AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -55%
-90€ sur les baskets Nike Air max 270 React
Voir le deal
72.47 €

 

 SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT

Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyLun 09 Déc 2019, 17:02

SOUS-MARINS D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT
(ETATS-UNIS)

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th22
Le USS Thresher (SSN-593). "Since April 1963, the Thresher is on eternal patrol" (Depuis avril 1963, le Thresher est en patrouille éternelle)

AVANT-PROPOS

Silent Service et sous-marin autonome

Les sous-marins américains dans le second conflit mondial : le Silent Service en action

En septembre 1939 quand le second conflit mondial éclate l'US Navy aligne 95 sous-marins, soixante-dix sept  sous-marins anciens et vingt-cinq sous-marins modernes construits depuis le milieu des années trente notamment au travers du New Deal et du Vinson-Trammel Act. Aucun des Fleet Submarine n'ait encore en service mais ce n'est qu'une question de temps

A l'époque la marine américaine prévoit de lancer ses sous-marins à l'assaut des escadres japonaises. Peut être influencée par les succès des U-Boot, la Submarine Force va orienter ses sous-marins en direction des lignes de communication japonaises, étranglant un empire colonial très mal protégé faute d'escorteurs suffisants en quantité comme en qualité.

Le programme de l'année fiscale 1941 (Fiscal Year 41 : 1er juillet 1940-30 juin 1941) est profondément modifié par les événements en Europe. Le rythme annuel de six sous marins est bouleversés. Apparaît ainsi le type Gato composée de 77 sous marins qui va former la colonne vertébrale du «Silent Service» (le service silencieux).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ga10
Le USS Gato (SSN-212)

Au moment du raid sur Pearl Harbor, l'US Navy arme 111 sous marins dont 22 pour l'Asiatic Fleet et autant pour la Pacific Fleet. Dès le 7 décembre, les commandants reçoivent le message «Execute unrestricted air and submarine warfare against Japan» (Exécuter sans restriction toute attaque aérienne et sous marine contre le Japon).

Ironie de l'histoire, les américains vont mener contre le Japon une guerre sous marine à outrance comme les allemands en 1917 ce qui les avaient poussé à entrer en guerre.

L'action américaine est couverte par le secret le plus absolu et le ComSubPac (Commander Submarines Pacific Fleet) de l'amiral Robert H. English reçoit le surnom de «Silent Service» (service silencieux).

Outre l'étranglement de la machine de guerre nippone en privant son industrie de toutes matières premières, en privant l'armée de toute possibilité d'envoyer des renforts dans des garnisons isolées (où certains se livreront au cannibalisme faute de ravitaillement), les sous-marins américains vont déposer des commandos, ravitailler des mouvements de guérilla ou récupérer des pilotes abattus comme un certain George H. W. Bush, futur 41ème président des Etats-Unis de 1989 à 1993.

Les premières actions des sous marins américains sont cependant perturbées par les difficultés des torpilles américaines : le percuteur magnétique ne fonctionne pas et le percuteur mécanique se bloque si la torpille arrive perpendiculairement à la cible.

Ce n'est qu'à partir de 1943 que les sous marins commencent à avoir des torpilles réellement fiables et efficaces, provoquant des coupes sombres dans la flotte marchande japonaise.

Obsédés par une guerre courte et apôtre de l'offensive à outrance, les japonais ont négligé le développement d'une puissante force d'escorte qu'ils auraient du pourtant savoir nécessaire pour protéger les pétroliers et les cargos transportant les matières premières.

Peut être fallait-il y voir une forme d'optimisme, les japonais ont peut être cru à une victoire  rapide sur les américains, débouchant sur une paix de compromis.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba40
Le USS Balao (SS-285)

Comme dans tous les domaines, la flotte sous marine américaine connait une croissance phénoménale et aux 77 sous marins de classe Gato, succèdent les 120 de classe Balao (62 sont annulés par la fin de la guerre) et les 29 exemplaires de classe Tench (51 annulés par la fin de la guerre). En 1945, sur les 236 Fleet Submarine engagés, 31 ont été coulés.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ar33
Le USS Amberjack (SS-475) de classe Tench

Cette flotte est imposante mais elle est clairement en voie de déclassement car de l'autre côté de l'Atlantique, en Allemagne, l'U-Bootwafe à montrer la route à suivre pour passer du torpilleur submersible au véritable sous-marin dont les liens avec la surface sont de plus en plus ténus.

Type XXI/Type XXIII : trop peu trop tard !
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT U-36_210
Le U-36 (type VII) et ci-dessous le U-37 (type IX)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT U-37_410

En septembre 1939 la Kriegsmarine dispose de seulement cinquante sept sous-marins, un chiffre bien insuffisant pour mener à bien la guerre totale au trafic commercial allié, le plan Z prévoyant pas moins de 250 sous-marins à construire.

Ce chiffre n'est pas sorti du hasard mais des calculs de l'amiral Doenitz qui estimait que pour avoir 100 sous-marins en permanence «au front» il fallait trois fois plus d'unités pour tenir compte des unités en entretien et en transit.

Très rapidement l'Allemagne abandonne la construction de grandes unités de surface au profit des sous-marins. Hélas pour eux si par périodes les U-Boot coulaient davantage de navires que les alliés pouvaient construire, très vite le chasseur est devenu chassé. Paradoxalement, le nombre de sous-marins dépassera les rêves les plus fous de l'U-Bootwafe.

Dans cette guerre totale la puissance industrielle alliée va faire la différence en construisant un nombre croissant de navires de charge mais aussi d'escorteurs et de porte-avions d'escorte. A cela s'ajoute des progrès techniques et surtout une supériorité aérienne empêchant les sous-marins allemands de pouvoir naviguer sereinement en surface.

Prenant en compte la nouvelle supériorité aérienne alliée, la Kriegsmarine décide de privilégier le combat sous la surface. Il faut donc améliorer les performances du «sous-marin» sous la surface.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Type_x12
Sous-marin type XVII

Après l'échec de la turbine à peroxyde d'hydrogène Walter et le sous-marin type XVII, les allemands choisissent une solution techniquement moins avancée mais plus facile à produire à savoir le sous-marin électrique.

Les batteries sont embarquées en bien plus grand nombre, sont plus puissantes, les moteurs diesels peuvent fonctionner sous la surface des flots grâce à une invention néerlandaise le schnorchel, l'hydrodynamisme est soigné, le canon de pont abandonné, les capteurs améliorés. Ces sous-marins doivent être fabriqués en grand nombre pour reprendre la main dans la bataille de l'Atlantique.

Pour accélérer la construction la préfabrication est utilisée, les tronçons pré-équipés étant produits à l'intérieur du pays, amenés par voie ferrée dans des chantiers de la mer du Nord et de la mer Baltique pour être assemblés, testés, les équipages entraînés avant d'être engagés au combat.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Rollan10
Le sous-marin Rolland Morillot (S-613) ex-U-2518 (type XXI)

280 type XXIII version côtière du type XXI océanique sont commandés mais seulement 95 ont été mises en chantier, 62 mises en service mais ce nombre ne doit pas faire illusion car mise en service ne veut pas dire opérationnel. Seulement six type XXIII partiront en opérations, effectuant neuf patrouilles pour quatre navires coulés.

C'est pire encore pour le type XXI, l'Elektroboot. Du 27 juin 1944 au 20 avril 1945, 118 type XXI sont mis en service mais 84 doivent se saborder pour ne pas tomber aux mains de l'ennemi. Aucun sous-marin de ce type ne va couler un navire ennemi, le U-2511 interrompant prématurément sa patrouille de combat.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Type_x10
Schéma des type XXIII

Heureusement pour les alliés ces sous-marins vont arriver trop tard pour changer le cours de la guerre.

Quand ils sont mis en service la Kriegsmarine manque d'hommes, les sous-mariniers expérimentés ont pour la plupart disparu. Il est probable que si les type XXI et les type XXIII avaient été mis en service plutôt ils n'auraient fait que retarder l'inéluctable à savoir la défaite de l'Allemagne nazie.

Après la capitulation allemande, les type XXI et XXIII sont récupérés par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'URSS, intensivement testés y compris par la France qui récupéra deux unités via les britanniques, les alliés excluant Paris du partage.

Après ces tests les occidentaux et les soviétiques vont moderniser leurs sous-marins disponibles et construire de nouveaux sous-marins inspirés des derniers U-Boot donnant naissance aux Narval français, aux Porpoise britanniques, aux Tang américains ou aux Whiskey soviétiques.

Guppy !
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_am11
Le USS Amberjack (SS-522) refondu Guppy

En septembre 1945 la flotte sous-marine américaine est imposante, victorieuse mais en voie de déclassement. Les type XXI et XXIII ont en effet mis un sacré coup de vieux aux Fleet Submarine.

Après avoir évalué deux type XXI (U-2513 et U-3008), la marine américaine lance un vaste programme de modernisation baptisé GUPPY ou Greater Underwater Propulsive Power (plus grande puissance propulsive sous l'eau) destiné à améliorer les capacités des Gato, des Balao et des Tench sous la surface de l'eau où les sous-marins doivent désormais opérer.

Dans le cadre de Guppy I, deux sous-marins de classe Tench reçoivent un massif hydrodynamique, une batterie de 126 éléments et quatre moteurs principaux.

L'embarquement du schnorchel est repoussé, quelques essais supplémentaires se révélant nécessaires. En 1947 au cours d'essais ces deux navires atteignent 18.2 nœuds soit le double de la vitesse en plongée d'origine !

Dans le cadre de Guppy IA, dix sous-marins de classe Balao et un des Tench «Guppy I» sont concernés par cette modernisation (1951-53). Ils sont suivis par deux unités de type Guppy IB transférées à l'Italie et deux autres aux Pays-Bas (1953-55). Le programme Guppy IIA concerne seize navires avec deux batteries de 126 éléments, trois moteurs et un schnorchel (1952-1954).

Dans le cadre du programme Guppy III, six Balao sont transformés entre 1959 et 1962, cinq étant allongés en 4.6m et le sixième (Tiru) est allongé de 3.8m avec trois diesels. En 1962/63, trois classes Tench sont modifiés en Guppy III avec un massif élévé et hydrodynamique, quatre batteries de 126 éléments.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Ssm-n-10
Séquence de lancement d'un missile de croisière Regulus depuis un Fleet Submarine

D'autres Fleet Submarine vont être adaptés à des missions particulières comme la chasse aux sous-marins ennemis, l'alerte radar avancée, le transport voir le lancement de missiles Regulus.

D'autres seront transférés à des pays étrangers après une modernisation plus ou moins poussée pour permettre aux marines concernées de renouveler leur force sous-marine à un prix imbattable.

Soixante-huit sous-marins sont cédés par les américains entre 1948 et 1974 avec vingt et un pour la Turquie, onze au Brésil, sept à l'Italie, cinq à l'Espagne et à la Grèce, quatre à l'Argentine, trois au Venezuela, deux au Canada, à Taiwan, aux Pays-Bas, au Chili, au Pérou et enfin une seule unité au Japon et au Pakistan.

Les Tang les derniers classiques de la marine américaine
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ta51
Le USS Tang (SS-563)

La modernisation Guppy n'est qu'un pis aller et rapidement la construction de navires neufs est nécessaire. C'est ainsi que le budget 1947 finance les deux premiers sous marins classe Tang suivis de deux autres en 1948 et des deux derniers en 1949, bien loin des 80 réclamés un temps par les marins américains, nombre réduit ensuite à dix-sept puis à six après l'apparition du Nautilus.

-Le USS Tang (SS-563) est mis en service le 25 octobre 1951, désarmé le 8 février 1980 après l'abandon du transfert à l'empire d'Iran, la révolution islamique de 1979 annulant le transfert de trois sous-marins de classe Tang. Transféré à la Turquie le 6 août 1987 où il sert sous le nom de TCG Pirireis (S-343) jusqu'en août 2004 date de son désarmement, le navire étant préservé comme musée à Izmir.

-Le USS Trigger (SS-564) mis en service le 31 mars 1952 est désarmé par la marine américaine le 10 février 1973, transféré à l'Italie où il sert sous le nom de Livio Piomarta (S-515) jusqu'à son désarmement le 28 février 1986 puis sa vente à la démolition.

-Le USS Wahoo (SS-565) mis en service le 30 mai 1952. Tout comme le Tang il aurait du être transféré à l'Iran sous le nom de Nahang. Ce projet tombe à l'eau à cause de la révolution islamique et le sous-marin est finalement désarmé le 27 juin 1980 et démoli quatre ans plus tard en novembre 1984.

-Le USS Trout (SS-566) mis en service le 27 juin 1952 sert dans la marine américaine jusqu'au 19 décembre 1978.


Il aurait du devenir le Kousseh de la marine impériale iranienne mais la révolution islamique fait capoter ce projet. Resté à Philadelphie jusqu'en 1992, le sous-marin est transformé en navire télécommandé pour des exercices et des tests ASM. Il à été démoli en mai 2008 après l'échec d'un projet de conservation comme musée.

-Le USS Gudgeon (SS-567) est mis en service le 21 novembre 1952 servant dans la marine américaine jusqu'au 30 septembre 1983.

Loué à la Turquie où il devient le TCG Hizirreis (S-342), le sous-marin est acheté en 1987, servant jusqu'en 2004 date à laquelle il est désarmé. Il est depuis préservé comme musée.

-Le USS Harder (SS-568) est mis en service le 19 août 1952, servant dans la marine américaine jusqu'au 31 janvier 1973. Il vendu à la marine italienne qui le remet en service le 18 août 1974 sous le nom de Romeo Romei (S-516), le désarmant en 1988 avant de l'envoyer à la démolition.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ta52

Caractéristiques Techniques de la classe Tang

Déplacement :  en surface 1560 tonnes (début de carrière) 2050 tonnes (fin de carrière)
en plongée 2260 tonnes (début de carrière) 2700 tonnes (fin de carrière)

Dimensions :  longueur : 82m (début de carrière) 87 à 92m (fin de carrière) largeur 8.2m tirant d'eau 5.2m

Propulsion :  quatre moteurs diesels General Motors GM 16-338 Pancake puis trois moteurs Fairbanks 38D8-1/8 et des moteurs électriques Westinghouse développant 5600ch entraînant deux hélices

Vitesse maximale :  15.5 noeuds en surface 18.3 noeuds en plongée

Distance Franchissable :  10000 miles nautiques à 10 noeuds avec snorchel 7600 miles nautiques à 15 noeuds en surface

Endurance :  une heure à 17.5 noeuds sur batterie

Immersion maximale :  210m

Electronique : (données Fdc 2004 sur les Tang turcs) Radar BPS 12; Sonar BQR2B; BQS4;
BQG4 (PUFFS) détecteur WLR-1 Direction de lancement de torpilles Mk106 mod18

Armement :  8 tubes lance-torpilles de 533mm (six avant et deux arrière) pour 21 torpilles Mark 37.


Le rêve du sous-marin autonome
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Type_x13
Le Type XVII est un exemple caractéristique d'une idée théoriquement brillante mais inapplicable dans les rudes conditions du champ de bataille

Ce rêve était ancien puisque dès les années trente les premiers essais de propulsion anaérobie furent réalisés en France et surtout en Allemagne puisqu'en 1934, le professeur Helmut Walter mis au point la turbine qui porta son nom, turbine qui utilisait comme comburant le peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée).

Le péroxyde d'hydrogène concentré à 90% (appelé perhydrol par les allemands) produisait de l'oxygène et de l'eau en passant par un catalyseur; l'oxygène mélangé à du gazole brûlait dans une chambre à combustion, produisant de la vapeur qui alimentait une turbine. Entre 1940 et 1943, l'Allemagne construisit ainsi dix bâtiments type XVII, l'un d'eux, le U794 pouvant filer à 25 noeuds.

Ces bâtiments de 310 tonnes furent tous sabordés en 1945 mais deux d'entre eux furent relevés et testés par la marine britannique et la marine américaine. Un XXVIIB fût relevé par la marine britannique et rebaptisé HMS Météorite.

Les essais débouchèrent sur un projet de construction de six navires mais l'économie britannique encore convalescente ne pouvait supporter un tel effort et seulement deux navires non armés furent construits :les HMS Explorer et Excalibur mais les essais furent si décevants que la construction d'autres sous marins d'autant qu'à l'époque la propulsion nucléaire était bien plus prometteuse.

Les américains arrivèrent également à la même conclusion. Ils récupèrent un type XVII à Cuxhaven, le U1406 est relevé et testé jusqu'en 1948. Cela débouche côté américain sur le sous marin de poche X1 mais il est évident dès cette époque que c'est une voie sans issue. L'avenir est décidément au nucléaire.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT M-29611
Le sous-marin M-296 (type 615 Quebec), un sous-marin utilisant un système Diesel en circuit fermé et non le principe de la turbine Walter comme je le croyais (merci Starshiy pour la correction)

Seuls les soviétiques vont construire des sous-marins de ce type mais avec les mêmes problèmes que les alliés et la même conclusion : la propulsion nucléaire était la seule façon de permettre à un sous-marin d'opérer en totale autonomie sous la surface des flots.
A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Sam 21 Déc 2019, 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyMer 11 Déc 2019, 11:28

Underwater with nuclear power !

L'US Navy et les sous marins à propulsion nucléaire : Nautilus et Seawolf pour compenser

Les Etats Unis sont les pionniers dans ce domaine puisque dès 1939, le professeur Ross Gunn soumet à l'US Navy un projet de sous marin nucléaire. Il faut cependant attendre 1946 pour que le projet ne démarre réellement avec la mise en place à Oak Ridge d'une équipe de cinq officiers dirigée de fait par le capitaine de vaisseau Hyman Rickover.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Hyman_10
Le contre-amiral Hyman G. Rickover

Officier à la très forte personnalité il est le père de la flotte sous-marine nucléaire américaine, imposant des règles de fonctionnement qui  ont jusqu'ici évité à l'US Navy de connaître des accidents graves comme l'URSS. En effet les deux seuls sous-marins nucléaires perdus par les américains (Thresher Scorpion) l'ont été suite à des causes autre que leur propulsion nucléaire.

Début 1949, Rickover décide de développer un réacteur à eau pressurisée (PWR Pressurised Water Reactor). Le prototype baptisé STR (Submarine Thermal Reactor) Mk1 est construit par Westinghouse et diverge en mars 1953, son quasi-jumeau, le MkII est installé à bord du Nautilus, le premier sous marin à propulsion nucléaire de l'histoire.

Le premier sous-marin à propulsion nucléaire répond au projet SCB64. Le design de la coque est comme pour tous les sous-marins de l'époque est une copie du type XXI allemand.

Il sera mis sur cale deux mois après celle de l'Albacore, un sous-marin qui développait une coque en forme de goutte d'eau, une forme de coque devenue standard pour les sous-marins conventionnels comme les sous-marins nucléaires.

L'autorisation de construction est accordée par le Congrès le 15 juillet 1951 et donc financé au budget 1952. Le 12 décembre 1951, ce pionnier est baptisé Nautilus en référence au sous-marin du capitaine Némo du roman «20000 lieues sous les mers», succédant à trois autres navires ayant déjà porté ce nom au sein de l'US Navy.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_na37
Le USS Nautilus (SSN-571)

-Le USS Nautilus (SSN-571) est mis sur cale aux chantiers navals de l'Electronic Boat Company (filiale de General Dynamics) installés à Groton (Connecticut) le 14 juin 1952 lancé le 21 janvier 1954 et commissionné (armé pour essais) le 30 septembre 1954.

Naviguant sous le pôle, opérant essentiellement dans le Pacifique, le premier sous-marin nucléaire de l'histoire est désarmé le 3 mars 1980, rayé du Naval Vessel Register. Il est remorqué à Groton dans le Connecticut où depuis le 11 avril 1986 il est ouvert comme navire musée.

Caractéristiques Techniques du USS Nautilus (SSN-571)

Déplacement : surface 3533 tonnes plongée 4092 tonnes Dimensions : longueur 97.5m largeur 8.5m tirant d'eau 7.9m  Propulsion :  un réacteur à eau pressurisé ST2 ultérieurement rebaptisé S2W entraînant des turbines développant 13400ch connectées à deux lignes d'arbre. Performances : vitesse maximale 22 noeuds en surface et 25 noeuds en plongée Armement :  6 tubes lance-torpilles de 533mm concentrés à l'avant avec 18 armes Equipage :  13 officiers et 92 officiers mariniers et matelots


A cette époque la propulsion nucléaire est encore dans l'enfance. On essaye, on expérimente beaucoup pour connaître la meilleure configuration.

C'est ainsi que le deuxième sous-marin nucléaire d'attaque américaine, le USS Seawolf (SSN-575) va recevoir un autre modèle de réacteur utilisant comme système de refroidissement non pas de l'eau mais du sodium liquide.

Baptisé SIR (Submarine Intermediate Reactor) Mark A, il diverge au printemps 1955, un second exemplaire baptisé Mark B étant installé à bord du Seawolf. Ce projet se révéla décevant et le Seawolf terminera sa carrière avec un réacteur à eau pressurisé.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_se12
Le USS Seawolf (SSN-575)

-Le USS Seawolf (SSN-575) est mis sur cale aux chantiers navals  de l'Electronic Boat Company (filiale de General Dynamics) installés à Groton (Connecticut) le 7 septembre 1953 lancé le 21 juillet 1955 et commissioned le 30 mars 1957.

Les essais du nouveau modèle de réacteur vont se révéler décevants et entre le 12 septembre 1958 et le 30 décembre 160 le réacteur d'origine est remplacé par un réacteur à eau pressurisé.

Après une carrière de trente ans jour pour jour, le SSN-575 est decommissioned le 30 mars 1987, rayé le 10 juillet 1987 puis envoyé à la démolition.

Caractéristiques Techniques du USS Seawolf (SSN-575)

Déplacement : surface 3260 tons plongée 4150 tons Dimensions : longueur 103m largeur 8.5m tirant d'eau 7m Motorisation : réacteur au sodium liquide S2G puis à eau pressurisée S2Wa, turbines à engrenages 15000ch deux hélices Performances : vitesse maximale 23 nœuds en surface 19 nœuds en plongée Armement : six tubes lance-torpilles de 533mm (nombre de torpilles inconnu)
Equipage : 101 officiers et marins.


Classe Skate
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_sk12
Le USS Skate (SN-578)

Après deux isolés l'US Navy se sent suffisamment à l'aise avec le sous-marin nucléaire d'attaque pour obtenir la commande de quatre sous-marins nucleaires d'attaque.

Ces quatre sous-marins sont baptisés USS Skate (SSN-578), Swordfish (SSN-579), Sargo (SSN-583) et Seadragon (SSN-584), continuant la tradition de l'US Navy de baptiser ses sous-marins avec des poissons avec une légende courant sur le second conflit mondial : on aurait inventé des espèces pour faire face au grand nombre de sous-marins à baptiser.

Les deux premiers sont financés au budget 1955 et les deux derniers au budget 1956.

C'est le modèle SCB-121 avec une coque inspirée du duo Nautilus/Seawolf et un réacteur à eau pressurisée S3W, une évolution de celui du Nautilus.

-Le USS Skate (SSN-578) est mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat Division General Dynamics Group sis à Groton (Connecticut) le 21 juillet 1955 lancé le 16 mai 1957 et commissioned le 23 décembre 1957. Il est désarmé le 12 septembre 1986 et démoli entre 1994 et 1995.

-Le USS Swordfish (SSN-579) est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard sis à Kittery (Maine) le 25 janvier 1956 (contrat signé le 18 juillet 1955) lancée le 27 août 1957 et commissioned le 15 septembre 1958. Le Swordfish est decommissioned et rayé du Naval Vessel Register le 2 juin 1989 et démoli entre 1994 et 1995.

-Le USS Sargo (SSN-583) est mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard de Vallejo (Californie) le 21 février 1956 lancé le 10 octobre 1957 et commissioned le 1er octobre 1958. Il est désarmé et rayé le 21 avril 1988 et démantelé entre 1994 et 1995.

-Le USS Seadragon (SSN-584) est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard sis à Kittery (Maine) le 20 juin 1956 lancé le 16 août 1958 et commissioned le 5 décembre 1959. Il est désarmé le 12 juin 1984 et démantelé entre 1994 et 1995.

Caractéristiques Techniques des sous-marins de classe Skate

Déplacement : surface 2290 tonnes plongée 2900 tonnes

Dimensions : longueur 81.56m largeur 7.6m tirant d'eau 6.48m

Propulsion : un réacteur nucléaire S3W alimentant en vapeur des turbines à engrenages développant 6600ch et entraînant deux hélices. Si les Skate et Sargo possèdent le réacteur S3W, les Swordfish et Seadragon disposent d'un réacteur S3W mais qui utilisent l'architecture du modèle suivant, le S4W.

Performances : vitesse maximale 18 nœuds en surface 22 nœuds en plongée immersion maximale 210m (aux essais)

Electronique : un radar BPS-12 , un sonar BQR-12, un sonar passif BQR-2 et un sonar active/passif BQS-4

Armement : huit tubes lance-torpilles de 533mm (six avant deux arrières) avec 22 torpilles (dix-huit à l'avant et quatre à l'arrière) Mark 37 puis Mark 48. Ils pouvaient également utilisé les torpilles Mk14 et Mk16 ainsi que le missile Subroc.

Equipage : 84 officiers et marins


Classe Skipjack
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_sk13
Le USS Skipjack (SSN-585)

Les sous-marins de classe Skipjack peuvent être considérés comme les premiers vrais sous-marins nucléaires d'attaque américains opérationnels, le Nautilus, le Seawolf et les quatre Skate ayant tout autant un rôle opérationnel qu'un rôle expérimental tant sur le plan tactique que sur le plan technique.

Ils marquent une rupture dans l'architecture de la coque avec le choix de la coque en forme de goutte d'eau (teardrop) imaginée par l'Albacore, un sous-marin classique expérimental construit après le second conflit mondial. Un nouveau réacteur, le S5W est également installé ce qui fera des Skipjack les sous-marins américains les plus rapides jusqu'à l'apparition des Los Angeles.

-Le USS Skipjack (SSN-585) à été mis sur cale par l'Electric Boat Division (General Dynamics Corporation le 29 mai 1956, lancé le 26 mai 1958 et admis au service actif le 15 avril 1959. Il est désarmé et rayé du NVR le 19 avril 1990 puis recyclé entre 1996 et 1998.

-Le USS Scamp (SSN-588) à été mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard de Vallejo (Californie) le 23 janvier 1959, lancé le 8 octobre 1960 et admis au service actif à Mare Island le 5 juin 1961. Il est désarmé et rayé le 28 avril 1988 puis recyclé entre 1990 et 1994.

-Le USS Scorpion (SSN-589) à été mis sur cale à l'Electric Boat Divsion de General Dynamics Corporation à Groton dans le Connecticut le 20 août 1958, lancé le 19 décembre 1959 et admis au service le 29 juillet 1960. Sa carrière s'acheva brutalement le 5 juin 1968 quand il coula avec tout son équipage dans l'Atlantique, la cause de son naufrage restant inconnue.

-Le USS Sculpin (SSN-590) à été mis sur cale aux Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 3 février 1958, lancé le 31 mars 1960 et admis au service actif le 1er juin 1961. Il est désarmé en août 1990 et recyclé en 2000/2001.

-Le USS Shark (SSN-591)  à été mis sur cale aux Newports News Shipbuilding and Dry Dock Company à Newports News (Virginie) le 24 février 1958, lancé le 16 mars 1960 et admis au service actif le 9 février 1961. Il est désarmé en 1990 (désactivé depuis 1986) et recyclé en 1995/96.

-Le USS Snook (SSN-592) à été mis sur cale aux Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 7 avril 1958 lancé le 31 octobre 1960 et admis au service actif le 24 octobre 1961. Il est désarmé le 14 novembre 1986 et recyclé en 1996/97.

Le Snook est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 14 novembre 1986 avant d'être remis au Nuclear Powered Ship and Submarine Recycling Programm de Bremerton le 1er octobre 1996 pour être démantelé, démantèlement qui s'acheva le 30 juin 1997.

Caractéristiques Techniques

Déplacement :  surface 2880 tonnes plongée 3600 tonnes

Dimensions : longueur : 77m largeur : 9.6m  tirant d'eau inconnu

Propulsion : un réacteur nucléaire S5W entrainant deux turbines à vapeur Westinghouse d'une puissance totale de 15000ch et entraînant une hélice.

Performances : vitesse en surface : 15 noeuds vitesse en plongée : 33 noeuds  immersion : 210m

Electronique : un radar BPS-12 , un sonar BQR-12, un sonar passif BQR-2 et un sonar actif/passif BQS-4

Armement :  6 tubes lance-torpilles de 533mm installées à la proue pour vingt-quatre torpilles (Mark 37 ou Mark 14 ou Mark 16 ou ultérieurement Mark 48). Embarquement possible de torpilles nucléaires Mark 45 ASTOR

Equipage :  83 officiers et matelots


Genèse des Thresher-Permit
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe40
Lancement du Permitt (SSN-594)

Les sous-marins de la classe Thresher (puis Thresher-Permit ou Permit après la perte du Thresher) sont issus des Skipjack mais un nombre important de modifications nous interdit d'en faire de simples dérivés.

Les sonars sont de bien meilleur qualité, une immersion supérieure et une signature sonore bien meilleure. Ils vont servir de base technique aux Sturgeon et aux Los Angeles.

A l'origine des Thresher figure le Projet Nobska, une étude du Comité sur la guerre sous-marine (Commitee on Undersea Warfare), étude commandée par le CNO, un certain Arleigh «Burke 31 knots» Burke. Il s'agissait d'imaginer le futur sous-marin d'attaque pour faire face à l'immense flotte sous-marine soviétique qui provoquait nombre d'insomnies aux amiraux de l'OTAN.

En revanche le réacteur reste identique en l’occurrence le S5W. L'organisation interne est totalement modifiée avec un imposant système sonar à l'avant et des tubes lance-torpilles installées au milieu du navire. Ce choix s'explique par la volonté de vouloir repérer les cibles à la plus longue distance possible.

La coque est fabriqué en acier à haute densité HY-80 permettant au sous-marin de plonger jusqu'à 400m. Le système propulsif est monté sur des plots ce qui permet de meilleures performances sonores. Un soin tout particulier à été apporté pour réduire la traînée et ainsi augmenter la vitesse sous l'eau.

Quatorze navires vont être construits dans des arsenaux (Thresher Permit Plunger Jack Tinosa) et dans des chantiers privés (Barb Pollack Haddo Dace Guardfish Flasher Greenling Gato Haddock)

Un mot sur la désignation de cette classe. Appelée initialement classe Thresher, elle est devenue ensuite la classe Permit. Comme j'ai trouvé également la désignation de «Thresher-Permit», j'ai décidé d'utiliser cette désignation.

Les chantiers navals constructeurs

Portsmouth Naval Shipyard
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Portsm10

installé à Kittery dans le Maine (mais à proximité de Portsmouth dans le New Hampshire), il est officiellement ouvert le 12 juin 1800. C'est l'un des six arsenaux historiques de l'US Navy avec  Norfolk, New York (Brooklyn), Washington D.C, Philadelphie et Boston.

Dès l'époque coloniale (premier navire lancé en 1696), le site est utilisé pour les constructions navales en profitant des forêts généreuses du Maine, site maintenu à l'indépendance comme on l'à vu. Un hôpital est installé en 1834 suivit d'une prison en 1905, prison qui allait accueillir saboteurs et espions allemands et italiens, prison fermée en 1974.

Durant la guerre de Sécession, le site est fortifié et devient un important site de recrutement et d'entrainement pour l'US Navy et les Marines.

En 1905 il accueille les négociations de paix entre le Japon et la Russie ce qui valut au président Théodore Roosevelt le prix Nobel de la paix en 1906.

Les installations sont régulièrement modernisées et agrandies pour faire face à l'évolution technique des navires qui y sont entretenus.

En ce qui concerne les constructions navales, l'Arsenal de Portsmouth était un peu le Cherbourg de la marine américaine puis qu’à partir de la première guerre mondiale, il se spécialisa dans la construction de sous-marins mais à la différence de notre port normand, il continuait à entretenir et à réparer des navires de surface.

5000 hommes travaillaient avant le conflit passant à 25000 durant le second conflit mondial. Plus de 70 sous-marins furent construits, quatre étant lancés le même jour.

A la fin du second conflit mondial, l'US Navy recentra cet arsenal sur la construction de sous-marins. Le dernier sous-marin construit est le USS Sand Lance (SSN-660), une unité de classe Sturgeon. Désormais le site était destiné à l'entretien, au rechargement du réacteur et à la modernisation. Un temps le site à été menacé de fermeture mais finalement le projet à été abandonné en 2008.

En ce qui concerne les sous-marins nucléaires, le Portsmouth Navy Yard à construit les sous-marins d'attaque Swordfish,Seadragon,Thresher,Jack,Tinosa,Grayling et Sand Lance mais aussi les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins Abraham Lincoln, John Adams et Nathanael Greene.

Mare Island Naval Shipyard
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Mare_i11

C'est une lapalissade de le dire mais la géographie impose à un état sa stratégie qu'elle soit terrestre, navale ou un mélange des deux. Pays-continent, les Etats-Unis d'Amérique atteignent en quelques décennies les rives du Pacifique.

Problèmes les bases et les installations d'entretien sont concentrées sur la côte est et à l'époque, le canal de Panama n'existe encore qu'en songes.

Impossible de déployer des navires dans le Pacifique sans base de ravitaillement et de réparations, sans une rade pour s'abriter.

Suite à la guerre américano-mexicaine, les américains s'emparent de la Californie qui ne manque pas de sites où implanter une base navale. En janvier 1852, une demande officielle est faite pour trouver une base navale sur la côte Pacifique. Le site de Vallejo est choisit six mois plus tard.

Le Mare Island Naval Shipyard situé à 25 miles au nord-est de San Francisco à Vallejo (séparé de la ville par la Napa River) entre en fonction en 1854.

Cet arsenal dispose d'un hôpital, de dépôts de munitions, de dépôts de charbons, de laboratoires et d'école. Outre l'entretien, le Mare Island Naval Shipyard construit des navires y compris un cuirassé, le USS California (BB-44).

En mars 1917, une explosion de barges de munitions provoque la mort de six personnes et de 31 blessés. Durant le premier conflit mondial, il s'illustre en construisant un destroyer en dix-sept jours et demi. Ce navire, le USS Ward (DD-139) allait s'illustrer en ouvrant le feu sur un sous-marin de poche japonais un certain 7 décembre 1941.

Peu à peu le site se spécialise dans la construction de sous-marins. C'est dans les années vingt que le site va se spécialiser dans la construction de sous-marins, relayant l'action du Puget Sound Navy Yard.

Durant le second conflit mondial, 50000 personnes vont y travailler. Dix-sept sous-marins et quatre ravitailleurs de sous-marins vont être construits.

A son apogée, le site possède trois cales de construction, deux formes de radoub et reçoit des docks flottants que le site construit sous forme d'éléments de 50m de long et de 10000 tonnes, ensembles assemblés en fonction des besoins.

Le Base Realignment and closure Comitee (BARC) 1993 recommande la fermeture du site qui est effective le 1er avril 1996.

En ce qui concerne les sous-marins nucléaires, le site à construit les sous-marins d'attaque Sargo, Halibut,Scamp,Permit,Plunger,Gurnard,Guitarro,Hawkbill,Pintado et Drum ainsi que les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins Theodore Roosevelt,Andrew Jackson,Woodrow Wilson,Daniel Boone,Stonewall Jackson,Kamehameha et Mariano G. Vallejo.

Ingalls Shipbuilding
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Litton14
Lancement du sous-marin Barbel (SS-581)

Créé en 1938 et appartenant aujourd'hui au groupe Huntington Ingalls Industries, c'est le principal chantier naval militaire américain avec 12500 employés et le plus gros employeur privé de l'Etat du Mississippi.

Fondé sous le nom de Ingalls Shipbuilding Corporation par Robert Ingersoll Ingalls Sr (1882-1951), il s'implante sur la rive orientale de la rivière Pascagoula et plus précisément à son embouchure là où la rivière se jette dans le Golfe du Mexique.

D'abord spécialisé dans la production de navires marchands, le chantier naval se spécialise dans la construction navale militaire notamment en obtenant en 1957 un contrat pour douze sous-marins nucléaires d'attaque.

Racheté par Litton Industries en 1961, il s'étend en 1968 de l'autre côté de la rivière. A son apogée en 1977, le chantier naval employait 27280 ouvriers. En avril 2001, Litton fût acquis par Northrop-Grumman Corporation.

En 2005, le chantier naval est endommagé par l'ouragan Katrina mais les dégâts sont au final limités. Le 31 mars 2011, Northrop Grumman se sépare de toutes ses activités navales qui sont regroupées au sein d'une nouvelle entité baptisée Huntington Navals Industries.

Parmi les navires construits figurent plusieurs sous-marins (un de classe Babel, deux de classe Skipjack, trois de classe Thresher/Permit et sept sous-marins de classe Sturgeon), les trente et un destroyers de classe Spruance, quatre unités de classe Kidd, trente-trois unités de classe Arleigh Burke, dix-huit croiseurs de classe Ticonderoga, des cutters pour les gardes-côtes et de nombreux navires amphibies.

Outre quatre unités de classe San Antonio, on trouve deux unités de classe Iwo Jima, les cinq unités de classe Tarawa mais aussi les huit unités de classe Wasp ainsi que deux unités de classe America.

New-York Shipbuilding Corporation,Camden (New Jersey)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT New_yo11

Ce chantier implanté à Camden dans le New Jersey à été en fonctionnement de 1899 à 1968, achevant plus de 500 navires civils et militaires.

Fondé en 1899 par Henry G. Morse (1850-1903), un ingénieur spécialisé en ponts et génie civil, il devait initialement être installé sur Staten Island mais le projet tomba à l'eau. Henry G. Morse rechercha plusieurs sites allant jusqu'en Virginie. Un temps l'estuaire de la rivière Delaware tint la corde mais finalement le chantier allait s'installer à Camden.

Ce choix répondait au besoin d'un chantier pouvant fabriquer en série des navires en appliquant à la construction navale les principes de la chaîne de montage et de la préfabrication. La construction commence en juillet 1899 et dès novembre 1900, le chantier peut construire son premier navire, un pétrolier.

Le chantier naval va connaître une brusque hausse de la production durant le premier conflit mondial. Bis repetita durant le second conflit mondial avec la construction des neuf porte-avions légers de classe Independence (qui avaient été mis sur cale comme croiseurs), le cuirassé USS South Dakota (BB-57) mais aussi 98 LCT.

La fin du second conflit mondial entraîne une brusque diminution de l'activité. Outre des navires militaires quelques navires civils sont produits comme le cargo à propulsion nucléaire Savannah.

Le dernier navire civil est produit en 1960 et le dernier navire militaire, le USS Camden est commandé en 1967. Le chantier naval fait faillite en 1968, étant même incapable d'achever son dernier navire, le sous-marin nucléaire d'attaque USS Pogy (SSN-647) qui allait être remorqué à Pascagoula pour y être achevé. Le site est actuellement occupé par le port de Camden.

Parmi les navires les plus fameux construits à Camden on trouve les porte-avions Saratoga et Kitty Hawk, les cuirassés Idaho et South Dakota, les croiseurs de bataille Alaska et Guam auquel on peut ajouter le Hawaï resté inachevé, le croiseur lourd Indianapolis...... .  

En ce qui concerne les sous-marins, le chantier naval de Camden à construit les sous-marins de classe Thresher-Permit Pollack, Haddo et Guardfish mai aussi le Pogy (achevé chez Ingalls comme nous l'avons vu plus haut). Auparavant, le Bonefish de classe Barbel y à été construit.

Electric Boat
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Genera11

L'Electric Boat Company est créée en 1899 par Isaac Rice pour construire les sous-marins imaginés par John Philip Holland, le premier sous-marin construit étant le Holland VI devenu le USS Holland quand il est mis en service dans la marine américaine le 11 avril 1900.

Le succès deveint rapide notamment à l'exportation, Electric Boat exportant ses modèles en Grande-Bretagne, au Japon, en Russie et aux Pays-Bas.

Durant le premier conflit mondial, Electric Boat et ses filiales vont construirent 85 sous-marins , 722 chasseurs de sous-marins et 580 vedettes pour la Royal Navy.

Durant le second conflit mondial, il produit 74 sous-marins  et 400 vedettes lance-torpilles. En 1952, Electric Boat est réorganisé et devient la General Dynamics Corporation. En 1953, General Dynamics absorbe Convair, le chantier naval reprenant son nom d'origine.

De nombreux sous-marins sont construits dont le premier sous-marin nucléaire, le USS Nautilus (SSN-571).

Depuis de nombreux sous-marins nucléaires ont été construits sur ce site situé à Groton dans le Connecticut.

En ce qui concerne les sous-marins d'attaque on trouve les isolés Mackerel Seawolf et Skate les deux unités de classe Skipjack (Skipjack Scorpion), l'unique Triton, les trois unités de classe Thresher-Permit Flasher Greenling Gato; les unités de classe Sturgeon (Sturgeon Pargo Bergall Seahorse Flying Fish Trepang Bluefish Billfish Archerfish Silversides Batfish) en attendant les unités de classe Los Angeles (Philadelphia Omaha Groton New York City Indianapolis Bremerton Jacksonville Dallas La Jolla Phoenix Boston Baltimore City of Corpus Christi Albuquerque Portsmouth Minneapolis-Saint Paul Hyman G. Rickover Augusta Providence Pittsburgh Louisville Helena San Juan Pasadena Topeka Miami Alexandria Annapolis Springfield Columbus Santa Fe Hartford Columbia)

Après avoir construit les trois unités de classe Seawolf (Seawolf Connecticut Jimmy Carter) Electric Boat est naturellement engagé dans le programme Virginia, ayant construit les Virginia, Hawai New Hampshire Missouri Mississippi North Dakota Illinois Coloraddo South Dakota

Les Vermont, Oregon,Hyman G. Rickover et Iowa sont actuellement en construction auxquels il faut ajouter les Idaho et Utah qui sont au stade de la commande de matériel.

Aux (nombreux) sous-marins d'attaque s'ajoutent des sous-marins nucléaires lanceurs d'engin comme les La Fayette Alexander Hamilton Nathan Hale et Daniel Webster de classe La Fayette, les Tecumseh, Ulysses S. Grant et Casimir Pulaski de classe James Madison ou encore des Ohio, Michigan, Florida, Georgia,Henry M. Jackson, Alabama,Alaska,Nevada,Tennessee, Pennsylvania West Virginia, Kentucky,Maryland,Nebraska,Rhode Island,Maine,Wyoming,Louisiana de classe Ohio.

Il est actuellement engagé dans la construction du Columbia, le premier sous-marin d'une nouvelle classe destinée à remplacer les Ohio.


A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyVen 13 Déc 2019, 10:41

CARRIERE OPERATIONNELLE

USS Thresher (SSN-593)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th23
Le USS Thresher (SSN-593) à quai

Présentation

-Le USS Thresher (SSN-593) est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard le 28 mai 1958 lancé le 9 juillet 1960 et commissioned le 3 août 1961.

Le SSN-593 est le deuxième sous-marin à porter ce nom qui traduit en français signifie «requin renard», une espèce de requin vivant dans des eaux d'une profondeur maximale de 500m. Mesurant 5m de moyenne, ils sont inoffensifs pour l'homme, se nourrissant de céphalopodes et de crustacés.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th24
Le USS Thresher (SS-200)

Le premier Thresher, le SS-200 était une unité de classe Tambor construite également à Groton dans le Connecticut. Mis sur cale le 27 avril 1939 lancé le 27 mars 1940 et commissioned le 27 août 1940.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé dès le 13 décembre 1945. Il est remis en service du 6 février au 12 juillet 1946 (il aurait du participer à l'opération CROSSROADS mais en raison d'un mauvais état matériel, le projet à été abandonné). Rayé du NVR le 23 décembre 1947, il est vendu à la démolition le 18 mars 1948.

Une carrière aussi courte que tragique
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th25
Le USS Thresher (SSN-593) à la mer

Première unité de sa classe et qui plus est véritable démonstrateur de technologie, le Thresher participe en 1961/62 à de nombreux essais et de nombreuses expérimentations. Cela ne l'empêche pas de participer aussi à des exercices opérationnels comme l'exercice NUSUBEX (Nuclear Submarine Exercise) 3-61 au large de la côte est et ce du 18 au 24 septembre 1961.

Le 18 octobre 1961, il appareille en compagnie du sous-marin diesel-électrique USS Cavalla (SS-244) pour une campagne de tests de trois semaines dans la région de Porto Rico dans les Caraïbes où les deux sous-marins arrivent le 2 novembre.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th26
Le USS Thresher (SSN-593) sur cale

Comme le prévoit les procédures au port, le réacteur est coupé et comme aucune alimentation électrique n'est disponible sur le port, c'est le générateur diesel qui prend le relais mais ce générateur tombe en panne quelques heures plus tard.

L'énergie accumulée est transmise aux batteries mais ce n'était pas suffisant pour couvrir tous les besoins. On coupa donc l'air conditionné ce qui fit grimper la témpérature à 60° à l'intérieur du sous-marin sans compter une terrible humidité.

La remise en état du diesel alternateur n'étant pas possible, on tente de redémarrer le réacteur mais il n'y à pas assez d'énergie dans la batterie pour cela. L'équipage emprunta des câbles à un autre navire, les connecta au Cavalla qui démarra ses diesels pour réalimenter les batteries et permettre le redémarrage du réacteur. Après différents tests et tirs de torpilles, le Thresher rentre à Portsmouth le 29 novembre 1961.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th27
Lancement du Thresher

Après avoir terminé l'année 1961 au port, le sous-marin passe les deux premiers mois de l'année 1961 à tester ses sonars et un système d'arme novateur, le missile à changement de milieu SUBROC destiné à prendre à partie à distance les sous-marins soviétiques.

En mars 1962, il participe à NUSUBEX 2-62 puis à un exercice avec le Task Group ALPHA, une force permanente de lutte anti-sous-marine organisée autour du porte-avions USS Valley Forge et composé également de sept destroyers, de deux sous-marins et d'avions ASM qu'ils soient basés à terre (Neptune) ou embarqués (Tracker), entrainement organisé au large de Charleston (Caroline du Sud).

Après avoir testé le missile SUBROC au large des côtes de la Nouvelle-Angleterre, le Thresher participe à une nouvelle campagne de test cette fois en Floride. Lors d'une escale à Port Canaveral, il est endommagé par un remorqueur ce qui impose des réparations dans son chantier constructeur.

Réparé, il retrouve les eaux de Floride pour tests et entrainement avant de retrouver des eaux moins chaleureuses. Du 16 juillet 1962 au 8 avril 1963, il est immobilisé au Portsmouth Naval Shipyard pour entretien et modifications, les travaux prenant trois mois de plus que prévu.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th28
Le USS Thresher (SSN-593)

Le 9 avril 1963, le USS Thresher (SSN-593) commandé par le Lieutenant Commander John Wesley Harvey appareille de Portsmouth à 08.00 et prend contact avec le navire de sauvetage de sous-marin USS Skylark (ARS-20) à 11.00 pour commencer ses essais post-refonte dans une zone située à 190 miles nautiques (environ 350km) du Cap Cod (Massachusetts).

Le sous-marin effectue une première plongée, refait surface puis plonge à plus grande profondeur, ne reprenant contact qu'à 06.30 le 10 avril 1963. Il effectue alors un test de plongée profonde.

Le sous-marin plonge en effectuant des mouvements circulaires pour rester en contact avec sa «nounou», devant effectuer un test de tous les systèmes de sécurité tous les 30m.

Le Skylark reçoit un message indiquant quelques difficultés mineures suivit d'un autre message encore moins compréhensible incluant le chiffre 900. Les communications sont alors coupées et le Skylark donne aussitôt l'alerte, quinze navires de la marine américaine se présentant sur zone pour retrouver le Thresher.

Le 11 avril 1963 au matin il devient évident que le Thresher était perdu corps et bien. A 10.30, l'amiral George W. Anderson Jr, le Chef des Opérations Navales rendit public la perte du sous-marin lors d'une conférence de presse organisée au Pentagone. Le président Kennedy ordonna que tous les drapeaux soient descendus à mi-mat du 12 au 15 avril en mémoire des 129 hommes présents à bord (l'équipage plus des techniciens civils).

Restait à retrouver le sous-marin et comprendre les causes de la catastrophe. Le navire océanographique Mizar et d'autres navires retrouvèrent le sous-marin à 2600m de profondeur en six sections. La coque épaisse ayant explosé, la mort des 129 marins à été immédiate ce qui est peut être préférable à une lente asphyxie.

Les débris sont répandus sur 134000 mètres carrés. Le bathyscaphe Trieste alors présent à San Diego est alerté. Il rallie la zone et va plonger du 24 au 30 juin puis entre la fin du mois d'août et le début du mois de septembre.

Selon l'enquête menée, le sous-marin aurait été victime d'une vanne défectueuse  qui aurait conduit à un brusque envahissement du sous-marin et surtout un cour-circuit qui empêcha toute manœuvre ultérieure du sous-marin qui tel un corps mort tomba au fond avant d'exploser sous la pression.

Cette perte la première pour un sous-marin nucléaire américain fut un choc légitime pour la communauté sous-marinière américaine et notamment l'amiral Hyman G. Rickover. Toutes les procédures furent revues aboutissant au programme SUBSAFE, un programme efficace puisque le seul autre sous-marin nucléaire américain perdu, le Scorpion n'avait pas subit ce programme.

Comme de coutume, le sous-marin Thresher n'à jamais été retiré du service et est en «patrouille éternelle» (Eternal Patrol).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyVen 13 Déc 2019, 10:57

Le USS Permit (SSN-594)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe41
Le USS Permit (SSN-594)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe43
Construction et lancement du Permit
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe44

-Le USS Permit (SSN-594) est mis sur cale au Mare Island Navy Yard situé à Vallejo (Californie) le 1er mai 1959 lancé le 1er juillet 1961 et commissioned le 29 mai 1962.

Le SSN-594 est le deuxième sous-marin à porté le nom du pomponeau plume, un poisson de l'Atlantique occidentale, de la famille des Carangidae, des poissons se nourrissant de crabes, de crevettes et de petits poissons.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe42
Le USS Permit (SS-178)

Il succède à un sous-marin de classe Porpoise, le SS-178. Il est mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat Company de Groton le 6 juin 1935 lancé le 5 octobre 1936 et commissioned le 17 mars 1937. Désarmé le 15 novembre 1945,  il est rayé le 26 juillet 1956 puis vendu à la démolition le 28 juin 1956.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe45
Le USS Permit (SSN-594)

Après son commissionement, le sous-marin passe cinq semaines en essais dans la région du Puget Sound. Il passe ensuite trois semaines dans son chantier constructeur pour démontages et modifications mais aussi pour préparer la mise en œuvre du missile SUBROC.

Les essais finaux se terminent en janvier 1963. Il participe aux derniers essais du missile Subroc, le Permit étant le premier sous-marin à tirer ce missile le 28 mars 1963, missile armé d'une charge de profondeur nucléaire ce qui compensait la précision toute relative du missile.

En 1964 et 1965, le sous-marin continue son entrainement tout en menant différents tests pour tirer le meilleur parti des formidables capacités des Thresher-Permit. A l'hiver 1966, il retourne au Mare Island Navy Yard pour carénage.

De mai à juillet 1966, il est déployé en Extrême-Orient, rentrant à San Diego le 13 août après avoir fait escale à Pearl Harbor. Il passe le reste de l'année dans la région, effectuant quelques exercices et surtout terminant l'an 1967 de notre ère par un nouveau carénage dans son chantier constructeur. A la même époque, le sous-marin quitte San Diego pour être redéployé à Vallejo.

Le 22 avril 1968, il quitte la Californie pour des opérations spéciales dans le Pacifique et ce jusqu'au 26 juin. Même topo du 24 juillet au 1er octobre.

D'avril à décembre 1970, il est déployé en Extrême-Orient. Durant l'été 1970, il est immobilisé à Subic Bay pour remplacer son périscope.

Il effectue deux nouveaux déploiements en Extrême-Orient, le premier de juillet 1974 à janvier 1975 et le second de mars à août 1976. En janvier 1977, il exécute le premier tir en plongée d'un missile de croisière Tomahawk.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe46
Le USS Permit (SSN-594)

De juin à décembre 1979 et de juin à décembre 1980, le sous-marin est déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique. De mars à septembre 1982, il est déployé en Extrême-Orient.

De décembre 1982 à septembre 1984, il est immobilisé au Mare Island Navy Yard pour une refonte, un rechargement du réacteur et une modernisation de ses équipements pour lui permettre de tenir jusqu'à son désarmement en restant opérationnel.

Sa carrière opérationnelle se termine par deux déploiements en Extrême-Orient, le premier de mars à septembre 1987 et le dernier de juin à décembre 1989.

Après quasiment trente ans de carrière, le USS Permit (SSN-594) est désarmé le 23 juillet 1991 et rayé du Naval Vessel Register le même jour.

Le 30 septembre 1991, il est confié au Nuclear Powered Ship and Submarine Recycling Program de Bremerton (Etat de Washington) pour dénucléarisation et déconstruction. Le 20 mai 1993, le SSN-594 n'existe plus que dans les souvenirs de ceux qui ont servit à bord.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyVen 13 Déc 2019, 11:11

Le USS Plunger (SSN-595)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pl10
Le USS Plunger (SSN-595)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pl13
Construction et lancement du Plunger
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pl12

-Le USS Plunger (SSN-595) est mis sur cale au Mare Island Navy Yard le 2 mars 1960 lancé le 9 décembre 1961 et commissioned le 21 novembre 1962.

Le troisième sous-marin de classe Thresher-Permit est le quatrième navire à porter ce nom qui traduit en français donne «plongeur».

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pl11
Le USS Plunger (SS-2)

Il succède à un sous-marin de 1895 dont la construction fût abandonnée en avril 1900 pour des raisons techniques, un autre submersible le SS-2 en service du 19 septembre 1903 au 3 novembre 1905 puis du 23 février 1907 au 24 février 1913 (vendu à la démolition le 26 janvier 1922) et enfin un sous-marin de classe Porpoise.

Le SS-179 est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard le 17 juillet 1935 lancé le 8 juillet 1936 et commissioned le 19 novembre 1936. Il est désarmé le 15 novembre 1945, rayé le 6 juillet 1956 puis vendu à la démolition le 22 avril 1957.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pl14
Le USS Plunger (SSN-595) à la mer

Après un passage au Puget Sound Naval Shipyard le 27 novembre pour tester ses tubes lance-torpilles et son sonar, le Plunger quitte Mare Island le 5 janvier 1963 pour sa croisière d'endurance en direction de Pearl Harbor.

De retour à son chantier constructeur (qui sert aussi de base opérationnelle),  le sous-marin teste ses sonar et son système de contrôle de tir.

En avril 1963, il quitte la Californie pour rallier sa nouvelle base opérationnelle en l’occurrence Pearl Harbor, devenant navire-amiral en portant la marque du commandant de la 71ème division de sous-marins (Commander Submarine's Division Seventy-One en abrégé ComSubDiv 71).

Après avoir passé le printemps et l'été 1964 au large de la côte ouest, le Plunger arrive à Wake le 15 septembre 1964 pour une évaluation appelée en version originale SubRon Operational Evaluation Missile Firing que l'on pourrait traduire par «évaluation opérationnelle des capacités de tir de missiles de l'escadrille de sous-marins».

De retour à Pearl Harbor en janvier 1965, il montre ses capacités au docteur Donald Hornig, le conseil spécial du président Johnson pour les questions de science et de technologie. De retour à Wake en mai, il participe à de nouveaux exercices.

Il passe l'automne à préparer un nouveau déploiement outre-mer qui à lieu en 1966, le sous-marin opérant en Extrême-Orient notamment dans les régions d'Okinawa et de Subic Bay aux Philippines.

Outre les exercices anti-sous-marins, le Plunger effectua des missions d'océanographie et de cartographie des ports.

Il passe les six premiers mois de l'année 1967 dans les eaux hawaïennes avant de rallier le Puget Sound pour six mois de travaux. Il ne rentre à Pearl Harbor que le 1er février 1968.

En 1968, le Plunger effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Il est le premier navire à propulsion nucléaire à faire escale au Japon ce qui suscite la protestation des japonais qui non seulement craignent une contamination de leurs eaux mais se rappellent également douloureusement d'avoir été frappés par deux bombes nucléaires.

De janvier à mars 1969, il effectue pendant deux mois une opération spéciale. En 1970 au cours d'un nouveau déploiement en Extrême-Orient, le sous-marin fait escale deux fois à Yokosuka, à Guam, à Sasebo, à Okinawa, à Subic Bay et à Hong-Kong.

Le 2 décembre 1973, le commandant du Plunger, le Commander A.L Wilderman est projeté par dessus bord dans le Golden Gate à San Francisco alors qu'il se trouvait sur le kiosque en compagnie  de deux autres personnes. En dépit de recherches intensives, son corps n'à jamais été retrouvé.

De 1980 à 1982, il est immobilisé à Bremerton au Puget Sound Navy Yard pour modernisation. Il est de retour à San Diego en 1983 pour réaliser ses essais à la mer et sa remise en condition opérationnelle.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pl15
Le USS Plunger (SSN-595)

De janvier à juin 1984, il effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient. Début 1985, il entre en collision avec un cargo au large de la Californie du Sud ce qui impose un passage au bassin pour réparer la proue et le dome sonar.

En 1986, il effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient avec des escales à Yokosuka, Subic Bay et Hong Kong.

En dépit de son âge, le Plunger resta au sommet, remportant plusieurs récompenses. De plus aucune mission ne fût annulé pour une avarie ce qui était rarissime.

En 1988, il effectue son dernier déploiement en Extrême-Orient. Il fait escale au Japon, aux Philippines, à Guam, à Okinawa, à Hong Kong et à Chinhae en Corée du Sud.

Après une longue période d'entrainement au large de San Diego, le sous-marin reprend la mer en décembre 1988 pour une mission spéciale de deux mois.

C'est sa dernière mission. Il est désactivé le 10 février 1989 et désarmé le 3 janvier 1990. Rayé du Naval Vessel Register le 2 février, il entre dans le programme de recyclage des  navires nucléaires  à Bremerton le 5 janvier 1995. Les travaux s'achèvent le 8 mars 1996.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyDim 15 Déc 2019, 14:41

Le USS Barb (SSN-596)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba41
Lancement du sous-marin Barb

Présentation

-Le USS Barb (SSN-596) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 9 novembre 1959 lancé le 11 février 1962 et commissioned le 24 août 1963.

Le SSN-596 est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom du barbeau, un poisson de l'Atlantique. Il succède à une unité de classe Gato, le SS-220.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba42
Le USS Barb (SS-220)

Il est mis sur cale aux chantiers navals General Dynamics Electric Boat de Groton (Connecticut) le 7 juin 1941 lancé le 2 avril 1942 et commissioned le 8 juillet 1942.

Désarmé le 12 février 1947, il est réarmé du 3 décembre 1951 au 5 février 1954 puis du 3 août au 13 décembre 1954 après avoir été modifié dans le cadre du programme GUPPY. Il est alors transféré à la marine italienne où il devient le Enrico Tazzoli (S-511), servant jusqu'en 1972 quand il est vendu à la démolition.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba43
Le USS Barb (SSN-596) à la mer

Le 28 septembre 1963, il quitte Pascagoula pour sa croisière mise en condition opérationnelle qui coïncide avec son transit en direction de la côte ouest où il doit être stationné. Il franchit le canal de Panama, fait escale à Vallejo (où se situe le Mare Island Navy Yard) avant de rallier le Puget Sound pour une série d'essais du 30 octobre au 19 novembre.

Il enchaîne par un entrainement de quatre semaines dans les eaux hawaïennes. Il est de retour sur la côte ouest le 17 décembre 1963, entrant à l'Arsenal de Mare Island pour des travaux et des modifications diverses. Ces travaux vont durer neuf mois jusqu'au mois de septembre 1964. Entre temps le 1er juillet 1964, son port d'attache change, Pearl Harbor remplaçant Vallejo.

Intégré à la Submarine Division 71, il continue sa montée en puissance dans les eaux hawaïennes avant de devenir le 1er décembre, le navire-amiral de la force sous-marine du Pacifique. Il reste dans la région pour s’entraîner mis à part la période du 9 juin au 25 juillet pour des réparations à l'Arsenal de Mare Island.

Après un exercice avancé du 3 mars au 15 mai, le sous-marin rallie la côte ouest pour visiter San Francisco, réaliser de nombreux tests en baie de Dabob dans l'Etat de Washington avant une période d'entretien au Puget Sound Naval Shipyard. Il est de retour à Pearl Harbor en octobre, passant le reste de l'année 1966 en disponibilité limitée.

Les quatre premiers mois de l'année 1967 sont consacrés à un entrainement dans les eaux hawaïennes.

Le 9 mai, il appareille pour son premier déploiement en Extrême-Orient. Il fait escale à Naha du 22 au 27 avant de rallier les eaux vietnamiennes et le Task Group 77.9. Après une série de missions, le Barb fait relâche à Singapour avant de mettre cap sur Yokosuka où il va passer neuf jours en escale. Il enchaîne par trois semaines d'opérations.

Après une nouvelle période d'entretien à Yokosuka à la fin du mois août, le Barb va rallier Hong Kong pour une escale d'une semaine. Alors qu'il devait rallier les eaux vietnamiennes, le sous-marin est détourné vers Naha (Okinawa) avant de rallier Guam pour des exercices. Il met cap à l'est le 24 octobre, arrivant à Pearl Harbor le 1er novembre.

Après avoir passé la fin de l'année en maintenance et repos, le sous-marin reprend son activité au printemps, repérant le 11 avril 1968 une activité élevée de la marine soviétique, activité qui correspond à la disparition du sous-marin K-129 ce qui allait conduire la marine américaine, la CIA et le milliardaire américain Howard Hughes à se lancer dans une opération de récupération qui n'allait réussir qu'à moitié.

Le USS Barb (SSN-596) est immobilisé pour un grand carénage au Pearl Harbor Naval Shipyard de la fin du mois de mai 1968 au 8 décembre 1969.

Début janvier 1970, il quitte Hawaï pour l'Etat de Washington pour tester son système d'armes qu'il s'agisse de l'électronique ou des armes embarquées. Rentré à Hawaï fin février, il reprend une activité de routine dans les eaux entourant l'archipel hawaïen.

Le 2 janvier 1971, il quitte à nouveau Pearl Harbor pour un nouveau déploiement en Extrême-Orient (WestPac Deployment). Il n'arrive à Yokosuka que le 7 février car durant le transit il à mené une opération spécial.

Après deux semaines de repos, il met cap sur Subic Bay pour une brève escale de deux jours jusqu'au 28 février quand il reprend la mer pour quatre semaines d'opérations spéciales, rentrant à Subic le 28 mars 1971.

Il reprend la mer deux jours plus tard pour rallier la colonie britannique de Hong-Kong où il passe la première semaine d'avril. Quittant Hong-Kong, il rallie les Mariannes et plus précisément Guam où il arrive le 15 avril pour un long passage jusqu'à la fin du mois. Il reprend la mer le 1er mai pour huit semaines d'opérations spéciales, le sous-marin nucléaire d'attaque rentrant à Pearl Harbor le 25 juin 1971 après cinq mois de déploiement outre-mer.

Il subit un petit carénage de la fin du mois de juillet à la fin de l'année 1971 même si il quitte le bassin dès la mi-octobre. Il ne reprend son activité normale qu'au printemps 1972. Le 22 mai, il quitte Pearl Harbor pour Apra Harbor (Guam) où il est déployé jusqu'à la fin de l'année.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba44
Peinture représentant le sauvetage des membres de Colbat 2 par le Barb

Le 8 juillet 1972, Il quitte Apra Harbor pour échapper au typhon RITA. Au large de Guam, il doit même plonger pour échapper à la fureur de Dame Nature. En fin d'après midi, un Boeing B-52 Stratofortress indicatif COBALT 2 à eu moins de chance, s'écrasant en mer après avoir tenté un décollage pour échapper au typhon.

A 17.25, les six hommes d'équipage sont  à l'eau. Un Boeing C-97 Stratofreighter repère les survivants et transmet les coordonnés à deux sous-marins, le Barb et le Gurnard (SSN-662) (classe Sturgeon).

A 23.00, le Barb fait surface à 12 miles nautiques de la position donnée par le C-97. Le temps est tel que les navires de surface envoyé à la recherche des aviateurs naufragés ont du faire demi-tour.

Des heures d'effort sont nécessaires pour récupérer cinq des six membres d'équipage du B-52 Stratofortress. Le dernier membre étant retrouvé sans vie, son corps récupéré.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba45
Le USS Barb (SSN-596)

Le Barb retourne à Hawaï le 15 décembre 1972. De janvier à mars 1973, le sous-marin effectue un entrainement de routine dans les eaux hawaïennes. Le 10 mars, il quitte Pearl Harbor pour un déploiement outre-mer de trois mois jusqu'au 10 juin, ayant fait des escales à Pusan et aux Mariannes. Il rentre dans sa base hawaïenne le 18.

En septembre 1973, il participe à l'exercice multinational RIMPAC 73 (deuxième édition, la première ayant eu lieu en 1971), passant le reste de l'année dans une activité routinière.

Du 1er mars 1974 à novembre 1975, le sous-marin est immobilisé pour un nouveau grand carénage cette fois au Mare Island Navy Yard, le choix de ce chantier s'expliquant par le changement du port d'attache, San Diego remplaçant Pearl Harbor.

Le 17 février 1977, il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer. Il participe à l'exercice RIMPAC 77 avant une escale de deux jours à la fin du mois à Pearl Harbor. Il rallie ensuite Subic Bay où il arrive le 18 mars mais ne s'y attarde pas pour rallier Chinhae (Corée).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba46
Le USS Barb (SSN-596)

Au cours du transit en direction du port sud-coréen (où il fait escale du 29 mars au 1er avril), le sous-marin s’entraîne avec les marines sud-coréennes et japonaises. Il fait ensuite escale à Hong-Kong du 11 au 14 avril avant de rallier les Mariannes pour un entrainement avec l'armée de l'air néo-zélandaise.

Il fait escale à Guam du 20 avril au 9 mai, sort pour une opération spéciale, revient à Guam le 24 mai pour quelques jours avant une nouvelle période d'opération et ce jusqu'au 30 juin, faisant escale à Subic Bay pour repos. Le 7 juillet, il met cap sur les Etats-Unis, fait relâche à Hawaï avant de rentrer à San Diego le 2 août après six jours de mer.

A l'automne 1977, il sert de plate-forme de tests pour la version à changement de milieu du missile de croisière Tomahawk. Ces tests vont se poursuivre jusqu'au printemps 1978.

D'avril à juillet 1978, il subit un petit carénage au Mare Island Naval Shipyard avant de reprendre une activité de routine jusqu'au 27 septembre 1978 quand il appareille pour un nouveau déploiement outre-mer.

Il passe la semaine du 3 au 10 octobre à Hawaï avant de rallier Subic Bay pour une escale de trois semaines du 29 octobre au 19 novembre. Le lendemain il reprend la mer direction le Japon où il arrive le 24 novembre. Il reprend la mer le 1er décembre pour une mission spéciale d'un mois qui se termine par une escale à Chinhae du 31 décembre 1978 au 3 janvier 1979. Il rallie alors Guam où il arrive le 11 janvier.

Il opère dans la région jusqu'au 1er février quand il met cap sur Subic Bay où il arrive le 6. Trois jours plus tard, il reprend la mer pour participer à l'exercice MULTIPLEX 2-79 qui s'achève le 21 février. Il passe la dernière semaine à Subic Bay avant d'entamer le chemin du retour. Il quitte les Philippines le 28 février, arrivant à San Diego le 17 mars, passant les sept semaines suivantes en repos et en entretien.

Le 7 février 1980, le Barb entame un nouveau déploiement dans le Pacifique, participant notamment à RIMPAC 80. Il va opérer dans les eaux hawaïennes jusqu'au début du mois d'avril quand il retourne à San Diego.

Il passe sept semaines en entretien, enchaîne les exercices dans les eaux californiennes avant d'entrer en grand carénage le 21 juillet, les travaux s'achevant fin 1982. Plus qu'un simple entretien poussé, c'est une véritable modernisation du système de combat et les ultimes raffinements du programme SUBSAFE. Cette période de travaux à été plus longue que prévue et les  problèmes nombreux.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ba47
Bremerton, terminus tout le monde descend !

Le USS Barb (SSN-596) est désactivé le 10 mars 1989, désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 20 décembre 1989. Il est confié au programme de recyclage des navires nucléaires, recyclage qui s'achève le 14 mars 1996.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyDim 15 Déc 2019, 14:50

Le USS Pollack (SSN-603)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_po23
Le USS Pollack (SSN-603)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_po24
Le Pollack paré au lancement

-Le USS Pollack (SSN-603) est mis sur cale au New-York Shipbuilding Corporation sis à Camden (New-Jersey) le 14 mars 1960 lancé le 17 mars 1962 et commissioned le 26 mai 1964.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_po25
Le USS Pollack (SS-180)

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom d'un poisson connu sous son nom scientifique de pollachius mais que le grand public connait plus sous le nom de Lieu ou de Collin.

Il succède au SS-180, un sous-marin de classe Porpoise. Il est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard de Kittery (Maine) le 1er octobre 1935 lancé le 15 septembre 1936 et commissioned le 15 janvier 1937. Il survit au second conflit mondial, étant désarmé le 21 septembre 1945. Il est rayé du NVR le 11 octobre 1945, réinscrit le 28 novembre 1945 et définitivement rayé le 29 octobre 1946. Il est vendu à la démolition le 2 février 1947 et démantelé.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_po26
Le USS Pollack (SSN-603)

Le nouveau sous-marin nucléaire d'attaque est affecté dans l'Atlantique. Il répond donc aux ordres du Commander in Chief, US Atlantic Fleet, le SSN-603 dépendant du Submarine Squadron 4 basé à Charleston en Caroline du Sud.

Après avoir effectué sa croisière de mise en condition opérationnelle, le submersible passe six à mois à être évalué dans son domaine de prédilection à savoir la lutte anti-sous-marine.

L'année 1965 le voit évaluer de nouvelles tactiques anti-sous-marines contre des sous-marins mais aussi contre des destroyers. Il s’entraîne également à la lutte antinavire même si à l'époque la marine soviétique n'à pas encore tiré toutes les leçons de la crise des missiles de Cuba et ne dispose que d'une flotte de surface assez limitée en qualité comme en quantité. Même chose en 1966 et 1967 où le SSN-603 passe beaucoup de temps à la mer pour entrainement, tests et évaluation. De juin à août 1966, il est déployé dans l'Atlantique Nord.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_po27
Le USS Pollack (SSN-603)

Le 1er mars 1968, il quitte définitivement Charleston pour rallier Norfolk. Qui dit changement de base opérationnelle dit également changement d'unité. Exit le Submarine Squadron Four et bonjour le Submarine Squadron Ten qui la première escadrille de sous-marins 100% nucléaire de l'US Navy. D'août à novembre 1971, il est déployé en Méditerranée et opère au profit de la 6ème flotte.

Cette affectation est cependant brève. En effet en 1975 après avoir subit un carénage (doublé d'un rechargement de son réacteur avec du combustible neuf), le sous-marin quitte la côte est pour la côte ouest, étant affecté au Submarine Squadron Three avec pour base San Diego où il arrive en mars 1975.

De février à juillet 1978, il est déployé en Extrême-Orient.

De mai 1979 à juillet 1981, il est immobilisé pour refonte au Mare Island Navy Yard, rentrant ensuite à San Diego.

De juin à décembre 1982, il est déployé en Extrême-Orient (WestPac Deployment) et d'août à octobre  1987, il opère dans le Pacifique Nord.

En 1988, il quitte le SubRon Three pour le Submarine Group 5 stationné à Vallejo où se trouve l'Arsenal de Mare Island.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_po28
Le USS Pollack (SSN-603) à quai

Le Pollack est désarmé le 1er mars 1989, rayé le même jour puis confié au programme de recyclage des navires nucléaires installé à Bremerton. Le recyclage commencé le 9 février 1993 s'acheva le 17 février 1995.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyDim 15 Déc 2019, 15:02

Le USS Haddo (SSN-604)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha27
Le USS Haddo (SSN-604)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha29
18 août 1962 : le futur Haddo prend contact avec son élément

-Le USS Haddo (SSN-604) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation de Camden (New-Jersey) le 9 septembre 1960 lancé le 18 août 1962 et commissioned le 16 décembre 1964.

C'est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter le nom du saumon rose à bosse, la plus petite et la plus abondante espèce du Pacifique. «Mondialisation» oblige, cette espèce à été aperçue en Normandie en 2017 ce qui inquiète certains observateurs car l'espèce possède toutes les caractéristiques d'une espèce invasive.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha28
Le USS Haddo (SS-255)

Le SSN-604 succède au SS-255, un sous-marin de classe Gato. Mis sur cale chez Electric Boat à Groton le 1er octobre 1941, il est lancé le 21 juin 1942 et commissioned le 9 octobre 1942. il survit au seconde conflit mondial puisqu'il est désarmé le 16 février 1946. Rayé du NVR le 1er août 1958, il est vendu à la démolition le 4 mai 1959 et démantelé.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha30
Vue aérienne du Haddo naviguant en surface

Le Haddo mène sa croisière de mise en condition au large de New London (Connecticut) en janvier 1965 avant de rallier sa base opérationnelle en l'occurence Charleston (Caroline du Sud) où il arrive le 8 février, intégrant le Submarine Squadron Four.

Il s’entraîne dans l'Atlantique et dans les Caraïbes jusqu'au 7 juillet 1965 quand il appareille de Charleston direction la mer Méditerranée. Il dépend alors de la 6ème flotte où il exécute un grand nombre d’entraînements et d'exercices et ce jusqu'à la fin octobre, le Strike Submarine Nuclear (SSN) rentrant en Caroline du Sud le 7 novembre 1965.  

Jusqu'en 1967, le sous-marin alterne entrainement dans l'Atlantique et courts déploiements en Méditerranée. De nombreuses décorations récompensent son efficacité.

D'août 1969 à février 1971, le sous-marin est immobilisé au Charleston Naval Shipyard pour un grand carénage où il reçoit notamment les modifications liées au programme SUBSAFE. Les travaux terminés, il rallie une nouvelle base opérationnelle en l’occurrence New London dans le Connecticut. Il est alors affecté au Submarine Squadron Ten.  

Au printemps 1972 il achève un déploiement de six mois en Méditerranée, une première pour un sous-marin nucléaire d'attaque. Il y retourner à l'automne 1972 mais pour une période plus courte puisqu'il rentre à New London juste avant Noël.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha31
Le Haddo à la mer

D'août 1973 à décembre 1975, il subit une refonte importante (avec notamment le rechargement du cœur du réacteur) aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula (son chantier constructeur ayant fermé en 1968).

Le carénage terminé, il quitte le Mississippi non pas pour rentrer à New London mais pour rallier sa nouvelle base de San Diego. Il franchit pour cela le canal de Panama le 13 février 1976 et arrivé ne Californie intègre le Submarine Squadron Three.

Au printemps 1977, il quitte San Diego pour l'Extrême-Orient, y restant déployé pendant six mois avant de rentrer en Californie. S'en suit pendant les trois premiers mois de 1978 une période de disponibilité restreinte pour entretien au Puget Sound Naval Shipyard sis à Bremerton dans l'Etat de Washington.

En décembre 1978, il quitte San Diego pour un nouveau déploiement outre-mer, visitant notamment la Nouvelle-Zélande. Il rentre après plusieurs mois donc en 1979.

De février à mai 1980, il subit une nouvelle période d'entretien mais cette fois au Mare Island Navy Yard. En août 1980, il découvre pour la première fois l'Océan Indien faisant notamment escale dans la base navale australienne HMAS Stirling (Australie occidentale) du 16 au 22 décembre 1980, rentrant en Californie en février 1981.

De juillet à octobre 1981 il est à nouveau déployé outre-mer mais cette fois visite le Japon au lieu de l'Australie. Il subit un grand carénage doublé d'une modernisation au Mare Island Naval Shipyard d'avril 1982 à janvier 1984, date à laquelle il rentre à San Diego.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha32
Le USS Haddo (SSN-604)

Une fois testé et remis en condition, le sous-marin  nucléaire d'attaque retourne en Extrême-Orient pour un nouveau déploiement de février à août 1985, visitant le Japon et Hong-Kong. D'octobre 1985 à janvier 1986, il subit une nouvelle période d'entretien mais cette fois à San Diego.

Le USS Haddo (SSN-604) est à nouveau déployé en Extrême-Orient d'août 1986  à février 1987, effectuant entrainement et missions diverses, ses escales ayant lieu au Japon et à Hong-Kong.

Après des opérations locales au large de San Diego, le sous-marin subit une ultime période d'entretien ou Selected Restricted Availability à San Diego de janvier à mars 1988, le sous-marin devant être désarmé prochainement.

Après deux mois d'entrainement à la lutte anti-sous-marine en juin et juillet 1988, le sous-marin est absent près de 300 jours de sa base opérationnelle en février 1989 et février 1990. On trouve notamment un déploiement outre-mer de six mois avec des escales en Corée, au Japon, à Hong-Kong et aux Philippines.

A l'hiver 1989-90, il participe à l'exercice PACEX-89, le plus important exercice naval mené par la flotte du Pacifique depuis 1945 avant d'enchainer par deux mois d'entrainement à la lutte anti-sous-marine.

Le USS Haddo (SSN-604) est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 12 juin 1991. Il est confié au Nuclear Powered Ship and Submarine Recycling Program de Bremerton et le 20 juin 1992, le SSN-604 n'est plus qu'un souvenir.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyMar 17 Déc 2019, 15:44

Le USS Jack (SSN-605)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ja20
Le USS Jack (SSN-605)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ja22
Lancement du Jack

-Le USS Jack (SSN-605) est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard le 16 septembre 1960 lancé le 24 avril 1963 et commissioned le 31 mars 1967.

Il porte le nom d'une famille de gros puissants tropicaux prédateurs, la famille des Carangidae (ou Carangue en français, Jack étant un nom générique).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ja21
Le USS Jack (SS-259)

Un autre sous-marin à porté ce nom en l’occurrence une unité de classe Gato, le SS-259. Il est mis sur cale à Groton (Connecticut) chez Electric Boat Company le 2 février 1942 lancé le 16 octobre 1942 et commissioned le 6 janvier 1943.

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 8 juin 1946 et mis en réserve. Il est réarmé le 20 décembre 1957 en vue d'être transféré à la marine grecque. Désarmé par l'US Navy le 21 avril 1958, il est transféré le même jour à la marine grecque où il devient l'Amphrititi (S-17). Il sert sous les couleurs hellènes jusqu'en 1967. Rayé du Naval Vessel Register le 1er septembre, il est coulé comme cible le 5 septembre par des unités américaines de la 6ème flotte.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ja23
Le USS Jack (SSN-605) à la mer

Sur le plan technique, le Jack se distingue des autres Thresher-Permit par une longueur plus importante (6.1m de plus soit 90.63m) pour tester un système expérimental, un arbre à entrainement direct avec deux hélices contrarotatives concentriques sur la ligne d'arbre (NdA si quelqu'un de connaisseur peut me dire ce que ça donne en français).

Une fois mis en service, le Jack est affecté au Submarine Squadron Ten basé à New London (Connecticut). Ce sera son unique escadrille d'affectation durant ses vingt-trois années de service.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ja24
Le USS Jack (SSn-605) en phase d'immersion (?)

Après sa mise en condition dans les Caraïbes, le sous-marin nucléaire d'attaque retrouve les eaux froides de la Nouvelle-Angleterre.

En septembre et octobre 1968, le SSN-605 participe à l'exercice OTAN SILVER TOWER, le plus important exercice mené par l'organisation depuis 1964.

Près de 200 navires, des avions et des hélicoptères venant des Etats-Unis, de Belgique, du Canada, du Danemark, des Pays-Bas, de Norvège, du Portugal, de Grande-Bretagne et de l'Allemagne de l'Ouest sont engagés sous l'autorité d'une nouvelle force, la Standing Naval Force Atlantic (STANAVFORLANT), exercices naturellement suivis par la marine soviétique.

Le scénario imagine une menace posée sur la Norvège par un pays imaginaire (hum hum) appelé «Orange», le Jack jouant le rôle d'un sous-marin orange et montrant les capacité d'un submarine strike nuclear à menacé une flotte bien plus puissante, la flotte de surface soviétique étant encore très limitée (il faut du temps pour tirer les leçons de la crise des missiles de Cuba en 1962).

Durant l'exercice «Tour d'argent», le sous-marin revendiqua la destruction de 319000 tonnes de navires soit plus que les trois meilleurs sous-marins du Silent Service réunis, les USS Flasher (SS-249), USS Rasher (SS-269) et USS Tang (SS-306) ayant coulé 293956 tonnes durant tout le conflit ! Une cérémonie organisée à Rosyth en Ecosse salue la performance du sous-marin nucléaire d'attaque américain.

Après la fin de cet exercice, le Jack retourne dans son chantier constructeur pour quatre mois d'entretien. Il est à nouveau disponible en mars 1969, participant à l'exercice SPRINGBOARD exécuté en mer des Caraïbes, exercice où il s'illustre à nouveau par son efficacité.

Au cours de l'année 1969, il participe à une opération spéciale qui le voit de recevoir une Meritorious Unit Commendation. Le 26 juin 1969, le Jack teste une torpille «bon de guerre» Mark 16 contre la coque d'un destroyer d'escorté désarmé de classe Edsall, le USS Snowden (DE-246).

A l'été 1970, il embarque des aspirants officiers pour un entrainement. De février 1971 à février 1972, il est immobilisé pour refonte. Il subit une inspection de sécurité nucléaire et le sous-marin reçoit la meilleure note jamais attribuée à un sous-marin nucléaire américain.

De juillet 1972 à février 1973, le USS Jack (SSN-605) est déployé en Méditerranée de même que de mai à novembre 1974.

De janvier 1976 à mai 1977, il est immobilisé pour un grand carénage qui coïncide avec le rechargement de son réacteur, travaux réalisés au Portsmouth Naval Shipyard. Au cours d'essais, une entrée d'eau non maîtrisée provoque une explosion dans le local des batteries, blessant un certain nombre de marins. Les dégâts étant limités, le sous-marin peut continuer à réaliser ses essais.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ja25
Le USS Jack (SSN-605) à la mer

De novembre 1979 à mai 1980 et d'avril à septembre 1981, il est déployé en Méditerranée. Le 27 avril 1981 alors qu'il faisait escale à Alexandrie, le sous-marin heurte le navire amphibie USS Trenton (LPD-14) alors que la houle secouait rudement tous les navires présents dans le port. Les dégâts sont très limités.

De septembre 1982 à décembre 1984, il est immobilisé pour une grande refonte de vingt-sept mois dans son chantier constructeur. Ces travaux sont marqués par la mort d'un ouvrier au cours d'un test qui à vu l'utilisation du fréon à la place de l'oxygène lors d'un test.

Il est à nouveau déployé en Méditerranée de janvier à juin 1985, de janvier à juin 1986 et enfin de juillet à décembre 1987.

Le USS Jack (SSN-605) est désarmé le 11 juillet 1990. Rayé du Naval Vessel Register le même jour, il est remorqué pour dénucléarisation et démolition à Bremerton. Les travaux sont rondement menés puisque le sous-marin n'existe plus dès le 30 juin 1992.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyMar 17 Déc 2019, 15:55

Le USS Tinosa (SSN-606)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ti11
Le USS Tinosa (SSN-606) au bassin

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ti13
Le Tinosa en construction

-Le USS Tinosa (SSN-606) est mis sur cale au Portsmouth Naval Shipyard le 24 novembre 1959 lancé le 9 décembre 1961 et commissioned le 17 octobre 1964.

C'est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter ce nom qui donne en français Carangue Noire (Caranx Lugubris), une espèce vivant dans les eaux tropicales.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ti12
Le USS Tinosa (SS-283)

Le SSN-606 succède au SS-283, un sous-marin de classe Gato. Il est mis sur cale au Mare Island Naval Shipyard le 21 février 1942 lancé le 7 octobre 1942 et commissioned le 15 janvier 1943.

Il est désarmé le 23 juin 1949 et mis sous cocon. Il est réarmé pour entrainement du 4 janvier 1952 au 2 septembre 1953. Il est rayé le 1er septembre 1958 et coulé comme cible en novembre 1960 dans les eaux hawaïennes.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ti14
Le USS Tinosa (SSN-606) à la mer

Après sa croisière de mise en condition opérationnelle au large de New London (Connecticut), le sous-marin retourne dans son chantier constructeur d'avril à juin 1966 avant une croisière en direction de Faslane (Ecosse) et dans les Caraïbes.

Après un nouveau carénage de mars à juin 1967, le sous-marin est utilisé de janvier à mars 1968 pour des essais au profit du Naval Underwater Sound Laboratory sis à New London, les expérimentations ayant lieu au large du Connecticut, de la Floride et des Bermudes. Cette campagne d'essais terminée, le sous-marin reprend une activité plus habituelle pour un sous-marin nucléaire d'attaque.

De novembre 1968 à février 1969, il est déployé dans l'Atlantique Nord, opérant notamment au delà du Cercle Polaire Arctique. Il furète également au large des côtes soviétiques pour des missions de renseignement.

Du printemps 1969 (NdA date de début inconnue) à décembre 1971, le sous-marin est immobilisé pour des travaux liées au programme SUBSAFE, un programme de modifications techniques décidé après la catastrophe du Tresher le 10 avril 1963.

En juillet 1972, il traverse l'Atlantique direction l'Europe pour une série de visites dans les ports d'Europe du Nord puis en Méditerranée pour un déploiement au profit de la 6ème flotte.

Il est de retour au pays en décembre, terminant l'année par un projet de recherche sponsorisé par le célèbre Institut Technologique du Massachusetts plus connu sous son nom en V.O à savoir le Massachusetts Institue of Technology (MIT).

L'année 1973 commence par une activité routinière avant une période d'entretien auprès du ravitailleur de sous-marin USS Fulton (AS-11) dans sa base de New London. Il est ensuite déployé deux fois aux Bermudes avant d'opérer depuis les îles Andros (Bahamas) puis de participer à un exercice américano-canadien au large des côtes de Floride.  

De janvier à mars 1974, le sous-marin est mis au sec sur le dock-flottant auxiliaire USS Waterford (ARD-5) avant d'effectuer ses essais, sa remise en condition puis de quitter la Nouvelle-Angleterre pour un nouveau déploiement en Méditerranée.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ti15
Tino Rossi ? Non Tino Sa !

Il fait ainsi escale à Bizerte du 24 juin au 1er juillet, étant le premier sous-marin nucléaire à faire escale dans l'ancienne base navale française. Ce déploiement entame le 19 mai se termine le 16 novembre 1974.

Il commence l'année 1975 par une activité de routine à proximité de sa base opérationnelle, ralliant Charleston le 23 juillet 1975 pour une brève escale avant d'opérer au large de la Californie.

Il passe ensuite l'hiver au chaud puisqu'il est immobilisé au chantier naval de Pascagoula pour une refonte de la fin 1975 jusqu'au 12 décembre 1977. Il prolonge son séjour caribéen en effectuant ses essais, sa remise en condition et des tests d'armes.

Il effectue également un exercice combiné avec la marine canadienne à la mi-avril avant de rentrer à New London pour préparer un nouveau déploiement sous l'autorité de la 6ème flotte.

Le 13 septembre 1978, il quitte la Nouvelle-Angleterre pour un nouveau déploiement en Méditerranée, un déploiement de cinq mois jusqu'en février 1979. Il fait ainsi relâche fin 1978 à La Maddalena (Sardaigne), une base américaine après un exercice avec des navires américains, britanniques, italiens et turcs.

De septembre 1980 à avril 1981 il est déployé en Méditerranée avant d’enchaîner par l'exercice américano-sud américain UNITAS. Il retourne en Méditerranée de janvier à juin 1986.

De janvier à juillet 1988, il est à nouveau déployé en Méditerranée. En octobre de la même année, il met cette fois cap sur l'Atlantique Nord, devenant un blue nose ship en franchissant le Cercle Polaire Arctique. De septembre à décembre 1989, il participe à l'exercice UNITAS.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ti16
Le USS Tinosa (SSN-606) au port

Le Tinosa est désactivé le 15 juillet 1991, désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 15 janvier 1992 alors qu'il était déjà en phase de dénucléarisation et de démantèlement. Le recyclage du SSN-606 s'achevant le 26 juin 1992.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyMar 17 Déc 2019, 16:03

Le USS Dace (SSN-607)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_da28
Dace ah ah ! Savior of the universe !

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_da30
18 août 1962 : Lancement du futur Dace

-Le USS Dace (SSN-607) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula le 6 juin 1960 lancé le 18 août 1962 et commissioned le 4 avril 1964.

Le SSN-607 est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom de la carpe commune présente dans les eaux froides d'Amérique du Nord.

Il succède à une unité de classe Gato, le S-247. Il est mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat de Groton le 22 juillet 1942 lancé le 25 avril 1943 et commissioned le 23 juillet 1943.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_da29
Le USS Dace (SS-247) refondu GUPPY et ci-dessous sous les couleurs italiennes
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Leonar10

Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 12 février 1947 et est mis sous cocon jusqu'au 8 août 1951 quand il est réarmé. Il est à nouveau désarmé le 15 janvier 1954. Il est remis en service le 22 octobre 1954 pour modernisation avant transfert en direction de l'Italie. Le transfert à lieu le 31 janvier 1955 où il devient le Leonardo da Vinci (S-510), servant jusqu'en 1973 quand il est désarmé. Il est vendu à la démolition le 1er avril 1975.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_da31
Le USS Dace (SSN-607)

De janvier à juin 1967, de janvier à juin 1969 et de janvier à juin 1970, le USS Dace (SSN-607) est déployé en Méditerranée au sein de la 6ème flotte. Cette zone à toujours été capitale pour les américains puisqu'il s'agissait du flanc sud du dispositif otanien.

Même durant la guerre de Corée, l'US Navy n'à jamais relâché la pression en Méditerranée, craignant que l'offensive lancée par Kim Il Sung ne soit en réalité qu'une diversion et que la véritable offensive n'ait lieu en Europe.

De plus à partir de la fin des années soixante, la présence navale soviétique n'à cessé de se renforcer sous la forme d'un détachement permanent appelé Eskadra, escadre qui s'appuyait sur des ports egyptiens (jusqu'en 1973) et surtout syrien avec le port de Tartous qui est encore un port importante pour la marine russe.

Il retourne en Méditerranée de mai à octobre 1972 puis de novembre à septembre 1976. Il enchaîne ensuite par une incursion dans les eaux froides pour ne pas dire glaciale de l'Océan Glacial Arctique. Le franchissement du cercle polaire arctique étant l'occasion de cérémonies pour les non-initiés qui une fois initiés deviennent des Blue Nose ou nez bleus.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_da32
Le USS Dace (SSN-607)

De mars à août 1977, il est à nouveau en Méditerranée. L'année suivante de juillet à octobre 1978, il fréquente une zone inhabituelle pour un navire hauturier à savoir les Grands Lacs dont l'accès est possible via le Saint Laurent et notamment la «Voie Maritime du Saint-Laurent» (Saint Lawrence Seaway) inaugurée en juin 1959.

De décembre 1982 à mai 1983, il est à nouveau déployé en Méditerranée tout comme de juillet à décembre 1984 et de mars à juillet 1986. Entre juillet et octobre 1987, il fréquente les eaux du sous-continent sud-américain pour participer à l'exercice UNITAS qui à lieu chaque année depuis 1959.

Le USS Dace (SSN-607) est désarmé le 2 décembre 1988. Rayé du Naval Vessel Register le même jour, il est confié au programme de recyclage installé à Bremerton. Les travaux sont terminés le 1er janvier 1997.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyJeu 19 Déc 2019, 20:37

Le USS Guardfish (SSN-612)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gu14
Le USS Guardfish (SSN-612)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gu16
Lancement du futur Guardfish le 15 mai 1965

-Le USS Guardfish (SSN-612) est mis sur cale aux chantiers navals New York Shipbuilding Corporation de Camden (New-Jersey) le 13 janvier 1961 lancé le 15 mai 1965 et commissioned le 20 décembre 1966.

Le SSN-612 est le deuxième sous-marin américain à porter le nom d'un poisson comparable au brochet plus connu sous sa désignation latine de Tylosurus Crocodilus.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gu15
Le USS Guardfish (SS-217)

Il succède à un sous-marin de classe Gato, le SS-247. Mis sur cale chez Electric Boat à Groton le 1er avril 1941 lancé le 20 janvier 1942 et commissioned le 8 mai 1942. Il est désarmé le 25 mai 1946 et affecté à la Naval Fleet Reserve comme sous-marin d'entrainement. Il est rayé le 1er juin 1960 et coulé comme cible le 10 octobre 1961.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gu17
Le USS Guardfish (SSN-612) à la mer

Le 15 février 1967, le Guardfish quitte Camden pour réaliser sa croisière de mise en condition opérationnelle. Quittant les frimas de la Nouvelle-Angleterre, il rallie la région de San Juan de Porto Rico dans les Caraïbes.

Cet entrainement terminé, il franchit le canal de Panama pour rallier le Pacifique où il doit être achevé. Il rallie Pearl Harbor où il est affecté au Submarine Squadron Seven. Sa première année de service est intensive puisqu'il va parcourir 40000 miles nautiques.

En 1968, le sous-marin s’entraîne intensivement dans les eaux hawaïennes et réalise un déploiement de six mois en Extrême-Orient. Il retourne ensuite sur la côte est pour son premier carénage réalisé chez Ingalls Nuclear Shipbuilding Division, une entité du chantier de Pascagoula spécialisé dans la maintenance des navires nucléaires. Les travaux sont exécutés de mars 1970 à mars 1971 et une fois terminés, il retourne dans le Pacifique pour reprendre son service actif.

De mai à octobre 1971, il effectue un déploiement opérationnel en Extrême-Orient ou en langue originale «Westpac Deployment» (déploiement dans le Pacifique occidental).

Au printemps 1972, le sous-marin est déployé en mer du Japon. Le 9 mai, les négociations de paix concernant le Vietnam organisées à Paris sont rompues et les combats reprennent. Les américains lancent le minage des ports nord-vietnamiens pour asphyxier l'économie du pays et la pousser à reprendre les négociations.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gu18
Le USS Guardfish (SSN-612)

Les américains craignent une intervention navale soviétique. Le Guardfish reçoit l'ordre de se positionner au large de la principale base soviétique dans le Pacifique en l’occurrence Vladivostok.

Le 10 mai au soir, le sous-marin à un contact surface dans une zone inhabituelle et à une vitesse qui ne l'est pas moins.

Le contact est un sous-marin lance-missiles type Echo II qui semble surveiller le sous-marin américain. On imagine la tension à bord des deux sous-marins bien conscient qu'une mauvaise manœuvre peut aboutir à un incident entraînant la troisième guerre mondiale.

Le sous-marin nucléaire américain marque le sous-marin soviétique à la culotte jusqu'à ce que le sous-marin lance-missiles ne plonge et ne mette cap à l'ouest (en direction du Vietnam).

La tension se poursuit dans les jours suivants, le SSN-612 repérant deux puis trois autres sous-marins soviétiques dans le secteur. Autant dire qu'en cas de combat cela se passerait différemment que dans un roman de Tom Clancy.

Le commandant du Guardfish se concentre sur l'Echo II. Quand ce dernier met cap au sud pour rallier la sortie de la mer du Japon, se pose la question de savoir si il devait briser le silence radio et si il devait rester en surveillance dans la zone où coller au train l'Echo II repéré initialement. Il informe le commandement de la situation et décide de suivre l'Echo II avec qui il entame une série de manœuvres qui pouvaient conduire à une collision avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer.

Signe de l'importance de l'événement, le président Nixon et son conseiller à la sécurité national étaient informés quotidiennement de la situation. Les communications n'allaient pas directement du sous-marin à la terre mais via un P-3 Orion pour diminuer le risque d'interception, les hautes fréquences utilisées par les sous-marins n'étaient pas d'une exemplaire discrétion.

Parallèlement, tous les sous-marins disponibles furent déployés pour couvrir les porte-avions engagés au Vietnam et pour repérer d'autres sous-marins soviétiques.

Une fois en mer des Philippines, l'Echo II mit cap au sud-ouest en direction du détroit de Bashi situé entre Taïwan et l'île de Luzon, l'entrée habituelle de la mer de Chine méridionale.

Le 18 mai, le sous-marin soviétique entre en mer de Chine méridionale à environ 300 miles nautiques de l'île de Luzon. Il rallie les côtes vietnamiennes pour une mission de surveillance, le Guardfish continuant de le suivre dans un contexte très tendu. Suite à des négociations avec les soviétiques à Moscou, l'Echo II reçoit l'ordre de mettre cap au nord ce qui réduit la tension entre les deux camps. Quand  le Guardfish arrive à Guam le 10 juin, il à passé 123 jours en plongée !

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gu19
Le USS Guardfish (SSN-612)

Il effectue un nouveau Westpac Deployment de janvier à mars 1974. Le 14 août 1974, le USS Guardfish (SSN-612) effectue sa 612ème plongée réussie. Il termine l'année par un carénage et en juin 1975, le sous-marin change de base opérationnelle. Exit Pearl Harbor et bonjour Vallejo où se situe le Mare Island Navy Shipyard.

D'août 1975 à juillet 1977, le sous-marin est immobilisé dans le dit arsenal pour entretien, modernisation et surtout opération délicate, le rechargement du réacteur.

Pas étonnant que pour les sous-marins classe Virginia et les porte-avions de classe Ford, les réacteurs nucléaires sont conçus pour alimenter les navires durant la totalité de leur carrière opérationnelle sans rechargement.

Cette affectation à Vallejo ne dure pas car les travaux terminés, il rallie San Diego où il intègre le Submarine Squadron Three.

De juillet 1978 à janvier 1979, le sous-marin effectue un déploiement opérationnel en Extrême-Orient avec l'utilisation de l'un des premiers sonars à traitement digital de la marine américaine dans le Pacifique.

En 1980, il retourne en Extrême-Orient pour un nouveau déploiement opérationnel, faisant escale à Rockingham (Australie Occidentale) où se trouvait la base navale australienne HMAS Stirling (16-21 mai 1980). De novembre 1981 à juin 1982, il effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient.

De septembre 1983 à août 1984,  il est immobilisé au Mare Island Naval Shipyard pour carénage et de juillet 1986 à janvier 1987, il est à nouveau déployé outre-mer en Extrême-Orient. Après quelques semaines de repos et d'entretien, il retourne en Extrême-Orient d'août 1987 à février 1988.

De septembre 1988 à octobre 1990, il réalise deux déploiements en Extrême-Orient et une période d'entretien appelée Selective Restrictive Availability (SRA).

Après avoir réalisé un déploiement dans le Pacifique Nord, le sous-marin nucléaire d'attaque ne rentre pas à San Diego mais rallie Bremerton en juin 1991. En juillet, il est désactivé et entame le long et lent processus de dénucléarisation.

Decommissioned le 4 février 1992, rayé du Naval Vessel Register le même jour, il est entièrement recyclé et déconstruit le 9 juillet 1992.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyJeu 19 Déc 2019, 20:49

Le USS Flasher (SSN-613)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_fl23
Lancement du Flasher

Présentation

-Le USS Flasher (SSN-613) est mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat de Groton le 14 avril 1961 lancé le 22 juin 1963 et commissioned le 22 juillet 1966.

Le SSN-613 est le deuxième sous-marin de la marine américaine à porter le nom d'un petit poisson multicolore des Caraïbes.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_fl24
Le USS Flasher (SS-249)

Il succède au SS-249, un Fleet Submarine de classe Gato construit dans le même chantier que son successeur. Il est mis sur cale le 30 septembre 1942 lancé le 20 juin 1943 et commissioned le 25 septembre 1943. Survivant au conflit, il est désarmé le 16 mars 1946, rayé le 1er juin 1959 et vendu à la démolition le 8 juin 1963.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_fl25
Le USS Flasher (SSN-613)

Alors que le Flasher était encore sur cale, le Thresher est perdu lors d'essais à la mer le 10 avril 1963. Des modifications importantes (programme SUBSAFE) sont appliquées ce qui explique le retard entre la mise sur cale et la mise en service (plus de cinq ans). Le 22 juin, Electric Boat lance deux sous-marins, le Flasher et le Tecumseh.

Deux mois après son commissionnement, le sous-marin arrive dans sa  base opérationnelle, Pearl Harbor. Il effectue sa première croisière en Extrême-Orient d'avril à septembre 1968 suivit d'une seconde d'avril à octobre 1969. De juin 1970 à juin 1971 il est immobilisé au Pearl Harbor Naval Shipyard pour son premier grand carénage.

Cinq mois plus tard, en novembre 1971, le Flasher entame son deuxième déploiement en Extrême-Orient. Ce déploiement qui s'achève en juin 1972 est marqué par de nombreux exercices et des escales de détente et de courtoisie à Guam, à Okinawa, à Yokosuka, à Subic Bay et à Hong-Kong.

Après avoir participé à RIMPAC 72 en septembre 1972, le sous-marin effectue son troisième déploiement outre-mer en Extrême-Orient de juin à décembre 1973, visitant Yokosuka, Guam et Hong-Kong.

D'avril à juin 1974, il exécute une mission spéciale dans le Pacifique. Son deuxième grand carénage (avec rechargement du réacteur) à lieu au Mare Island Navy Yard du 11 janvier 1975 au 16 décembre 1976. Il est temporairement affecté à Vallejo et dépend du Submarine Squadron Three. Les travaux terminés, il est affecté à San Diego. De septembre à novembre 1977, il est déployé dans le Pacifique.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_fl26
Le USS Flasher (SSN-613)

D'avril à juin 1978, il participe à une nouvelle «mission spéciale dans le Pacifique», mission intégré à un déploiement régulier en Extrême-Orient de mars à septembre de la même année, étant immobilisé à Mare Island pour une Selected Restricted Availability (SRA) de janvier à mars 1979.

De novembre 1979 à mars 1980, il effectue un long déploiement qui le conduit en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. De janvier à mars 1981, il est immobilisé pour une nouvelle SRA toujours à Mare Island.

Après un déploiement en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique de juillet 1981 à janvier 1982, le sous-marin USS Flasher (SSN-613) exécute une opération spéciale d'août à novembre 1982 dans le Pacifique Nord et ce quelques mois avant son troisième grand carénage qui dure quasiment deux ans à Mare Island (mai 1983-mars 1985).

De mars à août 1986, il participe à un nouveau déploiement en Extrême-Orient. En deux exercices voir missions de surveillance des navires soviétiques, le sous-marin fait escale à Yokosuka, Guam et Subic Bay. Il est à nouveau déployé dans le Pacifique Nord de février à avril 1987. Il est immobilisé pour une SRA à San Diego de juin à août 1988.

Son dernier déploiement en Extrême-Orient à lieu de novembre 1989 à avril 1990 avec des escales à Guam, à Yokosuka, en Corée et à Hong-Kong.

Sa carrière opérationnelle se termine par deux missions spéciales, la première en septembre et octobre 1990 et la deuxième en mai 1991, la première dans le Pacifique Nord et la seconde dans le milieu du Pacifique.

Le 18 juin 1991, lors d'une cérémonie organisée à la base navale de Point Loma à San Diego le sous-marin est inactivé. Il est officiellement désarmé le 26 mai 1992 et rayé des registres le 14 septembre 1992. Il est alors confié au Nuclear Powered Ship and Submarine Recycling Program ide Bremerton,le recylage s'achevant le 14 mai 1994.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptyJeu 19 Déc 2019, 20:58

Le USS Greenling (SSN-614)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gr27
Le USS Greenling (SSN-614)

Présentation

-Le USS Greenling (SSN-614) est mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat Corporation de Groton (Connecticut) le 15 août 1961 lancé le 4 avril 1964 et commissioned le 3 novembre 1967.

Le SSN-614 est le deuxième sous-marin de l'US Navy à porter le nom d'une famille de petits poissons colorés vivant dans les rochers (hexagramidae).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gr28
Le USS Greenling (SSN-614)

Il succède à un Fleet Submarine de classe Gato,  le SS-212 construit dans le même chantier que son successeur. Mis sur cale le 12 novembre 1940, il est lancé le 20 septembre 1941 et commissioned le 21 janvier 1942. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 16 octobre 1946, rayé le 1er mars 1960 et vendu à la démolition le 21 juin 1960.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gr29
Le USS Greenling (SSN-614) à la mer

Tout comme le Flasher, la construction du Greenling est retardé par les conséquences du perte du Thresher. Les leçons de cette perte sont rapidement tirées et le Greenling tout comme le Flasher et le Gato vont être les premiers sous-marins à bénéficier du  programme SUBSAFE.

Le 27 mai 1968, alors en exercice, il est détourné pour retrouver le sous-marin Scorpion (SSN-589) porté disparu, le SSN-614 dirigeant un Task Element composé de trois sous-marins nucléaires et de quatre sous-marins diesel. Cette mission s'achève le 12 juin 1968.

Le Greenling passe la majeure partie de sa carrière au sein du Submarine Squadron Ten basé à New London (Connecticut).

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gr30
Le USS Greenling (SSN-614)

De juillet 1972 à janvier 1973, il est déployé en Méditerranée tout comme d'avril à octobre 1974. Il est de retour dans la Mare Nostrum de janvier à juillet 1980, d'octobre 1981 à avril 1982, de septembre 1983 à mars 1984 et enfin de mai à novembre 1988.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gr31
Le USS Greenling (SSN-614)

Il effectue une croisière opérationnelle dans l'Atlantique Nord entre octobre et décembre 1989 puis participe de juin 1990 à janvier 1991 à l'exercice américano-sud américain UNITAS dont c'était alors la 31ème édition. Sa dernière mission opérationnelle à lieu dans l'Atlantique Nord en 1992/93.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_gr32
Le USS Greenling (SSN-614) à couple avec le navire amphibie USS Pensacola (LSD-38)

Le USS Greenling (SSN-614) est désarmé le 18 avril 1994 confié au programme de recyclage à Bremerton le 30 septembre 1994, dénucléarisé et démantelé.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptySam 21 Déc 2019, 17:44

Le USS Gato (SSN-615)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ga13
Le USS Gato (SSN-615) à la mer

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ga15
14 mai 1964 : lancement du PCU Gato

-Le USS Gato (SSN-615) est mis sur cale aux chantiers navals Electric Boat de Groton (Connecticut) le 15 décembre 1961 lancé le 14 mai 1964 et commissioned le 25 janvier 1968.

L'avant-dernier sous-marin de classe Thresher-Permit porte le nom d'une espèce de requin de la famille des requins des sables.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ga14
Lancement du Gato (SS-212)

Il succède à un sous-marin de classe Gato, le SS-212, premier des Fleet Submarine qui allait mettre à genoux le trafic commercial nippon et la marine impériale japonaise (en liaison bien entendu avec l'aviation et la flotte de surface).

Il est mis sur cale dans le même chantier où sera construit son devancier le 5 octobre 1940 lancé le 21 août 1941 et commissioned le 31 décembre 1941. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 16 mars 1946 et mis en réserve. Jamais réarmé, il est rayé des registres le 1er mars 1960 et vendu à la démolition le 25 juillet 1960.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ga16
Le USS Gato (SSN-615) à la mer

En août 1968, le sous-marin participe à l'exercice UNITAS avec des marines sud-américaines, terminant l'année par un déploiement dans l'Atlantique Nord d'octobre à décembre 1968, le sous-marin franchissant le Cercle Polaire Arctique, offrant à Neptune de nouveaux nez bleus.

Le 15 novembre 1969, le Gato entre en collision avec le sous-marin soviétique k-19 en mer de Barents à une profondeur de 61m. Les sonars de proue du sous-marin soviétique sont détruits et les ouvertures des tubes lance-torpilles avant endommagés. Si le sous-marin soviétique doit retourner à sa base pour réparer, le submersible américain lui peut continuer sa mission.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ga17
Le USS Gato (SSN-615) à la mer

De janvier à décembre 1972 il est immobilisé pour un carénage. D'octobre 1973 à mai 1974 puis de novembre 1974 à mai 1975, il est déployé en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Il termine l'année 1975 par un déploiement au delà du Cercle Polaire Arctique (novembre-décembre 1975).

En août 1976, il est le premier sous-marin à franchit le détroit de Magellan dans le cadre de l'exercice UNITAS XVI, l'exercice annuel où la marine américaine multiplie les manœuvres avec les marines sud-américaines.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ga18
Le USS Gato (SSN-615) sur un dock flottant

De juillet à décembre 1981, il est à nouveau déployé en Méditerranée tout comme d'avril à décembre 1991.

Le USS Gato (SSN-615) est désarmé le 25 avril 1996 et comme tous les navires nucléaires de la marine américaine, il est envoyé à Bremerton pour être dénucléarisé et démantelé.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptySam 21 Déc 2019, 17:52

Le USS Haddock (SSN-621)
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha33
Le USS Haddock (SSN-621)

Présentation
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha35
21 mai 1966, le futur USS Haddock (SSN-621) prend contact avec son élément

-Le USS Haddock (SSN-621) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding de Pascagoula (Mississippi) le 24 avril 1961 lancé le 21 mai 1966 et commissioned le 22 décembre 1967.

Le dernier sous-marin de la classe Thresher-Permit est le deuxième ou troisième sous-marin de la marine américaine à porter le nom de la morue, un poisson courant de l'Atlantique Nord, un poisson qui à fait la fortune de nombre de ports de pêche de la région.

Pourquoi deuxième ou troisième ? Tout simplement si on prend en compte le fait que le USS K-1 (SS-32) à été rebaptisé ainsi durant sa construction alors qu'il était initialement connu sous le nom de USS Haddock. Il est en service de 1914 à 1923.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha34
Le USS Haddock (SS-231)

Le premier ou le deuxième est un sous-marin de classe Gato, le SS-231. Il est mis sur cale au Portsmouth Navy Yard le 31 mars 1941 lancé le 20 octobre 1941 et commissioned le 14 mars 1942. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 12 février 1947, rayé le 1er juin 1960 et vendu à la démolition le 23 août 1960.

Carrière opérationnelle
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha36
Le USS Haddock (SSN-621) en surface dans un nuage d'écume

A sa mise en service, il est stationné à San Diego, dépendant du Submarine Squadron Three mais juste avant un déploiement opérationnel en Extrême-Orient, il est redéployé à Pearl Harbor. Il rallie les eaux hawaïennes en septembre 1968 et effectue son premier WestPac Deployment de septembre 1968 à mai 1969, étant en février et mars 1969 déployé dans les eaux vietnamiennes.

De juillet 1970 à janvier 1971, il effectue un nouveau déploiement opérationnel, en Extrême-Orient et dans le Pacifique Nord. S'en suit le premier grand carénage au Pearl Harbor Naval Shipyard d'avril 1971 à octobre 1972.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha37
Le USS Haddock (SSN-621)

De mars à octobre 1973, il est déployé outre-mer en Extrême-Orient mais aussi dans le Pacifique Sud et le Pacifique Nord. De janvier à juillet 1975, le sous-marin nucléaire d'attaque effectue un déploiement en Extrême-Orient et dans le Pacifique Nord. D'avril à juillet 1976 il est déployé dans la partie orientale du Pacifique, le long des côtes d'Amérique du Sud et d'Amérique Centrale.

De juin 1977 à décembre 1978, il subit un grand carénage de dix-neuf mois au Mare Island Navy Yard avant de retrouver San Diego et la 3ème escadrille de sous-marins.

D'octobre 1979 à avril 1980, le sous-marin effectue un déploiement opérationnel qui le conduit en Extrême-Orient mais aussi dans l'Océan Indien. Même chose de mars à novembre 1981.

De juin à décembre 1983, il réalise son septième déploiement en Extrême-Orient (avec une incursion dans le Pacifique Nord) et en octobre 1984 il retourne à Mare Island pour son troisième grand carénage, les travaux achevés, le sous-marin nucléaire d'attaque retrouvant San Diego.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_ha38
Le USS Haddock (SSN-621) et le Golden Gate Bridge, le symbole même de San Francisco

De juin à novembre 1988, le sous-marin est déployé en Extrême-Orient et dans le Pacifique Nord mais d'avril à octobre 1990 il est déployé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien. De juillet à octobre 1991, il est déployé pour la onzième fois en Extrême-Orient.

Le USS Haddock (SSN-621) est désarmé et rayé du Naval Vessel Register le 7 avril 1993. Il est dénucléarisé à Pearl Harbor en juillet 1993 puis remorqué en octobre 1993 à Bremerton. Il est finalement recyclé à Bremerton du 1er octobre 2000 au 1er octobre 2001.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT EmptySam 21 Déc 2019, 18:09

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_th29

Déplacement : surface 3810 tonnes plongée 4369 tonnes

Dimensions : longueur 84.86m largeur 9.63m «draft» 7.07m

Propulsion :  un réacteur à eau pressurisée S5W alimentant en vapeur deux turbines à engrenages développant 15000ch (11MW) et entraînant une hélice

Performances : vitesse maximale 15 nœuds en surface 28 nœuds en plongée Immersion maximale 400m

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uss_pe47
Un sonar mis en place sur le USS Permit (SSN-594)

Electronique : un ensemble sonar BQQ-2 puis BQQ-5, un système de contrôle de tir Mk 113 puis Mk 117, périscopes, système ESM

Armement :  quatre tubes lance-torpilles de 533mm au milieu du navire avec 12 à 18 torpilles Mk 37 puis Mk 48, quatre à six missiles anti-sous-marin SUBROC et jusqu'à quatre Harpoon.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Torpil25
Torpille Mark 37

La torpille Mark 37 à été mise au point à partir de 1946 mais n'est mise en service que dix ans plus tard en 1956. Sa carrière est assez courte puisqu'il à été retiré du service dès 1972.

C'est une torpille à autoguidage acoustique. La navigation initiale se fait à l'aide d'un gyroscope avant qu'un sonar passif ne prenne le relais pour repérer la cible. Un sonar actif prend le relais pour la phase d'attaque.

Pesant 650kg (dont 149 d'explosif), cette torpille mesure 3.4m de long pour un diamètre de seulement 480mm, les tubes lance-torpilles des sous-marins américains disposant de rails pour permettre son lancement dans des tubes de 533mm de diamètre.

Il peut atteindre des sous-marins à une profondeur maximale de 300m, la portée étant de 21000m à 17 nœuds et tombe à 9100m quand elle atteint sa vitesse maximale de 26 nœuds.

A noter que le corps de cette torpille à été utilisé pour mettre au point la mine aéroportée Mk 67 Submarine Launched Mobile Mine.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Torpil26
Torpille Mark 48

La torpille Mark 48 à succédé en 1972 à la Mark 37. Elle est toujours en service en 2019, régulièrement modernisée, la version actuelle étant la Mark 48 mod 7. Elle est utilisée par les Etats-Unis, le Brésil, la Grande-Bretagne, l'Australie, le Canada, les Pays-Bas et Taiwan.

Sa mise au point à commencé en 1967 aboutissant à sa mise en service cinq ans plus tard. Pesant 1558 à 1676kg selon les versions, elle dispose d'une charge militaire de 290kg.

Mesurant 5.8m de long et 530mm de diamètre, elle peut atteindre une cible à 38000m à la vitesse de 55 nœuds ou de 50000m à 40 nœuds sachant que la profondeur maximale est de 800m.

Ces dernières données sont des estimations, la marine américaine reconnaissant une profondeur maximale supérieure à 365m et une vitesse supérieure à 28 nœuds.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uum-4410
Missile Subroc

Le missile anti-sous-marin Subroc (Submarine Rocket) est un missile anti-sous-marin destiné à frapper les sous-marins ennemis à distance avant qu'ils ne soient en mesure d'être menaçant. A la différence de l'Asroc, le Subroc n'utlisait qu'une charge militaire, une charge de profondeur nucléaire de 250 kT.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uum-4411
Lancement d'un Subroc
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Uum-4410

Le développement de l'arme à commencé en 1958 et l'évaluation technique en 1963, la mise en service initiale ayant lieu en 1964. Selon un amiral impliqué dans le programme, la mise au point de ce missile fût plus ardue que celle du missile balistique sous-marin Polaris.

La production du missile stoppe dès 1968, les 285 charges nucléaires sont retirées du service en 1990 à la fin de la guerre froide.

Le SUBROC n'à pas été exporté y compris dans les pays disposant d'armes nucléaires fonctionnant selon le principe de la double-clé. Un successeur était prévu, le UUM-125 Sea Lance mais le projet à été abandonné en 1990 huit ans après le lancement du programme.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Sea_la10
Le Sea Lance

Le missile est lancé depuis un tube lance-torpilles de 533mm. Il remonte à la surface puis une fois à l'air libre met à feu un moteur fusée à carburant solide qui lui fait atteindre une altitude pré-déterminée.

A un moment donné, le moteur fusée se sépare et la charge militaire de 250 kilotonnes type W-55 retombe dans l'eau avant d'exploser à une profondeur déterminée.

Ce missile produit par Goodyear Aerospace pèse 1800kg (dont 213kg pour la charge nucléaire W55 qui mesure 35cm de diamètre et un mètre de long), mesure 6.7m de long avec un diamètre de 530mm. La portée maximale étant de 55km.

SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Ugm-8410
Le Sub-Harpoon est un missile à changement de milieu

Fabriqué par Boeing, le Harpoon est le missile antinavire standard de la marine américaine, disponible en version air-surface (AGM-84), bâtiments de surface (RGM-84) et sous-marin (UGM-84).

Mis au point à partir de 1965, il était initialement destiné à frapper les sous-marins en surface à une distance maximale de 42km mais en 1967, le destroyer israélien Eilat est détruit par des missiles SS-N-2C «Styx».

Cela pousse les marines occidentales à mettre au point des missiles équivalent, l'Harpoon mis en service en 1970 est l'un d'eux mais pour une fois les américains ont été précédés par les norvégiens (Penguin) et les français (Exocet) en attendant les allemands (Kormoran) ou les italiens avec les français (Otomat).

Le UGM-84 mesure 4.62m de long, 0.34m de diamètre et une envergure de 0.91m. Pesant 620kg (dont 227kg pour la charge militaire), le missile surface-surface peut atteindre la vitesse maximale de Mach 0.85 avec une portée maximale initiale de 111km, les versions ultérieures ayant une portée de 280km.

Le vol est préprogrammé avant le lancement, l'altitude de vol étant comprise entre 15 et 60m, retombant à quelques mètres lors de l'approche finale, le missile disposant d'autodirecteur actif en bande J.

Le missile utilisé par les sous-marins est enfermé dans une capsule étanche qui est éjectée par un tube lance-torpilles.

Elle remonte à la surface puis une fois à l'air libre, la capsule éjecte le missile qui allume le moteur pour filer jusqu'à la cible. Le mode d'attaque étant ensuite identique à celui des versions surface-surface et air-surface.

Equipage : 112 officiers et marins

FIN

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty
MessageSujet: Re: SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT   SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SOUS-MARINS NUCLÉAIRES D'ATTAQUE CLASSE THRESHER-PERMIT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: