainant deux hélices

Vitesse maximale 32 nœuds

Electronique : un radar de veille surface AN/SPS-10, un radar de veille aérienne tridimensionnelle AN/SPS-48, un radar de veille aérienne bidimensionnelle AN/SPS-49,radar de conduite de tir AN/SPG-55 (missiles Terrier), sonar AN/SQS-26

Armement : un lanceur birail Mark 10 mod.7 pour 40 missiles SM-2ER et 20 Asroc, huit missiles Harpoon en deux lanceurs quadruples, deux plate-formes triples lance-torpilles de 324mm pour torpilles Mark 46, un canon de 127mm, deux Phalanx

Aviation : un Kaman SH-2 Seasprite

Equipage : 27 officiers et 450 officiers mariniers et marins


USS Truxtun (CGN-35)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_tr32
Le USS Truxtun (CGN-35) à Wellington le 1er septembre 1976

Le Truxtun est une version  lourdement modifiée des Belknap. Il embarque le même type de réacteur que le Bainbridge, réacteur qui remplace les chaudières à vapeur de ses demi-sœurs. Cela s'explique qu'il soit plus long, plus large, qu'il dispose d'un tirant d'eau supérieur tout comme son déplacement (1200 tonnes de plus).

-Le USS Truxtun (CGN-35) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden le 17 juin 1963 lancé le 19 décembre 1964 et commissioned le 27 mai 1967.

Il va effectuer toute sa carrière dans le Pacifique avec Long Beach pour base jusqu'en 1975, San Diego jusqu'en 1989 puis enfin Bremerton jusqu'à son désarmement. Il participe à la guerre du Vietnam en assurant une mission de piquet-radar (il sera crédité de onze interceptions réussies) et de sauvetage des pilotes forcés de s'éjecter au dessus du golfe du Tonkin.

Il va réaliser quatorze déploiements outre-mer essentiellement en Extrême-Orient avec parfois des incursions jusqu'au Golfe Persique (1987 et 1989) et même en Méditerranée en 1986.

Il est désarmé le 11 septembre 1995 et recyclé à Bremerton le 16 avril 1999.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : 7855 tonnes à pleine charge

Dimensions : longueur 172m largeur 18m tirant d'eau 9.30m

Propulsion : deux réacteurs à eau pressurisée General Electric D2G fournissant la vapeur à des turbines à engrenages qui développent 70000ch et entrainent deux hélices

Vitesse maximale : 31 nœuds

Electronique : un radar de veille surface AN/SPS-10 un radar de veille aérienne AN/SPS-40, un radar de veille tridimensionnelle AN/SPS-48, deux radars de conduite de tir AN/SPG-55 (missiles Terrier), un sonar AN/SQS-26

Armement : un canon de 127mm Mk42 à l'avant, une rampe double Mk10 Mod 8 à l'arrière pour soixante missiles (généralement 40 Terrier/Standard et 20 Asroc), deux plateformes doubles fixes de 324mm pour torpilles Mk 44 et Mk46, huit missiles Harpoon en deux lanceurs quadruples (ont remplacé les deux canons de 76mm d'origine), deux Phalanx

Aviation : plate-forme et hangar pour un DASH puis pour un Kaman SH-2F Seasprite

Equipage : 492 officiers, officiers mariniers et matelots. Peut accueillir un état-major de 18 hommes


Classe California

Avec le USS Enterprise (CVN-65), l'US Navy fait le choix de la propulsion nucléaire pour ses porte-avions à une époque où pourtant le pétrole est à très bon marché. Le coût excessif de ce véritable prototype conduit à l'abandon de la construction de quatre autres unités et le retour à la propulsion conventionnelle.

Ce n'est qu'à la fin des années soixante avec la classe Nimitz que l'USN bascule définitivement dans la propulsion nucléaire pour ses ponts-plats. Qui dit porte-avions dit escorte. Comme le porte-avions était à propulsion  nucléaire, il paraissait logique que les escorteurs le soit aussi pour éviter d'aboutir à la situation absurde d'avoir des escorteurs être obligés de ravitailler régulièrement. De plus cela rendait la flotte moins dépendante de son train d'escadre.

Voilà pourquoi les américains vont construire deux unités de classe California en attendant les quatre de classe Virginia. Ces deux navires baptisés du nom d'Etat (car considérés comme des capital ship et parce que la classe Los Angeles avait repris les noms de ville traditionnellement donnés aux croiseurs) tirent les leçons des croiseurs précédent qu'il s'agisse du Long Beach, du Bainbridge ou du Truxtun.

Modernisés au début des années quatre-vingt dix ils auraient pu tenir sans problèmes jusqu'en 2010 mais le coût prohibitif de leur propulsion nucléaire et la baisse du budget lié à une époque d'euphorie liée à la fin de la guerre froide à entrainer leur désarmement anticipé.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ca72
Le USS California (CGN-36) à la mer

-Le USS California (CGN-36) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & Drydock Company de Newport News (Virginie) le 23 janvier 1970 lancé le 22 septembre 1971 et commissioned le 18 février 1974. Il est désarmé le 9 juillet 1999 et recyclé à Bremerton en 2000.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_so36
Le USS South Carolina (CGN-37) à quai

-Le USS South Carolina (CGN-37) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & Drydock Company de Newport News (Virginie) le 1er décembre 1970 lancé le 1er juillet 1972 et commissioned le 25 janvier 1975. Il est désarmé le 30 juillet 1999 et recyclé à Bremerton en 2007.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ca73

Caracteristiques Techniques

Déplacement : 10800 tonnes

Dimensions  : longueur 179m largeur 19m tirant d'eau 9.60m

Propulsion : deux réacteurs nucléaires D2G alimentant en vapeur des turbines à engrenages développant 60000ch et entrainant deux hélices

Vitesse supérieure à 30 nœuds

Electronique : radar de veille aérienne tridimensionnelle AN/SPS-48E, radar de veille aérienne bidimensionnelle AN/SPS-49, radar de veille surface AN/SPS-55, un radar de conduite de tir AN/SPG-51, un système de conduite de tir Mk86, un radar de veille et de conduite de tir AN/SPQ-9, Radar de conduite de tir AN/SPG-60, un sonar AN/SQS-26, détecteur AN/SLQ-32, système AN/SLQ-25 Nixie, lance-leurres Mk36 SRBOC

Armement : deux canons de 127mm Mk45 en tourelles avant et arrière, deux rampes de lancement Mk13 (une avant et une arrière) pour missiles Standard, un lanceur octuple Asroc, deux rampes de lancement quadruples pour missiles Harpoon, six tubes lance-torpilles de 324mm en deux plate-formes triples (torpilles Mk44 et Mk46), quatre mitrailleuses de 12.7mm, deux Phalanx

Aviation : plate-forme sans hangar pouvant accueillir un SH-2, un SH-3 Sea King et un CH-46

Equipage : 40 officiers + 544 officiers mariniers et marins.


Classe Virginia

Les quatre unités de classe Virginia (Virginia Texas Mississippi Arkansas) sont une évolution des California. Onze navires étaient prévus mais seulement quatre furent commandés, les sept autres étant annulés, la propulsion nucléaire se révélant finalement pas aussi économique qu'escompté.

A noter que les trois premiers ont été mis sur cale comme frigates (DLGN) mais ont été mis en service comme croiseurs alors que le quatrième à été mis sur cale comme croiseur. Ils n'ont connu qu'une carrière très courte (moins de vingt ans) en raison du coût d'exploitation et parce que la refonte à mi-vie avec rechargement du réacteur arrivait au moment d'une période d'économie au sein du budget de la défense.

Leur mission principale est la Défense Aérienne à la Mer au profit des porte-avions mais ils disposaient de bonnes capacités anti-sous-marines et anti-surfaces. Ils pouvaient également bombarder les littoraux ennemis et aussi servir de navire-amiral pour un groupe occasionnel.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi21
Le USS Virginia (CGN-38) au mouillage à Athènes le 18 juin 1983

-Le USS Virginia (CGN-38) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & DryDock Company de Newport News (Virginie) le 19 août 1972 lancé le 14 décembre 1974 et commissioned le 11 septembre 1976. Il est désarmé le 10 novembre 1994 et recyclé à Bremerton en 1999.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_te19
Le USS Texas (CGN-39) à la mer

-Le USS Texas (CGN-39) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & DryDock Company de Newport News (Virginie) le 18 août 1973 lancé le 9 août 1975 et commissioned le 10 septembre 1977. Il est désarmé le 16 juillet 1993 et recyclé en 1999.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mi48
Le USS Mississippi (CGN-40) à la mer

-Le USS Mississippi (CGN-40) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & DryDock Company de Newport News (Virginie) le 22 février 1975 lancé le 31 juillet 1976 et commissioned le 5 août 1978. Il est désarmé le 28 février 1997 et recyclé en 2004.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ar45
Le USS Arkansas (CGN-41) au mouillage

-Le USS Arkansas (CGN-41) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & DryDock Company de Newport News (Virginie) le 17 janvier 1977 lancé le 21 octobre 1978 et commissioned le 18 octobre 1980. Il est désarmé le 7 juillet 1998 et recyclé en 1998.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mi49

Caracteristiques Techniques

Déplacement : standard 9673 tonnes pleine charge 10583 tonnes

Dimensions  : longueur 179m largeur 19m tirant d'eau 9.8m

Propulsion : deux réacteurs nucléaires D2G alimentant en vapeur des turbines à engrenages développant 60000ch et entrainant deux hélices

Vitesse supérieure à 30 nœuds

Electronique : radar de veille aérienne tridimensionnelle AN/SPS-48E, radar de veille aérienne bidimensionnelle AN/SPS-49, radar de veille surface AN/SPS-55, un radar de conduite de tir AN/SPG-51, un radar de veille et de conduite de tir AN/SPQ-9A,Radar de conduite de tir AN/SPG-60, un sonar AN/SQS-26, détecteur AN/SLQ-32, système AN/SLQ-25 Nixie, lance-leurres Mk36 SRBOC

Armement : deux canons de 127mm Mk45 en tourelles simples avant et arrière, deux Phalanx, deux canons de 25mm, six mitrailleuses de 12.7mm, deux rampes Mk26 (une avant et une arrière) pour soixante-huit missiles SM-2MR et Asroc, deux Armored Box Launcher (ABL) pour huit missiles Tomahawk, huit Harpoon, quatre tubes lance-torpilles fixes pour torpilles Mk46.

Aviation : plate-forme avec hangar sous le pont d'envol pour un Kaman SH-2 Seasprite. Capacité perdue suite à l'installation des ABL

Equipage : 39 officiers + 540 officiers mariniers et marins.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyLun 08 Fév 2021, 11:51

Genèse des Ticonderoga

Du  Strike Cruiser au croiseur Aegis
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Aegis_13
Opérateurs du système Aegis devant leurs consoles

Comme nous l'avons vu plus haut, les américains préoccupés par la montée en puissance de la marine soviétique (qui avait quitté sa monogamie sous-marine au profit d'une flotte plus équilibrée) cherchaient à améliorer leurs défenses. Des recherches intensives ont aboutit au système Aegis qui heureusement n'eut pas à s'employer dans une troisième guerre mondiale qui n'aurait pu être que dévastatrice car probablement nucléaire.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Strike10
Représentation d'artiste du Strike Cruiser

Le bouclier doit disposer d'un bâtiment porteur. Les américains ont de grandes ambitions et imagine un nouveau type croiseur, le Strike Cruiser en français le croiseur de frappe ou le croiseur d'attaque.

Classé CSGN, ce navire était une proposition de la DARPA, l'agence chargée de la recherche et du développement au sein des forces armées américaines. Il aurait déplacé 17500 tonnes et aurait été particulièrement bien armé avec le système Aegis, des missiles SM-2, des Harpoon, des Tomahawk et le canon de 203mm Mk71.

Pour valider le concept il fût envisagé de refondre en profondeur le USS Long Beach (CGN-9) mais le coût de tels travaux atteignait la somme astronomique de 800 millions de dollars.

Le projet fût donc abandonné tout comme la construction de huit à douze CSGN. Une nouvelle tentative fût faire avec un CGN-42 c'est à dire un type Virginia équipé de l'Aegis mais là encore ce fût un échec, l'administration Ford annulant le projet peu avant son départ en 1976.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Strike10
Schéma simplifié du Strike Cruiser

Le CSGN aurait du déplacer 17561 tonnes à pleine charge, mesurer 216.28m de long sur 23.29m de large et 6.81m de tirant d'eau, une propulsion assurée par deux réacteurs D2G lui permettant d'atteindre la vitesse de 30 nœuds. Son électronique aurait été particulièrement développée et l'armement aurait été composé d'un canon de 203mm Mk71 à l'avant, de deux rampes Mk-26 pour missiles Standard et ASROC (64 à l'avant et 64 à l'arrière), deux lanceurs ABL pour missiles de croisière Tomahawk, quatre lanceurs quadruples pour missiles Harpoon, deux Phalanx, deux plateformes triples Mark 32 pour torpilles Mark46. Il aurait du embarquer deux SH-2F Seasprite (et probablement à terme des Seahawk plus modernes).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_sp43
Le USS Spruance (DD-963)

Comme ces navires ne pouvaient être partout à la fois, ils devaient être accompagnés par des destroyers d'un nouveau type, les DDG-47 qui pouvaient être présentés comme des Spruance avec le système Aegis.

Suite à l'annulation du Strike Cruiser et du CGN-42, les capacités et les missions des DDG-47 augmentèrent ce qui entraina son reclassement dans la catégorie croiseur, les DDG-47 devenant les CG-47.

Les futurs Ticonderoga partagent la même coque que les Spruance. Cela explique pourquoi ces navires ont connu des problèmes structurels à la coque et aux superstructures, problèmes réglés graduellement avec le temps.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Classe21
La classe Ticonderoga (ci-dessus) et la classe Spruance (ci-dessous) partagent la même coque
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_sp44

A noter que les Burke sont apparentés aux Ticonderoga puisque le processus de mise au point de la classe constituant aujourd'hui la colonne vertébrale de la force de surface américaine à pour origine le programme Cruiser Baseline qui tentait de concilier les capacités des Ticonderoga disposant du système VLS Mk 41 (à partir du 6ème Ticonderoga le USS Bunker Hill (CG-52), les cinq premiers munis de rampes Mk26 ayant été désarmés) avec une coque mieux adaptée et surtout permettant une plus grande survivabilité au combat.

A plusieurs reprises on à parlé de retirer préventivement des Ticonderoga mais cela ne s'est pas concrétisé. En revanche certaines unités pourraient être retirés en 2021 et 2022. Leur remplacement à été lent à se décider mais il semble que sauf changement de position, l'US Navy à décider de les remplacer par une nouvelle évolution des Arleigh Burke, les Flight III.

Vingt-sept croiseurs de classe Ticonderoga ont été construits, cinq disposant de lanceurs Mk26 et aujourd'hui retirés du service et démolis (à l'exception d'un seul) et vingt-deux disposant de lanceurs verticaux VLS Mk 41, ces vingt-deux navires étant encore en service actif à l'heure actuelle.

Tous ces navires à l'exception d'un seul (Thomas S. Gates) porte des noms de batailles de l'histoire militaire américaine.

On trouve huit navires portant le nom de batailles de la guerre d'indépendance (l'un d'eux le Port Royal porte le nom d'une bataille de la guerre d'indépendance et de la guerre de Sécession), deux de batailles de la guerre de 1812, deux de la révolution texane et de la guerre mexicano-américaine (San Jacinto Monterey), six de batailles de la guerre de Sécession, six de la seconde guerre mondiale, un pour la guerre de Corée (Chosin) et un pour la guerre du Vietnam (Hué City). Leur construction à été répartie dans seulement deux chantiers.

Les chantiers constructeurs

Ingalls Shipbuilding
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Northr36

Créé en 1938 et appartenant aujourd'hui au groupe Huntington Ingalls Industries, c'est le principal chantier naval militaire américain avec 12500 employés et le plus gros employeur privé de l'Etat du Mississippi.

Fondé sous le nom de Ingalls Shipbuilding Corporation par Robert Ingersoll Ingalls Sr (1882-1951), il s'implante sur la rive orientale de la rivière Pascagoula et plus précisément à son embouchure là où la rivière se jette dans le Golfe du Mexique.

D'abord très engagé dans la production de navires marchands, le chantier naval se spécialise par la suite dans la construction navale militaire notamment en obtenant en 1957 un contrat pour douze sous-marins nucléaires d'attaque.

Racheté par Litton Industries en 1961, il s'étend en 1968 de l'autre côté de la rivière. A son apogée en 1977, le chantier naval employait 27280 ouvriers.

En avril 2001, Litton fût acquis par Northrop-Grumman Corporation. En 2005, le chantier naval est endommagé par l'ouragan Katrina mais les dégâts sont au final limités.

Le 31 mars 2011, Northrop Grumman se sépare de toutes ses activités navales qui sont regroupées au sein d'une nouvelle entité baptisée Huntington Navals Industries.

Parmi les navires construits figurent plusieurs sous-marins (un de classe Babel, deux de classe Skipjack, trois de classe Thresher/Permit et sept sous-marins de classe Sturgeon), les trente et un destroyers de classe Spruance, quatre unités de classe Kidd, trente-trois unités de classe Arleigh Burke, dix-huit croiseurs de classe Ticonderoga, des cutters pour les garde-côtes et de nombreux navires amphibies.

Outre quatre unités de classe San Antonio, on trouve deux unités de classe Iwo Jima, les cinq unités de classe Tarawa mais aussi les huit unités de classe Wasp ainsi que les trois unités de classe America.

Bath Iron Works
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Bath_i11

Les chantiers navals Bath Iron Works (BIW) sont nés en 1884 sur les rives de la rivière Kennebec qui arrose la ville de Bath dans le Maine le plus septentrional des Etats de la Nouvelle-Angleterre.

Ce chantier naval à essentiellement construit sa puissance et sa richesse sur les commandes militaires, les chantiers navals américains bénéficiant de la «poule aux œufs d'or» appelée Navy n'ayant jamais été très compétitifs dans le domaine de la construction navale civile. C'est ainsi que les derniers navires marchands construits par BIW sont deux pétroliers commandés en 1981 !

Le chantier de Bath à construit un cuirassé, des croiseurs et surtout un nombre très importants de destroyers. Durant la seconde guerre mondiale on disait des navires construits à Bath qu'ils étaient les mieux construits («Bath-built is best-built»). Depuis 1995 ce chantier naval n'est plus indépendant, appartenant au groupe General Dynamics.

En 2001 la construction sur cale à été abandonnée au profit d'une plate-forme en concrète sur lequel des rails permettent le transfert du navire sur un dock-flottant de 230m et 28000 tonnes de capacité (construit en Chine) pour la mise à l'eau.

Actuellement le chantier de la Nouvelle-Angleterre est occupé par la construction des Arleigh Burke qui sont en passe de devenir l'une des plus nombreuses classes de destroyers de la marine américaine même si le chemin reste long pour dépasser les Fletcher.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 10 Fév 2021, 16:08

HISTORIQUE

Le USS Ticonderoga (CG-47)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti21
Si tu n'es pas dans le zig tu es peut être dans le zag.....

Présentation

Le Ticonderoga est commandé le 22 septembre 1978 alors qu'il était classé DDG-47  à une époque où les Ticonderoga étaient des destroyers. Il est reclassé CG-47 le 1er janvier 1980.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti20
Eléments du futur Ticonderoga prêt à être assemblés

-Le USS Ticonderoga (CG-47) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 21 janvier 1980 lancé le 25 avril 1981 en présence de sa marraine, la First Lady Nancy Reagan. Il est commissioned le 22 janvier 1983.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti22
Nancy Reagan baptisant le CG-47 et ci-dessous le lancement ou plutôt la mise à flot, les navires à Pascagoula sont construits sur un terre-plein puis mis à l'eau via un dock-flottant
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti23

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Fort_t10
Fort Ticonderoga

Le premier croiseur lance-missiles Aegis (sa devise était d'ailleurs First AEGIS Cruiser) est le cinquième navire de la marine américaine à porter le nom d'une célèbre bataille de la guerre d'Indépendance américaine, la capture de Fort Ticonderoga le 10 mai 1775.

Les miliciens des Green Mountain Boys (colonie du Connecticut) et ceux de la province de la baie du Massachussetts dirigés par Ethan Allen et Benedict Arnold s'empare de Fort Ticonderoga une position stratégique dans le comté d'Essex dans l'Etat de New-York suivit le lendemain du fort de Crown Point. Cela va permettre aux insurgents de lancer leur offensive en direction du Québec.

Le CG-47 succède à un schooner de 17 canons en service de 1814 à 1825 (des éléments de coque retrouvés en 1958 sont depuis exposés à Whitehall à New-York), un sloop de guerre à hélice en service de 1863 à 1882 (plus précisément de 1863 à 1865, de 1866 à 1874 et de 1878 à 1882), à un vapeur allemand sais aux Etats-Unis en avril 1917, remis en service le 5 janvier 1918 et coulé par le sous-marin U-152 le 30 septembre 1918 et à un porte-avions de classe Essex.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti24
Le USS Ticonderoga (CVS-14) au large de la Californie en 1972

Le USS Ticonderoga (CV-14) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & DryDock Company le 1er février 1943 lancé le 7 février 1944 et commissioned le 8 mai 1944. Il est désarmé le 9 janvier 1947 et mouillé à Bremerton (Bremerton Group  Pacific Reserve Fleet).

Le 31 janvier 1952 il est réarmé à effectif réduit pour rallier New-York pour refonte. Il quitte la côte ouest le 27 février et arrive à destination le 1er avril. Il est désarmé le 4 avril 1952 et entre au Brooklyn Navy Yard pour subir la refonte SCB-27C. Il est remis en service le 11 septembre 1954 étant redéployé à Norfolk. Il à été reclassé CVA-14 le 1er octobre 1952.

Opérant au large de la côte est et en Méditerranée, il subit une nouvelle refonte d'août 1956 à avril 1957 pour recevoir une piste oblique et une proue fermée (hurricane bow).

Redéployé dans le Pacifique avec Alameda comme port d'attache, il est déployé à plusieurs reprises en Extrême-Orient, effectuant cinq déploiements durant la guerre du Vietnam. Reclassé CVS-14 le 21 octobre 1969, il sert jusqu'à la fin de sa carrière comme porte-avions ASM.

Une inspection ayant révélé un état matériel très dégradé, le porte-avions est désarmé le 1er septembre 1973, rayé le 16 novembre 1973 et vendu à la démolition le 1er septembre 1975.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti25
Le USS Ticonderoga (CG-47) à la mer

De mai 1983 à janvier 1984 il effectue un déploiement en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte.

Le 8 septembre 1984 un incendie éclate dans la salle des machines arrière à 02.08 alors qu'il se trouvait à 180 miles nautiques à l'est de Mayport. Le commandant appelle l'équipage aux postes de combat et le sinistre peut être maitrisé, le croiseur lance-missiles ralliant Norfolk pour réparations.

De mai à octobre 1985 il est déployé dans l'Atlantique Nord pour différents exercices OTAN. De mars à septembre 1986, il opère à nouveau en Méditerranée notamment au large de la Libye, américains et libyens se défiant et se disputant sur les limites des eaux territoriales.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti26
Le USS Ticonderoga (CG-47) à la mer (bis)

De septembre 1987 à mars 1988 il opère successivement dans l'Atlantique Nord, en Méditerranée, en Océan Indien et dans le Golfe Persique, participant à l'opération Earnest Will.

Cette opération qui à duré du 24 juillet 1987 au 26 septembre 1988 à vu la marine américaine assurer l'escorte des pétroliers koweitiens alors que iraniens et irakiens attaquaient les pétroliers traversant le Golfe Persique pour priver leur adversaire de ressources financières.

De mars à septembre 1990 il est déployé en Méditerranée et dans le Golfe Persique, assistant à l'invasion du Koweït par l'Irak. Il ne participe pas aux opérations actives, ne retournant dans la région que de septembre 1991 à avril 1992.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti27
Retour au port pour un croiseur lance-missiles

De mars à septembre 1995 il est à nouveau déployé en Méditerranée. De mai à septembre 1999 puis d'octobre 2003 à mars 2004 il participe aux manœuvres UNITAS, des exercices bilatéraux entre la marine américaine et les marines sud-américaines.

Il termine sa carrière opérationnelle par un déploiement dans la zone sud-américaine, faisant escale à Cozumel (Mexique) du 15 au 17 mars, Colon les 27 et 28 mars, Mayport du 1er au 9 avril, Guantanaamo (12 au 13 avril), Carthagène (27 au 29 avril ), Vasco Nunez de Balboa (6 et 7 mai) et Pueto Quetzal du 17 au 19 mai. Le 4 mai il avait franchit le canal de Panama puis l'Equateur ce qui entraina les traditionnels rituels.

Ce déploiement fût l'occasion de missions anti-drogue avec la Colombie d'avril à juin, interceptant cinq go-fast et un chalutier, saisissant 14000 livres de cocaïne et arrêtant 25 personnes suspectées de trafic de drogue.

Le USS Ticonderoga (CG-47) est désarmé et rayé des registres le 30 septembre 2004. Il est remorqué au Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF) de Philadelphie.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ti28
Le cimetière des éléphants, le Ticonderoga en compagnie de trois transports d'assaut à savoir les anciens Mobile (LKA-115), El Paso (LKA-117) et Charleston (LKA-113)  

En 2010 il est proposé par l'US Navy pour devenir musée. Un projet est étudié du côté de Pascagoula mais le projet n'aboutit pas et en mai 2013 il est placé sur la liste des unités à démolir, décision confirmée en octobre.  Il est arrivé à Brownsville (Texas) le 23 septembre 2020 pour être démantelé.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 10 Fév 2021, 16:23

Le USS Yorktown (CG-48)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo17
Le USS Yorktown (CG-48)

Présentation

Commandé le 28 avril 1980 comme DDG-48, le futur Yorktown est reclassé croiseur lance-missiles avant sa mise sur cale. Sa devise est Victory is our tradition (la victoire est notre tradition).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo19
Eléments de construction du CG-48 qui une fois assemblés donnent ça (ci-dessous)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo18

-Le USS Yorktown (CG-48) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 19 octobre 1981 lancé le 17 janvier 1983 et commissioned le 4 juillet 1984.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Yorkto10
Tableau représentant la bataille de Yorktown

La deuxième unité de classe Ticonderoga célèbre la mémoire du Siège de Yorktown (28 septembre au 19 octobre 1781), une bataille décisive de la guerre d'indépendance américaine. Ce siège voit la Continental Army de George Washington (8 à 9000 hommes) aidé par le corps expéditionnaire français du marquis de Rochambeau (7500 à 8800 hommes) bloquer en Virginie l'armée britannico-germanique de lord Cornwallis (environ 10000 hommes) bien aidés par l'escadre de vingt-neuf navires de l'amiral De Grasse. Cette victoire franco-américaine pousse Londres à ouvrir des négociations de paix qui aboutiront au traité de Paris de 1783.

Le CG-48 est le cinquième navire à rendre hommage à cette bataille. Le premier est un sloop de guerre de 16 canons en service de 1840 à 1850 (plus précisément de 1840 à 1843, 1844 à 1846 et 1848 à 1850). Il est perdu par naufrage le 6 septembre 1850 quand il s'échoue sur un récif inconnu près de l'île Maio dans l'archipel du Cap Vert (aucune perte NdA vous avez dit miraculeux ?).

Le deuxième est une canonnière de classe Yorktown, la PG-1 en service de 1889 à 1897, de 1898 à 1903, de 1906 à 1912 et de 1913 à 1919 (vendu à la démolition le 30 septembre 1921).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo20
Le USS Yorktown (CV-5)

Le troisième Yorktown est probablement le plus célèbre puisqu'il s'agit du premier porte-avions efficace de la marine américaine. Le CV-5 est mis  sur cale aux chantiers navals de Newport News le 21 mai 1934 lancé le 4 avril 1936 en présence de sa marraine Eleonore Roosevelt et commissioned le 30 septembre 1937. Il participe au second conflit mondial, étant endommagé (moins sévèrement qu'annoncé à l'époque) en mer de Corail (7/8 mai 1942) avant d'être coulé le 7 juin 1942 lors de la bataille de Midway.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo21
Le USS Yorktown (CV-10) en 1943

Le quatrième Yorktown est un autre porte-avions mais de classe Essex. Le CV-10 est mis sur cale le 1er décembre 1941 sous le nom de Bonhomme Richard mais rebaptisé le 26 septembre 1942. Lancé sous le nom de Yorktown le 21 janvier 1943 il est commissioned le 15 avril 1943.

Survivant à la guerre du Pacifique, il est désarmé le 9 janvier 1947, étant mouillé dans le Puget Sound sous l'autorité du Bremerton Group Pacific Reserve Fleet. En juin 1952 il commence le processus de réactivation.

Reclassé CVA-10 le 1er octobre 1952, il est remis en service (in commission in reserve «en service mais en armée») le 15 décembre 1952 à Bremerton. Il est remis totalement en service le 20 février 1953 mais arrive trop tard pour participer à la guerre de Corée.

Le 21 mars 1955 il est placé en réserve (In Reserve In Commission) pour subir des travaux au Puget Sound Naval Shipyard, travaux qui s'achèvent le 14 octobre 1955 quand il est remis en service.

Le 1er septembre 1957 il quitte Alameda pour Long Beach. Reclassé CVS-10 le même jour. Il subit sa refonte CVS de septembre 1957 à février 1958. Il participe au programme Apollo et à la guerre du Vietnam pour couvrir les porte-avions d'attaque, assurant la lutte anti-sous-marine mais aussi la récupération des pilotes abattus et/ou éjectés. En 1968 il participe à l'affaire du Pueblo, un navire de renseignement américain capturé par les nord-coréens.

Il termine sa carrière sur la côte est en 1969/70. Désarmé le 27 juin 1970, il est mis en réserve au sein du Philadelphia Group Atlantic Reserve Fleet. Rayé du Naval Vessel Register le 1er juin 1973 il est devenu musée en Caroline du Sud.

Pièce maitresse du Patriots Point Naval & Maritime Museum à Mount Pleasant, ouvert au public le 13 octobre 1975, il à depuis été rejoint par le USS Clamagore, un sous-marin de classe Balao refondu en Guppy III et le USS Laffey (DD-724), un destroyer de classe Allen M. Summer, les deux navires ayant rejoint le CVS-10 en 1981. Il est classé monument historique en 1986.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo22
Le USS Yorktown (CG-48) à la mer

D'août 1985 à avril 1986 il effectue son premier déploiement outre-mer, opérant en Méditerranée et en mer Noire. Il est aux premières loges du détournement du paquebot Achille Lauro.

Le paquebot Achille Lauro est l'ancien Willem Ruys un paquebot néerlandais mis sur cale en 1938 mais seulement mis en service en 1947. Devenu l'Achille Lauro en 1964, il est détourné le 7 octobre 1985 par des terroristes palestiniens du Front de Liberation de la Palestine qui abattent et jettent par dessus par bord Léon Klinghoffer, un retraité américain handicapé de confession juive suivit d'un deuxième passager dont j'ignore l'identité. Le navire va rallier l'Egypte, les terroristes filant par avion même si les américains détourneront l'appareil sur l'aérodrome de Sigonella, déclenchant une crise diplomatique avec l'Italie.  

Il participe également à l'opération El Dorado Canyon (raids aériens sur la Libye menés par des F-111 le 15 avril 1986 en riposte à un attentat commis par le Libye à Berlin-ouest), Attain Document et Prairie Fire (opérations de liberté de navigation menés le 24 mars 1986 dans le Golfe de Sidre).

De juillet 1987 à mars 1988, il effectue un nouveau déploiement en Méditerranée et en mer Noire . Il participe à des exercices avec les marines marocaines, françaises, ouest-allemandes, tunisiennes et turques.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo25
Poussée de fièvre pour une guerre froide

Le 12 février 1988 alors qu'il menait une opération de libre navigation en mer Noire, il entre en collision avec la frégate Bezzavetnyy de classe Burevestnik, une collision volontaire pour repousser le croiseur américain en dehors des eaux territoriales soviétiques.

Rappelons que les conventions internationales autorisent un passage innocent à tout navire étranger dans les eaux territoriales même si évidemment en ces temps de guerre froide, le passage d'un croiseur lance-missiles ne pouvaient pas forcément plaire à Moscou).  

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo23
Le USS Yorktown (CG-48) rentrant au port

D'octobre 1989 à avril 1990 il effectue un troisième déploiement en Méditerranée. De mai à décembre 1991 il protège les porte-avions engagés dans l'opération Provide Comfort. Cette opération va durer de mars au 24 juillet 1991 pour l'opération Provide Comfort I une opération essentiellement humanitaire pour aider les réfugiés kurdes puis pour l'opération Provide Comfort II jusqu'en décembre 1996, une opération plus humanitaire. Northern Watch lui succède le 1er janvier 1997.

Ces déploiements sont marqués par des manœuvres avec les marines roumaines et bulgares, choses impensables quelques années plus tôt.

A l'été 1992 il participe à l'exercice BALTOPS 92, un exercice naval multinational dans une mer jadis mare sovieticum mais qui était devenue une mer où l'OTAN se trouvait nettement plus à l'aise. Le croiseur est également le premier navire américaine à faire escale à Severomorsk.

De mai à juillet 1993 il est le navire navire-amiral du Task Group 4.1, une force navale chargée de lutter contre le trafic de drogue dans les Caraïbes. En août 1993 il effectue une croisière dans les dépendances américaines dans les Caraïbes.

En août 1993 il participe à l'exercice SOLID STANCE dans l'Atlantique Nord avant de terminer l'année par une mission de contrôle de l'embargo contre Haïti où le président légitimement élu Jean-Bertrand Aristide avait été renversé par un coup d'état militaire. L'ONU avait imposé des sanctions à la junte pour la forcer à plier mais il faudra pour cela une opération militaire. Cette mission occupe le CG-48 en octobre et novembre 1993.

En avril et mai 1994 il est à nouveau déployé dans les Caraïbes pour l'exercice Agile Provider, un exercice de défense aérienne à la mer, le USS Yorktown (CG-48) servant de navire-amiral au profit du Destroyer Squadron Six. Pas moins de trente-six tirs de missiles ont lieu. A l'été 1994 il réalise un exercice d'entraînement à l'appui-feu.

D'août 1994 à février 1995 il est à nouveau déployé en Méditerranée. Il participe aux opérations en Adriatique en lien avec le conflit en ex-Yougoslavie. Il sert de navire-amiral pour le Commander, Standing Naval Force Atlantic déployée dans cette mer semi-fermée. Des navires de huit pays européens et des Etats-Unis sont intégrés à cette force.

En mai et juin 1995 il est à nouveau déployé dans les Caraïbes pour une nouvelle opération de lutte anti-drogue.

En 1996 il sert de bâtiment test pour le concept Smart Ship, une série de modifications dans le domaine informatique visant à réduire l'équipage. Les tests ont visiblement été délicats puisque les médias ont rapporté qu'à plusieurs reprises le navire avait du remorqué à Norfolk car en panne totale de propulsion, information démentie par l'US Navy.

En septembre 1996 il est redéployé à Pascagoula (Mississippi). D'octobre 1999 à février 2000, il mène des missions anti-drogue. On peut néanmoins se poser la question de l'intérêt de déployer un croiseur lance-missiles pour une telle mission. En mai 1997 il mène cette mission dans les Caraïbes avant d'assurer une série de tests en compagnie du USS George Washington (CVN-73) et de son escorte, le Cruiser-Destroyer Group 2.

Le 21 septembre 1997 il est victime d'une panne informatique causée par un micro-processeur défectueux qui provoque son immobilisation notamment au niveau propulsif. De septembre 1999 à janvier 2000 il effectue une nouvelle mission anti-drogue, servant de navire-amiral et de bâtiment porte-hélicoptères. Il fait escale en Jamaïque, à Aruba, à Carthagène, à Rodman, Manta et Cozumel. Il fût le dernier navire militaire américaine à passer le canal avant que sa responsabilité ne passe au gouvernement panaméen.

De février à avril 2002, il participe aux manœuvres UNITAS, un série d'exercices bilatéraux entre les marines sud-américaines et la marine américaine.

De février à septembre 2004, il effectue un déploiement en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique notamment dans le cadre de l'opération OIF (Operation Iraqi Freedom, la deuxième guerre du Golfe).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_yo24
Le Yorktown désarmé

Le USS Yorktown (CG-48) est désarmé et rayé des registres le 10 décembre 2004. Il est remorqué à Philadelphie et confié aux soins de la Naval Inactive Ships Maintenance Facility (NISMF). Décision est prise de l'envoyer à la démolition mais à ma connaissance il attend toujours en Pennsylvanie.  

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 10 Fév 2021, 16:49

Le USS Vincennes (CG-49)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi24
Le USS Vincennes (CG-49)

Présentation
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi22
Eléments du Ticonderoga et du Vincennes prêts à être assemblés

Commandé le 28 août 1981 aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi), le Vincennes à pour devise Freedom Fortress (La forteresse de la liberté).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi23
Le Vincennes paré â être mis à flot

-Le USS Vincennes (CG-49) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula le 19 octobre 1982 lancé le 14 avril 1984 en présence de sa marraine, Marilyn Quayle, épouse du sénateur de lndiana et futur vice-président de George Bush (1989 à 1993) Denis Quayle. Il est commissioned le 6 juillet 1985.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Sizoge10
Reddition de Henry Hamilton

C'est le premier navire à célébrer la mémoire de la Bataille de Vincennes, une bataille de la guerre d'indépendance américaine survenue du 23 au 25 février 1779 quand 172 miliciens accompagnés de 100 natifs sous la direction de George Rogers Clark s'emparent d'un fort frontalier défendu par le lieutenant governor Henry Hamilton qui disposaient de 79 soldats britanniques, 325 natifs et 145 miliciens loyalistes.

Ce n'est cependant pas le premier navire de la marine américaine à porter ce nom mais les trois précédents font référence à la ville de Vincennes stricto sensu.

Le premier est un sloop de 703 tonnes en service de 1826 à 1865 (vendu le 5 octobre 1867) alors que le second est probablement plus célèbre que le troisième.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi25
Le USS Vincennes (CA-44)

Le deuxième Vincennes est le CA-44, un croiseur lourd de classe New Orleans. Il est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Shipbuilding de Quincy (Massachussetts) le 2 janvier 1934 lancé le 21 mai 1936 et commissioned le 24 février 1937. Il est coulé à Savo le 9 août 1942 en compagnie de ses sister-ship Quincy et Astoria.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi26
Le USS Vincennes (CL-64)

Le troisième est un croiseur léger de classe Cleveland le CL-64. Mis sur cale dans le même chantier que son prédécesseur le 7 mars 1942 sous le nom de Flint il est rebaptisé le 16 octobre 1942 (le nom de Flint sera réattribué au CL-97, un croiseur léger antiaérien de classe Atlanta modifiée), lancé le 17 juillet 1943 et commissioned le 21 janvier 1944.

Désarmé le 10 septembre 1946, on envisage sa transformation en croiseur lance-missiles mais d'autres navires sont sélectionnés. Rayé des registres le 1er avril 1966, il est coulé comme cible le 20 octobre 1969.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi29
Manœuvres portuaires pour le Vincennes

A sa mise en service il est affecté dans le Pacifique. C'est d'ailleurs le premier Ticonderoga à être affecté à la Pacific Fleet. Autre première il va participer aux essais du missile surface-air SM-2 Block II. En 1986 il participe à l'exercice RIMPAC 86.

Sa première mission opérationnelle est un déploiement en Extrême-Orient (Westpac Deployment) et dans l'Océan Indien et ce d'août 1986 à février 1987.

Durant ce premier déploiement il sert de navire de commandement et de coordination pour la défense aérienne à la mer, en anglais Anti-Air Warfare Commander avec pour nom de code Red Crown. Il opère ainsi au sein de groupes de combat organisés autour du porte-avions USS Carl Visin (CVN-70) et du cuirassé USS New Jersey (BB-62). Parcourant durant ce déploiement plus de 46000 nautiques, le croiseur lance-missiles va également manœuvrer avec des navires japonais et australiens.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi27
Retour au port pour un croiseur lance-missiles....... .

Il va également être impliqué dans la guerre Iran-Irak (appelé à l'époque 1ère guerre du Golfe) en assurant la protection des pétroliers notamment koweitiens (opération Earnest Will), les pétroliers étant attaqués par les différents belligérants pour priver l'ennemi de ressources financières obtenues via la vente de pétrole.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi28
Promis je fais pas exprès en ne mettant que des photos au port

D'avril à octobre 1988 le Vincennes effectue un nouveau déploiement outre-mer dans le Pacifique et dans l'Océan Indien. Le 14 avril la frégate USS Samuel B. Robert (FFG-58) (classe Oliver Hazard Perry) saute sur une mine. Le croiseur lance-missiles appareille six jours plus tard en urgence, la présence d'un bâtiment Aegis étant jugée indispensable pour couvrir la récupération de la frégate par un navire semi-submersible.

Le 3 juillet 1988 le croiseur est déployé dans le Golfe Persique. Suite à l'attaque d'un cargo pakistanais par des vedettes des Gardiens de la Révolution iraniens, le SH-60 Seahawk du croiseur décolle pour couvrir la frégate Elmer Montgomery (FF-1182) (classe Knox) à portée de tir des navires iraniens.

Le capitaine Rogers commandant du croiseur désobéit à sa hiérarchie et va déplacer son croiseur pour soutenir la frégate. Il ouvre le feu contre les embarcations iraniennes en détruisant deux, les autres se repliant.

C'est alors que le croiseur repère un contact aérien volant à altitude moyenne et ayant décollé de Bandar Abbas. Deux missiles SM-2 sont tirés détruisant non pas un F-14 comme imaginé (un appareil de ce type avait décollé juste après) mais l'Airbus A-300 de la compagnie Iran Air. Les 290 passagers et membres d'équipage présents à bord sont tués.

L'enquête montrera clairement que les américains ont commis une erreur suite à des problèmes électroniques et une analyse inappropriée de la situation sans compter l'agressivité tactique du commandant, le capitaine William C. Rogers III. Aucune sanction sera reprise et en 1989 son épouse échappera à un attentat quand sa voiture explose mais il semble que la bombe n'avait pas de lien avec l'affaire de l'avion civil iranien abattu.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi30
Le croiseur lance-missiles USS Vincennes (CG-49) se ravitaillant auprès du USS Belleau Wood (LHA-3) au large de l'Australie le 6 mai 1988

De septembre à novembre 1988 il participe à l'exercice RIMPAC et de juin à août 1989 il subit un petit carénage.

De février à juillet 1990 il effectue un déploiement outre-mer en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien. Il participe durant ce déploiement à l'exercice Harpoon 90, parcourant 100000 miles nautiques.

D'août à décembre 1991, il effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien. Il opère au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Independence (CV-62).

Il participe à l'exercice MERCUBEX 91 avec la marine singapourienne . Il participe également aux exercices VALIANT BLITZ et ASWEX 92-1K avec la marine sud-coréenne, ANNUALEX 03G avec la marine japonaise. Il effectue un escale à Hong-Kong avant de rentrer aux Etats-Unis le 21 décembre 1991.

De juin à décembre 1994 il participe à son cinquième Westpac Deployment au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63). Il participe aux exercices PASSEX 94-2 et KEEN EDGE avec la marine japonaise, MERCUB 94-2 avec Singapour et TANDEM THRUST avec la marine australienne. Il rentre à San Diego le 22 décembre 1994.

De janvier à juillet 1996 il participe à des missions de lutte anti-drogue dans les Caraïbes.

En août 1997 il quitte San Diego pour Yokosuka qui devient sa nouvelle base de rattachement. Il participe à l'exercice VALIANT-USHER 98-1 en compagnie du groupe amphibie organisé autour du USS Belleau Woods (LHA-3) et du destroyer australien HMAS Perth (classe Charles F. Adams).

Du 24 octobre au 2 novembre 1998 il participe au déploiement du US 7th Fleet Battle Experiment Delta (FBE-D), un groupe expérimental destiné à testé de nouveaux systèmes et de nouvelles procédures.

En août 2000 il participe à l'exercice Shareem 134, un exercice de lutte anti-sous-marine en compagnie de la marine japonaise. Au mois de novembre c'est l'exercice Missilex 01-1 durant lequel le croiseur tire des missiles contre des drones.

Du 23 au 27 août 2001 il participe à l'exercice MULTI-SAIL en compagnie de navires de la marine japonaise. Le 17 septembre 2001 il appareille pour participer à l'opération ENDURING FREEDOM, la riposte américaines aux attentats du 11 septembre. Il est de retour dans sa base japonaise dès le 18 décembre 2001.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi31
Le USS Vincennes (CG-49) auprès du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) le 4 septembre 2004

En mars 2003 il est affecté au Destroyer Squadron 15. Un temps on envisage de le refondre avec des cellules VLS Mk 41 en remplacement des lanceurs Mk26 mais aucun budget n'est débloqué.

Le USS Vincennes (CG-49) est désarmé le 29 juin 2005 après moins de vingt années de service. Il est rayé le même jour des registres puis confié aux soins du Naval Inactive Maintenance Ship Facility (NIMSF) de Kitsap (Etat de Washington).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi32
This is the end
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_vi33

En 2008 l'US Navy annonce qu'il doit être démoli dans les cinq ans tout comme ses sister-ship Yorktown et Thomas S. Gates. Le contrat est signé le 9 juillet 2010 avec International Shipbreaking de Brownsville (Texas). Arrivé sur place le 21 novembre 2010, il à été entièrement démoli le 23 novembre 2011.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 10 Fév 2021, 16:59

Le USS Valley Forge (CG-50)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_va27
Le USS Valley Forge (CG-50)

Présentation

Commandé le 28 août 1981 aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula, le Valley Forge à reçu pour devise First in War First in Peace (premier en guerre premier en paix).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_va28
Cérémonie de baptême du Valley Forge

-Le USS Valley Forge (CG-50) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 14 avril 1983 lancé le 23 juin 1984 et commissioned le 18 janvier 1986.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Valley10
Tableau représentant George Washington et le marquis de La Fayette à Valley Forge

Le sixième croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga ne porte à proprement parler le nom d'une bataille mais plutôt d'un événement de la guerre d'indépendance américaine à savoir le difficile hivernage de la Continental Army à Valley Forge à 29km au nord-ouest de Philadelphie du 19 décembre 1777 au 19 juin 1778, hivernage qui fait suite à l'échec de la reprise de Philadelphie. 1700 à 2000 insurgents ont succombé au froid et aux maladies pour ce qui constituait le troisième des huit camps d'hivernage.

C'est aussi à cette occasion que le baron Van Steuben, un officier prussien va apprendre les rudiments de la guerre moderne à des miliciens plus habitués au coup de main et à la guérilla qu'à la guerre à l'européenne. Le site est classé monument historique.

Le premier navire à porter ce nom aurait du être le CV-37, un porte-avions de classe Essex mais le 21 novembre 1944 il est rebaptisé Princeton pour perpétuer la mémoire du porte-avions léger de classe Independence coulé le 24 octobre 1944 lors de la bataille du Golfe de Leyte.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_va29
Le USS Valley Forge (CV-45)

Le premier vrai opérationnel à porter ce nom est un autre porte-avions de classe Essex, le CV-45. Il est mis sur cale au Philadelphia Naval Shipyard (il à été financé par des bons de guerre achetés à Philadelphie et par une quête des écoliers de la ville) le 14 septembre 1943 lancé le 5 novembre 1945 et commissioned le 21 novembre 1946.

Il participe à la guerre de Corée (quatre déploiements), devenant le CVA-45 le 1er octobre 1945 puis CVS-45 et enfin le LPH-8 le 1er juillet 1961, expérimentant le concept du porte-hélicoptères. Après avoir participé à la guerre du Vietnam, le porte-hélicoptères est désarmé le 15 janvier 1970 et rayé le même jour. Après l'échec d'une tentative de préservation en musée, il est vendu à la démolition le 29 octobre 1971 et démantelé.  

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_va30
Le USS Valley Forge (CG-50) à la mer en 1986

Il participe à l'exercice RIMPAC 86 en escorte du porte-avions USS Ranger (CV-61).

Le premier déploiement opérationnel du USS Valley Forge (CG-50) est un déploiement en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien et ce d'avril à octobre 1987.

Il est intégré au groupe de combat du porte-avions USS Ranger (CV-61) en compagnie du destroyer USS Cochrane (DDG-21) (classe Charles F. Adams), des frégates USS Cook (FF-1083) et Ouellett (FF-1077) (classe Knox) et des navires auxiliaires USS Camden (AOE-2)  et USS Niagara Falls (AFS-3).

De décembre 1988 à juin 1989 il réalise un déploiement identique tout comme de décembre 1990 à juin 1991 sauf que durant ce déploiement  il participe à la guerre du Golfe que ce soit le volet défensif (DESERT SHIELD) ou le volet offensif (DESERT STORM).

Il coordonne la défense aérienne à la mer du porte-avions USS Ranger (CV-61) et le 20 février 1991 il guide des Lockheed S-3 Viking du squadron HS-32 du porte-avions USS America (CV-66) contre une canonnière irakienne coulée par des bombes de 500 livres (227kg).

D'août 1992 à janvier 1993 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique, participant notamment à l'opération Southern Watch. En revanche de décembre 1994 à juin 1995 il est déployé dans les Caraïbes .

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_va31
Le USS Vincennes (CG-50) le 2 juin 2003

De septembre 1996 à février 1997 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Même chose de février à septembre 1998. De mars à décembre 2001 il participe aux manœuvres UNITAS en compagnie des différentes marines sud-américaines.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_va32
This is the end...... .

Après un dernier déploiement en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique de novembre 2002 à juin 2003 au cours duquel il participe à la deuxième guerre du Golfe (Operation Iraqi Freedom OIF), le USS Valley Forge (CG-50) est désarmé le 31 août 2004, rayé des registres le même jour et coulé comme cible le 2 novembre 2006 dans les eaux hawaïennes.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 10 Fév 2021, 17:14

Le USS Thomas S. Gates (CG-51)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th55
Le USS Thomas S. Gates (CG-51)

Présentation

Commandé le 20 mai 1982 aux chantiers navals Bath Iron Works de Bath (Maine), il est le seul croiseur de la classe à porter le nom d'une personnalité au lieu d'une bataille. Il à reçu comme devise Defender of the Republic (Défenseur de la République).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th54
Le Thomas S. Gates paré à la mise à flot

-Le USS Thomas S. Gates (CG-51) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works de Bath (Maine) le 31 août 1984 lancé le 14 décembre 1985 et commissioned le 22 juin 1987.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Thomas12

Thomas S. Gates (Philadelphie 10 avril 1906 Philadelphie 25 mars 1983) à été secrétaire à la marine de 1957 à 1959 et secrétaire à la Défense de 1959 à 1961 durant le deuxième mandat de Dwight D. Eisenhower. C'est naturellement le premier navire à porter ce nom.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th56
Le USS Thomas S. Gates (CG-51) à la mer

De janvier à mars 1988 il est en baie de Guantanamo pour entrainement. Il passe au bassin de mars à mai 1988 pour entretien et réparations.

De mai à novembre 1989 il réalise son premier déploiement outre-mer, direction la Méditerranée et la mer Noire. Il appareille de Norfolk le 31 mai 1989 au sein du groupe de combat organisé autour du USS Coral Sea (CV-43).

Le 10 juin 1989 il est détaché du CVG et passe sous l'autorité de la 6ème flotte. Il participe à l'exercice NATIONAL WEEK du 10 au 19 juin 1989 et le 15, il relève son sister-ship le USS Leyte Gulf (CG-55) en baie d'Augusta. Il est à Palma de Majorque du 20 au 27 juin et à Toulon du 30 juin au 15 juillet pour entretien et maintenance.

Du 15 au 21 juillet 1989 il effectue le transit en direction du bassin oriental de la Méditerranée, faisant escale à Izmir jusqu'en 23. Il participe à l'exercice DEMON JAZZ 89 du 24 au 29 juillet avant d'enchainer par une escale à Istanbul du 31 juillet au 2 août 1989.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th57
Le USS Thomas S. Gates (CG-51)

Il passe en mer Noire en compagnie de la frégate USS Kauffman (FFG-59) et fait escale à Sébastopol du 4 au 8 août 1989. Il retourne à  Istanbul où il débarque le vice-amiral Illg, commandant adjoint au Commander in Chief US Naval Forces, Europe, le Thomas S. Gates remplaçant le USS Belknap (CG-26), navire-amiral de la 6ème flotte occupé au large du Liban. Le CG-51 retrouve d'ailleurs le CG-26, couvrant les porte-avions Coral Sea et America.

Après une nouvelle période de maintenance à Toulon du 7 au 13 septembre 1989, le croiseur lance-missiles participe à DISPLAY DETERMINATION 89 (14 septembre au 3 octobre 1989) en compagnie de navires français et turcs. Il effectue des escortes du 3 au 11 octobre avant une nouvelle période de maintenance à Marseille du 11 au 22 octobre 1989.

Après avoir participé à NATIONAL WEEK du 24 au 31 octobre 1989, il est relevé en baie de Polensa par le USS Yorktown (CG-48) le 29 octobre 1989, repassant sous l'autorité de la 2ème flotte deux jours plus tard. Il traverse l'Atlantique et rallie Norfolk le 10 novembre 1989.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th58
Lancement d'un missile SM-2 par le Thomas S. Gates

De janvier à mars il est déployé dans les Caraïbes pour une mission de lutte anti-drogue.

D'août 1990 à mars 1991 il participe à la 1ère guerre du Golfe (DESERT SHIELD/DESERT STORM). Il quitte Norfolk le 15 août 1990 et après cinq jours de préparations au sein du groupe de combat du USS  John F. Kennedy (CV-67) du 16 au 21 avant de mettre cap sur la Méditerranée le 22, franchissant les colonnes d'Hercules le 30.

Le 1er septembre 1990 il est victime d'une avarie de turbine. Il doit subir des réparations en baie d'Augusta du 3 au 11 septembre. Il retrouve la TF-60 à Port Said le 13. Il franchit le canal de Suez le 14, étant affecté au TG-150.5 le 15 septembre 1990. Il sert de navire de commandement pour la défense aérienne à la mer (Anti-Air Warfare Commander) jusqu'au 14 octobre 1990.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th60
Le USS Thomas S. Gates (CG-51)

Le 15 octobre 1990, il est détaché en mer d'Aqaba. Avec à son bord un détachement des Garde-Côtes il contrôle des navires pour faire respecter l'embargo imposé par l'ONU à l'Irak. Il fait escale à Hurghada (Egypte) du 20 au 23 octobre. Il surveille le canal de Suez, le TG-150.5 devenant la TF-60.

Le 27 octobre 1990, le USS Thomas S. Gates (CG-51)  repasse le canal de Suez dans le sens sud-nord, faisant escale à Naples du 31 octobre au 2 novembre, à Izmir du 7 au 13 et à Haïfa les 16 et 17 novembre 1990.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th61
Le USS Thomas S. Gates (CG-51)

Après une période de maintenance auprès du bâtiment-base de destroyers USS  Yellowstone (AD-41) en baie de La Sude (Crète) du 29 novembre au 5 décembre 1990, le croiseur AEGIS repasse le canal de Suez le 9 direction la mer Rouge pour reprendre ses missions au sein du TG-150.5. Il mène ainsi des missions de contrôle océanique et d'interdiction maritime dans le détroit de Tirant du 10 au 14.

Du 15 au 28 décembre 1990 il est intégré au groupe de combat du CV-67 et au cours de cette période il participe à des exercices avec la Royal Air Force (RAF) (20, 23 et 26 décembre 1990).

En escale à Djeddah du 29 décembre 1990 au 2 janvier 1991, l'équipage du croiseur lance-missiles et du porte-avions assistent à un discours du vice-président Quayle en visite dans la région. Du 3 au 7 janvier 1991 il participe à l'exercice américano-saoudien CAMELOT 91.

Le 17 janvier 1991 la coalition occidentale destinée à libérer le Koweit déclenche le feu de Wotan avec une campagne massive de frappes aériennes sur l'Irak et le Koweit. C'est l'opération DESERT STORM qui fait suite comme nous le savons à DESERT STORM.

Jusqu'au 13 février, le croiseur lance-missiles coordonne les opérations aériennes menées depuis les porte-avions USS John F. Kennedy (CV-67), Saratoga (CV-60) et America (CV-66). Il fait escale à Hurghada du 14 au 18 février avant de reprendre ses opérations en mer Rouge et ce jusqu'au 1er mars 1991 soit après la fin des combats terrestres qui ont duré à peine 100h.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th62
Le USS Thomas S. Gates (CG-51) à la mer

Il fait escale à Djeddah du 2 au 10 mars 1991 pour une période de maintenance auprès du USS Puget Sound (AD-38). Il franchit le canal de Suez le 12, exécute un exercice anti-sous-marin du 15 au 17 mars, franchit les colonnes d'Hercules le 18 pour mettre cap sur Norfolk où il arrive le 28 mars 1991.

Du 6 mai au 6 novembre 1992, le USS Thomas S. Gates (CG-51) effectue un nouveau déploiement outre-mer en l'occurrence en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Il traverse l'Atlantique en compagnie du USS Biddle (CG-34) et du USS Comte de Grasse (DD-974)  avant d'intégrer le groupe de combat organisé autour du Saratoga (9 mai 1992).

Il passe le détroit de Gibraltar le 18 mai 1992, mouille en baie d'Augusta les 23 et 24, fait escale à Naples du 26 au 30 mai, à Gaète du 4 au 7 juin avant l'exercice DASIX-LAFAYETTE 92-1 du 9 au 11 juin. Il fait escale à Ibiza à partir du 13 mais suite au mauvais temps il doit appareiller le 14 pour éviter tout dommage au mouillage. Le temps s'étant calmé il peut revenir au port où il reste jusqu'au 19.

Du 21 au 28 juin il participe à l'exercice ECLIPSE BRAVO avant une escale de maintenance auprès du Yellowstone à Villefranche du 30 juin au 10 juillet. Il opère dans le Golfe du Lion les 11 et 12 juillet 1992 avant de faire escale à Monaco du 13 au 17 juillet 1992.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th63
Le USS Thomas S. Gates (CG-51)


Les 19 et 20 juillet 1992 il participe à un exercice ASM dans le détroit de Bonifacio avant de rallier l'Adriatique où il intègre la TF-61 pour participer à l'opération PROVIDE PROMISE et ce du 23 juillet au 2 septembre. Il fait escale à Trieste du 4 au 13 septembre, opère en Adriatique et en Mer Ionienne du 14 au 24 avant une escale le 25 septembre 1992 à Aksaz Karagac (Turquie).

Il participe ensuite à l'exercice DIPSLAY DETERMINATION, un exercice marqué par le tir accidentel d'un Sea Sparrow du USS Saratoga (CV-60) sur le destroyer turc Muavemet le 2 octobre 1992, le CG-51 assistant l'infortuné destroyer turc.

Après une escale à Naples du 8 au 10 octobre 1992 il participe à l'exercice DESIX LA FAYETTE 92-2 les 14 et 15 octobre 1992 avant de retourner en Adriatique et en mer Ionienne les 16 et 17 octobre 1992. Il fait escale à Trieste du 18 au 20 octobre avant de transférer sa mission de coordinateur de la défense aérienne (Anti-Air Warfare Commander) à son sister-ship, le USS Gettysburg (CG-64) le 22 octobre 1992. Il franchit le détroit de Gibraltar le 25 octobre au sein du Saratoga Battle Group avant d'être détaché le 4 novembre, arrivant à Norfolk le 6 novembre 1992.

Du 20 mai au 17 novembre 1994, le USS Thomas S. Gates (CG-51)  effectue un nouveau déploiement outre-mer, en Europe, en Méditerranée et au Moyen-Orient cette fois au sein du groupe de combat organisé autour du USS George Washington (CVN-73).

Il participe aux cérémonies du cinquantième anniversaire du débarquement en Normandie, en Grande-Bretagne, à la Pointe du Hoc le 5 juin, au Havre du 6 au 9 juin 1994 avant de rallier l'Adriatique le 20 juin 1994.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th64
Le USS Thomas s. Gates (CG-51)

Il participe à l'opération SHARP GUARD, une opération de contrôle de l'embargo sur les armes vis à vis des belligérants du conflit en ex-Yougoslavie mais aussi aux opérations DENY FLIGHT (respect de l'interdiction de survol du territoire yougoslave) et PROVIDE PROMISE (aide humanitaire aux réfugiés du conflit yougoslave).

Le 24 juin 1994 il est victime d'un problème moteur ce qui impose des réparations en baie d'Augusta (Sicile) jusqu'au 5 juillet. Il est en escale à Haifa du 10 au 12 juillet avant de rentrer en Adriatique le 16 pour onze jours d'opérations jusqu'au 27 quand il met cap à l'ouest, faisant escale à Théoule sur Mer du 10 au 16 août pour le cinquantième anniversaire du débarquement de Provence. Il est ensuite en réparations à Naples du 16 au 23 août 1994.

Il franchit alors le canal de Suez pour participer à l'opération SOUTHERN WATCH du 27 août au 21 septembre 1994. De retour en Méditerranée le 29, il participe à l'exercice DYNAMIC GUARD 94 du 2 au 12 octobre avant de retourner en Adriatique pour reprendre une mission type Red Crown du 17 au 31 octobre 1994. Il est de retour à Norfolk le 17 novembre 1994.

Du 29 avril au 27 octobre 1997 il effectue un nouveau déploiement essentiellement centré sur la Méditerranée. Il passe sous le contrôle de la 6ème flotte le 11 mai relevant le destroyer de classe Arleigh Burke USS Ramage (DDG-61) comme AAW-Commander. Il enchaine par l'exercice LINKED SEAS du 11 au 18 mai, exercice qui est suivit par une escale à Palma de Majorque du 11 au 18 mai 1997.

Il est ensuite à Barcelone du 3 au 9 juin 1997 avant de rallier Cannes le 16, son hélicoptère ralliant Paris pour participer au salon du Bourget. Il est ensuite en Sardaigne à La Maddalena du 24 au 29 juin pour une période de maintenance auprès d'un bâtiment-base de sous-marins le USS Simon Lake (AS-33).

Après l'exercice INVIDEX 97 du 30 juin au 18 juillet, le croiseur lance-missiles est en escale à Naples du 18 au 25 juillet avant de mettre cap sur le Roumanie, arrivant à Constansa le 11 août 1997.

Il participe ensuite à l'exercice RESCUE EAGLE 97 les 17 et 18 août 1997 avant des escales à Istanbul, Livourne et Rota où il arrive le 7 septembre 1997.

Il participe à l'exercice STRONG TARPON du 14 au 21 septembre dans l'Atlantique, repasse en Méditerranée (escales à Palma, Barcelone et Cannes) avant de faire escale à Gibraltar le 10. Six jours plus tard il est relevé par le croiseur lance-missiles USS South Carolina (CGN-37) avant d'appareiller pour rentrer dans ses pénates. Il fait escale aux Bermudes le 25 octobre, embarquant des proches de membres d'équipage pour une Tiger Cruise en direction de Norfolk où il arrive le 27 octobre 1997.

Le 25 septembre 1999 il appareille pour soutenir le cotre USCGC Resolute (WMEC-620) qui avait maille à partir avec un navire marchand baptisé Love. Ce dernier se saborde et finira par couler malgré l'intervention d'une équipe de contrôle des avaries qui ne parviendra pas à empêcher le naufrage du navire. L'épave qui peut représenter un danger pour la navigation est achevée au canon de 127mm.

Le 3 juin 2002 il quitte la base navale de Pascagoula (qui à fermé en 2006), franchit le canal de Panama le 7 pour une mission de lutte anti-drogue au large des côtes de l'Amérique Centrale et de l'Amérique du Sud.

Durant ces trois mois de déploiement, il va réaliser six patrouilles depuis la base navale de Rodman au Panama, saisissant 4.5 tonnes de cocaïne ce qui est beaucoup et peu à la fois puisque les spécialistes de la question estime que seulement 10% des stupéfiants sont saisis par les autorités ce qui donne une idée de l'ampleur du trafic. Il participe également à un exercice avec les forces spéciales, un exercice baptisé TRIDENT WARRIOR (le trident est le symbole des SEAL, les commandos marine américains) ainsi qu'une école à feux avec la marine péruvienne.

En mars 2003 il est affecté au Destroyer Squadron Six (DesRon 6)  toujours stationné à Pascagoula.

Le 21 mars 2004 il embarque une unité d'intervention des Gardes-Côtes qu'il dépose à bord du paquebot Celebrity Summit pour arrêter José Miguel Battle Jr, suspecté d'être le leader de la Corporation (la mafia cubaine) et dont le père avant de devenir le chef de cette mafia avait participé au désastreux débarquement de la baie des Cochons.

Il escorte ensuite le USS Ronald Reagan (CVN-76) durant son transit par le détroit de Magellan entre la Virginie où il à été construit et San Diego où il doit être stationné. Le croiseur rentre à Pascagoula le 2 août 2004.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_th65
Le Thomas S. Gates (CG-51) désarmé

Le USS Thomas S. Gates (CG-51) est désarmé le 15 décembre 2005 avec trois mois d'avance sur le calendrier prévisionnel (NdA dans les marines occidentales notamment européennes c'est plutôt l'inverse).

Rayé le même jour, il est remorqué à Philadelphie dans l'attente que l'on décide de son sort qui en 2008 est tranché : il doit être démoli. Le contrat de démolition est signé avec Esco Marine le 15 décembre 2014, le navire est remorqué à La Nouvelle Orleans en juillet 2017 et démantelé.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 74
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 10 Fév 2021, 17:42

Ouf! Superbes, les photos  thumright ! Certaines sont même longues à ouvrir (la première), mais j'ai, aussi, en dépit d'une solide carte graphique, de nombreuses fenêtres ouvertes sur mes deux écrans et suis, toujours, câblé en ADSL rural "amélioré" ... pour la fibre optique, ce n'est, p'tête pas demain, la veille! CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Drapeau2

Néanmoins, méfie-toi, quand même, car, à moins que tu n’aies, déjà, vérifié, au préalable, leur réemploi, sans restriction, dans le domaine public, efforce-toi de les publier en 150 pixels/pouce, car j'ai la nette impression que la résolution de certaines d'entre elles est nettement plus élevée. Wink
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMer 10 Fév 2021, 18:33

Loïc Charpentier a écrit:
Ouf! Superbes, les photos  thumright ! Certaines sont même longues à ouvrir (la première), mais j'ai, aussi, en dépit d'une solide carte graphique, de nombreuses fenêtres ouvertes sur mes deux écrans et suis, toujours, câblé en ADSL rural "amélioré" ... pour la fibre optique, ce n'est, p'tête pas demain, la veille! CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Drapeau2

Néanmoins, méfie-toi, quand même, car, à moins que tu n’aies, déjà, vérifié, au préalable, leur réemploi, sans restriction, dans le domaine public, efforce-toi de les publier en 150 pixels/pouce, car j'ai la nette impression que la résolution de certaines d'entre elles est nettement plus élevée. Wink

La plupart des photos viennent des Wikipedia ou de NavSource. Pour le moment j'ai pas eu de soucis de gens réclamant le retrait des photos contrairement à une certain site français aujourd'hui en état de mort cérébrale.

La suite le 12. thumleft

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyVen 12 Fév 2021, 14:31

Le USS Bunker Hill (CG-52)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu11
Le USS Bunker Hill (CG-52) admiré par un équipage d'un porte(aéronefs au poste de bande

Présentation

Le Bunker Hill est commandé le 15 janvier 1982 aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula. Il à reçu pour devise Determination Deference.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu10
Cérémonie de mise à flot du Bunker Hill

-Le USS Bunker Hill (CG-52) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 11 janvier 1984 lancé le 11 mai 1985 et commissioned le 20 septembre 1986. Il est actuellement stationné à San Diego.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Battle10
Tableau de 1909 représentant la bataille de Bunker Hill

Le sixième croiseur de classe Ticonderoga célèbre la mémoire et l'héritage d'une bataille de la guerre d'indépendance américaine, la Bataille de Bunker Hill survenu le 17 juin 1775 soit au début du conflit qui allait aboutir à l'indépendance des treize colonies.

Environ 2400 miliciens affrontent 3000 soldats britanniques, le bilan final étant de 115 morts côté insurgents contre seulement 19 tuniques rouges. Les britanniques capturent la péninsule de Charlestown dans la région de Boston. Certes les insurgents doivent se replier mais ils ont pris confiance et les britanniques vont se montrer plus prudents car il leur fallut trois assauts pour s'emparer des redoutes défendant la péninsule.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu12
Le USS Bunker Hill (CV-17) dans le canal de Panama

Le CG-52 est le deuxième navire à rendre hommage à cette bataille, le croiseur lance-missiles succédant à un porte-avions de classe Essex le CV-17.

Mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard le 15 décembre 1941, il est lancé le 7 décembre 1942 et commissioned le 25 mai 1943. Survivant à la guerre du Pacifique, il est désarmé le 9 janvier 1947.

Jamais réarmé en raison de graves dommages causés par un bombardier japonais le 11 mai 1945 (372 morts et 222 blessés), il est reclassé symboliquement le 1er octobre 1952 (CVA-17), 8 mai 1953 (CVS-17) et enfin AVT-9 (transport d'aviation) en mai 1959. Rayé des registres le 2 novembre 1966, il est vendu à la démolition en 1973.

On peut ajouter le S.S Bunker Hill un navire marchand acquis par l'US Navy en 1917 et mis en service sous le nom de USS Aroostock (CM-3) pour poser le barrage de mines de la mer du Nord.

Reclassé Aircraft Tender en 1919, il est désarmé le 10 mars 1931, rayé le 5 février 1943 et vendu en octobre 1947. On peut ajouter un pétrolier type T2 le S.S Bunker Hill  coulé le 6  mars 1964 après une explosion qui le brisa en deux au large d'Anacortes.  

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu13
A table ! Golfe Persique 2002, le USNS Bridge (T-AOE-10) paré à ravitailler le USS Carl Vinson (CVN-70) et le Bunker Hill

D'août 1987 à janvier 1988 il effectue un premier déploiement en Extrême-Orient (Westpac Deployment) participant à l'exercice READIEX 87-5 au sein du Battle Group Sierra avec le Commander, Cruiser-Destroyer Group 1, le cuirassé USS Missouri (BB-63), le croiseur lance-missiles USS Long Beach (CGN-9), le destroyer USS Hoel (DDG-13), la frégate USS Curtiss (FFG-38) et le navire auxiliaire USS Kansas City (AOR-3).

Après un entretien à Subic Bay il rallie ensuite la mer d'Arabie et le Golfe d'Oman pour servir de coordinateur de la défense aérienne à la mer. Il participe ainsi à l'opération EARNEST WILL.

En août 1988, il quitte San Diego pour Yokosuka, intégrant le groupe de combat organisé autour du USS Midway (CV-41), le seul porte-avions américain stationné en permanence à l'étranger.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu14
Le USS Bunker Hill (CG-52)

De septembre 1990 à avril 1991 il participe à la première guerre du Golfe. Il assure sa mission de contrôle et de coordination de la défense aérienne à la mer et quand débute Desert Storm lance des missiles de croisière Tomahawk pour neutraliser le dispositif militaire irakien. Il participe le conflit terminé à la mise en place de l'opération Southern Watch.

De janvier à juin 1993 il effectue un déploiement en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Il effectue avec son sister-ship Mobile Bay une escale historique à Vladivostok. En 1994, il fait escale à Qingdao.

En mars 1996 il participe à la troisième crise du détroit de Taiwan (qui va durer du 21 juillet 1995 au 23 mars 1996), surveillant les tests de missiles de l'armée chinoise.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu15
Photo de famille avec non pas un ni deux mais quatre Ticonderoga : le Shiloh (CG-67), l'Antietam (CG-54), le Bunker Hill et le Cape St George (CG-71) (Pacifique 2014)

En juillet 1998 il est redéployé à San Diego. A la fin de l'an 2000, il intègre le groupe de combat organisé autour du USS Abraham Lincoln (CVN-72) et participe à l'opération Southern Watch. Son équipe de visite contrôle plus de quarante navires marchands. Il intègre ensuite le groupe de réaction amphibie du USS Tarawa (LHA-1) pour opérer au large du Timor oriental.

Ayant décidément la bougeotte, le croiseur Aegis rallie ensuite le Koweit pour entrainement. C'est alors que survient l'attentat visant le destroyer USS Cole (DDG-67). En escale à Aden le 12 octobre 2000, il est victime de l'explosion d'une embarcation piégée provoquant la mort de 17 marins. Le CG-52 va couvrir les bâtiments de secours et de soutien. Il rentre à San Diego en février 2001.

En mars 2003 il intègre le Cruiser-Destroyer Group Three, participant à la deuxième guerre du Golfe, lançant à cette occasion 31 Tomahawk.

En décembre 2004 il appareille pour un nouveau déploiement au Moyen-Orient mais le 26 décembre 2004 à lieu un terrifiant tsunami (250000 morts) ce qui entraine une opération humanitaire à laquelle va participer le CG-52 qui va protéger les navires américains déployés au large d'Aceh.

Il rallie ensuite la zone de responsabilité de la 5ème flotte (QG Bahrein), participant à des opérations de lutte anti-piraterie au sein de la Combined Task Force 150 (CTF-150), aidant à une évacuation sanitaire d'un marin japonais le 31 janvier 2005.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu16
Le USS Bunker Hill (CG-52) et au premier plan le USNS Rainier (TA-AOE-7)

En 2007, il effectue un déploiement au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69) pour des missions anti-terroriste au large de la Somalie.

Le 1er octobre 2009 il est affecté au Carrier Strike Group-One organisé autour du USS Carl Vinson (CVN-70). En janvier 2010, il intervient à Haïti après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, un séisme magnitude 7 sur l'échelle de Richter provoquant la mort de 100 à 160000 morts. Il est ensuite déployé dans les eaux sud-américaines.

En février 2011, le USS Bunker Hill (CG-52) accompagné du destroyer classe Burke USS Momsen (DDG-92) empêche une attaque de pirate contre un pétrolier dans le Golfe d'Oman. Deux skiffs sont coulés.

En 2011/2012, il est déployé au sein du groupe de combat du Carl Vinson en compagnie notamment du USS Halsey (DDG-97).

D'octobre 2012 à mars 2013 il est immobilisé à San Diego pour une période de maintenance.

En octobre 2017, il est déployé au sein du Carrier Strike Groupe Nine dont le navire-amiral est le USS Theodore Roosevelt (CVN-71).  

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_bu17
Le USS Bunker Hill (CG-52) et un pont levant

Le vendredi 15 janvier 2021, le groupe de combat du Teddy Roosevelt à intégrer deux navires japonais pour améliorer la coopération américano-japonaise lors d'un exercice de défense aérienne à la mer. C'est ainsi que les destroyers Kongo et Asahi ont coopéré avec le Bunker Hill et le USS John Finn (DDG-113).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyVen 12 Fév 2021, 15:00

Le USS Mobile Bay (CG-53)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo45
Le USS Mobile Bay à San Diego le 25 avril 2003

Présentation

Commandé le 15 janvier 1982 aux chantiers navals Ingalls, le septième croiseur de classe Ticonderoga à reçut comme devise Full Spead Ahead (En avant toute !).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo46
Cérémonie de mise à flot du Mobile Bay avec le traditionnel baptême avec la bouteille de champagne

-Le USS Mobile Bay (CG-53) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding  de Pascagoula (Mississippi) le 6 juin 1984 lancé le 22 août 1985 et commissioned le 21 février 1987. Il est actuellement stationné à San Diego en Californie.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Battle11
Tableau représentant la bataille de la baie de Mobile

Il perpétue et célèbre la mémoire de la Bataille de la baie de Mobile, une bataille navale de la guerre de Sécession survenue le 5 août 1864 entre la marine nordiste commandée par l'amiral David Farragut et la marine confédérée commandée par Franklin Buchanan.

Cette bataille qui se termine par une victoire décisive de la marine nordiste est marquée par la célèbre algarade de David Farragut que l'histoire à retenue sous la forme simplifiée «Danmed the Torpedoes ! Full Spead Ahead» (Au diable les torpilles {NdA les mines} en avant toute !).  

C'est le premier navire à faire clairement allusion à cette bataille mais d'autres navires ont porté le nom de la ville de Mobile et peuvent donc être considérés comme les prédécesseurs du CG-53.

Il succède à un ancien forceur de blocus baptisé Tennessee et datant de 1854 (sort final inconnu), au USS Mobile (ID-4030) qui est l'ancien paquebot allemand Cleveland de 1908 saisi en 1918 comme réparations de guerre. Rebaptisé Mobile en 1919, il est vendu en 1920 et finalement démoli en 1933.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo47
Du croiseur léger au transport d'assaut
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo48

On trouve ensuite le croiseur léger USS Mobile (CL-63) en service du 24 mars 1943 au 9 mai 1947 (rayé et démoli en 1959) et le transport d'assaut amphibie de classe Charleston le LKA-115 en service du 20 septembre 1969 au 25 février 1994. Il attend la démolition à Philadelphie.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo49
Le USS Mobile (LCS-26)

Un nouveau navire va porter ce nom, un LCS de classe Independence, le LCS-26 qui à l'heure où j'écris ces lignes vient d'achever ses essais, son admission au service actif étant prévu au printemps 2021.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo50
On à toujours besoin d'un plus petit que soit (surtout quand on pèse presque 90000 tonnes)

A son admission au service actif il est stationné à Mayport (Floride).

De mai (appareillage le 11) à août 1989 il opère en Méditerranée et dans l'Océan Indien, passant le canal de Suez en juin.

De juin 1990 à mai 1991 il participe à la première guerre du Golfe que ce soit Desert Shield ou Désert Storm. Il quitte Mayport pour Yokosuka, participant ensuite au conflit au Moyen-Orient et dans le Golfe Persique. Il va lancer 22 missiles de croisière Tomahawk. Il guide des avions sur la marine irakienne anéantie durant ce conflit et son système Aegis repère des missiles Scuds qui sont ensuite abattus par des missiles Patriot déployés en Arabie Saoudite.

En mai 1991 il participe à l'opération Fiery Vigil, l'évacuation du personnel américain des bases victimes de l'éruption du Pinatubo.

En 1992, il effectue un nouveau déploiement, opérant dans le Golfe Persique. Il commémore les cinquante ans de la bataille de la mer de Corail (1942-1992), franchit le détroit d'Hormuz en mai pour servir de Anti-Air Warfare Commander au cours de l'opération Southern Watch.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo51
Le USS Mobile Bay (CG-53) à Pearl Harbor avec en arrière plan le "cuirassé de la victoire" le USS Missouri (BB-63)

Il termine ce déploiement par l'exercice Annualex 92 avec le Japon et par l'exercice Spring Training 92 au large de l'Australie.

En septembre 1993, il fait escale à Vladivostok en compagnie du Bunker Hill. En juin 1994 il participe à l'exercice RIMPAC et d'août à décembre 1995, il effectue un déploiement en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique.

De janvier à mai 1996 il est immobilisé à San Diego pour un petit carénage. Il est à nouveau opérationnel en septembre.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo52
Le USS Mobile Bay (CG-53) à la mer

Du 20 septembre au 5 octobre 1999, il opère au large du Timor Oriental en soutien de l'INTERFET dans le cadre de l'opération Stabilise.

En juillet 2000 il change de sa base de stationnement. Adieu Yokosuka et bonjour San Diego. Le 11 septembre 2001 il prend la mer et prend position au large de San Francisco pour assurer la surveillance de l'espace aérien.

Le 21 décembre 2001 une semaine après le début de l'opération Caper Focus, une équipe des Garde-Côtes embarquée à bord intercepte à 800 miles au sud-ouest d'Acapulco un chargement de 10.5 tonnes de cocaïne.

De juillet 2002 à avril 2003 il effectue un déploiement en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, participation aux opérations ENDURING FREEDOM et OPERATION IRAQI FREEDOM.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo53
Le USS Mobile Bay (CG-53) et un F-18C du USS Constellation (CV-64)

En mars 2003 il est affecté au Cruiser-Destroyer Groupe Five.

De juillet à décembre 2004 il participe à OIF et de décembre 2005 à juillet 2006 il effectue un déploiement en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique au sein du groupe de combat organisé autour du USS Abraham Lincoln (CVN-72). Même chose de juin 2008 à janvier 2009. De juin 2009 à avril 2010, il est immobilisé pour modernisation.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo55
Le USS Mobile Bay (CG-53) à San Diego en 2007

Après cette modernisation, le navire reprend son entrainement, un entrainement visiblement insuffisant car l'inspection réalisée le 8 avril 2011 débouche sur un rapport sévère sur les capacités du croiseur lance-missiles.

Le 29 juillet 2011 il appareille pour un déploiement au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS John C. Stennis (CVN-74). . Entre deux missions et deux exercices, il fait escale à Port Kelang (Malaisie) et à Singapour, rentrant à San Diego le 27 février 2012.

Le 1er septembre 2012 il appareille pour un déploiement non planifié (surge) toujours au sein du groupe de combat du Stennis. Il fait escale à Sepanggan (Malaisie), à Phuket (Thaïlande), à Bahrein, Jebel Ali (Emirats Arabes Unis), Singapour et Pearl Harbor. Il rentre à San Diego le 29 avril 2013.

De novembre 2014 à avril 2015 il est immobilisé pour un petit carénage.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo54
On s'accroche !

Le 19 janvier 2016 il appareille pour un nouveau déploiement au sein du Carrier Strike Group Three (CSG-3), le groupe de combat du USS John C. Stennis (CVN-74). Il fait escale à Guam, à Mokpo (Corée du Sud), à Singapour, à Manille et à Sasebo.

Il participe à l'exercice Malabar 2016 en compagnie des marines indiennes et japonaises puis à l'exercice RIMPAC 2016 qui comprend une phase théorique à terre et à flot du 28 juin au 12 juillet puis une phase active du 12 juillet au 2 août. Après une escale à Pearl Harbor jusqu'au 4, il rentre en Californie le 11 août 2016.

De janvier à août 2017 le croiseur lance-missiles est immobilisé pour un petit carénage.

En octobre 2018 il appareille pour son dernier déploiement opérationnel en date. Il fait escale à Singapour avant de se rendre dans le Golfe Persique. Il fait escale à Manama, Laem Chabang, Jebel Ali, franchissant le canal de Suez le 20 avril 2019, faisant escale à Marseille du 27 au 30 avril, franchit le détroit de Gibraltar le 3 mai 2019, le canal de Panama le 21 mai avant d'arriver à San Diego le 28 mai 2019 après avoir réalisé une circumnavigation.

De janvier à novembre 2020 il à été immobilisé pour un grand carénage. Il est donc à peine opérationnel à l'heure où j'écris ces lignes (janvier 2021).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyVen 12 Fév 2021, 15:15

Le USS Antietam (CG-54)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an30
Le USS Antietam (CG-54)

Présentation

Le Antietam est commandé le 20 juin 1983 aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula. Il à reçu pour devise Power to Prevail.

-Le USS Antietam (CG-54) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula le 15 novembre 1984 lancé le 14 février 1985 et commissioned le 6 juin 1987. Il est actuellement basé à Yokosuka.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail29

La huitième unité de classe Ticonderoga célèbre la mémoire de la Bataille d'Antietam (17 septembre 1862), une bataille de la guerre de Sécession (également appelée Bataille de Sharpsburg) entre les nordistes (87164 hommes) du général McClellan et les sudistes (38000 hommes) du général Robert E. Lee, 12410 soldats nordistes étant mis hors de combat contre 10316 soldats sudistes.

Cette bataille aux résultats incertains (McLellan n'à pu concentrer ses forces permettant à Lee de manœuvrer pour défaire un par un les différents éléments de l'armée nordiste) mais l'Union à remporté une victoire stratégique. L'émancipation des esclaves est proclamée cinq jours plus tard même si elle ne deviendra effective que le 1er janvier 1863.

Le CG-54 est le troisième navire à porter ce nom succédant à un navire lancé en 1869 mais qui ne prit jamais la mer, servant de ponton jusqu'en 1888 quand il est démoli et à un porte-avions de classe Essex.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an31
Le USS Antietam (CV-36)

Le CV-36 est mis sur cale au Philadelphia Naval Shipyard le 15 mars 1943 lancé le 20 août 1944 et commissioned le 28 janvier 1945.

Désarmé le 21 juin 1949, il est remis en service le 17 juillet 1951 suite au déclenchement de la guerre de Corée à laquelle il participe. Reclassé CVA-36 le 1er octobre 1952, il est reclassé porte-avions anti-sous-marin en août 1953 (CVS-36) mais dès 1957, il est affecté à l'entrainement des nouveaux pilotes.

Si l'école est implantée à Pensacola, le porte-avions est jusqu'en 1959 stationné à Mayport le temps que le chenal soit élargit et approfondit pour permettre au porte-avions d'accéder à une base navale fermée en 1914.

En 1961 il assiste les victimes des ouragans CARLA et HATTIE (respectivement au Texas et au Bélize).

Le 23 octobre 1962 il est remplacé par son sister-ship, le USS Lexington (CVT-16) et mis en réserve le 7 janvier 1963. Rayé en mai 1973, il est vendu à la démolition le 28 février 1974.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an33
Le USS Antietam (CG-54) à Hong Kong en novembre 1990

De juillet 1988 à janvier 1989 il effectue son premier déploiement outre-mer, une croisière au long cours en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Même chose de juin à décembre 1990 ce qui va l'impliquer dans DESERT SHIELD mais pas dans DESERT STORM.

De janvier à juillet 1992 il est déployé en Extrême-Orient alors que de février à août 1994 il opère en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe de Persique.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an32
Le USS Antietam (CG-54) en compagnie du USNS Mars (T-AFS-1) et du USS Arkansas (CGN-41)

En juin et juillet 1996 tout comme huit ans plus tôt en 1988, il participe à l'exercice RIMPAC, un exercice multinational avec les nations de la région. Il remet ça en 1998, l'exercice se déroulant tous les deux ans avec des opérations navales, sous-marines et aériennes, des navires désarmés étant souvent utilisés au cours d'exercices de tir.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an34
Le USS Antietam (CG-54) lors de RIMPAC 98

D'octobre 1998  à avril 1999 il effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique alors que de juin à septembre 1999 il mène une mission anti-drogue au large des côtes Pacifiques de l'Amérique centrale.

De juillet 2001 à février 2002 il effectue un nouveau déploiement outre-mer qui le conduit en Asie du Nord-Est, en Asie du Sud-Est, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique. Il est naturellement engagé dans l'opération ENDURING FREEDOM.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an35
Le USS Antietam (CG-54) à Fremantle le 9 juillet 2003

De janvier à octobre 2003 il est déployé outre-mer, étant affecté à partir de mars au Carrier Strike Groupe Three (CSG-3) en vue de participer à la deuxièmé guerre du Golfe.

De février à août 2005, il réalise au cours de ce déploiement au sein du USS Carl Vinson (CVN-70) un tour du monde, quittant San Diego et rentrant en Californie par l'est et le canal de Panama. Il participe à Operation Iraqi Freedom (OIF) dans le Golfe Persique. Lors de l'escale à Mayport, 113 membres d'équipage rentrent à San Diego par avion pour permettre à 213 de leurs camarades d'embarquer leurs familles pour la traversée retour jusqu'à San Diego.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an36
Le USS Antietam (CG-54) à Pearl Harbor le 20 août 2007

Du 20 janvier au 27 août 2007 il effectue un nouveau déploiement outre-mer, cette fois au sein du groupe de combat organisé autour du USS John C. Stennis (CVN-74), un déploiement marqué par des opérations dans le Golfe Persique. Il opère alors avec le groupe de combat du USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69). Il participe également à l'exercice Valiant Shield 2007.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_an37
Le USS Antietam (CG-54) dans le Pacifique le 29 octobre 2008

Du 17 janvier au mois de juillet 2009 il alterne entre exercices et escales dans les ports de la région en l'occurrence Hong-Kong, le Japon, la Corée du Sud, Singapour, Thaïlande, Guam et Hawaï. L'année suivante, il est déployé dans le Golfe Persique, faisant escale à Dubai mais aussi durant le transit à Singapour, Hong-Kong et Pearl Harbor.

De décembre 2010 à décembre 2011  il est immobilisé pour une modernisation de ses capacités militaires.

En février 2013 l'Antietam remplace le Cowpens à Yokosuka selon la procédure de hull swap. En effet pour éviter les longs et coûteux transferts des familles d'un bout à l'autre du Pacifique, les équipages permutent ce qui signifie que les hommes du Cowpens ont embarqué sur l'Antietam et que ceux de l'Antietam ont pris leurs quartiers à bord du Cowpens.

Il intègre à cette occasion le groupe de combat du USS George Washington (CVN-73) qui depuis sa base de Yokosuka effectuait des patrouilles hivernales, printanières, estivales et autonomes. Le croiseur participe également à des exercices comme Talisman Sabre 2013.

De janvier à mai 2014 et de janvier à mars 2015 il est en travaux. Il participe également à Talisman Sabre 2015.

Le 23 janvier 2016 il appareille pour une patrouille en solitaire dans le Pacifique et l'Océan Indien. Il fait escale à Visakhapatman du 4 au 8 février avant de participer à une revuue navale. Les 10 et 11 février 2011 il participe à un exercice avec la frégate française Provence. Il fait ensuite escale à Phuket, à Manille, à Sasebo avant de rentrer à Yokosuka le 28 mars 2016. Il termine l'année par un petit carénage.

Le 31 août 2017 il s'échoue à l'entrée de la baie de Tokyo alors qu'il était au mouillage, un problème d'ancre expliquant cet échouage. Les hélices sont endommagées et 4200 litres de carburant partent à la mer. Il n'y à heureusement aucun blessé.

Il participe à l'exercice Balikatan 2018 ainsi qu'à l'exercice Valiant Shield 2018.

Le 22 octobre 2018 il franchit le détroit de Taiwan en compagnie du destroyer USS Curtiss Wilbur (DDG-54) (NdA ai-je besoin de préciser qu'il s'agit d'un Burke) pour faire respecter le principe de libre circulation sur les mers. Il réitère cette opération les 24 et 25 juillet 2019 aainsi que les 19 et 20 septembre 2019. Il participe également à l'exercice Valiant Shield 2020.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyVen 12 Fév 2021, 15:33

Le USS Leyte Gulf (CG-55)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le42
Le USS Leyte Gulf (CG-55)

Présentation

Commandé le 20 juin 1983 aux chantiers navals Ingalls, le Leyte Gulf à reçu pour devise «Arrayed for Victory» (prêt pour la victoire).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le43
Cérémonie de mise à flot du CG-55

-Le USS Leyte Gulf (CG-55) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula le 18 mars 1985 lancé le 20 juin 1986 et commissioned le 26 septembre 1987. Il est actuellement stationné à Norfolk.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail30

Il porte le nom de la Bataille du Golfe Leyte (23 au 26 octobre 1944), la plus grande bataille navale de la seconde guerre mondiale et probablement de l'histoire, titre que lui dispute la Bataille du Jutland qui peut avancer l'argument d'être un affrontement unitaire alors que la bataille entre américains et japonaise s'étend sur trois jours et comprend une succession d'épisodes qui se chevauchent.

J'ai d'ailleurs une certaine admiration pour les auteurs qui se frottent à ce monstre qui à pour origine le débarquement américain à Leyte le 18 octobre et qui comprend l'attaque des sous-marins américains dans le détroit de Palawan le 23 octobre, la bataille de la mer de Sibuyan le 24, la bataille du détroit de Surigao le 25, la bataille de Samar le même jour et celle du Cap Engano les 25 et 26 octobre 1944.

C'est un affrontement titanesque avec des moyens importants et où encore une fois la décision humaine possède un poids très important que ce soit le repli précipité des japonais affrontant des destroyers, des destroyers d'escorte et des porte-avions également d'escorte ou l'action d'Halsey qui comme le dira le commandant Ramius dans à la Poursuite d'Octobre Rouge «Humm je l'ai lu ce livre, vos conclusions étaient trop gentilles Ryan, Halsey agissait comme un sot».

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le45
Le USS Leyte (CV-32)

C'est le premier navire à porter ce nom mais le deuxième à perpétuer la mémoire de cette bataille après un porte-avions de classe Essex. Le CV-32 est mis sur cale aux chantiers navals de Newport News le 21 février 1944 sous le nom de Crown Point. Rebaptisé le 8 mai 1945, il est lancé le 23 août 1945 et commissioned le 11 avril 1946.

Il participe à la guerre de Corée, étant reclassé porte-avions d'attaque (CVA-32) le 1er octobre 1952 puis porte-avions anti-sous-marin (CVS-32) le 16 février 1953 alors qu'il devait être désactivé. Il est victime d'un grave incendie le 16 octobre 1953 alors qu'il était en travaux (37 morts et 26 blessés).

Reclassé AVT-10 et désarmé le 15 mai 1959, il resté mouillé à Philadelphie en attendant un réarmement qui ne se produira jamais. Il est rayé et vendu à la démolition en 1970.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le44
L'ARG-8

Auparavant deux autres navires ont porté ce nom, d'abord un navire-atelier, l'ARG-8. Cette unité de classe Luzon est mise en service le 17 août 1944, rebaptisée USS Maui le 31 mai 1945, désarmée le 30 août 1946, rayé des registres en avril 1967 et démoli en 1972.

On trouve également une canonnière espagnole de 1887 capturée durant la guerre hispano-américaine de 1898 et utilisé jusqu'à une date inconnue pour moi.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le46
Le USS Leyte Gulf (CG-55) à Palma de Majorque en juillet 1994

En octobre 1988 il opère en zone arctique, franchissant le cercle polaire arctique ce qui est l'occasion de cérémonies comparables à celles exécutées lors du passage de la ligne. Les initiés deviennent ainsi des Blue Nose (nez bleus).

De décembre 1988 à juin 1989 il est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte et de décembre 1990  à juin 1991 il est déployé en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique participant aux opérations DESERT SHIELD/DESERT STORM.

D'octobre 1992 à avril 1993 il est déployé en Méditerranée tout comme de juillet 1994 à janvier 1995 et de décembre 1996 à mai 1997.

Le 14 octobre 1996 il entre en collision avec le USS Theodore Roosevelt (CVN-71) au large de la Caroline du Nord. Sans aucun avertissement le porte-avions lance ses machines en arrière toute et entre en collision avec la proue du croiseur. Fort heureusement il n'y à aucune perte humaine et heureusement pour le contribuable américain les réparations ne vont coûter que deux millions de $.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le47
Le USS Leyte Gulf (CG-55) à quai

Le 25 novembre 1996 il appareille pour la Méditerranée. Entre deux tours d'opérations en Adriatique il fait escale à Barcelone, Naples, Antalya, Haïfa, Livourne, Corfou, Rhodes, Toulon et Izmir. Il rentre à Mayport le 22 mai 1997.

En juillet 1997 il change de base de stationnement, Norfolk remplaçant Mayport.  

De mars à septembre 1999 il est à nouveau déployé en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique participant notamment à l'opération SOUTHERN WATCH mais aussi à l'opération NOBLE ANVIL/ALLIED FORCE au dessus du Kosovo et de la Serbie. Il sert de navire de commandement pour la défense antiaérienne ainsi que de plateforme de lancement de missiles Tomahawk.

Initialement le groupe de combat du Teddy Roosevelt devait relever celui de l'Enterprise dans l'Océan Indien mais il est détourné vers l'Adriatique pour la raison que j'ai décrite plus haut.

Durant ce déploiement il fait escale à Villefranche sur Mer, à Palma de Majorque, franchit le canal de Suez le 9 juillet 1999, fait escale à Manama avant de revenir en Méditerranée le 3 septembre 1999. Après de nouvelles escales à La Valette et en baie d'Augusta. Il rentre à Norfolk le 22 septembre 1999.

Du 12 au 14 septembre 2001,  il participe à la sécurisation de la côte est (opération NOBLE EAGLE) avant de participer à un nouveau déploiement outre-mer et ce de septembre 2001 à avril 2002.

Il appareille le 20 septembre 2001 direction l'Océan Indien via la Méditerranée, le canal de Suez et la mer Rouge. Il y mène des opérations de contrôle océanique, de lancement de missiles Tomahawk et de commandement et de contrôle aérien. Il est de retour à Norfolk le 27 mars 2002.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le48
Le USS Leyte Gulf (CG-55) à quai avec le USS Bulkeley (DDG-84) à Cork en 2003

En mars 2003 il est affecté au Carrier Group Eight.

Le 19 février 2004 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer cette fois au sein du Wasp Expeditionary Strike Group (Wasp-ESG) organisé autour du porte-hélicoptères amphibie USS Wasp (LHD-1).

Le LHD va opérer avec les transports de chalands de débarquement USS Shreveport (LPD-12) et USS Whidbey Island (LSD-41), les croiseurs lance-missiles de classe Ticonderoga USS Yorktown (CG-48) et USS Leyte Gulf (CG-55), le destroyer lance-missiles USS McFaul (DDG-74) et un sous-marin nucléaire d'attaque.

Il va opérer en Méditerranée puis très vite dans l'Océan Indien et le Golfe Persique à la fois en soutien de l'opération ENDURING FREEDOM et à l'opération OPERATION IRAQI FREEDOM (OIF).

Le croiseur lance-missiles est de retour en Méditerranée le 21 juillet, faisant escale à Civitavecchia et à Rota. Il rentre à Norfolk le 13 août 2004.

Le 5 décembre 2005 le croiseur lance-missiles intègre le Carrier Strike Group Twelve (CSG-12) dont le navire-amiral est le USS Enterprise (CVN-65). Il remplace son sister-ship USS Gettysburg (CG-64).

Du 2 mai au 18 novembre 2006 il est à nouveau déployé en Méditerranée et au Moyen-Orient, opérant en soutien des opérations de contre-insurrection menés par les américains en Irak.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le49
Le USS Leyte Gulf (CG-55) à Norfolk le 20 avril 2007

Le 15 septembre 2007 un incendie éclate à bord du croiseur alors qu'il était en travaux à Norfolk. Cinq ouvriers sont blessés dont un sérieusement. On  à un temps craint que l'événement soit d'origine terroriste.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_le50
Le USS Leyte Gulf (CG-55) arrivant à New York le 21 mai 2008

Du 12 octobre 2008 au 11 mai 2009 il opère au large de l'Afrique de l'ouest, en Méditerranée et au large de la Corne de l'Afrique.

Du 13 janvier au 15 juillet 2011 il opère au sein du groupe de combat de l'USS Enterprise (CVN-65) sur le point d'être désarmé.

En février 2011 il est impliqué dans un affrontement avec des pirates somaliens. A son retour de déploiement le 15 juillet 2011, il en à capturé 75 et à lancé des Tomahawk sur la Libye dans le cadre d'une opération militaire peut être décidée pour de bonnes raisons mais qui à provoqué de terribles secousses dont nous payons encore les conséquences aujourd'hui.

Il est modernisé à Norfolk de décembre 2011 à septembre 2012.

De juillet 2014 à janvier 2015 il est à nouveau déployé en Méditerranée, servant de navire-amiral pour le Standing NATO Maritime Group 2  (2ème force navale de présence de l'OTAN), la composante navale de la Nato Response Force (NRF).  

Ayant succédé à la frégate espagnole Cristobal Colon il opère en Méditerranée et dans l'Atlantique, participant aux exercices NOBLE MARINER 2014 et MAVI BOLINA 2014. Relevé par son sister-ship Vicksburg, il rentre à Norfolk le 7 janvier 2015.

Le 27 mars 2017 il appareille pour un déploiement en solitaire. Il rallie La Manche pour participer à l'opération ATLANTIC RESOLVE, faisant escale à Wilhelmshaven du 9 au 12 avril, à la base navale de Haakonsvern près de Bergen du 20 au 23 avril et du 23 au 25 mai,   à Tromso du 3 au 8 mai.

Il participe à l'exercice anti-sous-marin EASTATLANT 17 du 8 au 23 mai 2017. Il franchit le détroit de Gibraltar le 30 mai, le canal de Suez en juin et le détroit d'Hormuz le 15 juin. Il fait escale au Bahrein du 26 au 30 juin avant de repasser le canal de Suez le 21 juillet. Il fait escale à Rota du 26 au 28 juillet avant de mettre cap sur l'Ecosse pour l'exercice SAXON WARRIOR 17.

Il fait ensuite escale à Faslane du 12 au 16 août, à Tromso le 2 septembre, à Haakonsvern du 10 au 16 septembre, à Ponta Delgada aux Açores du 22 au 24 septembre avant de rentrer à Norfolk le 6 octobre 2017.

De décembre 2017 à mai 2018 il est immobilisé pour un grand carénage.

Le 5 février 2019 il entre en collision avec le ravitailleur USNS Robert E. Peary (T-aKE-5) lors d'un ravitaillement à la mer à environ 50 miles nautiques au sud de Charleston. Les deux navires sont légèrement endommagés, le croiseur lance-missiles pouvant appareiller pour son déploiement au Moyen-Orient le 29 mars 2019.

Il franchit le détroit de Gibraltar le 13 avril, faisant escale à Barcelone du 15 au 20 avril, franchit le détroit de Sicile le 23 avril, le canal de Suez le 9  mai, le détroit de Bab-el-Mandeb le 12 mai avant d'opérer dans le Golfe Persique jusqu'au 4 décembre quand il repasse dans l'Océan Indien. Il franchit le canal de Suez le 17 décembre avant de faire escale au Pirée jusqu'au 22 décembre. Il repasse le détroit de Gibraltar le 27 décembre et rentre à Norfolk le 4 janvier 2020. Il à été immobilisé pour carénage durant une bonne partie de l'année 2020.



A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyDim 14 Fév 2021, 20:42

Le USS San Jacinto (CG-56)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s129
Le USS San Jacinto (CG-56) en compagnie de la frégate USS Hewes (FF-1078)

Présentation

Commandé le 20 juin 1983 aux chantiers navals Ingalls, le San Jacinto à reçu pour devise «Victory is Certain».

-Le USS San Jacinto (CG-56) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 24 juillet 1985 lancé le 11 novembre 1986 et commissioned le 23 janvier 1988. Il est actuellement basé à Norfolk.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail31

C'est le troisième navire à porter le nom de la Bataille de San Jacinto (21 avril 1836), une bataille décisive de la Révolution Texane. L'armée texanne dirigée par Samuel Houston remporte une victoire sur l'armée menée par le général Santa Anna, les mexicains devant se replier au sud du Rio Grande. Le Texas devient une république indépendante, étant intégrée aux Etats-Unis le 29 décembre 1845.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s130
Le USS San Jacinto (CVL-30)

Le CG-56 succède à un frégate à hélice lancée en 1850, participant à la deuxième guerre de l'opium au cours de laquelle ses canons appuient de leurs tirs les troupes françaises et britanniques et à un porte-avions léger de classe Independence, le CVL-30.

Initialement mis sur cale comme un croiseur léger de classe Cleveland sous le nom de USS Newark (CL-100), il est rebaptisé Reprisal et reclassé porte-avions sous l'immatriculation CV-30  le 2 juin 1942.

Il est mis sur cale aux chantiers navals New York Shipbuilding Corporation de Camden le 26 octobre 1942, rebaptisé San Jacinto le 30 janvier 1943 et reclassé CVL-30.

Lancé le 26 septembre 1943, il est commissioned le 15 novembre 1943. Désarmé le 1er mars 1947 et affecté à la Pacific Reserve Fleet (San Diego Group), il ne sera jamais réarmé, étant reclassé AVT-5  le 15 mai 1959, rayé le 1er juin 1970 puis vendu à la démolition en décembre 1971.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s131
Le USS San Jacinto (CG-56) rentrant au port

De mai à novembre 1989, le USS San Jacinto (CG-56) effectue son premier déploiement outre-mer en l'occurrence en Méditerranée et sous l'autorité de la 6ème flotte.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s132
Le USS San Jacinto (CG-56) le USS John F. Kennedy (CV-67) le USS Saratoga (CV-60) et le USS Biddle (CG-34) lors de Desert Storm

D'août 1990 à mars 1991 il participe aux opérations DESERT SHIELD.DESERT STORM aka la première guerre du Golfe. Traversant l'Atlantique et la Méditerranée en compagnie des porte-avions USS John F. Kennedy (CV-67) et America (CV-66) mais aussi de son sister-ship USS Philippine Sea (CG-58), il lance les deux premiers Tomahawk du conflit sur un total de seize missiles lancés en 43 jours. Au cours de son déploiement en mer Rouge, il contrôle de nombreux navires pour faire respecter l'embargo imposé par l'ONU.

De mars à novembre 1992 il participe aux manœuvres UNITAS en compagnie des marines sud-américaines. A cette occasion il réalise une circumnavigation du sous-continent sud-américain. Il teste de nouvelles tactiques de guerre littorale pour confirmer le retour d'expérience de la guerre d Golfe. Ces nouvelles tactiques imaginées lors de UNITAS XXXIII sont affinées lors de BALTOPS 93 où le croiseur embarque le premier détachement mixte LAMPS avec un SH-60B et un SH-60F.

De mars à novembre 1994, il opère en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique au sein du groupe de combat organisé autour du USS George Washington (CVN-73), le croiseur assurant la défense antiaérienne à la mer, la coordination des opérations aériennes et la frappe vers la terre avec des missiles Tomahawk dont certains sont lancés après seulement trois jours de préavis alors qu'il se trouvait en Méditerranée. Au final il passe 69 jours en mer.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s133
Le USS San Jacinto (CG-56) et le USS Big Horn (T-1O 198) le 24 février 1996

De janvier à juillet 1996 il opère à nouveau en Méditerranée et en mer Rouge toujours en compagnie du George Washington. Il participe à un exercice conjoint avec la marine russe et sauve le cargo saoudien Hoffur. A son retour il réalise son premier grand carénage.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s134
Le USS San Jacinto (CG-56) lors de l'opération Southern Watch le 20 mai 1998

De février à août 1998 le USS San Jacinto (CG-56) opère au sein du groupe de combat du USS John C. Stennis (CVN-74) mettant le cap sur le Golfe Persique qu'il atteint après seize jours de transit depuis la côte est ce qui implique un transit à une vitesse élevée. Il participe à l'opération SOUTHERN WATCH et des opérations d'interdiction maritime en visitant et contrôlant les navires présents dans la région pour éviter les violations de l'embargo. Il porte assistance à un cargo turc.

Le Stennis ralliant la côte ouest et le San Jacinto restant sur la côte est il est transféré à l'escorte du porte-avions USS Harry S. Truman (CVN-75).

Du 28 novembre 2000 au 23  mai 2001 il opère en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique notamment dans le cadre de l'opération SOUTHERN WATCH. Il opère à cette occasion au sein du Carrier Group Two.

Du 5 décembre 2002 au 23 mai 2003 il opère en Méditerranée dans le cadre des opérations ENDURING FREEDOM ET OPERATION IRAQI FREEDOM. Comme durant la première guerre du Golfe, il lance des Tomahawk sur l'Irak.

Du 7 au 19 juin 2004 il participe à BALTOPS 04 en compagnie de navires du Canada, du Danemark, d'Estonie, de France, d'Allemagne, de Lettonie, de Lituanie, des Pays-Bas, de Norvège, de Pologne, de Russie et de Suède.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s135
Le USS San Jacinto à Marmaris le 16 février 2006

Du 1er septembre 2005 au 11 mars 2006 il opère en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique au sein du groupe de combat organisé autour du USS Theodore Roosevelt (CVN-71) alors que de novembre 2007 à juin 2008 il opère en Méditerranée et au large de l'Afrique de l'Ouest. A cette occasion il quitta Norfolk le 5 novembre 2007 pour y revenir le 4 juin suivant. Au cours de ce déploiement il fait escale à Naples, à Dakar, La Sude, Constanta, Varna et Istanbul.

Du 21 janvier au 11 août 2010 le déploiement effectué en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique voit l'équipe VSBB (Visit Boarding Search and Seinzure/Visite, Abordage, Recherche et Saisie) du croiseur sauver cinq otages yéménites de treize pirates somaliens ou supposés tels.

Durant ce déploiement il opère au Moyen-Orient, dirige la Combined Task Force 151 (CTF-151) pour lutter contre la piraterie dans le Golfe d'Aden. Le 31 mai il sauve le cargo maltais Avenue Beauty d'une attaque menée par neuf pirates somaliens.

Le 18 juillet 2010 il repasse le canal de Suez pour retourner en Méditerranée en compagnie des navires du groupe amphibie organisé autour du porte-hélicoptères amphibie USS Nassau (LHA-4).

Durant ce déploiement le croiseur lance-missiles à fait eescale à Victoria aux Seychelles, à Alicante, à Haïfa, à La Sude, à Aqaba (Jordanie), au Bahrein, aux Emirats Arabes Unis et Larnaca (Chypre).  

Du 23 au 30 mai 2012 il participe à la 25ème semaine navale de New-York au cours de laquelle on commémore le bicentenaire de la guerre de 1812 et du Star-Spangled Banner.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_s136
Le USS San Jacinto (CGG-56) en compagnie du USS Kearsarge (LHD-3) le 6 juin 2012

Le 13 octobre 2012 il entre en collision avec le sous-marin nucléaire d'attaque USS Montpelier (SSN-765) (classe Los Angeles) au large des côtes floridiennes (nord-est). Son dôme sonar est endommagé et les réparations l'empêche de rejoindre le Carrier Strike Groupe Ten (USS Harry S. Truman (CVN-75)). Les réparations ont coûté pas moins de 11 millions de $ de réparations.

Du 22 juillet 2013 au 18 avril 2014 il est déployé en Méditerranée, dans le Golfe Persique et dans l'Océan Indien. Il manœuvre au sein du groupe de combat du USS Nimitz (CVN-68) avec le destroyer USS Bulkeley (DDG-84).

Après des escales à Trieste et Split, il franchit le canal de Suez le 18 août, opérant dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, faisant escale aux Emirats Arabes Unis et au Bahrein. En janvier 2014 il manœuvre avec le groupe occasionnel TF-473 de la marine française. Il repasse le canal de Suez le 28 mars, faisant escale à Palma de Majorque du 3 au 6 avril avant de mettre cap sur Norfolk.

Du 1er juin au 30 décembre 2017 il opère en Méditerranée, dans le Golfe Persique et l'Océan Indien. Il fait escale à Naples du 17 au 20 juin avant de passer le canal de Suez le 8 juillet 2017. Il franchit le détroit d'Hormuz le 21 juillet, faisant escale à Manama et Jebel Ali. Repassant le canal de Suez le 4 décembre, il est au Pirée du 14 au 17 décembre, franchit le détroit de Gibraltar le 21 avant de rentrer à Norfolk.

Le 12 janvier 2020 il appareille pour le Moyen-Orient au sein du Carrier Strike Group Ten (CSG-10) organisé autour du USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69).

Covid-19 oblige, aucune escale n'est organisée dans les ports des régions traversées. Il va ainsi passer plus de 160 jours à la mer. Il franchit le détroit de Gibraltar le 29 février après des manœuvres dans l'Atlantique, le canal de Suez le 9 mars, le détroit de Bab-El-Mandeb le 13 mars 2020, le canal de Suez à nouveau le 24 juillet, le détroit de Gibraltar le 30 juillet avant de rentrer à Norfolk le 9 août.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyDim 14 Fév 2021, 21:12

Le USS Lake Champlain (CG-57)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la43
Le USS Lake Champlain (CG-57) sous le soleil

Présentation[/b[/b]
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la44
Et de ces quelques éléments de métal naquirent un fier vaisseau
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la45

Commandé le 16 décembre 1983 aux chantiers navals Ingalls, il à reçu la devise «Ingenuity Daring Discipline» (ingéniosité, audace et discipline).

-Le USS Lake Champlain (CG-57) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 3 mars 1986 lancé le 3 avril 1987 et commissioned le 1er juin 1988. Il est actuellement stationné à San Diego.


CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail33


Il célèbre la mémoire de la Bataille du Lac Champlain (appelée également Bataille de Plattsburgh), une bataille survenue du 6 au 11 septembre 1814 au cours de la guerre de 1812, un conflit que certains ont baptisé «deuxième guerre d'indépendance américaine».

Les américains stoppent une invasion britannique venue du Canada en privant les troupes terrestres de tout soutien naval, victoire d'autant plus décisive qu'à l'époque les deux belligérants négocient à Gand et que les américains ont pu obtenir davantage des britanniques.

On en revient à la situation d'avant guerre. Le bilan humain est de 104 tués et 116 blessés côté américain (pour 6354 hommes engagés) et 168 tués et 120 blessés côté britannique (sur 11000 hommes engagés).

Le CG-57 est le troisième navire à porter ce nom, succédant à un cargo de 1917 utilisé par l'US Navy en 1918/1919 et surtout à un porte-avions de classe Essex.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la46

Le CV-39 est mis sur cale au Norfolk Naval Shipyard le 15 mars 1943 lancé le 2 novembre 1944 et commissioned le 3 juin 1945. Il arrive trop tard pour participer au second conflit mondial mais s'illustre au cours de l'opération MAGIC CARPET, le rapatriement des marins, des militaires et des aviateurs américains.

Il va ainsi relier le Cap Spartel (14km à l'ouest de Tanger, en face du cap Trafalgar) à Hampton Roads en 4 jours, huit heures et 51 minutes, un record qui ne sera battu que par le paquebot SS United States en 1952.

Désarmé le 17 février 1947 et placé sous cocon à Norfolk, il est réactivé pour la guerre de Corée mais à la différence de ses sister-ship il va subir la refonte SCB-27A du 18 août 1950 au 19 septembre 1952 avant d'être engagé dans les ultimes opérations du conflit.

Reclassé CVA-39 le 1er octobre 1952, il va opérer notamment en Méditerranée. Reclassé CVS-39 le 1er août 1957 il ne va subir d'autres refontes. Après avoir participer à la conquête de l'Espace puis à la crise des missiles de Cuba, il est désarmé le 2 mai 1966, rayé le 1er décembre 1969 et vendu à la démolition le 28 avril 1972.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la50
The boys [of the navy] are back in town ! : le USS Enterprise (CVN-65), le USS New Jersey (BB-62) et le USS San Lake Champlain (CG-57)

De septembre 1989 à mars 1990 il effectue un déploiement en Extrême-Orient. De juin à novembre 1991 il est déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique au sein du groupe de combat organisé autour du USS Abraham Lincoln (CVN-72). Durant ce déploiement il participe à l'opération FIERY VIGIL d'évacuation des bases américaines des Philippines.

Même chose de février à août 1993 (mais au sein du groupe de combat organisé du USS Nimitz (CVN-68)) alors que du 8 novembre au 10 décembre 1993 il participe à une mission anti-drogue au large de l'Amérique Centrale (opération TIDAL WAVE).

De janvier à juin 1995 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique.

Appareillant le 26 janvier 1995 de San Diego, il fait successivement escale à Pearl Harbor,  à Hong-Kong, à Singapour avant de pénétrer dans le Golfe Persique le 10 mai.

Opérant en soutien des groupes de combat des porte-avions USS Constellation (CV-64) USS Theodore Roosevelt (CVN-71) et USS Abraham Lincoln (CVN-72), il fait escale à Bahrein et aux Emirats Arabes Unis. Au total il passe 82 jours dans le Golfe Persique avant de reprendre le chemin de la maison, faisant escale à Phuket, Singapour, Cebu (Philippines) et Apra (Guam) avant de rentrer à San Diego le 26 juillet 1995.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la47
Le USS Lake Champlain (CG-57) en 1997
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la56

De mars 1996 à janvier 1997 il est immobilisé aux chantiers navals NASSCO pour un grand carénage d'une durée de huit mois.

Le 5 septembre 1997 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer et ce au sein du groupe de combat organisé autour du USS Nimitz (CVN-68), déploiement marqué par des escales à Yokosuka et Hong-Kong avant que le groupe de combat ne pénètre dans le Golfe Persique le 12 octobre.

Entre deux tours opérationnels, le croiseur fait relâche à Bahrein et aux Emirats Arabes Unis. Il repasse le détroit d'Hormuz le 10 janvier 1998, faisant escale à Fremantle, Sydney et Pearl Harbor avant de rentrer à San Diego le 28 février 1998.

Le 7 janvier 2000 il appareille au sein du groupe de combat du USS John C. Stennis (CVN-74) pour participer à l'opération SOUTHERN WATCH mais aussi à des missions d'interdiction maritime. Il fait escale durant ce déploiement à Chinhae (Corée du Sud), à Hong-Kong, Phuket et au Bahrein.

Après avoir participé aux exercices NEON FALCON et ARABIAN GAUNTLET 2000, le croiseur fait escale à Dubai avant de quitter le Golfe Persique le 23 mai 2000. Il fait ensuite escale à Townsville, Mackay, Sydney et Pearl Harbor, rentrant à San Diego le 3 juillet 2000. Il termine l'année par un petit carénage à San Diego.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la54
Le Lake Champlain dans la plume

Le 12 novembre 2001 il appareille de San Diego pour participer aux opérations ENDURING FREEDOM et SOUTHERN WATCH, opérations qu'il n'est plus nécessaire de présenter. Durant ce déploiement il fait escale à Hong-Kong, Singapour et Bahrein avant de participer à l'exercice ARABIAN SHARK.

Le croiseur réalise 135 visites de navires, 200 missions de surveillance de l'espace aérien et naval, ses hélicos volant 500h seuls ou en coopération avec les alliés dans la région.

Il fait ensuite escale à Mumbai, Phuket, Apra, Pearl Harbor avant de rentrer à San Diego le 8 juin  2002. Il termine l'année par un petit carénage et une remise en condition opérationnelle.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la59
Le USS Lake Champlain (CG-57) à Pearl Harbor en 2004

Du 24 au 30 mai 2004 il participe à des opérations dans le Pacifique avec le Stennis avant d'enchainer par l'exercice multinational RIMPAC 2004 en juin et juillet. Il rentre à San Diego le 1er novembre 2004.

Le 4 janvier 2006 il appareille pour un nouveau déploiement au sein d'un groupe de combat organisé autour d'un nouveau venu à savoir le USS Ronald Reagan (CVVN-76).

Il fait escale à Singapour, opère dans le Golfe Persique, fait escale à Phuket avant de participer à l'exercice VALIANT SHIELD 2006. Il rentre à San Diego le 6 juillet 2006.

Le 27 janvier 2007 il appareille pour un déploiement non planifié (surge) toujours en compagnie du Ronald Reagan. Il fait escale à Sasebo, à Busan, participe à l'exercice américano-sud coréen FOAL EAGLE 2007. Il est de retour à San Diego le 20 avril 2007.

Le 10 novembre 2007, il est victime d'une explosion lors d'une période d'entretien de routine. L'enquête démontrera un certain nombre de violation de règles élémentaires de sécurité.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la60
Le USS Lake Champlain (CG-57) à San Diego en 2008

Le 9 janvier 2009 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer mais cette fois au sein d'un groupe de frappe expéditionnaire celui du USS Boxer (LHD-4), le Boxer Expeditionary Strike Group composé du USS New Orleans (LPD-18), du Comstock (LSD-45) et du USS Chung-Hoon (DDG-93).

Il fait escale aux Maldives, à Karachi avant de participer à l'exercice AMAN. Après une escale à Singapour il rentre à San Diego le 30 juillet 2009.

Le 6 octobre 2010 il effectue un déploiement inhabituel  puisqu'après avoir appareillé de San Diego il ne met pas cap à l'ouest mais cap au  sud direction le canal de Panama qu'il franchit le 21 octobre avant de rallier La Méditerranée (escale à La Sude), de franchir le canal de Suez puis le détroit d'Hormuz pour opérer dans le Golfe Persique entre deux escales à Bahrein et aux Emirats Rabes Unis. Il fait ensuite escale à Karachi avant l'exercice AMAN 2011 (6 au 12 marrs 2011), de participer à la lutte anti-piraterie au sein de la CTF-151 puis de rentrer à San Diego le 6 mai 2011.

Le 26 juin 2014 il arrive à San Diego pour participer à l'opération RIMPAC 2014, la phase à la mer ayant lieu à partir du 8 juillet 2014. il rentre à San Diego le 18 août 2014.

Il est immobilisé d'août 2015 à février 2016 pour un grand carénage.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_la61
Le USS Lake Champlain (CG-57)

Le 6 février 2017 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer, faisan escale à Saipan, Apra Harbor (Guam) et Sasebo. Il participe ensuite à l'exercice FOAL EAGLE 2017 avant de faire escale à Singapour.

Le 9 mai 2017 il est entre en collision avec un chalutier sud-coréen mais sans provoquer de blessés chez le croiseur.

L'accident à probablement été causé par un problème de communication (le chalutier sud-coréen n'avait pas de radio et n'à pas répondu aux coups de sirène du croiseur). Les deux navires ont pu rentrer au port sans assistance.

Il appartient actuellement au Carrier Strike Group One avec le porte-avions USS Carl Vinson (CVN-70) et les destroyers USS Wayne E. Meyer (DDG-108) et USS Michael Murphy (DDG-112).

Durant le déploiement de 2017 il opère en compagnie des marines australiennes, japonaises et sud-coréennes. Il manœuvre également avec le Carrier Strike Group Five organisé autour du USS Ronald Reagan (CVN-76) avec comme navires de combat le croiseur USS Shiloh (CG-67) et les destroyers de classe Arleigh Burke USS Barry (DDG-52), USS McCampbell (DDG-85), USS Fitzgerald (DDG-62) et USS Mustin (DDG-89). Il rentre à San Diego le 23 juin 2017.

Le 4 janvier 2018 le USS Lake Champlain (CG-57) reprend la mer pour un nouveau déploiement et ce au sein du groupe de combat du USS Carl Vinson (CVN-70).

Il fait escale à Pearl Harbor, à Guam, à Da Nang, au Guatemala, à Lima, à Callao, à Manzanillo avant de rentrer à San Diego le 9 mai 2018.

Du 27 juin au 9 juillet il est ancré à Pearl Harbor pour la phase théorique de RIMPAC 2018 avant de participer à la phase pratique du 27 juin au 9 juillet. Après une nouvelle escale à Pearl Harbor du 31 juillet au 3 août, il rentre à San Diego le 9 août 2018.
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyDim 14 Fév 2021, 21:35

Le USS Philippine Sea (CG-58)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph13
Le USS Philippine Sea (CG-58) à la mer

Présentation
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph14
Le PCU Philippine Sea (CG-58) paré à prendre contact avec son élément

Commandé le 27 décembre 1983 aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW), le Philippine  Sea (CG-58) à reeçu comme devise «Eternal Vigilance».

-Le USS Philippine Sea (CG-58) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW) de Bath (Maine) le 8 avril 1986 lancé le 12 juillet 1987 et commissioned le 18 mars 1989. Il est actuellement stationné à Mayport en Floride.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail11

Ce croiseur célèbre la mémoire de la Bataille de la mer des Philippines (19-20 juin 1944), une bataille du second conflit mondial conséquence direct du débarquement américain aux Mariannes, les japonais ne pouvant laisser l'archipel aux mains des américains car cela mettait le Japon à portée des B-29.

La 5ème flotte composée de quinze porte-avions (sept porte-avions d'escadre et huit porte-avions légers), sept cuirassés, huit croiseurs lourds, treize croiseurs légers, soixante-huit destroyers et vingt-huit sous-marins va affronter la 1ère flotte mobile composée de neuf porte-avions (dont quatre légers), cinq cuirassés, onze croiseurs lourds, deux croiseurs légers, trente et un destroyers, 24 sous-marins et six pétroliers.

Au niveau aéronautique, on compte 900 avions embarqués côté américain, et 750 côté japonais (dont 450 avions embarqués).

Le 19 l'aviation embarquée japonaise déjà très affaiblie par la campagne de Guadalcanal cesse d'exister comme entité constituée en perdant près de 400 avions («tir aux pigeons des Mariannes») et le 20 les américains lancent un assaut aérien entré dans l'histoire sous le nom de Mission Beyond Darkness (Mission au delà des ténébres), le retour se faisant de nuit dans des conditions dantesques. Au final les japonais ont perdu trois porte-avions, deux pétroliers, 450 et 645 avions.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph15
Le USS Philippine Sea (CVA-47)

Le CG-58 est le deuxième navire à porter ce nom dans la marine américaine succédant à un  porte-avions de classe Essex, le CV-47. Il est mis sur cale aux Fore River Shipyard le 19 août 1944 sous le nom de Wright. Rebaptisé le 13 février 1945, il est lancé le 5 septembre 1945 et commissioned le 11 mai 1946.

En janvier 1947, il participe à l'opération HIGHJUMP en Antarctique,  il est ensuite engagé dans la guerre de Corée. Reclassé CVA-47 le 1er octobre 1952 puis CVS-47 le 23 novembre 1955. Il est désarmé le 28 décembre 1958 à Long Beach. Reclassé AVT-11 le 15 mai 1959, il est rayé le 1er décembre 1969 et vendu à la démolition le 23 mars 1971.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph16
On à toujours besoin de l'aide d'un plus petit que soit

D'août 1990 à mars 1991 il est déployé au Moyen-Orient pour participer à DESERT SHIELD, le volet défensif de la première guerre du Golfe. Il aurait pu rentrer au pays mais il est finalement maintenu sur place jusqu'en mars ce qui lui permet de participer à DESERT STORM. Il termine l'année 1991 en servant de navire-amiral à une Task Force destiné à lutter contre le trafic de drogue dans les Caraïbes.

En mai 1992 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer. Il va ainsi opérer en Méditerranée et en mer Rouge, passant à deux reprises le canal de Suez. Il opère également en Adriatique dans des opérations en lien avec la guerre en ex-Yougoslavie. Il fait escale dans des ports espagnols, français, italiens, égyptiens et israéliens.

NdA une de mes sources internet cite une participation à l'exercice BALTOPS en mer Baltique mais je n'en suis pas certain à 100%.

Après avoir passé l'année 1993 en entretien, il effectue en 1994 un nouveau déploiement outre-mer en l'occurrence en Méditerranée de janvier à juin 1994 au sein du Saratoga Battle Group, déploiement au cours duquel il participe à des opérations en Adriatique, à des exercices OTAN ainsi qu'à des escales en Espagne, en Turquie, en Grèce et en Italie. A peine rentré aux Etats-Unis il en repart pour une opération de lutte anti-drogue dans les Caraïbes de juillet à septembre 1994.

En 1995 il participe à un déploiement estival en mer Baltique (mi-mai à mi-juillet) avant de rentrer aux Etats-Unis pour une période d'entretien qui lui permet de terminer l'année 1995.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph17
Le USS Philippine Sea (CG-58)

Le 28 juin 1996 il appareille pour un déploiement en Méditerranée et en mer Adriatique au sein du groupe de combat organisé autour du USS Enterprise (CVN-65). Outre les différentes opérations liées au conflit en ex-Yougoslavie (SHARP GUARD DENY FLIGH PROVIDE PROMISE), il participe à différents exercices au titre du partenariat pour la paix de l'OTAN. Il rentre aux Etats-Unis en décembre 1996.

Le 9 août 1998 il participe au large de Porto Rico à un exercice de tir au cours duquel la coque de l'ancien croiseur USS Richmond K. Turner (CG-20) est envoyé par le fond et ce en compagnie du CVN-65 et des autres navires du groupe de combat.

Le 6 novembre 1998 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer toujours en compagnie de l'Enterprise. Il participe à l'opération ALLIED FORCE (frappes aériennes de l'OTAN au dessus de la Serbie et du Kosovo) en lançant des missiles Tomahawk sur des cibles à haute valeur stratégique. Il rentre dans sa base de Mayport en mai 1999.

De décembre 1999 à juin 2000, le croiseur effectue une croisière dans les territoires dépendants des Etats-Unis.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph18
Vue aérienne du USS Philippine Sea (CG-58)

Le 25 avril 2001 il quitte Mayport pour un nouveau déploiement outre-mer toujours au sein du groupe de combat organisé autour du USS Enterprise (CVN-65). Ce déploiement doit le conduire en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Ce programme est perturbé par les attentats du 11 septembre qui entraine le déclenchement de l'opération ENDURING FREEDOM (Liberté immuable). Il lance des missiles Tomahawk sur l'Afghanistan mais rentre aux Etats-Unis dès le 10 novembre 2001.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph19
Le USS Philippine Sea (CG-58) à Mayport le 2 septembre 2003

En 2003 il est affecté au Cruiser-Destroyer Squadron Twelve. Le 2 octobre 2003 il appareille pour un nouveau déploiement au sein de l'Enterprise Carrier Strike Group. Il va participer à ENDURING FREEDOM. Le 20 décembre 2003, il saisit deux dhows avec 21 marins, la fouille ayant permis la découverte de 95 livres d'héroïne. Il rentre à Mayport le 12 mars 2004. Durant ce déploiement il à réalisé 120 opérations de contrôle dans l'Océan Indien et le Golfe Persique où il à également assuré la protection des plateformes pétrolières et des terminaux pétroliers.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph20
Le USS Philippine Sea (CG-58) le USS Gunston Hall (LPD-44) et le HMS Shaqra (MHC-422) dans le Golfe Persique le 19 juillet 2005

Le 25 mai 2005 le USS Philippine Sea (CG-58) appareille pour un nouveau déploiement outre-mer cette fois au sein du Saipan Expeditionary Strike Group, un groupe occasionnel organisé autour du USS Saipan (LHA-2) et regroupant également  les USS Nashville (LPD-13) et Gunston Hall (LSD-44).

Il fait escale à La Sude le 8 juin 2005, participant aux opérations de la «guerre globale contre le terrorisme» en Méditerranée et dans le Golfe Persique. Il rentre à Mayport en septembre.

Le 6 juin 2006 il appareille pour un nouveau déploiement  opérationnel cette fois au sein d'un groupe de frappe expéditionnaire organisé autour du USS Iwo Jima (LHD-7) avec à son bord le HMM-365 et la 24th Marines Expeditionary Unit (24th MEU) et en compagnie de navires amphibies, de navires de combat et d'un sous-marin nucléaire d'attaque.

On trouve les transport de chalands de débarquement Nashville (LPD-13) et Whidbey Island (LSd-41), les destroyers lance-missiles USS Cole (DDG-67) et Bulkeley (DDG-84), le croiseur lance-missiles USS Philippine Sea (CG-58) et le sous-marin nucléaire d'attaque USS Albuquerque (SSN-706).

Ce groupe de frappe expéditionnaire participe à ENDURING FREEDOM, à OPERATION IRAQI FREEDOM mais aussi à l'évacuation des ressortissants américains du Liban alors théâtre d'une guerre entre Israël et le Hezbollah. Durant ce déploiement, les Harrier effectuent 136 sorties de combat, tirant 17 bombes à guidage laser. Il rentre à Mayport le 8 décembre 2006.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph21
Le USS Philippine Sea (CG-58) en compagnie du destroyer USS Bukeley (DDG-84) le 5 juillet 2008

Le 19 février 2008 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer, cette fois au sein du Nassau Expeditionary Strike Group en Méditerranée et dans le Golfe Persique dans le cadre des opérations Enduring Freedom et Operation Iraqi Freedom.

Ce déploiement voit l'engagement outre du Philippine Sea du porte-hélicoptère amphibie USS Nassau (LHA-4), des transports de chalands de débarquement USS Nashville (LPD-13) et USS Whidbey Island (LSD-41), des destroyers USS Ross (DDG-71) et USS Winston S. Churchill (DDG-81), et du sous-marin USS Albany (SSN-753).

Le croiseur lance-missiles fait escale à La Sude, à Haifa (après l'exercice CAYA GREEN en compagnie de la marine israélienne), à Fajurah (EAU) avant l'exercice multinational ARABIAN SHARK 08/SHAREM, opère comme bâtiment de sécurité des installations pétrolières irakiennes, fait escale à Jebel Ali (EAU) avant l'exercice GOAL KEEPER III avec la marine émiratie et une escale à Manama au Bahrein.

Il repasse ensuite en Méditerranée, faisant escale à la base navale turque d'Aksaz avant de relâcher à Split. Il rentre à Mayport le 10 juillet 2008.

Au  printemps 2009 il rallie les eaux britanniques pour participer à l'exercice OTAN JOINT WARRIOR et durant le transit il effectue une évacuation sanitaire par hélicoptère d'un homme de 70 ans passager du navire de croisière M/V Braemar. Au cours de ce déploiement il fait relâche à Devonport et à Faslane, deux bases de la marine britannique.

A son retour aux Etats-Unis, il débarque ses munitions au dépôt de Yorktown (NdA dont l'accès est barré par un pont avec deux éléments mobiles) pour un grand carénage doublé d'une modernisation de dix mois qui commence en juin 2009 pour se termine en avril 2010.

En 2010 il échoue dans une évaluation de ses capacités réalisée par le Board of Inspection and Survey selon le processus INSURV.

Le 7 mai 2011 il appareille pour un déploiement outre-mer sous l'autorité des 5ème et 6ème flotte soit le Moyen-Orient et la Méditerranée. Le 3 juin 2011 il fait escale à Kiel avant l'exercice BALTOPS 2011 aux côtés de navires russes, français et polonais. L'exercice en question se termine le 21 juin 2011.

Le 6 juillet 2011 il récupère 26 marins philippins du pétrolier Brilliante Virtuoso (pavillon libérien) touché par des RPG. Cinq jours plus tôt il le 1er juillet 2011 il avait franchit le canal de Suez. Il retourne ensuite en Méditerranée faisant escale à Istanbul. Pénétrant en mer Noire il fait escale à Batumi, manœuvre avec les garde-côtes géorgiens avant de faire escale à Sébastopol. Il fait ensuite escale à Burgas du 25 au 27 octobre avant de rentrer à Mayport le  15 novembre 2011.

Le 14 septembre 2012 les cendres de Neil Armstrong, premier homme à avoir posé le pied sur la ligne sont immergés dans l'Atlantique depuis le croiseur.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph22
Fire !

Le 15 février 2014 il appareille de sa base floridienne pour un nouveau déploiement, faisant escale au Pirée du 4 au 6 mars, à Aksaz du 9 au 11 mars avant de franchir le canal de Suez le 19 mars. Il pénétre ensuite dans le Golfe Persique faisant escale à Bahrein et aux Emirats Arabes Unis.

A partir du 23 septembre 2014 il  lance des missiles de croisière Tomahawk sur différentes cibles de l'Etat Islamique situées en Syrie en l'occurrence plus de trente missiles. Il retourne en Méditerranée au mois d'octobre, faisant escale à Barcelone du 1er au 4 novembre, rentrant à Mayport le 15 novembre 2014.

Après un petit carénage de mars à août 2015, le croiseur lance-missiles est endeuillé par la mort le 10 octobre 2015dans un incendie survenu à son domicile de son commandant, le capitaine Wesley A. Smith.

Le 21 janvier 2017 il appareille de Mayport pour un nouveau déploiement au Moyen-Orient. Il franchit le détroit de Gibraltar le 2 février, fait escale à La Sude du 1er au 4 mars, franchit le canal de Suez le 10 mars puis le détroit d'Hormuz le 21. Il fait escale à Bahrein et aux Emirats avant de retourner en Europe au mois de juillet. Il participe ainsi à SAXON WARRIOR 17 à la fin du mois de juillet avant de rentrer à Mayport le 19 août 2017.

Du 17 au 28 octobre 2017 il participe à l'exercice amphibie multinational BOLD ALLIGATOR 17.

D'avril à juin 2019 il est immobilisé pour un petit carénage. Il est à nouveau opérationnel à l'été 2019. A l'automne il manœuvre avec le groupe naval permanent de l'OTAN SNMG-1 ainsi qu'avec le nouveau porte-avions britannique (NdA pourquoi il y en à qui rigolent au fond ?) HMS Queen Elizabeth.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ph23
Le USS Philippine Sea (CG-58) pris en remorque (?)

Le 14 août 2020 le USS Philippine Sea (CG-58) appareille pour un nouveau déploiement au Moyen-Orient. Appareillant de Norfolk (NdA j'ignore si il s'agit de sa nouvelle base opérationnelle ou d'un départ suite à une période de travaux et/ou d'exercices), il met cap sur la Méditerranée, se ravitaillant à Rota près de Cadix le 23 août.

Après un PASSEX (Passage Exercise) avec le destroyer USS Ross (DDG-71) et la frégate espagnole Alvaro de Bazan (F-100) il franchit le détroit de Gibraltar dans la soirée.

Après une escale à La Sude du 30 août au 2 septembre, il franchit le canal de Suez le 4 puis le détroit de Tiran pour participer à l'exercice INFINITE DEFENDER 20.

En mer Rouge le 11 septembre, il franchit le détroit de Bab-el-Mandeb le lendemain pénétrant ainsi dans l'Océan Indien pour une nouvelle phase de son transit puisqu'il franchit le détroit d'Hormuz séparant cet océan du Golfe Persique le 18.

Il repasse quelques jours plus tard dans l'Océan Indien, menant une mission de surveillance et de présence. A plusieurs reprises il se ravitaille auprès des pétrolier-ravitailleurs du MSC présents sur zone. Il fait escale à Manama dans l'émirat du Bahrein du 28 octobre au 1er novembre, une escale contrainte pour d'évidentes raisons sanitaires.

Repassant le détroit d'Hormuz le 11 novembre, il manœuvre dans le Golfe d'Oman avant de repasser le détroit d'Hormuz à la fin du mois de novembre.

Il est à nouveau à Manama du 25 novembre au 1er décembre, repassant le détroit d'Hormuz le 2 décembre dans le sens nord-sud puis dans le sens sud-nord le 8 décembre et à nouveau dans le sens nord-sud quelques jours plus tard puis deux fois en protégeant notamment le passage du USS Georgia (SSGN-729) le 21 avant de repasser dans l'Océan Indien le 29 décembre 2020. Après plusieurs passages dans le Golfe Persique, il est actuellement déployé dans l'Océan Indien.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyDim 14 Fév 2021, 22:01

Le USS Princeton (CG-59)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr14
Le USS Princeton (CG-59) à la mer

Présentation

Commandé le 16 décembre 1983 aux chantiers navals Ingalls, le Princeton à reçu pour devise Honor & Glory.

-Le USS Princeton (CG-59) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 15 octobre 1986 lancé le 2  octobre 1987 et commissioned le 11 février 1989. Il est actuellement stationné à San Diego.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail12
Carte représentant la bataille de Princeton

Le treizième croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga perpétue la mémoire de la Bataille de Princeton, une bataille de la guerre d'indépendance américaine survenue le 3 janvier 1777. Les insurgents commandés par Washington (4500 hommes et 35 canons) défont les hommes de Charles Cornwallis (1200 hommes 6 à 9 canons). Cette bataille est une conséquence de la bataille de Trenton, une autre victoire américaine. Après cet ultime effort les américains vont prendre leurs quartiers d'hiver à Valley Forge.

Le CG-59 est le sixième navire de l'US Navy à porter le nom de cette bataille. Il succède à un sloop à hélice mis en service le 9 septembre 1843 et désarmé puis démoli en 1849 après avoir été notamment marqué par une explosion le 28 février 1944 qui tua le Secrétaire d'Etat, le Secrétaire à la Marine et quatre autres autorités.

Le deuxième est un vapeur armé de canons en service du 18 mai 1852 au 10 juin 1855 et de 1857 à 1866 avant d'être vendu à la démolition en 1866. Le troisième est une canonnière en service de 1898 à 1903, de 1905 à 1907, de 1909 à 1915 et en 1918/1919 (rayé et vendu en 1919).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr15
Le USS Princeton (CVL-23)

Le quatrième est un porte-avions de classe Independence. Mis sur cale le 2 juin 1941 comme croiseur sous le nom de USS Tallahassee (CL-61) aux chantiers navals New York Shipbuilding Corporation de Camden. Il est reclassé CV-23 le 16 février 1942 et rebaptisé Princeton le 31 mars 1942. Lancé le 18 octobre 1942, il est commissioned le 25 février 1943. En août il est reclassé CVL-23. Sévèrement endommagé par l'aviation japonaise durant la bataille du Golfe de Leyte le 24 octobre 1944, il est sabordé.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr16
Le USS Princeton (CV-37)

Le cinquième est un autre porte-avions mais de classe Essex, le CV-37. Il est mis sur cale au Philadelphia Naval Shipyard le 14 septembre 1943 sous le nom de Valley Forge. Il est rebaptisé le 21 novembre 1944, lancé le 8 juillet 1947 et commissioned le 18 novembre 1945.

Désarmé le 21 juin 1949, il est réarmé le 28 août 1950 pour participer à la guerre de Corée. Il est reclassé CVA-37 le  1er octobre 1952 puis CVS-37 en janvier 1954.

Il est choisit pour être transformé en porte-hélicoptères, devenant le LPH-5 le 2 mars 1959. Il participe ainsi à la guerre du Vietnam jusqu'à son désarmement le 30 janvier 1970. Rayé le même jour, il est vendu à la démolition en mai 1971.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr17
Le USS Princeton  (CG-59) Hong-Kong le 12 mai 1991

En 1990 il effectue avec la frégate USS Reuben James (FFG-57) une escale à Vladivostok, ville jadis interdite aux ressortissants étrangers. Il était alors stationné à Long Beach en Californie. Il devait ensuite réaliser un déploiement de routine mais la guerre du Golfe va bouleverser son planning.

De février à juillet 1991 il participe à la première guerre du Golfe. Le 18 février 1991 vers 07.15 alors qu'il patrouille à 28 miles nautiques de l'île de Falkala deux mines Manta explosent, une sous le gouvernail bâbord et la seconde au niveau de la proue à tribord, cette mine ayant détonné par sympathie.

Les dégâts sont importants mais sur le plan humain il n'y à que trois blessés dont un grave. Le navire est hors de combat pendant seulement 15 minutes. Il est assisté par le destroyer canadien HMCS Athabaskan qui cherche d'autres mines et accessoirement (ou pas) livre des caisses de bière pour les marins américains qui sont officiellement privés d'alcool sur leurs navires depuis 1914.

Des réparations provisoires sont réalisées à Bahrein puis à Jebel Ali auprès du ravitailleur de destroyers USS Acadia (AD-42). Il est mis au bassin à Dubai et après huit semaines de travaux, il rallie les Etats-Unis en autonome pour réparations complémentaires et modernisation.

D'avril à octobre 1995, il est déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. L'année suivante en 1996 il participe à l'exercice RIMPAC.

De janvier à juin 1997 il opère dans le Pacifique Sud dans une opération anti-drogue en coopération avec les gardes-côtes. En 1997 la base navale de Long Beach est fermée et le croiseur lance-missiles est redéployé à San Diego. En 1998 il participe à nouveau à RIMPAC.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr18
Le USS Princeton (CG-59) à Hobart le 4 juillet 1999

De novembre 1998 à mai 1999, il effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. A l'issue de ce déploiement il subit une refonte qui va l'immobiliser de juin 1999 à mars 2000 chez Southwest Marine Shipyard.

Le 27 juillet 2001 il appareille de San Diego pour participer à un déploiement au Moyen-Orient au sein du groupe de combat organisé autour du USS Carl Vinson (CVN-70). Il va participer à l'opération SOUTHERN WATCH. Suite aux attentats du 11 septembre, il intègre la TF-50 en servant de navire de commandement pour la défense aérienne avant d'intégrer le groupe de combat du porte-avions USS Enterprise (CVN-65). Il est ensuite détaché auprès du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) pour participer à l'opération ENDURING FREEDOM. Il rentre le 19 janvier 2002 aux Etats-Unis après avoir passé 111 jours en mer.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr19
Le USS Princeton (CG-59) dans le Golfe Persique le 29 avril 2002

Le 3 mars 2003 le USS Princeton (CG-59) appareille de sa base navale californienne  pour un nouveau déploiement outre-mer au sein du groupe de combat organisé autour du USS Nimitz (CVN-68) qui est actuellement le plus ancien porte-avions américain en service (mise en service en 1975).

Initialement il devait participer à l'opération ENDURING FREEDOM mais en réalité il va participer à la deuxième guerre du Golfe (OPERATION IRAQI FREEDOM OIF). Il rentre à San Diego le 5 novembre 2003. Toujours en 2003, il est affecté au Carrier Strike Group Three.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr20
Le USS Princeton (CG-59) à San Diego en décembre 2003

En novembre 2004 il traque un OVNI en compagnie de deux F-18F du USS Nimitz (CVN-68).

Le 23 novembre 2004 à lieu à bord du croiseur lance-missiles une cérémonie du souvenir pour commémorer le soixantième anniversaire de la destruction du USS Princeton (CVL-23). 10 officiers et 98 officiers mariniers et matelots ont été tués mais 1391 ont survécu.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr21
Le USS Princeton (CG-59) à Point Loma en 2004

Le 7 mai 2005 il appareille pour un nouveau déploiement au sein du Nimitz Carrier Strike Group dans le cadre de l'opération ENDURING FREEDOM. Le 21 il porte assistance au dhow iranien Hamid qui avait lancé un SOS. Il rentre à San Diego le 8 novembre 2005 après ce déploiement de six mois sous l'autorité des 5ème et 7ème flottes.

De juillet à octobre 2006 il est immobilisé par un petit-carénage. Il occupe la fin de cette année 2006 par des essais à la mer, sa remise en condition opérationnelle mais aussi des opérations de relation publique comme sa participation début octobre à la San Francisco Fleet Week 2006.

Le 2 avril 2007 il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer toujours dans le groupe de combat organisé autour du USS Nimitz (CVN-68). Le croiseur lance-missiles accompagné par neuf autres navires de trois Strike Group entre dans le Golfe Persique le 23 mai. Il retourne ensuite dans l'Océan Indien puis dans le Pacifique pour participer notamment à l'exercice VALIANT SHIELD 2007 au large de Guam. Il rentre à San Diego le 30 septembre 2007.

Le 24 janvier 2008 il appareille pour un déploiement non-prévu (surge) toujours dans le groupe de combat du Nimitz. Il fait escale à Fukuoka et à Busan avant de participer à l'exercice FOAL EAGLE 2008. Il est de retour à San Diego le 3 juin 2008.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr22
Le USS Princeton (CG-59) le 16 mars 2008

Le 10 juin 2010 il appareille pour un déploiement au Moyen-Orient en indépendant. Il est de retour en  Californie le 22 décembre après avoir mener des missions de lutte antiterroriste, de lutte anti-piraterie avec des escales à Singapour, Bahrein, aux Seychelles, au Kenya, en Thaïlande, aux Philippines et à Guam.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr23
Le USS Princeton (CG-59) et le USS Shiloh (CG-67) à la mer

De mars à juillet 2011 il est immobilisé pour un petit carénage doublé de travaux de modernisation.

Le 16 juin 2012 le USS Princeton (CG-59), le USS Nimitz (CVN-68) et des navires de la marine mexicaine ratissent le Pacifique pour récupérer 186 ballots de marijuana pour un poids estimé de 19000 livres qui avaient été balancés par dessus bord par trois bateaux au large des côtes de Californie. Les ballots sont transférés sur le USCGC Edisto (WPB-1313) pour transport vers la terre et destruction. Du 29 juin au 3 août il participe à l'exercice RIMPAC 2012.

Le 3 avril 2013 il appareille de San Diego pour un nouveau déploiement outre-mer. Il fait escale à Busan du 11 au 13 mai, Phuket du 28 au 31 mai, à Bahrein du 6 au 11 juillet. En compagnie du Nimitz Carrier Strike Group il franchit le détroit de Bab-El-Mandeb le 2 septembre pénétrant en mer Rouge pour un mois d'opérations et ce jusqu'à la fin du mois de septembre. Il est de retour à San Diego le 29 octobre 2013.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr24
Le USS Princeton (CG-59). J'aime bien les Ticonderoga mais on ne peut pas dire que ce soit les navires les plus élégants du monde

De décembre 2013 à novembre 2014 il est immobilisé chez Bae Systems pour un grand carénage et modernisation de ses systèmes. Après des travaux complémentaires, il réalise ses essais à la mer à partir de février 2015, ressortant à la mer pour la première fois depuis 14 mois.

Il reprend la mer ensuite dans des opérations locales servant notamment de plastron pour des navires s'entrainant en vue de futures opérations ou de futurs déploiements outre-mer notamment au Moyen-Orient.

Le 21 juin 2016 embarquant l'Helicopter Maritime Strike Squadron (HSM) 75 Det. 2, le croiseur lance-missiles USS Princeton (CG-59) appareille pour participer à l'exercice RIMPAC 2016.  Il arrive à Pearl Harbor le 29 pour la partie théorique de l'exercice qui est suivit de la phase à la mer à partir du 12 juillet et jusqu'au 2 août. Au cours de cet exercice il participe à un exercice de tir qui envoie par le fond la coque de l'ancienne frégate de classe Oliver Hazard Perry USS Thach (FFG-43). Il quitte les eaux hawaïennes le 8 août pour rentrer en Californie  le 14 août 2016.

Le 5 juin 2017 il appareille pour un nouveau déploiement au Moyen-Orient. Il franchit le détroit de Surigao aux Philippines le 3 juillet, le détroit de Singapour le 6 juillet avant de faire escale à Chennai (Inde) du 9 au 14  juillet avant de participer à l'exercice américano-indo-japonais MALABAR 2017.

Il fait escale à  Abu Dhabi à la fin août puis à Colombo du 28 au 31 octobre, franchissant le détroit de Singapour le 4 novembre puis le détroit de Tsushima le 11 novembre. Il est à Pearl Harbor du 25 au 30 novembre, repartant après des réparations le lendemain pour rentrer à San Diego le 6 décembre.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_pr25
Un croiseur lance-missiles à la mer

De mars à septembre 2018 il est immobilisé à San Diego pour un grand carénage. Il réalise ensuite essais et remise en condition jusqu'à la fin de l'année.

Le 4 mai 2019 il appareille pour Hawaï pour un entrainement dans les eaux hawaïennes. Il rentre en Californie le 22 juillet 2019. Du 7 au 11 octobre il participe à la semaine navale de San Francisco avec ouverture au public et une revue navale le 11 octobre 2019.

Le 6 juin 2020 il appareille pour un déploiement outre-mer au sein du groupe de combat du USS Nimitz (CVN-68). Il fait escale à Guam du 24 au 28 juin avant d'effectuer plusieurs entrainements notamment en mer de Chine méridionale.

Il franchit le détroit de Luzon vers l'est, le détroit de Surigao vers le sud le 14 juillet, le détroit de Balabac vers l'ouest le 15 juillet, le détroit de Singapour le 18, le détroit de Malacca les 18 et 19 juillet 2020.

Il est déployé dans le nord de l'océan Indien effectuant plusieurs ravitaillements à la mer. Il fait escale à Duqm (Oman) du 9 au 12 septembre, franchit le détroit d'Hormuz le 18 avant de faire escale à Manama du 7 au 10 octobre, à Mina Salman du 4 au 8 novembre avant de repasser le détroit d'Hormuz le 9 novembre. Du 17 au 20 novembre 2020 il participe à la phase II de l'exercice MALABAR 2020. Actuellement il est toujours déployé dans la région.



A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMar 16 Fév 2021, 15:26

Le USS Normandy (CG-60)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no31
Le USS Normandy (CG-60) à la mer

Présentation
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no32
19 mars 1988 : le PCU Normandy est paré à être lancé

Commandé le 26 novembre 1984 aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW), le Normandy à reçu comme devise «Vanguard of Victory» (avant-garde de la victoire).

-Le USS Normandy (CG-60) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW) de Bath (Maine) le 7 avril 1987 lancé le 19 mars 1988 et commissioned le 9 décembre 1989. Il est basé à Norfolk.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Overlo14
Image iconique de le débarquement de Normandie

Il fait à la fois référence à la région de France et également à l'opération Overlord, le débarquement de Normandie exécuté le 6 juin 1944 et qui allait déboucher sur la Campagne de Normandie, de sanglants combats pour s'emparer de Caen ou de sortir de ce maudit bocage.

Tout est débloqué par l'opération Cobra déclenchée le 25 juillet 1944 qui allait permettre à la 3ème Armée du général Patton d'entamer un vaste mouvement tournant mais aussi de libérer la Bretagne.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no33
Le USS Normandy (CG-60) à Gênes le 12 octobre 1995

Le 8 mai 1990 il répond en compagnie du USS Briscoe (DDG-977) à l'appel de détresse du destroyer USS Conyngham (DDG-17) (classe Charles F. Adams) victime d'un grave incendie de machine (un mort et dix-huit blessés),  incendie qui allait précipiter son désarmement.

De décembre 1990 à avril 1991, le croiseur lance-missiles participe à la guerre du Golfe, servant comme de coutume de Anti-Air Warfare Commander (commandement et coordination de la défense aérienne à la mer et plus généralement coordination des opérations aériennes) au sein du groupe de combat organisé autour du USS America (CV-66).

Il lance 26 missiles de croisière Tomahawk et menant avec une équipe VSBB, le contrôle de la navigation pour empêcher les violations de l'embargo onusien imposé à l'Irak. Il localise également des mines. C'est le premier navire américain à aller en opérations de guerre dès son premier déploiement et ce pour la première fois depuis 1945.

En novembre et décembre 1991, il est déployé dans l'Atlantique Nord pour des manœuvres OTAN alors que de janvier à juin 1992 il effectue un déploiement opérationnel en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, participant à l'opération SOUTHERN WATCH.

Le 11 août 1993 toujours intégré au groupe de combat de l'America, le USS Normandy (CG-60) appareille de Norfolk direction d'abord la Méditerranée et l'Adriatique (opérations PROVIDE PROMISE DENY FLIGHT SHARP GUARD) puis l'Océan Indien et le Golfe Persique, le groupe de combat organisé autour du CV-66 franchissant le canal de Suez le 29 octobre 1993.

Il relève le groupe de combat de l'USS Abraham Lincoln (CVN-72) au large de la Somalie puis les opérations menées depuis Groundhog Station terminées, il participe à l'opération SOUTHERN WATCH, repassant le canal de Suez le 12 décembre 1993 pour rentrer finalement à Norfolk en février 1994.  

Le 18 mai 1994 il appareille pour l'Europe, embarquant neuf vétérans pour participer aux célébrations du cinquantième anniversaire du débarquement de Normandie. Il est à Portsmouth jusqu'au 31 mai puis au Havre où 15000 visiteurs montent à bord du croiseur lance-missiles en l'espace d'une semaine.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Naval_12
Le Normandy à New-York à l'époque où la base navale de New-York était encore ouverte

Rentré aux Etats-Unis, il participe le 27 juin 1994 à la cérémonie de fermeture de la base navale de New-York implantée à Staten Island. Cette base avait été ouverte en 1990 sous l'impulsion du Secrétaire à la Marine John Lehman dans le cadre du programme Strategic Homeport. La base de New-York qui aurait du accueillir le groupe de combat du USS Iowa (BB-61) à ouvert en 1990 et à donc fermé en 1994. le Normandy est alors transféré à Norfolk.

Alors que le président Reagan souhaitait aboutir à une marine à 600 navires la question des infrastructures se posa. Il fallait non seulement plus de places d'accueil mais aussi éviter une concentration de moyens alors que la guerre froide faisait toujours rage.

A cela s'ajoute une volonté de développement industriel, de rationalisation de la logistique et de réduire le temps de transit entre les théâtres d'opérations potentiels. Les bases suivantes devaient voir le jour :

-Naval Station Everett, Everett, Washington : Travaux de 1987 à 1994, ouverte le 8 avril 1994 et toujours opérationnelle aujourd'hui.

-Naval Station Galveston, Galveston, Texas : Travaux lancés mais jamais terminés en raison de coûts jugés trop importants, le GAO (Gouvernement Accountability Office) estimant qu'aménager de nouveaux postes à Norfolk et Mayport coûterait moins cher. La base texane à donc été fermée avant d'ouvrir !

-Naval Station Ingleside, Ingleside, Texas : Cette deuxième base texanne à eu plus de chance puisqu'elle à été ouverte en 1992 après quatre années de travaux et fermée en 2010.

A noter qu'initialement elle devait accueillir le porte-avions d'entrainement USS Lexington (CV-16) et le cuirassé USS Wisconsin (BB-64) avec son groupe de combat.

-Naval Station Lake Charles, Lake Charles, Louisiana : Base inachevée à l'instar de Galveston, son rôle aurait été plus logistique que pleinement opérationnel.

-Naval Station Mobile, Mobile, Alabama : ouverte en 1985 et fermée en 1991.

-Naval Station Pascagoula, Pascagoula, Mississippi : ouverte en 1992 dans l'estuaire de la rivière Pascagoula sur une île formée de débris de dragage. Fermée en 2006.

D'août 1995 à février 1996 il effectue un nouveau déploiement en Méditerranée toujours au sein du groupe de combat dont le cœur battant est le USS America (CV-66). Il participe à l'opération DELIBERATE FORCE en Adriatique, lançant treize missiles de croisière Tomahawk contre un poste de commandement serbe à Lisina près de Banja-Luka dans le nord-est de la Bosnie.

A cette occasion il utilise pour la première fois le Tomahawk Block III muni d'un logiciel de comparaison TERCOM qui améliore sensiblement la précision d'un missile devenu l'un des symboles de la puissance militaire américaine.

Durant ce déploiement en Adriatique  il participe également aux opérations DENY FLIGHT, SHARP GUARD et DECISIVE ENDEAVOR (couverture du déploiement de la force d'interposition ou IFOR).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no34
Le croiseur lance-missiles USS Normandy (CG-60) dans le canal de Suez le 16 novembre 1997

Du 3 octobre 1997 au 3 avril 1998, il effectue un nouveau déploiement en Méditerranée. Cette fois il sert de Anti-Air Warfare Commander au sein du George Washington Battle Group dont le navire-amiral est le porte-avions USS George Washington (CVN-73) de classe Nimitz.

En octobre il participe à l'exercice multinational BRIGHT STAR en Egypte puis rallie le Golfe Persique, franchissant le canal de Suez le 16 novembre et arrivant sur zone le 21 novembre, le groupe de combat du CVN-73 relevant celui du Nimitz pour participer à l'opération SOUTHERN WATCH et à des exercices avec les marines de la région.

Durant ce déploiement le croiseur voit ses hélicoptères Seahawk voler 300h, réalise 27 ravitaillements à la mer et parcourt 48000 miles nautiques.

Relevé à son tour par le groupe de combat du USS Stennis (CVN-74), le George Washington Battle Group rentre à Norfolk le 3 avril 1998. Le Normandy entre alors en grand carénage dont il ne va ressortir qu'en février 1999.

Du 21 juin au 19 décembre 2000 il opère en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique en compagnie du George Washington. Même chose de juin à décembre 2002 ce qui lui permet de participer à ENDURING FREEDOM.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no35
Le USS Normandy (CG-60) au port date et lieu inconnu

En 2003 il est affecté au Cruiser-Destroyer Group Two. Du 25 mars au 27 septembre 2005 il opère au sein du Kearsarge Expeditionnary Group, un groupe de combat amphibie censé être mieux adapté à la «guerre contre le terrorisme» avec l'intégration d'un sous-marin nucléaire d'attaque, d'un croiseur, de destroyers et même d'un P-3 Orion utilisé ici davantage pour le renseignement que pour la lutte anti-sous-marine.

Outre le USS Kearsarge (LHD-3) (classe Essex) et le Normandy, on trouve également le squadron HMM-162 regroupant les hélicoptères de l'ESG, les transports de chalands de débarquement USS Ponce (LPD-15) et USS Ashland (LSD-48) (respectivement de classe Austin et Whidbey Island), le destroyer USS Gonzalez (DDG-66) (NdA oui un Burke comment avez-vous deviné ?), de la frégate USS Kauffman (FFG-59) (classe Oliver Hazard Perry) et du sous-marin USS Scranton (SSN-756) (classe Los Angeles).

D'avril à novembre 2007 il opère au profit de l'OTAN et réalise une circumnavigation autour de l'Afrique. Durant ce déploiement il participe à l'exercice NEPTUNE WARRIOR et effectue des escales à Klapeida, Stavanger, Portsmouth, La Sude, Le Cap, Port Victoria avant de rentrer aux Etats-Unis.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no36
Le USS Normandy (CG-60) à la mer

En janvier 2010 il assure des missions de secours et de soutien humanitaire suite au tremblement de terre qui à frappé Haïti. Arrivé sur zone le 16, il opère avec ses hélicoptères jusqu'au 6 février suivant évacuant blessés et malades, transportant personnel et fret en faveur des victimes de cette catastrophe.

Du 20 mai au 12 décembre 2010, il est déployé dans le Golfe Persique et en 2012 il passe deux mois en mer Baltique pour participer aux exercices BALTOPS et FRUKUS (France Russie United Kingdom et United States).

Appareillant le 17 mai de Norfolk, il fait escale à Portsmouth les 27 et 28 mai, à Gdnya du 1er au 3 juin avant de participer à l'exercice BALTOPS du 4 au 15 juin. Il enchaine par une participation à la semaine de Kiel, une escale à Karlskrona du 20 au 22 juin avant de rallier Baltiysk en Russie pour participer à FRUKUS 2012. Il est à Saint-Pétersbourg à partir du 30 juin, reprenant la mer pour rentrer au pays, faisant une dernière escale à Zeebruge du 6 au 9 juillet. Il est de retour à Norfolk le 19 juillet 2012.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no37
Le USS Normandy (CG-60) arrivant à Malte

De décembre 2012 à septembre 2013 il est immobilisé pour un grand carénage doublé d'une modernisation de ses capacités militaires.

De mars à décembre 2015 il réalise un tour du monde (circumnavigation) au cours d'un déploiement outre-mer puisqu'il appareille de Norfolk, opère en Méditerranée, dans l'Océan Indien (où il tente de stopper les livraisons d'armes aux rebelles houtis soutenus par l'Iran et combattus par le gouvernement central qui lui est soutenu par l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabies Unis) avant de rentrer sur la côte est en traversant le Pacifique, le canal de Panama et la mer des Caraïbes.

Durant ce déploiement il saisit plus de 1000 livres de drogues en Méditerranée peu après avoir franchit les colonnes d'Hercules. Il à également fait escale à Corfou, à Koper (Slovénie), à franchit le canal de Suez le 6 avril, le détroit d'Hormuz les 14 et 19 avril, à Bahrein du 4 au 7 mai, à Jebel Ali du 7 au 11 mai, à Bahrein à nouveau du 19 au 23 et à nouveau à Jebel Ali du 4 au 8 octobre.

Il quitte le Golfe Persique le 9 octobre avant de participer du 16 au 19 octobre à l'exercice multinational MALABAR 2015. Il fait escale à Singapour du 24 au 27 octobre, à Pealr Harbor du 15 au 17 novembre, franchit le canal de Panama le 3 décembre avant de rentrer à Norfolk le 12 décembre 2015.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no39
Le USS Normandy (CG-60) dans l'Atlantique en 2008

Le 11 avril 2018 il quitte Norfolk pour un nouveau déploiement au sein du groupe de combat du USS Harry S. Truman (CVN-75), participant au large du Maroc à l'exercice LIGHTNING HANDSHAKE en compagnie notamment du USS Forrest Sherman (DDG-98) et de la frégate allemande Hessen (F-221).

Il fait escale à Santorin, franchit le canal d'Otrante les 30 mai et 7 juin avant de se ravitailler à La Sude du 15 au 25 juin. Il franchit le détroit de Gibraltar le 2 juillet, pénètre dans le Golfe de Gascogne le 4 juillet, rentrant à Norfolk le 21 juillet 2018.

Le 28 août 2018 il appareille pour un nouveau déploiement toujours en compagnie du CVN-75 (Carrier Strike Group Eight), pénétrant en mer du Nord le 29 septembre, faisant escale à Zeebrugge du 5 au 8 octobre avant de rallier la Norvège pour participer à TRIDENT JUNCTURE 2018 du 25 au 31 octobre.

Après une escale à Rota, il franchit le détroit de Gibraltar le 17 novembre, le canal d'Otrante le 27 novembre puis le 1er décembre, le détroit de Gibraltar le 4 décembre, rentrant à Norfolk le 16 décembre 2018.

Du 4 au 8 septembre 2019 il est à la mer pour échapper à l'ouragan DORIAN. Le 13 septembre  2019 il appareille pour un nouveau déploiement au sein du groupe de combat du porte-avions USS Harry S. Truman (CVN-75).

Après un crochet par l'Atlantique Nord, le croiseur lance-missiles et les autres navires du groupe de combat franchissent le détroit de Gibraltar le 2 octobre, sont à La Sude du 6 au 10  octobre, franchissent le canal de Suez le 12, le détroit de Bab-El-Mandeb le 16 et celui d'Hormuz les 1er et 13 novembre, faisant escale à Manama (Bahreïn) entre-temps. Il fait escale à Djibouti les 22 et 23 novembre avant de franchir le canal de Suez le 27 novembre.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_no40
Le croiseur lance-missiles USS Normandy (CG-60) en compagnie d'une frégate néerlandaise de classe De Zeven Provincien

Il traverse le détroit de Sicile le 30 novembre, celui de Gibraltar le lendemain avant de faire escale à Rota du 2 au 5 décembre. Il repasse les colonnes d'Hercules dans le sens ouest-est le 5 décembre, le canal de Suez le 13 décembre et le détroit de Bab-El-Mandeb le 17 décembre 2019.

Du 24 au 27 décembre il fait escale à Jebel Ali puis à Duqm (Oman) du 17 au 21 janvier 2020 et du 26 février au 1er mars. Il repasse le canal de Suez le 7 avril avant de rentrer à Norfolk le 5 juin 2020.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMar 16 Fév 2021, 15:46

Le USS Monterey (CG-61)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo56
Le USS Monterey (CG-61) à la mer récupérant son SH-60 Seahawk

Présentation

Commandé le 26 novembre 1984 aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW), le Monterey à reçu comme devise «Rough in Battle and Ready in Peace» (Rude au combat mais paré en temps de paix).

-Le USS Monterey (CG-61) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works (BIW) le 19 août 1987 lancé le 23 octobre 1988 et commissioned le 16 juin 1990. Il est actuellement stationné à Norfolk.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail34
Représentation de la bataille de Monterey

Le quinzième croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga perpétue le souvenir d'une bataille de la guerre mexicano-américaine survenue du 21 au 24 septembre 1846. 6220 soldats américains de l'Armée d'Occupation (NdA c'est son nom officiel et pas un jugement de valeur) commandés par le général et futur président (le numéro 12) Zachary Taylor affrontent 7303 soldats mexicains de l'Armée du Nord. Cette bataille se termine par une victoire américaine et entraine un armistice de deux mois permettant aux mexicains se retirer en bon ordre.

Le CG-61 est le quatrième navire à porter ce nom succédant à un remorqueur à hélice de 1862 servant en baie de San Francisco de 1863 à 1892, à un monitor en service de 1893 à 1921 et enfin à un porte-avions léger de classe Independence.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo57
Le USS Monterey (CVL-26)

Le CVL-26 est mis sur cale le 29 décembre 1941 comme croiseur sous le nom de Dayton (CL-78) aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New-Jersey). Reclassé CV-26 le 27 mars 1942 et rebaptisé quatre jours plus tard, il est lancé le 28 février 1943 et commissioned le 17 juin 1943. Au cours du conflit un certain Gerald Ford à servit à bord. Le CVL-26 est désarmé le 11 février 1947, réarmé le 15 septembre 1950, désarmé à nouveau et définitivement le 16 janvier 1956, reclassé AVT-2 le 15 mai 1959 et finalement vendu à la démolition en mai 1971.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo58
Vue aérienne du Monterey

De décembre 1991 à juin 1992 le croiseur lance-missiles est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte.

Durant ce déploiement il opère au sein du groupe de combat du USS America (CV-66) participant aux exercices NOBLE DIVA SEVEN (20 au 22 janvier 1992) et JUNIPER FALCONRY II du 1er au 7 avril 1992, ces exercices étant accompagnés d'exercices de moindre importance et des escales à La Sude et à Haïfa. Du 21 avril au 14 mai il participe à l'exercice anti-sous-marin COMPTUEX. Sur le chemin du retour il fait escale à Nassau et à Roosevelt Roads (respectivement aux Bahamas et à Porto Rico).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo59
Le Monterey (CG-61) à la mer, à bonne vitesse en ligne droite (peut être au cours d'essais à la mer ?)

En septembre 1993 il retourne en Méditerranée, réalisant durant le transit des exercices de tirs de missiles avec la marine allemande. En Adriatique il participe aux opérations SHARP GUARD DENY FLIGHT et PROVIDE PROMISE. Il fait escale à Izmir et en baie d'Augusta, ces escales étant séparées par l'exercice DYNAMIC GUARD exécuté du 22 septembre au 4 octobre.

Après l'exercice SHAREM 106 du 30 octobre au 5 novembre 1993, le croiseur lance-missiles s'entraine au mouillage à Volos les 7 et 8 novembre, prélude à des exercices en mer. Il retourne en Adriatique du 15 au 20 novembre et du 1er au 16 décembre 1993. Le croiseur passe les fêtes de fin d'année à Toulon. Après des escales à Malaga et aux Bermudes, il rentre à Mayport le 5 février 1994.

D'août 1995 à février 1996 le croiseur est déployé en Méditerranée. Il appareille le 25 août de sa base floridienne au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS America (CV-66), faisant escale à Ponta Delgada pour se ravitailler le 1er septembre.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo60
Un croiseur, la mer, la forêt.....

Le 6 septembre il relève le USS Mississippi (CGN-40) pour assurer la surveillance de l'espace aérienne ainsi que la coordination des opérations aériennes, le tout dans le cadre des opérations DENY FLIGHT SHARP GUARD et DELIBERATE FORCE. Il est à Trieste du 19 au 22 septembre, à Ancône du 30 septembre au 5 octobre, à Trieste à nouveau du 6 au 7 octobre.

Quittant la mer Adriatique le 21 octobre, il fait escale à Antalya du 25 au 30 octobre, à Augusta du 7 au 10 novembre avant de participer à l'exercice BRIGHT STAR au large de l'Egypte du 13 au 17 novembre. Il franchit le canal de Suez le 18, entre dans le Golfe Persique une semaine plus tard en soutien des opérations SOUTHERN WATCH et VIGILENT SENTINEL. Retournant en Méditerranée le 9 décembre, il participe à l'opération JOINT ENDEAVOUR en Adriatique du 11 au 16 décembre avant une escale à Naples du 18 au 28, le croiseur lance-missiles retournant alors en mer Adriatique.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo61
Le USS Monterey (CG-61) au mouillage

Les 21 et 22 janvier 1996 il participe à des manœuvres avec le groupe de combat du porte-aéronefs russe Admiral Kuznetsov. Après des escales à La Sude et à Corfou, le croiseur lance-missiles rentre à Mayport le 25 février 1996. Le 10 mai il est redéployé à Norfolk.

Du 19 juin 1996 au 3 mars 1997 le croiseur lance-missiles est immobilisé aux chantiers navals de Newport News pour un grand carénage. Il est à nouveau opérationnel au début du mois de mai après les essais et la remise en condition.

Du 12 janvier au 4 février 1998  intégré au groupe de combat du USS John C. Stennis (CVN-74) il participe à un exercice commun avec le Wasp Amphibious Ready Group organisé comme nous le savons autour du porte-hélicoptères amphibie USS Wasp (LHD-1).

De septembre 1999 à mars 2000 il est déployé en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique au sein du groupe de combat organisé autour du USS John F. Kennedy (CV-67).

Intégré au sein du groupe de combat du USS George Washington (CVN-73), il participe à l'opération NOBLE EAGLE, la sécurisation de l'espace aérien de la côte est suite aux attentats du 11 septembre 2001.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo62
Retour au port pour le Monterey

Le 20 juin 2002 il reprend la mer depuis Norfolk pour un nouveau déploiement outre-mer toujours au sein du groupe de combat organisé du CVN-73. Il va ainsi participer à l'opération ENDURING FREEDOM.

Il fait escale à La Maddalena (Sardaigne) du 3 au 5 juillet puis à La Spezia du 9 au 12  juillet et enfin à la base navale turque d'Aksaz (17 au 19 juillet). Il franchit le canal de Suez le 22 juillet, est à Manama du 30 juillet au 3 août, à Mina Salman du 18 au 21 août avant de repasser le détroit d'Hormuz le 21 septembre.

Il fait escale à Victoria du 25 au 28 septembre avant de retourner en Méditerranée le 4 octobre. Il est à La Valette du 7 au 10 octobre, à La Sude du 25 au 28, à Izmir du 15 au 19 novembre, à Aksaz le 23 novembre avant de participer à l'exercice DOGU AKDINEZ PHASE III du 25 au 28 novembre. Il fait ensuite escale à Carthagène du 6 au 10 décembre, rentrant à Norfolk le 20 décembre 2002.

En mars 2003 il est affecté au Carrier Group Six (CAG-6).

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo63
Retour au port pour le Monterey avec un collier de fleurs à l'avant

De mars à juillet 2003 il subit un petit carénage à Norfolk (passage au bassin du 3 avril au 5 juin) avant de réaliser essais et remise en condition. Du 16 au 20 septembre, il quitte Norfolk pour échapper à l'ouragan ISABEL.

Le 13 octobre  2004 il appareille de Norfolk pour un déploiement outre-mer au sein du groupe de combat organisé autour du USS Harry S. Truman (CVN-75). Il fait escale à La Sude du 8 au 11 novembre. Il rentre à Norfolk le 18 avril 2005.

D'avril à juin 2006 il opère dans les Caraïbes pour des manœuvres avec les marines latino-américaines intégré au groupe de combat organisé autour du CVN-73. Il est rentré à Norfolk le 25 mai 2006.

Le 15 juin 2007 il arrive à Faslane pour une escale de quatre jours avant de participer à la phase à la mer de l'exercice NEPTUNE WARRIOR. Il rentre à Norfolk le 24 juillet 2007.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo64
Le USS Monterey (CG-61) à quai

Il est de retour en Ecosse au mois d'octobre, relevant le destroyer USS Ross (DDG-71) comme navire-amiral du Standing NATO Maritime Group Two (SNMG-2). Il rallie ensuite la mer Baltique pour assurer la sécurisation du sommer OTAN à Riga qui commence le 28 novembre 2007. Le 15 janvier il est à La Sude et le 22 il participe à l'opération ACTIVE ENDEAVOUR. Il rentre à Norfolk le 4 avril 2008.

Du septembre 2008 au 18 avril 2009 il est déployé outre-mer. Le 4 mars 2009 le croiseur lance-missiles assiste (NdA j'ignore si cela signifie que le croiseur à soutenu la marine allemande ou si il à simplement assisté à cette opération) à la capture de neuf pirates par la marine allemande. Dans la foulée il empêche l'attaque du navire MV Courier battant pavillon d'Antigua.

Du 13 au 15 octobre 2010 il fait escale à Savannah en Georgie pour célébrer le 235ème anniversaire de l'US Navy (1775-2010).

En janvier 2011 il participe à un exercice de surveillance et de traque des missiles balistiques en compagnie des destroyers USS Ramage (DDG-61) et Gonzalez (DDG-66). Les trois navires ont trauqé une cible simulant un missile balistique à courte portée lancée depuis la base de la NASA implantée sur l'île de Wallops en Virginie.

Le 7 mars 2011 le USS Monterey (CG-61) appareille de Norfolk pour un déploiement en Méditerranée. Sa mission principale sera d'assurer la défense antimissile balistique dans la Mare Nostrum.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo65
Le USS Monterey (CG-61) rentrant au port avec l'équipage au poste de bande

Il effectue d'abord un crochet par l'Europe du Nord faisant escale les 16 et 17 mars à Portsmouth, à Aarhus du 24 au 27 mars, à Anvers et enfin à Rota. Il pénétre en Méditerranée et fait escale à Naples à partir du 10. Il opère en Méditerranée puis fait relâche début mai à La Sude puis au Pirée.

Il pénètre ensuite à Constansa du 6 au 8 juin, à Odessa avant de participer à l'exercice SEA BREEZE 2011 avant de faire escale à Batumi du 20 au 24 juin avant de repasser le détroit du Bosphore le 25 juin.

Après une escale de dix jours à La Sude, il quitte la Crète le 9 juillet 2011 pour repasser en Méditerranée occidentale. Il est à Augusta du 28 au 30 juillet, à Corfou du 15 au 17 août, à Kusadasi (Turquie) du 19 au 22 août avant d'être à nouveau à La Sude pour ravitaillement. Il est à Palma de Majorque du 11 au 15 octobre avant de rentrer à Norfolk le 1er novembre 2011.

Le 1er juin 2012 il termine une période d'entretien (Selected Restricted Availability SRA).

Le 8 avril 2013 il appareille pour un nouveau déploiement dédié à la défense antimissile balistique, arrivant à Funchal pour se ravitailler le 17 avril. Pénétrant en Méditerranée deux jours plus tard, il fait escale à Livourne du 22 au 25 avril, à Livourne du 29 avril au 1er mai avant un exercice avec la marine albanaise au large de Porto Palermo le 28 avril.

Franchissant le canal de Suez le 4 mai, il rallie le Golfe Persique, faisant escale à partir du 14 mai au Bahrein.  A la mi-juin il participe à l'exercice FALCON RESPONSE avec les koweïtiens, faisant à nouveau escale au Bahrein du 3 au 15 juillet et du 1er au 8 août.

Après une nouvelle phase opérationnelle, il fait escale à Jebel Ali au début du mois de septembre avant de revenir à Bahrein du 7 au 14 octobre. Il repasse le même jour le détroit d'Hormuz, retourne en Méditerranée le 20 octobre, faisant escale à La Sude du 21 au 25 octobre et du 7 au 14 novembre 2013.

Après une escale à Limassol du 18 au 20 novembre, il est à nouveau à La Sude du 8 au 13 décembre, à La Valette du 16 au 19 décembre, à Augusta Bay les 20 et 21 décembre, à Funchal du 24 au 26 décembre, rentrant à Norfolk le 5 janvier 2014.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_mo66
Un croiseur, un fleuve et un pont

Le 1er juin 2016 le USS Monterey (CG-61) appareille pour un nouveau déploiement au Moyen-Orient, le croiseur lance-missiles étant intégré pour l'occasion au groupe de combat organisé autour du USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69) (Carrier Strike Group Ten). Il pénètre en Méditerranée le 16 juin, franchit le canal d'Otrante le 21 juin, faisant escale à Koper du 22 au 25 juin.

Après avoir franchit le canal de Suez le 1er juillet, il franchit le détroit d'Hormuz une semaine plus tard. Il opère dans le Golfe Persique jusqu'à la fin de l'année, repassant le détroit d'Hormuz pour la dernière fois le 16 décembre,  le canal de Suez le 23, le détroit de Messine le 29, fait escale à Palma de Majorque du 31 décembre 2019 au 2 janvier 2017, est à Rota les 5 et 6 janvier avant de rentrer à Norfolk le 19 janvier 2017.

Le 16 octobre 2017 il appareille un déploiement non planifié, traversant le détroit de Gibraltar aux alentours du 5 novembre, est à Civitavecchia le 11 novembre, à La Sude le 16 novembre avant de franchir le canal de Suez. Il opère dans le Holfe Persique et l'Océan Indien lançant le 14 avril 2018 trente missiles Tomahawk sur des installations censées abriter des usines chimiques.

Il passe le canal de Suez le 17 avril, le détroit de Sicile le 20, fait escale à Rota du 23 au 27 avril avant de rentrer à Norfolk le 6 mai 2018.

De septembre 2018 à mars 2019 il est immobilisé pour un grand carénage. Ses essais à la mer sont marqués par plusieurs incidents techniques. Après réparations il est à nouveau opérationnel à l'été 2019.

Actuellement le croiseur lance-missiles est déployé au Moyen-Orient ayant appareillé le 11 janvier 2021 au sein du groupe de combat du USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA EmptyMar 16 Fév 2021, 16:02

Le USS Chancellorsville (CG-62)
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch32
Le croiseur lance-missiles USS Chancellorsville (CG-62) dans une mer un peu formée

Présentation

Commandé le 26 novembre 1984 aux chantiers navals Ingalls, le croiseur lance-missiles Chancellorsville à reçu pour devise «Press On».

-Le USS Chancellorsville (CG-62) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 24 juin 1987 lancé le 15 juillet 1988 et commissioned le 4 novembre 1989. Il est actuellement stationné à Yokosuka.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Batail13

Ce croiseur lance-missiles perpétue la mémoire de la Bataille de Chancellorsville (30 avril au 6 mai 1863), une bataille de la guerre de Sécession entre les nordistes du général Hooker dirigeant l'Armée du Potomac et les sudistes de l'Armée de Virginie du Nord dirigée par Robert E. Lee.

Cette bataille à lieu dans le comté de Spotsylviana près du village de Chancellorsville. C'est une victoire sudiste qui allait conduire à la campagne de Gettysburg et à la bataille décisive du même nom.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch33
Le USS Chancellorsville (CG-62) piquant du nez

Le premier déploiement du croiseur lance-missiles à lieu de février à août 1991 sous l'autorité des 7ème et 5ème flottes, participant si je peux utiliser cette expression au «service après vente» du premier conflit armé post-guerre froide à savoir la première guerre du Golfe.

De février à août 1993 il est déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique. Il fait escale à Pearl Harbor, à Apra Harbor (Guam), à Singapour et à Penang. Il pénètre dans le Golfe Persique le 31 mars 1993, faisant escale à Dubai et Manama.

Intégré au groupe de combat du USS Nimitz (CVN-68), il lance le 26 juin 1993 neuf missiles Tomahawk (associés aux quatorze lancés par le destroyer USS Peterson [DD-969], un destroyer de classe Spruance opérant en mer Rouge) sur le QG des services de renseignement irakiens suite à la tentative d'assassinat de l'ancien président Bush lors d'une visite au Koweït du 14 au 16 avril 1993.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch34
Le USS Chancellorsville (CG-62) peut naviguer également par beau temps

Quittant le Golfe Persique le 3 juillet 1993, il fait escale à Diego Garcia le 10 juillet, Fremantle du 17 au 21, Sydney du 28 juillet au 2 août 1993, Pago Pago (ravitaillement) le 6 août, Pearl Harbor du 11 au 13 août 1993 avant de rentrer à San Diego le 19 août 1993.

Du 28 avril au 27 octobre 1995 il opère dans le Pacifique, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Il fait escales à Pearl Harbor, Manille, Singapour, Makhan Bay (Thaïlande), pénétrant dans le Golfe Persique le 11 juin, faisant escales à Dubai et Manama entre deux tours opérationnels.

Il est à Sydney du 2 au 8 octobre, à Pago Pago le 13 octobre, à Pearl Harbor du 19 au 21 octobre avant de rentrer à San Diego le 27 octobre 1995.

De novembre 1996 à janvier 1997 il participe à une mission anti-drogue dans les Caraïbes et le Pacifique orientale, sauvant l'équipage d'un chalutier equatorien échoué depuis dix jours. Il appareille le 6 novembre, opérant dans les Caraïbes et au large du sous-continent sud-américain, saisissant plus de trois tonnes de cocaïne.

De mars à décembre 1997 il est immobilisé pour un grand carénage.

Le 7 juillet 1998 le USS Chancellorsville (CG-62) appareille de San Diego pour rallier Yokosuka sa nouvelle base de stationnement. Il participe à RIMPAC 98 avant de rallier le Japon le 11 août 1997. Il intègre le Carrier Group Five organisé autour du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63).

Du 2 mars 1999 au 25 août 1999, il participe à un nouveau déploiement en au Moyen-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, soutenant l'opération SOUTHERN WATCH en compagnie du Kitty Hawk et du destroyer USS Curtiss Wilbur (DDG-54).

Durant ce déploiement il fait escale à Apra Harbor,  participe à l'exercice Tandem Thrust avec l'Australie avant de pénétrer dans le Golfe Persique le 20 avril 1999. Entre deux patrouilles, deux missions ou deux exercices, il fait escale à Bahreïn et EUA. Il sauve un équipage d'un F-14A Tomcat du squadron VF-154 qui avait du s'éjecter suite à un problème mécanique. Il quitte le Golfe Persique le 15 juillet 1999, faisant escale à Fremantle, à Pattaya avant de rentrer à Yokosuka.

De novembre 1999 à mars 2000 le croiseur lance-missiles est immobilisé pour un grand carénage.

En mai 2000 il manœuvre avec les marines singapouriennes et thaïlandaises (exercice COBRA GOLD). Au mois d'août de la même année il fait escale à Quingdao avant de participer à l'exercice ANNUALEX 12G avec la marine japonaise. En novembre il participe à l'exercice de tirs de missiles MISSILEX 01-1.

De mars à juin 2001 il fait escale à Singapour, Saipan et Sydney (participant à l'exercice TANDEM THRUST), rentrant à Yokosuka le 11 juin 2001 avant d'être immobilisé à l'été par un petit carénage.

A partir de septembre 2001 il participe avec le Kitty Hawk Battle Group à ENDURING FREEDOM, le CV-63 étant utilisé comme bâtiment-base de forces spéciales et non comme porte-avions véritable.

En juillet 2002 il fait escale à Vladivostok en compagnie du navire amphibie USS Fort McHenry (LSD-43).

Le 22 octobre 2003 il sert de bâtiment hôte à deux navires chinois en escale à Guam, une première pour des navires de la marine populaire chinoise et probablement de la marine chinoise tout court.

En mai 2004 alors qu'il naviguait dans le sud-ouest asiatique il porte assistance à un chalutier indonésien en difficulté.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch35
Le USS Chancellorsville (CG-62) arrivant à Yokosuka le 19 juillet 2004

Le 19 juillet 2004, le USS Chancellorsville (CG-62) appareille de Yokosuka pour participer à l'exercice SUMMER PULSE 2004, un exercice de réaction rapide visant à déployer le plus rapidement possible des groupes de porte-avions.

C'est ainsi que sept d'entre-eux sont à la mer pour cet exercice ce qui correspond au plus grand déploiement simultané de ponts-plats depuis la guerre du Golfe treize ans plus tôt. Il participe ensuite à des exercices combinés (JASEX pour Joint Air and Sea Exercices) avant de rentrer à son port le 7 septembre 2004.

En février 2005 il entame un petit carénage de neuf semaines. Il enchaine par l'exercice américano-australien TALISMAN SABER 2005 puis ORANGE CRUSH et JASEX 2005. Il rentre à Yokosuka en août 2005.

En novembre et décembre 2005 il participe à l'exercice ANNUALEX avec la marine japonaise, exercice mobilisant 61 navires, 10 navires américains dont deux sous-marins nucléaires d'attaque et 49 navires de la force d'autodéfense maritime japonaise.

En août 2006 à lieu un processus désormais courant dans la marine américaine à savoir le hull swap, le Chancellorsville et le Shiloh échangeant leurs ports d''attache, le premier ralliant San Diego et le second Yokosuka, les équipages restant affectés à leurs bases respectives.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch36
Pacifique 6 novembre 2007, le USS Chancellorsville (CG-62) en compagnie du USS Ronald Reagan (CVN-76)

En septembre 2007,  il fait escale à Vladivostok.

Le 19 mai 2008 il appareille au sein du groupe de combat du USS Ronald Reagan (CVN-76) pour un déploiement outre-mer. Il fait escale à Busan, à Yokosuka, Port Kelang (Malaisie) et Goa avant de participer à l'exercice MALABAR 2008. Il rentre à San Diego le 25 novembre 2008.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch37
Le USS Chancellorsville (CG-62) dans le golfe d'Oman le 13 octobre 2008

Du 27 mai au 21 octobre 2009 il est déployé en compagnie du CVN-76, faisant notamment escale à Singapour. En 2010 il participe à l'exercice RIMPAC (Rim of the Pacific).

Le 2 février 2011 il quitte San Diego pour Pearl-Harbor afin de participer à l'exercice antiterroriste Solid Curtain-Citadel Shield 2011 jusqu'à la fin du mois de février. Suite au tremblement de terre et au tsunami du 11 mars, le croiseur lance-missiles va participer à une opération d'assistance humanitaire. Il fait ensuite escale au mois de mai à Phuket, à Hong-Kong et Apra Harbor avant de rentrer à San Diego le 9 septembre 2011.

Après l'exercice américano-japonais IRON FIST, le croiseur lance-missiles est immobilisé pour une refonte à partir d'avril 2012, faisant ses essais à la mer au mois de mars.  En novembre 2013 un drone-cible BQM-74E entre en collision avec le croiseur lance-missiles.

En juin 2015 il change à nouveau de base, quittant San Diego pour retourner à Yokosuka. Le 18 octobre il participe à une revue navale de la force navale d'autodéfense japonaise en baie de Sagami. Quatre jours plus tard il participe à la revue navale de la marine sud-coréenne.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch38
Le USS Chancellorsville (CG-62) à quai (date et lieu inconnu)

En septembre 2016 il participe à l'exercice VALIANT SHIELD dans le Pacifique. Il enchaine par l'exercice américano-sud coréen INVINCIBLE SPIRIT puis par l'exercice américano-japonais KEEN SWORD 2017.

De décembre 2016 à mai 2017 il est immobilisé pour un grand carénage. En juin 2018 il participe à l'exercice trilateral MALABAR 2018. En septembre 2018 il participe à l'exercice VALIANT SHIELD 2018. Depuis son redéploiement à Yokosuka, il opérait en compagnie du CVN-76, effectuant des patrouilles saisonnières en Asie du Sud-Est essentiellement.

Le 7 juin 2019 il manque d'entrer en collision avec le destroyer Admiral Vinogradov (classe Udaloy), les deux navires se rejetant la responsabilité de la quasi-collision.

CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Uss_ch39
Cette photo du CG-62 à quai permet de voir les missiles Harpoon, une antenne et surtout le canon de 127mm. Pour un champ de tir dégagé on repassera

En novembre 2019 et février 2020 il franchit le détroit de Taiwan. Toujours en 2020, certains se sont interrogés sur le nom de ce navire qui célèbre une victoire confédérée suite à la mort de George Floyd, mort prétexte à une véritable fureur iconoclaste.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA   CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CROISEURS LANCE-MISSILES CLASSE TICONDEROGA
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: