AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -22%
-110€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
Voir le deal
389.99 €

 

 PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyLun 11 Mai 2020, 16:46

PETROLIERS-RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER
(ETATS-UNIS)

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h10
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187)

AVANT-PROPOS

Le ravitaillement à la mer et le soutien logistique à l'américaine : big is beautiful

L'US Navy et le soutien logistique

Aux Etats-Unis tout est grand, tout est gigantesque, démesuré. Pays-continent, les Etats-Unis d'Amérique sont bordés à l'est et à l'ouest par deux immenses océans, l'Océan Atlantique à l'est et l'Océan Pacifique à l'ouest.

Ces deux immenses étendues d'eau les mettent à l'abri d'une invasion mais rendent toute opération d'exploration, de colonisation et de combat bien compliquée. Les distances sont absolument colossales imposant de sérieuses servitudes logistiques.

Ces servitudes sont bien entendues prises en compte par les planificateurs américains dans les différentes moutures des plans ORANGE, les plans de bataille dressés pour un futur conflit contre le Japon, conflit qui devient une évidence dès la défaite russe en 1905.

La seule incertitude c'était quand. Dans l'immédiat c'était improbable puisque depuis 1902 Tokyo était alliée à la Grande-Bretagne à tel point que l'US Navy travailla sur certains scénarios qui nous paraissent bien chimériques aujourd'hui à savoir une guerre dans l'Atlantique entre l'US Navy et la Royal Navy pendant que 100000 soldats japonais débarquaient dans le Puget Sound.

Cette planification est d'autant plus délicate qu'à l'époque il n'y à pas de canal permettant de passer facilement de l'Atlantique au Pacifique et inversement.

L'ouverture du canal de Panama en 1914 bouleverse la planification militaire américaine mais impose in fine de nouvelles contraintes en l’occurrence une largeur limitée des coques des cuirassés américains (pour les Montana mort-nés les américains renoncèrent à cette largeur limitée ce qui aurait obligé ces cuirassés à rallier le Pacifique via le cap Horn ou le détroit de Magellan).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_wr12
Le ravitailleur d'aviation (aviation tender) USS Wright (AV-1) en baie de Narragansett le 15 avril 1939

En dépit de ces contraintes, le nombre de navires de soutien est plutôt limité même en ce qui concerne l'US Navy. On trouve ainsi deux ravitailleurs d'aviation, huit ravitailleurs de destroyers, cinq ravitailleurs de sous-marins, trois navires-ateliers, deux transports de munitions, une vingtaine de pétroliers, un navire-hôpital et deux transports de troupes.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ci10
Le USS Cimarron (AO-22)

Sur le papier c'est en apparence important mais cela aurait été largement insuffisant pour combattre les japonais dans le Pacifique. C'est d'ailleurs ce qui fit la différence entre Tokyo et Washington.

Si les premiers n'ont jamais pu ni voulu développer une logistique puissante, bien organisée et bien équipée, les seconds l'ont anticipé dès avant guerre, préparant une montée en puissance vertigineuse de leurs navires de soutien.

Ce sont des dizaines de cargos et de pétroliers, souvent transformés en navires spécialisés qui vont suivre les Task Force de porte-avions, les Task Forces amphibies, les groupes de navires de surface pour fournir tout ce qu'une marine moderne à besoin.

On trouvait des pétroliers pour ravitailler les navires de combat, des pétroliers pour ravitailler les pétroliers, des pétroliers pour réalimenter les dépôts de l'arrière.

On trouvait également des cargos pour le transport des munitions, des vivres, des pièces détachées et autres fournitures. On trouvait également des navires spécialisés dans le soutien technique ou le soutien sanitaire.

De véritables bases navales mobiles sont aménagées dans différents atolls du Pacifique notamment à Ulithi et à Majuro, des bases permettant d'économiser les épuisants et chronophages aller et retour entre le «front» et la côte ouest.

Pour construire rapidement, les américains vont anticiper avec les travaux de la Maritime Commission, un organisme étatique chargé de financer la construction de navires marchands et éviter un déclassement profond de la marine marchande américaine.

Le 29 juin 1936 cette commission voit le jour. Le financement de navires doit permettre à la marine de guerre de disposer de navires réquisitionnables, sauver les armateurs américains malmenés par la crise de 1929 et donner du travail à des chantiers navals qui n'avaient jamais été compétitifs en raison de coûts de production trop élevés par rapport à d'autres.

En 1937, la Commission Maritime prévoit la construction de cinquante navires par an pendant dix ans, des navires standardisés pour accélérer la production et faciliter réquisition et utilisation.

Le programme initial est doublé une première fois en 1939 (cent navires par an) puis une second fois en août 1940 (200 navires par an répartis entre 19 chantiers).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_he47
Le USS Hercules, un cargo type C3

De ce programme massif sont issus les «Liberty Ship» et «Victory Ship» mais surtout les cargos C2 et C3 et une imposante flotte de pétroliers. Douze pétroliers type T3-S2-A1 sont commandés le 5 janvier 1938 pour des compagnies pétrolières mais ils vont en réalité être réquisitionnés par l'US Navy formant la classe Cimarron qui au final comptera 35 navires (quatre ultérieurement transformés en porte-avions d'escorte).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Lanee_10
Le Lanee Victory

Entre 1939 et 1945, la Commission Maritime à fait construire 4490 coques de cargos ou de paquebots soit 31629422 tonnes de jauge brut dont 2680 «Liberty Ship», 534 «Victory Ship», 60 cargos type Ocean pour les britanniques et 684 pétroliers (T1,T2 et T3). Les cargos type C3 sont construits à 258 exemplaires avec 28 modèles différents mis sur cale entre 1939 et 1951 dans douze chantiers.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Ss_hat10
Le SS Hat Creek, un pétrolier type T-2

Bien que le ravitaillement à la mer ait été développé avant guerre, le ravitaillement se fait souvent à flot à l'arrière et non en route sur le front.

Le ravitaillement en munitions se fait un temps au mouillage mais en février 1945 ont lieu les premiers ravitaillement en route de munitions et de charges solides. Le système est si bien huilé que la Fast Carrier Task Force (TF38/58) reste treize semaines sur seize à la mer entre le 6 octobre 1944 et le 26 janvier 1945.  

La part la plus importante du ravitaillement est naturellement consacrée au carburant ce qui explique la construction de nombreux pétroliers. Entre 1939 et 1946, 525 pétroliers type T2, 63 pétroliers T3 _plus grands que les précédents_ et 113 T1 plus petits que les T2 soit 701 navires plus 95 construits par des armateurs privés soit un total de 796 navires. Sur ces 796 navires, l'US Navy arme pour ses besoins propres 35 pétroliers T3 et 47 pétroliers T2.

La consommation de carburant est importante la 5ème flotte en avril 1945 consomme 26500 mètres cubes de mazout et 1750 mètres cubes d'essence d'aviation par jour !  

Une véritable «route du pétrole» traverse le Pacifique. Les pétroliers de l'avant font la navette entre les groupes de combat et Ulithi aux Mariannes (principale base avancée de la marine américaine dans le Pacifique) où 16000 mètres cubes sont stockés en permanence.

Ce stock recomplété par d'autres pétroliers qui effectuent la navette entre Ulithi et les stocks de Saïpan, Guam, Kwajalein et Pearl Harbor (795000 mètres cubes), stocks eux même ravitaillés par des pétroliers depuis les Etats Unis.

On image aisément ce qui se serait passé si les japonais avaient pu et/ou avaient voulu se lancer dans une bataille du Pacifique comparable à celle de l'Atlantique. Il est évident que cela aurait sérieusement ralentit la contre-offensive américaine.

Les navires n'ont pas seulement besoin de carburant, il leur faut également des munitions, des pièces détachées, des vivres ce qui pousse les américains à aménager des cargos pour le ravitaillement à la mer. Des pétroliers sont même aménagés pour le ravitaillement et la distillation de l'eau.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ar34
Le cuirassé USS Wisconsin (BB-64) sur le dock-flottant USS Artisan (AFDB-1)

La logistique c'est aussi la réparation des navires ce qui implique la construction de docks flottant dont certains pouvaient caréner un porte-avions de type Midway (même si le USS Midway est arrivé trop tard pour participer au conflit).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Ulithi10
La base navale d'Ulithi

Des bases avancées sont construites au fur et à mesure de l'avance, du «saut de puce» à travers le Pacifique : Majuro, Kwajalein, Eniwetok, Manus, Guam (où s'installe le commandement en chef de la flotte du Pacifique, l'amiral Chester Nimitz) Saïpan, Ulithi, Leyte et enfin Okinawa.

En ce qui concerne les groupes aériens, des porte-avions d'escorte officieusement appelés CVET
(Carrier Vessel Escort Transport) sont chargés du transport d'appareils et d'équipages pour compléter les effectifs des groupes aériens embarqués.

Lors des ravitaillement à la mer, ces CVET transfèrent les équipages et des appareils neufs et récupèrent les appareils réparables (les britanniques auront le même objectif en construisant l'Unicorn bien vite utilisé comme porte-avions standard puis en transformant le Pioneer et le Perseus, deux porte-avions léger de classe Colossus en navires-ateliers pour l'aviation embarquée).

C'est ainsi qu'en mars 1945 est constitué à Ulithi, le Logistic Support Group 50.8 ou Servron 6 (Service Squadron 6) qui sous le commandement du contre-amiral Donald B. Beary (croiseur Détroit CL-Cool comprend deux groupes composé de pétroliers, de transports de munitions et de vivres, de remorqueurs et bâtiments d'escorte et deux groupes de porte-avions d'escorte de soutien (CVET). Le LSG 50.8 devient le TG 30.8 le 27 mai 1945.

Les mutations de l'après guerre

Le second conflit mondial terminé, les Etats-Unis s'empressent de démobiliser pour permettre à l'économie de reprendre son cours «normal».

Les effectifs sous les drapeaux sont considérablement réduits, de nombreux navires sont soit désarmés et démolis (pour les plus anciens), mis en réserve sous cocon (pour les plus récents).

La logistique tire les leçons du second conflit mondial. Désormais le ravitaillement se fait en route pour le carburant mais aussi les charges solides.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_co51
Le USS Conecuh (AO-110)

Ultérieurement, l'arrivée de l'hélicoptère permettra également le ravitaillement à la verticale. La capture du ravitailleur allemands KMS Dithmarschen devenu le USS Conecuh (AO-110) permet aux américains d'affiner les caractéristiques de leurs futurs ravitailleurs.

La logistique à la mer prend d'autant plus une importance capitale que les risques de voir les bases navales et les ports anéantis par des frappes nucléaires soviétiques sont importants. C'est la théorie des «reins brisés» qui doit permettre aux forces armées occidentales de pouvoir continuer à combattre même sans leurs bases (les britanniques se donnaient pour objectif de tenir six semaines sans s'appuyer sur leurs bases traditionnelles).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Holy_l10
Holy Loch

De nouveaux bâtiments-bases sont ainsi construits pour créer de véritables bases navales mobiles notamment pour les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins qui imposaient des servitudes logistiques particulièrement importantes entre le réacteur nucléaire et les missiles balistiques eux aussi nucléaire.

Grâce à l'évaluation du ravitailleur allemand, les américains comprennent l'utilité de regrouper sur une même coque un pétrolier et un ravitailleur, donnant naissance au concept de pétrolier-ravitailleur, les premiers vrais navires de ce type étant les Sacramento et les Wichita.

Parallèlement est constitué un Military Sea Transportation Service (MSTS) destiné au transport de troupes et de matériel à l'aide de navires civils qu'ils appartiennent en propre au gouvernement américain ou qui auraient été réquisitionnés auprès d'armateurs américains.

C'est une rationalisation d'un dispositif plus complexe qui assurait cette mission. Pas moins de quatre agences s'occupaient de cette tâche : le Naval Ocean Transportation Service (NOTS) de la marine, L'Army Transport Service (ATS) de l'armée de terre, le War Shipping Administration et le Fleet Support Service de la Maritime Commission.

Un Joint Military Transportation Command (JTMC) supervise en théorie l'ensemble mais cela devient rapidement une usine à gaz qui réclame une organisation centralisée.

Voilà pourquoi est créé le MSTS qui devient le 1er août 1970 le Military Sealift Command (MSC), un organisme civil avec des détachements militaires, un organisme destiné à assurer le transport et le ravitaillement des troupes américaines outre-mer notamment durant les conflits coréens et vietnamiens.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p10
Le USNS Pililaau (T-AKR-304) de classe Bob Hope en plein transbordement hauturier

Outre les transports, le MSTS/MSC va gérer des navires prépositionnés outre-mer, navires stockant du matériel pour accélérer l'envoi de troupes qui arrivaient sur zone par avion ce qui permettait de gagner plusieurs jours.

Avec la fin de la guerre froide, l'US Navy se recentre sur ses missions de combat, transférant ses navires de soutien au MSC, navires qui perdent leur armement avant le transfert. Désormais la construction de navires de soutien se fait directement au profit du MSC.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Lun 25 Mai 2020, 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyMer 13 Mai 2020, 10:55

Une histoire des pétroliers américains

Dans cette partie je vais balayer rapidement les prédécesseurs de la classe Henry J. Kaiser en faisant le focus sur quelques classes de pétrolier-ravitailleurs que je considère comme les prédécesseurs de ces navires.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ci12
Le USS Cimarron (AO-177)

-Juste avant les pétroliers vedettes de cet article nous trouvons les cinq pétroliers ravitailleurs de la Classe Cimarron. Ces navires sont mis en service en 1981 (Cimarron Monongahela Merrimack), en 1982 (Willamette) et 1983 (Platte).

Ces navires ont été conçus pour fournir deux pleins complets de carburant à un porte-avions classique et à six ou huit destroyers assurant son escorte. Ces navires sont jumboïsés en 1990/92 par l'intégration d'une section de 35.7m pour permettre d'augmenter la capacité carburant de 120000 à 180000 barils et permettant l'emport de 300 tonnes de munitions. Les capacités de ravitaillement à la mer furent également améliorées.

En raison de la fin de la guerre froide, ces navires furent désarmés peu avant la fin du 20ème siècle en 1998 pour le Merrimack et en 1999 pour les autres.

Les Cimarron déplaçaient 36814 tons à pleine charge, mesuraient 182.42m de long (215.95m après jumboïsation) sur 27m de large et un tirant d'eau de 9.8m, une vitesse maximale de 20 nœuds, un armement composé de deux Phalanx et un équipage de 135 hommes avec la possibilité d'embarquer 90 passagers.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ci11
Le USS Cimarron (AO-22)

-Entre 1938 et 1945 pas moins de trente et un pétroliers de classe Cimarron sont construits pour assurer le ravitaillement en carburant de la marine américaine. A cela s'ajoute quatre pétroliers qui vont être transformés en porte-avions d'escorte de classe Sangamon.

Navires type T3-S2-A1, ils sont construits comme National Defense Tankers c'est à dire des navires destinés à la marine marchande mais pouvant si besoin est être réquisitionnés par la marine américaine. Un certain nombre de travaux sont donc menés durant la construction pour accélérer la réquisition et rendre ces pétroliers plus facilement militarisables.

Trois des douze premiers navires de ce type sont mis en service directement dans l'US Navy après leur lancement.

Les autres vont être armés par la Standard Oil mais pour peur de temps puisqu'en juillet 1940 suite au Two-Ocean Navy Act les pétroliers sont réquisitionnés par la marine américaine qui passe ensuite commande de dix-huit autres navires auxquels on peut ajouter cinq navires légèrement différents considérés soit comme de nouveaux Cimarron ou formant alors la classe Mispillion.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ne61
Le USS Neosho (AO-23)

Cela porte le total à trente-cinq unités mais quatre ont donc été transformés en porte-avions d'escorte. Deux pétroliers ont été coulés (Neosho en mer de Corail en 1942 et le Mississinewa coulé à Ulithi en 1944)

Trois sont mis en service en 1939 (Cimarron Neosho Platte), quatre en 1940 (Sabine Kaskaskia Sangamon Santee), cinq en 1941 (Salamonie Chemung Chenango Guadalupe Suwannee), six en 1943 (Ashtabubla Cacapon Caliente Chikaskia Elokomin Aucilla), sept en 1944 (Marias Manatee Mississinewa Nantahala Severn Taluga Chipola), quatre en 1945 (Tolovana Allagash Caloosahatchee Canisteo Mispillon) et cinq en 1946 (Chukawa Navasota Passumpsic Pawcatuck Waccamaw).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_as13
Le USS Ashtabula (AO-51)

De 1964 à 1967, huit pétroliers sont jumboïsés pour augmenter leur capacité en carburant à 180000 barils et faire face aux besoins énormes des porte-avions classiques et de leurs groupes aériens. Nombre de ces pétroliers ont participé à la guerre de Corée et à la guerre de Vietnam, certains étant même engagés dans la première guerre du Golfe. Les navires encore en service au milieu des années soixante-dix appartenaient généralement au MSC.

Ces navires ont été retirés du service en 1968 (Cimarron), en 1969 (Salamonie Kaskaskia Chikaskia), en 1970 (Platte Sabine Chemung Elokomin Aucilla Allagash), en 1972 (Chukawan), en 1973 (Cacapon Caliente Manatee Nantahala Severn Chipola), en 1974 (Guadalupe), en 1975 (Tolovana), en 1982 (Asthabula Marias), en 1989 (Canisteo), en 1990 (Caloosahatchee Misspillion), en 1991 (Navasota Passumpsic Pawcatuck Waccamaw)

A noter que les futurs commandants de porte-avions devaient non seulement être pilotes mais aussi familiers avec les navires ayant un grand tireur d'eau ce qui explique que nombre d'entre-eux furent commandants de pétroliers et notamment des Cimarron.

Les Cimarron déplaçaient 25228 tonnes à pleine charge, mesuraient 169m de long sur 23m de large pour un tirant d'eau de 9.86m, une vitesse maximale de 18 nœuds, une capacité 23200 mètres cubes soit 146000 barils, un armement composé de quatre (AO-22 à AO-33) ou de un canon de 127mm et quatre canons de 76mm (AO-51 et suivants) associés à huit canons de 40mm et huit canons de 20mm en quatre affûts doubles. L'équipage se composait de 304 officiers et marins.

Les Cimarron jumboïsés déplaçaient 33987 tons à pleine charge, mesuraient 196m de long sur 23m de large et un tirant d'eau de 10.59m, une vitesse maximale de 16 nœuds, une capacité de 180000 barils (29000 mètres cubes), un équipage composé de 304 hommes (108 civils et un détachement de l'US Navy quand transféré au MSC).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ke24
Le USS Kennebec (AO-36)

-La Classe Kennebec se composait de seize pétroliers médians dont un était encore en service commercial en 2018  ! Les quinze autres ont été retirés du service. Tout comme d'autres pétroliers du second conflit mondial, ils furent initialement commandés par des compagnies privées avant d'être finalement utilisés par l'US Navy.

Ces navires sont mis en service en 1942 (Kennebec  Merrimack Winooski Kankakee Lackawanna Neosho  Mattaponi Monongahela Tappahannock Patuxent Neches Chiwawa) et 1943 (Enoree Escalante Neshanic Niobrara).

Retirés du service peu après la fin de la guerre car la marine américaine préférait les Cimarron, ils furent néanmoins réarmés à plusieurs reprises en fonction des gigantesques besoins de la première marine du monde, les Mattaponi et Tappahannock étant réarmés à quatre prises jusqu'en 1970.

Les premiers navires ( Kennebec  Merrimack Winooski Kankakee Lackawanna Neosho) déplaçaient 21077 tons à pleine charge, mesuraient 152.9m de long sur 20.7m de large et un tirant d'eau de 9.1m, une vitesse maximale de 16.5 nœuds, une capacité de 130000 barils (18000 tonnes), un armement composé d'un canon de 127mm, quatre canons de 76mm, huit canons de 40mm et huit canons de 20mm (tous en affûts doubles), deux grenadeurs et un équipage de 214 à 247 officiers et marins.

La sous-classe Mattaponi ( Mattaponi Monongahela Tappahannock Patuxent Neches) déplaçaient 21750 tons à pleine charge, mesuraient 160m de long sur 21m de large et un tirant d'eau de 9.1m, une vitesse maximale de 16.5 nœuds, une capacité de 133000 barils (18100 tonnes), un armement composé d'un canon de 127mm, quatre canons de 76mm, huit canons de 40mm et huit canons de 20mm (tous en affûts doubles), deux grenadeurs et un équipage de 214 à 247 officiers et marins.

La sous-classe Chiwawa (Chiwawa Enoree Escalante Neshanic Niobrara)  déplaçaient 21077 tons à pleine charge, mesuraient 152.9m de long sur 20.7m de large et un tirant d'eau de 9.1m, une vitesse maximale de 16.5 nœuds, une capacité de 133800 barils (18250 tonnes), un armement composé d'un canon de 127mm, quatre canons de 76mm, huit canons de 40mm et huit canons de 20mm (tous en affûts doubles), deux grenadeurs et un équipage de 214 à 247 officiers et marins.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_pa29
Le USS Patoka (AO-9)

-En 1917, l'US Navy passe commande aux chantiers navals de la Newport News Shipbuilding sis à Newport News de huit pétroliers formant la classe Patoka.

Achevés juste après la fin du premier conflit mondial, ces navires filaient à 10.5 nœuds ce qui les rendaient trop lents pour servir de pétroliers d'escadre, les réleguant au rôle de transport de pétrole pour l'avitaillement des bases, des dépôts et autres implantations de la marine militaire américaine.

Le USS Patoka (AO-9) est mis en service le 13 octobre 1919, le Sapelo (AO-11) l'est le 19 février 1920, le Ramapo (AO-12) le 15 novembre 1919, le Trinity (AO-13) le 2 décembre 1923, le Rapidan (AO-18) le 1er janvier 1922, le Salinas (AO-19) est mis en service le 16 décembre 1921, le Sepulga (AO-20) le 13 janvier 1922 et le  Tippecanoe (AO-21) le 6 mars 1922. Ces huit navires survivent au second conflit mondial et sont désarmés en 1945/46.

Déplacement 17070 tonnes Longueur 145.64m largeur 18m tirant d'eau 7.98m Vitesse maximale 11 nœuds Armement 2 canons de 127mm, quatre canons de 40mm en deux affûts doubles, nombre porté à douze au cours du conflit pour les quatre navires survivants Equipage 168 officiers et marins.

Il y eut auparavant d'autres pétroliers mais il s'agissait soit de conversion ou de navires marchands acquis ultérieurement par la marine américaine.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyVen 15 Mai 2020, 15:10

Genèse des Henry J. Kaiser

De nouveaux pétroliers pour l'US Navy et pour le MSC
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Classe13
Schéma des pétroliers de classe Henry J. Kaiser

Les seize pétroliers de classe Henry J. Kaiser ont été conçus pour succéder aux Cimarron. A la différence des précédents, les Henry J. Kaiser sont de véritables pétroliers-ravitailleurs transportant du carburant mais aussi des pièces détachées, des munitions et des vivres.

Ce choix s'explique par la volonté de rationaliser la flotte de navires de soutien. Jusqu'ici l'US Navy multipliait les navires spécialisés.

En dépit de budgets encore confortables, la marine américaine voulait rationaliser sa flotte, processus qui allait se poursuivre avec la fin de la guerre froide où les «dividendes de la paix» ont entraîné une baisse de budgets et donc la nécessité de faire des choix et cela passait par une réduction du nombre de classes de navires et un soin particulier à réduire les coûts de fonctionnement.

Sur le plan technique les Henry J. Kaiser sont des pétroliers-ravitailleurs tout ce qu'il y à de plus classique avec un bloc-passerelle imposant à l'arrière avec une plate-forme hélicoptère pour le ravitaillement vertical et les installations de ravitaillement à la mer au milieu, les Kaiser possédant cinq postes «humides» pour le transfert de carburant et deux postes «secs» pour le transbordement des charges solides.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Exxon_10
L'Exxon Valdez

A noter que douze de ces navires ne sont pas pourvus de la double-coque qui est imposée aux Etats-Unis par le Oil Pollution Act de 1990, loi votée suite à la catastrophe de l'Exxon Valdez en Alaska un an plus tôt (24 mars 1989 aucun mort mais une pollution catastrophique, le pétrolier remis en état n'à été démoli qu'en 2012). Seuls sont concernés le Patuxent, le Laramie et le Rappahanock qui en disposant d'une double-coque perdait 12% de capacité.

Dix-huit navires sont initialement prévus mais au final seulement seize seront mis en service dans l'US Navy avec un équipage civil du Military Sealift Command (MSC) auquel s'ajoutait un détachement de l'US Navy pour les communications et pour l'armement (si les Kaiser peuvent recevoir deux Phalanx ils ne disposent actuellement que de mitrailleuses de 12.7mm).

En effet deux navires ne seront jamais achevés suite à des problèmes avec deux chantiers constructeurs successifs. Après avoir étudié leur transformation en transport de munitions, l'US Navy à renoncé à les achever et les à envoyer dans la rivière James en Virginie avant de les envoyer à la démolition en 2011. Un navire à été vendu à la marine chilienne suite à une baisse des besoins de l'US Navy en la matière.

Le contrat du premier navire immatriculé T-AO-187 et baptisé Henry J. Kaiser est attribué à Avondale Industries, un chantier naval de La Nouvelle-Orléans le 12 novembre 1982.

Ce contrat incluait des options pour trois unités supplémentaires (T-AO-188 à 190), options levées le 20 janvier 1983 pour le premier et le 22 novembre 1983 pour les deux autres.

Un deuxième contrat pour les pétroliers-ravitailleurs T-AO-191 et T-AO-192 est attribué à la Pennsylvania Shipbuilding Company (Penn Ship) le 6 mai 1985. Ce contrat incluait les options pour les T-AO-194 et T-AO-196 mais ces options ne furent jamais exercés en raison des difficultés financières du chantier.

Ces options furent transférées à Avondale et exécutée le 16 juin 1988. D'autres options furent exécutées pour le T-AO-193 le 28 juin 1985, le 27 février 1986 pour le T-AO-195, le 12 février 1987 pour le T-AO-197, le 20 juin 1988 pour le T-AO-198, le 6 octobre 1988 pour les T-AO-200,202 et 204 et enfin le 24 mars 1989 pour les T-AO-199, 201 et 202.

Le contrat pour les T-AO-191 et 192 est annulé avant la livraison, le contrat transféré à Tampa Shipyards, une division d'American Ship Building Company. Suite à une dispute sur les coûts et les solutions techniques, le contrat est définitivement annulé en 1993 alors que le T-AO-191 était achevé à 95% et le T-AO-192 à 84%. Ces navires comme nous l'avons vu plus haut ont été finalement envoyés à la démolition en 2011 après échec d'une solution alternative.  

Ces pétroliers ont été baptisés pour les neuf premiers d'industriels, d'inventeurs, d'architectes et d'ingénieurs aéronautiques marquants de l'histoire américaine. Les neuf autres sont revenus à une tradition des pétroliers américains souvent baptisés du nom de rivières et de fleuves.

Avondale Shipyards
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Vue_az10
Vue aérienne des chantiers navals Avondale

Les chantiers navals Avondale appartenaient à Litton Industries jusqu'à leur acquisition par Northrop-Grumman Corporation. En 2011, les chantiers Avondale et les chantiers Ingalls formèrent le groupe Huntington-Ingalls Industries. Il à fermé en octobre 2014.

Situé sur la rive occidentale du Mississippi à Bridge City à 32km en amont de la Nouvelle-Orléans près de Westwego, il à ouvert en 1938 sous le nom de Avondale Marine Ways, travaillant initialement dans la réparation et la construction de barges pour les travaux fluviaux sur le Mississippi.

En 1941, la compagnie ne comprends que 200 travailleurs. Ses effectifs vont rapidement augmenter avec le second conflit mondial, le chantier construisant d'abord des remorqueurs pour la Maritime Commission puis des destroyers et des destroyers d'escorte.

L'après guerre voit le chantier profiter du boom  pétrolier en Louisiane et dans le golfe du Mexique en construisant barges et navires d'assistance offshore. Des navires de commerce comme des bâtiments de pêche furent également construits. Comme tout chantier naval américain, Avondale profitait des généreuses commandes de l'US Navy qu'elles soient liées ou non aux conflits coréens et vietnamiens.

En 1959, Avondale Marine Ways est acheté par Ogden Corporation. En 1960, le chantier naval est rebaptisé Avondale Shipyard. En 1985, la compagnie est rachetée par ses employées mais en 1988 devient une compagnie à actionnariat privé sous le nom d'Avondale Industries Inc. .

En 1998, la compagnie remporte un contrat pour la construction de deux unités de classe San Antonio, les futurs San Antonio et New Orleans. Le chantier naval louisianien va construire quatre autres unités de ce type (Green Bay New York Anchorage Somerset).

Mi-2010, Northrop-Grumman propriétaire du chantier naval annonce son intention de le fermer en 2013 pour consolider le site de Pascagoula.

En 2011 comme nous l'avons vu le chantier naval Avondale forme un groupe commun avec le chantier naval de Pascagoula. En février 2013, Avondale se reconvertit dans la production d'équipements pour l'industrie pétrolière et gazière. Le 3 février 2014, le PCU Somerset (LPD-25) est le dernier navire à quitter le chantier naval.

Les principaux navires construits par Avondale sont les porte-conteneurs type APL C-9 President Monroe,President Washington,President Washington, les neufs cargos type MARAD C9-S-81 (neuf exemplaires), un brise-glace et navire de recherche USCGC Healy,six unités de classe San Antonio (dont le New York construit avec cinq tonnes d'acier en provenance des tours jumelles du World Trade Center détruites le 11 septembre 2001) mais aussi les quatre unités de classe Harpers Ferrys ainsi que cinq unités de classe Whidbey Island (sur les huit construites).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Avonda11
La frégate de classe Knox USS Elmer Montgomery (FF-1082) (en service du 30 octobre 1971 au 30 juin 1993)

On trouve également le S.S Velma Lykes (auj. TS Kennedy), un navire d'entrainement au profit de l'Académie Maritime du Massachusetts, les pétroliers ravitailleurs de classe Henry J. Kaiser, les sept cargos militaires de classe Bob Hope , les douze cutters de classe Hamilton ou encore vingt-sept des quarante-six frégates de classe Knox.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyDim 17 Mai 2020, 13:30

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h11
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) ravitaillant à la mer le porte-hélicoptères amphibie USS Boxer (LHD-4)

Présentation
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h12
Le futur Henry J. Kaiser en construction

-Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 22 août 1984 lancé le 5 octobre 1985 et mis en service le 19 décembre  1986.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Henry_10

Il rend hommage à Henry John  Kaiser (Sprout Book,Etat de New-York 9 mai 1882 Honolulu Etat de Hawaï 24 août 1967), un industriel et un philantrope américain.

Fils d'immigrés allemands, il multiplie les petits boulots avant de créer sa propre entreprise et de faire fortune. Il n'oubliera pas d'où il vient puisqu'il créa un organisation de charité la Henry J. Kaiser Foundation pour aider les plus pauvres (à sa mort la moitié de sa fortune fût cédée à sa deuxième épouse et l'autre moitié à la fondation). Marié en 1907 avec Bess Fosburgh, il eut deux fils, Edgar et Henry Jr.

Il se lança d'abord dans les travaux publics puis très vite dans la construction navale en utilisant davantage la soudure que le rivetage pour gagner du temps et améliorer la productivité. A la différence de l'opinion publique américaine il était partisan d'une intervention rapide des Etats-Unis dans le second conflit mondial ou du moins d'un soutien actif aux pays combattant l'hydre nazi.

Durant le second conflit mondial il joua un rôle clé dans la production de matériel militaire avec son chantier naval implanté à Richmond en Californie.

Il mit au point un navire de charge pouvant être construit en seulement 45 jours ! C'était la naissance de navires appelés à entrer dans la légende : les liberty ships.
Le chantier naval Kaiser battit un record en assemblant un liberty ship en quatre jours  en l’occurrence le Robert E. Peary mis sur cale le 8 novembre et lancé le 12 novembre 1942.

Possédant d'autres chantiers navals, il proposa à l'US Navy de construire cinquante porte-avions d'escorte en un an. Le pari osé fût tenu marquant la naissance des porte-avions de classe Casabianca.

Après la deuxième guerre mondial il se lança dans la construction automobile mais Kaiser Motors ne produisit aux Etats-Unis que de 1945 à 1955 avant de s'installer en Argentine. Il racheta Willys-Overland en 1953 mais en 1970 la revendit à American Motors Corporation tout en conservant un temps 22% du capital. En 1946 il se lança également dans l'industrie de l'aluminium.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h14
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) à quai

Mis en service le 19 décembre 1986 au sein du Military Sealift Command (MSC), il est d'abord stationné à Norfolk et affecté à la 2ème flotte appelée également Atlantic Fleet.

En mai 1990 la guerre civile libérienne à pris un tour tel que les américains décident d'évacuer leurs ressortissants dans le cadre de l'opération SHARP EDGE.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h13
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) à la mer

Une force d'intervention est mise sur pied avec le porte-hélicoptères amphibie USS Saipan (LHA-2) (classe Tarawa), le transport de chalands de débarquement USS Ponce (LPD-15) (classe Ponce) et le bâtiment de débarquement de chars de classe Newport le USS Sumter (LST-1188), le tout couvert par le destroyer de classe Spruance, le USS Peterson (DD-969). Les marines sont mis à terre pour renforcer la défense de l'Ambassade des Etats-Unis d'où est organisée l'évacuation par hélicoptères.

Le soutien logistique est assurée par le USS Savannah (AOR-4) (classe Savannah), le USS Rigel (AF-58), le USS Neosho (AO-183) (classe Cimarron) et donc le USS Henry J. Kaiser (T-AO-187).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h15
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) en ravitaillement à la mer de nuit

L'opération qui permet l'évacuation de 2609 personnes s'achève le 9 janvier 1991 quand le dernier navire américaine quitte la zone.

En 1995 il est redéployé à Diego Garcia dans l'Océan Indien comme pétrolier-ravitailleur prépositionné.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h16
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) ravitaillant un croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga

En 2002 nouveau changement d'affectation puisqu'il est transféré à la 3ème flotte mais placé immédiatement en position de complément à Portland (Oregon). Il n'est pas désarmé mais il n'est pas pleinement opérationnel non plus. En 2003 il retourne au service actif pour remplacer deux autres pétroliers en maintenance.

En 2005 il redevient pleinement opérationnel toujours au sein de la 3ème flotte qui ouvre la partie orientale de l'Océan Pacifique.

En 2009 il est déployé dans l'Océan Indien, ravitaillant les navires américaines présents sur zone comme ceux du Boxer Amphibious Ready Group (Boxer ARG) déployé dans le secteur du 6 janvier au 1er août 2009. Deux ans plus tard, il remet ça puisqu'il ravitaille à nouveau le Boxer et ses compagnons déployés notamment sous l'autorité de la 5ème flotte du 22 février au 30 septembre 2011.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h18
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) ravitaillant le destroyer USS Benford (DDG-65) (classe Arleigh Burke)

En avril 2011, le T-AO-187 est déployé dans le Golfe d'Aden pour soutenir les navires engagés dans la lutte contre la piraterie.

En avril 2012 il participe à l'exercice KOA-KAI 12-2, soutenant les navires de combat engagé dans cet exercice destiné à préparer des navires opérant isolement à leur futur déploiement.

Du 29 juin au 3 août 2012, il participe à RIMPAC 2012, transférant au groupe aérien du USS Nimitz (CVN-68) un biocarburant composé à part égale de biocarburant et de kérosène.

Après avoir participé en mars 2016 à PACIFIC PARTNERSHIP 2016, le pétrolier participe du 30 juin au 6 août à RIMPACT 2016.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h17
Le USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) à quai

Après avoir été déployé en 2018 dans l'Océan Indien, il participe en 2019 à l'exercice NORTHERN EDGE.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyDim 17 Mai 2020, 13:42

Le USNS Joshua Humphreys (T-AO-188)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j10
Le USS Joshua Humphreys (T-AO-188)

Présentation

-Le USNS Joshua Humphreys (T-AO-188) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 17 décembre 1984 lancé le 22 février 1986 et mis en service le 3 avril 1987.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Joshua10

Le deuxième pétrolier-ravitailleur de classe Henry J. Kaiser est le deuxième navire à rendre hommage à Joshua Humphreys (Haverford Pennsylvanie 17 juin 1751-12 janvier 1838), un architecte naval et un constructeur de navires qui est à l'origine de la construction de six frégates de 44 canons (United States Constellation Constitution Chesapeake Congress President) qui lui à voulu le surnom de «père de la marine américaine». Ces frégates jouèrent un rôle capital dans la guerre de 1812 contre la Grande-Bretagne.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_hu11
Le USS Humphreys (DD-236)

Le premier navire à lui rendre hommage est un destroyer de classe Clemson, le DD-236 en service du 21 juillet 1920 au 26 octobre 1945, rayé le 13 novembre 1945 et vendu à la démolition le 26 août 1946.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j11
Le USS Joshua Humphreys (T-AO-188) à quai

Après à peine neuf ans de service, le pétrolier-ravitailleur est désarmé le 29 juin 1996 et mis en réserve. C'est le deuxième Kaiser à être désarmé et mis en réserve après le USNS Andrew J. Higgins mais contrairement à ce dernier qui ne sera remis en service que dans la marine chilienne, le Joshua Humphreys lui va connaître de nouveau le service sous les couleurs américaines.

Placé sous cocon à Philadelphie au sein du Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NIMSF), il est réactivé le 23 février 2005 mais pour peu de temps puisqu'il est à nouveau désarmé le 1er octobre 2006 et remis sous cocon à Philadelphie.

En mars 2010, la société Atlantic Marine de Philadelphie reçoit un contrat de 12.8 millions de dollars pour la réactivation du pétrolier.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j12
Le USS Joshua Humphreys (T-AO-188) à la mer

Une fois remis en service il est affecté à la 5ème flotte, participant à l'opération ENDURING FREEDOM, assurant notamment le 11 novembre 2010 le ravitaillement en carburant du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Abraham Lincoln (CVN-72).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j13
Le USS Joshua Humphreys (T-AO-188) ravitaillant un  porte-hélicoptères amphibie

D'avril à novembre 2011, il est déployé dans l'Océan Indien, assurant notamment le ravitaillement du groupe amphibie du Boxer.  Même chose d'avril à novembre 2012 et d'avril à novembre 2013 puis d'avril à novembre 2014. D'octobre 2018 à avril 2019 il à été déployé en Europe notamment au sein du STANDING NATO MARITIM GROUP 1.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyDim 17 Mai 2020, 13:52

Le USNS John Lenthall (T-AO-189)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j14
Le USS John Lenthall (T-AO-189) ravitaillant le porte-avions USS Carl Vinson (CVN-71)

Présentation

-Le USNS John Lenthall (T-AO-189) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 15 juillet 1985 lancé le 9 août 1986 et mis en service le 25 juillet 1987.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) John_l10

Le troisième pétrolier-ravitailleur de classe Henry J. Kaiser rend hommage à John Lentall (Washington D.C 16 décembre 1807 11 avril 1882), un architecte naval et constructeur naval américain qui travailla de 1823 à 1871 au profit du Department of the Navy. Il joua un rôle clé dans l'histoire de la marine américaine étant présent dans la période où on passa du bois et de la voile à l'acier et à la vapeur. Apprenti puis assistant de John Humphreys, il travailla le plus souvent à Philadelphie, l'un des arsenaux historiques de la marine américaine. Il servit également d'architecte naval pour des bâtiments civils. Il prend sa retraite en 1871 mais reste un conseiller écouté pour le choix des modèles de navires.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j16
Le USNS John Humphreys (T-AO-189)

Après à peine neuf ans de service, le pétrolier-ravitailleur est désarmé et mis en réserve le 11 novembre 1996. Il est réactivé deux ans plus tard le 7 décembre 1998 et affecté à la flotte de l'Atlantique.

Le 17 avril 2004 un navire marchand est victime d'une avarie de gouvernail alors qu'il appareillait de La Valette (Malte) entre en collision avec un autre navire marchand avant de cogner contre le pétrolier-ravitailleur américain qui était en période de maintenance. Les dégâts sont limités et aucun marin n'est blessé.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j15
Le USNS Joshua Humphreys (T-AO-189) en mission de ravitaillement à la mer

De février à juillet 2008, il soutien les navires du Nassau Expeditionary Strike Group (Nassau ESG), un groupe occasionnel composé outre du Nassau du USS Nashville (LPD-13), du USS Whidbey Island (LSD-41), des destroyers USS Ross (DDG-71) et USS Winston S. Churchill (DDG-81), du croiseur lance-missiles USS Philippine Sea (CG-58) et du sous-marin USS Albany (SSN-753).

Le 23 septembre 2008 le USNS John Lenthall (T-AO-189) est suivit par des pirates ou supposés tels mais ce qui est sur c'est qu'après quelques tirs de semonce, les mystérieuses embarcations s'enfuient et ne donne pas suite à leur «filature».

En janvier 2009 il participe à l'exercice COMPTUEX avant de soutenir le Bonhomme Richard Amphibious Ready Group (Bonhomme Richard ARG) déployé dans l'Océan Indien de septembre 2009 à avril 2010.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j17
Un porte-avions et un croiseur lance-missiles ravitaillé par le USNS Joshua Humphreys (T-AO-189)

Il participe à l'exercice BOLD ALLIGATOR 2012 puis à son édition de 2014. Toujours en 2014 il est déployé en Méditerranée pour soutenir les navires américains déployés à cette époque dans la Mare Nostrum.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j18
Un destroyer lance-missiles classe Arleigh Burke ravitaillé par le USNS Joshua Humphreys (T-AO-189)

En 2015, il est déployé en Méditerranée et l'année suivante il soutien le Kearsarge Amphibious Ready Group (Kearsarge ARG) déployé notamment en Méditerranée et dans l'Océan Indien. Il participe aussi à l'opération INHERENT RESOLVE, l'action américaine contre l'Etat Islamique. Il retourne au Moyen-Orient en 2017 et en 2019 il soutient à nouveau le Kearsarge ARG en Méditerranée.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyMar 19 Mai 2020, 11:10

Le USNS Andrew J. Higgins (T-AO-190)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_a10
Le USNS Andrew J. Higgins (T-AO-190)

Présentation
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_a11
Le USNS Andrew T. Higgins (T-AO-190) en configuration lège

-Le USNS Andrew J. Higgins (T-AO-190) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 21 novembre 1985 lancé le 17 janvier 1987 et mis en service le 22 octobre 1987.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Andrew10

Il porte le nom de Andrew J. Higgins (1886-1952), un constructeur naval américain à l'origine du LCVP (Landing Craft Vehicle and Personnal) ou Higgins Boat.  

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_a12
Ravitaillement à la mer pour le Andrew J. Higgins

Après à peine huit ans de service, le pétrolier est désarmé le 6 mai 1996 et mis en réserve au sein de la National Defense Reserve Fleet de Suisun Bay à Benicia (Californie) où il va passer plus de treize ans. En effet il est rayé des registres le 6 janvier 2009 puis vendu à la marine chilienne le 19 mai 2009.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_a13
Deux photos de l'Andrew J. Higgins sous cocon
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_a14

Le 24 septembre 2009, des remorqueurs l'arrache à son mouillage californien pour le remorquer jusqu'à Mobile (Alabama) où il est confié aux bons soins du chantier naval Atlantic Marine qui va en trois mois le remettre totalement en état et le moderniser pour son nouveau propriétaire.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_a15
24 septembre 2009 : l'Andrew J. Higgins est sorti de sa léthargie pour reprendre du service mais sous un nouveau pavillon

Qui dit nouveau propriétaire dit nouveau nom. C'est ainsi que l'Andrew J. Higgins devient l'Almirante Montt (AO-52) et est remis en service dans la marine chilienne le 10 février 2010 en remplacement du pétrolier Araucano.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Almira11
L'Almirante Montt (AO-52)

En 2015 pour compenser le retrait des pétrolier-ravitailleurs de classe Protecteur et en attendant l'arrivée de nouveaux ravitailleurs (l'Asterix _un porte-conteneurs transformé_ en attendant les deux ravitailleurs type Berlin Protecteur et Preserver dont le premier à été mis sur cale le 16 janvier 2020), la marine canadienne suite à un accord avec la marine chilienne pour bénéficier 40 jours par an du pétrolier chilien ex-américain pour soutenir les phases d'entrainement de la flotte du Pacifique en juillet et en août. Cet accord était valable pour les années 2015 à 2017 mais j'ignore si il à été prolongé.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Almira10
Le pétrolier Almirante Montt (AO-52). Au premier plan le patrouilleur océanique chilien Comandante Toro (OPV 82)



_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyMar 19 Mai 2020, 11:19

Le Benjamin Isherwood (T-AO-191)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b11
Le Benjamin Isherwood resté inachevé et ci-dessous en construction
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b12

-Le Benjamin Isherwood (T-AO-191) est mis sur cale aux chantiers navals Pennsylvania Shipbuilding Company sis à Philadelphie le 12 juillet 1986 et lancé le 15 août 1988.

Après une construction émaillée de nombreux problèmes, le contrat est annulé le 31 août 1989 et le pétrolier-ravitailleur inachevé est remorqué en compagnie de son sister-ship Henry Eckford dans l'enceinte du Philadelphia Naval Shipyard le 27 octobre 1989.

Un nouveau contrat est signé le 16 novembre 1989 avec Tampa Shipbuilding Company sis à Tampa (Floride) et le pétrolier-ravitailleur est remorqué de la Pennsylvanie à la Floride. Il est baptisé le 7 décembre 1991 mais les problèmes se poursuivent et le contrat est à nouveau annulé le 15 août 1993 alors que le navire était achevé à 95.3%.

N'ayant pas besoin de nouveaux pétroliers, la marine américaine étudia l'achèvement du T-AO-191 en transport de munitions. Comme cette étude aboutit à la conclusion que le coût serait bien plus élevé que le service rendu,  le pétrolier-ravitailleur inachevé continuant son errance est remorqué en direction de la rivière James en Virginie pour être mouillé au sein de la Nationa Defense Reserve Fleet (qui dispose de deux autres mouillages à Beaumont au Texas et à Suisun Bay en Californie).

Rayé du Naval Vessel Register le 29 décembre 1997, il est officiellement transféré à la Maritime Administration le 1er février 1999 en compagnie de son sister-ship inachevé. Le 12 juillet 2011, il est remorqué à Brownsville (Texas) pour être démantelé par International Shipbreaking Limited.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b13
Le Benjamin Isherwood en cours de démolition

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Benjam11

Benjamin F. Isherwood (New York 6 octobre 1822-19 juin 1915) était un officier ingénieur de la marine américaine servant de 1844 à 1884. Participant à la guerre mexicano-américaine puis à la guerre de Sécession, il est surtout le premier responsable du Bureau of Steam Engineering (bureau de la propulsion vapeur) du 26 mars 1861 au 16 mars 1869.

Le Henry Eckford (T-AO-192)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h20
Le Henry Eckford inachevé

-Le Henri Eckford (T-AO-192) est mis sur cale aux chantiers navals Pennsylvania Shipbuilding Company de Philadelphie (Pennsylvanie) le 22 janvier 1987 et lancé le 22 juillet 1989.

Suite à de nombreux problèmes de construction, le contrat est dénoncé le 31 août 1989 en même temps que le T-AO-191, les deux navires étant remorqués dans l'enceinte du Philadelphia Naval Shipyard le 27 octobre 1989.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_h19
Le Henry Eckord inachevé (bis)

Un nouveau contrat est signé avec Tampa Shipbuilding Company et le navire inachevé rallie la Floride pour que les travaux soient terminés et le navire mis en service. Las ! Suite à de nouveaux problèmes, le deuxième contrat est lui aussi dénoncé le 15 août 1990 alors que le navire était achevé à 84%.

Tout comme le Benjamin Isherwood, l'Henry Eckford aurait pu devenir un ammunition ship (AE) mais le coût étant trop élevé le projet tombe à l'eau.

Remorqué dans la rivière James, le pétrolier-ravitailleur inachevé est rayé du Naval Vessel Register le 10 novembre 1997 et transféré à la Maritime Administration le 2 février 1998.

Le 19 juillet 2011, le Henry Eckford quitte la Virginie pour le Texas et son chantier de démantèlement en l’occurrence celui de International Shipbreaking Limited sis à Brownsville.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Henry_11

Henry Eckford (Kilwinning,Ecosse 12 mars 1775 Constantinople 12 novembre 1832) était un homme d'affaire, architecte naval et homme politique américain d'origine écossaise qui s'illustra dans ses constructions navales durant la guerre de 1812. Son talent le conduisit dans l'empire ottoman où il aida à dévelloper la marine de la Sublime Porte. Il décède des suites du cholera.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyMar 19 Mai 2020, 11:26

Le USNS Walter S. Diehl (T-AO-193)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_w10
Le USNS Walter S. Diehl (T-AO-193)

Présentation

-Le USNS Walter S. Diehl (T-AO-193) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 7 août 1986 lancé le 2 octobre 1987 et mis en service (comme non-commissioned ship) le 13 septembre 1988.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Walter10

Il rend hommage au capitaine Walter Stuart Diehl (Jonesborough,Tennessee 3 décembre 1893 Washington D.C 21 novembre 1976). Servant la marine américaine de 1918 à 1951 il est à la fois officier et ingénieur spécialisé en aérodynamique et hydrodynamique, participant via le Bureau of Aeronautics (BuAer) à la mise en place de plusieurs centres d'essais, celui d'Anacostia puis celui plus connu de Patuxent River dans le Maryland. Il est enterré au cimetière national d'Arlington.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_w11
Le pacha du ravitaillé aux premières loges pour surveiller le ravitaillement à la mer

Stationné à San Diego, le pétrolier-ravitailleur va être régulièrement déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique. C'est ainsi qu'en 1999 il assure le soutien logistique du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) engagé dans l'opération SOUTHERN WATCH, une opération de police du ciel pour interdire l'espace aérien du sud de l'Irak à l'aviation de Saddam Hussein.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_w13
Le USNS Walter S. Diehl (T-AO-193) naviguant de concert avec un porte-avions

Même chose deux ans plus tard mais en 2001 le porte-avions ravitaillé était le USS Harry S. Truman (CVN-75), un porte-avions de classe Nimitz.

L'année suivante en 2002 il participe à l'opération ENDURING FREEDOM (Liberté Immuable), ravitaillant porte-avions, navires amphibies, frégates, destroyers et croiseurs qu'ils soient américains ou alliés.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_w12
Le USNS Walter S. Diehl (T-AO-193) vue arrière

En 2007/2008, il est déployé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien, assurant par exemple le ravitaillement de deux Expeditionary Strike Group (ESG) organisés autour du USS Tarawa (LHA-1) et du USS Essex (LHD-2). En 2008, il participe à l'exercice américano-thaïlandais COBRA GOLD.

En 2014/15, le pétrolier participe à l'opération INHERENT RESOLVE, l'action américaine contre l'Etat Islamique. Outre le soutien des porte-avions et de navires de combat présents sur zone pour le contrôle océanique et le lancement de missiles de croisière TOMAHAWK, il ravitaille deux Amphibious Ready Group (ARG) organisés autour du USS Essex (LHD-2) et de son sister-ship USS Makin Island (LHD-8).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_w14
Ravitaillement à la mer pour le USS Boxer (LHD-4) offert par le USNS Walter S. Diehl (T-AO-193)

En 2016 il participe à l'exercice VALIANT SHIELD 2016 et en 2018 il participe à PACIFIC PARTNERSHIP 2018.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Mar 19 Mai 2020, 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyMar 19 Mai 2020, 11:35

Le USNS John Ericsson (T-AO-194)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j22
Le USNS john Ericsson (T-AO-194)

Présentation

-Le USNS John Ericsson (T-AO-194) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 15 mars 1989 lancé le 21 avril 1990 et mis en service le 18 mars 1991.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) John_e10

Il rend hommage à John Ericsson (Langbanshyttam, Suède 31 juillet 1803 New York City 8 mars 1889), un ingénieur, un inventeur et un innovateur américain d'origine suédoise (naturalisé en 1848) et qui participa notamment à la mise au point du USS Monitor, le premier cuirassé à tourelle qui s'illustra dans un combat contre le CSS Virginia à Hampton Roads le 27 mars 1862.

Le pétrolier-ravitailleur est le cinquième navire à porter ce nom succédant à un torpilleur le TB-2 en service du 18 février 1897 au 5 avril 1912; à un destroyer de classe O'Brien en service dans l'US Navy du 14 août 1915 au 16 juin 1922 et dans le Corps des Garde-Côtes du 28 mai 1925 au 30 avril 1932 (démoli en 1934); à un destroyer de classe Gleaves le DD-440 du 13 mars 1941 au 15 mars 1946 (coulé comme cible en 1970) et un paquebot réquisitionné, le MS Kurgsholm qui est rebaptisé MS John Ericsson utilisé sous ce nom de 1942 à 1947. Rendu à un usage civil il à été démoli en 1965.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_er10
Le USS Ericsson (DD-440)

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j23
Le USNS john Ericsson (T-AO-194)

En 2003/2004, il assure le soutien logistique des navires américaines engagés dans la deuxième guerre du Golfe (OPERATION IRAQI FREEDOM OIF). Il participe en 2007 à deux exercices majeurs, TALISMAN SABRE 2007 un exercice américano-australien et VALIANT SHIELD 2007, un exercice interarmes américain qui voit cette année l'engagement de 28 navires, 300 avions et hélicoptères et 20000 hommes.

En 2009, il assure le soutien du groupe de réaction amphibie organisé autour du porte-hélicoptères USS Boxer (LHD-4) déployé du 6 janvier au 1er août notamment dans l'Océan Indien pour des opérations de lutte contre la piraterie. En 2011, il participe à PACIFIC PARTNERSHIP 2011.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j24
Le ravitaillement à la mer ne se fait pas toujours dans des conditions météo parfaites

En 2013 il soutien à nouveau le Boxer qui effectue un déploiement opérationnel du 23 août 2013 au 25 avril 2014 mais aussi le USS Makin Island (LHD-Cool qui est lui déployé outre-mer du 25 juillet 2014 au 25 février 2015. En mars 2014 il assure le soutien logistique des navires militaires engagés dans la recherche de l'avion disparu de la Malaysian Airlines le tristement célèbre MH-370.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_j25
Transfert de carburant et de charges sèches

Il soutien ensuite le USS Wasp (LHD-1) qui est déployé au Moyen-Orient de juin à décembre 2016. En 2017, il participe à TALISMAN SABRE 2017.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyMar 19 Mai 2020, 11:47

Le USNS Leroy Grumman (T-AO-195)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l11
Le USNS Leroy Grumman (T-AO-195)

Présentation

-Le USNS Leroy Grumman (T-AO-195) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 6 juillet 1987 lancé le 3 décembre 1988 et mis en service le 23 août 1989.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Leroy_10

Il rend hommage à Leroy Grumman (Huntington, Etat de New-York 4 janvier 1895 Manhasset Etat de New-York 4 octobre 1982), un ingénieur aéronautique, pilote d'essais et industriel américain co-fondateur de la Grumman Aircraft Engineering Co en 1929, une entreprise qui produisit des appareils légendaires que ce soit le F4F Wildcat, le F6F Hellcat, le F7F Tigercat, le F9F Panther, l'Intruder ou encore le Tomcat pour ne citer que quelques modèles.

En 1966 il quitte la présidence de son entreprise se contentant jusqu'en 1972 d'un rôle de président d'honneur. Il intègre le National Aviation Hall of Fame en 1972, l'International Air & Space Hall of Fame en 1973 et à titre posthume le Long Island Technology Hall of Fame en 2002.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l10
Le USNS Leroy T. Grumman (T-AO-195) ravitaillant le USS Enterprise (CVN-65). En l'absence d'avions il s'agit probablement
d'un ravitaillement lors d'essais après refonte.


En 1992 il participe à la New York Fleet Week, une semaine de festivités pour promouvoir l'action de l'US Navy.

Il est présent en 2002 en Méditerranée et en 2008 il participe au ravitaillement de l'Iwo Jima ARG déployé outre-mer du  du 26 août 2008 au 27 mars 2009 d'abord en Méditerranée puis dans l'Océan Indien.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l12
Le USNS Leroy T. Grumman (T-AO-195) à quai

En 2008 il participe à l'exercice JOINT WARRIOR en compagnie notamment de navires britanniques  et le 8 février 2010 il assure le premier ravitaillement à la mer du porte-avions USS George H. W. Bush (CVN-77), le dixième et dernier porte-avions de classe Nimitz. La même année il participe à UNIFIED RESPONSE, une opération humanitaire déclenchée suite au tremblement de terre qui venait de ravager Haïti.

En mai 2011 il participe à l'exercice SAXON WARIOR 11 puis soutient le Bataan ARG déployé outre-mer du  23 mars 2011 au 7 février 2012 soit le deuxième plus long déploiement d'un navire américain après le porte-avions USS Midway (CV-41) déployé 372 jours en 1972/73 pendant la guerre du Vietnam.

En 2012 il participe à l'exercice JOINT WARRIOR en compagnie de navires britanniques, norvégiens et néerlandais ravitaille les navires engagés dans les secours déclenchés suite au passage sur la côte est de l'OURAGAN SANDY.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l13
Ravitaillement à la mer pour un destroyer de classe Burke

Du  du 23 août 2013 au 25 avril 2014, le USS Kearsarge (LHD-3) est déployé au Moyen-Orient en compagnie des autres navires de son ARG et le T-AO-195 assure son ravitaillement en carburant.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l14
Ravitaillement à la mer pour une frégate de classe Perry

En 2016 et 2017, le Leroy Grumman est présent en Méditteranée pour soutenir les navires détachés sous l'autorité de la 6ème flotte.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyJeu 21 Mai 2020, 17:04

Le USNS Kanawha (T-AO-196)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_k10
Le USNS Kanawha (T-AO-196) à la mer

Présentation
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_k11
Le USS Kanawha (T-AO-196) à la mer (bis)

-Le USNS Kanawha (T-AO-196) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 13 juillet 1989 lancé le 22 septembre 1990 et mis en service le 6 décembre 1991.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivizo10
La rivière Kanawha

Il porte le nom d'une rivière de Virginie occidentale dont le nom signifie «voie navigable» en iroquois. Long de 156km c'est un affluent de l'Ohio, la rivière Kanawha arrosant notamment les villes de Buffalo et de Charleston.

Le T-AO-196 est le septième navire de la marine américaine à porter le nom succédant aux navires suivants :

-Un vapeur en service dans l'US Navy de 1862 à 1865 vendu le 13 juin 1866

-Un vapeur réquisitionné par l'US Navy du 26 juillet au 8 octobre 1898, loué par la milice navale du Rhode Island du 12 décembre 1898 et du 12 août 1899 puis transféré au Département de la Guerre.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ka26
Le USS Kanawha (AO-1)

-Un pétrolier, le AO-1 en service du 6 juin 1915 au 18 décembre 1929 et du 5 juin 1934 au 8 avril 1943 date de sa destruction par l'aviation japonaise au large de Tulagi

-Un patrouilleur auxiliaire, le SP-169 réquisitionné le 27 avril 1917 mais jamais mis en service en raison de son état

-Un patrouilleur auxiliaire, le SP-130 réquisitionné du 28 avril 1917 au 1er juillet 1919 même si en 1918 il à été rebaptisé Piqua.

-Un transport d'essence, l'AOG-31, cette unité de classe Mettawee étant en service du 23 novembre 1944 au 23 mars 1946 (démoli en 1964).

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_k12
Le USNS Kanawha (T-AO-196) ravitaillant un porte-avions en carburant aviation

Présent en Méditerranée en 2002, il l'est à nouveau en 2004 puisqu'en septembre et octobre il est immobilisé pour réparations à Malte. En mai 2007, il est déployé dans l'Océan Indien.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_k13
Le USS Kanawha (T-AO-196) seul en haute mer

De mai à décembre 2009, le groupe amphibie du Bataan est déployé en Méditerranée et dans l'Océan Indien. Le Kanawha assure le ravitaillement des navires du groupe. Même chose pour le groupe amphibie du Nassau déployé en Méditerranée et dans le Golfe Persique du 18 janvier au 15 août 2010 pour le dernier déploiement du porte-hélicoptères amphibie.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_k14
Le USNS Kanawha (T-AO-196)

Le 18 novembre 2010, il est généralement endommagé lors d'une collision avec la frégate canadienne HMCS Fredericton (classe Halifax).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_k15
Le ravitaillement à la mer ne s'arrête jamais
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_k16

Il remet ça pour le groupe amphibie du Bataan déployé outre-mer entre février et octobre 2014 et de mars à septembre 2017. En 2016 le pétrolier-ravitailleur était déployé en Méditerranée.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyJeu 21 Mai 2020, 17:16

Le USNS Pecos (T-AO-197)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p11
Le USNS Pecos (T-AO-197) en ravitaillement à la mer

Présentation
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p12
Le USNS Pecos (T-AO-197) au mouillage

-Le USNS Pecos (T-AO-197) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 17 février 1988 lancé le 23 septembre 1989 et mis en service le 6 juillet 1990.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivizo11
La rivière Pecos

Ce pétrolier-ravitailleur de classe Henry J. Kaiser est le troisième navire à porter le nom de ce fleuve du sud-ouest des Etats-Unis. Long de 1490km, prenant sa source dans le nord du Nouveau-Mexique, ce fleuve qui arrose 115000 km² traverse le Texas avant de se jeter dans le Rio Grande.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_pe50
Le USS Pecos (AO-6)

Le T-AO-197 succède à un pétrolier de classe Kanawha l'AO-6 mis en service le 25 août 1921 et coulé par les avions du Soryu le 1er mars 1942 et à un pétrolier de classe Suamico, le AO-65 en service dans la marine américaine du 5 octobre 1942 au 14 mars 1946 puis du 20 mars 1950 à 1970 au sein du MSTS (Maritime Sea Transportation Service) l'ancètre du MSC.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p13
Ravitaillement à la mer d'un destroyer type Burke par le Pecos

Le 9 décembre 1999, un Boeing Vertol CH-46 du Corps des Marines des Etats-Unis s'écrase sur le Pecos et coule alors qu'il participait à un entrainement. Sept des dix-huit personnes à bord sont tués.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p14
Le USNS Pecos (T-AO-197) en ravitaillement à la mer horizontal (UNREP) et vertical par hélicoptère (VERTREP)

De janvier à juillet 2006, il participe à un déploiement humanitaire dans le Pacifique et en Asie du Sud-Est. Il enchaine par l'exercice RIMPAC 2006. En octobre 2006, il débute un déploiement en Extrême-Orient (Westpac Deployment).

En 2008 il ravitaille les groupes amphibies organisé autour du Nassau et du Peleliu. En 2009 il ravitaille à nouveau le Peleliu et le Bonhomme Richard. En 2010, il ravitaille le groupe de réaction amphibie du Peleliu.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p15
Le USNS Pecos (T-AO-197) en ravitaillement à la mer

Du 12 mars au 4 mai 2011 il participe à l'opération Tomodachi, une opération de secours déclenchée par les Etats-Unis suite au tremblement de terre et au tsunami de Tohoku du 11 mars 2011. Il assure le ravitaillement des navires présents sur zone que ce soit le navire de commandement Blue Ridge ou encore les navires amphibies formant le groupe de réaction amphibie de l'Essex voir le Carrier Strike Group Five.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p16
Le USNS Pecos (T-AO-197) en approche pour ravitailler un navire en carburant, en vivres ou en pièces détachées

Le navire arrive au large de Sendai le 25 mars et va réaliser neuf ravitaillement à la mer livrant 8.7 millions de litre de carburant.

En 2012, il participe à l'opération ENDURING FREEDOM et en 2014 il ravitaille les navires du groupe amphibie du Bataan. En 2015 il participe à l'exercice FOAL EAGLE et ravitaille le groupe amphibie du Bonhomme Richard, participant également à l'exercice américano-japonais MULTI-SAIL.

En 2016 il soutien les navires de l'opération INHERENT RESOLVE, l'action américaine contre l'Etat Islamique et ravitaille les navires du groupe amphibie organisé autour du porte-hélicoptères Boxer.

NdA pour avoir plus de détails je renvoie à mes articles consacrés aux Tarawa et aux Wasp.

En 2017, il exécute un déploiement en Extrême-Orient.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p17
Ravitaillement à la mer entre le Pecos et un croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga

Le 28 novembre 2018, le Pecos et le destroyer lance-missiles USS Stockdale (DDG-106) sont envoyés dans le détroit de Taiwan pour faire respecter la liberté de navigation dans les eaux internationales. Cette mission s'explique par un contexte diplomatique particulier, le G-20 à Buenos Aires devant voir une réunion au sommet entre le président Trump et le président chinois Xi Jinping.

En 2020 il est à nouveau déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyJeu 21 Mai 2020, 17:28

Le USNS Big Horn (T-AO-198)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b14
Le USNS Big Horn (T-AO-198) à la mer

Présentation

-Le USNS Big Horn (T-AO-198) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 9 octobre 1989 lancé le 2 février 1991 et mis en service le 21 mai 1992.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivizo12
Rivière Big Horn

C'est le deuxième navire à porter le nom de cette rivière de 742km traversant le Wyoming et le Montana avant de se jeter dans la rivière Yellostowne. Son bassin versant couvre une superficie de 59270 km².

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_bi12
Le USS Big Horn (AO-45)

Il succède à un pétrolier commercial de 1936 acquis par l'US Navy au début de la guerre dans le Pacifique. Mis en service le 15 avril 1942, baptisé Big Horn avec la marque de coque AO-45, il est désarmé le 6 mai 1946, rayé le 3 juillet 1946 puis vendu à la démolition le 22 novembre 1946.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b15
Le USS San Jacinto (CG-56) s'éloignant du Big Horn après un ravitaillement à la mer

Le pétrolier-ravitailleur est présent en Méditerranée en 1996 et 2002, ravitaillant les navires dépendant de la 6ème flotte.

En 2004 il participe à l'exercice SUMMER PULSE, le déploiement de sept groupes de porte-avions simultanément pour améliorer la réactivité de la marine américaine.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b16
Le USNS Big Horn (T-AO-198) et le USS Anzio (CG-68)

En 2008 il participe à JOINT WARRIOR 081 puis ravitaille le Peleliu Amphibious Ready Group alors que ce dernier était déployé au Moyen-Orient sous l'autoité de la 5ème flotte.

En janvier 2010, il participe à l'opération UNIFIED RESPONSE, une intervention humanitaire qui suit le tremblement de terre ayant frappé Haïti. Le pétrolier-ravitailleur qui avait appareille au lendemain du tremblement de terre arrive sur zone le 17 janvier, transférant 618 palettes de charges sèches et 9 millions de litre de carburant. Il est relevé par son sister-ship Leroy Grumman le 11 février.

A l'été 2010, il est déployé dans la zone de responsabilité (Area of Responsability AoR) de la 5ème flotte, ravitaillant notamment les navires du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Harry S. Truman (CVN-75).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b17
Le USNS Big Horn (T-AO-198) à la mer

En 2011, il participe à l'exercice PHOENIX EXPRESS,  un exercice multinational engageant 14 pays pour améliorer leur coopération dans la lutte contre les différents trafics. La même année il assure le soutien logistique du Bataan Amphibious Ready Group.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b18
Le USNS Big Horn (T-AO-198)

En 2012, il participe à la Fleet Week organisé à La Nouvelle-Orléans. L'année suivante en 2013 il soutient les navires amphibies du Kearsarge ARG avant d'être déployé en 2014 en Méditerranée et au Moyen-Orient.

En 2015, il ravitaille le RFA Gold Rover dans l'Atlantique Sud puis participe à l'exercice CONTINUING PROMISE dans les Caraïbes. En 2015 et 2016 il est déployé en Méditerranée et en Afrique, assurant toujours en 2016 le ravitaillement à la mer des navires du groupe de réaction amphibie organisé autour du USS Wasp (LHD-1).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b19
Le USNS Big Horn (T-AO-198)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_b20

En 2018 il participe à l'exercice OTAN TRIDENT JUNCTURE puis en 2019 il ravitaillement les navires amphibies du Boxer Amphibious Ready Group (Boxer ARG).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyJeu 21 Mai 2020, 17:42

Le USS Tippecanoe (T-AO-199)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_t10
Le USS Tippecanoe (T-AO-197) naviguant parallèlement avec un porte-avions

Présentation

-Le USS Tippecanoe (T-AO-199) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 19 novembre 1990 lancé le 16 mai 1992 et mis en service le 8 février 1993.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivizo10

Le pétrolier-ravitailleur de classe Henry J. Kaiser est le troisième navire de l'US Navy à porter le nom de cette rivière du nord de l'Indiana longue de 293km entre le Grand Lac du comté de Noble avant de se jeter dans la rivière Wabash à 19km au nord-est de Lafayette. Son bassin versant couvrant 5100 km².

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ti17
Le USS Tippecanoe (AO-21)

Le T-AO-199 succède à un monitor de classe Canonicus mis en service en 1864 mais rebaptisé en 1869 (désarmé en 1898) et à un pétrolier de classe Patoka, l'AO-21 acquis le 6 mars 1922 mais conservé en réserve jusqu'au 6 mars.....1940. Désarmé le 6 mars 1946, il est rayé le 12 avril 1946 et vendu à la démolition le 20 novembre 1946.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_t11
Le USNS Tippecanoe (T-AO-199) ravitaillant le porte-avions Independence (CV-62) lors de la crise du détroit de Taïwan en 1996

En mars 1996 il était présent dans le détroit de Taiwan suite au déploiement de deux porte-avions américains (Nimitz et Independence) pour dissuader la Chine de toute action hostile contre Taïwan.

Cette action à fait figure d'électrochoc pour Pékin qui dès cet instant se lança dans un formidable programme de construction naval pour dissuader les américains d'intervenir si jamais Pekin décide de régler militairement la «question taïwanaise».

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_t12
Le USNS Tippecanoe (T-AO-199)

Du 16 au 24 octobre 1999, il est placé sous commandement australien en ravitaillement les navires de l'INTERFET, une force de maintien de la paix destiné à faire respecter la décision du Timor oriental de prendre son indépendance de l'Indonésie.

En 2004 il participe à OPERATION IRAQI FREEDOM, la deuxième guerre du Golfe.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_t13
Le USNS Tippecanoe (T-AO-199) à quai

En janvier 2005, il soutien les navires engagés dans l'opération UNIFIED ASSISTANCE, l'intervention américaine suite au terrible tsunami du 26 décembre 2004 qui à fait plus de 250000 morts.

En 2008 il ravitaille les navires des Peleliu ARG et Iwo Jima ARG.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_t15
Le USNS Tippecanoe (T-AO-199) à la mer en compagnie d'un destroyer de type Burke

L'année suivante en 2009 il ravitaille les navires de la Combined Task Force 151 (CTF-151) qui assuraient dans le Golfe d'Aden des missions de lutte anti-piraterie.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_t16
Ravitaillement à la mer par le Tippecanoe vu depuis un navire amphibie ou un porte-avions. En arrière plan un destroyer type Burke

En 2010 il ravitaille les navires de l'Essex Expeditionnary Strik Group (ESG ex-ARG) qui participèrent notamment à COBRA GOLD 2010, un exercice essentiellement américano-thaïlandais avec parfois la participation de pays étrangers.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_t14
Deux navires ravitaillés simultanément ? No problem !

En 2011 il ravitaille les navires des Boxer ARG et du Makin Island ARG. En 2012, il participe à COBRA GOLD puis en 2016 il participe à VALIANT SHIELD. En 2018, il ravitaille les navires du Wasp ESG puis en 2019 à nouveaux ceux du Boxer ARG.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptySam 23 Mai 2020, 15:55

Le USNS Guadalupe (T-AO-200)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_g10
Le USNS Guadalupe (T-AO-200)

Présentation

-Le USNS Guadalupe (T-AO-200) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 9 juillet 1990 lancé le 5 octobre 1991 et mis en service le 25 septembre 1992.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivizo11
Carte de la rivière Guadalupe

C'est le deuxième navire à porté le nom d'une rivière du Texas longue de 370km arrosant un bassin de 17353km², le fleuve allant du comté de Kerr jusqu'à la baie de San Antonio sur les rives du Golfe du Mexique.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_gu20
Le USS Guadalupe (AO-32)

Il succède à l'AO-32, un pétrolier de classe Cimarron en service de 1941 à 1974 avant d'être vendu à la démolition le 16 octobre 1975.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_g11
Le USNS Guadalupe (T-AO-200) lège (sans cargaison)

Il participe au printemps 2003 à OPERATION IRAQI FREEDOM (OIF), la deuxième guerre du Golfe, ravitaillant notamment les navires de l'Amphibious Task Force West.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_g12
Le USNS Guadalupe (T-AO-200)

En juin 2004, le pétrolier-ravitailleur sauve treize marins et un chien d'un chalutier taïwanais le Hsin Chin Chanz victime d'un incendie alors qu'il se trouvait à 900 miles (environ 1800km) au nord-est de Guam.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_g13
Le USNS Guadalupe (T-AO-200)

En 2008, il participe à l'exercice RIMPAC puis en 2009 ravitaille le Bonhomme Richard ARG avant de participer en 2010 à l'exercice Rim of the Pacific. En 2012 il est engagé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien, participant au soutien logistique des opérations anti-piraterie. En 2019 il à ravitaillé les navires du Boxer ARG déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptySam 23 Mai 2020, 16:03

Le USNS Patuxent (T-AO-201)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p18
Le USNS Patuxent (T-AO-201)

Présentation

-Le USNS Patuxent (T-AO-201) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 16 octobre 1991 lancé le 23 juillet 1994 et mis en service le 21 juin 1995.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivizo12
Carte de la rivière Patuxent

C'est le troisième navire à porté le nom de cette rivière du Maryland qui se jette dans la baie de Chesapeake après avoir parcouru 185km et arrosé un bassin de 2350km².

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_pa30
Le USS Patuxent (AT-11)

Il succède à un remorqueur de haute mer le AT-11 en service du 4 mai 1909 au 30 septembre 1924 (démoli en 1939 après une carrière au service des pêches) et à un pétrolier de classe Kennebec, le AO-44 en service du 22 octobre 1942 au 21 février 1946 (vendu à une compagnie marchande en 1947).

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p19
Le USNS Patuxent (T-AO-201) à la mer

En 1999, le pétrolier-ravitailleur participe au soutien des navires engagés dans l'opération SOUTHERN WATCH avant d'être engagé en Méditerranée. Il retourne dans la Mare Nostrum en 2002 avant d'être engagé l'année suivante dans l'OPERATION IRAQI FREEDOM (OIF).

En 2008 il participe à l'exercice PHENIX EXPRESS 08 mais aussi à BALTOPS 08, un exercice qui comme son nom l'indique se déroulait en mer Baltique.

En janvier et février 2009, il est engagé dans le Golfe d'Aden pour assurer le ravitaillement à la mer des navires engagés dans la lutte anti-piraterie.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p20
Le USNS Patuxent (T-AO-201)

En 2012, il est présent au Moyen-Orient et dans l'Océan Indien, ravitaillant notamment le Makin Island ARG.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p21
Le USNS Patuxent (T-AO_201) à la mer

En 2013 le USNS Patuxent (T-AO-201) ravitaille les navires du Kearsarge ARG avant d’enchaîner l'année suivante par INHERENT RESOLVE. En 2015 et 2016, il ravitaille le groupe de réaction amphibie organisé autour du USS Iwo Jima (LHD-7).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptySam 23 Mai 2020, 16:19

Le USNS Yukon (T-AO-202)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_y10
Le USNS Yukon (T-AO-202) ravitaillant un porte-avions

Présentation

-Le USNS Yukon (T-AO-202) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 13 mai 1991 lancé le 6 février 1993 et mis en service le 25 mars 1994.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivivz10
Carte de la rivière Yukon

C'est le troisième navire de la marine américaine à porter le nom de ce fleuve d'Amérique du Nord, un fleuve de 3190km de long arrosant un bassin de 832700 km² soit plus que la France métropolitaine !

Prenant sa source en Colombie Britannique, il traverse un territoire auquel il à donné son nom avant de passer en Alaska et de se jeter en mer de Bering via un delta (Delta de Yukon-Kuskokwim).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_yu10https://i.servimg.com/u/f33/18/82/85/07/uss_yu10.jpg[/img]
Le USS Yukon (AF-9)

Il succède à  un ravitailleur de classe Arctic, l'AF-9 en service du 6 décembre 1921 au 14 avril 1922 et du 19 janvier 1940 au 18 mars 1946, étant rayé le 17 avril 1946 puis vendu à la démolition le 29 juillet 1946 et à un pétrolier de classe Maunee, le T-AO-152 en service de mai 1957 à octobre 1985. Il est rayé le 13 avril 1992, confié à la MARAD puis vendu à la démolition en septembre 1995.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_y12
Le USNS Yukon (T-AO-202) ravitaillant le destroyer USS Milius (DDG-69) (classe Burke) et le croiseur USS Cowpens (CG-63) (classe Ticonderoga)

En 1998 il est déployé au Moyen-Orient pour soutenir des navires engagés dans des opérations d'interdiction maritime (Maritime Intercept Operations)

Le 27 février 2000, le Yukon entre en collision avec un cargo alors qu'il entrait dans le port de Dubai aux Emirats Arabes Unis mais sans gros dommage tout comme le 13 juillet 2000 lors d'un ravitaillement avec le transport de chalands de débarquement USS Denver (LPD-9) à 180 miles nautiques à l'ouest d'Hawaï.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_y10
Le USNS Yukon (T-AO-202) en ravitaillement à la mer
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_y11

Le pétrolier-ravitailleur est sérieusement endommagé avec plusieurs brèches à bâbord tandis que le Denver souffre d'une large brèche de 12.2m. L'enquête démontrera la responsabilité du navire amphibies, le ravitailleur et le ravitaillé ralliant Pear Harbor pour réparations avant des travaux complémentaires et un carénage de routine à San Francisco. Le T-AO-202 est de retour en service en janvier 2001.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_y15
Le USNS Yukon (T-AO-202) à la mer

En 2003, il participe à OPERATION IRAQI FREEDOM (OIF) puis se retrouve dans l'Océan Indien en 2005. Il participe en 2006 à l'exercice Rim of the Pacific (RIMPAC).

En 2010, il ravitaille dans l'Océan Indien les navires du Nassau Amphibious Ready Group (Nassau ARG) et participe à RIMPAC 2010. En 2011, il ravitaille les navires du Makin ARG.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_y13
Ravitaillement à la mer pour le Yukon

Loi des séries ou malédiction ? Ce qui est sur c'est que le pétrolier-ravitailleur remet ça le 16 mai 2012 quand il entre en collision avec le porte-hélicoptères amphibie USS Essex (LHD-2) après que ce dernier eut été victime d'un problème de gouvernail lors de l'approche avant un ravitaillement à la mer. Aucune blessure et aucune fuite de carburant n'ont été enregistrés. Les deux navires peuvent rallier San Diego en autonomie pour réparations. L'enquête révélera la responsabilité de l'Essex.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_y14
Le USNS Yukon (T-AO-202) en ravitaillement à la mer avec le USS Bonhomme Richard (LHD-6)

Il participe en 2012 à RIMPAC et en 2017 subit un entretien sur le site du Mare Island Navy Yard (fermé en 1996 mais depuis utilisé occasionnellement pour des phases d'entretien).

En 2018, il ravitaille les navires du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Carl Vinson (CVN-70) déployé dans l'Océan Indien et en 2019 il ravitaille les navires du Boxer ARG.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6074
Age : 55
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyDim 24 Mai 2020, 12:16

Citation :
Possédant d'autres chantiers navals, il proposa à l'US Navy de construire cinquante porte-avions d'escorte en un an. Le pari osé fût tenu marquant la naissance des porte-avions de classe Casabianca.

Plutôt Casablanca porte-avions sur plans du Cabinet Gibbs & Cox

Initialement Kaiser propose à FDR de construire 100 CVE en un an ... on est début juin 42, le 8 juin 4 jours après Midway, la décision est prise de réaliser deux tranches de 25 bâtiments financées le 15 et 17 juillet ... Le chantier de Vancouver (WA) n'est encore qu'un terrain vague au bord de la rivière Columbia 6 mois plus tard on aura 12 cales de lancement un quai d'armement de 1 km et en 43 Vancouver lance 8 CVE par mois ... et emploie 34 000 personnes
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyDim 24 Mai 2020, 14:56

pascal a écrit:
Citation :
Possédant d'autres chantiers navals, il proposa à l'US Navy de construire cinquante porte-avions d'escorte en un an. Le pari osé fût tenu marquant la naissance des porte-avions de classe Casabianca.

Plutôt Casablanca porte-avions sur plans du Cabinet Gibbs & Cox

Initialement Kaiser propose à FDR de construire 100 CVE en un an ... on est début juin 42, le 8 juin 4 jours après Midway, la décision est prise de réaliser deux tranches de 25 bâtiments financées le 15 et 17 juillet ... Le chantier de Vancouver (WA) n'est encore qu'un terrain vague au bord de la rivière Columbia 6 mois plus tard on aura 12 cales de lancement un quai d'armement de 1 km et en 43 Vancouver lance 8 CVE par mois ... et emploie 34 000 personnes

Dans "ils ont filmé la seconde guerre mondiale en couleur" il y à une séquence qui m'à toujours marqué. On voit le lancement d'un navire de charge (probablement un Liberty Ship), le navire n'est pas encore totalement à l'eau que déjà un élément du fond de la coque du prochain navire est déposé sur la cale. Absolument fascinant. La suite et la fin de cet article demain.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyLun 25 Mai 2020, 17:36

Le USNS Laramie (T-AO-203)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l15
Le USNS Laramie (T-AO-206) ravitaillant la frégate légère Courbet (F-712)

Présentation

-Le USNS Laramie (T-AO-203) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 10 janvier 1994 lancé le 6 mai 1995 et mis en service le 7 mai 1996.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivivz11

La pénultième unité de classe Henry J. Kaiser est le deuxième navire à porté le nom de cette rivière du sud-ouest des Etats-Unis, rivière de 450km et disposant d'un bassin de 11820km² qui traverse le Wyoming et le Colorado avant de se jeter dans la North Platte River.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_la14
Le USS Laramie (AO-16)

Il succède à un pétrolier de classe Kaweaha l'AO-16 en service du 28 décembre 1921 au 19 juin 1922 et du 6 décembre 1940 au 16 novembre 1945. Il à été vendu à la démolition le 1er juillet 1947 et démantelé.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l16
Le USNS Laramie (T-AO-203)

Présent en Méditerranée en 2001, il fait escale à Gênes le 8 août 2001 et est présent à La Valette (Malte) le 11 mars 2003 pour ce qui est la première escale dans l'île.
En juillet 2007 il participe à BOLD STEP un exercice puis en 2008 ravitaille les navires formant le groupe de réaction amphibie centré autour du USS Iwo Jima (LHD-7) (Iwo Jima ARG).

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l17
Le USNS Laramie (T-AO-203)

En 2009, il assure le soutien logistique de la mission internationale de lutte contre la piraterie dans l'Océan Indien en général et dans le Golfe d'Aden en particulier.

Si en 2010, il ravitaille le Nassau ARG l'année suivante en 2011 il ravitaille le Bataan ARG qui était déployé dans l'Océan Indien et au Moyen-Orient sous l'autorité de la 5ème flotte dont l'état-major était installé à Bahrein.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_l18
Un porte-avions américain en passe d'être ravitaillé par le Laramie

Si en 2014 il ravitaille à nouveau les navires du Bataan ARG l'année précédente en 2013 il fournit carburant et produits divers aux navires du Kearsarge ARG. En 2017 il ravitaille le groupe de réaction amphibie centré autour du USS Bataan (LHD-5) et en 2018 il fait de même mais avec cette fois les navires formant l'Essex ARG.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyLun 25 Mai 2020, 17:53

Le USNS Rappahannock (T-AO-204)
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_r10
Le USNS Rappahannock (T-AO-204)

Présentation

-Le USNS Rappahannock (T-AO-204) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyards le 10 janvier 1994 lancé le 6 mai 1995 et mis en service le 7 mai 1996.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Rivizo13

Le dernier navire de la classe Henry J. Kaiser est le deuxième navire de l'US Navy à porter le nom de cette rivière de la Virginie qui prend sa source dans les Blue Ridge Mountain avant de se jeter en baie de Chesapeake au sud de la rivière Potomac après avoir parcouru 314km avec un bassin de 7380km².

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Uss_ra28
Le USS Rappahannock (ID-1854)

Il succède à un navire de transport l'AF-6. Mis en service en 1913 sous le nom de S.S Pommern, ce navire qui s'était fait volontairement interné à Honolulu pour échapper à la marine britannique. Il est saisi par les américains en avril 1917 et mis en service sous le de Rappahannock le 8 décembre 1917. Désarmé le 10 décembre 1924, il est rayé le 19 juillet 1933 puis revendu à une compagnie commerciale. Après une longue carrière qui s'est terminé en Italie il est démoli en 1952.

Carrière opérationnelle
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_r11
Le USNS Rappahannock (T-AO-204) peut aussi ravitailler des navires amphibies

Affecté dans le Pacifique, le T-AO-204 est déployé au printemps 2006 dans le Golfe Persique pour assurer le ravitaillement des navires déployés dans le cadre de OPERATION IRAQI FREEDOM (OIF).

En 2009 il participe à COBRA GOLD 2009, un exercice américano-thaïlandais parfois ouvert à des pays étrangers. La même année il participe à l'exercice CARAT 09, CARAT signifiant Cooperative Afloat Readiness and Training. C'est un processus destiné à améliorer la coopération et la coordination avec les marines de la région. Cette fois c'est la petite marine du sultanat de Brunei qui est concernée.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_r12
Le USNS Rappahannock (T-AO-204) ravitaillant deux navires amphibies (un LHD et un LSD)

En 2010 il participe à l'opération TOMODACHI, l'intervention américaine au Japon suite au tremblement de terre 11 mars 2011 qui entraîna un tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima. Cette opération lancée le 12 mars 2011 va s'achever le 4 mai 2011.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_r13
Le USNS Rappahannock (T-AO-204) à la mer

Durant cette opération, le pétrolier-ravitailleur va transférer du carburant (diesel et carburéacteur) à la base de Sasebo ainsi que des fournitures humanitaires transférées sur le Blue Ridge lui aussi mobilisé.

Durant l'opération Tomodachi il va réaliser dix ravitaillements à la mer, livrant plus de 2.4 millions de gallons de carburant soit presque 10 millions de litres de carburant.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_r14
Le USS Rappahannock (T-AO-204) à la mer. Des charges sèches sont rassemblées sur la plate-forme signe qu'un ravitaillement vertical est imminent

Toujours en 2010 il ravitaille les navires du Nassau ARG suivit en 2011 des navires du Boxer ARG.

Le 16 juillet 2012, le USNS Rappahannock (T-AO-204) est impliqué dans un incident dans le Golfe Persique au large de Dubai avec un chalutier indien accusé de s'être approché du pétrolier-ravitailleur malgré les avertissements répétés du navire. Cela provoqua des protestations de l'ambassadeur indien aux Emirats Arabes Unis suite aux tirs contre le navire indien qui tuèrent un marin indien et en blessèrent trois autres.

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_r15
Ravitaillement vertical pour le T-AO-204 avec un MH-60

En 2012, il ravitaille les navires du groupe de réaction amphibie organisé autour du USS Iwo Jima (LHD-7) mais aussi le groupe de combat organisé autour du USS Carl Vinson (Cvn-70) sur lequel était embarqué le Carrier Air Wing Seven (CVW-7).

Après avoir ravitaillé le Bonhomme Richard ARG en 2014, il participe en 2015 à l'exercice américano-australien TALISMAN SABRE.

En 2016, le USNS Rappahannock (T-AO-204) ravitaille à nouveau le Bonhomme Richard ARG et participe à deux exercices majeurs à savoir RIMPAC 2016 et VALIANT SHIELD 2016. Si le premier est un exercice multinational, le second est un exercice «all american».

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_r16
Le USNS Rappahannock (T-AO-204) ravitaillant un destroyer type Burke

En 2017 il ravitaille le groupe de réaction amphibie organisé autour du USS Bonhomme Richard (LHD-6) puis l'année suivante participe à l'exercice MALABAR 2018, un exercice trinational avec l'Inde (pays-hôte), les Etats-Unis et le Japon. En 2019, il ravitaille deux groupes de réaction amphibie, le premier organisé autour du USS Wasp (LHD-1) et le second organisé autour du USS Boxer (LHD-4).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) EmptyLun 25 Mai 2020, 18:09

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Classe14

Déplacement : Lège 9500 tonnes pleine charge 417353t (42674 tonnes pour les T-AO-202, 203 et 204)

Dimensions : longueur hors tout 206.50m (198.10m entre perpendiculaires) largeur 29.70m tirant d'eau 11.50m

Propulsion : deux moteurs diesel Colt-Pielstick 10 PC 4.2 V570 développant 32540ch et entraînant deux hélices à pas variable Puissance Electrique développée 10000 kW via deux diesels alternateurs de 2500kW et l'utilisation des diesels de propulsion qui participent à la production électrique.

Performances : vitesse maximale 20 nœuds distance franchissable 6000 miles nautiques à 18 nœuds

Electronique : deux radars de navigation Raytheon et un bruiteur remorqué SLQ-25 Nixie, système de transmissions par satellite WSC-3 et SRR-1

Armement : emplacement pour deux systèmes Phalanx Mk 15 de 20mm, quatre mitrailleuses de 12.7mm

Capacités et équipements spécifiques :
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_p22
Ravitaillement à la mer en cour pour le USNS Walter S. Diehl (T-AO-197)

-Cinq postes de ravitaillement pour liquides (deux à tribord et trois à bâbord)

-Un poste pour le transfert de charges solides sur chaque bord

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_w15
Etape 1 du ravitaillement à la mer. Le ravitaillé tire via un M-14 modifié un câble qui va relier le ravitaillé au ravitailleur

-180000 barils de carburant soit 28600 mètres cubes et 720 tonnes d'eau. Les trois dernières unités en raison de leur double-coque (double fond avec 1.98m entre les deux coques, espace se réduisant à 1.8m sur les côtés) n'embarquent que 159000 barils soit 25300 mètres cubes de carburant.

-690 mètres carrés d'espace pour charges solides

-Possibilité d'emporter huit conteneurs EVP (Équivalent Vingt Pieds soit une longueur de 6.1m)

-Cale pour 128 palettes

Aviation : plate-forme hélicoptère sans hangar

PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Usns_w16
Pour accélérer le ravitaillement l'hélicoptère est utilisé. Désormais c'est le MH-60 qui assure ce boulot en remplacement de l'UH-46
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Sikors18

Equipage : 20 officiers et 75 hommes du MSC auxquels il faut ajouter 21 hommes de l'US Navy pour l'armement et les télécommunications

FIN

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)   PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PETROLIERS RAVITAILLEURS CLASSE HENRY J. KAISER (Terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: