AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyLun 27 Avr 2020, 11:34



CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE
(ETATS-UNIS)

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba49
Le USS Baltimore (CA-68) à la mer

AVANT-PROPOS

Le traité de Washington (1922) et la naissance du croiseur lourd
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Traitz17
Photo de la conférence navale de Washington

Il existe parfois des générations spontanées de matériel militaire, des équipements apparus au cours d'un conflit sans qu'un terreau favorable l'y est préparé. L'exemple le plus criant est celui des navires amphibies qui sont apparus durant le second conflit mondial sous la pression des événements.

Le plus souvent c'est une longue et lente évolution, chaque génération faisant fructifier les fruits de la précedente en y apportant un peu de sa sauce. Parfois un événement particulier favorise la naissance et la croissance.

C'est le cas du croiseur lourd qui sans la signature du traité de Washington le 6 février 1922 serait certes apparu mais probablement sous une forme différente puisque les premiers croiseurs de ce type ont été commandés avant la signature de ce traité et que le maitre-étalon du croiseur type Washington était le croiseur de classe Hawkins de la marine britannique, croiseur d'environ 9000 tonnes disposant de cinq canons de 190mm.

A l'origine de ce traité une conférence réunit dès novembre 1921 dans la capitale américaine. Cinq pays sont conviés enfin je dirai plutôt trois (Etats-Unis, Grande-Bretagne et Japon), la France et l'Italie ayant été invité plus par politesse qu'autre chose.

Cette conférence doit stopper une course aux armements navals opposant les Etats-Unis au Japon, course que ne peux suivre la Grande-Bretagne qui  doit amèrement constater que son ancienne colonie la surpasse désormais.

Cette course qui à commencé en pleine première guerre mondiale doit permettre à l'US Navy et à la Nihon Kaigun de surclasser son adversaire et prendre le contrôle du Pacifique. De puissants cuirassés et croiseurs de bataille sont imaginés, commandés et mis sur cale dans les chantiers américains et japonais.

Seulement voilà le premier conflit mondial est passé par là, les programmes sont coûteux et dans un contexte de profond pacifisme, de crise économique et de surplus gigantesques quasi-indécents.

Ce sont les anglais qui proposent une conférence pour maintenir les armements navals à un niveau raisonnable. Signe qui ne trompe pas cette conférence se réunit non pas à Londres mais à Washington.

Elle aboutit à l'interdiction de construire de nouveaux cuirassés jusqu'en 1931 (interdiction prolongée ensuite jusqu'en 1936) et à la limitation des flottes de cuirassés ce qui impose l'abandon de constructions, le désarmement d'unités anciennes (souvent usées) voir la transformation de navires de ligne en porte-avions.

Ce traité définit également les limites du cuirassé à savoir un navire de plus de 10000 tones disposant d'une artillerie principale d'un calibre supérieur à 203mm mais inférieur à 406mm.

Naturellement toutes les marines qui en ont les possibilité vont construire des croiseurs de 10000 tonnes armés d'un nombre variable de canons de 8 pouces (203mm). Le croiseur lourd ou croiseur Washington était né.

Les américains et les japonais reportent leur rivalité sur ce type de croiseur, les britanniques construisent ce type de navire pour ne pas être distancé mais l'apprécieront jamais vraiment, les français et les italiens eux construisent des croiseurs lourds pour un affrontement rapide et brutal en Méditerranée.

D'autres pays pas concernés directement par ce traité vont également construire des croiseurs type Washington que ce soit l'Espagne, l'Allemagne ou encore l'URSS, cette dernière se distinguant en armant ses croiseurs de canons de 180mm mais ceci est une autre histoire.

La première génération de croiseurs type Washington privilégie la vitesse et l'armement sur la protection au point que ces navires sont surnommés thinclad battleship ou cuirassé en papier d'étain pour leur absence de protection. La génération suivante corrige le tir en diminuant la vitesse et l'armement pour améliorer la protection et ainsi la survivabilité du croiseur au combat qui à défaut d'éviter les coups pourra les encaisser.

Des Pensacola aux Wichita une histoire des croiseurs lourds américains

Classe Pensacola
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pe49
Le USS Pensacola (CA-24)

A l'origine des deux unités de classe Pensacola figure le besoin pour la marine américaine de nombreux éclaireurs pour donner des yeux au corps de bataille et l'engager dans les meilleurs conditions contre la bataille décisive qui doit l'opposer à la marine japonaise.

Il y à bien eu la construction des Omaha mais ces navires sont non seulement trop petits mais pour ainsi obsolètes à leur mise en service. Les américains remettent l'ouvrage sur le métier et en étudiant plusieurs projets d'un tonnage allant de 5 à 10000 tonnes avec un armement composé soit de canons de 152 ou de 203mm.

Les américains ont été handicapés durant la première guerre mondiale par le manque de croiseurs pour éclairer la flotte. Ce manque à été en partie compensée par la mise en service des Omaha mais ces navires sont jugés trop petits pour opérer dans le Pacifique. Une étude sur un corps de bataille de 17 cuirassés conclut à un besoin de 53 croiseurs pour l'éclairage auxquels il faudrait ajouter 20 pour la protection des lignes de communication.

Après plusieurs échecs l'US Navy obtient le 18 décembre 1924 l'autorisation de construire deux croiseurs d'un nouveau type, croiseurs dont le financement est couvert par le budget 1925. C'est l'acte de naissance des croiseurs de classe Pensacola, les USS Pensacola (CA-24) et Salt Lake City (CA-25)

Ces deux Pensacola sont jugés comme ratés par les américains. Obsédés par l'idée de ne pas dépasser les limites du traité, ils obtiennent des navires de 9910 tonnes, trop courts et trop chargés dans les hauts.

Le Pensacola mis en service le 6 février 1930 survit au second conflit mondial étant sacrifié à Bikini lors de l'opération Crossroads avant d'être sabordé au large de l'Etat de Washington le 10 novembre 1948.

Le Salt Lake City mis en service le 11 novembre 1929 survit lui aussi au second conflit mondial et comme son sister-ship est utilisé à Bikini avant d'être coulé comme cible au large de la Californie le 25 mai 1948.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s108

Les Pensacola déplaçaient 9100 tonnes en charge normale, mesuraient 178.30m de long sur 19.90m de large pour un tirant d'eau de 5.80m, une puissance propulsive de 107000ch leur donnait une vitesse maximale de 32.7 nœuds, leur armement se composant de dix canons de 203mm (deux tourelles doubles inférieures et deux tourelles triples supérieures), de quatre canons de 127mm en affût simples, d'une DCA légère et de six tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes triples.

Classe Northampton

Aux deux Pensacola succèdent une classe qui comprend pas moins de six unités baptisées Northampton, Chester, Louisville, Chicago,Houston et Augusta.

Par rapport aux Pensacola, les Northampton réduisent l'armement principal à 9 canons de 203mm en trois tourelles triples, la coque est allongée de 4m et le gaillard d'avant surélevé pour améliorer la tenue à la mer.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_no28
Le USS Northampton (CA-26)

Le USS Northampton (CA-26) est mis en service le 17 mai 1930 et coulé lors de la bataille de Tassafaronga le 1er décembre 1942 (campagne de Guadalacanal), le USS Chester (CA-27) est mis en service le 24 juin 1930 désarmé le 10 juin 1946 et vendu à la démolition le 11 août 1959 alors que le USS Louisville (CA-28) mis en service le 15 janvier 1931 est désarmé le 17 juin 1946 puis vendu à la démolition le 14 septembre 1959.

Le USS Chicago (CA-29) mis en service le 9 mars 1931 est coulé par l'aviation japonais le 29 janvier 1943 lors de bataille de l'île Renell, le USS Houston (CA-30) mis en service le 17 juin 1930 est coulé lors de la bataille du détroit de la Sonde dans la nuit du 28 février au 1er mars 1942 alors que le USS Augusta (CA-31) mis en service le 30 janvier 1931 survit au second conflit mondial puisqu'il est désarmé le 16 juillet 1946 et vendu à la démolition le 9 novembre 1959.

Les Northampton déplaçaient 9300 tonnes en charge normale, mesuraient 182.9m de long sur 20.1m de large pour un tirant d'eau de 5m, une puissance propulsive de 107000ch lui permettant d'atteindre une vitesse maximale de 32.5 nœuds avec un armement composé de neuf canons de 203mm en trois tourelles triples (deux avant une arrière), douze canons de 127mm, une DCA légère et six tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes triples.

Classe Portland
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_po29
Le USS Portland (CA-33)

Au final la classe Northampton ne compta que six navires mais initialement il était prévu deux navires de plus, les USS Portland (CA-33) et Indianapolis (CA-35) devant être des Northampton. Au final ils furent différents avec une coque plus longue de 3m, des superstructures et une protection modifiée, une DCA renforcée.

Les deux navires de cette classe sont financés à l'année fiscale 1929 (FY 1928-1929 qui court du 1er juillet 1928 au 30 juin 1929) en même temps que les trois premiers croiseurs de classe New Orleans (New Orleans Astoria Minneapolis).

Le USS Portland (CA-33) est mis en service le 23 février 1933. Survivant à la guerre du Pacifique, il est mis en réserve le 12 juillet 1946 et vendu à la démolition le 1er mars 1959.

Le USS Indianapolis (CA-35) est mis en service le 15 novembre 1932. Participant à la guerre du Pacifique il est torpillé le 30 juillet 1945 par le sous-marin I-58. Les secours tardant, seulement 317 marins sur les 1196 survécurent à l'attaque et au naufrage.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_po30

Les croiseurs de classe Portland déplaçaient 9800 tonnes en charge normale, mesuraient 186m de long sur 20.14m de large pour un tirant d'eau de 5.21m, une puissance propulsive de 107000ch lui permettant d'atteindre une vitesse maximale de 32.7 nœuds, son armement se composant initialement de 9 canons de 203mm en trois tourelles triples (deux avant et une arrière), 8 canons de 127mm antiaériens, 8 mitrailleuses de 12.7mm

Classe New Orleans

L'année fiscale finance cinq croiseurs lourds. Outre les deux Portland que nous venons de voir on trouve trois croiseurs d'un nouveau type.

Leur coque est plus courte (179m contre 186m), les installations d'aviation sont regroupées à l'arrière, les tourelles de 203mm sont d'un nouveau modèle (pour une partie de la classe) et la protection est bien plus importante puisque dans le devis de poids, la protection représente 15% contre 6% pour les Northampton et les Portland.

Dernière classe construire selon les limitations du traité de Washington, cette classe peut être subdivisé en trois séries. Les USS New Orleans (CA-32), Astoria (CA-34) et Minneapolis (CA-36) forment le Block I, les Tuscaloosa (CA-37) et San Francisco (CA-38) financés au budget 1930 (année fiscale 1929-30) forment le Block II et enfin les Quincy (CA-39) et Vincennes (CA-44) financés au budget 1933 (année fiscale 1932-33) forment le Block III.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ne59
Le USS New Orleans (CA-32)

Le USS New Orleans (CA-32) est mis en service le 15 février 1934. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 10 février 1947 (vendu à la démolition le 22 septembre 1959), le USS Astoria (CA-34) mis en service le 28 avril 1934 est coulé lors de la bataille de l'île de Savo dans la nuit du 8 au 9 août 1942.  

Le USS Minneapolis (CA-36) mis en service le 19 mai 1934 survit au second conflit mondial, étant désarmé le 10 février 1947 puis après douze ans sous cocon est finalement vendu à la démolition le 14 août 1959. Le USS Tuscaloosa (CA-37) mis en service le 17 août 1934 est désarmé le 13 février 1946 puis vendu à la démolition le 25 juin 1959.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_tu11
Le USS Tuscaloosa (CA-37) et ci-dessous le USS Quincy (CA-39)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu10

Le USS San Francisco (CA-38) mis en service le 10 février 1934 est désarmé le 10 février 1946 puis vendu à la démolition le 9 septembre 1959 alors que les USS Quincy (CA-39) et Vincennes (CA-44) mis en service respectivement le 9 juin 1936 et le 24 février 1937 sont coulés lors de la bataille de l'île de Savo.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ne60
 
Les croiseurs de classe New Orleans déplaçaient 10298 tonnes en charge normale, mesuraient 179.25m de long sur 18.81m de large et un tirant d'eau de 5.90m, une puissance propulsive de 107000ch lui permettant d'atteindre la vitesse maximale de 32.7 nœuds son armement se composant initialement de neuf canons de 203mm en trois tourelles triples, de huit canons de 127mm et de huit mitrailleuses de 12.7mm.

Le USS Wichita
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_wi27
Vue aérienne du USS Wichita (CA-45)

Avec la construction de nombreux croiseurs le contingent attribué à l'US Navy était sur le point de s'épuiser. D'où la construction de nouveaux croiseurs légers, les Brooklyn qui se caractérisaient par leur inhabituelle batterie principale de quinze canons de 152mm en trois tourelles triples.

Ces premiers croiseurs légers construits depuis les Omaha vont également avoir une influence sur le design des croiseurs lourds américains. En effet le design adopté sur les Pensacola n'avait finalement peu évolué jusqu'aux New Orleans.

Estimant probablement que ce design avait atteint ces limites, les américains décidèrent de changer d'architecture. Comme il était impossible d'aller dans un aventurisme technique trop poussée, les architectes du BuShips imaginèrent prendre la coque des croiseurs légers de classe Brooklyn et de remplacer les quinze canons de 152mm par neuf canons de 203mm en trois tourelles triples.

Financé au budget 1935, le CA-45 est baptisé Wichita et peut être légitimement considéré comme le chainon manquant entre les premières générations de croiseurs lourds américains et les Baltimore.

-Le USS Wichita (CA-45) est mis sur cale au Philadelphia Navy Yard le 28 octobre 1935 lancé le 16 novembre 1937 et admis au service actif le 16 février 1939.

Il opère d'abord dans l'Atlantique et en Méditerranée jusqu'en 1942 avant de passer dans le Pacifique début 1943. Survivant à la guerre du Pacifique il participe à l'opération MAGIC CARPET avant d'être mis en réserve à Philadelphie le 15 juillet 1946. Désarmé le 3 février 1947, il est vendu à la démolition le 14 août 1959.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_wi28

Caractéristiques Techniques du USS Wichita (CA-45)

Déplacement : standard 9767 tonnes pleine charge 11074 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 185.42m largeur 18.82m tirant d'eau 6.05m

Appareil propulsif : 4 turbines à engrenages Parson alimentées par 8 chaudières Babcock & Wilcox développant une puissance totale de 100000ch et entraînant quatre hélices

Performances : vitesse maximale 32.5 noeuds distance franchissable 10000 miles nautiques à 15 noeuds

Protection : ceinture blindée : 140mm pont blindé : 50mm barbettes : 152mm tourelles de 203mm : (toit) 50mm (côtés) 170mm

Armement : 9 canons de 203mm (8inch) Mark 12 en trois tourelles triples (deux avant et une arrière), 8 canons de 127mm Mk12 en huit affûts simples et 8 mitrailleuses de 12.7mm antiaériennes (remplacées au cours du conflit par des canons de 20mm et de 40mm)

Aviation :  deux catapultes installés à la poupe avec quatre hydravions.

Equipage :   929 officiers et marins

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyMer 29 Avr 2020, 16:19

Genèse des Baltimore

Un nouveau type de croiseur lourd
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Croise27
Schéma des Baltimore

La mise au point des Baltimore commence dès le début de la seconde guerre mondiale en septembre 1939. En effet le déclenchement du conflit suspend les clauses du deuxième traité de Londres de 1936 permettant aux architectes navals américains d'imaginer un nouveau type de croiseur lourd en totale liberté, les seules limites étant le coût, la taille des infrastructures et la faisabilité technique.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba50
Cette photo du lancement du Baltimore permet de voir l'élégant tracé de la carène

Sept mois plus tôt le Wichita à été mis en service. Ce croiseur lourd unique représentant de sa classe était le chaînon manquant entre les classes des croiseurs lourds issus des traités de Washington et de Londres et une nouvelle classe de croiseurs lourds qu'il restait à dessiner.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_wi29
Le futur USS Wichita (CA-45) paré au lancement

Bien qu'encore en temps de paix les américains ne se lancèrent dans un aventurisme technique et restèrent en terrain connu. Les nouveaux croiseurs s'annoncent comme étant une version «shootée aux stéroïdes» du Wichita avec également l'ajouts d'éléments empruntés aux nouveaux croiseurs légers de classe Cleveland. Ce n'est pas un hasard puisque les Cleveland sont une évolution des Brooklyn avec une tourelle triple de 152mm en moins.

Les quatre premiers Baltimore sont commandés le 11 juin 1940 dans le cadre du 11% Naval Expansion Act, les quatre suivants le 19 juillet 1940 dans le cadre du 70% Naval Expansion Act et les derniers le 7 août 1942 avec la commande de seize croiseurs lourds.

En raison des retards pris dans la construction des croiseurs de classe Baltimore, l'US Navy changea son fusil d'épaule pour les unités suivantes. Finalement la classe Baltimore n'allait compter que quatorze unités, les dix unités suivantes devant former la classe Oregon City mais sur ces dix unités seulement trois seront achevées en croiseur, une quatrième sera achevé en navire de commandement et la construction des six dernières abandonnée dont cinq après la mise sur cale des premiers éléments de coque.

La construction des croiseurs lourds de classe Baltimore est répartie entre trois chantiers, Bethlehem Steel (Fore River Shipyard) se taille la part du lion avec huit navires laissant quatre navires à la New York Shipbuilding Corporation de Camden et deux au Philadelphia Navy Yard.

Tous portent des noms de ville comme c'est de coutume depuis la fin du premier conflit mondial (les cuirassés portant des noms d'Etat), la seule exception étant le CA-70 qui est rebaptisé Canberra pour rendre hommage au croiseur australien coulé lors de la bataille de l'île de Savo en compagnie de trois croiseurs lourds américains.

Les chantiers constructeurs

Fore River Shipyard,Quincy Corporation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Fore_r11

Les chantiers navals de Quincy sont connus officiellement sous le nom de Fore River Ship & Engine Building Company. Créés en 1883 sur cette rivière, ils sont  d'abord installés à Braintree avant de rallier Quincy en 1901. En 1913, il est racheté par le groupe Bethleheem Steel.

Comme pour de nombreux chantiers navals privés américains, l'immense majorité de la production  est constituée de navires militaires, l'US Navy étant une marine prodigue et le segment de la construction navale civile trop concurrentielle pour des chantiers peu compétitifs par rapport aux chantiers européens (et je ne parle même pas des chantiers asiatiques).

Racheté par le groupe General Dynamics en 1964, il à fermé le 1er juin 1986 après une infructueuse reconversion dans la production de méthaniers. Un temps un chantier de déconstruction s'y installa mais les coûts se révélant supérieurs au profit l'entreprise se met en faillite en 1994.

Parmi les principaux navires construits on trouve des sous-marins pour la marine américaine (mais aussi pour les marines britanniques et japonaises), kes cuirassés New Jersey (BB-16), Nevada (BB-36) et Massachusetts (BB-59), les porte-avions Lexington (CV-2 et CV-16) Bunker Hill et Philippine Sea, les croiseurs de classe Baltimore Baltimore Boston Canberra Quincy Pittsburgh Saint Paul Columbus Helena mais aussi l'Oregon City Albany Rochester  Salem, le Northampton et le Long Beach.

New York Shipbuilding Corporation, Camden New Jersey
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) New_yo12

Ce chantier implanté à Camden dans le New Jersey à été en fonction de 1899 à 1968, achevant plus de 500 navires civils et militaires.

Fondé en 1899 par Henry G. Morse (1850-1903), un ingénieur spécialisé en ponts et génie civil, il devait initialement être installé sur Staten Island mais le projet tomba à l'eau. Henry G. Morse rechercha plusieurs sites allant jusqu'en Virginie. Un temps l'estuaire de la rivière Delaware tint la corde mais finalement le chantier allait s'installer à Camden.

Ce choix répondait au besoin d'un chantier pouvant fabriquer en série des navires en appliquant à la construction navale les principes de la chaine de montage et de la préfabrication. La construction commence en juillet 1899 et dès novembre 1900, le chantier peut construire son premier navire, un pétrolier.

Le chantier naval va connaître une brusque hausse de la production durant le premier conflit mondial. Bis repetita durant le second conflit mondial avec la construction des neuf porte-avions légers de classe Independence (qui avaient été mis sur cale comme croiseurs), le cuirassé USS South Dakota (BB-57) mais aussi 98 LCT.

On trouve également quatre croiseurs lourds de classe Baltimore (Bremerton Macon Fall River Toledo)

La fin du second conflit mondial entraîne une brusque diminution de l'activité. Outre des navires militaires quelques navires civils sont produits comme le cargo à propulsion nucléaire Savannah.

Le dernier navire civil est produit en 1960 et le dernier navire militaire, le USS Camden est commandé en 1967. Le chantier naval fait faillite en 1968, étant même incapable d'achever son dernier navire, le sous-marin nucléaire d'attaque USS Pogy (SSN-647) qui allait être remorqué à Pascagoula pour y être achevé. Le site est actuellement occupé par le port de Camden.

Parmi les navires les plus fameux construits à Camden on trouve les porte-avions Saratoga et Kitty Hawk, les cuirassés Idaho et South Dakota, les croiseurs de bataille Alaska et Guam auquel on peut ajouter le Hawaï resté inachevé, le croiseur lourd Indianapolis...... .  

Philadelphia Navy Yard
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Philad13

C'est l'un des plus ancien sites de construction navale puisque dès 1776 on construisait et on réparait des navires sur Front Street et Federal Street.

Ouvert officiellement en 1801, le Philadelphia Navy Yard s'installe à partir de 1871 sur un nouveau site plus pratique. Baptisé League Island, c'est île est située à la confluence des rivières Delaware et Schewykill.

En 1917 la Naval Aircraft Factory (NAF) est mise sur pied sur League Island pour produire avions et hydravions. Dans l'immédiat post première guerre mondiale une grue de 350 tonnes est installée, une grue connue sous le nom de League Island Crane et pendant des années la grue la pluis puissante des bases navales américaines. Un aérodrome (Mustin Field) est implanté sur le site et actif de 1926 à 1963.

L'apogée de l'Arsenal fût naturellement la seconde guerre mondiale avec 40000 employés, la construction de 53 navires et la réparation de 574. Le conflit terminé les effectifs retombent à 12000 hommes.

Suite à la baisse des budgets à la fin de la guerre froide, un certain nombre de bases militaires américaines sont fermées suite à la procédure (toujours en vigueur de nos jours) Base Realignement and Closure.

Pour Philadelphie, le couperet tombe en 1995 après une première tentative en 1991. Actuellement le site à été en grande partie récupéré par la Philadelphia Industrial Development Corporation pour mener des projets de réindustrialisation alors que la fermeture du site à provoqué la perte de 7000 emplois.

L'US Navy n'à pas totalement déserté le site puisqu'elle conserve un site de stockage de navires désarmés (Naval Inactive Ship Maintenance Facility NISMF) ainsi que plusieurs centres de recherche. Le reste du site est occupé par un chantier de réparations naval norvégien Aker Kvaener.

Parmi les navires les plus célèbres construits figurent les cuirassés New Jersey et Wisconsin. Les derniers navires construits outre le Blue Ridge sont trois bâtiments de débarquement de chars de classe Newports, les USS Newport (LST-1179),Manitowoc (LST-1180) et Sumter (LST-1181).

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyVen 01 Mai 2020, 21:51

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le USS Baltimore (CA-68)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba61
Le USS Baltimore (CA-68) à la mer

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba52
28 juillet 1942 le futur Baltimore prend contact avec son élément

-Le USS Baltimore (CA-68) est mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard (Bethlehem Steel Corporation) sis à Quincy (Massachusetts) le 26 mai 1941 lancé le 28 juillet 1942 et commissioned le 15 avril 1943.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Baltim10
Vue aérienne de Baltimore

Le premier croiseur lourd de la classe éponyme est le cinquième navire à porter le nom de cette vîlle située dans l'Etat du Maryland sur la côte est des Etats-Unis.

Ville la plus peuplée du Maryland avec ses 602495 habitants (2018) (ce qui la place au 30ème rang national), elle est située à 64km au nord-est de Washington D.C. Port important (2ème port d'immigration aux Etats-Unis après New-York), ce fût également pendant longtemps un centre manufacturier important. Comme toutes les villes industrielles occidentelles, Baltimore s'est depuis largement reconverti dans le domaine de la recherche, des services et du tourisme.

Fondée en 1729, elle est toujours restée une ville indépendante, échappant au contrôle d'un comté à la différence de la plupart des villes américaines.

Parmi les célébrités originaires de cette ville citons par exemple l'écrivain Edgar Allan Poe, le guitariste et chanteur Franck Zappa et le nageur Michael Phelps.

Le CA-68 succède ainsi aux navires suivants :

-Une brigantine de 12 canons de 1777 participant à la guerre indépendance américaine et considérée comme perdue corps et biens le 29 janvier 1780 au large du Cap Henry (Virginie).

-Un navire de vingt canons acquis par souscription le 23 mai 1798. Il participe à plusieurs escarmouches avec la marine britannique et à la Quasi-War avec la France. Il est vendu en 1801.

-Un navire à vapeur et roues à aube capturé en avril 1861 au début de la guerre de Sécession sur le Potomac par l'armée avant d'être transféré à la marine. Il sert de navire de transport logistique jusqu'à sa vente le 24 juin 1865.

-Un croiseur protégé mis en service le 7 janvier 1890 participant à la guerre hispano-américaine puis à la première guerre mondiale. Initialement immatriculé C-3 il est reclassé CM-1 (Cruiser Minelayer n°1) en septembre 1919. Désarmé le 25 septembre 1922 il devient ponton à Pearl Harbor, étant toujours présent un certain 7 décembre 1941. Il est vendu à la démolition le 16 février 1942 mais cette vente ne débouche sur rien d'autre qu'un sabordage en haute mer le 22 septembre 1944. L'épave à été retrouvée en 2017.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba53
Le USS Baltimore (SSN-704)

Depuis le croiseur lourd un sixième navire à porté ce nom. Il s'agit du SSN-704 un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles en service du 24 juillet 1982 au 10 juillet 1998.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba54
Le Baltimore au mouillage

Le terme commissioned est une sorte de faux-ami. En effet cela laisserait entendre que le navire opérationnel. En réalité il est techniquement prêt mais l'entrainement de l'équipage reste à faire ce qui fait correspondre le terme commissioned à notre cloture d'armement et non à notre admission au service actif.

Voilà pourquoi le USS Baltimore (CA-68) ne quitte son chantier constructeur que le 17 juin 1943 direction Hampton Roads avant une brève escale à l'académie navale d'Annapolis le 20 juin avant une série d'exercices en baie de Chesapeake du 22 au 24 juin 1943.

Après une longue escale à Norfolk du 24 juin au 1er juillet le croiseur lourd appareille pour sa croisière de mise en condition opérationnelle à Trinidad, rentrant à Hampton Roads le 24 juillet.

Le 28 juillet 1943 il quitte la Virginie pour le Massachusetts et le Boston Navy Yard pour des travaux complémentaires destinés à corriger problèmes et autres défauts repérés durant la croisière à Trinidad.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba55
Vue aérienne du CA-68

De retour à Norfolk au début du mois de septembre, le USS Baltimore (CA-68) appareille en compagnie du destroyer de classe Fletcher USS Sigourney (DD-643) direction la côte ouest et le Pacifique. Les deux navires franchissent le canal de Panama le 25 septembre et arrivent à San Diego le 4 octobre 1943.

Après un nouvel entrainement du 9 au 13 octobre, le croiseur lourd quitte San Diego le 16 octobre 1943 arrivant à Pearl Harbor le 29 octobre après un bref passage par San Francisco.

Il va alors participer à la guerre dans le Pacifique servant d'escorteur antiaérien au profit des porte-avions mais aussi de navire de bombardement pour préparer les nombreux débarquements amphibies imposés par la nature archipélagique et insulaire de la région.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba56
Le USS Baltimore (CA-68) à la mer à bonne vitesse

C'est ainsi que le Baltimore couvre les débarquements amphibies sur l'île de Makin exécuté à partir du 20 novembre 1943 avec la mise à terre de la 27ème DI qui s'empare de l'atoll après trois jours de rudes combats. Cette partie de l'opération GALVANIC était connue sous le nom de code de KOURBASH.

Le croiseur lourd va rester sur zone jusqu'au 4 décembre 1943 avant d'enchainer par l'opération FLINTLOCK la conquête et l'occupation de Kwajalein (29 janvier au 8 février 1944) puis par l'opération HAILSTONE, un raid aérien destiné à neutraliser Truk considéré comme le Pearl Harbor japonais.

Cette opération mené par l'aéronavale américaine est une complète réussite, la base étant désertée par la marine japonaise et abandonnée à sort par les américains qui n'hésitent pas à sauter une île et à la laisser dépérir, ces ilôts abandonnés servant de cible pour des exercices afin d'aguerrir les nouveaux navires arrivant sur zone.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba57
Le USS Baltimore (CA-68) en entretien

Du 17 février au 2 mars 1944 il participe à la prise d'Eniwetok (opération CATCHPOLE). Le 17, le lieutenant Denver M. Baxter pilotant l'un des deux hydravions Vought OS2U Kingfisher récupère le lieutenant George M. Blair de la VF-9 alors que ce dernier avait été abattu par la DCA japonaise.

Le croiseur lourd continue sa vitale mission d'appui-feu aux Mariannes (21-22 février 1944), participe au raid sur Palau, Yap, Ulithi et Woleai les 30 mars et 1er avril avant de participer au débarquement exécuté à Hollandia du 21 au 24 avril 1944.

Il bombarde l'île de Satawan le 30 avril 1944 en compagnie des croiseurs lourds Canberra New Orleans Minneapolis San Francisco Louisville Portland Wichita et Boston ainsi que huit destroyers, le tout placé sous le commandement du contre-amiral Jesse B. Oldendorf qui est rentré dans l'histoire comme étant l'amiral ayant dirigé le dernier affrontement entre cuirassés de l'histoire (bataille du détroit de Surigao).  

Après la couverture d'un raid aéronaval (Truk-Satawan-Ponape) du 29 avril au 1er mai puis de nouvelles frappes aériennes sur les îles Marcus les 19 et 20 mai et sur Wake le 23 mai, le croiseur lourd baptisé à l'opération FORAGER, le débarquement exécuté aux Mariannes au même moment que le débarquement de Normandie ce qui donne une idée de la puissace industrielle américaine.

Cette opération provoque la bataille de la mer des Philippines les 19 et 20 juin 1944, une bataille marquée le 19 par le célèbre tir aux pigeons des Mariannes qui marque la fin de l'aéronavale japonaise comme arme constituée puisqu'elle perd près de 400 appareils pour des pertes infimes côté américain.

De retour aux Etats-Unis en juillet 1944, le croiseur lourd embarque le président des Etats-Unis et ses proches conseillers pour rallier Pearl Harbor. A bord du CA-68 à lieu une rencontre au sommet avec l'amiral Nimitz et le général MacArthur pour décider de la suite des opérations. Le croiseur lourd met cap au nord direction l'Alaska, Franklin Roosevelt visitant Adak et Kodiak avant de débarquer à Bremerton le 12 août 1944.

Le USS Baltimore (CA-68) est de retour au combat en novembre 1944. Affecté à la 3ème flotte, il participe aux différentes opérations amphibies liées à la reconquête des Phillipines. Il est ainsi engagé à Luzon du 14 au 16 décembre 1944 et les 6 et 7 janvier 1945, à Formose _les américains attaquent la colonie japonaise pour détourner l'attention des opérations aux Philippines_ les 3,4,15 et 21 janvier, la côte chinoise les 12 et 16 janvier et Okinawa le 22 janvier 1945.

Le 26 janvier 1945 le Baltimore participe à la phase finale des opérations du second conflit mondial  avec la couverture des raids aériens menés par la TF-58 contre l'île de Honshu les 16 et 17 février 1945 avant de participer à l'opération DETACHMENT contre Iwo Jima du 19 février au 5 mars 1945 puis à l'opération ICEBERG contre Okinawa du 18 mars au 10 juin 1945.

Le 5 juin 1945 il est endommagé au large d'Okinawa par le typhon Vipère, typhon caractérisée par une mer force 9 et des vents à 160 km/h.

Une fois le second conflit mondial terminé le USS Baltimore (CA-68) participe à l'opération MAGIC CARPET, le rapatriement de plusieurs centaines de milliers de soldats, aviateurs et marins en direction des Etats-Unis où ils sont démobilisés et rendus à la vie civile. Il participe ensuite au soutien des forces d'occupation du Japon du 29 novembre 1945 au 17 février 1946.

Quittant l'Extrême-Orient le 17 février 1946, il rentre aux Etats-Unis et plus précisément Bremerton où il est désarmé et mis en réserve le 8 juillet 1946.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba58
Le USS Baltimore (CA-68) en pleine réactivation

Sous cocon il est réactivé le 28 novembre 1951 en pleine guerre de Corée. Il n'est cependant pas envoyé en Extrême-Orient mais affecté à la flotte de l'Atlantique. En effet à l'époque les américains craignent que le conflit coréen ne soit qu'une diversion et que le conflit principal ait lieu en Europe.

Voilà pourquoi un certain nombre de navires désarmés depuis la fin du second conflit mondial sont réactivés pour l'occasion.

Le Baltimore va ainsi être déployé en Méditerranée au sein de la 6ème flotte durant l'été 1952, l'été 1953 et l'été 1954. En juin 1953, il représente l'US Navy à la revue navale de Spithead organisée en l'honneur du couronnement de la reine Elisabeth II.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba60
Le USS Baltimore (CA-68) en novembre 1952

Le 5 janvier 1955 il est transféré dans le Pacifique, étant déployé en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte de février à août 1955.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba59
Le croiseur lourd est à nouveau désarmé le 31 mars 1956 et cette fois par de réactivation pour le sauver de la démolition

Rentré aux Etats-Unis il entame son processus de désarmement. Désarmé et mis en réserve (out of commission in reserve) le 31 mars 1956 il va rester sous cocon pendant près de quinze ans soit deux fois plus longtemps que sa carrière opérationnelle !

Rayé du Naval Vessel Register le 15 février 1971, il est vendu à la démolition le 10 avril 1972 à Zidell Ship Dismantling Company dont le chantier se trouvait à Portland dans l'Oregon. Les travaux de démantèlement sont promptement menés puisqu'ils s'achèvent en septembre 1972.......

…..A moins que tout ceci soit de la propagande puisque selon la Corée du Nord le Baltimore à été coulé par ses vedettes lance-torpilles le 2 juillet 1950 au début de la guerre de Corée. En réalité l'affrontement magnifié par la propagande nord-coréenne correspond à une bataille navale opposant les croiseurs légers Juneau et Jamaica ainsi que le sloop Black Swan à des vedettes lance-torpilles. Inutile de préciser qu'aucun navire allié n'à été coulé et que les nord-coréens ont subit de lourdes pertes.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyVen 01 Mai 2020, 22:15

Le USS Boston (CA-69)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo46
Le USS Boston (CA-69) et le USS Grand Island (PF-14) le 20 mai 1945

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo47
26 août 1942 : le Boston est lancé

-Le USS Boston (CA-69/CAG-1) est mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard (Bethlehem Steel Corporation) sis à Quincy (Massachusetts) le 30 juin 1941 lancé le 26 août 1942 et commissioned le 30 juin 1943.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Boston11
Montage photo de Boston

Le deuxième croiseur lourd de classe Baltimore est le sixième navire à porter le nom de cette ville du Massachusetts, une ville majeure de l'histoire américaine puisque c'est là que commencèrent les événements qui allaient aboutir à l'indépendance des treize colonies et à la naissance des Etats-Unis d'Amérique.

Actuellement peuplée de 694583 habitants (2018), c'est la plus grande ville et la capitale de l'Etat du Massachusetts. Elle est au cœur de ce qu'on appelle le Greater Boston une conurbation peuplée de 4.8 millions d'habitants, la dixième plus grande du pays.

La ville la plus peuplée de la Nouvelle-Angleterre est fondée en 1630 sur la péninsule de Shawnut par des puritains anglais venus de la ville anglaise de Boston dans le Lincolnshire.

C'est là qu'est lancé le processus conduisait à l'indépendance des treize colonies avec la Boston Tea Party, le Massacre de Boston, la bataille de Bunker Hill ou encore le siège de Boston.

Port important, Boston à longtemps tiré sa richesse d'une puissante et prospère industrie manufacturière.A partir de la fin des années quarante la ville rentre dans une crise comparable à celle que vont connaître les villes occidentales. Les industries ferment les unes après les autres entraînant un marasme économique.

La situation change à partir de la fin des années soixante-dix et si Boston reste aujourd'hui un port important (35ème rang américain tout de même), la ville s'est tournée vers les services, l'enseignement et la recherche.

C'est une ville de sport avec des franchises dans les quatre principaux sports américains : base ball (Boston Red Sox), football américain (New England Patriots), hockey sur glace (Boston Bruins) et basket (Celtics).

Le CA-69 succède cinq autres navires et en précède un septième :

-Un gundalow lancé en 1776 brûlé le 13 octobre 1776 pour éviter sa capture par les britanniques

-Une frégate de 24 canons mise en service en 1777 et capturée par les britanniques en 1780

-Une frégate de 28 canons de 1799 perdue lors de la guerre de 1812 plus précisément le 24 août 1814 quand elle est brûlée dans l'enceinte du Washington Navy Yard et ainsi éviter sa capture par les britanniques (NdA décidémment)

-Un sloop de 18 canons commissionné en 1826 et perdue par échouage aux Bahamas le 15 novembre 1846.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo48
Le croiseur protégé USS Boston

-Un croiseur protégé commissionné en 1887 participant à la guerre hispano-américaine en 1898 après une carrière marquée par plusieurs mises en réserve. Ce croiseur à coque en acier l'un des trois navires de la New Navy à ainsi été mis en réserve du 4 novembre 1893 au 15 novembre 1895, du 15 septembre 1899 au 11 août 1902 et du 10 juin 1907 au 18 juin 1918. Il est loué à la milice navale de l'Oregon de juin 1911 à septembre 1916 puis à l'United States Shipping Board du 24 mai 1917 à juin 1918. Il est rebaptisé Despatch en 1940 puis sabordé au large de San Francisco le 7 avril 1946.

Depuis un septième navire à porté ce nom en l’occurrence un sous-marin de classe Los Angeles, le SSN-703 en service du 30 janvier 1982 au 19 novembre 1999. Il à été recyclé à Bremerton du 1er octobre 2001 au 19 septembre 2002, son kiosque ayant été préservé au Buffalo and Erie County Naval & Military Park.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo50
Vue aérienne du Boston

Après sa mise en condition opérationnelle, le USS Boston (CA-69) appareille pour le Pacifique arrivant à Pearl Harbor le 6 décembre 1943.

Il intègre la Task Force 58, la Fast Carrier Task Force (force de porte-avions rapide) de la 5ème flotte en janvier 1944, couvrant les porte-avions engagés dans les opérations des îles Marshall (Kwajalein, Majuro et Eniwetok) du 31 janvier au 28 février 1944 (opération FLINTLOCK).

Outre la Défense Aérienne à la Mer (DAM), le croiseur lourd offre un appui-feu de choix pour les Marines et les G.I, ses canons de 203mm lançant des petits projectiles de 152kg.

Il couvre et appui les troupes débarquées aux Palaus et dans les Carolines occidentales entre le 30 mars et le 1er avril 1944 avant de rallier la Nouvelle-Guinée et participer aux opérations menés par la 7ème armée à Hollandia et en Nouvelle-Guinée occidentale du 21 au 24 avril 1944.

Il bombarde l'île de Satawan le 30 avril 1944 en compagnie des croiseurs lourds Canberra New Orleans Minneapolis San Francisco Louisville Portland Wichita et Baltimore ainsi que huit destroyers, le tout placé sous le commandement du contre-amiral Jesse B. Oldendorf qui est rentré dans l'histoire comme étant l'amiral ayant dirigé le dernier affrontement entre cuirassés de l'histoire (bataille du détroit de Surigao).  

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo49
Le USS Boston (CA-69)

Il enchaîne par l'opération FORAGER, l'invasion des Mariannes et notamment celle de Saipan menée du 11 au 24 juin. Il couvre également un certain nombre de raids de l'aviation embarquée contre les îles Bonins en juin et juillet et participe à la bataille de la mer des Philippines le 19 juin.

Le 12 juillet 1944 le USS Boston (CA-69) couvre l'invasion de Guam, opération qui s'achève après un mois de combats le 15 août 1944. Entre-temps il couvre des raids aéronavals menés à Palau, Yap et Ulithi entre me 25 et le 27 juillet. Il couvre et appui les débarquements menés à Morotai le 15 septembre 1944 ainsi que la prise des Palaus méridionales (6 septembre au 14 octobre). Du 9 au 24 septembre, il couvre des raids aériens contre les Philippines, raids préparant l'invasion de l'ancienne colonie américaine.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo51
Le USS Boston (CA-69) avec deux hydravions sur la catapulte

Membre de la TF-38 (la force de porte-avions rapide de la 3ème flotte, les 3ème et 5ème flotte alternant passage en ligne et préparation de futures opérations), il couvre les porte-avions menant des raids contre Okinawa le 10 octobre, contre le nord de Luzon et Formose du 11 au 14 octobre, Luzon le 15 octobre et du 24 au 26 octobre, du 13 au 14 novembre, du 19 au 20 novembre et du 14 au 16 décembre 1944.

Le 15 octobre 1944 il intègre le TG-30.3 pour protéger le rapatriement aux Etats-Unis de deux croiseurs endommagés par des torpilles japonaises, son sister-ship Canberra et le croiseur léger Houston qu'il prend un temps en remorque.

Il va opérer en compagnie des porte-avions légers Cowpens et Cabot, du croiseur lourd Wichita, des  croiseurs légers Santa Fe et Mobile et de treize destroyers.

Il participe également à la bataille du Golfe de Leyte le 24 octobre 1944, couvre les raids contre Formose menés les 3 et 4 janvier, le 9, le 15 et le 21 janvier 1945 sans oublier d'autres raids menés contre Luzon les 6 et 7 janvier puis contre la Chine continentale les 12 et 16 janvier.

Les porte-avions rapides lancent un raid contre Nansei Shoto le 22 janvier puis de nouveaux raids contre Honshu et Nansei Shoto les 15 et 16 février ainsi que le 1er mars. Lors de ce dernier raid, le Boston bombarde le Japon avec ses canons de 203mm, un événement impensable quelques mois plus tôt.

Le 25 mars  1945, le USS Boston (CA-69) arrive à Long Beach pour un grand carénage. Il est de retour au combat pour la dernière phase des opérations contre le Japon métropolitain du 20 juillet au 15 août 1945.

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 1945, le croiseur lourd Boston bombarde le site industriel de Hamamatsu sur l'île de Honshu. Il n'est naturellement pas seul puisqu'il opère au sein de la Task Unit TU 34.8.1 en compagnie de quatre cuirassés (les américains South Dakota Indiana Massachussets et le britannique King George V), de trois croiseurs lourds (Quincy Chicago Saint Paul) et de dix destroyers, le tout couvert par le porte-avions USS Bonhomme Richard (CV-31).

Le 9 août 1945 nouvelle mission de bombardement cette fois à Kamaishi. La TU 34.8.1 est cette fois composée des cuirassés Alabama Indiana Massachusetts, des croiseurs lourds Boston Quincy St Paul Chicago, des croiseurs légers britanniques Gambia et Newfoundland et de dix destroyers.

Après la capitulation japonaise, le Boston reste en Extrême-Orient pour appuyer les troupes d'occupation et ce jusqu'au 28 février 1946. Il met cap sur les Etats-Unis, ralliant Bremerton où il est désarmé et mis en réserve (out of commission in reserve) le 12 mars 1946.

A la différence d'autres croiseurs lourds de classe Baltimore, le Boston n'est pas réarmé pour la Corée car il est choisit pour devenir un croiseur lance-missiles.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo52
Le USS Boston (CAG-1) à la mer

Reclassé CAG-1 le 4 janvier 1952, il est remorqué en février 1952 de Bremerton à Philadelphie, les travaux de conversion étant menés non pas par l'Arsenal de Philadelphie mais par les chantiers navals de la New-York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New Jersey).

Les principaux concernent le débarquement de la tourelle arrière de 203mm et son remplacement par deux systèmes lance-missiles Terrier et les deux cheminées sont regroupées en une seule. Il est également entièrement modernisé et remis en état. Le Boston devient le navire leader d'une classe de croiseurs lance-missiles composée du Boston et du Canberra.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo53
Le USS Boston (CAG-1) à la mer avec l'équipage au poste de bande, tout de blanc vêtu

Le USS Boston (CAG-1) est remis en service le 1er novembre 1955, effectuant une série d'essais et d’entraînements avant un déploiement en Méditerranée au sein de la 6ème flotte de novembre 1956 à mai 1957.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo55
Le USS Boston (CAG-1)

Après une croisière d'aspirants en Amérique du Sud, le croiseur lance-missiles participe à des exercices OTAN dans l'Atlantique Nord avant d'effectuer un carénage. Une fois à nouveau disponible, il est déployé en Méditerranée de juin à septembre 1958 participant à la crise libanaise provoquée par un coup d'état en Irak.  

Jusqu'en 1966 le Boston va être régulièrement déployé en Méditerranée pour maintenir une garde vigilante dans ce qui est considéré comme un théâtre opérationnel important en cas de conflit avec l'URSS.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo54
Le USS Boston (CAG-1) (bis)

Moscou l'à d'ailleurs parfaitement compris en créant l'Eskadra, une escadre opérant en Méditerranée depuis le port syrien de Tartous (puis un temps depuis l'Egypte), escadre qui ne cessait d'être renforcée. Quand il n'était pas en Méditerranée, le Boston était déployé en Europe du Nord, dans les Caraïbes et le long de la côte est.

De février à avril 1966 il est le navire-amiral du groupe occasionnel mis sur pied pour gérer les conséquences de l'incident de Palomares.

Le 17 janvier 1966 lors de l'approche pour un ravitaillement en vol, un Boeing B-52 Stratofortress et un Boeing KC-135 Stratotanker se percutent, explosent et s'écrasent à proximité de Palomarès (province d'Almeria, généralité d'Andalousie) sur la côte sud-est de l'Espagne.

Accident dramatique (sept morts _ les quatre hommes du KC-135 et trois des sept du B-52_) qui se double d'une potentielle catastrophe nucléaire puisque le B-52 volait avec quatre bombes nucléaires. Trois sont immédiatement récupérées mais la quatrième est tombée en mer imposant de longues recherches avec des moyens navals importants.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo56
Le USS Boston (CAG-1) en ravitaillement à la mer avec le USS Chukawan (AO-100)

Deux dragueurs explorent la zone mais pour récupérer la bombe il faut des moyens importants. Ce sont pas moins de treize bâtiments qui vont être engagés et notamment plusieurs sous-marins spécialisés dans l'exploration sous-marin à grand profondeur. Après un premier échec le 14 mars, la bombe est finalement récupérée le 7 avril alors qu'elle se trouvait à 850m de profondeur.

En avril 1967 le Boston retourne dans le Pacifique pour la première fois depuis quinze ans et sa réactivation pour transformation lance-missiles.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo57
Le Boston tirant avec ses canons de 8 pouces au Vietnam

Il va être engagé au Vietnam au sein de la Naval Gunfire Support Task Unit 77.8.9 pour appuyer les troupes au sol avec ses six canons de 203mm. Il participe également aux opérations Sea Dragon au large du Nord-Vietnam.

Rentré aux Etats-Unis en octobre, il retourne au Vietnam d'avril à octobre 1968 et de mai à novembre 1969. Entre-temps en mai 1968 il est reclassé et reprend sa marque de coque originale à savoir CA-69.

Les 16 et 17 juin 1968 alors qu'il assurait des frappes contre des cibles nord-vietnamiennes en compagnie du destroyer australien Hobart (classe Charles F. Adams) les deux navires sont attaqués par des avions......américains provoquant des dégâts limités mais la mort de deux marins australiens.

Cela faisait suite à une demande d'intervention de vedettes fluviales américaines attaquées par un hélicoptère nord-vietnamien.

Alors qu'il effectuait son dernier déploiement vietnamien, on étudia la possibilité de refondre le Boston et le Canberra.

Les systèmes Terrier auraient portés au standard supérieur à savoir SM-1, sa conduite de tir aurait été modernisée, sa coque révisée ce qui lui aurait donné dix ans de plus.

Seulement voilà malgré le conflit vietnamien, les budgets n'étaient plus aussi généreux que par le passé et il fallait faire des choix. Comme souvent dans pareils cas ce sont les navires les plus anciens qui sont sacrifiés.

A son retour du Vietnam fin 1969 le croiseur lance-missiles fit escale dans la ville éponyme. Dans la capitale du Massachusetts, le sénateur Edouard Kennedy exprima son souhait de voir le CA-69 être préservé comme navire-musée mais aucun projet sérieux et crédible n'à visiblement être étudié et c'est au Boston Navy Yard que le CA-69 entame le processus d'inactivation en vue d'un désarmement proche.

Le USS Boston (CA-69) est désarmé le 5 mai 1970, rayé du Naval Vessel Register en janvier 1973 et vendu à la démolition en mars 1975, le démantèlement s'achevant en 1976.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyVen 01 Mai 2020, 22:37

Le USS Canberra (CA-70)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca42
Le USS Canberra (CA-70)

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca43
19 avril 1943 : lancement du futur Canberra

-Le USS Canberra (CA-70) est mis sur cale sous le nom de Pittsburgh aux Fore River Shipyard (Betlehem Steel Corporation) le 3 septembre 1941.

Suite à la perte du croiseur lourd australien HMAS Canberra à la bataille de l'île de Savo en compagnie de trois croiseurs lourds américains, la décision est prise de rebaptisé le CA-70 qui est lancé sous sa nouvelle identité le 19 avril 1943 (le nom de Pittsburgh à été réattribué au CA-72). Il est commissioned le 14 octobre 1943.

Ce geste chevaleresque est très apprécié en Australie. Les australiens vont rendre la pareille aux américains en baptisant Bataan un de leurs destroyers de classe Tribal alors qu'aucun soldat australien n'à participé à cette terrible bataille de la première campagne des Philippines.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Canber10
Montage photo de Canberra

Le CA-70 est le premier navire de l'US Navy à porter le nom de la capitale fédérale du Commonwealth of Australia.

Cette ville à été créée officiellement le 12 mars 1913 pour donner au nouveau dominion une capitale et mettre fin à la dispute entre Sydney et Melbourne qui se disputaient cet honneur. Le gouvernement ne s'y cependant installé officiellement qu'en 1927.

Un texte de loi voté en 1908 cède une partie de la province de Nouvelle-Galles du Sud pour former un territoire à part l'Australian Capital Territory (ACT). La nouvelle ville baptisée Canberra est située à 248km au sud-ouest de Sydney mais à 654km au nord-est de Melbourne. Avec Washington, Brasilia ou encore Naypyidaw c'est l'une des rares villes construites pour devenir une capitale. Elle est actuellement peuplée de 420960 habitants.

Pourquoi diable donner le nom de la capitale australienne à un croiseur américain ? Tout simplement pour rendre hommage à un croiseur lourd de classe County de la marine royale australienne perdu lors de la bataille de l'île de Savo (nuit du 8 au 9 août 1942).

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Hmas_c10
Le HMAS Canberra

Ce navire mis en service le 9 juillet 1928 est immédiatement mis hors de combat par les torpilles et par les obus des navires japonais qui prennent les navires américains par surprise (la faute à un manque de vigilance et à une incroyable chaine d'erreurs et de problèmes de transmission).

Le croiseur australien coule à 8h achevé par des torpilles. 193 marins dont le commandant ont été tués auxquels il faut ajouter 74 disparus et 109 blessés.

L'épave du Canberra fût retrouvée à l'été 1992, reposant droit sur le fond à environ 760m sous le niveau de la mer, les dommages ayant été concentrées au milieu du navire avec peu de dégâts à la poupe et à la proue même si le bloc-passerelle et la tourelle B étaient salement amochés.

Depuis la marine australienne à donner le nom de sa capitale à deux navires, une frégate lance-missiles de classe Adelaïde (type Oliver Hazard Perry) en service du 21 mars 1981 au 12 novembre 2005 (coulé comme récif artificiel le 4 octobre 2009) et à un porte-hélicoptères amphibie de classe Adelaïde mis en service le 28 novembre 2014.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Lcs_cl10
LCS type Independence

L'US Navy à choisit ce nom pour un Littoral Combat Ship (LCS) de type Independence dont la construction à débuté le 22 février 2019 par la découpage de la première tôle. Il à été mis sur cale le 11 mars 2020 et est donc naturellement toujours en construction à l'heure où j'écris ces lignes.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca44
Le USS Canberra (CA-70)

Le USS Canberra (CA-70) quitte Boston en janvier 1944 escorté par le USS Norman Scott (DD-690) (classe Fletcher) cap sur le Pacifique passant par les Caraïbes, le canal de Panama, San Diego avant d'arriver à Pearl Harbor où il complète son entrainement avec des navires et des équipages ayant connu les combats sur ce théâtre d'opérations.

Il intègre la TF-58, la force de porte-avions rapide (Fast Carrier Task Force) de la 5ème flotte. Il connait son baptême du feu à la fin du mois de février quand il bombarde Eniwetok avec ses neuf canons de 203mm. En mars et avril 1944 en revanche il intègre le TG-58.3 et assure l'escorte des porte-avions dans leurs raids menés les 31 mars et 1er avril contre Palaus, Yap, Ulithi et Woleai.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca45
Deux photos du Canberra
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca46

Le 13 avril 1944 il assurait toujours cette mission d'appui-protection, assurant notamment la protection du USS Yorktown (CV-10) lors de ses missions d'appui menées lors des débarquements de l'armée à Hollandia et Wakde.

Du 29 avril au 1er mai 1944 il change de protégé passant du Yorktown à l'Enterprise (CV-6) seul survivant des porte-avions d'avant guerre avec le Saratoga et le Ranger (même si ce dernier trop légèrement protégé ne sera jamais déployé dans le Pacifique) et assure l'appui du «Big E» lors de ses raids contre Truk.

Durant ce même laps de temps il est détaché pour bombarder la base aérienne japonaise de Satawan, bombardement qui engage de gros moyens puisqu'il voit la participation de huit croiseurs lourds et de huit destroyers. Outre le CA-70, on trouve le New Orleans Minneapolis San Francisco Louisville Portland Wichita et Boston. Cette escadre est tout placé sous le commandement du contre-amiral Jesse B. Oldendorf qui est rentré dans l'histoire comme étant l'amiral ayant dirigé le dernier affrontement entre cuirassés de l'histoire (bataille du détroit de Surigao).  

En mai et en juin 1944 le croiseur lourd couvre les porte-avions engagés dans les raids contre Marcus et Wake mais aussi dans les opérations amphibies pour capturer les Mariannes et les Palaus.

Le Canberra participe à la bataille de la mer des Philippines (19-20 juin 1944), bombardant avec ses canons de 8 pouces les bases japonaises des Bonins. En août et septembre 1944, il appuie  plusieurs opérations amphibies dans les Palaus et aux Philippines (Morotai).

Quand débute le mois d'octobre 1944, le croiseur lourd intègre la Task Force 38 qui doit mener des raids aériens contre Okinawa et Taiwan afin de détourner l'attention des japonais du véritable objectif à savoir les Philippines et plus précisément Leyte.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca47
Schéma du torpillage du Canberra

L'aviation japonaise est certes très affaiblie mais elle peut encore faire très mal comme va le constater à ses dépens le croiseurs lourd qui le 13 octobre 1944 est touché sous la flottaison et sous la ceinture blindé par une torpille aéroportée nippone. L'explosion provoque la mort de 23 morts et surtout menace le navire de naufrage, le choc et l'explosion ayant provoqué un arrêt de la propulsion (avec la mise hors service de l'appareil évaporatoire) et surtout l'embarquement de 3000 tonnes d'eau de mer.

Le CA-70 est alors pris en remorque par le croiseur lourd USS Wichita (CA-45) qui va ensuite passer le relais au remorqueur Munsee qui déploie une équipe de sauvetage à bord du croiseur lourd. Le responsable de cette équipe trouve d'ailleurs la mort se noyant alors qu'il tentait une réparation d'urgence dans les comportiments inondés du croiseur.

Après une semaine de remorquage, le croiseur lourd arrive à Ulithi, la base avancée de la marine américaine. Avec l'aide d'un autre remorqueur celui-ci affrété le Watch Hill, le Munsee reprend la mer direction Manus pour des réparations provisoires auprès du navire-atelier USS Ajax (AR-6) (classe Vulcan).

C'est en autonome que le croiseur lourd va rallier la côte est et le Boston Navy Yard. Ce choix de la côte est s'explique par la saturation des chantiers navals de la côte ouest.

Au bassin de février à octobre 1945, la torpille japonaise à donc mis fin de manière prématurée à la guerre du CA-70. Réparé, le USS Canberra (CA-70) est de retour dans le Pacifique à la fin de l'année 1945.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca48
Le USS Canberra (CA-70) à la mer

Désarmé le 7 mars 1947, il est affecté à la Pacific Reserve Fleet Bremerton Group, étant préservé sous cocon dans l'enceinte du Puget Sound Naval Shipyard.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca49
Le USS Canberra (CAG-2)

Le 4 janvier 1952 le Canberra est reclassé croiseur lance-missiles recevant une nouvelle marque de coque (CAG-2 au lieu de CA-70) et remorqué en direction de Camden (New Jersey) pour être transformé en croiseur lance-missiles sur le modèle de son sister-ship Boston. Les travaux sont similaires à ceux menés sur le CA-69/CAG-1 et sans l'obsolescence rapide du système Terrier, le Boston comme le Canberra seraient devenus des croiseurs 100% lance-missiles.

Remis en service le 15 juin 1956, il est stationné à Norfolk en Virginie, formant avec son sister-ship Boston la Cruiser Division Four (4ème division de croiseurs).

De juin 1956 à mars 1957 il opère depuis son port virginien et dans les Caraïbes. Le 14 mars 1956 il débarque aux Bermudes le président des Etats-Unis Dwight D. Eisenhower pour une conférence avec le premier ministre britannique Harold MacMillan. Le 12 juin il est le navire hôte de la revue navale organisée à Hampton Roads. Après un dernier entrainement en juillet et août 1957, il est déployé en Méditerranée entre septembre 1957 et mars 1958.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca50
Le USS Canberra (CAG-2) à Hampton Roads en 1957

Le 26 mai 1958 à lieu à bord du Canberra une cérémonie chargée en émotion puisque c'est à bord du CAG-2 qu'on sélectionne le soldat inconnu du second conflit mondial destiné à reposer à Arlington.

Après une longue croisière d'entrainement de juin à août 1958, le croiseur lance-missiles est immobilisé pour un carénage de plusieurs mois.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca51
Le USS Canberra (CAG-2) à quai

Du 3 mars au 24 octobre 1960, le croiseur lance-missiles effectue une croisière autour du monde pour montrer aux alliés les capacités d'un croiseur lance-missiles et raffermir les liens entre les différents pays membres du camp occidental. Durant ce déploiement il se rend sur les lieux où le croiseur lourd australien à été coulé ainsi que les différents lieux où le croiseur lourd à opérer durant le second conflit mondial.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca52
Le USS Canberra (CAG-2) à quai (bis)

En 1962 il participe au blocus de l'île de Cuba au moment de la crise des Missiles, crise qui met le monde au bord de la guerre nucléaire. Il opère en compagnie des porte-avions USS Enterprise (CVAN-65),Independence (CVA-62),Essex (CVS-9) et Randolph (CVS-15), du croiseur lourd USS Newport News (CA-148) et des porte-hélicoptères Boxer (LPH-4), Okinawa (LPH-3) et Thetis Bay (LPH-6) pour ne citer que les principales unités.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca53
Le USS Canberra (CAG-2) à la mer

Redéployé dans le Pacifique et basé à San Diego à partir de 1964, le Canberra va participer à la guerre du Vietnam effectuant cinq déploiements (janvier à juillet 1965, décembre 1965 à mai 1966, septembre 1966 à mai 1967, septembre 1967 à mai 1968 et septembre 1968 à mai 1969) au cours de laquelle ironiquement pour un croiseur lance-missiles il va davantage utiliser ses canons de 203 et de 127mm pour appuyer les troupes au sol ou bombardement le nord-Vietnam.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca54
Au Vietnam le Canberra fit parler la poudre
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca55

Cette mission n'est pas sans dangers puisque le 2 mars 1967 le croiseur est frappé par deux obus tirés par une batterie côtière. Les dégâts sont légers et seulement cinq marins sont blessés.

Le 6 avril 1967 un marin prénommé Doug Hegdahl est précipité par dessus bord par un canon de 5 pouces du navire. Capturé par une vedettes nord-vietnamienne, il est emprisonné dans ce que les prisonniers américains ont baptisé Hanoi Hilton. Doug Hegdahl survivra à sa détention et son témoignage prouvera que les prisonniers américains étaient torturés. A la fin de ce second déploiement, il fait escale à Melbourne puis participe au mois de mai aux commémorations du 25ème anniversaire de la bataille de la mer de Corail.

Présent au Vietnam durant l'offensive du Têt, le croiseur va soutenir les troupes américaines engagées dans la reconquête de Hué, tirant 35000 obus en 31 jours ! Le 1er mai 1968, il est reclassé CA-70 en raison de l'obsolescence de son système Terrier (qui restera cependant à bord jusqu'à son désarmement). Son dernier déploiement au Vietnam s'achève en janvier 1969.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca56
Le USS Canberra (CAG-70) à la mer en 1965

Le USS Canberra (CA-70) est désarmé le 2 février  1970. Rayé du Naval Vessel Register le 31 juillet 1978, il est vendu à la démolition à la compagnie National Metal le 15 juillet 1980 qui l'extirpe de la Suissun Bay Inactive Ship Maintenance Facility le 1er août pour procéder à son démantèlement.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12012
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptySam 02 Mai 2020, 11:22

Citation :
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca42 Le USS Canberra (CA-70)
[…] le 2 mars 1967 le croiseur est frappé par deux obus tirés par une batterie côtière. Les dégâts sont légers et seulement cinq marins sont blessés.[…]
Effectivement, cet événement est rapporté ainsi par "wikip".
Mais selon nav_source, les obus en question n'auraient pas fait mouche

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) 04010210
Citation :
[…] Le 6 avril 1967 un marin prénommé Doug Hegdahl est précipité par dessus bord par un canon de 5 pouces du navire. […]
… prénommé Doug, oui, mais de patronyme Hegdahl.
Le malheureux ! Précipité ? par un balancement intempestif de la tourelle ? Quand même pas par le souffle d'un tir (de 127) ? (quoique, "wikip" le laisse entendre ainsi).

J'en serais soufflée ! CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Vince_as
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3999
Age : 74
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptySam 02 Mai 2020, 13:14

DahliaBleue a écrit:

… prénommé Doug, oui, mais de patronyme Hegdahl.
Le malheureux ! Précipité ? par un balancement intempestif de la tourelle ? Quand même pas par le souffle d'un tir (de 127) ? (quoique, "wikip" le laisse entendre ainsi).

J'en serais soufflée ! CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Vince_as

Les affûts jumelés de 5 pouces étaient installés en tourelles closes, disposition qui sous-entendrait qu'il ne s'agissait pas d'un leurs servants (à vérifier), qui, au pire, se serait fait "drossé", brutalement, suite à un fonctionnement défectueux, sur les parois intérieurs d'une desdites tourelles.

L'air de rien, avec ce genre de pièces d'artillerie navale (dite) "secondaire", question "souffle", çà commence à faire du monde, exprimé en dizaines de tonnes, au départ du coup (encore plus, si le tir des deux tubes est simultané), mais je ne pense pas que leur souffle expédie direct à la baille un "pinpin" se tenant à proximité immédiate (et, "accessoirement", pour quelle raison?!)

D'autant que, aux postes de combat - je présume que c'était le cas -, je ne vois pas trop ce que pouvait "glander" un mataf sur l'une des "passerelles" aériennes d'accès aux tourelles de 5 inches, d'autant que les espaces semblent rikikis ? scratch

L'hypothèse d'une rotation rapide de tourelle, en usage antiaérien, l'expédiant (la tourelle ou l'un des fûts), par-dessus le bord, à la baille, me semble, aussi, assez sensée...même si la présence du "malchanceux", à l'extérieur, n'est toujours pas, pour autant, expliquée (à moins qu'il n'en ait reçu l'ordre... exemple : dégager une douille mal éjectée qui risquerait de bloquer la rotation de tourelle). CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Coscorro
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12012
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptySam 02 Mai 2020, 19:34

Loïc Charpentier a écrit:
[…] disposition qui sous-entendrait qu'il ne s'agissait pas d'un leurs servants […] qui, au pire, se serait fait "drosser", brutalement, suite à un fonctionnement défectueux, sur les parois intérieures d'une desdites tourelles. […]
En effet. Mais, dans ce cas, il aurait été seulement blessé, et ne se serait pas retrouvé à la patouille…
Citation :
[…] L'hypothèse d'une rotation rapide de tourelle, en usage antiaérien, l'expédiant (la tourelle ou l'un des fûts), par-dessus le bord, à la baille, me semble, aussi, assez sensée… même si la présence du "malchanceux", à l'extérieur, n'est toujours pas, pour autant, expliquée […]. : mur:
Le plus surprenant ne me semble pas qu'il ait été expédié à la baille (le fait semble clairement avéré), mais que le croiseur n'ait pas cherché (par la procédure courante de repêchage d'homme à la mer) à le récupérer aussitôt. Ou presque. Et l'ait abandonné à l'ennemi.

* Ou alors, le croiseur était sous le feu dudit ennemi (bombardement aérien ? > M'étonne quand même qu'en 1967 les Nord Vietnamiens disposassent d'avions capables d'assaut à la mer, capable de franchir les dispositifs de la défense aérienne de l'US Navy).

* Ou bien justement, sous le feu de cette canonnière nord vietnamienne ? Mais tout de même cette poussière faisait-elle vraiment le poids, face à un grand croiseur ?

* Ou bien encore, on ne s'est pas aperçu tout de suite de sa disparition ?

Il nous fait cogiter, notre brave Doug scratch
Revenir en haut Aller en bas
Starshiy
Contre-amiral
Contre-amiral
Starshiy

Masculin
Nombre de messages : 5446
Age : 81
Ville : Moins au sud que Djebel Tarik !
Emploi : Chasseur de bêtise
Date d'inscription : 20/09/2006

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptySam 02 Mai 2020, 20:01

Loïc Charpentier a écrit:

… .même si la présence du "malchanceux", à l'extérieur, n'est toujours pas, pour autant, expliquée (à moins qu'il n'en ait reçu l'ordre... exemple : dégager une douille mal éjectée qui risquerait de bloquer la rotation de tourelle). CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Coscorro
On a bien vu à mon époque un pin pin surgir sur le pont du rouf Tartar "aux postes de combat", parce qu'il voulait prendre une photo du départ du missile !!!
Revenir en haut Aller en bas
yamato
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
yamato

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 59
Ville : chatillon
Emploi : militaire
Date d'inscription : 28/12/2007

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 03 Mai 2020, 02:18

J'avais oublié ce sujet. Les Américains avaient construit de superbes navires de ligne durant la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, du fait des concepts des formes furtives avec des silos de missiles intégrés dans la coque, les grands navires de combat n'ont plus d'allure.
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6226
Age : 56
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 03 Mai 2020, 07:52

Tous les goûts sont dans la nature mais ceux-là je leur trouve une classe folle

https://bostonglobe-prod.cdn.arcpublishing.com/resizer/Wiuy3msOO04-_MZ1nEEnXoGgOIY=/1440x0/arc-anglerfish-arc2-prod-bostonglobe.s3.amazonaws.com/public/WTINUHRACII6TKWI3ZDPLJKD3Q.jpg

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12012
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 03 Mai 2020, 17:57

Starshiy a écrit:
[…] On a bien vu à mon époque un pin pin surgir sur le pont du rouf Tartar "aux postes de combat", parce qu'il voulait prendre une photo du départ du missile !!!
Outch ! Ça a dû lui faire chaud aux joues, à l'instant du tir ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 03 Mai 2020, 22:04

Le USS Quincy (CA-71)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu11
Le USS Quincy (CA-71)

Présentation

-Le USS Quincy (CA-71) est mis sur cale aux Fore River Shipyard (Betlehem Steel Corporation) sous le nom de Saint Paul le 9 octobre 1941. Suite à la destruction du USS Quincy (CA-39) à la bataille de l'île de Savo dans la nuit du 8 au 9 août 1942 il est rebaptisé Quincy le 16 octobre 1942 (le nom St Paul sera réattribué au CA-73 initialement baptisé Rochester) lancé le 23 juin 1943 et commissioned le 15 décembre 1943.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Quincy10
Vue du centre-ville de Quincy

Le CA-71 est le troisième navire de l'US Navy à porter le nom de cette ville du Massachusetts (comté de Norfolk). Appartenant à la métropole de Boston, peuplée actuellement de 94580 habitants, elle à été fondée en 1625 puis incorporée en 1792. Elle à été longtemps une ville industrielle (granit, chantier naval). C'est le berceau natal de la famille Adams qui donna deux présidents aux Etats-Unis.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu12
Le USS Quincy (AK-10)

Le CA-71 succède à un cargo allemand le Vogesen datant de 1909 saisi par les américains en 1917 et utilisé durant le premier conflit mondial. Remis en service le 2 février 1918, reclassé USS Quincy (AK-10) le 17 juillet 1920, désarmé le 5 juin 1922 puis vendu à une compagnie marchande le 25 septembre 1922 (il aurait été torpillé par un sous-marin japonais en 1937) et à un croiseur lourd de classe New Orleans, le CA-39.

-Le USS Quincy (CA-39) est mis mis sur cale aux chantiers navals de la Betlhehem Shipbuilding Company de Quincy dans le Massachusetts le 15 novembre 1933 lancé le 19 juin 1935 et admis au service actif le 9 juin 1936. Il est coulé lors de la bataille de l'île de Savo dans la nuit du 8 au 9 août 1942, encaissant obus et torpilles avant de chavirer à 2h35 (370 morts dont le commandant, 167 blessés).

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu13
Le USS Quincy (CA-71) dans un élégant camouflage

Après une croisière de mise en condition opérationnelle entre Trinidad et le Vénézuela, le croiseur lourd est affecté le 27 mars 1944 à la Task Force 22. Après un ultime entrainement en baie de Casco (Maine), le croiseur lourd rallie Belfast en compagnie du TG 27.10 arrivant à destination le 14 mai. Il devient le navire-amiral de la 12ème flotte, le navire étant inspecté par le général Eisenhower et par le contre-amiral Alan G. Kirk le 15 mai 1944.

Il quitte Belfast le 20 mai direction la Clyde, jettant l'ancre à Greenock (Ecosse) pour commencer un entrainement au bombardement littoral en vue de sa participation à l'opération OVERLORD, le débarquement en Normandie. Pour assurer le guidage, les pilotes du Quincy troquent leurs hydravions contre des Supermarine Spitfire.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu14
Le Quincy

Pour le plus grand débarquement amphibie de l'histoire (ndA et sauf brusque retournement de situation il le restera pour l'éternité), le Quincy intègre la Force A qu'il forme avec le cuirassé USS Nevada (BB-36), le croiseur lourd USS Tuscaloosa (CA-37) (classe New Orleans), dix destroyers américains, le monitor britannique HMS Erebus, trois croiseurs britanniques (croiseur lourd Hawkins croiseurs légers Black Prince et Enterprise) et la cannonière hollandaise Soemba.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu15
Le USS Quincy (CA-71) au large de la Normandie

A 05.37 le 6 juin 1944, il ouvre le feu contre les batteries allemandes défendant le flanc droit de la plage connue sous le nom de code de UTAH BEACH. Du 6 au 17 juin, il bombarde batteries côtières, concentrations de troupes, batteries d'artillerie à longue portée. Il couvre également les dragueurs de mines dans leurs périlleuses missions.

Le USS Quincy (CA-71) rallie Portland le 21 juin et rallie la TF-129. Il appareille le 24 direction Cherbourg pour bombarder les nombreuses batteries côtières défendant la ville alors que les américains lancent l'assaut à 12.07. 19 des 21 cibles attribuées sont détruites ce qui facilite la prise de la ville le 30 juin 1944. Deux semaines plus tard le port peut commencer à recevoir des navires pour alimenter la vorace logistique alliée.

Le croiseur lourd appareille pour Mers-El-Kébir le 4 juillet arrivant à destination le 10 pour une escale de ravitaillement. Le 16 il reprend la mer direction Palerme arrivant à destination deux jours plus tard.

Basé dans la région jusqu'au 26 juillet, il s’entraîne au bombardement littoral à Camarota dans le Golfe de Policastro. Il met ensuite cap sur Malte via le détroit de Messine (séparant la Sicile de la péninsule italique). Entre le 27 juillet et le 13 août 1944, il s’entraîne au large de Malte et de Camarota en Italie.

Le 13 août 1944 il appareille avec d'autres navires de Malte en vue de participer à l'opération DRAGOON, le deuxième débarquement en Europe occidentale, débarquement qui devait initialement se tenir en même que celui de Normandie mais qui à finalement été décalé pour des raisons logistiques.

Il appartient pour cela à la Force Alpha ou TF-84 (contre-amiral Lowry) qui comprend neuf transports, vingt-trois LST et cent-soixante autres navires pour transporter les troupes, les véhicules et le matériel de la 3ème DI qui est mise à terre à Cavalaire et à Pampelonne. Le groupe d'appui se compose outre du CA-71 du cuirassé britannique HMS Ramillies, de quatre croiseurs britanniques (Orion Aurora Ajakx Black Prince), du croiseur français La Gloire et de six destroyers américains.

Il arrive en baie de Cavalaire le 15 août et pendant trois jours il va appuyer les troupes au sol de ses canons de 8 pouces et ainsi soutenir le flanc gauche de la 7ème armée.

Le 19 août il est transféré au TG 86.4 et avec les autres navires de ce groupe occasionnel il engage en compagnie notamment du cuirassé Nevada et du croiseur lourd Augusta les batteries du Südwall dans la région de Toulon (Toulon, Saint Mandrier et le cap Sicié). Le 24, il rallie la région de Marseille pour couvrir les dragueurs de mines chargés d'ouvrir un chenal menant à Port de Bouc.

Le 1er septembre 1944, le USS Quincy (CA-71) quitte le théâtre européen et rallie Boston le 8 pour des travaux d'entretien doublés de l'installation de nouveaux équipements. Les travaux s'achèvent le 31 octobre et le Quincy entame aussitôt un entrainement en baie de Casco.

Après de nouveaux travaux, le croiseur lourd appareille pour Hampton Roads le 16 novembre 1944. Le 23 janvier 1945, le président Roosevelt et ses conseillers embarquent et le CA-71 appareille direction la Méditerranée, arrivant à Malte le 2 février 1945. Le seul président américain ayant été élu à quatre reprises va continuer son épuisant voyage en avion direction Yalta (Crimée) où doit se tenir une conférence destiné à prendre des décisions capitales pour l'avenir de l'Europe.

Le croiseur lourd lui quitte Malte le 6 février 1945 et arrive dans le Grand Lac Salé deux jours plus tard après une brève escale à Ismaila. Le 12 février, Roosevelt et ses conseillers retrouvent le croiseur après la conférence de Yalta et le lendemain le CA-71 est l'hôte de réunions au sommet avec le roi d'Egypte Farouk et l'empereur d'Ethiopie Hailé Sélassié.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu16
Février 1945 : une réunion à bord d'un croiseur lourd américain scelle l'avenir du Moyen Orient

Le 14 février 1945 à lieu à bord une célèbre rencontre entre Roosevelt et le roi d'Arabie Saoudite Abdul Aziz, rencontre qui va aboutir à un pacte secret faisant des Etats-Unis le protecteur de la monarchie saoudienne en échange d'un accès garantie au pétrole. Cet accord est tellement important que la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis à Riyad à été baptisé Quincy House.

Après une nouvelle escale à Alexandrie où le président Roosevelt rencontre le premier ministre britannique Winston Churchill, le croiseur lourd appareille pour Alger où il arrive le 18 février 1945.

Après une conférence présidentielle avec les ambassadeurs des Etats-Unis en poste en Grande-Bretagne, en France et en Italie, le croiseur lourd repart pour les Etats-Unis, arrivant à Newport News le 27 février 1945.

Le 5 mars 1945, le USS Quincy (CA-71) quitte Hampton Roads direction le Pacifique et Pearl Harbor où il arrive le 20 mars. Après un entrainement destiné à le familiariser avec les combats de ce théâtre d'opérations, le croiseur lourd rallie Ulithi via Eniwetok, intégrant la 5ème flotte le 11 avril 1945 pour donc participer aux derniers combats de la guerre dans le Pacifique même si à l'époque personne ne le sait, certains hauts-gradés américains estimant que la guerre pourrait ne pas finir avant 1947 !

Le 13 il quitte Ulithi intégrant la Cruiser Division Ten (10ème division de croiseurs) du contre-amiral Wiltse, division appartenant à la TF-58, la Task Force de porte-avions rapide de l'amiral Mitscher.

A partir du 16 avril, il appuie les porte-avions dans leurs frappes contre Okinawa, Amami Gunto et Minami Daito Shima. Il est de retour à Ulithi le 30 avril 1945 après deux semaines d'intenses opérations.

Après repos, entretien et ravitaillement, la TF-58 et le Quincy quittent Ulithi direction les eaux métropolitaines du Japon et plus précisément la partie orientale de l'île de Kyushu.

Arrivés sur place le 12 mai, les navires de la TF-58 participent chacun à leur manière aux opérations, le Quincy assurant la défense antiaérienne des porte-avions. C'est ainsi que le 14 mai un avion japonais est abattu par la DCA du croiseur et le 19 les hydravions du bord n'hésitent pas à mitrailler des cibles au sol ce qui donne une idée de la faiblesse des défenses japonaises à Omonawa. La TF-58 rentre à Ulithi le 13 juin, subissant les assauts du typhon Vipère le 5 juin mais le CA-71 s'en tire sans problèmes majeurs.

Au cours d'une période de ravitaillement et de repos à Leyte, le Quincy devient navire-amiral en portant la marque du commandant de la 10ème division de croiseurs.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu17
Le USS Quincy (CA-71)

Le 1er juillet 1945 il quitte les Philippines en compagnie de la TF-38 direction le Japon pour participer au dernier cycle opérationnel de la guerre, cycle interrompu par la capitulation japonaise survenue le 15 août 1945.

Durant ce cycle opérationnel, le croiseur lourd soutien l'aéronavale qui attaque la région de Tokyo mais aussi à Honshu, Hokkaido et Shikoku en vue de préparer le futur débarquement que les généraux américains redoutent tant ils pensent qu'il sera encore plus sanglants que les précédents opérations.

Le 14 juillet 1945 intégré au sein d'une TU-34.8.1, il bombarde la région de Kamaishi sur l'île de Honshu et ce en compagnie des cuirassés South Dakota Indiana Massachusetts, du croiseur lourd Chicago et de neuf destroyers. Au total 802 obus de 406mm, 728 de 203mm et 825 de 127mm sont tirés.

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 1945, le croiseur lourd Quincy bombarde le site industriel de Hamamatsu sur l'île de Honshu. Il n'est naturellement pas seul puisqu'il opère au sein de la Task Unit TU 34.8.1 en compagnie de quatre cuirassés (les américains South Dakota Indiana Massachusetts et le britannique King George V), de trois croiseurs lourds (Boston Chicago Saint Paul) et de dix destroyers, le tout couvert par le porte-avions USS Bonhomme Richard (CV-31).

Le 9 août 1945 nouvelle mission de bombardement cette fois à Kamaishi. La TU 34.8.1 est cette fois composée des cuirassés Alabama Indiana Massachusetts, des croiseurs lourds Boston Quincy St Paul Chicago, des croiseurs légers britanniques Gambia et Newfoundland et de dix destroyers.

Comme nous le savons les deux bombes atomiques annulent la perspective d'un débarquement américain au Japon (opération DOWNFALL) et les navires américains doivent assurer le soutien des troupes d'occupation.

Le USS Quincy (CA-71) n'échappe pas à la règle intégrant la force de soutien le 23 août et quatre jours plus tard aide à l'occupation de Sagami Wan avant de mouiller en baie de Tokyo le 1er septembre 1945. Il assiste donc à la signature de la capitulation japonaise à bord du USS Missouri (BB-63).

Le 17 septembre 1945, le contre-amiral Wiltse transféré son pavillon du Quincy au croiseur léger USS Vicksburg (CL-86). Le croiseur lourd intègre le 20 septembre la Eastern Japan Force (TF-53) au sein de la 5ème flotte pour gérer l'après deuxième guerre mondiale et son cortège de bouleversements.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_qu18
Le USS Quincy (CA-71) dans les années cinquante

Il rentre aux Etats-Unis à l'automne 1946, étant désarmé le 19 octobre 1946 dans l'enceinte du Puget Sound Naval Shipyard à Bremerton. Il est affecté à la Pacific Reserve Fleet Bremerton Group et ce jusqu'au 31 janvier 1952 quand il est réactivé en vue de participer à la guerre de Corée. Il arrive cependant trop tard pour participer au conflit étant déployé en soutien des porte-avions du 25 juillet au 1er décembre 1953. Ce réarmement sera bref puisqu'il est à nouveau désarmé le 2 juillet 1954 toujours à Bremerton.

Le 1er octobre 1973 il est rayé du Naval Vessel Register et vendu à la démolition à American Ship Dismantling Co de Portland (Oregon) le 1er septembre 1974 et démantelé.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 03 Mai 2020, 22:27

Le USS Pittsburgh (CA-72)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi10
Le USS Pittsburgh (CA-72)

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi11
22 février 1944 : le futur Pittsburgh prend contact avec son élément

-Le USS Pittsburgh (CA-72) est mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard (Bethlehem Steel Corporation) de Quincy dans le Massachusetts sous le nom d'Albany le 3 février 1943. Suite à la perte du Canberra à la bataille de Savo, le CA-70 qui devait être baptisé Pittsburgh est rebaptisé et en conséquence le CA-72 change de nom avant son lancement survenu le 22 février 1944. Il est commissioned le 10 octobre 1944 à Boston.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Pittsb10
Pittsburgh à troqué l'aciérie pour l'écologie et les nouvelles technologies

Le CA-72 est le troisième navire de l'US Navy à porter le nom de cette ville de Pennsylvanie, ville longtemps connue pour ses puissantes industries sidérurgiques puisque son surnom le plus connu était Steel City (la ville de l'acier).

Fondée le 27 novembre 1758 sur le site d'un fort français _Fort Duquesne_ et baptisée en l'honneur du premier ministre William Pitt l'ancien, elle comptait en 2018 302407 habitants (27ème rang américain, 2ème de l'Etat derrière Philadelphie) bien loin des 675000 habitants qu'elle comptait de son apogée au début des années 1950.

Située à l'ouest du Commonwealth de Pennsylvanie, Pittsburgh à longtemps du sa richesse à son industrie lourde stimulée initialement par les besoins de l'Union durant la guerre de Sécession. C'est à Pittsburgh qu'Andrew Carnegie construisit les plus grands hauts-fourneaux de l'époque pour produire de l'acier en grande quantité à un coût raisonnable. Durement touchée par la désindustrialisation, la ville à aujourd'hui complètement changé abandonnant l'acier et l'industrie lourde pour les services et la recherche.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi19
Le USS Pittsburgh (ACR-4)

Il succède à un monitor à vapeur construit pour l'armée de l'Union en 1862 puis transféré à la marine américaine qui va l'utiliser jusqu'à son désarmement survenu le 29 novembre 1865 ainsi qu'à un croiseur-cuirassé de classe Pennsylvania, l'ACR-4 mis en service le 9 mars 1905 sous le nom de Pennsylvania mais rebaptisé le 27 août 1912 pour donner ce nom au futur cuirassé. Il est désarmé le 10 juillet 1931, rayé des registres et vendu à la démolition la même année.

Depuis un quatrième navire à porté ce nom en l'occurence le SSN-720, un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles en service du 23 novembre 1985 au 17 janvier 2020 même si il n'était plus opérationnel depuis le 6 août 2019.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi13
Le USS Pittsburgh (CA-72) à Boston le 9 octobre 1944

Une fois «commissionné», le croiseur réalise sa mise en condition opérationnelle au large de la côte est et dans les Caraïbes jusqu'à son départ de Boston le 13 janvier 1945 direction le Pacifique pour participer à un conflit qui était clairement bien engagé pour les américains même si peu de personnes devaient s'imaginer qu'il allait s'achever dans moins d'un an.

Il franchit le canal de Panama et fait une assez longue escale à Pearl Harbor pour parfaire son entrainement, retrouvant la TF-58 à Ulithi le 13 février 1945. il est affecté au Task Group 58.2 organisé autour du porte-avions USS Lexington (CV-16) (classe Essex).

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi12
Le USS Pittsburgh (CA-72)

Il connait son baptême du feu le 16 février quand il couvre les porte-avions engagés dans des raids contre le Japon métropolitain, raids destinés à empêcher toute riposte massive du Japon aux premiers débarquements exécutés sur Iwo Jima le 19 février 1945 dans le cadre de l'opération DETACHMENT.

Le 19 février, les avions embarqués du TG 58.2 assurent l'appui des Marines mis à terre, marines qui se heurtent à une rude résistance de la part de soldats japonais bien retranchés. Ces violents combats sont fatals au sergent John Basilone, décoré de la Congressionnal Medal Honor (qui sera attribuée à 27 marines et marins durant cette bataille) à Guadalcanal.

Du 25 au 28 février il couvre les bombardements contre la région de Tokyo et le 1er mars il appuie les porte-avions dans leurs raids contre Nansei Shoto avant de rallier Ulithi pour entretien, repos et ravitaillement.

La force de porte-avions rapide reprend la mer le 14 mars pour bombarder les aérodromes et les autres installations militaires sur l'île de Kyushu à partir du 18 mars. Les raids se poursuivent le lendemain avec cette fois une riposte japonaise.

Le porte-avions USS Franklin (CV-13) est sévèrement endommagé au point qu'on envisage de le saborder mais finalement les américains décident de tout faire pour le sauver.

Le USS Pittsburgh (CA-72) met cap sur le porte-avions à 30 nœuds pour sauver le porte-avions de classe Essex. Après avoir sauvé 34 hommes tombés à la mer, il opère en compagnie du croiseur léger USS Santa Fe (CL-60), les deux croiseurs assurant les secours et la défense contre des attaques aériennes japonaises, l'aviation nippone cherchant à achever le porte-avions.

L'opération de secours s'acheva le 20 mars 1945 quand le porte-avions pu rompre la remorque et rallier en solitaire Pearl Harbor. En revanche sa guerre et sa carrière étaient terminées.

Du 23 mars au 27 avril, le USS Pittsburgh (CA-72) assure l'escorte des porte-avions qui assuraient d'abord les frappes préliminaires de l'opération ICEBERG puis l'opération proprement dite qui est déclenchée le 1er avril. Le croiseur lourd repousse des attaques aériennes et lance ses hydravions pour récupérer des pilotes américains tombés à la mer.

Après repos et ravitaillement à Ulithi, la force reprend la mer le 8 mai 1945 pour attaquer Nansei Soto et le sud du Japon, raids menés en lien avec les durs combats menés pour Okinawa, les japonais étant bien décidé à faire payer aux américains le prix le plus élevé possible.

Le 4 juin 1945, le croiseur lourd fût prit dans un typhoon appelé VIPERE. Le vent souffla jusqu'à 130km/h et la mer déchaînée provoqua des vagues de 30 m de haut ! Dans ces conditions le croiseur lourd fût secoué comme une vulgaire barcasse, perdant l'un de ses hydravions qui tomba de la catapulte et s'écrasa sur le pont. Plus grave le croiseur perdit sa proue juste devant la tourelle I de 203mm.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi14
Je crois qu'il manque un truc

Après sept heures à se battre contre les éléments, le croiseur parvient à se traîner à 6 nœuds jusqu'à Guam où il arrive le 10 juin 1945. Sa proue fût ultérieurement récupérée et provisoirement réinstallée avec des plaques de renforts

Le croiseur lourd quitte Guam le 24 juin 1945 direction le Puget Sound Navy Yard où il arrive le 16 juillet. Il était toujours en réparations quand la guerre s'acheva. Il est placé en réserve mais toujours armé (in commission in reserve) le 12 mars 1946 avant d'être désarmé (out of commission in reserve) le 7 mars 1947.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi15
Le USS Pittsburgh (CA-72) à meilleure allure que sur la photo précédente

Le USS Pittsburgh (CA-72) est réarmé le 25 septembre 1951 suite au déclenchement de la guerre de Corée qui imposa le réarmement de nombreux navires pour faire face aux servitudes du conflit mais aussi pour maintenir la garde dans l'Atlantique et en Méditerranée au cas où l'attaque nord-coréenne n'était qu'une diversion pour une offensive majeure en Europe.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi16
Le USS Pittsburgh (CA-72) en baie de La Sude sur l'île de Crète

Il appareille le 20 octobre de Bremerton, franchit le canal de Panama, s’entraîna en baie de Guantanamo avant de rallier Norfolk pour préparer un déploiement au sein de la 6ème flotte. Il quitte la Virginie le 11 février 1952 direction la Méditerranée pour un court déploiement puisqu'il est de retour sur la côte est dès le 20 mai.

Il participe à différents exercices au large de la côte est et dans les Caraïbes avant de mettre à nouveau cap sur la Méditerranée le 1er décembre 1952. Il est cette fois navire-amiral puisqu'il porte la marque du vice-amiral Jerauld Wrigh, commandant en chef des forces navales de l'Atlantique oriental et de Méditerranée (Commander in Chief, Naval Forces Eastern Atlantic and Mediterranean) qui se rend dans l'Océan Indien en janvier 1953 pour une croisière diplomatique qui s'achève en mai quand il rentre à Norfolk pour être modernisé.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi17
Je suis un peu nostalgique de ces silhouettes bardées de canons pas vous ?

Ce projet tombe à l'eau puisqu'il remet cap sur la Méditerranée en janvier 1954, arrivant à Gibraltar le 19. il traverse la Mare Nostrum direction l'Océan Indien pour une nouvelle croisière qui s'achève quand il rentre à Norfolk le 26 mai 1954.

Il passe l'été 1954 en multipliant les exercices et les entraînements le long de la côte est et dans les Caraïbes. Le 29 juillet, le croiseur lourd entre en collision avec un autre navire alors qu'il naviguait sur le Saint Laurent. Les dommages sont limités et situés qui plus est au dessus de la flottaison ce qui explique que les réparations ont été rapides.

Le 21 octobre 1954 il passe le canal de Panama pour rallier la flotte du Pacifique avec Long Beach comme port d'attache. Il met cap sur l'Extrême-Orient, faisant escale à Pearl Harbor le 13 novembre avant de rallier Yokosuka le 26 novembre.

Placé sous l'autorité de la 7ème flotte, il multiplie les exercices pour soutenir la république de Chine (Taiwan) dans sa défense des îles Tachen et dans l'évacuation des civils et du personnel militaire non essentiel.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi18
Le USS Pittsburgh (CA-72) à la mer

Le USS Pittsburgh (CA-72) quitte le Japon le 16 février 1955 ralliant la côte ouest pour diverses opérations jusqu'au 28 octobre quand il rallie le Puget Sound Naval Shipyard pour préparer son désarmement. Il est mis en réserve le 28 avril 1956 puis désarmé le 28 août de la même année.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_pi20
This is the end

Il va rester sous cocon à Bremerton jusqu'au 1er juillet 1973 quand il est rayé du Naval Vessel Register avant d'être vendu à la démolition  le 1er août 1974 à Zidell Explorations Corporation de Portland (Oregon) et démantelé.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 03 Mai 2020, 22:49

Le USS Saint Paul (CA-73)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s109
Le USS Saint Paul (CA-73)

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s111
Deux photos du lancement du St Paul
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s110

-Le USS Saint Paul (CA-73) est mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard (Bethlehem Steel Corporation) de Quincy (Massachusetts) le 3 février 1943 sous le nom de Rochester. Rebaptisé suite au changement de nom du CA-71 (rebaptisé Quincy), il est lancé le 16 septembre 1944 et commissioned le 17 février 1945.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Saint_10

Le CA-73 est le deuxième navire à porter le nom de la capitale et deuxième ville la plus peuplée de l'Etat du Minnesota avec 307695 habitants en 2018. Fondée à la confluence du Mississippi et du Minnesota, cette ville longtemps modeste prend de l'importance quand elle devient en 1849 la capitale du Territoire du Minnesota. Elle est incorporée le 4 mars 1854 devenant la capitale du comté de Ramsey le plus petit et plus densément peuplé du Minnesota. Il appartient à la connurbation Minneapolis-Saint Paul qui avec 3.6 millions d'habitants est la seizième plus grande zone de ce type des Etats-Unis.

Le CA-73 succède à un paquebot réquisitionné comme croiseur auxiliaire à deux reprises, une première fois en 1898 lors de la guerre hispano-américaine et la deuxième fois lors du premier conflit mondial entre 1917 et 1919. Rendu à son propriétaire le 24 mars 1919, il vendu à la démolition et démantelé en Allemagne en 1923.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_mi47
Le USS Minneapolis-St Paul (SSN-708)

Outre ces deux navires, deux autres navires militaires américains ont été baptisés Minneapolis-Saint Paul. Le premier est un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles le SSN-708 en service du 10 mars 1948 au 28 août 2008 et le second est un Littoral Combat Ship (LCS) de classe Freedom, le LCS-21 qui doit être mis en service cette année.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s112
Le USS Saint Paul (CA-73) à la mer

Après avoir réalisé sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes, le USS Saint Paul (CA-73) quitte Boston le 15 mai 1945 direction le Pacifique où il arrive au début du mois de juin. Du 8 au 30, il parfait sa préparation et son entrainement auprès de navires expérimentés.

Le 2 juillet 1945 il appareille de Pearl Harbor pour retrouver la TF-38, la force de porte-avions rapide de la 3ème flotte. Cette dernière après avoir terminé un ravitaillement à la mer le 23 juillet met cap sur le Japon métropolitain et plus précisément l'île de Honshu pour une série de frappes qui normalement devaient préparer les futurs débarquements. Ces opérations menées du 24 juillet au 10 août 1945 n'ont servit pour ainsi dire à rien puisque les deux bombes atomiques ont évité aux américains des pertes humaines abominablement lourdes.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s114
Le USS Saint Paul (CA-73) en mars 1945

Comme ses sister-ship, le Saint Paul à assuré la protection rapprochée des porte-avions moins contre la flotte japonaise à l'agonie que contre l'aviation et surtout les unités kamikazes qui à défaut de mettre en danger la supériorité navale américaine mettait les nerfs des équipages à très rude épreuve.

Si pour la mission ci-dessus les armes principalement utilisées furent la DCA légère et les canons de 127mm pour la mission qui va suivre le CA-73 à davantage fait parler sa batterie principale à savoir ses neuf canons de 203mm en trois tourelles triples.

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 1945, le Saint Paul bombarde le site industriel de Hamamatsu sur l'île de Honshu. Il n'est naturellement pas seul puisqu'il opère au sein de la Task Unit TU 34.8.1 en compagnie de quatre cuirassés (les américains South Dakota Indiana Massachussets et le britannique King George V), de trois croiseurs lourds (Quincy Chicago Boston) et de dix destroyers, le tout couvert par le porte-avions USS Bonhomme Richard (CV-31).

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s113
Le CA-73 à la mer

Le 9 août 1945 nouvelle mission de bombardement cette fois à Kamaishi. La TU 34.8.1 est cette fois composée des cuirassés Alabama Indiana Massachusset, des croiseurs lourds Boston Quincy St Paul Chicago, des croiseurs légers britanniques Gambia et Newfoundland et de dix destroyers.

Suite à une alerte au typhon les opérations aériennes du 11 au 14 août sont annulées. Le temps se dégage le 15 mais les appareils lancés doivent être rappelées suite à la décision de l'empereur Hiro Hito d'accepter l'inacceptable à savoir la capitulation sans conditions du Japon.

La 3ème flotte se retira au sud-est, patrouillant en attendant la suite des opérations. Nul doute que les américains avaient prévu un éventuel échec des négociations de capitulation et une reprise des opérations.

Il n'y aura cependant pas d'échec et le 27 août 1945 le USS Saint Paul (CA-73) entre en baie de Sagami pour appuyer la mise à terre des troupes d'occupation. Le 1er septembre 1945 il entre en baie de Tokyo pour assister sur le cuirassé USS Missouri (BB-63) à la signature de l'acte de capitulation de l'empire du Japon et de la fin de six années de guerre qui ont fait au bas mot 60 millions de morts.

Après être resté presque deux mois dans les eaux japonaises, le croiseur lourd reçoit l'ordre le 5 novembre 1945 de rallier Shanghaï pour devenir le navire-amiral de la TF-73. Il arrive à destination le 10 novembre et va y rester jusqu'au début de 1946. Le 21 décembre il est légèrement endommagé lors d'une collision avec un navire amphibie chinois poussé contre le croiseur lourd par la force du courant.

Le 7 janvier 1946 il quitte Sanghai en compagnie du destroyer USS Willard Keith (DD-705) (classe Allen M. Summer) direction le chantier naval de Terminal Island en Californie. Il y arrive le 28 janvier pour réparer les dégâts causés par la collision du 21 décembre.

Après un entrainement à Pearl Harbor, il retourne à Terminal Island le 1er août pour un carénage et une préparation à un déploiement en Extrême-Orient. Il effectue sa remise en condition au large de San Diego du 1er au 15 février avant de rallier Shanghai pour un déploiement de huit mois de mars à novembre 1947 cette fois comme navire-amiral de la TF-71.

Il passe la fin 1947 et le début 1948 au large de la côte ouest, effectuant en avril et en mai des croisières d'instruction au profit des réservistes. Il est à nouveau déployé en Extrême-Orient d'août à décembre 1948 avant de rentrer aux Etats-Unis pour des travaux où il perd ses catapultes au profit d'installation nécessaires à la mise en œuvre d'un ou plusieurs hélicoptères, les voilures tournantes remplaçant les hydravions à bord des navires de guerre. Il retourne en Extrême-Orient d'avril à octobre 1949.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s115
Photo du USS Saint Paul (CA-72) prise entre 1949 et 1954

Quand la guerre de Corée éclate en juin 1950, le USS Saint Paul (CA-73) était en croisière d'instruction entre San Francisco et Pearl Harbor. Il débarque les futurs officiers et rallie à la fin du mois de juillet 1950 le Task Group 77.3 qui se déploie entre Formose et la Chine continentale.

Ce Task Group se composait initialement du croiseur USS Juneau (CL-119), de deux destroyers et d'un pétrolier qui opéraient depuis Keelung sur l'île de Formose où les nationalistes chinois s'étaient repliés depuis l'automne dernier. Ils sont ralliés par le croiseur léger USS Worcester (CL-144), un destroyer et donc le Saint Paul (CA-73).

Pourquoi diable à plusieurs centaines de kilomètres du front ? Tout simplement parce que les américains craignent que les communistes chinois au pouvoir depuis quelques mois (octobre 1949) ne profite de l'action de Kim Il Sung pour attaquer Formose et mettre fin à une potentielle reconquête nationaliste de la Chine continentale. Durant tout le conflit coréen, les américains conservèrent une flotte au large de la Chine quitte à y puiser des navires lors des moments tendus du conflit.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s116
Faute de cibles navales, les cuirassés et les croiseurs comme le Saint Paul vont utiliser leur artillerie contre des troupes au sol

Le CA-73 va ainsi patrouiller dans la région du 27 août au 1er novembre 1950 avant de rallier la mer du Japon et retrouver le rester de la TF-77 et ainsi opérer sur le front coréen, plus précisément le long de la côte nord-est depuis la mer du Japon.

Le 17 novembre il ouvre le feu dans la région de Chongjin pour soutenir la progression des troupes des Nations Unies (en majorité américaine). Le même jour un coup à toucher d'une batterie côtière communiste blesse six hommes. Celle-ci est durement châtiée par le croiseur qui peut continuer sans problème sa mission d'appui-feu.

En novembre 1950 alors que les communistes nord-coréens étaient sur le point de succomber, la Chine (officiellement des «volontaires») intervient bousculant les troupes américaines qui doivent se replier au sud du 38ème parallèle, les navires américains couvrant la retraite des troupes américaines mais aussi sud-coréennes.

Il mène aussi des missions de harcèlement nocturne contre les positions ennemies. Le 3 décembre 1950, il effectue un tir de barrage pour permettre aux troupes alliées d'évacuer Wonsan et de replier hommes et matériel sur Hungnam. Hungnam est à son tour évacuée (10-24 décembre 1950) et là encore le CA-73 empêche avec ses canons de 203 et de 127mm l'ennemi de bousculer les unités en évacuation.

Du 21 au 31 janvier 1951, le USS Saint Paul (CA-73) bombarde la région d'Inchon et le 26 janvier appuie un raid commando mené par la 41st Independent Royal Marines contre les ponts et les tunnels qui jalonnent le très vallonné et très montagneux territoire coréen.

De juin à septembre 1951, le croiseur lourd est à San Francisco pour entretien puis remise en condition opérationnelle, appareillant le 5 novembre direction la Corée, arrivant à Wonsan le 27 novembre et reprennant sa mission d'appui-feu et de neutralisation des positions ennemies. Il relève son sister-ship Helena (CA-75).

En décembre 1951 il assure l'escorte antiaérienne des porte-avions de la TF-77 et après une escale de détente au Japon retourne au combat. En avril 1952 il participe à des attaques combinées (air et mer) contre les ports de Wonsan et de Chongjin.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s117
Le USS Saint Paul en compagnie du USS Buck (DD-761) et du USS Wisconsin (BB-64)

Le 21 avril 1952, une gargousse prend feu dans la tourelle avant de 203mm provoquant une explosion qui détruit le canon et surtout tue trente marins. La cause est une erreur du chef de tourelle qui pensant le précédent obus tiré ordonna d'insérer un nouveau projectile qui provoqua l'explosion de deux gargousses dans le canon.

Restant en position, le croiseur lourd bombarda des cibles dans la région de Songjin avant de capturer un petit bateau nord-coréen et ses neuf membres d'équipage. Il répare au Japon, repose son équipage avant de reprendre le combat avec deux semaines en première ligne. Il rentre en Californie à Long Beach le 24 juin 1952.

Le 28 février 1953, le USS Saint Paul (CA-73) quitte Long Beach pour son troisième déploiement en Corée. Il entre en action au mois d'avril, assistant à la reprise de Anchor Chill, le croiseur lourd appuyant des unités sud-coréennes en compagnie du cuirassé USS New Jersey (BB-62) pour la reprise de cette position stratégique située au sud de Kosong. A plusieurs reprises le croiseur lourd est encadré mais jamais touché par les batteries côtières.

Il à moins de chance le 11 juillet 1953 à Wonsan quand il est très légèrement endommagé, un affût de 76.2mm est touché mais aucun marin n'est blessé. Le 27 juillet 1952 à 21.59 précise il est le dernier navire à tiré un obus de ce conflit quatre jours après avoir été encadré par une vingtaine d'obus de 155mm.

Après une brève période aux Etats-Unis, le croiseur lourd retourne en Extrême-Orient en mai 1954, participant notamment à la défense de l'île de Quemoy menacée par les communistes. Du 19 novembre 1954 au 12 juillet 1955 il est déployé en Formose et la Chine continentale.

Après une période de travaux (pour notamment réaménager le bloc-passerelle) le croiseur lourd est de retour en Extrême-Orient du 15 août 1955 au 10 janvier 1956 où il sert de navire-amiral au profit de la 7ème flotte. De retour à Long Beach en février il rallie Bremerton dans la foulée pour des travaux. La tourelle avant de 127mm est débarquée et un rouf est installé entre les cheminées pour abriter les locaux nécessaires à un état-major embarqué.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s118
Le USS Saint Paul (CA-73) à Long Beach le 14 septembre 1956

Les travaux terminés, le croiseur lourd devient navire-amiral de la 1ère flotte et accueille le secrétaire à la marine pour une revue navale à Long Beach.

Il quitte sa base californienne le 6 novembre pour une remise en condition avant de mettre cap sur Yokosuka où il arrive le 29 septembre pour remplacer le USS Rochester (CA-124) comme navire-amiral de la 7ème flotte. Il est déployé dans la région jusqu'au 26 avril 1957 alternant entre exercices à la mer et escales à Kaoshiung (Taiwan), la baie de Buckner à Okinawa, Hong-Kong, Manille et Sasebo. Il est de retour à Long Beach le 21 mai 1957.

Après une période passée sur la côte ouest, le croiseur lourd reprend la mer le 3 février 1958 direction l'Extrême-Orient, passant par Pearl Harbor, Wellington, Guadalcanal, les Carolines avant d'arriver à Yokosuka le 9 mars. Après un déploiement de près de cinq mois il est de retour à Long Beach  le 25 août 1958.

Il quitte définitivement Long Beach le 4 mai 1959 puisqu'il va désormais être stationné en permanence à Yokosuka. En octobre 1960, il fait escale à Saïgon.

Après avoir été le héros d'un film avec John Wayne («In Harm's way») tourné en 1963/64, le croiseur lourd reprend son rôle de navire-amiral au profit de la 1ère flotte. Il retourne en Extrême-Orient à partir de 1966, effectuant cinq déploiements au Vietnam, assurant les mêmes missions qu'en Corée et comme jadis en Asie du Nord-Est il est touché et très légèrement endommagé par une batterie côtière nord-vietnamienne le 1er septembre 1967.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s119
Le USS Saint Paul (CA-73) dans le conflit vietnamien

Il y est ainsi engagé de février à octobre 1966, d'avril à novembre 1967, de janvier à août 1968, de mai à octobre 1969 et de mars à octobre 1970.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_s120
Le USS Saint Paul (CA-73) à Subic Bay en 1969

Rentré à San Diego, il entame le 7 décembre 1970 le processus d'inactivation qui doit conduire à son désarmement. Il appareille pour Bremerton le 1er février 1971 et c'est dans l'Etat de Washington qu'il est officiellement désarmé le 30 avril après une carrière bien remplie.

Conservé en réserve, il était le dernier Baltimore en configuration classique en service. Rayé du Naval Vessel Register le 31 juillet 1978, il est vendu à la démolition en janvier 1980 et promptement démantelé.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 03 Mai 2020, 23:10

Le USS Columbus (CA-74)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co36
Le USS Columbus (CA-74)

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co37
Le futur Columbus au moment de son lancement

-Le USS Columbus (CA-74) est mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard (Bethlehem Steel Corporation) sis à Quincy (Massachusetts) le 28 juin 1943 lancé le 30 novembre 1944 et commissioned le 8 juin 1945.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Columb10

Le CA-74 est le premier navire de l'US Navy à porter le nom de cette ville de l'Ohio. Deux navires plus anciens ont été baptisés de ce nom mais ils faisaient référence à Christophe Colomb (un navire de 24 canons de 1774 acquis par la Continental Navy en 1775, capturé et brûlé en 1778 et un navire de ligne de 74 canons mis en service en 1819, désarmé et réarmé à plusieurs reprises, sabordé en 1861 pour éviter la capture).

Ville la plus peuplée et capitale de l'Ohio, Columbus (en l'honneur de Christophe) à été fondée en 1812 à la confluence des rivières Scioto et Olentangy. Dès 1816 elle devient capitale de l'Etat d'Ohio. Actuellement peuplée de 892533 habitants (2018), la 14ème ville la plus peuplée des Etats-Unis est une ville essentiellement tournée vers les services.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co38
Le USS Columbus (SSN-762)

Depuis le CA-74 un deuxième navire à porté ce nom en l’occurrence un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles, le SSN-762 mis en service le 24 juillet 1993 et toujours en service en 2020 même si naturellement il est plus proche du désarmement que de la mise en service.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co39
Le USS Columbus (CA-74) à la mer

Le USS Columbus (CA-74) arrive trop tard pour participer aux opérations du second conflit mondial puisque si il est commissioné en juillet il n'est opérationnel qu'à l'automne 1945. Il rallie la flotte du Pacifique au début du mois de janvier, arrivant à Tsingtao le 13 janvier 1946 pour soutenir les troupes d'occupation.

Le 1er avril 1946 il aide à détruire vingt-quatre sous-marins japonais capturés au large de San Pedro (Californie) avant de passer le reste de l'année au large de la côte ouest. Il effectue ensuite un deuxième déploiement en Extrême-Orient du 15 janvier au 12 juin 1947.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co40
Le USS Columbus (CA-74) (bis)

Après des exercices au large de la Californie et un carénage à Bremerton, le croiseur lourd quitte Bremerton pour rallier la flotte de l'Atlantique arrivant à Norfolk le 19 mai.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co42
Le USS Columbus (CA-74) en Espagne le 12 juillet 1948

Il effectue deux croisières comme navire-amiral du commandant en chef des forces navales de l'Atlantique oriental et de la Méditerranée (Commander-in-Chief Naval Forces Eastern Atlantic & Mediterranean) du 13 septembre 1948 au 15 décembre 1949 et du 12 juin 1950 au 5 octobre 1951 et une croisière comme navire amiral du Supreme Allied Commander,Atlantic au moment de l'exercice OTAN Mainbrace (25 août au 29 septembre 1952).

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co43
Le USS Columbus (CA-74) en Méditerranée le 3 novembre 1952

Il effectue une croisière en Méditerranée d'octobre 1952 à janvier 1953 comme navire-amiral de la 6ème flotte. Il retourne en Méditerranée alors qu'il était navire-amiral de la Cruiser Division Six de septembre 1954 à janvier 1955.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co44
Le USS Columbus (CA-74) à Monaco et à Venise
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co45

Entre deux déploiements il subit des carénages et effectue de réguliers exercices au large de la côte est et dans les Caraïbes.

Le 8 novembre 1955 il quitte Boston pour retourner dans le Pacifique arrivant à Long Beach le 2 décembre. Un mois plus tard le 5 janvier 1956, il appareille pour Yokosuka pour opérer au sein de la 7ème flotte jusqu'à la fin du mois de juin puisqu'il rentre à Long Beach le 8 juillet 1956. Il effectue deux autres croisières en Extrême-Orient (Westpac Deployment) en 1957 et 1958. Il est présent dans le détroit de Formose lors de la crise qui menace de dégénérer en conflit ouvert.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co46
Le USS Columbus (CA-74) le 14 mars 1959. Photo signée par l'amiral Arleigh "31-knots Burke" Burke

Fin 1958 il est choisit pour être transformé en croiseur lance-missiles. Le 8 mai 1959 il entre au Puget Sound Naval Shipyard pour être transformé en croiseur lance-missiles de classe Albany, classe formée des USS Albany (CG-10),USS Chicago (CG-11) et USS Columbus (CG-12). Reclassé CG-12 le 30 septembre 1959, il est remis en service le 1er décembre 1962. Il effectue son premier déploiement en Extrême-Orient à partir d'août 1964.  

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co47
Adieu beauté et bonjour laideur

A la différence des Boston qui conservent une partie de leur artillerie principale d'origine, les Albany perdent toute l'artillerie de 203mm au profit de deux rampes pour missiles Talos (une avant et une arrière), deux rampes pour missiles Tartar (une rampe bâbord et une rampe tribord), un lanceur octuple Asroc axial, deux plate-formes triples lance-torpilles de 324mm et deux canons de 127mm. Sur le plan esthétique, les Albany sont d'une laideur absolument repoussante.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co48
En voyant l'esthétique des Albany je comprends pourquoi les américains sont pour partie des descendants d'anglais, il y à que les
anglais pour dessiner une horreur pareille (Oui c'est gratuit et alors ?)



Le USS Columbus (CG-12) sert de navire-amiral de la flotte des croiseurs et des destroyers (COMCRUDESFLOT) jusqu'en 1966 après avoir été affecté à la flotte de l'Atlantique. De 1966 à 1974 il effectue sept déploiements en Méditerranée (septembre 1966 à mars 1967, janvier à juillet 1968 décembre 1968 à mai 1969, octobre 1969 à mars 1970, septembre 1970 à mars 1971, mai à octobre 1972 et novembre 1973 à mai 1974).

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co49
Le USS Columbus (CG-12)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_co50

A la différence de ses sister-ship, le Columbus n'à reçu un système de conduite de tir digitalisé et une modernisation de ses radars en 1970 suite à des restrictions budgétaires. Le navire est immobilisé cinq mois pour remettre totalement en état son système électrique et la structure de sa coque pour lui permettre de tenir cinq années de plus.

Après son dernier déploiement en Méditerranée, le USS Columbus (CG-12) est désarmé le 31 janvier 1975, rayé des Naval Vessel Register le 9 août 1976 et vendu à la démolition le 3 octobre 1977 à Union Minerals & Alloys Corp qui procède à sa démolition à Port Newark (New Jersey).

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyMar 05 Mai 2020, 17:53

Le USS Helena (CA-75)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he34
Le USS Helena (CA-75)

Présentation

-Le USS Helena (CA-75) est mis sur cale aux chantiers navals Fore River Shipyard (Bethlehem Steel Corporation) le 9 septembre 1943 sous le nom de Des Moines.

Suite à l'annulation du CL-113 ((classe Fargo) le 5 octobre 1944 (le navire devait être mis sur cale à Camden), le CA-75 est rebaptisé Helena pour perpétuer la mémoire du CL-50 perdu pendant la guerre. Il est lancé sous son nouveau nom le 28 avril 1945 et commissioned le 4 septembre 1945, deux jours après la signature de l'acte de capitulation japonais.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Helena10

Le CA-75 est le troisième navire  à porter le nom de la capitale de l'Etat du Montana, ville fondée le 30 octobre 1864 comme camp de chercheur d'or lors d'une ruée aurifère dans cet état et actuellement peuplée de 28190 habitants ce qui en fait la cinquième capitale d'Etat la moins peuplée des Etats-Unis et la sixième ville la plus peuplée de l'Etat. Parmi les célébrités natifs de cette fille citons l'acteur Gary Cooper, l'historien Stephen Ambrose (auteur de Band of Brothers), l'acteur Dirk Benedict («Futé» dans l'Agence Tout Risques).

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he35
Le USS Helena (CL-50)

Il succède à une canonnière, la PG-9 en service de 1897 à 1932 et à un croiseur léger de classe Saint Louis mis en service le 18 septembre 1939, participant à la guerre du Pacifique, étant coulé le 6 juillet 1943 lors de la bataille du Golfe de Kula lors d'un affrontement de nuit avec des destroyers japonais, le croiseur encaissant trois torpilles entre 1.54 et 1.57, se cassant en deux et coulant en vingt-deux minutes, le bilan final étant de 168 morts.

Après le CA-75 un quatrième navire (cinq si on prend en compte le CL-113 ce que je ne fais pas car il n'à pas été mis sur cale) à porté ce nom en l'occurence un sous-marin nucléaire de classe Los Angeles, le SSN-725 mis en service le 11 juillet 1987 et toujours en service actuellement même si son désarmement est proche.  

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he36
Le USS Helena (CA-75) le 3 septembre 1945

Le USS Helena (CA-75) termine sa mise en condition opérationnelle dans la région de Boston le 23 octobre et le lendemain appareille pour New-York où il arrive le 25 pour participer deux jours plus tard au Navy Day, une fête destinée à célébrer le rôle de l'US Navy dans la victoire récemment acquise. Pour l'occasion les navires reçoivent leurs noms peint en blanc sur les côtés. Le croiseur lourd termine l'année par deux croisières d'entrainement exécutées dans les Caraïbes ce qui rend l'entrainement moins pénible que si il avait lieu au large de la côte est.

De retour à Boston en février 1946, il prépare son premier déploiement opérationnel soit tout simplement une croisière autour du monde.

Il appareille le 12 février, traversant l'Atlantique direction l'Angleterre où l'amiral H. Kent Hewitt embarque et hisse sa marque, celle du commandant en chef des forces navales américaines en Europe et de la 12ème flotte.

Durant les trois mois suivants, le CA-75 déployé dans les eaux européennes alternant escales en Angleterre et en Ecosse et exercices. L'amiral Hewitt quitte le bord le 1er mai 1946 et le croiseur lourd reprend son tour du monde.

Il met cap au sud, franchit les Colonnes d'Hercules, pénètre en Méditerranée où il fait escale dans les principaux ports, franchit le canal de Suez, fait relâche à Colombo (Ceylan) et Singapour avant d'arriver à Tsingtao le 18 juin 1946.

Comme en Europe, le croiseur lourd alternant entre exercices à la mer et manœuvres de flotte jusqu'à son départ de Shanghai le 22 mars 1947 direction les Etats-Unis et plus précisément la côte ouest.

Après entretien, repos de l'équipage et remise en condition, le USS Helena (CA-75) reprend la mer direction l'Extrême-Orient le 3 avril 1948, arrivant à Shanghai le 27. Il passe l'été, l'automne et le début de l'hiver 1948 dans les eaux chinoises, rentrant à Long Beach (Californie) en décembre 1948.

Le USS Helena (CA-75) passe une bonne partie du printemps 1949 à entraîner un nouvel équipage avant d'effectuer une croisière d'entrainement au profit des réservistes en mai 1949. De retour à Long Beach, il subit des travaux pour permettre la mise en œuvre d'un hélicoptère.

Il passe l'été 1949 en entrainement avec notamment une croisière de six semaines d'entrainement au profit d'officiers de marine de réserve, croisière conduisant le croiseur de classe Baltimore au large des Galapagos et au Panama. En novembre 1949 il participe à l'OPERATION MIKI, un entrainement amphibie commun armée/marine exécuté dans les eaux hawaïennes.

De décembre 1949 à mai  1950, le USS Helena (CA-75) est déployé en Extrême-Orient, alternant exercices et escales dans les ports de la région au Japon, à Hong Kong et aux Philippines.

Le croiseur lourd aurait du être immobilisé à Long Beach durant l'été 1950 mais entre-temps les nord-coréens ont attaqué la Corée du Sud. Les travaux essentiels sont accélérés, ceux pas importants sont reportés à plus tard.

Dès le 6 juillet 1950, le USS Helena (CA-75) appareille de Long Beach cap à l'ouest et l'Extrême-Orient. Il fait une brève escale à Pearl Harbor pour embarquer des munitions avant de continuer sa route, ouvrant le feu sur des cibles nord-coréennes dès le 7 août près de Tanchon, les cibles étant des chemins de fers, des trains et des centrales électriques. Il à été brièvement détourné vers le détroit de Formose suite à un nouveau pic de tension entre communistes et nationalistes.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he37
Les canons de 203mm de l'Helena en action lors de la guerre de Corée

Navire-amiral du Bombardement Task Group, le croiseur lourd matraque les positions ennemies pour des tirs d'interdiction ou en appui des troupes au sol américaines, sud-coréennes et alliées (dont un bataillon de volontaires français) qui devaient apprécier la puissance des canons de 8 pouces.

Il appuie les opérations destinées à divertir l'attention des nord-coréens de la région d'Inchon théâtre le 15 septembre 1950 de l'opération CHROMITE qui va prendre à revers les troupes nord-coréennes et obliger ces dernières à se replier au delà du 38ème parallèle.

C'est ainsi que le 14 septembre 1950, il bombarde le port de Samchok sur la côte est en compagnie du cuirassé USS Missouri (BB-63), de trois destroyers et d'un dragueur. Les sud-coréens tentent un débarquement limité à Changsa-Dong mais c'est un échec et le groupe du Missouri doit venir les récupérer le 18.

Du 15 au 31 octobre 1950, il opère en compagnie du Missouri, du croiseur lourd Toledo et du croiseur léger Manchester devant Wonsan en compagnie de destroyers, formant la TF-98. Il couvre également la mise à terre le 26 de la 1ère division de Marines.

Ayant un besoin urgent de travaux, l'Helena est de retour à Long Beach en novembre 1950 pour enfin subir un grand carénage. Il est de retour sur le théâtre des opérations le 18 avril 1951 quand il arrive à Sasebo, intégrant la Task Force 77, la force de porte-avions rapide de la TF-77.

Les 29 et 30 avril 1951, il bombarde la côte est et le 1er mai il est pris pour cible par une batterie terrestre mobile qui tire 104 coups. Les 6 et 7 mai 1951, il bombarde la côte est avec quatre destroyers pour dégager une unité sud-coréenne. Le 9 juin, il tire son 10000ème coup de gros calibre.

Il est rapidement détaché pour matraquer les positions nord-coréennes, passant le mois de juin à matraquer la côte est de la péninsule coréenne depuis la mer du Japon avant de retourner au sein de la TF-77. Il est touché par une batterie côtière le 31 juillet mais les dégâts sont limités. En réponse il détruit sept positions d'artillerie et un dépôt de munitions.

Après une brève escale de repos à Yokosuka, il retrouve la Task Force mais à rapidement détaché pour bombarder des cibles ennemies et ainsi prolonger l'effort et l'action des avions embarqués américains. Il appuie ensuite la 8ème armée, détruisant treize cibles pour favoriser la progression des troupes alliées.

Le 20 septembre 1951, il est de retour à Yokosuka. Une cérémonie est organisée en présence du président sud-coréen Syngman Rhee qui présente à la Task Force 95 la première citation présidentielle sud-coréenne accordée à une unité navale.

Il reprend la mer pour assurer une mission d'appui-feu dans la région de Hungnam-Hamhung. Le guidage des tirs est réalisée via l'hélicoptère embarqué à bord ce qui améliore clairement la précision de ses tirs pour la plus grande satisfaction des alliés et pour le plus grand désarroi des nord-coréens. Durant deux semaines ces canons de 203 et de 127mm matraquent voies ferrées, ponts, ateliers et position d'artillerie.

Le 22 novembre 1951, il est remplacé par le Saint Paul (CA-73) et rentrant à Long Beach le 8 décembre 1951, remplaçant ses neuf canons de 203mm et subit une période d'entretien avant d'entamer sa remise en condition à partir de février 1952. Il participe du 14 au 23 février à l'exercice LEX BAKER ONE qui voit l'engagement de 70 navires et de 15000 hommes qu'ils soient marins ou marines.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he38
Le USS Helena (CA-75) en compagnie du transport de munitions USS Mount Baker (AE-4) et le porte-avions USS Princeton (CVA-37) en 1952

Il met alors cap sur l'Extrême-Orient, arrivant à Yokosuka le 8 juin 1952 et le lendemain il est à nouveau à la mer en compagnie des autres navires de la Task Force Seventy-Seven (TF-77) pour un déploiement de cinq mois, le croiseur lourd pilonnant les positions ennemies avec son artillerie principale et son artillerie secondaire. Il récupère également deux pilotes tombés en territoire ennemi via son hélicoptère embarqué.

Le 17 novembre, il attaque la région de Chongjin en compagnie du USS Missouri (BB-63) et des avions de la TF-77.

Le 24 novembre 1952, le USS Helena (CA-75) est relevé alors qu'il se trouvait à Yokosuka et cinq jours plus tard il appareille pour une mission spéciale.

Il fait escale à Iwo Jima le 1er décembre pour embarquer via son hélicoptère l'amiral Arthur W. Radford commandant en chef de la flotte du Pacifique direction Guam où ils retrouvent le président-élu Dwight D. Eisenhower et une partie de son cabinet pour une série de conférences destinée à informer le futur président (qui ne doit entrer en fonction qu'en janvier 1953) des sujets sensibles et des dossiers brûlants concernant la défense américaine. Les «VIP» sont débarqués à Pearl Harbor le 11 décembre 1952, le croiseur lourd ralliant Long Beach le 16 décembre 1952.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he39
Le USS Helena (CA-75) en 1953

Le USS Helena (CA-75) appareille à nouveau pour l'Extrême-Orient le 4 août 1953 pour retrouver la TF-77 nettement moins occupée puisque le conflit s'est terminé. Après être brièvement rentré aux Etats-Unis, il est de retour à Yokosuka le 11 octobre 1954 comme navire-amiral (flagship) de la 7ème flotte.

A partir de janvier 1955, le croiseur lourd participe à l'évacuation de l'île de Tachen, une île contrôlée par Taiwan mais revendiquée par la Chine communiste. L'Helena est le navire-amiral d'une force également composée des porte-avions Essex, Yorktown,Wasp,Kearsarge,Princeton et Midway.

Les navires américains doivent empêcher que les communistes interfèrent sur l'évacuation des civils et des militaires. Au total ce sont 38000 personnes qui sont évacuées entre le 6 et le 12 février 1955. Si la flotte américaine met cap au sud, l'Helena reste en patrouille dans la région au cas ou..... .

Après six mois à l'entrainement au large de la côte ouest, le croiseur lourd appareille pour Yokosuka arrivant à destination le 25 janvier 1956.

Durant ce déploiement de six mois, il s'intéresse surtout à la région de Taïwan même si il va également participer à des exercices dans les eaux phillipines. Il rentre à Long Beach le 8 juillet 1956.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he40
Des missiles Regulus sur la plage arrière de l'Helena

Après neuf mois d'exercices (dont des tirs de missiles Regulus, le CA-75 pouvant embarquer trois missiles dans l'ancien hangar hydravions), le croiseur lourd appareille à nouveau pour l'Extrême-Orient le 10 avril 1957, rentrant à Long Beach le 19 octobre après avoir passé son temps à effectuer de la diplomatie navale et des escales de courtoisie.

Après un grand carénage achevé le 31 mars 1958, l'Helena effectue une remise en condition avant d'appareiller à nouveau pour l'Extrême-Orient le 3 août.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he42
Le USS Helena (CA-75) à San Francisco en 1958

Il fait escale à Keelung le 21 août, des étudiants du collège national de défense taïwanais visite le navire le lendemain. Il rallie ensuite Manille mais son escale philippine est interrompue par une nouvelle crise dans le détroit de Taïwan, crise qui concerne cette fois les îles de Matsu et Quemoy.

Comme lors de l'opération concernant Tachen, les américains couvrent les transports taïwanais montrant aux chinois qui ne disposent pas encore d'une puissante marine océanique que toute intervention serait une mauvaise idée.

Le 9 octobre 1958, le croiseur lourd reçoit un SOS d'un cargo norvégien, le Hoi Wong qui venait de s'échouer sur le récif de Bombay dans les îles Paracels. Il arrive sur place à 10.00 le 10 octobre, les hélicoptères du bord évacuant hommes, femmes et enfants qui sont débarqués à Hong Kong. Il rentre à Long Beach le 17 février 1959.

Le 5 janvier 1960, le USS Helena (CA-75) appareille pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient en compagnie du porte-avions USS Yorktown (CV-10) et des destroyers du Destroyer Squadron 23. La petite escadre visite la Corée et Taiwan avant une participation à l'exercice BLUE STAR, le plus grand exercice amphibie de l'histoire militaire américaine.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he43
Le USS Helena (CA-75) en 1960

Après un passage par le Japon, le croiseur lourd accompagné de son sister-ship Saint Paul et du porte-avions lourd USS Ranger (CVA-61) rallie Guam pour une escale de courtoisie. Le 24 avril 1960, l'Helena accompagné par les destroyers USS Taylor (DD-466) et Jenkins (DD-447) de classe Fletcher met cap sur l'Australie pour une nouvelle escale de courtoisie. Il rentre à Long Beach dans la foulée et de juin à novembre 1960 il est immobilise pour un grand carénage.

A la mi-janvier 1961, il devient le navire-amiral permanent de la 1ère flotte, la flotte du Pacifique.

Le 17 mai 1961, douze navires de la 1ère flotte menés par son navire-amiral effectuent une démonstration de force au profit des 700 membres de l'American Ordnance Association et en juin avec à son bord le secrétaire à la Navy et huit invités se rend à Portland pour représenter l'US Navy au festival de la rose.

Durant les mois suivants, le croiseur lourd participe à l'exercice TAIL WING en compagnie de son sister-ship Los Angeles mais aussi de la frégate lance-missiles (futur destroyer) Coontz et de destroyers d'escorte (futures frégates) pour l'exercice FLEET SAIL le plus important depuis quatre ans.

Il retourne ensuite en Extrême-Orient, faisant escale dans différents ports de la côte ouest, évitant le typhon OLGA alors qu'il ralliait Hong-Kong. Il est de retour à San Diego le 6 octobre terminant l'année par différents exercices comme COVERED WAGON et BLACK BEAR.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he44
Le USS Helena (CA-75) à Hong-Kong en 1961/62

Le USS Helena (CA-75) passe les années 1961 et 1962 à effectuer de nombreux exercices à dominante amphibie en compagnie notamment de la 1ère division de Marines et du 3rd Marine Air Wing.

La fin de l'année 1962 voit le début de la fin pour le croiseur lourd qui entame le processus d'inactivation au Long Beach Naval Shipyard. Le 18 mars 1963, le USS Saint Paul (CA-73) le remplace comme navire-amiral de la 1ère flotte.

Il est désarmé et mis en réserve le 30 juin 1963, étant affecté au San Diego Group Pacific Reserve Fleet.

Le couperet tombe le 1er janvier 1974 quand il est rayé des registres et mis en vente pour démantèlement. Il est vendu à la démolition le 13 novembre 1974 à Levin Metals Co. De San José et démantelé en 1975 à Richmond.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyMar 05 Mai 2020, 18:03

Le USS Bremerton (CA-130)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_br15
Le USS Bremerton (CA-130)

Présentation

-Le USS Bremerton (CA-130) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New Jersey) le 1er février 1943 lancé le 2 juillet 1944 et commissioned le 29 avril 1945.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Bremer10

Le CA-130 est le premier navire à porter le nom de cette ville du nord-est des Etats-Unis dans l'Etat de Washington, ville célèbre pour abriter un arsenal de la marine américaine (Puget Sound Navy Yard) et plusieurs bases de l'US Navy.

Fondée en 1891 (en partie sous l'impulsion de la marine américaine qui voulait mettre sur pied une base navale dans la région), la ville était peuplée de 37729 habitants en 2010 (estimation 41235 habitants en 2018). Située sur une péninsule elle est reliée à Seattle par deux ferry.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_br16
Le USS Bremerton (SSN-698)

Depuis un deuxième navire de l'US Navy à porté ce nom en l’occurrence un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles, le SSN-698 en service du 28 mars 1981 du 9 juillet 2018 et actuellement en démantèlement.

Carrière opérationnelle

Le 29 mai 1945, le USS Bremerton (CA-130) quitte Norfolk pour sa croisière de mise en condition opérationnelle en baie de Guantanamo. A la fin de cette période, il sert de navire-amiral au profil de l'amiral Jonas Ingram, commandant de la flotte de l'Atlantique pour une tournée d'inspection en Amérique du Sud. Rentré aux Etats-Unis, il effectue une série d'essais en baie de Casco du 22 juillet au 2 octobre 1945.

Le 7 novembre 1945 il appareille pour la baie de Guantanamo pour achever un entrainement supplémentaire. Il met ensuite cap à l'ouest direction Pearl Harbor via Bremerton, arrivant à destination le 15 décembre 1945. Il ne s'y attarde pas mettant cap sur la Corée où il arrive le 4 janvier 1946.

Il opère en Extrême-Orient sous l'autorité de la 7ème flotte jusqu'au début du mois de novembre, arrivant à San Pedro (Californie). Il s'entraine au large de la côte ouest jusqu'à son désarmement et sa mise en réserve à San Francisco le 9 avril 1948.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_br20
Le Bremerton et le Los Angeles lors des travaux préparant leur inactivation et leur mise sous cocon

Il est réarmé le 23 novembre 1951 en vue de participer à la guerre de Corée (le nombre de navires de combat passe de 270 à juin 1950 à 525 en juin 1953, les effectifs passent de de 381538 en 1950 à 824265 en 1952).

Après remise en état le USS Bremerton (CA-130) est réarmé le 23 novembre 1951. Il subit une remise en condition avant de rallier la 7ème flotte pour un premier déploiement en Corée. Ses canons de 203mm bombardent des cibles à Wonsan, Kojo, Chongjin et Changjon Hang.

Relevé le 13 septembre 1952, il rallie Long Beach passant sept mois en entretien et entrainement pour son équipage. Il reprend la mer le 5 avril 1953 direction les eaux coréennes. Comme durant le premier déploiement, faute de menace navale crédible, le croiseur lourd sert de canonnière lourde avec ses neuf canons de 203mm qui bombardent positions et infrastructures nord-coréennes.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_br18
Le USS Bremerton (CA-130) au Mare Island Navy Yard en octobre 1952

Ce deuxième déploiement se termine en novembre 1953. Durant ce déploiement il est manqué de peu le 5 mai par une batterie côtière mais le souffle des coups à toucher fait deux blessés parmi ses marins.

Il rentre à Long Beach et entame aussitôt un grand carénage. Les travaux terminés, il entame la nécessaire remise en condition, appareillant pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient le 14 mai 1954 dans une région où la paix est revenu. Ce troisième Westpac Deployment s'achève le 17 octobre 1954 quand il rentre à Long Beach. Après trente jours de repos, il reprend l'entrainement.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_br19
Le USS Bremerton (CA-130) franchissant le Golden Gate Bridge le 2 avril 1955

Il commence l'année 1955 par un petit carénage au Mare Island Navy Yard sis à Vallejo en Californie. Le 12 juillet 1955, le USS Bremerton (CA-130) reprend la mer pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient, le quatrième.

Il est alors navire-amiral de la 1ère division de croiseurs, portant la marque du contre-amiral D.M. Tyree, Commander Cruiser Division One (ultérieurement relevé par le contre-amiral H.L Collins).

Pour deux semaines en octobre, le croiseur lourd sert de navire-amiral temporaire pour le vice-amiral A.M. Pride, commandant de la 7ème flotte à Keelung (Taiwan). Il réalise cinq opérations au sein de la Task Force 77. Le 12 février 1956 après un mois passé dans les eaux japonaises, il met cap sur les Etats-Unis, rentrant à Long Beach le 28 février 1956.

Le 6 novembre 1956, le USS Bremerton (CA-130) appareille pour son cinquième déploiement en Extrême-Orient. Il change cette fois de parcours, faisant escale à Melbourne au moment des 16ème jeux olympiques d'été. Il fait escale escale à Redondo Beach, Monterey (Mexique), Victoria (Colombie Britannique), Seattle, Pearl Harbor, Guam, Kwajalein, Yokosuka, Kobe, Beppu,Okinawa,Keelung et Kaoshiung (Taiwan), Manille et Olongapo (Philippines), Hong-Kong et Dingalon Bay. Il rentre à Long Beach en mai 1957.

Initialement le Bremerton et le Rochester devaient être transformés en croiseurs lance-missiles classe Albany mais les fonds prévus sont supprimés du budget de la marine. Il va donc terminer sa carrière dans une configuration élégante armée de canons.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_br17
Le USS Bremerton (CA-130) à la mer

Le USS Bremerton (CA-130) est désarmé le 29 juillet 1960. Mis sous cocon dans l'attente d'un possible réarmement, il est finalement rayé du Naval Vessel Register le 1er octobre 1973 puis vendu à la démolition le 11 juillet 1974 à Zidell Explorations Corporation sis à Portland (Oregon).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyMar 05 Mai 2020, 18:20

Le USS Fall River (CA-131)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_fa16
Le USS Fall River (CA-131) à la mer

Présentation

-Le USS Fall River (CA-131) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New Jersey) le 12 avril 1943 lancé le 13 août 1944 et commissioned le 1er juillet 1945.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Fall_r10
L'ancien hôtel de ville de Fall River démoli en 1962

Le CA-131 est le premier navire de l'US Navy à porter le nom d'une petite ville de l'Etat du Massachusetts (88857 habitants, 10ème ville de l'Etat). Fondée en 1670 et incorporée dans le comté de Bristol en 1803, elle est située sur la rive orientale de la baie de Mount Hope plus précisément à l'embouchure de la rivière Taunton.

Située à 85km au sud de Boston,27km au sud-est de Providence, 320 km au nord-est de New-York et 640km au nord-est de Washington, elle à du sa fortune au textile puisqu'à l'apogée de l'industrie on comptait plus de 500000 métiers à tisser. La ville à connu son apogée à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle avant de connaître un déclin lié à la crise de cette industrie.

Aujourd'hui la ville doit sa richesse aux services et au tourisme avec notamment comme attraction le cuirassé USS Massachusetts (BB-59) préservé dans la ville au sein d'un musée appelé Battleship Cove. C'est aussi la ville de Lizza Borden, une jeune femme acquittée en 1892 après avoir été accusée du meurt de son père et de sa belle-mère. Fall River à aussi le triste privilège d'avoir abrité une tueuse en série Kristen Gilbert qui tua quatre patients.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Usns_f10
Le USNS Fall River (T-EPF-4)

Depuis un deuxième navire à porté ce nom, un navire de transport expéditionnaire de classe Spearhead, le USNS Fall River (T-EPF-4) mis en service le 15 septembre 2014. Il appartient au Military Sealift Command (MSC) ce qui explique le préfixe USNS plutôt que USS.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_fa17
Le USS Fall River (CA-131) en août 1945

Le 31 octobre 1945, le croiseur lourd arrive à Norfolk et va passer les trois mois à suivant à mener différentes expérimentations technico-tactiques.

Le 31 juillet 1946, il est affecté à la Joint Task Force One (JTF-1) chargée de conduire les expérimentations induites par l'opération CROSSROADS, une campagne d'essais atomiques menées sur l'atoll de Bikini dans le Pacifique.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_fa18
Des marins du USS Fall River (CA-131) assistent à une explosion atomique de l'opération CROSSROADS

Cette campagne doit permettre de vérifier la résistance des navires de guerre à des frappes nucléaires.

A l'époque les américains ont le monopole de cette arme redoutable mais ils se doutent bien que les soviétiques finiront par la posséder et l'US Navy craint d'être réduit à l'impuissance si quelques bombes atomiques venues de l'est suffisent à anéantir une flotte.

Pour les cibles aucun problème, les américains ne manquent pas de navires usés et/ou en surplus sans compter des navires étrangers capturés comme le cuirassé japonais Nagato ou encore le croiseur lourd allemands Prinz Eugen.

36262 marins, 550 marines et 251 bâtiments vont être mobilisés. La JTF-1 est divisé en huit Task Groups :

-Le TG-1.1 chargé de l'instrumentation comprend l'Albermale (AV-5) et neuf autres navires auxiliaires.

-Le TG-1.2 regroupe d'abord les navires destinés à être sacrifiés qu'il s'agisse de porte-avions (Saratoga Independence), cuirassés (Arkansas New York Pennsylvania Nagato),croiseurs (Pensacola Salt Lake City Prinz Eugen Sakawa), 17 destroyers, huit sous-marins, dix LST, un LCI, trente LCT et 25 transport, le tout placé sous l'autorité du contre-amiral Fahrion qui met sa marque sur le USS Fall River (CA-131) qui dispose de remorqueurs et des bâtiments de sauvetage.

-Le TG-1.3 comprend trois bâtiments de commandement, dix transports et deux LST

-Le TG-1.4 regroupe les moyens engagés de l'US Army alors que le TG-1.5 comprend vingt-deux Boeing B-29

-Le TG-1.6 à pour mission le contrôle des drones, la prise des photos et des transports par hydravions. Il regroupe le porte-avions USS Shangri La (CV-38), le porte-avions d'escorte USS Saidor (CVE-117), quatre destroyers, un ravitailleur d'hydravions et les squadrons VPB-32 (Consolidated PBY-6 Catalina) et VH-4 (Martin PBM Mariner).

-Le TG-1.7 est formé par neuf destroyers chargé du contrôle du site

-Le TG-1.8 dispose d'une trentaine de navires auxiliaires et autant de petits bâtiments assure les service courants.

D'autres moyens sont engagés pour la sécurité à savoir un croiseur, le porte-avions d'escorte USS Bairoko (CVE-115), 14 destroyers, 15 transports de personnel, 105 bâtiments divers et 156 avions, le tout armé par 42000 hommes.

Trois essais sont prévus initialement à partir du 15 mai mais reportés au 1er juin à la demande de Truman avec une bombe larguée par avion, une bombe immergée à faible profondeur et une autre explosant par grand fond.

Après une dernière répétition avec une bombe au phosphore réalisé le 24 juin, le premier tir baptisé ABLE est réalisé le 1er juillet, l'engin étant largué par un B29 et explosant à 158m d'altitude à 650m de la cible, le Nevada.

Les bâtiments présents près du point zéro sont coulés mais passé 700m les bâtiments sont restés à flot quoique sévèrement endommagés. Quand à ceux se trouvant entre 700 et 1400m  les dégâts sont minimes tout comme la radioactivité ce qui permet d'envoyer des équipes à bord quelques heures seulement après le tir. Pour le deuxième tir baptisé BAKER, le projectile est placé sous le LSM-60 à 27m de profondeur. Le troisième tir codé CARREFOUR en revanche sera annulé.

Cette campagne d'essais rassure les américains qui comprennent que moyennant quelques modifications techniques et tactiques une flotte peut combattre en ambiance nucléaire.

Pour mener à bien cette mission, le Fall River rallie San Pedro où du 16 février au 6 mars il est modifié pour pouvoir accueillir un amiral et son état-major. Arrivé à Pearl Harbor le 17 mars, il embarque le contre-amiral Fahrion et rallie l'archipel des Marshall où il va rester déployé du 21 mai au 14 septembre 1946.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_fa19
Le USS Fall River (CA-131)

Après un entrainement sur la côte ouest, le USS Fall River 5CA-131) effectue un déploiement en Extrême-Orient comme navire-amiral de la 1ère division de croiseurs et ce du 12 janvier 1947 au 17 juin 1947.

Désarmé et mis en réserve le 31 octobre 1947 il va passer à peine deux ans et demi en service actif et vingt-trois ans en réserve ! Un temps on envisagea de le transformer en croiseur lance-missiles de type Albany mais le Columbus en meilleur état matériel lui fût préféré.

Rayé du Naval Vessel Register le 19 février 1971, il est vendu à la démolition le 28 août 1972 à Zidell Explorations Corporation de Portland (Oregon). L'extrémité de sa proue à été préservée et exposé au Battleship Cove à......Fall River.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyMar 05 Mai 2020, 18:35

Le USS Macon (CA-132)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma31
Le USS Macon (CA-132)

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma30
15 octobre 1944 : le futur Macon prend contact avec son élément

-Le USS Macon (CA-132) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New Jersey) le 14 juin 1943 lancé le 15 octobre 1944 et commissioned le 26 août 1945.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Macon_10

Le CA-132 est le deuxième navire à rendre hommage à cette ville de Georgie située au cœur de l'Etat à 137km au sud d'Atlanta. En réalité c'est une ville-comté, les institutions du comté de Bibb et de la ville de Macon ayant fusionné le 1er janvier 2014. La ville-comté serait peuplée de 152663 habitants selon une estimation de 2017.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma32
Le USS Macon (ZRS-5)

Le premier Macon est en réalité un dirigeable le ZRS-5 mis en service le 23 juin 1933, perdu suite à un crash le 12 février 1935 sur les côtes de Californie.

Il aurait du être suivit par une frégate de classe Tacoma, la PF-96 qui est autorisée le 15 avril 1943 et baptisée Macon le 30 août 1943. La construction est annulée le 31 décembre 1943 avant toute mise sur cale.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma33
Le USS Macon (CA-132) le 25 juillet 1948

A sa mise en service il est affecté à la 8ème flotte qu'il rejoint après sa croisière de mise en condition opérationnelle. Il quitte Norfolk le 19 avril 1946 direction les Caraïbes pour des manœuvres, les exercices s'achevant au début du mois de mais, le croiseur ralliant New York le 7 mai 1946.

Le 4 juin 1946 il est de retour à Norfolk et va servir de navire d'essais au profit de l'operational development force. Régulièrement le navire retournait au Philadelphia Navy Yard pour recevoir de nouveaux équipements pour des tests. Il servait également de navire-école pour l'école d'entrainement à la défense aérienne à la mer mais aussi pour les réservistes de la côte est et du Golfe de Mexique. Il participe également à une croisière d'aspirant à l'été 1948 en Europe.

Le 12 avril 1950 il est désarmé et mis en réserve à Philadelphie. Cette mise en réserve est brève puisqu'il est réarmé le 16 octobre 1950 suite au déclenchement de la guerre de Corée. Comme la mise en réserve était récente, la réactivation à été rapide consistant en des réparations mineures, rassembler un équipage, des fournitures et des munitions.

Après remise en condition opérationnelle, le croiseur lourd devient navire-amiral de la 6ème division de croiseurs dans l'Atlantique.

Il ne va pas participer au conflit coréen servant à compenser l'envoi de navires en Extrême-Orient et ne pas baisser la garde par exemple en Méditerranée où le Macon patrouille durant la crise de Suez en novembre 1956.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma35
Le USS Macon (CA-132)

Le 12 juin 1957 il participe à une revue navale internationale organisée à Hampton Roads pour célébrer le 350ème anniversaire de la fondation de Jamestown en Virginie. Il participe également à l'opération STRIKEBACK, un exercice de l'OTANN exécuté en mer du Nord et dans l'Océan Glacial Arctique en septembre 1957.

Outre ces missions opérationnelles, le croiseur lourd continuait à tester de nouveaux équipements, recevant de janvier à mars 1956 l'équipement nécessaire au lancement de missiles Regulus. Le 8 mai il lance le premier missile Regulus de la flotte de l'Atlantique alors qu'il était ancré au large des côtes de Carolinie du Nord.

Dans la nuit du 19 au 20 janvier 1959, le Macon alors entre Cartaghène et Marseille se déroute pour porter assistance à un navire marchand italien en feu le Maria Amata. L'équipage du CA-132 tente de circonscrire l'incendie mais la situation est désespérée et le navire finit par couler. L'équipage à heureusement été récupéré et ramené à Valence.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma34
Le USS Macon (CA-132) à Gênes le 8 février 1959

Il participe ensuite à l'opération INLAND SEA (mer intérieure), une opération de relations publiques, le croiseur lourd célébrant l'achèvement du Saint Laurent Seaway, un ensemble de canaux et d’écluse permettant à des navires de haute mer de rallier les grands lacs via le Saint Laurent.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma37
Le USS Macon (CA-132) franchissant une écluse du Saint Laurent Seaway

Jusqu'à la fin 1959 le croiseur lourd à réalisé six croisières estivales au profit des aspirants officiers et passait l'automne et l'hiver non pas sous les frimas de la côte est mais en Méditerranée.

En janvier 1960, le USS Macon (CA-132) quitte Norfolk avec à son bord l'orchestre de l'US Navy pour un croisière en Amérique du Sud. Cette croisière est marquée par un terrible accident, dix-neuf membres de l'orchestre étant tués dans un accident d'avion alors qu'ils se rendaient à un diner d'état donné par le président brésilien Juscelino Kubitschek. Un service funéraire est organisé avec le concours de la marine argentine le 28 février. La croisière se termine à Rio de Janeiro le 10 mars et dans la foulée le croiseur lourd rentre à Boston pour reprendre un programme plus habituel pour lui.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma36
Le Macon et l'Oregon City désarmés à Philadelphie en 1972/73

Le USS Macon (CA-132) est désarmé et mis en réserve le 10 mars 1961 à Philadelphie. Rayé du Naval Vessel Register le 1er novembre 1969, il est vendu à Union Minerals and Alloys Corporation de New York le 5 juillet 1973 et démantelé à Port Newark (New Jersey).

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyJeu 07 Mai 2020, 17:57

Le USS Toledo (CA-133)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to11
Le USS Toledo (CA-133)

Présentation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to10
6 mai 1945 : deux jours avant la capitulation allemande le futur Toledo prend contact avec son élément

-Le USS Toledo (CA-133) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New Jersey) le 13 septembre 1943 lancé le 6 mai 1945 et commissioned le 27 octobre 1946.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Toledo10

Le CA-133 est le premier navire de la marine américaine à porter le nom de cette ville de l'Ohio. Elle à été créée une première fois en 1833 sur la rive occidentale de la Maunee (comté de Monroe) dans le territoire de Michigan. Elle est recréée en 1837 sur une autre site qui est son site actuel en l’occurrence le nord-ouest de l'Ohio à l'extrémité occidentale du lac Erie à la frontière de l'Etat du Michigan.

Actuellement peuplée de 287128 habitants (2010), elle est la 71ème ville des Etats-Unis. Sa métropole peuplée de 608145 habitants est la sixième de l'Etat d'Ohio après Cleveland, Colombus, Cincinatti, Dayton et Akron.

Si le CA-133 est le premier navire à porté ce nom cela n'aurait pas du être le cas puisqu'il était prévue une frégate de classe Tacoma, la PF-33 mais cette dernière à été rebaptisée Dearborn avant son lancement le 29 septembre 1943 pour libérer ce nom au profit d'un croiseur lourd.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to12
Le USS Toledo (SSN-769) en démagnétisation

Après le croiseur lourd de classe Baltimore, un deuxième navire à porté ce nom en l’occurrence un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles, le SSN-769 mis en service le 24 février 1995 et toujours en service en 2020.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to13
Le USS Toledo (CA-133)

Le 6 janvier 1947, le USS Toledo (CA-133) appareille pour une croisière de deux mois dans les Caraïbes et troquer les frimats de la côte est contre le soleil et la chaleur de ce que les anglo-saxons appellent les West Indies.

La croisière d'entrainement en baie de Guantanamo terminée, le croiseur lourd visite Saint Thomas (Iles Vierges américaines), Kingston (Jamaïque) et Port-au-Prince (Haïti) avant de rentrer à Philadelphie pour passer trois semaines à des travaux de démontage et de remise en état.

Le 14 avril 1947, il quitte Philadelphie traverse l'Atlantique, pénètre en Méditerranée, franchit le canal de Suez, traverse l'Océan Indien avant d'arriver à Yokosuka le 15 juin 1947. Il assure le soutien des troupes d'occupation américaines présentes en Corée au Japon.

Le 21 octobre il quitte l'Extrême-Orient en général et Yokosuka en particulier, traversant le Pacifique direction Long Beach via Pearl Harbor, le croiseur lourd arrivant à destination le 5 novembre 1947.

Le 3 avril 1948, le croiseur lourd quitte Long Beach en compagnie de son sister-ship Helena (CA-75) direction le Japon. Ils arrivent à Yokosuka le 24 et débute un deuxième Westpac Deployment où il appuie les troupes d'occupation en luttant par exemple contre la contrebande.

Au printemps 1948, le Toledo effectue une croisière d'agrément dans l'Océan Indien avec des escales à Karachi (Pakistan), Singapour (appartenant alors à la Malaisie), Trincomalee (Ceylan) et Bombay (Inde).

De retour en Asie du Nord-Est au début de l'été, il opère depuis le port chinois de Tsingtao couvrant l'évacuation des forces nationalistes en direction de l'île de Taiwan. Le 16 septembre, il appareille pour les Etats-Unis direction Bremerton et le Puget Sound Navy Yard pour le premier grand carénage.

Les travaux sont terminés le 18 février 1949 et le croiseur lourd rallie Long Beach pour six mois d'entrainement au large des côtes de Californie, du Mexique et de l'isthme de Panama. Il participe également à un exercice amphibie dans les eaux hawaïennes (opération MIKI).

Le 14 octobre 1949, le USS Toledo (CA-133) appareille de Long Beach pour un nouveau déploiement de huit mois en Extrême-Orient, le croiseur lourd opérant dans les eaux japonaises, chinoises, philippines et les Mariannes. Il est de retour à Long Beach le 12 juin 1950.

Suite à l'attaque nord-coréenne contre la Corée du Sud, le croiseur lourd met cap à l'ouest pour un quatrième déploiement en Extrême-Orient.

Il fait une brève escale à Pearl Harbor et continue en direction de Sasebo. Arrivé à destination, le contre-amiral Higgins commandant de la 5ème division de croiseurs (Commander,Cruiser Division Five) met sa marque sur le Toledo le 18 juillet 1950.

Huit jours plus tard, le croiseur lourd prend position au large de la côte est de la Corée au nord de Pohang près de Yongdok. Il retrouve la Destroyer Division 91 pour former l'un des deux East Coast Support Elements du Task Group 95.5. Du 27 au 30 juillet, ils bombardent les lignes de communication nord-coréennes en compagnie des destroyers USS Mansfield (DD-728) et USS Collett (DD-730).

Le 4 août 1950, le croiseur lourd ajoute aux bombes et aux roquettes des chasseurs-bombardiers de l'USAF ses canons de huit pouces pour des frappes d'interdiction et le lendemain pour appuyer les troupes au contact avec l'ennemi. Le Toledo met cap au nord se retrouvant à 70 miles au delà de sa position pour frapper les positions ennemies autour de Samchok, le CA-133 balayant 25 miles de côte, frappant différentes cibles comme des ponts, des routes, fragilisant encore un peu plus la logistique nord-coréenne.

Le 6 août 1950, l'Helena relève son sister-ship, le Toledo ralliant Sasebo pour repos et un rapide entretien. Il retourne dans le zone de combat le 15 août, opérant en compagnie du USS Rochester (CA-124) et des destroyers Mansfield, Collett et Lyman K. Swenson (DD-729) sur une zone de 40 miles de côte de Songjin à Riwon. Il est de nouveau à Sasebo du 26 au 31 août avant de retourner au combat, opérant pendant une semaine au large de Pohang Dong.

Les américains repliés dans la région de Busan (sud-est de la péninsule coréenne) sont bien décidés à renverser la table en prenant à revers les nord-coréens en débarquant à Inchon (opération CHROMITE).

Le site était complexe et surtout les alliés étaient préoccupés par l'île de Wolmi-do que les nord-coréens ont lourdement fortifié. Le Toledo retrouve ses anciens partenaires de tir et fait la connaissance de nouveaux partenaires de jeu, les destroyers USS Gurke (DD-783) et De Haven (DD-227) mais aussi les croiseurs légers britanniques HMS Jamaica (44) et Kenya (14).

Cette puissante escadre pénètre silencieusement dans le port et pilonne l'île le 13 septembre 1950, les destroyers ouvrant la voie dans des eaux minées, les croiseurs restant à distance, attendant que les nord-coréens se dévoilent en visant les destroyers pour les châtier. Les duels vont durer toute la journée et après s'être retirés pour la nuit, les destroyers et les croiseurs reviennent le lendemain 14 septembre pour terminer le boulot.

Le 15 septembre 1950, les marines du 3rd Battalion Landing Team,5th Marines (3ème bataillon de débarquement, 5ème régiment de Marines) débarquent sur l'île pour nettoyer les poches de résistance.

Le USS Toledo (CA-133) lui redirige ses tirs en direction de Blue Beach où débarquaient les hommes du 1er régiment de Marines, régiment à la tête duquel se trouvait une véritable légende du corps : le colonel Lewis «Chesty» Puller.

Les canons de 203 et de 127mm vont détruire trois emplacements d'artillerie, des nids de mitrailleuses, des tunnels, des tranchées, des points d'appui-mortier. Le Toledo se retire pour la nuit à 15.25.

Le Toledo va continuer sa mission d'appui-feu jusqu'au début du mois d'octobre même si dès le 18 septembre le front se trouvait hors de portée des canons de 203mm. Le croiseur lourd n'est pas pour autant au chômage technique et assure le nettoyage des poches de résistance. Il est à Sasebo du 5 au 12 octobre 1950, retrouvant les eaux coréennes près de Chaho Han pour des bombardements amphibies destinées à préparer une opération amphibie à Wonsan.

Il est de retour à Sasebo le 14 reprenant la mer le 18 direction Wonsan où il arrive le lendemain, appuyant les marines pendant trois jours. Le 22 octobre, le Toledo quitte la Corée direction les Etats-Unis, faisant escale à Sasebo et Yokosuka mais aussi à Pearl Harbor, le croiseur lourd arrivant à Long Beach le 8 novembre. Le 13 il reprend la mer direction San Francisco pour un grand carénage au Hunter's Point Naval Shipyard  pour un carénage de trois mois.

Les travaux terminés, le Toledo quitte le chantier naval le 24 février 1951 pour retourner à Long Beach le lendemain soir. Il rallie San Diego puis lèvre l'ancre le 2 avril pour retourner en Extrême-Orient, faiant escale à Pearl Harbor du 7 au 9 avril avant de rallier Sasebo le 18.

Il arrive en zone de combat le 26 avril, passant un mois dans la région d'Inchon à appuyer le 1er corps d'armée américain, protégeant la région de la rivière Han au moment de l'offensive communiste du printemps 1951.

Le 26 mai 1951, le croiseur lourd met cap au nord direction Kansong retrouvant le Task Element 95.28 pour effectuer des tirs d'interdiction dans la zone. Les 28 et 30 mai, le croiseur doit revenir vers la rivière Han pour repousser l'ennemi mais à l'extrême limite de la portée de leurs canons de 203mm.

Du 1er au 10 juin le Toledo est à Yokosuka pour repos et entretien, retrouvant les eaux coréennes le 12 juin. Le 18, il rallie Songjin en compagnie du destroyer USS Duncan (DD-874) et de la frégate USS Everett (PF-Cool (classe Gearing et Tacoma respectivement) pour bombarder un nœud logistique ennemi.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to14
Le USS Toledo (CA-133) au large de la Corée en septembre 1951

Le croiseur lourd effectue une brève escale à Sasebo avant de rallier le Wonsan où il retrouve le 27 le destroyer USS Bradford (DD-545) (classe Fletcher) pour bombarder le littoral coréen. Le soir même il est pris pour cible par une batterie côtière ennemie qui l'encadre dangereusement à plusieurs reprises.

Ce déploiement va s'achever à la fin du mois de novembre, le croiseur lourd bombardant Wonsan, Songjin et Chongjin, sauvant des pilotes abattus dont un du USS Boxer (CV-21) à deux reprises ! A la fin du mois d'octobre ses canons supportent les hommes de la 1st Marine Division près de Kansong. Le 11 novembre, il est à nouveau pris à partie par une batterie nord-coréenne mais là encore il n'y à que des coups à toucher.  

Le 24 novembre 1951, il quitte les eaux coréennes faisant escale à Yokosuka avant de mettre cap aux Etats-Unis. Il fait escale à Pearl Harbor du 1er au 3 décembre avant de rentrer à Long Beach le 8.

En janvier 1952 il entame un long cycle d'entrainement au large de la côte ouest, cycle qui se termine donc à la mi-août. Le 16, il quitte Long Beach pour retourner en Extrême-Orient, faisant escale à Pearl Harbor avant d'arriver à Yokosuka le 8 septembre 1952.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to15
Le USS Toledo (CA-133) dans les eaux coréennes en 1952

Il entame son troisième déploiement de la guerre de Corée le 12 septembre quand il appareille de Yokosuka. Il assure l'appui du 10ème corps d'armée américain et du 1er corps d'armée sud-coréen.

A l'époque le front s'est stabilisé et les navires d'appui servent davantage à bloquer la situation plutôt qu'à préparer une offensive grand style.

Il fait escale à Sasebo les 29 et 30 septembre puis à aux Bonin du 2 au 4 octobre et enfin à Yokosuka les 5 et 6 avant de retourner au combat le 8. Le 11 octobre, il retrouve les porte-avions de la TF-77 et pour les trois mois alternent entre escorte de porte-avions et bombardements littoraux.

Le 12 octobre 1952, un canon de 75mm pour le croiseur pour cible qui l'encadre avec huit obus. La riposte ne se fait pas attendre et 48 obus de 127mm châtient durement cette batterie, éparpillée par petits bouts façon puzzle si je puis me permettre cette référence cinématographique.

Peu avant 02.00 le 14, un autre canon ennemi prend pour cible le Toledo qui est victime de trois coups à toucher. Un Mig-15 est même aperçu mais il tente aucune action contre le croiseur.

A la mi-janvier 1953 le croiseur lourd fait escale à Hong-Kong pour repos de l'équipage (ce sera la même chose durant la guerre du Vietnam) avant de rependre ses patrouilles et ses missions d'appui-feu dans les régions de Wonsan et de Songjin toujours en appui du 1er corps d'armée sud-coréen et du 10ème corps d'armée américain.

Le 28 février 1953 il quitte Yokosula et met cap sur les Etats-Unis, faisant escale à Oahu les 10 et 11 mars, arrivant à Long Beach pour la Saint Patrick soit le 17 mars 1953.
Il quitte Long Beach le 13 avril et après une escale de deux jours à San Diego il arrive à San Francisco le 16.

Il entame alors un grand carénage de cinq mois au Hunter's Point Naval Shipyard. Le croiseur lourd était donc immobilisé au bassin quand l'armistice de Panmunjon entre en vigueur et met fin à un conflit de trois ans (25 juin 1950-27 juillet 1953).

Il quitte San Francisco le 10 septembre et après une remise en condition opérationnelle au large de la côte ouest il quitte Long Beach pour Pearl Harbor où il arrive le 20 octobre. Il met ensuite cap sur Yokosuka où il arrive le 7 novembre pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient.

Le croiseur lourd patrouille dans les eaux japonaises et coréennes se tenait prêt en cas de reprise du conflit, conflit qui juridiquement toujours en cours puis-qu’aucun traité de paix n'à été signé. Il fait escale à Pusan, Inchon, Pohang mais aussi Okinawa et Hong-Kong. Il participe également à différents exercices notamment avec les porte-avions de la TF-77.

Du 13 au 16 avril il est en escale à Yokosuka avant de mettre cap sur les Etats-Unis, faisant escale à Pearl Harbor avant de rallier Long Beach le 1er mai 1954.

Après cinq mois en entretien et entrainement le long de la côte ouest, le croiseur lourd met à nouveau cap à l'ouest pour son huitième Westpac Deployment le 14 septembre 1954, faisant escale à Pearl Harbor du 21 au 25 avant de mettre cap sur Yokosuka où il arrive le 7 novembre.

Ce déploiement se déroule d'abord tranquillement avec des escales de courtoisie à Hong Kong, Nagasaki, Beppu, Subic et Manille alternant avec des patrouilles et des entraînements.
Cela se tend en janvier 1955 avec une nouvelle poussée de fièvre dans le détroit de Formose à propos des îles Tachen, le Toledo et les autres navires américains couvrant l'évacuation des îles par les nationalistes. Il quitte le Japon le 5 mars 1955 en compagnie de son sister-ship USS Pittsburgh (CA-72) direction les Etats-Unis, les deux navires arrivant à Long Beach le 22.

Le 16 juin il entame un grand carénage de quatre mois au Puget Sound Naval Shipyard sis à Bremerton. Les travaux s'achèvent en octobre et le CA-133 passe la fin de l'année 1955 et le début de l'année suivante à s’entraîner au large des côtes de Californie.

Durant les quatre dernières années de sa carrière opérationnelle, le croiseur lourd va effectuer chaque année un déploiement en Extrême-Orient où les Etats-Unis montent une garde aussi vigilante qu'en Méditerranée.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to17
Le USS Toledo (CA-133) en 1957

Généralement le croiseur lourd opérait dans les eaux japonaises et philippines mais parfois s'écartait de ce chemin tout tracé. Le 19 février 1958 après avoir fait escale à Sasebo et Yokosuka, le CA-133 met cap sur l'Australie, arrivant à Sydney le 30 avril.

Cette escale de cinq jours s'explique par les commémorations de la bataille de la mer de Corail seize ans plus tôt. Il visita également Melbourne avant de retourner à Okinawa pour reprendre un programme plus classique. Le 26 août, il met cap sur Long Beach. Son dernier déploiement en Extrême-Orient à lieu du 9 juin au 25 novembre 1959.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to16
Le USS Toledo (CA-133) à Yokosuka en avril 1959

Le 5 janvier 1960 il entre au Long Beach Naval Shipyard pour entamer le processus qui doit le conduire au désarmement, désarmement survenu le 21 mai 1960.

Il est ensuite remorqué à San Diego et mis en réserve au sein de la Pacific Reserve Fleet San Diego Group où il va rester jusqu'au 1er janvier 1974. Ce jour là il est rayé du Naval Vessel Register et vendu le 30 octobre 1974 à la compagnie National Metal and Steel Corporation de Terminal Island en Californie.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyJeu 07 Mai 2020, 18:13

Le USS Los Angeles (CA-135)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo11
Le USS Los Angeles (CA-135)

Présentation

-Le USS Los Angeles (CA-135) est mis sur cale au Philadelphia Navy Yard le 28 juillet 1943 lancé le 20 août 1944 et commissioned le 22 juillet 1945.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Los_an10
Le centre-ville de Los Angeles et au premier plan Echo Park Lake

Le CA-135 est la troisième unité de l'US Navy à porter le nom de cette ville des Etats-Unis, plus précisément du sud de la Californie, une ville mondialement connue notamment parce qu'elle abrite Hollywood qui à son apogée produisait 80% de la production cinématographique mondiale.

Deuxième ville la plus peuplée des Etats-Unis avec New-York (4 millions d'habitants mais sa métropole rassemble 13 millions d'habitants), elle est la plus peuplée de Californie et la troisième ville la plus peuplée du continent américaine après Mexico et New-York.

Centre culturel, financier et commercial du sud de la Californie, cette ville à une origine espagnole car si le site à été occupé par les européens dès 1542 il faudra attendre le 4 septembre 1781 pour que El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de los Ángeles (le village de Notre Dame la Reine des Anges) soit créée.

Devenu mexicaine en 1821 suite à l'indépendance du Mexique, elle devient américaine et prend le nom de Los Angeles en 1848 quand le traité de Guadalupe Hidalgo rattaché la Californie aux Etats-Unis.

Ayant obtenu le statut de ville le 23 mai 1835 elle est incorporée à un comté le 4 avril 1850, cinq mois avant que l'Etat de Californie soit intégré aux Etats-Unis soit le 9 septembre 1850 au 31ème rang.

Le boom économique commence à la fin du 19ème siècle avec la découverte de pétrole dans la région. Les deux conflits mondiaux surtout le second sont des accélérateurs de développement économique en voyant la production de navires et d'avions dans la région de Los Angeles, de San Pedro et de Long Beach, les ports de Los Angeles et de Long Beach associés étant le cinquième plus grand port à conteneurs du monde (sans parler des croisières).

De 1973 à 1993 la ville est dirigée par un maire afro-américain Thomas Bradley ce qui n'empêche pas la ville d'être le théâtre du 29 avril au 4 mai 1992 d'émeutes extrêmement violentes dont l'élément déclencheur fût l’acquittement de quatre policiers accusés de violences policières sur Rodney King.

La ville est également une ville sportive. Je ne parle pas ici de la célèbre salle de sport en plein air sur Venice Beach mais de la présence de nombreuses franchises sportives professionnelles que ce soit en base-ball (Dodgers et Angels), en football américain (Rams et Chargers), en basket-ball (Lakers [RIP Kobe] et Clippers), en hockey sur classe (Kings et Annaheim Ducks _vous vous souvenez du film Les Petits Champions_), en soccer (Galaxy et Los Angeles F.C) et en basket ball féminin (Los Angeles Sparks).

Los Angeles va également devenir en 2028 la troisième ville à accueillir trois fois les jeux olympiques d'été après 1932 et 1984 imitant en cela Londres (1908,1948 et 2012) et Paris (1900,1924 et 2024). (NdA sauf si le Covid-19 provoque une réaction en chaine

Le CA-135 succède ainsi à un pétrolier commercial le S.S Los Angeles complété en 1916, réquisitionné par l'US Navy du 9 août 1917 au 17 janvier 1919 (poursuivant sa carrière commerciale, il ne sera démoli qu'en 1966) et à un dirigeable, le ZR-3 construit par Zeppelin à Friedrischachen au titre des réparations de guerre.

Construit de juillet 1922 à août 1924, il est mis en service le 25 novembre 1924 désarmé le 30 juin 1932, rayé des registres le 24 octobre 1939 et envoyé à la ferraille.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo12
Le USS Los Angeles (SSN-688)

Depuis un quatrième navire à porté ce nom. Il s'agit d'un sous-marin nucléaire d'attaque de classe....Los Angeles, le SSN-688 (d'où la désignation de type 688 pour les Los Angeles) en service du 13 novembre 1976 au 4 novembre 2011. Inactivé dès le 1er février 2010, il à entamé dès cet date le long et complexe processus de dénucléarisation, le recyclage s'étant achevé le 30 novembre 2012.

Carrière opérationnelle
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo13
Le USS Los Angeles (CA-135) en Corée en août 1951

Après une croisière de mise en condition opérationnelle depuis la baie de Guantanamo, le croiseur lourd appareille le 15 octobre 1945 direction l'Extrême-Orient. Il arrive à Shanghai le 3 janvier 1946 après être passé par le canal de Panama, la côte ouest et Pearl Harbor.

Il opère sous l'autorité de la 7ème flotte le long des côtes chinoises mais aussi dans le Pacifique depuis notamment l'archipel des Mariannes. Il rentre à San Francisco le 21 janvier 1947, étant désarmé à Hunters Point le 9 avril 1948 et mis en réserve.

Cette réserve va durer presque trois ans puisqu'il est réarmé le 27 janvier 1951 suite à l'attaque nord-coréenne contre la Corée du Sud qui marque le début de la guerre de Corée. Il met cap à l'ouest le 14 mai, débutant son premier déploiement opérationnel le 31 mai au large de la côte-est de la péninsule coréenne.

Il est le navire-amiral de la 5ème division de croiseurs, division dirigée par une légende du second conflit mondial, le contre-amiral Arleigh A. Burke surnommé «31 knots Burke» (Burke 31 nœuds). L'amiral Burke dirige le Task Element 9.28, le groupe de bombardement.

Ce déploiement va durer six mois et comme ses sister-ship engagés dans le conflit il va servir faute de menace navale crédible de navire de bombardement, les soldats américains appréciant le poids des obus de 8 pouces au moins autant que leurs homologues chinois et nord-coréens les détestent. Il opère dans la région de Hungnam.

Le 28 juillet 1951 il bombarde les positions nord-coréennes depuis le canal de Haeju-Man et le 21 novembre en compagnie du destroyer USS Hamner (DD-718), le Los Angeles appuie le 1er corps sud-coréen.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo14
Le USS Los Angeles (CA-135) au Mare Island Navy Yard le 5 janvier 1952

De retour aux Etats-Unis le 17 décembre 1951, le USS Los Angeles (CA-135) effectue un deuxième déploiement en Corée à partir du 9 octobre 1952, participant à une opération majeure de bombardement contre des bunkers ennemis et des postes d'observation dans la région de Koji-Ni.

Durant les mois qui vont suivre il va alterner tirs d'interdiction et appui-feu des troupes au sol moins lors d'offensive de grande style (le front est pour ainsi dire gêlé depuis fin 1951) que lors d'attaques locales de l'ennemi communiste.

A la fin du mois de mars 1953 il participe au bombardement de Wonsan et au début du mois d'avril il est légèrement endommagé par le tir de batteries côtières (treize blessés à son bord). Il quitte la zone des opérations à la mi-avril, arrivant à Long Beach le 15 mai 1953.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo15
Le USS Los Angeles (CA-135) en baie de San Francisco le 11 juin 1957

De novembre 1953 à juin 1963, le USS Los Angeles (CA-153) va effectuer huit autres déploiements en Extrême-Orient, servant de navire-amiral pour les croiseurs de la 7ème flotte, alternant escales diplomatiques et exercices.
De 1955 à 1964 il fait partie des croiseurs lourds adaptés au lancement du missile Regulus I dont trois exemplaires pouvaient être embarqués dans l'ancien hangar hydravion (qui se situe sous le pont à la poupe).

Il est présent en 1956 dans la crise des îles Quemoy et Matsu puis en 1958 dans une nouvelle crise dans le détroit de Taiwan. Quand il n'était pas déployé outre-mer il opérait depuis Long Beach dans les eaux californiennes mais aussi depuis Pearl Harbor dans les eaux hawaïennes.

Son dernier déploiement s'achève le 20 juin 1963 quand il rentre à Long Beach. On envisage un temps de le transformer en croiseur lance-missiles avec un lanceur Talos et des installations de commandement mais les fonds ne purent être trouvés.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo16
Le USS Los Angeles (CA-135)

En conséquence le USS Los Angeles (CA-135) est désarmé le 15 novembre 1963 et mis en réserve au sein de la Pacific Reserve Fleet San Diego Group.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo17
Le USS Los Angeles (CA-135)

Après plus de dix ans sous cocon, le croiseur lourd est rayé du Naval Vessel Register le 1er janvier 1974 puis vendu à la démolition le 16 mai 1975 à National Steel Corporation et démoli à San Pedro (Californie). Quelques éléments du navire (une partie de la passerelle et une petite portion de la proue) ont été préservés et sont exposés au Los Angeles Maritime Museum sis à San Pedro.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_lo18
Le Los Angeles en démolition. Les superstructures ont disparu, il ne reste plus que les tourelles avant de 203mm et la coque



_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyJeu 07 Mai 2020, 18:28

Le USS Chicago (CA-136)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch18
Le USS Chicago (CA-136)

Présentation

-Le USS Chicago (CA-136) est mis sur cale au Philadelphia Navy Yard le 28 juillet 1943 lancé le 20 août 1944 et commissioned le 10 janvier 1945.

Le dernier croiseur de classe Baltimore est le troisième navire de l'US Navy à porté le nom de la cité du vent (Wind City).

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Chicag10

Située sur les rives du lac Michigan, elle est avec ses 2.7 millions d'habitants la ville la plus peuplée de l'Etat d'Illinois et la troisième ville la plus peuplée des Etats-Unis après New York et Los Angeles. Intégrée au cœur du comté de Cook, son aire métropolitaine peuplée de 10 millions d'habitants est la troisième du pays après celle de New York et de Los Angeles.

Fondée en 1780, incorporée en 1837, elle est victime d'un grand incendie en 1871 qui va lourdement impacter la ville mais dont la reconstruction va favoriser un formidable rebond, rebond symbolisé par l'exposition universelle de 1893. C'est aujourd'hui une ville commerciale et financière avec son aéroport qui est selon les années le cinquième ou le sixième du monde.

Tout comme Los Angeles, Chicago est une ville majeure en matière de sport notamment professionnel. La Major League Base Ball (MLB) à deux franchises (Chicago Cubs et Chicago White Sox), la National Football League (NFL) à la franchise des Chicago Bears, la National Basket-ball Association (NBA) à la célèbre franchise des Chicago Bull, la National Hockey League (NHL) aligne les Chicago Blackhawk, la Major League Soccer (MLS) les Chicago Fire FC, le basket-ball féminin est représenté par les Chicago Sky et le football féminin par les Chicago Red Stars.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch19
Le USS Chicago (C-14)

Le CA-136 succède à un croiseur protégé mis en service en 1885 l'un des premiers navires de la New Navy. Utilisé comme bâtiment-base de sous-marin durant le premier conflit mondial, il est rebaptisé Alton en 1928 et transformé en auxiliaire sans spécialité. Il est perdu en 1936 alors qu'il ralliait à la remorque son chantier de démolition situé à San Francisco.

Le deuxième Chicago est un croiseur lourd de classe Northampton, le CA-29 mis en service le 9 mars 1931 d'abord comme CL-29 puis comme CA-29 le 1er juillet 1931. Il est coulé par l'aviation japonaise lors de la bataille de l'île de Rennell le 30 janvier 1943.

Depuis un quatrième navire à porté ce nom, le SSN-721 un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles le 27 septembre 1986 et toujours en service actuellement mais surement pour peu de temps.

Carrière opérationnelle

Croiseur canon pour commencer
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch20
Cérémonie de mise en service du Chicago

Le USS Chicago (CA-136) passe les six premiers semaines à s’entraîner avant de quitter Philadelphie pour Norfolk le 26 février. Après une dernière phase d'entrainement en baie de Chesapeake, le croiseur lourd appareille le 12 mars direction le golfe de Paria (Trinidad). Arrivé sur place le 18, le croiseur poursuit sa montée en puissance, s'entrainant par exemple au bombardement littoral à Culebra (Porto Rico) avant de rentrer à Norfolk le 11 avril. Il quitte la Virginie direction la Pennsylvanie et Philadelphie pour des travaux de démontage et de modifications le 16 avril 1945.

En compagnie du destroyer USS Alfred A. Cunningham (DD-752) (classe Allen M. Summer), le croiseur appareille pour les Caraïbes le 7 mai 1945 pour rallier le Pacifique. Il passe son transit à perfectionner son entrainement.

Après un ravitaillement à San Juan (Porto Rico) le 11 mai, les deux navires passent trois jours à s’entraîner avant de rallier Colon dans la zone du canal de Panama le 15 mai 1945. Il franchit le canal le lendemain, arrivant à Pearl Harbor le 31 mai 1945.

Il appareille pour Eniwetok (Marshall) le 28 juin en compagnie du cuirassé USS North Carolina (BB-55) arrivant à destination le 5 juillet, se ravitaillant immédiatement et reprenant la mer le lendemain en compagnie du destroyer USS Stockham (DD-683) (classe Fletcher) pour rallier le Task Group 38.4 au nord des îles Mariannes le 8 juillet 1945.

Le Chicago assure la couverture antiaérienne des porte-avions notamment lors des bombardements menés contre la région de Tokyo. Le Task Group se ravitaille le 12 avant de retourner immédiatement en opérations le 13.

Le 14 juillet 1945, il accompagne son sister-ship Quincy et les cuirassés South Dakota, Indiana, Massachusetts pour bombarder la zone industrielle de Kamaishi dans le nord de l'île de Honshu.

Le bombardement est précis en dépit du mauvais temps en raison de la préparation en amont avec des photos de reconnaissance aérienne et l'utilisation du radar.

Le croiseur lourd ouvre le feu à 12.12 avec ses canons de huit pouces et à 12.51 les canons de 127mm ouvrent le feu sur un escorteur japonais qui doit se replier. La Task Force se retire à 14.26.

Après un nouveau ravitaillement le 16, le croiseur retourne dans sa mission de protection des porte-avions qui bombardent la plaine du Kanto autour de Tokyo, le nord de l'île de Honshu, Hokkaïdo, la région de Kure et de Kobe et ce pendant deux semaines.

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 1945, le croiseur lourd Chicago bombarde le site industriel de Hamamatsu sur l'île de Honshu. Il n'est naturellement pas seul puisqu'il opère au sein de la Task Unit TU 34.8.1 en compagnie de quatre cuirassés (les américains South Dakota Indiana Massachussets et le britannique King George V), de trois croiseurs lourds (Quincy Boston Saint Paul) et de dix destroyers, le tout couvert par le porte-avions USS Bonhomme Richard (CV-31).

Les opérations aériennes vont durer jusqu'au 9 août notamment dans les régions de Tokyo et de Nagoya.

Le 9 août 1945 nouvelle mission de bombardement cette fois à Kamaishi. La TU 34.8.1 est cette fois composée des cuirassés Alabama Indiana Massachusset, des croiseurs lourds Boston Quincy St Paul Chicago, des croiseurs légers britanniques Gambia et Newfoundland et de dix destroyers.

Pour les six jours suivants, le croiseur escorte et protège les porte-avions qui continuaient leurs bombardements contre le Japon. Le USS Chicago (CA-136) va rester avec les porte-avions jusqu'au 23 août quand il rallie le Japon.

Il met l'ancre en baie de Sagami le 27 août puis rallie la baie de Tokyo le 3 septembre pour appuyer les troupes d'occupation. Il débarque 47 marins sur la base navale de Yokosuka, restant dans ce port jusqu'au 23 octobre quand il reprend la mer pour démilitarisé l'île d'Izu.

Il y passe douze jours pour aider à la démolition et à la neutralisation des armes avec l'aide des prisonniers de guerre japonais. Le 7 novembre 1945 il quitte le Japon pour San Pedro où il arrive le 23 novembre.

Après un carénage au Long Beach Naval Shipyard, le croiseur lourd retourne en Extrême-Orient, appareillant le 24 janvier 1946 arrivant à Shanghai le 18 février pour des missions de soutien aux troupes d'occupation.

Il va y rester jusqu'au 28 mars comme navire-amiral de la Yangtze Patrol avant de rallier Sasebo où il devient navire-amiral de la Naval Support Force,Japan Empire Waters.Le croiseur visite différents ports japonais avant de mettre cap sur les Etats-Unis le 14 janvier 1947. Ralliant le Puget Sound Naval Shipyard il y est désarmé et mis en réserve le 6 juin 1947.

De l'élégance à la laideur : la transformation du Chicago en croiseur lance-missiles
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch21
Le USS Chicago (CA-136) peu avant sa transformation en croiseur lance-missiles

Le 1er novembre 1958, le Chicago est reclassé CG-11 et remorqué au San Francisco Naval Shipyard pour être transformé en croiseur lance-missiles. C'est le début de cinq ans de travaux qui commence le 1er juillet 1959.

D'un élégant cygne, le Chicago devient un vilain petit canard, les élégantes superstructures sont remplacées par des superstructures nettement moins élégantes.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch22
Le CA-136 subissant une opération de chirurgie inesthétique

A l'époque on ne croit plus vraiment en l'artillerie de marine mais on croit énormément dans le missile notamment pour la Défense Aérienne à la Mer (DAM). Il reçoit deux lanceurs Talos (un à l'avant et un à l'arrière), deux lanceurs Tartar installés latéralement, un lanceur ASROC axial, deux canons de 127mm et deux plate-formes triples lance-torpilles ASM.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch23
2 mai 1964, le USS Chicago (CG-11) est remis en service

Le USS Chicago (CG-11) est officiellement remis en service le 2 mai 1964 et affecté à la Cruiser-Destroyer Flotilla Nine de la Pacific Fleet. Il réalise ses essais préliminaires jusqu'au 2 septembre, date à laquelle le croiseur lance-missiles rallie la 1ère flotte. Il à pour base San Diego mais il faut encore réaliser l'entrainement et vérifier que toutes les capacités du CG-11 sont conformes à celles escomptées.

De retour à San Diego le 17 avril 1965, le croiseur lance-missiles poursuit sa montée en puissance notamment pour permettre à l'équipage de mettre en œuvre les armes avec la meilleure efficacité possible. En août et septembre 1965, il participe à l'exercice HOT STOVE et en octobre il participe à un exercice d'interception de drone volant à grande vitesse et haute altitude.

Le USS Chicago (CG-11) réalise une croisière d'entrainement dans les eaux hawaïennes du 19 octobre au 3 novembre 1965, opérant notamment en compagnie du porte-avions USS Kitty Hawk (CVA-63) et du destroyer USS Mahan (DLG-11) (classe Farragut). Il termine l'année par une série d'entrainement dans la région de San Diego.

Le croiseur lance-missiles commence l'année par des manœuvres au large de San Diego. En avril 1966, il participe à l'exercice GRAY GHOST comme navire-amiral au profit du contre-amiral Elmo R. Zumwalt Jr qui deviendra en 1970 le plus jeune CNO (Chief of Naval Operations) de l'histoire de l'US Navy.

Alors que le croiseur lance-missiles était en pleine mise en condition opérationnelle, la guerre du Vietnam à éclaté imposant de nouvelles servitudes à la marine américaine même si moins de navires ont été réarmés et sortis de leur cocon pour reprendre du service.

Le USS Chicago (CG-11) appareille de San Diego le 12 mai 1966 pour son premier déploiement vietnamien. Il traverse le Pacifique, faisant escale à Pearl Harbor et à Yokosuka avant de rallier la base navale de Subic Bay le 12 juin où il embarque son détachement hélicoptère avant d'appareiller le lendemain pour rallier le Golfe du Tonkin et YANKEE STATION.

Le 15 juin 1966 il prend position en avant de la Task Force comme piquet radar pour surveiller la zone et anticiper les réactions de l'ennemi. Cette mission reçoit le nom de code PIRAZ pour Positive Identification and Radar Advisory Zone (Piraz).

Le 5 juin, un Sikorsky SH-3 Sea King de recherche et de sauvetage opérant depuis le Chicago sauve le pilote d'un Douglas A-4E Skyhawk venu du USS Constellation (CVA-64) abattu la veille. Après une escale à Hong Kong où le croiseur lance-missiles du éviter un typhon le 17 juillet, le croiseur retrouve Yankee Station le 29 juillet.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch25
Le USS Chicago (CG-11)

Durant ce deuxième tour of duty, le Chicago démontre ses capacités à gérer des opérations complexes, à coordonner les opérations aériennes, à anticiper une éventuelle riposte ennemie contre la TF-77.

Après un exercice de tir de missiles Talos au large d'Okinawa le 27 août et une visite à Keelung (Taiwan), le croiseur retourne en position le 7 septembre pour son troisième tour d'opération, le quatrième tour d'opérations ayant lieu du 25 octobre au 12 novembre, améliorant la coordination entre les opérations de l'US Navy et celles de l'USAF.

En route en direction de Sasebo via Subic Bay, le croiseur lance-missiles s'arrête au polygone de tir d'Okinawa pour effectuer deux exercices de tir le 18 novembre. Il arrive au Japon le lendemain, faisant escale à Yokosuka avant d'appareiller pour les Etats-Unis le 27 novembre arrivant à destination le 7 décembre 1966. Il passe le reste de l'année à San Diego.

Pour le USS Chicago (CG-11) l'année 1967 commence par cinq mois d'entrainement et d'évaluation au large des côtes de Californie. Le 6 juin 1967 il appareille pour une croisière dans les eaux entourant l'Alaska avec à son bord le commandant de la 1ère flotte. Arrivé à Juneau le 10 juin 1967, il passe quelques jours en escale avant de rentrer à San Diego le 21.

En juillet 1967 il participe à un exercice de flotte au cours duquel un missile Talos abat un drone à une distance de 96  miles nautiques (environ 177.8km) et au mois d'août effectue des visites à Seattle, à Vancouver et à Esquimalt en Colombie Britannique. Il passe le mois de septembre 1967 en entretien au mouillage avec le ravitailleur de destroyers USS Isle Royale (AD-29).

Le 11 octobre 1967, le USS Chicago (CG-11) appareille pour son deuxième déploiement du conflit vietnamien. Il rallie Pearl Harbor pour une brève escale puisqu'il repart le 18 octobre, ralliant Yankee Station via Yokosuka, Okinawa et Subic Bay, étant en position le 8 novembre, relevant le croiseur Belknap et commençant vraiment son action le 12. Il assure la surveillance radar de la zone, la coordination des patrouilles de combat aérien (Combat Air Patrol CAP) et des opérations de sauvetage, l'alerte aérienne avancée, le commandement et la coordination, les relais de transmissions entre service.

Après une escale de détente à Hong Kong du 16 au 21 décembre, le croiseur lance-missiles rallie Subic Bay pour une période d'entretien jusqu'au 3 janvier 1968 avant de mettre cap sur Singapour une période de relâche avant de retourner à sa mission PIRAZ le 13 janvier 1968.

Le 28 janvier 1968 suite à la capture du navire de recueil de renseignement Pueblo par les nord-coréens, le croiseur met cap sur la mer du Japon pour coordonner les opérations aériennes des porte-avions du Task Group 70.6. La crise s'apaise le 7 février et le croiseur lance-missiles retourne à sa mission PIRAZ dans le Golfe du Tonkin.

Après deux autres tour of duty, le USS Chicago (CG-11) quitte Subic Bay le 1er mai pour rentrer à San Diego le 15 mai via Guam et Pearl Harbor.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch24
Le USS Chicago (CG-11)

Après quelques essais au Pacific Missile Range, le croiseur rallie le Long Beach Naval Shipyard le 1er juillet pour une période de réparations sur son appareil propulsif et sur son électronique embarquée, actions l'occupant toute l'année 1968.

Le 13 février 1969, il appareille pour son troisième déploiement de la guerre du Vietnam. Il arrive début mars à Subic Bay, passe dix jours à se préparer avant de mettre cap sur le Golfe du Tonkin, commençant vraiment son déploiement le 23 mars, servant essentiellement de bâtiment de recherche et de sauvetage.  

Le 17 avril 1969 il reçoit l'ordre de rallier la mer du Japon pour intégrer la Task Force 71 déployé en réponse à la destruction d'un Lockheed EC-121 de renseignement par la chasse nord-coréenne le 14 avril dernier (31 tués à bord de l'appareil). Tout comme au large du Vietnam, le Chicago effectua une mission PIRAZ et ce jusqu'au 27 avril quand il met cap sur le Japon et Sasebo plus particulièrement.

Après entretien et réparations, le CG-11 effectue des tirs de missiles au polygone de tir d'Okinawa avant de rallier Da Nang au Sud-Vietnam pour embarquer un groupe d'enseignes et de rallier Yankee Station pour un premier tour of duty du 23 mai au 1er juillet. Après des escales à Yokosuka et à Hong-Kong, le croiseur est de retour dans le Golfe du Tonkin le 1er août 1969. Il quitte Yankee Station le 25 août pour rentrer aux Etats-Unis, arrivant à San Diego le 17 septembre après des escales à Subic Bay, Guam et Pearl Harbor.

La fin de 1969 et le début de 1970 est plutôt calme avec une série d’entraînements et de tests avant une période de deux semaines d'entretien du 12 au 26 juin 1970. Les essais et les évaluations occupent le croiseur jusqu'à la fin du mois d'août 1970.

En raison des restrictions budgétaires, l'équipage du croiseur à été sérieusement réduit ce qui pourrait obérer ses capacités opérationnelles. En dépit de ça, le croiseur lance-missiles appareille le 9 septembre 1970 pour un nouveau déploiement au Vietnam. Arrivé à Yankee Station le 3 octobre, il mène toujours la mission PIRAZ, mission qui lui impose de manœuvrer pour éviter les super typhons Joan et Kate entre le 14 et le 26 octobre. Le 27 octobre, un accident au cours d'un ravitaillement à la mer blesse plusieurs membres d'équipage.

Il quitte le Golfe de Tonkin le 1er novembre et arrive à Yokosuka le 7 novembre pour une période de repos et d'entretien. Il quitte la base japonaise le 17 pour retourner en mission PIRAZ dans le Golfe du Tonkin du  20 novembre au 19 décembre. Il passe Noël à Hong-Kong et fête le passage à la nouvelle année à Subic Bay. Il quitte la base navale philippine le 11 janvier pour un troisième tour opérationnel à Yankee Station jusqu'au 18 février quand il rallie Subic Bay.

Il met cap sur les Etats-Unis le 24 février escorté par la frégate Knox qui récupère un marin qui avait sauté par dessus bord en espérant qu'il pourrait être ainsi libéré de ses obligations (NdA j'ignore ce qu'il est advenu de ce marin).

Après avoir ravitaillé à Guam le 27 février, la frégate est victime d'un incendie le 3 mars et doit être pris en remorque par le croiseur jusqu'au 5 mars quand un remorqueur océanique venu de Pearl Harbor prend le relais du croiseur lance-missiles. Le croiseur lance-missiles lui arrive à San Diego le 11 mars. Le croiseur lance-missiles passe son temps en entretien, évaluation mais participe aussi à une croisière d'aspirants en juin et juillet avant de nouveaux exercices, inspections et croisière d'entrainement jusqu'en octobre 1971.

Le 6 novembre 1971, le USS Chicago (CG-11) appareille pour un nouveau déploiement vietnamien, le navire faisant escale à Pearl Harbor où le secrétaire à la marine et ses passagers sont débarqués avant de mettre cap à l'ouest, faisant escale à Guam et à Subic Bay avant de rallier sa position dans le Golfe du Tonkin le 6 décembre 1971. Il passe le nouvel an à Singapour puis après une semaine à Subic Bay est de retour au combat le 18 janvier 1972, lançant quatre missiles Talos anti-radar (RIM-8H) contre des stations radars nord-vietnamiennes mais aucun coup au but n'est enregistré. Il âsse quelques jours fin février à Subic Bay avant de reprendre sa mission, ne s'accordant qu'une courte pause fin mars à Hong Kong.

Le croiseur lance-missiles devait alors rentrer au pays mais suite à l'offensive de printemps lancée par les nord-vietnamiens le 30 mars il est détourné vers le Golfe du Tonkin le 3 avril 1972. Si les troupes américains sont nettement moins nombreuses que par le passé, il restait encore 100000 G.I mais ils étaient pour beaucoup sur le départ et c'est surtout l'aviation américaine qui va être engagée en soutien de l'armée sud-vietnamienne.

Le USS Chicago (CG-11) assure la coordination des opérations et l'alerte aérienne avancée. Il guide également les chasseurs amis contre les chasseurs nord-vietnamiens essayant d'abattre les B-52. Les opérateurs radars du croiseur peuvent ainsi revendiquer la destruction de quatorze MIG.

Le 9 mai, un missile Talos abat un Mig lors du minage du port de Haiphong, le Chicago (CG-11) et le USS long Beach (CGN-9) _une autre laideur flottante_ assurant alors la protection des A-6 Intruder et des A-7 Corsair II qui étaient chargés de miner le port d'Haiphong lors de l'opération POCKET MONEY.

Ce choix répond à la volonté d'éviter d'exposer les F-4 Phantom II à la DCA nord-vietnamienne dont les américains ont pu mesurer l'efficacité. Cette présente gênante n'est pas du goût des nord-vietnamien et à plusieurs reprises les batteries côtières tentent d'éliminer ce gêneur mais sans succès. Il quitte le Vietnam pour San Diego le 21 juin 1972, arrivant en Californie le 8 juillet.

Du 25 août 1972 au 15 mai 1973, le croiseur lance-missiles est immobilisé au Long Beach Naval Shipyard pour un grand carénage et une modernisation avec notamment une digitalisation de ses équipements de combat, le remplacement des lanceurs de missiles par de nouveaux....... . A partir de la mi-mai et jusqu'en novembre, le croiseur lance-missiles effectue essais, tests, remise en condition et évaluation. Le croiseur est finalement déclaré opérationnel le 14 décembre 1973.

Le 21 mai 1974, il appareille pour un nouveau Westpac Deployment arrivant à Subic Bay le 15 juin, préparant une croisière avec la frégate de classe Knox USS Fanning (FF-1076), le destroyer de classe Gearing USS George K. Mackenzie (DD-836) et le pétrolier de classe Cimarron USS Passumpsic (AO-107).

Cette croisière n'est pas une croisière d'agrément mais est destinée à montrer le pavillon américain dans l'Océan Indien et plus précisément dans le Golfe d'Aden où la marine soviétique ne cessait de renforcer sa présence.

La petite escadre quitte Subic Bay le 25 juin, franchit le long détroit de Malacca (850km de long, 38 à 390km de large) le 2 juillet avant d'arriver à Karachi (Pakistan) le 8. Il reprend la mer le 13 juillet pour presque un mois de présence à la mer en mer d'Arabie et dans le Golfe d'Aden avant d'arriver à Mombassa le 9 août.

Une semaine plus tard, il effectue une escale à Port Louis avant de proposer à quelques officiels mauritiens une croisière de deux jours du 21 au 23 août 1974. Il quitte la région le 23 août rentrant à Subic Bay le 11 septembre après être passé par Singapour. Après une visite à Hong Kong au début du mois d'octobre, le croiseur passe le mois suivant à s'entrainer dans les eaux philippines.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch27
Le USS Chicago (CG-11) dans le port de Vancouver en 1975

Il appareille pour Guam le 17 novembre, faisant escale à Apra Harbor du 22 au 29 novembre avant de mettre cap sur San Diego où il arrive le 14 décembre. Il reste au port jusqu'en mars 1975 pour repos et entretien. Il est ensuite inspecté et visité notamment par une délégation d'officiels français. Il reprend la mer en avril pour reprise de l'entrainement et remise à niveau de l'équipage.

Après exercices et de tir de missiles, le croiseur lance-missiles est à Seattle pour les célébrations du 4 juillet. Il fait ensuite escale à Vancouver pendant une semaine avant de rentrer à San Diego. Du 9 septembre au 24 octobre 1975, le croiseur lance-missiles subit un petit carénage, les réparations se concentrant essentiellement sur la propulsion.

Du 2 au 11 mars il participe à l'exercice «VALIANT HERITAGE» en compagnie de navires canadiens, britanniques et néo-zélandais pour préparer un nouveau déploiement opérationnel. Celui-ci débute le 13 avril quand le USS Chicago (CG-11) quitte San Diego direction l'Extrême-Orient pardon le Pacifique occidental. Il relâche brièvement à Pearl Harbor avant d'arriver à Yokosuka le 3 mai 1976.

Il s’entraîne notamment avec le porte-avions USS Midway (CV-41) lors de Multiplex 2-76 du 19 au 25 mai et Multiplex 3-76 du 4 au 7 juin. Il fait escale à Subic Bay et Keelung. Il réalise début juillet une croisière pour aspirants entre Yokosuka et les Philippines.

Le 4 août il participe à Multiplex 1-7T puis à des exercices de tir de missiles dans les eaux entourant l'île de Luzon. Du 8 au 22 août il est à Subic Bay avant de mettre cap sur Hong Kong où il fait escale du 25 au 31 août 1976. Il retrouve en mer le porte-avions USS Enterprise (CVN-65) pour de nouveaux exercices jusqu'au 8 septembre avant de retrouver Subic Bay pour une période d'entretien qui s'achève le 27 septembre quand le croiseur met cap sur les Etats-Unis, le navire faisant escale à Guam le 1er octobre pour se ravitailler, rentrant à San Diego le 16 octobre après une escale à Pearl Harbor le 9.

Immobilisé au port pour entretien et réparations, le croiseur lance-missiles reprend la mer pour essais et évaluation du 23 février au 3 mars 1977 date à laquelle il entame sa remise en condition opérationnelle.

Le 6 septembre 1977, le USS Chicago (CG-11) appareille pour son huitième déploiement en Extrême-Orient. Il arrive à Subic Bay le 30 septembre et ne tarde pas à réaliser exercices et escales (Yokosuka, Keelung, Hong Kong) et ce jusqu'à la fin du mois de novembre.

Le 4 décembre il retrouve le porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) pour une série d'exercices en mer du Japon. Le 6, l'escadre est survolée par deux bombardiers Tupolev Tu-16 Badger mais cela n'empêche pas les exercices de se poursuivre jusqu'au 8 décembre quand le CG-11 quitte les frimas de l'Asie du Nord Est pour les eaux plus chaudes de Subic Bay pour des exercices avant de rallier Singapour le 23 décembre.

Il rallie ensuite la baie de Phattaya le 30 décembre, y passant les fêtes de fin d'année avant de quitter le pays le 4 janvier, visitant Subic Bay et Hong Kong avant d'entamer un mois d'entrainement en mer des Philippines. Il est à Manille du 4 au 16 mars, à Guam le 21, à Pearl Harbor le 31 avant de rentrer à San Diego le 7 avril 1978.

Du 24 juillet au 18 octobre 1978, le croiseur lance-missiles est immobilisé pour un grand carénage au Long Beach Naval Shipyard. Il réalise deux jours d'essais à la mer les 19 et 20 octobre avant une nouvelle période de travaux jusqu'au 25 octobre quand le Chicago quitte le chantier pour deux jours d'opérations en compagnie du croiseur de classe Leahy USS England (CG-22) et du sous-marin USS Darter (SS-576).

Ralliant San Diego, il multiplie les exercices jusqu'en février 1979. Le 30 mai 1979 il appareille pour son dernier déploiement opérationnel en Extrême-Orient.

Le vétéran escorte le porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) et son groupe de combat en direction de Pearl Harbor, conduisant des exercices en compagnie du croiseur de classe Belknap USS Jouett (CG-29), de la frégate de classe Knox USS Lang (FF-1060) et du ravitailleur rapide USS Wabash (AOR-5). Il arrive à Subic Bay le 13 juin mais reprend rapidement la mer pour des exercices au large d'Okinawa, une escale à Pusan avant de participer à la récupération des boat-people.

Le 6 octobre 1979 il quitte le CV-63 pour rallier l'Australie. Le 15 octobre, il rend hommage à son devancier perdu lors du second conflit mondial mais aussi au Canberra. Il s’entraîne pendant deux semaines en mer de Coreil avec des navires australiens et néo-zélandais avant de faire escale à Sydney, rentrant à San Diego le 17 décembre via Subic Bay et Pearl Harbor.

L'année fiscale 1980 avait budgété les fonds nécessaires pour un grand carénage et une modernisation mais une inspection classe le croiseur comme inapte pour un service naval durable à la mer et le 1er mars 1980 le USS Chicago (CG-11) est désarmé à San Diego.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch26
Bremerton 1984 : les ex-Oklahoma City (CLG-5) et Chicago (CG-11) attendent qu'une décision soit prise sur leur sort

Remorqué à Bremerton, le vénérable croiseur est stocké au sein de la Naval Inactive Maintenance Ship Facility (NIMSF) jusqu'au 8 février 1989 quand le croiseur est rayé du Naval Vessel Register. Il est vendu à la démolition le 9 décembre 1991 à Southwest Recycling Inc sis à Terminal Island (Californie) qui procède à son démantèlement.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10880
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptySam 09 Mai 2020, 14:54

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Croise28

Déplacement

A la construction : standard 14733 tonnes pleine charge 17304 tonnes

Refondus lance-missiles : les deux croiseurs lance-missiles de classe Boston (Boston Canberra) déplaçaient 12337 tonnes standard (déplacement pleine charge inconnu) tandis que deux des trois croiseurs lance-missiles de classe Albany (Columbus Chicago) déplaçaient 12428 tonnes standard et 15875 tonnes à pleine charge

Dimensions
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba62
Cette photo du lancement du Baltimore permet de voir le tracé de la carène

Les superstructures occupent à peu près un tiers de la longueur totale du navire et peuvent être divisé en deux blocs. L'espace est délimité par deux cheminées, deux mâts servant de support à l'électronique avec le mat avant installé un peu à l'avant du conduit et le mat arrière un peu en arrière de la cheminée.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo58
Le USS Boston (CAG-1)

Les Boston ont perdu leurs deux cheminées d'origine remplacées par une seule installée dans l'espace créé par les deux anciennes, le mat avant remplacé par un mat quadripode.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch28
Le USS Chicago (CG-11)

Les Albany (même si le USS Albany était un croiseur lourd de classe Oregon City) ont été nettement plus transformés puisqu'ils ont par exemple perdu toute leur artillerie d'origine.

Les superstructures occupent désormais deux tiers de la coque et sont nettement plus hautes et nettement plus laides (NdA comment ça je fais une fixation). Les mats et les cheminées furent combinées dans un système appelé mack (mast + stack), la hauteur maximale atteignant 40m soit six mètres de plus qu'à la mise en service.

A la construction : longueur hors tout 205.31m largeur 21.59m tirant d'eau 7.29m à 7.60m selon les endroits tirant d'air 34.39m hauteur des cheminées : 26m

Refondus lance-missiles : identiques sauf le tirant d'air qui sur les Albany atteignait 40m

Propulsion :

4 groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par quatre chaudières Babcox & Wilcox développant 120000ch et entraînant deux hélices

Performances

A la construction : vitesse maximale 33 nœuds distance franchissable : 10000 miles nautiques à 15 noeuds

Classe Boston : vitesse maximale 33 noeuds

Classe Albany : vitesse maximale 32 noeuds

Protection

-Ceinture verticale de 152mm d'épaisseur

-Pont blindé de 76.2mm

-Barbettes 150 à 160mm

-Tourelles 38 à 203mm

-Bloc-passerelle 165mm

Electronique

Généralités
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) The_an10
Radar SPS-6B

A leur mise en service les croiseurs lourds de classe Baltimore disposaient d'un radar de veille surface type SG et un radar de veille air type SK, le premier ayant une portée comprise entre 28 et 41km selon la taille de la cible alors que le second pouvait détecter des bombardiers à 190km.

Le radar de veille air SPS-6 est installé pour essais sur le USS Macon (CA-132) en septembre 1948. Ces essais sont concluants puisqu'il est produit à un total de 180 exemplaires (25 SPS-6, 45 SPS-6A et 110 SPS-6B, les premiers -B étant livrés en 1952)

Le radar SPS-12 est une amélioration du SPS-6 livrée à partir de septembre 1953 et est construit à 139 exemplaires. Ce dernier est combiné avec un radar d'altimétrie type SPS-8. Ces radars pouvaient repérer des avions une distance maximale de 233km. A partir de mai 1962, le radar SPS-30 remplace le radar SPS-8.

Le radar de veille aérienne SPS-37 remplace le SPS-29 à bord des croiseurs et des destroyers. Le SPS-37A avec une antenne plus grande inspirée du SPS-17A équipe croiseurs et porte-avions, le USS Los Angeles (CA-135) étant le premier à le recevoir en mars 1960.

La conduite de tir n'était pas oubliée. Si les télémètres et les différentes optiques étaient toujours là, les radars complétèrent rapidement l'oeil humain avec pour l'artillerie principale le système de conduite de tir (Fire Constrol System FCS) Mk34 connectée à un radar type Mk8 alors que l'artillerie antiaérienne disposait du système Mk37 associé à un radar Mk 4. Les canons de 76mm embarqués après guerre utilisèrent un système de direction de tir Mk56 avec des radars Mk35.

Classe Boston

Les USS Boston (CAG-1) et Canberra (CAG-2) reçoivent un radar CXRX qui est une version modifiée du SPS-8 construit à 77 exemplaires.

En janvier 1959 le Canberra reçoit le SPS-13, un radar initialement destiné pour les destroyers mais qui finalement se révélera trop gros.

Classe Albany
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) An_sps15
Radar SPS-48

Un radar de veille aérienne tridimensionnelle AN/SPS-48. Ce radar équipe les croiseurs lance-missiles à partir de 1965.

-Radars de veille air : un AN/SPS-43 et deux SPS-30. Le SPS-43 est issu du SPS-37 (49 exemplaires livrés à partir du mars 1961) alors que le SPS-30 est le remplaçant du SPS-8.

-Radar de veille surface AN/SPS-10. A partir d'octobre 1953, ce radar devient le principal radar de veille surface de l'US Army notamment sa variante SPS-10G.

-Radar de conduite de tir AN/SPG-49 (système Talos) et AN/SPG-51 (Tartar). Les radars type AN/SPG-49 étaient au nombre de quatre et formaient le système de conduite de tir missile Mk 77 alors que les quatre SPG-51 étaient intégrés au système de conduite de tir missile Mk 74. Les Albany disposaient également de deux radars de conduite de tir de l'artillerie Mk 35.

-Sonar d'étrave AN/SQS-23

Armement

Classe Baltimore

8 Inch Mark 12 Gun (canon de 203mm modèle 1939)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca57
Tourelles avant de 203mm à bord du USS Canberra (CA-70)

Les croiseurs lourds de classe Baltimore disposent de neuf canons de huit pouces en trois tourelles triples, deux avant et une arrière.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch29
Canon de 203mm du USS Chicago (CA-136) retiré au moment de sa transformation en croiseur lance-missiles (et accessoirement en laideur flottante)

Le canon de 203mm Mark 12 est en fait un Mark 14 allégé tirant un obus plus lourd. Ce choix était issu de tests menés sur les Mark 9 qui connurent au début de leur carrière une grande dispersion lors de tirs en salve.

Ce canon va équiper les quatre derniers New Orleans (Tuscaloosa San Francisco Quincy Vincennes), le USS Wichita et les unités de classe Baltimore.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_to18
A bord du USS Toledo (CA-133) embarquement des obus de 203mm et des gargousses

Ce canon de 55 calibres tire des obus de 118kg et des obus super lourds de 152kg à une distance maximale comprise entre 5490m (+3.1°) et 27480m (+41°) pour les obus conventionnels et une distance maximale à 41° de 27250m pour les obus superlourds.

La tourelle triple pèse 214 tonnes et permet aux canons de pointer en site de -10° à +41° à raison de 6° par seconde et en azimut sur 150° à raison de 3.5° degré par seconde. Le rechargement se fait à +5°. La dotation en munitions est de 150 obus par canons soit 1350 obus pour l'ensemble du navire.

5 Inch Mark 12 Gun (canon de 127mm modèle 1934)
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ma38
Tourelle double de 127mm à bord du USS Macon (CA-132)

L'artillerie médiane des Baltimore était composée de douze canons de 127mm Mark 12 en six tourelles doubles installées pour deux d'entre-elles à l'arrière de la batterie principale (une à l'avant et une à l'arrière) et latéralement pour les quatre autres (deux latérales avant et deux latérales arrières).

Ce canon apparu au début des années trente sur les destroyers de classe Farragut va équiper pour ainsi dire tous les navires américains construits durant le second conflit mondial en artillerie principale pour les porte-avions, les destroyers, certains croiseurs, certains auxiliaires et même les Fleet Submarine et en artillerie secondaire pour les cuirassés et la majorité des croiseurs. Ce canon va être utilisé en affût double ou en affût simple, sous masque ou en pseudo-tourelles.

Ce canon de 38 calibres (longueur du tube 4.826m) tire des obus de 25kg à une distance comprise entre 8692m (site = +10°) et 15903m (site = +45°) en tir antisurface et de 11887m en tir antiaérien (site +85°) à raison de 15 à 22 coups par minute.

La tourelle double Mark 32 mod 0 pèse 47.9 tonnes peut pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et en azimut sur 80 à 150° de chaque côté en fonction de la position de la tourelle. La dotation en munitions est de 500 coups par canon soit un total de 8000 coups.

DCA
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Oerlik12
20mm Oerlikon et 40mm Bofors, un duo de canons antiaériens légendaires
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) 40mm_b13

A leur mise en service les Baltimore disposaient des deux canons antiaériens les plus célèbres du second conflit mondial au point qu'on ne mentionne plus le calibre. Vous l'avez deviné il s'agit de l'Oerlikon (20mm) et du Bofors (40mm).

La batterie est solide avec quarante-huit canons de 40mm Bofors en douze affûts quadruples (qui comme le montre les photos sont en réalité deux affûts doubles accolés) ou pour certains en onze affûts quadruples et deux affûts doubles, ces derniers étant installés à la poupe en arrière de l'unique grue à hydravions.

Les Bofors sont complétés par vingt à vingt-huit canons de 20mm Oerlikon en affûts simples voir en affûts doubles.

Dans l'immédiat après guerre les canons de 20mm dépassés sont débarqués et les canons de 40mm vont être remplacés dans les années cinquante par des canons de 76mm mieux à même de désintégrer un kamikaze même si ces canons arrivèrent trop tard pour participer au second conflit mondial.

Missiles Regulus
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he45
Tir d'un missile de croisière Regulus à bord du USS Helena

Quatre croiseurs lourds de classe Baltimore ont reçu dans les cinquante une capacité missiles avec jusqu'à trois missiles SSM-N-8 Regulus stockés dans l'ancien hangar hydravion. Ces navires en question sont le USS Helena (CA-75), le USS Macon (CA-132), le USS Toledo (CA-133) et le USS Los Angeles (CA-135).

Le Regulus était un missile de croisière nucléaire utilisable depuis un sous-marin ou un navire de surface. Appartenant à la deuxième génération, il à été en service de 1955 à 1964 avant de céder la place aux missiles balistiques, le Polaris (dont les américains ont envisagé l'emport à bord de navires de surface tout comme les italiens) donnant le coup de grâce à un Regulus II supersonique.

Les premières études sont lancées en octobre 1943 mais sans empressement. Il faut attendre mai 1947 pour que l'USAAF accorde un contrat à Martin pour un missile subsonique baptisé Matador.

En août 1947 le projet est modifié avec l'intérêt de l'US Navy qui demande un missile plus performant qui reçoit le nom de Regulus. Le premier missile de ce type vole en mars 1951. Les premiers missiles sont embarqués sur des sous-marins de la seconde guerre mondiale modifiés avant que des sous-marins spécifiquement conçus soient construits, les USS Grayback et USS Growler bientôt rejoints par un sous-marin à propulsion nucléaire, le USS Halibut. Les sous-marins armés de missiles Regulus effectuant 40 patrouilles dans le Pacifique Nord d'octobre 1959 à juillet 1964.

La dernière patrouille du Macon eut lieu en 1958, celle du Toledo en 1959, l'Helena en 1960 et le Los Angeles en 1961. Dix porte-avions ont été modifiés mais seulement six ont lancé ce missile.

La production du Regulus s'achève en janvier 1959 après la sortie du 514ème missile. Il est retiré du service en août 1964.

Le Regulus pesait 6207kg dont 1400kg pour la charge militaire, mesurant 9.80m de long, une envergure de 3m, un diamètre de 1.2m. Il était propulsé par un turboréacteur Allison J33-A-14 de 20kN de puissance assistés par deux boosters de 150kN. La portée maximale est de 926km.

Classe Boston

-Six canons de 203mm en deux tourelles triples avant

-Dix canons de 127mm en cinq tourelles doubles (la tourelle débarquée est la tourelle axiale arrière qui se trouvait en arrière de la tourelle triple de 203mm elle aussi débarquée)

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Canon_73
Affût double de 76mm

-Huit canons de 76mm Mark 33 en quatre affûts doubles Mark 24  installés latéralement sur des plate-formes surélevées en arrière des tourelles doubles de 127mm latérales.

Ce canon de 50 calibres tirait des obus de 5kg à une vitesse initiale de 900 m/s à une distance maximale de 13300m en tir antisurface et de 9000m en tir antiaérien à raison de 45 à 50 coups par minute.

L'affût double Mk 33 pèse 14696kg et permet aux canons de pointer en site de -15° à +85° à raison de 30° par seconde et en azimut sur 360° à raison de 24° par seconde. La dotation en munitions est inconnue.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_bo59
Lancement d'un missile surface-air Terrier par le Boston

-Un lanceur double Mk 4 installé sur la plage arrière pour des missiles RIM-2 Terrier. Le missile RIM-2 Terrier est un missile de défense de zone moyenne portée à guidage semi-actif, pesant sans sa fusée de lancement 820kg, mesurant 4.11m de long, un diamètre de 343mm et une envergure de 1.074m. Sa portée maximale est de 37km avec une vitesse maximale de Mach 3 et des altitudes limites de 152 à 24385m.

Classe Albany

-Deux canons de 127mm Mark 12 en affûts simples Mark 30.  Ce canon de 38 calibres (longueur du tube 4.826m) tire des obus de 25kg à une distance comprise entre 8692m (site = +10°) et 15903m (site = +45°) en tir antisurface et de 11887m en tir antiaérien (site +85°) à raison de 15 à 22 coups par minute.

L'affût simple Mark 30 pesait 15195kg permettant au canon de pointer en site de -15° à +85° à raison de 15° par seconde et en azimut sur 80° de chaque côté à raison de 15° par seconde. La dotation en munitions est inconnue.

-Deux lanceurs doubles Mk 12 pour 104  missiles Talos installés pour le premier à l'avant et un second à l'arrière.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ch30
Lancement d'un missile Talos par le USS Chicago (CG-11)

Le missile RIM-8 Talos est un missile surface-air longue portée. Pesant 3557kg avec une charge militaire de 135kg (ou nucléaire de 15kt), mesurant 11.58m, une envergure de 2.8m et un diamètre de 71cm, il peut atteindre la vitesse maximale de Mach 2.5 avec une portée maximale de 96 à 185km et un plafond opérationnel de 24400m.

-Deux lanceurs doubles Mk 11 pour 84 missiles Tartar installés latéralement.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Rim-2412
Lancement d'un missile Tartar

Le missile Tartar (RIM-24B Improved Tartar) est un missile de défense de zone à courte portée, mesurant 4.72m de long, un diamètre de 0.34m et une envergure de 0.61m, un poids total de 594kg , une vitesse maximale de Mach 1.8, une portée maximale de 32km et un plafond d'intervention compris entre 15 et 21335m.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Asroc_11
Lancement d'un missile Asroc

-Un lanceur octuple Mk 112 axial pour missiles anti-sous-marins Asroc

Ce système est entré en service en 1963. Le missile mesure 4.8m de long, une envergure de 683mm et un diamètre de 422mm pour un poids total de 638kg. Le projectile était le plus souvent une torpille Mk46 mais pouvait embarquer une charge de profondeur nucléaire W44 de 10 kilotonnes. La portée du missile étant de 28km.

-Deux affûts triples lance-torpilles Mk32 pour torpilles ASM Mk46. Cette dernière mesure 2.59m de long, un diamètre de 324mm, un poids total de 232.4kg (dont 45.4kg pour la charge militaire), une vitesse maximale de 45 nœuds, une portée de 11km et une immersion de 400m.

Aviation
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_he46
Les installations d'hydraviation à bord du USS Helena (CA-75)

-Deux catapultes installées à la poupe reliées par un système de rails qui étaient montés au dessus du hangar. Une grue (deux sur les premiers navires) installée à l'arrière permettait de récupérer les hydravions en mer pour les installer sur la catapulte ou les installer dans le hangar même si un ascenseur permettait de descendre l'appareil dans le hangar. Ce hangar pouvait abriter quatre hydravions.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ba63
Récupération par le Baltimore de l'un de ces Vought Kingfisher

Les hydravions utilisés étaient soit le Vought OS2U Kingfisher ou le Curtiss SC-1. Ces derniers étaient utilisés pour la reconnaissance, l'observation, le réglage du tir, la lutte anti-sous-marine et la récupération des pilotes abattus.

Le premier un est monoplan biplace à flotteur central avec des flotteurs de stabilisation sous les ailes qui effectua son premier vol le 1er mars 1938. Retiré du service en 1959 par son dernier utilisateur Cuba, cet hydravion qui pouvait également être utilisé avec un train d'atterrissage à été produit à 1519 exemplaires.

Principal hydravion d'observation embarqué, il à été utilisé par l'USN depuis des cuirassés et des croiseurs mais aussi par l'aviation du corps du Marines des Etats-Unis, par les Gardes-Côtes, par la Grande-Bretagne (Fleet Air Arm), par l'URSS, par l'Australie (appareils initialement destinés aux Indes Néerlandaises), par Cuba, par le Chili, la République Dominicaine, l'Uruguay et le Mexique.

54 OS2U-1 sont livrés à partir d'août 1940, six d'entre-eux s trouvant à Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Ils sont suivis par 158 OS2U-2 et 1006 OS2U-3 soit un total de 1218 appareils produits directement par Vought. A cela s'ajoute des appareils produits par Naval Aircraft Factory (300 appareils) soit 1518 appareils de série auquel il faut ajouter un prototype.

Initialement cet appareil ainsi que son prédécesseur le Curtiss SOC Seagull devaient être remplacés par le Curtiss SO3C Seamew mais cet appareil se révéla raté et sa carrière dura plus longtemps que prévu. Ce n'est qu'à la fin du conflit que le Curtiss SC Seahawk commença à prendre la relève en l’occurrence en octobre 1944.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Vought15
Vought Kingfisher

Caractéristiques Techniques

Type : hydravion monoplan biplace embarqué

Masse à vide 1870kg maximale au décollage 2721kg

Dimensions : longueur 10.31m envergure 10.95m hauteur 4.61m

Motorisation : un moteur radial Pratt & Whitney R-985-AN-2 de 450ch

Performances : vitesse maximale 264km/h distance franchissable 1296km plafond opérationnel 3960m

Armement : deux mitrailleuses de 7.62mm Browning M1919 (une fixe tirant vers l'avant et une montée à l'arrière dans le poste observateur) 295kg de bombes


Le second hydravion embarquable est donc le Curtiss SC-1 Seahawk, un hydravion monoplace à flotteur central mis au point à partir de juin 1942 qui effectue son premier vol le 16 février 1944. Mis en service en octobre de la même année, il à été produit à 577 exemplaires, les 500 premiers appareils ayant été commandés dès juin 1943 soit avant même le vol du premier prototype.

Tout comme son prédécesseur, il pouvait recevoir un train d'atterrissage d'ailleurs les appareils étaient produits avec le train terrestre puis envoyés chez NAF pour recevoir le flotteur central et les flotteurs de stabilisation. L'appareil ne connait son baptême du feu qu'en juin 1945 au dessus de Borneo.

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Curtis16
Curtiss SC Seahawk

Caractéristiques Techniques

Type : hydravion de reconnaissance monoplace embarqué (possibilité d'embarquer une civière avec un patient)

Masse à vide 2867kg en charge 4082kg

Dimensions : longueur 11.087m envergure 12.50m hauteur 4.88m

Motorisation : un moteur radial Wright R-1820-62 Cyclone de 1350ch entraînant une hélice à quatre pales à pas constant

Performances : vitesse maximale 504km/h à 8700m vitesse de croisière 201km/h distance franchissable 1006km plafond opérationnel 11400m

Armement : deux mitrailleuses de 12.7mm Browning deux bombes de 147kg sous les ailes.


CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Uss_ca58
Plate-forme pour un hélicoptère à bord du croiseur lourd Canberra

Dans les années cinquante les catapultes furent débarquées mais la grue et le hangar conservé, ce dernier servant soit à stocker les missiles Regulus sur les navires équipés ou à abriter les hélicoptères qui avaient remplacé les hydravions.

Les Baltimore, les Boston et les Albany ne disposaient pas tous d'une plate-forme à proprement parlé _le seul essai sur le Macon en 1948 se révélant décevant_ mais un espace est marqué sur le pont pour permettre à un hélicoptère d'apponter.

Equipage

(Baltimore à l'origine) 61 officiers et 1085 marins

(Boston) 1142 officiers et marins

(Albany) 72 officiers et 1150 marins

FIN

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Bleu Marine
Maître principal
Maître principal
Bleu Marine

Masculin
Nombre de messages : 889
Age : 69
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) EmptyDim 10 Mai 2020, 09:40

Bonjour,

Merci Clausewitz pour cette belle série sur des beaux bateaux.

Pour sourire un peu :
Clausewitz a écrit:

D'où la construction de nouveaux croiseurs légers, les Brooklyn qui se caractérisaient par leur inhabituelle batterie principale de quinze canons de 152mm en trois tourelles triples.

Trop forts ces Américains ! Mais à un peuple qui a réussi à créer le dentifrice à rayures (et à marcher sur la Lune), rien d'impossible !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty
MessageSujet: Re: CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)   CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CROISEURS LOURDS CLASSE BALTIMORE (ETATS-UNIS)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: LES NAVIRES 1922-1950-
Sauter vers: