AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% sur le lampadaire trépied Loft LAHTI noir
Voir le deal
53.99 €

 

 DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10333
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV)   DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 EmptyMar 25 Fév 2020, 15:47

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_sh20

NdA : source Flotte de Combat 2004

Déplacement :  Batch 1 et 2 standard 3500 tonnes pleine charge 4200 tonnes Batch 3 standard 3880 tonnes pleine charge 4775 tonnes

Dimensions :  Batch 1 et 2 longueur hors tout 125.70m longueur entre perpendiculaires 119.50m largeur 14.30m tirant d'eau 5.90m tirant d'eau 30.80m

Batch 3 : longueur hors tout 141.10m longueur entre perpendiculaires 132.30m largeur 14.90m tirant d'eau 4.10m (5.80m au sonar)

Propulsion : système COGOG (Combined Gas or Gas) avec deux turbines à gaz Rolls-Royce Olympus TM-3B de 27200ch chacune et deux turbines à gaz Rolls-Royce Tyne RM 1A de 4100ch (RM 1C de 5340ch pour les Exeter Southampton Nottingham Liverpool) 54400ch de puissance développée, deux hélices à cinq pales et pas variable

Performances :  vitesse maximale 28 nœuds distance franchissable 4500 miles nautiques à 18 nœuds (4750 miles nautiques à 18 nœuds pour les Batch 3)

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Type_910
Un radar type 996 (derrière le radôme) et ci-dessous un radar type 965 (grille rectangulaire)
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Type_911

Electronique : radars et sonars : un radar type 1007, un radar type 1008, un radar type 1022 (qui remplace le type 965M) un radar type 996(1) (qui à remplacé le radar type 992), deux radars type 909 ou 9091, un sonar type 2050 (Exeter Southampton Nottingham Liverpool) ou type 2016 (les autres) (qui ont remplacé le sonar 184), un sonar type 162M

guerre électronique : un détecteur UAA-2 Abbey Hill ou UBB-1, un brouilleur type 675 (débarqué), un intercepteur UAT-5, quatre lance-leurres Sea Gnat, deux lance-leurres DLF 3 (AIRD), un bruiteur remorqué 182 ou 2070

système de direction de combat ADAWS-7 ou ADAWS-20 avec liaison 10,11,14 et 16, système de transmission Scot et Immarsat

Armement :

Artillerie
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 4_5_in11
Tourelle simple Mark 8 mod 0 de 114mm et ci-dessous la tourelle de 114mm du HMS Gloucester en action
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_gl28

-Une tourelle simple de 114mm Mk8 installée à l'avant du destroyer. Ce canon comme tous les canons de marine moderne est un canon polyvalent pouvant traiter aussi bien des cibles navales, terrestres ou aériennes.

Ce canon de 55 calibres (longueur du tube 6.270m) tire des obus de 36.5kg à une distance maximale de 23km en tir antisurface et de 6km en tir contre-avions à raison de 20 à 26 coups par minute.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_ed22
Avec son sister-ship York, l'Edinburgh fût le seul destroyer type 42 à recevoir la tourelle Mark 8 mod 1 aux formes furtives

La tourelle simple construite en résine synthétique renforcée de fibre de verre pèse 26 tonnes et permet au canon de pointer en site de -10° à +55° et en azimut sur 150° de part et d'autre de l'axe du navire (soit un champ de tir de 300°, les 60° étant le secteur arrière), la dotation à munitions m'est inconnue. Le York et l'Edinburgh ont été les seuls type 42 à recevoir la tourelle Mk 8 mod1.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_ex19
Canon de 20mm GAM-B01 en action à bord de l'Exeter

-Deux canons de 20mm GAM-B01 Oerlikon/BMARC. Ce canon simple pesant 500kg (277kg pour la version Ultra-Lightweight), pointant en site de -15° à +60°, pouvant toucher une cible à 2000m avec une cadence de tir de 1000 coups par minute avec un chargeur de 200 coups.

-Deux canons de 20mm Oerlikon Mk 4. Ce canon de 85 calibres (longueur du tube : 1.7m) tire des projectiles de 0.264kg  à une portée maximale de effective de 2000m en tir antisurface et de 1500 en tir antiaérien à raison de 900 à 1000 coups par minute.

L'affût simple pèse environ 454kg permettant à un canon de pointer en site de -10° à +55° et en azimut sur 360°, chaque affût disposant de 200 coups.

Ultérieurement les deux canons de 20mm Oerlikon ont été remplacés par deux autres GAM-B01.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_so16
Un Phalanx du Southampton en action

-Deux systèmes Phalanx Block 1B. Le système Phalanx mesure 4.7m, pèse 5700kg pour les premiers modèles (6200kg pour les modèles ultérieurs), disposant d'un radar fonctionnant sur la bande Ku et d'un FLIR. Le canon de 20mm hexatube M-61 peut pointer de -25° à +85° en site à raison de 115° par seconde et en azimut sur 360° à raison de 100 à 115° coups par seconde. La portée maximale est de 3500m mais la portée effective est classifiée. La dotation en munitions est de 1550 coups.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 30mm_k10
canon de 30mm KCB

Le HMS Edinburgh n'à reçut qu'un Phalanx entre le lanceur Sea Dart et la tourelle de 114mm et à conservé ses quatre canons de 30mm alors que les autres type 42 les ont perdus avec l'embarquement des Phalanx.

Pour remplacer ses canons de 40mm Bofors, la marine britannique choisit de développer un système autour de canons de 30mm KCB fournis par Oerlikon, canons associés à un affût motorisé et gyrostabilisé fournit par la compagnie BMARC (British Manufacture and Research Company).

Une configuration monotube à aussi été mise au point, le Laurence Scott LS-30B combinant un canon de 30mm KCB avec un affût stabilisé. Ce canon ensuite rebaptisé DS-30 à remplacé les canons de 40mm Mark 7 et Mark 9.

Le canon de 30mm Oerlikon KCB est un canon de 75 calibres (longueur du tube : 2.25m) tirant des obus de 0.93kg à  une distance maximale de 10000m en tir antisurface et 2750m en tir antiaérien à raison de 650 coups/minute.

L'affût double pèse entre 2000 et 2150kg alors que l'affût simple pèse 1200kg avec les munitions et si l'affût double permet aux canons de pointer de -15° à 80°, l'affût simple permet de pointer de -20 à +65° à raison de 50° (55° pour l'affût simple) par seconde. Le pointage en azimut est possible sur 360° à raison de 75° par seconde pour l'affût double et 55° pour l'affût simple. La dotation en munitions varie entre 165 à 320 coups par affût double et 160 coups pour affût simple.

Missiles et torpilles
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_ed23
Lanceur Sea Dart avec deux missiles en position de tir et ci-dessous lancement d'un missile (deux photos prises à bord de l'Edinburgh)
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_ed24

-Un lanceur double Mk 30 mod 2 avec vingt-deux missiles GWS-30 Sea Dart. Ce missile de défense aérienne de zone à été conçu par la firme Hawker Siddeley sous la désignation initiale de CF.299.

Destiné à remplacé le Sea Slug, le Sea Dart est mis en service en 1973 à bord du HMS Bristol en attendant la mise en service des type 42 mais aussi des porte-aéronefs classe Invincible même si ces derniers ont perdu leur lanceur entre 1998 et 2000 pour permettre d'agrandir le pont d'envol et les soutes pour permettre la mise en œuvre des Bae Harrier GR.9 de la RAF.

Ce missile était comparable au Masurca et au Terrier à savoir un missile à deux étages mesurant 4.4m et pesant 550kg. Le missile est lancé d'abord par un booster à carburant solide pour lui permettre d'échapper au lanceur et de gagner la vitesse suffisante pour permettre la mise en œuvre d'un moteur type ramjet, la vitesse maximale étant de Mach 2.5. Contrairement à d'autres missiles, le moteur fonctionne jusqu'à la fin ce qui donne au missile une excellente manœuvrabilité terminale. La portée maximale est de 74km, les cibles pouvant être des avions, des hélicoptères, des missiles mais aussi des cibles surface.

La cible est détectée par un radar type 965 puis type 1022. Les coordonnés de la cible sont transmises au système de conduite de tir composé notamment de deux radars d'illumination type 909. Le cône formé par ces deux radars permet au missile de suivre un chemin balisé, le nez du missile disposant d'un système pour suivre la piste. Cela permet d'attaquer deux cibles simultanément et plus dans les version tardives du système.

Le missile à été engagé aux Malouines avec sept aéronefs argentins et un hélicoptère......britannique abattu par ce missile.  En interdisant les hautes altitudes aux avions argentins, ils les rendaient plus vulnérables aux Sea Harrier plus à l'aise à basse attitude. Lors de l'attaque de l'Atlantic Conveyor, six missiles furent lancés par l'Invincible pour tenter de détruire l'Exocet mais sans résultat. Le missile à aussi été engagé dans la première guerre du Golfe.

Le Sea Dart à été régulièrement mis à niveau en fonction des progrès de l'électronique avec une version Mod 0, une version Mod 1, une version Mod 2 et une version Mod 3. La portée est passée de 74km pour le Mod 0 à 150km pour le Mod 2.

Des projets n'ont jamais vu le jour comme le Sea Dart Mark 2 (GWS-31), le Lightweigh Sea Dart pour des navires de 300 tonnes avec un système de lancement capable de mettre en œuvre une version surface-surface du missile air-surface Sea Eagle et enfin le Guardian, une version terrestre pour la défense des Malouines mais aucun projet ne verra le jour.

La carrière du Sea Dart s'est terminée en même que celle des type 42, certains destroyers étant désarmés avec leur système d'arme principal hors service !

Au sein de la Royal Navy, il à été remplacé par le Sea Viper, un système développé en commun avec la France et l'Italie et qui met en œuvre des missiles Aster 15 et 30.

En Argentine, le système à été retiré du service dès 1987 faute de pièces de rechange et de missiles neufs que la Grande-Bretagne refusait de fournir.

Ce missile pesait donc 550kg (dont 11kg pour la charge militaire), mesurait 4.4m de long pour un diamètre de 0.42m et une envergure de 0.9m avec une portée maximale allant de 74km à 150km selon les versions, la vitesse maximale étant de Mach 3.

-Les type 42 argentins (au moins l'Hercules) ont reçu quatre missiles surface-surface MM-38 Exocet. Ce missile surface-surface pesait 735kg (dont 165kg pour la charge militaire), mesurait 5.20m de long pour un diamètre de 0.35m et une envergure de 20m, la vitesse maximale étant de Mach 1 pour une portée maximale de 42km.

-Six tubes lance-torpilles STWS-2 (deux plate-formes triples) puis quatre tubes STWS-3 en deux plate-formes doubles pour des torpilles Sting Ray.
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Stingr10
Torpille Sting Ray à l'eau

Fabriquée par GEC-Marconi, cette torpille de conception et de fabrication britannique est entrée en service dans la Royal Navy en 1983. Elle remplace les torpilles américaines Mk44 et Mk46 qui avaient remplacé la Mk30 de conception nationale. Elle peut être mise en œuvre aussi bien depuis des navires de surface que depuis des hélicoptères. Outre la Royal Navy, cette torpille est utilisée par la Norvège, la Thaïlande, la Roumanie et le Maroc.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Stingr11
Fire !

D'un calibre de 324mm, elle pèse 267kg (dont 45kg pour la charge militaire), mesure 2.6m de long, peut filer à 45 nœuds, atteindre une cible à une distance maximale de 8 à 11km avec une profondeur maximale de 800m.

Les type 42 ont donc par le passé utilisé les torpilles américaines Mk44 et Mk46. La torpille Mk44 à été en service de 1957 à 1967, pesant 196kg en ordre de combat (charge militaire 34kg), mesurant 2.5m de long avec un diamètre de 324mm. Utilisable aussi bien depuis un avion, un hélicoptère ou  un navire de surface, la torpille peut atteindre la vitesse maximale de 30 nœuds, la profondeur de 910m et la portée maximale de 5.5km.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Stingr12
Torpille Sting Ray sur un hélicoptère Merlin de la Royal Navy

Outre son pays d'origine et la Grande-Bretagne, la torpille Mk44 à été utilisée par l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Colombie, l'Allemagne de l'Ouest, la Grèce, l'Iran, l'Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Pakistan, le Pérou, les Philippines, le Portugal, la Corée du Sud, l'Afrique du Sud, l'Espagne et la Thaïlande.

La torpille Mk46 est une évolution de la Mk44 avec des performances améliorées pour notamment s'attaquer aux sous-marins rapide en développement. Mise au point au cours des années soixante, elle pèse 230.4kg avec une charge militaire de 43.9kg, à  un diamètre de 324mm, une longueur de 2.6m. Cette torpille pouvait attendre une vitesse maximale supérieure à 40 nœuds, une profondeur maximale de 365m et une portée maximale de 10972m.

Aviation
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Westla13
"Oh oh I'm on fire !"

-Plate-forme et hangar pour un hélicoptère Westland Lynx HMA 8

L'origine du Westland Lynx remonte à 1963 avec le lancement du programme WG-3 pour un hélicoptère de transport et de coopération pouvant transporter dix hommes.

Rebaptisé WG-13, ce projet évolua rapidement et les forces armées britanniques précisèrent leurs besoins en 1966. Au même moment, la France ressentit les même besoin à savoir un hélicoptère de combat naval et un hélicoptère de reconnaissance armée.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Westla14
Un Westland Lynx à bord d'un navire britannique

Un accord franco-britannique fût signé en 1967 entre Westland et Aerospatiale pour le développement et la production de trois modèles d'hélicoptères : l'Aérospatiale Puma, l'Aérospatiale Gazelle et le Westland Lynx.

Les autorités militaires britanniques autorisèrent le lancement des études en juillet 1967 et le premier prototype, le Westland WG13 Lynx effectua son premier vol le 21 mars 1971. Quatre autres prototypes furent construits, le dernier effectuant son premier vol le 8 mars 1972 et l'un d'eux modifié, remporta le record du monde de vitesse le 20 juin 1972 (321.7 km/h) le 20 juin 1972.

Les cinq prototypes furent suivis par huit machines de pré-série afin de tester les différentes configurations choisies. A noter que si l'armée de terre britannique choisit le Lynx comme appareil de reconnaissance puis de lutte antichar, l'ALAT renonça à l'acquisition de cet appareil et seule l'Aéronavale allait mettre en oeuvre le Lynx.

Les premiers Lynx terrestre de série furent livrés à partir de 1977 (premier vol le 12 février 1977) dans leur variante terrestre, étant déclarés opérationnels en 1978. Quand au Lynx naval, le premier appareil de série effectua son premier vol le 10 février 1976.

Si la variante terrestre du Lynx ne connut qu'un seul succès à l'exportation (trois exemplaires vendus à la police du Qatar), la variante navale connu un important succès à l'exportation puisqu'elle à été vendue à l'Argentine, au Brésil (neuf Lynx Mk 21 et neuf Super Lynx Mk21A, cinq Mk21 étant portés au standard «Super Lynx»), aux Pays Bas, en Norvège, au Danemark, en Allemagne, au Nigéria, au Pakistan, en Algérie, en Malaisie, à Oman, au Portugal, en Afrique du Sud, en Corée du Sud et en Thaïlande.

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Westla15
Un Lynx avec des missiles Sea Skua. Ce missile employé pour la première fois aux Malouines va être remplacé par le Sea Venom, un missiles franco-britannique connu chez nous sous le nom d'ANL (Antinavire Léger) _sexy n'est-il pas_ permettant à la France de retrouver une capacité perdue avec le retrait du service de l'AS-12

Caractéristiques Techniques du Lynx HAS Mk 2

Masse : à vide 2470kg maximale au décollage 4310 à 4765kg en fonction des différentes sous versions Capacité en carburant : 735kg

Dimensions : longueur (rotor tournant) 15.16m hauteur totale : 3.60m diamètre du rotor principal : 12.80m diamètre du rotor de queue 2.21m

Propulsion : deux turbines Rolls Royce Gem 2 de 790 à 900ch

Performances : vitesse de croisière maximale 232 km/h distance franchissable en convoyage 1045 km Autonomie en mission de lutte ASM en vol stationnaire à 95 km : 2h

Electronique : radar Ferranti Seaspray et sonar Bendix.

Armement : en mission de lutte ASM, deux torpilles Mk 44 ou mk 46 ou Sting Ray et en mission de lutte antinavire deux à quatre Sea Skua

Equipage : deux hommes (trois hommes en mission de lutte ASM)


Equipage : Batch 1 et 2 24 officiers et 229 officiers-mariniers et marins (logements pour 312 hommes) Batch 3 26 officiers 81 officiers mariniers et 194 quartiers-maitres et matelots



FIN

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 11563
Age : 38
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV)   DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 EmptyMar 25 Fév 2020, 22:52

Citation :
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_sh20
[…]
Artillerie
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 4_5_in11 Tourelle simple Mark 8 mod 0 de 114mm et ci-dessous la tourelle de 114mm du HMS Gloucester en action DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_gl28 Une tourelle simple de 114mm Mk8 installée à l'avant du destroyer. Ce canon comme tous les canons de marine moderne est un canon polyvalent pouvant traiter aussi bien des cibles navales, terrestres ou aériennes.
Ce canon de 55 calibres (longueur du tube 6.270m) tire des obus de 36.5kg à une distance maximale de 23km en tir antisurface et de 6km en tir contre-avions à raison de 20 à 26 coups par minute. DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV) - Page 2 Hms_ed22 Avec son sister-ship York, l'Edinburgh fût le seul destroyer type 42 à recevoir la tourelle Mark 8 mod 1 aux formes furtives
La tourelle simple construite en résine synthétique renforcée de fibre de verre pèse 26 tonnes et permet au canon de pointer en site de -10° à +55° et en azimut sur 150° de part et d'autre de l'axe […]
FIN
Pour un canon antiaérien, un site maximal de +55° paraît quelque peu insuffisant.
Revenir en haut Aller en bas
 
DESTROYERS LANCE-MISSILES CLASSE SHEFFIELD (TYPE 42) (NV)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: