AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10006
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty
MessageSujet: [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) EmptyLun 11 Fév 2019, 15:10

BATAILLE DE TSUSHIMA
(27-28 MAI 1905)

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Amiral13
L'amiral Togo sur le pont du Mikasa lors de la bataille qui allait le rendre célèbre


AVANT-PROPOS

Après les contre-torpilleurs de classe Vauquelin je change de période et de zone géographique en me plongeant dans la bataille de Tsushima, le dernier affrontement entre cuirassés avant le premier conflit mondial.

Ce nouvel article-bataille succède à ceux réalisés sur la bataille du Jutland (1916), la bataille de Savo (1942), du Cap Matapan (1942), du Dogger Bank (1915) et de Midway (1942).

Ces articles ont une forme différente de mes autres articles, plus synthétiques, plus courts. Les passionnés et les connaisseurs de l'histoire navale n'apprendront rien sur Midway mais j'espère attirer de nouveaux lecteurs et en faire de nouveaux passionnés.

Je prévois de réaliser ultérieurement un article sur la bataille de la mer de Corail et sur les batailles navales de Guadalcanal voir d'autres auxquelles je n'ai pas encore pensé.

Sur ce comme on dit Bonne lecture.......

1-CONTEXTE

Longtemps la Russie est passée dans les esprits européens comme une puissance arriérée, asiatique, barbare. A partir du règne de Pierre le Grand, l'ancienne Moscovie s'ouvre sur l'Europe, s'occidentalise peu à peu mais rêve toujours de puissance et d'empire.

Si les Etats-Unis ont connu leur Far-West, la Russie à elle connu son Far-East en direction des plaines de Sibérie et d'Asie Centrale, de véritables fronts pionniers, des zones où la loi est celle du plus fort. C'est le règne des Cosaques qui servent de force de défense et de police pour tenir des régions souvent vides ou alors vivaient des populations rebelles et indociles.

Très rapidement la Russie se heurte à l'empire du milieu, à l'empire de Chine des Qing même si très vite la Chine devient «l'homme malade de l'Asie». Saint-Pétersbourg joue comme on dit sur du velours en disposant d'une position privilégiée en Extrême-Orient.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) 1zore_10
La première guerre sino-japonaise (1894-95)

Cela change à la fin du XIXème siècle avec l'arrivée dans le jeu d'un nouvel acteur : le Japon à l'ère Meiji. Puissance montante, elle triomphe de la Chine lors de la première guerre sino-japonaise (1894-1895) ce qui lui permet de prendre pied dans les Pescadores, à Formose (future Taïwan), en Corée mais aussi en Mandchourie.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Guerre13
L'extrême-orient en 1904

La Russie s'inquiète, les tensions ne cessent d'augmenter jusqu'à aboutir en février 1904 au déclenchement d'un conflit majeur, conflit que l'histoire à retenu sous le nom de guerre russo-japonaise.

En avril 1903, la Russie refuse d'évacuer ses troupes de Mandchourie. C'est un véritable casus belli même si le conflit ne va éclater qu'en février 1904, moins d'un mois après un  ultimatum exigeant l'évacuation de la Mandchourie (13 janvier 1904).

Le Japon rend ses relations diplomatiques avec la Russie le 5. Avant même une déclaration de guerre officielle, les japonais surprennent la flotte russe à Port-Arthur le 8 février et les  8 et 9, une première bataille navale oppose les deux marines à Tchemulpo, deux navires étant coulés (Varyag Koreetz) pendant que des troupes japonaises débarquent en Corée.

La flotte japonaise bombarde Vladivostok le 6 puis combat devant Port-Arthur le 9 mars avant de bombarder le grand port russe de la région douze jours plus tard le 21.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Carte_10
Carte des combats de la guerre russo-japonaise

Le conflit tourne très rapidement en faveur des japonais. Dès le 6 avril 1904, les russes quittent la Corée, se repliant derrière le Yalou. Les japonais le franchisse le 1er mai. A l'été 1904 les troupes russes ont été obligées de se replier sur le sud de la Mandchourie et sur leur forteresse de Port-Arthur. Après un siège de plus de six mois, Port-Arthur capitule dans la nuit du 1er au 2 janvier 1905.

A terre les combats ont définitivement tourné en faveur des japonais. Les russes se battent mais ils savent au fond d'eux qu'ils ne peuvent retourner la situation en leur faveur. Le 23 février commence la bataille de Moukden qui débouche par la prise de la ville le 10 mars 1905.

Tout ne semble cependant pas perdu pour les russes qui espèrent finalement triompher des japonais en envoyant pour cela la flotte de la Baltique.

Cette décision ne fait pas l'unanimité car les questions logistiques sont en apparence insolubles. Nicolas II maintien son ordre, marquant le début d'une véritable épopée, d'une véritable anabase de 33000km qui allait se terminer dans les eaux du détroit de Corée.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Russoj10
Photomontage du conflit russo-japonais

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Lun 11 Fév 2019, 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10006
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) EmptyLun 11 Fév 2019, 15:27

2-ORDRE DE BATAILLE

Flotte Combinée

1ère Escadre (amiral Heihachirō Togo)
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Tojo10
L'amiral Togo Heihachiro

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Mikasa10
Le cuirassé Mikasa

-Cuirassé Mikasa (classe Mikasa) (navire-amiral) 15380 tonnes, 18 nœuds, en service de 1902 à 1923, préservé comme navire-musée, armement principal composé de deux tourelles doubles de 305mm et de quatorze canons de 152mm.

-Cuirassé Shikishima (classe Shikishima) 15090 tonnes, 18 nœuds, en service de 1900 à 1923 (démoli en 1948), deux tourelles doubles de 305mm et dix canons de 152mm.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Fuji_510
Le Fuji

-Cuirassé Fuji (classe Fuji) 12430 tonnes, 18 nœuds, en service de 1897 à 1922 (démoli en 1948);armement composé de quatre canons de 305mm et de quatorze canons de 152mm.

-Cuirassé Asashi (classe Asashi) 15400 tonnes, 18 nœuds, en service de 1900 à 1942 (coulé en mai 1942 mais à l'époque le navire était un navire-atelier), armement composé de quatre canons de 305mm et de quatorze de 152mm.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Ijn_ni10
Le Nisshin

-Croiseurs cuirassés Kasuga et Nisshin (classe Kasuga). Ces deux croiseurs cuirassés sont des navires type Giuseppe Garibaldi italiens initialement commandés par l'Argentine. Ces deux navires sont mis en service en 1904.

Si ils partagent le même déplacement (7700 tonnes) et la même vitesse maximale (20 nœuds), l'armement est différent, le premier disposant d'un canon de 254mm à l'avant, d'un canon de 203mm à l'arrière et de quatorze pièces de 152mm alors que le second dispose de quatre canons de 203mm (deux tourelles doubles, une avant et une arrière) et de quatorze canons de 152mm.

Le premier est coulé par l'aviation américaine le 18 juillet 1945 (démoli en 1945) alors que le second est coulé comme cible en 1936 relevé puis coulé définitivement en 1942.

-Navire de liaison (dispatch vessel) croiseur non protégé Tatsuta. Il s'agit d'un petit navire de 660 tonnes filant à 21 nœuds avec pour armement principal deux canons de 20mm. Il est démoli en 1926.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Ijn_ka11
Le Kasagi à Kobé en 1898

-3ème division de croiseurs protégés avec les croiseurs protégés de classe Kasagi (Kasagi Chitose), le croiseur protégé Niitaka (classe Niitaka) et le croiseur protégé Otowa (classe Niitaka).

Les croiseurs légers type Kasagi sont des navires de 4979 tonnes, filant à 22.5 nœuds avec un armement principal composé de deux canons de 203mm et dix canons de 120mm. Le Kasagi mit en service en 1898 s'échoue le 10 août dans le détroit de Tsugaru avant de couler dix jours plus tard. Le Chitose est en service de 1899 et 1928, finissant par être coulé comme cible 19 juillet 1931.

Le Niitaka est un croiseur protégé de 3420 tonnes, filant à 20 nœuds avec six canons de 152mm comme armement principal. Mis en service en 1904, il s'échoue le 26 août 1923 sur les côtes du Kamtchatka au cours d'un typhon.

Le croiseur protégé Otowa est un navire de 3048 tonnes, filant à 21 nœuds avec pour armement deux canons de 152mm et six canons de 120mm. Mis en service en 1904, il s'échoue le 1er août 1917 à Daiozaki dans la péninsule de Shima, coulant neuf jours plus tard.

-1ère division de destroyers : trois destroyers de classe Harusame (Harusame Fubuki Ariake) et le destroyer Akatsuki (ex-destroyer russe Reshitel‘nyi)

-2ème division de destroyers : quatre destroyers de classe Ikazuchi (Oboro, Inazuma, Ikazuchi, Akebono)

-9ème division de torpilleurs avec quatre torpilleurs de classe Hayabusa (Aotaka Kari Tsubame Hato)

-4ème division de destroyers : destroyers Asagiri et Murasame (classe Harusame) Shirakumo et Asashio (classe Shirakumo) chaque destroyer de cette division embarquent huit mines de 100 livres (environ 454kg).

Les destroyers de classe Harusame sont des navires de 350 tonnes (435 tonnes pleine charge), filant à 29 nœuds avec pour armement deux canons de 76mm, quatre canons de 57mm et deux tubes lance-torpilles de 457mm.

Le Harusame est en service de 1903 à 1926, le Fubuki de 1905 à 1924, l'Ariake de 1905 à 1924, l'Asagiri de 1903 à 1926 et le Murasame de 1903 à 1926.

Les destroyers de classe Ikazuchi sont des navires de 310 tonnes (420 à pleine charge), une vitesse maximale de 30 nœuds avec pour armement un canon de 76.2mm, cinq canons de 57mm et deux tubes lance-torpilles de 457mm.

L'Oboro est en service de 1899 à 1921, l'Inazumo l'est de 1899 à 1909, l'Ikazuchi de 1899 à 1913 et l'Akebono de 1899 à 1921.

Les destroyers de classe Shirakumo sont des navires de 322 tonnes (428 à pleine charge), filant à 31 nœuds avec un armement composé d'un canon de 76.2mm, cinq canons de 57mm et deux tubes lance-torpilles de 450mm. Le Shirakumo est en service de 1902 à 1925 et l'Asashio de 1902 à 1926.

Les torpilleurs de classe Hayabusa sont des navires de 152 tonnes, filant à 29 nœuds avec pour armement un canon de 57mm, deux canons de 42mm (?) et trois tubes lance-torpilles de 360mm.

2ème Escadre

2ème division (vice-amiral Hikonojo Kaminura)

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Ijn_iz10
L'Izumo

-croiseurs cuirassés classe Izumo Izumo (navire-amiral) et Iwate

Les croiseurs cuirassés de classe Izumo sont des navires de 9423 tonnes (9503 à pleine charge), filant à 20.75 nœuds avec pour armement principal quatre canons de 203mm (deux tourelles doubles) et quatorze canons de 152mm.

Le premier nommé mis en service en 1900 est coulé au port par l'aviation américaine le 28 juillet 1945, étant démoli en 1947. Son sister-ship mis en service en 1901 à été coulé trois jours plus tôt avant d'être démoli en 1946/47.

-Croiseur cuirassé Azuma

L'Azuma est un navire de 9278 tonnes, filant à 21 nœuds avec un armement principal composé de quatre canons de 203mm (deux tourelles doubles) et douze canons de 152mm. Mis en service en 1900, il est reclassé navire de défense côtière en 1921, désarmé en 1941 et démoli en 1946.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Ijn_to11
Le croiseur cuirassé Tokiwa

-Croiseurs cuirassés Tokiwa et Asama (classe Asama)

Les Asama est un navire de 9667 tonnes (9710 tonnes à pleine charge), filant à 21 nœuds avec un armement principal composé de quatre canons de 203mm (deux tourelles doubles) et quatorze canons de 152mm. Ils sont mis en service en 1899 et si le second est démoli en 1947, le premier à été coulé le 9 août 1945.

-Croiseur cuirassé Yakumo

Le Yakumo est un navire de 9646 tonnes, filant à 20 nœuds avec un armement principal composé de quatre canons de 203mm et douze canons de 152mm.
En service de 1900 à 1921 comme croiseur, il est rayé le 1er octobre 1945 avant d'être démoli à partir du 20 juillet 1946.

-Navire de liaison (dispatch vessel) croiseur léger Chihaya

Le croiseur léger Chibaya est un navire de 1258 tonnes, filant à 21 nœuds avec un armement composé de deux canons de 120mm. Il est en service de 1901 à 1929 avant d'être démoli dix ans plus tard.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Ijn_ak10
L'Akashi

-4ème division de croiseurs protégés : croiseurs protégés Naniwa et Takachiko (classe Naniwa) croiseur protégé Akashi (classe Suma) croiseur protégé Tsushima (classe Niitaka)

Les croiseurs protégés de classe Naniwa étaient des navires de 3709 tonnes, filant à 18.5 nœuds avec un armement principal composé de deux canons de 260mm et de six canons de 152mm.

Le Naniwa mis en service en 1885 est perdu lors d'un échouage le 26 juillet 1910 alors que le second mis en service la même année est torpillé par le torpilleur allemand S-90 le 14 octobre 1914.

L'Akashi de classe Suma est un navire de 2700 tonnes, filant à 20 nœuds avec un armement principal composé de deux canons de 152mm et de six canons de 120mm. Il est en service de 1899 à 1928, étant coulé comme cible en 1930.

Le Tsushima (classe Niitaka) est un navire en service de 1904 à 1936, étant coulé comme cible en 1944.

-5ème division de destroyers : quatre destroyers de classe Murakumo (Shiranui Murakumo Yugiri Kagero)

-3ème division de destroyers : destroyer Shinonome et Usugumo (classe Murakumo) destroyer Kasumi (classe Akatsuki) et Sazanami (classe Ikazuchi)

Les destroyers de classe Murakumo sont des navires de 279 tonnes (376 à pleine charge), filant à 30 nœuds avec un armement composé d'un canon de 76.2mm, cinq canons de 57mm et deux tubes lance-torpilles de 450mm.

Le Shiranui est en service de 1899 à 1925, le Murakumo de 1898 à 1925, le Yugiri de 1899 à 1922, le Kagero de 1899 à 1925, le Shironome de 1899 à 1913 et l'Usugumo de 1900 à 1925.

Le destroyer Katsumi est un navire de 369 tonnes (422 à pleine charge), filant à 30 nœuds avec un armement composé d'un canon de 76.2mm, cinq canons de 57mm et deux tubes lance-torpilles de 450mm. Il est en service de 1902 à 1913 avant d'être démoli en 1920.

le Sazanami de classe Ikazuchi est en service de 1899 à 1913.

3ème Escadre

-5ème division :

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Ijn_ma11
Le Matsushima

-croiseurs protégés Itsukushima Matsushima Hashidate (classe Matsushima)

Les croiseurs protégés de classe Matsushima sont des navires de 4285 tonnes (4347 tonnes pour le Matsushima),  filant à 16.5 nœuds avec un armement principal composé d'un canon de 320mm et de 11 ou 12 canons de 120mm.

Le Itsukushima est en service de 1891 à 1926, le Matsushima est en service de 1892 à sa perte par explosion à Formose le 30 avril 1908 alors que le Hashidate en service à partir de 1894, désarmé le 1er avril 1922 avant d'être démoli en 1927.

-cuirassé Chin'en (ex-monitor chinois Zhenyuan). Ce navire mis en service en 1885 est capturé par les japonais lors de la première guerre sino-japonaise (1894-1895). Il déplaçait 7793 tonnes, filait à 15.4 nœuds avec un armement composé de quatre canons de 305mm et deux canons de 150mm.

Les japonais remplacent les canons de 150mm par quatre canons de 152mm. Il est désarmé en 1912 puis démoli en 1914.

-navire de liaison (dispatch vessel) croiseur protégé Yaeyama. Ce navire déplaçait 1609 tonnes, pouvait filer à 20.75 nœuds avec un armement principal composé de trois canons de 120mm. Il est en service de 1890 à 1911.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Ijn_su10
Le Suma

-6ème Division : croiseur protégé Suma (classe Suma), croiseurs protégés Chiyoda Akitsushima et Izumi

Le Suma est en service de 1896 à 1923 avant d'être démoli en 1928.

Le Chiyoda est un navire de 2478 tonnes, filant à 19 nœuds avec dix canons de 120mm comme armement principal. Mis en service en 1891, il est désarmé en 1927 et coulé comme cible la même année.

L'Akitsushima est un navire de 3150 tonnes, filant à 19 nœuds avec pour armement principal quatre canons de 152mm et six canons de 120mm. Mis en service en 1894, il est déclassé comme navire d'entrainement le 30 avril 1921 avant d'être démoli en 1927.

L'Izumi est l'ancien croiseur protégé chilien Esmeralda construit en Grande-Bretagne et mis en service en 1884. Vendu au Japon dix ans plus tard en 1894, il est désarmé en 1907. C'était un navire de 2977 tonnes, filant à 18.25 nœuds avec comme armement tout d'abord deux canons de 254mm et six canons de 152mm puis deux canons de 152mm et six canons de 120mm.

-10ème division de torpilleurs : torpilleurs n°40/41/42 et 43

-11ème division de torpilleurs : torpilleurs n°72/73/74 et 75

-15ème division de torpilleurs : torpilleurs Hibari Sagi Hashitaki Uzura (classe Hayabusa)

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10006
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) EmptyLun 11 Fév 2019, 15:39

2ème Escadre du Pacifique (amiral Zinovi Rojestvenski)

Corps de Bataille (Battle Fleet)

1ère Division

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Knyaz_10
Le Knyaz Sovourov

-Cuirassés Knyaz Suvorov (navire-amiral sur lequel l'amiral Zinovi Rojestvenski) Imperator Aleksandr III, Borodino  Cuirassé Oryol (classe Borodino)

Les cuirassés de classe Borodino sont des navires de 14317 tonnes, filant à 18 nœuds ayant pour armement principal quatre canons de 305mm (deux tourelles doubles) et douze canons de 152mm en affûts doubles.

Trois d'entre-eux sont coulés à Tsushima (Borodino Imperator Aleksandr III Knyaz Sovourov), un quatrième capturé et remis en service dans la marine japonaise (Oryol devenu le Iwami remis en service en juin 1907 désarmé en avril 1922 et coulé comme cible 10 juillet 1924)

2ème Division

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Oslyab10
Le cuirassé Oslyabya

-Cuirassé Oslyabya (navire-amiral) (classe Peresvet)

C'est un navire de 13534 tonnes, pouvant filer à 18 nœuds avec pour armement principal deux tourelles doubles de 254mm et onze canons de 152mm. Mis en service en 1903, il est coulé deux ans plus tard à la bataille de Tsushima.

-Cuirassé Sissoi Veliky

C'est un navire de 10567 tonnes, pouvant atteindre la vitesse maximale de 15.7 nœuds avec pour armement principal quatre canons de 305mm et six canons de 152mm. Mis en service en 1896, il disparaît lors de la bataille de Tsushima.

-Cuirassé Navarin

Navire de 10370 tonnes, filant à 15 nœuds, il était armé principalement de quatre canons de 305mm et de huit canons de 152mm. Il disparaît à Tsushima

-Croiseur cuirassé Admiral Nakhimov

Déplaçant 7906 tonnes standard (8609 tonnes à pleine charge), il pouvait filer à la vitesse maximale de 17 nœuds. Armé de huit canons de 203mm et de dix de 152mm, ce navire mis en service en 1888 est coulé à la bataille de Tsushima.

3ème Division

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Impera10
Le cuirassé Imperator Nikolai I

-Cuirassé Imperator Nikolai I (classe Imperator Aleksandr II) (navire-amiral)

C'est un navire de 9748 tonnes, pouvant filer à 14 nœuds avec pour armement un canon de 305mm, quatre canons de 229mm et 8 de 152mm. Mis en service en juillet 1891, il est capturé par les japonais à Tsushima, réarmé sous le nom de Iki et coulé comme cible le 3 octobre 1915.

-Cuirassés de défense côtière General Admiral Graf Apraskin Admiral Seniavin et Admiral Ushakov (classe Admiral Ushakov)

Ce sont des navires de 5051 tonnes, pouvant atteindre la vitesse maximale de 16 nœuds avec pour armement trois ou quatre canons de 254mm et quatre de 120mm. L'Admiral Ushakov mis en service en février 1895 finit sa carrière sabordé le 28 mai 1905 alors que ses deux sister-ship sont capturés par les japonais.

L'Admiral Seniavin devient le Mushima, étant utilisé de 1905 à 1922 avant d'être démoli en 1939 alors que le General Admiral Graf Apraskin devenu l'Okinoshima est utilisé de 1905 à 1935 avant de terminer sa carrière comme cible en septembre 1936.

Croiseurs rattachés

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Zhemch10
Le croiseur protégé Zhemchug

-Croiseurs protégés Zhemchug et Izumrud (classe Izumrud)

Il s'agit de navires de 3153 tonnes, pouvant filer à 24 nœuds avec pour armement principal six canons de 120mm.

Mis en service en 1904, ils connaissent des sorts différents. Le Zhemchug survit à la bataille de Tsushima, étant brièvement interné à Manille avant d'être détruit durant le premier conflit mondial lors de la bataille de Penang contre le croiseur allemand Penang le 28 octobre 1914. Le Izumrud lui s'échappe de l'enfer de Tsushima, refuse de suivre l'ordre de rédition et rallie Vladivostok mais peu avant d'arriver le 29 mai 1905 il s'échoue, son équipage détruit le navire avant de rallier la grande base russe d'Extrême-Orient à pied.

1ère Division de croiseurs

-Croiseur protégé Oleg (classe Bogatyr)

Navire de 6752 tonnes mis en service en 1904, pouvant filer à 23 nœuds avec pour armement principal 12 canons de 152mm. Il échappe au désastre de Tsushima pour être interne à Manille en compagnie de l'Aurora et du Zhemchug. Rendu aux russes à la fin du conflit, il se rallie aux bolchéviks avant d'être coulé par la vedette lance-torpilles britannique CMB-4 le 17 juin 1919.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Aurora10
Le croiseur protégé Aurora

-Croiseur protégé Aurora (classe Pallada)

Navire de 6764 tonnes, pouvant filer à 19 nœuds avec un armement principal composé de huit canons de 152mm, il est mis en service le 29 juillet 1903. Après Tsushima et un bref internement à Manille, le navire devient croiseur-école avant de jouer un rôle important dans la révolution d'octobre. Il est désarmé en 1957 et préservé comme mémorial et navire-musée.

-Croiseur cuirassé Dmitrii Donskoi

Navire de 5976 tonnes, filant à 16.5 nœuds, il est armé de deux canons de 203mm et de 14 canons de 152mm. Mis en service en 1885, il est sabordé le 29 mai 1905 et son équipage fait prisonnier.

-Croiseur cuirassé Vladimir Monomakh

Navire de 5683 tonnes, filant à 15.2 nœuds avec un armement principal composé de quatre canons de 203mm et de douze de 152mm, il est mis en service en 1883 et sabordé à Tsushima le 28 mai 1905.

2ème division d'éclairage

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Svetla10
Le Svetlana

-Croiseur protégé Svetlana

C'est un navire de 3924 tonnes, pouvant filer à 21 nœuds avec pour armement principal six canons de 152mm. Mis en service en 1897, il est coulé le 28 mai 1905 à Tsushima.

-Croiseur auxiliaire Ural

Flottille de Destroyers

1ère Division de destroyers : destroyers Byedovy Buiny Bravy Buistry

2ème Division de destroyers : destroyers Blestyashchy Bezuprechny Bodry Gromky Grozny

Escadron de transport et de soutien

-Croiseur de 2ème classe/yacht armé Almaz

-Transports Anadyr et Irtuish

-Navire-atelier Kamchatka

-Transport de munitions Koreya

-Remorqueurs océaniques Rus et Svir

-Navires-hôpitaux Oryol et Kostroma

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10006
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) EmptyLun 11 Fév 2019, 15:51

3-LES CHEFS

Tōgō Heihachirō
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Tojo11

L'amiral de flotte (gensui) Togo Heihachirō (27 janvier 1848-30 mai 1934) est considéré comme le plus grand amiral japonais de l'histoire. Ce n'est pas pour rien qu'on l'à surnommé «le Nelson japonais». Il joua un rôle clé dans la victoire japonaise durant la guerre russo-japonaise en bloquant la flotte tsariste à Port-Arthur puis en remportant la victoire décisive de Tsushima.

Né Togo Nakagoro le 27 janvier 1848 dans le district de Kagoshima dans le domaine de Satsuma, il appartenait à une famille noble, le troisième des quatre fils de Togo Kichizaemon, un samouraï servant de trésorier et de Hori Masuko (1812-1901), elle aussi issue de la noblesse et du même clan que son mari.

Eduqué pour devenir un samouraï, il changea son nom adoptant le nom de Heihachirō («fils pacifique») à l'âge de treize ans dans le cadre d'une cérémonie dans la tradition samouraï.

En 1866 à l'âge de quinze ans, il intègre comme enseigne la marine levée par la clan de Satsuma et ce en compagnie de deux de ses frères. En 1868, il participe à la guerre des Boshin. Après avoir appris l'anglais à Yokohama, le jeune Togo Heihachirō intègra en 1870 la nouvelle école de la jeune marine impériale japonaise.

Cadet le 11 décembre 1870, il est sélectionné en février 1871 avec onze autres cadets pour suivre des cours en Grande-Bretagne. C'est le début de sept ans d'études et de voyage, le futur vainqueur de Tsushima se rendant ainsi jusqu'en Australie.

Il suit d'abord des cours d'histoire, de mathématiques et d'ingénierie à l'école navale préparatoire à Portsmouth pour pouvoir entrer au collège naval royal de Darmouth mais faute de place il du intégrer le Thames Nautical Training College qui se trouvait sur le HMS Worcester. Après deux ans de formation il sort deuxième de sa classe. En 1875 il effectue un tour du monde et était absent du Japon lors de la rébellion Satsuma en 1877, rébellion à laquelle participèrent ses trois frères qui y trouvèrent la mort.

Promu au grade de lieutenant, il est de retour au Japon le 22 mai 1878. à bord de navires construit en Grande-Bretagne pour la jeune marine impériale japonaise. Premier lieutenant fin 1878, il intervient en Corée en 1882, recevant en 1883 le commandement de son premier navire. Il assiste en observateur à la guerre franco-chinoise (1884-1885).

Capitaine en 1886, Il passe près de trois ans immobilisé pour des problèmes de santé ce qui lui à permis d'améliorer ses connaissances du droit maritime international. Il reprend du service en 1891, participant à la première guerre sino-japonaise (1894-1895) ce qui lui permet de devenir contre-amiral à la fin du conflit.

En mai 1896, Togo devient commandant du collège de guerre navale à Tokyo, reformant le curriculum, devenant vice-amiral. En 1899 il devient commandant du collège naval de Sasebo, servant également de commandement à la flotte de réserve (Standing Fleet).

Amiral de la flotte en 1899, il reprend du service à la mer en 1900 au moment de la rébellion des Boxer, commandant les forces de patrouille japonaise qui surveillaient les côtes. Il va rester à ce poste jusqu'en 1902, étant appelé à superviser la construction de la base navale de Maizuru.

Commandant en chef de la Flotte Combinée en 1903, il s'illustre donc dans la guerre russo-japonaise et notamment dans la bataille de Tsushima qui impressionna le monde, Togo lui même écrivant dans son journal qu'il était convaincu d'être la réincarnation d'Horatio Nelson. En 1906 il est fait membre de l'ordre britannique du mérite par le roi Edouard VII.

Fait chef de l'état-major général naval, il devient comte avant d'intégrer la conseil supérieur de la guerre. Il retourne en Grande-Bretagne en 1911 pour participer aux cérémonies du couronnement du roi George V et notamment la revue navale du couronnement à Portsmouth.

En 1913 il reçoit le titre honorifique de Maréchal-Amiral, l'équivalent d'un grade de Grand Amiral ou d'Amiral de la Flotte dans d'autres marines. Entre 1914 et 1924 il sert de précepteur au prince héritier Hirohito.

Il reçoit en 1926 le collier de l'ordre suprême du Chrysanthème et en 1934 il devient marquis, la veille de sa mort survenue le 30 mai 1934 des suites d'un cancer de la gorge à l'âge de 86 ans. Il reçoit des funérailles d'état à laquelle assistent des délégations des marines britanniques, américaines, néerlandaises, françaises, italiennes et chinoises.

Marié à Kaeda Tetsu (1861-1934), il à eu deux fils, Takeshi (1885-1969) et Togo Minoru (1890-1962), le premier récupérant les titres de son père, le second suivant ses traces dans la marine, terminant contre-amiral en 1943.

Dewa Shigetō
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Dewa_s10

Amiral Baron Dewa Shigeto (domaine d'Aizu 10 décembre 1856-Tokyo 27 janvier 1930) est un amiral japonais qui participa à la bataille de Tsushima. Il sert dans la marine impériale de 1872 à 1925.

Tout comme son supérieur Togo, il est le fils d'un samouraï, participant comme réserviste à la guerre de Boshin. Il intègre la cinquième promotion de l'académie navale, sortant 6ème sur 43. Aspirant le 16 août 1878, il devient enseigne le 12 août 1880, sous-lieutenant le 27 février 1883 et enfin lieutenant le 7 avril 1886.

Lieutenant-commander le 16 octobre 1890, il est officier opération sur le croiseur Takao de 1886 à 1890. Il commande les canonnières Akagi et Tatsuta en 1893, devenant capitaine le 7 décembre 1894.

Il participe à la première guerre sino-japonaise (1894-95) mais en assurant des patrouilles dans les eaux métropolitaines.

Contre-amiral le 20 mai 1900, il devient vice-amiral le 6 juin 1904 durant la guerre russo-japonaise, commandant la 3ème division de croiseurs de la 1ère flotte de la marine impériale. Il participe à la bataille navale de Port-Arthur et la bataille de la mer Jaune avant d'être engagé dans la bataille de Tsushima toujours à la tête  de la 3ème division de croiseurs, posant sa marque sur le croiseur Kasagi.

En décembre 1905, il devient commandant en chef de la 3ème flotte avant de devenir en novembre 1906 directeur du bureau d'éducation naval. Le 3 décembre 1907, il devient baron.

Ultérieurement, il devient successivement commandant en chef de la 2ème flotte, commandant du district naval de Sasebo et commandant de la 1ère flotte. Amiral le 9 juillet 1912, il se retire du service actif en 1925.

Kamimura Hikonojō
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Kamimu10

L'Amiral Baron Kamimura Hikonoko (Kagoshima 1er mai 1849-Domaine de Satsuma 8 août 1916) était un amiral japonais qui à servit dans la marine impériale japonaise de 1871 à 1914.

Issu d'une famille de samouraï du domaine de Satsuma (aujourd'hui dans la préfecture de Kagoshima), il sert d'abord comme fantassin dans la guerre de Boshin avant d'être un des premiers cadets de la nouvelle académie navale japonaise. Il est enseigne en 1879.

Il est sous-lieutenant le 17 décembre 1881, lieutenant le 8 avril 1884, lieutenant-commander le 17 septembre 1890.

Il obtient son premier commandement en 1891 (la canonnière Maya). Engagé dans la première guerre sino-japonaise, il est engagé dans la bataille de la rivière Yalu le 17 septembre 1894, son excellent comportement lui permet d'obtenir le grade de capitaine le 7 décembre 1894.

Il devient contre-amiral le 26 septembre 1899 alors qu'il visitait la Grande-Bretagne à bord du cuirrassé Asahi (1er février 1899 au 22 mai 1900).

Vice-amiral le 5 septembre 1903, il commandait la 2ème flotte quand la guerre russo-japonaise éclate, sa mission principale étant de contenir les croiseurs russes stationnés à Vladivostok. Dans un premier temps il échoue ce qui lui vaut d'être victime d'une émeute à son domicile pendant que la presse lui conseille de se suicide. Il redresse cependant la barre ce qui lui permet d'être à nouveau dans les bonnes grâces de l'opinion publique et du gouvernement notamment lors de la bataille d'Ulsan (14 août 1904). Il participe ensuite à la bataille de Tsushima.

Commandant de la base navale de Yokosuka en 1905, il devient commandant de la 1ère flotte en 1909. Baron depuis 1907, il est promu au rang d'amiral le 1er décembre 1910. Il devient en 1911 membre du conseil supérieur de guerre. Il est placé en réserve le 1er mai 1914 avant de décéder deux ans plus tard.

Kataoka Shichiro
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Kataok10

Baron Kataoka Shichiro (domaine de Satsuma 12 janvier 1854-Tokyo 11 janvier 1920) est un marin et amiral japonais qui à servit au sein de la Nihon Kaigun de 1871 à 1918.

Issu d'une famille samouraï du domaine de Satsuma (actuelle préfecture de Kagoshima), elle intègre la troisième promotion de l'académie navale impériale du Japon en 1871. Il passe ensuite dix-huit mois en Europe, apprenant l'allemand, le français et l'anglais.

Nommé lieutenant à son retour d'Europe, il obtient son premier commandement en 1882 (corvette Tenryu). Il sert de 1887 à 1889 comme instructeur à l'académie navale avant de retourner en Allemagne en 1889, servant comme attaché naval à l'issue de sa nouvelle formation. Il est rappelé au Japon quand éclate la première guerre sino-japonaise en 1894.

Contre-amiral en 1899 puis vice-amiral en 1903, il refuse successivement les postes de résident-général en Corée et de gouverneur-général de Taïwan par désintérêt pour la politique.

Quand éclate la guerre russo-japonaise, Kataoka est nommé à la tête de la 3ème flotte, un assemblage hétéroclite de navires obsolètes ce qui ne l'empêche pas de jouer un rôle important durant différents engagements de cette bataille. Il mène également l'expédition de l'invasion de Sakhaline juste avant la conclusion du traité de Portsmouth.

En 1906 il devient chef du département des navires du ministère de la Marine. Baron en 1907, il est promu amiral et commandant-en-chef de la 1ère flotte en 1910 avant d'intégrer la réserve l'année suivante. Il meurt en 1920 sans avoir repris du service actif y compris durant le premier conflit mondial.

Zinovy Rozhestvensky
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Zinovy10

Zinovy Rozhestvensky (11 novembre 1848-14 janvier 1909) était amiral de la marine impériale russe, commandant de la 2ème Escadre du Pacifique lors de la bataille de Tsushima, bataille qui fût précédée d'une véritable épopée de 29000km (18000 miles) depuis Liepaja (auj. En Lettonie) et jusqu'aux eaux coréennes.

Fils d'un physicien de Saint-Pétersbourg, il intègre la marine à l'âge de 17 ans. Il est diplomé du corps des cadets de la marine où il apprend l'anglais et le français en 1868 puis de l'Académie d'Artillerie Mikhailovsky en 1873. Il sert comme officier canonnier au sein de la flotte de la Baltique avant d'être transféré en 1876 à la flotte de la mer Noire.

Il participe à la guerre russo-turque en 1877, recevant à son issue l'ordre de Saint Vladimir et l'ordre de Saint George, devenant lieutenant commander. En dépit de la révélation par la presse d'avoir falsifié ses rapports, la carrière de Rozhestvensky n'en souffrit pas. Entre 1883 et 1885, il sert de conseiller à la nouvelle marine bulgare.

Il retourne ensuite à sa carrière au sein de la marine russe, étant attaché naval à Londres de 1891 à 1893 avant de reprendre un commandement à la mer en l’occurrence le cuirassé Vladimir Monomakh qui appartenait à l'escadre russe de la Méditerranée alors commandée par l'amiral Makarov.

Contre-amiral en 1898, il prend la tête de l'école de canonnage de la flotte de la Baltique. En 1902 il devient chef d'état-major naval et proposa un plan pour renforcer la marine impériale russe en Extrême-Orient.

Quand la guerre russo-japonaise éclate, Rozhdestvensky est commandant de la flotte de la Baltique. Alors que la situation russe devient critique, Nicolas II le charge de rallier l'Extrême-Orient pour tenter de renverser le cours des choses. En militaire discipliné il exécuta la mission mais dès le début il se montra critique.

Au cours de la bataille Rozhdestvensky fût blessé à la tête par un éclat d'obus ce qui l'obligea à quitter son navire-amiral pour les destroyers Buinii puis Bedovii. Il est fait prisonnier quand ce dernier navire fût capturé par le Japon. Soigné dans un hôpital japonais, il reçut la visite de l'amiral Togo qui le réconforta. Il est libéré après le traité de Portsmouth.

En 1906, Rozhdestvensky est traduit en cour martiale avec les autres commandants de cuirassés survivants. Il assuma une totalité responsabilité. Les officiers condamnés à mort furent graciés par le tsar au profit de courtes peines de prison.

Zinovy Rozhdestvensky passe les dernières années de sa vie dans la région de Saint-Pétersbourg, vivant en reclus. Il est meurt le 14 janvier 1909 des suites d'une crise cardiaque.

Nikolai Nebogatov
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Nikola10

Nikolai Ivanovitch Nebogatov (20 avril 1849-4 août 1922) est un amiral russe qui à servit au sein de la marine impériale russe de 1869 à 1905.

Fils d'une famille d'officiers de marine de la région de Saint-Petersbourg, il sort diplômé du corps des cadets de mer en 1869. Il devient lieutenant en 1874 avant de commander le croiseur Razboinik entre 1882 et 1886 avant de commander deux autres canonnières. Après une succession de commandements à la mer, il devient chef de l'école de canonnage de la flotte de la Baltique, devenant contre-amiral en 1901.

Il commande la 3ème Escadre du Pacifique, un regroupement de navires obsolètes censé renforcer la 2ème Escadre du Pacifique de Rozhdestvensky. Le surnom de ce groupement est édifiant : les «coule-tout-seul». Il retrouve la 2ème Escadre à Cam-Ranh en Indochine mais Rozhdestvensky hostile à ce «renfort» ne partage pas sa stratégie future alors qu'après la mort de l'amiral Dimitri von Fölkersam.

Après la destruction de la flotte du Pacifique et la capture de l'amiral Rozhdestvensky, Nebogatov devient de facto le commandant des restes de la flotte russe. Ne voulant pas sacrifier toute une génération d'officiers, Nikolai Nebogatov décide de se rendre ce qui lui sera énormément reproché en Russie.

Fait prisonnier par les japonais, il est viré de la marine russe et privé de tous ses titres de noblesse et à son retour en Russie, lui et 77 de ses subordonnés sont arrêtés et traduits en cour martiale en décembre 1906.

Nebogatov et trois de ses capitaines sont condamnés à mort le 25 décembre 1906 mais ils échappent au peloton d'exécution grâce au tsar qui les gracient, les hommes sont condamnés à dix ans de prison. Il est libéré de la prison Saint Pierre et Paul en mai 1909 suite au pardon du tsar à l'occasion de l'anniversaire du tsar. L'ex-amiral s'installe à Moscou où il meurt en 1922.

Oskar Enqvist
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Oskar_10

Oskar Wilhelm Enqvist (Gatchina, gouvernorat de Saint-Petersbourg 28  octobre 1849-Krondstadt 3 mars 1912) est un marin et amiral issu de la minorité finno-suédoise (confession luthérienne) mais servant dans la marine impériale russe, la Finlande appartenant à l'époque à l'empire russe.

Appartenant à la même promotion du corps naval de cadets que l'amiral Nebogatov (1866), il est garde-marin en 1869 et aspirant en 1871. Servant au sein de la flotte de la Baltique de 1871 à 1874, il devient lieutenant le 30 août 1874.

De 1884 à 1886, il commande la canonnière Sivuch envoyée en Extrême-Orient. Capitaine de 2ème rang en 1886, il retourne en Russie en octobre 1887. Il retourne en Extrême-Orient en 1890/91 commandant le croiseur Pamiat Azova qui transportait dans la région le tsarevitch Nicolas, futur Nicolas II.

Il effectue des relèves hydrographiques dans le détroit de Corée entre 1891 et 1893 avant de devenir capitaine de 1er rang en 1894.  

Capitaine du croiseur Gerzog Edinburgski le 5 juin 1895, il commande le navire jusqu'en 1899, devenant contre-amiral le 6 décembre 1901. De 1902 à 1904, il commande le port et la ville de Nikolaïev.

Au début de la guerre russo-japonaise,il obtient le commandant de la 1ère division de croiseurs de la 2ème Escadre du Pacifique (1st Cruiser Division 2nd Pacific Squadron) alors que des officiers plus anciens auraient pu espérer ce commandement. Il met sa marque sur le nouveau croiseur Oleg.

Le vice-amiral Zinovy Rozhdestvensky voyait Enqvist comme un opportuniste et lui refusa un commandement indépendant, l'obligeant à le suivre durant le contournement du continent africain par le cap de Bonne Espérance.

Durant la bataille de Tsushima, il refuse de se rendre, préférant fuir. Avec le Zhemchug et l'Aurora, l'Oleg rallie port neutre de Manille où les trois croiseurs sont internés jusqu'à la fin de la guerre. A son retour en Russie, il est viré de la marine le 10 novembre 1907 avec le rang de vice-amiral. L'amiral Oskar Wilhelm Enqvist le 3 mars 1912 à Krondstadt et enterré sur place.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10006
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) EmptyLun 11 Fév 2019, 16:13

4-LE DEROULEMENT DE LA BATAILLE

L'Anabase d'une flotte
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Tsushi10

Le 10 octobre 1904, la 2ème Escadre du Pacifique quitte Tallin. 42 navires, 12000 hommes doivent se préparer à une véritable expédition de 33000km en direction de Port-Arthur où elle doit retrouver le reste des navires russes pour espérer renverser une guerre mal embarquée pour la Russie. Après une dernière escale à Libau (auj. Liepaja), la flotte gagne la haute-mer.

Cette flotte est particulièrement hétérogène avec des navires récents comme les cuirassés de classe Borodino et un échantillonnage de navires âgés et/ou mal entretenus.

La traversée va se faire dans des conditions épiques avec des problèmes pour charbonner, des équipages au bord de la mutinerie mais aussi la crainte permanente d'une embuscade de navires japonais que l'amiral Rojestvensky voit partout qu'il s'agisse de navires-espion ou de torpilleurs.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Incide10
Représentation de l'incident du Dogger Bank et ci-dessous le mémorial aux marins perdus durant ce lamentable incident
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Incide11

Dans la nuit du 21 au 22 octobre 1904, des navires de pêche britanniques sur le Dogger Bank sont pris dans le faisceau des projecteurs des navires russes qui les prennent pour des torpilleurs japonais et ouvrent le feu.

Pendant vingt minutes, les navires russes tirent sur des chalutiers, coulant un et en endommageant six. Deux navires russes sont endommagés par des tirs croisés.

A l'époque la Grande-Bretagne n'est pas encore alliée de la Russie mais l'alliée depuis 1902 du Japon. On est au bord de la guerre mais heureusement Londres garde son sang froid et s'accorde avec Saint-Petersbourg pour indemniser les victimes. De plus la France à joué un rôle de puissance modératrice, Paris voulant rallier Londres et Saint-Petersbourg dans un bloc anti-allemand.

La flotte russe fait escale à Vigo puis se scinde en deux. Les navires les plus anciens et les plus lents vont contourner la péninsule ibérique pour passer par la Méditerranée, le canal de Suez avant de retrouver le reste de la flotte dans l'Océan Indien après une longue descente par la mer Rouge.

Les navires les plus modernes doivent contourner l'Afrique par le cap de Bonne Espérance après des escale à Dakar, au Gabon et dans les colonies allemandes du Sud-Ouest africain.

A la mi-décembre, alors qu'il fait route vers Madagascar où il arrive le 29 décembre 1904, l'amiral Rojestvensky apprend la chute de Port-Arthur et la capture ou la destruction de la 1ère Escadre du Pacifique.

A cet instant tout espoir de renverser la situation navale est impossible. La logique serait de retourner en mer Baltique voir de rallier Vladivostok pour retrouver les croiseurs s'y trouvant même si la base de l'Extrême-Orient est bien incapable de soutenir de nombreux cuirassés.

Début janvier 1905, la flotte russe se regroupe à Nosy-Be au nord de Madagascar. Elle va y rester deux mois. L'amiral Rojestvensky apprend que le 15 février 1905 de nouveaux navires ont appareillé de Krondstadt pour le renforcer. Le renforcer c'est vite dit car ces navires sont surnommés «coule-tout-seul».

La flotte russe va passer deux mois à ne rien faire à Madagascar. Une inaction qui provoque son lot de suicides tant cette opération semble sans espoir. Sans attendre les «coule-tout-seul», Rojestvensky appareille le 16 mars, franchissant le détroit de Malacca, passant au large de Singapour où la flotte ne peut mouiller.

La 2ème Escadre du Pacifique arrive en Indochine en baie de Cam-Ranh le 14 avril ce qui met la France dans l'embarras. Elle y passe encore un mois ce qui n'améliore pas le moral déjà chancelant des marins russes.

Pour arriver en Indochine, la flotte russe à consommé 450000 tonnes de charbon au cours de 30 à 40 charbonnages, charbonnage assuré par 60 charbonniers de l'Hamburg-Amerika Line.

Le 9 mai 1905 l'escadre de l'amiral Nebogatov (les  «coule-tout-seul») arrive en Indochine après avoir franchit la Méditerranée, le canal de Suez, la mer Rouge, les vieux navires s'étant ravitaillés en charbon à Djibouti.  

Le temps pressant _la situation à terre devient désespérée pour la Russie_ l'amiral russe choisit la route la plus directe pour rallier Vladivostok à savoir longer les côtes chinoises, traverser le détroit de Tsushima et rallier Vladivostok. Il espère ainsi pouvoir faire reposer sa flotte et ensuite renverser la situation.

De son côté l'amiral Togo Heihachirō est parfaitement informé de la pathétique croisière russe, la presse mondiale en faisant ses choux gras. Il ne faut pas être un génie pour imaginer que l'amiral russe va choisir la route la plus courte pour rallier une base sure et ainsi reposer ses navires et ses marins.

Il ordonne à tous les navires japonais présents dans la région de Tsushima d'ouvrir l’œil pour signaler la présence de l'ennemi.

Le 27 mai 1905 à 02.45 du matin, le croiseur auxiliaire Shinano Maru répère les lumières de la flotte russe et notamment ceux du cuirassé Orel. Le navire japonais s'approche du cuirassé sur les coups de 04.30.

Le navire japonais étant pris pour un navire russe, l'Orel n'informe pas le reste de la flotte de sa découverte mais le croiseur auxiliaire japonais ne commet pas la même erreur.

A 04.55, le commandant du Shinano Maru le capitaine Narukawa envoie un message par télégraphie sans fil. A 05.00, des signaux radios sont interceptés par les russes, l'effet de surprise est définitivement compromis. A 05.05, Togo reçoit le message et ordonne le branle-bas de combat.

Les prémices de la bataille
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Flotte10
La flotte japonaise en route en direction de Tsushima

La flotte japonaise tapie le long des côtes coréennes est secouée par le branle-bas à 05.05. Les équipages sont réveillés, les chaudières mises sous pression. La flotte japonaise appareille et se rassemble en formation pour intercepter la flotte russe.

Cette dernière est organisée en deux colonnes d'inégale importance. La première colonne commandée par Rojestvensky se compose des cuirassés les plus modernes (sept unités) complétés par le croiseur cuirassé Admiral Nakhimov alors que la deuxième colonne commandée par Nebogatov (qui remplace Fölkersam mort trois jours plus tôt ce dernier avait commandé la partie de la flotte passée par la Méditerranée, le canal de Suez et la mer Rouge) se compose des cuirassés, des croiseurs et des transports.

Côté japonais la flotte combinée s'organise en trois escadres, celle commandée par l'amiral Dewa Shigeto à bord du Mikasa, celle de l'amiral Kamimura Hikonojo à bord de l'Izumo et celle de l'amiral Kattaoka à bord de l'Itsukushima.

La marine japonaise aligne une soixantaine de navires. Ils ne sont pas forcément supérieurs aux navires russes mais la flotte japonaise dispose de navires en meilleur état, les équipages sont mieux entraînés et surtout le moral est excellent. Au niveau de la vitesse, les forces russes ne peuvent pas dépasser les 11 nœuds alors que les japonais peuvent lancer leurs navires à 15 nœuds.

A 13.15, les vigies japonaises annoncent avoir repéré les bâtiments russes. Le pavillon de combat est hissé à bord du Mikasa. A 13.55, l'amiral Togo fait hisser le pavillon Z et prend la décision de manœuvrer pour barrer le T adverse.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Pavill10
Le pavillon Z

«Barrer le T adverse» signifie de déborder la flotte ennemie par l'avant. La flotte japonaise placée perpendiculairement peut ainsi disposer d'un nombre supérieur de pièces comparativement à la flotte russe arrivant en colonne et ne disposant que des pièces placées dans l'axe. De plus en se concentrant sur le navire de tête on gênait les manœuvres des russes.

Jour 1 : 27 mai 1905
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Tsushi11
Représentation de la bataille de Tsushima

La distance initiale d'engagement est de 12000m mais elle va vite décroitre car Togo comme Rojestvensky ont opté pour une approche frontale.

La manœuvre commence à 14.05, la distance est tombée à 8000m. Sur le croiseur cuirassé Nisshin se trouve une enseigne appelée à un grand avenir : Yamamoto Isoroku, le futur commandant en chef de la marine japonaise durant le second conflit mondial (qui sera d'ailleurs blessé au cours de la bataille).

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Batail19
Evolution de la bataille de Tsushima
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Batail20

Deux minutes plus tard à 14.07, les deux flottes ne sont plus séparés que de 7000m. L'amiral russe ordonne à la flotte de virer sur tribord pour contrer la manœuvre japonaise et ains obtenir un maximum de pièces battantes. Les russes ouvrent déjà le feu, les obus de 305mm pleuvent sur le Mikasa. Ce dernier est touché à 14.12 dès la première salve.

Les russes naviguent du sud-sud-ouest au nord-nord est alors que la flotte japonaise naviguait du nord-est à l'ouest.

Hélas pour les russes, leurs navires alourdis par le charbon supplémentaire et un mauvais état général ne peuvent manœuvrer aussi rapidement que leurs homologues japonais qui situés à moins de 5000m peuvent ouvrir le feu sur le corps de bataille ennemi.

A 14.16, la distance est tombée à 4600m, les japonais se concentrant sur le Knyaz Suvorov et le Ostlyabya, ces deux navires sont touchés à de multiples reprises pendant vingt longues et interminables minutes. Ils sont hors de combat, devant quitter la ligne de bataille.

C'est donc désormais l'Alexandre III qui est en tête (14.50). Il vire au nord pour tenter de prendre à revers l'arrière garde japonaise mais Togo contre cette manœuvre en renversant en quelques minutes sa ligne de bataille. C'est la différence entre une flotte épuisée et une flotte bien engrainée et supérieurement motivée. Le sort de la bataille bascule définitivement en faveur des japonais.

A 15.10, l'Ostlyabya commence à couler et pour ne rien arranger Rojetsvensky à été blessé à la tête. Inconscient il doit être évacué sur un torpilleur.

La bataille vire à l'empoignade sauvage, un duel à moins de 1500m de distance ! La visibilité devient médiocre avec la fumée des cheminées et celle des obus tirés par les deux adversaires.

A 16.00 nouvelle perte pour les russes, le cuirassé Alexandre III est mis hors de combat, le Borodino devient le navire-amiral. Commandé par Serebrennikov ce dernier tente la manœuvre de la dernière chance en tentant de décrocher par le sud mais l'arrivée d'une force de croiseurs japonais l'oblige à y renoncer.

A 18.00, les deux lignes se reforment pour un duel selon les règles canoniques du combat en escadre. Cela tourne au carnage pour les russes.

A 19.03 l'Alexandre III coule à son tour suivit à 19.20 par le Knyaz Souvorov et le Borodino coule en quelques minutes après avoir reçu deux obus de 305mm du Shikishima (d'autres sources donnent le Fuji). Sur les 784 membres d'équipage on ne repêchera qu'un seul survivant...... .

La nuit commence à tomber. De la puissante 1ère division de cuirassé ne reste plus qu'une unité, le cuirassé Oryol (Orel) qui à encaissé une quarantaine d'obus, son commandant est grièvement blessé.

Avant de perdre le contact, Togo lance ses torpilleurs pour achever le travail. 21 destroyers et 37 torpilleurs vont harceler la flotte pendant trois heures. La flotte russe s'est dispersée en petits groupes isolés et vulnérables.

Les japonais pensaient que les russes avaient disparu mais ils sont retrouvés grâce aux......projecteurs utilisés par les navires russes.

Le Navarin touché par une mine doit stopper. Il est torpillé à quatre reprises et coule en ne laissant que trois survivants sur 622 (deux sont récupérés par un navire marchand britannique et un par les japonais).

Le Sissoy Veliky endommagé par une torpille à la poupe doit être sabordé le lendemain. L'Admiral Nakhimov endommagé par une torpille à la proue, le Vladimir Monomakh est lui endommagé par une collision avec des destroyers japonais. Les deux sont sabordés le lendemain.

Trois torpilleurs japonais sont coulés durant cette attaque (les n°34/35 et 69)

La flotte russe désormais commandée par l'amiral Nebogatov espère profiter de la nuit pour s'échapper vers le nord. Désormais il ne s'agit plus de rallier Vladivostok pour espérer renverser le cours de la guerre mais sauver ce qui peut l'être.......... .

Jour 2 : 28 mai 1905

Sur les coups de 09.30, les vigies de l'amiral Togo repère le groupe de combat de Nebogatov qui a été séparé des quatre derniers survivants de la ligne de bataille russe. Une demi-heure plus tard, l'amiral russe hisse le pavillon XGE signifiant la rédition de la flotte. Comme ce code ne se trouvait pas dans le code japonais, la flotte nippone à continué à tirer jusqu'à ce que Togo ordonne de cesser le feu après s'être rappelé de la signification de ce code.

Cet acte lui sera beaucoup reproché mais il s'expliquera en disant qu'il voulait préserver l'avenir d'une marine. Il sera condamné à mort mais gracié par le tsar même si sa carrière dans la marine impériale se termine là.

A 10.53, l'amiral Togo accepte la reddition des restes pathétiques de la flotte russe. La convention de rédition est signée en pleine mer sur le cuirassé Mikasa.

Toute la flotte russe n'à pas disparu. Les croiseurs de l'amiral Enqvist se sont échappés, finissant par être internés à Manille aux Philippines alors colonie américaine. A Vladivostok seul le croiseur auxiliaire Almaz et deux torpilleurs parviennent à bon port.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10006
Age : 35
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) EmptyLun 11 Fév 2019, 16:18

5-BILAN ET CONSEQUENCES
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Impera11
L'Imperator Aleksandr III est l'un des cuirassés perdus à Tsushima

Le bilan humain est lourd pour les russes. On compte 4380 morts et 5917 prisonniers. Côté matériel, la marine impériale russe à perdu six cuirassés, un cuirassé de défense côtière et quatorze autres navires sont coulés. Côté japonais seuls trois torpilleurs ont été coulés ce qui donne 117 morts et 583 blessés.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Suwo_e10
Le cuirassé Suwo est l'ancien Pobeda russe

La bataille de Tsushima est le seul affrontement entre cuirassés à tourelle avant le premier conflit mondial. Les différentes marines dont la marine japonaise tirent la conclusion qu'un conflit peut être tranché par une bataille majeure entre cuirassés.

La marine impériale japonaise va considérer qu'une bataille majeure peut tout décider. Jusqu'au second conflit mondial, elle va s'organiser, se former et s'équiper en vue de la bataille avec un grand B, bataille devant l'opposer à la marine américaine pour le contrôle du Pacifique et la constitution d'une «sphère de coprospérité».

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Fisher10
L'amiral Fisher

Cette bataille va aussi avoir une influence technique en donnant naissance de l'esprit de l'amiral Fisher à un cuirassé rapide qu'il baptisé battlecruiser.

[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Hms_in10
Le croiseur de bataille HMS Invincible

En ce qui concerne la guerre russo-japonaise stricto sensu cette défaite pousse les russes à négocier. Les Etats-Unis du président Théodore Roosevelt invite les deux belligérants à négocier pour mettre fin à ce conflit.

Petrograd accepte dès le 10, Tokyo mettant quatre jours de plus pour accepter (14 juin 1905). Les combats se poursuivent notamment sur l'île de Sakhaline. Les plénipotentiaires russes et japonais se rencontrent le 5 août 1905 et après plus de trois semaines de négociations, l'accord est conclu le 29. Le traité de Portsmouth est finalement signé le 5 septembre 1905, mettant fin à la guerre russo-japonaise.

FIN

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Article] BATAILLE DE TSUSHIMA (27-28 MAI 1905) (Terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre historique sur la bataille des Ardennes
» Rapport de bataille 1000pts (orcs vs GdC)
» La bataille des abysses (1.5/5)
» Thématique n°2 de BATAILLE
» Je Sais Tout n°1, 02/1905, Les auteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: