AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-21%
Le deal à ne pas rater :
Housse de transport et protection Tomtoc pour console Nintendo Switch
14.99 € 18.99 €
Voir le deal

 

 DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyVen 13 Sep 2019, 19:49

DESTROYERS  CLASSE SPRUANCE
(ETATS-UNIS)

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_sp10
Le USS Spruance (DD-963) en début de carrière. Il possède encore un lanceur octuple Asroc mais pas d'ABL

AVANT-PROPOS

La flotte de destroyers américains en 1945 : état des lieux

En guise d'introduction

Entrés officiellement en guerre en décembre 1941, les américains ne tardent pas à faire parler leur puissance industrielle. A l'abri des bombardements allemands ou japonais, l'industrie américaine va mériter son surnom d'«Arsenal des Démocraties» en produisant des quantités proprement colossales d'armes, de munitions, de chars, d'avions et de navires qu'ils soient marchands et militaires.

L'US Navy fait construire des porte-avions, des cuirassés, des croiseurs, des destroyers et des sous-marins à une cadence que ne pouvait suivre ni les allemands ni les japonais.

En ce qui concerne les destroyers, plusieurs classes sont construites au cours du conflit notamment la classe Fletcher et ses 175 unités ce qui constitue un record qui sera difficile pour ne pas dire impossible à battre.

Les pertes ne sont pas négligeables mais quand le Japon capitule, la marine américaine se retrouve avec une force pléthorique de destroyers. Elle ne fait pas de sentiments, envoyant immédiatement à la casse les destroyers construits avant guerre (qui de toute façon étaient non seulement déclassés mais en plus particulièrement usés), ne conservant que les unités les plus modernes en nombre «restreint», plaçant sous cocon de nombreux navires sauf quand bien elle n'en transférait à ses alliés.

Les classes de destroyers désarmées et démolies

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_fa11

-Classe Farragut (DD-348 à DD-355) : sur les huit destroyers mis en service entre 1934 et 1935, trois ont été perdus pendant le conflit (Hull et Monaghan lors du typhon Cobra Wordren par échouage), les cinq survivants (Farragut Dewey Macdonough Dale Aylwin) sont désarmés dès 1945 et démolis en 1946/47.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_po15

-Classe Porter (DD-356 à 363): sur les huit navires mis en service en 1936/37, seul le Porter est perdu durant le conflit (bataille de Santa Cruz 26 octobre 1942), les autres survivent au conflit mais sont désarmés en 1945/46 à l'exception du Winslow désarmé en 1950. Ils sont démolis à la fin des années quarante sauf bien entendu le Winslow qui le sera à la fin des années cinquante.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ma29

-Classe Mahan ( DD-364 à DD-379 + DD-384 et 385) : sur les dix-huit navires mis en service en 1936 et 1937, six sont perdus (Mahan Reid Tucker Cushing Perkins Preston), les autres sont désarmés entre 1945 et 1947 puis démolis ou coulés comme cible parfois lors d'essais nucléaires.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_gr12

-Classe Gridley (DD-380 382 400 et 401) : les quatre navires mis en service en 1937 (2) et 1938 (2) survivent au conflit, sont désarmés en 1945 (3) et 1946 (1) avant d'être démolis.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_so22

-Classe Somers (DD-381:383/394 à 396) : sur les cinq navires mis en service entre 1937 et 1939, seule le Warrington est perdu durant le conflit (naufrage 15 septembre 1944), les autres sont désarmés en 1945 puis démolis en 1946/47.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ba39

-Classe Bagley (DD-386 à 393) : sur les huit navires mis en service en 1937, trois navires sont perdus durant le conflit (Blue Jarvis Henley), les cinq autres sont désarmés en 1945 et 1946 puis démolis ou sabordés en haute-mer.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_be27

-Classe Benham (DD-397 à 399, DD-402 à 408) : sur les dix navires mis en service en 1939, deux navires sont perdus durant le conflit (Benham Rowan), les autres sont désarmés en 1945/46, utilisés comme cibles lors de l'opération CROSSROADS puis sabordés au large de Kwajalein en raison d'une radioactivité bien trop importante pour permettre leur démolition.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_si12

-Classe Sims (DD-409 à 420) : sur les douze navires mis en service en 1939 et 1940, cinq navires sont perdus (Sims Hamman O'Brien Walke Buck), les sept autres sont désarmés en 1945 et 1946, certains étant utilisés lors de l'opération CROSSROADS tandis que d'autres sont vendus à la démolition.

Les classes de destroyers partiellement désarmées

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_be28

-Classe Benson (DD-421, DD-422,DD-425 à 428, DD-459 et 460,DD-491,DD-492,DD-598 à617) : sur les trente navires mis en service en 1940 (6), 1942 (22) et 1943 (2), trois sont perdus durant la guerre (Lansdale Laffey Barton), les autres sont désarmés en 1946 et 1947 mais contrairement aux classes précédents ils ne sont pas immédiatement démolis.

Certains sont ainsi transférés à des marines alliées. Les Benson et Hilary P. Jones sont cédés à la Chine, le Woodworth devenant l'Artigliere au sein de la nouvelle marine italienne. Les autres sont conservés sous cocon pendant de nombreuses années puisque la plupart sont vendus à la démolition ou coulées comme cible à la fin des années soixante ou au début des années soixante-dix.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_gl10

-Classe Gleaves (DD-423 et 424, 429 à 444, 453 à 458,461 à 464,483 à 490,493 à 497,618 à 628,632 à 641,645 à 648) : soixante-six navires mis en service entre 1940 et 1943.

Sur ce total, treize sont coulés durant le conflit (Gwin Meredith Monssen Ingraham Bristol Emmons Corry Aaron Ward Duncan Glennon Maddox Beatty Turner) et trois autres si gravement endommagés qu'ils ne sont pas réparés (Harding Buttler Shubrick). Après guerre, un autre navire le Hobson sera coulé suite à une collision avec le porte-avions Wasp (26 avril 1952, 176 morts).

Les navires survivants sont désarmés pour la majorité en 1946 et 1947, d'autres jouant les prolongations jusqu'en 1949, 1954, 1955 et 1956. Onze d'entre-eux vont être transférés à des marines alliées (deux en Grèce, deux à Taiwan, un en Italie, deux au Japon et quatre en Turquie).

Les navires désarmés non transférés restent sous cocon jusqu'à la fin des années soixante et le début des années soixante-dix où ils sont vendus à la démolition ou coulés comme cible lors d'exercices de tir. Le dernier Gleaves américain à disparaître est le Grayson vendu à la démolition le 12 juin 1974, le dernier des derniers à disparaître étant le Gemlik (ex-Lardner) coulé comme cible le 21 novembre 1982.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_fl10
Le USS Fletcher (DD-445)

-Classe Fletcher : Cette classe est la plus importante numériquement parlant avec 175 unités commandées en plusieurs lots : une tranche de 25 exemplaires (24 construits) commandée le 1er juillet 1940 une tranche de 95 exemplaires commandée le 9 septembre 1940 et une troisième tranche de 56 exemplaires commandée au titre de l'année fiscale 1942.

Ces cent-soixante quinze exemplaires sont mis sur cale en seulement trente-quatre mois ! (3 mars 1941 au 27 octobre 1943) par onze chantiers qui construisent en moyenne un Fletcher en un an, un chantier parvenant à le faire en six mois. Ils sont mis en service entre 1942 et 1944.

Sur ce total, dix-neuf sont coulés et six si gravement endommagés qu'on renonce à les remettre en état.

Après guerre un certain nombre d'entre-eux sont donc désarmés, certains sont transférés à des marines étrangères. Pas moins de cinquante-deux d'entre-eux vont connaître une nouvelle carrière sous un autre pavillon. Si la Colombie n'en reçoit qu'un, le Japon, le Mexique et le Pérou en reçoivent deux, la Corée du Sud et l'Italie trois, la Turquie et Taiwan quatre, l'Espagne et l'Argentine cinq, la Grèce et l'Allemagne de l'Ouest six et le Brésil sept.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_fl11
Le USS Fletcher (DD-445) en 1967

Les Fletcher maintenus en service dans la marine américaine sont pour trente-neuf d'entre-eux en escorteurs anti-sous-marins (DDK ou DDE). D'autres seront réarmés pour la guerre de Corée. Le dernier Fletcher à être désarmé fût le Cuitlahuac de la marine mexicaine jadis connu sous le nom de USS John Rodgers (DD-574) (Clin d’œil de l'histoire, ce nom va être également celui d'un Spruance). Quatre d'entre-eux ont été préservés comme musée, trois aux Etats-Unis et un en Grèce.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_al10
Le USS Allen M. Summer (DD-692) à Gênes le 26 avril 1959

-Classe Allen M. Summer : soixante-dix navires étaient initialement prévus mais seulement cinquante-huit ont été achevés comme destroyers, les douze derniers formant une classe de destroyers mouilleurs de mines (classe Robert H. Smith NdA non étudiée ici).

Durant le second conflit mondial, quatre navires sont perdus (Cooper Meredith Mannert L. Abel et Drexter) et un autre non réparé (Hugh W. Hadley). En 1969, le Frank E. Evans sera coupé en deux lors d'une collision avec le porte-avions Melbourne.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_al11
Le USS Allen M. Summer (DD-692) au bassin à Toulon en 1962

Trente-trois destroyers sont modernisés au titre des programmes FRAM (Fleet Rehabilitation and Moderrnization) 1 et 2 avec notamment l'intégration de drones DASH porte-torpilles.

Ce système se révélant inefficace, il est rapidement abandonné ce qui va entraîner le retrait du service actif. Si un navire à été retiré du service dès 1945, il faut ensuite atteindre 1968 (un navire) et 1969 (six navires) pour que les Allen M. Summer quittent les rangs de la marine américaine.

Le mouvement s'accélère ensuite en partie lié aux réductions budgétaires consécutives au désengagement américain dans le conflit vietnamien. Dix navires sont désarmés en 1970, huit en 1971, neuf en 1972,dix-huit en 1973 et un en 1975.

Quatorze navires sont démolis, d'autres sont transférés à des marines étrangères en l’occurrence deux au Vénézuela, un à la Grèce, deux à la Colombie, quatre à l'Argentine, onze à Taiwan, deux au Chili, deux à la Corée, deux à l'Iran et cinq au Brésil.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ge10
Le USS Gearing (DD-710) le 21 mai 1945

-Classe Gearing : Si les Allen M. Summer sont des Fletcher armés de six canons de 127mm en trois tourelles, les Gearing ont une coque allongée pour améliorer la stabilité. Cela provoquera d'ailleurs quelques faiblesses structurelles signe que le design général avait atteint ses limites.

152 navires sont autorisés au total en plusieurs lots (4 le 13 mai 1942, 31 le 9 juillet 1942, 3 le 27 mars 1943 et enfin 114 le 19 juillet 1943) mais «seulement» 98 seront achevés et mis en service, la plupart trop tard pour participer de manière active au second conflit mondial.

C'est ainsi que deux navires sont mis en service dès 1944, soixante en 1945, vingt-neuf en 1946, deux en 1947,quatre en 1949 et le dernier en......1952.

Avec les Fletcher et les Allen M. Summer, les Gearing font former la colonne vertébrale de la flotte de destroyers de l'US Navy, participant à la guerre de Corée mais aussi à la guerre du Vietnam notamment dans des missions d'appui-feu au profit des troupes au sol.

Cette classe comme les deux autres à subit plusieurs processus de transformation et de modernisation. C'est ainsi que certaines unités sont devenus des destroyers piquet-radar (DDR) ou des escorteurs (DDE). Soixante dix-huit d'entre-eux ont été modernisés au titre des programmes FRAM I et II (1960-65).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ge11
Le USS Gearing (DD-710) modernisé

Les Gearing vont être progressivement retirés du service. Un est retiré dès 1956 (il avait pourtant été mis en service en 1952) et un autre en 1968. Les autres vont suivre à partir de 1969 et jusqu'en 1983.

C'est ainsi que trois navires sont désarmés en 1969,huit en 1970,quatre en 1971,huit en 1972,dix-neuf en 1973, deux en 1974,cinq en 1975,douze en 1976,cinq en 1977,trois en 1978,huit en 1979,cinq en 1980,sept en 1981,cinq en 1982 et enfin les deux derniers en 1983.

Certains vont être transférés à des marines alliées. C'est même la majorité puisque soixante-deux navires sont concernés ! Si l'Equateur, le Mexique et l'Argentine ne reçoivent qu'un navire, Taiwan en reçoit pas moins de quinze. Suivent ensuite la Turquie avec treize navires, la Grèce avec neuf, la Corée du Sud avec sept, le Pakistan avec six, l'Espagne avec cinq, l'Iran et le Brésil en recevant deux chacun.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Ven 27 Sep 2019, 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18228
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyVen 13 Sep 2019, 22:49

"Un est retiré dès 1956 (il avait pourtant été mis en service en 1952)"

Il s'agit du DD828 Timmerman dont la construction a été interrompue après la guerre et qui a été terminé comme navire expérimental; superstructures en alliages légers; appareil moteur plus léger que les autres Gearing mais dont la puissance atteignait 100 000 cv; turbines Westinghouse sur une ligne et Général Electric sur l'autre; chaudières timbrées à 140 kg (surchauffe à 565°) sur une ligne  et 61,6 kg (surchauffe 468°) sur l'autre; à donné 40 nœuds à pleine puissance; reclassé AG152 navire expérimental, il n'a jamais été utilisé en escadre et est rayé à la fin des essais et démoli en 1959.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyVen 13 Sep 2019, 23:21

NIALA a écrit:
"Un est retiré dès 1956 (il avait pourtant été mis en service en 1952)"

Il s'agit du DD828 Timmerman dont la construction a été interrompue après la guerre et qui a été terminé comme navire expérimental; superstructures en alliages légers; appareil moteur plus léger que les autres Gearing mais dont la puissance atteignait 100 000 cv; turbines Westinghouse sur une ligne et Général Electric sur l'autre; chaudières timbrées à 140 kg (surchauffe à 565°) sur une ligne  et 61,6 kg (surchauffe 468°) sur l'autre; à donné 40 nœuds à pleine puissance; reclassé AG152 navire expérimental, il n'a jamais été utilisé en escadre et est rayé à la fin des essais et démoli en 1959.

Merci de la précision

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptySam 14 Sep 2019, 15:11

Quel destroyer pour l'US Navy ?

En guise d'introduction

Comme nous venons de le voir la marine américaine se retrouve en 1945 comme en 1919 avec une flotte pléthorique de destroyers. Elle aurait pu s'endormir sur ses lauriers et nul doute que nombre d'américains n'auraient pas dit non à un retour à l’isolationnisme.

Seulement voilà les débuts de la guerre froide empêchent tout retour au statu quo ante. L'URSS possédant la guerre atomique, on craint une troisième guerre mondiale bien plus dévastatrice que la précédente.

Il faut donc anticiper sur la possible guerre à venir. Le théâtre d'opérations principal devant être l'Europe, les américains et leurs alliés y focalisent leur attention. Devant combattre en infériorité, l'OTAN espère bénéficier de renforts venus des Etats-Unis et du Canada.

Pour se faire il n'y à pas de secret : il faut traverser l'Atlantique. On craint une nouvelle bataille de l'Atlantique menée cette fois par les soviétiques.

La lutte anti-sous-marine devient donc l'alpha et l'oméga des marines occidentales avec à  un degré moindre la défense aérienne à la mer, les bombardiers armés de missiles et les sous-marins constituant une menace autrement plus prégnante que les navires de surface à la fois peu nombreux et obsolètes (la peur imposée par les Sverdlov était inversement proportionnellement à leur efficacité réelle).

De plus les américains vont construire une série de navires en petite quantité _tout est relatif_ mais des navires pouvant être produits en très grand nombre en cas de conflit.

En matière de destroyers, l'US Navy va néanmoins tâtonner, hésitant entre le tout-missile et le tout artillerie avant de trouver un équilibre qui la satisfasse.

Conducteur de flottille USS Norfolk (DL-1)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_no11
Le USS Norfolk (DL-1)

Si durant le conflit les chantiers navals américains produisent à la chaine Fletcher, Geating et Allen M. Summer, les bureaux d'études ne sont pas pour autant au chômage technique. Outre le RETEX des combats du Pacifique, ils doivent anticiper la prochaine génération de destroyers.

Cette génération voit le jour une fois le second conflit mondial terminé sous la forme tout d'abord de l'unique USS Norfolk qui reçoit une nouvelle marque de coque DL-1 ce qui signifiait qu'il était le premier Destroyer Leader.

-Le USS Norfolk (DL-1) est mis sur cale aux chantiers navals de la New York Shipbuilding Corporation à Camden (New Jersey) le 1er septembre 1949 lancé le 29 décembre 1951 et commissioned le 4 mars 1953. Il va servir dans la marine américaine jusqu'à son désarmement le 15 janvier 1970. Rayé le 1er novembre 1973, il est vendu à la démolition le 22 août 1974 et démantelé.

Sur le plan technique, il s'agissait d'un très gros navire puisqu'il dépassait 5080 tons, mesurant 160m de long sur 16m de large et 7.9m de tirant d'eau, une vitesse maximale de 32 nœuds et un armement composé de huit canons de 76mm en quatre affûts doubles, quatre lance-roquettes ASM Alpha et huit tubes lance-torpilles de 533mm.

Conducteurs de flottille classe Mitscher

A l'unique Norfolk succède une classe de quatre conducteurs de flottille, la classe Mitscher qui porte le nom de quatre amiraux ayant servit durant le second conflit mondial. Commandés le 3 août 1948, ils marquent la transition de l'US Navy entre le canon et le missile, deux d'entre-eux devenant des destroyers lance-missiles.

Signe de leur caractère expérimental, les navires avaient des systèmes électroniques et de propulsion différents pour choisir la meilleur combinaison pour les futurs destroyers qui ne tarderaient pas à être construits pour éviter que la flotte de destroyers de l'US Navy ne soit déclassée par l'usure ou par l'ennemi soviétique.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mi21
Le USS Mitscher (DL-2) et ci-dessous en version lance-missiles à Norfolk le 13 septembre 1972
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mi22

-Le USS Mitscher (DL-2 puis DDG-35) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 3 octobre 1949 lancé le 26 janvier 1952 et commissioned le 26 janvier 1952. Désarmé le 1er juin 1978, il est vendu à la démolition le 1er août 1980 et démantelé.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo24
Le USS John S. McCain (DL-3) à Sydney en mai 1957 et ci-dessous dans le Pacifique le 26 juin 1976
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo25

-Le USS John S. McCain (DL-3 puis DDG-36) est mis sur cale aux chantiers navals Bath Iron Works le 24 octobre 1949 lancé le 12 juillet 1952 et commissioned le 12 octobre 1953. Désarmé le 29 avril 1978, il est vendu à la démolition le 13 décembre 1979.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_wi24
Le USS Willis A. Lee (DL-3)

-Le USS Willis A. Lee (DL-4) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel sis à Fore River le 1er novembre 1949 lancé le 26 janvier 1952 et commissioned le 5 octobre 1954. Non refondu lance-missiles contrairement aux navires précédents, il est désarmé dès le 19 décembre 1969 puis vendu à la démolition le 1er juin 1973.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_wi25
Le USS Wilkinson (DL-5) en mai 1957

-Le USS Wilkinson (DL-5) est mis sur cale aux chantiers navals Bethlehem Steel sis à Fore River le 1er février 1950 lancé le 23 avril 1952 et commissioned le 29 juillet 1954. Non refondu lance-missiles, il est désarmé lui aussi le 19 décembre 1969 et vendu à la démolition le 1er juin 1975.

Sur le plan technique, les Mitscher était plus petits que le Norfolk puisqu'ils déplaçaient 3303 tonnes standard et 4404 tonnes à pleine charge, mesuraient 10m de moins (150m) avec une largeur de 14.5m et un tirant d'eau de 4.5m. Propulsés par des turbines à engrenages développant 80000ch, ils pouvaient atteindre la vitesse de 30 nœuds.

Leur armement se composait de deux canons de 127mm en tourelles simples, quatre canons de 76mm en deux affûts doubles, huit canons 20mm, quatre tubes lance-torpilles de 533mm, deux lance-roquettes Weapon Alpha et un grenadeur de sillage.

En version lance-missiles les Mitscher embarquaient deux canons de 127mm en tourelles simples, un affût lance-missiles Mk 13 pour missiles Tartar, un lanceur octuple Mark 16 pour missiles Asroc et deux plate-formes triples lance-torpilles Mk32 pour torpilles ASM.

(Enfin) des destroyers modernes pour l'US Navy

Avant-propos

Le Norfolk et le Mitscher se révèlent d'emblée trop gros pour être construits en (très) grand nombre notamment en cas de guerre. Il ne faut pas oublier en effet qu'à l'époque on craint une troisième guerre mondiale avec l'usage de l'arme nucléaire dont les américains ont rapidement perdu le monopole.

Même durant la guerre de Corée, les américains n'ont pas relâché leur vigilance en Europe et en Méditerranée ce qui explique le réarmement de nombreux navires (cuirassés, porte-avions, croiseurs, destroyers.....) pour combattre en Corée et monter la garde en Méditerranée.

Aux Norfolk et aux Mitscher vont bientôt succéder d'autres destroyers plus petits qui vont faire les beaux jours de l'US Navy pendant plusieurs décennies jusqu'à la mise en service des Arleigh Burke notamment.

Classe Forrest Sherrman
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_fo11
Le USS Forrest Sherman (DD-931) lors d'un ravitaillement à la mer en 1974 auprès d'un porte-avions

Comme nous venons de le voir, les Mitscher et a fortiori le Norfolk étaient trop gros pour être produits en grand nombre. Etais-ce d'ailleurs le but ? Ce n'est pas certain, il s'agissait plus d'essais et d'expérimentations plutôt qu'une production en série.

Les ingénieurs navals américains remettent l'ouvrage sur le métier comme on dit et dessinent un destroyer plus petit et surtout pouvant être produit en masse en cas de troisième conflit mondial.

C'est l'acte de naissance de la classe Forrest Sherman produite à dix-huit exemplaires et qui va servir de base aux futurs destroyers lance-missiles de classe Charles F. Adams. Quatre navires de la classe ont été ultérieurement transformés en destroyers lance-missiles (John Paul Jones, Parsons, Decatur et Somers).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo26
Le USS John Paul Jones transformé en destroyer lance-missiles

Le USS Forrest Sherman (DD-931) à été en service de 1955 à 1982, le USS John Paul Jones (DD-932/DDG-32) de 1956 à 1982, le USS John Barry (DDG-933) de 1956 à 1982, le USS Decatur (DDG-936/DDG-31) de 1956 à 1983, le USS Davis (DDG-937) de 1957 à 1982, le USS Jonas Ingram (DD-938) de 1957 à 1983, le USS John Manley (DD-940) de 1957 à 1983, le USS Dupont (DD-941) de 1957 à 1983, le USS Bigelow (DD-942) de 1957 à 1982, le USS Mullinix (DD-944) de 1957 à 1983, le USS Hull (DD-945) de 1958 à 1983, le USS Edson (DD-946) de 1958 à 1988, le USS Somers (DD-947/DDG-34) de 1959 à 1982, le USS Morton (DD-948) de 1959 à 1982, le USS Parsons (DD-949/DDG-33) de 1959 à 1982, le USS Richard S. Edwards (DD-950) de 1959 à 1982 et enfin le USS Turner Joy (DD-951) de 1959 à 1982.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_hu10
Le USS Hull (DD-945) avec l'impressionnante tourelle de 203mm qui aurait du équiper les Spruance

Sur le plan technique, les Forrest Sherman déplaçaient 2800 tonnes (4600 tonnes pleine charge), mesuraient 127.40m de long sur 13.7m de large avec un tirant dd'eau de 6.10m, une vitesse maximale de 32.5 nœuds et un armement composé de 3 canons de 127mm, 4 canons de 76mm en deux affûts doubles, quatre tubes lance-torpilles de 533mm et deux lance-roquettes Hedgehog Mk 11. Les Forrest Sherman refondus lance-missiles disposaient d'un canon de 127mm, d'un lanceur octuple Asroc et d'un lanceur Tartar. Dans les années soixante tous ont perdu leurs tubes lance-torpilles fixes de 533mm et leurs lance-roquettes ASM.

Classe Farragut
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_fa12
Le USS Farragut (DLG-6)

A la fin du conflit, la Défense Aérienne à la Mer (DAM) est à un tournant. En Europe l'emploi de bombes guidées et/ou planantes par les allemands rendent impuissants les canons de 20 et de 40mm à trop faible portée. Dans le Pacifique, l'emploi des kamikaze impose la destruction complète de l'avion et non sa simple neutralisation.

A deux menaces différentes, une même réponse à savoir le missile surface-air. La mise au point sera très longue puisque si les premiers travaux datent de 1937 ils ne vont aboutir que dans les années cinquante avec la mise au point des missiles longue portée Talos, moyenne portée Terrier et courte portée Tartar. Les missiles actuels SM-2 et 3 en sont les descendants.

Ces premiers systèmes sont très encombrants ce qui explique que les premiers navires lance-missiles sont généralement des croiseurs légers ou lourds. Comme l'électronique se miniaturise bien plus vite que prévu et que les conversions ne sont qu'un pis-aller, des constructions neuves sont rapidement décidées.

C'est l'acte de naissance des dix unités de classe Farragut (ou  Coontz selon les sources) immatriculés initialement DLG-6 à 15. Ils seront ensuite reclassés (1er juillet 1975) destroyer lance-missile deviendront DDG-37 à DDG-46.

Le USS Farragut (DLG-6/DDG-37) est en service de 1960 à 1989, le USS Luce (DLG-7/DDG-38) de 1961 à 1991, le USS Macdonough (DLG-8/DDG-39) de 1961 à 1992.

Le USS Coontz (DLG-9/DDG-40) est en service lui de 1960 à 1989, le USS King (DLG-10/DDG-41) de 1960 à 1991, le USS Mahan (DLG-11/DDG-42) de 1960 à 1993, le  USS Dalghren (DLG-12/DDG-43) de 1961 à 1992, le USS William V. Pratt (DLG-13/DDG-44) de 1961 à 1991, le USS Dewey (DLG-14/DDG-45) de 1959 à 1990 et le USS Prebble (DLG-15/DDG-46) de 1960 à 1991.

Sur le plan technique, les Farragut étaient de gros navires déplaçant 4234 tonnes standard (5739 tonnes à pleine charge), mesurant 156.2m de long sur 16m de large et un tirant d'eau de 5.4m, une vitesse maximale de 32 nœuds et un armement originellement composé d'un canon de 127mm, d'un lanceur Mk10 pour missiles Terrier, un lanceur octuple pour missiles Asroc et des tubes lance-torpilles Mk32 anti-sous-marins.

Classe Charles F. Adams
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ch11
Vue aérienne du USS Charles F. Adams (DDG-2)

Comme nous l'avons vu les premiers destroyers lance-missiles sont de très gros navires ce qui empêche même une marine aussi opulente que l'US Navy d'en construire suffisamment et surtout de pouvoir en construire plus que l'ennemi en cas de nouveau conflit majeur.

Cette masse s'explique par l'encombrement des premiers systèmes électroniques qui sont de véritables dévoreurs d'espace. Heureusement peu à peu la miniaturisation va permettre de construire des navires plus petits et pouvant embarquer des systèmes d'armes lance-missiles efficaces.

Satisfaits par les Forrest Sherman, les américains décident d'en tirer une version lance-missiles (NdA je schématise je simplifie chers lecteurs, les Charles F. Adams ne sont pas une simple déclinaison lance-missiles des Forrest Sherman).

Ils reprennent la coque, l'allonge pour installer les armes qu'ils estiment nécessaires à savoir deux canons de 127mm, un lanceur octuple pour missiles ASM Asroc et un lanceur pour missiles surface-air Tartar. En revanche le choix d'un système propulsif à base de vapeur à haute pression se révélera mauvais, ce système étant si peu fiable qu'il à probablement joué dans la décision de choisir la turbine à gaz pour équiper les Spruance.  

Ce projet SCB-155 est validé à temps pour permettre le financement de huit navires au budget 1957, de cinq navires aux budgets 1958 et 1959, de trois navires au budget 1960 et de deux navires au budget 1961. A cela s'ajoute trois navires construits pour l'Allemagne fédérale et trois autres pour l'Australie.

Le USS Charles F. Adams (DDG-2) est en service de 1960 à 1992, le USS John King (DDG-3) l'est de 1961 à 1990, le USS Lawrence (DDG-4) de 1961 à 1990, le USS Claude V. Ricketts (DDG-5) de 1962 à  1989, le USS Barney (DDG-6) de 1962 à 1990, le USS Henry B. Wilson (DDG-7) de 1960 à 1989, le  USS Lynde McCormick (DDG-Cool de 1961 à 1991.

Le USS Towers (DDG-9) est en service de 1961 à 1990, le USS Sampson (DDG-10) de 1961 à 1991, le USS Sellers (DDG-11) de 1961 à 1989,le USS Robison (DDG-12) de 1961 à 1991, le USS Hoel (DDG-13) de 1962 à 1990, le USS Buchanan (DDG-14) de 1962 à 1991, le USS Berkeley (DDG-15) de 1962 à 1992, le USS Joseph Strauss (DDG-16) de 1963 à 1990, le USS Conyngham (DDG-17) de 1963 à 1990, le USS Semmes (DDG-18) de 1962 à 1991.

Le USS Tattnall (DDG-19) de 1963 à 1991, le  USS Goldsborough (DDG-20) de 1963 à 1993, le USS Cochrane (DDG-21) de 1964 à 1990, le USS Benjamin Stoddert (DDG-22) de 1964 à 1991, le USS Richard E. Byrd (DDG-23) de 1964 à 1993 et le USS Waddell (DDG-24) de 1964 à 1992.

Sur le plan technique, les Charles F. Adams déplacent 3370 tonnes (4526 tonnes pleine charge), mesuraient 133.20m de long sur 14.30m de large et un tirant d'eau de 6.10m, une vitesse maximale de 31.5 nœuds et un armement composé de deux canons de 127mm, un lanceur bi-rail Mk 11 (DDG-2 à 14) ou monorail (DDG-15 à 24) pour missiles Tartar (puis SM-1) et Harpoon, un lanceur octuple Mk16 pour missiles Asroc et six tubes lance-torpilles de 324mm en deux plate-formes triples Mk32 (torpilles Mk 46).

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyDim 15 Sep 2019, 14:29

Genèse des Spruance

Ingalls Shipbuilding
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Litton12
Destroyers de classe Spruance en achèvement à flot

Créé en 1938 et appartenant aujourd'hui au groupe Huntington Ingalls Industries, c'est le principal chantier naval militaire américain avec 12500 employés et le plus gros employeur privé de l'Etat du Mississippi.

Fondé sous le nom de Ingalls Shipbuilding Corporation par Robert Ingersoll Ingalls Sr (1882-1951), il s'implante sur la rive orientale de la rivière Pascagoula et plus précisément à son embouchure là où la rivière se jette dans le Golfe du Mexique.

D'abord spécialisé dans la production de navires marchands, le chantier naval se spécialise dans la construction navale militaire notamment en obtenant en 1957 un contrat pour douze sous-marins nucléaires d'attaque.

Racheté par Litton Industries en 1961, il s'étend en 1968 de l'autre côté de la rivière. A son apogée en 1977, le chantier naval employait 27280 ouvriers. En avril 2001, Litton fût acquis par Northrop-Grumman Corporation. En 2005, le chantier naval est endommagé par l'ouragan Katrina mais les dégâts sont au final limités. Le 31 mars 2011, Northrop Grumman se sépare de toutes ses activités navales qui sont regroupées au sein d'une nouvelle entité baptisée Huntington Navals Industries.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Litton13
Lancement d'un sous-marin à Pascagoula

Parmi les navires construits figurent plusieurs sous-marins (un de classe Babel, deux de classe Skipjack, trois de classe Thresher/Permit et sept sous-marins de classe Sturgeon), les trente et un destroyers de classe Spruance, quatre unités de classe Kidd, trente-trois unités de classe Arleigh Burke, dix-huit croiseurs de classe Ticonderoga, des cutters pour les gardes-côtes et de nombreux navires amphibies.

Outre quatre unités de classe San Antonio, on trouve deux unités de classe Iwo Jima, les cinq unités de classe Tarawa mais aussi les huit unités de classe Wasp ainsi que deux unités de classe America.

Les programmes FRAM

Cet acronyme qui signifie Fleet Rehabilitation And Modernization (FRAM) désigne un vaste programme de refonte concernant essentiellement des destroyers mais aussi des porte-avions en l’occurrence les Essex modifiés en porte-avions anti-sous-marins.

Deux programmes successifs permettent de moderniser trente-trois Allen M. Summer et quatre-vingt quatorze Gearing.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_wi26
Le USS William R. Rush (DD-714) à Gênes le 27 mai 1969 est l'un des destroyers classe Gearing refond FRAM I.

Le programme FRAM I doit transformer des destroyers essentiellement tournés vers la Défense Aérienne à la Mer (DAM) vers la lutte anti-sous-marine. Tous les Gearing déjà classés DDR (piquet-radar) et DDE (escorteur) redeviennent des destroyers standards mais modernisés.

Le programme FRAM I voit la reconstruction des superstructures et la modernisation des systèmes électroniques et des systèmes d'armes. La tourelle II de 127mm est débarquée tout comme le reste de l'armement antiaérien et anti-sous-marin (A noter que certains navires ont conserver leurs affûts doubles avant et perdre leur affût arrière).

On installe le sonar SQS-23, le radar de veille surface SPS-10, deux affûts triples lance-torpilles Mark 32, un affût octuple pour missiles Asroc et un drone porte-torpilles Gyrodyne QH-50C DASH ce qui impose la présence d'une plate-forme et d'un hangar.  

Malheureusement pour les américains, les technologies ne sont pas assez mures et le système peu fiable (plus de la moitié de 746 drones acquis ont été perdus) rapidement abandonné, laissant le champ libre au programme LAMPS I.

Au final les navires «framisés» en phase 1 appartenaient à deux types, le type A et le type B. La première version voyait le débarquement de la tourelle double de 127mm arrière, deux hedgehog Mk 10/11 de chaque côté du pont et deux affûts triples lance-torpilles Mk32.

La seconde version voit le maintien de la tourelle double de 127mm inférieure avant, perd la tourelle double supérieure, gardant la tourelle de 127mm arrière. En remplacement de la tourelle double supérieure avant, on trouve deux affûts triples lance-torpilles Mk 32. La capacité de stockage en ASROC et en torpilles est accrue.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ke23
Le USS Kenneth R. Bailey (DD-713) en 1962 est un des Gearing refondu FRAM II

Le programme FRAM II est désigné initialement pour les Allen M. Summer mais au final seize Gearing vont être également concernés. Les navires voient un prolongement de la durée de vie, un nouveau système radar, des tubes lance-torpilles Mk32, des drones DASH et un sonar à profondeur variable mais ne prévoit pas l'installation d'un ASROC. Parmi les navires concernés on trouve six DDR et six DDE qui perdent tous leur équipement spécialisé.

Les navires refondus FRAM II conservaient leurs trois tourelles doubles de 127mm sauf les DDE qui ne conservaient que la tourelle avant inférieure et la tourelle arrière, la tourelle supérieure avant étant remplacée par un lance-roquettes type Hedgehog.

Les quatre DDR furent armés de deux tubes lance-torpilles de 533mm pour des torpilles Mark 37 mais n'embarquaient pas de drones DASH.

Il y eut un projet de FRAM III mais il n'eut aucune suite, les américains estimant à raison que cette modernisation n'apporterait aucune plus value ni immédiate ni à long terme.

Remplacer des vétérans
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_sp11
Schéma d'une unité de classe Spruance

Les programmes FRAM I et II n'avaient que pour fonction de gagner du temps. A l'époque la marine soviétique tire les leçons de la crise du Cuba. Elle abandonne le tout sous-marin et le tout missile pour une flotte plus équilibrée. Elle met sur cale des frégates, des destroyers et des croiseurs capable d'affronter l'US Navy et les marines de l'OTAN. De plus les navires mêmes refondus devaient être retirés du service au début des années soixante-dix.

Les discussions qui allaient conduire à la mise au point de la classe Spruance commencent dès l'année fiscale 1961/1962.

Un premier projet voit le jour rapidement. Baptisé Seahawk, il devait aboutir à des navires pouvant filer à 40 nœuds, capable de détecter un sous-marin à 25 nœuds ave un drone hélicoptère mais ce projet beaucoup trop ambitieux est abandonné en 1964. Tout n'est cependant pas perdu car certaines «briques» technologies vont être utilisées ultérieurement comme le sonar SQS-53 et le système ASM du programme LAMPS I qui intégreront le projet SCB-224.

Le temps presse car le sonar SQS-23 _le sonar américain le plus évolué_ sera dépassé en 1965 alors que des informations sur des SNA soviétiques très performants commencent à émerger.

Les futurs destroyers ne sont pas uniquement destinés à la lutte anti-sous-marine. On demande à ce que ces navires puissent mener des frappes antinavires et vers la terre.

Cette demande s'explique par la volonté des américains de pouvoir combattre le plus au nord possible, de confiner la Flotte du Nord dans ses eaux arctiques pour empêcher ses sous-marins et ses navires de surface de frapper les convois amenant les renforts américains et canadiens en Europe.

Durant la guerre froide, deux doctrines vont s'opposer, une doctrine défensive façon bataille de l'Atlantique et une doctrine plus offensive où cherchait à provoquer une bataille navale en mer de Barents, opérations ASM associées à des frappes contre les bases navales soviétiques voir par des débarquements tactiques.

En fonction des époques, l'une ou l'autre doctrine va dominer. On peut considérer que la dernière à finit par l'emporter puisque la dernière doctrine baptisée doctrine Lehman (de John Lehman, secrétaire d'Etat à la Marine du président Reagan) prévoyait en cas de conflit d'aller chercher les sous-marins soviétiques en mer de Barents avant qu'ils ne passent dans l'Atlantique.

Les premiers projets vraiment aboutis donnent un navire de 6000 tonnes (soit un tonnage proche du Norfolk de l'après guerre), une vitesse de 32 nœuds, une distance franchissable de 6000 nautiques (environ 12000km) à 20 nœuds avec une très bonne tenue à la mer à la fois pour le confort de l'équipage mais aussi pour permettre au navire de traquer les sous-marins soviétiques même dans une mer agitée. En ce qui concerne l'armement, le missile doit être central mais l'artillerie n'est pas négligée non plus.

Alors que le dévellopement continuait, l'apparition de SNA toujours plus performants poussait certains amiraux à considérer le sous-marin nucléaire d'attaque comme une meilleure plate-forme anti-sous-marine et anti-surface. Vous ne saurez pas étonné que les discussions entre surfaciers et sous-mariniers sans vif, les premiers accusant les seconds d'aller un peu trop vite en besogne.

Le projet s'affine peu à peu avec une coque longue et large, une vitesse élevée de 30 nœuds, le dernier cri en matière d'électronique qu'il s'agisse de sonars ou de systèmes de direction de combat.

Signe des temps, on veille à la maîtrise des coûts. Pas question de laisser les coûts exploser. Pour cela on se décida pour une série longue. C'est ainsi qu'en septembre 1966 on prévoyait dix-huit navires polyvalents (DXG) ASM/AA et soixante-quinze à quatre-vingt cinq bâtiments monovalents (DX) tournés vers la lutte ASM, les seules autres armes étant destinées à l'autodéfense.

On décide également un très haut degré de standardisation (même coque, mêmes aménagements intérieurs et même propulsion), un seul chantier et une conception modulaire pour faciliter la modernisation à mi-vie ce qui impose une coque plus grande que les destroyers de la génération précédente.

La variante «DX» est privilégiée dans son développement. En 1967, on intègre une capacité d'avion vers la terre suite à l'abandon du projet Littoral Fire Support Ship qui aurait donné naissance à des navires disposant d'une version navale du canon de 107mm M-175 de l'US Army. On choisit deux canons de 127mm même si il était prévu à terme de remplacer la tourelle avant par une tourelle de 203mm Mk 71. Cette tourelle sera testée sur le destroyer USS Hull (DD-945) mais le projet sera abandonné.

Le caractère modulaire se voit aussi dans la volonté d'intégrer progressivement de nouveaux équipements encore non disponibles : hélicoptères plus lourds que les Seasprite (les futurs SH-60 Seahawk), une antenne sonar passive remorquée et l'installation de deux rampes doubles Mk26 pour des missiles ASROC anti-sous-marins, des missiles TARTAR antiaériens et des missiles HARPOON antinavires. Ces rampes doivent remplacer le lanceur Asroc à l'avant et le lanceur Sea Sparrow à l'arrière.

Cette modernisation doit donner naissance à deux sous-versions, une version ASM-AVT (une rampe Mk 26 en remplacement de l'affût octuple Asroc, une tourelle de 203mm et des missiles Harpoon) et une version de défense aérienne (deux rampes Mk 26 et deux canons de 127mm), cette dernière sera proposée à l'Iran qui passera commande de quatre navires mais la Révolution Islamique entraina leur mise en service dans l'US Navy avant que ces quatre navires de classe Kidd ne connaissent une nouvelle carrière dans la marine taïwanaise (après avoir été proposés à l'Australie puis à la Grèce qui donnèrent pas suite).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki10
Le USS Kidd (DDG-993)

Le contrat doit être finalisé en 1968 et les premiers bâtiments admis en service actif en mars 1973 pour un coût unitaire de 41 millions de $. La version doit être basique pour valider les différentes évolutions.

Finalement la variante DXG sera abandonnée, la version DX restant la seule en piste. En juin 1970, le chantier naval Litton sis à Pascagoula (Mississippi) est choisit pour construire les navires, l'emportant sur Bath Iron Works et General Dynamics.

Le chantier à été adapté à la production en série de ces navires avec la généralisation de la préfabrication et l'augmentation des capacités de levage, la coque étant construire en trois sections constituées d’éléments de 120 à 150 tonnes  ce qui est banal aujourd'hui mais novateur à l'époque. Les Spruance n'étaient pas lancés mais construits sur un terre-plein en béton puis chargés sur une barge qui est mise à l'eau et immergée.

En dépit des précautions multiples, les coûts vont exploser en partie liés à l'inflation. C'est ainsi que le prix unitaire d'un Spruance va passer de 71.3 millions de dollars en 1972 à 124.3 millions.

Les trois premières unités (DD-963 à 965) sont financées à l'année fiscale 1969/70. L'année fiscale 1970/71 finance la construction de six unités (DD-966 à DD-971). Le budget suivant (année fiscale 1971/72) finance la construction de sept unités immatriculés DD-972 à DD-978.

Même chose pour l'année fiscale 1973/74 (qui débloque suffisamment de fonds pour construire sept autres destroyers immatriculés DD-979 à DD-985) et pour l'année fiscale 1974/75 (sept destroyers immatriculés DD-986 à DD-992). Une 31ème unité (DD-997) sera financée à l'année fiscale 1977/78 (les immatriculation DD-993 à DD-996 ont été attribuées aux Kidd). Elle devait initialement disposer de capacités aéronavales renforcées mais au final le Hayler allait être construit comme un Spruance standard.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyLun 16 Sep 2019, 14:44

CARRIERE OPERATIONNELLE

Le USS Spruance (DD-963)

Présentation
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_sp12
Le Spruance à la mer

-Le USS Spruance (DD-963) est mis sur cale le 27 novembre 1972 lancé le 10 novembre 1973 et commissioned le 20 septembre 1975.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Amiral17

Le DD-963 est le premier navire à rendre hommage à l' Amiral Raymond Ames Spruance (Baltimore Maryland 3 juillet 1886 Pebble Beach Californie 13 décembre 1969) l'un des plus célèbres amiraux du second conflit mondial qui joua un rôle majeur lors de la bataille de Midway.

Calme, méthodique et pondéré, le membre de la promotion 1907 de l'Académie Navale d'Annapolis reçoit le surnom de «Machine Humaine» soit l'exact opposé du bouillant amiral Halsey ce qui n'empêcha pas les deux hommes d'être très proches.

Si les officiers préféraient travailler avec Spruance, les hommes du rang préféraient Halsey. Il joue un rôle clé dans la reconquête américaine à la tête de la 5ème flotte qui alternait avec la 3ème de l'amiral Halsey.

Il est président du Naval War College de février 1946 à juillet 1948 avant de prendre sa retraite. Il est ambassadeur des Philippines de 1952 à 1955.

Il est enterré au Golden Gate National Cemetery près de San Francisco aux côtés des  des amiraux Nimitz, Richmond K. Turner et Charles K. Lockwood, une décision prise de leur vivant par les quatre hommes.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_sp13
Le USS Spruance (DDG-111)

Après le destroyer classe Spruance, une nouvelle unité lui rend hommage en l'occurence un destroyer lance-missile de classe Arleigh Burke (Flight IIA), le DDG-111. Construit par les chantiers navals Bath Iron Works, il à été mis sur cale le 14 mai 2009 lancé le 5 juin 2010 et commissioned le 1er octobre 2011. Il est stationné à San Diego.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_sp14
Le USS Spruance (DD-963) à la mer en 1986

A sa mise en service, le destroyer lance-missiles est affecté à l'Atlantic Fleet, ayant pour base Mayport (Floride) avec pour unité de rattachement le Destroyer Squadron 24 (DesRon 24).

Son premier déploiement opérationnel à lieu en octobre 1979 quand il quitte les eaux chaudes de la Floride pour celles non moins chaudes de la Méditerranée. Il n'est pas seul puisqu'il assure l'escorte du  porte-avions lourd USS Saratoga (CV-60).

Il rallie la Mare Nostrum en compagnie du croiseur lance-missiles USS Biddle (CG-34) (classe Belknap), du destroyer lance-missiles USS Conyngham (DDG-17) (classe Charles F. Adams) et de deux ravitailleurs, le pétrolier ravitailleur USS Milwaukee (AOR-2) (classe Wichita) et le ravitailleur de munitions USS Mount Baker (AE-34) (classe Kilauea).

Durant ce premier déploiement opérationnel, le rutilant destroyer passe les détroits turcs et pénètrent en mer Noire pour en savoir plus sur un nouveau navire soviétique, le porte-hélicoptères Moskva qui venait de quitter son chantier constructeur situé en mer Noire pour rallier la flotte du Nord où avec ses hélicoptères il devait couvrir les SNLE contre les SNA occidentaux.

Il connait une avarie sur une turbine à gaz LM-2500 qui doit être changée ce qui est fait sans problème au port (Les Spruance ont été conçus pour que la maintenance soit la plus aisée possible).  Il effectue son premier carénage en 1980 au Norfolk Naval Shipyard.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_sp15
Ravitaillement à la mer entre le Spruance, le USS Savannah (AOR-4) et le USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69)

En juin 1982 le destroyer patrouille au large du port de Beyrouth alors que le Liban est ravagé par une terrifiante guerre civile dont on ne voit pas le bout (il faudra attendre le 13 octobre 1990 pour cela). La même année, il franchit le canal de Suez et le canal de Panama à quelques semaines d'intervalles puisque tout cela se passe en été.

En 1983, le Spruance recevra un système anti-missiles Phalanx CIWS Mk 15 ainsi que le système radar TAS Mk 23.

La même année, il trempe ses hélices en mer d'Arabie avec notamment une escale à Mombasa (Kenya) au moins de mai.  C'est une partie d'un déploiement dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, un déploiement de six mois (janvier-juillet 1983) en compagnie de la frégate USS Oliver Hazard Perry (FFG-7) avec laquelle il menait une mission d'observation des affrontements de la guerre Iran-Irak.

En 1984, il participe dans l'Atlantique Nord et l'Océan Arctique à l'exercice «Teamwork 84» Il est en Méditerranée au mois de novembre et peut s'offrir une nouvelle incursions en mer Noire toujours à fin des renseignement. Il rentre en Floride en mai 1985 pour connaître un nouveau grand carénage.

La modernisation de ses équipements est sensible puisqu'il reçoit un système de lancement vertical VLS Mk 41 (Vertical Launcher System) en remplacement du lanceur Asroc et de sa soute, un sonar remorqué et des hélicoptères Sikorsky SH-60 Seahawk en remplacement des SH-2 Seasprite.

A bord se trouve deux futurs amiraux, Vern Clark (alors commandant) et Gary Roughead (officier opérations) et par n'importe lesquels puisqu'il s'agit rien de moins que le 27ème et le 29ème CNO (Chief of Naval Operations),les deux hommes étant présents à bord en 1984/85.

De mai à novembre 1993, le destroyer est déployé en Méditerranée et en mer Rouge. Il commence par la Méditerranée avec des exercices entrecoupés d'escales à Rota et Palma (Espagne) mais aussi à Augusta (Italie) et La Sude (Grèce), le destroyer profitant de cette dernière escape pour une période de maintenance auprès du ravitailleur de destroyers USS Shenandoah (AD-26).

Il franchit le canal de Suez le 29 juin 1993 pour passer en mer Rouge et faire respecter les sanctions internationales imposées à l'Irak par les Nations Unies suite à la guerre du Golfe.  

Il prend la tête d'un groupe occasionnel, le CTG 152.1 (Commander Maritime Interdiction Forces) effectuant sa mission de contrôle mais aussi des exercices avec les marines égyptiennes et jordaniennes. Il fait escale à Hurghada, Safaga (Egypte) et Aqaba (Jordanie), la première étant une escale de détente, les deux autres des escales plus officielles.

Le 10 septembre 1993, il intercepté le 18000ème navire depuis la mise en place des sanctions (août 1990) en l’occurrence un vraquier maltais, le Early Star. Ce navire qui avait quitté Massaua (Erythrée) pour Aqaba (Jordanie) étant vide, il fût autorisé à poursuivre sa route.

Le 9 octobre 1993 il est relevé par son sister-ship Hayler (DD-997) après avoir effectué plus de 170 contrôles. Il franchit le canal de Suez le 11, retrouvant la Méditerranée où il effectue des escales à Toulon, Alicante et Rota. Il est de retour à Mayport le 14 novembre 1993.

En juin 1994, il participe à l'opération UPHOLD DEMOCRACY en Haïti. Il s'agissait de renforcer l'embargo décrété par les Nations Unies pour forcer la junte militaire à quitter le pouvoir et rétablir dans ses fonctions Jean Bertrand Aristide, premier président démocratiquement élu en 1990, renversé en janvier 1991 et qui allait être lui même chassé du pouvoir en 2004 après avoir lui aussi succombé à la tentation de l'autoritarisme.

De nombreux haïtiens tentent de quitter ce pays qui semble être maudit par les dieux (autoritarisme, pauvreté, catastrophes naturelles) au point que les cutters des US Coast Guards sont débordés et sollicitent l'aide des navires de l'US Navy pour faire face au volume de réfugiés.

Le Spruance lui même embarqua 900 réfugiés qui seront débarqués à Guantanamo, la seule base militaire américaine en pays communiste. Ce déploiement terminé, le destroyer rallie Portsmouth en Virginie pour un passage au bassin.

Au printemps 1996, il participa à l'exercice BALTOPS 96, un exercice qui comme son nom l'indique avait lieu en mer Baltique, une mer jadis mare sovieticus et qui devenu depuis 1991 une mer où la Russie avait le sentiment d'être au fond d'un cul sac avec des pays hostiles à ses frontières.

Cet exercice naval combinait entraînements à la lutte ASM, au combat antisurface et à la Défense Aérienne à la Mer (DAM). 47 navires et 12 squadrons sont engagés, moyens fournis par treize pays appartenant soit à l'OTAN ou au Paternariat pour la Paix, véritable antichambre à l'Alliance Atlantique.

C'est ainsi que sont engagés des moyens fournis par la Belgique, le Danemark, l'Estonie,la Finlande,l'Allemagne,la Lituanie,la Lettonie,les Pays-Bas,la Pologne, la Russie,la Suède,le Royaume Uni et les Etats-Unis.

D'avril à octobre 1997, le Spruance est de retour en Méditerranée au sein du groupe de combat du porte-avions USS John F. Kennedy (CV-67). Portant la marque du DesRon 24, le Spruance participe à de nombreux exercices en Méditerranée et en mer Noire avec cinq exercices multinationaux.

Il sert de navire de soutien présidentiel à Rotterdam, participe aux cérémonies commémorant le cinquante-deuxième anniversaire du débarquement de Province à la Thoule sur Mer mais aussi aux fêtes célébrant le jour de l'indépendance ukrainienne avant l'exercice PFP (Partenrship for Peace) «Sea Breeze 97» en mer Noire, exercice ayant pour objectif de gérer les conséquences d'un tremblement de terre dans le sud de l'Ukraine.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Spruan10
Le USS Spruance (DD-963) à La Spezia le 15 novembre 1999

Fin 1999, le USS Spruance (DD-963) est détaché du groupe de combat du porte-avions John F. Kennedy pour relever son sister-ship Peterson comme membre américain des forces permanentes en Méditerranée, les Standing Naval Forces Mediterranean (STANAVFORMED.

Cette relève est retardée en raison des ouragans Floyd et Gert qui avaient frappé la côte est de la Floride. Il reste déployé au sein de cette force permanente de l'OTAN jusqu'en mars 2000.

Le 1er juin 2000, le USS Spruance (DD-963) est mis au bassin. Un événement en apparence banal sauf que c'était la première fois depuis dix ans qu'un navire militaire américain était mis au sec à Jacksonville. Il va rester au sec jusqu'au début du mois d'août, la coque étant inspectée, gratée et réparée.

Il reprend ensuite sa carrière opérationnelle, toujours en compagnie du porte-avions John F. Kennedy, le destroyer assurant l'escorte du porte-avions essentiellement dans le domaine anti-sous-marin.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_sp16
Le USS Spruance (DD-963) à la mer en 2004

Après un dernier déploiement opérationnel de juin à décembre 2004, le Spruance est désarmé le 23 mars 2005 après vingt-neuf ans de carrière.

Rayé des registres, il est coulé comme cible le 8 décembre 2006, l'ancien destroyer dont la dévise était Wisdom,Fortitude,Reason (sagesse,fermeté,raison) coule après avoir encaissé des missiles air-surface Harpoon.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyLun 16 Sep 2019, 14:57

Le USS Paul F. Foster (DD-964)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pa22
Le USS Paul F. Foster (DD-964)

Présentation
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pa23
Le Paul F. Foster en achèvement à flot

-Le USS Paul F. Foster (DD-964) est mis sur cale le 6 février 1973 lancé le 22 février 1974 et commissioned le 21 février 1976.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Vadm_p10

La deuxième unité de classe Spruance est le premier navire à rendre hommage au vice-amiral Paul Frederick Foster (Wichita,Kansas 25 mars 1889-30 janvier 1972).

Sorti de l'US Naval Academy en 1911, il reçoit la médaille d'honneur du Congrès pour ses actions à Veracruz en 1914. Il quitte la marine américaine en 1929 mais est rappelé en 1941 par le président Roosevelt pour participer à l'effort de guerre américain. Il quitte la marine américaine en 1946.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pa24
Le USS Paul F. Foster (DD-964) à la mer en 1978

Le Paul F. Foster est le premier Spruance affecté dans le Pacifique. Stationné à San Diego, il effectue un premier déploiement en Extrême-Orient (Westpac Deployment) à partir de mars 1978. Il retourne dans la région en 1979 et 1982, ces deux derniers déploiements étant marqués par des incursions dans l'Océan Indien.

En août 1983, il quitte San Diego pour  Long Beach, sa nouvelle base toujours située en Californie. Il intègre au passage le Destroyer Squadron Nine (DesRon Nine).

Le 29 août 1984, le USS Paul F. Foster (DD-964) appareille de Long Beach pour son quatrième déploiement en Extrême-Orient. A son bord figure le commandant de la 9ème escadrille de destroyers et son état-major, le destroyer participant à un exercice d'entrainement à la guerre antisurface.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pa25
Le USS Paul F. Foster (DD-964) le 1er avril 1986

Son cinquième déploiement qui commence en août 1986 voit la 9ème escadrille de destroyers intégrer le groupe de combat du porte-avions USS Carl Vinson (CVN-71). Il participe à l'exercice «Kernel Potlatch» dans le Pacifique Nord et la mer de Bering.

De juillet 1987 à juillet 1988, le destroyer est immobilisé pour un grand carénage non pas dans un arsenal mais dans un chantier privé en l'occurence Northwest Marine Iron Works sis à Portland (Oregon).

Pas moins de cinquante-cinq modifications sont réalisées avec notamment l'installation du système de lancement vertical Mk 41 pour permettre la mise en œuvre du missile de croisière Tomahawk (rendu célèbre par CNN lors de la première guerre du Golfe), le système de guerre ASM AN/SQQ-89 et la modification des installations aéronautiques pour permettre la mise en œuvre de l'hélicoptère LAMPS Mk III plus connu sous le nom de Sikorsky SH-60 Seahawk.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pa26
Le Paul F. Foster (Dd-964) servant de chien de garde auprès du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) où un F-18 Hornet est à l'appontage

Le Paul F. Foster quitte la Californie le 24 février 1989 pour son sixième déploiement qui va le conduire en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien. Il n'est pas seul puisqu'il est intégré au groupe de combat du porte-avions USS Ranger (CV-61) (Ranger Battle Group).

Le 8 décembre 1990, le destroyer quitte Long Beach pour participer à la première guerre du Golfe que ce soit son volet défensif (DESERT SHIELD) ou son volet offensif (DESERT STORM).
La deuxième unité de classe Spruance est le premier navire à lancer des missiles de croisière Tomahawk sur les cibles irakiennes, le destroyer opérant dans le Golfe Persique.

Il retourne dans la région pour son huitième déploiement opérationnel à partir du 20 juillet 1992, operant en mer d'Arabie et dans le Golfe Persique pour participer à l'opération SOUTHERN WATCH, une opération destinée à interdire le sud du territoire irakien à l'aviation irakienne pour protéger les chiites qui s'étaient révoltés à la fin de la guerre du Golfe, révolte brutalement réprimée.

Son neuvième déploiement voit le destroyer intégrer le groupe de combat du porte-avions USS Carl Vinson (CVN-71). Il est le premier navire à porter assistance au Glorious City, un remorqueur de haute-mer victime d'un incendie. Il sauve les sept membres d'équipage et éteint le sinistre. Il est de retour à Long Beach le 20 octobre 1994.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pa27
Le USS Paul F. Foster (DD-964) au bassin à Long Beach

Il subit un grand carénage au Long Beach Naval Shipyard. Outre la remise en état et la modernisation de l'électronique, ce carénage voit l'adaptation du destroyer à l'embarquement du personnel féminin. Les travaux terminés, il quitte définitivement Long Beach pour rallier sa nouvelle base d'Everett (Etat de Washington), arrivant en novembre 1995.

Le dixième déploiement commence le 21 février 1997 avec toujours le Golfe Persique comme théâtre d'opérations. Son onzième déploiement commence le 27 janvier 1999, servant au sein de la Pacific Middle East Force, participant à différents exercices qu'il s'agisse de IRON SIREN, d'EAGER SENTRY et d'ARABIAN GAUNTLET. Il participe également aux patrouilles liées aux sanctions onusiennes.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pa28
Le USS Paul F. Foster (DD-964) à la mer en 2002

Il effectue un douzième déploiement à partir du 11 janvier 2001 suivit d'un treizième et dernier déploiement à partir du 18 juin 2002.

Le USS Paul F. Foster (DD-964) est désarmé le 27 mars 2003. Ce n'est pas la fin de la carrière de ce navire dont la devise était Honor Valor et Service puisqu'en 2004 il devient un navire d'essais pour la marine américaine, devenant le Self Defense Test Ship.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Sdts_e10
Le Self Defense Test Ship (SDTS) Paul F. Foster

Il entame son nouveau rôle à partir de 2005, opérant au profit du Naval Surface Warfare Center et plus précisément la division de Port Hueneme. En 2019, il est le dernier survivant de la classe Spruance, tous ses sister-ship ayant été démolis ou coulés comme cible.

Les tests sont divers et variés concernant aussi bien les armes (un test de laser détruisant une embarcation de surface le 8 avril 2011, un essai de missile antisurface longue portée le 18 juillet 2016) ou la propulsion (utilisation du bio-carburant avec un mélange à parts égales de pétrole fossile et d'un carburant à base d'algue).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyLun 16 Sep 2019, 15:11

Le USS Kinkaid (DD-965)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki11
Le USS Kinkaid (DD-965) en 2001

Présentation

-Le USS Kinkaid (DD-965) est mis sur cale le 19 avril 1973 lancé le 25 mai 1974 et commissioned le 10 juillet 1976. Il reçoit comme devise «Steadfast and True» (immuable et vrai).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Amiral18

Le DD-965 est le premier navire à rendre hommage à l'amiral Thomas C. Kinkaid (Hannover, New Hampshire 3 avril 1888 Bethesda, Maryland 17 novembre 1972).

Il sert dans la marine américiane de 1908 à 1950, participant aux grandes batailles aéronavales de 1942, commandant les forces navales engagées dans la campagne des Aléoutiennes.

Il commanda les forces navales de la 7ème flotte qui regroupe les moyens navals assurant l'appui des opérations menées dans la zone Pacifique Sud-Ouest par Douglas MacArthur. Cela lui permet de participer à la bataille du golfe de Leyte avec notamment le dernier affrontement entre cuirassés.

La guerre dans le Pacifique terminée, la 7ème flotte soutien les opérations d'occupation en Corée et en Chine. Il commande ensuite l'Eastern Sea Frontier et la 16th Fleet de 1946 à mai 1950 date de sa retraite.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki12
Le USS kinkaid (DD-965) en compagnie de son sister-ship le USS Hewitt (DD-966)

De septembre 1978 à avril 1979, le troisième destroyer de classe Spruance effectue son premier déploiement opérationnel, un déploiement au long court puisqu'il le conduite en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Il fait escale à Sydney et à Wellington à une époque où les navires militaires américains étaient encore autorisés dans les eaux territoriales néo-zélandaises.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki13
Le USS Kinkaid (DD-965) à Wellington le 27 octobre 1978

Les 22 et 23 février 1979, le destroyer évacue vingt-cinq ouvriers américains venus du Texas qui construisaient une base navale dans le port de Char Bahar. Cette évacuation s'explique par la révolution islamique qui allait conduire à la chute du Shah et au bouleversement de l'échiquier géopolitique moyen-oriental.

Il effectue de nouveaux déploiements en Extrême-Orient de mai à décembre 1980, de janvier à juin 1982 et de mai à décembre 1984.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki14
Le USS Kinkais (DD-965) lors de la Tiger Cruise (1982-83)

Le 12 novembre 1989, le destroyer entre en collision avec le cargo panaméen M/V Kota Petani dans le détroit de Malacca. Un marin est tué, quinze blessés tandis que le montant des dégâts est de 15 millions de dollards. Le destroyer reste cependant manœuvrant et peut rallier Singapour par ses propres moyens pour des réparations d'urgence. Après une escale à Subic Bay, le destroyer rallie San Diego pour être remis totalement en état.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki15
Le USS Kinkaid (DD-965) en carénage à San Diego en 1992

Du 4 au 7 juillet 1993, le Kinkaid fait escale à Acajutla (Salvador), la première escale d'un navire de guerre américain dans ce pays depuis de nombreuses années. Il ne rentre à San Diego qu'à la mi-août après un exercice dans les Caraïbes dans la région de Key West.

De novembre 1994 à mai 1995, le Kinkaid est déployé au sein du groupe de combat formé autour du porte-avions USS Constellation (CV-64). Escortant le dernier porte-avions à ne pas avoir été construit à Newport News (il est né sur les rives de l'Hudson au Brooklyn Navy Yard), il trempe ses hélices en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique (11 janvier au 23 mars 1995).

Ce déploiement ressemble à tous les autres avec des escales et des exercices comme Beachcrest 95 (exercice de frappe air-sol dans les régions d'Okinawa et Ie Shima), Nautical Swimmer 95-2 et Nautical Artist 95-2 pour améliorer l'interopérabilité entre la marine américaine et les marines du Golfe, Beacon Flash 95-1, Eager Archer 95-1, Sharem 110, les deux derniers étant des exercices binationaux avec le Koweït pour le premier, Oman pour le second. Le groupe de combat du Constellation va aussi participer à des exercices avec la marine australienne.

Après une période d'entretien en juin 1995, le destroyer est réaffecté au Destroyer Squadron 21 suite à la réorganisation de la Flotte du Pacifique en six groupes de combat (organisés autour d'un porte-avions) et huit escadrilles (squadron) de destroyers.

En 1997, il est intégré au groupe de combat organisé du porte-avions USS Nimitz (CVN-68). Il participe à de nombreux exercices pour améliorer l'interopérabilité entre navires, ces exercices ayant lieu dans les eaux baignant le sud de la Californie.

Le groupe de combat du Nimitz rallie ensuite l'Extrême-Orient, faisant escale à Yokosuka et à Hong Kong mais celle de Singapour est annulée suite à une violation iralienne de la zone d'interdiction aérienne. Le Nimitz Battle Group met cap sur zone, arrivant dans le Golfe Persique le 12 octobre 1997.

Durant ce déploiement, l'Iran accuse le Kinkaid d'espionner ses exercices militaires sauf qu'à la date donnée par les iraniens le DD-965 était en escale à Bahrein. Il est de retour à San Diego le 28 février 1998.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki16
Le USS Kinkaid (DD-965) à Sydney en février 1998

En septembre 1999, le Constellation remplace le Theodore Roosevelt dans le Golfe Persique. Le Kinkaid change de protégé. Le Constellation Battle Group reste déployé dans le Golfe Persique pendant dix semaines pour l'opération SOUTHERN WATCH.

Durant ce déploiement, le destroyer porta assistance au Sima Star, un porte-conteneurs en mauvaise posture à 70 miles au large des côtes de Bahrein. L'action de l'équipe de lutte contre les avaries du destroyer permet au porte-conteneurs de rallier Bahrein pour réparations. Le destroyer est de retour au pays le 17 décembre 1999 après six mois de déploiement.

En dix semaines, le porte-avions effectua plus de 5000 sorties dont 1300 pour l'opération SOUTHERN WATCH, 43 tonnes de charges militaires larguées sur les positions de la défense aérienne irakienne.

De mars à septembre 2001, le USS Kinkaid (DD-965) effectue un nouveau déploiement opérationnel au sein de deux groupes de combat, celui du porte-avions Constellation et celui organisé autour du porte-hélicoptères amphibie Boxer. Durant ce déploiement, le destroyer participe à de nombreux exercices avec des navires étrangères, exercices entrecoupées d'escales.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki17
Le USS Kinkaid (DD-965) en 2002

A l'été 2002, l'US Navy expérimenta la possibilité de déployer un même navire pendant dix-huit mois en relevant uniquement l'équipage tous les six mois.

Baptisé Sea Swap, cet essai était mené par trois unités de classe Spruance (Fletcher Kinkaid Oldendorf) et trois unités de classe Arleigh Burke (Higgins John Paul Jones et Benfold). J'ignore ce qu'à donné cette expérimentation mais ce qui est certain c'est que cela n'à pas débouché sur la pérennisation du système.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ki18
Le USS Kinkaid (DD-965) lors de la cérémonie de désarmement

Le Kinkaid est désarmé le 7 janvier 2003 et confiés aux bons soins du Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF) de Pearl Harbor. Rayé du Naval Vessel Register le 6 avril 2004, il est coulé comme cible le 14 juillet 2004 lors de l'exercice RIMPAC 2004, l'épave reposant à 4460m de profondeur.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyLun 16 Sep 2019, 15:25

Le USS Hewitt (DD-966)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_he27
"On à toujours besoin d'un plus petit que soi....."

Présentation
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_he28
Le PCU Hewitt (DD-966) en achèvement à flot

-Le USS Hewitt (DD-966) est mis sur cale le 23 juillet 1973 lancé le 24 août 1974 et commissioned le 25 septembre 1976. Le navire reçoit pour devise «Be Just and Fear Not» (Soyez juste et ne craignez rien).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Amiral11

Il rend hommage à l'amiral Henry Kent Hewitt (Hackensack New Jersey 11 février 1887 Middlebury,Vermont 15 septembre 1972).

Servant l'US Navvy de 1906  à 1949, il participe à la croisière mondiale de la Grande Flotte Blanche (The Great White Fleet) de 1907 à 1909 au cours de laquelle l'US Navy fait une véritable démonstration de force.

Après avoir participé aux escortes durant le premier conflit mondial, il gravit les échelons jusqu'à atteindre le grade d'amiral durant le second conflit mondial. Commandant la Task Force, il est le commandant attitré des débarquements amphibies menés en Afrique du Nord, en Italie et en Provence.

Le second conflit mondial terminé, il occupe différents postes (commandant des forces navales américaines en Europe, membre du Naval War College, représentant de l'US Navy à l'ONU) avant de prendre sa retraite en 1949.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_he29
Le USS Hewitt (DD-966) et un Tupolev Tu-16 en maraude, un spectacle typique de la guerre froide (manque plus que les chasseurs raccompagnant l'avion soviétique)

Après sa mise en condition opérationnelle, le destroyer effectue son premier déploiement en Extrême-Orient de septembre 1978 à avril 1979, alternant exercices et escales de courtoisie en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux Fidji et à Hong Kong.

Pour préparer un nouveau déploiement en Extrême-Orient, le destroyer participe à l'exercice multinational RIMPAC (Rim-of-the-Pacific) en février/mars 1980. Le déploiement en question commence en mai 1980 et s'achève un an plus tard après avoir opéré en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien.

Durant ce déploiement, l'Hewitt intègre le Battle Group Charlie dans l'Océan Indien. Il se tient prêt à participer à l'éventuelle libération des otages américains en Iran et sauve des boat-people vietnamiens en mer de Chine méridionale.

A partir du 19 mai 1981, le destroyer subit un grand carénage (NdA j'ignore sa date de fin). Ce qui est certain c'est que le 21 mars 1983 il quitte la Californie pour participer à son troisième déploiement en Extrême-Orient, déploiement qui s'achève en octobre. Il participe à des exercices avec les porte-avions Midway,Coral Sea et Carl Vinson sans compter des opérations indépendantes en mer de Chine méridionale.

Un an plus tard, le 18 octobre 1984, il reprend la route de l'Extrême-Orient et de l'Océan Indien, intégrant à nouveau le Battle Group Charlie. En janvier 1985, il affiche le meilleur score jamais enregistré au polygone de tir de Tabones aux Philippines. De février à avril 1985, il est présent dans le nord de la mer d'Arabie et dans le Golfe d'Oman. Il est de retour à San Diego le 24 mai 1985.

Le 1er septembre 1985, l'Hewitt et les autres navires du DesRon 31 deviennent les premiers navires membres d'un Anti-Submarine Warrfare Squadron au sein de la Flotte du Pacifique. La première mission de cette unité est de traquer les sous-marins soviétiques dans le Pacifique, de développer de nouvelles tactiques et d'être prêts à toutes les éventualités.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_he30
Vue aérienne de l'Hewitt en 1986

De mai 1987 à novembre 1988, le USS Hewitt (DD-966) est immobilisé pour son deuxième grand carénage aux chantiers navals NASSCO (National Steel and Shipbuilding Company Shipyard) sis à San Diego.

Outre la remise en état, le destroyer reçoit un système de lancement VLS pour permettre la mise en œuvre du missile Tomahawk, deux systèmes CIWS Phalanx, l'aménagement des installations aéronautiques pour permettre la mise en œuvre du Sikorsky SH-60B Seahawk (programme LAMPS Mk III) et le système sonar SQQ-89.

Il reprend la mer pour un nouveau déploiement opérationnel en Extrême-Orient du 18 septembre 1989 au 16 mars 1990. Cinq mois plus tard, en septembre 1990, il quitte définitivement San Diego pour rallier sa nouvelle base en l’occurrence Yokosuka (Japon). Il passe du DesRon 21 au DesRon 15.

Il participe à la guerre du Golfe en appliquant les sanctions votées par l'ONU. Il contrôle tous les navires marchands de la région pour éviter l'entrée en contrebande d'armes ou de substances prohibées.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_he31
Le USS Hewitt (DD-966) à la mer

De mai à novembre 1991, il est déployé en Extrême-Orient, passant en décembre à Subic peu avant la fermeture de la base philippine. Il est à nouveau déployé en Extrême-Orient et daans le Golfe du Persique de novembre 1992 à avril 1993, déploiement au cours duquel il tire des missiles de croisière Tomahawk contre les positions de DCA irakiennes. Il manœuvre également avec le destroyer russe Admiral Tributs.

Il participe à RIMPAC 94 avant un nouveau déploiement dans le Golfe Persique du 5 septembre 1994 au 10 janvier 1995, date de son retour à Yokosuka. Il est ensuite immobilisé pour maintenance du 17 mars au 5 septembre 1995.

Déployé dans le Golfe Persique du 3 juin au 30 octobre 1996, le destroyer participe à l'opération DESERT STRIKE en lançant sur l'Irak deux missiles Tomahawk.

En mars 1997, il effectue un entrainement de groupe en compagnie notamment du porte-avions USS Independence (CV-62) et au mois d'avril participe à l'exercice SHAREM 120B en mer Jaune en compagnie de la marine sud-coréenne. En mai il subit les travaux nécessaires à l'accueil du personnel féminin.

Le 24 août 1997, il quitte définitivement Yokosuka pour retourner à San Diego, étant désormais affecté au Destroyer Squadron 23. Il effectue un nouveau déploiement opérationnel du 27 janvier au 26 juillet 1999, déploiement qui le conduite dans le Golfe Persique pour assurer le contrôle du trafic maritime et faire respecter les sanctions imposées à l'Irak. Il passe ensuite deux mois en entretien.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_he32
Le USS Hewitt (DD-966) dans le Pacifique le 23 mars 2000 tirant un missile Sea Sparrow

Désarmé le 19 juillet 2001, il est vendu à la démolition à la société  International Shipbreaking, Incorporated de Brownsville (Texas) le 9 août 2001. Il est rayé du Naval Vessel Register le 5 juin 2002.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyMar 17 Sep 2019, 21:26

Le USS Elliott (DD-967)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_el11
Le USS Elliott (DD-967) en 1989

Présentation

-Le USS Elliot (DD-967) est mis sur cale le 15 octobre 1973 lancé le 19 décembre 1974 et commissioned le 22 janvier 1977.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Lieute10

Ce navire rend hommage au Lieutenant Commander Artur J. Elliot II (1933-1968), commandant du 57ème escadron de patrouille fluviale tué au Vietnam le 29 décembre 1968. Il est tué sur la rivière Vam Co Dong dans le delta du Mekong, recevant la Bronze Star à titre posthume, tué après que son patrouilleur eut été touché par une roquette alors qu'il couvrait le repli des autres navires de son unité.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_el12
Océan Indien 1980 : le groupe de combat du USS Midway (CV-41) en mer avec de haut en bas dans le sens des aiguilles d'une montre : le croiseur USS England (CG-22), un pétrolier non identifié, le USS Camden (AOE-2), les destroyers USS Elliot (DD-967) et USS Robison (DDG-12), la frégate USS Downes (FF-1070).

Deux jours après avoir été «mis en service», le destroyer appareille pour rallier San Diego, sa base opérationnelle. Il quitte Pascagoula, traverse la mer des Caraïbes, franchit le canal de Panama, remontent les côtes d'Amérique centrale et du Mexique avant d'arriver dans le sud de la Californie.

Arrivé à destination, il intègre le Destroyer Squadron Nine (DesRon 9) _unité placée sous le contrôle administratif du Commander,Cruiser Destroyer Group Five et Commander,Naval Surface Forces Pacific_ et reçoit pour devise «Courage Honor Integrity» (courage, honneur et intégrité).

Il passe les cinq semaines suivante à assurer sa mise en condition opérationnelle, effectuant de nombreux exercices. Il rallie ensuite son chantier constructeur pour une phase modifications. Les travaux terminés, il rallie Rockland dans le Maine où il arrive le 25 août 1977. Il passe quatre jours, accueillant 650 invités venus de la ville voisine de Thomaston, la ville natale du lieutenant commander Elliot.

De retour en Californie, il passe six mois (septembre 1977-mars 1978) au Long Beach Naval Shipyard pour différents travaux et installation de systèmes d'armes comme le Sea Sparrow et le Harpoon.

Le 1er août 1978, l'Elliot est transféré au DesRon 31. Il appareille le 21 février 1979 pour son premier déploiement en Extrême-Orient comme navire-amiral de son escadrille de destroyers en compagnie du USS Ranger (CV-61).

Après une première phase en Extrême-Orient, le destroyer accompagné des autres navires escortant le Ranger rallie Subic Bay pour une courte escale de ravitaillement et d'entretien. Ils en repartent le 31 mars, mettant le cap sur l'Océan Indien.

Lors de la traversée du détroit de Malacca, le porte-avions entre en collision avec le pétrolier M/V Fortune ce qui impose le retour du porte-avions aux Philippines pour réparations. Le destroyer lui rallie Diego Garcia le 12 avril, intégrant le groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Midway (CV-41). Il manœuvre dans le Golfe d'Aden jusqu'au début du mois de juin, l'Elliot ralliant Subic Bay le 15 juin 1979. Il est de retour à San Diego le 9 septembre 1979 après avoir durant son déploiement surveillé pendant cinq jours le croiseur porte-aéronefs Minsk.

D'octobre 1980 à mai 1981, le destroyer effectue son deuxième déploiement opérationnel marqué par une avarie de turbine _remplacée à Subic Bay en deux jours_ , la récupération de 158 boat-people, des exercices et des escales à Hawaï, à Guam,en Corée du Sud, en Thaïlande, Hong-Kong , aux Philippines, au Japon et à Singapour. Il est de retour en Californie le 23 mai.

Le 1er juin 1981, il est transféré au DesRon 21. Le 17 août, il rallie Seattle et le Todd Pacific Shipyard pour le premier carénage d'un Spruance mené par un chantier privé. Il reçoit un système de guerre électronique SLQ-32(vv)2. Les travaux s'achèvent le 30 avril 1982 et rentre à San Diego le 21 mai.

Le 1er juillet 1982, il est réaffecté au Destroyer Squadron Seventeen (DesRon 17). Le 13 juillet 1983, il appareille pour son troisième déploiement. Il alterne exercices et escales à Hawaï, aux Philippines, en Corée du Sud, au Japon,en Thaïlande,à Guam et à Hong Kong. Le 31 juillet, soixante-huit boat-people sont récupérés et transportés à Subic Bay.

Le 1er septembre 1983, il quitte Sasebo en quatre heures suite à la destruction par l'aviation soviétique du Boeing 747 de la Korean Airlines, le vol KAL-007. Il arrive sur zone en 48h, étant le premier navire allié sur place. Il va y rester jusqu'au 14 septembre dans un contexte compliqué, les navires alliés et les trente-deux navires soviétiques passant le plus clair de leur temps avec leur équipage aux postes de combat. Il rentre en Californie le 18 novembre 1983.

Le 27 janvier 1984, le destroyer débarque ses armes au Seal Beach Naval Weapons Station. Peu après son départ, il heurte un obstacle dans le chenal provoquant un certain nombre de dommages sur la coque et sur l'hélice tribord.

Après une période de maintenance (Selected Repair Availability SRA) à partir du 2 février à San Diego, le destroyer rallie le chantier naval Todd à San Pedro (Californie) le 30 avril pour réparer son hélice tribord et son dome sonar.

Au mois de mai, il change à nouveau d'escadrille de destroyer en ralliant le Destroyer Squadron Five (DesRon 5). Au mois d'octobre 1984, il participe à FLEET WEEK 84 en compagnie de dix-huit autres navires à San Francisco, l'Elliot accueille plus de 10000 visiteurs durant cet événement.

Du 10 juillet au 21 décembre 1985, l'Elliot effectue son quatrième déploiement opérationnel intégré au groupe de combat organisé autour du cuirassé USS New Jersey (BB-62). Il alterne exercices et escales à Hawaï, au Japon, en Corée du Sud,aux Philippines, à Brunei et à Hong-Kong.

A la mi-septembre, il participe à un exercice bilatéral avec la Corée du Sud. Le 1er décembre, il quitte Subic Bay au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) pour son transit en direction de Pearl Harbor où il arrive le 12 décembre. Il rentre neuf jours plus tard à San Diego.

De mai à juillet 1986, le destroyer est immobilisé pour maintenance. Outre l'entretien courant, l'Elliot voit ses installations aéronautiques modifiées pour permettre la mise en œuvre du SeaHawk. Du 11 au 18 octobre 1986, il participe à San Francisco à «FLEET WEEK 86». De janvier à juillet 1987, il effectue son cinquième déploiement avec notamment un passage en mer de Bering.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_el13
Subic Bay 2 janvier 1967 : les pétroliers USNS Mispillion (T-AO-105) et USNS Passumpsic (T-AO-107). En arrière plan le destroyer USS Elliot (DD-967), la frégate USS Ramsey (FFG-2) le porte-hélicoptères USS Bellau Wood (LHA-3).

Lors d'un grand carénage exécuté en 1988/89, le destroyer subit des modifications substantielles avec le système VLS en remplacement du lanceur Asroc, l'embarquement de deux CIWS Phalanx, un TACAN et le système Mk23 TAS pour les missiles Sea Sparrow.

Du 9 septembre au 9 novembre 1989, l'Elliot est déployé ans le Pacifique, participant notamment à PACEX-89, le plus grande exercice naval organisé dans la région depuis 1945. La seule escale du déploiement eut lieu à Sasebo . Les exercices sont surveillés par l'aéronavale soviétique qui fait survoler l'escadre américaine par deux Tupolev Tu-95.

Du 1er février au 1er août 1990, le destroyer effectue un nouveau déploiement en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien.

Intégré au groupe de combat du porte-avions USS Carl Vinson (CVN-70), le destroyer alterne exercices, patrouilles de présence et escales à Pearl Harbor, à Hawai, à Pusan (Corée du Sud), à Subic Bay, à Singapour, à Pattaya (Thaïlande), à Diego Garcia, à Mascate (Oman), à Fremantle (Australie) et à Hong-Kong.

Ce déploiement est marqué par l'exercice TEAM SPIRIT 1990 avec la marine sud-coréenne, le sauvetage de trente cinq boat people vietnamiens le 20 avril, réfugiés débarqués à Singapour et confiés aux bons soins de l'ONU.

Le 9 septembre 1990, il arrive au chantier naval NASSCO de San Diego pour des travaux de maintenance et de modernisation et ce jusqu'au 17 décembre. Il ne pourra donc pas participer  à la première guerre du Golfe.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_el14
Le USS Elliot (DD-967) en 1991

L'Elliot effectue un nouveau déploiement opérationnel du 31 juillet 1991 au 20 janvier 1992 avec des escales à Pearl Harbor, Subic Bay,Phuket,Bahrein,Oman,Abu Dhabi et Hong Kong. Le 21 octobre, le navire de renseignement français Berry informe le destroyer de la présence d'une mine à environ 12 miles nautiques du port koweitien Mina Al-Ahmadi.

Le détachement 31 de l'unité de déminage une (Explosive Ordnance Disposal Mobile Unit One Detachment 31) sont envoyés depuis Bahrein. Aidé par les hélicoptères du destroyer, les démineurs neutralisent la mine irakienne.

De mai à août 1992, l'Elliot est immobilisé au Southwest Marine Shipyard de San Diego pour une période de maintenance. Le 16 novembre, il quitte San Diego pour une mission de lutte anti-drogue de cinq semaines avec notamment une escale à Puerto Vallarta (Mexique), rentrant dans sa base le 21 décembre 1992.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_el15
Le USS Elliott (DD-967) en 1998

Il effectue un nouveau déploiement de juillet 1993 à  janvier 1994 avec des escales à Hawai, Guam,Singapour,les Emirats Arabies Unis,Bahrein,  Diego Garcia,Australie et les Fidji. Il retourne en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique d'avril à octobre 1995, de juin à décembre 1998, de janvier à juin 2000, de janvier à juin 2001.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_el16
Le USS Elliot (DD-967) en 2002

Le USS Elliott (DD-967) est désarmé le 2 décembre 2003. Il est coulé comme cible le 22 juin 2005 lors de l'exercice américano-australien TALISMAN SABRE, reposant à 8323m de profondeur en mer de Corail à 100 miles nautiques à l'est de l'île Fraser (Etat du Queensland).

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyMar 17 Sep 2019, 21:47

Le USS Arthur W. Radford (DD-968)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar12
Le USS Arthur W. Radford (DD-968) à la mer en 1992

Présentation
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar13
Le Arthur W. Radford en achèvement à flot en 1976

-Le USS Arthur W. Radford (DD-968) est mis sur cale le 31 janvier 1974 lancé le 1er mars 1975 et commissioned le 16 avril 1977.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Amiral19

Le sixième destroyer de classe Spruance rend hommage à l'amiral Arthur W. Radford (Chicago,Illinois 27 février 1896 Bethesda,Maryland 17 août 1973) qui à servit dans la marine américaine de 1916 à 1957, participant aux deux conflits mondiaux. Il commande la flotte du Pacifique en 1949 et est donc aux premières loges lors de la guerre de Corée. Il se retire en 1957 après avoir terminé sa carrière comme chef d'état-major des armées de 1953 à 1957, succédant au général Bradley.

Le navire qui lui rend hommage reçoit pour devise «Patriotism Perseverance and Preparedness»  (patriotisme, persévérance et préparation).

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar14
Le Arthur W. Radford franchissant le canal de Panama en 1980

Le 17 avril 1977, le destroyer prend la mer pour rallier la côte est mais il est victime d'une avarie qui impose un retour au chantier constructeur. Il quitte le Mississippi le 30 avril, faisant escale à Charleston les 3 et 4 mai avant d'arriver à Norfolk le 6.

Le 9 mai il quitte la Virginie pour Newport (Rhode Island) où il reste jusqu'au 17 mai pour soutenir le Naval Surface Warfare Officer Training Command (commandement de l'entrainement des officiers au combat antisurface). Peu après son retour en Virginie, il effectue des exercices de tir et un entrainement de son détachement embarqué en baie de Chesapeake.

Du 24 au 31 mai, il s’entraîne au large de Port Canaveral (Floride) sous les yeux du président Jimmy Carter qui se rappelant de son passé d'officier sous-marinier suivit les exercices depuis le sous-marin nucléaire d'attaque USS Los Angeles (SSN-688). Il est de retour à Norfolk le 2 juin 1977.

Après plusieurs semaines d'entrainement, le destroyer retourne à Pascagoula le 11 septembre 1977 pour des travaux complémentaires et visites de fin de garantie. Il rentre à Norfolk à la mi-octobre.

Il est dans les mains du Norfolk Naval Shipyard à partir du 25 octobre et jusqu'au printemps 1978 avant de reprendre sa carrière opérationnelle par des exercices dans les eaux virginiennes. Il effectue des exercices de tir  en baie de Guantanamo et au polygone de Vieques sur l'île de Porto Rico. Il rentre à Norfolk le 30 juillet 1978.

Le 23 août 1978, le destroyer quitte la côte est pour rallier l'Atlantique-Nord pour des exercices OTAN. Il participe à l'exercice «COMMON EFFORT» durant le transit, à «NORTHERN WEDDING» à partir du 4 septembre en compagnie de navires britanniques,danois,norvégiens,ouest-allemands et canadiens. Cet exercice terminé, le destroyer fait escale à Copenhague, Rotterdam et Portsmouth. Il rentre à Norfolk le 25 octobre 1978.

Le 13 mars 1979, le USS Arthur W. Radford (DD-968) quitte Norfolk pour un déploiement en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Pendant près de six mois, il multiplia les exercices avec les marines de la région, le destroyer faisant escale à Catane, Split,Trieste,Alexandrie,Cannes,Palma de Majorque,Toulon,Théoule,Rota et Valence.

Le 28 juillet, il tire son premier missile Harpoon en Méditerranée sur la coque de l'ex-destroyer Lansdowne (qui avait servit dans la marine turque sous le nom de TCG Gaziantep [D-344]). Il participe aussi à «MULTIPLEX 1-79» en mer Ionienne, «DAWN PATROL» en mer Tyrrhénienne et en mer Ionienne, «TRIDENTE» au large d'Alexandrie et «NATIONAL WEEK XXVII» Phase 1 et 2.  

Lors de son transit entre Toulon et Théoule,  il sauve le ketch français Laurca à 50 miles au large de Saint Tropez. Il quitte Rota le 12 septembre pour rallier Norfolk le 22 septembre 1979. Il termine l'année par des exercices en Floride ainsi qu'un exercice américano-canadien du 6 au 21 novembre («CANUS-MARCOT»).

Il passe la première partie de l'année 1980 à s’entraîner au large de la côte est avec des incursions jusqu'à Halifax et dans les Caraïbes (notamment pour s'entrainer au tir au polygone de Vieques).

Après une période d'entretien au Norfolk Naval Shipyard, le destroyer se prépare à un nouveau déploiement outre-mer. Il quitte Norfolk le 21 juin 1980, fait escale à la base aéronavale de Roosevelt Roads. Il y embarque le contre-amiral Peter K. Cullins, Commander South Atlantic Force et son état-major pour participer à l'exercice UNITAS XXI, un exercice où la marine américaine manœuvre avec les marines sud-américaines.

Il fait escale à Puerto La Cruz et La Guaira (Venzuela), Rodman (Panama), Manta (Equateur), Paito et Callao (Pérou), Carthagène (Colombie), Trinidad et Tobago, Puerto Belgrano et Bahia Blanca (Argentine),Montevideo (Uruguay), Santos, Rio de Janeiro,Salvador et Recife (Brésil). Il franchit deux fois le canal de Panama, la première fois le 21 juillet et la seconde fois le 24 août.

L'exercice s'achève le 4 novembre, le destroyer ralliant le Gabon et le port de Libreville le 12 novembre pour une croisière d'entrainement en Afrique occidentale (West Africa Training Cruise WATC).

Durant cette croisière il fait escale à Tema (Ghana), Freetown (Sierra Leone) et Dakar (Sénégal). Il quitte l'ancienne capitale de l''AOF le 1er décembre, fait escale à La Guadeloupe et à Porto Rico avant de rentrer à Norfolk le 15 décembre 1980.

Durant les deux années suivantes, le destroyer ne s'éloigne guère des Etats-Unis, opérant au large de la côte est et dans les Caraïbes. Il multiplie les exercices et participe du 20 au 23 septembre 1982 à une opération anti-drogue avec un détachement des gardes-côtes à son bord.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar17
Le USS Arthur W. Radford (DD-968) en compagnie du cuirassé USS Iowa (BB-61)

Le 27 avril 1983, le destroyer quitte Norfolk pour un nouveau déploiement en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte. Il arrive à Gibraltar le 10 mai, pénètre en Méditerranée pour aller mouiller en baie d'Auguste (Sicile).

Il appareille alors direction les eaux libanaises pour soutenir la force multinationale qui tentait de ramener la paix dans ce pays jadis surnomé la Suisse du Moyen-Orient mais qui depuis 1975 était secoué par une terrible guerre civile. Le Arthur W. Radford est présent au large de Beyrouth du 20 au 28 mai, fait brièvement escale à Tarente avant de retourner brièvement dans les eaux libanaises. Il pénètre ensuite en mer Noire, faisant escale à Constansa avec la frégate USS Antrim (FFG-20). D'autres escales ont lieu à Catane, Monte Carlo, Livourne,Gaète,Naples et Istanbul.

Le 18 septembre 1983, le destroyer est à nouveau présent dans les eaux libanaises, assurant des missions d'appui-feu au profit de la force multinationale, le DD-968 ouvrant le feu les 21 et 22 septembre, étant relevé le 8 octobre par un navire d'une autre dimension en l'occurence le cuirassé USS New Jersey (BB-62).

Il fait escale à La Maddalena et à Tanger, manœuvre brièvement avec la marine espagnole avant de rallier Rota pour la relève. Il quitte le port andalou le 10 novembre en compagnie du groupe de combat du USS Dwight E. Eisenhower (CVN-69), arrvant à Norfolk le 21 novembre, restant à quai jusqu'à la fin de l'année.

Après quelques exercices en baie de Chesapeake, le destroyer est immobilisé pour un petit carénage aux chantiers navals Metro Machine de Portsmouth (Virginie) du 16 février au 27 avril 1984. Il effectue ensuite les traditionnels essais et la non moins traditionnelle remise en condition  opérationnelle jusqu'au début du mois d'août.

Après s'être entrainé dans les Caraïbes, le destroyer devient à la fin du mois d'août le navire amiral du Destroyer Squadron Ten (DesRon 10). Il reprend ensuite l'entrainement dans les Caraïbes avec notamment le USS Iowa (BB-61).Il ne quitte pas les Etats-Unis de toute l'année 1984.

Le 4 février 1985, le USS Arthur W. Radford (DD-968) largue les amarres, laisse la Virginie derrière lui pour un déploiement au sein de la Middle Eeast Force (MidEastFor). Il est accompagné par le USS Barney (DDG-6), un destroyer de classe Charles F. Adams, retrouvant aux Bermudes, le USS Charles F. Adams (DDG-2) et la frégate USS Antrim (FFG-20) (classe Oliver H. Perry).

Les quatre navires se ravitaillent auprès du pétrolier USNS Waccamaw (AO-109) (classe Cimarron) avant de traverser l'Atlantique, direction Rota où ils arrivent tous le 16 février 1985. Ils franchissent dans la foulée les colonnes d'Hercules, font escale à Naples avant de rallier l'Egypte pour franchir le canal de Suez le 27 février.

Le Arthur W. Radford fait escale à Raysut (Oman) le 8 mars avant de franchir le détroit d'Ormuz le lendemain pour pénétrer dans le Golfe Persique qui est alors une zone de guerre, l'un des théâtres d'opération de la guerre opposant l'Iran à l'Irak depuis près de cinq ans.

Après une brève escale à Bahrein, le destroyer reprend la mer le 14 mars pour se mettre en position de piquet-radar. Cinq jours plus tard, il reçoit un appel d'urgence d'un pétrolier libérien, le Caribbean Breeze en feu après une attaque. Le destroyer lui procure une assiste médicale et technique à l'aide de son détachement aérien.

Il se ravitaille au mouillage à Sitrah (Bahrein) le 25 mars puis reprend sa mission jusqu'à une escale auprès du USS La Salle (AGF-3). Il reprend la mer le 8 avril pour reprend sa mission de surveillance, mission concernant aussi bien l'espace aérien que l'espace maritime. Du 17 avril au 5 juin il sert de navire de commandement au profit du contre-amiral Addams, commandant de la Middle East Force.

Il sert à nouveau de piquet-radar du 17 au 26 avrril et du 23 au 29 juin, faisant escale deux fois à Sitrah et à Manama. Il est à nouveau piquet-radar du 6 au 16 juin et du 20 au 29 juin. Le 7 juin, un Sikorsky SH-3 Sea King embarqué sur le destroyer transporte des civils rescapés d'un navire ayant fait naufrage en direction d'un hôpital bahraini.

Après une ultime escale à Mina Sulman (Bahrein) du 29 juin au 4 juillet, le destroyer traverse le détroit d'Ormuz, étant relevé par son sister-ship USS Comte de Grasse (DD-974) le lendemain. Il se ravitaille à Mina Raysut (Oman) le 8 juillet, franchissant le détroit de Bab-el-Mandeb le 10 en compagnie de l'Antrim pour une mission de présence afin de maintenir le détroit libre de tout ingérence alors que le Yemen était à nouveau secoué par des troubles.

Le canal de Suez est franchit le 14 juillet, il se ravitaille auprès du pétrolier USNS Neosho (AO-143) puis du USNS Truckee (AO-147) le 15, le destroyer fait escale à Benidorm du 20 au 23 juillet, ralliant Rota le 24, retrouvant les quatre destroyers du début. La petite escadre quitte l'Espagne quelques jours plus tard, fait escale à Ponta Delgada (Açores) et aux Bermudes avant de rentrer à Norfolk le 5 août 1985 après six mois d'absence.

Du 13 au 21 septembre 1985, le destroyer doit quitter Norfolk pour se mettre à l'abri de l'ouragan GLORIA. Il va mouiller en baie de Chesapeake pour échapper à la furie de Dame Nature.

Le 25 octobre, il quitte à nouveau Norfolk pour rallier la Nouvelle-Ecosse et plus précisement le port d'Halifax où il arrive trois jours plus tard. Il prépare puis exécute l'exercice SHAREM 62, exercice qui  à lieu du 1er au 6 novembre 1985, date à laquelle il quitte Terre-Neuve pour rallier Halifax. Il qutte la Nouvelle-Ecosse le 10 pour rentrer à Norfolk le 13 novembre.

Il termine l'année par une escale à Boston du 5 au 8 décembre, une autre  à Newport d 9 au 12 décembre pour soutenir les cours de la Surface Warfare Officer School avant de débarquer ses munitions à la Naval Weapons Station Yorktown du 15 au 18 décembre pour une période d'entretien qui va l'immobiliser jusqu'au mois de mars 1986, reprennant la mer les 29 et 30 mars pour essais.  

Après essais et remise en condition, le destroyer participe à une opération anti-drogue du 6 au 19 octobre 1986. Il fait escale à Nassau (Bahamas) du 22 au 25 octobre avant de rallier Norfolk deux jours plus tard. Il reprend la mer le 3 novembre pour de nouveaux exercices cette fois dans la région des Bermudes. Il assiste le 4 novembre le USS Preble (DDG-46) pour retrouver un homme tombé à la mer dans la région du Cap Hatteras. Après avoir participé à l'exercice SHAREM 1-87, le destroyer rentre à Norfolk le 16 novembre. Il passe la fin de l'année à quai à l'exception d'une brève sortie en baie de Chesapeake les 9 et 10 décembre 1986.

Le début de l'année 1987 est marquée par plusieurs exercices dont UNITAS XXVIII du 20 juillet au 10 décembre 1987. Il participe également de juin à novembre 1988 à UNITAS XXIX.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar18
Norfolk 1995 : un SNA classe Los Angeles, le croiseur lance-missiles USS Bainbridge (CGN-25), le USS South Carolina (CGN-37), le USS Normandy (CG-60) et les destroyers USS Arthur W. Radford (DD-968) et USS Hayler (DD-997)

En janvier 1990, le destroyer remplace ses lanceurs d'origine par des cellules vertticales VLS lors d'un grand carénage mené aux chantiers navals Avondale.

Le 26 septembre 1991, il quitte Norfolk pour un déploiement de six mois dans le Golfe Persique au seein du groupe de combat du USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69). Ce déploiement achevé le 26 mars 1992 était le premier déploiement outre-mer en cinq ans.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar16
Le USS Arthur W. Radford (DD-968) tirant un missile Harpoon en 1992

Il est déployé en Méditerranée en 1994 et 1996, l'équipage recevant une médaille pour sa participation aux opérations de la guerre de Bosnie.

A partir du 31 août 1995,  le Arthur W. Radford (DD-968) est intégré au Destroyer Squadron Twenty Six (DesRon 26).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar15
Le USS Arthur W. Radford (DD-968) en compagnie du USS George Washington (CVN-73) en Méditerranée en 1996

En mai 1997, il reçoit un mat intégré en matériaux composites. Appelé Advanced Enclosed Mast/Sensor System, ce mat était une structure pleine intégrant radars et senseurs sans antennes tournantes ce qui améliorait la furtivité. Ce système était destiné aux futures générations de navires de guerre.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar19
Le Arthur W. Radford (DD-968) avec son mat composite expérimental

Le 4 février 1999, le destroyer entre en collision avec le porte-conteneurs/roulier saoudien Riyadh alors que ce dernier entrait en baie de Chesapeake direction Baltimore. D'après l'US Navy, le destroyer effectuait des manœuvres circulaires pour tester des équipements électroniques au moment de la collision, le navire marchand attendant l'arrivée d'un pilote pour le conduire à son port de destination.

La proue du navire saoudien frappe le destroyer à tribord à 9m de sa proue. Le destroyer est plus gravement endommagé que le navire marchand. Le bilan est heureusement léger avec treize blessés, le plus gravement atteint étant un marin ayant eu le bras cassé.

Le destroyer est mis au sec dans le bassin n°3 du Norfolk Naval Shipyard le 25 février 1999. les dégâts sont estimés à 32.7 millions de dollars et surtout l'empêche de participer à un déploiement en Méditerranée au sein du groupe de combat du USS Theodore Roosevelt (CVN-71), l'appareillage étant prévu pour le 26 mars.

Les réparations vont s'achever le 13 septembre 1999, le destroyer pouvant être déployé au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Dwight Eisenhower (CVN-69). En ce qui concerne les conséquences de la collision, le commandant du destroyer est relevé le 13 février 1999, une cour américaine fixant en juin 2000 les responsabilités à 65% pour le Riyadh et 35% pour le Radford.

Après un dernier déploiement outre-mer (Méditerranée et Golfe Persique) du 3 avril au 1er octobre 2000, le Arthur W. Radford (DD-968) est désarmé le 18 mars 2003 et rayé du Naval Vessel Register le 6 avril 2004.

Il est remorqué à Philadelphie et stocké au sein du Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF) qui occupait une partie du site de l'ancien arsenal fermé en 1995.

Le 8 juin 2010, l'ex-destroyer est transféré à l'état du Delaware pour être sabordé et servir de recif artificiel sur un site appelé Del-Jersey-Land Inshore Reef (38°31′N 74°31′W) situé à 30 miles nautiques au sud-est du Cap May (New Jersey) et au nord-est d'Océan City. Il y est sabordé le 10 août 2011.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ar20
Le Arthur W. Radford prêt à être océanisé pour être transformé en récif artificiel

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyMar 17 Sep 2019, 22:04

Le USS Peterson (DD-969)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pe28
Le USS Peterson (DD-969) en 1996

Présentation

-Le USS Peterson (DD-969) est mis sur cale le 29 avril 1974 lancé le 21 juin 1975 et commissioned le 9 juillet 1977. Le destroyer reçoit pour devise «Proud Tradition» (courageuse tradition)

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Lieute11

Le septième destroyer de classe Spruance rend hommage au Lieutenant Commander Carol Herold Petterson (Tuxedo Park,Etat de New-York 31 octobre 1936-Province de Tay Ninh, république du Vietnam 2 avril 1969), commandant du 57ème escadron de patrouille fluviale. Il est tué par une roquette alors qu'il quittait son patrouilleur pour monter à bord du navire de commandement Harnett County. Il est enterré au cimetière d'Arlington en Virginie.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pe29
Le groupe de combat du porte-avions USS Independence (CV-62) avec dans le sens des aiguilles d'une montre depuis la droite : la frégate USS McCandless (FF-1084), les destroyers USS Peterson (DD-969), USS Farragut (DDG-37), USS Mahan (DDG-42), USS Caron (DD-970), la frégate USS Garcia (FF-1040).

Le destroyer effectue un premier déploiement opérationnel dans le Golfe Persique de septembre 1979 à mars 1980 suivit d'un second de septembre 1980 à juin 1981.

Décidément actif, le destroyer reprend la mer pour un nouveau déploiement outre-mer cette fois en Méditerranée. Il quitte la côte est le 1er décembre 1981, passant six mois dans la Mare Nostrum comme disait les romains.

De retour au pays en juin 1982, il connait son premier grand carénage de juillet 1982 à avril 1983, grand carénage marqué par l'installation du système TAS Mk23 (destiné à améliorer les capacités du sytème Sea Sparrow), de deux systèmes CIWS Phalanx ainsi que la mise à jour des systèmes électroniques embarqués.

Il est déployé en 1984 en Méditerranée, étant engagé au Liban au sein du groupe de combat du porte-avions USS Saratoga (CV-60). L'année suivante en 1985, il troque les eaux chaudes de la Méditerranée pour celles glaciales de l'Artic. Il participe ainsi à l'exercice OCEAN SAFARI 85, franchissant le Cercle Polaire ce qui lui faut le titre de «Blue Nose» et que les marins subissent des rites d'initiation qui vaudraient aujourd'hui à leurs auteurs d'être cloués au pilori médiatique.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pe32
Le USS Peterson (DD-969) à la mer en compagnie du USS Independence (CV-62)

En 1986 il retourne en Méditerranée, au sein cette fois du groupe de combat du porte-avions USS America (CV-66). Il est destiné à servir de bâtiment-base pour des opérations C/SAR (Combat/Search and Rescue) au cas où des pilotes américains auraient du s'éjecter au dessus de la Libye après avoir été abattus soit par la DCA ou par la chasse libyenne.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pe33
Le USS Peterson (DD-969) en 1988

Deux ans plus tard, en 1988, le Petterson est à nouveau engagé en Méditerranée, servant de navire-amiral au profit du commandant de la 26ème Escadrille de destroyer (Commander,Destroyer Squadron Twenty-Six). Il profite de ce déploiement pour s’entraîner avec des navires britanniques, français, ouest-allemands,espagnols et tunisiens.

L'année 1990 est marquée pour le Peterson par un déploiement en Méditerranée au sein du groupe de combat du porte-avions Dwight D. Eisenhower (CVN-69). Il fait ainsi escale à Naples, Saint Maxime, Palma at Tunis.

C'est alors qu'éclate la guerre civile au Liberia. Le destroyer reçoit l'ordre de se porter le plus rapidement possible sur zone avec des Marines pour évacuer les ressortissants américains présents dans le pays qui avait été créé pour permettre aux esclaves affranchis de retourner en Afrique. Le rêve des abolitionnistes se transforma en cauchemar car loin de se transformer en pays parfait, le Liberia vit les anciens esclaves se comporter bien mal vis à vis des autochtones.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pe34
Le USS Peterson (DD-969) en 1990

Il arrive sur zone et va y rester jusq'en septembre 1990, participant à l'évacuation de 1600 ressortissants en compagnie du porte-hélicoptères amphibie Saipan.

De mars 1991 à avril 1992, le destroyer est immobilisé poar un grand carénage exécuté dans son chantier constructeur. Outre la remise en état globale, le destroyer reçoit des cellules VLS Mark 41, le système sonar SQQ-89 et deux systèmes RAST pour faciliter la manœuvre des deux Sikorsky SH-60B embarqués sur le destroyer.

De février à août 1993, le destroyer effectue un déploiement de six mois en mer Rouge pour faire respecter les sanctions imposées à l'Irak par l'ONU. Il va contrôler 247 navires. Le 26 juin 1993, il lance quatorze Tomahawk sur le QG des services de renseignement irakiens suite à une tentative d'assassinat sur l'ancien président américain George H.W. Bush.

En juillet et août 1994, le Peterson est déployé au large des côtes haïtiennes dans le cadre de l'opération UPHOLD DEMOCRACY. L'année suivante c'est la Méditerranée qui est au programme pour un déploiement de six mois d'avril à octobre 1995, déploiement exécuté au sein du groupe de combat du porte-avions Eisenhower (Eisenhower Battle Group).

D'octobre 1995 à janvier 1996, le destroyer est en disponibilité restreinte pour permettre la mise à jour des logiciels de lancement des missiles Tomahawk. En juin et juillet 1996, il participe dans les Caraïbes et dans le Pacifique à des missions anti-drogue. L'Equateur étant franchit, la cérémonie de la ligne à lieu à bord au large des Galapagos.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pe35
Le USS Peterson (DD-969) à Norfolk en 1996 en compagnie du USS Kidd (DD-993)

L'année 1997 est marquée pour le Peterson par son intégration à une des deux forces navales permanentes de l'OTAN, la célèbre STANAVFORATLAN ou Standing Naval Forces Atlantic Squadron.

Il va y opérer avec des navires britanniques, allemands,néerlandais,espagnols,portugais,canadiens notamment.

Deux ans plus tard, en 1999, il intègre son homologue méditerranéenne, la STANAVFORMED ou Standing Naval Forces Mediterranean Squadron y servant de navire-amiral.

Son dernier déploiement à lieu en 2001-2002, au Moyen-Orient dans le cadre de l'opération ENDURING FREEDOM. A l'époque l'Afghanistan à été débarrassé des talibans et d'Al-Quaïda mais les alliés craignent une fuite par voie maritime pour rallier le Yemen, le Soudan voir la Somalie pour continuer leur action.

De nombreux navires alliés sont déployés dans le Golfe d'Aden et en mer d'Arabie pour éviter la réalisation d'un tel scénario catastrophe.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_pe36
Le USS Peterson (DD-969) à New-York le 22 mai 2002

Le Peterson monte une garde vigilante, effectuant des contrôles de navire marchands, des missions de surveillance et de renseignement sans oublier différents exercices pour améliorer l'interopérabilité entre navires alliés.

Durant ce déploiement de 196 jours, le destroyer passa 178 à la mer, répondit à 600 demandes, son détachement aviation effectua 700 sorties, il se ravitailla à 34 reprises et effectua 500 opérations à l'aide de sa drome embarquée.

Durant son retour au pays pour y être désarmé, le destroyer fit un démonstration que ses capacités étaient encore intacts puisqu'il fût encore capable de naviguer à pleine vitesse pendant six heures et tirer 100 coups de 127mm sans aucun problème.

Je me permet d'ailleurs de faire une parenthèse en rappelant que le désarmement des Spruance fit débat aux Etats-Unis, certains estimant que ces navires pouvaient encore rendre de précieux services. Ils étaient certes moins polyvalents que les Burke mais n'étaient pas inefficaces pour autant.

Le USS Peterson (DD-969) est désarmé le 4 octobre 2002 et rayé du Naval Vessel Register le 6 novembre 20002.

Le 16 février 2004, il est coulé lors de tests destinés à vérifier les effets de différentes armes sur les futurs destroyers de classe Zumwalt (trois unités construites seulement car bien trop coûteuses). Il repose actuellement à 2400m de profondeur.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyMer 18 Sep 2019, 18:50

Le USS Caron (DD-970)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ca16
Le USS Caron (DD-970) et le USS Mahan (DDG-42) à Toulon en 1979

Présentation

-Le USS Caron (DD-970) est mis sur cale le 1er juillet 1974 lancé le 24 juin 1975 et commissioned le 1er octobre 1977.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Wayne_10

Le huitième destroyer de classe  Spruance est le premier navire  à rendre hommage à Wayne Maurice Caron (Middleborough,Massachusetts 2 novembre 1946, province de Quang Nam 28 juillet 1968), un  infirmier de l'US Navy tué au combat alors qu'il servait au sein d'une compagnie de Marines au Vietnam. Touché à trois reprises alors qu'il portait assistance à des marines blessés, il est décoré de la médaille d'honneur du Congrès à titre posthume et enterré au cimetière national d'Arlington. Le navire reçoit pour devise «Vision Victory Valor» (vision, victoire et valeur).

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ca17
Six navires du groupe de combat du USS Independence (CV-62) avec dans le sens des aiguilles d'une montre en partant de la droite : la frégate USS McCandless (FF-1084), les destroyers USS Peterson (DD-969), USS Farragut (DDG-37), USS Mahan (DDG-42), USS Caron (DD-970) et la frégate USS Garcia (FF-1040).

Le destroyer effectue son premier déploiement opérationnel en Méditerranée de juin à décembre 1979 avec une incursion en mer Noire où l'aviation soviétique se montre particulièrement agressive, simulant plusieurs attaques aériennes pour jouer sur les nerfs des marins américains.

En mars/avril et entre septembre et novembre 1980, le destroyer manœuvre dans l'Atlantique Nord et dans l'Océan Glacial Arctique, devenant un Blue Nose Ship (navire au nez bleu) en franchissant le cercle polaire arctique.

De mars à septembre 1981, le destroyer est déployé en Méditerranée avant d'être déployé dans la région du canal de Panama de février  à avril 1982.

Il participe en octobre 1983 à l'opération URGENT FURY, l'intervention américaine sur l'île de Grenade. Il rallie ensuite la Méditerranée et plus précisément le Liban pour soutenir les troupes américaines qui y étaient déployées. En une journée, en février 1984, il tire 450 coups de 127mm en 7h, ce déploiement entamé en novembre 1983 s'achève en mars 1984.

Après un cours déploiement à Panama (décembre 1984 janvier 1985), le destroyer retourne en Méditerranée pour un déploiement d'août 1985 à févrierr 1986, déploiement marqué par des opérations au large de Libye et par une incursion en mer Noire.

Le 10 mars 1986, le Caron quitte Norfolk (Virginie) en compagnie du groupe de combat du porte-avions USS America (CV-66). Il rallie la Méditerranée, opérant notamment au large des côtes libyennes avec notamment deux chasseurs libyens abattus par des F-14 américains.

Le 23 mars, les destroyers USS Caron (DD-970) et  USS Scott (DD-995) [classe Kidd] accompagnés par le croiseur lance-missiles USS Ticonderoga (CG-47) franchissent la «ligne de la mort» décrétée par les libyens, ces derniers réagissent de manière limitée, le Caron n'ayant pas besoin de faire usage de ses armes.

Avant d'opérer dans le  golfe de Syrte, le destroyer va pénétrer dans les eaux territoriales soviétiques en compagnie du USS Yorktown (CG-49) pour une mission de renseignement, cette incursion réalisée le 13 mars 1986 suscitant une protestation diplomatique de Moscou.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ca18
Gênes 1er janvier 1988

De novembre 1987 à mars 1988 il est de nouveau présent en Méditerranée et en mer Noire, déploiement marqué par un  abordage du Caron par une frégate soviétique type Mirka II.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ca19
Bons baisers de Russie

Le 15 février 1990, le destroyer achève un grand carénage dont j'ignore la date du début.

De janvier à juillet 1991, il participe à l'opération DESERT STORM, le volet offensif de la première guerre du Golfe.

A nouveau déployé en Méditerranée d'octobre 1992 à avril 1993, le destroyer lance en janvier 1993 des missiles Tomahawk sur l'Irak.

De septembre à novembre 1993, il est déployé dans les Caraïbes pour entrainement et mission de présence. Il assure notamment le blocus des côtes haïtiennes pour forcer les militaires à rendre le pouvoir au président démocratiquement élu Jean Bertrand Aristide.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ca20
Le USS Caron (DD-970) à la mer

En avril 1995, il participe à  un exercice de guerre des mines au large du Danemark. De janvier à juillet 1996 il est à nouveau déployé dans le Golfe Persique en soutien de l'opération SOUTHERN WATCH, le destroyer de classe Spruance assurant l'escorte des porte-avions déployés, des missions type piquet-radar, se tenant prêt à servir de base pour une opération de recherche et de sauvetage voir de lancer des missiles Tomahawk sur des cibles stratégiques.

Sa carrière opérationnelle se poursuit par deux déploiements opérationnels en Méditerranée de janvier à juillet 1997 et de février à juillet 1998, ce dernier déploiement se faisant au sein du groupe de combat du porte-avions USS John C. Stennis (CVN-74). Il participe notamment à l'exercice SHARK HUNT 98 au large des côtes espagnoles.

De janvier à juin 1999, il subit un grand carénage marqué notamment par l'adaptation des locaux-vie à l'embarquement du personnel féminin.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ca21
Le USS Caron (DD-970) à la Spezia le 18 septembre 2000

De juin à décembre 2000, il est à nouveau déployé en Méditerranée et dans le Golfe Persique au sein du groupe de combat du porte-avions USS George Washington (CVN-73).

Le USS Carron (DD-970) est désarmé le 15 octobre 2001, rayé du NVR le 5 juin 2002 et coulé lors de tests d'explosifs au large de Porto Rico le 4 décembre 2002.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ca22
L'ex-USS Caron vit ses derniers instants

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyMer 18 Sep 2019, 19:44

Le USS David R. Ray (DD-971)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_da21

Présentation

-Le USS David R. Ray (DD-971) est mis sur cale le 23 septembre 1974 lancé le 23 août 1975 et commissioned le 19 novembre 1977. Il reçoit pour devise «Determind Ready Ressourceful» (déterminé, prêt et ingénieux).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) David_10

Le DD-971 rend hommage à un infirmier de la Navy, David Robert «Bobby» Ray (McMinnville,Tennessee 14 février 1945-Province de Quang Nam 19 mars 1969).

Affecté à une batterie d'artillerie du Corps des Marines, il reçoit la Médaille d'Honneur du Congrès à titre posthume.

Après des études universitaires, il s'engage dans la marine le 28 mars 1966, étant formé comme infirmier. Après avoir servit sur le navire-hôpital Haven et à l'hôpital de Long Beach, l'infirmier de 2ème classe Ray se porte volontaire pour servir au Vietnam au sein de la Fleet Marine Force (FMF).

Il arrive au Vietnam le 12 juillet 1968, étant affecté à la Batterie D,2nd Battalion,11th Marine Regiment 1st Marine Division (Reinforced).

Le 19 mars 1969, la base d'appui-feu Phu Loc 6 installé près de Liberty Bridge près de la ville d'An Hoa est attaquée par un bataillon nord-vietnamien. L'infirmier Ray multiplie les aller et retour entre la première ligne et l'infirmerie pour aider les Marines. Attaqué par deux soldats ennemis, il en tue un et en blesse un deuxième. Il est tué en se plaçant entre un marine blessé et une grenade jeté par un soldat ennemi. Le bilan de l'attaque est lourd avec 15 tués.

Carrière opérationnelle

Le 16 mai 1978, le destroyer franchit pour la première fois l'Equateur avec les célèbres cérémonies du passage de la ligne.

Le 19 février 1979, le David R. Ray est le premier navire à intercepté un drone supersonique avec un missile surface-air Sea Sparrow.

Le David R. Ray effectue un premier déploiement dans le Pacifique et l'Océan Indien de septembre 1979 à mars 1980 (escales à Pearl Harbor,Guam,Yokosuka,Inchon,Subic Bay et Hong Kong). Le suivant ajoute le Golfe Persique au déploiement qui à lieu d'avril à novembre 1981.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_da22
Le David R. Ray immobilisé sur le dock-flottant de la base navale de Subic Bay

En 1982, le destroyer subit son premier carénage à Seattle (Etat de Washington) aux chantiers navals Todd Shipyard.

Le troisième déploiement opérationnel à lieu d'octobre 1983 à mai 1984 avec pour zones d'activité l'Extrême-Orient, l'Océan Indien et le Golfe Persique (escales à Pearl Harbor Subic Bay Pusan Chinhae Hong Kong et Pattaya, participation à un exercice américano-thaïlandais, surveillance du croiseur porte-aéronefs Novorossiysk). A la fin de 1984, le destroyer est le premier navire de l'US Navy à tester le missile surface-air très courte portée RAM (Rolling Airframe Missile).

De janvier à septembre 1986, le destroyer de classe Spruance traîne ses hélices en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Il est intégré pour cela au Battle Group Foxtrot, empêchant la capture du cargo américain President McKinley par une frégate iranienne le 12 mai 1986.

A partir de janvier 1988, le destroyer subit son deuxième grand carénage, période d'entretien et de refonte qui correspond à un changement de base, Long Beach remplaçant San Diego. Durant ces travaux, outre l'entretien, le DD-971 reçoit deux systèmes VLS et des systèmes RAM.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_da23
Le USS David R. Ray (DD-971) en 1990

Il ne retourne outre-mer qu'au mois d'avril 1990, étant déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique jusqu'en novembre 1990. Il participe aux premières phases de la guerre de Golfe connues sous le nom de DESERT SHIELD, la partie défensive de la première guerre du Golfe.

Un déploiement similaire à lieu du 22 avril au 22 octobre 1992, d'octobre 1994 à avril 1995, de mai à novembre 1997 (déploiement suivit de neuf semaines d'entretien à quai sans passage au bassin de 11 février au 15 avrril 1998) et  de mai à octobre 1999.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_da24
Le USS David R. Ray (DD-971)

De septembre 1995 à juin 1996, le destroyer subit un troisième grand carénage au Long Beach Naval Shipyard. Il change de nouveau de base, abandonnant la Californie pour l'Etat de Washington, Everett remplaçant Long Beach.

Le 29 avril 2000, le destroyer escorte jusqu'à Bremerton l'ex-croiseur nucléaire lance-missiles USS South Carolina (CGN-37), ce dernier étant remorqué pour être désactivation et dénucléarisation avant démantèlement.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_da25
Le USS David R. Ray (DD-971) en 2000

Après une dernière mission (lutte anti-drogue dans les Caraïbes et le Pacifique oriental) de mai à novembre 2001, le destroyer est désarmé le 28 février 2002. Il est rayé le 6 novembre 2002 avant d'être coulé comme cible le 11 juillet 2008 au large de Pearl Harbor lors de RIMPAC 2008.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyMer 18 Sep 2019, 19:58

Le USS Oldendorf (DD-972)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ol10
Le USS Oldendorf (DD-972) en 1985

Présentation

-Le USS Oldendorf (DD-972) est mis sur cale le 27 décembre 1974 lancé le 21 octobre 1975 et commissioned le 14 mars 1978.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Amiral20

Le DD-972 rend hommage à l'amiral Jesse B. Oldendorf (Riverside,Californie 16 février 1887,Portsmouth Virginie 27 avril 1974).

Sorti 141ème sur 174 de sa promotion de l'Académie Navale d'Annapolis en 1909, il reçoit sa commission en 1911. Il participe à la première guerre mondiale, alternant dans l'entre-deux-guerre postes en mer et poste à terre, le premier commandement du futur vainqueur de la bataille du détroit de Surigao étant le destroyer Decatur. Il dirige le Naval War College en 1928/29 puis l'Army War College en 1929/30.

Contre-amiral le 31 mars 1942, il commence le second conflit mondial dans l'Atlantique avec pour mission principale l'escorte de convois.

Ce n'est qu'en janvier 1944 qu'il rallie le Pacifique, prenant la tête de la 4ème division de croiseurs qui contrairement à son nom regroupait croiseurs et cuirassés, le contre-amiral Oldendorf ayant posé sa marque sur le croiseur lourd USS Louisville (CA-28).

Il participe aux différents débarquements menés dans les Marshall, à Palau, dans les Mariannes et à Leyte. Il est à la tête d'un Fire Support Group composé des cuirassés Pennsylvania Idaho Maryland Mississippi Tennessee, de huit croiseurs, douze destroyers,sept dragueurs de mines,quinze chalands lance-roquettes et des sous-marins.

Il est surtout connu pour être le dernier amiral à avoir dirigé des cuirassés dans un duel contre leurs homologues, la bataille du détroit de Surigao le 24 octobre 1944 où deux cuirassés japonais, les Fuso et Yamashiro sont coulés.

Vice-amiral le 15 décembre  1944, il participe aux autres débarquements amphibies, étant blessé à plusieurs reprises.

Après avoir participé à l'occupation de Wakayama, le vice-amiral (15 décembre 1944) Oldendorf prend la tête en novembre 1945 du 11th Naval District (QG San Diego). En 1946 il prend la tête de la base navale de San Diego. Il termine sa carrière par une double casquette, la Western Sea Frontier et l'US Naval Reserve Fleet à San Francisco. Il se retire en septembre 1948, étant juste avant promu au grade d'amiral.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ol11
Le USS Oldendorf (DD-972) en 1984

Durant sa première année de service actif, le destroyer paufine sa mise au point et met en condition son équipage. Entre mars 1978 et mars 1979, il passe le plus clair de son temps non pas à San Diego mais au Long Beach Naval Shipyard et dans son chantier constructeur, franchissant à trois reprises le canal de Panama.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ol12
Le USS Oldendorf (DD-972) au mouillage

Le DD-972 effectue son premier déploiement opérationnel en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien de mai à novembre 1980. Durant ce déploiement il participe en août à  un exercice anti-sous-marin avec les marines australiennes et néo-zélandaises au large des côtes de l'Australie occidentale, faisant escale à Bunbury et Perth.

Nouveau déploiement outre-mer d'octobre 1981 à mai 1982, le destroyer de classe Spruance opérant en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique alors que cette région est secouée depuis près de deux ans par une terrible guerre entre l'Iran et l'Irak. Il n'agit pas en loup solitaire mais au sein du groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Constellation (CV-64).

Après un premier grand carénage de septembre 1982 à juillet 1983, le destroyer effectue essais, remise en condition, préparant un nouveau déploiement en Extrême-Orient qui à lieu de janvier à mai 1984.

Trois mois plus tard, en août 1984, l'Oldendorf quitte San Diego pour rallier sa nouvelle base en l’occurrence Yokosuka. Il intègre le groupe de combat du porte-avions USS Midway (CV-41), seul porte-avions américain à être à l'époque basé en permanence à l'étranger.

En septembre et octobre 1986, le destroyer participe aux célébrations du soixante-quinzième anniversaire de la Royal Australian Navy (RAN), la marine royale australienne qui est créée en 1911. En novembre 1986, il fait escale à Qindgao en République populaire de Chine en compagnie des USS Reeves (CG-24) et Renze (FFG-46).

De novembre 1987 à mai 1988, il est à nouveau déployé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien avant de partir en novembre 1988 à l'exercice américano-sud coréen TEAM SPIRIT.

A noter qu'il participe à la sécurisation des jeux olympiques de Séoul (17 septembre au 2 octobre) au sein du groupe de combat du USS Nimitz (CVN-68) suite aux menaces de Kim Il Sung de les perturber de manière sanglante.

L'année 1989 est marquée par la récupération de boat-people vietnamien et par une escale à Gove, un village aborigène australien, une première depuis 1975, les chefs coutumiers devant donner leur autorisation pour cela.

Du 1er au 9 décembre, des militaires philippins fidèles à l'ancien président Ferdinand Marcos se soulèvent contre la présidente Corazon Aquino. Les américains soutiennent le gouvernement légal au travers de l'opération CLASSIC RESOLVE.

Cette opération voit l'engagement des porte-avions USS Midway (CV-41) et Enterprise (CVN-65) mais aussi du transport de chalands de débarquement USS Dubuque (LPD-Cool, des bâtiments de débarquement de char USS San Bernardino (LST-1189) et USS Tuscaloosa (LST-1187) , du transport d'assaut USS St. Louis (LKA-116),  et du 1st Batallion 3rd Marines ainsi donc que de l'Oldendorf. Des F-4 de l'USAF stationné à Clark sont également engagés.

Il n'y à pas de combats directs. Les avions américains ont l'ordre d'effectuer un show of force (démonstration à basse altitude) au dessus des bases rebelles pour empêcher le décollage d'appareils appuyant les putschistes, ayant l'ordre de les abattre en cas de décollage. Les marines eux sont débarqués à Subic et envoyés pour renforcer la défense de l'ambassade à Manille.

Il est déployé de janvier à avril 1991 au Moyen-Orient pour participer à l'opération DESERT STORM, le nom de code par lequel la guerre du Golfe est entrée dans l'histoire. A son retour de la guerre, il change de base, abandonnant Yokosuka au profit de Long Beach.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ol13
Le USS Oldendorf (DD-972) à Hong-Kong en 1991/92

De juillet 1991 à juillet 1993, il subit une refonte qui voit notamment l'installation des systèmes VLS en remplacement du lanceur Asroc.

Après les essais et la remise en condition opérationnelle, il repart outre-mer pour un nouveau déploiement qui le conduit en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique (janvier-juillet  1994).

Il participe durant ce déploiement à l'exercice EAGER SENTRY (4 au 25 avril 1994), le volet naval de l'exercice NATIVE FURY 94, un exercice auquel participaient également les koweïtiens et les britanniques.

Cet exercice voit notamment deux navires prépositionnés à Diego Garcia débarquer de nombreux chars, pièces d'artillerie et véhicules dans le port de Shuaibah au Koweit. 2000 marines et marins appartenant à la 1st MEF, au 7th Marine Regiment, à la 1st Force Service Support Group et Naval Beach Group arrivèrent par air, récupérèrent leurs véhicules pour rallier le nord de l’émirat et manœuvrer avec les troupes koweïtiennes et britanniques notamment leurs cousins européens, les Royal Marines.

Cet exercice se composa également de EAGER ARCHER (un exercice aérien) et EAGER EXPRESS (exercice de déminage).

Il faut ensuite attendre 1995 pour un nouveau déploiement opérationnel, déploiement cette fois limité à l'Extrême-Orient (octobre 1995-mai 1996).

Durant ce déploiement, il appartient au groupe de combat organisé autour du porte-avions USS Nimitz (CVN-68).

En mars 1996 suite à l'annonce d'exercices militaires et de tirs de missiles par Pekin, Washington déploie au large de Taiwan deux groupes de combat, le Nimitz Battle Group et l'Independence Battle Group organisé autour du porte-avions USS Independence (CVN-62).

Ce déploiement sert d'électrochoc pour la Chine qui comprend l'intérêt de posséder une puissante marine de haute-mer. Elle va entamer un effort très important pour s'équiper de frégates, de destroyers mais aussi de porte-avions (un en service, un en essais et un troisième actuellement en construction).

Entre temps le 1er octobre, la force de surface de la Pacific Fleet à été réorganisée avec six groupes de combat organisés autour de porte-avions et huit escadrilles de destroyers. L'Oldendorf (dont la dévise était To the fight and Victory ahead _Au combat et pour les victoires à venir_) est ainsi réaffecté au Destroyer Squadron Twenty-Three (DesRon 23).

Du 9 novembre 1998 au 19 mars 1999, l'Oldendorf effectue un nouveau déploiement outre-mer qui le voit opérer en Extrême-Orient, en Océan Indien et dans le Golfe Persique. Il est à cette occasion intégré au groupe de combat du porte-avions Carl Vinson.

Ce groupe de combat relève le groupe de combat du porte-avions USS Abraham Lincoln (CVN-72) alors que de son côté le groupe de réaction amphibie du Boxer remplace celui de l'Essex.

Du 16 au 18 décembre 1998 alors qu'il était déployé dans le Golfe Persique, il participe à l'opération DESERT FOX, une opération combinant frappes aériennes et lancement de missiles Tomahawk en représailles de l'expulsion par l'Irak des inspecteurs de l'ONU chargés de vérifier l'arrêt du programme d'armes de destruction massive irakien.

Deux porte-avions sont notamment déployés, le USS Enterprise (CVN-65) et donc le USS Carl Vinson (CVN-71). L'Oldendorf rentre aux Etats-Unis en mai 1999 après un déploiement de près de six mois.

De juin à décembre 2000, il est déployé en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien pour ce qui est son dernier déploiement opérationnel majeur. Le 23 août 2000 il assiste au crash au large de Bahrein d'un Airbus A-320 de la compagnie Gulf Air ayant décollé du Caire (143 morts).

En 2002, il participe à l'expérimentation Sea Swap qui prévoyait le déploiement d'un navire pendant dix-huit mois avec la relève des équipages tous les six mois. Trois Spruance (Fletcher Kinkaid Oldendorf) et trois Arleigh Burke (Higgins John Paul Jones et Benfold) sont engagés dans cette expérimentation qui ne déboucha sur aucune concrétisation.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ol14
Le USS Oldendorf (DD-972) en 2003

Le USS Oldendorf (DD-972) est désarmé le 20 juin 2003. Il est rayé le 6 avril 2004 puis coulé comme cible lors d'un exercice de tir le 22 août 2005 par le USS Russell (DDG-59).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_ol15
L'Oldendorf lors de sa fin

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyMer 18 Sep 2019, 20:12

Le USS John Young (DD-973)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo27
Le USS john Young ((DD-973) en 1998

Présentation

-Le USS John Young (DD-973) est mis sur cale le 17 février 1975 lancé le 6 janvier 1976 et commissioned le 20 mai 1978. Le navire reçoit comme devise «Prends la mer avec courage» en français dans le texte.

Le onzième destroyer de classe Spruance est le deuxième navire à rendre hommage à John Young (V.1740-1781), un officier de la Continental Navy, l'ancètre de l'US Navy. Il mène une guerre de course contre les britanniques, se rendant en France où le 17 février 1778, des navires français répondent par neuf coups de canon à son salut composé lui de treize coups. C'est un acte de reconnaissance de la Continental Navy comme une véritable marine. Il disparaît en mars 1781 à bord du sloop de guerre Saratoga lors d'une tempête.

Le DD-973 succède à un destroyer de classe Clemson, le DD-312 mis en service le 23 novembre 1920 et perdu le 8 septembre 1923 lors du «désastre de Honda Point» quand huit destroyers américains lancés à pleine vitesse s'échouent et sont perdus.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo28
Le USS John Young (DD-973) en 1978

Le John Young effectue son premier déploiement outre-mer de septembre 1978 à avril 1979, un second de novembre 1980 à mai 1981, un troisième de mai à novembre 1982, les trois déploiements en question étant des WestPac Deployment.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo29
Le John Young et des sister-ships rassemblés à Pearl Harbor lors de RIMPAC 80

Le déploiement suivant en revanche conduit le destroyer également dans l'Océan Indien et ce pour sept mois de septembre 1984 à avril 1985. En 1986, il participe à l'exercice RIMPAC (Rim of the Pacific).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo30
Le USS john Young (DD-973) en 1987

De juillet à décembre 1987, le destroyer est déployé outre-mer avec des opérations en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Il participe  à l'opération EARNEST WILL, la protection des pétroliers koweïtiens placés sous pavillon américain pour des raisons juridiques mais également à l'opération NIMBLE ARCHER, l'attaque de deux plate-formes pétrolières iraniennes utilisées par les Pashdarans pour leurs opérations de combat.

Il était intégré au Battle Group Echo composé du porte-avions USS Ranger (CV-61), du cuirassé USS Missouri (CV-63), des croiseurs USS Long Beach (CGN-9) et Bunker Hill (CG-52), des destroyers USS Hoel (DDG-13) et Leftwich (DD-984) ainsi que des frégates USS Curts (FFG-38), Harold E. Holt (FF-1074) et Robert E. Peary (FF-1073) ainsi que de la USS Schofield (FFG-3).

Ces navires de combat étaient soutenus par un train d'escadre composé du transport de munitions USS Shasta (AE-33), des ravitailleurs rapides USS Wichita (AOR-1) et Kansas City (AOR-3) et du pétrolier USNS Hassayampa (T-AO-145).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo31
Le John Young en mer d'Arabie en 1987

Le déploiement suivant à lieu de décembre 1988 à juin 1989 avec des exercices et des escales en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Même chose de janvier à juin 1992.

En 1994, le destroyer est modifié au niveau de ses locaux-vie pour recevoir du personnel féminin.

Suite à la réorganisation de la flotte du Pacifique (six groupes de bataille et huit escadrilles de destroyers), le John Young intègre le Destroyer Squadron Twenty-Three (DesRon 23).

De février à août 1996, le destroyer est déployé au sein de la Middle East Force (MEF). Le 28 avril 1996, une équipe d'inspection composé de membres des Gardes-côtes embarquée à bord du John Young effectue la 10000ème visite depuis la mise en place des sanctions vis à vis de l'Irak depuis août 1990.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo32
Le USS John Young (DD-973) à Longview le 14 juin 1999

Il effectue un nouveau déploiement opérationnel au sein de la MEF de novembre 1997 à avril 1998. Il participe à RIMPAC 2000.

En mars 2001, il participe à une opération de lutte anti-drogue en liaison avec  un détachement des gardes-côtes (Coast Guard Law Enforcement Detachment [LEDET])

Le USS John Young (DD-973) est désarmé le 30 septembre 2002 et rayé le 6 novembre suivant. Il est remorqué à Bremerton et stocké au sein du Naval Inactive Ship Maintenance Facility (NISMF), un lieu où sont regroupés les navires désarmés en attendant que leur sort soit décidé.

Le 13 avril 2004, il est coulé comme cible lors de l'exercice multinational RIMPAC 04 (Rim of the Pacific 2004) par une torpille Mark 48 lancée par le sous-marin USS Pasadena (SSN-752) (classe Los Angeles).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo33
Désarmé puis coulé
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_jo34

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyJeu 19 Sep 2019, 21:20

Le USS Comte de Grasse (DD-974)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co15
Le USS Comte de Grasse (DD-974)

Présentation

-Le USS Comte de Grasse (DD-974) est mis sur cale le 4 avril 1975 lancé le 26 mars 1976 et commissioned le 17 juillet 1978. Le navire dont la devise est «Sans Précédent» à pour marraine, Anne-Aymone Sauvage de Brantes, épouse du président de la république de l'époque, Valery Giscard d'Estaing.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Le_com10

Le destroyer de classe Spruance rend hommage à  François-Joseph, comte de Grasse, de Rouville et de Bar, des Princes souverains d'Antibes, Marquis de Tilly (13 septembre 1722-11 janvier 1788), un amiral français.

Entré dans l'ordre de Malte en 1733, il passe au service de la France en 1740. Il participe à la bataille d'Ouessant (23-27 juillet 1778) puis à la prise de Grenade avant de participer aux combats de Guichen contre Rodney. Répondant aux appels pressants de Washington et de Rochambeau luttant pour l'indépendance de l'Amérique, De Grasse embarque a Saint-Dominique avec 3 000 hommes.

Arrivé à l'entrée de la Cheasapeake en septembre 1781, il en chasse les forces anglaises, puis assure le blocus de la côte jusqu'à la capitulation de l'armée de Cornwallis. Cette victoire assurait définitivement l'indépendance des Etats Unis. Après avoir servi sur mer plus de 50 ans, il meurt à Paris le 14 janvier 1788.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) De_gra11
Le croiseur léger antiaérien De Grasse (C-610)

Si le DD-974 est le premier navire à rendre hommage au comte de Grasse dans la marine américaine, la France ayant baptisé deux navires, une croiseur léger de classe De Grasse en service 1956 à 1973 puis une frégate lance-missiles de classe Tourville en service de 1977 à 2013 en attendant un sous-marin de classe Suffren, le quatrième de la classe qui doit normalement entrer en service en 2026.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co18
Le USS Comte De Grasse (DD-974) à la mer en 1974

Après son «commissionement», le destroyer ne s'éloigne guère de Norfolk, sa base, effectuant sa mise en condition opérationnelle notamment dans les Caraïbes depuis la baie de Guantanamo et depuis l'île de Porto Rico où se trouvait notamment le polygone de tir de Viéques. Il fait aussi escale à Nassau dans les Bahamas.

Alors qu'il était à Norfolk, le destroyer est victime le 2 août 1979 d'un incendie dans la salle des machines n°1. Cinq marins sont blessés et les dégâts relativement limités.

A l'automne 1979 (septembre-novembre), il rallie l'Europe du Nord pour participer à des exercices OTAN, faisant escale à Brest, Dunkerque,Hambourg et Portsmouth.

Après avoir visité New-York le destroyer participe fin février et début mars à l'exercice SAFEPASS-80 pour préparer le premier vrai déploiement opérationnel.

Ce premier déploiement opérationnel à lieu d'avril à décembre 1980 en Méditerranée sous l'autorité de la 6ème flotte, le premier d'une série de sept.

Le destroyer commence l'année 1981 par une école à feux au polygone de tir de Vieques suivit de l'exercice READEX 1-81. En mai il subit une évaluation en baie de Chesapeake dans la région des caps virginiens, une évaluation baptisée COMPTUEX (Comprehensive Training Unit Exercise).

A la fin du mois d'août, il participe à deux exercices, le premier baptisé OCEAN VENTURE 81 et le second MAGIC SWORD. En septembre, c'est l'exercice OCEAN SAFARI 81.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co19
Le USS Comte De Grasse (DD-974) en compagnie de la frégate anti-sous-marine De Grasse (D-612) lors du bicentenaire de la bataille de Yorktown

Après un court passage au bassin en novembre, le Comte de Grasse appareille pour la Méditerranée le 1er décembre 1981. Il participe à l'exercice SARDINIA 82 (27 février au 9 mars 1982), rentrant aux Etats Unis en mai 1982.

Il participe ensuite à NORTHERN WEDDING/UNITED EFFORT-82 de 23 août au 20 octobre avant de terminer par une évaluation COMPTUEX du 7 au 14 décembre 1982.

Du 8 janvier au 10 juillet 1983, le destroyer est intégré à la force navale permanente Atlantique de l'OTAN ou STANAVFORLANT (Standing Naval Forces Atlantic). Il participe à l'exercice ROSEBUCK au large de l'Ecosse, SPRING TRAIN au large de Gibraltar, BRIGHT HORIZON et MAY WEST au large de la Norvège, NOR OPS et OCEAN SAFARI dans l'Atlantique.

Rentré au pays, il subit un grand carénage du 28 octobre 1983 au 10 juillet 1984 dans son chantier constructeur.

Le 6 juin 1985, il appareille pour rejoindre la Middle East Force (MEF), franchissant le canal de Suez le 26 juin pour pénétrer en mer Rouge. Il entre dans le Golfe Persique le 4 juillet. Il participe à l'exercice INFERNO CREEK/BRIGH STAR 85 du 11 au 17 août avant de repasser en Méditerranée le 15 novembre et de rentrer à Norfolk le 5 décembre 1985.

Après un début d'année consacré à l'entrainement, le Comte de Grasse participe du 4 au 8 septembre 1986 à une opération de lutte anti-drogue dans les Caraïbes.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co20
Le USS Comte De Grasse (DD-974) en compagnie du USS Deyo (DD-989) et du USS Iowa (BB-61)

L'année 1987 commence par une série d'exercices (BLASTEX 1-87 du 9 au 28 janvier, FLEETEX 1-87  du 10 février au 1er mars, SOLID SHIELD du 30 avril au 8 mai, FLEETEX 2-87 les 9 et 10 mai) avant un nouveau déploiement en Méditerranée qui commence le 6 juin 1987 (appareillage de Norfolk) pour se terminer le 17 novembre quand il retrouve sa base virginienne.

L'année 1988 ressemble aux précédentes avec une série d'exercices puis une opération de lutte anti-drogue menée en coopération avec les gardes-côtes et ce du 12 août au 1er septembre. Il n'est cependant pas déployé en Méditerranée contrairement à l'année précédente.

Après un exercice (FLEETEX 1-89) du 8 février au 1er mars 1989, il subit un carénage au Norfolk Naval Shipyard du 14 avril au 7 mai. Dès le 11 mai il reprend la mer pou un déploiement en Méditerranée et dans l'Océan Indien puisqu'il franchit le canal de Suez le 25 juin dans le sens nord-sud.

Dix jours plus tard, il opère dans la région du détroit d'Hormuz, entrant dans le Golfe Persique le 14 août mais il ne s'attarde guère dans la région puisqu'il repasse en Méditerranée via le canal de Suez dès le 6 septembre, opère dans la Mare Nostrum jusqu'en octobre avant de rentrer au pays le 9 novembre 1989 le jour de la chute du mur de Berlin.

Du 16 au 28 janvier 1990, il entraîne ses canonniers au polygone de tir de Vieques, réalisant le meilleur résultat de l'année. Le 15 février 1990 à lieu un événement historique puisqu'une délégation du Soviet Suprême de l'URSS visite le navire en compagnie du chef de la puissante commission des forces armées de la Chambre des Représentants Les Aspin.

Après une année 1991 sans événements saillants, le destroyer participe début 1992 à plusieurs exercices notamment FABRIC FALCON BRAVE du 26 février au 3 mars.  Les différents évaluations menées confirme le haut niveau de préparation de l'équipage.

Le 6 mai 1992 il appareille pou un nouveau déploiement en Méditerranée. Intégré au groupe de combat du porte-avions USS Saratoga (CV-60), il assure sa protection et s'entraine intensivement même si la guerre froide semble appartenir au passé depuis l'implosion de l'URSS.

Ce déploiement le voit participer à DISPLAY DETERMINATION et à des opérations liées au conflit en ex-Yougoslavie même si la «communauté internationale» y fera pendant longtemps preuve d'une dramatique inefficacité.

Le 7 septembre 1992, il franchit le canal de Suez pour passer en mer Rouge, y restant jusqu'au 20 septembre quand il repasse le canal créé par Ferdinand de Lesseps pour repasser en Méditerranée. Le 19 octobre, l'équipage participe à Grasse et Bar sur Loup à des festivités organisées en l'honneur du comte de Grasse. La ville de Grasse devient la ville marraine du destroyer. Le destroyer rentre à Norfolk le 6 novembre 1992.

Après avoir participé à l'opération SEA SIGNAL du 18 janvier au 15 février 1993, le destroyer lance-missiles enchaîne par une opération anti-drogue du 3 au 25 mai. Après un passage au bassin en août, le destroyer termine l'année par une série d'exercice  notamment un exercice de la flotte de l'Atlantique au large de Cherry Point du 1er au 15 décembre 1993.

Le 12 janvier 1994, le réducteur principal de la machine tribord est découvert endommagé par un sabotage. Le coût de réparations est de 600000 $ de l'époque (1.01 million aujourd'hui) et le départ en Méditerranée retardé.

Il appareille finalement le 5 février 1994, opérant dans le sud de l'Adriatique dans le cadre de l'opération SHARP GUARD, une opération de blocus des côtes yougoslaves pour empêcher la livraison d'armes aux différents belligérants. Il rentre à Norfolk le 24 juin 1994.

Cela ne signifie pourtant pas les vacances puisque du 6 septembre au 1er décembre 1994, le destroyer intervient dans les eaux haïtiennes pour participer à l'opération SUPPORT/UPHOLD/RESTORE DEMOCRACY.

L'année 1995 est marqué par l'exercice CART II du 7 au 16 janvier, un COMPTUEX du 24 avril au 14 mai et surtout par l'exercice UNITAS XXXVI-95 organisé du 1er juillet au 3 décembre avec des escales à Porto Rico, au Venezuela, en Colombie, en Equateur, au Pérou, au Chili, en Argentine, en Uruguay et au Brésil.

Du 24 février au 12 mars 1996, le Comte de Grasse participe à une nouvelle opération anti-drogue dans les Caraïbes. Le reste de l'année est avare en événements saillants.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co21
Le USS Comte de Grasse (DD-974) au large de Recife en 1997

En revanche l'année 1997 est plus fertile avec l'exercice SPONTEX 97-1 du 4 mars au 10 avril, INDEX 97-3 du 9 au 16 mai et surtout UNITAX XXXVIII-97 du 1er juillet au 26 novembre 1997.

Le USS Comte de Grasse (DD-974) est désarmé le 5 juin 1998 et remorqué à Philadelphie, confié aux bons soin du Naval Inactive Ships Maintenance Facility (NIMSF). Sont sort est finalement scellé huit ans plus tard : il doit être coulé comme cible.

Le 7 juin 2006, il est remorqué en haute mer à environ 275 milles nautiques de la Caroline du Nord pour être coulé lors d'un exercice de tir en compagnie de son sister-ship Stump. L'épave repose par 3658m de profondeur donc hors de portée des plongeurs et des pilleurs d'épave.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co22
Le Comte De Grasse désarmé

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyJeu 19 Sep 2019, 21:37

Le USS O'Brien (DD-975)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_o_11
Le USS O'Brien (DD-975) en 1987

Présentation

-Le USS O'Brien (DD-975) est mis sur cale le 9 mai 1975 lancé le 8 juillet 1976 et commissioned le 3 décembre 1977. Le navire reçoit pour devise «Loyalty Unity Freedom» (loyauté, unité,liberté).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Jeremi10

Le treizième destroyer de classe Spruance rend hommage au capitaine Jeremiah O'Brien (1774-1818) et ses cinq frères (Gideon, John, William,Dennis et Joseph) qui s'illustrèrent à bord du sloop Unity qui captura le HMS Margaretta à l'entrée du port de Machias le 12 juin 1775 au début de la guerre d'indépendance américaine.

Le DD-975 est le cinquième navire à porter ce nom. Il succède à un torpilleur de classe Blakely, le TB-30 en service à partir du 15 juillet 1905 et rayé en 1909, à un destroyer de classe O'Brien, le DD-51 en service du 22 mai 1915 au 5 juin 1922 (rayé et démoli en 1935), un destroyer de classe Sims, le DD-415 mis en service le 2 mars 1940 et perdu lors d'un torpillage le 15 septembre 1942 et enfin un destroyer de classe Allen M. Summer, le DD-725 en service du 25 février 1944 au 18 février 1972 (coulé comme cible le 13 juillet 1972).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_o_13
Le USS O'Brien (DD-725)

Un liberty ship à aussi servi durant le second conflit mondial, le SS. Jeremiah O'Brien.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_o_12
"Dans le port de Vancouver......"

Le destroyer effectue son premier déploiement outre-mer de février à octobre 1980 en Extrême-Orient et dans l'Océan Indien. Le second déploiement à lieu de janvier à juin 1981.

Durant le troisième déploiement (13 janvier au 1er août 1984), le destroyer passa 81 jours consécutifs dans l'Océan Indien, récupérant à deux reprises des réfugiés.

Le quatrième déploiement à lieu de janvier à juin 1986. Cette fois le destroyer se déploie davantage en Asie du Nord-Est avec deux exercices américano-sud coréens, TEAM SPIRIT 86 et TAE KWAN DO 86-1. Outre les deux exercices, le destroyer fait escale à Subic Bay et Manille (Philippines), Okinawa, Sasebo et Yokosuka (Japon), Pohang et Pusan (Corée du Sud) et enfin Hong-Kong.

En 1987, le destroyer reçoit un système de sonar remorqué avancé, système évalué lors d'opérations dans le Pacifique Nord et en mer de Bering.

L'occasion aussi de récupérer de précieuses informations sur les sous-marins soviétiques grenouillant dans la région qu'ils soient d'attaque, lance-missiles de croisière et lance-missiles balistique.

Durant son cinquième déploiement en 1988, le destroyer intègre la Middle East Force (MEF). Il participe à l'opération EARNEST WILL (escorte des pétroliers koweïtiens qui passent sous pavillon américain) puis à l'opération PRAYING MANTIS (destruction de la frégate Sahand et d'autres navires iraniens,intervention qui faisait suite à l’endommagement de la frégate Samuel B. Robert par une mine iranienne).

En 1988, le destroyer subit une grande refonte avec l'installation de lanceurs verticaux notamment pour le missile de croisière Tomahawk, l'installation d'un radar remorqué SQR-1 et la modernisation de ses installations aéronautiques pour permettre l'embarquement du SH-60 Seahawk.

De mars à septembre 1988, le destroyer est déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique

Affecté à la Middle East Force (MEF) de septembre à décembre 1990, il participe à l'opération DESERT SHIELD (Bouclier du Désert), le volet défensif de la première guerre du Golfe. Il effectue des patrouilles et surtout des inspections pour faire appliquer l'embargo décrété par les Nations Unies vis à vis de l'Irak. L'O'Brien inspecta plus de quatre cents navires durant son déploiement.

En décembre 1991 puis entre février et avril 1992, il participe à une opération anti-drogue au large des côtes de l'Amérique Centrale et de l'Amérique du Sud.

En août 1992 il quitte San Diego pour la dernière fois, étant redéployé à Yokosuka où il arrive en octobre 1992 après une campagne de test du sonar SQQ-89 et de la version à lancement vertical du missile anti-sous-marin Asroc (Asroc VL) au Pacific Missile Test Range de Kauai (Hawaï).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_o_14
Le USS O'Brien (DD-975) à Singapour le 30 avril 1993

En juin 1993, l'O'Brien quitte Yokosuka pour un nouveau déploiement au sein de la MEF. Il effectue de nombreuses patrouilles dans le Golfe Persique dans le cadre de l'opération SOUTHERN WATCH sans oublier la surveillance du Golfe d'Oman.

Outre les patrouilles, le destroyer de classe Spruance effectua des exercices interarmées avec l'USAF et l'USMC ainsi que des exercices avec les forces armées de Singapour, de Brunei et de la Corée du Sud.

Le USS O'Brien (DD-975) entame son quatrième déploiement au sein de la MEF le 17 février 1995, toujours en vue d'opérations pour faire respecter l'embargo imposé par les Nations Unies vis à vis de l'Irak.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_o_15
Le O'Brien à Point Loma

En 1996, il effectue un nouveau déploiement au sein de la MEF suivit d'une participation à l'exercice RIMPAC 96 ainsi qu'un déploiement au large de Taiwan pour dissuader Pékin de profiter d'exercices pour récupérer un territoire que la Chine communiste considère comme une partie intégrante du territoire national chinois. Le destroyer passe ainsi 233 jours loin de Yokosuka en 1996.

En 1999, le destroyer participe à des exercices avec les marines philippines et australiennes.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_o_17
Le USS O'Brien en compagnie du porte-avions USS Kitty Hawk (CV-63) en mer de Chine méridionale le 21 mai 2000

L'année suivante, la dernière du 20ème siècle est aussi chargée avec 188 jours loin du port japonais de Yokosuka, l'O'Brien participant à des exercices liées aux opérations spéciales (Counter Special Operations Forces Exercice CSOFEX) en Corée du Sud, à l'exercice COBRA GOLD 2000 en Thaïlande, opère au Timor oriental en soutien des unités déployées pour faire respecter l'indépendance de cette ancienne colonie portugaise annexée de force par l'Indonésie en 1975.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_o_16
Le USS O'Brien (DD-975) le 9 octobre 2001

En 2001, il était déployé dans le Golfe Persique quand surviennent les attentats du 11 septembre, le DD-975 appareille en urgence de Bahrein pour rallier la mer d'Arabie.

Quand l'opération ENDURING FREEDOM (Liberté Immuable) est déclenchée, le destroyer est en première ligne, lançant une salve de missiles Tomahawk sur des cibles stratégiques en Afghanistan.

Le USS O'Brien est désarmé le 24 septembre 2004 et rayé du Naval Vessel Register le même jour. Il est coulé comme cible le 9 février 2006, encaissant des missiles Harpoon de la frégate canadienne HMCS Vancouver et de deux P-3C Orion ainsi que des obus de 127mm du croiseur Lake Erie lors d'un exercice d'entrainement de flotte au Pacific Missile Range Facility près de Kauai.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyJeu 19 Sep 2019, 22:00

Le USS Merill (DD-976)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_me10
Le USS Merill (DD-976) à la mer

Présentation

-Le USS Merill (DD-976) est mis sur cale le 16 juin 1975 lancé le 1er septembre 1976 et commissioned le 11 mars 1978. Ce navire reçoit pour devise «Spirit of  76» (l'esprit de [17]76).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Amiral21

Il rend hommage au contre-amiral Aaron S. Merill (Brandon Hall,Washington 26 mars 1890,Natchez Mississippi 28 février 1961) qui s'illustra en dirigeant les forces navales américaines dans les Salomons et en étant le premier amiral à n'utiliser que le radar pour la conduite des feux lors d'une bataille navale. Il à servit dans l'US Navy de 1912 à 1947.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_me11
Le USS Merill (DD-976) à Vancouver

Le Merill effectue son premier déploiement en Extrême-Orient d'avril à octobre 1980. Le 21 août, il sauva 62 boat-people vietnamiens à plus de 200 miles nautiques au sud-est de Saigon.

Durant les années suivantes le destroyer servit de bâtiment-test pour la mise au point du missile de croisière Tomahawk. Voilà pourquoi il ne participa à aucun déploiement jusqu'en 1986 quand il appareille pour l'Extrême-Orient, étant outre-mer de mai à octobre 1986.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_me12
Le groupe de combat organisé au tour du cuirassé USS New Jersey (BB-62) avec dans les sens des aiguilles d'une montre en partant de la gauche :le USS Long Beach (CGN-9), le USS Merrill (DD-976), le HMAS Swan (DE 50), le HMAS Stuart (DE 48), le HMAS Parramatta (DE 46),le  USNS Passumpsic (T-AO-107), le USS Wabash (AOR-5), le HMAS Derwent (DE 49), le USS Kirk (FF-1087), le USS Thach (FFG-43), le HMAS Hobart (D 39) et le USS New Jersey (BB-62) au centre

Durant ce déploiement, le destroyer servit de navire-amiral au profit du Destroyer Squadron Twenty-One (DesRon 21), le destroyer de classe Spruance intégrant le Battle Group Romeo organisé autour du cuirassé USS New Jersey (BB-62). Ce groupe de combat était le premier à être organisé autour d'un cuirassé depuis le second conflit mondial.

De janvier à juillet 1988, il est déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, participant les 18 et 19 avril 1988 à l'opération PRAYING MANTIS.

D'octobre 1989 à mai 1990, le destroyer est déployé en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique. En août 1990, il est l'hôte de navires soviétiques en escale à San Diego.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_me13
Le USS Merill (DD-976) en 1991 au sein du groupe de combat "Foxtrot" avec le USS Abraham Lincoln (CVN-72) au centre. Les autres navires sont (sens des aiguilles de la montre en partant de la gauche) les frégates USS Ingraham (FFG-61) et USS Gary (FFG-51),le USS Merrill (DD-976), le pétrolier Roanoke (AOR-7),les croiseurs lance-missiles USS Long Beach (CGN-9) et USS Lake Champlain (CG-57).

De mai à novembre 1991, le destroyer effectue un nouveau déploiement opérationnel en direction du Golfe Persique. Il s'agit d'effectuer si l'on peu dire le service après vente de la première guerre du Golfe.

Durant le transit, il est détourné en direction des Philippines pour participer à l'opération FIREY VIRGIL en compagnie notamment des porte-avions Abraham Lincoln et Midway ainsi que du porte-hélicoptères amphibie Peleliu, opération destinée à évacuer le personnel de la base aérienne de Clark et de la base navale de Subic Bay victimes des nuages de cendre de l'éruption du Pinatubo.

Cependant contrairement à ce qui est parfois écrit, cet événement n'à fait qu'accélérer l'évacuation qui était de toute façon prévue au plus tard en septembre 1992. L'opération terminée, le destroyer reprend la mer direction le Golfe Persique pour participer à l'opération SOUTHERN WATCH.

En 1992, le destroyer participe à une opération anti-drogue au large de l'Amérique Centrale. Il est ensuite immobilisé pour un grand carénage de septembre 1992 à la fin 1993 au long Beach Naval Shipyard.

Outre la remise en état générale et la mise à niveau de l'électronique, le destroyer reçut un revêtement spécial absorbant les ondes radars, les Spruance ayant été conçus avant que la réduction de la surface équivalente radar (SER) ne soit prise en compte.

Suite à la fermeture de la base Long Beach, le destroyer est redéployé à San Diego. De mai à octobre 1995 il est déployé outre-mer, opérant en Extrême-Orient, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique, intégrant pour cela le groupe de combat du porte-avions USS Abraham Lincoln (CVN-72).

Durant ce déploiement, le destroyer participe aux opérations liées au respect de l'embargo imposée à l'Irak, au soutien de l'opération SOUTHERN WATCH mais aussi à des exercices avec les marines de la région pour améliorer l'interopérabilité entre alliés.

En juillet 1995, la flotte du Pacifique est réorganisée avec six groupes de combat organisés autour de porte-avions et huit escadrilles de destroyers, le Merill intégrant le Destroyer Squadron Seven (DesRon 7).

Du 10 au 21 février 1997, le destroyer participe à l'exercice PACJTFEX 97-1, un exercice mené par la 3ème flotte dans le sud de la Californie. Vingt navires (dont le porte-avions Constellation et le porte-hélicoptères Boxer), des avions, des hélicoptères, des marines de la 15th MEU, des hommes de l'US Army et de l'USAF sont ainsi engagés pour tout un éventail de mission destinées à adapter la marine américaine aux missions des premières années post-guerre froide.

De février à août 1997, le destroyer participe à un nouveau déploiement au Moyen-Orient au sein du groupe de combat du porte-avions USS Constellation (CV-64). Il opéra en mer d'Arabie mais aussi dans le Golfe Persique.

Le USS Merill (DD-976) est désarmé le 26 mars 1998 après à peine vingt ans de service. Il est remorqué à Pearl Harbor et stocké dans le Loch au Pearl Harbor Naval Inactive Ship Maintenance Facility, attendant que son sort final soit décidé. Le 1er août 2003 il est coulé comme cible au nord-est d'Hawaï.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_me14
Le Merill désarmé

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6074
Age : 55
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyVen 20 Sep 2019, 08:10

Deux petites précisions
-Le Caron fut selon toute vraisemblance un des Spruance ayant reçu quelques aménagements particuliers pour la reconnaissance et l'espionnage électronique, ce qui explique ses incursions en Mer Noire. Aujourd'hui qq Burke ont repris le flambeau exemple le Cook qui lui aussi a tâté du Russe en Mer Noire.

-"Oley" ne "dirigeait pas les cuirassés à Surigao" ceux-ci étaient placés sous la responsabilité du RAdm Weyler ayant lui-même en sous-ordre les RAdm Ruddock et Chandler.
Oldendorf en charge de la 4e Div de Croiseurs sur le Louisville commandait l'ensemble du dispositif Combat Task Group 77.2 - il était le plus ancien dans le grade le plus élevé.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyVen 20 Sep 2019, 21:12

pascal a écrit:
Deux petites précisions
-Le Caron fut selon toute vraisemblance un des Spruance ayant reçu quelques aménagements particuliers pour la reconnaissance et l'espionnage électronique, ce qui explique ses incursions en Mer Noire. Aujourd'hui qq Burke ont repris le flambeau exemple le Cook qui lui aussi a tâté du Russe en Mer Noire.

-"Oley" ne "dirigeait pas les cuirassés à Surigao" ceux-ci étaient placés sous la responsabilité du RAdm Weyler ayant lui-même en sous-ordre les RAdm Ruddock et Chandler.
Oldendorf en charge de la 4e Div de Croiseurs sur le Louisville commandait l'ensemble du dispositif Combat Task Group 77.2 - il était le plus ancien dans le grade le plus élevé.

Merci pour ces précisions. La suite soit ce soit soit demain

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptySam 21 Sep 2019, 10:50

Le USS Briscoe (DD-977)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_br10
Le USS Briscoe (DD-977)

Présentation

-Le USS Briscoe (DD-977) est mis sur cale le 21 juin 1975 lancé le 28 décembre 1976 et commissioned le 3 juin 1978.

Ce navire rend hommage à l'amiral Robert P. Briscoe (Centerville,Mississippi 19 février 1897, Liberty Mississippi 14 octobre 1968) qui servit dans l'US Navy de 1918 à 1959. Durant le second conflit mondial, il commanda deux navires, une escadrille de destroyers et un groupe amphibie. Il termine sa carrière comme commandant en chef des forces navales alliées en Europe du Sud de 1956  à 1959.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_br11
Le Briscoe à la mer, une impression de puissance

En juillet et en août 1979, le destroyer est à Guantanamo pour parachever son entrainement et sa mise en condition opérationnelle. Il effectue son premier déploiement opérationnel en Méditerranée de novembre 1981 à avril 1982.

D'octobre à décembre 1983, le destroyer est déployé au large de la Grenade, participant à l'opération URGENT FURY. D'avril à octobre 1984, le destroyer est envoyé en Méditerranée.

De janvier à juillet 1986, le destroyer quitte la côte est pour une série d'exercices dans l'Atlantique Nord dans le cadre otanien.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_br12
Le USS Briscoe (DD-977) à la mer en 1987

De septembre 1987 à mars 1988, le Briscoe retourne en Méditerranée pour un nouveau déploiement sous l'autorité de la 6ème flotte. L'année suivante, le DD-977 participe aux manœuvres UNITAS qui s'entendent de juillet à décembre 1989.  

De mai à août 1990 il est déployé en mer Baltique qui est encore à l'époque une mare sovieticus avec une flotte de la Baltique pouvant bénéficier des ports du Golfe de Finlande et des Etats Baltes.

De juillet à janvier 1993, le destroyer opére en Méditerranée puis dans l'Océan Indien, contrôlant 275 navires en mer Rouge. L'année suivante il fait mieux puisque d'avril à novembre 1993 il enchaîne des exercices et des escales en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique. Même chose de mars à septembre 1994.

Durant ce déploiement, il répond à un appel de détresse le 19 mai, SOS venant du ferry Al-Qamar Al Saudi Al Misri. Il pris le commandement des opérations de secours, coordonnant l'action mené par les nombreux navires présents sur zone.

En 1996, il passa six mois en Méditerranée et en mer Noire. Il participa à l'exercice ATLAS HINGE en compagnie de la marine tunisienne, aux exercices SHARK HUNT et JAWS contre des sous-marins américains.

Du 31 août au 9 septembre, il participe à l'exercice CLASSICA 96 dans le cadre du Partenariat pour la Paix, l'antichambre de l'OTAN. Cet exercice à vu l'engagement de navires de la 6ème flotte maiss aussi des marines italiennes, ukrainiennes et grecques. De janvier à juillet 1997, le destroyer est déployé en Méditerranée.

En 1999 sur ordre du président Clinton, des navires de la marine américaine furent engagés dans la recherche de l'avion de John F. Kennedy Jr. . Avec la permission du secrétaire d'Etat à la Défense William Cohen, un office est organisé à bord du destroyer et ses cendres dispersées en mer au large de Martha's Vineyard.

Le 11 septembre 2001, suite aux attentats de New-York, de Washington et de Pennsyvalnie, le destroyer participe à l'opération NOBLE EAGLE, l'opération de sécurisation de l'espace aérien de la côte est des Etats-Unis. L'USAF et l'Aéronavale effectuèrent le gros du boulot mais destroyers et croiseurs pouvaient être d'un précieux secours avec leur puissants radars et leurs missiles surface-air.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_br13
Deux photos du Briscoe en 2003
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_br14

De décembre 2002 à mai 2003, le destroyer est déployé en Moyen-Orient au sein du groupe de combat du porte-avions USS Harry S. Truman (CVN-75), participant à l'opération IRAQI FREEDOM, le DD-977 lançant 25 missiles Tomahawk sur des cibles iraquiennes.

Le USS Briscoe (DD-977) est désarmé le 2 octobre 2003, rayé le 6 avril 2004 et coulé comme cible le 25 août 2005.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptySam 21 Sep 2019, 11:13

Le USS Stump (DD-978)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_st11
Le USS Stump (DD-978) en juin 1994

Présentation

-Le USS Stump (DD-978) est mis sur cale le 25 août 1975 lancé le 29 janvier 1977 et commissioned le 19 août 1978. Le navire reçoit pour devise «Tenacity : foundation of Victory» (Tenacité : fondations de la victoire).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Stump10

Le seizième destroyer de classe Spruance rend hommage à l'amiral Felix Budwell Stump (Parkersburg, West Virginia 15 décembre 1894 Bethesa,Maryland 13 juin 1972)

Sorti de l'académie naval en 1913, il participe aux deux conflits mondiaux, se spécialisant après le premier conflit mondial dans une arme nouvelle à savoir l'aviation embarquée. Commander en 1940, il devint l'officier opérations du USS Enterprise (CV-6).

Quand le second conflit mondial éclate, Stump est commandant du transport d'aviation USS Langley (AV-3). Il devient le premier commandant du porte-avions USS Lexington (CV-16) (classe Essex).

Contre-amiral en 1944, il participe aux opérations de Saipan et de la campagne des Phillipines. De mai 1945 à décembre 1948, il dirige le Naval Air Technical Training Command. De décembre 1948 à mars 1951, il dirige l'aviation de la flotte de l'Atlantique avec le grade de vice-amiral.

De mars 1951 à juin 1953, il commande la 2ème flotte ou flotte de l'Atlantique avant de terminer sa carrière en commandant avec le grade d'amiral le US Pacific Command (10 juillet 1953 au 14 janvier 1958). Il prend sa retraite le 1er août 1958.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_st12
Le USS Stump (DD-978) à New-York en 1977

Le Stump réalise son premier déploiement opérationnel en Méditerranée d'avril à octobre 1980 en portant la marque du commandant du Destroyer Squadron Fourteen (DesRon 14). Ce déploiement est marqué par une incursion en mer Noire pour montrer le pavillon américain et effectué des missions de renseignement.

Il participe de juin à décembre 1981 à l'exercice multinational UNITAS XXII avec les marines d'Amérique du Sud. Il reçoit un perroquet bleu prénommé Felix lors d'une escale au Brésil. C'est le premier destroyer de classe Spruance à traverser la mer intérieure chilienne.

D'août 1982 à mars 1983, il retourne en outre-mer pour un déploiement au programme copieux puisqu'il conduit le destroyer en Méditerranée, dans l'Océan Indien et dans le Golfe Persique où il effectua des missions de piquet-radar.

A son retour il est immobilisé pour un grand carénage qui commence en mai 1983 et s'achève en janvier 1984, carénage exécuté au Brooklyn Navy Yard.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_st13
Le USS Stump (DD-978) le 20 février 1985

En 1985, le destroyer participe aux manœuvres UNITAS, visitant les ports de huit pays sud-américains et de six pays ouest-africains. En 1986, le destroyer va servir de plate-forme de test pour le nouveau sonar d'étrave AN/SQS-53C.

A partir du 29 février 1988, le destroyer est déployé en Méditerranée au sein du groupe de combat du USS Dwight E. Eisenhower (CVN-69). Si le porte-avions va y rester jusqu'en août, le destroyer lui va recevoir l'ordre en avril de rallier le Golfe Persique pour remplacer le Samuel B. Robert endommagé par une mine iranienne. Le destroyer va y rester déployé jusqu'en août, période à laquelle il rentre à Norfolk.

En octobre et novembre 1988, il participe pendant six semaines à une opération anti-drogues dans les Caraïbes.

Le USS Stump (DD-978) connait un nouveau déploiement en Méditerranée d'octobre 1989 et mars 1990 au sein du groupe de combat du USS Forrestal (CV-59) et ce avant un nouveau grand carénage entre août 1990 et août 1991.

Les travaux menés aux chantiers navals Avondale de la Nouvelle-Orleans voit le destroyer recevoir un système de lancement vertical VLS Mk 41 ainsi que le système sonar AN/SQQ-89.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_st14
Le USS Stump (DD-978) en avril 1992

De novembre 1992 à mai 1993, le destroyer est déployé en mer Rouge et dans le Golfe Persique, lançant des missiles de croisière Tomahawk

De juillet à septembre 1994, le destroyer participe à l'exercice UNITAS XXXV, visitant huit pays d'Amérique du Sud entre deux exercices.

En février 1995, il participe à une nouvelle opération anti-drogue, franchissant pour cela le canal de Panama. Il participe également au sauvetage des membres d'équipage d'un cargo colombien en perdition. Il rentre à sa base en avril 1995.

Suite à la réorganisation de la flotte de l'Atlantique, sa composante de surface est organisée en six groupes de combat (Battle Group), neuf escadrilles de destroyers (Destroyer Squadron) et un Western Hemipshere Group. Le Stump est affecté au DesRon Two (Destroyer Squadron Two)

Il effectue un nouveau déploiement Méditerranée/Océan Indien/Golfe Persique d'août 1996 à février 1997 assurant des missions de contrôle océanique, d'inspection de navires et de lancement de missiles Tomahawk sur des cibles irakiennes.

Le 17 avril 1998, il porte assistance au chalutier Sara Ann qui était en difficulté en baie de Chesapeake. Quatre naufragés sont récupérés à 65 miles au large du Cap Hatteras.

De juin à décembre 1998, le destroyer est en Méditerranée pour un nouveau déploiement outre-mer, participant à l'exercice SHAREM 125 du 9 au 15 juillet, un exercice d'entrainement à la détection anti-sous-marine dont ce fût la dernière édition.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_st15
Le USS Stump (DD-978) à Norfolk le 28 novembre 2000

En revanche de novembre 2000 à mai 2001, le DD-978 partage son temps entre la Méditerranée, l'Océan Indien et Golfe Persique au sein du groupe de combat du porte-avions USS Harry S. Truman (CVN-75) dont c'était le premier déploiement puisqu'il à été mis en service en 1998. Le groupe de combat est de retour au pays le 24 mai 2001.

Il participe en 2003 aux exercices UNITAS, manoeuvrant avec les marines argentines, brésiliennes, péruviennes,uruguayennes et espagnoles.

Le Stump est désarmé le 22 octobre 2004 alors que servait  à bord du destroyer John Stump III, l'arrière petit-fils de l'amiral Stump. Il est Remorqué au NIMSF de Philadelphie.

Le 7 juin 2006, il est remorqué en haute mer à environ 275 milles nautiques de la Caroline du Nord pour être coulé lors d'un exercice de tir en compagnie de son sister-ship Comte de Grasse. L'épave repose par 3658m de profondeur donc hors de portée des plongeurs et des pilleurs d'épave.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_st16
Le Stump "sacrifié" lors d'un exercice de tir (SINKEX) en 2006

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyDim 22 Sep 2019, 11:39

Le USS Conolly (DD-979)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co23
Le USS Conolly (DD-979) au large d'Haïti en 1993. Avant d'intervenir en 1994, les américains avaient établit un sérieux blocus pour faire plier la junte au pouvoir

Présentation

-Le USS Conolly (DD-979) est mis sur cale le 29 janvier 1975 lancé le 3 juin 1977 et commissioned le 14 octobre 1978.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Richar11

Il rend hommage à l'amiral Richard Lansing Conolly (Waukegan,Illinois 26 avril 1892 Jamaica Bay New-York City 1er mars 1962)

Servant dans la marine américaine de 1914 à 1953, il participe aux deux conflits mondiaux, recevant la Navy Cross pour avoir sauvé les passagers un transport de troupes ayant pourtant été atteint par deux torpilles.

Il reçoit son premier commandement en août 1929. Comme pour tout officier, il alterne entre postes à terre et postes en mer. En mai 1939, il commande la 7ème division de destroyers puis le 30 janvier 1941, le Destroyer Squadron Six.

Il participe aux premiers raids contre les Gilbert et les Marshall puis au raid sur Tokyo, ses destroyers assurant l'escorte du porte-avions Hornet. Contre-amiral en juillet 1942, il intègre l'état-major du CNO, l'amiral King.

Après une incursion en Méditerranée pour les débarquements en Sicile et en Italie, il retourne dans le Pacifique, participant aux principales opérations jusqu'à la fin de la guerre. Soucieux de tirer au plus près des plages, il reçoit le surnom de «Close-In Conolly» (Conolly le rapproché).

Représentant de l'US Navy à la conférence de paix de Paris en 1946, il commande la 12ème flotte de septembre 1946 à janvier 1947 puis les forces navales américaines d'Atlantique orientale et de Méditerranée de 1947 à 1950. Il termine sa carrière comme président du Naval War College de Newport entre 1950 et 1953. C'est avec le grade d'amiral qu'il se retire en novembre 1953.

Alors qu'il était président de l'université de Long Island, «Close-In Conolly» meurt le 1er mars 1962 en compagnie de sa femme dans un accident d'avion. Ce jour-là le vol American Airlines Flight 1 s'écrase dans Jamaica Bay peu après son décollage de l'aéroport d'Idlewild. Aucun des quatre-vingt quinze passagers ne survécut au crash. Il est enterré au cimétière national d'Arlington.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co24
Le USS Conolly (DD-979) en 1982

Le nouveau destroyer dont la devise est «Leading the way» (montrer la voie) effectue son premier déploiement opérationnel de août à décembre 1980, un déploiement au programme copieux puisque les hélices du DD-979 vont tourner en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique.

Un an plus tard nous déploiement outre-mer, le Conolly opérant en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique d'octobre 1981 à avril  1982.

En septembre 1982, il est déployé en Méditerranée pour renforcer les forces navales américaines au large des côtes libanaises.

Les années 1983 et 1984 sont marquées par une participation aux manœuvres UNITAS avec les marines sud-américaines.

Pour l'année 1983, outre l'exercice UNITAS, le destroyer effectue une croisière d'entrainement en Afrique noire, la West African Training Cruise (WATC) avec des escales à Libreville (Gabon), Lagos (Nigéria),Monrovia (Libéria) et Dakar (Sénégal) avant de traverser l'Atlantique, ralliant Norfolk via Roosevelt Roads pour ravitaillement.

Durant le transit vers le Gabon, le destroyer de classe Spruance ravitailla en carburant la frégate Jesse L. Brown, devenant le premier Spruance à se transformer en pétrolier de luxe.

De février à décembre 1984, le destroyer subit un grand carénage chez Bath Iron Works sur un site récemment inauguré pour ce type de travail. Outre la remise en condition, le destroyer reçoit un système de missiles de croisière Tomahawk, deux systèmes Phalanx et le système Mk23 TAS pour améliorer les capacités du système Sea Sparrow.

Le troisième déploiement opérationnel du DD-979 à lieu d'octobre 1985 à avril 1986 avec toujours le trio Méditerranée/Océan Indien/Golfe Persique.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co25
Le USS Conolly (DD-979) se ravitaillant auprès du cuirassé USS Iowa (BB-61)

En revanche de mai à novembre 1987, le déploiement outre-mer se limite à la Méditerranée. Il faudra attendre 1989 pour retrouver le trio  Méditerranée/Océan Indien/Golfe Persique, déploiement qui l'éloigne de sa base de mars à septembre.

Après un déploiement opérationnel au Moyen-Orient de mars à juin 1990, le destroyer est immobilisé pour un grand carénage chez Metro Machine à Norfolk à partir de janvier 1991. De mars à septembre 1992, le destroyer est à nouveau déployé outre-mer en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique.  

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co26
Le USS Conolly (DD-979) au large d'Haïti

Il participe à l'opération UPHOLD DEMOCRACY, un blocus des côtes haïtiennes pour faire chuter les militaires au pouvoir et permettre le retour au pouvoir du président légitime.

Il est à nouveau déployé au outre-mer d'avril à octobre 1994. Du 6 au 10 juin, le destroyer participe aux cérémonies commémorant le cinquantième anniversaire du débarquement de Normandie même si le destroyer était à l'époque à Cavalaire-sur-Mer.

Présent en mer Rouge, il effectue le contrôle des navires marchands pour faire respecter l'embargo imposé par l'ONU vis à vis de l'Irak.

Le 12 juillet 1994, il sauve les soixante-deux membres d'équipage du ferry Al Loloa battant pavillon panaméen, récupérant soixante et un hommes en mer et le dernier blessé à bord.

Suite à la réorganisation de la flotte de l'Atlantique, le destroyer change de port d'attache, quittant Norfolk pour rallier Mayport, ce mouvement étant effectif en mars 1997.

Après un nouveau déploiement en Méditerranée de janvier à juillet 1996 au sein du groupe de combat du porte-avions USS George Washington (CVN-73), le DD-979 effectue son dernier déploiement opérationnel de janvier à avril 1998 dans les Caraïbes, quelques mois seulement avant son désarmement.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co27
Le USS Conolly (DD-979) désarmé à Philadelphie

Le USS Conolly (DD-979) est désarmé le 18 septembre 1998 et mouillé au Philadelphia Naval Intermediate Ship Maintenance Facility jusqu'au 29 avril 2009 quand il sert de cible aux navires engagé dans UNITAS GOLD, la cinquantième édition de cet exercice. Cela fait suite à l'échec d'une tentative de préservation dans l'Illinois.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_co28
L'ex-USS Conolly (DD-979) utilisé comme cible. Un hélicoptère mexicain Bo-105 tire ses roquettes sur l'ancien destroyer américain

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10277
Age : 36
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) EmptyDim 22 Sep 2019, 12:00

Le USS Moosbrugger (DD-980)
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mo25
Le USS Moosbrugger (DD-980) à la mer en 1983

Présentation

-Le USS Moosbrugger (DD-980) est mis sur cale le 3 novembre 1975 lancé le 23 juillet 1977 et commissioned le 16 décembre 1978. Le navire reçoit pour devise «More than required» (plus qu'il n'est nécessaire).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Moosbr10

Le dix-huitième destroyer de classe Spruance rend hommage au vice-amiral Frederick Moosbrugger (9 octobre 1900-1er octobre 1974) qui à servit dans la marine américaine de 1923 à 1956, participant donc au second conflit mondial. Il est connu pour être un commandant particulièrement efficient de destroyer.

Carrière opérationnelle
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mo26
Le USS Moosbrugger (DD-980) en 1982

A sa mise en service, le destroyer est affecté à l'Atlantic Fleet (Flotte de l'Atlantique) mais n'est stationné ni à Norfolk ni à Mayport mais à Charleston en Caroline du Sud. Il effectue sa mise en condition opérationnelle au Fleet Training Centrer de Guantanamo.

Il profite de cette croisière pour faire escale à Port-au-Prince (Haïti) et Saint Thomas (Iles Vierges américaines). Il retourne ensuite dans son chantier constructeur pour des modifications techniques même si il doit prendre la mer pour éviter les effets potentiellement dévastateurs de l'ouragan Frederic. Revenu à Pascagoula, il sert de centrale électrique flottante pour permettre aux travaux d'être menés à bien.

Le Moosbrugger effectue son premier déploiement opérationnel en 1980, étant déployé en Méditerranée de juillet à décembre 1980. Il porte alors le pavillon du commandant du Destroyer Squadron Twenty (DesRon 20). Il effectue des exercices ASM et de combat amphibie, faisant escale à Rota, Benidorm, Carthagène et Palma de Majorque (Espagne), Cagliari et La Spezia (Italie) et Marseille (France).

En 1982, le destroyer sert de plate-forme de test pour le sonar remorqué AN/SQR19(V).

De janvier à juin 1983, le destroyer retourne en Méditerranée pour opérer au profit de la 6ème flotte. En octobre 1983, il participe à l'opération URGENT FURY (intervention sur l'île de Grenade) avant de rallier la Méditerranée pour opérer notamment au large du Liban durant un déploiement de quatre  mois (octobre 1983-février 1984). De juin à décembre 1984, le Moosbrugger est immobilisé pour un grand carénage.

Après avoir participé de février à mars 1986 à des «opérations spéciales», le DD-980 rallie la Méditerranée pour un nouveau déploiement de six mois d'août 1986 à mars 1987.

Après avoir passé le début de l'automne 1988 dans l'Atlantique Nord, le destroyer repart outre-mer pour un nouveau déploiement qui le conduit d'octobre 1988 à avril 1989 en Méditerranée, dans l'Océan Indien et le Golfe Persique au sein du groupe de combat du porte-avions USS Theodore Roosevelt (CVN-71).

D'août 1990 à avril 1991, le destroyer anti-sous-marin participe à la première guerre du Golfe et à ses conséquences immédiates. Il intègre le groupe de combat du porte-avions USS John F. Kennedy (CV-67), un groupe de combat mis sur pied pour ce conflit.

Il reste en Méditerranée jusqu'en septembre avant d'enfin passer le canal de Suez pour retrouver le CV-67 et d'autres escorteurs. Durant DESERT SHIELD, il participe à des opérations de contrôle des navires marchands pour éviter que l'Irak ne se ravitaille via la contrebande.

Après avoir passé Noël à Haïfa, le destroyer repasse le canal de Suez pour reprendre ses missions de visite, d'abordage, de recherche et de saisie soit dans la langue de Shakespeare Visit Board Search & Seizure (VBSS).

Le conflit terminé, le destroyer fait escale en Egypte, en Crète et à Gibraltar avant de traverser l'Atlantique pour rentrer au pays. Il subit ensuite un grand carénage où son lanceur Asroc est remplacé par des  lanceurs verticaux.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mo27
Le USS Moosbrugger (DD-980) en 1993

Le 11 mars 1995, le destroyer quitte Charleston pour une nouvelle base opérationnelle en l'occurence Mayport en Floride, suite à la décision prise en 1993 de fermer la base et l'arsenal de Charleston. A la même époque, les locaux-vie sont adaptés à l'embarquement de personnel féminin.

En 1996, le USS Moosbrugger (DD-980) participe à l'exercice UNITAS en compagnie du bâtiment de débarquement de chars USS LaMoure County (LST-1194), de la frégate USS John L. Hall (FFG-32) et du sous-marin USS Narwhal (SSN-671).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mo28
Le USS Moosbrugger (DD-980) en 1996

De juillet à novembre 1998, le destroyer participe à l'exercice UNITAS en compagnie du LaMoure Countu, de la frégate USS Doyle (FFG-39) et du sous-marin USS Boston (SSN-703). Durant cette édition outre la marine américaine et les marines sud-américaines, la Royal Navy, la Royal Canadian Navy, la Koninklijke Marine (marine néerlandaise) et la Republic of South Africa Navy participent à la première phase cet exercice qui à lieu dans les Caraïbes.

UNITAS se déroule ensuite dans les différents pays sud-américains avec des escales et des exercices, chaque marine sud-américaine choisissant le thème des exercices qui pouvaient avoir pour thème la lutte anti-sous-marine, la lutte anti-surface, la défense aérienne à la mer, les opérations amphibies.

Les années suivantes le destroyer de s'éloigne guère de la côte est.

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mo29
Le USS Moosbruger (DD-980) à Portsmouth le 2 septembre 2000

Le USS Moosbrugger (DD-980) est désarmé le 15 décembre 2000. Rayé le 25 avril 2006 après avoir été conservé sous cocon à Philadelphie pour un potentiel réarmement, le destroyer est finalement vendu à la démolition et démantelé par Esco Marine à Brownsville (Texas).

DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Uss_mo30
Le Moosbrugger à Brownsville en attendant sa démolition

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)   DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
DESTROYERS CLASSE SPRUANCE (Terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Amérique :: Etats Unis-
Sauter vers: