AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La Marine et le climat

Aller en bas 
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17517
Age : 76
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyJeu 17 Oct 2019, 08:58

Un sujet à l'ordre du jour et qui n'a jamais été abordé ici me semble t'il, est la pollution provoquée par les navires aussi bien militaires que civils.

Ce sujet est abordé dans les médias parfois pour les grands navires de croisières en proposant diverses mesure pour réduire cette pollution, utilisation de carburants moins polluants mais plus chers; électrification des ports d'escale pour leur permettre d’arrêter les moteurs à quai etc...

Mais j'ignore absolument tout des efforts... si il y en a d'ailleurs; de la Marine Nationale sur ce problème, si quelqu'un a des informations quelles qu'elles soient, je désire ouvrir un large débat, sans polémiquer bien sur, il s'agit d’être exhaustif, mais aussi réaliste; seuls les efforts dans la bonne direction comptent.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3317
Age : 72
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyJeu 17 Oct 2019, 14:39

Bonjour,

Déjà, en ce qui concerne notre PA et nos soums nucléaires, le problème de la "pollution" est réglé, hormis, peut-être, en ce qui concerne le traitement des déchets nucléaires et, en sujet connexe, leur enfouissement, deux domaines où la France serait, largement, en pointe, compte-tenu de sa longue expérience dans le nucléaire civil. Mais cette appréciation reste toute relative, selon l'étiquette écolo-politique et les intransigeances des opposants à l'énergie nucléaire.

Restent les combustibles "traditionnels"... un, le gaz,  dont les turbines sont sensées équiper, progressivement, depuis 2008, les  corvettes et frégates de la Marine Nationale... je cite Wiki...

Citation :
Des efforts importants ont été entrepris par les constructeurs pour limiter la pollution de l'air par les turbines à gaz, en particulier en réduisant les rejets d'oxyde d'azote (NOx), produit si la température de combustion dépasse 1 300 °C. Cette température peut être contrôlée par injection d'eau,ou de vapeur d'eau dans le système de combustion.

L'utilisation de gaz naturel (contenant généralement peu de soufre) ou de combustible liquide sans soufre permet une émission faible de dioxyde de soufre (SO2) ; des chambres de combustion particulières avec des injecteurs spécifiques permettent une émission faible de monoxyde de carbone (CO)

.. deux, le  gas-oil ou fioul "léger" marine. Là, je n'y connais pas grand-chose, mais les textes de loi se succèdent, sans interruption - le dernier texte connu, soumis par Ségolène Royale et entériné, daterait de début 2016 -, pour fixer la teneur maximale en soufre de ces "carburants" marine, sachant que la Marine Nationale est sensée, d'office, se conformer, aux limites imposées à la marine marchande ou de croisière.  

Il conviendrait de vérifier mes dires, mais, apparemment, le fioul lourd de première catégorie, satisfait aux mêmes règlements que le léger".  Par le passé, il y a 40 ans de çà, il existait un fioul lourd de classe 2, pas cher mais particulièrement "dégueulasse" en teneur en saloperies, qui était, alors, en usage, pour des raisons économiques, dans les grosses centrales de chaufferie industrielles et avaient, aussi, servi de combustible, à bord des grosses unités militaires, durant la Première et la Seconde Guerre Mondiales. Mais, sauf erreur, ce type de chauffe n'est plus  guère en usage, depuis un bail, dans les bâtiments récents des marines civiles et militaires, ne serait-ce que pour des raisons nécessaires de préchauffage et la nécessité de devoir purger, régulièrement et fréquemment, les réservoirs - une procédure coûteuse, avec un traitement des boues résiduelles compliqué -. Il semble que ce fioul lourd -de mon temps, on parlait de mazout - n'est plus en service que dans certains bâtiments de la marine du commerce.

Cela dit, il y a sur le forum, des membres, comme "Bleu Marine", qui en connaissent, surement, plus long que moi sur le sujet. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17517
Age : 76
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyJeu 17 Oct 2019, 14:57

Merci Loic pour ce premier approche pour lancer le débat, l'écologie devient un sujet important et nous oblige tous à remettre en cause nos modes de fonctionnement, donc il est intéressant de savoir ce qui se fait... ou se fera dans la Marine.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Starshiy
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Starshiy

Masculin
Nombre de messages : 4395
Age : 79
Ville : Pas là
Emploi : Ailleurs
Date d'inscription : 20/09/2006

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptySam 19 Oct 2019, 22:36

Mode humour on
Eh bien, on peut commencer par éviter cela
La Marine et le climat  18-79610
Mode humour off
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17517
Age : 76
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyDim 20 Oct 2019, 08:49

Effectivement pas écolo du tout lol!
Revenir en haut Aller en bas
ARMEN56
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
ARMEN56

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 66
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyDim 20 Oct 2019, 10:12

NIALA a écrit:
Un sujet à l'ordre du jour et qui n'a jamais été abordé ici me semble t'il, est la pollution provoquée par les navires aussi bien militaires que civils.

Ce sujet est abordé dans les médias parfois pour les grands navires de croisières en proposant diverses mesure pour réduire cette pollution, utilisation de carburants moins polluants mais plus chers; électrification des ports d'escale pour leur permettre d’arrêter les moteurs à quai etc...

Mais j'ignore absolument tout des efforts... si il y en a d'ailleurs; de la Marine Nationale sur ce problème, si quelqu'un a des informations quelles qu'elles soient, je désire ouvrir un large débat, sans polémiquer bien sur, il s'agit d’être exhaustif, mais aussi réaliste; seuls les efforts dans la bonne direction comptent.


En simplifiant et en matière de règlementation, les navires « civils » ou militaire sont tenus de respecter les exigences MARPOL dont annexes de 1 à 6 aux derniers amendements. L’annexe 6 concerne plus particulièrement les émissions de gaz d’échappement dont les rejets sont en rapport du combustible utilisé.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marpol

La marine nationale utilise pour les navires
Deux types de gasoil léger; le gazole 0 ( peu utilisé) et le gazole 20 ( quasi général) ou F76 dénomination OTAN . En terme de caractéristiques, ces combustibles étaient suivis en spécification STM 7120 B par la SECLF ( organisme MN ), coté soufre ils étaient à 0.2% en masse , ce taux à dû étre rabaissé

Le dernier mazout utilisés en chauffe automatique était le mazout 50/50 code OTAN F77 à 2.5 % de souffre en masse

Pour les aéros : NH90 ou Rafale , on utilise le JP5 ou le TR5 dont teneur en soufre était à 0.4 % en masse


La marine civile utilise
Du gazole léger suivant l’ISO 8217 , bas taux de soufre également à 1% en masse
https://www.wfscorp.com/sites/default/files/ISO-8217-2017-Tables-1-and-2-1-1.pdf

Du fuel lourd dont teneur en soufre encore essorée par la MARPOL 2020 , on passe de 3.5 % de soufre en masse à 0.5% . Et donc impact coût sur le raffinage et donc problématique armateur sur le cout du fret en répercussion. Impact aussi coté industrie sur la filière diesel lents ou semi rapide dans la mise au point de l’injection/combustion.
http://www.imo.org/fr/MediaCentre/PressBriefings/Pages/01-MARPOLamendments01012019.aspx


Coté générateur de puissance , moteur TAG ….etc , les aspects rejets sont fédérés par la CIMAC
https://www.cimac.com/publications/recommendations410/cimac-recommendation-no.-10.html

Aspects C02 ; lié au nb de kw délivré et au rendement d’utilisation de la puissance thermique ,
Aspect Sox ; traités par la désulfurisation des combustibles
Aspect Nox ; traitement des gaz
http://turbo-moteurs.cnam.fr/publications/pdf/conference3_2013.pdf

Cotés gazole légers , la réglementation va ( ou est déjà) passer du bas taux de soufre au très bas taux de soufre
Les spécifications d’achat des moteurs MN sont aujourd’hui alignées sur des niveau TIER III sachant que l’on va sur du TIER IV .
http://www.armateursdefrance.org/sites/default/files/decryptages/fiche_emission_oxyde_azote_nox_adf_2017.pdf

Sinon polluer moins c’est consommer moins et en ce sens les ingénieurs hydrodynamiciens sont en perpétuelle recherche « d’energy saving » dans l’optimisation des carénes , les bulbes , des propulseurs …Alors coté marmar l’optimisation de toussa est plus facile vu que d’un point A à un point B on est a iso-vitesse ce qui n’est pas le cas des profils d’allures de nos navires mili ( lent , transitoire , croisière , pointe )

Alors ce bref aperçu n’aborde que les aspects de l’annexe 6 , sachant qu’en terme de potentiel de pollution il existe aussi les autres annexes ; eau de cales , eaux grises eaux noires , déchets solides compactés…..etc

Les navires devant aller tutoyer les pôles sont interdits de rejets( zéro rejet) et leur gaz d’échappement marqués à la culotte et pas qu’un peu .
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17517
Age : 76
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyDim 20 Oct 2019, 10:15

Merci à ARMEN56 pour ces renseignements très intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Bleu Marine
Premier Maître
Premier Maître
Bleu Marine

Masculin
Nombre de messages : 727
Age : 67
Ville : Clermont-Ferrand
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 29/01/2014

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyDim 20 Oct 2019, 14:21

Bonjour,

ARMEN56 a écrit:

…Alors coté marmar l’optimisation de toussa est plus facile vu que d’un point A à un point B on est a iso-vitesse ce qui n’est pas le cas des profils d’allures de nos navires mili ( lent , transitoire , croisière , pointe)

Quelques petites complexités quand même, ne serait-ce que de devoir optimiser les caractéristiques hydrodynamiques à différents tirants d'eau (en charge et sur lest, avec une assiette variable). Pas très facile par exemple d'obtenir un bulbe qui soit efficace dans les deux conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 3317
Age : 72
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyDim 20 Oct 2019, 17:10

Bleu Marine a écrit:


Quelques petites complexités quand même, ne serait-ce que de devoir optimiser les caractéristiques hydrodynamiques à différents tirants d'eau (en charge et sur lest, avec une assiette variable). Pas très facile par exemple d'obtenir un bulbe qui soit efficace dans les deux conditions.

Effectivement, c'est d'une logique accablante! La Marine et le climat  Coscorro Very Happy

Ces histoires de limitation de la pollution par échappement et réduction de la consommation ont aussi leurs revers. Ainsi, dans l'industrie automobile, de nos jours, de nombreux constructeurs proposent des moteurs de 1200 cm3 de cylindrée, capables, désormais, de fournir, sans problème, une puissance équivalente, voire supérieure, à l'ancienne génération des 2 litres... sauf que ces aimables bourrins de 1,2 litres s'avèrent avoir une durée de vie limitée et qu'il y a un paquet de propriétaires qui risquent fort de tirer la tronche, quand les concessions leur annonceront, au bout d'un an et demi ou deux ans, que leur moteur est rincé et que son remplacement est nécessaire! Les moteurs de 2 litres ou plus, eux, étaient généralement "increvables", quelque soit le kilométrage!  Certes, là, on n'est pas dans le cadre de la cylindrée des diesels marines, mais certaines orientations technologiques ont, elles-aussi, leurs limites. La Marine et le climat  Doh

Le gag - tout est relatif -, est que les blogues ou sites qui évoquent la moindre fiabilité de cette nouvelle génération de moteurs, s'entendent, tous, pour dire, "C'est pô grave... Vive le moteur électrique!".

A ce petit jeu, nous allons finir, à terre, avec des vélos (non électriques!) ou à pieds, en mer, à la rame et à la voile!

Je l'avoue, sans fard, je suis un indécrottable "Vieux C.." climato-sceptique! Boulet lol! ... mais il conviendrait, aussi, de laisser un peu de temps aux wagons de dispositions légales, prises au cours des deux dernières décennies, pour pouvoir en vérifier le résultat. A un moment, toutes ces règlements écologiques, ou réputés tels, auront, nécessairement, un coût qui pourrait mettre en péril la fragile économie mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
ARMEN56
Matelot de 2ème classe
Matelot de 2ème classe
ARMEN56

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 66
Ville : LORIENT
Emploi : retraité
Date d'inscription : 04/05/2014

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyLun 21 Oct 2019, 09:30

Bleu Marine a écrit:
Bonjour,

ARMEN56 a écrit:

…Alors coté marmar l’optimisation de toussa est plus facile vu que d’un point A à un point B on est a iso-vitesse ce qui n’est pas le cas des profils d’allures de nos navires mili ( lent , transitoire , croisière , pointe)

Quelques petites complexités quand même, ne serait-ce que de devoir optimiser les caractéristiques hydrodynamiques à différents tirants d'eau (en charge et sur lest, avec une assiette variable). Pas très facile par exemple d'obtenir un bulbe qui soit efficace dans les deux conditions.

Bonjour

Bien sûr  l’optimisation des bulbes « hydro » obéit à de multiples critères et multiples design
http://www.mar.ist.utl.pt/mventura/Projecto-Navios-I/EN/SD-1.5.4-Bulbous%20Bow%20Design.pdf
Dans mon comparatif je pensais coté mili aux bulbes sonar dont forme en composite étudiée pour loger l’antenne , pour  la tenue mécanique de tenue au slamming et pour une moindre trainée comme le reste de la carène à coeffs de coque spécifiques et donc les appendices sont calés  soit pour la V max soit pour le mode silence.
Etude USN sur les DDG pour consommer moins ,
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.873.3473&rep=rep1&type=pdf
Le dernier sorti des chantiers de l’atlantique

La Marine et le climat  Img_8110
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 17517
Age : 76
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  EmptyLun 11 Nov 2019, 09:53

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Marine et le climat  Empty
MessageSujet: Re: La Marine et le climat    La Marine et le climat  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Marine et le climat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le 2ème de marine dans le pacifique, chap1:tulagi
» [Bramly, Marine] Mon petit bunker
» Inspiration Marine
» Frontière marine
» Charpenterie de Marine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Votre Forum :: Quid de Marine Forum-
Sauter vers: