AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-65%
Le deal à ne pas rater :
Geox – Bottes Chukka Garçon
31 € 89 €
Voir le deal

 

 DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)

Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptySam 12 Déc 2020, 11:30

DESTROYERS CLASSE BENHAM
(ETATS-UNIS)

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be37
Le USS Benham (DD-397) en 1939.

AVANT-PROPOS

En guise de préambule

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Giovan13
Si l'officier austro-hongrois Giovanni Lupis à inventé la torpille automobile, le britannique Robert Whitehead l'à grandement perfectionnée
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Robert15

A la fin du 19ème siècle apparait la torpille automobile. Inventée par Giovanni Lupis et perfectionnée par Robert Whitehead, elle permet en théorie à un petit navire de couler un gros.

Je dis bien en théorie car au grand dam des partisans de la Jeune Ecole, jamais les torpilleurs de la Royale (les fameux «numérotés») n'auraient pu vraiment menacer la domination britannique sur les océans.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Torpil35
Un numéroté de la Royale. A part encombrer les ports français on ne peut pas dire qu'ils aient servis à grand chose

Toutes les marines ayant la capacité de le faire vont construire ou faire construire des torpilleurs, des Torpedo Boat (TB) au grand dam de la Royal Navy qui estimait sa supériorité navale remise en cause.

Comme toute arme, une parade apparaît quasi-immédiatement. Cette parade prend la forme d'un torpilleur plus gros appelé dans la langue de Shakespeare Torpedo Boat Destroyer (TBD) rapidement simplifié en destroyer qui devient zerstorer en Allemagne, contre-torpilleur en France ou encore cacciatorpidiniere en Italie.

Il s'agissait d'un navire déplaçant généralement entre 500 et 800 tonnes, des canons médians à tir rapide et des tubes lance-torpilles.

Dans certaines marines, Torpedo Boat et Torpedo Boat Destroyer se confondent au profit du destroyer qui doit attaquer ses homologues ennemis mais aussi des unités plus importantes comme les croiseurs voir les unités du corps de bataille ennemi.

Au cours du premier conflit mondial, une nouvelle mission s'ajouta à savoir l'escorte de convois et la lutte anti-sous-marine. Avec ou sans détecteur à ultra-sons, les destroyers sont armés de grenades anti-sous-marines pour traquer les U-Boot qui vont preuve d'une grande efficacité.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_yo16
La canonnière USS Yorktown (PG-1)

Les Etats-Unis ne vont pas échapper à la règle même si ils vont tarder à construire torpilleurs et destroyers en raison d'une géographie contraignante et de la nécessité de produire des canonnières (gunboat) pour explorer le Pacifique et défendre les intérêts politiques, diplomatiques et commerciaux.

C'est la décision de construire un puissant corps de bataille qui rend indispensable la construction de nombreux destroyers.

C'est avec le premier conflit mondial que le nombre de destroyer va exploser. Un type de navire va symboliser cette opulence : le flush-decker (pont plat).

Des Flush-decker aux Somers, une histoire des destroyers américains

Les «flush-decker» où quand les Etats-Unis produisent le destroyer à la chaine

Les premiers vrais destroyers américains ont été mis en service en 1902/03. Après un long débat l'US Navy à fixé définitivement sa conception du destroyer à savoir une unité légère polyvalente bien armée en artillerie et en torpilles, une unité capable à la fois de protéger le corps de bataille en expansion et d'attaquer les lignes de communication de l'ennemi.

Après de petites séries de destroyers l'US Navy va profiter du premier conflit conflit mondial pour construire de très importantes séries rentrées dans l'histoire sous le nom de flush-decker ou pont-ras, une nouvelle conception architectural puisque jusque là les destroyers américains possédaient un gaillard d'avant. Trois classes de «pont-ras» vont ainsi voir le jour.

La classe Caldwell
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ca70
Le USS Caldwell (DD-69) en 1918

La classe Caldwell est composé de six unités dont la construction est autorisée par le Congrès en mars 1915. Ils peuvent être considérés comme les prototypes des classes Clemson et Wickes qui vont suivre.

Ces six navires sont baptisés Caldwell (DD-69), Craven (DD-70),Lewes (DD-71), Conner (DD-72), Stockton (DD-73) et Mannley (DD-74), des navires mis en service respectivement en 1917, 1918, 1920,1918,1917 et  1917.

Mis en réserve après guerre, ils ont été pour quatre d'entre-eux, participant à la deuxième guerre mondiale, les Craven, Conner et Stockton sous pavillon britannique (les fameux «cinquante destroyers qui sauvèrent le monde»), le Mannley comme transport d'assaut. Les deux autres ont été démolis dans les années trente.

Sur le plan technique les Caldwell étaient des navires de 1125 tonnes, mesurant 96.16m de long sur 9.53m de large et un tirant d'eau de 2.40m, une vitesse de pointe de 30.29 nœuds avec pour armement quatre canons de 102mm, quatre plate-formes triples lance-torpilles de 533mm et deux canons de 37mm. L'équipage se compose de 5 officiers et quatre-vingt quinze hommes.

Classe Wickes
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_wi35
Le USS Wickes (DD-75)

Pour faire face aux besoins en escorte imposés par le programme naval de 1916 (dix cuirassés et six croiseurs de bataille) ainsi que par les besoins du premier conflit mondial, l'US Navy va passer commande de 111 destroyers de classe Wickes.

En dépit de la puissance industrielle américaine le programme démarre lentement. Quarante-neuf navires sont mis en service en 1918 (trente-quatre avant l'armistice), cinquante-neuf en 1919, deux en 1920 et le dernier en 1921. Nombre d'entre-eux sont immédiatement mis en réserve, les besoins de l'US Navy en temps de paix n'étant bien entendu pas les mêmes que ceux en temps de guerre.

Quand le second conflit mondial éclate en septembre 1939, il reste 80 unités de classe Wickes de disponibles sur les 111 construites, 31 ayant été perdus par accident, coulées comme cibles ou ferraillées.

Naturellement ces navires sont totalement obsolètes pour servir de destroyers de première ligne mais ils peuvent rendre bien des services pour un certain nombre de missions autres que le combat.

C'est ainsi qu'une partie de la flotte va être transformée en Fast Attack Transport (APD) ce qui donne en français «transport d'attaque rapide». Dix-sept unités sont ainsi transformées et six perdues.

Neuf autres deviennent des dragueurs de mines rapides (DMS) (un perdu durant la guerre et deux juste après par accident), d'autres Wickes deviennent des mouilleurs de mines rapides (DM) tandis que d'autres sont transférés à la Royal Navy vingt-sept, certains servant dans la Royal Canadian Navy). Le seul navire  perdu est le HMS Campbeltown ex-USS Buchanan (DD-131) transformé en bombe flottante pour détruire la porte de la forme-écluse Joubert pour éviter l'envoi du Tirpitz dans l'Atlantique. C'est l'opération CHARIOT exécutée le 29 mars 1942.

Sur le plan technique, les Wickes sont des dérivés des Caldwell. Déplaçant 1154 tonnes, ils mesurent 95.82m de long sur 9.43m de large avec un tirant d'eau de 2.54m, une vitesse maximale de 35.34 nœuds et un armement composé de quatre canons de 102mm, de douze tubes lance-torpilles de 533mm en quatre plate-formes triples, un canon de 37mm antiaérien, deux rails de grenadage et un mortier pour la lutte anti-sous-marine. L'équipage se compose de 114 hommes (6+108).

Classe Clemson
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_cl13
Le USS Clemson (DD-186)

Les 156 unités de la classe Clemson mises en service (sur les 162 navires commandés) sont une évolution des précédents avec un rayon d'action plus important et de meilleures capacités anti-sous-marines.  

Aucun des Clemson n'est en service avant la fin du premier conflit mondial. Une unité est mis en service en 1918, quarante-huit en 1919, soixante-seize en 1920, vingt-huit en 1921 et trois en 1922.

En septembre 1939 il ne reste plus que quatre-vingt dix-huit navires de disponibles, cinquante-huit ayant été feraillés dont sept après un échouage collectif à Honda Point le 8 septembre 1923.

A la différence des Wickes qui ont subit assez peu de pertes, les Clemson vont terminer le conflit avec une note du Boucher (Bucher's Bill) assez élevée si on prend en compte l'âge des navires et la présence d'unités plus modernes. Comme les Wickes, un certain nombre de Clemson vont être transformés pour mener d'autres missions.

Quatorze Clemson sont transformés en APD dont six anciens ravitailleurs d'hydravions (AVD) auxquels il faut citer quatre navires dont la conversion en APD fût finalement annulée soit pour des raisons techniques ou parce que les américains ont préféré transformer certains de leurs DE (Destroyer Escort) en APD.

Trois APD sont coulés et deux si gravement endommagés qu'ils ne sont pas réparés. Tous les navires survivants sont feraillés dans l'immédiat après guerre.

Neuf Clemson sont transformés en dragueurs de mines rapides (DMS) avec quatre navires perdus, quatre unités de classe Clemson sont transformés en mouilleurs de mines rapides (DM) avec aucune perte et enfin quatorze sont modifiés pour soutenir des hydravions de patrouille maritime (six ultérieurement transformés en APD) avec un navire gravement endommagé et non réparé.

Vingt Clemson sont cédés à la marine britannique avec des pertes assez sérieuses puisque huit d'entre-eux sont coulés auxquels il faut ajouter un navire coulé sous pavillon soviétique et deux qui battaient pavillon canadien.

A ces pertes s'ajoute la destruction dans l'Atlantique comme dans le Pacifique de huit navires coulés par sous-marins, mines ou navires de surface.

Tous les navires survivants sont ferraillés après guerre. Sur le plan technique les Clemson déplaçaient 1215 tonnes, mesuraient 95.82m de long sur 9.43m de large et un tirant d'eau de 2.74m, une vitesse maximale de 35.51 nœuds, un armement composé de 4 canons de 102mm, douze tubes lance-torpilles de 533mm en quatre plate-formes triples, un canon de 37mm, deux rails de grenadage et un mortier. L'équipage se compose de six officiers et de cent-huit officiers mariniers, quartiers-maitres et matelots.

Classe Farragut
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_fa20
Le USS Farragut (DD-348)

Avec autant de destroyers en service ou en réserve, l'US Navy n'est pas vraiment pressée d'en construire de nouveaux. Cependant à la fin des années vingt les flush-decker sont dépassés ce qui impose le lancement de nouvelles études pour un nouveau type de destroyer plus puissant et mieux armé.

Huit navires immatriculés DD-348 à DD-355 sont commandés. Formant la classe Farragut, ils sont mis en service entre 1934 et 1935.

Avec leur long gaillard d'avant, ils sont plus proches des destroyers britanniques que des flush-decker. Cette architecture sera celle des destroyers américains jusqu'à l'apparition des Fletcher qui marque un retour au pont ras.

Trois d'entre-eux sont coulés, le Hull et le Monaghan durant le typhon Cobra le 18 décembre 1944 et le Worden qui s'échoue dans les Aléoutiennes le 12 janvier 1943. Les cinq autres (Farragut, Dewey, Macdonough Dale Aylwin) sont désarmés dans l'immédiat après guerre puis envoyés à la ferraille car trop usés, trop anciens et surtout trop inutile avec une profusion de destroyers modernes à disposition au cas où.

Sur le plan technique les Farragut déplaçaient 1850 tonnes à pleine charge, mesuraient 100.6m de long sur 10.40m de large avec un tirant d'eau de 2.70m, une vitesse maximale de 36 nœuds et un armement composé de cinq puis quatre canons de 127mm, quatre mitrailleuses de 12.7mm (remplacées durant la guerre par un nombre variable de canons de 20mm Oerlikon et de 40mm Bofors), huit tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes quadruples sans oublier quatre mortiers grenadeurs K  et deux rails de mouillage de charges de profondeur. L'équipage se composait de 160 officiers, officiers mariniers et matelots (250 hommes en temps de guerre).

Classe Porter
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_po44
Le USS Porter (DD-356)

Si les huit Farragut sont destinés à rattraper le retard de l'US Navy sur les marines étrangères, les Porter sont clairement destinés à combattre un nouveau destroyer japonais, le type Fubuki qui avec ses six canons de 127mm en tourelles doubles et ses neufs tubes lance-torpilles de 610mm provoque la stupeur et l'inquiétude des marines anglo-saxonnes.

Outre la riposte aux Fubuki, les huit unités de classe Porter sont également destinées à servir de Flottilla Leader pour coordonner à la mer les actions de destroyers plus petits, mission qui impose la présence de locaux de commandement et de systèmes de communication supplémentaires. Huit navires sont financés au budget 1933 en compagnie de seize unités de classe Mahan.

Le USS Porter (DD-356) est mis en service le 25 août 1936 (coulé lors de la bataille de Santa Cruz le 26 octobre 1942), le USS Selfridge (DD-357) est mis en service le 25 novembre 1936 (désarmé le 15 octobre 1945, vendu à la démolition deux ans plus tard en octobre 1947).

Le USS McDougal (DD-358) est mis en service le 23 décembre 1936 (désarmé le 24 juin 1946 vendu à la démolition le 2 août 1949 après une carrière de navire d'entrainement), le USS Winslow (DD-359) est mis en service le 17 février 1937 (désarmé le 28 juin 1950 vendu à la démolition le 23 février 1959), le USS Phelps (DD-360) est mis en service le 26 février 1936 (désarmé le 6 novembre 1945 et démoli en 1947), le USS Clark (DD-361) est mis en service le 20 mai 1936 (désarmé le 23 octobre 1945 avant d'être venu à la démolition le 29 mars 1946), le USS Moffet (DD-362) est mis en service le 28 août 1936 (désarmé le 2 novembre 1945 et vendu à la démolition le 16 mai 1947) et le USS Balch (DD-363) est mis en service le 20 octobre 1936 (désarmé le 19 octobre 1945 et démoli en 1946).

Sur le plan technique les Porter déplaçaient 1834 tonnes, mesurant 116m de long pour 11.02m et un tirant d'eau de 3.08m. Pouvant filer à 35 nœuds, ils étaient armés de huit canons de 127mm en quatre affûts doubles, huit canons de 28mm en deux affûts quadruples (rapidement remplacés par des canons de 20 et de 40mm), huit tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes quadruples avec un total de seize projectiles, deux rails pour charges de profondeur et quatre mortiers grenadeurs. L'équipage se compose de 206 officiers et marins (290 en temps de guerre).

Classe Mahan
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ma39
Le USS Mahan (DD-364) en 1944

Après la construction des Porter, les américains reviennent à des destroyers plus classiques inspirés des Farragut. Les unités de classe Mahan ne sont cependant pas de simples dérivés des Farragut, ils en reprennent juste l'aspect extérieur (gaillard d'avant surélevé, deux cheminées, cinq canons de 127mm en affûts simples) puisqu'ils disposent d'une propulsion plus moderne et d'une batterie lance-torpilles qui passe de huit à douze tubes toujours en affûts quadruples.

La construction des Mahan profite également des généreux budgets débloqués dans le cadre du National Industrial Recovery Act (NIRA) qui finance de nombreuses commandes par des fonds publics pour sauvegarder des entreprises, des usines et donc des chantiers navals.

Ce sont pas moins de dix-huit navires qui forment la classe Mahan, certains écrits ne donnant que seize, considérant que les Dunlap et Fanning forment la classe Dunlap (NdA ce qui n'est pas mon cas).

Le USS Mahan (DD-364) est mis en service le 18 septembre 1936 (coulé par des kamikazes japonais au large des Philippines le 7 décembre 1944), le USS Cummings (DD-356) est mis en service le 25 novembre 1936 (désarmé le 14 décembre 1945 puis vendu à la démolition le 17 juillet 1947), le USS Drayton (DD-366) est mis en service le 1er septembre 1936 (désarmé le 9 octobre 1945 avant d'être vendu à la démolition le 20 décembre 1946), le USS Lamson (DD-367) est mis en service le 21 octobre 1936 (coulé comme cible lors de l'essai nucléaire «Able» le 2 juillet 1946 lors de l'opération Crossroads).  

Le USS Flusser (DD-368) est mis en service le 1er octobre 1936 (désarmé le 16 décembre 1946 et vendu à la démolition le 6 janvier 1948), le USS Reid (DD-369) est mis en service le 2 novembre 1936 (coulé par l'aviation japonaise dans le détroit de Surigao le 11 décembre 1944), le USS Case (DD-370) est mis en service le 15 septembre 1936 (désarmé le 13 décembre 1945 avant d'être vendu à la démolition le 31 décembre 194), le USS Conyngham (DD-371) est en service le 4 novembre 1936 (coulé lors des tests atomiques de l'opération Crossroads).

Le USS Cassin (DD-372) est mis en service le 21 août 1936 (désarmé le 17 décembre 1945 et vendu à la démolition le 25 novembre 1947), le  USS Shaw (DD-373) est mis en service le 18 septembre 1936 (désarmé le 2 octobre 1945 puis vendu à la démolition en juillet 1946), le USS Tucker (DD-374) est mis en service le 23 juillet 1936 (saute sur une mine américaine le 2 août 1942 au large d'Etafe).

Le USS Downes (DD-375) est mis en service le 15 janvier 1937 (désarmé le  17 décembre 1945 et vendu à la démolition le 18 novembre 1947), le USS Cushing (DD-376) est mis en service le 28 août 1936 (coulé lors de la première bataille navale de Guadalcanal dans la nuit du 12 au 13 novembre 1942), le USS Perkins (DD-377) est mis en service le 18 septembre 1936 (coulé lors d'une collision avec le transport australien Duntroon le 29 novembre 1943), le USS Smith (DD-378) est mis en service le 19 septembre 1936 (désarmé le 28 juin 1946 puis vendu à la démolition en août 1947).

Le USS Preston (DD-379) est mis en service le 27 octobre 1936 (coulé à Guadalcanal dans la nuit du 14 au 15 novembre 1942), le USS Dunlap (DD-384) est mis en service le 12 juin 1937 (désarmé le 14 décembre 1945puis vendu à ma démolition le 31 décembre 1947) et le USS Fanning (DD-385) est mis en service le 8 octobre 1937 (désarmé le 14 décembre 1945 puis vendu à la démolition).

Sur le plan technique, les Mahan déplaçaient 1500 tonnes, mesuraient 104.40m de long sur 10.57m de large et un tirant d'eau de 5.18m. Atteignant une vitesse maximale de 35 nœuds, ils étaient initialement armés de cinq canons de 127mm en affûts simples, quatre mitrailleuses de 12.7mm, douze tubes lance-torpilles de 533mm en trois plate-formes quadruples et deux grenadeurs axiaux à la poupe. L'équipage se composait de 204 officiers, officiers-mariniers, quartiers mariniers et matelots.

Classe Gridley
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_gr41
Le USS Gridley (DD-380) en 1945

Les quatre unités de classe Gridley sont une évolution de la classe Mahan. C'est aussi un retour vers le «tout-torpilles» puisque les nouveaux destroyers embarquent pas moins de seize tubes lance-torpilles en quatre plate-formes quadruples. Ce passage de douze à seize tubes entraine le débarquement d'un affût de 127mm dont le nombre passe donc de cinq à quatre.

Si les chaudières ont leur pression augmentée, les turbines sont assez semblables à celles des Farragut (les Mahan possédaient un nouveau type de chaudières mais en raison de l'absence d'expérience on préféra rester en terrain connu).

L'année fiscale 1934 (1er juillet 1933-30 juin 1934) finance ainsi la construction de deux destroyers de type Gridley, dérivés des Mahan en compagnie de huit unités de type Bagley, de deux unités de type Porter et des deux derniers Mahan soit un total de 14 navires.

L'année fiscale 1935 (1er juillet 1934-30 juin 1935) finance la construction de deux Porter modifiés, des deux derniers Gridley et de dix unités de classe Benham, des Gridley avec trois chaudières au lieu de quatre soit un total de quatorze navires.

Le USS Gridley (DD-381) est mis en service le  24 juin 1937 (désarmé le 18 avril 1946 et vendu  à la démolition en juin 1947), le USS Craven (DD-382) est mis en service le 2 septembre 1937 (désarmé le 19 avril 1946, vendu à la démolition le 2 octobre 1947 et démantelé), le USS McCall (DD-400) est mis en service le 22 juin 1938 (désarmé le 30 novembre 1945 et vendu à la démolition le 17 novembre 1947) et le USS Maury (DD-401) est mis en service le 5 août 1938 (désarmé le 19 octobre 1945 et vendu à la démolition le 13 juin 1946 et démantelé).  

Sur le plan technique les Gridley déplaçaient 1590 tonnes (2219 pc), mesuraient 104m de long sur 10.90m de large et un tirant d'eau pc de 3.90m, une vitesse maximale de 39 nœuds aux essais, un armement d'origine composé quatre canons de 127mm, quatre mitrailleuses de 12.7mm, seize tubes lance-torpilles de 533mm (4xIV) et deux raids de mouillage pour charges de profondeur, un équipage 158 hommes en temps de paix (242 en temps de guerre).

Classe Somers
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_so35
Le USS Somers (DD-381) en 1938

Initialement, les cinq Somers devaient être identiques aux Porter mais un certain nombre de modifications les ont rendus différents. Ce qui ne change pas c'est leur rôle dans la stratégie navale américaine : affronter les gros destroyers japonais, les Fubuki et leurs successeurs.

Les unités de la classe Somers intègrent de nouvelles chaudières haute pression plus légères, embarquent une troisième plate-forme quadruple lance-torpilles. Ces navires se révèleront assez instables et assez chargés dans les eaux ce qui n'ira pas sans poser de problèmes avec l'augmentation de la DCA durant le second conflit mondial.

Le USS Somers (DD-381) mis en service le 1er décembre 1937 survit au second conflit mondial puisqu'il est désarmé le 28 octobre 1945 et démoli en 1947.

Le USS Warrington (DD-383) mis en service le 9 février 1938 sombre le 13 septembre 1944 victime du Grand Ouragan de l'Atlantique actif du 9 au 16 septembre. Seulement cinq officiers et soixante-huit marins soit 73 hommes sont récupérés sur un équipage de 20 officiers et 301 officiers mariniers et marins.

Le USS Sampson (DD-394) mis en service le 19 août 1938 est désarmé le 1er novembre 1945 puis vendu à la démolition en mars 1946.

Le USS Davis (DD-395) mis en service le 9 novembre 1938 est désarmé le 19 octobre 1945 et vendu à la démolition deux ans plus tard.

Le USS Jouett (DD-396) mis en service le 25 janvier 1939 est lui aussi désarmé le 1er novembre 1945 puis vendu à la démolition l'année suivante en 1946.

Sur le plan technique les Somers déplaçaient 1850 tonnes (2767 pc), mesuraient 116m de long sur 11.02m de large pour un tirant d'eau de 3.15m. Avec 52000ch de puissance propulsive, ils pouvaient atteindre la vitesse maximale de 38 nœuds.

L'armement d'origine se composait de huit canons de 127mm Mk 12 en quatre tourelles doubles Mk 22 (deux avant et deux arrières), deux affûts quadruples de 28mm, deux mitrailleuses de 12.7mm, douze tubes lance-torpilles de 533mm en trois plate-formes quadruples (torpilles Mk 15), et deux rails pour charges de profondeur. L'équipage se composait de 13 officier et 193 officiers mariniers et marins en temps de paix, 290 hommes en temps de guerre.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyLun 14 Déc 2020, 16:15

Genèse des Benham

De nouveaux destroyers pour l'US Navy
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_la36
Plans de la classe Benham

Les dix unités de classe Benham sont les derniers destroyers américains à respecter les limitations imposées par le Traité de Londres (1930) à savoir un tonnage maximal de 1500 tonnes. Autant dire que les architectes navals américains doivent s'arracher les cheveux pour aboutir à un navire rapide et bien armé sans dépasser la limitation. Cela se révélera impossible mais le respect des limitations était comment dire flexible dans toutes les marines signataires.

Tout est fait pour alléger les navires sans perdre en capacité offensive ce qui est compliqué car le retour d'expérience de l'utilisation des Farragut montre que l'effectif à été sous-estimé ce qui bien évidemment ajoute du poids.

L'armement se compose de quatre canons de 5 pouces (127mm) mais seules les pièces avant sont munies d'un masque, l'absence de masque sur les pièces n°3 et n°4 permettant d'économiser neuf tonnes.

L'armement en torpilles est particulièrement puissant avec seize tubes lance-torpilles en quatre plate-formes quadruples ! En conséquence la DCA est symbolique (quatre mitrailleuses de 12.7mm) et quand il faudra la renforcer avec le couple immortel Oerlikon/Bofors cela se fera au détriment des tubes lance-torpilles de moins en moins utiles au fur et à mesure que l'orgueilleuse marine japonaise sombrait dans les eaux du Pacifique.

En ce qui concerne la propulsion les chaudières sont plus performantes puisqu'une puissance identique est atteinte avec trois chaudières au lieu de quatre. En revanche l'autonomie est plus faible pour des raisons de poids, les Benham n'embarquent que 484 tonnes de mazout au lieu de 504 ce qui réduit la distance franchissable de presque 7000 miles nautiques à seulement 5400.

Tous les conduits sont regroupés en une seule cheminée ce qui évite l'aveuglement de la passerelle et dégage le champ de tir pour l'artillerie.

Les dix navires de classe Benham sont financés au titre de l'année fiscale 1936 et leur construction répartie entre six chantiers différents.

C'est ainsi que la construction de trois unités (Benham, Ellet,Lang) est attribuée aux chantiers navals Federal Shipbuilding de Kearny (New-Jersey) alors que le Boston Navy Yard reçoit la construction de deux unités (Mayrant Trippe).

Si le Philadelphia Navy Yard ne reçoit la commande que d'une seule unité (Rhind), le Norfolk Navy Yard reçoit la construction du Rowan et du Stack. Les deux dernières unités baptisées Sterett et Wilson vont être construites respectivement par le Charleston Navy Yard et le Puget Sound Navy Yard.

La construction de ces navires sera marqué par un retard important pour les unités construites par les Arsenaux. En effet ces derniers n'hésitaient pas à prélever des ouvriers chargés des constructions neuves pour des travaux d'entretien ce qui ralentissait l'achèvement des navires commandés. Le président Roosevelt s'en plaindra d'ailleurs auprès des principaux concernés.


***


Les Federal Shipbuilding and Drydock Company ont existé entre 1917 et 1948. Fondé durant le premier conflit mondial pour produire des navires au bénéfice du United States Shipping Board, il construisit durant le second conflit mondial des navires pour le US Government's Emergency Shipbuilding Programm.

Géré par une filiale de United States Steel Corporation, ce chantier était situé à Kearny Point, un site où la rivière de Hackensack se jette dans la baie de Newark.

Ce chantier à produit des destroyers d'escorte, des destroyers, des croiseurs légers mais aussi des navires marchands. La compagnie avait également un chantier naval à Port Newark pour produire destroyers et engins de débarquement.

Suite à une grève en août 1941, l'US Navy prit le contrôle du chantier mais ne changeant pas tous les responsables au grand dam des syndicats. L'US Navy rend le contrôle à la compagnie le 6 janvier 1942.

Le chantier battit des records de productivité, lançant un jour quatre destroyers en 50 minutes. En 1943, 52000 ouvriers travaillaient dans un chantier qui battait des records du monde de productivité. En 1943, un destroyer est produit en 170 jours, un destroyer d'escorte en 137 jours, un cargo type C2 en 82 jours. En mars 1943, onze navires ont été lancés en vingt-neuf jours.

Les contrats se font plus rares le second conflit mondial terminé. Cela explique peut être la longue grève de juillet à novembre 1947 (140 jours). Le chantier est acheté par l'US Navy le 23 avril 1948 pour disposer d'un chantier en cas de guerre.

Comme de guerre il n'y en eut point, le site à essentiellement servit de chantier de démolition. C'est ainsi que les porte-avions Enterprise, Essex,Randolph,Boxer,Wasp et Antietam y furent ferraillés tout comme des cuirassés, des croiseurs de bataille, des croiseurs et des sous-marins.

Actuellement les deux sites ont été reconvertis comme terminaux, celui de Kearny est partiellement un port franc et celui de Port Newark est un terminal automobile.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Boston12

Le Boston Navy Yard est l'un des six arsenaux historiques établis au début du XIXème siècle pour permettre la construction et l'entretien des navires de la jeune marine américaine.

Appelé à l'origine Charlestown Navy Yard puis plus tard Boston Naval Shipyard il ouvre officiellement en 1801 trois ans après la création du Département de la Navy. Après 175 ans d'activité, il est fermé le 1er juillet 1974.

Le site à d'abord construit et entretenu des navires en bois avant de passer progressivement à des navires en fer à propulsion vapeur.

Durant les deux conflits conflits mondiaux, le site construit de nombreux navires civils et de guerre.

Dans l'immédiat après guerre ce fût quelques constructions navales, beaucoup d'entretien ainsi que des travaux de modernisation.

Après sa fermeture on envisagea de le transformer en chantier naval pour produire des pétroliers mais ce projet tomba à l'eau, les chantiers navals américains n'ayant jamais été compétitifs dans le domaine de la construction navale civile.

Le site de 12 hectares est classé et à été transformé en site mémoriel avec notamment la présence de la frégate USS Constitution de 1797 mais aussi le destroyer USS Cassin Young (DD-793), une unité de classe Fletcher.

De 1920 à 1974 un site annexe la South Boston Naval Annex à également existé pendant que durant le second conflit mondial d'autres sites ont été temporairement ouverts (Chelsea Naval Annex, East Boston Naval Annex et le Boston Naval Yard Fuel Depot Annex).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Philad14

Le Philadelphia Navy Yard est l'un des plus ancien sites de construction navale dès Etats-Unis puisque dès 1776 on construisait et on réparait des navires sur Front Street et Federal Street.

Ouvert officiellement en 1801, le Philadelphia Navy Yard s'installe à partir de 1871 sur un nouveau site plus pratique. Baptisé League Island, c'est île est située à la confluence des rivières Delaware et Schewykill.

En 1917 la Naval Aircraft Factory (NAF) est mise sur pied sur League Island pour produire avions et hydravions. Dans l'immédiat post première guerre mondiale une grue de 350 tonnes est installée, une grue connue sous le nom de League Island Crane et pendant des années la grue la pluis puissante des bases navales américaines. Un aérodrome (Mustin Field) est implanté sur le site et actif de 1926 à 1963.

L'apogée de l'Arsenal fût naturellement la seconde guerre mondiale avec 40000 employés, la construction de 53 navires et la réparation de 574. Le conflit terminé les effectifs retombent à 12000 hommes.

Suite à la baisse des budgets à la fin de la guerre froide, un certain nombre de bases militaires américaines sont fermées suite à la procédure (toujours en vigueur de nos jours) Base Realignement and Closure.

Pour Philadelphie, le couperet tombe en 1995 après une première tentative en 1991. Actuellement le site à été en grande partie récupéré par la Philadelphia Industrial Development Corporation pour mener des projets de réindustrialisation alors que la fermeture du site à provoqué la perte de 7000 emplois.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Philad15
"Le cimetière des éléphants"

L'US Navy n'à pas totalement déserté le site puisqu'elle conserve un site de stockage de navires désarmés (Naval Inactive Ship Maintenance Facility NISMF) ainsi que plusieurs centres de recherche. Le reste du site est occupé par un chantier de réparations naval norvégien Aker Kvaener.

Parmi les navires les plus célèbres construits figurent les cuirassés New Jersey et Wisconsin. Les derniers navires construits outre le Blue Ridge sont trois bâtiments de débarquement de chars de classe Newports, les USS Newport (LST-1179),Manitowoc (LST-1180) et Sumter (LST-1181).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Norfol11

Le Norfolk Navy Yard est comme le Philadelphia Navy Yard l'un des six arsenaux historiques de la marine américaine, établis après autorisation du Congrès en 1800.

Ce site de construction, de ravitaillement et d'entretien est installé sur la rivière Elizabeth à Portsmouth.

A l'époque coloniale, un site de construction était déjà implanté et appelé Gosport Shipyard, un site détruit en 1779 lors de la guerre d'indépendance américaine. Reconstruit en 1794 par le Commonwealth of Virginia, il est alors loué par l'US Navy jusqu'en 1801 quand le site est acquis par la marine américaine.

Le site s'adapte aux évolutions techniques et en 1827, les deux premières formes de radoub construites aux Etats-Unis y sont construites notamment Dry Dock One rendu célèbre pour avoir été le théâtre de la modification de la frégate USS Merrimack en cuirassé CSS Virginia, l'Arsenal ayant été pris par la Confédération au moment de la guerre de Sécession américaine.

Suite à sa reprise par l'Union, le site est reconstruit et rebaptisé Norfolk Navy Yard nom qu'il conservera jusqu'en 1955 quand il devient le Norfolk Naval Shipyard.

Jusqu'en 1917 et la création de la base navale de Norfolk, le Norfolk Navy Yard sert à la fois de base de stationnement, de chantier de construction et d'arsenal. Le site évolue mais ne s'étend guère.

Perdant son rôle de base opérationnelle en 1917, le Norfolk Navy Yard perd dans les cinquante  celle de chantier constructeur, devenant un simple arsenal pour entretenir les navires stationnés à Norfolk. C'est toujours le cas aujourd'hui.

Comme ses «confrères», il à construit des cuirassés à savoir le Texas et l'Alabama (BB-60) plus deux cuirassés restés inachevés, le North Carolina (BB-52) de classe South Dakota ainsi que le Kentucky (BB-66) de classe Iowa.

Il aurait été également chargé de la construction du Louisiana (BB-71), le cinquième et dernier Montana, cette classe de puissants cuirassés ayant été annulée par manque d'acier en juin 1943..

En ce qui concerne les porte-avions, l'arsenal virginien n'à construit que des Essex en l'occurence le Shangri-La, le Lake Champlain et le Tarawa. Il aurait également été chargé de la construction du CV-54 et du CV-55 restés mort-nés.

D'autres navires militaires ont été construits mais il s'agissait généralement d'unités légères ou d'unités de soutien.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Charle12

Le Charleston Naval Shipyard anciennement Charleston Navy Yard était un arsenal de la marine américaine actif dès 1901 même si les dates canoniques de son existence sont «1909-1996».

Site d'entretien et de construction (21 destroyers construits par exemple mais aussi deux ravitailleurs de destroyers), il était implanté sur la rive occidentale de la rivière Cooper dans le Nord de Charleston et faisait partie d'un site plus vaste puisque Charleston était également une base navale opérationnelle. A son apogée le site employait 25498 employés (juillet 1943).

Après guerre le site à été utilisé pour des réparations et des modifications sur des sous-marins allemands capturés. A partir de 1948 le site s'est spécialisé dans la construction et l'entretien des sous-marins, 5000 employés travaillant sur le site. Le nombre s'accroit durant la guerre de Corée avec 8000 employés qui vont réactiver 44 navires et convertir 37 navires.  

A sa fermeture le site est loué à la compagnie Detyens Shipyards. La fermeture de la base et de l'arsenal ne signifie pas la fin de l'activité navale sur le site puisqu'un complexe fédéral à été mis en place, abritant six rouliers du MSC, deux navires de recherche océanographique et deux cutters des Garde-Côtes mais aussi plusieurs écoles de formation fédérales.

Un terminal conteneurs est en cours d'aménagement et en février 2020 les Gardes-Côtes ont annoncé leur intention d'aménager une partie du site en base opérationnelle.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Puget_11

Le Puget Sound Naval Shipyard est un site opérationnel de la marine américaine ouvert en 1891 à Bremerton sur les rives du Puget Sound dans l'Etat de Washington. 14000 personnes y travaillent actuellement.

En 1891 une base navale est ouverte suivit dix ans plus tard par un arsenal. Durant le premier conflit mondial le site construisit vingt-cinq chasseurs de sous-marins, sept sous-marins, deux dragueurs de mines, sept remorqueurs océaniques et deux transports de munitions pour ne citer que les plus gros sachant que 1700 autres petits navires ont également été produits.

Durant le deuxième conflit mondial le site servit surtout à l'entretien et aux réparations des avaries de combat.

Après guerre le site servit surtout à moderniser les porte-avions et durant la guerre de Corée le chantier servit à réactiver les navires nécessaires au conflit. A la fin des années cinquante il construisit des navires lance-missiles.

En 1965 il caréna son premier sous-marin nucléaire en l'occurrence le USS Sculpin (SSN-590). A partir de 1990 le site fût chargé de la dénucléarisation et du recyclage des navires à propulsion nucléaire qu'il s'agisse de sous-marins ou de navires de surface. Le site à recyclé plus de 125 sous-marins et quelques croiseurs.

Le site accueille également un certain nombre de navires placés sous cocon attendant réarmement ou démolition.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyMer 16 Déc 2020, 11:53

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le USS Benham (DD-397)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be38

Présentation
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be39
16 avril 1938 : le futur USS Benham (DD-397) prend contact avec son élément

-Le USS Benham (DD-397) est mis sur cale aux chantiers navals Federal Shipbuilding sis à Kearny (New-Jersey) le 1er septembre 1936 lancé le 16 avril 1938 et commissioned le 2 février 1939.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Andrew12

C’est le deuxième navire (et le deuxième destroyer) à rendre hommage à Andrew Elliot Kennedy Benham (Staten Island 10 avril 1832 Lake Mahopac 11 août 1935).

Cet amiral américain à servit dans la marine de son pays de 1847 à 1894 terminant sa carrière avec le grade de contre-amiral.

Il sert en Chine, dans le Pacifique et au Paraguay. Durant la guerre de Sécession il joue un rôle clé dans la capture de Port Royal (Caroline du Sud) et dans le blocus des côtes texanes.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be40
Le USS Benham (DD-49)

Le DD-397 succède au DD-49, un destroyer de classe Aylwin construit aux chantiers navals William Cramp & Sons de Philadelphie. Mis sur cale le 14 mars 1912, il est lancé le 22 mars 1913 et mis en service le 20 janvier 1914. Désarmé le 7 juillet 1922, il est rayé le 8 mars 1935 puis démoli au Philadelphia Navy Yard.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be41
Le USS Benham (DD-796)

Après le DD-397, un troisième navire a porté ce nom en l’occurrence le DD-796, une unité de classe Fletcher. Mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel Corporation de Staten Island le 23 avril 1943 il est lancé le 30 août 1943 et commissioned le 20 décembre 1943.

Désarmé le 18 octobre 1946, il est réarmé le 24 mars 1951 pour compenser l’envoi de nombreux navires en Corée. Il se rend en Méditerranée au sein de la 6ème flotte, participant par exemple à l’intervention américaine au Liban en 1958.

En 1959 il est sélectionné pour être transféré à une marine étrangère dans le cadre du programme MAP. Désarmé le 30 juin 1960, il est cédé au Pérou le 15 décembre 1960 mais n’est rayé du Naval Vessel Register que le 15 janvier 1974, jour de sa vente au Pérou. Le BAP Villar (DD-71) va servir la Armada Peruana jusqu’en 1980. Il est démoli après avoir servi de cible à un Exocet lancé par la frégate Ferre.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be42
Le USS Benham (DD-397) en 1939

Affecté dans l’Atlantique il participe aux patrouilles de neutralité ou Neutrality Patrol mises en place par l’US Navy pour éviter que les eaux américaines ne soient le théâtre d’opérations de combat entre les alliés occidentaux et l’Allemagne.

Après plusieurs mois à patrouiller dans les eaux entourant Terre-Neuve, le USS Benham (DD-397) rallie le Pacifique et plus précisément Hawaï le 14 avril 1940.

Alternant entre la Californie et l’archipel hawaïen, il assure l’escorte du porte-avions USS Enterprise (CV-6) lors d’une mission de livraisons d’avions à Midway. L’escadre qui avait appareillé le 28 novembre 1941 est de retour en rade de Pearl Harbor le 8 décembre 1941.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be43
Le USS Benham (DD-397) en ravitaillement à la mer auprès du USS Enterprise (CV-6) en décembre 1941

Pas besoin d’être un génie pour imaginer la réaction des marins du destroyer en apercevant la rade dévastée par les bombes et les torpilles japonaises.

Servant alternativement d’escorteur à l’USS Enterprise (CV-6) et à l’USS Saratoga (CV-3), il est ainsi engagé dans le raid Doolitle sur Tokyo du 8 au 25 avril 1942 puis dans la bataille de Midway, repêchant 720 survivants du Yorktown et 188 du destroyer Hammann.

Si Midway à longtemps été vu comme le tournant de la guerre du Pacifique, les historiens sont aujourd’hui dans l’ensemble d’accord pour fixer ce tournant à la bataille de Guadalcanal. Cette île des Salomons au positionnement stratégique pouvait permettre à quiconque la contrôlait de dominer la mer de Corail.

Les japonais commencent la construction d’un aérodrome pouvant accueillir des bombardiers bimoteurs. Une telle perspective provoque chez les amiraux alliés des migraines, des nervous breakdown.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be44
Le USS Benham (DD-397) à Mare Island en février 1942

Une opération amphibie est mise sur pied. Baptisée officiellement opération Watchtower, elle reçoit le sobriquet de Shoestrig (lacet de godasse) pour son caractère tout autant improvisé que précipité.

Déclenchée le 7 août 1942 elle marque le début de six mois de combats rendus encore plus éprouvants par une nature et un climat qui usait prématurément les machines et les hommes. Une véritable guerre d’usure oppose les américains et les japonais.

Si les premiers peuvent se le permettre les seconds vont brûler des cartouches qu’ils ne pouvaient remplacer. A l’issue de cette campagne qui se termine en février 1943 la question n’est pas de savoir si les Etats-Unis allaient gagner la guerre mais quand.

Durant cette campagne le USS Benham (DD-397) participe également à la bataille des Salomons orientales du 23 au 25 août 1942.

Le 15 octobre 1942 il est intégré à la Task Force Sixty-Four (TF-64) chargée de couvrir Guadalcanal contre la flotte japonaise.

Dans la nuit du 14 au 15 novembre 1942 à lieu la bataille de Guadalcanal, un affrontement de surface nocturne. Si les américains progressent vite dans ce domaine les japonais sont encore redoutables.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be45
Le USS Benham (DD-397) venant en aide au Yorktown (CV-5) désemparé lors de la bataille de Midway

A 00.38 une torpille Long Lance frappe le Benham à la proue qui est pulvérisée, tout ce qui se trouvait au-delà de la tourelle n°1 de 127mm ayant disparu.

Le destroyer s’extirpe du champ de bataille cahin caha espérant rallier un port pour réparer. Hélas pour lui à 16.37 le 15 novembre la situation devient désespérée et le commandant n’à d’autre choix que d’ordonner l’abandon du navire.

Les survivants sont récupérés par le Gwin qui envoie l’épave par le fond à 19.38 à coup d’obus de 127mm (NdA d’autres sources disent que l’épave s’est coupée en deux et que ce sont des batteries côtières américaines qui ont été chargé de cette triste besogne).

Aussi incroyable que cela puisse paraitre aucun mort n’est à déploré, le marin porté disparu sera récupéré par le USS Meade (DD-602).

Il à reçu cinq battle stars pour l’ensemble de son œuvre.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyMer 16 Déc 2020, 20:44

Le USS Ellet (DD-398)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_el17

Présentation
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_el18

-Le USS Ellet (DD-398) est mis sur cale aux chantiers navals Federal Shipbuilding sis à Kearny dans le New-Jersey le 3 décembre 1936 lancé le 11 juin 1938 et commissioned le 17 février 1939.

La deuxième unité de classe Benham est le premier et le seul navire à porter le nom d'une famille dont cinq membres participèrent à la guerre de Sécession de 1861 à 1865.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Brig_g10

On trouve tout d'abord Alfred W. Ellet (11 octobre 1820 9 janvier 1895). Brigadier général de l'Armée de l'Union, il commande la flotte des navires-béliers ou United States Ram Fleet mais aussi la Brigade des Marines du Mississippi.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Colone10

Charles Ellet Jr (1er janvier 1810 21 juin 1862) était lui un ingénieur américain qui cartographia les bassins versants du Mississippi et de l'Ohio. Frère du précédent, il va créer et commander l'US Ram Fleet. Il est grièvement blessé à la première bataille de Menphis le 6 juin 1862.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Charle13

Charles River Ellet (1er juin 1843 29 octobre 1863), fils du précédent. Il sert dans l'US Ram Fleet et dans la Brigade des Marines du Mississippi sous le commandement de son oncle. Il meurt non pas des suites des combats de la guerre de Sécession comme la date pourrait le suggérer mais d'une overdose de morphine, le jeune homme souffrant depuis son plus jeune âge de migraines chroniques.

John Alfred Ellet (22 juin 1838 12 avril 1892). C'était le fils de john Israel Ellet et de Laura Ellet née Scarlet, neveu du colonel Charles Ellet Jr et du brigadier Alfred W. Ellet et donc cousin de Charles River Ellet. Il succède comme commandant de l'US Ram Fleet à son cousin Charles River Ellet qui avait du quitter le servir actif pour raisons de santé.

Il y eut également un Edward C. Ellet mais je n'ai pas trouvé d'éléments biographiques le concernant.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_el19
Le USS Ellet (DD-398) en temps de paix

En septembre et octobre 1939 il participe aux patrouilles de neutralité sur les Grands Bancs autour de Terre-Neuve puis en compagnie des autres destroyers de la Destroyer Division Eighteen (DesDiv 18) depuis le port de Galveston (Texas) sécurise le Golfe du Mexique.

Redéployé à San Diego il y arrive le 26 février 1940. Il participe aux manœuvres estivales de la Battle Force à l'issue desquelles le président Roosevelt décide de conserver le corps de bataille à Pearl Harbor dans l'espoir de dissuader le Japon de toute velléité belliciste avec le succès que l'on sait.

En octobre 1941 il transporte une unité de l'armée entre les îles Christmas et Honolulu.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_el20

Le 7 décembre 1941 il se trouvait en mer, revenant de Wake en compagnie de la TF-8 qui venait de transporter des renforts à Wake. Il échappe donc aux bombes et aux torpilles de l'aviation embarquée japonaise.

Il assure ensuite une série d'escortes de convois entre la côte ouest et les îles Hawaï puis en direction des îles Christmas.

Après avoir participé au raid des B-25 de James Doolitle sur Tokyo en avril 1942 il rentre à Pearl Harbor le 25 avril pour entretien et ravitaillement. Il reprend la mer cinq jours plus tard direction la mer de Corail mais il arrive trop tard pour participer à la première bataille au delà de l'horizon du conflit.

Rentré à Pearl Harbor il reprend la mer le 28 mai 1942 au sein de la Task Force 16 pour participer avec la TF-17 à la bataille de Midway du 4 au 6 juin 1942.

Cette bataille voit la marine américaine mettre un coup d'arrêt définitif à l'avancée japonaise et surtout lui inflige une perte qui se révelera in fine mortel avec la destruction de quatre porte-avions accompagnés d'un personnel expérimenté (aviateurs, mécaniciens) que le pays sait ne pas pouvoir remplacer.

Rentré à Pearl Harbor le 13 juin 1942 il participe au début du mois d'août à l'opération Watchtower, le débarquement amphibie à Guadalcanal. Il effectue des patrouilles de sureté, des escortes, de la défense aérienne à la mer mais aussi du bombardement de positions terrestres.

Il est aux premières loges lors de la bataille de Savo qui voit les croiseurs de l'amiral Mikawa détruire quatre croiseurs alliés dans la nuit du 8 au 9 août 1942. L'Ellet sauve 491 survivants du Quincy, un homme de l'Astoria et à le douteux privilège (partagé avec le USS Selfridge [DD-357]) d'achever l'épave du HMA Canberra.

Il ne tarde pas à quitter la zone pour escorter les transports vides à Nouméa mais en cours de route est détaché pour renforcer la protection du porte-avions USS Enterprise (CV-6) qui assurait la couverture d'un convois amenant des renforts à Guadalcanal. Le USS Effet (DD-398) est de retour à Pearl Harbor le 10 septembre 1942.

Après avoir effectué une série de patrouilles depuis Espiritu Santo, le destroyer de classe Benham intègre la TF-16 pour des missions d'escorte. De retour à Espiritu Santo le 1er juillet 1943, il rallie ensuite Tulagi.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_el21

Après un grand carénage de septembre 1943 à janvier 1944 sur la côte ouest, il est de retour au combat à la fin du mois pour l'invasion des Marshall. Après une semaine de réparations à Pearl Harbor, il est de retour au combat en avril 1944 en Nouvelle-Guinée, soutenant les opérations menée par MacArthur à Hollandia.

Après une escale de ravitaillement et d'entretien à Pearl Harbor il intègre la Task Force 58, la force de porte-avions rapide et plus précisément le Task Group 58.4.

Il assure la protection rapprochée des porte-avions menant à la fois des raids à vocation stratégique comme ceux menés sur les Bonins mais aussi assurant l'appui des Marines et G.I prenant pied à Saipan et à Guam dans le cadre de l'opération Forager, l'invasion des Mariannes.

Arrivé à Ulithi le 14 octobre 1944 il explore l'atoll voisin de Ngulu pour envisager l'établissement d'une base secondaire.  

Le 17 octobre 1944 le destroyer mouilleur de mines USS Montgomery (DM-17) saute sur une mine alors qu'il était mouillé dans l'atoll de Ngulu, l'Ellet lui porte assistance en lui passant une remorque et en faisant fonctionner ses pompes de refoulement pour écoper.

Le destroyer de classe Wickes est ramené à Ulithi mais après une remise en état sommaire il ne sera jamais remis en service, étant ramené à San Francisco pour être désarmé puis vendu à la démolition.

Affecté au Marianas Patrol & Escort Group (Groupe des Escortes et des Patrouilles des Mariannes), il assure des missions de patrouille et d'escorte ce qui ne l'empêche de mener une mission de bombardement sur Iwo Jima en décembre 1944 puis en janvier 1945.

Opérant depuis Guam et Saïpan pour des patrouilles et des missions de sauvetage en mer, le destroyer étant en réparations au Mare Island Navy Yard quand le Japon signe l'acte de capitulation à bord du USS Missouri (BB-63).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_el22
A droite sur la photo le USS Ellett (DD-398)

Désarmé dès le 29 octobre 1945, il est vendu à la démolition le 1er août 1947 et démantelé.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyVen 18 Déc 2020, 11:18

Le USS Lang (DD-399)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_la37
Le USS Lang (DD-399) en 1939

Présentation
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_la38
28 août 1938, le PCU Lang (DD-399) prend contact avec son élément

-Le USS Lang (DD-399) est mis sur cale aux chantiers navals Federal Shipbuilding de Kearny (New-Jersey) le 5 avril 1937 lancé le 28 août 1938 et commissioned le 30 mars 1939.

Il rend hommage à John Lang (17 juin 1794-1850) un marin de la marine américaine qui s'illustra dans la guerre de 1812 contre la Grande-Bretagne en prenant la tête de l'équipe d'abordage du USS Wasp contre le HMS Frolic (18 octobre 1812).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_la39
Le USS Lang (FF-1060)

C'est le premier navire à rendre hommage à ce marin mais pas le dernier puisque lui à succédé un destroyer d'escorte puis un frégate de classe Knox. Le USS Lang (FF-1060) est mis sur cale aux chantiers navals Todd Shipyards Los Angeles Division sis à San Pedro le 25 mars 1967 lancé le 17 février 1968 et commissioned le 28 mars 1970. Reclassé frégate le 30 juin 1975, le navire est désarmé le 12 décembre 1991, rayé le 11 janvier 1995 puis vendu à la démolition le 15 décembre 2001 et démantelé.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_la40
Le USS Lang (DD-399) en 1939

Peu après son admission au service actif le USS Lang (DD-399) transporte le président Roosevelt au Canada. Quittant New-York le 12 août 1939 il embarque le 32ème président des Etats-Unis à Sandy Hook le 24 août direction Fort Hancock puis Campobello, Terre-Neuve et la Nouvelle-Ecosse.

En novembre 1939 il quitte Newport (Rhode Island) direction Galveston pour patrouiller dans le golfe du Mexique. Il rallie ensuite San Diego et le Pacifique le 18 mars 1940, arrivant à Pearl Harbor le 2 avril 1940. Il passe le reste de l'année 1940 et le début de l'année 1941 en missions de patrouilles et d'escorte sans oublier des entrainements divers et variés.

En juin 1941 il retourne dans les Caraïbes et dans l'Atlantique. En décembre 1941 il protège les porte-avions USS Yorktown (CV-5) et USS Wasp (CV-7) à l'entrainement au large des Bermudes (colonie britannique) et des côtes du Maine.

Ralliant Port Royal (Nouvelle-Ecosse) il opère avec la Royal Navy pour des patrouilles de surveillance dans une zone stratégique pour les alliés. En janvier 1942 il rallie les Antilles britanniques (British West Indies), récupérant en mer trente-quatre survivants d'un cargo le S.S Empire Wildebeeste torpillé par un sous-marin allemand.

Il quitte les Bermudes le 18 mars 1942 pour la baie de Casco (Maine), repartant le 26 mars 1942 au sein de la TF-39 qui doit renforcer les moyens navals britanniques en Europe. La Task Force américaine est ralliée par trois navires britanniques le 3 avril et la force américano-britannique arrive à Scapa Flow dans les Orcades le lendemain.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_la41
Le USS Lang (DD-399) dans l'Atlantique le 26 mai 1942

Cette Task Force Thirty-Nine était composée du porte-avions USS Wasp (CV-7), du cuirassé USS Washington (BB-56), des croiseurs lourds Wichita (CA-45) et Tuscaloosa (CA-39) ainsi que de huit destroyers dont le Lang. Arrivée dans les eaux européennes, la Task Force devient la TF-99.

Le 9 avril 1942 il reprend la mer pour participer à l'opération CALENDAR, la livraison de Supermarine Spitfire Mk V pour renforcer les défenses de l'île de Malte contre les attaques aériennes germano-italiennes. 47 «cracheurs de feu» sont lancés protégés par les Grumman F4F Wildcat de la VF-71.

Le porte-avions USS Wasp (CV-7) est accompagné par le croiseur de bataille Renown, les croiseurs légers antiaériens Cairo et Charybdis ainsi que les destroyers Lang et Madison.

La Task Force franchit le détroit de Gibraltat dans la nuit du 19 au 20 avril, quarante-six Spitfire parvennant à destination.

Une deuxième mission nom de code BOWERY à lieu début mai. Cette fois ce sont soixante-quatre Spitfire qui sont lancés le 9 mai 1942, soixante d'entre-eux arrivant sur l'île-forteresse. Les navires américains sont de retour à Scapa Flow le 16 mai 1942 mais ne vont pas s'attarder, l'US Navy ayant décidé de rappeler le CV-7 en raison du manque de porte-avions dans le Pacifique.

Après un passage par Norfolk pour entretien et ravitaillement, le USS Lang (DD-399) rallie San Diego à la fin du mois de juin 1942. Devenu navire-amiral de la DesDiv 15, il intègre la TF-18  quittant le sud de la Californie le 1er juillet 1942 pour les Tonga pour s'entrainer et se préparer à l'opération Watchtower, le débarquement amphibie à Guadalcanal dans l'archipel des Salomons.

Les 22 et 24 janvier 1943 il bombarde les positions japonaises  à Kokumbona (Guadalcanal).

En juillet 1943 accompagné par quatre autres destroyers il rallie le golfe de Kula escortant six destroyers de transport d'assaut (APD) pour les débarquements en Nouvelle-Georgie (campagne commencée le 30 juin et qui s'achève le 23 août 1943).

Le 18 juillet 1943 à l'aube la force américaine attaque trois destroyers japonais qui doivent se replier derrière un écran de fumée. Après avoir rallier la baie de Purvis le Lang et deux de ses compères reprennent la mer, escortant trois LCI (Landing Craft Infantry/Chaland de Transport d'Infanterie) pour débarquer des troupes à Onaigiri (Nouvelle-Georgie) le 31 juillet 1943. Le DD-399 est crédité d'un appareil japonais abattu.

Avec cinq destroyers, le USS Lang (DD-399) rallie le Golfe de Vella pour une mission de recherche et de destruction notamment les navires impliqués dans le célèbre «Tokyo Express». Dans la nuit du 6 au 7 août, lors de la Bataille du Golfe de Vella le Lang participe à la destruction des destroyers Kawakaze Arashi et Hagikaze.

Dans la nuit du 8 au 9 août 1943, il attaque trois groupes de barges transportant des fantassins japonais.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_la42
Le USS Lang (DD-399) le 26 octobre 1943

Après trois mois de missions d'escorte, il rallie la TF-50 pour participation à l'invasion des îles Gilbert (opération GALVANIC). Cet engagement dure du 23 au 30 novembre 1943, le destroyer bombardant Nauru le 9 novembre mais aussi Roi, Namur et Abahan le 1er janvier 1944.

Affecté à la TF-58 jusqu'au 15 mars 1944, il participe à l'occupation de Kwajalein. Après de nouvelles missions d'escorte, le destroyer est réaffecté à la TF-58 pour participer à la campagne des Mariannes. Il rallie Tulagi pour entretien et repos le 17 août 1944.

Réparé et ravitaillé, son équipage reposé et renouvelé, le destroyer reprend la mer le 31 août 1944 pour poser un champ de mines et bombarder les positions littorales à Wewok (Nouvelle-Guinée). Il escorte ensuite deux convois de renfort pour Morotai du 16 septembre au 3 octobre 1944.

Il quitte Hollandia (Nouvelle-Guinée) le 10 octobre 1944 pour le Golfe de Leyte afin de participer aux premières opérations de la campagne des Philippines. Il est attaqué par six kamikazes mais n'est pas touché et peut se permettre d'abattre un appareil.

Il rallie Manus le 31 octobre 1944 pour ravitaillement et repos. Il reprend la mer le jour de Noël en compagnie de la TF-38 pour le Golfe de Lingayen. Il abat un kamikaze sans subir d'impact. Il revient dans le Golfe de Leyte le 16 janvier 1945.

Après avoir escorté l'échelon de ravitaillement, le USS Lang (DD-399) patrouille au large de Lingayen jusqu'au 28 janvier 1945. Il appareille ce jour direction les Salomons pour s'entrainer en vue de l'opération ICEBERG, le débarquement  à Okinawa prévu le 1er avril 1945.

Il quitte Ulithi le 27 mars 1945 comme navire-amiral de la DesDiv 4 en escorte des transports de la TF-53 direction Okinawa. Il subit de nombreuses attaques aériennes du 12 au 29 avril 1945, abattant un nouvel avion suicide.

Du 29 avril au 17 mai 1945 il escorte trois porte-avions d'escorte qui assuraient l'appui-feu des troupes au sol, les grands porte-avions assurant les frappes stratégiques.

Resté déployé dans la région jusqu'au 11 juin 1945, il rallie la côte ouest et plus précisément San Francisco le 3 juillet 1945 pour réparations. Le 25 août 1945, il récupère deux pilotes d'avions victimes de problèmes mécaniques.

Le USS Lang (DD-399) est désarmé le 16 octobre 1945. Usé et dépassé, il est vendu à la démolition le 20 décembre 1945 à la société George Nutman Inc de New-York et démoli au 31 octobre 1947.

Pour son service accompli durant le second conflit mondial, le troisième destroyer de classe Benham à reçu onze battle stars.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyVen 18 Déc 2020, 11:34

Le USS Mayrant (DD-402)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ma40
Le USS Mayrant (DD-402) à la mer en temps de paix avec une marque de coque particulièrement visible

Présentation

-Le USS Mayrant (DD-402) est mis sur cale sur le site du Boston Navy Yard le 15 avril 1937 lancé le 14 mai 1938 et commissioned le 13 septembre 1939.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) John_m12

Le quatrième destroyer de classe Benham est le deuxième navire à rendre hommage à John Mayrant (Décembre 1762-Août 1836), un marin de la Continental Navy puis de l'US Navy qui s'illustra le 23 septembre 1779 dans le duel opposant le USS BonHomme Richard et le HMS Serapis.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ma41
Le USS Mayrant (DD-31)

Il succède à un destroyer de classe Paulding, le DD-31. Mis sur cale chez William Cramp & Sons à Philadelphie le 22 avril 1909 lancé le 23 avril 1910 et commissioned le 12 juillet 1911. Désarmé dès le 20 mai 1915, il est remis en service du 2 janvier 1918 au 12 décembre 1919. Il perd son nom le 17 juillet 1920, est rayé le 8 mars 1935 et vendu à la démolition le 28 juin 1935.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ma42
Le USS Benham (DD-402) en temps de paix

A l'été 1940 il transporte le président Roosevelt pour une inspection des défenses côtières de la côte est puis des nouvelles bases acquises dans les territoires britanniques en échange de la cession de 50 destroyers qui contrairement à la légende n'ont aucunement sauvé le monde.

Jusqu'à l'entrée en guerre en décembre 1941, le USS Mayrant (DD-402) participe à des patrouilles de neutralité qui arrangent de plus en plus les britanniques puisque cela ne peut que gêner les mouvements des U-Boot et des raiders allemands. La marine américaine commence à escorter des convois d'abord de manière officieuse puis de manière officielle à partir de septembre et ce jusqu'à la hauteur de l'Islande.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ma43
"1939-1941 pour les Etats-Unis ce n'est plus vraiment la paix mais pas encore la guerre"

Au printemps et à l'été 1941 il est basé à Terre-Neuve. Il assiste à la conférence de la Charte de l'Atlantique, escortant le cuirassé HMS Prince of Wales qui avait transporté le premier ministre britannique au Canada.

A la fin du mois d'octobre 1941 il escorte un convoi entre Halifax et Le Cap. Deux jours après être arrivée en Afrique du Sud il apprend l'entrée en guerre des Etats-Unis le 7 décembre 1941.

Il continue sa mission d'escorte jusqu'en janvier 1942 quand il rallie la côte est pour l'escorte de convois transatlantiques.

Il participe à l'escorte du convoi AT.10, un convoi du transport de troupes entre New-York et Belfast où les troupes américaines commencent à rassembler en vue d'une future reconquête de l'Europe (opération Bolero). Le convoi appareille le 15 janvier et arrive douze jours plus tard en Irlande du Nord. Le DD-402 assure l'escorte au moment de l'appareillage d'un convoi composé de cinq transports avec vingt-trois escorteurs et ce du 16 au 22 janvier.

Du 19 février au 2 mars 1942 il participe à la protection du convoi AT.12, un convoi New-York-Belfast composé de quinze navires protégé par dix-neuf escorteurs, le DD-402 assurant l'escorte du dit convoi de l'appareillage à l'arrivée.

Il participe à l'escorte du convoi TA.12, un convoi composé de treize transports avec vingt-trois escorteurs, le USS Mayrant (DD-402) assurant la protection des navires à leur arrivée à New-York le  25 mars, onze jours après leur appareillage de l'estuaire de la Clyde.

En avril 1942 il rallie Scapa Flow pour renforcer la Home Fleet. Il effectue des patrouilles à la recherche du cuirassé Tirpitz et va également renforcé l'escorte de convois à destination de Mourmansk, des convois codés QP et PQ.

Il participe à la protection du convoi QP-12 qui appareille de Kola Inlet près de Mourmansk le 21 mai 1942 avec 15 navires marchands et 43 escorteurs, le destroyer assurant la protection du convoi du 24 au 29 mai soit à la fin du trajet entre l'URSS et l'Islande.

Il participe également à la protection du convoi QP-13 qui appareille d'URSS le 26 juin 1942 et qui arrive en Islande le 7 juillet 1942, le DD-402 assurant la protection des navires marchands du 1er au 7 juillet 1942.

Il participe à la protection du convoi PQ-16 qui appareille de Reykjavik le 21 mai direction Mourmansk où il arrive le 30 mai avec 36 navires marchands protégés par 50 escorteurs, le USS Mayrant (DD-402) assurant sa mission d'escorte du 24 au 29 mai 1942.

Il participe également au tristement célèbre convoi PQ-17 qui appareille le 27 juin 1942 de Reykjavik avec 41 navires marchands et 43 escorteurs, les navires marchands survivants arrivant en ordre dispersé le 4 juillet 1942, le destroyer assurant la protection du 1er au 4 juillet 1942.

Il rallie ensuite les Caraïbes pour transmettre à d'autres navires son expérience en matière d'escorte de convois et de lutte anti-sous-marine.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ma44
Le USS Mayrant (DD-402) en 1942

Du 6 au 17 août 1942, le convoi AT.18 traverse l'Atlantique avec douze cargos et dix-neuf escorteurs dont le DD-402 qui assure une escorte complète de l'appareillage à l'arrivée en Europe.

En octobre 1942, il reprend pleinement ses missions d'escorte en direction cette fois de la Méditerranée.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ma45
Le USS Mayrant (DD-402) lors de l'opération TORCH en 1942

Le 24 octobre 1942 il appareille d'Hampton Roads en escorte du convoi UGF.1, le convoi de l'opération TORCH qui comprend 36 transports et 62 escorteurs, le DD-402 assurant l'escorte de l'appareillage à l'arrivée dans les eaux marocaines.

Du 18 janvier au 7 février 1943 il participe à l'escorte du convoi GUS.3 entre Oran et Hampton Roads, un convoi de 44 navires marchands escortés par dix-sept autres navires de guerre.

Du 4 au 22 mars 1943 il participe à l'escorte du convoi UGS.6 entre Hampton Roads et Oran avec quinze autres escorteurs qui protègent quarante-quatre navires marchands.

Du 11 au 28 avril 1943 il participe à l'escorte du convoi GUS.6 entre Gibraltar et Hampton Roads, un convoi de quarante-sept cargos protégé par seize escorteurs, le DD-402  protégeant le troupeau des cargos et des pétroliers du 12 au 28 avril 1943.

Du 10 au 23 mai 1943 il escorte avec douze autres escorteurs le convoi UGF.8A composé de quatorze marchands chargés de ravitailler les troupes alliées en Afrique du Nord. Il arrive le 23 à Mers-El-Kébir. Il assure des escortes et des patrouilles entre Oran et Bizerte.

Le 14 juillet 1943 il rallie les eaux siciliennes pour participe à la campagne enclenchée le 10 par l'opération HUSKY.

Le 26 juillet 1943, il est attaqué par des bombardiers en piqué allemands. Une bombe explose à proximité du destroyer à bâbord. Les dégâts sont cependant considérables, une voie d'eau provoque l'arrêt de la propulsion. Sans la présence d'autres navires et l'action héroïque de son équipage, le DD-402 aurait probablement sombré.

Symbolisant cet héroïsme, le commandant en second (executive officer) Franklin Delano Roosevelt Jr, le fils du président des Etats-Unis qui pour avoir sauvé un marin blessé au péril de sa vie à reçu la Silver Star.

Immobilisé dans le port de Palerme, il sert de batterie flottante pour défendre le port contre les attaques aériennes de la Luftwaffe. Le 9 août 1943 il quitte le port sicilien à la remorque direction Malte pour subir des réparations temporaires c'est-à-dire des réparations pour lui permettre de rallier la côte est sans problèmes.

Du 17 novembre au 17 décembre 1943 un gigantesque convoi nom de code GUS.22 quitte Port Saïd direction Hampton Roads. Je dis bien gigantesque puisqu'il comprend 143 navires marchands protégés par quatorze escorteurs. Le USS Mayrant (DD-402) fait partie non pas de la deuxième mais de la première catégorie puisqu'il rentrait aux Etats-Unis pour être totalement remis en état après avoir été donc endommagé au large de la Sicile.

Arrivé au Charleston Navy Yard, il est totalement remis en état et modernisé (radars, DCA), le navire reprenant du service le 15 mai 1944 quand il quitte Charleston pour la baie de Casco (Maine) pour reprendre ses missions de patrouille et d'escorte.

Outre les escortes de convois que nous verrons ensuite il assure la protection des navires neufs effectuant leur mise en condition opérationnelle ou alors des navires réparés qui effectuaient leur remise en condition opérationnelle.

Du 28 juillet au 10 août 1944 il assure l'escorte du convoi UGF.13 entre Hampton Roads et la Méditerranée, convoi composé de seize navires marchands protégé par dix escorteurs dont le USS Mayrant (DD-402).

Du 21 au 31 août 1944 il assure l'escorte du convoi GUF.13 entre Gibraltar et Hampton Roads, un convoi composé de seize navires marchands le tout protégé par neuf escorteurs.

Du 20 septembre au 1er octobre 1944, le USS Mayrhan (DD-402) assure l'escorte du convoi UGF.15 avec treize navires marchands et dix autres escorteurs.

Du 13 au 23 octobre 1944 c'est l'escorte du convoi GUF.15 entre Gibraltar et Hampton Roads avec huit cargos et dix escorteurs.

Du 9 au 15 février 1945 il accompagne avec quatre escorteurs trois navires marchands formant le convoi UGF.20 entre Hampton Roads et la région de Gibraltar.

Le USS Mayrant (DD-402) participe à l'escorte du convoi GUF.20 du 1er au 12 mars 1945 avec quatre cargos et cinq escorteurs.

La guerre se terminant en Europe, il rallie d'abord les Etats-Unis pour des missions de patrouille et d'escorte au large de la Nouvelle-Angleterre. Le 5 avril 1945 il sauve l'équipage et prend en remorque le cargo Atlantic States torpillé par un sous-marin allemand au large du Cap Cod. Après deux jours de remorque il laisse la place à des remorqueurs océaniques.

Le 21 mai 1945 il arrive Pearl Harbor, s'entrainant au bombardement littoral et aux opérations nocturnes. Le 2 juin il appareille pour Ulithi afin de mener des escortes de convois en direction d'Iwo Jima, d'Okinawa et de Saïpan.

Le 31 août 1945 il reçoit la reddition de la garnison japonaise qui occupait l'île Marcus. Presque quatre mois plus tard le 30 décembre 1945 il rentre à San Diego.

En surplus et surtout usé par un usage intensif, il est désigné pour servir de cible aux expérimentations nucléaires prévues sur l'atoll de Bikini à l'été 1946 (opération CROSSROADS). Il survit aux deux tests nucléaires mais est fortement contaminé.

Désarmé le 28 août 1946, il est sabordé au large de Kwajalein le 4 avril 1948 et rayé du Naval Vessel Register le 30 avril 1948.

Pour l'ensemble de son œuvre durant le second conflit mondial, le USS Mayrant (DD-406) à reçu trois battle stars.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyDim 20 Déc 2020, 14:49

Le USS Trippe (DD-403)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr24
Philadelphia Navy Yard 1940 : les ravitailleurs d'hydravions USS Albemarle (AV-5) et USS Curtiss (AV-4). A droite on trouve le Trippe et l'un de ses sister-ship.
On peut voir le vieux croiseur USS Olympia (IX-40) dans le bassin de réserve avec un navire type Eagle. Sur la cale à l'extrême gauche le futur USS New Jersey (BB-62)


Présentation

-Le USS Trippe (DD-403) est mis sur cale sur le site du Boston Navy Yard le 15 avril 1937 lancé le 14 mai 1938 et commissioned le 1er novembre 1939.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) John_t10

Le DD-403 est le troisième navire à perpétuer la mémoire de John Trippe (Comté de Dorchester 1785 – en mer 9 juillet 1810), un officier de l'US Navy qui participa à la Quasi-Guerre avec la France (7 juillet 1798 au 30 septembre 1800) puis à la première guerre barbaresque (10 mai 1801 au 10 juin 1805).

Enseigne le 5 avril 1799, il reçoit un congé en 1802/03 pour servir à bord d'un navire de commerce.

Retrouvant le service actif en 1803, il est à nouveau engagé en Méditerranée en 1806. En 1808 il participe à la lutte contre la contrebande au large de la Caroline du Nord.

Le 24 juin 1810 son navire le USS Vixen est attaqué par le HMS Moselle qui l'avait pris pour un vaisseau français. Le lieutenant Trippe décède en mer des suites de la fièvre jaune. A noter que son arrière-arrière-petit fils à fondé la PanAm.

Le destroyer de classe Benham succède à un sloop acquis en 1812 et dont la carrière est brève puisqu'il est capturé et brûlé par les britanniques en octobre 1813.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr25
Le USS Trippe (DD-33)

Le deuxième Trippe est le DD-33 un destroyer de classe Paulding. Il est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works à Bath (Massachussetts) le 12 avril 1910 lancé le 20 décembre 1910 et commissioned le 23 mars 1911.

Désarmé le 6 novembre 1919, il est transféré aux Gardes-Côtes le 7 juin 1924. Privé de ses torpilles, de ses grenades ASM et d'un canon de 102mm, il est rebaptisé Trippe (CG-20) et utilisé pour lutter contre le trafic d'alcool (Rum Patrol) alors que la Prohibition à fait explosé la criminalité et enrichit les différentes mafias.

Désarmé par ses nouveaux propriétaires le 15 avril 1931, il est rendu à l'US Navy le 2 mai 1931 qui ne le remet pas en service, se contentant de le faire patienter jusqu'à sa vente à la démolition. Elle à lieu le 22 août 1934 auprès d'une société new-yorkaise. Entre-temps l'ex-DD-33 à été rayé des registres le 5 juillet 1934.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr26
La frégate USS Trippe (FF-1075)

Après le DD-403 on trouve un quatrième navire en l'occurrence un destroyer d'escorte (puis frégate) de classe Knox, le DE-1075/FF-1075.

Mis sur cale le 29 juillet 1968 il est lancé le 1er novembre 1969 et commissioned le 19 septembre 1970. Reclassé frégate le 1er juillet 1975, le navire est désarmé le 30 juillet 1992 (et rayé des registres le 11 janvier 1995) mais transféré à la Grèce. Rebaptisée Thraki (F-457), elle est officiellement remise en service en avril 1993. Sa carrière est brève puisqu'elle est désarmée le 6 mars 2001 puis coulé comme cible en 2003.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr27
Le USS Trippe (DD-403) descendant la rivière Anacostia (qui arrose Washington qui disposait jusqu'en 1962 d'un arsenal actif)

Le USS Trippe (DD-403) termine l'année par sa mise au point technique au large de Boston. En janvier 1940 il embarque des torpilles à Newport et des charges de profondeur à Yorktown pour effectuer sa mise en condition opérationnelle dans le golfe du Mexique.

Il rentre à Boston le 20 mars 1940 pour une phase de démontages après essais ainsi que des réparations suite à cette période où on pousse les machines au maximum de leurs capacités. Il quitte son chantier constructeur le 24 juin 1940 pour le Golfe du Mexique afin de participer aux patrouilles de neutralité.

Après un passage sur la côte est il est de retour à San Juan de Porto Rico le 26 juillet 1940 pour reprendre ses missions de patrouille et de surveillance.

A la fin de l'année, le président Roosevelt effectue l'inspection des bases américaines de la région à bord du croiseur lourd USS Tuscaloosa (CA-37) et durant cette inspection, le DD-403 assure l'escorte rapproché de l'unité de classe New Orleans. Il rallie Charleston le 14 décembre 1940 puis met cap sur Philadelphie pour réparations.

Après une escale à Norfolk les 4 et 5 janvier 1941, le USS Trippe (DD-403) retourne dans les Caraïbes plus précisément Guantanamo (Cuba) pour reprendre ses patrouilles destinées à éviter que les puissances européennes en guerre n'utilise l'arrière court américaine comme champ de bataille.

Le 21 mars 1941 il entame un carénage de deux mois à Boston. Les travaux terminés, le destroyer passe la fin du mois de mai et le mois de juin à effectuer ses essais et sa remise en condition opérationnelle.

Le 11 juin 1941 il retrouve le cuirassé USS Texas (BB-35) pour des patrouilles de neutralité. Le 29 juin 1941, la Task Force 1 est passée sans le savoir à portée de tir d'un U-Boot en maraude. Il rentre à Newport le lendemain. Ultérieurement il patrouille également avec le USS New York (BB-34).

Le 15 août 1941 il quitte sa base de Boston pour Provincetown près du cap Cod. Le 25 août 1941 il rallie la base navale d'Argentia (Terre-Neuve) en compagnie du cuirassé USS Mississippi (BB-41).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr28
Le USS Trippe (DD-403) en mer

Le 11 octobre 1941 il quitte Argentia en compagnie du porte-avions USS Yorktown (CV-5), du cuirassé USS New Mexico (BB-41), du croiseur lourd USS Quincy (CA-39), du croiseur léger USS Savannah (CL-42) et de sept destroyers Il mouille en baie de Casco puis relève l'escorte britannique d'un convoi est-ouest.

Le 9 novembre 1941 il quitte le Maine en escorte du porte-avions USS Ranger (CV-4), des croiseurs lourds USS Vincennes (CA-44) et USS Quincy (CA-39) pour relever l'escorte britannique d'un nouveau convoi est-ouest.

A la mi-novembre il accompagne le premier porte-avions américain construit dès l'origine comme tel dans son entrainement dans les eaux entourant Trinidad et ce jusqu'au début du mois de décembre.

Alors qu'il retournait vers le nord il apprend l'attaque japonaise sur Pearl Harbor et l'entrée en guerre des Etats-Unis. Il continue ses missions d'escorte, mission qui manque de tourner au drame quand le 16 décembre 1941 un bombardier de l'USAAF attaque le destroyer dans le détroit de Block Island, revendiquant la destruction d'un destroyer allemand (sic). Heureusement le navire n'est pas touché. Ces missions d'escorte vont durer jusqu'en octobre 1942.

Il escortait les convois jusqu'au milieu de l'Atlantique dans le sens ouest-est et jusqu'au ports américains dans le sens est-ouest. Il effectue également plusieurs patrouilles depuis Argentia dans une vaste zone comprise entre Terre-Neuve et les caps de Caroline du Nord.

A une seule reprise il rompt cette routine en faisant escale à Londonderry (Irlande du Nord). Il récupère des survivants de navires torpillés au large d'Hampton Roads (Virginie) et au large des Bermudes. A deux reprises il surprend deux U-Boot en surface mais ne parvient pas à les envoyer par le fond.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr29
Un camouflage tricolore pour un destroyer américain.......

Du 16 au 22 janvier 1942 il assure la protection avec vingt-deux autres escorteurs du convoi de transport de troupes codé AT.10 entre New-York et Londonderry en Irlande du Nord. Il assure ensuite l'escorte du convoi AT.12 (15 navires plus 19 escorteurs) entre New-York et Belfast et ce du 19 février au 2 mars 1942.

Il enchaine par l'escorte du convoi TA.12 entre l'estuaire de la Clyde et et New-York, un convoi de treize navires escortés par vingt-trois navires de guerre, le DD-403 assurant la protection à l'arrivée dans les eaux américaines.

Du 1er au 12 juillet 1942 il assure avec quinze autres navires de guerre la protection des huit navires du convoi AT.17 qui relie le port de New-York à l'estuaire de la Clyde.

Du 7 au 19 octobre 1942 il accompagne le cuirassé USS Massachussetts (BB-59) dans son entrainement au bombardement littoral en vue de l'opération TORCH, le débarquement des troupes alliées en Afrique du Nord.

Le 19 octobre 1910 il est heurté par le destroyer Benson à tribord arrière provoquant la mort de quatre morts et trois blessés à bord du DD-403. Il termine ses réparations à New-York le 13 novembre 1942 puis effectue remise en condition et entrainement. Après entrainement à la lutte anti-sous-marine au large de New London (Connecticut) le destroyer effectue plusieurs missions d'escorte en direction de l'Afrique du Nord.

Le 18 janvier 1943 le convoi GUS.3 composé de quarante-quatre navires quitte Oran direction Hampton Roads. Le convoi est escorté par un total de dix-huit navires, le USS Trippe (DD-403) qui en fait partie assure la protection de ces navires majoritairement vides du 21 janvier au 6 février 1943.

Du 4 au 22 mars il assure l'escorte du convoi UGS.6 qui relie Hampton Roads en Virginie à Oran en Algérie. Ce convoi se compose de quarante-quatre navires protégés par seize navires de guerre. Il enchaine par le convoi GUS.6 entre la région de Gibraltar et Hampton Roads, quarante-sept navires et seize escorteurs (11 au 28 avril 1943).

Le 10 mai 1943 il quitte Hampton Roads direction Oran en escorte du convoi UGF.8A, un convoi composé de quatorze navires de charge et treize escorteurs. Arrive à Oran il assure ensuite depuis le port algérien des missions de patrouille et d'escorte de convois en direction de Bizerte. Il s'entraine également au bombardement littoral en vue de futures opérations en direction de la Sicile.

Le 9 juillet 1943 il appareille direction la Sicile en escorte d'un convoi de renforts. Il arrive dans la région de Gela le 14. Il assure des missions de patrouille, d'escorte et d'appui-feu jusqu'au 20 juillet 1943 quand il rallie Oran.

Après une escale de ravitaillement il reprend la mer direction Palerme. Il subit une attaque aérienne le 24, revendiquant un appareil ennemi abattu.

Il quitte Palerme le 4 août 1943 en compagnie du croiseur léger Savannah pour assurer l'appui-feu des troupes au sol. Le lendemain il bombarde les ponts de la région de Terranova. Durant les deux journées suivantes il accompagne le croiseur léger Philadelphia pour appuyer les troupes débarquées à Sant Agato di Militello. Même chose le 11 (débarquement à Brolo) et le 16 (débarquement à Spadafora).

Le 17 août 1943 la Sicile est déclarée sécurisée par les alliés. Dans la foulée le USS Trippe (DD-403) accompagné par trois vedettes lance-torpilles met cap sur les îles Lipari et Stromboli pour obtenir leur capitulation.

Le 20 août 1943, les destroyers USS Trippe (DD-403) et USS Wainwright (DD-419) bombardent le pont de chemin de fer franchissant la rivière Petrace en Calabre avant de mettre cap sur Bizerte pour prendre en charge la protection d'un convoi amenant renforts et ravitaillement à Palerme. Le 31 août 1943 il met cap sur Oran.

Le 3 septembre 1943 des troupes britanniques sont mises à terre à Reggio di Calabria. Deux jours plus tard, le USS Trippe (DD-403) appareille en escorte d'un convoi transportant les forces qui vont débarquer à Salerne (opération AVALANCHE). Avec ses canons de 127mm il bombarde les batteries côtières puis assure l'appui-feu rapproché des troupes durement accrochées par les allemands. Il effectue ensuite plusieurs escortes de convois entre Oran et Salerne.

Le 10 octobre 1943 il mouille en baie de Naples et trois jours plus tard il participe à l'escorte d'un convoi direction Oran. Il traque le U-371 qui venait de torpiller le destroyer Bristol mais cette traque s'arrête très vite au profit de la récupération des survivants. Les missions d'escorte vont occuper le DD-403 pendant près d'un mois.

Le 18 novembre 1943 il appareille de Gibraltar en compagnie d'autres destroyers et du croiseur léger USS Brooklyn (CL-40). Au large de Casablanca il retrouve le cuirassé USS Iowa (BB-61) qui transportait à son bord le président Roosevelt qui se rendait aux conférences interalliées du Caire  et de Téhéran.

La première conférence du Caire à lieu du 23 au 26 novembre 1943 (Roosevelt, Churchill et Tchang-Kaï-Chek), la conférence de Téhéran à lieu du 28 novembre au 1er décembre 1943 (Churchill, Roosevelt et Staline) et la deuxième conférence du Caire est organisée du 3 au 6 décembre 1943 (Churchill, Roosevelt et Inonu le premier ministre turc).

Le Trippe couvre le passage du cuirassé entre Gibraltar et Oran avant de rallier Alger pour reprendre des missions plus courantes.

Le 16 décembre 1943 à la recherche de survivants d'un navire torpillé il surprend de nuit en surface avec les destroyers Edison et Wolsey le sous-marin U-73 (qui avait coulé le porte-avions Eagle) qui est littéralement exécuté au canon de 127mm. Seize des cinquante marins du sous-marin sont tués, les autres sont récupérés par les destroyers américains.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr30
Razzle Dazzle pour le destroyer USS Trippe (DD-403)

Le 21 janvier 1944 il quitte Palerme pour rallier la région d'Anzio pour l'opération SHINGLE déclenchée le lendemain. Comme souvent le destroyer assure des tirs de barrage et des tirs d'appui au profit des troupes au sol.

Le 24 janvier il repousse des attaques aériennes ennemies et le lendemain il reprend sa mission d'appui. De nouveaux tirs contre terre ont lieu les 31 janvier et 5 février 1944. Relevé le 10 février 1944 il rallie Oran.

Le 23 février 1944 le USS Trippe (DD-403) rallie Casablanca pour former avec quatre autres destroyers un groupe de chasse et de destruction (Hunter-Killer Group) autour du porte-avions d'escorte USS Card (CVE-11).

Le 4 mars 1944 il est détaché de ce groupe occasionnel pour rallier les Bermudes afin de se ravitailler en carburant. Les soutes pleines il met cap sur New-York pour passer un mois en réparations au Brooklyn Navy Yard. Après essais et remise en condition, il rallie la baie de Casco (Maine) pour des missions de patrouilles et d'escorte.

A la fin du mois de mai il assure la protection du porte-avions USS Hancock (CV-19) pour sa mise en condition opérationnelle. Il participe dans la foulée à des essais de contre-mesures électroniques avec le Cooper en baie de Chesapeake.

Il rallie Norfolk le 3 juin 1944 pour ravitaillement. Il reprend la mer le lendemain pour un entrainement en compagnie du porte-avions USS Ticonderoga. Il enchaine par une série d'exercices au large de Trinidad du 19 juin au 4 juillet 1944.

Le 9 juillet 1944 il est de retour à Norfolk en compagnie du porte-avions Hancock et enchaine par une période d'entretien de dix-neuf jours. A nouveau opérationnelle il enchaine les escortes de convois en direction de l'Italie et ce jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Le 28 juillet 1944 il quitte Hampton Roads direction Oran où il arrive le 9 août 1944 en escorte du convoi UGF.13, convoi composé de seize navires de charge et dix navires d'escorte.

Le 21 août 1944 il prend en charge au large de Gibraltar l'escorte du convoi GUF.13  composé de seize navires protégés par neuf escorteurs, convoi qui arrive à Hampton Roads dix jours plus tard le 31.

Le 20 septembre 1944 le USS Trippe (DD-403) quitte Hampton Roads direction Oran où il arrive le 1er octobre après avoir escorté le convoi UGF.15, convoi composé de treize navires de charge et ce avec dix autres escorteurs.

Du 13 au 23 octobre avec neuf autres escorteurs il protège huit navires charges entre Gibraltar et Hampton Roads. C'est le convoi GUF.15.

L'année 1944 se termine par des patrouilles en baie de Casco (Maine) puis par l'escorte du porte-avions Shangri-La lors de sa mise en condition opérationnelle dans les eaux entourant la colonie britannique de Trinidad où se trouvait une base navale américaine utilisée pour couvrir des convois, pour traquer les forceurs de blocus et pour entrainer les navires sortant des chantiers et/ou d'entretien.

En février 1945 il escorte un convoi vers Oran (convoi UGS.76 du 22 février au 10 mars 1945, 47 navires marchands et cinq escorteurs), rentrant à New-York la première semaine d'avril. Il subit ensuite une nouvelle période de travaux.

La guerre s'achevant en Europe de nombreux navires vont être redéployés dans le Pacifique. Il arrive à Pearl Harbor le 16 mai 1945. Il s'entraine en vue des futurs débarquements prévus au Japon mais comme nous le savons ces opérations vont être annulés par les bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki.

Faute d'appuyer les opérations amphibies il va assurer des escortes de convois en direction d'Iwo Jima, de Saipan, d'Ulithi et Okinawa. Il reçoit également la capitulation des garnisons japonaises isolées dans les Mariannes et les Bonins.

Du 5 novembre au 5 décembre 1945 il mène des patrouilles depuis Saipan. Le 16 décembre 1945 il quitte Guam pour rentrer aux Etats-Unis.

Ce retour au pays est bref puisqu'il est choisit pour servir de cible aux essais nucléaires de l'opération CROSSROADS à Bikini. Il quitte la Californie le 16 janvier 1946 pour Pearl Harbor où il est préparé.

Il rentre dans l'atoll de Bikini le 1er juin 1946. Il sort indemne du premier tir _un tir aérien_ survenu le 1er juillet 1946 (Able) mais le 25 juillet 1946 il est fortement endommagé et surtout fortement contaminé par le tir sous-marin Baker. Trop radioactif pour être évacué, l'ancien destroyer est désarmé sur place le 28 août 1946.

Le 3 février 1948 il est remorqué au large de Kwajalein et coulé lors d'un exercice de tir. Rayé des registres le 19 février 1948, le USS Trippe (DD-403) à reçu six battle star pour l'ensemble de sa carrière.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyDim 20 Déc 2020, 15:04

Le USS Rhind (DD-404)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_rh11
Le USS Rhind (DD-404) pour traquer les U-Boot

Présentation
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_rh10
Le USS Rhind le jour de son lancement le 28 juillet 1938
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_rh12

-Le USS Rhind (DD-404) est mis sur cale au Philadelphia Navy Yard le 22 septembre 1937 lancé le 28 juillet 1938 et commissioned le 10 novembre 1939.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Alexan12

C'est le premier et actuellement l'unique navire à perpétué la mémoire d'Alexander Colden Rhind (New-York City 31 octobre 1821-8 novembre 1897). Fils d'un riche armateur (qui fût ministre plénipotentiaire en Turquie en 1827) et de la fille d'un gouverneur de la province de New-York, il est aspirant le 3 septembre 1838, servant en Méditerranée de 1839 à 1841, dans les Caraïbes (1842-43) et au large de l'Afrique de 1843 à 1844.

Aspirant lieutenant (NdA Il à passé le concours pour le devenir mais n'à pas encore reçu d'affectation correspondant à son grade) le 2 juillet 1845, il assure des missions de surveillance côtière en 1845/46.

Après avoir participé à la guerre mexicano-américaine, il est enfin promu au grade de lieutenant le 17 février 1854. Après avoir servit dans le Pacifique en 1854/1855, il quitte l'US Navy suite à des problèmes avec ses supérieurs mais obtient finalement sa réintégration.

Il est affecté à nouveau en Afrique en 1859/61 puis participe à la guerre de Sécession. Il est lieutenant-commander en 1862 et commander en 1863. Après avoir dirigé le Brooklyn Navy Yard en 1869/70, il est promut au grade de capitaine (1870). Il sert en Europe de 1872 à 1876, terminant sa carrière en étant promu commodore en 1876 et enfin contre-amiral en 1883, année de son départ de la marine américaine.

Carrière opérationnelle

Après avoir réalisé sa mise en condition opérationnelle au large du Brésil, il retourne dans son chantier constructeur pour une période de travaux qui consiste à réparer ce que les essais et la mise en condition à cassé mais aussi à modifier des équipements défectueux.

Du 5 juillet au 19 décembre 1940 il s'entraine dans les Caraïbes tout en surveillant la Martinique, l'île française alors sous contrôle de Vichy abritant des navires pouvant perturber la sécurité des Etats-Unis notamment le croiseur léger Emile Bertin.

Durant le premier semestre de 1941 il alterne entre exercices et escorte de porte-avions. En juin il intègre la Task Force 1 pour participer aux patrouilles de neutralité (Neutrality Patrol).

Au mois d'août il escorte le croiseur lourd USS Augusta (CA-31) qui transportait à Terre-Neuve le président Roosevelt pour la Conférence de la Charte de l'Atlantique (9 au 12 août 1941) à laquelle participa le premier ministre britannique Winston Churchill qui lui était venu à bord du cuirassé HMS Prince of Wales. La conférence terminée, le USS Rhind (DD-404) va raccompagner le cuirassé de classe King George V. Le 17 août 1941 il reprend sa mission de patrouille.

Après avoir escorté le porte-avions USS Yorktown (CV-5) au mois d'octobre, le destroyer enchaine par l'escorte d'un convoi entre Halifax et Le Cap. Ce convoi codé WS.12X était partit de Halifax le 10 novembre 1941 destination donc le Cap où les six navires de charge escortés par douze navires de guerre arrivèrent le 9 décembre 1941.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_rh14
Le USS Rhind (DD-404)

Le 27 novembre 1942 alors que le convoi était au large de l'Afrique il est détaché pour rallier Trinidad et prendre sous son ombrelle protectrice le porte-avions USS Ranger (CV-4).

Arrivé dans la colonie britannique le 3 décembre 1941, il rallie ensuite avec son protégé les Bermudes alors que les Etats-Unis sont enfin entrés en guerre.

En février 1942 il assure des escortes de convois au départ de l'Islande. Seule exception en avril il escorte un convoi en direction des eaux nettement plus chaudes, celle de Panama. Le 23 avril 1942 il grenade un sous-marin allemand qui venait de torpiller un cargo norvégien au large des côtes du New-Jersey.

Du 24 au 29 mai 1942 il assure l'escorte du convoi PQ-16, convoi composé de trente-six navires chargés protégé par cinquante navires d'escorte parti de Reykjavik le 21 mai et qui arriva à Mourmansk le 30. Il couvre parallèlement un convoi QP-12 partit de Kola Inlet le 21 mai pour rallier le port islandais le 29, convoi composé de quinze navires de charge avec quarante-trois escorteurs.

Il est ensuite engagé dans le convoi PQ-17 de sinistre mémoire. Parti de la capitaine islandaise le 27  juin 1942, il reçoit l'ordre de dispersion pour échapper aux grandes unités de surface de la Kriegsmarine qui étaient à la mer pour intercepter le convoi ce qui était faux.

Cet ordre funeste facilita le travail de l'aviation et des sous-marins qui provoquèrent des coupes sombres puisque sur les 41 navires de charge du convoi, 26 furent coulés. Le USS Rhind (DD-404) à protégé le convoi du 1er au 4 juillet, date de la dispersion du convoi, les navires arrivant dans le port soviétique jusqu'au 10 juillet.

Il couvre également du 1er au 8 juillet le convoi QP-13 parti d'Archangelsk le 26 juin et qui arrive à Reykjavik le 7 juillet 1942 avec 36 navires de charge et quarante escorteurs.

Arrivé à New-York le même jour, le destroyer repart une semaine plus tard en escorte du convoi AT-15 (convoi New-York-Estuaire de la Clyde du 30 avril au 12 mai 1942 avec 9  navires de charge).

Arrivé dans les eaux britanniques, il rejoint la TF-99, un groupe occasionnel américain (porte-avions USS Wasp (CV-7), cuirassé USS Washington (BB-56), croiseurs lourds Wichita (CA-45) et Tuscaloosa (CA-39) huit destroyers ) qui renforce la Home Fleet.

De retour dans les eaux américaines en juillet 1942, il assure au mois d'août l'escorte de convois côtiers entre Boston (Massachussetts) et Argentia (Terre-Neuve). Après avoir escorté le convoi AT-18 (New-York-Estuaire de la Clyde 6 au 17 août 1942 douze cargos et dix-neuf escorteurs), Il enchaine ensuite par un entrainement aux opérations anti-sous-marines ainsi qu'à la préparation de l'opération TORCH, le débarquement anglo-américain prévu au Maroc et en Algérie.

Il va ainsi escorter le cuirassé USS Massachussets (BB-59) durant son entrainement et durant le long et perilleux transit entre les Bermudes et l'Afrique du Nord. Il assure également la couverture du convoi UGF-1, convoi destiné à l'opération TORCH avec trente-six navires de charge protégés par soixante-deux escorteurs entre Hampton Roads et Casablanca (24 octobre au 8 novembre 1942).

Arrivé dans la nuit du 7 au 8 novembre au large du Maroc il couvre les transports, repoussant les splendides mais inutiles attaques des navires français à la technologie dépassée et à l'entretien limité faute d'une base bien outillée. Il musèle avec ses canons de 127mm les batteries côtières et assure l'appui-feu des troupes au sol et ce jusqu'au 12 novembre 1942.

Rentré à Hampton Roads le 20, il enchaine par de nouvelles missions d'escorte avec notamment les convois GUS-3, GUS-6 et UGS-6.

Le premier était un convoi de 44 navires de charge protégés par 18 escorteurs, convoi parti de Oran le 18 janvier direction Hampton Roads où il arrive le 7 février, le DD-404 assurant plus précisément sa mission d'escorte du 21 janvier au 6 février.

Le second  était un convoi de 47 navires de charge protégés par seize escorteurs qui s'était rassemblé dans le détroit de Gibraltar le 11 avril et qui était arrivé le 28 à Hampton Roads.

Le troisième était un convoi de quarante-quatre navires protégés par seize escorteurs ayant appareillé de Hampton Roads le 4 mars 1943 pour arriver à Oran le 22.

Il à également assuré l'escorte et la protection du convoi UGF.8A entre Hampton Roads et Oran du 10 au 23 mai 1943 avec douze autres escorteurs et quatorze navires de charge.

Le 10 mai 1943 il met à nouveau cap sur l'Afrique du Nord, arrivant à Alger le 2 juin 1943. Tout en préparant la future opération HUSKY il assure des missions de patrouille ASM et des escortes de convois côtiers.

Il assure ainsi l'escorte du convoi KMS.15 entre Gibraltar et Port Saïd, convoi de 64 navires de charge protégés par 26 escorteurs. Le USS Rhind (DD-404) assurant sa part du boulot du 31 mai au 8 juin. La veille il avait protégé le convoi KMS.15G, un convoi composé de trente-six navires de charge protégé par quatorze escorteurs.

Le 10 juillet 1943 l'invasion de la Sicile (opération HUSKY) est déclenchée. Le USS Rhind (DD-404) ne participe pas aux opérations initiales mais dans les combats qui suivent immédiatement la mise à terre. Il arrive le 14 au large de Gela en escorte d'un convoi transportant renforts et ravitaillement.

Il assure ensuite des patrouilles anti-sous-marines ainsi que la couverture antiaérienne de la tête de pont. A partir du 20 juillet, il rallie la région de Palerme. Il couvre les dragueurs de mines nettoyant les accès de leurs mines ainsi que les navires chargés de remettre en état le port.

Le 26 juillet 1943, il assiste son sister-ship Mayrant victime d'une bombe allemande. Il est légèrement endommagé, dommages qui ne l'empêche pas de continuer ses patrouilles au large de la Sicile. Le 3 août 1943 il mène des raids de recherche et de destruction près de Messine.

Le 22 août il est visé par une attaque aérienne mais sans dommage tout comme le 6 septembre 1943 alors qu'il escorte le convoi de l'opération AVALANCHE (débarquement de Salerne en baie de Naples). Il entre en baie de Salerne le 9 et deux jours plus tard il rallie Oran, assurant ensuite une série d'escorte en direction de l'Italie pour alimenter le front en troupes fraiches, véhicules et ravitaillement.

En novembre 1943 il rentre aux Etats-Unis et plus précisément à New-York avant de rallier les Caraïbes pour d'autres missions d'escorte ainsi que des missions «recherche et destruction».

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_rh15
Le USS Rhind (DD-404) en 1944

A partir du 26 juillet 1944 il reprend ses missions d'escorte transatlantiques avec un convoi (convoi CU.33 du 26 juillet au 5 août 1944 entre New-York et Liverpool avec 34 navires de charge et douze escorteurs plus le DD-404). Du 3 au 14 août 1944 il assure l'escorte du convoi UC.32 entre Liverpool et New-York (51 navires de charge plus douze escorteurs) (NdA pas d'erreur de date mais les escorteurs passaient souvent sans s'arrêter d'un convoi à un autre).

Il retourne ensuite vers la Méditerranée en escortant à la mi-septembre un convoi vers Naples(convoi UGF.15 du 20 septembre au 1er octobre 1944).

Il enchaine ensuite par l'escorte du convoi GUF.15 entre la région de Gibraltar et Hampton Roads, un convoi de 8 navires de charge plus 10 escorteurs (13 au 23 octobre 1944).

Il termine l'année (novembre-décembre 1944) en escortant le porte-avions USS Shangri-La (CV-38) alors en croisière de mise en condition opérationnelle.

De janvier à mars 1945 il assure des missions d'escorte le long de la côte est et dans les Caraïbes. Du 23 mars au 03 avril 1945 il assure l'escorte d'un convoi transatlantique à une époque où la menace des U-Boot est devenue résiduelle (convoi CU.63 entre New-York et Liverpool, 44 navires de charge et un total de dix escorteurs).

Du 7 au 19 avril 1945 il escorte entre Liverpool et New-York le convoi UC.63A, un convoi de 32 navires de charge avec six escorteurs.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_rh16
Le USS Rhind (DD-404) en 1945

Le 5 mai 1945, trois jours avant la capitulation sans conditions de l'Allemagne, le USS Rhind (DD-404) met cap sur le Pacifique.

Il arrive à Pearl Harbor le 30 mai 1945, s'entrainant avant d'intégrer un Task Group organisé autour des porte-avions USS Lexington (CV-16), Hancock (CV-19) et Cowpens (CVL-25). Il couvre les ponts plats lors de leurs raids menés le 20 juin 1945 contre l'île de Wake.

Le Task Group amputé du Cowpens arrive à Leyte le 26 juin 1945. Le destroyer met ensuite cap sur Ulithi, la grande base avancée des américains. Il escorte des convois en direction d'Okinawa ainsi que des patrouilles anti-sous-marines dans les Carolines.

Arrivé à Saïpan en août 1945, il escorte un dernier convoi vers Okinawa. Le 2 septembre 1945 il accepte la reddition de la garnison de Pagan (Mariannes). Il assure ensuite l'escorte de chalands de débarquement en direction des Marcus.

Il rallie Iwo Jima le 16 septembre 1945, effectue des patrouilles du 2 novembre 1945. Il est de retour à Saipan le 4 novembre 1945. Il reste dans les Mariannes jusqu'à la mi-décembre 1945, ralliant San Diego le 30 décembre 1945.

Il ne s'attarde pas en Californie, ralliant Pearl Harbor pour servir de cible lors des essais nucléaires de l'opération CROSSROADS à Bikini. Il intègre la TF-1 le 15 mai 1946. Il survit aux tests atomiques mais très contaminé il est désarmé sur place le 25 août 1946.

Après une décontamination a minima et différents tests le destroyer est coulé comme cible le 22 mars 1948 au large de Kwajalein et rayé des registres le 5 avril 1948.

Pour l'ensemble de son action durant le second conflit mondial, le USS Rhind (DD-404) à reçu quatre battle stars.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyMar 22 Déc 2020, 10:32

Le USS Rowan (DD-405)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ro20

Présentation
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ro21
Cérémonie de baptême du Rowan à Norfolk

-Le USS Rowan (DD-405) est mis sur cale au Norfolk Navy Yard le 25 juin 1937 lancé le 5 mai 1938 et commissioned le 23 septembre 1939.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Stephe10

Il perpétue la mémoire de Stephan C. Rowan (Dublin 25 décembre 1808 Washington D.C 31 mars 1890), un marin américain qui termina sa carrière avec le grade de vice-amiral après avoir participé à la guerre mexicano-américaine et à la guerre de Sécession.

Arrivé aux Etats-Unis à l'âge de dix ans, il est enseigne le 1er février 1826. Alors qu'il à déjà vingt ans de service il s'illustre dans la prise de Monterey le 7 juillet 1846 puis dans l'occupation de San Diego et de Los Angeles à l'époque villes mexicaines.

Lors de la guerre de Sécession, il tente de dégager Fort Sumter du blocus sudiste et de brûler l'Arsenal de Norfolk.

Capitaine en 1862, commodore peu après, il devient contre-amiral le 25 juillet 1866. Après avoir commandé l'Arsenal de Norfolk jusqu'en 1867 il est à la tête de l'Asiatic Squadron de 1867 à 1870 avant de devenir vice-amiral en 1870.

Il termine sa carrière en commandant l'Arsenal de New-York entre 1872 et 1876 puis l'asile navale de Philadelphie et enfin l'observatoire navale (1882-1889).

Le destroyer de classe Benham est le troisième d'une série de quatre destroyers à avoir rendu hommage à ce marin.

Il succède au TB-8, un torpilleur construit par Moran Bro Company de Seattle, un navire mis sur cale le 22 juin 1896 lancé le 8 avril 1898 et mis en service le 1er avril 1889. Désarmé le 1er mai 1899, il est réarmé du 23 avril 1908 au 28 octobre 1912. Rayé des registres le lendemain, il est vendu à la démolition le 3 juin 1918 et démantelé.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ro25
Le USS Rowan (DD-64)

Au TB-8 succède un destroyer de classe Sampson, le DD-64. Construit chez Fore River Shipbuilding à Quincy (Massachussets) il est mis sur cale le 10 mai 1915 lancé le 23 mars 1916 et commissioned le 22 août 1916. Désarmé le 19 juin 1922 il est rayé le 7 janvier.....1936 avant d'être vendu à la démolition le 20 avril 1939.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ro26
Le USS Rowan (DD-782) au printemps 1964

Au DD-405 à succédé un quatrième destroyer, le DD-782, un destroyer de classe Gearing. Mis sur cale chez Todd Pacific Shipyard sur leur site de Seattle le 25 mars 1944 il est lancé le 29 décembre 1944 et commissioned le 31 mars 1945. Après avoir participé à la deuxième guerre de mondial et à la guerre de Corée notamment il à été désarmé le 18 décembre 1975.

Rayé le 30 janvier 1976 il devait être transféré à la marine taïwanaise mais alors qu'il était remorqué à destination de l'ancienne Formose il s'échoue le 22 août 1977. déclaré perte totale il est démantelé sur place après avoir été cannibalisé.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ro27
Le USS Rowan (DD-405) à la mer

Le nouveau destroyer de l'US Navy réalise sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes avant de revenir dans son chantier constructeur pour la traditionnelle période de démontages/réparations/modifications.

Les travaux terminés il quitte Norfolk le 17 mai 1940 direction le Pacifique, San Diego étant sa base opérationnelle. Néanmoins dès la fin du mois il retourne dans l'Atlantique pour participer aux Patrouilles de Neutralité afin d'empêcher les belligérants européens de prendre leurs aises dans les eaux entourant le continent américain.

Au début du mois de novembre 1941 il renforce l'escorte du convoi WS-12X, un convoi partit d'Halifax le 10 novembre et qui arriva au Cap le 30 avec six navires de charge et douze escorteurs. Il reste en Afrique du Sud jusqu'au 9 décembre 1941 avant de rallier la côte est pour des escortes de convois sur la côte est mais aussi à travers l'Atlantique.

Il participe à l'escorte du convoi AT.10, un convoi du transport de troupes entre New-York et Belfast où les troupes américaines commencent à rassembler en vue d'une future reconquête de l'Europe (opération Bolero).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ro28
Le Rowan en ravitaillement à la mer.....

Le convoi appareille le 15 janvier et arrive douze jours plus tard en Irlande du Nord. Le DD-405 assure l'escorte au moment de l'appareillage d'un convoi composé de cinq transports avec vingt-trois escorteurs et ce du 16 au 22 janvier 1942.

Du 19 février au 2 mars 1942 il participe à la protection du convoi AT.12, un convoi New-York-Belfast composé de quinze navires protégé par dix-neuf escorteurs, le DD-405 assurant l'escorte du dit convoi de l'appareillage à l'arrivée.

Il participe à l'escorte du convoi TA.12, un convoi composé de treize transports avec vingt-trois escorteurs, le USS Rowan (DD-405) assurant la protection des navires à leur arrivée à New-York le  25 mars 1942, onze jours après leur appareillage de l'estuaire de la Clyde.

Le 10 mai 1942 il quitte la côte est direction Hvalfjorour (Islande). Le lendemain il est affecté à la TF-99, un groupe occasionnel destiné à renforcer la Home Fleet.

Il couvre les convois PQ-16 (Reykjavil-Mourmansk 21 au 30 mai, 36 navires et cinquante escorteurs), PQ-17 (convoi parti de Reykjavik le 27 juin 1942, dispersé le 4 juillet, 26 navires de charge coulés sur 41), QP-12 (Kola Inlet-Reykjavik 21 au 29 mai, 15 navires de charge et 43 escorteurs) et QP-13  (Archangelsk Reykjavik 26 juin au 7 juillet 36 navires de charge et 40 escorteurs). Lors de son détachement à l'escorte du PQ-17 il revendique la destruction d'un appareil allemand.

Le 13 juillet 1942 le USS Rowan (DD-405) et les autres destroyers de sa division (DesDiv Sixteen) est relevé par les destroyers de la 14ème division. Le lendemain, il met cap sur les Etats-Unis.

Après un carénage à Boston il reprend à la mi-août ses missions d'escorte le long de la côte est et jusqu'au Panama. En septembre 1942 il effectue des patrouilles depuis Norfolk.

En octobre 1942, il rallie la TF-34 pour participer à l'opération TORCH, le débarquement allié en Afrique du Nord. Le 24 octobre 1942 il appareille d'Hampton Roads en escorte du convoi UGF.1, le convoi de l'opération TORCH qui comprend 36 transports et 62 escorteurs, le DD-405 assurant l'escorte de l'appareillage à l'arrivée dans les eaux marocaines.

Le 7 novembre à la veille du jour J il arrive devant Fedhala. Il assure la protection des transports jusqu'au 9 novembre. Le lendemain il patrouille au large de Casablanca. Le 11 novembre il reprend l'escorte des transports avant de mettre cap sur les Etats-Unis le 12 novembre 1942.

De décembre 1942 à avril 1943 il assure l'escorte de deux convois en direction de Casablanca.

Du 18 janvier au 7 février 1943 il participe à l'escorte du convoi GUS.3 entre Oran et Hampton Roads, un convoi de 44 navires marchands escortés par dix-sept autres navires de guerre.

Du 4 au 22 mars 1943 il participe à l'escorte du convoi UGS.6 entre Hampton Roads et Oran avec quinze autres escorteurs qui protègent quarante-quatre navires marchands. Ce convoi perd cinq navires sous les coups d'une meute entre le 13 et le 17 mars 1943. Le 16 mars il achève le Benjamin Harrison avec ses canons de 127mm.

Du 11 au 28 avril 1943 il participe à l'escorte du convoi GUS.6 entre Gibraltar et Hampton Roads, un convoi de quarante-sept cargos protégé par seize escorteurs, le DD-405  protégeant le troupeau des cargos et des pétroliers du 12 au 28 avril 1943.

Du 10 au 23 mai 1943 il escorte avec douze autres escorteurs le convoi UGF.8A composé de quatorze marchands chargés de ravitailler les troupes alliées en Afrique du Nord. Il arrive le 23 à Mers-El-Kébir. Il assure des escortes et des patrouilles entre Oran et Bizerte au sein de la TF-80.

Il assure ainsi l'escorte du convoi KMS.15 entre Gibraltar et Port Saïd, convoi de 64 navires de charge protégés par 26 escorteurs. Le USS Rowan (DD-405) assurant sa part du boulot du 31 mai au 8 juin 1943.

La veille (30 mai) il avait protégé le convoi KMS.15G, un convoi composé de trente-six navires de charge protégé par quatorze escorteurs et le 2 juin 1943 il avait intégré l'escorte du convoi UGS.8A qui avait appareillé d'Hampton Roads le 14 mai 1943 et qui arriva à Tripoli le 8 juin avec 82 navires de charge et 22 escorteurs.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_ro29
Le USS Rowan (DD-405)

Le 10 juillet 1943 les anglo-américains prennent pied sur l'île de Sicile. Le 14 le USS Rowan (DD-405) escorte un convoi de renforts et de ravitaillement. Il patrouille au large de Gela puis à partir du 20 juillet au large de Palerme. Le 26 juillet 1943 il bombarde le littoral entre Cefalu et Stefano di Cannastra.

En août 1943 il couvre des missions de reconnaissance de plage avant de rentrer en Afrique du Nord pour préparer l'opération AVALANCHE, le débarquement à Salerne en baie de Naples. Le 9 septembre 1943 il couvre la Southern Attack Force, rentrant en baie de Salerne dans la foulée.

Dans la nuit du 9 au 10 septembre 1943 il appareille avec des cargos vides direction Oran. Peu après minuit  des échos radars signalent l'arrivée de vedettes lance-torpilles allemandes. Il repousse une première attaque mais cinq minutes plus tard alors que le destroyer était revenu auprès des transports, de nouveaux échos radars sont signalés à 3000m.

Il manœuvre, il change de course pour éviter les torpilles mais l'une d'elle le touche provoquant un naufrage si rapide que seulement 71 officiers et marins sur 273 survivent au naufrage. Pour l'ensemble de son œuvre il à reçu cinq battle stars.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyMar 22 Déc 2020, 10:44

Le USS Stack (DD-406)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st26
Le USS Stack (DD-406)

Présentation
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st27
Peu après leur lancement, les Stack et Rowan sont officiellement baptisés

-Le USS Stack (DD-406) est mis sur cale au Norfolk Navy Yard le 25 juin 1937 lancé le 5 mai 1938 et commissioned le 20 novembre 1939.

Il célèbre la mémoire d'Edward Stack (Comté de Keelang, Irlande 26 avril 1756 Calais décembre 1833), un militaire irlandais dont la carrière résume bien l'époque à savoir celle où mettre son épée au service d'une puissance étrangère, d'être un mercenaire n'était pas aussi mal vu qu'aujourd'hui.

En 1770 il s'engage au service de la France servant au sein de la Brigade Irlandaise. Il est aide de camp du roi Louis XV en 1772, lieutenant en 1777 avant d'accompagner le marquis de La Fayette en 1778/79.

Il devient membre de l'équipage du navire corsaire de John Paul Jones, le USS BonHomme Richard, participant au combat contre le HMS Serapis. Il est fait second lieutenant du Corps des Marines le 4 février 1779. De retour au service de la France en 1780, il devient capitaine en 1789, major en 1791 et lieutenant-colonel en 1793.

En 1794 la brigade irlandaise passe au service des britanniques mais en 1798 le lieutenant-colonel Stack passe en demi-solde. Colonel en 1801 il devient agent de renseignement en France. Capturé il manque d'être fusillé avec le duc d'Enghien. Il va rester finalement en prison, continuant à être promu puisqu'il est major général en 1808 et lieutenant général en 1813. Relâché par Louis XVIII, il rentre en Angleterre, devenant général en 1830.

Le DD-406 est le premier et unique navire à avoir porté son nom.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st28
Le USS Stack en 1940

Il réalise sa mise en condition opérationnelle jusqu'au 4 avril 1940 dans les Caraïbes mais aussi au large du Brésil puisqu'il fait escale à Rio de Janeiro. Après une période de travaux, il rallie le Pacifique et Pearl Harbor.

Cela ne dure pas puisque dès juin 1941 il retourne sur la côte est pour un carénage au Philadelphia Navy Yard avant des patrouilles au large des Bermudes jusqu'en novembre 1941. Revenu sur la côte est il est affecté le 22 décembre 1941 à l'escorte du porte-avions USS Wasp (CV-7). Celui va opérer entre les Bermudes et Norfolk.

Le 28 décembre 1941 il quitte Norfolk en escorte du porte-avions d'escorte USS Long Island (CVE-1). Il rallie la baie de Casco dans le Maine deux jours plus tard pour se ravitailler avant de mettre cap sur Terre-Neuve pour la base navale d'Argentia où il arrive en compagnie du CVE-1 mais aussi du croiseur léger USS Philadelphia (CL-41).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st29
Le USS Stack (DD-406) camouflé.  

Arrivé à destination le 1er janvier 1942, il sauve le 15 janvier 1942 deux survivants du S.S Bay Rose qui avait été torpillé la nuit précédente au large du Cap Race.

Du 17 au 24 janvier 1942 il escorte un convoi amenant en Irlande du Nord des soldats américains (opération Bolero) et ce dans le cadre du convoi AT.10 (cinq navires de charge, 23 escorteurs partis de New-York le 15 janvier direction Londonderry où il arrive le 27 janvier 1942) . Le 29 janvier il traque le U-132 qui est endommagé ce qui l'oblige à rentrer en France pour être réparé.

Il quitte l'Islande le 31 janvier 1942 en escorte du convoi TA.10 (trois navires de charge et huit escorteurs parti de Reykjavik le 31 et arrive à New York le 9 février) et opère depuis la baie de Casco jusqu'au 17 mars 1942. Il entre en collision avec le porte-avions Wasp avec une salle de chaudières n°1 inondée. Il est immobilisé pour réparations jusqu'en mai.

Le 5 juin 1942 le USS Stack (DD-406) appareille en compagnie du porte-avions USS Wasp (CV-7), du croiseur lourd USS Quincy (CA-39), du croiseur léger USS San Juan (CL-54) et de quatre autres destroyers, ces navires formant la TF-37. Ils mettent cap sur le Pacifique arrivant à San Diego le 19 juin 1942, la TF-37 devenant à cette occasion la TF-18.

Le 25 juin 1942 la TF-18 reçoit l'ordre de rallier les îles Tonga. Arrivée à destination le 18 juillet, elle commence aussitôt sa préparation en vue de l'opération WATCHTOWER, le premier débarquement amphibie américain de la guerre, une opération préparée dans l'urgence pour priver les japonais d'un potentiel aérodrome menaçant toute la mer de Corail.

Il couvre cette opération avec les autres navires du DesRon 12 (Destroyer Squadron Twelve) avant de recevoir l'ordre le 16 janvier 1943 de rallier la côte ouest.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st30
Le USS Stack (DD-406) au Mare Island Navy Yard le 21 mars 1943

Il est en travaux au Mare Island Navy Yard du 2 février au 23 mars 1943 quand il repart en escorte du S.S Matsonia. Il arrive Pearl Harbor avec son protégé puis met cap sur le port d'Efate (Nouvelles Hebrides), opérant de ce port pour des missions de patrouille et d'escorte.

Intégrée à la TF-31 le destroyer est attaqué par l'aviation japonaise les 17 et 18 juillet 1943 près de la Nouvelle-Georgie. Dans la nuit du 6 au 7 août 1943 le destroyer est engagé dans la Bataille du Golfe de Vella.

Un contact radar est enregistré à 23.35. Les américains désormais expérimentés dans le combat de nuit lancent d'abord leurs torpilles avant d'ouvrir le feu avec leur artillerie puis de lancer de nouvelles torpilles. Trois destroyers japonais, les Asashi Hagikaze et Kawakaze sont coulés, un quatrième étant endommagé et doit se replier. Aucun destroyer américain n'est endommagé.

En novembre 1943 il intègre la TF-38 pour couvrir les porte-avions menant des raids contre Rabaul.

Le 11 il est victime d'une attaque aérienne japonaise. Il revendique la destruction d'un appareil plus deux probables. Il opère ensuite avec le TG 50.4 pour le débarquement à Tarawa et à Makin (20 novembre 1943). Il est attaqué par l'aviation japonaise le même jour mais sans dégâts. Le 8 décembre 1943 il couvre les porte-avions attaquant l'île de Nauru avant de bombarder l'île riche en phosphate avec ses canons de 127mm.

En janvier et février 1944 il participe au débarquement à Majuro (30 janvier) et à Kwajalein (31 janvier) en intégrant le groupe de bombardement. Il couvre les porte-avions lors de leurs raids sur Truk (17 et 18 février 1944) et sur Jaluit (20 février). Du 11 mars au 22 juin 1944 il est immobilisé en carénage à Pearl Harbor.

Il arrive à Milne Bay le 15 juillet 1944 intégrant le TG 76.7. Il pose un champ de mines à Weiwok et dans la nuit du 31 août au 1er septembre 1944 il bombarde l'ile de Kairiru près de Wewak.

Il participe à la bataille de Morotai (15 septembre au 4 octobre 1944) avant d'intégrer le Task Group 78.4 avec lequel il entre dans le Golfe de Leyte le 17 octobre 1944, l'assurant l'appui-feu des troupes mises à terre pendant deux jours.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st31
Le USS Stack (DD-406) à la mer

Le 20 octobre 1944 en compagnie du Lang, le Stack couvre cinq dragueurs de mines qui nettoient les approches de l'ile de Pinanon pour mettre la mise à terre de troupes au sol.

Le 30 décembre 1944 avec les autres unités du Task Group 78.5, le destroyer de classe Benham quitte Sansaport (Nouvelle-Guinée) pour le Golfe de Lingayen où les troupes américaines débarquent à partir du 5 janvier 1945. Il assure l'appui des troupes au sol jusqu'au 12 avant de passer trois semaines à escorter des convois de ravitaillement.

Le 8 février 1945 il quitte la baie de San Pedro pour les Salomons où il est en entretien et en repos jusqu'à la mi-mars. Il quitte la baie de Purvis le 15 mars 1945 et jette l'ancre à Ulithi pour une semaine.

Le 27 mars 1945 il met cap sur les Ryu-Kyu avec la TF-53 pour participer à l'opération ICEBERG, le débarquement amphibie sur Okinawa, la dernière opération amphibie du conflit même si les américains l'ignore encore.

Le 5 avril 1945 il reçoit l'ordre de rallier Saipan puis Ulithi où il intègre la Task Unit 94.18.12. Le 12 avril il retourne vers Okinawa, jetant l'ancre à Hagushi le 21. Il réalise des patrouilles jusqu'au 15 juin 1945.

Il escorte le croiseur lourd USS Louisiville (CA-28) touché par un kamikaze le 5 juin 1945. Suite à des problèmes de chaudière il est immobilisé pour entretien jusqu'à la fin du mois de juillet.

Le 27 juillet 1945 il quitte Pearl Harbor direction Guam via Eniwetok, Saipan et Okinawa. Le 28 août il met cap sur l'atoll de Truk pour obtenir la reddition des troupes japonaises encore présentes sur place. Il rentre à Guam le 30.

Le 16 septembre 1945 il reçoit l'ordre de rallier Iwo Jima où il arrive trois jours plus tard pour relever le USS Cummings (DD-365) à Hoha Jima. Il rallie ensuite les Mariannes où il reste déployé jusqu'au 15 décembre 1945.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st32
Le USS Stack (DD-406) après les essais atomiques de l'opération CROSSROADS

Arrivé à San Diego lee 30 décembre 1945 il est partiellement désarmé. Avec un équipage réduit il met cap sur Pearl Harbor pour être préparé en vue de servir de cible pour l'opération CROSSROADS.

Il arrive à Bikini le 29 mai 1946. Survivant aux deux tests atomiques, il est désarmé le 29 août 1946.

Il est coulé comme cible le 24 avril 1948 et rayé des registres le 28 mai 1948.

Pour l'ensemble de son action durant le second conflit mondial il à reçu douze battle stars.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Mar 22 Déc 2020, 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 11889
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Rock & Stawan   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyMar 22 Déc 2020, 16:59

Citation :
Le USS Stack (DD-406) DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st26 Le USS Stack (DD-406) […] DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st31 Le USS Rowan (DD-406) à la mer […]
Ben non ; là, c'est le Stack. D'ailleurs on est bien dans sa fiche… Celle du Rowan, c'est juste avant.
Citation :
[…] DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st32 Le USS Rowan (DD-406) après les essais atomiques de l'opération CROSSROADS […]
Toujours pas lui.
Bien sûr, y avait de quoi se mélanger les pinceaux avec ces deux bâtiments jumeaux, nés le même jour… Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyMar 22 Déc 2020, 19:34

DahliaBleue a écrit:
Citation :
Le USS Stack (DD-406) DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st26 Le USS Stack (DD-406) […] DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st31 Le USS Rowan (DD-406) à la mer […]
Ben non ; là, c'est le Stack. D'ailleurs on est bien dans sa fiche… Celle du Rowan, c'est juste avant.
Citation :
[…] DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st32 Le USS Rowan (DD-406) après les essais atomiques de l'opération CROSSROADS […]
Toujours pas lui.
Bien sûr, y avait de quoi se mélanger les pinceaux avec ces deux bâtiments jumeaux, nés le même jour… Mr. Green

Pourtant j'ai posté ça ce matin bien réveillé. Je vais corriger de suite Embarassed Embarassed

La suite et la fin jeudi avant d'enchainer par les premiers SNLE américains

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyJeu 24 Déc 2020, 15:58

Le USS Sterett (DD-407)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st33
Le USS Sterett (DD-407) à la mer en 1943

Présentation
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st34
27 octobre 1938 : le futur destroyer USS Sterett (DD-407) prend contact avec son élément

-Le USS Sterett (DD-407) est mis sur cale au Charleston Navy Yard le 2 décembre 1936 lancé le 27 octobre 1938 et commissioned le 15 août 1939.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Andrew13

Il rend hommage à Andrew Sterett (Baltimore, Maryland 27 janvier 1778 -Au large du Cap Horn 9 janvier 1807), un officier de l'USN de 1798 à 1805, participant à la quasi-guerre avec la France et à la première guerre barbaresque. Lieutenant le 25 mars 1798, il disparaît au large du Cap Horn alors qu'il servait dans la marine marchande.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st41

Le DD-407 est le deuxième navire à rendre hommage à ce marin. Il succède au DD-27, un destroyer de classe Paulding. Mis sur cale aux chantiers navals Fore River de Quincy le 22 mars 1909 lancé le 12 mai 1910 et commissioned le 15 décembre 1910. Désarmé le 9 décembre 1919, il est rayé le 8 mars 1935 et démoli pour faire respecter les clauses du traité de Londres.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st42

Deux autres navires ont depuis porté ce nom. Le premier est un conducteur de flottille de classe Belknap, le DLG-31 mis sur cale au Puget Sound Navy Yard le 25 septembre 1962 lancé le 30 juin 1964 et commissioned le 8 avril 1967. Reclassé CG-31 le 30 juin 1975 il à servit jusqu'au 24 mars 1994 quand il est désarmé et rayé des registres. Il est vendu à la démolition en 2005.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st43

Le second est le DDG-104 un destroyer lance-missiles de classe Arleigh Burke (Flight IIA). Mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works de Bath (Maine) le 17 novembre 2005 lancé le 19 mai 2007 et commissioned le 9 août 2008. Il est naturellement toujours en service avec San Diego comme base opérationnelle.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st35
Le USS Sterett (DD-407)

Il quitte Charleston le 28 octobre 1939  en compagnie du USS Mustin (DD-413) et du USS Hughes (DD-410) pour une mise en condition opérationnelle dans le Golfe du Mexique. Entre deux exercices et deux évaluations ils font escale à Veracruz (Mexique), à Cristobal (Panama), à Mobile et à Guantanamo. Ils sont de retour à Charleston le 20 décembre 1939 pour une période de travaux et de modifications qui s'achève le 4 mai 1940.

Affecté à la Destroyer Division Fifteeen (DesDiv 15) en compagnie du USS Hamman (DD-412), le Sterett quitte la Caroline du Sud direction le Pacifique et plus précisément San Diego où il arrive le 23 mai 1940.

Pendant un mois il assure l'escorte du porte-avions USS Enterprise (CV-6) avant de mettre cap sur les eaux hawaïennes en compagnie de son protégé. Partis de Californie le 24 juin ils arrivent à Oahu le 2 juillet 1940. Le DD-407 va opérer depuis Pearl Harbor pendant les dix mois suivants.

Le 14 mai 1941 il appareille en compagnie du cuirassé USS Mississippi (BB-41) et d'autres destroyers direction la côte est alors que les patrouilles de neutralité nécessitent des renforts.

Ils franchissent le canal de Panama pour arriver à Norfolk le 28 juin 1941. Il assure ensuite l'escorte du porte-avions d'escorte USS Long Island (CVE-1) pour sa mise en condition opérationnelle dans les Bermudes. Il termine l'année 1941 par des patrouilles de neutralité en compagnie du USS Wasp (CV-7).

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st36
Le USS Sterett (DD-407) en novembre 1941

Après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, le Sterett en compagnie de destroyers, de croiseurs et du Wasp sont déployés au large de la Martinique, Washington craignant que les navires de Vichy ne rentrent en guerre aux côtés de Tokyo.

A la mi-janvier 1942, il rallie NS Argentia et intègre la TF-15 pour escorter un convoi à destination de l'Islande en l'occurrence le convoi AT.10 suivi ultérieurement du convoi AT.10. Deux destroyers britanniques relève l'escorte américaine du convoi AT.10 le 23 janvier 1942 avant que le DD-407 ne rallie l'Islande et le port de Hvalfjorour trois jours plus tard. Il rentre aux Etats-Unis le 9 février 1942.

Il reprend la mer le 15 février 1942 pour accompagner à Boston le RMS Queen Mary passé du statut de paquebot à celui de transport de troupes. Il réalise deux voyages entre Boston et la baie de Casco dans le Maine.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st37
Le USS Sterett (DD-407) au bassin en  1942

Il rejoint le groupe organisé autour du porte-avions USS Wasp (CV-7) pour renforcer la Home Fleet. Il arrive à Scapa Flow le 4 avril 1942.

Si il ne participe pas à la première mission de transport d'avions en direction Malte il participe au deuxième du 29 avril au 15 mai 1942. Après être revenu à Scapa Flow il retourne aux Etats-Unis le 27 mai 1942.

Le 5 juin 1942 il appareille pour San Diego où il arrive le 19 juin 1942. il reprend la mer le 1er juillet 1942 au sein de la TF-18. Il met cap sur les Tonga vers les Fidji où il s'entraine aux opérations amphibies jusqu'au 1er août 1942.

Il participe à la campagne de Guadalcanal en protégeant les porte-avions Saratoga Enterprise et Wasp. Il couvre l'opération WATCHTOWER en protégeant le CV-7 puis le CVE-1 qui lance 31 avions de l'Aviation des Marines destinés à opérer depuis Henderson Field.

Le 10 septembre 1942 la DesDiv 15 est détachée pour protéger des convois et mener des bombardements littoraux. Il est engagé dans la bataille navale de Guadalcanal (13 au 15 novembre 1942). Les combats nocturnes sont confus avec de nombreux tirs fratricides, le destroyer étant sévèrement endommagé avec onze obus encaissés provoquant la mort de 28 membres d'équipage.

Il arrive à Espiritu Santo le 14 novembre 1942, subit des réparations d'urgence avant de reprendre la mer le 18 novembre. Deux jours plus tard i il est à Nouméa avant de rallier Pearl Harbor en dix jours (24 novembre au 4 décembre 1942). Il met ensuite cap sur San Francisco où les travaux vont durer deux mois.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st38
Le USS Sterett (DD-407) à la mer camouflé en 1943

Il quitte Frisco le 10 février 1943 en compagnie du porte-avions USS Nassau (CVE-16) avec lequel il traverse le Pacifique jusqu'à Espiritu Santo, le destroyer et le porte-avions d'escorte arrivant à destination le 3 mars 1943.

Il reprend la mer le 8 mars pour de nouvelles missions de patrouille et d'escorte. Le 6 août 1943 alors qu'il est à la mer avec cinq autres destroyers il est informé par un avion de reconnaissance de la présence de quatre destroyers japonais utilisés comme transports de troupes entre Kolombangara et le golfe de Vella.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st39
Le USS Sterett (DD-407) en février 1943

Vers minuit les destroyers américains passent à l'attaque. Les leçons des premiers affrontements nocturnes avec la marine impériale ont été tirées et avant même d'ouvrir le feu avec leurs canons de 127mm les lévriers des mers américains lancent une floppée de torpilles qui sans forcément toujours toucher leur cible provoque une belle pagaille. Trois destroyers sont finalement coulés et un gravement endommagé doit se replier. Aucun dégât majeur côté américain.

Utilisé pour des patrouilles en août et septembre 1943, le destroyer rallie Sydney le 8 octobre 1943 en escorte du croiseur léger USS Cleveland (CL-55). Le 24 octobre ils arrivent à Espiritu Santo.

Le destroyer couvre au début du mois de novembre les porte-avions qui couvre l'opération contre Bougainville. Il couvre également les «ponts plats» qui du 5 au 11 novembre 1943 attaquent Rabaul et le 9 décembre 1943 l'île de Nauru.

Le 21 janvier 1944 il arrive à Funafuti (îles Ellices) en compagnie du cuirassé USS Alabama (BB-60) puis reprend la mer deux jours plus tard en compagnie des porte-avions USS Bunker Hill (CV-17) et USS Monterey (CVL-26).

Du 29 janvier au 7 mars 1944, il est déployé dans la région des Mariannes et des Marshall pour couvrir des les porte-avions qui bombardent Roi et Namur le 29, Truk le 12, Tinian et Saipan le 17 février. Il rallie alors la flotte d'invasion d'Emirau, arrivant en baie de Purvis le 4 avril 1944 avant d'être à Etaffe le 7 avril puis à Pearl Harbor les 16 et 17 avril 1944.

Après une semaine de réparations au Puget Sound Navy Yard du 24 au 30 avril 1944, il rallie San Francisco le 03 mai pour un rapide entrainement puisqu'il reprend la mer deux jours plus tard direction Pearl Harbor où il arrive le 10 mai 1944 pour un véritable entrainement de quatorze jours.

Avec le TG 12.1 il rallie les Marshall, arrivant à Majuro le 30 mai pour intégrer la Task Force 58. Il va ainsi participer à l'invasion des Mariannes en couvrant les porte-avions du 11 au 25 juin 1944. Il patrouille autour de Guam et de Rota du 25 juin au 7 juillet 1944.

Après avoir couvert les porte-avions frappant Yap, Palau et Ulithi, il rallie Eniwetok, faisant escale à Pearl Harbor du 10 au 14 août. Il est en grand carénage du 20 août au 13 octobre au Puget Sound Navy Yard.

Les travaux terminés, il rallie Pearl Harbor qu'il quitte le 19 novembre 1944 avec la Task Unit 16.8.5 arrivant le 1er décembre 1944 à Seeadler Harbor (Manus, iles de l'Amirauté). Deux semaines avant Noël 1944 il entre dans le Golfe de Leyte pour des patrouilles et des escortes.

Le 26 décembre 1944 il appareille pour Mindoro en escorte d'un convoi de ravitaillement. Le 28 il est victime d'une attaque aérienne japonaise, un kamikaze étant abattu, deux autres frappant des navires de charge du convoi.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_st40
Le USS Sterett (DD-407) à la mer en janvier 1945

Le 1er janvier 1945 il est de retour en baie de San Pedro sur l'île de Leyte où les américains ont établit une base de soutien. Durant le transit il abat seul un appareil et deux autres en coopération. Pendant les trois mois suivants il assure des missions d'escorte et de patrouille dans le secteur.

Le 1er avril 1945 il prend position au large d'Okinawa pour servir de piquet-radar afin d'avertir la flotte de l'arrivée des nuées de kamikazes qui à défaut de mettre véritablement en péril l'opération américain va mettre les nerfs des marins américains à rude épreuve.

Le 6 avril il appuie le USS Bennett (DD-473) touché par un kamikaze, ces derniers visant naturellement ces sentinelles pour tenter de regagner en effet de surprise.

Trois jours plus tard le 9 avril 1945, il est touché alors qu'il occupait la station n°4. Pas moins de cinq kamikazes le cible ainsi que deux chalands d'appui-feu les LCS-24 et LCS-36 (Landing Craft Support).

Les deux premiers sont repoussés, le troisième frappe à tribord au niveau de la flottaison. Le navire n'à plus aucune puissance électrique  mais heureusement les canons de 20 et de 40mm peuvent repoussent le quatrième kamikaze.

Immobilisé dans l'eau, le destroyer n'à plus aucune énergie pour les canons de 127mm, les directeurs de tir, les radios. Les réservoirs de carburant avant sont rompus. Il peut cependant rallier Kerama Retto couvert par le USS Jeffers (DD-621).

Après des réparations d'urgence, le destroyer rallie Pearl Harbor le 10 mai 1945 après une escale à Ulithi. Il est immobilisé pour réparations au Puget Sound Navy Yard de juin à août 1945. Pour lui le second conflit mondial est terminé.

Le 28 août 1945 il rallie Pearl Harbor puis s'entraine au bombardement littoral et à l'entrainement à la DAM (Défense Aérienne à la Mer).

Le 25 septembre 1945 il escorte les cuirassés USS Mississippi (BB-41) North Carolina (BB-55) et le porte-avions Enterprise (CV-6) direction la côte est. Il franchit le canal de Panama les 8 et 9 octobre 1945, passe trois jours à Coco Solo (Panama) avant de rallier New-York le 17 octobre 1945.

Le USS Sterett (DD-407) est désarmé le 2 novembre 1945. Il est rayé des registres le 25 février 1947 et vendu à la démolition le 10 août 1947 à la Northern Metal Company de Philadelphie.

Pour l'ensemble de son œuvre durant le conflit il à reçut douze battle stars, deux citations présidentielles (bataille de Guadalcanal et bataille du Golfe de Vella) et la citation présidentielle philippine.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyJeu 24 Déc 2020, 16:08

Le USS Wilson (DD-408)
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_wi36
Le USS Wilson (DD-408) en ravitaillement à la mer auprès du porte-avions USS Wasp (CV-7) en 1942

Présentation

-Le USS Wilson (DD-408) est mis sur cale au Puget Sound Navy Yard le 22 mars 1937 lancé le 12 avril 1939 et commissioned le 5 juillet 1939.

La dernière unité de classe Benham est le premier et unique navire à rendre hommage à Charles Wilson (1836-?), un marin américain qui à participé à la guerre de Sécession. Né à Boston il s'engage dans la marine de l'Union à Chicago le 15 octobre 1861.

Il participe à la capture de Fort Henry (6 février 1862) et de Fort Donelson (11 au 16 février 1862). Il s'illustre lorsque la flottille force le Mississippi au niveau de New Madrid le 4 avril 1862. Il combat à Port Pleasant le 6 avril 1862 et à New Madrid le lendemain. Il combat également à Menphis le 6 juin 1862. Sa date de décès est inconnue.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_wi37
Le USS Wilson (DD-408) en 1939/40

Après sa mise en service il opère sur la côte ouest des Etats-Unis, au large de l'Amérique du Sud et de l'Amérique Centrale et ce jusqu'en avril 1940. Il gagne alors le Pacifique pour participer aux manœuvres Fleet Problem XXI.

En juin 1941 il retourne dans l'Atlantique pour assurer l'escorte de grandes unités. De mars à mai 1942 il assure des escortes de convois transatlantiques. Il assure ainsi la protection du convoi PQ-15 du 28 avril au 6 mai, le dit convoi ayant appareillé d'Orban le 10 avril pour arriver à Mourmansk le 5 mai 1942 avec vingt-six navires de charge et quarante-quatre navires d'escorte.

Il repasse ensuite dans le Pacifique en escorte du porte-avions USS Wasp (CV-7), étant engagé à Guadalcanal et à Tulagi.

Il est engagé dans la bataille de l'île de Savo engageant les croiseurs japonais. Il récupère les survivants des croiseurs coulés Quincy, Astoria et Vincennes.

Après un carénage sur la côte ouest il est de retour à Guadalcanal en janvier 1943. Il participe au débarquement sur l'île Russell. Il bombarde les positions ennemies en Nouvelle-Georgie et escorte des convois dans les Salomons.

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_wi38
Le USS Wilson (DD-408) en décembre 1942

En novembre 1943 il escorte les porte-avions bombardant Rabaul et Nauru. Même chose en janvier et février 1944 dans les Marshall et les Carolines.

En juin et juillet 1944 il couvre les porte-avions rapides engageant dans la campagne des Mariannes et la bataille de la Mer des Philippines. Il bombarde Guam pour neutraliser batteries côtières et petites embarcations.

Après un carénage entre août et octobre 1944, il termine l'année en escortant des convois en direction de Mindoro, repoussant des kamikazes.

En janvier 1945 lors du débarquement dans le Golfe de Lingayen il repousse des avions ennemis et bombarde des cibles littorales.

Le 16 avril 1945 alors déployé au large d'Okinawa il est touché par un kamikaze. Cinq hommes sont tués et une bombe non explosée se trouve à l'arrière. Il est cependant rapidement réparé et peut retourner au combat et ce jusqu'en juin. Il est déployé à Saipan jusqu'à la fin du conflit.

Jusqu'en décembre 1945 il effectue ce qu'on pourrait appeler le «service après vente» à savoir le nettoyage du Pacifique des garnisons japonaises isolées. En mai 1946 il est de retour aux Etats-Unis.

Il est choisit pour servir de cible lors de l'opération CROSSROADS. Il survit aux tests atomiques mais il est très contaminé. Il est désarmé en août 1946. Il est finalement coulé comme cible à Kwajalein le 8 mars 1948. Pour l'ensemble de son action il à reçu onze battle stars.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptyJeu 24 Déc 2020, 16:17

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_tr31

Déplacement : standard 1491 tonnes pleine charge 2250 tonnes

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be46
La passerelle du Benham

Dimensions : longueur 104m largeur 10.80m tirant d'eau 4.04m à pleine charge

Propulsion : deux turbines à engrenages Westinghouse alimentées en vapeur par trois chaudières Babcock & Wilcox 5600 PSI 371°) développant 49250ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 40.8 nœuds aux essais pour le USS Benham, 37 nœuds en service courant distance franchissable 5390 miles nautiques à 12 nœuds

Armement :

Origine

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Uss_be47
Tourelles de 127mm du USS Benham (DD-397)

-Quatre canons de 127mm (5 pouces) Mark 12 en affûts simples sous masque. Ce canon de 38 calibres tire des obus de 25kg à une distance maximale comprise entre 8692m à +10° et 15903m à +45°, le tir en mode AA (+85°) ayant une portée maximale de 11887m avec une cadence de tir de 15 à 22 coups à la minute.

L'affût Mark 21  pèse 13272kg et peut pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et de 284 à 330° en azimut en fonction de la position à raison de 28° par seconde. La dotation en munitions est de 300 coups par canon soit un total de 1500 obus.

-Quatre mitrailleuses de 12.7mm

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Mark_111
Affût lance-torpilles américain mettant en œuvre des torpilles Mark 15

-Seize tubes lance-torpilles de 533mm en quatre plate-formes quadruples

-Deux rails pour charges de profondeur

Evolution

-Quatre canons de 127mm (5 pouces) Mark 12 en affûts simples sous masque

-Quatre puis huit canons de 40mm Bofors en affûts doubles

-Six à huit canons de 20mm Oerlikon

-Les tubes lance-torpilles de 533mm ont été tous débarqués en 1945 pour renforcer la DCA

-Quatre mortiers  grenadeurs et deux rails pour charges de profondeur

Equipe : 9 officiers et 175 matelots en temps de paix, 16 officiers et 235 matelots en temps de guerre


FIN



_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 11889
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptySam 26 Déc 2020, 21:50

study Très belle étude ! thumleft Avec, comme toujours, une iconographie de qualité ! thumleft
Citation :
[…] tout en surveillant la Martinique, l'île française alors sous contrôle de Vichy abritant des navires pouvant perturber la sécurité des États-Unis notamment […]
Et pourtant, à l'époque aux yeux des États-Unis, Vichy bénéficiait d'un crédit plus favorable que la France Libre
Citation :
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
[…] DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Mark_111
Affût lance-torpilles américain mettant en œuvre des torpilles Mark 15 […]
Le (gros) cylindre posé sur la plateforme - avec son décor humoristique - ne serait-il pas le poste de contrôle et de commande (+ ou - "bunkerisé") de ladite plateforme ? scratch On ne le remarque pas clairement sur le schéma, ni sur d'autres photos.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10644
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) EmptySam 26 Déc 2020, 22:09

DahliaBleue a écrit:
study Très belle étude ! thumleft Avec, comme toujours, une iconographie de qualité ! thumleft
Citation :
[…] tout en surveillant la Martinique, l'île française alors sous contrôle de Vichy abritant des navires pouvant perturber la sécurité des États-Unis notamment […]
Et pourtant, à l'époque aux yeux des États-Unis, Vichy bénéficiait d'un crédit plus favorable que la France Libre
Citation :
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
[…] DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Mark_111
Affût lance-torpilles américain mettant en œuvre des torpilles Mark 15 […]
Le (gros) cylindre posé sur la plateforme - avec son décor humoristique - ne serait-il pas le poste de contrôle et de commande (+ ou - "bunkerisé") de ladite plateforme ? scratch On ne le remarque pas clairement sur le schéma, ni sur d'autres photos.

Merci pour le compliment. L'iconographie viens essentiellement de Wikipedia et de Navsource.

Pour le cylindre au milieu je pense que c'est effectivement le poste de commandement pour le largage des torpilles.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)   DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
DESTROYERS CLASSE BENHAM (ETATS-UNIS)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: