AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-34%
Le deal à ne pas rater :
Note d’Espresso – Oro di Napoli Lot 48 capsules compatibles ...
5.73 € 8.67 €
Voir le deal

 

 SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMar 18 Aoû 2020 - 13:50

SOUS-MARINS D'ATTAQUE CLASSE STURGEON
(ETATS-UNIS)

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st18
Le USS Sturgeon (SSN-637) à la mer

AVANT-PROPOS

Le rêve du sous-marin autonome

Les premiers sous-marins ont été imaginés dès la Renaissance avec bien entendu l'impossibilité technique de réaliser un sous-marin efficace. La situation s'améliore au XIXème siècle avec l'action de Fulton et surtout celle de deux ingénieurs de talent : John Holland et Maxime Laubeuf.

Dès le début les sous-mariniers et les concepteurs de sous-marins ont rêvé du sous-marin autonome rompant tout lien avec la surface.

Cela était techniquement impossible puisqu'il fallait régulièrement recharger les batteries en utilisant les moteurs diesels (les sous-marin à propulsion vapeur ont été vite retirés du service). De plus les batteries avaient une puissance et une autonomie limitées ce qui rendait son utilisation en plongée sur la durée problématique.

Le sous-marin de l'époque était en réalité un torpilleur submersible, opérant le plus souvent en surface, plongeant souvent quand il fallait échapper à l'aviation ou à  un navire de surface agressif.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Schnor11
Le schnorkel (ici sur un type XXI) fût une première solution pour rendre le sous-marin moins dépendant de la surface

A la fin des années trente, les néerlandais inventent le schnorkel, un ensemble de deux tuyaux pour permettre l'utilisation du diesel en plongée ce qui permettait en théorie au sous-marin d'y recharger ses batteries.

En réalité le schnorkel n'était pas un système miracle et rendait le sous-marin vulnérable, les radars centimétriques des avions et des hydravions alliés pouvaient repérer un élément aussi petit que la tête du schnorkel.

A la même époque on envisagea un système en circuit fermé. Plusieurs pays étudièrent le système mais seuls les allemands durant le second conflit mondial allèrent jusqu'à la construction de sous-marins fonctionnant en circuit fermé, le professeur Helmut Walter ayant breveté sa turbine en 1934.

Le peroxyde d'hydrogène concentré à 90% (appelé perhydrol par les allemands) produisait de l'oxygène et de l'eau en passant par un catalyseur; l'oxygène mélangé à du gazole brûlait dans une chambre à combustion, produisant de la vapeur qui alimentait une turbine.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Type_x15
Le sous-marin type XVII. Un exemple de fausse bonne idée

Entre 1940 et 1943, l'Allemagne construisit ainsi dix bâtiments type XVII, l'un d'eux, le U794 pouvant filer à 25 noeuds.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Unters12
Le type XXI et le type XXIII (ci-dessous)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Unters11

Déçus des performances, les allemands préférèrent mettre au point de véritables sous-marins diesel-électrique, les type XXI et type XXIII qui annonçaient les premiers classiques de l'après guerre que ce soit les Narval français, les Amphion britanniques, les Tang américains ou les Whiskey soviétiques.

De haut en bas : le sous-marin américain USS Tang (SS-563), le sous-marin français Espadon (classe Narval) préservé à Saint-Nazaire, le britannique HMS Artful (classe Amphion) et un sous-marin type Whiskey soviétique
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Classe56
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Espado10
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Hms_ar44
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Whiske10

Les alliés expérimentèrent ces sous-marins à haute performance et le principe de la turbine Walter mais abandonnèrent rapidement la possibilité de la construction en masse en raison des mêmes problèmes que ceux rencontrés par les allemands mais surtout parce que la propulsion nucléaire était nettement plus prometteuse.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Ven 11 Sep 2020 - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMar 18 Aoû 2020 - 14:05

Du Nautilus aux Sturgeon : une histoire de la sous-marinade nucléaire américaine

Les pionniers

Les Etats Unis sont les pionniers dans ce domaine puisque dès 1939, le professeur Ross Gunn soumet à l'US Navy un projet de sous marin nucléaire. Il faut cependant attendre 1946 pour que le projet ne démarre réellement avec la mise en place à Oak Ridge d'une équipe de cinq officiers dirigée de fait par le capitaine de vaisseau Hyman Rickover.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Hyman_11
Hyman G. Rickover. La marine américaine lui à rendu hommage à donnant son nom à deux SSN (Strike Submarine Nuclear), une unité
de classe Los Angeles (SSN-709) et une unité de classe Virginia (SSN-795)


Officier à la très forte personnalité pour le meilleur et pour le pire il est le père de la flotte sous-marine nucléaire américaine, imposant des règles de fonctionnement qui  ont jusqu'ici évité à l'US Navy de connaître des accidents graves comme l'URSS. En effet les deux seuls sous-marins nucléaires perdus par les américains (Thresher Scorpion) l'ont été suite à des causes autre que leur propulsion nucléaire.

Début 1949, Rickover décide de développer un réacteur à eau pressurisée (PWR Pressurised Water Reactor). Le prototype baptisé STR (Submarine Thermal Reactor) Mk1 est construit par Westinghouse et diverge en mars 1953, son quasi-jumeau, le MkII est installé à bord du Nautilus, le premier sous marin à propulsion nucléaire de l'histoire.

Le premier sous-marin à propulsion nucléaire répond au projet SCB64. Le design de la coque est comme pour tous les sous-marins de l'époque est une copie du type XXI allemand.

Il sera mis sur cale deux mois après celle de l'Albacore, un sous-marin qui développait une coque en forme de goutte d'eau, une forme de coque devenue standard pour les sous-marins conventionnels comme les sous-marins nucléaires.

L'autorisation de construction est accordée par le Congrès le 15 juillet 1951 et donc financé au budget 1952. Le 12 décembre 1951, ce pionnier est baptisé Nautilus en référence au sous-marin du capitaine Némo du roman «20000 lieues sous les mers», succédant à trois autres navires ayant déjà porté ce nom au sein de l'US Navy.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_na39
Le USS Nautilus (SSN-571)

-Le USS Nautilus (SSN-571) est mis sur cale aux chantiers navals de l'Electronic Boat Company (filiale de General Dynamics) installés à Groton (Connecticut) le 14 juin 1952 lancé le 21 janvier 1954 et commissionné (armé pour essais) le 30 septembre 1954.

Naviguant sous le pôle, opérant essentiellement dans le Pacifique, le premier sous-marin nucléaire de l'histoire est désarmé le 3 mars 1980, rayé du Naval Vessel Register. Il est remorqué à Groton dans le Connecticut où depuis le 11 avril 1986 il est ouvert comme navire musée.

Caractéristiques Techniques du USS Nautilus (SSN-571)

Déplacement : surface 3533 tonnes plongée 4092 tonnes

Dimensions : longueur 97.5m largeur 8.5m tirant d'eau 7.9m  

Propulsion :  un réacteur à eau pressurisé ST2 ultérieurement rebaptisé S2W entraînant des turbines développant 13400ch connectées à deux lignes d'arbre.

Performances : vitesse maximale 22 noeuds en surface et 25 noeuds en plongée

Armement :  6 tubes lance-torpilles de 533mm concentrés à l'avant avec 18 armes Equipage :  13 officiers et 92 officiers mariniers et matelots


A cette époque la propulsion nucléaire est encore dans l'enfance. On essaye, on expérimente beaucoup pour connaître la meilleure configuration.

C'est ainsi que le deuxième sous-marin nucléaire d'attaque américaine, le USS Seawolf (SSN-575) va recevoir un autre modèle de réacteur utilisant comme système de refroidissement non pas de l'eau mais du sodium liquide.

Baptisé SIR (Submarine Intermediate Reactor) Mark A, il diverge au printemps 1955, un second exemplaire baptisé Mark B étant installé à bord du Seawolf. Ce projet se révéla décevant et le Seawolf terminera sa carrière avec un réacteur à eau pressurisée.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_se16
Le USS Seawolf (SSN-575)

-Le USS Seawolf (SSN-575) est mis sur cale aux chantiers navals  de l'Electronic Boat Company (filiale de General Dynamics) installés à Groton (Connecticut) le 7 septembre 1953 lancé le 21 juillet 1955 et commissioned le 30 mars 1957.

Les essais du nouveau modèle de réacteur vont donc se révéler décevants et entre le 12 septembre 1958 et le 30 décembre 160 le réacteur d'origine est remplacé par un réacteur à eau pressurisé.

Après une carrière de trente ans jour pour jour, le SSN-575 est decommissioned le 30 mars 1987, rayé le 10 juillet 1987 puis envoyé à la démolition.

Caractéristiques Techniques du USS Seawolf (SSN-575)

Déplacement : surface 3260 tons plongée 4150 tons

Dimensions : longueur 103m largeur 8.5m tirant d'eau 7m

Propulsion : réacteur au sodium liquide S2G puis à eau pressurisée S2Wa, turbines à engrenages 15000ch deux hélices

Performances : vitesse maximale 23 nœuds en surface 19 nœuds en plongée

Armement : six tubes lance-torpilles de 533mm (nombre de torpilles inconnu)

Equipage : 101 officiers et marins.


Classe Skate
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sk15
Le USS Skate (SSN-578)

Après deux isolés l'US Navy se sent suffisamment à l'aise avec le sous-marin nucléaire d'attaque pour obtenir la commande de quatre sous-marins nucléaires d'attaque.

Ces quatre sous-marins sont baptisés USS Skate (SSN-578), Swordfish (SSN-579), Sargo (SSN-583) et Seadragon (SSN-584), continuant la tradition de l'US Navy de baptiser ses sous-marins avec des poissons.

Les deux premiers sont financés au budget 1955 et les deux derniers au budget 1956.

C'est le modèle SCB-121 avec une coque inspirée du duo Nautilus/Seawolf et un réacteur à eau pressurisée S3W, une évolution de celui du Nautilus.

-Le USS Skate (SSN-578) est en service de décembre 1957 à septembre 1986, le  USS Swordfish (SSN-579) est en service de septembre 1958 à juin 1989, le USS Sargo (SSN-583) est en service d'octobre 1958 à avril 1988 et le USS Seadragon (SSN-584) est en service de décembre 1959 à juin 1984, les différents navires étant démolis en 1994/95.

Caractéristiques Techniques des sous-marins de classe Skate

Déplacement : surface 2290 tonnes plongée 2900 tonnes

Dimensions : longueur 81.56m largeur 7.6m tirant d'eau 6.48m  

Propulsion : un réacteur nucléaire S3W alimentant en vapeur des turbines à engrenages développant 6600ch et entraînant deux hélices. Si les Skate et Sargo possèdent le réacteur S3W, les Swordfish et Seadragon disposent d'un réacteur S3W mais qui utilisent l'architecture du modèle suivant, le S4W.

Performances : vitesse maximale 18 nœuds en surface 22 nœuds en plongée immersion maximale 210m (aux essais)

Electronique : un radar BPS-12 , un sonar BQR-12, un sonar passif BQR-2 et un sonar active/passif BQS-4

Armement : huit tubes lance-torpilles de 533mm (six avant deux arrières) avec 22 torpilles (dix-huit à l'avant et quatre à l'arrière) Mark 37 puis Mark 48. Ils pouvaient également utilisé les torpilles Mk14 et Mk16 ainsi que le missile Subroc.  

Equipage : 84 officiers et marins


Classe Skipjack
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sk16
Le USS Skipjack (SSN-585)

Les sous-marins de classe Skipjack peuvent être considérés comme les premiers vrais sous-marins nucléaires d'attaque américains opérationnels, le Nautilus, le Seawolf et les quatre Skate ayant tout autant un rôle opérationnel qu'un rôle expérimental tant sur le plan tactique que sur le plan technique.

Ils marquent une rupture dans l'architecture de la coque avec le choix de la coque en forme de goutte d'eau (teardrop) imaginée par l'Albacore, un sous-marin classique expérimental construit après le second conflit mondial.

Un nouveau réacteur, le S5W est également installé ce qui fera des Skipjack les sous-marins américains les plus rapides jusqu'à l'apparition des Los Angeles.

Le USS Skipjack (SSN-585) est en service d'avril 1959à avril 1990 (recyclé entre 1996 et 1998), le USS Scamp (SSN-588) en service de juin 1961 à avril 1988 (recyclé entre 1990 et 1994), le USS Scorpion (SSN-589)  est mis service le 29 juillet 1960. Sa carrière s'acheva brutalement le 5 juin 1968 quand il coula avec tout son équipage dans l'Atlantique, la cause de son naufrage restant inconnue.

Le USS Sculpin (SSN-590)  est en service de juin 1961 à août 1990 (recyclé en 2000/2001), le USS Shark (SSN-591)  est en service de 1961 à 1990 (désactivé depuis 1986) et recyclé en 1995/96 alors que le  USS Snook (SSN-592)  est en service d'octobre 1961 à novembre 1986 (recyclé en 1996/97).

Caractéristiques Techniques

Déplacement :  surface 2880 tonnes plongée 3600 tonnes

Dimensions : longueur : 77m largeur : 9.6m  tirant d'eau inconnu

Propulsion : un réacteur nucléaire S5W entraînant deux turbines à vapeur Westinghouse d'une puissance totale de 15000ch et entraînant une hélice.

Performances : vitesse en surface : 15 noeuds vitesse en plongée : 33 noeuds  immersion : 210m

Electronique : un radar BPS-12 , un sonar BQR-12, un sonar passif BQR-2 et un sonar actif/passif BQS-4

Armement :  6 tubes lance-torpilles de 533mm installées à la proue pour vingt-quatre torpilles (Mark 37 ou Mark 14 ou Mark 16 ou ultérieurement Mark 48). Embarquement possible de torpilles nucléaires Mark 45 ASTOR

Equipage :  83 officiers et matelots

Classe Thresher-Permit
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_th33
L'infortuné USS Thresher (SSN-593)

Les sous-marins de la classe Thresher (puis Thresher-Permit ou Permit après la perte du Thresher) sont issus des Skipjack mais un nombre important de modifications nous interdit d'en faire de simples dérivés.

Les sonars sont de bien meilleur qualité, une immersion supérieure et une signature sonore bien meilleure. Ils vont servir de base technique aux Sturgeon et aux Los Angeles. En revanche le réacteur reste identique en l’occurrence le S5W.

L'organisation interne est totalement modifiée avec un imposant système sonar à l'avant et des tubes lance-torpilles installées au milieu du navire. Ce choix s'explique par la volonté de vouloir repérer les cibles à la plus longue distance possible.

La coque est fabriqué en acier à haute densité HY-80 permettant au sous-marin de plonger jusqu'à 400m. Le système propulsif est monté sur des plots ce qui permet de meilleures performances sonores. Un soin tout particulier à été apporté pour réduire la traînée et ainsi augmenter la vitesse sous l'eau.

Quatorze navires vont être construits dans des arsenaux (Thresher Permit Plunger Jack Tinosa) et dans des chantiers privés (Barb Pollack Haddo Dace Guardfish Flasher Greenling Gato Haddock)

Le USS Thresher (SSN-593) mis en service le 3 août 1961 est perdu au large de Cap Cod en Nouvelle-Angleterre le 9 avril 1963 provoquant la mort de 129 hommes (l'équipage plus les techniciens civils).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pe51
Le USS Permit (SSN-594)

Le  USS Permit (SSN-594) est en service de mai 1962 à juillet 1991 (recyclé entre 1991 et 1993), le USS Plunger (SSN-595) est en service de novembre 1962 à janvier 1990 (recyclé entre 1995/96), le USS Barb (SSN-596) est en service d'août 1963 à décembre 1989 (recyclage achevé en 1996), le USS Pollack (SSN-603) est en service de mai 1964 à mars 1989 (recyclage entre 1993 et 1995), le  USS Haddo (SSN-604) est en service de décembre 1964 à juin 1991 (recyclé en 1992), le USS Jack (SSN-605) est en service de mars 1967 à juillet 1990 (recyclé en 1992), le USS Tinosa (SSN-606) est en service d'octobre 1964 à juillet 1991 (recyclé en 1992), le USS Dace (SSN-607) est en service d'avril 1964 à décembre 1988 (recyclé en 1997), le USS Guardfish (SSN-612) est en service de décembre 1966 à février 1992 (recyclé en 1992), le USS Flasher (SSN-613) est en service de juillet 1966 à mai 1992 (recyclé en 1994), le USS Greenling (SSN-614) est en service de novembre 1967 à avril 1994 (date de recyclage inconnue), le USS Gato (SSN-615) est en service de janvier 1968 à avril 1996 (date de recyclage inconnue), le USS Haddock (SSN-621) est en service de décembre 1967 à avril 1993 (recyclé en 2000/2001)

Caractéristiques Techniques de la classe Thresher-Permit

Déplacement : surface 3810 tonnes plongée 4369 tonnes

Dimensions : longueur 84.86m largeur 9.63m «draft» 7.07m

Propulsion :  un réacteur à eau pressurisée S5W alimentant en vapeur deux turbines à engrenages développant 15000ch (11MW) et entraînant une hélice

Performances : vitesse maximale 15 nœuds en surface 28 nœuds en plongée Immersion maximale 400m

Electronique : un ensemble sonar BQQ-2 puis BQQ-5, un système de contrôle de tir Mk 113 puis Mk 117, périscopes, système ESM

Armement :  quatre tubes lance-torpilles de 533mm au milieu du navire avec 12 à 18 torpilles Mk 37 puis Mk 48, quatre à six missiles anti-sous-marin SUBROC et jusqu'à quatre Harpoon.

Equipage : 112 officiers et marins.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMar 18 Aoû 2020 - 14:28

Genèse des Sturgeon

De nouveaux sous-marins pour le Silent Service
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Classe57

Les sous-marins de classe Sturgeon (type 637) au nombre de trente-sept sont une évolution des Thresher-Permit. Avant l'apparition des Los Angeles, ils furent la cheville ouvrière de la force sous-marine américaine.

Version agrandie et améliorée des Thresher-Permit, les Sturgeon conservait l'organisation en cinq compartiments et les améliorations apportées par le programme SUBSAFE destinée à améliorer la sécurité des sous-marins américains après la perte du Thresher.

Les ailerons peuvent tourner à 90° et ainsi briser la glace. Utilisant le même réacteur mais déplaçant plus, les Sturgeon étaient plus lents (26 nœuds contre 28). De plus les neuf derniers étaient allongés de 3m pour améliorer l'habileté et augmenter la place disponible pour l'équipement électronique (cela facilita également l'utilisation des Dry Dock Shelter embarqués à partir de 1982). Certaines unités reçurent différents équipements pour réduire le bruit de ces sous-marins.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Classe58
La Classe Sturgeon avec le DDS

Dans les années quatre-vingt ces sous-marins furent modernisés avec un système sonar BQQ-5 muni d'une antenne remorqué retractable, un système de contrôle de tir de torpilles Mk117 et logiquement une mise à jour globale de l'électronique embarquée.

Les tubes lance-torpilles étaient installés au milieu pour mettre en œuvre des torpilles, des mines mais aussi des missiles comme le Harpoon anti-navire, le Tomahawk de croisière et le Subroc anti-sous-marin.

Cet emplacement s'explique par la volonté de réserver l'extrême avant au sonar et lui offrir le plus de place possible. La partie consacrée au sonar est recouverte d'un mélange composite appelé glass reinforced plastic (GRP).

Plusieurs sous-marins de cette classe ont subit des modifications dans le but de réduire leur signature acoustique comme le Narwhal qui utilisait la circulation naturelle (sans pompes auxiliaires) pour refroidir le réacteur à basse vitesse et des pompes à vitesse élevée. Un système alternatif aux réducteurs fût installé mais il ne donna pas satisfaction en raison de problèmes pour le chauffer puis le refroidir.

Le Glennard P. Liscomb utilisait un système turbo-électrique en lieu et place des turbines à engrenages mais ce système ne fût pas jugé efficace et le sous-marin fût désarmé en 1990. Le Puffer reçut un système pour éliminer le bruit des bus électroniques, un système efficace qui fût généralisé sur l'ensemble de la classe. Le Baffish à lui reçut un Special Hull Treatment (traitement spécial de la coque) pour réduire le bruit et sa signature acoustique.

Au total ce sont trente sept Sturgeon qui ont été construits, vingt-huit coque courte et neuf coque longue auxquels il faut ajouter le Narwhal (commandé le 28 juillet 1964) et le Glennard P. Liscomb (commandé le 16 décembre 1968) considérés tantôt comme des sous-marins uniques ou des Sturgeon modifiés. Pour ne pas avoir à faire un article sur ces deux sous-marins je vais en parler ici.

Les trois premiers sont commandés le 30 novembre 1961 (Sturgeon Whale Tautog), le Grayling est commandé le 5 septembre 1962, le Poggy le 23 mars 1963.

Six sous-marins de type Sturgeon sont ainsi commandés le 26 mars 1963 (Aspro Sunfish Pargo Queenfish Puffer Ray) suivis de trois autres le 24 octobre 1963 (Sand Lance Lapon et Gurnard).

Deux unités s'ajoutent le 28 mai 1964 (Hammerhead Sea Devil), deux le 18 décembre 1964 (Gguitarro Hawkbill), quatre le 9 mars 1965 (Bergall Spadefish Sea Horse Finback), le seul Pintado le 29 décembre 1965 mais quatre autres Sturgeon le 15 juillet 1966 (Flying Fish Trepang Bluefish Billfish) et encore six le 25 juin 1968 (Archerfish Silversides William H. Bates Batfish Tuny Parche). Les trois derniers sont commandés le 24 juillet 1968 (Cavalla), le 1er juillet 1969 (L. Mendel Rivers) et le 25 juillet 1969 pour le petit dernier, le Richard B. Russell

Les chantiers constructeurs

Portsmouth Naval Shipyard
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Portsm11

installé à Kittery dans le Maine (mais à proximité de Portsmouth dans le New Hampshire), il est officiellement ouvert le 12 juin 1800. C'est l'un des six arsenaux historiques de l'US Navy avec  Norfolk, New York (Brooklyn), Washington D.C, Philadelphie et Boston.

Dès l'époque coloniale (premier navire lancé en 1696), le site est utilisé pour les constructions navales en profitant des forêts généreuses du Maine, site maintenu à l'indépendance comme on l'à vu. Un hôpital est installé en 1834 suivit d'une prison en 1905, prison qui allait accueillir saboteurs et espions allemands et italiens, prison fermée en 1974.

Durant la guerre de Sécession, le site est fortifié et devient un important site de recrutement et d'entrainement pour l'US Navy et les Marines.

En 1905 il accueille les négociations de paix entre le Japon et la Russie ce qui valut au président Théodore Roosevelt le prix Nobel de la paix en 1906. Les installations sont régulièrement modernisées et agrandies pour faire face à l'évolution technique des navires qui y sont entretenus.

En ce qui concerne les constructions navales, l'Arsenal de Portsmouth était un peu le Cherbourg de la marine américaine puisqu'à partir de la première guerre mondiale, il se spécialisa dans la construction de sous-marins mais à la différence de notre port normand, il continuait à entretenir et à réparer des navires de surface.

5000 hommes travaillaient avant le conflit passant à 25000 durant le second conflit mondial. Plus de 70 sous-marins furent construits, quatre étant lancés le même jour.
A la fin du second conflit mondial, l'US Navy recentra cet arsenal sur la construction de sous-marins.

Le dernier sous-marin construit est le USS Sand Lance (SSN-660), une unité de classe Sturgeon. Désormais le site était destiné à l'entretien, au rechargement du réacteur et à la modernisation. Un temps le site à été menacé de fermeture mais finalement le projet à été abandonné en 2008.

En ce qui concerne les sous-marins nucléaires, le Portsmouth Navy Yard à construit les sous-marins d'attaque Swordfish,Seadragon,Thresher,Jack,Tinosa,Grayling et Sand Lance mais aussi les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins Abraham Lincoln, John Adams et Nathanael Greene.

Mare Island Naval Shipyard
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Mare_i12

C'est une lapalissade de le dire mais la géographie impose à un état sa stratégie qu'elle soit terrestre, navale ou un mélange des deux. Pays-continent, les Etats-Unis d'Amérique atteignent en quelques décennies les rives du Pacifique.

Problèmes les bases et les installations d'entretien sont concentrées sur la côte est et à l'époque, le canal de Panama n'existe encore qu'en songe. Impossible de déployer des navires dans le Pacifique sans base de ravitaillement et de réparations, sans une rade pour s'abriter.

Suite à la guerre américano-mexicaine, les américains s'emparent de la Californie qui ne manque pas de sites où implanter une base navale. En janvier 1852, une demande officielle est faite pour trouver une base navale sur la côte Pacifique. Le site de Vallejo est choisit six mois plus tard.

Le Mare Island Naval Shipyard situé à 25 miles au nord-est de San Francisco à Vallejo (séparé de la ville par la Napa River) entre en fonction en 1854.

Cet arsenal dispose d'un hôpital, de dépôts de munitions, de dépôts de charbons, de laboratoires et d'école. Outre l'entretien, le Mare Island Naval Shipyard construit des navires y compris un cuirassé, le USS California (BB-44).

En mars 1917, une explosion de barges de munitions provoque la mort de six personnes et de 31 blessés. Durant le premier conflit mondial, il s'illustre en construisant un destroyer en dix-sept jours et demi. Ce navire, le USS Ward (DD-139) allait s'illustrer en ouvrant le feu sur un sous-marin de poche japonais un certain 7 décembre 1941.

Peu à peu le site se spécialise dans la construction de sous-marins. C'est dans les années vingt que le site va ainsi se spécialiser, relayant l'action du Puget Sound Navy Yard.

Durant le second conflit mondial, 50000 personnes vont y travailler. Dix-sept sous-marins et quatre ravitailleurs de sous-marins vont être construits.

A son apogée, le site possède trois cales de construction, deux formes de radoub et reçoit des docks flottants que le site construit sous forme d'éléments de 50m de long et de 10000 tonnes, ensembles assemblés en fonction des besoins.

Le Base Realignment and closure Comitee (BARC) 1993 recommande la fermeture du site qui est effective le 1er avril 1996. Aujourd'hui les bassins encore présents sont utilisés pour préparer les navires désarmés et stockés sur la côte ouest à leur remorquage jusqu'au Texas et la ville de Brownsville où nombre de vieilles coques succombent sous les chalumeaux des démolisseurs.

En ce qui concerne les sous-marins nucléaires, le site à construit les sous-marins d'attaque Sargo, Halibut,Scamp,Permit,Plunger,Gurnard,Guitarro,Hawkbill,Pintado et Drum ainsi que les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins Theodore Roosevelt,Andrew Jackson,Woodrow Wilson,Daniel Boone,Stonewall Jackson,Kamehameha et Mariano G. Vallejo.

Ingalls Shipbuilding

Créé en 1938 et appartenant aujourd'hui au groupe Huntington Ingalls Industries, c'est le principal chantier naval militaire américain avec 12500 employés et le plus gros employeur privé de l'Etat du Mississippi.

Fondé sous le nom de Ingalls Shipbuilding Corporation par Robert Ingersoll Ingalls Sr (1882-1951), il s'implante sur la rive orientale de la rivière Pascagoula et plus précisément à son embouchure là où la rivière se jette dans le Golfe du Mexique.

D'abord spécialisé dans la production de navires marchands, le chantier naval se spécialise dans la construction navale militaire notamment en obtenant en 1957 un contrat pour douze sous-marins nucléaires d'attaque.

Racheté par Litton Industries en 1961, il s'étend en 1968 de l'autre côté de la rivière. A son apogée en 1977, le chantier naval employait 27280 ouvriers. En avril 2001, Litton fût acquis par Northrop-Grumman Corporation.

En 2005, le chantier naval est endommagé par l'ouragan Katrina mais les dégâts sont au final limités. Le 31 mars 2011, Northrop Grumman se sépare de toutes ses activités navales qui sont regroupées au sein d'une nouvelle entité baptisée Huntington Navals Industries.

Parmi les navires construits figurent plusieurs sous-marins (un de classe Babel, deux de classe Skipjack, trois de classe Thresher/Permit et sept sous-marins de classe Sturgeon), les trente et un destroyers de classe Spruance, quatre unités de classe Kidd, trente-trois unités de classe Arleigh Burke, dix-huit croiseurs de classe Ticonderoga, des cutters pour les gardes-côtes et de nombreux navires amphibies. Outre quatre unités de classe San Antonio, on trouve deux unités de classe Iwo Jima, les cinq unités de classe Tarawa mais aussi les huit unités de classe Wasp ainsi que deux unités de classe America.

Electric Boat Company
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Genera14

L'Electric Boat Company est créée en 1899 par Isaac Rice pour construire les sous-marins imaginés par John Philip Holland, le premier sous-marin construit étant le Holland VI devenu le USS Holland quand il est mis en service dans la marine américaine le 11 avril 1900.

Le succès deveint rapide notamment à l'exportation, Electric Boat exportant ses modèles en Grande-Bretagne, au Japon, en Russie et aux Pays-Bas.

Durant le premier conflit mondial, Electric Boat et ses filiales vont construire 85 sous-marins , 722 chasseurs de sous-marins et 580 vedettes pour l'US Navy.

Durant le second conflit mondial, il produit 74 sous-marins  et 400 vedettes lance-torpilles. En 1952, Electric Boat est réorganisé et devient la General Dynamics Corporation. En 1953, General Dynamics absorbe Convair, le chantier naval reprennant son nom d'origine. De nombreux sous-marins sont construits dont le premier sous-marin nucléaire, le USS Nautilus (SSN-571). Depuis ce pionniers, de nombreux successeurs ont été construits sur ce site situé à Groton dans le Connecticut.

En ce qui concerne les sous-marins d'attaque on trouve les isolés Mackerel Seawolf et Skate les deux unités de classe Skipjack (Skipjack Scorpion), l'unique Triton, les trois unités de classe Thresher-Permit Flasher Greenling Gato; les unités de classe Sturgeon (Sturgeon Pargo Bergall Seahorse Flying Fish Trepang Bluefish Billfish Archerfish Silversides Batfish) en attendant les unités de classe Los Angeles (Philadelphia Omaha Groton New York City Indianapolis Bremerton Jacksonville Dallas La Jolla Phoenix Boston Baltimore City of Corpus Christi Albuquerque Portsmouth Minneapolis-Saint Paul Hyman G. Rickover Augusta Providence Pittsburgh Louisville Helena San Juan Pasadena Topeka Miami Alexandria Annapolis Springfield Columbus Santa Fe Hartford Columbia)

Après avoir construit les trois unités de classe Seawolf (Seawolf Connecticut Jimmy Carter) Electric Boat est naturellement engagé dans le programme Virginia, ayant construit les Virginia, Hawai New Hampshire Missouri Mississippi North Dakota Illinois Coloraddo South Dakota. Les Vermont, Oregon,Hyman G. Rickover et Iowa sont actuellement en construction auxquels il faut ajouter les Idaho et Utah qui sont au stade de la commande de matériel.

Aux (nombreux) sous-marins d'attaque s'ajoutent des sous-marins nucléaires lanceurs d'engin comme les La Fayette Alexander Hamilton Nathan Hale et Daniel Webster de classe La Fayette, les Tecumseh, Ulysses S. Grant et Casimir Pulaski de classe James Madison ou encore des Ohio, Michigan, Florida, Georgia,Henry M. Jackson,
Alabama,Alaska,Nevada,Tennessee, Pennsylvania West Virginia, Kentucky,Maryland,Nebraska,Rhode Island,Maine,Wyoming,Louisiana de classe Ohio.

Il est actuellement engagé dans la construction du Columbia, le premier sous-marin d'une nouvelle classe destinée à remplacer les Ohio.

Newport News Shipbuilding (NNS)


Les chantiers navals de Newport News est une division de Huntington Ingalls Industries, le plus gros employeur industrie de Virginie et le seul chantier capable de mettre au point, construire et ravitailler (en combustible nucléaire) un porte-avions. Le dernier porte-avions à ne pas avoir été construit à Newport News est le USS Constellation (CV-64) qui à vu le jour sur les rives de l'Hudson au sein du Brooklyn Navy Yard appelé également New York Naval Shipyard.

Fondé sous le nom de Chesapeake Dry Dock & Construction Co en 1886, le chantier naval virginien à depuis construit plus de 800 navires, essentiellement des navires militaires mais aussi quelques navires marchands dont les deux derniers liners américains, le S.S America et le S.S United States.

Il occupe une superficie colossale de 2.2 km² . Le premier navire est livré en 1891, il s'agit d'un remorqueur, le Dorothy. En 1897, le chantier naval à déjà construit trois navires pour l'US Navy, les USS Nashville, Wilmington et Helena. Plusieurs cuirassés sont construits.

De 1918 à 1920, les Newport News Shipbuilding vont livrer 25 destroyers. Les années trente sont marquées par les premières construction de porte-avions notamment le premier vrai porte-avions américain (c'est à dire construit dès l'origine pour ce rôle) le USS Ranger (CV-4) en attendant deux légendes du second conflit mondial, les USS Yorktown (CV-5) et Enterprise (CV-6).

A la même époque plusieurs paquebots sont construits notamment les S.S California, Virginia et Pennsylvania, le chantier naval s'étant fait les dents en transformant le S.S Vaterland qui devient le Leviathan. On trouve ensuite la construction des S.S President Hoover et President Coolidge.

En 1940, les chantiers navals de Newport News reçoivent une série de commandes importantes à savoir un cuirassé (Indiana), sept porte-avions de classe Essex (Essex, Yorktown, Intrepid,Hornet,Franklin,Randolph, Boxer et Leyte) et quatre croiseurs. Durant le second conflit mondial, des Liberty Ship sont également construits notamment par un chantier naval construit pour le conflit, le North Carolina Shipbuilding Company (243 navires construits dont 186 liberty ships).

Les années cinquante marquent l'entrée du chantier naval dans l'ère nucléaire avec d'abord la construction de sous-marins en attendant les porte-avions nucléaires avec d'abord l'unique Enterprise en attendant la série des Nimitz (dix navires tous construits à Newport News). Depuis 1999, les chantiers navals virginiens n'ont construit que des navires militaires pour l'US Navy !

En 1968, Newport News avaient fusionné avec Tenneco Corporation. En 1996, Tenneco se sépare de son chantier naval pour former une compagnie indépendante appelée Newport News Shipbuilding.

Le 7 novembre 2001, Northrop Grumman achète NNS pour 2.6 milliards de dollars. C'est la naissance d'un groupe d'une valeur de 4 milliards de dollars appelé Northrop Grumman Newport News

Le 28 janvier 2008, Northrop Grumman Corporation regroupe ses deux entités construction navale (Northrop Grumman Newport News et Northrop Grumman Ship Systems) en une unique entité appelée Northrop Grumman Shipbuilding.

Le 15 mars 2011, Northrop Grumman se sépare de cette division navale qui devient Huntington Ingalls Industries et qui entre en bourse au New-York Stock Exchange le 31 mars de la même année.

Fore River Shipyard,Quincy Corporation

Les chantiers navals de Quincy sont connus officiellement sous le nom de Fore River Ship & Engine Building Company. Créés en 1883 sur cette rivière, ils sont  d'abord installés à Braintree avant de rallier Quincy en 1901. En 1913, il est racheté par le groupe Bethleheem Steel.

Comme pour de nombreux chantiers navals privés américains, l'immense majorité de la production  est constituée de navires militaires, l'US Navy étant une marine prodigue et le segment de la construction navale civile trop concurrentielle pour des chantiers peu compétitifs par rapport aux chantiers européens (et je ne parle même pas des chantiers asiatiques).

Racheté par le groupe General Dynamics en 1964, il à fermé le 1er juin 1986 après une infructueuse reconversion dans la production de méthaniers. Un temps un chantier de déconstruction s'y installa mais les coûts se révélant supérieurs au profit l'entreprise se met en faillite en 1994.

Parmi les principaux navires construits on trouve des sous-marins pour la marine américaine (mais aussi pour les marines britanniques et japonaises), les cuirassés New Jersey (BB-16), Nevada (BB-36) et Massachusetts (BB-59), les porte-avions Lexington (CV-2 et CV-16) Bunker Hill et Philippine Sea, les croiseurs de classe Baltimore Baltimore Boston Canberra Quincy Pittsburgh Saint Paul Columbus Helena mais aussi l'Oregon City Albany Rochester  Salem, le Northampton et le Long Beach.

En ce qui concerne plus spécifiquement les Sturgeon, deux unités de cette classe ont vu le jour dans l'Etat du Massachusetts en l’occurrence les Whale et Sunfish.



A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 15:44

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le USS Sturgeon (SSN-637)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st19
Le USS Sturgeon (SSN-637) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st20
26 février 1966 : le futur Sturgeon prend contact avec son élément

-Le USS Sturgeon (SSN-637) est mis sur cale aux chantiers navals General Dynamics Electric Boat Division de Groton (Connecticut) le 10 août 1963 lancé le 26 février 1966 et commissioned le 3 mars 1967.

Le premier sous-marin de la classe Sturgeon est le troisième sous-marin de la marine américaine à porter le nom d'un poisson célèbre pour son caviar à savoir l'esturgeon.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) E-2_ss10
Le USS E-2 (SS-25)

Le premier était un sous-marin type E mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard le 22 décembre 1909 lancé le 16 juin 1911, rebaptisé E-2 le 17 novembre 1911 et mis en service le 14 février 1912. Reclassé SS-25 le 17 juillet 1920, il est désarmé le 20 octobre 1921 et vendu à la démolition le 19 avril 1922.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st21
Le USS Sturgeon (SS-187)

Le second est un sous-marin de classe Salmon, le SS-187. Mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard le 27 octobre 1936 il est lancé le 15 mars 1938 et commissioned le 25 juin 1938. Après avoir survécu au second conflit mondial, le vénérable sous-marin est désarmé le 15 novembre 1945 rayé le 30 avril 1948 et vendu à la démolition le 12 juin 1948.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st22
Le USS Sturgeon (SSN-637) à la mer

Après sa mise en service (ou plutôt sa clôture d'armement), le dernier né des sous-marins nucléaires d'attaque américain passe un mois à s’entraîner au large de la côte est avant d'entamer le 3 avril 1967 sa mise en condition opérationnelle au large de la côte Est et de Porto-Rico.

Rentré dans son chantier constructeur, il connait une phase de travaux pour réparer ce qui à été endommagé ou modifier des systèmes dont l'utilisation s'est révélée problématique durant la croisière de mise en condition opérationnelle (shakedown cruise).

Jugé pleinement opérationnel le 18 septembre, il appareille pour ses premières opérations avant de retourner au port deux semaines plus tard et d'être alors transféré au Submarine Development Group 2.

Le 22 janvier 1968 il entame un exercice de cinq semaines pour évaluer les capacités du Sturgeon vis à vis de leurs prédécesseurs de classe Thresher-Permit.

Le 3 mars il entame une période de travaux de trois mois. Les travaux achevés en juin il est envoyé aux Açores pour retrouver le sous-marin Scorpion disparu au large de l'archipel portugais. Il s’entraîne durant l'été pour préparer un déploiement outre-mer de septembre à début novembre 1968 avant de terminer l'année par le test de nouveaux systèmes sonars de décembre 1968 à février 1969.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st23
Le USS Sturgeon (SSN-637) à quai

Après avoir visité l'Académie Navale d'Annapolis en mars, il s’entraîne intensivement pour un nouveau déploiement outre-mer de mai à juillet 1969.


Il participe à des exercices en août et septembre 1969 puis à un projet au profit du Chief of Naval Operations du 29 septembre au 31 octobre.

Il est à nouveau déployé outre-mer du 29 janvier au 8 avril 1970 avant d’enchaîner par une période d'évaluation de l'équipement et des tactiques de lutte anti-sous-marine du 1er au 26 juillet puis une phase d'essais acoustiques du 15 août au 1er septembre. Il est ensuite immobilisé pour un grand carénage du 5 octobre 1970 au 5 octobre 1971.

A l'issue de ces travaux le Sturgeon est transféré au Submarine Squadron 10 basé à New London, effectuant une croisière de remise en condition opérationnelle du 6 octobre au 15 décembre 1971 avant d’enchaîner par une période de repos du 16 décembre 1971 au 16 janvier 1972. Il enchaîne deux exercices anti-sous-marins avant de retourner à Groton et d'y être du 6 mars au 27 mai en «disponibilité limitée». Il effectue des essais à la mer jusqu'au 15 juillet puis entame une longue campagne d'essais d'un nouveau système sonar et ce jusqu'à la mi-décembre 1972.

Du 1er janvier au 2 avril 1973 le USS Sturgeon (SSN-637) mène des missions de routine en baie de Narragansett. Le 3 avril il appareille pour le Fleet Weapons Range dans les Caraïbes. Le 21 mai le sous-marin nucléaire d'attaque s'échoue à Saint Croix (Iles Vierges Américaines) et doit retourner à Groton le 4 juin pour réparation.

Il est de nouveau à la mer pour des opérations de routine du 17 juillet au 1er octobre 1973 date à laquelle il entre au Portsmouth Naval Shipyard pour entretien et réparations qui vont l'y immobiliser jusqu'au 22 avril 1974.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st24
Le USS Sturgeon (SSN-637) à quai

Après la fin de ses essais à la mer, il retourne à son port d'attache de New London pour une période de repos de dix jours. Il reprend ensuite l'entrainement jusqu'au 13 août date à laquelle il appareille pour Norfolk afin de participer à l'exercice Atlantic Readiness Exercise 1-75 avant de rentrer à New London pour reprendre son activité normale.

Le 29 novembre 1974 il quitte New London pour la Méditerranée afin de participer à un déploiement de six mois en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Il arrive sur zone le 9 décembre 1974 et va y rester jusqu'en mai 1975 rentrant au pays dans la foulée.

Entre octobre et décembre 1975 le Sturgeon opère dans l'Atlantique Nord, passant le cercle polaire arctique ce qui est l'occasion de cérémonies similaires à celles du passage de la ligne, les marins initiés devenant des nez bleus ou Blue Nose.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_st25
Le USS Sturgeon (SSN-637) au Pôle Nord

De mai 1976 à octobre 1977 il est en grand carénage. Les travaux d'entretien et de modernisation se doublant d'une opération particulièrement délicate à savoir le rechargement du cœur du réacteur. Les travaux terminés il est redéployé à Charleston en Caroline du Sud.

En novembre et décembre 1977 il s’entraîne dans les Caraïbes avant d'effectuer d'avril à septembre 1978 un nouveau déploiement opérationnel en Méditerranée.

Déployé de mai à octobre 1979 dans l'Atlantique Nord et l'Océan Glacial Arctique, le Sturgeon retourne en Méditerranée de mars à septembre 1980.

Après un déploiement «Atlantique Nord/Océan Glacial Arctique» de décembre 1981 à avril 1982, le SSN-637 retourne en Méditerranée de mai à novembre 1983

Il est déployé à l'été 1984 (mais aussi en mars et avril 1989) dans l'Atlantique Nord, effectuant un nouveau déploiement en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte d'août 1987 à janvier 1988.

D'août 1990 à février 1991 il participe à la première guerre du Golfe principalement dans des missions de renseignement.

Le USS Sturgeon (SSN-637) est désarmé le 1er août 1994. Il est dénucléarisé et recyclé le 11 décembre 1995. Son massif à été préservé au musée naval de Keyport dans l'Etat de Washington pendant que le CO est visible à Groton au sein de la Submarine Force Library and Museum.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 15:59

Le USS Whale (SSN-638)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh11
Le USS Whale (SSN-638) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh13
Lancement du Whale et du Sunfish le 14 octobre 1966

-Le USS Whale (SSN-638) est mis sur cale aux chantiers navals General Dynamics Quincy Shipbuilding Division de Quincy (Massachusetts) le 27 mai 1964 lancé le 14 octobre 1966 et commissioned le 12 octobre 1968.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh12
Le USS Whale (SS-239)

La deuxième unité de classe Sturgeon est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom d'une famille d'animaux marins (whale = baleine). Il succède à un sous-marin de classe Gato, le SS-239.

Mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard le 28 juin 1941, il est lancé le 14 mars 1942 et commissioned le 1er juin 1942. Désarmé en janvier 1947 il est brièvement réarmé de janvier à septembre 1957, rayé le 1er mars 1960 puis vendu à la démolition le 29 septembre 1960.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh14
Le USS Whale (SSN-638) à la mer

Le 2 novembre 1968 le USS Whale (SSN-638) arrive à Charleston (Caroline du Sud) son premier port d'attache. Après une semaine au port, le sous-marin nucléaire d'attaque prend la mer le 9 novembre pour début sa mise en condition opérationnelle qui va l'occuper jusqu'à la fin de l'année.

En janvier 1969 il entame véritablement sa carrière opérationnelle au large de la côte est en multipliant les exercices pour préparer un conflit qui heureusement n'eut jamais lieu.

Le 18 mars 1969 il quitte son port d'attache pour des opérations au delà du cercle polaire arctique, arrivant au pôle Nord le 6 avril suivant, y faisant surface pour célébrer l'arrivée sur place du contre-amiral Peary soixante ans plus tôt.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh15
Comme quoi il y à des baleines au Pôle Nord

La cérémonie terminée, le sous-marin continue à opérer dans cette région stratégique pour s'y habituer, les sous-marins soviétiques lanceurs d'engins pouvant y opérer pour lancer leurs engins de mort. Après une visite à Faslane, il met cap sur le pays arrivant à Charleston le 9 mai 1969.

Après deux mois d'opérations au large de Charleston, le Whale appareille pour Groton afin de subir les travaux qui suivent sa mise à condition opérationnelle. Il passe trois mois au chantier naval, quittant le Connecticut le 16 octobre pour rentrer à Charleston quatre jours plus tard. Il passe le reste de l'année à opérer au large de la Caroline du Sud.

Durant le premier semestre 1970 le sous-marin ne s'éloigne guère de Charleston, effectuant de nombreux exercices, s’entraînant par exemple avec des Underwater Demolition Team (UDT), des unités de plongeurs de combat qui vont être progressivement transformées en unités SEAL (Sea Air and Land).

En février et mars il participe à trois exercices majeurs de la flotte de l'Atlantique et en avril il met cap au nord pour servir de navire de test au profit de la Prospective Commanding Officer 's  School installée à New London. Il rentre à Charleston à la fin de la première semaine de mai avant de participer la fin du mois à des tests acoustiques.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh17
Le USS Whale (SSN-638) dans un environnement plus favorable que celui de la photo précédente

Le 27 juillet 1970 le USS Whale (SSN-638) appareille pour un déploiement en Europe qui se termine à la mi-septembre après des escales à Faslane et Holy  Loch. Suite à une crise opposant l'OLP à la Jordanie, le sous-marin nucléaire d'attaque reçoit l'ordre de rallier la Méditerranée orientale.

Arrivé sur place à la fin du mois, il y resta en octobre et en novembre prêt à intervenir en cas de besoin. La crise terminée, le Whale rentre à Charleston le 18 novembre 1970 mais ne sort pas jusqu'à la fin de l'année.

Le premier semestre 1971 voit le Whale participer à trois exercices majeurs et différentes opérations locales. A la fin du mois de juillet il est déployé dans l'Atlantique, terminant cette croisière en septembre 1971 quand il fait escale à Bremerhaven. Il rentre à Charleston le 12 octobre 1971.

Après cinq mois d'opérations locales, le Whale quitte Charleston le 20 mars 1972 pour une nouvelle croisière spéciale dans l'Atlantique. Sa mission terminée il fait une escale à Holy Loch en Ecosse avant de rentrer à Charleston le 9 juin 1972.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh16
Home Sweet Home (ou pas) !

En août 1972 il quitte Charleston pour New London sa nouvelle base (ou port) d'attache. Il est immobilisé aux chantiers navals General Dynamics Electric Boat Division de Groton pour une refonte de quarante-six semaines soit du 7 août 1972 au 27 octobre 1973. Il termine l'année par une remise en condition opérationnelle.

Initialement il devait appareiller pour la Méditerranée en janvier mais son départ est retardé jusqu'en mai 1974. Le sous-marin ne reste pas pour autant inactif, multipliant les entraînements au large de la côte est.

Le 3 mai 1974 il quitte Groton pour la Mare Nostrum passant sous le commandement de la 6ème flotte le 12. Il participe aux exercices OTAN «INTERNATIONAL WEEK» et «DALE FALCON» avec les marines grecques et italiennes ainsi qu'avec d'autres exercices «100% américains».

Son déploiement se termine le 18 octobre 1974 quand il repasse les Colonnes d'Hercules et repasse sous le contrôle de la 2ème flotte. Durant le transit retour, il participe à des exercices de lutte anti-sous-marine. Le 30 octobre 1974 il est de retour à Groton.

Après un début d'année 1975 passé à s’entraîner au large de la côte est, le USS Whale (SSN-638) appareille le 29 septembre pour un nouveau déploiement en Méditerranée.

Il participe durant le transit à l'exercice «OCEAN SAFARI» puis une fois sous l'autorité de la 6ème flotte il participe à des exercices nationaux, des exercices bilatéraux et multinationaux avec notamment des navires grecs, français, italiens et néerlandais. Ce déploiement se termine à la mi-mars et rentre à Groton le 25 mars 1976.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh18
Le USS Whale (SSN-638) à quai

Après des opérations locales depuis Groton, le sous-marin nucléaire d'attaque entre le 9 septembre 1976 au Portsmouth Naval Shipyard pour un carénage doublé du rechargement du réacteur. Les travaux s'achèvent le 7 juillet 1978 et le reste de l'année est occupé à assurer les essais et la remise en condition.

Au printemps 1979 le sous-marin reprend la mer direction la Méditerranée, alternant exercices et escales à Sousse (Tunisie), à la Spezia, la Maddalena et Naples (Italie) et à Tanger au Maroc. Après une période d'entretien étendue fin 1979/début 1980, le Whale reprend son activité opérationnelle

En juin 1981 il met à nouveau cap sur la Méditerranée pour un déploiement sous l'autorité de la 6ème flotte. Il fait escale à Carthagène pour ce qui constituera sa seule escale d'un déploiement long de six mois. Il patrouille au large des côtes libyennes notamment dans le Golfe Syrte alors que de fortes tensions règnent entre Washington et Tripoli. Il rentre à Groton début 1982.

Après un déploiement dans l'Atlantique au printemps 1982, le sous-marin enchaîne en 1983 une croisière dans l'Atlantique et un déploiement en Méditerranée, ce programme chargé s'expliquant par l'incapacité du Tullibee d'assurer sa mission prévue. Entre deux exercices le Whale va faire escale à Holy Loch, à Toulon, à La Spezia et à la Maddalena. Le SSN-638 quitte le port sarde le 25 décembre 1983 pour rentrer à Groton au début du mois de janvier 1984.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_wh19
Le USS Whale (SSN-638) à la mer

Après une année 1984 passée aux Etats-Unis, le USS Whale (SSN-638) appareille en janvier 1985 pour un nouveau déploiement dans l'Atlantique et en Méditerranée, faisant escale entre deux exercices à Holy Loch, à Brest, à Rotterdam et à La Maddelena. Il est ensuite immobilisé de novembre 1985 à janvier 1988 pour refonte et modernisation au Puget Sound Navy Yard.

Il quitte l'Etat de Washington en juin 1988 et met cap sur Groton, franchissant le canal de Panama le 19 juin 1988 et ralliant ensuite le Connecticut.

De février à juillet 1989 il effectue un nouveau déploiement en Europe et en Méditerranée faisant escale en Ecosse, au Portugal, en Espagne et en Italie.

En 1990 il est envoyé en croisière dans l'Atlantique Nord puis l'année suivante en 1991 il est transféré du Submarine Squadron Ten au Submarine Squadron Two avant d'effectuer un nouveau déploiement nord-atlantique.

En 1992 il participe à l'exercice UNITAS XXXIII, une série d'exercices bilatéraux en Amérique du Sud, faisant également escale à Porto Rico, au Brésil, en Argentine, au Chili, en Equateur, en Colombie et au Panama, escale marquée par la mort d'un membre de l'équipage du sous-marin des suites d'une crise cardiaque.

En 1993 il fait escale aux Bermudes après une série d'entrainement à l'Autec Torpedo Firing Range puis en Floride. En 1994 il conduit une expédition militaro-scientifique dans l'Atlantique Nord et au  Pôle Nord.

Après un tour du monde, le USS Whale (SSN-638) est désactivé le 28 avril 1995. Toujours en service, il est donc placé en réserve mais actif (in reserve in commission) le 1er octobre 1995. Il est confié au Nuclear-Powered Ship and Submarine Recycling Program installé à Bremerton au Puget Sound Navy Yard le 20 octobre 1995. Désarmé le 25 juin 1996 et rayé du Naval Vessel Register le même jour, le Whale est entièrement démantelé le 1er juillet 1996 même si il est officiellement considéré comme démoli seulement le 29 septembre 1997.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 16:15

Le USS Tautog (SSN-639)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta53
Le USS Tautog (SSN-639) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta54
Construction et lancement du USS Tautog (SSN-639)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta55

-Le USS Tautog (SSN-639) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 27 janvier 1964 lancé le 15 avril 1967 et commissioned le 17 août 1968.

Le troisième sous-marin de classe Sturgeon est le deuxième submersible de la marine américaine à porter le nom de ce petit poisson de l'Atlantique appelé également blackfish.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta56
Le USS Tautog (SS-199) de classe Tambor

Il succède au SS-199, un sous-marin de classe Tambor. Mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat Company de Groton (Connecticut) le 1er mars 1939,  il est lancé le 27 janvier 1940 et commissioned le 3 juillet 1940.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 8 décembre 1945. Bénéficiant encore d'un certain potentiel, il est remorqué à Milwaukee dans la région des Grands Lacs pour servir de ponton-école jusqu'au 11 septembre 1959 quand il est rayé des registres avant d'être vendu à la démolition le 15 novembre 1959 et démantelé.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta57
Le USS Tautog (SSN-639) à quai

Le 30 août 1968 le USS Tautog (SSN-638) quitte son chantier constructeur pour rejoindre le Pacifique où l'US Navy à décidé de l'affecter. Après avoir traversé le Golfe du Mexique, il franchit le canal de Panama le 8 septembre puis poursuit sa course cap à l'ouest direction Pearl Harbor où il arrive le 23 septembre 1968. Il est affecté au Submarine Squadron Twelve (SubRon 12) comme navire-amiral.

Il passe le dernier trimestre de l'année et l'année 1969 à effectuer sa mise en condition opérationnelle pour passer du statut de sous-marin techniquement prêt à un sous-marin capable de mener des missions de guerre. En janvier et février 1969 il est immobilisé au Puget Sound Naval Shipyard sis à Bremerton (Washington) pour essais complémentaires, réparations et modifications.

Achevant sa mise en condition opérationnelle en septembre 1969 il est immobilisé de septembre 1969 à février 1970 pour réparations et modifications avec notamment le remplacement du générateur diesel. Il peut alors entamer une activité opérationnelle normale comparable à n'importe quel sous-marin en service actif.

A noter que selon des informations rendues publiques en 2008 le sous-marin à surveillé des tests de missiles de croisière soviétique lancés depuis des unités de type Echo II et ce à l'été 1969.

Le 20 juin 1970 le Tautog patrouillait dans le Pacifique Nord près de la ville de Petropavlovsk-Kamchatsky (péninsule de Kamchatska), une base majeure des sous-marins soviétiques de la flotte du Pacifique.

La «cible» du SSN-639 était le K-108, un sous-marin lanceur de missiles de croisière (SSGN) type Echo II surnommé le «Lila Noir» (NdA j'ignore si ce surnom à été donné par les américains ou par les soviétiques).

Dans des circonstances incertaines avec des informations contradictoires, Il entre en collision avec sa cible. Rentré à Pearl Harbor, le Tautog à la surprise de découvrir une partie d'une hélice dans son gouvernail qui déformé de 2°  rendait délicate la mise au bassin. Plus de trente ans plus tard après la chute de l'URSS on à pu apprendre que le sous-marin soviétique à pu rentrer à sa base sans problèmes. Il n'y eut aucun blessé à bord des sous-marins.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta58
Le USS Tautog (SSN-639) à la mer

D'octobre 1970 à avril 1971, le Tautog effectue son premier déploiement en Extrême-Orient (WestPac Deployment), un déploiement alternant missions de surveillance de la flotte soviétique, exercices avec les marines alliées de la région et escales aux Philippines (Subic Bay), Hong-Kong, Japon (Yokosuka et Okinawa) et en Corée du Sud (Pusan).

Quittant son port d'attache le 9 octobre, il arrive en baie de Buckner le 23 octobre avant de retrouver la 7ème flotte. Il s’entraîne essentiellement à la lutte anti-sous-marine avec notamment la participation de la frégate britannique de classe Leander (type 12M) HMS Aurora (F-10).  Ce premier déploiement s'achève le 28 mars quand il quitte Yokosuka direction Pearl Harbor où il arrive le 5 avril 1971. Le sous-marin passe le reste de l'année et le premier trimestre 1972 en entretien et entrainement dans les eaux hawaïennes.

Le 21 mars 1972 il prend la mer pour une mission spéciale. Il fait une brève escale à Guam et à Subic Bay au cours d'une mission qui s'achève le 1er juin 1972, le sous-marin faisant une escale à Hong Kong pour permettre à l'équipage de souffler avant de rallier Pearl Harbor via Guam, le SSN-639 arrivant à Pearl Harbor le 31 août 1972. Il termine l'année par une activité de routine dans les eaux hawaïennes.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta59
Le USS Tautog (SSN-639) à couple avec le USS Roanoke (AOR-7)

Du 15 janvier 1973 au 15 avril 1974 il est immobilisé pour un grand carénage au Pearl Harbor Naval Shipyard. Il va rester dans les eaux hawaïennes jusqu'en mai 1975 à l'exception d'une croisière dans le Pacifique Nord de la fin juillet au début du mois de septembre 1974.

Le 3 mai 1975 le USS Tautog (SSN-639) quitte Pearl Harbor pour une série d'opérations spéciales dans le Pacifique central et le Pacifique occidental. Durant ce déploiement il effectue un passage au bassin à Guam durant la première semaine de juin. Il effectue des exercices au large de Subic Bay (Philippines) ainsi que des escales à Hong Kong mais pour une fois aucune en Corée du Sud ou en Japon. Il rentre à Pearl Harbor le 18 octobre 1975.

S’entraînant dans les eaux hawaïennes durant toute l'année 1977 il ne reprend le cycle des déploiements outre-mer que le 3 janvier 1977 direction l'Océan Indien, une zone longtemps négligée par les américains _ce n'était qu'une zone de transit entre l'Atlantique et le Pacifique_ mais qui depuis la guerre du Kippour redevenait importante aux yeux des décideurs américains. Ce n'est pas pour rien si l'une des plus grandes bases outre-mer des Etats-Unis se trouve à Diego Garcia.

Il arrive à Monbasa au Kenya le 24 janvier 1977 et y reste un mois pour une escale diplomatique, le  sous-marin recevant de nombreux visiteurs à son bord.

Le 24 février le Tautog appareille direction Pearl Harbor. C'est alors que le fantasque et sanguinaire président ougandais Idi Amin Dada déclenche une crise diplomatique en ordonnant de regrouper tous les résidents américains qui se retrouvent ainsi pris en otage. Cela fait suite à la condamnation par le président Carter du meurtre de deux opposants ougandais à celui qui aimant les titres ronflants s'était baptisé «dernier roi d'Ecosse».

Le sous-marin nucléaire d'attaque reçoit l'ordre de rejoindre une Task Force mise sur pied au large de l'Afrique de l'Est, groupe occasionnel organisé autour du USS Enterprise (CVN-65).

Le sous-marin nucléaire d'attaque va patrouiller au large du Kenya pour se tenir prêt à toute éventualité même si l'Ouganda était un pays sans façade maritime. Une opération de sauvetage des otages est étudiée mais ne sera pas exécutée, le dictateur ougandais libérant les otages.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta60
Le USS Tautog (SSN-638) à la mer

Suite à cette libération, le sous-marin peut mettre cap à l'est pour la suite de son déploiement. Il arrive à Guam le 19 mars 1977. Il visite Chihae (Corée du Sud) puis arrive à Subic Bay le 20 avril pour une série d'opérations spéciales aux Philippines. Il fait escale à Hong Kong au début du mois de mai puis retourne à Subic le 18. le 3 juillet, il rentre à Pearl Harbor pour permettre à l'équipage de souffler et jusqu'au 8 août 1977.

Après trois mois à s’entraîner dans les eaux hawaïennes, le Tautog quitte son port d'attache le 2 décembre 1977 destination Vallejo et le Mare Island Naval Shipyard pour son deuxième grand carénage, grand carénage qui se double du rechargement du cœur du réacteur, opération délicate s'il en est. Après près de quinze mois de travaux, le sous-marin effectue ses essais à la mer avant de rentrer à Pearl Harbor en juillet 1979.

Après une intense période d'entrainement le Tautog appareille de Pearl Harbour en mars 1980 pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. Entre deux exercices il fait escale à Diego Garcia, aux Philippines, à Perth et à Guam. Il rentre à Hawaï en août 1980.

Après une période de repos et d'entretien, le Strike Submarine Nuclear (SSN) reprend la mer pour un entrainement dans les eaux hawaïennes avant un nouveau déploiement outre-mer en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien de novembre 1981 à mars 1982.

Il devient  le premier sous-marin nucléaire (Nda : américain ?) à franchir le détroit de Malacca, visitant Singapour, les Philippines, l'Australie, Diego Garcia et le Japon.

D'octobre à décembre 1982 le Tautog et son sister-ship Aspro rallient le Pôle Nord, opérant dans cette région stratégique pendant deux mois, les américains craignant que les soviétiques n'y déploient leurs SNLE pour lancer une frappe meurtrière sur les Etats-Unis. Il remet d'avril à juin  1983.

Après deux mois d'entretien, le Tautog reprend son activité opérartionnelle, activitée marquée notamment par un nouveau déploiement outre-mer de mai à novembre 1984. Il va opérer essentiellement dans le Pacifique Nord et en Asie du Sud-Est, effectuant des escales aux Philippines, en Thaïlande et au Japon.

De novembre 1985 à avril 1986 il effectue un nouveau Westpac Deployment. Il opère en Extrême-Orient, en Asie du Sud-Est et dans l'Océan Indien, faisant escale à Guam, à Singapour (pour Noël), à Diego Garcia (deux fois), à Perth, aux Philippines, à Chinhae (Corée du Sud). A noter qu'il était à Subic Bay quand le président philippin Ferdinand Marcos est déposé (25 février 1986) et remplacé par Corazon Aquino, veuve de Benigno Aquino abattu à son retour d'exil le 21 février 1983.

En octobre 1986 il entame un grand carénage (sans rechargement du réacteur) à Bremerton au Puget Sound Naval Shipyard. Ces travaux achevés, les tests réalisés, le sous-marin nucléaire d'attaque rentre à Pearl Harbor le 30 mai 1989.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ta61
Le USS Tautog (SSN-638) à la mer (bis)

De mai à novembre 1990 il effectue son huitième déploiement outre-mer, faisant escale entre deux exercices à Singapourr, Hong-Kong, Subic Bay et Yokosuka. Après une période de repos et d'entretien le Tautog retrouve l'Aspro pour un troisième déploiement en zone arctique, un déploiement de trois semaines débuté en avril 1991, cette croisière s'achevant par une escale à Pearl Harbor.

A l'été 1991 il s’entraîne avec le sous-marin japonais Akishio, des marins japonais montant à bord du sous-marin américain et inversement pour un échange de compétences, de savoir-faire et de culture.

En janvier 1992 il participe à un SINKEX (Sinking Exercice) en tirant une torpille Mark 48 ADCAP (Advanced Capabilities) contre la coque de l'ancien sous-marin Darter et ce au sud d'Oahu. A l'été 1992 il appareil pour un nouveau déploiement outre-mer passant environ 150 jours sur 180 en mer.

Il effectue son dixième déploiement outre-mer d'octobre 1993 à mai 1994 suivit du onzième de février à septembre 1995, alternant encore une fois escales et entraînements avec ou sans les marines de la région.

Après un échouage sans gravité à l'entrée de Pearl Harbor en février 1996, le Tautog appareille en juillet 1996 pour le douzième et dernier déploiement outre-mer de sa longue carrière. Il fait escale à San Diego et Esquimalt (Colombie Britannique) avec un passage pour réparations à Bangor (Etat de Washington).

Le 13 octobre 1996 le vétéran effectue sa 1119ème et dernière plongée. Le 25 octobre 1996 à lieu la cérémonie de désactivation du sous-marin. Six mois plus tard l'ex-Tautog appareille pour la dernière fois de Pearl Harbor direction Bremerton où son sort sera scellé : dénucléarisation et démantèlement.

Le Tautog est officiellement désarmé le 31 mars 1997 et rayé des registres le même jour. Le processus de recyclage débute le 15 mars 2003 et s'achève le 30 novembre 2004. Le kiosque à été préservé au Seawolf Park de Galveston (Texas).


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptySam 22 Aoû 2020 - 15:27

Le USS Grayling (SSN-646)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr33
Le USS Grayling (SSN-646) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr34
22 juin 1967 : le futur Grayling prend contact avec son élément.

-Le USS Grayling (SSN-646) est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard sis à Kittery (Maine) le 12 mai 1964 lancé le 22 juin 1967 et commissioned le 11 octobre 1969.

Le quatrième sous-marin de classe Sturgeon est le cinquième navire de la marine américaine à porter le nom de l'ombre commun, un poisson de rivière proche de la perche et du brochet.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_d-10
Le USS D-2 (SS-18)

Le premier était un sous-marin type D. Mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipbuilding de Quincy (Massachusetts) le 16 avril 1908 lancé le 16 juin 1909 et commissioned le 9 septembre 1909. Il est rebaptisé D-2 le 17 novembre 1911, il participe au premier conflit mondial avant d'être mis en réserve le 9 septembre 1919. En réserve spéciale le 15 juillet 1921, il est désarmé le 18 janvier 1922 puis vendu à la démolition le 25 septembre 1922.

Les deux suivants étaient deux patrouilleurs réquisitionnés par l'US Navy lors de l'entrée en guerre des Etats-Unis au printemps 1917. Ces navires (SP-289 et SP-1256) sont réquisitionnés aux mêmes dates à savoir du 22 mai 1917 au 15 janvier 1919.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr35
Le USS Grayling (SS-209)

Le quatrième était un sous-marin de classe Gar, le SS-209. Mis sur cale a Portsmouth Naval Shipyard le 15 décembre 1939, il est lancé le 29 novembre 1940 et commissioned le 1er mars 1941. Il est perdu au large de Manille le 9 septembre 1943. La fille du dernier commandant du sous-marin, Lori Brinkler, fils du Lieutenant Commander Robert Brinkler à été la marraine du SSN-646.

Il aurait du être suivit par un sous-marin de classe Tench, le SS-492 mais la construction à été annulée le 12 août 1945 avant que le moindre élément d'acier ne soit mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard.

Carrière opérartionnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr36
Le USS Grayling (SSN-646) à quai

Déployé au sein de la Flotte de l'Atlantique (2nd Fleet), le sous-marin multiplie les exercices et les entraînements au profit de l'US Navy notamment dans la lutte anti-sous-marine, la flotte de surface soviétique montant en puissance mais était encore loin de représenter la menace qu'elle représentera plus tard.

De juin 1973 à juin 1974 le sous-marin est immobilisé pour un grand carénage dans son chantier constructeur. Il est ensuite déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6th Fleet de janvier à juillet 1975 et de mai à octobre 1977.

D'août 1978 à janvier 1980 il est immobilisé par un nouveau grand carénage puis retourne en Méditerranée pour un nouveau déploiement opérationnel de janvier à juin 1981. De février à mai 1982, il est déployé dans la région du Pôle Nord ce qui permet à des membres d'équipage de devenir des «nez bleus» (Blue Nose).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr37
Le USS Grayling (SSN-646) à la mer

Après un déploiement en Méditerranée de mars à août 1983, le sous-marin retourne en zone arctique de mai à août 1984.

A nouveau déployé en Méditerranée de janvier à juillet 1991,  le Grayling est à nouveau déployé dans la région du Pôle Nord de mars à mai 1992.

Le 20 mars 1993, le USS Grayling (SSN-646) entre en collision avec le sous-marin soviétique Novomoskovsk (K-407), un sous-marin nucléaires lanceur d'engins de classe Delfin (Delta IV pour l'OTAN) au large de Mourmansk.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr38
Le USS Grayling (SSN-646)

Comme pour la collision du Tautog avec un sous-marin de classe Echo, la collision Grayling/Novomoskovsk eut lieu alors que le SSN américain traquait le SSBN russe. Les dégâts sont heureusement limités.

En juin 1996 il participe à l'exercice TAPON 96, un exercice OTAN exécuté dans la mer d'Alboran (la partie la plus occidentale de la mer Méditerranée), le Golfe de Cadiz et la partie orientale de l'Océan Atlantique.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr39
Le USS Grayling (SSN-646)

Parmi les participants on trouve destroyer USS Conolly (DD-979) de classe Spruance, le porte-aéronefs espagnol Principe de Asturias, les frégates espagnoles Baléares, Santa Maria et Numancia, le sous-marin espagnol Delfin et le destroyer grec Fornion.

Désactive le 1er mars 1997, il est placé armé en réserve (in commission in reserve) une semaine plus tard. Dès le 18 juillet 1997 le processus de dénucléarisation et de recyclage est engagé et mené promptement puisqu'il est achevé le 31 mars 1998.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr40
Le USS Grayling (SSN-646)

Comme c'est souvent le cas pour les sous-marins américains, le kiosque à été préservé comme mémorial à Grayling dans le Michigan.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptySam 22 Aoû 2020 - 15:39

Le USS Poggy (SSN-647)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_po32
Le USS Poggy (SSN-647) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_po31
Lancement à Camden du Poggy

-Le USS Poggy (SSN-647) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New-Jersey) le 5 mai 1964.

A l'époque le chantier naval connait de grosses difficultés financières et le lancement n'à lieu que le 3 juin 1967, deux jours avant sa faillite ce qui entraîne l'annulation du contrat. A l'époque le futur Poggy n'est qu'une coque vide.

Le futur Strike Submarine Nuclear est remorqué à Philadelphie en attente qu'une décision soit prise sur son avenir. Le 7 décembre 1967 le contrat pour son achèvement est attribué aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi).

Le Poggy est soigneusement préparé pour un long remorquage en direction du Golfe du Mexique et dieu sait qu'un remorquage réserve son lot de problèmes et de surprises. Le 8 janvier 1968 un convoi appareille mais après une semaine de mer la remorque casse et la coque s'échoue près de Key West.

Après de gros efforts, la coque est reprise en main et amenée à destination. C'est ainsi que le remorquage censé durer dix jours en à duré vingt-six, le Poggy arrivant à Pascagoula le 3 février 1968. Les travaux d'achèvement sont alors menés et le navire est commissionné le 15 mai 1971.

Le SSN-647 est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter ce nom celui d'un petit poisson vivant en milieu rocailleux.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_po33
Le USS Poggy (SS-266)

Il succède au SS-266, un sous-marin de classe Gato. Mis sur cale aux chantiers navals Maniwotoc Shipbuilding Company de Maniwotoc (Wisconsin) le 15 septembre 1941, il est lancé le 23 juin 1942 et commissioned le 10 janvier 1943.

Il est brièvement désarmé du 1er au 12 février le temps qu'une barge le transfert de Maniwotoc à La Nouvelle Orléans. Il survit au second conflit mondial, étant désarmé le 20 juillet 1946, mis en réserve à New London (Connecticut), rayé le 1er septembre 1958 et vendu à la démolition le 1er mai 1959.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_po35
Le USS Poggy (SSN-647) à la mer

De juin à novembre 1972 il est déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte pour des manœuvres et des escales dans les ports de la région pour repos mais aussi pour montrer le pavillon.

Le 22 avril 1975 il appareille de sa base de Pearl Harbor pour un entrainement dans les eaux hawaïennes. Cinq jours plus tard à environ 5 miles nautiques de la côte d'Oahu, il repère un voilier chaviré de 4.6m. Le skipper est rapidement récupéré par le sous-marin après une heure passé dans l'eau. Les blessures sont légères et encore causées quand il est monté à bord du sous-marin !

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_po34
Le USS Poggy (SSN-647) à la mer

Le même jour il participe à un SINKEX en tirant une torpille Mark 48 active contre la coque de l'ancien sous-marin USS Carbonero (SS-337).

De mars à septembre 1978 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte. Même chose d'octobre 1984 à avril 1985 et de novembre 1987 à mai 1988.

De janvier à avril 1990 il est déployé en zone Arctique, une zone stratégique durant la guerre Froide qui après une période de latence tend à redevenir stratégique avec notamment l'ouverture d'un «passage du nord-ouest» qui pourrait bouleverser les lignes maritimes mondiales même si rien n'est encore fait.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_po36
Le USS Poggy (SSN-647)

Le 25 août 1996 le Poggy est déployé en soutien des expérimentations SCICEX-96. En octobre, il franchit le détroit de Bering et récupère des échantillons d'eau sous la calotte glacière. Il enregistre également des données sur la salinité de l'eau de mer et de la température. Il fait surface à dix-neuf reprises à travers la calotte glacière pour en mesurer l'épaisseur. Il retourne à San Diego le 26 novembre 1996.

Le USS Poggy (SSN-647) est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 11 juin 1999. Il est promptement dénucléarisé et recyclé puisque ce délicat processus d'achève le 12 avril 2000.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptySam 22 Aoû 2020 - 15:53

Le USS Aspro (SSN-648)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_as15
Le USS Aspro (SSN-648)

Présentation

-Le USS Aspro (SSN-648) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula le 23 novembre 1964 lancé le 29 novembre 1967 et commissioned le 20 février 1969.

Le SSN-648 est le deuxième sous-marin à porter le nom d'un poisson de rivière très présent notamment dans le Rhône.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_as16
Le USS Aspro (SS-309)

Il succède au SS-309, un sous-marin de classe Balao. Mis sur cale le 27 décembre 1942 au Portsmouth Naval Shipyard de Kittery (Maine) lancé le 7 avril 1943 et commissioned le 31 juillet 1943.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 30 janvier 1946. Il est réarmé du 23 septembre 1951 au 30 avril 1954 puis à nouveau le 5 mai 1957. Reclassé AGSS-309 le 1er juillet 1960, il est désarmé le 1er septembre 1962 rayé le 9 octobre 1962 et coulé comme cibl le 16 novembre 1962 par le sous-marin USS Pomodon (SS-486).

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_as17

Le USS Aspro (SSN-648) quitte Pascagoula le 26 février 1969 direction Key West pour embarquer des torpilles. Il met ensuite cap à l'ouest pour rallier sa base opérationnelle en l'occurence Pearl Harbor dans le Pacifique. Il franchit le canal de Panama le 8 mars 1969 et arrive à destination le 24.

Il est affecté  à la Submarine Division 12 Submarine Squadron 1. Après trois semaines de repos et d'entretien à Pearl Harbor, le sous-marin nucléaire d'attaque rallie Bangor (Etat de Washington) pour débarquer ses torpilles avant d'entrer au Puget Sound Naval Shipyard à Bremerton le 23 avril 1969.

Quittant l'Arsenal le 4 mai 1969, il effectue des tests et des essais au large de la Côte Ouest avant de rentrer à Pearl Harbor le 8 juin 1969.  

Après des opérations dans les eaux hawaïennes en juillet, le nouveau sous-marin nucléaire d'attaque soutien des exercices au profit de futurs commandants de submersibles («Kilo 5—69» et «Holdex 4—69») au mois d'août. Après des essais d'armement un examen de sure^té nucléaire, le sous-marin entre au Pearl Harbour Naval Shipyard à l'automne pour des réparations et des modifications qui suivent la mise en condition opérationnelle.

L'Aspro reprend la mer le 6 mars 1970 pour des essais dans les eaux hawaïennes avant d'effectuer des essais d'armement durant tout le mois d'avril. A quai du 18 mai au 12 juin 1970 à Pearl Harbor, il y prépare son premier déploiement en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte.

Il appareille de Pearl Harbor le 19 juillet 1970 pour un déploiement de six mois en Extrême-Orient, arrivant à Yokosuka le 10 septembre 1970. Il est à Okinawa le 29 et le lendemain entame un mois d'activité au profit de la 7ème flotte. Il est de retour à Okinawa le 8 novembre puis rallie Subic Bay une semaine plus tard le 15 mai 1970.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_as18
Tableau représentant l'Aspro pistant un sous-marin soviétique

Il fait escale à Hong-Kong alors colonie britannique du 1er au 7 décembre avant d'effectuer successivement un exercice anti-sous-marin du 8 au 17 décembre puis une mission opérationnelle au profit des porte-avions déployés à Yankee Station. Il rentre à Subic Bay le 31 décembre 1970.

Il quitte les Philippines le 2 janvier 1971 direction Guam où il passe quelques semaines avant de rentrer à Pearl Harbor le 5 février 1971. Il passe le reste de l'année dans les eaux hawaïennes.

Du 5 janvier au 11 mars 1972, il est immobilisé pour un petit carénage. Après une période d'essais et de modifications consécutive aux dits travaux, le sous-marin nucléaire d'attaque commence le 15 avril sa préparation pour un deuxième déploiement outre-mer.

Le 13 mai 1972 il quitte Pearl Harbor pour Yokosuka où il arrive le 24 juillet. Il y passe dix jours avant de reprendre la mer le 4 juillet pour le véritable début de son déploiement opérationnel sous l'autorité de la 7ème flotte.

Après un mois en mer il  fait escale à Pusan du 13 au 15 puis à Sasebo du 16 au 18 date à laquelle il appareille pour un exercice avec l'un de ses nombreux sister-ship, le USS Hawkbill (SSN-666) (18 au 26 août). Il est ensuite à Hong-Kong du 27 août au 2 septembre date à laquelle il appareille pour Guam où il arrive cinq jours plus tard pour deux semaines de relâche. Il reprend la mer le 21 septembre pour la fin de son déploiement, le SSN-648 rentrant à Pearl Harbor le 18 novembre.

Le 17 mars 1973 il quitte Pearl Harbor direction son chantier constructeur pour une refonte. Il franchit le canal de Panama le 28 mars et entame les travaux le 1er avril 1973. Les travaux vont durer plus d'un an, s'achevant le 12 mai 1974, le sous-marin quittant Pascagoula le lendemain, franchissant à nouveau le canal de Panama, faisant escale à San Diego et Bremerton avant de rentrer à Pearl Harbor le 19 juin 1974. Il reste dans les eaux hawaïennes jusqu'à la fin de l'année.

Le 29 mai 1975 il quitte Pearl Harbor pour son troisième déploiement en Extrême-Orient. Il s'entraine avec le destroyer d'escorte USS Rathburne (DE-1075) le lendemain avant de mettre cap à l'ouest direction le Japon, le SSN-648 arrivant à Yokosuka le 10 juin pour une escale d'une semaine.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_as19
Le USS Aspro (SSN-648) au bassin (ou plutôt sur un dock flottant)

Il effectue une première période à la mer du 19 juin au 10 août date de son arrivée à Guam où il passe quelques jours en escale pour repos et entretien courant. Il effectue une nouvelle période d'activité en mer avec d'autres unités de la 7ème flotte du 24 août au 3 septembre 1975.

Après une période de réparations à Subic Bay du 4 au 16 septembre, le sous-marin nucléaire d'attaque s’entraîne au large de Subic Bay du 17 au 29 septembre 1975 en compagnie d'un plastron de luxe, le porte-avions USS Kitty Hawk (CVA-63).

Il quitte les Philippines le 1er octobre 1975 direction les Mariannes et plus précisément Guam où il arrive le 5 octobre. Il va y rester jusqu'au 27 pour remplacer des batteries, travaux réalisés avec l'aide d'un bâtiment-base de sous-marin.

Les travaux terminés, il quitte Guam pour Hong-Kong. Il enchaine par des exercices anti-sous-marins du 6 au 18 novembre avant une nouvelle escale à Guam et un retour à sa base de Pearl Harbor le 4 décembre 1975.

Après une période de repos, d'entretien et d'entrainement dans les eaux hawaïennes, l'Aspro est immobilisé pour un petit carénage au Pearl Harbor Naval Shipyard du 15 mars au 23 avril 1976 avant une phase d'essais et d'exercices. Le 6 septembre 1976 il quitte Oahu pour l'Amérique du Nord, faisant escale à Esquimalt (Colombie Britannique) du 16 au 18 septembre avant d'arriver à Bangor le 23 septembre pour débarquer ses armes.

L'Aspro est immobilisé pour un long carénage qui dure quinze mois du 11 octobre 1977 au 11 mars 1979. Il reprend ensuite la mer pour des essais puis rallie Bangor le 28 avril pour des essais d'armement qui s'achève le 17 mai quand il appareille pour San Diego arrivant à destination le 22 pour une semaines de réparations sur le dock flottant USS San Onofre (ARD-30). Il est de retour à Pearl Harbor le 8 juin 1979 et va passer le rester de l'année à préparer un déploiement prévu pour 1980.

Le 24 février 1980 il appareille de Pearl Harbor pour un nouveau déploiement outre-mer. Il arrive en baie de Buckner à Okinawa le 9 mars. Il reprend la mer deux jours plus tard pour participer à l'exercice SHAREM 35, revenant brièvement à Okinawa le 16 avant de rallier les Philippines, l'Aspro arrivant à Subic le 20 mars 1980.

Il reprend la mer le 6 avril direction l'île de Guam où il fait escale du 12 au 24 avril 1980 avant de mettre cap sur le Japon, effectuant une brève escale à Yokosuka du 10 au 12 juin, date à laquelle il reprend la mer direction Hong-Kong pour une escale de détente pour l'équipage du 17 au 21 juin.

Il appareille alors pour revenir à Guam le 27 juin. Après une nouvelle période à quai, il reprend la mer le 16 juillet pour la fin de son déploiement qui se termine quand il rentre à Pearl Harbor le 30 août 1980. Le sous-marin nucléaire d'attaque passe le reste de l'année en entretien, remise en condition opérationnelle et opérations de routine dans les eaux hawaïennes.

Après trois mois passés en entretien et modernisation au Pearl Harbour Naval Shipyard, le sous-marin entame vraiment son activité opérationnelle le 26 mars 1981. Il prépare un nouveau déploiement en Extrême-Orient, déploiement qui commence quand il largue les amarres et appareille de sa base hawaïenne le 2 septembre 1981.

Durant ce déploiement qui va s'achever le 16 mars 1982 (date de son retour à Pearl Harbor), le sous-marin va visiter plusieurs ports en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien entre deux exercices et deux missions.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_as20
Le USS Aspro (SSN-648) au sec sur un dock flottant

D'avril à juin 1982 il participe à l'exercice Rim of The Pacific 82 (RIMPAC 82), un exercice multinational exécuté tous les deux ans dans le Pacifique. Il enchaîne par une croisière d'instruction de cinq semaines notamment au profit des futurs officiers et des futurs commandants de sous-marins. Il rentre à Pearl Harbor le 12 août 1982 et prépare aussitôt un déploiement dans des eaux nettement plus froides que celles entourant Hawaï.

Le 15 octobre 1982 l'Aspro et son sister-ship Tautog appareillent pour un déploiement en zone arctique.

Outre un entrainement au combat dans ce milieu hostile, les sous-marins vont récupérer des données scientifiques. Ils se retrouvent au Pôle Nord le 20 novembre 1982. L'Aspro est de retour à Hawaï le 15 décembre 1982.

Après un premier semestre consacré à des opérations dans les eaux hawaïennes puis à la préparation d'un nouveau déploiement l'Aspro appareille en juillet 1983 pour l'Extrême-Orient, un déploiement plus court que d'habitude puisqu'il rentre à Pearl Harbor le 23 octobre 1983.

Après une période d'entretien sur le dock flottant USS Competent (AFDM-6), le sous-marin nucléaire d'attaque reprend la mer pour essais et entrainement avant de préparer à partir outre-mer.

Le 24 juillet 1984 il quitte Pearl Harbor pour son septième déploiement outre-mer. Il va trainer ses hélices dans le Pacifique et l'Océan Indien alternant entrainement en solitaire, exercices avec d'autres unités militaires et escales dans les ports de la région pour reposer l'équipage et montrer le pavillon. Il rentre à Pearl Harbor en janvier 1985.

En avril 1985 il visite la côte ouest puis à l'été il effectue une croisière en zone arctique avant de rentrer à Pearl Harbor en septembre. D'octobre 1985 à avril 1896, le SSN opère dans les eaux hawaïennes.

De mai à juillet 1986 il effectue une nouvelle croisière en zone arctique puis opère dans les eaux entourant l'archipel hawaïen jusqu'en septembre 1986 date à laquelle il effectue une croisière dans le Pacifique Nord.

Le 27 octobre 1986 il arrive à Vallejo (Californie), entrant au Mare Island Naval Shipyard pour une refonte qui commence le 15 novembre 1986. Les travaux durent plus longtemps que prévu en raison de travaux non-prévus initialement. Après essais et remise en condition, il rentre à Pearl Harbor en octobre 1989.

Le USS Aspro (SSN-648) va réaliser avant son désarmement encore deux déploiements en Extrême-Orient, le premier de novembre 1992 à mai 1993 et le second de mai à septembre 1994.

L'Aspro est officiellement désarmé le 31 mars 1995 et rayé du Naval Vessel Register le même jour même si la cérémonie n'eut lieu que le 2 avril 1995. Il est dénucléarisé et recyclé à Bremerton du 1er octobre 1999 au 3 novembre 2000.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptySam 22 Aoû 2020 - 16:05

Le USS Sunfish (SSN-649)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_su10
Le USS Sunfish (SSN-649) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_su11
Le Sunfish peu après son lancement

-Le USS Sunfish (SSN-649) est mis sur cale aux chantiers navals General Dynamics Quincy Shipbuilding Division sis à Quincy (Massachusetts) le 15 janvier 1965 lancé le 14 octobre 1966 et mis en service le 15 mars 1969.

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom de la mola commune, un gros poisson des eaux tempérées et tropicales.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_su12
Le USS Sunfish (SS-281)

Il succède à un Fleet Submarine de classe Gato le SS-281. Mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard de Vallejo (Californie) le 25 septembre 1941 lancé le 2 mai 1942 et commissioned le 15 juillet 1942. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 26 décembre 1945 et contrairement à d'autres submersibles il ne sera ni réarmé ni modernisé. Utilisé comme ponton-école il est rayé des registres le 1er mai 1960 et vendu à la démolition le 15 décembre  1960.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_su13
Le Sunfish à la mer

D'avril à août 1969 le dernier des sous-marins nucléaires d'attaque américains effectuent sa mise en condition opérationnelle ainsi que différents tests d'armement, de détection et de fonctionnement. Après une courte croisière à la fin du mois d'août, le sous-marin passe la fin de l'été et l'automne en modifications et réparations après les essais. L'équipage peut néanmoins souffler durant les deux dernières semaines de l'année 1969.

Il passe le premier semestre de l'année 1970 à s'entrainer sous la forme de courtes croisières pour tester l'endurance du bateau et de ceux qui l'arme. Après une croisière de longue durée du 16 juin au 26 août, le SSN-649 arrive à Charleston (Caroline du Sud), son port d'attache. Il effectue un nouveau déploiement du 6 octobre au 1er décembre 1970.

L'année 1971 est chargée avec d'abord une croisière de trois mois du 22 janvier au 9 mars 1971, une croisière qui remplaça l'exercice initialement prévu. Il passe le reste de l'année à  multiplier les exercices de lutte anti-sous-marine qui alors la mission majeure des SSN américains, les SSN servant également de plastron pour les navires et les aéronefs ASM.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_su14
Le Sunfish à la mer

Du 3 janvier au 21 mai 1972 il effectue son premier déploiement en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Il est ensuite en période d'activité restreinte à laquelle succède son premier grand carénage exécuté au Norfolk Naval Shipyard, des travaux qui vont durer d'octobre 1972 à août 1973.

Après une période de remise en condition exécutée depuis la base de New London (Connecticut), le sous-marin est de retour à Charleston en novembre 1973 mais il ne s'y attarde pas puisqu'il rallie très vite les Caraïbes pour entrainement et évaluation, le SSN-649 ne rentrant en Caroline du Sud que le 9 décembre 1973.

Après un premier semestre consacré à différents exercices le long de la côte est, le sous-marin entame un nouveau déploiement le 25 juin 1974 dans l'Atlantique, déploiement qui s'achève début 1975.

De mars à mai 1976 il est déployé dans l'Atlantique Nord pour entrainement et patrouilles de présence.

De 1978 à 1980 il est immobilisé à Pascagoula pour refonte et modernisation, des travaux légèrement perturbés par le passage de l'ouragan Frederic.

De décembre 1984 à avril 1985 il est déployé dans l'Atlantique Nord. De janvier à juillet 1992 il effectue un nouveau déploiement en Méditerranée.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_su15
Le Sunfish à quai

En 1996 il change de base opérationnelle quittant Charleston pour Norfolk. Cette même année il réalise la millième plongée de sa carrière opérationnelle qui touche clairement à sa fin.

En effet il est désarmé le 31 mars 1997 et rayé des registres le même jour. Il est confié aux bons soins du Nuclear-Powered Ship and Submarine Recycling Program installé au Puget Sound Navy Yard, dénucléarisé et recyclé dès le 31 octobre 1997. Autant dire que les ouvriers du chantier n'ont pas chômé.



A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12105
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptySam 22 Aoû 2020 - 17:42

Citation :
Le USS Grayling (SSN-646) […]
Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr34
22 juin 1967 : le futur Grayling prend contact avec son élément. […]
… en marche avant : configuration peu fréquente, non ?
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptySam 22 Aoû 2020 - 17:46

DahliaBleue a écrit:
Citation :
Le USS Grayling (SSN-646) […]
Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gr34
22 juin 1967 : le futur Grayling prend contact avec son élément. […]
… en marche avant : configuration peu fréquente, non ?

J'ignore la raison. Effectivement sauf si je dis une énorme connerie les navires sont généralement lancés la poupe en arrière et la proue en avant (ce qui est logiquement puisqu'on construit généralement le navire dans ce sens). Si un spécialiste à la réponse je suis preneur

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyLun 24 Aoû 2020 - 16:37

Le USS Pargo (SSN-650)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa31
Le USS Pargo (SSN-650) rentrant au port

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa32
17 septembre 1966 : opération aussi délicate qu'émouvante le lancement d'un navire

-Le USS Pargo (SSN-650) est mis sur cale aux chantiers navals General Dynamics Electric Boat Division sis à Groton (Connecticut) le 3 juin 1964 lancé le 17 septembre 1966 et commissioned le 5 janvier 1968.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa33
Le USS Pargo (SS-264)

C'est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter le nom d'un poisson présent dans les eaux chaudes des Antilles. Il succède à une unité de classe Gato, le SS-264.

Mis sur cale dans le même chantier que son successeur le 21 mai 1942 il est lancé le 24 janvier 1941 et commissioned le 26 avril 1943. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 12 juin 1946 et utilisé pour l'entrainement des réservistes du 13ème district naval. Rayé le 1er juin 1960, il est vendu à la démolition le 17 avril 1961 et démantelé.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa34
Le USS Pargo (SSN-650) à la mer

Affecté au Submarine Development Group Two (Groupe de recherche sous-marines n°2) et base à New London, le Pargo est utilisé pour des recherches acoustiques mais aussi pour des réserves en zone arctique, faisant surface à de nombreuses reprises au Pôle Nord.

Il va également participer du 27 mai au 7 juin aux recherches du Scorpion, un sous-marin de classe Skipjack porté disparu le 20 mai 1968 au large des Açores et dont l'épave n'allait être retrouvé qu'en octobre par plus de 4000m de fond. Il va le rester de l'année 1968 à s'entrainer au large de la côte est dans les Caraïbes.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa35
Vue aérienne du Pargo

En février 1969 il franchit le cercle polaire arctique ce qui permet aux marins de devenir des nez bleus (Blue Nose) après un certain nombre de cérémonies qui aujourd'hui verrait nombre de leurs initiateurs envoyés en prison ou du moins sérieusement sanctionnés.

De juillet 1970 à mars 1971 il participe aux tests d'évaluation de la torpille Mark 48 qui encore aujourd'hui est l'arme de référence des sous-marins nucléaires d'attaque américains, la torpille étant régulièrement modernisée et adaptée aux performances des nouveaux sous-marins.

D'octobre 1972 à mars 1973 il est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte avant de retourner en zone arctique de septembre à novembre 1973.

Le 29 mars 1978 le submersible d'attaque effectue la 650ème plongée de sa carrière opérationnelle.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa36
Le USS Pargo (SSN-650) à quai

De mai à octobre 1979 il est à nouveau déployé en Méditerranée. De février à avril 1980 il est période de disponibilité restreinte (Restricted Availability) au Portsmouth Naval Shipyard.

De septembre à novembre 1980 et de janvier à mars 1981, le sous-marin participe à des opérations spéciales. D'avril à août 1982 et d'avril à octobre 1984 le sous-marin est à nouveau déployé en Méditerranée.

De février 1985 à août 1986 il est immobilisé au Puget Sound Naval Shipyard pour grand carénage et refonte. Il est à nouveau opérationnelle en août 1987.

De mai à octobre 1988 le sous-marin est déployé en Méditerranée et au large de l'Afrique de l'Ouest avant de passer l'année 1989 dans l'Atlantique pour diverses opérations et exercices.

De janvier à mars 1990 il effectue une mission spéciale en mer des Barents, une mission qui pouvait concerner des missions de renseignement ou le pistage des sous-marins soviétiques de la flotte du Nord. De septembre à novembre 1990 il est déployé dans les eaux entourant les îles Féroés. De mars à juillet 1991 il est déployé au Pôle Nord tout comme d'août à décembre 1994.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa37
Deux photos du Pargo en zone arctique
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pa38

Entre-temps en 1993 il participe à la première croisière océanographique sous-marine civil dans l'Océan Arctique.

Désarmé le 14 avril 1995 et rayé du NVR le même jour, il est dénucléarisé et recyclé à Bremerton, processus achevé le 15 octobre 1996.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyLun 24 Aoû 2020 - 16:49

Le USS Queenfish (SSN-651)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_qu19
Le USS Queenfish (SSN-651) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_qu20
6 décembre 1966: cérémonie de commissionement du Queenfish

-Le USS Queenfish (SSN-651) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & DryDock Company sis à Newport News (Virginie) le 11 mai 1964 lancé le 25 février 1966 et commissioned le 6 décembre 1966.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_qu21
Le USS Queenfish (SS-393)

C'est le deuxième sous-marin à porter le nom de ce poisson vivant surtout dans le Pacifique Nord. Il succède ainsi à un sous-marin de classe Balao, le SS-393. Il est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard sis à Kittery (Maine) le 27 juillet 1943 lancé le 30 novembre 1943 et commissioned le 11 mars 1944. Il survit au second conflit mondial, servant longtemps après guerre puisque reclassé AGSS-393 le 1er juillet 1960,  il est désarmé le 1er mars 1963 puis comme cible par le USS Swordfish (SSN-579) le 14 août 1963.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_qu22
Le USS Queenfish (SSN-651) à la mer

La carrière opérationnelle du Queenfish commence par une série d'opérations en zone froide dans le détroit de Davis. Il est ensuite affecté à Pearl Harbor, le SSN-651 ralliant les eaux hawaïennes après un passage par la baie de Guantanamo, le canal de Panama et le Pacifique Nord-Ouest.

En 1968 escorté par le chasseur de mines HMAS Curlew, il est le premier sous-marin nucléaire et même le premier navire à propulsion nucléaire à faire escale en Australie en l’occurrence à Melbourne le 5 mars 1968. Cette escale est l'occasion pour les militants anti-nucléaire de protester.

D'avril à juin 1968 il est déployé en Extrême-Orient et participe à la guerre du Vietnam essentiellement pour des missions de renseignement, la marine nord-vietnamienne ne représentant une menace majeure pour les porte-avions américains. De juillet à août 1968 il est immobilisé pour un grand carénage.

De juin à septembre 1970 il opère en zone arctique, cartographiant les fonds en vue d'une potentielle guerre dans cette zone contre ses homologues soviétiques chargés de protéger des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_qu23
Le USS Queenfish (SSN-651) en zone arctique

De juin à décembre 1971 il est déployé en Extrême-Orient tout comme de novembre 1972 à avril 1973.

De janvier à octobre 1975 il est immobilisé pour grand carénage et refonte avant de reprendre sa carrière opérationnelle. C'est ainsi qu'il est déployé en Extrême-Orient de septembre à avril 1978.

Après un grand carénage d'avril 1981 à mars 1983, le Queen Fish est déployé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien de décembre 1983 à juin 1984.

Déployé dans la région du Pôle Nord en juillet et août 1985, le sous-marin est à nouveau déployé en Extrême-Orient de septembre 1986 à juin 1987 puis dans le Pacifique Centrale en février et mars 1988. Ces deux derniers déploiements ont lieu dans la région du Pôle Nord de juillet à septembre 1988 puis en Extrême-Orient de mars à novembre  1988.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_qu24
Le USS Queenfish (SSN-651) en processus de démagnétisation

Désactivé le 21 septembre 1990 le sous-marin nucléaire d'attaque est officiellement désarmé le 8 novembre 1991 puis rayé des registres le 14 avril 1992. Il est dénucléarisé et recyclé à Bremerton du 1er mai 1992 au 7 avril 1993.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyLun 24 Aoû 2020 - 16:57

Le USS Puffer (SSN-652)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pu10
Le USS Puffer (SSN-652) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pu11
30 mars 1968 : lancement du Puffer

-Le USS Puffer (SSN-652) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula le 8 février 1965 lancé le 30 mars 1968 et commissioned le 9 août 1969.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pu12
Le USS Puffer (SSN-268)

C'est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter ce nom celui du poisson-globe. Il succède au SS-268, un sous-marin de classe Gato. Mis sur cale au chantiers navals Maniwotoc Shipbuilding Company de Maniwotoc (Wisconsin) le 16 février 1942 il est lancé le 21 novembre 1942 et mis en service le 27 avril 1943. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 28 juin 1946 mais réarmé peu après au sein de la réserve pour entrainer les réservistes du 13ème district naval. Il est remplacé par le Bowfin le 10 juin 1960 puis vendu à la démolition le 4 novembre 1960.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pu13
Le USS Puffer (SSN-652) à la mer

Le 22 mai 1978 une valve est accidentellement ouverte relâchant 1900 litres d'eau radioactive dans le Puger Sound durant une grand carénage au Bremerton Naval Shipyard.

Appartenant au Submarine Squadron One, le SSN-652 est déployé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien de mai à octobre 1980 pour ce qui constitue son cinquième déploiement de ce type. Entre deux exercices et deux missions, il fait escale à Hong-Kong, Subic Bay, Guam et Diego Garcia. Du 18 au 25 juillet il est mouillé dans la base australienne HMAS Stirling sis à Rockingham (Australie occidentale).

De novembre 1980 à mai 1981 le sous-marin effectue des opérations dans les eaux hawaïennes avant d'être en activité réduite jusqu'en août 1981 pour une période d'entretien et de modifications diverses.

De septembre à octobre 1981 il se prépare pour un nouveau déploiement qui comme le précédent vit le SSN-652 traîner ses hélices en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien et ce de novembre 1981  à mai 1982.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pu14
Retour au port pour un sous-marin nucléaire d'attaque

Durant ce déploiement il fait escale à Subic Bay, Yokosuka et une nouvelle fois HMAS Stirling pour une escale de repos du 10 au 17 février 1982.  

Le Puffer à également participé au tournage du film A La Poursuite d'Octobre Rouge. Il embarqua ainsi Sean Connery qui jouait le capitaine Marko Ramius qui reçut le statut de commandant et pu donner en présence du véritable commandant des ordres pour la manœuvre.

Bien que non crédité au générique c'est à bord du Puffer qu'à été tourné la célèbre séquence du morse à la fin du film même si techniquement le SSN-652 ne pouvait ni émettre ni recevoir en morse.

En avril 1993 il se rend en zone arctique, franchissant le cercle polaire, faisant des marins embarqués des «nez bleus» (Blue Nose).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_pu15
Le USS Puffer (SSN-652)

Le USS Puffer (SSN-652) est désarmé le 12 juillet 1996 et rayé du Naval Vessel Register le même jour. Il est dénucléarisé et recyclé à Bremerton du 20 octobre 1996 au 28 mars 1997.



A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMer 26 Aoû 2020 - 13:37

Le USS Ray (SSN-653)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra44
Le USS Ray (SSN-653) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra42
21 juin 1966 : lancement du PCU Ray (SSN-653)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra43

-Le USS Ray (SSN-653) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & DryDock Company sis à Newport News (Virginie) le 4 janvier 1965 lancé le 21 juin 1966 et commissioned le 12 avril 1967.

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom de ce poisson plat reconnaissable entre tous.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra45
Le USS Ray (SS-271)

Il succède à un sous-marin de classe Gato le SS-271. Mis sur cale aux chantiers navals de Manitowoc le 20 juillet 1942 il est lancé le 28 février 1943 et commissioned le 27 juillet 1943. Il survit au second conflit mondial puisqu'il est désarmé le 12 février 1947.

Reclassé sous-marin piquet radar le 3 janvier 1951 (SSR-271), il est remis en service le 13 août 1952 pour à peine six ans puisqu'il est désarmé et mis en réserve le 30 septembre 1958. Il est rayé des registres le 1er avril 1960 et vendu à la démolition le 18 décembre 1960.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra46
Le USS Ray (SSN-651) à la mer (bis)

Basé à Norfolk, le USS Ray (SSN-653) effectue son entrainement et différentes évaluations jusqu'au 6 octobre 1967 quand il est déployé dans l'Atlantique pour une série d'opérations qui vont s'achever le 12 décembre 1967.

Il effectue de nouvelles opérations dans l'Atlantique du 8 avril au 10 juin et du 13 novembre au 20 décembre 1968.

Les cinq premiers mois de l'année 1969 voit le SSN-653 opérer au large de la côte est et dans les Caraïbes. Il quitte Norfolk le 6 juin 1969 pour une opération spéciale avant de rallier Holy Loch, une base ou plutôt un mouillage aménagé au profit des sous-marins nucléaires américains qu'ils soient d'attaque ou lanceurs d'engins. Il reste en Ecosse du 26 juin au 31 juillet 1969 avant de rentrer à Norfolk le 12 août.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra47
Le USS Ray (SSN-653)

Le Ray passe la fin de l'année 1969 et l'année 1970 à s'entrainer seul ou avec d'autres unités de la 2ème flotte dans l'Atlantique.

De décembre 1970 à mars 1972 il est immobilisé au Norfolk Navy Yard pour son premier grand carénage. Il passe le reste de l'année 1972 à assurer sa remise en condition et son entrainement au cours notamment de deux exercices OTAN nom de code Strong Express et Escort Deep. Il rentre à Norfolk le 12 décembre 1972.

De février 1973 à l'été 1973 le sous-marin effectue son premier déploiement en Méditerranée. Il rentre alors à Norfolk et reprend son activité normale dans l'Atlantique.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra48
Le USS Ray (SSN-653) à quai

En août 1975 il est transféré au Submarine Squadron Four (SubRon 4) et quitte Norfolk pour Charleston. Il va passer 18 mois dans un grand carénage doublé d'un rechargement du réacteur. Les travaux terminés le sous-marin rallie New London pour remise en condition, remise en condition qui se poursuit dans les Caraïbes (Porto Rico et Saint Croix).

En août 1977 le sous-marin retourne en Méditerranée pour un nouveau déploiement. Le 20 septembre il heurte une montagne coralienne alors qu'il faisait surface à 16km au large des côtes tunisienne. La raison est un mélange de défaillance technique et d'inexpérience de l'équipage.

Son nez est endommagé et l'équipement sonar détruit. A cela s'ajoute un certain nombre de félures dans la coque. Quelques marins sont blessés mais aucun gravement. Le sous-marin rallie La Maddalena pour des réparations rapides avant un transit en surface pour rallier Charleston afin d'être réparé. Les travaux vont durer un an.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra49
Le USS Ray (SSN-653) en zone arctique

De 1977 à 1988, le sous-marin va effectuer de nombreuses croisières en Méditerranée et dans l'Atlantique Nord. En 1986 il fait surface au Pôle Nord en compagnie de ses sister-ships USS Hawkbill (SSN-666) et USS Archerfish (SSN-678). C'est la première fois que trois sous-marins nucléaires d'attaque font surface dans cette région. Il est à nouveau déployé en zone arctique en 1988 et 1991.

D'octobre 1989 à avril 1990 il est déployé en Méditerranée au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Forrestal (CV-59). Il participe à plusieurs exercices et opère dans le Golfe de Syrte alors que les tensions sont vivres entre les Etats-Unis et la Libye du colonel Khadafi.

Entre deux exercices et deux patrouilles, le sous-marin fait escale à La Maddalena, à Cannes, à Toulon et à Gibraltar. Après son retour à Charleston, il est mis au bassin pour une période d'entretien de routine.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ra50
Le USS Ray (SSN-653)

Le USS Ray (SSN-653) est désarmé le 16 mars 1993. Rayé du Naval Vessel Register le même jour, il est dénucléarisé et recyclé à Bremerton du 15 mars 2002 au 30 juillet 2003.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMer 26 Aoû 2020 - 13:57

Le USS Sand Lance (SSN-660)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_s121
Le USS Sand Lance (SSN-660)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_s122
11 novembre 1969 : lancement du PCU Sans Lance (SSN-660)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_s123

-Le USS Sand Lance (SSN-660) est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard sis à Kittery (Maine) le 15 janvier 1965 lancé le 11 novembre 1969 et commissioned le 25 septembre 1971.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_s124
Le USS Sand Lance (SS-381)

C'est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter ce nom succédant au SS-381 un sous-marin de classe Balao. Construit dans le même chantier naval que le SSN-660, il est mis sur cale le 12 mars 1943 lancé le 25 juin 1943 et commissioned le 9 octobre 1943.

Désarmé le 14 février 1946, il passe dix-sept ans en réserve soit jusqu'au 6 avril 1963 quand il est remis en service mais uniquement en vue de préparer son transfert au Brésil. Rebaptisé Rio Grande do Sul (S-11) il est désarmé le 7 septembre 1963 et utilisé jusqu'en 1972. Il est symboliquement rendu aux Etats-Unis le 15 septembre 1972 puis acheté le 12 octobre 1972 pour servir de réserve de pièces détachées.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_s125
Le USS Sand Lance (SSN-660) à la mer

Le jour de son commissionnement, le Sand Lance change de base quittant Portsmouth où il est né pour Charleston en Caroline du Sud. Il passe le reste de l'année 1971 en croisière de mise en condition opérationnelle, opérant depuis Charleston durant toute l'année 1972 et une bonne partie de l'année 1973. Il participe notamment à plusieurs opérations spéciales, faisant par exemple escale à Faslane en Ecosse du 13 au 20 août avant de rentrer à Charleston le 5 septembre 1973.

Suite au déclenchement de la guerre de Kippour, le sous-marin va rallier la Méditerranée pour surveiller le trafic commercial et le trafic maritime dans le détroit de Gibraltar.

Rentré au pays il opère jusqu'en juin 1974 dans l'Océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Il est en carénage à  Norfolk en 1975/76  (quinze mois de travaux). Une fois redevenu opérationnel il est déployé en Méditerranée de janvier à mai 1978. De février à avril 1979 il est déployé pour exercice dans l'Atlantique Nord.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_s126
Le USS Sand Lance (SSN-660)

De décembre 1984 à mai 1985 il effectue un nouveau déploiement opérationnel en Méditerranée.

En 1987 il est d'abord déployé en zone arctique avant de rallier la mer des Caraïbes en soutien des opérations anti-drogue puis rallie son chantier constructeur pour subir de novembre 1988 à octobre 1990.  une refonte doublée d'un rechargement en combustible nucléaire de son réacteur. Les hélices sont remplacées et le revêtement de la coque externe amélioré.

En 1991 il participe pendant six mois aux manœuvres UNITAS avec les différentes marines du sous-continent sud-américain.

D'octobre 1993 à mars 1994 le sous-marin est déployé en Méditerranée, faisant à cette occasion escale à Naples, à Monte Carlo, à Monaco, à San Stefano, à Toulon et à Gibraltar.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_s127
Le USS Sand Lance (SSN-660) à couple avec un navire

Rentré à Charleston il manque de couler à quai suite à une erreur humaine, une valve ayant été retiré pour maintenance mais les plongeurs avaient posé les éléments destinés à obstruer la voie d'eau devant une autre valve d'admission qui elle était en place et donc nécessitait pas ce genre de traitement. L'inondation pu être stoppée mais uniquement après que l'eau eut atteint un certain niveau.

En 1995 il quitte sa base de Charleston pour celle de Groton, étant désormais affecté au Submarine Squadron 2.

Le 12 juillet 1996 il fait surface au niveau du Pôle Nord.

Le USS Sand Lance (SSN-660) est désarmé le 7 août 1998 et rayé des registres le même jour. Il est dénucléarisé et démantelé à Bremerton entre le 1er avril 1988 et le 30 août 1999.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMer 26 Aoû 2020 - 14:08

Le USS Lapon (SSN-661)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la27
Le USS Lapon (SSN-661) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la28
16 décembre 1966 : lancement du PCU Lapon (SSN-661)

-Le USS Lapon (SSN-661) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & Drydock Company sis à Newport News (Virginie) le 26 juillet 1965 lancé le 16 décembre 1966 et commissioned le 14 décembre 1967.

C'est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter le nom de ce poisson de la famille des rascasses (Scorpionidae) présent dans le Pacifique Nord.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la29
Le USS Lapon (SS-260)

Il succède au SS-260, un sous-marin de classe Gato. Mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat Company de Groton (Connecticut) le 21 février 1942 lancé le 27 octobre 1942 et commissioned le 23 janvier 1943.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé (out of commission in reserve) le 25 juillet 1946 et va y rester jusqu'au 13 avril 1957 quand il est réarmé au Portsmouth Naval Shipyard en vue de son transfert à la Grèce, transfert effectif le 8 août.

Deux jours plus tard, il est désarmé par la marine américaine mais toujours sur ces registres. Il est donc uniquement loué à la marine grecque qui va l'utiliser sous le nom de Poseidon (S-78). Rayé du Naval Vessel Register le 31 décembre 1975, il est acheté par la Grèce en avril 1976 mais uniquement pour être après désarmement transformé en réserve de pièces détachées au profit de ses sister-ship, la marine héllene ayant reçu également le USS Jack (SS-259).

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la30
Le USS Lapon (SSN-661) à la mer

Après sa mise en service le nouveau sous-marin nucléaire d'attaque est placé sous l'autorité du commandant de la force sous-marine de la flotte de l'Atlantique (Commander, Submarine Force, United States Atlantic Fleet) pour opérations. Il est pour cela basé à Norfolk.

Il effectue sa mise en condition opérationnelle durant l'année 1968 avant d’enchaîner en 1969 par une mission spéciale et par une formation pour lui permettre d’entraîner un autre équipage de sous-marins.

Toujours en 1969 il parvient à suivre pendant 47 jours un sous-marins lanceur d'engins type Yankee de la marine soviétique. De décembre 1969 à juillet 1970 il est déployé dans l'Atlantique Nord.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la32
Le USS Lapon (SSN-661) à la mer (bis)

De juin à décembre 1973 le Lapon est déployé en Méditerranée. Il est donc aux premières loges quand éclate le 6 octobre 1973 la guerre du Kippour. Le SSN-661 était censé rallier Athènes depuis La Maddalena mais au final il doit être déployé en Méditerranée orientale pour surveiller l'activité des sous-marins soviétiques présents dans la région, restant à la mer pendant 44 jours avant que le sous-marin soit obligé de rentrer au port en raison de réserves de nourriture trop bas.

Il est à nouveau déployé en Méditerranée de novembre 1974 à mai 1975 et d'avril à septembre 1978.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la31
Le USS Lapon (SSN-661)

Après un déploiement dans l'Atlantique Nord de juin à septembre 1979, le sous-marin retourne en Méditerranée de mai à octobre 1980 puis de novembre 1981 à mars 1982. De mai à novembre 1985 il réalise un tour du monde (circumnavigation).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la33
Le USS Lapon (SSN-661) en zone arctique

Déployé dans l'Atlantique Nord de janvier à avril 1989, il retourne une dernière fois en Méditerranée de novembre 1989 à mai 1990.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la35
Le USS Lapon (SSN-661) à la mer

Désactivé le 1er octobre 1991, il est désarmé le 8 août 1992 alors qu'il se trouvait dans l'enceinte du Puget Sound Naval Shipyard à Bremerton. Rayé du Naval Vessel Register le même jour, sa dénucléarisation et sa déconstruction commence le 1er mars 2003 et s'achève selon les sources soit le 31 août ou le 30 novembre 2004 selon les sources.  

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_la34
Le massif du Lapon préservé

Son massif à été préservé et transporté dans la ville de Springfield (Missouri) en 2005 pour servir de mémorial aux victimes de la guerre du Vietnam. Il est inauguré le 3 juillet 2005.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMer 26 Aoû 2020 - 14:19

Le USS Gurnard (SSN-662)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu21
Le USS Gurnard (SSN-662) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu23
20 mai 1967 : lancement du PCU Gurnard (SSN-662)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu22

-Le USS Gurnard (SSN-662) est mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard sis à Vallejo (Californie) le 22 décembre 1964 lancé le 20 mai 1967 et commissioned le 6 décembre 1968.

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom de ce poisson de la famille des Triglidae, une famille de poissons vivant sur les fonds marins.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu24
Le USS Gurnard (SSN-254)

Il succède au SS-254, un sous-marin de classe Gato. Mis sur cale à Groton aux chantiers navals de l'Electric Boat Company le 2 septembre 1941, il est lancé le 1er juin 1942 et commissioned le 18 septembre 1942.

Désarmé le 27 novembre 1945 et placé en réserve, il est utilisé comme ponton-école à Pearl Harbor de 1949 à 1953 puis à Tacoma de 1953 à 1960. Il est rayé des registres le 1er mai 1961 puis vendu à la démolition le 26 septembre 1961.

Carrière  opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu25
Le USS Gurnard (SSN-662) à la mer

De janvier 1971 à janvier 1972 le sous-marin est déployé en Extrême-Orient participant notamment à la guerre du Vietnam.

Le 8 juillet 1972 il participe au sauvetage de plusieurs membres d'équipage d'un Boeing B-52 Stratofortress qui s'était écrasé alors qu'il venait de décoller de Guam pour échapper au typhon Rita. Il n'est pas seul puisque le USS Barb (SSN-596) à joué un grand rôle dans cette mission de sauvetage menée dans une mer déchaînée par les éléments.

De mars à mai 1976, il est déployé au Pôle Nord pour s’entraîner dans une zone stratégiquement vitale pour les Etats-Unis (et bien entendu pour leur adversaire soviétique). Il y retourne de septembre  à novembre 1984 en compagnie de son sister-ship USS Pintado (SSN-672).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu26
Le USS Gurnard (SSN-662) à la mer (bis)

Le 12 novembre 1984 les deux submersibles deviennent la troisième paire de sous-marins à faire surface en même temps au Pôle Nord.

En mars 1990 le Gunard est déployé en zone arctique durant l'exercice Ice Ex 90 et se termine par un transit sous-marin en mer de Bering. Il fait surface au Pôle Nord le 18 avril 1990 en compagnie du USS Seahorse (SSN-669).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu27
Le USS Gurnard (SSN-662) en zone arctique

Sa carrière opérationnelle se termine par un déploiement en Extrême-Orient de janvier à juillet 1993.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu28
Le USS Gurnard (SSN-662) à la mer (ter)

Le USS Gurnard (SSN-662) est désarmé le 28 avril 1995 et rayé le même jour. Il est dénucléarisé et déconstruit à Bremerton, travail terminé le 15 octobre 1997.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMer 26 Aoû 2020 - 14:32

Le USS Hammerhead (SSN-663)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha46
Le USS Hammerhead (SSN-663) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha47
14 avril 1967 : lancement du PCU Hammerhead (SSN-663)

-Le USS Hammerhead (SSN-663) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & Drydock Company sis à Newport News (Virginie) le 29 novembre 1965 lancé le 14 avril 1967 et commissioned le 28 juin 1968.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha48
Le USS Hammerhead (SS-364)

C'est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter ce nom (requin marteau) succédant au SS-364, Fleet Submarine de classe Gato. Mis sur cale le 5 mai 1943 aux chantiers navals de Manitowoc, il est lancé le 24 octobre 1943 et mis en service le 1er mars 1944.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 9 février 1946. Il est réarmé durant la guerre de Corée du 6 février 1952 au 21 aaoût 1953 non pas pour être engagé au combat  mais pour relever des navires partis au pays du matin frais.

Décision étant prise de le transférer à la Turquie, le sous-marin subit une refonte GUPPY pour lui permettre de tenir son rang combat. Remis en service le 16 juillet 1954,  il est désarmé et loué à la Turquie le 23 octobre 1954. Remis en service le même jour sous le nom de TCG Cerbe (S341), il est désarmé le 4 mai 1972, acquis par la Turquie qui s'empresse de l'envoyer à la démolition.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha49
Le USS Hammerhead (SSN-663) au bassin

De juillet à novembre 1938 il est déployé dans l'Atlantique Nord pour des opérations spéciales, pour des patrouilles et pour l'entrainement.

Il assiste en juillet 1969 au lancement d'Apollo 11, la mission qui allait permettre à l'homme de marcher sur la Lune avec à son bord le vice-président Agnew  comme hôte de marque. D'août ) novembre 1969 il est développé dans l'Atlantique Nord. D'octobre à décembre 1970, il est déployé en zone arctique. Il retourne en zone arctique entre mars et juin 1973.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha50
Le USS Hammerhead (SSN-663) à la mer

Si de janvier à juillet 1974 il est déployé en Méditerranée, de décembre 1974 à mars 1975 il opère dans l'Atlantique Nord tout comme d'avril à juillet 1975. De janvier à mars 1976 il participe à l'exercice SOLID SHELD 76.

De septembre 1978 à février 1979 le Hammerhead traîne ses hélices en Méditerranée mais de septembre à novembre 1979 il préfère la zone arctique.

D'avril à septembre 1981 il effectue un déploiement en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien et en mai 1982 il opère en zone arctique avec son folklore des «nez bleus» et ces rituels comparables à ceux du passage de la ligne.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha51
Le USS Hammerhead (SSN-663) à la mer en compagnie d'un Sea King

De novembre 1983 à avril 1984 et d'août 1988 à mars 1989 il est déployé en Méditerranée. De juillet à septembre 1989 il s'entraine dans les Caraïbes depuis la baie de Guantanamo avant d'enchainer par un entrainement dans l'Atlantique. De mai à juillet 1991 il opère en Méditerranée puis de mars à mai 1992 dans les Caraïbes.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha52
Le USS Hammerhead (SSN-663) à quai
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha53

Le USS Hammerhead (SSN-663) est désarmé le 5 avril 1995 et rayé du Naval Vessel Register le même jour. Il est confié aux bons soins du Nuclear-Powered Ship and Submarine Recycling Program opèrant depuis Bremerton, dénucléarisation et déconstruction achevés le 22 novembre 1995.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyMer 26 Aoû 2020 - 14:42

Le USS Sea Devil (SSN-664)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_se17
Le USS Sea Devil (SSN-664) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_se18
Achèvement à flot du Sea Devil

-Le USS Sea Devil (SSN-664) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & Drydock Company sis à Newport News (Virginie) le 12 avril 1966 lancé le 5 octobre 1967 et commissioned le 30 janvier 1969.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_se19
Le USS Sea Devil (SS-400)

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter ce nom (raie manta) succédant au SS-400, une unité de classe Balao. Il est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard le 18 novembre 1943 lancé le 28 février 1944 et commissioned le 24 mai 1944.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé et mis en réserve le 10 septembre 1948. Il est remis en service une première fois du 2 mars 1951 au 19 février 1954 puis une seconde fois à partir du 17 août 1957. Basé à San Diego, il est reclassé AGSS-400 et utilisé pour l'entrainement et pour les essais jusqu'à son désarmement définitif le 17 février 1964. Il est rayé le 1er avril 1964 et coulé comme cible le 24 novembre 1964.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_se20
Le USS Sea Devil (SSN-664) à la mer

A sa mise en service il est affecté à la Submarine Division 62 avec pour base Norfolk en Virginie et ce jusqu'en 1977 quand il est affecté au Submarine Squadron 4 et basé à Charleston (Caroline du Sud), situation qui n'évoluera pas jusqu'à son désarmement en 1991.

De janvier à mars 1972 il est déployé en zone arctique puis de décembre 1972 à mars 1973 en Méditerranée. De janvier à juillet 1976 il opère d'abord en Atlantique Nord puis en Méditerranée.

Après être allé en zone arctique en janvier 1980, le SSN-664 se rend en Méditerranée de février à juillet 1980. Il retourne à nouveau en Méditerranée de mai à août 1981 et de mars à septembre 1984.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_se21
Le USS Sea Devil (SSN-664) à la mer

En juin 1985 et en mai 1987 il se rend en zone arctique à proximité du Pôle Nord et en juillet à décembre 1989 il est à nouveau en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Sa carrière opérationnelle se termine notamment par une dernière excursion en zone arctique et ce d'octobre à décembre 1990.  

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_se22
Le USS Sea Devil (SSN-664) à quai

Le USS Sea Devil (SSN-664) est désarmé le 16 octobre 1991 et rayé du NVR le même jour. Il est recyclé à Bremerton du 1er mars 1998 au 7 septembre 1999.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyVen 28 Aoû 2020 - 13:50

Le USS Guitarro (SSN-665)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu29

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu36
Que la couleur soit et la couleur fût !
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu30

-Le USS Guitarro (SSN-665) est mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard de Vallejo (Californie) le 9 décembre 1965 lancé le 27 juillet 1968 et commissioned le 9 septembre 1972 soit avec plus de trente-deux mois de retard puisque son commissionnement était initialement prévu pour janvier 1970 (voir ci-après).

C'est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter le nom de ce poisson de la famille de Rhinobatidae, une famille de raie vivant essentiellement dans les eaux chaudes et tropicales.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu31
Le USS Guitarro (SS-363)

Il succède à un autre Fleet Submarine, un sous-marin de classe Gato, le SS-363 qui aurait du être initialement construit comme un Balao.

Mis sur cale aux chantiers navals de Manitowoc le 7 avril 1943, il est lancé le 29 août 1943 et commissioned le 26 janvier 1944.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé et mis en réserve le 6 décembre 1945. Il est réarmé une première fois du 6 février 1952 au 22 septembre 1953 pour permettre l'envoi de navires supplémentaires en Corée puis une deuxième fois du 15 mai au 7 août 1954 pour permettre l'entrainement de son nouvel équipage turc.

Désarmé dans l'US Navy le 7 août 1954, il est remis en service le même jour dans la marine turque, devenant le TCG Preveze (S-22 puis S-340 en 1965), servant de sous-marin d'attaque jusqu'à son désarmement survenu le 4 mai 1972.

Entre-temps le 1er janvier 1972 il avait acheté par la Turquie. Rebaptisé Cerya Bodu (n°4) il sert de ponton pour recharger les batteries jusqu'à son désarmement en septembre 1983. Démoli, le sous-marin laissa son kiosque à la base navale de Gölcuk qui fût détruit par le tremblement de terre du 17 août 1944

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu32
Houston we had a problem !

Avant de parler de sa carrière opérationnelle, connaissez-vous le surnom du Guittaro ? Non ? Il s'agit de «Mare Island Mud Puppy» (le chiot de la boue de Mare Island) soit un surnom curieux pour un sous-marin.

Ce surnom lui à été attribué suite à un incident survenu le 15 mai 1969. Ce jour le sous-marin en achèvement à flot était mouillé dans la rivière Napa dans l'enceinte du MINS (Mare Island Naval Shipyard).

Sur les coups de 16.00, un groupe d'ouvriers était en train de calibrer les ballasts arrière. Pour cela il fallait remplir ses réservoirs avec environ 4.5 tonnes d'eau. A l'époque les travaux n'étaient pas suivis par un organisme centralisé ce qui explique qu'au même moment un autre groupe d'ouvrier avait fait remplir les ballasts avant pour permettre au sous-marin d'afficher une assiette positive de 2°.

Aussi incroyable que cela puisse paraître les deux groupes opéraient sans avoir ce que faisait l'autre dans un sous-marin qui n'était pas un navire géant.

Plusieurs alarmes sont transmises mais ne sont pas pris en compte. Le groupe avant arrête ses travaux à 20.00. Le groupe arrière qui avait finit la calibration avait commencé à vider les ballasts arrières.

A 20.30 les deux groupes retrouvent le bord et constatent que le sous-marin piquent du nez, les ouvertures avant sous l'eau entrainant l'inondation du sous-marin par toutes les ouvertures disponibles.

En catastrophe, les ouvriers tentent de fermer toutes les ouvertures mais la fermeture est compliquée par la présence de câbles et de fils qui empêchent ou au minimum gênent considérablement la fermeture.

Ce qui devait arriver arriva. A 20.55 le sous-marin coule, ne laissant que son kiosque émergé au dessus des flots.

L'enquête menée par le Congrès arriva à la conclusion que le naufrage avait été causé par l'inaction des ouvriers qui méprisèrent les règles de sécurité ou refusèrent d'assumer leurs responsabilités. A cela s'ajoutait l'absence d'un contrôle centralisé et d'un responsable unique pour la construction.

Les procédures furent entièrement revues et un système de déconnection rapide installé sur les câbles et autres fils passant à travers les ouvertures pour permettre une fermeture rapide et éviter un naufrage accidentel.  

Ironie de l'histoire, deux mois plus tôt, le commandant William G. Lange demanda la création d'un organe central de contrôle pour éviter tout problème en cas de construction mais les responsables du chantier rejetèrent cette proposition en estimant qu'ils avaient toujours construit un navire ainsi que cela s'était toujours bien passé. On connait la suite..... .

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu34
Le USS Guitarro (SSN-665)

Le sous-marin est remis à flot le 18 mai 1969. Les dommages sont estimés entre 15.2 à 21.85 millions de dollars (81 à 117 millions de dollars en 2018). Naturellement la mise en service prévue pour janvier 1970 fût repoussée à septembre 1972.

De juillet à septembre 1974 et de mars à juin 1979 le sous-marin est déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte.

Dans la deuxième partie des années soixante-dix, le sous-marin participa aux premiers tests d'une version à changement de milieu du missile de croisière Tomahawk, lançant plusieurs missiles depuis ses tubes lance-torpilles mais si le lancement et la sortie de l'eau se passèrent normalement, les phases aériennes furent marquées par des échecs. Le Guitarro joua ce rôle de 1977 à 1984 avant de passer le relais au USS City of Corpus Christi (SSN-705), un sous-marin de classe Los Angeles.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu35
Le USS Guitarro (SSN-665)

Ce dernier parvint à réussir les différents tests et offrir aux SSN américains un moyen de frappe de la profondeur que peu de pays maîtrise (à ma connaissance la Grande-Bretagne avec des Tomahawk et la France avec le Scalp Naval lancé depuis les Suffren).

De janvier à juillet 1983 le Guittaro est déployé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien. Il opère au profit de la 7ème flotte de mai à novembre 1987 et d'août 1989 à février 1990.

Le 4 octobre 1990 alors qu'il était amarré dans l'enceinte de la base aéronavale de North Island à San Diego, le sous-marin reçoit la visite du général Mikhail Moiseyev, premier adjoint du ministre de la défense et chef d'état-major général de l'URSS et du général Colin Powell, chef de la conférence des chefs d'état-major. Les deux généraux vont visiter le sous-marin à l'exception de la partie propulsion.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_gu37
Le USS Guitarro (SSN-665)

Le USS Guitarro (SSN-665) est désarmé le 29 mai 1992 et rayé du Naval Vessel Register le même jour. Il est dénucléarisé et déconstruit à Bremerton, le travail s'achevant le 18 octobre 1994.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyVen 28 Aoû 2020 - 14:02

Le USS Hawkbill (SSN-666)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha54

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha55
12 avril 1969 : lancement à Vallejo du PCU Hawkbill
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha56

-Le USS Hawkbill (SSN-666) est mis sur cale aux chantiers navals Mare Island Naval Shipyard sis à Vallejo (Californie) le 12 septembre 1966 lancé le 12 avril 1969 et commissioned le 4 février 1971.

C'est le deuxième sous-marin à porter le nom d'une grande tortue de mer aujourd'hui en danger d'extinction. A noter pour l'anecdote que cette tortue est connue en anglais sous le nom de hawksbill mais que le s à été oublié pour les deux sous-marins ayant porté ce nom.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha57
Le USS Hawkbill (SS-366)

Le premier Hawk(s)bill était un sous-marin de classe Balao, le SS-366. Mis sur cale aux chantiers navals de Manitowoc le 7 août 1943 il est lancé le 9 janvier 1944 et commissioned le 17 mai 1944.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 20 septembre 1946 et placé sous cocon dans l'attente d'un possible d'un potentiel réarmement. En 1952 le sous-marin est modernisé selon le programme GUPY IB puis le 21 avril 1953 loué à la marine néerlandaise où il est rebaptisé HMNLS Zeeleuw (S-803).

L'ancienne tortue devenue lion de mer à servit dans la marine néerlandaise pendant plus de quinze ans, étant désarmé le 20 février 1970 (le jour même de la vente aux Pays-Bas) puis vendu à la démolition le 24 novembre 1970 et démantelé.  

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha58
Le USS Hawkbill (SSN-666) à quai

D'octobre à décembre 1971 il sert de bâtiment support pour les tests du Deep Submersive Rescue Vessel (DSRV), un mini sous-marin de sauvetage.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha60
Le USS Hawkbill (SSN-666) avec un DSRV

De mars à septembre 1972 il est déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte et participe à une guerre du Vietnam finissante.

En février 1973 il opère en zone arctique et participe à l'exercice SubiceEX 1-73. De mars à juin 1973 il est déployé en Extrême-Orient et de juillet à août 1973 il participe aux tests de certification de la torpille Mk48.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha59
Le USS Hawkbill (SSN-666) au Pôle Nord avec des compagnons de jeu

De novembre 1979 à mai 1982, le sous-marin est immobilisé au Puget Sound Naval Shipyard pour refonte et rechargement du réacteur. Les travaux terminés, il effectue ses essais à la mer puis sa remise en condition avec des escales à Nanaimo (Colombie Britannique), Alameda (Californie) et San Diego (Californie). Il retourne ensuite à Pearl Harbor où il était stationné.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha61
Le USS Hawkbill (SSN-666)

Il enchaîne rapidement par une croisière en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte avec de nombreux entraînements, probablement des missions typique de la guerre froide (renseignement et pistage de navires soviétiques), croisière marquée par des escales à Yokosuka, à Subic Bay, Hong Kong et Guam.

Début 1984 le sous-marin est déployé en zone arctique, passant 87 jours en plongée dans les atterrages immédiats du Pôle Nord, mission qui se termina par une escale à Chinhae en Corée du Sud. Il retourne en zone arctique de mars à mai 1986.

De novembre 1987 à mai 1988 il effectue un déploiement en Extrême-Orient et de juillet à octobre 1996 il effectue un déploiement où il voit du pays puisqu'il opère en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique.

De mars à  juin 1998 il est à nouveau déployé en zone arctique à proximité du Pôle-Nord.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_ha62
La fin d'un sous-marin

Le USS Hawkbill (SSN-666) est désarmé le 15 mars 2000. C'était le dernier Sturgeon à coque courte encore en service. Le même jour il est rayé du Naval Vessel Register et rentre dans le programme de déconstruction, déconstruction achevée dès le 1er décembre 2000. Autant que cela n'à pas traîné. Le kiosque à été préservé et est aujourd'hui exposé au centre des Sciences de l'Idaho à Arco.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyVen 28 Aoû 2020 - 14:15

Le USS Bergall (SSN-667)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_be31

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_be30
17 février 1968 lancement du PCU Bergall (SSN-667)

-Le USS Bergall (SSN-667) est mis sur cale aux chantiers navals General Dynamics Electric Boat Division sis à Groton (Connecticut) le 16 avril 1966 lancé le 17 février 1968 et commissioned le 13 juin 1969.

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom d'un petit poisson très présent dans les eaux de la Nouvelle-Angleterre.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_be32
Le USS Bergall (SSN-320)

Il succède au SS-320, un sous-marin de classe Balao. Construit lui aussi à Groton, il est mis sur cale le 13 mai 1943 lancé le 16 février 1944 et commissioned le 12 juin 1944.

Resté en service après la fin du second conflit mondial, il est désarmé le 17 octobre 1958 à Izmir en Turquie. Loué le même jour à la marine turque, il devient le TCG Turgutreis (S-342). Rayé du Naval Vessel Register le 1er février 1973, il est vendu à la Turquie le 15 février 1973. Désarmé le 5 avril 1983, il est rebaptisé Cerya Botu n°6 et utilisé comme ponton de recharge pour sous-marins à la base navale de Golcük. Il cesse ce rôle en 1996 puis est vendu à la démolition en avril 2000.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_be33
Magnifique photo du USS Bergall (SSN-667) à la mer

A sa mise en service le SSN-667 est affecté au Submarine Development Group Two sis à Groton. Il va servir à tester le nouveau sonar AN/BSQ-13.

En 1970 il est le premier sous-marin à embarquer la torpille Mk48 en configuration bon de guerre et en 1972 il embarque à titre temporaire le sonar AN/BQQ-5 pour tests et évaluation de son efficacité. Il est le premier sous-marin déployé sur la côte est à emporter un DSRV.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_be34
Vue aérienne du USS Bergall (SSN-667)

De mai à juillet 1973 il est déployé en zone arctique tout comme de novembre 1973 à février 1974, de septembre 1980 à février 1981 et en octobre 1983.

En 1983 il est déployé dans l'Atlantique Nord pour une patrouille de trois mois puis après un rapide ravitaillement à Norfolk il retourne en patrouille pour remplacer au pied levé un sous-marin qui ne pouvait le relever suite à des problèmes techniques.

Le 23 avril 1984, le navire de sauvetage de sous-marin USS Kittiwake (ASR-13) entre en collision avec le Bergall à Norfolk (Virginie) lors de son amarrage le long du même quai. La collision s'explique par le fait qu'au cours de travaux de maintenance, le moteur du Kittiwake à été mal réacouplé ce qui fait qu'un ordre donné par l'équipage aboutissait au résultat inverse. Fort heureusement les dégâts furent assez limités.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_be35
Le USS Bergall (SSN-667) à la mer

En janvier 1985 il est déployé dans l'Atlantique Nord puis après une période d'entretien à Holy loch il cingle vers la Méditerranée pour soutenir l'action de la 6ème flotte.

En avril 1985 il subit une nouvelle période d'entretien à La Maddalena (Sardaigne) avant de retourner en patrouille dans la Mare Nostrum. Il rentre à Norfolk et retrouve les autres sous-marins du Submarine Squadron Six en juin 1985 après six mois en mer.

Le USS Bergall (SSN-667) est désactivé le 4 août 1995 et désarmé le 6 juin 1996. Il est dénucléarisé et recyclé à Bremerton, les travaux s'achevant le 29 septembre 1997.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) EmptyDim 30 Aoû 2020 - 13:46

Le USS Spadefish (SSN-668)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp24
Le USS Spadefish (SSN-668) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp23
Lancement du Spadefish à Newport News le 15 mai 1968

-Le USS Spadefish (SSN-668) est mis sur cale aux chantiers navals Newport News Shipbuilding & Drydock Company sis à Newport News (Virginie) le 21 décembre 1966 lancé le 15 mai 1968 et commissioned le 14 août 1969.

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom de ce poisson tropical de la famille des Ephippidae.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp25
Le USS Spadefish (SSN-668)

Il succède à un sous-marin de classe Balao le SS-411. Mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard le 27 mai 1943 il est lancé le 8 janvier 1944 et commissioned le 9 mars 1944. Survivant au second conflit mondial il est désarmé et mis en réserve le 3 mai 1944. Jamais réarmé, il est reclassé AGSS-411 le 6 novembre 1962, rayé des registres le 1er avril 1967 et vendu à la démolition en 1969.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp26
Un sous-marin entre deux eaux

A sa mise en service il est affecté à Norfolk qui sera sa base durant toute sa carrière. Sur le plan administratif et opérationnel le sous-marin est affecté au Submarine Squadron Six.

Après sa croisière de mise en condition opérationnelle dans l'océan Atlantique, le sous-marin subit une période de démontages, de réparations et de modifications dans son chantier constructeur d'avril à juin 1970. En juillet il participe à des exercices anti-sous-marins dans l'Atlantique Nord avant de retourner à Norfolk. D'octobre à décembre 1970 il est à nouveau déployé dans l'Atlantique Nord.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp27
Le USS Spadefish (SSN-668) à quai

Le 18 février 1971 il appareille pour un nouveau déploiement dans l'Atlantique avec cette fois une escale à Faslane en Ecosse. Il rentre à Norfolk le 18 avril 1971 et jusqu'à la fin de cette année 71  il ne quitte guère les atterrages immédiats de sa base opérationnelle.

Après une période d'entrainement au large des côtes virginiennes, le sous-marin rallie l'Europe pour un déploiement de deux mois de juin à août 1972, le sous-marin faisant escale dans le mouillage d'Holy Loch avant de rentrer à Norfolk. Il est à nouveau déployé dans le nord de l'Océan Atlantique du 10 octobre au 17 décembre 1972.

Jusqu'en juin 1973, le sous-marin va opérer au large de la côte est, multipliant les exercices avec d'autres sous-marins mais aussi avec des navires de surface. En mai et juin 1973 il soutient la 8ème flottille de croiseurs et de destroyers (Cruiser-Destroyer Flotilla 8) dans un exercice de réaction rapide et de contrôle océanique.

A la fin du mois de juin il passe une semaine sur l'île de Portland dans le sud de l'Angleterre avant de retourner aux Etats-Unis au début du mois de juillet 1973.

De septembre 1973 à juin 1974 il est immobilisé pour un grand carénage au Norfolk Naval Shipyard. Après essais et remise en condition, il reprend sa carrière opérationnelle au large de la côte est. D'octobre 1974 à janvier 1975 il est déploiement en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Il retourne dans la Mare Nostrum de mars à août 1980.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp28
Coucou !

De janvier à avril 1983 il est déployé en zone arctique. En 1984 il participe à un exercice en zone arctique (ICEX = Ice Exercise) et remet ça en 1992 et en 1993.

De mars à août 1986 et de mars à août 1990, le SSN-668 est déployé en Méditerranée. D'août à novembre 1991 il effectue un long déploiement en zone arctique à proximité immédiate du Pôle Nord.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp29
Le sous-marin nucléaire d'attaque bien que solitaire sait parfois se faire grégaire
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp30

En 1995 et 1996 il participe à deux déploiements dans le Golfe Persique, franchissant l'Equateur à chaque fois. Le deuxième déploiement si il commence à Norfolk s'achève à Bremerton puisque le SSN-668 va s'amarrer dans l'enceinte du Puget Sound Naval Shipyard.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Uss_sp31
Tableau immortalisant le Spadefish au bassin

C'est ici qu'il est désarmé le 11 avril 1997. Rayé du NVR le même jour, il est totalement dénucléarisé et recyclé le 24 octobre 1997.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE STURGEON (FINI)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: