AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -52%
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – ...
Voir le deal
28.78 €

 

 SNLE classe DREADNOUGHT

Aller en bas 
AuteurMessage
PALEZ
Contre-amiral
Contre-amiral
PALEZ

Masculin
Nombre de messages : 5619
Age : 48
Ville : au bord du golfe de Botnie.... (200m)
Emploi : Mercenaire... :/
Date d'inscription : 11/09/2006

SNLE classe DREADNOUGHT Empty
MessageSujet: SNLE classe DREADNOUGHT   SNLE classe DREADNOUGHT EmptyVen 18 Oct 2019, 16:45

Revenir en haut Aller en bas
ARMEN56
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
ARMEN56

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 67
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

SNLE classe DREADNOUGHT Empty
MessageSujet: Re: SNLE classe DREADNOUGHT   SNLE classe DREADNOUGHT EmptyVen 18 Oct 2019, 17:52

PALEZ a écrit:
Chantier du SSBN HMS "Dreadnought" (2016 - 2028 (?)
http://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2019/10/chantier-du-ssbn-hms-dreadnought-2016.html

"Les tôles d'acier à haute limite élastique y seront pressés et soudés afin de former les tronçons de coque"; il avait été annoncé que l’acier utilisé soit du 100 HLES « potion magique » bien de chez nous , sais pas si c'est confirmé ou pas ....

https://www.dailymail.co.uk/news/article-3822122/Here-s-look-like-Jeremy-Defence-Secretary-unveils-pictures-new-31BILLION-Trident-submarines-announces-start-work-new-nuclear-deterrent.html?ito=social-twitter_dailymailUK
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3676
Age : 73
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

SNLE classe DREADNOUGHT Empty
MessageSujet: Re: SNLE classe DREADNOUGHT   SNLE classe DREADNOUGHT EmptySam 19 Oct 2019, 15:30

Bonjour,
D'après ce que j'ai cru comprendre,  la nuance d'acier "français" à haute élasticité pour application navale, référencée 80HLES, serait l'équivalent de l'acier HY-100, utilisé dans la construction de la classe des soums US Seawolf, dont le premier exemplaire avait été lancé en 1995!

Comme bien souvent, la fourniture, qui semble avoir été conclue en 2014 ou, au plus tard, 2015, avait du se terminer dans un superbe et, néanmoins, très élégant pugilat commercial, avec grands renforts de pressions politiques! lol!  Or, dans ces deux domaines, les cousins américains sont redoutables....  Mais, apparemment, d'après cet article du magazine "le Marin", d'octobre 2016, ce serait Industeel Le Creusot, désormais filiale Arcelor Mittal, qui aurait décroché le pompon...

https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/chantiers-navals/26531-shocking-de-lacier-francais-pour-les-futurs-snle  

Un, çà avait, alors, coincé sévère en Grande-Bretagne, où, déjà, la sidérurgie et la métallurgie étaient à la ramasse,
Deux, le site du Creusot est, depuis la nuit des temps, un foyer récurrent de grèves syndicales à répétitions (comme en décembre 2018 !), ce qui n'est jamais très bon pour la production et le respect des délais lol!,
Trois, en juin 2016, après le référendum britannique, la procédure du Brexit, même si elle n'en finit pas de "bracker", est passée par là et on ne peut pas dire que le gouvernement français et "Bruxelles" facilitent la négociation d'un compromis "honorable".  

Bien sur, il conviendrait de connaitre les termes du contrat de fourniture, mais, en général, il y a un paquet de clauses, rédigées en "petits caractères", qui permettent au contractant - surtout quand il s'agit d'un état souverain - de le dénoncer au gré de ses envies. Boulet

La classe "Dreadnought" est sensée être équipée d'un moteur nucléaire Rolls-Royce PWR3, dérivé d'une licence US - très probablement GE -, d'un système d'armes fourni, également, par "Stars and Stripes"! A mon avis, pour le Dreadnought, "premier" du genre, l'affaire est bouclée et les aciers HLES seront estampillés "Cocorico", mais après ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
ARMEN56
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
ARMEN56

Masculin
Nombre de messages : 142
Age : 67
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

SNLE classe DREADNOUGHT Empty
MessageSujet: Re: SNLE classe DREADNOUGHT   SNLE classe DREADNOUGHT EmptySam 19 Oct 2019, 22:04

Loïc Charpentier a écrit:
Bonjour,
D'après ce que j'ai cru comprendre,  la nuance d'acier "français" à haute élasticité pour application navale, référencée 80HLES, serait l'équivalent de l'acier HY-100, utilisé dans la construction de la classe des soums US Seawolf, dont le premier exemplaire avait été lancé en 1995!

Comme bien souvent, la fourniture, qui semble avoir été conclue en 2014 ou, au plus tard, 2015, avait du se terminer dans un superbe et, néanmoins, très élégant pugilat commercial, avec grands renforts de pressions politiques! lol!  Or, dans ces deux domaines, les cousins américains sont redoutables....  Mais, apparemment, d'après cet article du magazine "le Marin", d'octobre 2016, ce serait Industeel Le Creusot, désormais filiale Arcelor Mittal, qui aurait décroché le pompon...

https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/chantiers-navals/26531-shocking-de-lacier-francais-pour-les-futurs-snle  

Un, çà avait, alors, coincé sévère en Grande-Bretagne, où, déjà, la sidérurgie et la métallurgie étaient à la ramasse,
Deux, le site du Creusot est, depuis la nuit des temps, un foyer récurrent de grèves syndicales à répétitions (comme en décembre 2018 !), ce qui n'est jamais très bon pour la production et le respect des délais lol!,
Trois, en juin 2016, après le référendum britannique, la procédure du Brexit, même si elle n'en finit pas de "bracker", est passée par là et on ne peut pas dire que le gouvernement français et "Bruxelles" facilitent la négociation d'un compromis "honorable".  

Bien sur, il conviendrait de connaitre les termes du contrat de fourniture, mais, en général, il y a un paquet de clauses, rédigées en "petits caractères", qui permettent au contractant - surtout quand il s'agit d'un état souverain - de le dénoncer au gré de ses envies. Boulet

La classe "Dreadnought" est sensée être équipée d'un moteur nucléaire Rolls-Royce PWR3, dérivé d'une licence US - très probablement GE -, d'un système d'armes fourni, également, par "Stars and Stripes"! A mon avis, pour le Dreadnought, "premier" du genre, l'affaire est bouclée et les aciers HLES seront estampillés "Cocorico", mais après ? scratch

Bonsoir

Oui le 80 HLES est un équivalent HY100 , 80 HLES utilisés sur les Rubis , Agosta 90 b et Barracuda je crois, alors que nous avons du 100HLES sur nos Triomphant .

J'ai donc compris qu'il était question de cette nuance plus costaud , que les brits auraient statués pour leurs futur SNLE
et donc une bonne nouvelle alors , comme quoi nous avons une filière d’excellence……..

« Un nouvel acier de coque : Afin de pouvoir plonger plus profondément que ses prédécesseurs, tout en conservant à peu de choses près un rapport inchangé entre la masse de la coque résistante et le déplacement en plongée du sous-marin (condition nécessaire à l’équilibre du projet), il est nécessaire de développer un nouvel acier à très haute limite élastique. L’étude de cet acier, par la Direction des constructions navales, s’appuyant sur l’aciériste Creusot-Loire Industrie, a été entreprise dès la fin des années soixante. Le pari sera pris en 1981 de retenir ce nouvel acier, baptisé 100 HLES, pour la construction des SNLE NG. Cependant il soulève des difficultés importantes de formage et de soudage et nécessite, pour son industrialisation, la mise au point d’outillages complexes, faisant notamment appel, dès cette époque, à des robots, et de leurs procédures, très rigoureuses, de mise en œuvre. Le fait que son équivalent américain, le HY 130, qui visait un niveau de performance comparable, n’ait, finalement jamais été utilisé industriellement, est là pour montrer que ce n’était pas une entreprise aisée »

https://www.armement-innovations.fr/grands-programmes/le-triomphant

Comme je le disais par ailleurs, ces aciers sont très couteux , très complexe à souder. La haute limite élastique Re ( donc élevée) confère une excellente tenue des structures à la déformation élastique (tenue aux chocs aussi), avec cependant pour inconvénient d’être proche de celle de la rupture Rr , bref une très faible réserve de plastification que l'on maitrise via calculs de structure en évitant les points très chargés pour ne pas atteindre la limite élastique auquel cas la rupture n’est pas très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




SNLE classe DREADNOUGHT Empty
MessageSujet: Re: SNLE classe DREADNOUGHT   SNLE classe DREADNOUGHT Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SNLE classe DREADNOUGHT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Europe :: Royaume uni-
Sauter vers: