AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyVen 22 Nov 2019, 16:59



LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO
(ETATS-UNIS)

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa77
Le USS San Antonio (LPD-17) à la mer

AVANT-PROPOS

Quelques considérations sur les opérations amphibies

Des missions aussi vieilles que la guerre

Si vous parlez débarquement ou opération amphibe à une personne peu au fait de la chose, il pensera surement que les opérations amphibies ont été inventées durant le second conflit mondial pour chasser les japonais du Pacifique ou pour reprendre pied sur le continent européen.

Seulement voilà les opérations amphibies sont aussi vieilles que la guerre sur mer puisqu'en absence d'artillerie, les batailles navales se faisaient à coup d'abordage, hoplites et légionnaires montant à l'assaut des navires ennemis, les romains créant même une passerelle mobile appelée corvus pour faciliter cette manœuvre délicate.

Les opérations amphibies sont aussi menées dans le cadre de «descentes», une flotte mouillant dans une baie (Duguay-Trouin à Rio en 1711 ou Drake en 1587 à Cadix), des troupes mises à terre qui détruisaient dépôts, fournitures et navires avant de rembarquer et de repartir.

Ce type d'opérations tombe en déclin avec les progrès de l'artillerie qui rend tout autre scénario que la bataille rangée fort peu probable.

Pourtant d'autres opérations amphibies sont étudiées et projetées notamment par la France qui cherchait à frapper la Grande-Bretagne au cœur. Aucune n'est cependant réalisée. Il faudra attendre le 20ème siècle pour qu'une opération amphibie majeure soit menée dans les Dardanelles.

Cette opération tourne au désastre. L'idée de base _sortir la Turquie de la guerre, tendre la main et favoriser le ravitaillement de la Russie_ était excellente mais l'exécution calamiteuse pour de multiples raisons (sous-estimation de l'adversaire et du terrain, manque d'expérience) ce qui va décrédibiliser les opérations amphibies sur une côte défendue qui sont jugées impossibles à réaliser.

Les moyens, les tactiques, la stratégie, rien n'est prêt en septembre 1939 quand éclate le second conflit mondial. En quelques années, tout va être créé : navires, embarcations, tactiques, stratégie, une véritable prouesse uniquement possible en temps de guerre où tout va plus vite.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ls12
Le LST-18

Parmi les navires construits, les plus connus sont les Landing Ship Tank (LST) ou Bâtiments de Débarquement de Chars (BDC) en français, des navires qui en s'échouant pouvaient mettre à terre des chars et des véhicules.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Bdc_ar10
Les Bâtiments de Débarquement de Chars (BDC) Argens et Bidassoa à Dakar en 1980

Aux côtés des navires capables de s'échouer on trouve quelques navires qui restant à l'écart de la plage remplissaient un bassin interne appelé radier qui permettait la mise à la mer de chalands de débarquement de manière moins dangereuse qu'à l'aide de grues sans compter que cela évitait aux soldats de devoir descendre sur un filet le long de la coque du navire.

Ce type de navire va se généraliser après guerre alors que les LST/BDC devenaient moins nombreux car jugés trop vulnérables, un LST échoué devant attendre la marée suivante pour se dégager.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne18
Pour compenser la vulnérabilité d'un LST classique, les américains imaginent avec leurs unités de classe Newport (ici le USS Newport [LST-1179])
une rampe pour déposer les véhicules sur une plage


LPD et LSD : quelles différences ?

En France les bâtiments de débarquement équipés d'un radier sont appelés Transports de Chalands de Débarquement (TCD) mais aux Etats-Unis on préfère utiliser deux acronymes différents : les LSD (Landing Ship Dock) et LPD (Landing Platform Dock).

Disons que les LPD transportent nettement plus d'hommes que les LSD ainsi que plus de véhicules et de matériel, la plate-forme hélicoptères est plus grande au détriment du radier qui est plus grand sur les LSD.

Si les LSD apparaissent dès le second conflit mondial dans la marine américaine, les LPD n’apparaîtront officiellement qu'après le conflit.

A terme dans l'US Navy les deux catégories pourraient finalement se confondre puisque le remplacement des LSD type Harpers Ferry et Whibey Island va être assuré par une évolution des LPD classe San Antonio.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_wh10
Le USS Whidbey Island (LSD-41) et ci-dessous le USS Harpers Ferry (LSD-49)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ha25

Les Etats-Unis et les navires amphibies : quelle organisation ? Pré-positionnement et groupes permanents

En dépit de la montée en puissance de la marine chinoise, la marine américaine reste la première marine du monde. Si médiatiquement sa puissance est visible par les porte-avions géants de classe Nimitz (en attendant les Ford), il ne faut pas négliger les Expeditionary Strike Group (ESG).

Il s'agit de groupes permanents organisés autour d'un porte-hélicoptères amphibies et d'au moins deux transports de chalands de débarquement (généralement un LSD et un LPD) avec un croiseur, un ou plusieurs destroyers voir des frégates et un sous-marin nucléaire d'attaque.

On trouvait également un Lockheed P-3 Orion de patrouille maritime et de renseignement et bien entendu les hélicoptères, les véhicules et les marines embarqués.

Ces ESG qui portaient le nom du porte-hélicoptères (Expeditionary Strike Group Nassau par exemple) ont été imaginés notamment pour améliorer la réactivité des forces navales dans une période où les interventions extérieures se multipliaient dans le cadre de la «guerre mondiale contre le terrorisme».

A une époque où les «petites guerres» semblent appartenir au passé et que la guerre avec un grand G semble de nouveau à l'ordre du jour contre la Russie et la Chine, ces ESG vont-ils disparaître ? Probablement non surtout si on se rappelle qu'en cas de guerre avec l'URSS les américains prévoyaient de mener des opérations amphibies dans la péninsule de Kola pour détruire des bases aériennes et des bases navales.

Les LSD de la marine américaine

Classe Ashland
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_as11
Le USS Ashland (LSD-1)

Si le Shinshu Maru japonais est le premier navire amphibie à radier, les Ashland de la marine américaine constituent la première classe de navires amphibies à radier, les premiers Landing Ship Dock (LSD) de l'US Navy. Logiquement ces navires ont été numérotés de LSD-1 à 8.

Ces navires innovants étaient d'une conception simple avec un très long radier à ciel ouvert et un bloc-passerelle très ramassé.

Le USS Ashland (LSD-1) est en service de juin 1943 à novembre 1969 (démoli en 1970), le USS Belle Grove (LSD-2) est en service d'août 1943 à novembre 1969 (démoli en 1970), le USS Carter Hall (LSD-3) est en service de septembre 1943 à octobre 1969 (démoli en 1970), le USS Epping Forest (LSD-4) est en service d'octobre 1943 à octobre 1968, le USS Gunston Hall (LSD-5) est en service de novembre 1943 à mai 1970 (transféré à l'Argentine rebaptisé ARA Cándido de Lasala (Q-43) désarmé et démoli en 1981).

Le USS Lindenwald (LSD-6) est en service de décembre 1943 à novembre 1967 (démoli en 1968), le USS Oak Hill (LSD-7) est en service de janvier 1944 à octobre 1969 (démoli en avril 1970) et le USS White Marsh (LSD-Cool de janvier 1944 à novembre 1960 (transféré à Taiwan démoli en 1985).

Ces navires déplaçaient 4032 tonnes (7930 tonnes à pleine charge), mesurant 139.52m de long sur 22m de large, filant à 17 nœuds, un armement composé d'un canon de 127mm, douze canons de 40mm en deux affûts quadruples et deux affûts doubles plus seize canons de 20mm Oerlikon, une capacité de 240 hommes pour équipage de 290 hommes.

Classe Casa Grande
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ca23
Le USS Casa Grande (LSD-13)

Les LSD de classe Casa Grande ont été initialement commandés par la Royal Navy qui cherchait un moyen de transporter sur une longue distance les chalands de débarquement qui ne pouvaient traverser les océans.

La marine britannique commande initialement sept navires immatriculés LSD-9 à 15 mais renonce aux trois derniers qui sont récupérés par l'US Navy qui passe commande de douze autres navires même si au final comme nous le verrons seulement dix seront achevés.

Le USS Casa Grande (LSD-13) est en service du 5 juin 1944 au 6 octobre 1969 (vendu à la démolition le 6 avril 1992), le USS Rushmore (LSD-14) est en service du 3 juillet 1944 au 30 septembre 1970 (coulé comme cible le 16 avril 1993), le USS Shadwell (LSD-15) est en service de juillet 1944 à mars 1970 (démoli en.....2017), le USS Cabildo (LSD-16) est en service de mars 1945 à mars 1970 (coulé comme cible en septembre 1985).

Le USS Catamount (LSD-17) est en service d'avril 1945 à mars 1970 (démoli en 1975), le USS Colonial (LSD-18) est en service de mai 1945 à 1970 (vendu à la démolition septembre 1993), le USS Comstock (LSD-19) est en service de juillet 1945 à avril 1970 (transféré à Taiwan le 17 octobre 1984 coulé comme récif artificiel le 30 juillet 2015).


Le USS Donner (LSD-20) est en service de juillet 1945 à décembre 1970 (vendu à la démolition en mars 2005), le USS Fort Mandan (LSD-21) est lui en service d'octobre 1945 à janvier 1971 (transféré à la Grèce le 23 janvier 1971, vendu à la démolition en novembre 2001), le USS Fort Marion (LSD-22) est en service du 29 janvier 1946 au 13 février 1970 (transféré à Taiwan le 15 avril 1977 coulé comme récif artificiel le 9 décembre 2000), le USS San Marcos (LSD-25) est en service d'avril 1945 à juillet 1971 (transféré à l'Espagne le 1er juillet 1971, vendu à la démolition en 1989), le USS Tortuga (LSD-26) est en service du 8 juin 1945 au 26 janvier 1970 (s'échoue dans une tempête en décembre 1987, démoli en 1988) et le USS Whetstone (LSD-27) est en service du 12 février 1946 au 2 avril 1970 (vendu à la démolition le 17 février 1983).

Ce sont des navires de 4032 tonnes (7930 tonnes pleine charge), mesurant 139.52m de long sur 22m de charge, une vitesse maximale de 15.6 nœuds, un armement composé d'un canon de 127mm, de douze canons de 40mm (deux affûts quadruples et deux affûts doubles) et de seize canons de 20mm, un radier pouvant accueillir trois LCT Mk V ou deux MCT Mk III (ou IV) ou 14 LCM Mk III ou 41 LVT ou encore 47 DUKW. 240 hommes peuvent être embarqués en plus des 1500 tonnes de charge.

Classe Thomatson
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_th21
Le USS Thomatson (LSD-28)

Les huit navires de classe Thomaston sont les premiers LSD construits après guerre. C'est une évolution du duo Ashland/Casa Grande.

Ils sont plus grands, plus rapides, leur système propulsif est implanté sous le radier et non de part et d'autre du bassin immergeable.

L'armement est différent et surtout grâce à des plaques amovibles, une plate-forme hélicoptères peut couvrir le radier ce qui réduit le tirant d'air des embarcations.

Le USS Thomatson (LSD-28) est en service de septembre 1954 à septembre 1984 (vendu à la démolition le 28 juillet 2011), le USS Plymouth Rock (LSD-29) est en service de novembre 1954 à septembre 1983 (vendu à la démolition le 25 août 1995),  le USS Fort Snelling (LSD-30) l'est de janvier 1955 à septembre 1984 (vendu à la démolition le 25 août 1995).

Le USS Point Defiance (LSD-31) est en service de mars 1955 à septembre 1983 (vendu à la démolition le 25 août 1995), le USS Spiegel Grove (LSD-32) est en service de juin 1956 à octobre 1989 (coulé comme récif artificiel en 2002), le USS Alamo (LSD-33) est en service d'août 1956 à septembre 1990 (transféré au Brésil le 12 novembre 1990 devenu le Rio de Janeiro [G-11] désarmé le 15 juin 2012, attend la démolition).

Si le USS Hermitage (LSD-34) est en service de décembre 1956 à octobre 1989 (transféré à la marine brésilienne devenu le Ceará (G-30), actuellement en réserve), le USS Monticello (LSD-35) à lui été en service de mars 1957 à octobre 1985 (coulé comme cible le 14 juillet 2010).

Ce sont des navires de 11989 tonnes à pleine charge, mesurant 160m de long sur 26m de large, une vitesse maximale de 22 nœuds, un armement composé de deux affûts doubles de 76mm, un radier pouvant embarquer trois LCU ou neuf LCM ou 50 AAV/LVTP-7, 325 hommes de troupes peuvent aussi être embarqués.

Classe Anchorage
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an12
Le USS Anchorage (LSD-36)

Cette classe de cinq navires (LSD-36 à 40) à été conçue pour remplacer les LSD du second conflit mondial.Ces navires sont des évolutions des Thomaston.

Par rapport aux navires immatriculés LSD-28 à 35, les unités de classe Anchorage sont plus gros et plus grands. Leur construction répond également au besoin de compléter les nouveaux LSD de classe Raleigh qui embarquaient moins de batellerie mais plus de troupes et cargos (voilà pourquoi les groupes amphibies américains combinent généralement un LPD et un LSD). Leur armement est également plus puissant.

Le USS Anchorage (LSD-36) est en service du 15 mars 1969 au 1er octobre 2003 (coulé comme cible le 17 juillet 2010), le USS Portland (LSD-37) est en service du 3 octobre 1970 au 4 août 2003 (coulé comme cible le 25 avril 2004), le USS Pensacola (LSD-38) est en service du 27 mars 1971 au 30 septembre 1999 (transféré à Taiwan en juin 2000, ROCS Hau Hai (193) toujours en service actuellement), le USS Mount Vernon (LSD-39) est en service du 13 mai 1972 au 25 juillet 2003 (coulé comme cible le 16 juin 2005) et le USS Fort Fisher (LSD-40) est en service du 12 septembre 1972 au 27 février 1998 (vendu à la démolition le 22 mai 2009).

Sur le plan technique, les Anchorage sonr des navires de 14225 tonnes à pleine charge, mesurant 169m de long sur 26m de large, une vitesse maximale de 22 nœuds, un radier pouvant embarquer trois LCU ou 9 LCM, 375 hommes de troupes embarquées en plus que l'équipage et un armement qui passa de huit canons de 76mm en quatre affûts doubles à deux systèmes Phalanx et deux canons de 25mm.

Classe Whidbey Island
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ge12
Le USS Germantown (LSD-42)

Ces huit navires (LSD-41 à 48) ont  en compagnie des Harpers Ferry succédé aux LSD de classe Thomaston.

Ces navires sont plus gros, disposent d'installations aéronautiques permanentes sous la forme d'une immense plate-forme de 64.60m de long sur 25.30m fixe capable de mettre en œuvre les convertibles MV-22 Osprey et les différentes déclinaisons du CH-53.

Il n'y à cependant pas de hangar. Le radier à été conçu dès l'origine pour mettre en œuvre les fameux chalands sur coussin d'air type LCAC (Landing Craft Air-Cushion) avec quatre engins voir cinq si on relève la rampe à véhicules même si à l'usage les américains préfèrent panacher les éléments composants la batellerie.

Ces navires mis en service entre 1985 et 1992 ont été modernisés entre 2009 et 2014. Pas de modifications majeures mais une remise en état complète, une modernisation des équipements et surtout une réduction des servitudes techniques pour diminuer le coût d'entretien.

Ils doivent rester en service au moins jusqu'en 2038 même si le premier remplacement arrive sous la forme du USS Harrisburg (LPD-30), la quatorzième unité de classe San Antonio, la premier San Antonio Batch 2 et la première unité du programme L(X) R (ex-LSD(X)), les deux classes (13 unités sont prévues pour la nouvelle) devant donc cohabiter avant que les LPD-30 et ses sister-ships ne remplacent les LSD-41 à 52.

Quatre unités sont déployées sur la côte est, trois stationnées à Little Creek (Virginie) en l’occurrence les USS Whidbey Island (LSD-41) mis en service le 9 février 1985, le USS Gunston Hall (LSD-44) mis en service le 22 avril 1989 et le USS Tortuga (LSD-46) mis en service le 17 novembre 1990. Un quatrième navire est stationné à Mayport, le USS Fort MacHenry (LSD-43) mis en service le 8 août 1987.

Deux unités sont stationnées à San Diego, les USS Comstock (LSD-45) et Rushmore (LSD-47) mises en service respectivement le 3 février 1990 et le 1er juin 1991.

Les deux dernières sont basées à Sasebo au Japon, les USS Germantown (LSD-42) et Ashland (LSD-45) en service dans la marine américaine respectivement le 8 février 1986 et le 9 mai 1992.

Ces navires déplacent 15745 tonnes à pleine charge, mesurent 186m de long sur 26m de large, une vitesse maximale supérieure à 20 nœuds, 454 marines embarquables, un armement composé de deux canons de 25mm, deux systèmes Phalanx de 20mm, un ou deux lanceurs RAM et six mitrailleuses de 12.7mm. La plate-forme hélicoptère est fixe, le radier pouvant accueillir quatre ou cinq LCAC ou vingt et un LCM-6 ou plus de trente-six AAV ou trois LCU (le plus souvent panachage de tous). A cela s'ajoute un LCM-6, deux LCPL et un LCVP.

Classe Harpers Ferry
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ca24
Le USS Carter Hall (LSD-50)

Ces quatre navires sont dérivés des précédents avec plus d'espace cargo mais une batellerie réduite ce qui fait de ces navires plus des LPD que des LSD.

Extérieurement il est facile de distinguer les deux puisque si les Harpers Ferry ont leur Phalanx installé à l'avant et le RAM sur le toit du bloc-passerelle, les Whidbey Island ont la disposition inverse. Leur désignation officielle est Landing Ship Dock Cargo Variant (LSD [CV])

Deux navires sont déployés sur la côte ouest (San Diego), les USS Harpers Ferry (LSD-49) et Pearl Harbor (LSD-50) mis en service respectivement le 7 janvier 1995 et le 30 mai 1998.

Les deux navires sont déployés sur la côte ouest depuis Little Creek, les USS Carter Hall (LSD-50) et Oak Hill (LSD-51) mis en service respectivement les 30 septembre 1995 et 8 juin 1996.

Tout comme les unités de classe Whidbey Island, les quatre unités de classe Harpers Ferry ont été modernisées entre 2009 et 2014 pour tenir jusqu'à leur remplacement par les unités de classe LP(X).

Ce sont des navires de 16700 tonnes à pleine charge, mesurant 185.8m de long sur 26m de large, une vitesse maximale de 24.5 nœuds, un radier pouvant accueillir seulement deux LCAC (ou un LCU ou quatre LCM) et un armement composé de deux canons de 25mm, deux systèmes Phalanx de 20mm, deux systèmes lance-missiles RAM et huit mitrailleuses de 12.7mm.
A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Mer 04 Déc 2019, 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyDim 24 Nov 2019, 11:50

Les LPD de la marine américaine

Classe Raleigh
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ra27
Le USS Raleigh (LPD-1)

Les trois unités de classe Raleigh sont les premiers Landing Platform Dock (LPD) de la marine américaine. Ces navires baptisés USS Raleigh (LPD-1), USS Vancouver (LPD-2) et USS La Salle (LPD-3) sont mis en service respectivement en septembre 1962, mai 1963 et février 1964.

Les deux premiers sont désarmés respectivement le 13 décembre 1991 et le 31 février 1992, le Raleigh étant coulé comme cible le 4 décembre 1994, le Vancouver étant démoli en 2013.

Le La Salle lui est transformé en navire de commandement en 1972, étant reclassé AGF-3. Désarmé le 27 mai 2005, il est coulé comme cible le 11 avril 2007.

Ce sont des navires de 13583 tonnes à pleine charge, mesurant 159m de long sur 33m de large, une vitesse maximale de 23 nœuds, un armement composé en 1987 de deux affûts doubles de 76mm, de deux Phalanx et de deux canons de 25mm, un radier pouvant accueillir un LCU et trois LCM-6 ou quatre LCM-8 ou vingt LVTP-7/AAV-7. Deux LCM-6 ou quatre LCPL sont stockés sur le pont hélicoptère.

Le pont d'envol qui peut lancer jusqu'à six Boeing-Vertol CH-46 n'est pas suivi d'un hangar ce qui limite la capacité des hélicoptères à durer. 930 Marines peuvent être embarqués.

Classe Austin
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_au12
Le USS Austin (LPD-4)

Les douze Landing Platform Dock (LPD) de classe Austin sont une évolution des Raleigh. A noter que certaines sources distinguent trois classes au lieu d'une, trois Austin, sept Cleveland et deux Trenton, d'autres sources les considérant comme des sous-classes.

Le USS Austin (LPD-4) est en service du 6 février 1965 au 27 septembre 2006 (vendu à la démolition le 30 septembre 2009), le USS Ogden (LPD-5) est en service du 19 juin 1965 au 21 février 2007 (coulé comme cible le 10 juillet 2014), le USS Duluth (LPD-6) est en service du 18 décembre 1965 au 13 octobre 2005 (vendu à la démolition en janvier 2014).

Le USS Cleveland (LPD-7) est en service du 21 avril 1967 au 30 septembre 2011 (sort final pas encore décidé), le USS Dubuque (LPD-Cool est en service du 1er septembre 1967 au 30 juin 2011 (sort final pas encore décidé), le USS Denver (LPD-9) est en service du 26 octobre 1968 au 14 août 2014 (sort final pas encore décidé), le USS Juneau (LPD-10) est en service du 12 juillet 1969 au 30 octobre 2008 (sort final pas encore décidé).

Le USS Coronado (LPD-11) est en service du 23 mai 1970 au  30 septembre 2006. Transformé en navire de commandement en 1980 et devenu le AGF-11, il à été comme cible en 2012.

Le USS Shreveport (LPD-12) est en service du 12 décembre 1970 au 26 septembre 2007 (sort final pas encore décidé), le USS Nashville (LPD-13) est en service du 14 février 1970 au 30 septembre 2009 (sort final pas encore décidé),Le USS Trenton (LPD-14) à été en service du 6 mars 1971 au 17 janvier 2007 (vendu à l'Inde et toujours en service sous le nom de INS Jalaswha) et le USS Ponce (LPD-15) à été en service du 10 juillet 1971 au 14 février 2017 (doit être démoli).

Ce sont des navires déplaçant à pleine charge 15900 (LPD-4 à 6), 16550 tonnes (LPD-7 à 10), 16900 tonnes (11 à 13) ou 17000 tonnes (LPD-14 à 15), mesurant 173.80m de long sur 30.50m, filant à 20 nœuds, un armement composé de deux affûts doubles de 76mm puis de deux canons de 25mm, deux Phalanx et huit mitrailleuses de 12.7mm, 930 marines (LPD-4 à 6 et LPD-14 et 15) ou 840 (LPD-7 à 13), six hélicoptères CH-46 et un radier pouvant accueillir un LCAC ou un LCU et trois LCM-6 ou 9 LCM-6 et 4 LCM-8 ou 24 LVTP-7.

Génèse des San Antonio
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa78
Le USS San Antonio (LPD-17) à la mer

Avec onze navires en service (janvier 2018) plus deux en construction et un troisième en commande, les San Antonio vont devenir les TCD (Transport de Chalands de Débarquement) de l'US Navy puisqu'une version simplifiée (Block II) va également remplacer les Whidbey Island et les Harpers Ferry.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Lcac_210
Landing Craft Air Cushion  (LCAC)

Tout comme les LHD de classe Wasp plus anciens, le radier des San Antonio est conçu pour mettre en œuvre le chaland standard de la marine américaine, le LCAC (Landing Craft Air Cushion) qui par ses performances permet au navire porteur de résister à distance raisonnable des côtes et donc à l'abri des mines et des batteries côtières (sauf celles armées de missiles).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Expedi10
Expeditionnary Fighting Vehicle (EFV)

Il aurait du pouvoir mettre en œuvre l'Expeditionnary Fighting Vehicle (EFV) censé remplacer le AAV (version modernisée du LVTP-7) mais le projet à été annulé en 2012 en raison d'un dérapage des coûts et de problèmes techniques insurmontables.

A ma connaissance, il n'y à actuellement aucun projet pour remplacer les AAV même si ces véhicules ne seront pas éternels. Il y à bien le projet Amphibious Combat Vehicle (ACV) mais pour l'instant seul le volet d'un véhicule 8x8 pour compléter les JLTV (successeurs des Humvee) et les AAV (et leurs successeurs).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Bell-b11
Bell-Boeing MV-22B Osprey de l'USMC

Les capacités aéromobiles sont importantes puisque les San Antonio ont été conçus pour mettre en œuvre le MV-22 Osprey, un convertible aux performances aussi extraordinaires que son coût d'acquisition et de fonctionnement ce qui fait qu'il y à de grandes chances pour qu'il ne soit mis en œuvre que par son pays d'origine.

Les San Antonio répondent au nouveau concept alors à la mode de «manœuvre opérationnelle depuis la mer» (Operational Maneuver from the Sea)

Conçus à la fin des années quatre-vingt dix, les San Antonio apparaissent à une époque où l'US Navy voit ses budgets diminuer en raison des tristement célèbres «dividendes de la paix». Il fallait donc rationaliser et simplifier la flotte amphibie. Il fallait également diminuer le coût de fabrication et le coût d'utilisation.

C'est ainsi que les San Antonio doivent remplacer les LPD de classe Austin, les LST de classe Newport, les LKA de classe Charleston en attendant de devoir remplacer les LSD de classe Whidbey  Island et Harpers Ferry.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Classe10
Organisation interne d'un LPD type San Antonio

La conception des navires intègre la discrétion radar. Les San Antonio sont ainsi les premiers navires amphibies américaines à disposer de superstructures inclinées avec des matures intégrées ]Advanced Enclosed Mast/Sensors (AEM/S) System]pour diminuer la SER (Signature Équivalente Radar).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa79
Les San Antonio se distinguent des navires amphibies précédents par des mâts clos

La conception s'est faite entièrement par informatique ce qui à permis de réduire les coûts de développement en anticipant sur les potentiels problèmes. Une équipe intégrée comprenant les chantiers constructeurs et l'US Navy (LPD-17/Team 17) est chargée du développement.

Grâce à l'usage de la 3D et de la simulation, on à pu dessiner le navire le mieux adapté aux besoins de l'équipage et des troupes embarquées. En choisissant de mettre en place des casiers à arme individuelle dans les locaux-vie, le gain de place dans les locaux-vie est de 40% ce qui permet d'améliorer le confort des troupes embarquées.

On trouve ainsi des installations hospitalières développées mais aussi une restauration centralisée pour à la fois diminuer la place, améliorer les flux et surtout veiller à la qualité diététique pour les marins et les marines embarqués.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa80
Porte du radier ouverte pour le San Antonio

L'usage de la simulation à ainsi permis de réduire l'équipage à 361 hommes (-20%) tandis que l'US Navy tablait sur la livraison d'une unité tous les dix mois ce qui ne sera pas respecté.

Les San Antonio sont nettement plus gros que les Austin (un déplacement supérieur à 25000 tonnes) et si ils embarquent moins de troupes, l'espace réservé pour les véhicules, les embarcations amphibies et les aéronefs à cependant doublé.

L'intégration d'une suite électronique nombreuse et complexe à transformé les San Antonio de simples transport en véritable navires de combat pleinement intégrés à un réseau d'échange d'informations.

C'est ainsi que les San Antonio pourront si besoin est servir de navire de commandement et de contrôle voir de navire de contrôle océanique en mettant en œuvre des drones de surveillance comme le MQ-8 Fire Scout.

En ce qui concerne les armes, elles sont uniquement liées à l'autodéfense avec deux lanceurs RAM,  deux canons de 30mm et des mitrailleuses de 12.7mm. Il était prévu à l'origine d'embarquer deux groupes de huit cellules VLS pour missiles ESSM (Evolved Sea Sparrow Missile) mais le projet à été provisoirement abandonné pour des raisons de coût.

Il à été récemment relancé avec même le lancement d'une étude pour pouvoir embarquer des.....Tomahawk pour améliorer l'appui-feu des Marines embarqués ou servir de navire de lancement de manière plus discrète qu'un destroyer ou un croiseur. On pourrait pourquoi pas imaginer l'embarquement de missiles sol-sol pour appuyer des marines débarqués voir appuyer des forces spéciales.

Les RAM et les canons de 30mm sont la partie active du Ship Self-Defense System (SSDS) qui fusionne toutes les données et qui peut activer brouilleurs et leurres ce qui permet de décider quelle parade opposer à la menace.

La mise au point du premier navire baptisé USS San Antonio (LPD-17) à été difficile tout comme tout prototype, le retard étant de deux ans.

Le 17 décembre 1996, Avondale Industries Inc. Reçoit un contrat de 641 millions de dollars pour le design, la mise au point et la construction du LPD-17 ainsi que des options pour les LPD-18 et 19.

Le 7 avril 1997, le General Accounting Office (GAO) _l'équivalent américain de la Cour des Comptes_ rejette la plainte de Ingalls Shipbuilding qui estimait avoir été lésée dans l'attribution du contrat du LPD-17.

Il était initialement prévu douze navires avant que le nombre soit réduit à neuf pour des raisons de coût mais le déblocage de nouveaux budgets à permis à l'heure actuelle de commander treize navires immatriculés LPD-17 à 30.

Les neuf premiers navires ont été financés aux budgets 1996 à 2003 à une époque donc où le nombre d'unités avait été réduit de douze à neuf. Le LPD-18 est financé au budget 1999 (avec une avance débloquée au budget 1998), les LPD-19 et 20 sont financés au budget 2000, Les LPD-21 à 25 sont financés aux budgets 2001,2002 et 2003.

La construction à été répartie entre deux chantiers, les chantiers navals d'Avondale implantés en Louisiane qui ont construit six navires et les chantiers navals Ingalls de Pascagoula qui ont construit les autres.

Les chantiers constructeurs

Avondale Shipyard
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Avonda10
Le USS New York (LPD-21) en construction

Les chantiers navals Avondale appartenaient à Litton Industries jusqu'à leur acquisition par Northrop-Grumman Corporation. En 2011, les chantiers Avondale et les chantiers Ingalls formèrent le groupe Huntington-Ingalls Industries. Il à fermé en octobre 2014.

Situé sur la rive occidentale du Mississippi à Bridge City à 32km en amont de la Nouvelle-Orléans près de Westwego, il à ouvert en 1938 sous le nom de Avondale Marine Ways, travaillant initialement dans la réparation et la construction de barges pour les travaux fluviaux sur le Mississippi.

En 1941, la compagnie ne comprends que 200 travailleurs. Ses effectifs vont rapidement augmenter avec le second conflit mondial, le chantier construisant d'abord des remorqueurs pour la Maritime Commission puis des destroyers et des destroyers d'escorte.

L'après guerre voit le chantier profiter du boom  pétrolier en Louisiane et dans le golfe du Mexique en construisant barges et navires d'assistance offshore. Des navires de commerce comme des bâtiments de pêche furent également construits. Comme tout chantier naval américain, Avondale profitait des généreuses commandes de l'US Navy qu'elles soient liées ou non aux conflits coréens et vietnamiens.

En 1959, Avondale Marine Ways est acheté par Ogden Corporation. En 1960, le chantier naval est rebaptisé Avondale Shipyard. En 1985, la compagnie est rachetée par ses employées mais en 1988 devient une compagnie à actionnariat privé sous le nom d'Avondale Industries Inc. .

En 1998, la compagnie remporte un contrat pour la construction de deux unités de classe San Antonio, les futurs San Antonio et New Orleans.

Le chantier naval de Louisiane va construire quatre autres unités de ce type (Green Bay New York Anchorage Somerset).

Mi-2010, Northrop-Grumman propriétaire du chantier naval annonce son intention de le fermer en 2013 pour consolider le site de Pascagoula.

En 2011 comme nous l'avons vu le chantier naval Avondale forme un groupe commun avec le chantier naval de Pascagoula. En février 2013, Avondale se reconvertit dans la production d'équipements pour l'industrie pétrolière et gazière. Le 3 février 2014, le PCU Somerset (LPD-25) est le dernier navire à quitter le chantier naval.

Les principaux navires construits par Avondale sont les porte-conteneurs type APL C-9 President Monroe,President Washington,President Washington, les neufs cargos type MARAD C9-S-81 (neuf exemplaires), un brise-glace et navire de recherche USCGC Healy,six unités de classe San Antonio (dont le New York construit avec cinq tonnes d'acier en provenance des tours jumelles du World Trade Center détruites le 11 septembre 2001) mais aussi les quatre unités de classe Harpers Ferrys ainsi que cinq unités de classe Whidbey Island (sur les huit construites).

On trouve également le S.S Velma Lykes (auj. TS Kennedy), un navire d'entrainement au profit de l'Académie Maritime du Massachusetts, quatorze des seize pétroliers ravitailleurs de classe Henry J. Kaiser, les sept cargos militaires de classe Bob Hope , les douze cutters de classe Hamilton ou encore vingt-sept des quarante-six frégates de classe Knox

Ingalls Shipbuilding (Pascagoula)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Northr33
Un San Antonio en construction

Créé en 1938 et appartenant aujourd'hui au groupe Huntington Ingalls Industries, c'est le principal chantier naval militaire américain avec 12500 employés et le plus gros employeur privé de l'Etat du Mississippi.

Fondé sous le nom de Ingalls Shipbuilding Corporation par Robert Ingersoll Ingalls Sr (1882-1951), il s'implante sur la rive orientale de la rivière Pascagoula et plus précisément à son embouchure là où la rivière se jette dans le Golfe du Mexique.

D'abord spécialisé dans la production de navires marchands, le chantier naval se spécialise dans la construction navale militaire notamment en obtenant en 1957 un contrat pour douze sous-marins nucléaires d'attaque.

Racheté par Litton Industries en 1961, il s'étend en 1968 de l'autre côté de la rivière. A son apogée en 1977, le chantier naval employait 27280 ouvriers. En avril 2001, Litton fût acquis par Northrop-Grumman Corporation. En 2005, le chantier naval est endommagé par l'ouragan Katrina mais les dégâts sont au final limités. Le 31 mars 2011, Northrop Grumman se sépare de toutes ses activités navales qui sont regroupées au sein d'une nouvelle entité baptisée Huntington Navals Industries.

Parmi les navires construits figurent plusieurs sous-marins (un de classe Babel, deux de classe Skipjack, trois de classe Thresher/Permit et sept sous-marins de classe Sturgeon), les trente et un destroyers de classe Spruance, quatre unités de classe Kidd, trente-trois unités de classe Arleigh Burke, dix-huit croiseurs de classe Ticonderoga, des cutters pour les gardes-côtes et de nombreux navires amphibies.

Outre huit unités de classe San Antonio, on trouve deux unités de classe Iwo Jima, les cinq unités de classe Tarawa mais aussi les huit unités de classe Wasp ainsi que deux unités de classe America.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyMar 26 Nov 2019, 14:30


CARRIERE OPERATIONNELLE

USS San Antonio (LPD-17)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa81
Le USS San Antonio (LPD-17) en compagnie du USS Carter Hall (LSD-50) et du USS Roosevelt (DDG-80)

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa82
Le San Antonio en construction

-Le USS San Antonio (LPD-17) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale le 9 décembre 2000 lancé le 12 juillet 2003 et commissioned le 14 janvier 2006.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa83
Le San Antonio en construction (bis). Le navire est construit sur un terre-plain puis mis à l'eau via un dock-flottant qu'on aperçoit en arrière plan
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa84

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) San_an10
Montage photo de la ville de San Antonio

Le LPD-17 est le premier navire à porter le nom de cette grande ville du Texas, la 7ème ville la plus peuplée des Etats-Unis et la 2ème ville la plus peuplée du Texas et du sud des Etats-Unis.

Actuellement peuplée de 2.5 millions d'habitants, elle à pour origine une mission espagnole en 1718 puis une colonie de peuplement fondée en 1731 à une époque où le futur état du Texas était encore possession espagnole. Ville essentiellement tertiaire, elle à connu un formidable boom économique et démographique au début des années 2000.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa85
Le USS San Antonio (LPD-17) à quai

Le 19 juillet 2003, le PCU (Pre-Commissioning Unit) San Antonio est officiellement baptisée dans son chantier constructeur. Cette cérémonie à souvent lieu dans la ville éponyme sauf si bien sur cette ville est enclavée à l'intérieur des terres.

Mis en service le 14 janvier 2006 (deux ans de retard) lors d'une autre cérémonie organisée à Naval Station Ingleside (Texas), il arrive neuf jours plus tard à Norfolk, sa base opérationnelle.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa94
Deux Boeing-Vertol CH-46 Sea Knight sur la plate-forme hélicoptère. Cet appareil à depuis été remplacé par le Bell-Boeing MV-22 Osprey

Le 1er mai 2006, le nouveau fleuron de la force amphibie américaine se rend à Port Everglades (Floride) pour la semaine de la flotte de Floride du Sud (South Florida's Fleet Week). Du 24 au 30 mai, il participe à un événement similaire à New York.

Le 11 septembre 2006, il fait escale à New-York pour participer aux commémorations des attentats survenus cinq ans plus tôt.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa86
Le San Antonio à l'appareillage avec l'équipage au poste de bande

Le 3 décembre 2006, le San Antonio met à l'eau une embarcation rigide (Rigged Hull Inflatable Boat RHIB) pour porter assistance au chalutier Miss Melissa victime d'une voie d'eau. Il sauve l'équipage puis revient pour participer au remorquage du chalutier qui n'avait pas coulé.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa90
Le USS San Antonio (LPD-17) à la mer


Le 12 décembre 2006, le navire amphibie termine sa mise en condition opérationnelle, un long processus de dix mois qui se termine par une évaluation finale au large des côtes de Virginie.

Le 13 avril 2007, le San Antonio échoue dans une série de tests ce qui impose à l'US Navy trente-six millions de dollars de réparation après la découverte de nombreux défauts majeurs.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa92
Le USS San Antonio (LPD-17) en compagnie du USS Carter Hall (LSD-50)

Le 9 mars 2008, le San Antonio effectue une nouvelle évaluation opérationnelle avec les marines de la 26th Marines Expeditionary Unit (26th MEU) au large des côtes de Caroline du Nord.

En juillet 2008, il participe à plusieurs exercices au large de la côte est pour préparer son premier déploiement opérationnel outre-mer.

Il à lieu du 26 août 2008 au 27 mars 2009 au sein de l'Expeditionnary Strike Group-Iwo Jima organisé comme son nom l'indique autour du Landing Helicopter Dock (LHD) USS Iwo Jima (LHD-7), une unité de classe Wasp.

Outre le Wasp, le San Antonio prend la mer en compagnie du USS Carter Hall (LSD-50) (classe Harpers Ferry), les destroyers lance-missiles USS Ramage (DDG-61) et USS Roosevelt (DDG-80) (classe Arleigh Burke), le croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga USS Vella Gulf (CG-72) et le sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles USS Hartford (SSN-768).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa93
Le USS San Antonio (LPD-17) à la mer. Les mats composites sont particulièrement visibles

L'ESG-Iwo Jima opère d'abord en Méditerranée avant de franchir le canal de Suez le 23 septembre pour rallier le Golfe Persique. Il arrive à Koweit City le 18 octobre où il débarque les marines de la 26th MEU qui ne seront rembarqués que le 14 février 2009. L'Expeditionnary Strike Group-Iwo Jima est de retour à Norfolk le 27 mars 2009.

Durant ce déploiement, le San Antonio fait escale à Naples (11 septembre 2008), à la base navale turque de Aksaz (20 septembre) et à Manama (7 novembre).

Le 23 janvier 2009, il est détaché auprès de la Combined Task Force 151 (CTF-151), une force occasionnelle destinée à lutter contre la piraterie et le terrorisme dans le golfe d'Aden. Il va opérer en compagnie du USS Mahan (DDG-72) (classe Arleigh Burke) et de la frégate britannique HMS Portland (F-79) (classe Duke type 23).

Le 4 février, le premier maître Theophilus K. Ansong est perdu à la mer après avoir été éjecté d'une embarcation du navire. Deux autres marins tombent à l'eau mais sont récupérés. Le Petty Officer 1st Class Ansong sera déclaré officiellement décédé le 13 mars 2009.

Le 23 février 2009, il fait escale à Alexandrie pour commémorer le 100ème anniversaire de la Great White Fleet. Le 3 mars, il fait escale à Santorini (Grèce) puis à Split du 6 au 9 mars 2009.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa87
Le USS San Antonio (LPD-17) à la mer en compagnie de son sister-ship USS New York (LPD-21)

Le 1er avril 2010, le San Antonio fait escale à Baltimore. Le 14 mai, l'amiral John Harvey, commandant du Fleet Forces Command adresse une lettre de réprimande au commandant du navire suite à l'incident du 4 février et la mort du premier maître Theophilus K. Ansong.

De janvier à septembre 2010, le San Antonio est immobilisé pour réparations notamment pour régler les problèmes relever sur une propulsion assez capricieuse. Les travaux en question ne doivent cependant s'achever qu'à la mi-janvier 2011. Il ne peut donc participer à un déploiement outre-mer au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du USS Bataan (LHD-5). Il va être remplacé par son sister-ship USS Mesa Verde (LPD-19).

Le 17 mai 2011, le USS San Antonio (LPD-17) quitte Norfolk pour dix jours d'essais. C'est la première sortie importante à la mer depuis son retour de déploiement deux ans plus tôt ! Une deuxième phase d'essais à lieu du 5 au 15 juin 2011. Les principaux problèmes ont été résolus ?

Eh bien non ! De nouveaux essais doivent être réalisés à la mer avec une équipe d'ingénieurs expérimentés après que du 13 au 20 juillet, l'entrainement du LPD à été perturbé par des problèmes mécaniques.

Les essais et les modifications s'achèvent le 30 juillet 2011. Le LPD peut alors entamer un cycle de vingt semaines pour préparer un nouveau déploiement et ce à partir du 3 août 2011, le déploiement étant prévu pour début 2012.

Le 25 août 2011, le San Antonio sort en urgence de Norfolk pour éviter le passage de l'ouragan IRENE.

Le 30 janvier 2012, le USS San Antonio (LPD-17) quitte Norfolk pour un exercice amphibie multinational BOLD ALIGATOR 2012 et ce jusqu'au 12 février 2012.

Cet exercice est le plus important exercice amphibie mené sur la côte est par les américains depuis 2002.

Outre la marine américaine et le corps des marines, neuf pays ont participé comme l'Australie, le Canada, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, l'Espagne et la Grande-Bretagne.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa88
Retour au port pour le USS San Antonio (LPD-17)

Les manœuvres eurent lieu au large des côtes de la Virginie, de la Caroline du Nord et de la Floride avec un assaut amphibie sur camp Lejeune, un assaut héliporté sur Fort Pickett et un raid amphibie sur la Joint Expeditionary Base East.

Le 13 juin 2012, le San Antonio arrive à Baltimore pour une longue escale de six jours a fin de participer à la Navy Week 2012. Cette semaine est destinée à commémorer le bicentenaire de la guerre de 1812 contre la Grande-Bretagne.

Du 1er au 4 août, il mouille au large de Rockland (Maine) pour participer au Lobster Festival (festival du Homard) rentrant à Norfolk le 10.

Le 31 octobre 2012, il quitte Norfolk pour participer aux opérations de secours après le passage sur la côte est de l'ouragan SANDY. Il fait escale à New-York à partir du 2 novembre, rentrant à Norfolk dix jours plus tard le 12 novembre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa89
Le USS San Antonio (LPD-17) en compagnie du USS Ponce (LPD-15)

Du 22 janvier au 5 février 2013, il participe au sein du sein du USS Kearsarge Amphibious Ready Group à deux semaines d'entrainement aux opérations amphibies.

Son deuxième déploiement outre-mer à lieu du 11 mars au 7 novembre 2013 au sein du USS Kearsarge Amphibious Ready Group en compagnie du USS Kearsarge (LHD-3) (classe Wasp) et du USS Carter Hall (LSD-50).

Le transport de chalands de débarquement fait escale à Rota le 26 mars, La Soude (Crète) du 1er au 4 avril avant de franchir le canal de Suez le lendemain, 5 avril 2013.

Le 21 avril, 300 marines de la Lima Company,3rd Battalion,2nd Marines sont débarqués au Camp Al-Galail (Qatar) par des Sikorsky CH-53E Super Tallion. Ils vont participer à EAGLE RESOLVE 2013.

Le 7 mai, le San Antonio fait escale à Hidd (Bahrein) pour une semaine d'escale avant de participer à l'International Mine Countermeasures Exercise (IMCMEX) 2013 comme navire-amiral de la Combined Task Force 523 (CTF-523).

Mettant cap à l'ouest, le USS San Antonio rallie le golfe d'Aqaba le 6 juin pour débarquer les Marines et leurs véhicules qui vont participer à l'exercice multinational EAGER LION 2013 en Jordanie.Il fait escale à Aqaba du 9 au 13, reprennant la mer pour remettre cap à l'est, franchissant le détroit de Bad-El-Mandeb le 27 juillet.

Le 29 août 2013, le San Antonio franchit le canal de Suez pour retrouver la Méditerranée, faisant escale à Haifa pour quatre jours du 4 au 8 septembre. Il est à Rota le 22 septembre. Le 16 octobre 2013, le San Antonio 128 hommes dans un navire en détresse en Méditerranée avant de retourner à Rota pour débarquer les naufragés. Il est de retour à Norfolk le 7 novembre 2013.

Le 11 décembre 2013, le San Antonio s'amarre au Pier 1 (appontement n°1) du chantier naval General Dynamics NASSCO-Earl Industries Shipyard situé à Portsmouth (Virginie) pour une période de maintenance appelée Phased Maintenance Availability (PMA). Il retourne à Norfolk en novembre 2014, terminant l'année par essais et remise en condition.

Le 18 mai 2015, il quitte Norfolk pour rallier New York. Arrivant dans la grosse pomme le 20 mai, il s'amarre au Pier 92 Berth 5 situé à Manhattan pour six jours d'escale afin de participer à la New York Fleet Week.

Le 6 juin 2015, le USS San Antonio (LPD-17) s'amarre au quai des Romains à Gdynia (Pologne). A son bord on trouve 300 marines du 1st Batalion 6th Regiment. Après deux jours d'escale, il participe à l'exercice BALTOPS 2015.

L'exercice multinational terminé, le navire amphibie fait escale à Kiel au sein de la base navale de Tirpitzhafen pour participer à la Semaine de Kiel et ce jusqu'au 21. Il est ensuite à Tallin le 23, à Reykjavik le 1er juillet, rentrant à Norfolk le 13.

A la fin du mois de juillet, il rallie le dépôt de munitions de Yorktown en Virginie (Naval Weapons Station, Yorktown) pour débarquer ses munitions. Il rallie Norfolk pour une période de maintenance que l'on pourrait rapprocher de nos PEI (Périodes d'Entretien Intermédiaire). Il retrouve la mer pour essais en février 2016.

Du 14 au 25 mars 2016, il effectue un exercice en compagnie de la 22nd Marines Expeditionary Unit (22nd MEU), un exercice destiné à préparer un futur déploiement outre-mer. Un nouvel exercice avec cette même unité à lieu du 7 au 25 avril 2016.

Le 26 juin 2016, il appareille pour ce troisième déploiement outre-mer, intégrant pour cela le groupe amphibie organisé autour du USS Wasp (LHD-1). Il fait escale à Rota les 8 et 9 juillet, franchissant le lendemain les Colonnes d'Hercule pour pénétrer en Méditerranée.

Il fait escale à Haifa du 16 au 20 avant de participer à l'exercice américano-israélien NOBLE SHIRLEY, franchissant le canal de Suez pour pénétrer en mer Rouge le 25 juillet. Il fait escale à Mascate dans l'émirat d'Oman du 22 au 26 août 2016.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa91
Le USS San Antonio (LPD-17)

Les 20 et 21 septembre 2016, il participe avec le USS Whidbey Island (LSD-41) à un exercice d'évacuation de non-combattants (Non-combattant evacuation operation NEO) à proximité de Mascate avec la coopération de l'ambassade des Etats-Unis et de la police royale omanaise. Le 24, le San Antonio franchit le détroit d'Ormuz pour se glisser dans le très instable golfe Persique.

Du 27 septembre au 6 octobre, il fait escale au port de Mina Salman à Manama (Bahrein) pour une période d'entretien (upkeep periode). Il repasse le détroit d'Ormuz le 8, le détroit de Bab-el-Mandeb le 12 et le canal de Suez le 16.

Lors du transit à travers le détroit de Bab-el-Mandeb, le San Antonio et le destroyer USS Mason (DDG-87) sont visés par des missiles tirés par la rébellion Houthi soutenue par l'Iran et contre laquelle l'Arabie Saoudite et ses alliés ont lancé une guerre qui loin d'être une reconquête triomphale se transforme en sale guerre avec toutes les conséquences que l'on imagine. En riposte, le USS Nitze (DDG-94) lance cinq missiles Tomahawk contre trois radars soupçonnés d'avoir été utilisés pour cibler les navires américains.

Le 23 octobre 2016, il relève dans le gofle de Sirte le porte-hélicoptères Wasp dans le cadre de l'opération ODYSSEY LIGHTNING.

Cette opération était la conséquence de la lamentable opération occidentale menée en Libye en 2011 qui pour des intentions peut être louables (NdA encore que je méfie des grands discours désintéressés qui cachent souvent des intentions moins nobles) à provoqué un chaos gigantesque avec une guerre civile qui à favorisé l'arrivée de l'Etat Islamique dans l'ancienne colonie italienne. Le 4 décembre, le Wasp remplace le San Antonio dans le Golfe.

Il fait à nouveau escale à Rota du 7 au 11 décembre puis met cap sur Norfolk où il arrive le 24 décembre 2016.

D'avril 2017 à avril 2018, il est immobilisé pour un grand carénage appelé dans le jargon de l'US Navy Drydocking Phased Maintenance Availability (DPMA), travaux assurés par l'entreprise Bae Systems Norfolk Ship Repair. Il est remis à l'eau le 6 février 2018 et poursuit ses travaux à quai jusqu'au printemps.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyMar 26 Nov 2019, 14:48


USS New Orleans (LPD-18)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne22
Le USS New Orleans (LPD-18) rentrant dans un port. La grue est déployée

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne19
Deux photos du New Orleans en construction
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne20

-Le USS New Orleans (LPD-18) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale de la Nouvelle-Orléans le 14 octobre 2002 lancé le 11 décembre 2004 et commissioned le 10 mars 2007.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) La_nou10
Montage photo de la ville de La Nouvelle-Orléans

Le LPD-18 est le cinquième navire à porter le nom de cette ville du sud des Etats Unis peuplée d'1.1 millions d'habitants fondée par les Français sous la direction du Canadien Jean-Baptiste Le Moyne, Sieur de Bienville, en 1718.

Le nom de la ville fut choisi en l'honneur du régent, Philippe, duc d'Orléans. Au départ simple comptoir de la Compagnie du Mississippi, elle devint la capitale de Louisiane française en 1722[ (La capitale fut transférée de Biloxi à La Nouvelle-Orléans). Capitale de l'Etat de Louisiane, connue pour son influence française, son carnaval et en 2005 le terrible cyclone Katrina.

Le premier navire ne fût jamais mis en service. Navire de ligne mis sur cale en janvier 1815, il ne fût jamais lancé et le bois mis sur cale ne fût démantelé qu'en septembre 1883 !

Il fût suivi par un croiseur léger de classe New Orleans, le CL-22 admis au service actif en mars 1898. Le New Orleans et l'Albany étaient à l'origine des navires construits en Grande Bretagne et destinés à la marine brésilienne que Washington racheta quand le Brésil fût dans l'incapacité de payer pour éviter un rachat par l'Espagne.

Le New Orleans est ainsi connu à l'origine sous le nom d'Amazonas. Mis en service en mars 1898, il participe à la guerre contre l'Espagne et sert jusqu'en 1905 avant de passer quatre ans en réserve.

Réarmé en 1909, il sert dans le Pacifique jusqu'en 1914 avant d'être prêté à la milice navale de l'Etat de Washington. Réarmé lors de l'entrée en guerre des Etats Unis en 1917, il assure l'escorte de convois à destination de l'Europe avant de retrouver le Pacifique, participant à l'intervention occidentale contre la Russie bolchévique. Il est désarmé le 16 décembre 1922 et démoli en 1929.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne21
Le USS New Orleans (CA-32)

Le troisième navire est un croiseur lourd de classe New Orleans, le CA-32 mis en service le 15 février 1934. Il participe au second conflit mondial dans le Pacifique auquel il survit.  Il est désarmé au Philadelphia Navy Yard le 10 février 1947 et mis en réserve jusqu'au 1er mars 1959 quand il fût rayé des registres et vendu à la démolition le 22 septembre à la Boston Metals Company installé à Baltimore (Maryland).

Le quatrième navire est un porte-hélicoptères de classe Iwo Jima, le LPH-11. Il est mis sur cale au Philadelphia Naval Shipyard le 1er mars 1966 lancé le 3 février 1968 et admis au service actif le 16 novembre 1968.

Désarmé le 1er octobre 1997, il est transféré à la Pacific Reserve Fleet ancrée à Suisun Bay en Californie avant d'être rayé des registres le 23 octobre 1998. Il aurait pu être donné à une fondation pour être transformé en musée mais cette possibilité à disparu en 2005 quand la coque de l'ancien porte-hélicoptères est transféré à Pearl Harbor où elle resta quatre ans avant d'être coulée comme cible lors d'un SINKEX.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne28
Le USS New Orleans (LPD-18) à quai. Les œuvres vivres sont visibles ce qui signifie que le navire est lège

Le 5 mars 2007, le LPD-18 quitte son chantier constructeur, descend le fleuve Mississippi pour rallier La Nouvelle-Orléans où à lieu la commissioned ceremony (cérémonie de «comissionement») cinq jours plus tard.

Le 3 avril 2007, il quitte la Naval Support Activity New Orleans pour trois semaines d'entrainement et de mise en condition opérationnelle. Il met ensuite cap à l'ouest pour rallier San Diego où il doit être stationné. Il arrive à destination le 3 mai.  

Le 11 septembre 2007, il rallie Pearl Harbor, transportant des militaires et leurs véhicules personnels depuis les Etats-Unis.

Le 14 décembre 2007, le USS New Orleans (LPD-18) opère dans le sud de la Californie dans un exercice de routine en compagnie du porte-avions USS Ronald Reagan (CVN-76) et des destroyers du Destroyer Squadron Seven (DesRon 7).

Le 22 février 2008, il participe à un exercice de certification pour les opérations amphibies dans l'Océan Pacifique. Le 6 décembre, bis repetita mais au sein de l'Expeditionary Strike Group-Boxer pour préparer son premier déploiement outre-mer.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne27
Le USS New Orleans (LPD-18) quittant San Diego

Le 6 janvier 2009, le USS New Orleans (LPD-18) quitte San Diego en compagnie du porte-hélicoptères amphibie USS Boxer (LHD-4) (classe Wasp), du transport de chalands de débarquement USS Comstock (LSD-45) (classe Whidbey Island), du croiseur lance-missiles de classe Ticonderoga  USS Lake Champlain (CG-57) et du destroyer lance-missiles classe Arleigh Burke USS Chung-Hoon (DDG-93).

Durant ce déploiement, le groupe de combat organisé autour du Boxer participe aux opérations anti-piraterie de la Combined Task Force 151 (dont le Boxer devint navire-amiral) ainsi qu'à la libération du capitaine Richards Phillips, commandant du porte-conteneurs  MV Maersk Alabama.

Le New Orleans fait escale à Apra Harbor (Guam) du 3 au 5 février avant d'enchainer par l'exercice COCONUT GROVE, un exercice mené du 19 au 24 février avec les forces de défense des Maldives.

Le 20 mars 2009, il entre en collision avec le sous-marin nucléaire d'attaque USS Hartford (SSN-768) à une heure du matin dans le détroit d'Ormuz. 25000 gallons de diesel fuitent en mer. A bord du sous-marin, on relève quinze blessés mais le SNA peut continuer sa mission. Le lendemain, les deux navires rallient Manama (Bahrein) pour inspection des dommages.

Le 25 avril 2009, le USS New Orleans (LPD-18) est mis à sec sur le dock flottant du chantier naval Arab Shipbuilding & Repair Yard (ASRY) à Manama pour remettre en état la coque. Le navire est de retour à la mer le 12 mai. Il fait une escale de routine à Sasebo le 8 juillet 2009. Le LPD-18 rentre à San Diego le 1er août 2009.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne26
Le USS New Orleans (LPD-18) à la mer

En février 2010, il participe à un exercice de trois semaines avec les forces armées japonaises (exercice IRON FIST).

Le 10 juin 2010, le USS New Orleans (LPD-18) appareille de San Diego pour un déploiement dans le cadre de l'opération Southern Paternship Station (SPS). Il fait escale à Manzanillo (Mexique) à partir du 15 juin, est ensuite au large d'Ancon (Pérou) pour participer à un exercice amphibie avec les marines d'Argentine, du Mexique, du Pérou, du Brésil, de l'Uruguay et de Colombie (2 au 24 juillet).  

Il fait escale à partir du 20 à Callao, est à partir du 31 à la base navale de Bahia Malaga en Colombie. Le 20 août, il est à Balboa pour la dernière escale de cette opération. Il est de retour à San Diego le 2 septembre 2010.

Le 1er octobre 2010, le New Orleans entame les travaux préparatoires pour une période de maintenance au chantier naval General Dynamics NASSCO. Les travaux ont lieu pendant trois mois pour notamment régler le problème des moteurs diesels qui avaient déjà empoisonné la carrière du San Antonio. Il sort du bassin le 4 février 2011 mais ses essais à la mer ne commencent que le 4 mai 2011.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne29
Vue de trois quart-arrière du New Orleans. Notons la porte du radier totalement étanche

Du 14 au 20 juillet, le New Orleans est à la base navale de Point Loma pour un cycle de démagnétisation. Il s'agit de préparer son futur déploiement au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du USS Makin Island (LHD-Cool (classe Wasp).

Du 10 au 24 août, il participe à un exercice amphibie de deux semaines au large des côtes du sud de la Californie.

Il appareille le 14 novembre 2011 en compagnie du USS Makin Island (LHD-Cool et du USS Pearl Harbor (LSD-50), la 11th Marines Expeditionary Unit (11th MEU) étant l'unité embarquée.

Il fait escale à Pearl Harbor du 21 au 23 novembre, mouille au large des côtes cambodgiennes le 11 décembre pour une coopération avec les forces armées royales cambodgiennes, est à Sihanoukville du 17 au 19 décembre, à Changi (Singapour) du 27 au 31 décembre 2011, à Mina Zayed (Emirats Arabes Unies) du 7 au 11 janvier 2012, à Salalah (Oman) à partir du 29 février, à Hidd (Bahrein) à partir du 5 avril, à Aqaba (Jordanie) le 24 avril, à Phuket à partir du 14 mai, à Hong Kong du 23 au 27 mai, à Sasebo les 31 mai et 1er juin, à Pearl Harbor le 13 juin avant de rentrer à San Diego le 22 juin 2012.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne24
Le USS New Orleans (LPD-18) arrivant au port (Guam ? Pearl Harbor ?)

Du 31 juillet au 5 août, le transport de chalands de débarquement est en escale à Seattle pour participer au festival SEAFAIR.

D'octobre 2012 à avril 2013, il est immobilisé pour un grand carénage. Il effectue ensuite ses traditionnels essais à la mer suivit de sa remise en condition opérationnelle.

Du 11 au 28 juin 2013, le New Orleans participe à un exercice pour préparer son futur déploiement au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du USS Boxer (LHD-4).

Du 23 août 2013 au 25 avril 2014, il participe à un nouveau déploiement au sein du groupe de combat du Boxer avec le LHD-4 et le Comstock.

Il fait escale à Subic Bay du 16 au 20 septembre avant de participer à l'exercice amphibie PHIBEX 2014. Il fait ensuite escale à la base navale de Changi (Singapour) du 2 au 5 octobre puis à Manama (Bahrein) du 9 au 14 novembre 2014. Au début du mois de janvier, il fait escale à Dubai puis revient à Manama pour une brève escale.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne23
Le USS New Orleans (LPD-18) à la mer

Après une escale à Koweit City du 1er au 5 mars, le navire amphibie quitte le Golfe Persique le 8 mars, faisant escale à Manille à partir du 22 mars.

Du 1er au 14 avril, il opère au large de la Corée du Sud pour l'exercice américano-sud coréen SSANG YONG avant de rallier Pearl Harbor le 17 avril. Il est de retour à San Diego le 25.

De juillet 2014 à février 2015, le New Orleans est en grand carénage chez Bae à San Diego. Il effectue ensuite sa remise en condition jusqu'au mois de mai 2015. Il reprend ensuite son activité habituelle.

Du 31 août au 11 septembre 2015, il participe à l'exercice amphibie annuel DAWN BLITZ au large de Camp Pendleton. Il enchaine par un entrainement au profit de la 13th MEU du 21 septembre au 2 octobre puis par un exercice COMPTUEX (Composite Training Unit Exercise) du 19 octobre au 6 novembre.

Le 12 février 2016, le USS New Orleans (LPD-18) appareille de San Diego au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du USS Boxer (LHD-4) et également composé du USS Harpers Ferry (LSD-49).

Une semaine plus tard, il arrive au large de la côte est de l'île d'Oahu pour débarquer les Marines et leur équipement pour un exercice. Il fait ensuite escale à Pearl Harbor les 22 et 23 février.

Après avoir participé à l'exercice SSANG YONG avec la marine sud-coréenne, il fait escale à Singapour puis fait escale à Phuket du 27 au 31 mars. Il franchit ensuite l'Océan Indien, direction Djibouti pour un exercice commune avec les troupes françaises déployées dans la région (11-13 mai 2016).

Le 22 mai, le New Orleans franchit le détroit d'Ormuz, faisant escale à Manama du 23 au 27 mai avant de repasser le détroit d'Ormuz le 28 mai. Il repasse ce même détroit le 26 juin, faisant escale à Koweit City du 30 juin au 3 juillet.

Du 4 au 9 juillet, il fait de nouveau escale à Manama, passant le détroit d'Ormuz dans le sens «Golfe Persique-----Océan Indien» le 11 avant de le repasser dans le sens inverse le lendemain 12 juillet 2016.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne25
Le USS New Orleans (LPD-18) arrivant à San Diego

Il fait escale à Jebel Ali (Dubai, Emirats Arabes Unis) à partir du 13, repassant le détroit d'Ormuz le 18 avant de faire escale à Colombo (Sri Lanka) du 24 au 29 juillet. Le 3 août, il franchit le détroit de la Sonde avant de faire escale à Bali du 7 au 13 août avant de franchir le détroit de Makassar le lendemain.

Du 29 août au 1er août, le LPD-18 fait escale à la base commune de Pearl Harbor-Hickam. Il embarque ensuite les amis et la famille pour l'équivalent de la sortie des familles appelée dans l'US Navy Tiger Cruise. Le 12 septembre, il est de retour à San Diego.

Le 9 novembre 2016, BAE Systems San Diego Ship Repair reçoit le contrat pour le futur grand carénage du New Orleans. Du 2 au 8 décembre, le LPD-18 participe à l'exercice STEEL KNIGHT 2017  en compagnie de la 1ère division de Marines au large de Camp Pendleton.

Le 23 février 2017, le USS New Orleans (LPD-18) est mis au sec sur le nouveau dock flottant «Pride of California». Il va y rester immobilisé jusqu'au mois de janvier avant de poursuivre ses travaux à quai d'abord chez Bae puis dans sa base navale de San Diego, le navire s'y amarrant au Berth 5, Pier 4 le 8 février 2018.

Les travaux s'achèvent au mois de mars mais il va passer l'année en essais, travaux complémentaires et remise en condition. Le 27 novembre 2018, il appareille pour participer à STEEL KNIGHT 2019 toujours avec la 1ère division de Marines et toujours au large de Camp Pendleton.

Du 12 au 26 mars 2019, il participe à l'exercice PACIFIC BLITZ 2019 avant d’enchaîner par des exercices locaux au large des côtes de Californie. Du 27 septembre au 6 octobre 2019, il participe à un entrainement de guerre antisurface avancé (Surface Warfare Advanced Tactical Training SWATT) au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour de l'USS America (LHA-6), le premier porte-hélicoptères amphibie sans radier.

Le 15 octobre 2019, il quitte San Diego pour rallier Sasebo (Japon) sa nouvelle base opérationnelle, le navire ralliant le Japon via les îles Hawaï.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyMar 26 Nov 2019, 15:08


USS Mesa Verde (LPD-19)

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me16

-Le USS Mesa Verde (LPD-19) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula (Mississippi) le 25 février 2003 lancé le 19 novembre 2004 et commissioned le 15 décembre 2007 à Panama City (Floride).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Mesa_v10
Photo du parc national de Mesa Verde

La troisième unité de classe San Antonio est le premier navire de l'US Navy à porter le nom d'un.....parc national, le Mesa Verde National Park situé dans le sud-ouest de l'Etat de Colorado (comté de Montezuma).

Ce parc national créé par décret du président Théodore Roosevelt le 29 juin 1906 s'étend sur 212.4km² et à permis de préserver de nombreux sites archéologiques du peuple pueblos, la plupart des sites préservés datant du 6 au 13ème siècle.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me17
Le USS Mesa Verde (LPD-19) à la mer

Affecté sur la côte est et basé à Norfolk, le USS Mesa Verde (LPD-19) passe l'année 2018 à s’entraîner pour préparer son équipage aux futures opérations de guerre.

Le 23 avril 2009, il quitte la base navale de Mayport en Floride pour participer à l'exercice UNITAS, un exercice annuel mené par l'US Navy avec les marines sud-américaines. Cette édition 2009 est particulière puisque c'est la cinquantième édition d'où le nom de UNITAS GOLD donné à cet exercice. Outre les marines de la région, des navires mexicains, allemands et canadiens sont engagés.

En septembre 2009, il participe à l'exercice multinational PANAMAX 2009. A partir du 31 octobre, il participer à COMPTUEX 10-2 pour préparer son futur déploiement outre-mer. Pour cela il doit intégrer le Nassau Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du USS Nassau (LHA-4), du USS Gunston Hall (LSD-44) (qui sera finalement remplacé par le Ashland) mais aussi de la frégate USS Boone (FFG-28), du destroyer USS Forrest Sherman (DDG-98) et du croiseur USS San Jacinto (CG-56).

Suite au terrible tremblement de terre ayant frappé Haiti le 12 janvier 2010, les américains déclenchent l'opération UNIFIED RESPONSE. Le Mesa Verde arrive à Port au Prince le 23 janvier pour débarquer hommes, matériel et vives pour aider la population civile.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me18
Le USS Mesa Verde (LPD-19) à quai en période d'entretien

Cinq jours plus tard, il avait appareille en compagnie du groupe amphibie du Nassau. Le LPD-19 fait escale à Rota le 18 février, est à Doha le 29 mars pour participer à la 2ème édtion de la Doha International Maritime & Defence Exhibition (DIMDEX). Il est ensuite à Manama (Bahrein) le 28 avril.

Le 14 mai, il porte assistance à six marins iraniens échoués alors qu'il menait une opération de sécurité maritime, le Mesa Verde étant à l'époque intégré à la Combined Task Force 152 (CTF-152).

Après un long déploiement au Moyen-Orient, le Mesa Verde repasse en Méditerranée via le canal de Suez. Il fait escale à Rhodes du 20 au 23 juillet puis enchaine par une escale à Split, escale qui se termine quand il appareille le 29. Il rentre à Norfolk le 215 août 2010.

Le 23 mars 2011, il appareille en urgence de Norfolk pour intégrer le groupe amphibie du USS Bataan (LHD-5) et remplacer le San Antonio immobilisé par des problèmes persistants de moteurs.

C'est le début d'un déploiement de près d'un an puisqu'il ne va s'achever que le 7 février 2012 soit 313 jours, le deuxième plus long déploiement d'un navire militaire américain derrière le porte-avions USS Midway (CVA-41) et ses 327 jours en 1972/73 durant la guerre du Vietnam. Outre le Bataan, il va opérer avec le USS Whidbey Island (LSD-41).

Il franchit l'Atlantique, traverse les colonnes d'Hercule et pénètre en Méditerranée. Il effectue des exercices divers entrecoupés d'escales comme à La Sude en Crète du 6 au 14 juin, à Rota (Espagne) où il célèbre Independence Day.

Il repasse en Méditerranée pour reprendre sa mission de présence, faisant à nouveau escale à La Sude à partir du 25 juillet (NdA j'ignore quand il reprend la mer). Il fait également escale à partir du 22 octobre à Augusta en Italie puis à Corfou du 30 octobre au 1er novembre.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me19
Le USS Mesa Verde (LPD-19) lors d'un Shock Test

Le 7 novembre 2011, il passe le canal de Suez pour retrouver au Moyen-Orient les autres navires de son groupe amphibie. Sa mission terminée, il repasse en Méditerranée puis brièvement dans l'Atlantique puisqu'il fait escale à Rota à partir du 15 janvier.

Après une escale à Barcelone du 20 au 23 janvier, le Mesa Verde porte assistance le 24 à dix marins marocains dont le navire avait chaviré trois jours plus tard. Les naufragés sont rapidement transférés aux garde-côtes espagnols. Il est de retour à Norfolk le 7 février 2012.

Il est immobilisé pour un grand carénage d'avril à septembre 2012 avant d'effectuer essais et remise en condition opérationnelle.

Le 4 février 2013, il quitte Norfolk pour rallier La Nouvelle-Orléans et participer à Mardi Gras mais la visite du port est annulée. Le 10 février, il participe au premier vol depuis une plate-forme naval du drone RQ-21A Small Tactical Unmanned Air System (STUAS). C'est l'aboutissement de trois mois d'essais menés notamment à China Lake en Californie. Il termine l'année par différents exercices pour préparer un nouveau déploiement outre-mer au sein du groupe amphibie du Bataan.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me20
Le USS Mesa Verde (LPD-19) à la mer en ravitaillement avec un SA-330 Puma du MSC. Sur la plate-forme hélicoptère, on note la présence de Cobra et de Huey

Ce déploiement commence le 8 février quand le USS Mesa Verde (LPD-19) quitte Norfolk en compagnie du USS Bataan et du USS Gunston Hall. Il effectue une brève escale à Rota pour compléter ses soutes avant de pénétrer en Méditerranée.

Il fait escale à Haifa du 6 au 9 mars, franchit le canal de Suez le 13, débarque ses Marines, leurs véhicules et leur matériel à Djibouti le 23 mars pour des manœuvres qui s'achèvent quand tout le monde rentre à bord les 6 et 7 avril. Le 11, il franchit le détroit d'Ormuz pour pénétrer dans le golfe Persique.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me21
Le USS Mesa Verde (LPD-19) avec le radier entre-ouvert

Du 14 au 23 avril, il fait relache à Jebel Ali (Emirats Arabes Unis). A partir du 28 avril, les Marines du Mesa Verde participe à des missions de visite et de contrôle (Enhanced Vessel Board Search & Seize EVBSS) en compagnie de navires légers Riverine Command Boat (RCB) et Coastal Command Boat (CCB), navire qui opéraient depuis le bâtiment-base USS Ponce (AFSB(I)-15 ex-LPD-15).

Il fait escale à Mina Zayed (Abu Dhabi,EAU) du 7 au 13 mai avant de repasser le détroit d'Ormuz deux jours plus tard le 15 mai.
Il participe dans le golfe d'Aden à EAGER LION 2014 puis à des exercices avec les frégates turques TCG Gediz (F-495) et Orucreis (F-245) avant de repasser le 16 juin le détroit d'Ormuz, opérant dans le Golfe Persique à la mi-juillet.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me22
Le USS Mesa Verde (LPD-19) à la mer en ravitaillement à la mer en compagnie du pétrolier USNS Laramie (T-AO-203)

Du 24 au 27 août 2014, il est à Aqaba en Jordanie. Le 1er septembre, un Sikorsky CH-53E Super Stallion du Marine Medium Tiltrotor Squadron (VMM) 263 (Reinforced) s'écrase alors qu'il tentait de se poser sur le Mesa Verde après avoit récupéré des marines et des marins qui s'étaient entraîner à terre à Djibouti. Les 25 personnes à bord sont toutes récupérées.

Du 9 au 13 septembre, il fait escale à Duqm (Oman). Le 2 octobre, il repasse en Méditerranée le 2 octobre puis met cap au Nord pour faire escale à Split du 6 au 9 octobre. Il fait à nouveau relache à Rota du 15 au 18 octobre avant de mettre cap à l'ouest pour rallier Norfolk le 31 octobre 2014.

Du 17 au 19 novembre, il est à la Naval Weapons Station Yorktown pour décharger ses munitions afin d'être prêt à subir un grans carénage à Norfolk chez Marine Tec. Les travaux doivent commencer au mois de janvier 2015 pour une durée de onze mois. Les travaux vont en réalité durer jusqu'au mois d'avril puisque les essais post-carénage ne vont commencer que le 23 avril 2016. Il enchaîne ensuite par une remise en condition opérationnelle.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me23
Le USS Mesa Verde (LPD-19) à la mer

Après une escale de quatre jours à Boston (1er au 5 juillet) pour participer notamment aux célébrations de la Fête de l'Indépendance, le navire amphibie est indisponible au mois d'août pour des opérations de maintenance de routine.

Du 13 au 27 septembre 2016, il manœuvre en compagnie de la 24th MEU. Le 4 octobre, il embarque 300 Marines et trois CH-53E, quittant Norfolk pour participer aux opérations de secours consécutives à l'ouragan MATTHEW.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me24
Le USS Mesa Verde (LPD-19) au mouillage. Notez les Cobra sur la plate-forme hélicoptère

Le 9 octobre 2016, il arrive ua large de Port-au-Prince pour participer aux opérations de secours jusqu'au 13 octobre quand il est relevé par le USS Iwo Jima (LHD-7) auquel il transfère hélicoptères et équipement. Il rentre à Norfolk le 27 octobre. Il termine l'année 2016 par un exercice amphibie de deux semaines du 29 novembre au 12 décembre.

Le 25 février 2017, il quitte Norfolk pour un déploiement outre-mer. Il entre en Méditerranée le 10 mars. Il fait escale à Haifa du 16 au 20 mars puis à La Sude du 25 au 27, du 4 au 5 avril et du 1er au 6 mai après avoir passé trois semaines à soutenir les opérations antiterroristes de l'AFRICOM, le commandement américain pour l'Afrique.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me26
Mis à l'eau d'un RHIB par la grue du bord. Au premier plan, les lance-leurres d'origine australienne Nulka

Il fait escale au Pirée du 10 au 14 juin puis de nouveau à La Sude du 12 au 18 juillet. Il est à Rota du 9 au 14 septembre avant de rentrer à Norfolk le 23 septembre 2017.

Le 31 janvier 2018, le navire amphibie décharge ses munitions à NWS Yorktown avant de rallier le 7 février le chantier naval NASSCO de Norfolk le 13 février pour un grand carénage prévu pour s'achever en mai 2019.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me25
Le USS Mesa Verde (LPD-19) à la mer. Un UH-1Y sur la plate-forme et deux LCAC entrant dans le radier

Après une première phase de travaux à quai, le USS Mesa Verde (LPD-19) est mis au sec sur un dock flottant du 1er mai 2018 au 25 janvier 2019. Les travaux vont finalement s'avérés nettement plus longs que prévus puisque le navire doit être à nouveau disponible en janvier 2020.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyJeu 28 Nov 2019, 10:45



USS Green Bay (LPD-20)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr13
Le USS Green Bay (LPD-20) à la mer

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr15
Le PCU Green Bay (LPD-20) paré au lancement (ou plutôt à la mise à flot)

-Le USS Green Bay (LPD-20) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula (Mississippi) le 11 août 2003 lancé le 11 août 2006 et commissioned le 24 janvier 2009.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Green_10
Montage photo de la ville de Green Bay

La quatrième unité de classe San Antonio est le deuxième navire à porter le nom de cette ville du Midwest, plus précisément de l'Etat du Wisconsin (comté de Brown). Peuplée de 104057 habitants, cette ville est la troisième plus grande de l'état derrière Milwaukee et Madison. Elle occupe également la troisième place dans les villes de la côte ouest du lac Michigan derrière Chicago et Milwaukee.

Ville industrielle, elle est célèbre pour abriter une franchise de football américain de la National Football League (NFL), les Packers fondée en 1921 et qui ont remporté le championnat à neuf  reprises en 1929, en 1930, en 1931, en 1936, en 1939, en 1944, en 1961, en 1962, en 1965. Ils ont remporté le Superbowl  en 1966, 1967, en 1996 et 2010.

Cette ville fondée en 1634 par les européens, le site est d'abord connu sous le nom de Baie des Puants puis de Baie Verte (Green Bay). La ville est vraiment créée en 1717, incorporée en 1754 et occupée par les britanniques durant la guerre de Sept Ans devenant Green Bay.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr14
La canonnière USS Green Bay (PG-101)

Le premier navire à porter ce nom était une canonnière de classe Asheville, la PG-101 en service du 5 décembre 1969 au 22 avril 1977. Vendue à la Grèce le 30 juin 1989, elle est remise en service le 18 juin 1991 sous le nom de Tolmi (P-229). Elle est toujours en service en 2019.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr17
Le USS Green Bay (LPD-20) à quai

A sa mise en service, le LPD-20 est affecté dans le Pacifique avec San Diego pour base, le PCU Green Bay (LPD-20) y arrivant le 17 décembre 2008 soit presque un mois avant qu'il soit déclaré commissioned (même si cette dernière cérémonie à lieu à Long Beach).  

En octobre 2009, il participe à San Francisco à la Fleet Week 2009. Du 10 au 12 juin, il sort en mer pour une croisière d'instruction au profit de soixante-douze aspirants de l'United States Naval Academy sis à Annapolis dans le Maryland. Le 3 août 2010, il arrive à Seattle pour participer à la 61th Seattle Seafair Fleet Week.

Son premier déploiement commence le 22 février 2011 quand il appareille de San Diego au sein du USS Boxer (LHD-4) Amphibious Ready Group composé également du USS Comstock (LSD-45) pour ne citer que les navires amphibies. C'est le début d'un déploiement de près de cinq mois qui va s'achever le 30 septembre 2011.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr16
Le USS Green Bay (LPD-20) arrivant dans un port

Le navire amphibie fait escale à Pearl Harbor à partir du 28 février avant de rallier le Golfe Persique et plus précisément les côtes koweïtiennes pour participer à l'exercice bilatéral EAGER MAGER 11-2 au mois de juillet.

Du 22 au 25 août 2011, le navire amphibie est mouillé au large de Phuket pour une escale de détente de trois jours. Il fait ensuite escale au début du mois de septembre à Darwin avant de rentrer à San Diego le dernier jour de septembre.

D'octobre 2011 à mai 2012, le Green Bay est immobilisé pour un grand carénage chez BAE Systems San Diego Ship Repairs Facility. Il effectue ensuite ses essais à la mer puis sa remise en condition opérationnelle.

Le 17 septembre 2012, il appareille pour un nouveau déploiement opérationnel en autonome cette fois-ci. Il fait escale à Pearl Harbor du 24 au 25 septembre, est à Dili le 10 pour participer à l'exercice CROCODILO 2012. Il est ensuite à Bali du 18 au 21.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr18
Le USS Green Bay (LPD-20) en compagnie de remorqueurs

Il met ensuite cap à l'ouest direction le Koweit pour participer à partir du 8 novembre 2012 à EAGER MACE 13 avec les forces armées de l'émirat. Un mois plus tard, le 5 décembre, il arrive à Djibouti pour débarquer ses Marines et leur équipement et permettre aux leathernecks de manœuvrer pendant dix-huit jours avec les forces françaises déployées dans le petit état de la corne de l'Afrique.

Il fait ensuite à Jebal Ali aux Emirats Arabies Unies puis à Manama au Bahrein, participant ensuite à l'exercice amphibie LEADING EDGE 13 aux Emirats Arabies Unis. C'est ensuite une opération de relation publique puisqu'il représente les Etats-Unis au salon IDEX/NAVDEX (International Defense Exhibition and Naval Defense Exhibition) édition 2013.

Mettant cap à l'est, il fait escale à Hong-Kong du 15 au 19 avril puis à Pearl Harbor du 3 au 6 mai, rentrant à San Diego le 14.

De juillet 2013 à juin 2014, le Green Bay est immobilisé aux chantiers navals NASSCO de San Diego pour un nouveau grand carénage. Il est au bassin jusqu'en mars avant de terminer ses travaux en juin, les essais à la mer commençant le 11 juin. La remise en condition commence au début du mois de juillet.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr19
Le USS Green Bay (LPD-20) en compagnie du pétrolier canadien HMCS Protecteur (509)

Le 26 janvier 2015, le USS Green Bay (LPD-20) quitte San Diego pour Sasebo qui devient sa nouvelle base opérationnelle. Il arrive au Japon le 19 février après des exercices au large des côtes de Californie et une qualification de ses capacités aériennes au large de la Marine Corps Air Station (MCAS) Kaneohe Bay (Oahu,Hawaï).

Le 4 mars, il appareille de Sasebo pour sa patrouille annuelle de Printemps au sein du groupe amphibie organisé du USS Bonhomme Richard (LHD-6). Il opère en compagnie du Ashland. Il arrive le lendemain à Okinawa pour embarquer les hommes, le matériel et le véhicule de la 31st Marines Expéditionnary Unit (31st MEU).

Le 28 mars, il jette l'ancre au large de Pohang (Corée du Sud) pour l'exercice SSANG YONG avec la marine sud-coréenne. Il retourne à Okinawa pour débarquer les Marines du 5 au 8 avril. Il rallie ensuite Subic Bay le 14 avril pour participer à l'exercice annuel américano-philippin BALIKATAN exécuté du 20 au 29 avril. Il fait à nouveau escale à Subic Bay du 29 avril au 2 mai avant de rallier Sasebo le 7 mai.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr20
Opérations aériennes à bord du Green Bay enfin presque ! Des Osprey au repos et un SA-330 Puma du MSC en opération de ravitaillement vertical

Le 2 juin 2015, le Green Bay appareille en compagnie du groupe de combat du USS Bonhomme Richard (LHD-6) pour une patrouille d'été. Il rallie à Okinawa pour une escale de trois jours du 6 au 9 juin pour embarquer Marines, leur matériel et leurs véhicules.

Le 19 juin, le USS Green Bay (LPD-20) sauve trois marins indonésiens dans le détroit de Makassar à l'aide des RHIB du navire amphibie.

Du 25 au 30 juin, le Green Bay fait escale à Perth. Il est à Darwin le 7 pour débarquer hommes et matériels engagés dans l'exercice annuel TALISMAN SABRE, exercice bilatéral américano-australienne. Il rembarque hommes, véhicules et matériel le 25 juillet, faisant escale au quai de Fort Hill à Darwin du 27 au 30 juillet.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr21
Le USS Green Bay (LPD-20) à la mer

Il fait escale à Apra Harbor (Guam) à partir du 7 août avant un entrainement. Il arrive à Okinawa le 27 août pour débarquer les Marines de la 31st MEU ainsi que leur matériel et leurs véhicules. Il est de retour à Sasebo le 2 septembre 2015.

Il est ensuite en disponibilité limitée (Selected Restricted Availability) d'octobre 2015 à juin 2016.

Le 18 septembre 2016, le USS Green Bay (LPD-20) participe à un exercice de tir de missiles (MISSILEX) au large de Guam en compagnie du Bonhomme Richard, du USS Germantown (LSD-42) et du USNS Charles Drew (T-AKE-10), c'est un des volets de VALIANT SHIELD 2016.

Il fait ensuite escale à Hong-Kong du 29 septembre au 2 octobre puis à Subic Bay à partir du 5 octobre pour préparer l'exercice PHIBLEX 2017. Il y fait de nouveau escale les 10 et 11 octobre pour rembarquer hommes et matériel et reprendre la mer direction la base navale malaisienne de Sepanggar où il arrive pour une brève escale à partir du 15 octobre 2016.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr22
Le USS Green Bay (LPD-20) en compagnie du USS Peleliu (LHA-5) et du USS Rushmore (LSD-47)

Il fait ensuite escale à Okinawa du 26 au 30 octobre pour préparer l'exercice amphibie BLUE CHROMITE 17. L'exercice terminé, il y revient pour débarquer homms et matériel. Il rallie ensuite Sasebo où il arrive le 10 novembre 2016.

Le 25 janvier 2016, il appareille pour sa traditionnelle patrouille de printemps. Il fait escale à Okinawa du 29 janvier au 2 février pour embarquer les marines, leurs véhicules et leur matériel.

Il fait escale à Sattahip (Thaïlande) du 10 au 16 février avant de participer à l'exercice américano-thaïlandais COBRA GOLD. Cet exercice à lieu du 20 au 24 février avant deux consacrés au rembarquement des Marines, des véhicules et de leur matériel.

Le 4 mars, il franchit le détroit de Luzon après quelques jours d'opérations en mer de Chine méridionale. Le lendemain, il arrive à Okinawa, étant amarré à White Beach du 6 au 8 mars. Il effectue différents exercice jusqu'au 29 mars, débarquant hommes et matériel du 5 au 7 avant une escale à Yokosuka le 10 et de rallier Sasebo le 13 avril.

Le 2 juin 2016, le USS Green Bay (LPD-20) reprend la mer pour une nouvelle patrouille en Extrême-Orient. Il est à Okinawa du 6 au 10 juin, franchissant le détroit de Jomard le 22 juin. Il est à Cairns du 28 juin au 2 juillet avant de participer à l'exercice TALISMAN SABRE 2017.

Il mouille en baie de Shoalwater à partir du 24, est à Brisbane du 27 juillet au 2 août. Le 5 août, un Osprey du squadron VMM-265 (Reinforced) s'écrase à 18 miles au large de la côte de la baie de Shoalwater alors qu'il tentait de se poser sur le Green Bay. Trois hommes sont tués mais trente-deux sont récupérés.

Il passe une bonne partie du mois d'août au large de l'Australie avant de faire escale à Okinawa du 1er au 4 septembre. Il rallie Sasebo le 7. De novembre 2017 à mars 2018, il est immobilisé pour une période de disponibilité limitée ou SRA pour Selected Restricted Availability.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr23
Un Sikorsky MH-60 en ravitaillement à la mer à bord du USS Green Bay (LPD-20)

Le 12 mars 2018, le USS Green Bay (LPD-20) appareille de Sasebo au sein du groupe de frappe expéditionnaire (Expeditionary Strike Group ESG) organisé autour du USS Wasp (LHD-1). C'est le premier déploiement opérationnel du F-35B.

Du 16 au 19 mars, il charge hommes, véhicules et matériels à Okinawa. Il participe ensuite à un entrainement amphibie du 19 au 27 mars. Il franchit le détroit de Tsushima le 30 mars, opérant en mer du Japon avant de repasser le détroit le 9 avril après avoir participé à SSANG YONG 2018. Il débarque hommes, véhicules et matériel à Okinawa du 21 au 23 avril, rentrant à Sasebo le 28 avril 2018.

Le 3 août 2018, il reprend la mer pour une patrouille d'automne au sein du groupe amphibie organisé autour du USS Wasp (LHD-1). Il fait escale à Okinawa du 12 au 15 août, reprenant son activité avant de rallier Sasebo le 25 septembre. Le 8 octobre, il quitte Sasebo pour débarquer les 15 et 16 octobre les marines, les véhicules et le matériel à Okinawa. Il est de retour à Sasebo le 19 octobre.

Du 13 au 19 novembre 2018, il mouille au large de Port-Moresby en soutien de la conférence de l'Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC). Il est à Cairns du 21 au 26 novembre, ) Townsville les 27 et 28 novembre, à Okinawa le 6 décembre avant de rallier Sasebo le 8 décembre 2018.

Le USS Green Bay (LPD-20) appareille pour une nouvelle patrouille le 12 janvier 2019. Le lendemain, il participe à un exercice avec le Wasp et le navire amphibie japonais Kunisaki (LST 4003). Il est à Okinawa du 14 au 18 janvier pour embarquement des hommes, des véhiculles et du matériel.

Il est à Sattahip du 7 au 13 février 2019 avant de participer à l'exercice COBRA GOLD. Le 17 février, il effectue un ravitaillement à la mer avec le USNS Guadalupe (T-AO-200) avant de qualifier à l'appontage deux CV-22 Osprey  de l'USAF. Il fait à nouveau escale à Sattahip du 21 au 25 février 2019.

Le 2 mars, il franchit le détroit de Surigao, se ravitaille auprès du USNS Pecos (T-AO-197) avant de faire escale à Apra Harbor du 5 au 7 mars. Il reprend pour un exercice avec les destroyers du DESRON Fifteen (Destroyer Squadron Fifteen) avant de faire à nouveau escale à Guam du 18 au 21 mars. Il fait ensuite escale à Okinawa les 25 et 26 mars (débarquement des hommes, des véhicules et du matériel) avant de rallier Sasebo le 30 mars via Sagami Wan le 28.

Le 28 mai, il reprend la mer toujours au sein du groupe amphibie organisé autour du Wasp. Il est à Okinawa du 30 mai au 2 juin avant de mettre cap au sud direction l'Australie, faisant escale à Brisbane du 18 au 21 juin avant de participer à TALISMAN SABRE 2019.

Du 26 au 30 juillet, il fait escale à Cairns après la fin de l'exercice américano-australien. Il est ensuite à Okinawa du 13 au 18 août avant de franchir le détroit de Taiwan le 23 août, de refaire escale à Okinawa du 25 au 27 avant de rentrer à Sasebo le 5 septembre 2019.

Il reprend la mer le 25 septembre, charge à Okinawa le 26 septembre, franchit le détroit de Surigao le 28 avant de rallier la Malaisie pour participer à l'exercice amphibie TIGER STRIKE 2019. L'exercice terminé, il repasse le détroit de Surigao le 6 octobre avant de rentrer à Sasebo le 10 octobre 2019.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyJeu 28 Nov 2019, 11:09


USS New York (LPD-21)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne30
Le USS New-York (LPD-21) radier ouvert avec un AAV-7 en approche

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne31
Le New York en construction

-Le USS New York (LPD-21) est mis sur cale chez Northrop-Grumman Ship Systems à Avondale près de la Nouvelle-Orléans le 10 septembre 2004 lancé le 19 décembre 2007 et commissioned le 7 novembre 2009.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne32
Le New York mis à flot

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Drapea10
Drapeau de l'Etat de New-York

Ce cinquième navire de classe San Antonio est également le cinquième navire à porter ce nom qu'il s'agisse de la ville ou de l'Etat de New-York. Normalement les noms d'états étaient réservés aux sous-marins de classe Virginia alors comment expliquer un tel choix ?

Une seule réponse : 11 septembre 2001. Ce jour dix-neuf pirates de l'air d'Al Quaida détournent quatre avions de ligne.

Deux s'écrasent dans les tours du World Trade Center à New-York, un autre frappe le Pentagone à Washington et un quatrième, le vol 93 s'écrase en Pennsylvanie  après une attaque désespérée des passagers qui ne voulaient pas finir contre le Capitole ou la Maison Blanche.

Le bilan humain est très lourd avec près de 3000 morts. C'est l'attaque la plus violente contre le sol américain depuis un certain 7 décembre 1941 et le raid aérien japonais sur Pearl Harbor.

Peu après cet événement qui pour certain marque vraiment l'entrée du monde dans le 21ème siècle, le gouverneur de l'Etat de New-York George E. Pataki demande au secrétaire d'état à la Navy Gordon R. England la possibilité de baptiser un navire de surface de ce nom qui n'avait plus été porté par un navire de surface depuis le cuirassé USS New-York (BB-34) en service de 1911 à 1946 (un sous-marin d'attaque, le SSN-696 avait porté ce nom jusqu'en 1997 mais c'était la ville).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne33
Le USS New-York (BB-34)

La requête est acceptée le 28 août 2002. Mieux même le 9 septembre 2004, Gordon R. Englans annonce que deux autres navires commémoreront ces attentats, les LPD-24 baptisé Arlington (du comté virginien où se trouve le Pentagone) et LPD-25 baptisé Somerset (du comté de Pennsylvanie où s'est écrasé le Vol 93).

Outre symbole, 6.8 tonnes d'acier récupéré dans les ruines de Ground Zero ont été mélangée à 6.4 tonnes d'acier «neuf» pour fondre la proue du navire amphibie.

L'Etat de New-York est l'un des états fondateurs des Etats-Unis plus précisément le 11ème Etat à adhérer aux Etats-Unis d'Amérique le 26 juillet 1788.

C'est le 27ème état en terme de superficie avec 141 300 km² (le premier c'est l'Alaska avec 1.7 million de kilomètres carrés le plus petit c'est le District de Columbia avec 177 km²) peuplé de 19.5 millions d'habitants (quatrième état le plus peuplé après la Californie, le Texas et la Floride).

Sa capitale est Albany (fondée en 1614 sous le nom de Fort Nassau) et non New-York comme on le croit souvent.

Avant le LPD-21, on trouve un gundalow (un voilier à fond plat) de 1776 qui participa à la bataille du Lake Champlain en 1776 et une frégate de 36 canons en service de 1800 à 1814 (brûlée par les britanniques).

Le troisième était un navire de ligne de 74 canons mis sur cale en 1820, jamais lancé et brûlé en 1861 pour ne pas tomber aux mains des Confédérés.

Un sloop à hélice baptisé Ontario est mis sur cale en 1863 rebaptisé New-York en 1869 mais jamais lancé il sera détruit sur cale en 1888.

On trouve ensuite un croiseur cuirassé, le USS New York (ACR-2) commissionné en 1893, participant à la guerre hispano-américaine en 1898. Rebaptisé Saratoga en 1911 puis Rochester en 1917, il est désarmé en 1933 et sabordé en 1941.

Le cuirassé USS New-York (BB-34) est en service du 15 mai 1914 au 29 août 1946, participant aux deux conflits mondiaux avant d'être utilisé à Bikini comme cible d'essais nucléaire, il survit aux deux tirs et est coulé comme cible ultérieurement.

Le dernier navire était un sous-marin nucléaire d'attaque de classe Los Angeles, le SSN-696 en service du 3 mars 1979 au 30 avril 1997.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne34
Le USS New York (LPD-21)

Le USS New York (LPD-21) arrive à Norfolk sa base opérationnelle le 22 octobre après neuf jours de mer depuis son chantier constructeur. Il rallie New York le 2 novembre après quatre jours de mer depuis la Virginie. Cinq jours plus tard, le 7 novembre à 11h au Pier 88 (là où avait chaviré le Normandie après son incendie), le navire est officiellement commissioned. Il rentre à Norfolk le 18 novembre.

Le New York connait un début de carrière difficile avec encore et toujours des problèmes au niveau de ces moteurs diesel. Des réparations vont être nécessaires avant que le LPD puisse être à nouveau opérationnel.

Il passe le printemps 2010 à s’entraîner au large de la côte est notamment au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du USS Kearsarge (LHD-3).

Du 25 mai au 1er juin 2011, le navire amphibie participe à la 24ème Fleet Week de New York. A partir du 8 septembre 2011, il est à New York pour commémorer le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne39
Le USS New York (LPD-21) en compagnie du USS Enterprise (CVN-65) (aujourd'hui désarmé et en cours de recyclage)

A partir du 28 octobre 2011, il s’entraîner au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) Iwo Jima organisé autour du USS Iwo Jima (LHD-7). L'année 2011 se termine par une série de manœuvres au large de la côte est toujours en vue du premier déploiement outre-mer.

Il commence l'année 2012 en participant à l'exercice BOLD ALLIGATOR 2012. Il appareille le 27 mars au sein d'un groupe amphibie composé du USS Iwo Jima (LHD-7), du New York et du USS Gunston Hall (LSD-44). A son bord le VMM-261 et la 24th MEU.

Il participe du 9 au 16 avril au large du Maroc à l'exercice AFRICA LION 2012 avant de faire une escale à Rota du 17 au 20 avril. Il est ensuite à La Spezia du 23 au 26 avril  avant de rallier Naples où il fait relâche à partir du 29. Il franchit le détroit de Messine le 5 mai puis le canal de Suez le 9 mai 2012. A partir du 10 mai il est dans le golfe d'Aqaba pour participer à l'exercice multinational EAGER LION.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne36
Le USS New York (LPD-21) à la mer

Du 12 au 16 juin, il fait escale à Hidd (Bahrein), reprend la mer pour une mission de présence avant une nouvelle escale à Victoria (Seychelles) du 2 au 6 août. Après une escale à Salalah (Oman) pour se ravitailler le 15 août, il repasse le canal de Suez le 5 novembre, faisant escale à Rota du 11 au 14 décembre avant de rentrer à Norfolk le 20 décembre après avoir débarqué marines et matériel à Morehead City en Caroline du Nord.

L'année 2013 est calme pour le LPD-21 qui ne s'éloigne guère de la côte est. Le 6 décembre, il arrive à Mayport (Floride), sa nouvelle base opérationnelle après deux jours de traversée depuis Norfolk.

Le 12 septembre 2014, un Sikorsky MH-60R embarqué sur le USS Jason Dunham (DDG-109) récupère en mer un marin du New York tombé à l'eau après avoir été au large des côtes de Caroline du Sud.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne38
Vue du radier du New-York avec un LCAC au premier plan

Après avoir participé à BOLD ALLIGATOR 2014, le New York quitte Mayport le 11 décembre 2014 pour un déploiement outre-mer au sein du groupe de combat organisé autour du USS Iwo Jima (LHD-7) et avec la participation du USS Fort MacHenry (LSD-43).

Le 25 décembre, le New York franchit le détroit de Gibraltar et pénètre en Méditerranée. Il fait escale à Haifa du 31 décembre 2014 au 3 janvier 2015. Il franchit le canal de Suez le 10 puis le détroit d'Ormuz le 20 janvier 2015.

Il fait escale à Mina Zayed (Emirats Arabes Unis) qu'il quitte le 27 janvier 2015 pour rallier Koweit où il débarque Marines, véhicules et matériels à partir du 30 janvier pour un mois d'entrainement qui s'achève quand les leathernecks sont rembarqués du 26 février au 2 mars 2015.

Il fait escale à Manama (Bahrein) du 4 au 10 mars, repassant le détroit d'Ormuz le 14 mars, débarquant à partir du 27 mars ses Marines sur la plage d'Arta pour entrainement avec des troupes françaises. Il passe le détroit de Bab-El-Mandeb le 22 avril en direction du Moyen-Orient et le 28 dans l'autre sens. Il rembarque les Marines le 5 mai puis rallie la base navale jordanienne d'Aqaba pour une escale du 26 au 31 mai.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne37
Le USS New York (LPD-21) au port

Il effectue une boucle vers le sud par le détroit de Bab-El-Mandeb le 4 juin, passe le canal de Suez le 21 juin, franchissant le détroit de Messine le 27 juin, fait escale à Marseille du 30 juin au 2 juillet, passe les Colonnes d'Hercules le 5 juillet pour rentrer à Mayport le 19 juillet après avoir débarquer les Marines à Morehead City le 15.  

Du 8 au 13 novembre 2015, le USS New York (LPD-21) est à New York pour participer à la Veterans Week New York City 2015.

De décembre 2015 à novembre 2016, le navire amphibie est immobilisé pour un grand carénage (Phased Maintenance Availability PMA) à Mayport. Il effectue ses essais à la mer du 28 novembre au 5 décembre.

Les essais et la remise en condition l'occupe jusqu'au printemps 2017. Du 1er au 7 mai, il est à Port Everglades pour participe à la semaine de la Flotte (Fleet Week).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne35
Le USS New York (LPD-21) en compagnie du USS San Antonio (LPD-17)

Le 7 septembre 2017, le USS New-York (LPD-21) rallie Norfolk pour charger ravitaillement et équipements nécessaires à une intervention suite au passage de l'ouragan Irma. Il est déployé au large de Key West du 12 au 17 septembre.

Il est de retour à Mayport le 19 septembre mais reprend la mer le 7 octobre pour se tenir près à intervenir après le passage de l'ouragan Nate. Il rentre à Mayport quelques jours plus tard mais est à nouveau à la mer à partir du 21 octobre 2017.

Le 23 octobre, il est à la Naval Weapons Station Yorktown pour quatre jours de chargement de munitions. Il rallie Norfolk le 27 pour préparer un exercice combiné (Combined Composite Unit Exercise COMPTUEX).

Le 7 février 2018, le New York quitte Mayport pour un déploiement en Méditerranée. Il embarque le 9 des LCAC devant Virginia Beach puis les débarquer à Camp Lejeune le 10. Il est à Morehead City du 11 au 13, reprend la mer pour Cherry Point le 15 février, franchissant le détroit de Gibraltar le 28 février 2018.

Le 4 mars, il arrive dans le golfe de Syrte pour soutenir une mission de renseignement menée par l'AFRICOM, le commandement américain chargé des opérations sur ce continent. Il effectue un ravitaillement à la mer (pardon un replenishment-at-sea) avec le USS Patuxent (T-AO-201) au large de Benghazi le 17 mars 2018.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne40
Le New York (LPD-21) en compagnie du USS Iwo Jima (LHD-7) et USS Fort Mac Henry (LSD-43)

Il fait escale en baie d'Augusta (Sicile) du 7 au 9 avril avant de reprendre la mer, se ravitaillant à nouveau avec le Patuxent le 19 avril alors qu'il était au large de Tripoli. Il franchit le détroit de Sicile le lendemain, mettant le cap sur Gaète du 21 au 24 avril avant de franchit le détroit de Messine le 26 avril pour reprendre sa mission au large de la Libye.

Il se ravitaille auprès du Patuxent le 28 avril alors qu'il se trouvait à environ 60 miles nautiques au nord-ouest de Benghazi. Il est à nouveau en baie d'Augusta les 15 et 16 mai. Il fait escale à Corfou du 17 au 20 puis au Pirée du 4 au 10 juin 2018.

Il est à nouveau déploiement au large de la Libye pour la dernière partie de sa mission. Il se ravitaille auprès du USNS Leroy Grumman (T-AO-195) le 9, franchit le détroit de Gibraltar le 19 juillet avant une escale à Rota du 20 au 23 juillet pour préparer le retour aux Etats-Unis ce qui passe par un nettoyage méticuleux des véhicules pour empêcher toute contamination aux Etats-Unis.

Il franchit l'Atlantique direction Morehead City pour débarquer hommes, véhicules et matériels, fait escale à Virginia Beach le 7 août avant de rallier Mayport deux jours plus tard.  

Le 16 septembre 2018, il quitte Mayport pour participer au soutien du 23rd Chief of Naval Operation's International Seapower Symposium mais surtout à l'exercice TRIDENT JUNCTURE 2018, le plus important exercice OTAN depuis la fin de la guerre froide. Il était pour cela intégré au groupe amphibie du USS Iwo Jima (LHD-7).

Organisé en Norvège, cet exercice qui à eu lieu du 12 septembre au 27 novembre 2018 à vu l'engagement de plus de 51000 militaires, plus de 10000 véhicules, 250 aéronefs et 60 navires de guerre venant de 29 pays membres de l'Alliance Atlantique plus la Finlande et la Suède.

Il renoue avec les grandes manœuvres en terrain libre un peu abandonnées depuis la fin de la guerre froide au profit des opérations de maintien de la paix. On à pu ainsi voir de nouveaux exercices de franchissement de coupures humides, une technique qui était un peu abandonnée et qui à été remise au goût du jour en partie par les gigantesques manœuvres russes ZAPAD 2017 et VOSTOK 2018.  

Le USS New York (LPD-21) est à Newport (Rhode Island) du 19 au 21 septembre puis à Stapleton (Staten Island) du 22 au 24 septembre, est à Norfolk pour chargement du 28 septembre au 2 octobre avant de participer à un entrainement au profit des commandants d'opérations amphibies (Type Commanders Amphibious Training TCAT) au large de Camp Lejeune (Caroline du Nord) du 3 au 5 octobre.

Il franchit alors l'Atlantique faisant escale au quai Skarfabakki, le nouveau port de Reykjavik du 17 au 21  octobre. Il participe ensuite à TRIDENT JUNCTURE qui est suivit par une nouvelle escale à Reykjavik du 23 au 26 octobre.

L'exercice se poursuit et le LPD-21 entre dans le Alvundfjorden pour mener des opérations amphibies le 30 octobere. Il franchit ensuite le détroit de Trondheimsleia puis rentre à nouveau dans le Alvundfjorden le 1er novembre. Il est à Orkanger du 3 au 5, execute un nouvel exercice le 7 november avant une nouvelle escale à Orkanger du 8 au 10.

Le 12 novembre 2018, il franchit le détroit du pas de Calais pour rallier la base navale britannique de Devonport où il fait escale du 13 au 19 novembre.

Reprennant la mer, il franchit l'Atlantique, décharge marines, véhicules et matériel à Morehead City le 30 novembre, s'arrête brièvement à Virginia Beach le 2 décembre, débarque ses munitions à Yorktown du 3 au 7 décembre avant de retrouver Mayport le 9 décembre.

L'année 2019 commence par une période d'entretien (Selected Restricted Availability SRA) puis effectue trois jours d'essais à la mer du 15 au 17. il est à nouveau à la mer à partir du 22, faisant escale à Miami du 26 au 28 pour la Navy Week. Il rentre à Mayport le 30.

Il appareille à nouveau le 27 avril pour rallier Port Everglades où il arrive le 29 pour une semaine  pour une opération de relation publique menée par le Comté de Broward.

Du 8 au 17 mai, le New York s’entraîne au large des côtes de Virginie avant d'embarquer des Marines le 18 mai. Il est à Norfolk les 19 et 20 mai puis à New York du 22 au 28 mai pour une participation à l'annuelle semaine de la Flotte organisée dans la Big Apple.

Le 30 mai, il arrive à Morehead City pour débarquer les marines à bord. Il est à nouveau à Norfolk du 1er au 3 juin. Du 3 au 6 juin, il embarque des munitions à la Naval Weapons Station Yorktown avant de rallier Mayport le 8.

Il reprend la mer le 8 juillet pour s'entrainer en compagnie des autres navires appartenant à l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du USS Bataan (LHD-5). Il est à Morehead City le 11 pour embarquer. Il est ensuite après entrainement à Norfolk le 19. Il participe ensuite à un entrainement tactique avancé à la guerre de surface (Surface Warfare Advanced Tactical Training SWATT). Il rentre à Norfolk le 5 août 2019.  

Le 21 août 2019, il reprend la mer pour un nouvel entrainement de groupe jusqu'au 24 quand il arrive à Morehrad City pour deux jours d'escale. Il fait relâche à Norfolk du 2 au 4 septembre, débarque et décharge en baie d'Onslow du 14 au 16 septembre avant une brève escale à Morehead City le 17 septembre. Il est de retour à Mayport deux jours plus tard.

Il reprend la mer le 8 octobre pour un COMPTUEX (Composite Training Unit Exercise), embarque des LCAC le 10 et arrive à Morehead City le 11 pour deux jours d'escale.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyJeu 28 Nov 2019, 11:35

USS San Diego (LPD-22)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa97
Le USS San Diego (LPD-22)

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa95
Le USS San Diego en construction (LPD-22)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa96

-Le USS San Diego (LPD-22) est mis sur cale à Pascagoula le 23 mai 2007 lancé le 7 mai 2010 et commissioned le 19 mai 2012. Il est stationné à …......San Diego.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) San_di10
Montage photo de la ville de San Diego

La sixième unité de classe San Antonio est le quatrième navire de l'US Navy à porter le nom de cette grande ville du sud de la Californie.

Fondée au 18ème siècle par les espagnols (1769 pour être précis), elle devient américaine suite à la guerre américano-mexicaine de 1843 à 1845. C'est la huitième plus grande ville du pays (derrière New York Los Angeles Chicago Houston Phoenix Philadelphie et San Antonio) avec 1.5 millions d'habitant et la deuxième de Californie derrière Los Angeles.

Situé à 120km au sud de Los Angeles et à 20km de la frontière mexicaine, c'est une base navale importante de la marine américaine. C'est même la plus importante implantation de la marine américaine dans le Pacifique.

Le navire amphibie succède à un croiseur cuirassé de classe Pennsylvania mis en service en août 1907 sous le nom de USS California (ACR-6). Rebaptisé San Diego pour libérer ce nom au profit du BB-44 (cuirassé classe Tennessee), il est coulé par une mine au large de Portsmouth (Virginie) le 19 juillet 1915.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa98
Le USS San Diego (CL-53) au Mare Island Navy Yard le 1er janvier 1944

Le deuxième est un croiseur léger de classe Atlanta, le CL-53 mis en service le 10 janvier 1942. Il est désarmé le 4 novembre 1946, mis en réserve (Pacific Reserve Fleet,Bremerton Group), reclassé CLAA-53 le 18 mars 1949, rayé du Naval Vessel Register le 1er mars 1959 et vendu à la démolition en décembre 1960.

Le troisième est un ravitailleur de combat (AFS) de classe Mars, l'AFS-6 en service dans l'US Navy du 24 mai 1969 ah 11 août 1993. Le même jour, i lest remis en service au sein du Military Sealift Command (MSC) devenant à cette occasion le USNS San Diego (T-AFS-6). Désarmé définitivement le 10 décembre 1997, rayé des registres le 8 septembre 2003, il est vendu à la démolition le 9 avril 2006 et démantelé à Philadelphie.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_s102
Dernières retouches pour le USS San Diego (LPD-22)

Baptisé dès le 12 juin 2010 dans son chantier constructeur, le LPD-21 achève ses essais constructeurs le 1er octobre 2011, essais naturellement exécutés dans le golfe du Mexique. Il passe alors aux mains de l'US Navy pour les essais officiels, essais menés sous la supervision du Board of Inspection and Survey (INSURV).  

Le 7 octobre, le San Diego est endommagé suite à une surpression de ses ballasts, surpression causée par une valve mal installée. Trois réservoirs sont endommagés mais aucun dommage significatif sur la coque n'est relevée. Les essais sont achevés le 17 novembre 2017.

Le 19 décembre 2011, le San Diego est officiellement pris en charge par la marine. Il quitte Pascagoula pour rallier sa base d'affectation qui est la ville dont il porte le nom. Il fait escale à Guantanamo le 19 mars, franchit le canal de Panama le 25, arrivant à San Diego le 6 avril soit plus d'un mois avant son «commissionnement».

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_sa99
Le USS San Diego (LPD-22) à......San Diego

Le 10 septembre 2012 à lieu son premier ravitaillement à la mer avec le USNS Yukon (T-AO-202) au large des côtes de Californie. Le 18 septembre, il est à Point Loma pour être démagnétisé.

Les essais finaux ont lieu les 6 et 7 décembre et à partir du douze, le transport de chalands de débarquement entame une période de cinq mois appelée Post Shakedown Availability (PSA) aux chantiers navals NASSCO de San Diego. Il est de retour à sa base opérationnelle en avril 2013.

Il passe le printemps et l'été 2013 à s’entraîner au large des côtes de Californie. Sa montée en puissance doit le conduire à son premier déploiement outre-mer.

Le 18 février 2014, il appareille pour participer à un test de récupération (Underway Recovery Test URT) mené dans le cadre du programme Orion destiné à renvoyer des hommes sur la Lune. Le test est cependant suspendu le 20 février en raison d'un problème technique.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_s100
Radier entre-ouvert et grue déployée pour le USS San Diego (LPD-22)

Le 25 juillet, il appareille pour son premier déploiement outre-mer au sein du groupe amphibie organisé autour du dernier des porte-hélicoptères amphibie américain, le USS Makin Island (LHD-8) qui fait clairement la jonction entre les sept premiers Wasp et les unités de classe America. Outre le LHD-8, il va opérer avec le USS Comstock (LSD-45).

Il met cap à l'ouest et fait escale du 20 au 22 août à Hong Kong. Du 28 août au 2 septembre, il participe à l'exercice MALUS AMPHEX 2014 au large de la Malaisie. Il traverse le détroit de Malacca le 6 septembre, arrivant dans le golfe d'Aden le 16 pour franchir le détroit de Bab-El-Mandeb le 20 septembre.

Il participe en mer Rouge à l'exercice américano-britannique COUGAR VOYAGE 15 avant de rallier Djibouti pour débarquer ses Marines et leur équipement afin de leur permettre de s’entraîner avec les troupes françaises présents sur place. Les Leathernecks sont mis à terre le 26 et rembarquent le 16 soit trois semaines d'entrainement dans la région d'Arta.
Il rallie ensuite le port Khalifax à Taweelah (Emirats Arabes Unies) pour une escale de courtoisie de quelques jours avant de participer à l'exercice RED REEF avec la marine saoudienne.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_s101
Vue aérienne du USS San Diego (LPD-22)

Le 11 janvier 2015, il est à Aqaba pour une escale destinée à désinfecter véhicules et matériels pour éviter toute entrée aux Etats-Unis de microbes ou de germes. Il quitte la zone d'autorité du Central Command le 25 janvier et met cap à l'est pour rentrer à San Diego, faisant escale à Pearl Harbor du 14 au 18 avant de réaliser une «sortie des familles» appelée aux Etats-Unis TIGER CRUISER, sortie qui le ramène en Californie le 25 février après sept mois de déploiement outre-mer.

De mai 2015 à mars 2016, le San Diego est immobilisé pour une période de maintenance ou Selected Restricted Availability (SRA). Il effectue ensuite ses essais à la mer et sa remise en condition opérationnelle (notamment les différentes certifications).

Le 21 juin 2016, le USS San Diego (LPD-21) appareille au sein de l'Amphibious Ready Group (ARG) organisé autour du porte-hélicoptères amphibie (mais sans radier (sic)) USS America (LHA-6) pour participer à l'exercice RIMPAC 2016 (Rim of the Pacific).

Il arrive à Pearl Harbor le 28 juin et va y rester treize jours soit jusqu'au 11 juillet, date du début de la phase active de l'exercice. Le 30 juillet, il participe à des exercices amphibies à Oahu avec à bord le Battalion Landing Team 2/3. Il fait à nouveau escale à Pearl Harbor du 2 au 5 août 2016. Il rentre à San Diego le 12.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_s103
Le USS San Diego (LPD-22) en compagnie du USS Makin Island (LHD-8) et d'un LSD

Le 2 octobre 2016, il est ancré en baie de San Francisco pour participer à un exercice de défense civile. Il fait ensuite escale à Frisco du 3 au 11 octobre pour participer à la 36ème Semaine de la Flotte, célébration marquée par une parade navale le 7.

Du 26 octobre au 1er novembre 2016, il est à la mer en soutien des tests du programme ORION de la NASA. Il termine l'année par un exercice de tir de missiles au sein de l'Amphibious Ready Group-America (5 au 9 décembre 2016).

Il passe les premiers mois de l'année à s’entraîner au large de la Californie. Les choses sérieuses commence le 14 avril avec un exercice de onze jours en compagnie de la 15th Marines Expeditionary Unit (15th MEU).

Le 7 juillet 2017, il appareille au sein de l'Amphibious Ready Group-America pour un nouveau déploiement outre-mer. Après une semaine à la mer, il arrive au laege d'Hawaï où il met à terre ses Marines pour un entrainement intensif.

Après avoir rembarqué ses troupes, le San Diego reprend la mer, mettant cap à l'est, faisant escale à Cam-Ranh (Vietnam) du 6 au 11 août. Il franchit le détroit de Malacca le 16 août avant de faire escale à Phuket du 17 au 22 août. Il fait escale à Singapour avant de franchir le détroit de Malacca, de traverser l'Océan Indien pour rallier Djibouti.

Arrivé le 4 septembre, il débarque ses troupes pour leur permettre de participer à l'exercice ALLIGATOR DAGGER.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_s104
Le USS San Diego (LPD-22) avec le radier entre-ouvert et un MH-60 au décollage

Le 17 septembre, il franchit le canal de Suez avant de rallier le golfe de Syrte qui baigne les côtes libyennes pour participer à une mission au profit de l'AFRICOM, une mission de contre-terrorisme, de renseignement, de surveillance et de reconnaissance.

Après plusieurs semaines en opération, le LPD-22 fait escale à La Sude du 15 au 20 octobre pour ravitaillement, maintenance et repos de l'équipage. Il est à nouveau en Crète du 27 novembre au 1er décembre.

Il franchit le canal de Suez le 12 puis le détroit de Tiran le 14 décembre pour rallier Aqaba pour assurer pendant quatre jours (14 au 17 décembre) une désinfection méticuleuse de ses véhicules pour éviter de ramener germes et microbes aux Etats-Unis.

Il franchit à nouveau le détroit de Tiran le 18 puis celui de Bab-El-Mandeb le 21, celui de Malacca les 31 décembre 2017 et 1er janvier 2018, le détroit de Singapour le 1er janvier, le détroit de Surigao le 5 janvier.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_s105
Le USS San Diego (LPD-22)

Il fait escale à Apra Harbor (Guam) du 9 au 11 janvier, à Pearl Harbor le 23 janvier pour embarquer amis et membres de la famille pour une Tiger Cruise qui conduit le navire amphibie à Camp Pendleton pour débarquer des hommes, du matériel et des véhicules le 1er février. Il rentre le lendemain à San Diego.

Il commence l'année 2018 par une série d'exercices au large des côtes de Californie avant de faire escale à Puerto Vallarta (Mexique) du 6 au 10 avril. Il est de retour à San Diego le 16.

A partir du 31 mai 2018, il est immobilisé chez BAE Systems Shipyard pour un grand carénage qui s'achève en mai 2019, le navire amphibie ayant rallié à la remorque sa base opérationnelle dès le 20 février. Les essais à la mer ont lieu du 6 au 10 mai puis du 18 au 21 juin et enfin du 2 au 3 juillet.

Il effectue ensuite sa remise en condition avec les traditionnelles certifications de son radier et de son pont d'envol. Il termine l'année 2019 par des exercices de routine dans le sud de la Californie.
A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptySam 30 Nov 2019, 10:27

USS Anchorage (LPD-23)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an13
Le USS Anchorage (LPD-23)

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an17
L'Anchorage en construction sur les rives brûlantes de la Louisiane (autant dire un climat bien différent de l'Alaska)

-Le USS Anchorage (LPD-23) est mis sur cale aux chantiers navals d'Avondale (Louisiane) le 24 septembre 2007 lancé le 12 février 2011 baptisé le 14 mai 2011 et commissioned le 4 mai 2013. Il est stationné à San Diego.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Anchor10
Anchorage

Le septième navire de classe San Antonio est le deuxième navire de l'US Navy à porter le nom de la plus grande ville de l'un des derniers états à avoir rejoint l'Union (1959) à savoir l'Alaska (la capitale est en effet Juneau).

Fondée en 1914, elle est située au sud de l'Etat sur une péninsule. Peuplée de 291538 habitants en 2018 (399148 habitants si on prend l'aire métropolitaine), elle rassemble 40% de la population de l'état. Seule la ville de New-York fait mieux !

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an14
Le USS Anchorage (LSD-36)

Le premier Anchorage est déjà un navire amphibie en l'occurence le LSD-36, un Landing Ship Dock de classe Anchorage. Il est en servive du 15 mars 1969 au 1er octobre 2003, rayé des registres le 8 mars 2004 et coulé comme cible le 17 juillet 2010 lors de RIMPAC 2010.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an15
Le USS Anchorage (LPD-23) à la mer

Le 6 novembre 2012, le LPD-23 arrive à Guantanamo pour se ravitailler en carburant et fournitures diverses. Il franchit le canal de Panama le 9 novembre, faisant escale à Manzanillo (Mexique) à partir du 14. Il reprend ensuite la mer direction San Diego où il arrive le 21 novembre après 22 jours de transit depuis Avondale.

Le 17 janvier 2013, le PCU (Pre-Commissioning Unit) Anchorage exécute son premier ravitaillement à la mer auprès du USNS Kaiser (T-AO-187) au large des côtes du sud de la Californie. Début février, l'Anchorage certifie son pont d'envol.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an16
Le USS Anchorage (LPD-23) à quai

Il poursuit sa montée en puissance au printemps 2013. Il quitte San Diego le 22 avril pour qualification de son pont d'envol alors qu'il se rendait à Anchorage où il arrive le 1er mai pour cinq jours d'escale, escale marquée par le commissionnement du navire amphibie.

Après de nouveaux essais, le navire amphibie effectue sa Post-Shakedown Availability (PSA) d'une durée de quatre mois à partir du 6 août 2013.

Le 18 mars 2014, il reprend la mer pour un entrainement destiné à certifier sa capacité de guerre amphibie (Amphibious Warfare Certification) avec la Special Purpose Marine Air-Ground Task Force 1st Marine Expeditionary Force (1st MEF) à son bord.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an18
"Vol au dessus d'un navire amphibie". Alors que l'Anchorage est à quai, un MV-22 Osprey est en vol

Le 27 mars, deux convertibles Osprey du Marine Medium Tiltrotor Squadron (VMM) 161 sont embarqués à bord de l'Anchorage effectue une démonstration à la MCAS Kaneohe Bay (Hawaï).

Il fait escale à Pearl Harbor du 28 mars au 6 avril pour soutenir le 23ème sommet de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (Association of Southeast Asian Nation ASEAN) organisé à Hawaï.

Du 7 au 10 avril, le USS Anchorage (LPD-23) exécute un entrainement avec les hélicoptères de la 25th Combat Aviation Brigade de l'US Army et les Marines du 3rd Regiment 3rd Marine Division au large de la baie de Kaneohe. Il est de retour à San Diego le 18 avril.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an19
Le USS Anchorage (LPD-23) à la mer

Le 10 juillet, il reprend la mer pour dix-huit jours d'exercice. L'Anchorage sert de navire-amiral au profit du Commander Task Group 177.1 chargé du volet guerre des mines de l'exercice RIMPAC 2014. Les navires engagés sont les USS Coronado (LCS-4), le USS Champion (MCM-4), le USS Scout (MCM-Cool, le USNS Millinocket (JHSV-3) et le USNS Montford Point (T-MLP 1).

Le 31 juillet 2014, il reprend la mer pour participer à des tests au profit du programme ORION de la NASA. Du 5 au 10 août, il est à Port Los Angeles (San Pedro,Californie) pour participer à la 17ème édition des Los Angeles Navy Days. Du 12 au 19 septembre, il est à nouveau à la mer en soutien du programme ORION.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an20
Le USS Anchorage (LPD-23) avec devant lui une capsule de test pour le programme ORION

Le 5 décembre, il est à 380 miles nautiques à l'ouest de Cabo San Lucas (Mexique) pour récupérer le module ORION lancé depuis Cap Canaveral. Le lancement à lieu à 07.05 heure de la côte ouest et le module amerrit à 8.30 du matin heure du Pacifique. La récupération est assurée par des plongeurs et des embarcations, le module finissant dans le radier qui avait été aménagé spécialement pour l'occasion. Il est de retour à San Diego le 8 décembre 2014 après une semaine en mer.

Le 23 janvier 2015, le USS Anchorage (LPD-23) quitte San Diego pour deux semaines d'entrainement au sein du groupe amphibie organisé autour du USS Essex (LHD-2) pour préparer le futur déploiement outre-mer. Cet entrainement est suivit par un autre avec la 15th MEU du 23 février au 10 mars et du 16 mars au 1er avril puis à nouveau du 8 au 21 avril.

Le déploiement commence le 11 mai 2015, l'Anchorage opérant en compagnie de l'Essex et du USS Rushmore (LSD-47). Comme je l'ai déjà montré, les navires opèrent parfois séparément pour multiplier la zone de présence et multiplier exercices et escales diplomatiques.

Il participe du 18 au 21 mai à l'exercice CULEBRA KOA au large de l'ile d'Oahu. Il franchit le détroit de Surigao le 4 juin, mouillant au large de Laem Chabang du 9 au 11 juin pour une escale de détente à Pattaya.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an21
Le USS Anchorage (LPD-23) ouvrant la voie à un LHD et à un LSD

Franchissant le détroit de Singapour le 14 juin, il traverse l'Océan Indien pour rallier le Golfe d'Aden le 26 juin 2015. Le 7 juillet, il est amarré au port de Mascate (Oman) pour quelques jours d'escale.

Il met ensuite cap sur la Corne de l'Afrique et plus précisément Djibouti où il arrive le 6 août. Il met à terre les Marines du 15th MEU (SOC) à Arta pour un exercice avec les troupes françaises. Après trois semaines de manœuvres communes, les Leathernecks rembarquent les 27 et 28 août pour la suite des opérations. Il fait escale à Salalah (Oman) du 6 au 9 septembre.

Il remonte ensuite la mer Rouge pour faire escale à Eilat (Israël) du 15 au 19 octobre puis à Aqaba du 19 au 23 octobre pour les traditionnelles mesures de désinfection avant le retour aux Etats-Unis.

Le 28 octobre, il repasse le détroit de Bab-El-Mandeb pour retourner dans l'Océan Indien. Le 4 novembre, il porte assistance à un voilier de pêche sri-lankais, le M/V Laskhan en difficulté.

Il fait escale à Muara (Brunei) du 10 au 12 novembre en soutien d'un exercice CARAT (Cooperation Afloat Readiness and Training). Il est ensuite à Honf-Kong du 16 au 19 novembre puis à Pearl Harbor du 3 au 6 décembre. Le 13 décembre, il débarque des véhicules et du matériel puis embarque les familles et les amis des marins pour leur offrir une croisière TIGER entre Camp Pendleton et San Diego où il arrive le 15 décembre 2015.

De mars à novembre 2016, il est immobilisé chez Huntington Ingalls Industries (HII) de San Diego pour une période de Selected Restricted Availability (SRA). Après avoir achevé ses travaux à sa base opérationnelle, le navire effectue ses essais à la mer début janvier suivis de sa remise en condition au mois de février.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an22
Le USS Anchorage (LPD-23) radier ouvert et un Seahawk au décollage

Le 21 février 2017, l'Anchorage quitte San Diego pour participer à l'exercice annuel IRON FIST, un exercice américano-japonais qui cette année engage côté américain la 13th MEU. Il dure une semaine jusqu'au 28 février au large de Camp Pendleton et de l'île de San Clemente. Il sort à nouveau du 3 au 10 mars 2017 et du 20 au 23 mars.

Du 12 au 20 juillet 2017, l'Anchorage participe à l'exercice TALISMAN SABER 17 après avoir servit de bâtiment-base au profit de l'état-major (Combined Force Maritime Component Commander).

Le 25 juillet, il reprend la mer direction Seattle où il arrive le 27. Le 31, il est à Newport dans l'Oregon pour participer à un exercice de défense civile. Du 2 au 6 août, il est à Seattle dans le cadre de la Seafait Fleet Week avant de rentrer à San Diego.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an23
Le USS Anchorage (LPD-23) à la mer avec un LCAC en approche

Du 29 août au 7 septembre il est à San Pedro pour participer à la Los Angeles Fleet Week avant de rentrer à San Diego le lendemain. Du 11 au 18 septembre, même chose mais à San Diego.

Depuis le retrait des Iowa, les Marines s'inquiètent du manque de puissance de feu de l'US Navy en cas d'opérations amphibies de vive force. Certes les américains n'ont plus réalisé ce type d'opération depuis l'opération CHROMITE en Corée en 1950 mais la possibilité de ce genre d'opérations n'est pas nul.

De nombreuses expérimentations sont menées notamment en ce mois d'octobre 2017 quand un lance-roquette type HIMARS (High Mobility Artillery Rocket System) _un camion 6x6 avec six tubes de 227mm contre douze sur un M-270_ est installé sur le pont d'envol de l'Anchorage pour tirer des roquettes et des missiles ATACMS sur le polygone de tir de l'île de San Clemente.

Cette expérimentation à été menée dans le cadre de l'exercice DAWN BLITZ 2017 exécuté du 20 au 30 octobre, le LPD-23 rentrant à San Diego dans la foulée.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an26
Un lance-roquettes multiple HIMARS sur la plate-forme hélicoptère de l'Anchorage

Du 17 au 24 janvier 2018, il est à nouveau engagé dans le soutien du programme ORION en l'occurence la phase 6 de l'Underway Recovery Test (test de récupération de la capsule prévue pour renvoyer des hommes sur la lune).

Le 10 juillet 2018, il appareille de San Diego pour participer à un nouveau déploiement outre-mer au sein de l'Amphibious Ready Group-Essex organisé autour de l'USS Essex (LHD-2). A bord du porte-hélicoptères, les F-35B ont remplacé les Harrier II+.

Après avoir opérer dans le Pacifique occidental, il franchit le détroit de Surigao (Philippines) le 15 août puis le détroit de Singapour le 19 août.
Il fait escale à Trincomalee (Sri Lanka) du 24 au 27 août avant un exercice avec le patrouilleur sri-lankais Suranimala (P-702) le 28 août.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an24
Le USS Anchorage (LPD-23) à quai

Du 8 au 22 septembre, il participe au large d'Arta Plage (Djibouti) à l'exercice ALLIGATOR DAGGET 18-2. Il se ravitaille à la mer auprès du USNS Alan Shepard (T-AKE-3) dans le Golfe d'Aden le 11 septembre.

Il franchit le canal de Suez pour rallier la mer Méditerranée en soutien de l'AFRICOM pour une mission de contre-terrorisme, de renseignement, de surveillance et de reconnaissance qui commence à partir du 27 septembre.

Le 2 octobre 2018, il est en baie d'Augusta pour une escale de repos et de ravitaillement jusqu'au 5 avant de reprendre sa mission au large de la Libye. Il se ravitaille auprès du USNS Medgar Evers (T-AKE-13) le 21 octobre, est à nouveau en baie d'Augusta les 2 et 3 novembre.

Après avoir franchit le détroit de Gibraltar le 18 novembre, il fait escale à Rota du 19 au 30 novembre pour désinfection des véhicules et du matériel. Il repasse le détroit de Gibraltar le 30 novembre, le détroit de Sicile le 2 décembre, le canal de Suez le 6 décembre, le détroit de Bab-El-Mandeb escorté par le destroyer USS Chung-Hoon (DDG-93) le 13 décembre.

Après une escale à Visakhapatnam du 22 au 25 décembre, l'Anchorage effectue un exercice avec le destroyer indien INS Rajput (D-51) le 26.

Alors qu'il est déployé dans le nord de la mer d'Arabie, le navire amphibie se ravitaille auprès du USNS Alan Shepard (T-AKE-3) le 7 janvier 2019. Il fait ensuite une brève escale à Duqm (Oman) avant de reprendre sa mission.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an25
Le USS Anchorage (LPD-23) à quai (bis)

Il fait escale à Singapour du 26 au 30 janvier 2019, franchissant le détroit de San Bernardino le 5 février.

Il fait relâche à Pearl Harbor du 16 au 19, embarquant comme de coutume amis et membres de la famille pour une Tiger Cruise.

Il fait une brève escale à Camp Pendleton le 26 février, débarque hommes, véhicules et matériel le 27, retourne à Pendleton le 28 pour débarquer les «Tigers». Il s'amarre à son poste à San Diego le 1er mars 2019 après quasiment huit mois de déploiement outre-mer.

Le 21 mars 2019 BAE Systems San Diego Ship Repair reçoit un contrat de 41.9 millions de dollars pour la future Selected Restricted Availability (SRA) de l'Anchorage.

En attendant les travaux qui doivent durer de juillet 2019 à juillet 2020, le navire amphibie continue à sortir au large des côtes de Californie en particulier et de l'Amérique du Nord en général.

C'est ainsi qu'il est à la mer du 12 au 16 avril, les 21 et 23 mai, le 31 mai. Il démontre l'étendue de ses possibilités auprès des autorités au large de Warrenton (Oregon) le 3 juin avant de faire escale à Esquimalt en Colombie Britannique du 4 au 7 juin. Il rentre à San Diego le 10 juin. Il est à nouveau à la mer les 12 et 14 juin 2019.  

Du 17 au 19 juin, il est à la Naval Weapons Station Seal Beach pour décharger ses munitions. Il est de retour à San Diego le 21. Après une brève sortie du 25 au 27 juin, le LPD-23 le chantier naval de BAE pour sa SRA qui est toujours en cours actuellement.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptySam 30 Nov 2019, 10:50

USS Arlington (LPD-24)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar21
Le USS Arlington (LPD-24)

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar22
L'Arlington en construction

-Le USS Arlington (LPD-24) est mis sur cale aux chantiers navals de Pascagoula (Mississippi) le 26 mai 2008 lancé le 23 novembre 2010 baptisé le 26 mars 2011 et commissioned le 6 avril 2013. Il est stationné à Norfolk.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Arling10
Vue du cimetière national d'Arlington où sont enterrés les héros américains

Le LPD-24 est le troisième navire de l'US Navy à avoir porté le nom de ce comté de Virginie situé dans le nord de la Virginie sur la rive sud-ouest du fleuve Potomac. Il est connu pour abriter notamment le Pentagone. Le choix de baptiser le LPD-24 ainsi est une réponse aux attentats du 11 septembre qui frappèrent le Pentagone. Créé le 27 février 1801, sa population en 2018 est estimée à 23751 habitants.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar32
Le USS Arlington (AP-174)

Il succède à un transport de troupes de classe Cape Johnson, le AP-174, un cargo type C-1B modifié pour servir de transport de troupes. Il est en service du 18 avril 1944 au 20 mars 1946, vendu à l'armateur Lykes Brother le 20 mars 1946.

Il est rayé du Naval Vessel Register le 28 mars 1946, transféré à la Maritime Commission le 18 août 1946. Il est conservé sous cocon jusqu'à sa vente à la démolition survenu le 20 avril 1964.

Le deuxième Arlington aurait du normalement être le premier mais il à été rebaptisé USS Marvin H. McIntyre (APA-129) en 1943.

Le deuxième Arlington était à l'origine un porte-avions léger de classe Saipan, le USS Saipan (CVL-48) mis en service le 14 juillet 1946. Désarmé le 3 octobre 1957, il est reclassé AVT-6 le 15 mai 1959 et confié aux soins à l'Atlantic Reserve Fleet.

En mars 1963, il est confié à l'Alabama Dry Dock and Shipbuilding Co à Mobile pour être transformé en navire de commandement. Il est d'abord désigné CC-3 puis navire relais de communications (AGMR-2) le 1er septembre 1964.

Rebaptisé Arlington le 8 avril 1965, la conversion est achevée le 12 août 1966, le navire remis en service le 27 août 1966. Il participe à la guerre du Vietnam. Il est désarmé le 14 janvier 1970, rayé du Naval Vessel Register le 15 juillet 1975 puis vendu à la démolition le 1er juin 1976.  

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar23
Le USS Arlington (LPD-24) en compagnie de remorqueurs

Il commence sa mise en condition opérationnelle à partir du 31 mai, effectuant par exemple son premier ravitaillement à la mer le 4 juin 2013 auprès du USNS Big Horn (T-AO-198).

Le 15 août 2013, il sert à la récupération d'une maquette de la future capsule  du programme Orion. Il s'agit de trouver la meilleure façon de récupérer la dite capsule.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar24
Le USS Arlington (LPD-24) est lui aussi engagé dans le programme ORION

De janvier à mai 2014, il est immobilisé à Norfolk chez BAE Systems Norfolk Ship Repair pour une période appelée Post Shakedown Availability (PSA) ce qui correspond chez nous à la période des démontages après essais. Il est de retour à Norfolk le 6 juin et poursuit sa montée en puissance au large de la côte.

A partir du 4 août, il opère en compagnie des autres navires de l'Amphibious Ready Group-Iwo Jima, un groupe amphibie organisé autour du USS Iwo Jima (LHD-7). Il fait escale à Newport (Rhode Island) du 15 au 18 septembre dans le cadre du 21st Chief of Naval Operation's International Seapower Symposium organisé par le Naval War College. Il rentre à Norfolk le 6 octobre après un mois en mer pour différents exercices.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar25
Le USS Arlington (LPD-24) vu depuis un porte-aéronefs (probablement un LHD)

Le 27 octobre, le USS Arlington (LPD-24) quitte Norfolk pour seize jours en mer afin de paticiper à l'exercice amphibie multinational BOLD ALLIGATOR 2014 en baie Chesapeake et au large de Cherry Point (Caroline du Nord). Il rentre à Norfolk le 12 novembre et ressort du 17 au 21 novembre et du 11 au 15 décembre.  

Du 9 au 12 février 2015, le Arlington était à la mer pour des essais qui suivent sept semaine de maintenance (Continuous Maintenance Availability CMAV). Il est à nouveau à la mer pour entrainement du 23 au 27 février et du 11 au 18 mars (escale à Boston du 13 au 17), le LPD-24 rentrant à Norfolk le 20.

Du 4 au 15 mai 2015, l'Arlington quitte Norfolk pour un entrainement au sein de l'Amphibious Ready Group-Kearsarge avec la 26th MEU. Le 15 mai, il achève les tests de l'Initial Operational Capability (IOC) du missile surface-air Rolling Airframe Missile (RAM) Block 2. Il est à la mer pour entrainement du 12 juin au 3 juillet et du 15 juillet au 7 août.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar26
"On à toujours besoin d'un plus petit que soit"

Le 6 octobre 2015, il quitte Norfolk pour un déploiement outre-mer, un départ retardé de trois jours par le passage de l'ouragan JOAQUIN. Le 7 octobre, il charge hommes, véhicules et matériels à Morehead City avant de traverser l'Atlantique direction le terminal de croisière Alcantara à Lisbonne où il fait escale du 17 au 19 octobre.

Il participe ensuite TRIDENT JUNCTURE 2015, participant à un exercice amphibie à Praia do Pinheiro da Cruz (NdA à vos souhaits) le 20 octobre. Il franchit le détroit de Gibraltar le 25 octobre.

Le 27 octobre, un Sikorsky CH-53E Super Stallion embarqué sur le Arlington est obligé de se poser en urgence à Castelvetrano alors qu'il tentait de rallier la base aéronavale de Sigonella. Aucun blessé n'est à déploré.

Il fait escale à La Sude pour ravitaillement du 29 octobre au 4 novembre, franchit le canal de Suez le 9 novembre avant de faire escale à Eilat du 14 au 18 novembre et à Aqaba les 18 et 19 novembre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar27
Le USS Arlington (LPD-24) à quai

Après avoir franchit le détroit de Bab-el-Mandeb le 23 novembre, il continue son déploiement jusqu'à une nouvelle escale à Mascate du 31 décembre 2015 au 3 janvier 2016. Il franchit ensuite le détroit d'Ormuz, opérant dans le Golfe Persique avant de faire une nouvelle escale à Manama (Bahrein) du 13 au 20 janvier.

Le 3 février 2016, il met à terre ses marines au Koweit pour des exercices. Il fait ensuite escale à Port Khalifa (Emirats Arabes Unis) du 10 au 12 février,  à Shuaibai (Koweit) du 22 au 25 février avant de rembarquer les leathernecks, leurs véhicules et leurs matériels les 28 février et 1er mars 2016.

Il fait à nouveau escale à Manama du 12 au 15 mars, repasse le détroit d'Ormuz dans la foulée, franchit celui de Bab-El-Mandeb le 1er avril, le canal de Suez le 5.

Il exécute un exercice avec la frégate turque TCG Gediz (F-495) le 7 avril avant de faire escale à Marseille du 13 au 16 avril. Il franchit le détroit de Gibraltar le 18

Il fait escale à Morehead City les 29 et 30 avril pour débarquer du matériel et embarquer amis et proches de l'équipage pour une Tiger Cruise qui conduit le navire jusqu'à Norfolk où il arrive le 3 mai 2016.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar28
Le USS Arlington (LPD-24)

Du 24 juin au 4 juillet 2016, il est amarré à Norfolk pour un exercice de défense civile. Il débarque ses munitions à la Naval Weapon Station Yorktown. Il fait escale à Bristol (Rhode Island) du 1er au 4 juillet avant de rallier Marine Hydraulics International LLC à Norfolk pour un carénage qui doit l'y immobiliser de juillet 2016 à février 2017.

Les essais à la mer ont lieu en février et mars 2017 suivis de la remise en condition à partir de la mi-mars.

Le 18 mai 2017, il quitte la côte est pour participer à BALTOPS 2017. Il mouille en baie d'Onslow en Caroline du Nord pour embarque Marines, véhicules et matériel. Il rallie ensuite la mer Baltique pour l'exercice en question. Cela commence du 31 mai au 3 juin par une phase statique à Swinoujscie (Pologne) avant de passer à une phase active en mer jusqu'au 15 juin.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar29
Le USS Arlington (LPD-24)

Il fait escale à Kiel du 16 au 19 juin avant de mettre cap à l'ouest direction Brest où il participe le 22 juin 2017 à la commémoration du centenaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis. Il effectue une parade navale en compagnie des frégates françaises Primauguet et Aquitaine, britannique Richmond, allemand Lubeck, brésilienne Constituicao ainsi que du patrouilleur irlandais James Joyce.

Les sept navires sus-nommés escortent symboliquement le paquebot Queen Mary 2 entre l'île de Groix et Saint-Nazaire. L'Arlington fait escale à Ponta Delgada le 28 juin pour se ravitailler avant de rentrer à Norfolk le 9 juillet.

L'Arlington sort à nouveau du 6 au 15 septembre puis du 29 septembre au 6 octobre. Le 18 octobre, il quitte Norfolk pour patticiper à l'exercice BOLD ALLIGATOR 2017 au large des côtes de la Caroline du Nord. Il embarque à Morehead City les 19 et 20 octobre avant de participer à l'exercice proprement dit. Il est de retour à Norfolk le 28 octobre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar30
Le USS Arlington (LPD-24) à la mer en compagnie d'un LCAC

Il reprend la mer le 5 novembre direction La Nouvelle-Orléans pour une visite de quatre jours du 9 au 12 novembre pour participer au Veterans Day.

Le 14 novembre, l'Arlington effectue une brève escale à Panama City 5Floride) pour embarquer des LCAC, des chalands de débarquement sur coussin d'air.

Arrivé au large de Wilmington (Caroline du Nord) le 17, il participe à un exercice avec le USS Carter Hall (LSD-50) au large de camp Lejeune le lendemain. Il rentre à Norfolk le 20. Il sort à nouveau en baie de Chesapeake les 11 et 12 décembre.

Le USS Arlington (LPD-24) sort pour entrainement du 26 janvier au 2 février, du 6 au 7 février, du 26 au 27 février, les 8 et 9 mars et à nouveau le 26 mars. Il rallie la Naval Weapons Station Yorktown pour trois jours de chargement en munitions.

Il sort pour entrainement du 1er au 14 mai avant de quitter à nouveau Norfolk le 21 mai pour rallier New-York le 23 mai pour participer à la Fleet Week 2018. Il rentre à Norfolk le 31 mai 2018.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ar31
Le USS Arlington (LPD-24) à New York

Il s’entraîne du 3 au 9 juin avec le destroyer USS McFaul (DDG-74). A partir du 11 juin, il participe à un entrainement avec la 22nd MEU.

Le 12 juin, il arrive à Morehead City pour charger hommes, véhicules et munitions. Il va participer jusqu'au 27 juin à un Surface Warfare Advanced Tactical Training (SWATT). Il rentre à Norfolk le lendemain 28 juin 2018.

Le 21 août 2018 il quitte Norfolk direction Morehead City où l'Arlington où il fait escale les 22 et 23 août pour une nouvelle phase de chargement.  Il va manœuvrer au large de la Caroline du Nord puis au large de Jacksonville. Il rentre à Norfolk le 9 septembre.

Le 10 septembre 2018, il sort en urgence pour échapper à l'ouragan FLORENCE. Il arrive dans la région de Port Everglades le 13 septembre. Le 15 septembre, l'Arlington arrive au large de la Caroline du Nord au cas où il aurait fallut intervenir suite aux dégâts de l'ouragan FLORENCE. Il mouille au large de Myrthe Beach (Caroline du Sud)  le 17 septembre, opère au large de Wilmington du 18 au 20 septembre avant de rallier Norfolk le 21 septembre.

Le 13 octobre 2018, il reprend la mer pour un Composite Training Unit Exercise (COMPTUEX) au large de Cherry Point et de Jacksonville. Il charge à Morehead City les 15 et 16 octobre, rentrant à Norfolk le 2 novembre.

Le 17 décembre 2018, il appareille au sein de l'Amphibious Ready Group-Kearsarge organisé comme son nom l'indique autour du USS Kearsarge (LHD-3). Le 18, il arrive à Morehead City  pour une journée complètement de chargement. Il met cap à l'est, franchissant le détroit de Gibraltar le 31 décembre 2018.

Il mouille dans le golfe de Pagasitikos (côte orientale de la Grèce, principal port Volos) le 5 janvier pour participer à l'exercice ALEXANDRE LE GRAND 2019 avec l'infanterie de marine grecque. Il met cap au sud en direction de la mer Egée le 11 juin.

Il fait escale à La Valette les 13 et 14 janvier. Le lendemain, 15 janvier 2019, le USS Arlington (LPD-24) arrive dans le golfe de Syrte pour participer à une mission au profit de l'African Command (AFRICOM), une mission de contre-terrorisme, de renseignement, de surveillance et de reconnaissance.

Il fait escale en baie d'Augusta du 25 au 28 janvier pour repos et ravitaillement. Il reprend la mer et le 10 février, il se ravitaille en mer auprès du pétrolier USNS John Lenthall (T-AO-189) alors qu'il se trouvait au large de Tripoli. Il fait escale à La Sude du 12 au 16 février.

Du 23 au 25 février, l'Arlington opère à 25 miles nautiques au sud de Licata (Sicile). Il se ravitaille auprès du John Lenthall les 1er et 9 mars au large de Tripoli. Même chose à 40 miles nautiques à sud-ouest de Malte le 20 mars 2019.

Il fait escale à La Goulette (Tunisie) du 21 au 24 mars. Il reprend sa mission auprès de l'AFRICOM et se ravitaille en mer au large de Tripoli les 25 mars et 1er avril.

Le 8 avril, il mouille en baie d'Augusta pour débarquer un petit contingent de troupes qui avaient été évacués de Libye. Il reprend la mer le 11 avril, se ravitaillant à la mer auprès du John Lenthall le 29 avril à 90 miles nautiques au nord-est de Tripoli. Même topo le 8 mai.

Du 15 au 24 mai 2019, il fait relâche pour repos, maintenance et ravitaillement à Rota. Cette escale est marquée par la mort naturelle du lieutenant Kaylie Ludwig, un officier médecin du bord.

Le 25 mai, l'Arlington repasse le détroit de Gibraltar pour retourner en Méditerranée. Il franchit le détroit de Sicile le 27 mai, le canal de Suez le 1er juin, le détroit de Bab-El-Mandeb le 5 juin 2019.

Il se ravitaille le 13 juin auprès du USNS Alan Shepard (T-AKE-3) alors qu'il se trouvait dans le Golfe d'Aden. Il passe le canal de Suez dans le sens sud-nord le 20 juin, le détroit de Sicile dans le sens est-ouest le 23 juin, le détroit de Gibraltar dans le sens est-ouest deux jours plus tard le 25 juin 2019.

Arrivé dans la foulée à Rota, il débarque les véhicules pour assurer leur désinfection et éviter de ramener aux Etats-Unis des maladies infectieuses. Il repart le 1er juillet direction Camp Lejeune où il débarque hommes et véhicules le 13 juillet 2019. Il est de retour à Norfolk le 18 juillet après sept mois de déploiement outre-mer.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptySam 30 Nov 2019, 11:04

USS Somerset (LPD-25)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so23
Le USS Somerset (LPD-25)

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so28
Le Somerset en construction

-Le USS Somerset (LPD-25) est mis sur cale aux chantiers navals Avondale Shipyard le 11 décembre 2009 lancé le 14 avril 2012 baptisé le 28 juillet 2012 et commissioned le 1er mars 2014.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Vol_9310
Epave du Vol United Airlines 93

Le LPD-25 porte le nom du comté de Somerset en Pennsylvanie. Situé dans le sud de l'état fondé par les quakers, il était peuplé en 2010 de 77742 hommes. Il est créé à partir du comté de Bedford le 17 avril 1795, portant le même nom qu'un comté d'Angleterre.

Il est surtout connu depuis le 11 septembre 2001 pour avoir été le lieu où s'est écrasé le Vol 93 de United Airlines, l'avion détourné et qui visait apparemment le Capitole s'étant écrasé suite à une action désespérée des passagers, action qui à fait l'objet d'un film.

Le LPD-25 est le quatrième navire de la marine américaine à porter ce nom. Il succède à un ferry à roues à aube de 1862 utilisé de 1862 à 1865, revendu pour un usage civil et utilisé à New-York jusqu'en 1914.

Le deuxième navire est une vedette à moteur en bois lancée en 1917, louée par l'US Navy d'avril à novembre 2018 et le troisième est un navire à la carrière complexe.

Le troisième était à l'origine un cargo de clase Alamosa, l'AK-212 qui arrive trop tard pour participer au second conflit mondial. Il est même rayé du NVR sans avoir été officiellement commissioned.

Rebaptisé Coastal Sentry, il est cédé au War Department le 2 août 1946 puis confié à la Reserve Fleet le 8 septembre 1949. Déclaré surplus le 12 décembre 1949, il est utilisé par un armateur avant d'être confié à la Reserve Fleet le 17 février 1954.

Il est réarmé le 10 mai 1955, réserve à nouveau le 28 septembre 1956. Il est réarmé le 29 mars 1957 comme navire de mesure d'abord au profit de l'USAF puis de l'USN sous le nom de USS Coastal Sentry (T-AGM-15). Il est utilisé jusqu'au 11 juillet 1968 quand il est désarmé puis vendu à la démolition dans la foulée. Il est rayé du NVR le 9 octobre 1969.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so24
Le USS Somerset (LPD-25)

Le 7 février 2014, le Somerset arrive à Mayport. Il n'est pas encore officiellement commissioned et doit donc être désigné PCU (Pre-Commissioned Unit). Il était parti d'Avondale le 3 février. Après quelques jours en Floride pour de menus travaux, il arrive à Philadelphie le 21 février. C'est dans cette ville que le navire est mis en service.

Le 4 mars 2014, il quitte la Pennsylvanie direction la Californie où  il arrive le 21 avril après un transit qui était passé par Mayport et par le canal de Panama.

Après une période d'entrainement et de mise en condition opérationnelle, le Somerset est immobilisé pendant cinq mois pour une période de démontage et de modifications appelée aux Etats-Unis Post Shakedown Availability (PSA).

Les essais à la mer ont lieu du 16 au 21 juin 2015. Le 6 juillet, il rallie Point Loma pour une démagnétisation. Il est remorqué à San Diego le 15 juillet. Il obtient la qualification de son pont d'envol le 10 août.

Le 13 août, il effectue son premier ravitaillement à la mer auprès du USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187) au large des côtes du sud de la Californie. Il est de retour à San Diego le 21.

Le 31 août 2015, il appareille de San Diego pour six jours afin de participer à l'exercice amphibie multinational DAWN BLITZ 2015 au large de camp Pendleton en compagnie notamment du Boxer, du New Orleans et de l'Harpers Ferry. Du 5 au 12 octobre 2015, le Somerset est à San Francisco pour participer à l'annuelle Fleet Week. Il rentre le lendemain le 16 octobre après deux semaines à la mer.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so25
Le USS Somerset (LPD-25) n'oublie pas le 11 septembre 2001

Le 2 décembre 2015, il quitte San Diego pour participer à l'opération STEEL KNIGHT 2016 avec des éléments de la 1st Marine Division au large de camp Pendleton. Il est de retour à San Diego le 9 décembre.

Il commence l'année 2016 par un entrainement local du 10 au 12 février. Il reprend la mer le 19 pour participer à l'exercice IRON FIRST avec des éléments de la 11th MEU et de la force terrestre d'autodéfense japonaise, exercice qui à lieu au large de Camp Pendleton et de l'île de San Clemente.

Du 16 mai au 1er juin 2016, il est à la mer pour une croisière d'instruction au profit des aspirants de l'académie navale d'Annapolis.

Du 11 au 22 juillet 2016, le Somerset était en mer pour un entrainement commun avec la 11th MEU. Du 2 au 8 août, il est à Seattle pour participer à l'annuelle Seafair Fleet Week, rentrant à San Diego le 11.

Il quitte San Diego le 12 août pour une Composite Training Unit Exercise (COMPTUEX), revenant à San Diego le 25 août après avoir été démagnétisé à Point Loma.

Le 14 octobre 2016, le USS Somerset (LPD-25) appareille pour son premier déploiement outre-mer sous l'autorité des 5ème et 7ème flotte.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so26
Le USS Somerset (LPD-25) en compagnie de remorqueurs

Il fait escale à la base navale de Changi à Singapour du 13 au 17 novembre et à Trincomalee du 22 au 25 novembre, escales qui étaient entrecoupées d'exercices et de manœuvres.

Du 6 au 21 décembre 2016, le navire amphibie participe à l'exercice ALLIGATOR DAGGER au large de Djibouti.

Restant sur zone, le Somerset fait escale à Duqm (Oman) du 2 au 9 février 2017. Cette escale est à la fois une escale diplomatique mais aussi une escale de repos, le LPD-25 ayant passé soixante-huit jours consécutifs à la mer.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so27
Le USS Somerset (LPD-25) à proximité de "The Rock", l'île d'Alcatraz

Le 15 février 2017, le USS Somerset (LPD-25) débarque plus de 250 Marines de la Bataillon Landing Team (BLT), 1st Bataillon, 4th Marines et du Combat Logistics Batallion (CLB) 11 à Senoor (Oman) pour un exercice de deux semaines (SEA SOLDIER).  

Du 20 au 23 avril 2017, il fait escale à Apra Harbor (Guam) puis après avoir repris la mer est à Pearl Harbor du 2 au 5 mai. Il jette l'ancre au large de Camp Pendleton les 12 et 13 mai pour déchargement avant de rallier San Diego le 15 mai.

Le 5 juillet 2017, il appareille pour participer à l'exercice UNITAS au large de Callao (Pérou). Il exécuté un exercice photo le 20 puis une démonstration de ses capacités amphibies du 21 au 23 avant une nouvelle escale à Calao du 25 au 27 juillet. Il rentre à San Diego le 11 août 2017.

Du 6 octobre 2017 au 3 mai 2018, il est immobilisé aux chantiers navals NASSCO de San Diego pour un grand carénage. Les essais à la mer ont lieu à partir du 31 mai suivis de la remise en condition opérationnelle.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so29
Le USS Somerset (LPD-25) à la mer

Du 31 juillet au 5 août, le Somerset faot escale à Seattle pour participer à l'annuelle Seafair Fleet Week. Le 9 août, il se ravitaille auprès du USNS Guadalupe (T-AO-200) à environ 20 miles nautiques de l'île de San Clemente. Il rentre à San Diego le lendemain.

Le 12 novembre 2018, il embarque la Special Purpose Marine Air-Ground Task Force-Peru et quitte San Diego pour participer à l'initiative ENDURING PROMISING. Il arrive au large de Lima le 22 novembre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so30
Le USS Somerset (LPD-25) à la mer (bis)

Le 24 novembre, il participe à un exercice d'entrainement aux opérations humanitaires et aux catasrophes humanitaires en compagnie du BAP Pisco (AMP-156) au large de la plage d'Algua Dulce à Chorrillos.

Il participe à un PHOTOEX (photo exercise) en compagnie du destroyer USS Wayne E. Meyer (DDG 108), la frégate britannique HMS Montrose (F-236), les frégates chiliennes CNS Almirante Lynch (FF 07) et CNS Almirante Condell (FF 06) au large de Valparaiso (Chili) le 28 novembre.

Le Somerset est à Valparaiso du 29 novembre au 6 décembre pour participer à la 11ème édition de EXPONAVAL ainsi qu'aux célébrations du bicentenaire de la marine chilienne. Une revue navale à lieu le 2 décembre. Il fait à nouveau escale à Lima les 10 et 11 décembre avant de rentrer à San Diego le 21 décembre 2018.

Du 30 janvier au 6 février 2019, le Somerset participe à l'exercice IRON FIST avec des éléments du 1st Marine Regiment et de la force terrestre d'autodéfense japonaise.

Du 11 au 25 mars, il participe à l'exercice PACIFIC BLITZ 2019 avant de rentrer le lendemain à San Diego. Il enchaîne ensuite les exercices dans les eaux du sud de la Californie.

Le 14 septembre 2019, il arrive à Dutch Harbor (Alaska) pour une escale d'une seule journée. Il s'arrête brièvement au large de l'île d'Adak le 16 septembre. Après une phase d'exercice, il fait à nouveau escale à Dutch Harbor du 25 au 29 septembre.

Du 6 au 15 octobre, le Somerset est à San Francisco pour la 39ème semaine de la flotte. Il participe à une parade navale le 11 octobre. Il est rentré à San Diego le 18 octobre 2019.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyLun 02 Déc 2019, 21:45

USS John P. Murtha (LPD-26)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo49
Le USS John P. Murtha (LPD-26)

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo50
Cérémonie de mise en service (commissioning) du John P. Murtha

-Le USS John P. Murtha (LPD-26) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula le 6 février 2012 lancé le 30 octobre 2014 baptisé le 21 mars 2015 acquis par l'US Navy le 13 mai 2015 et commissioned le 8 octobre 2016. Il est basé à San Diego et donc affecté à la Pacific Fleet.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) John_m11

Contrairement aux navires précédents, le LPD-26 porte le nom d'une personne, le nom de John Patrick Murtha Jr (17 juin 1932-8 février 2010), un officier du Corps des Marines des Etats-Unis qui sert de 1952 à 1955 puis devenu réserviste est volontaire pour servir au Vietnam de 1966 à 1967.

Il se lance alors dans une carrière politique d'abord à l'assemblée de Pennsylvanie de 1969 à 1974 puis à la Chambre des Représentants à Washington de 1974 à 2010, étant l'élu de cet état ayant eu la plus longue longévité.

Ce choix à fait polémique. Outre le fait de déroger à la règle générale de la classe San Antonio, il rendait hommage à un élu ayant souhaité le retrait des troupes américaines d'Irak dès 2005 mais surtout un élu considéré comme l'un des vingt plus corrompus de cette assemblée même si John Murtha n'à jamais été ni mis  en accusation ni a fortiori condamné. A cela s'ajoute un certain nombre de controverses médiatiques.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo51
Le USS John P. Murtha (LPD-26)

Le John P. Murtha sort à la mer pour la première fois du 1er au 4 mars et du 13 au 15 avril pour les essais constructeurs et les essais d'acceptation. Le 13 mai 2015, le navire est acquis par l'US Navy.

Le 11 août 2015, il quitte définitivement Pascagoula pour se rendre à Philadelphie. Il fait escale à Guantanamo le 17 août, en baie de Montego (Jamaïque) du 19 au 22 août, à Bridgetown (Barbare) du 30 août au 1er septembre, à Mayport du 7 au 11 septembre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo52
Le USS John P. Murtha (LPD-26) à la mer

Après un premier ravitaillement vertical (par hélicoptère) le 12 septembre, le navire amphibie fait escale à Newport (Rhode Island) du 16 au 23 septembre, escale qui coïncide avec le 22ème symposium sur la puissance navale organisé comme chaque année par le CNO (Chief of Naval Operations). Après avoir fait escale à Norfolk du 26 septembre au 1er octobre, il rallie Philadelphie pour une semaine du 3 au 10 octobre, cette longue escale étant marquée par la cérémonie de mise en service (commissioning ceremony) le 8 octobre 2015.

Il quitte l'état fondé par les quakers pour rallier Mayport où il fait relâche du 14 au 31 octobre 2015. Il n'est cependant pas destiné à opérer depuis la Floride puisque son affectation finale est le Pacifique.

Il quitte la Floride le 31 octobre et met cap sur le Pacifique, franchissant le canal de Panama, faisant brièvement escale à la base navale de Balboa avant de mettre cap au nord et d'arriver à San Diego le 18 novembre après dix-huit jours de mer depuis Mayport.

Le 9 mars 2016, le John P. Murtha réalise son premier ravitaillement à la mer auprès du pétrolier ravitailleur USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187). Il fait escale dans le port de San Diego du 17 au 19 mars, sort brièvement pour entrainement avant de rentrer à San Diego le 21 mars. Il multiplie alors les sorties au large des côtes de Californie pour s’entraîner.

D'octobre 2017 à avril 2018, il est immobilisé pour une période de démontage et de modifications (Post-Shakedown Availability PSA). Il effectue ses essais du 9 au 16 avril, du 16 au 18 mai, du 21 au 25 mai et les 29 et 30 mai.

Le 18 juin 2018, il appareille pour participer à RIMPAC 2018, un exercice ouvert à tous les pays riverains du Pacifique (même si naturellement les Etats-Unis ont clairement leur mot à dire ce qui explique la présence ou non de la Chine) tous les deux ans.

Il arrive au large d'Oahu le 25 juin. Il fait escale dans la base commune Pearl Harbor-Hickam du 26 au 28 juin puis à nouveau le 30 juin. Il participe à la phase à la mer de l'exercice du 11 au 30 juillet avant de faire à nouveau escale à Pearl Harbor-Hickam du 31 juillet au 3 août.

Il met alors cap sur la Californie, arrivant au large de Camp Pendleton le 9 août pour débarquement et déchargement. Il arrive à San Diego le 10 août. Il reprend la mer les 24 et 25 août puis le 17 septembre.

Pour cette dernière sortie, il se rend à la Naval Weapons Station Seal Beach pour trois jours de déchargement de munitions. Il rentre à San Diego le 28 septembre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo53
Sublime photo avec une capsule du programme ORION et le LPD-26 au coucher de soleil

Le 30 octobre 2018, il reprend la mer pour participer à la septième phase du programme de test de récupération (Underway Recovery Test URT) du programme ORION. Il rentre à San Diego le 5 novembre. Il participe à un entrainement avancé de guerre antisurface du 10 au 19 décembre (Surface Warfare Advanced Tactical Training SWATT).

Du 15 au 28 janvier 2019, il est absent de San Diego pour entrainement avec la 11th MEU et l'Amphibious Ready Group-Boxer organisé autour du porte-hélicoptères amphibie USS Boxer (LHD-4).

Le 1er mai 2019, le USS John P. Murtha (LPD-26) quitte San Diego pour son premier déploiement  outre-mer au sein de l'Amphibious Ready Group-Boxer. Il fait escale à Pearl Harbor du 14 au 19 mai  après un entrainement intensif dans les eaux hawaïennes.

Il franchit le détroit de Surigao le 2 juin, le détroit de Singapour le 6 juin avant de faire escale à Visakhapatnam du 11 au 13 juin avant un exercice avec le destroyer indien INS Ranvijay (D-55) le 14.  

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo54
Le USS John P. Murtha (LPD-26)

Le 30 juin 2019, il se ravitaille auprès des USNS Big Horn (T-AO-198) et USNS Cesar Chavez (T-AKE-14) dans le Golfe d'Aden. Il franchit le détroit d'Ormuz le 18 juillet, se ravitaillant à nouveau le 24 auprès des USNS Big Horn et Tippecanoe (T-AO-199).

Il fait escale dans le port d'Hamad du 2 au 9 août pour entretien et repos. Il repasse le détroit d'Hormuz le 12 août, le détroit de Bab-el-Mandeb le 18, fait escale à Djeddah du 26 au 28 août avant de franchir le détroit de Tiran le 30 août.

Il repasse le détroit de Tiran quelques jours plus tard, franchit le détroit de Bab-el-Mandeb direction l'Océan Indien le 13 septembre 2019, le détroit de Malacca le 27 septembre, le détroit de Singapour le 28 septembre.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo55
Le USS John P. Murtha (LPD-26)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_jo56

Le 5 octobre 2019,  il arrive à Subic Bay pour une escale de relache de trois jours avant de participer à l'exercice amphibie KAMANDAG 3. Le 18 octobre 2019, il à rembarqué son matériel pour poursuivre sa route direction Guam où il à fait escale à partir du 30 octobre.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyLun 02 Déc 2019, 22:04

USS Portland (LPD-27)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_po21
Le USS Portland (LPD-27) sur le dock flottant de son chantier constructeur

Présentation
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_po22
Le USS Portland (LPD-27) sur le dock flottant mis en eau

-Le USS Portland (LPD-27) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls Shipbuilding le 2 août 2013 lancé le 13 février 2016, acquis le 18 septembre 2017 et commissioned le 14 décembre 2017.

Le LPD-27 est le troisième navire à porter ce nom porté par plusieurs villes aux Etats-Unis notamment dans le Maine et l'Oregon.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Portla10
Portland

La ville de Portland dans le Maine, peuplée de 64000 habitants en 2010, du comté de Cumberland fondée en 1633 mais devenue une ville indépendante seulement le 4 juillet 1786. Le Maine devenu Etat de l'Union en 1820 eut Portland comme capitale jusqu'en 1832 quand Augusta reprit le flambeau.


La ville de Portland dans l'Oregon à été fondée en 1845 et incorporée en février 1851. Baptisée d'après son homologue du Maine, elle est peuplée en 2018 de 653 115 habitants (2.5 millions en comptant l'aire métropolitaine).

C'est la ville la plus peuplée et la plus étendue de l'état d'Oregon. C'est un port important de la vallée de Willamette. C'est la 25ème ville la plus peuplée des Etats-Unis et la 2ème la plus peuplée de la région après Seattle.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_po20
Le USS Portland (CA-33)

Il succède à un croiseur lourd de classe Portland, le CA-33 (de Portland, Maine) en service du 23 février 1933 au 12 juillet 1946. Conservé en réserve, il est rayé le 1er mars 1959, vendu à la démolition le 6 octobre et démantelé en 1961/62. Le deuxième navire est un navire amphibie de classe Anchorage, le LSD-37 en service du 3 octobre 1970 au 4 août 2003. Il est coulé comme cible le 25 avril 2004. Le LSD-37 et le LPD-27 font eux référence à la ville de l'Oregon.

Historique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_po19
Le Portland radier ouvert lors de la cérémonie de mise en service

Du 30 juin au 2 juillet 2017, le Portland effectue ses essais constructeurs. Ils sont suivis des essais d'acceptation du 16 au 18 août. Le navire est accepté par l'US Navy le 18 septembre 2017 et commissioned le 14 décembre 2017.

Il quitte Pascagoula le 14 décembre direction San Diego. Il fait escale à Key West (Floride) du 22 au 25 décembre et à Mayport du 28 au 30 décembre. Il est à Guantanamo du 2 au 5 janvier, franchit le canal de Panama le 9, fait relâche à Manzanillo du 15 au 17 janvier avant d'arriver à San Diego le 22 janvier 2018.

Il reprend l'entrainement à partir du 2 avril 2018, effectuant une série de courtes sorties au large des côtes de Californie. Le 9 avril, il arrive à Portland (Oregon), faisant escale à Astoria du 12 au 14 avril puis de nouveau à Portland du 14 au 23 avril, la cérémonie de mise en service à lieu le 21. Il rentre à San Diego le 27.

Le 15 mai 2018, il effectue son premier ravitaillement à la mer auprès du USNS Henry J. Kaiser (T-AO-187).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_po18
Le USS Portland (LPD-27) à la mer

Le 21 mai il prend la mer direction les eaux hawaïennes où il arrive le 29 mai pour six jours d'escale à la Joint Base Pearl Harbor-Hickam. Il reprend la mer pour entrainement avant de faire escale du 8 au 20 juin. Après une nouvelle phase d'entrainement, il fait escale du 19 au 23 juillet puis est immobilisé pour des réparations d'urgence du 24 au 30 juillet.

Le 6 août, il se ravitaille auprès du USNS Guadalupe (T-AO-200) alors qu'il se trouvait au large des côtes de la Californie du Sud. Il rentre à San Diego le 8.

De décembre 2018 à juillet 2019, il est immobilisé pour carénage (Post-Shakedown Availability) avant d'enchainer les essais à la mer et la remise en condition durant les mois d'août, septembre et octobre. Nul doute qu'un déploiement outre-mer sera à l'ordre du jour en 2020.  

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyLun 02 Déc 2019, 22:13

Les San Antonio en construction et le programme LX(R)

USS Fort Lauderdale (LPD-28)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_fo12
Le futur USS Fort Lauderdale (LPD-28) et ci-dessous la cérémonie de découpe de la première tôle
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_fo13

-Le USS Fort Lauderdale (LPD-28) à été mis sur cale aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula le 13 octobre 2017. Il doit être livré à l'US Navy en 2021 et intégrera des éléments des futurs navires du programme LX (R).

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Fort_l10
Fort Lauderdale

Le LPD-28 sera le premier navire à porter le nom de cette ville de Floride située à 45km au nord de Miami, une ville peuplée de 182595 habitants selon une estimation de 2018. Cette ville est surtout connu pour être une destination appréciée par les touristes du monde entier. Son nom vient des forts construits lors des différentes guerres séminoles.

USS Richard M. McCool Jr. (LPD-29)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ri10

-Le USS Richard M. McCool Jr (LPD-29) est mis sur cale aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula le 12 avril 2019. Il est donc encore en construction, sa mise en service étant prévue pour 2023.

Comme le LPD-28, le LPD-29 est un navire de transition entre les onze San Antonion type Flight I et les futures unités type Flight II qui doivent remplacer les LSD de classe Harpers Ferry et Whidbey Island. Les changements introduits doivenet permettre de diminuer le coût d'acquisition mais aussi des modernisation de l'électronique embarquée.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Richar12

Le LPD-29 célèbre la mémoire de Richard Miles McCool Jr (Tishomingo,Oklahoma 4 janvier 1922 Bremerton 5 mars 2008) un officier de la marine américaine décoré de la Congressionnal Medal of Honor pour son action durant la bataille d'Okinawa en 1945.

Diplômé d'université, il s'engage dans la marine en 1941, suivant un cours pour devenir officier marinier. Il devient officier après un passage par l'Académie Navale d'Annapolis dont il sort diplômé en 1944 (classe 1945).

Le 10 juin 1945, il est lieutenant à bord d'un navire amphibie, le USS LCS(L)(3)-122, un navire d'appui-feu. Il aide à sauver de la noyade des survivants du destroyer de classe Fletcher USS William D. Porter (DD-579).

Le lendemain, son navire est touché par kamikaze. Sévèrement brûlé et blessé par des shrapnels, le lieutenant McCool reste à son poste pour conduire la lutte contre le sinistre et le sauvetage des blessés jusqu'à l'arrive des secours. Il participe également aux guerres de Corée et du Vietnam. Il prend sa retraite en 1974 avec le grade de Capitaine.

Le programme LX(R)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ha26
Le USS Harrisburg (LPD-30)

Baptisé LSD(X) jusqu'en 2012, ce programme prévoit treize navires destinés à remplacer les Landing Ship Dock (LSD) de classe Whidbey Island et Harpers Island. La mise en service de la première unité baptisée USS Harrisburg (LPD-30) est prévue pour 2025 ou 2026 sachant que la découpe de la première tole est prévue pour 2020 aux chantiers navals Ingalls de Pasccagoula. Si le calendrier est respecter, les LSD sus-nommés seront tous remplacés en 2039.

En 2013/14, l'US Navy étudia différentes possibilités pour ce programme : poursuivre la construction des unités de classe San Antonio, adopter une version modifiée du San Antonio, mettre au point un nouveau design ou adopter un design étranger.

Début 2014, Huntington Ingalls Industries propose une version modifiée du San Antonio désignée LPD Flight IIA.

Ce modèle est une version austere des San Antonio avec le retrait de certaines capacités de pointe (mais avec des capacités supérieures aux LSD existants), la moitié des installations médicales d'un San Antonio, un plus petit hangar (pouvant tout de même accueillir deux convertibles MV-22 Osprey), pas de mâts composites, deux moteurs diesels au lieu de quatre, un radier pour deux LCAC ou un LCU et moins de troupes embarquées.

Il va néanmoins recevoir un nouveau radar de veille aérienne, l'Entreprise Air Surveillance Radar (EASR) qui va également équiper les Gerald R. Ford (à partir du CVN-79) et les America (à partir du Bougainville) ainsi qu'un superconducteur à haute température pour réduire la signature magnétique du navire et donc sa vulnérabilité aux mines.

En octobre 2014, le secrétaire à la marine Ray Mabus signe un mémo interne recommande que les unités type LX(R) soient proches des San Antonio. Le 25 juin 2015, l'US Navy valide la proposition du secrétaire à la marine. Huntington Ingalls reçoit un contrat de 19.1 millions le 15 septembre 2016 pour développer le LX(R).

Comme pour les derniers Nimitz (Ronald Reagan et George H. W. Bush) qui intégraient des éléments destinés aux Ford, des éléments des futurs LX(R) vont être intégrés aux deux derniers San Antonio Batch I en l'occurence les USS Fort Lauderdale (LPD-28) et Richard M. McCool (LPD-29).

Le 6 avril 2018, la construction du LPD-30 est attribuée aux chantiers navals Ingalls de Pascagoula (Mississippi). Il est baptisé le 10 octobre 2019 recevant le nom d'Harrisburg, la capitale de l'état de Pennsylvanie.

Le contrat pour le LPD-31 doit être signé en 2022 suivit par une unité par an pour aboutir à treize unités en 2033.

Les San Antonio Batch II (future classe Harrisburg ?) doivent déplacer 23470 tons, mesurent 208m de long sur 32m de large, un tirant d'eau à pleine charge de 7m, une vitesse maximale de 20 nœuds, un armement composé de deux canons de 25mm Mk38, deux lance-missiles RAM et quatre mitrailleuses de 12.7mm, deux convertibles Osprey, un équipage de 396 hommes avec 506 Marines embarquées.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10031
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) EmptyMer 04 Déc 2019, 15:52

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Classe11

Déplacement:

Standard 12500 tonnes Pleine Charge 25000 tonnes

Dimensions :
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Classe12
Schéma de répartition des espaces sur un navire de classe San Antonio

Longueur hors tout 208.50m longueur entre perpendiculaires 200m largeur 31.90m tirant d'eau 7m

Propulsion :

Quatre moteurs diesel Colt-Pielstick 16 PC 2-5 STC développant 41600ch et entraînant deux hélices à cinq pales Production électrique de 12500 kW avec cinq diesels-alternateurs de 2500ch

Performances

Vitesse maximale 22 nœuds Distance Franchissable 8000 miles nautiques à 18 noeuds

Electronique
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) An_sps13
Un radar SPS-48E

-Deux radars de veille surface SPS-73, un radar de veille air tridimensionnelle SPS-48E, un radar de conduite de tir SPQ-9B

-Veille infrarouge IRST

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Kollmo10
Système de conduite de tir optronique Kollmorgen Mk46

-Conduite de tir optronique Kollmorgen Mk 46

-un IFF UPX-29, un détecteur SLQ-32(v)2, un bruiteur remorqué SLQ-25 Nixie, un leurre anti-torpilles SLX-1, un lance-leurres SLQ-49, deux lance-leurres SRBOC Mk 36, deux lance-leurres Nulka Mk 53, IFF UPX-29

-Système de direction de combat ICDS (Integrated Combat Defense System) qui combine le système ACDS (Advanced Combat Direction System) SYQ-20 et le système SSDS Mk2 (Ship Self Defense System). Liaison 11 et 16

-Système ASDS (Advanced Sensor Distribution System) JMCS (Joint Maritime Command Information System)USQ-199C

-Systèmes GCCSM (Global Command Control System Maritime) NTCCS (Naval Tactical Command Support System) RDDS (Radar Display Distribution System) SPQ-14.

-Système AADS (Amphibious Assault Direction System) KSQ-1

-Système CEC (Cooperative Engagement Capability) USG-2

-Intranet SWAN (Shipboard Wide Area Network)

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Nulka_10
Lance-leurres Nulka Mk53

La mise en place de deux radars de conduite de tir Mk95 est prévue (liés au système Sea Sparrow) et si les ESSM sont mis en place, ils formeront le système Akcita avec le détecteur SLQ-32(v)2 et les lance-leurres Nulka Mk53. Le système de guerre électronique MFEW sera également embarqué à terre.

Arrmement
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me27
Le USS Mesa Verde (LPD-19) ouvrant le feu avec son canon de 30mm Mk46 mod 1 avant

-Deux canons de 30mm Mk 46 mod 1 (un à l'avant et un autre à l'arrière)

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr24
Tir d'un missile RAM depuis le USS Green Bay (LPD-20)

-Deux systèmes lance-missiles RAM Mk 31

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Mitrai17
L’inusable, l'indémodable Browning M-2 de 12.7mm

-Quatre mitrailleuses de 12.7mm

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Classe42
Illustration d'artiste montrant un tir de missile ESSM par un San Antonio

-Emplacement réservé pour deux groupes de huit cellules de lancement vertical VLS Mk 41 pour un total de soixante-quatre missiles Evolved Sea Sparrow Missiles (ESSM)

Installations Aéronautiques/Hélicoptères utilisés
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_s106
Deux vues de la passerelle aviation. La vue extérieure fournie par le USS San Antonio (LPD-17) et la vue intérieure par le USS Somerset (LPD-25)
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_so31

Pour la manoeuvre, les San Antonio pouvaient utiliser le CH-46 (aujourd'hui retiré du service) mais préfèrent désormais employer le Osprey ou le Sea Tallion
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_ne41
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me29
Deux photos de l'Osprey
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me28
Le Sikorsky CH-53 Sea Tallion ou Super Tallion va rester en service encore de nombreuses années avec une nouvelle version en cours de mise au point, le CH-53K Knight Tallion
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me30

-Plate-forme hélicoptère renforcée pouvant accueillir simultanément quatre Boeing CH-46 Sea Knight ou deux Bell-Boeing MV-22 Osprey ou deux Sikorsky CH-53 Sea Stallion

-Hangar pouvant accueillir un Sea Stallion ou deux Sea Knight ou un Osprey ou trois hélicoptères d'attaque

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an27
Pour la reconnaissance et l'attaque, les San Antonio peuvent embarquer des Cobra et/ou des Huey
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_an28

Installations Amphibies

-Radier de 75m de long sur 20m de large pouvant accueillir deux LCAC ou un LCU ou quatre LCM ou encore vingt AAV-7.

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr25
LCAC ou LCU ?
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_gr26

-2325m² de parc à véhicules sur trois ponts 1200 mètres cubes pour le combustible 1000 mètres cubes pour le fret

LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me31
Le pont à véhicule avec ci-dessous un gros plan sur la rampe faisant la liaison avec le radier
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Uss_me32

-Une grue carénée de 10 tonnes

Autres

-Installations hospitalières dévellopées avec vingt-quatre lits (cent en cas d'urgence), deux salles d'opération et deux cabinets dentaires

-690 à 800 Marines

Equipage

-361 officiers et marins

FIN

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)   LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LANDING PLATFORM DOCK (LPD) CLASSE SAN ANTONIO (Terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Classe 70/10
» Maquettes terminées de Beute ou Capturé
» UN NOM DE DOMAINE, la classe
» Classe Amiral Gorshkov (Projekt 22350)
» Chaussette de Noël... classe!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: