AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
Jabra Elite 65t à 55€ + 4,98€ de livraison
55 € 85 €
Voir le deal

 

 [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Francis Marliere
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 46
Ville : Tourcoing
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 21/09/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyMar 27 Nov 2018, 16:15

pascal a écrit:
C'est une constante dans les deux camps  cette focalisation sur le flotte de ligne de l'adversaire, mais je ne sais pas si précisément à Midway le but est de détruire les restes des cuirassés US, car la 2e division (Ise Hyuga Fuso Yamashiro) est aux Aléoutiennes et 2 des Kongo escortent la Kido Butai ... 2 autres sont avec Kondo et en fait le "main body" ne comprend que les 2 Nagato et le Yamato ...

Je ne sais pas si c'est une constance dans les deux camps. Chez les américains, il n'y a guère que King (éloigné du terrain) et Pye (qui prêche pour sa paroisse) qui poussent à l'utilisation des cuirassés. Le manque chronique de pétroliers ravitailleurs jusque fin 42 et le coup de massue de Pearl Harbor font que les cuirassés anciens américains ne participent à aucune opération majeure en 1942.

A Midway, le sentai 2 (épaulé par le redoutable sentai 9, avec les croiseurs torpilleurs Kitakami et Oi) n'est pas aux Aléoutiennes : il est placé de façon à pouvoir soutenir soit les opérations contre Midway, soit celles contre Attu et Kiska. Dans les faits, cela signifie que quoi qu'il arrive il sera trop loin des deux théâtres d'opération pour intervenir. La composition de la force principale japonaise (3 cuirassés) témoigne de la foi qu'avaient les japonais dans leur doctrine et dans le Yamato (qui devait à lui tout seul remporter la victoire contre la ligne américaine en l'engageant à longue distance).
Revenir en haut Aller en bas
Francis Marliere
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 46
Ville : Tourcoing
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 21/09/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyMar 27 Nov 2018, 16:36

pascal a écrit:
On est dans les suppositions, mais la présence de p-a US dans les parages aurait entraîné en journée des reco aériennes sur le Slot. La chaîne de transmission plus courte que celle du Hudson australien aurait peut-être abouti à une identification plus rapide de la force de Mikawa qui fait route en plein jour ... et à une transcription de l'information qui aurait permis à Crutchley de pouvoir attendre Mikawa comme pourra le faire Scott face à Goto en octobre ... plutôt que de se retrouver à 20 milles du combat, avec ses bâtiment totalement surpris par un ennemi qu'on attend pas.

Ce sont des "si" mais parfois le sort d'un combat tient à très peu de chose, notamment la surprise.

Le problème est fort bien décrit dans "Black Shoe Carrier Admiral" de John Lundstrom, un livre vraiment indispensable si on s'intéresse aux opérations aéronavales de 1942. Pour faire simple, le retrait des porte-avions est tout-à-fait légitime et est motivé par plusieurs facteurs :

- La nécessité de mazouter, d'autant plus cruciale qu'il n'y a pas de réelles bases à proximité et que le manque de PR est criant. Le manque de tankers est, de mémoire, bien décrit pas Lundstrom, et explique l'aspect parfois erratique des opérations navales américaines au début de la campagne de Guadalcanal.

- Le risque bien réel que font peser sur les porte-avions américains les avions-torpilleurs et les sous-marins japonais. Pour couvrir le débarquement, les porte-avions devaient évoluer dans une boîte d'eau relativement étroite à l'ouest de Guadalcanal, et Fletcher estimait à juste titre qu'ils seraient inévitablement repérés et attaqués s'ils restaient trop longtemps sur zone. Le torpillage du Saratoga puis du Wasp, un peu plus tard dans la campagne montre que le danger sous-marin n'était pas surestimé ...

- La nécessité de conserver ses groupes aériens. Les pertes en chasseurs étaient lourdes, et il n'y avait aucun renfort en vue à court terme (encore une fois, le Pacifique sud n'avait aucune infrastructure à l'époque). Fletcher voulait à juste titre conserver son potentiel afin de pouvoir s'opposer à la contre-attaque japonaise qui ne manquerait pas de se produire (ce fut la bataille des Salomons orientales).

La déroute de Savo n'est pas due au retrait des porte-avions, qui, si ma mémoire est bonne, ne se sont retirés que plusieurs heures après la bataille. Les racines du désastre tiennent avant tout à l'improvisation de l'opération Watchtower. Les chaînes de commandement étaient peu claires, et surtout les communications incroyablement mauvaises pour des raisons matérielles et géographiques (fortes perturbations électro-magnétiques). Le fait est que Fletcher ne pouvait pas communiquer avec Turner (le cdt de la flotte amphibie), et que de nombreux messages qui lui étaient adressés n'ont jamais été reçus.

Enfin, il est erroné de dire que Fletcher a retiré les porte-avions de façon anticipée. C'est un mensonge, inventé par Turner pour se dédouaner de ses erreurs à Savo, et repris ensuite par Morrisson. Fletcher s'est retiré au moment qu'il avait prévu, et c'est Turner qui est resté devant Guadalcanal plus longtemps que prévu. Watchtower était la première opération amphibie d'envergure, et le temps de déchargement des cargos avait été dramatiquement sous-estimé.
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6282
Age : 56
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyMar 27 Nov 2018, 19:06

Je ne "critique" pas Fletcher ... si tant est que je sois en capacité de le faire Mr.Red à mon humble avis Lundstrom a réalisé un travail nécessaire, celui de réhabiliter Fletcher qui n'était pas de la "mafia" des marins aviateurs et qui saura parfaitement gérer l'énorme pression pesant sur les épaules d'un chef d'escadre lors des combats aéronavals voir Fletcher en Mer de Corail par exemple ... Pour en avoir comme toi Francis lu pas mal sur le sujet autant chez les "japs" que chez les "ricains" force est de constater qu'amiral porte-avions dans le Pacifique est un rôle extrêmement difficile et souvent ingrat, beaucoup y laissèrent leur réputation. La guerre du Pacifique est aussi une lutte d'influence au sein de chaque marine et les boucs émissaires ne seront pas rares afin de protéger les réputations de chapelles, d'étoiles montantes voir de "stars" ... Fletcher supportera beaucoup de critiques mal-fondées.
Si Turner reste si longtemps avec ses transports devant Lunga Point c'est aussi en raison du fait que ces derniers ont été chargés en dépit du bon sens et que leur déchargement prend un temps bien plus long qu'escompté ...

Le désastre de Savo comme toutes grandes défaites ou victoire n'est pas le résultat d'un unique fait ou d'une seule cause, c'est la conclusion d'un enchaînement d'une succession de petites choses qui mises bout à bout aboutissent au résultat final. Mikawa avait été découvert ... les alliés avaient plus de bâtiments que les Japonais, ces derniers se sont emmêlés les crayons, ils ont eu des pertes (sur le Chokai) etc etc ...

Pour en revenir à Midway après PH la Pacific Fleet est en calebard. Les cuirassés survivants sont le plus souvent affectés sur la côte ouest en protection du homeland. Nimitz ne peut compter que sur 3/4 p-a et une petite vingtaine de croiseurs point barre. Le virage des p-a à la mi-42 est un virage contraint pour les américains.
De toute manière comme le démontrera Kimmel devant la Commission d'enquête de PH la Battle Fleet n'a absolument pas les moyens de contester la > navale de zone aux japs dans leur zone d'influence ... trop lents, en condition opérationnelle moyenne voir médiocre en sous effectifs, comme tu l'as dit sans logistique adaptée la flotte cuirassée US n'avait pas les moyens de constituer une opposition valable.
Surtout que dans ces mois cruciaux l'heure n'est pas à la reconquête et à l'anéantissement des "japs" elle est à l'attente au "containment" et à la patience ...
Malgré l'importance prise par les p-a le "Gun Club" (dont Pye est une des étoiles montante dans les années 30) est toujours une chapelle puissante - Spruance en est issu lui qui très longtemps aura sa marque sur un croiseur (Indianapolis) même à la tête de la 5th Fleet et que dire d'Halsey qui sera sur le New Jersey aux Philippines ... Le véritable tournant stratégique est pris par les Américains en 1943 quand des gens comme Sherman ou Duckworth ... et Fletcher ! commencent à théoriser sur l'emploi des TG de porte-avions.
Chez les "Japs" la caricature est encore plus notable. Yamamoto utilise ses p-a avec agressivité et innovation (PH reste un modèle d'audace quant à l'élongation que représente cette opération sans parler de l'échelle ...) mais au fond de lui-même il demeure persuadé que seul le cuirassé peut obtenir le > de zone sur une longue durée. Chez les Japonais le mythe de Tsushima a littéralement forgé la conscience d'une majorité d'officiers à quelques notables exceptions (Inoue, Onishi).

Le Yamato (avec le Musashi) était conçu pour emporter la décision certes mais à la tête de l'intégralité de la flotte de ligne pour compenser une supériorité numérique US supposée (ou fantasmée) mais certainement pas seul ou presque. L'outranging ne concernait d'ailleurs pas que lui mais l'intégralité des forces de surface. Il est certain qu'il aurait pu tourner autour des cuirassés de Pye mais seul ou à 1 contre 2 ou 3 le match était mal engagé.
D'ailleurs le 7/4/45 alors que Mitscher s'apprête à l'attaquer le CA Morton Deyo est envoyé par ... Spruance pour l'intercepter avec une force de cuirassés anciens dont au moins la moitié avait connu l'attaque de PH.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Marliere
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 46
Ville : Tourcoing
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 21/09/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyMer 28 Nov 2018, 13:11

Note bien que je ne critique pas Turner non plus, du moins pour le retard pris à décharger les cargos. Comme tu l'as souligné, ils avaient été chargés de façon peu rationnelle, en raison d'une grève des dockers ... Pis, les attaques aériennes japonaises sur Guadalcanal, bien que globalement inefficaces ont considérablement désorganisé le déchargement. Il fallait, après chaque attaque, plusieurs heures pour que les cargos rejoignent leur place et retrouvent les bateaux servant à leur déchargement. Pour couronner le tout, l'organisation à terre n'était pas optimale et a contribué à la perte d'un temps précieux.

Je ne trouve pas scandaleux que Spruance et Halsey aient commandé la III/Vème Flotte à partir d'un cuirassé ou d'un croiseur. Ils ne commandaient pas une Task Force de porte-avions, comme en 1942, mais une flotte dont les porte-avions étaient un élément (central certes, mais ne pouvant agir qu'avec les autres composantes de la flotte). Ils devaient donc s'occuper de problématiques très larges (stratégie générale, logistique, etc.) et laissaient le détail des opérations aériennes à d'autres. Dans ces conditions, il leur était inutile de hisser leur marque sur un porte-avions, et choisir un croiseur ou un cuirassé comme navire-amiral présentait même certains avantages (plus de place pour loger l'état-major, pas de nuisances liées aux opérations aériennes, etc.).

Je conviens ("Tu vois Raoul, c'était pas la peine de s'énerver, monsieur convient") que le Yamato, quelques soient ses qualités, aurait eu de réelles difficultés à affronter la ligne américaine (la TF1, gardée sur la côte ouest, mais qui aurait été déployée à Pearl Harbor si Nimitz ne s'y était fermement opposé, disposait de 7 cuirassés anciens), même avec l'aide du Nagato et du Mutsu. Je ne fais que constater les dispositions prises par Yamamoto, lequel semble avoir fortement surestimé les capacités de ces 3 bâtiments.
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 15:11

5-LE DEROULEMENT DE LA BATAILLE

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ?

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Carl_v10

Clausewitz, le célèbre penseur militaire prussien à dit un jour «le plan est la première victime de la guerre». A cause de ce qu'il appelle la friction le plan tombe souvent à l'eau dès le début des combats.

Pour cela il vaut mieux un plan simple pour éviter l'incertitude de la réaction ennemie et surtout éviter les hésitations au moment de la prise de décision. A cela s'ajoutait les problèmes techniques  qui pouvaient encore compliquer la situation.

Autant dire que les japonais n'ont pas vraiment été de bons disciples de Clausewitz en décidant d'un plan incroyablement compliqué pour leur opérations sur Midway.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 North_22
Un North American B-25 Mitchell décollant du porte-avions USS Hornet (B-25) pour un raid sur le Japon

Offensés par le raid de Doolitle les japonais veulent augmenter la taille de leur «sphère de coprospérité» pour mieux protéger la métropole contre les raids américains et rendre la reconquête encore plus difficile en détruisant les porte-avions américains sachant que les japonais pensent que les américains ont perdu le Lexington et le Yorktown en mer de Corail.

De plus l'aéronavale japonaise est encore composée de pilotes parfaitement entraînés, aguerris par les premières opérations de la guerre du Pacifique.

Le plan sur le papier est particulièrement complexe. Surtout que contrairement à une certaine sagesse militaire les japonais vont disperser leurs forces sur plusieurs milliers de kilomètres rendant la coordination d'autant plus difficile que le silence radio était de rigueur.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Batail11
Plan japonais d'attaque de Midway et des Aléoutiennes

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Alyout10
Carte des Aléoutiennes

Le premier volet de l'opération consiste à détourner l'attention des américains le plus loin possible de Midway et dans une zone qui représente un intérêt pour les américains. Les Aléoutiennes sont choisies avec trois opérations : le bombardement de Dutch Harbor et deux débarquements à Attu et Kiska.

Une fois les américains attirés vers ses eaux peu hospitalières les japonais doivent déclencher l'opération contre Midway avec d'abord des raids aériens massifs pour neutraliser l'aérodrome, la garnison de Midway.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Naval_10
Photo aérienne de la base américaine de Midway

Une fois les défenses de Midway neutralisées les troupes japonaises doivent débarquer pendant que les porte-avions japonais doivent se tenir prêts à repousser les porte-avions américains.

Ce plan est complexe mais sur le papier il pourrait en théorie marcher sauf que les américains ne vont pas tomber dans le panneau car ils peuvent lire les communications japonaises grâce à la station Hypo du capitaine de vaisseau Joseph Rochefort.

Les casseurs de code américains : une arme très efficace
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Statio10
Photographie de la station Hypo

Avant de parler de l'action de Rochefort et de la station Hypo, un mot rapide sur le renseignement et la marine américaine. L'US Navy possède son propre service de renseignement comme toute marine qui se respecte, l'Office of Naval Intelligence (ONI) voyant le jour en 1882.

Un service cryptographique est créé en 1899 mais longtemps les «espions» de l'US Navy se contentent de lire la presse et des rapports des attachés navals présents au sein des ambassades.

Cette situation perdure jusqu'au premier conflit mondial. Durant la «Der des Ders» les américains s'initient à l'espionnage électronique même si les britanniques restent très réservés à l'idée de partager les secrets de la Room 40.

Après 1918 un service commun au département d'Etat et de l'Armée mais sans la Navy. Ce service joue un rôle capital durant la conférence de Washington pour savoir jusqu'où pousser son avantage dans les négociations qui aboutissent au traité de Washington du 6 février 1922.

En dépit de cette expérience prometteuse, le service n'est sauvé que parce que les Transmissions de l'US Army le récupère sous le nom du Signal Intelligence Service (SIS) en 1929. Parallèlement l'US Navy met en place son propre service de cryptoanalyse baptisé OP20g.

Il y à concurrence avec le SIS mais cette concurrence est limitée car le service de la marine américaine se concentre sur le trafic naval japonais. Entre 1926 et 1929 c'est le lieutenant de vaisseau Rochefort dirige l'OP20g.

En 1927 une deuxième station baptisé Cast est mise sur pied à Cavite (Philippines) et en 1936 la station Hypo est créée à Hawaï.

En décembre 1941 les américains en particulier et les occidentaux en général disposent d'une bonne capacité de décryptage mais un certain cloisonnement, des rivalités interalliées et une certaine insuffisance ne vont pas permettre aux alliés de pleinement exploiter ce renseignement.

Avant le 7 décembre 1941 les américains constatent une augmentation du trafic japonais. Ils manquent de traducteurs pour exploiter tous les messages interceptés.

De plus des rivalités entre service, un manque de discernement ne va pas permettre aux américains d'empêcher l'opération contre Pearl Harbor (alors que des exercices menés dans les années trente avaient montré la possibilité pour une force aéronavale de neutraliser une escadre au port, exercice validé par les britanniques à Tarente en novembre 1940).

Au moment de Midway les américains sont encore capables de lire le code Purple (JN-25) qui sert à crypter les messages de la marine impériale nippone. Ils détectent une augmentation du trafic radio ce qui fait penser aus sceptiques que les japonais font comme avant le 7 décembre 1941 : inonder les ondes de faux messages pour dérouter les américains.

Seulement le capitaine Rochefort en analysant de nombreux anciens messages parvient à la certitude que AF correspond à Midway. Il y à besoin d'une preuve et pour cela le chef de la station Hypo propose de pousser les japonais à la faute.

Il suggère de dire à Midway d'annoncer en clair sur les ondes qu'elle à de gros problèmes avec son désalinisateur qui lui permet de produire l'eau douce nécessaire. Le message est intercepté par la station d'écoute japonaise de Kwajalein dans les Marshall.

Les américains décryptent plusieurs messages comme «AF à de gros problèmes avec son désalinisateur» ou encore des messages demandant au corps expéditionnaire d'augmenter la quantité d'eau douce et de prévoir de quoi désaliniser l'eau de mer.

Si AO restera un mystère jusqu'aux premiers bombardements japonais, AF est donc bien Midway et comme l'amiral Nimitz fait confiance à son service de renseignement, il donne l'ordre aux porte-avions des amiraux Fletcher et Spruance de prendre position au nord-est de Midway.

Le nom de code du point de rendez-vous résume l'état d'esprit des américains : Lucky Point (Point Chance).

Prélude

Les porte-avions USS Enterprise (CV-6) et Hornet (CV-8) arrivent à Pearl-Harbor le 25 mai 1942. ils ravitaillent et repartent le 28 pour se trouver en position le 2 juin à 350 miles nautiques dans le nord-est de Midway.

Quand les deux porte-avions américains sont en position, l'identité de la cible n'est pas connue avec certitude. Cette position doit permettre à la fois de défendre Midway et si par hasard la cible était les îles Hawaï voir la côte ouest les deux ponts-plats pourront couper la route des japonais.

Ces derniers espèrent que les américains ne réagiront que 48h après le début des opérations soit le 8 juin.

Ces deux jours sont jugés suffisants pour neutraliser la force aérienne de Midway, ses principales installations, débarquer le corps expéditionnaire et permettre à Nagumo d'aligner ses quatre porte-avions pour faire face aux deux porte-avions américains (qui sont en réalité trois).

En effet contrairement à ce que pensaient les amiraux nippons, le Yortkown n'à pas rejoint le fond des océans. Il est cependant endommagé et il faudrait trois mois pour le réparer.

Seulement les américains n'ont pas ce temps. Le CV-5 arrive à Pearl le 27mai, les travaux commencent même alors que le porte-avions est encore en mouvement ! 1400 ouvriers de l'Arsenal et l'équipage vont travailler jour et nuit pour permettre au porte-avions de repartir le 30 mai et retrouver l'Enterprise et le Hornet.

(NdA : Comme l'à fait remarqué pascal dans un message, les dégâts sur le Yorktown ont été volontairement majorés pour remonter le moral des américains par des travaux menés en un temps record et si possible déstabiliser les japonais

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Frygat21
Banc de la Frégate Française (découvert par Lapérouse d'où ce nom)

Ce que les américains ignorent à l'époque c'est que les japonais avaient prévu une mission de reconnaissance dans la nuit du 31 mai au 1er juin 1942 pour s'assurer que les porte-avions américains étaient au port. Cette opération K est annulée car le banc de la Frégate Française où des sous-marins devaient ravitailler les deux H8K1 est occupé par un navire américain. L'opération est annulée.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Kawani10
Kawanishi H8K

Autre déconvenue pour les japonais la mise en place des dix sous-marins destinés à servir de sonnette prend du retard et certains éléments ne sont en place qu'entre le 2 et le 4 juin soit bien après le passage des porte-avions américains qui seraient passé en plein milieu. On n'ose imaginer ce qui se serait passé si un des trois porte-avions américain avait été coulé.

Le 3 juin la force d'invasion de l'amiral Kondo est répéré par un hydravion Consolidated PBY Catalina de la VP-44 à 600 miles à l'ouest de Midway. Des attaques sont lancés par neuf Boeing B-17E et par quatre Catalina disposant d'un radar et de torpilles. Un pétrolier, l'Akebono Maru est avarié.

Le même jour Dutch Harbor est bombardé par les avions embarqués sur le Ryujo et le Junyo. Le mauvais temps perturbe l'assaut japonais, la moitié des avions renonçant les plus chanceux retournant sur les porte-avions, les autres s'écrasant en mer. L'attaque à lieu à 05.45 mais les dégâts sont très limités.

En effet, les japonais se heurtent à une intense DCA puis à l'intervention de chasseurs américains, poussant les pilotes japonais à larguer rapidement leurs projectiles avant

Un Zero piloté par le second-maitre Koga endommagé se pose en catastrophe sur l'île d'Akutan et en théorie ses deux alliers doivent détruire l'appareil mais pensant le pilote encore en vie ils s'abstiennent (le pilote est en fait décédé sur le coup les vertébres brisées).

Les américains récupéreront l'avion, le remettront en état de vol et pourront ainsi trouver un moyen de le neutraliser. Certains historiens de la guerre du Pacifique estimant que la récupération de l'appareil à été un coup bien plus sévère porté aux japonais que la perte de quatre porte-avions.

Jour 1 : 4 juin 1942
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Batail12

Alors que la bataille principale est sur le point de commencer les japonais lancent un nouveau raid sur Dutch Harbor. Cette fois le raid est mieux monté, mieux organisé. Les dégâts sont plus importants avec des réservoirs de carburant touchés et incendiés, l'hôpital est endommagé tout comme les navires-dépôts.

Les avions américains retrouvent les porte-avions japonais mais le mauvais temps empêche tout attaque tout comme il empêche le débarquement de 1200 japonais à Adak.

La bataille de Midway stricto sensu commence le 4 juin 1942. A l'aube les américains lancent des missions de reconnaissance depuis Midway et depuis les porte-avions pour trouver la flotte japonaise.

A 5.30 un Catalina de la VP-21 repère un porte-avions japonais, information transmise quatre minutes plus tard. Un autre appareil du même type survole la vague d'assaut japonaise qui avait pris l'air dès 4.30.

Cette dernière se composait de 36 avions-torpilleurs Nakajima B5N2 «Kate», de 36 bombardiers en piqué Aichi D3A1 «Val» et de 36 Mitsubishi A6M Zero. Sa mission est de neutraliser l'aérodrome de Midway pour empêcher toute attaque aérienne contre la force d'invasion.

A 5.52 un Catalina annonce la découverte de deux porte-avions et à 5.53 le radar de Midway détecte les premiers échos. Tous les avions décollent, les chasseurs pour intercepter la vague d'assaut, les avions d'attaque et les bombardiers pour d'abord éviter la destruction au sol et surtout attaquer tous les navires japonais repérés.

A 6.16, les chasseurs américains (vingt Brewster F2A-3 Buffalo et six F4F-3) commandés par le major Floyd B. Parks du Corps des Marines des Etats-Unis interceptent les avions japonais. C'est un massacre épouvantable avec la perte de treize Buffalo et de deux Wildcat pour des pertes japonaises très minimes (trois bombardiers).


Les dégâts du bombardement sont importants, normal avec autant d'appareils sur une si petite surface. Sur l'ilôt Eastern, la centrale électrique est détruite et sur l'ilôt Sand le hangar à hydravions et les réservoirs à carburant sont détruits. La piste reste cependant opérationnelle.

L'attaque est achevée à 7.15 mais aussitôt le lieutenant Tomonaga demande de préparer une nouvelle attaque. Nagumo ordonne que les appareils prévus pour attaquer les porte-avions américains et armés de torpilles soient réarmés avec des bombes.

Les avions d'attaque et les bombardiers n'ont guère plus de chance. Les attaques sont décousues et dispersées avec successivement six avions-torpilleurs Grumman Avenger à 7.05, quatre bombardiers Martin B-26 armés de torpilles puis seize bombardiers en piqué Douglas Dauntless à 7.48, quinze bombardiers lourds Boeing B-17E à 8.10 et douze bombardiers en piqué Vought SB2U-3 Vindicator. Les pertes sont assez importantes puisque ne survivent qu'un Avenger, deux B-26, huit Dauntless, les B-17E et neuf Vindicator soit trente-cinq appareils sur cinquante-trois.

Ces attaques ont eu au moins le mérite de casser la coordination des porte-avions japonais qui manœuvrent séparément. Cela aura même comme nous le verrons des conséquences sur la prise de décision de l'amiral Nagumo.

De leur côté les groupes aériens embarqués américains ne sont pas inactifs. Ils préparent l'attaque des porte-avions, espérant tomber au moment où les appareils de la première vague se seront posés et seront en cours de ravitaillement.

A 6.03, l'amiral Fletcher qui venait d'envoyer dix Dauntless en reconnaissance armée (concept du Scout Bomber) ordonne à Spruance de mettre cap au sud-ouest et d'attaquer dès localisation précise des porte-avions nippons.

Il attaquera après recueil des avions de reconnaissance (à l'époque rappelons qu'un porte-avions ne pouvait pas catapulter et récupérer des avions mais devait choisir).

Un débat oppose alors Spruance à son chef d'état-major Miles Browning. La «machine humaine» voudrait attendre d'avoir une localisation précise et réduire la distance, le vent obligeant les porte-avions américains à manœuvrer ce qui les éloigne à chaque fois des forces de Nagumo.

Finalement l'amiral Spruance se rallie à la position de son chef d'état-major. A 7.02 les décollages commencent.

Le USS Enterprise (CV-6) lance trente-trois Douglas SBD Dauntless (escadron de bombardement VB-6 et escadron d'éclairage VS-6), quatorze Douglas DT Devastator (escadron de torpillage VT-6) et dix Grumman F4F Wildcat (escadron de chasse VF-6). Le USS Hornet (CV-8) lance lui trente-cinq Dauntless (VS-8 et VB-8), quinze Devastator (VT-8) et dix Wildcat (VF-8).

Le décollage d'autant d'appareils (soixante-huit bombardiers en piqué, vingt-neuf avions  torpilleurs et vingt chasseurs soit 117 appareils) prend du temps d'autant que les groupes aériens américains sont encore dans l'apprentissage.

Ce n'est qu'à 07.52 que la vague d'assaut américaine met cap sur la position du porte-avions ou du moins la dernière connue ainsi que des estimations des mouvements en fonction de différents paramètres.

Le maintien en vol d'autant d'appareils volant à des vitesses et des altitudes différents est difficile, les chasseurs peinant à couvrir les avions d'assaut. A cela s'ajoute des problèmes de communication avec des radios pas toujours efficientes.

A noter que tous les avions ne sont pas engagés, les américains maintenant des patrouilles de protection (Combat Air Patrol CAP). Huit Wildcat de l'Enterprise vont couvrir l'escadre jusqu'à 9h45 avant d'être relevés par huit autres Wildcat qui vont rester en vol de 9h29 à 11h16.

A l'époque la tactique d'assaut prévoit que les chasseurs couvrent les avions d'assaut et neutralisent la DCA, que les bombardiers en piqué ralentissent la flotte ennemie pour laisser les avions torpilleurs porter l'estocade finale. Comme souvent le conflit, la friction chère à Clausewitz va se charger de faire imploser ces belles réflexions du temps de paix.

Les américains tombent dans le vide, une partie des avions à court de carburant doit faire demi-tour, certains parvenant aux porte-avions, d'autres à Midway tandis que d'autres ne peuvent faire autre chose que de s'écraser dans les eaux bleues du Pacifique.

C'est le groupe de l'Enterprise dirigé par le CC Clarence W. MacClusky qui va débloquer la situation en localisant la flotte japonaise. A 9.20 après avoir volé au cap 239 il trouve l'horizon vide. Il vole au sud-ouest, faire une recherche en carré et tourne à 90°.

Quinze minutes plus tard à 9.35, il tourne à droite. Vingt minutes plus tard, il détecte un destroyer japonais marchant à grande vitesse.

MacClusky l'ignore probablement mais d'autres pilotes en volant dans des directions différentes ont repéré également la flotte japonaise. En raison de problèmes de visibilité et de communication défaillante, la coordination et la coopération sont réduites à néants.

Entre-temps le USS Yorktown (CV-5) à détecté au radar un appareil de reconnaissance japonaise ce qui laisse supposer la présence à proximité d'une force japonaise non négligeable.

Les américains n'ont alors repéré que deux porte-avions et craignent de se faire surprendre par une autre force. A 8.38 décolle du CV-5 une force composé de dix Dauntless (VB-3 en temps normal embarqués sur le Saratoga), de six Wildcat (VF-3) et de douze Devastator (VT-3). Dix-sept Dauntless sont conservés à bord au cas ou et un CAP de six Wildcat est maintenue en vol.

Durant le vol d'approche une partie des Dauntless perdent leurs bombes en utilisant pour les armer une nouvelle commande électrique. Quatre avions sont concernés, les treize autres utilisant la commande manuelle.

Pendant ce temps les japonais sont dans l'expectative. Ils hésitent entre lancer une nouvelle vague  contre Midway ou se tenir prêt à repousser la marine américaine. Des reconnaissances sont lancées avec les hydravions embarqués sur les croiseurs et les cuirassés.

C'est alors que se produit l'incident qui va tout dérégler. Le Haruna lance un appareil (un Nakajima type 95 E8N2), le Chikuma deux «Jake», le Tone doit lancer deux hydravions, les porte-avions Akagi et Kaga lançant chacun un appareil.

Un des appareils du Tone ne peut être catapulté qu'à 5h soit 32 minutes après les autres ce qui aura de fâcheuses conséquences puisque c'est cet appareil qui va repérer les porte-avions américains que les japonais en général et Nagumo en particulier pensaient être encore à Pearl Harbor.

Comme tous les hydravions et les avions font demi-tour sans avoir rien trouvé (à l'exception donc de l'appareil du secteur n°4), Nagumo ordonne de réarmer la deuxième vague avec des bombes pour un nouveau raid sur Midway, suivant en cela la demande du lieutenant Tomonaga.

Les avions sont descendus dans les hangars, le réarmement ne se fait pas sur le pont d'envol ce qui signifie qu'on doit abandonner l'image d'Epinal des ponts de l'Akagi, du Kaga, de l'Hiryu et du Soryu couverts de bombes. Les projectiles restent cependant dans les hangars ce qui va aggraver l'impact des projectiles américains.

Pour ne rien arranger comme nous l'avons vu, les avions de Midway attaquent entre 7.05 et 8.20 ce qui oblige les porte-avions à manœuvrer, épuisant l'essence et les munitions des chasseurs de couverture qui ne peuvent être relevés.

A 7.58 l'hydravion retardataire du Tone signale la présence d'une flotte américaine mais donne une mauvaise position. A 8.20 il précise qu'il à repéré un porte-avions qui ressemble au Yorktown (que les japonais pensaient avoir coulé en mer de Corail)  ce qui pousse Nagumo à stopper le réarmement des avions (on en était à la moitié).

Pour ne rien arranger la première vague d'assaut se présente à bout de carburant. Les japonais doivent la faire apponter ce qui interdit tout décollage d'une nouvelle vague contre la flotte américaine. La première vague apponte entre 8.35 et 9.17.

Les quatre porte-avions mettent cap au nord pour disparaître sous les nuages, remettre de l'ordre à bord et préparer le lancement d'un raid sur la flotte américaine, les lancements devant commencer entre 10.30 et 11.00

Ils n'en auront pas le temps car les américains vont passer à l'action. A 9.25, les Douglas Devastator de la VT-8 attaquent sans couverture de chasse. C'est un massacre épouvantable, tous les appareils sont détruits et on ne compte qu'un survivant l'enseigne de vaisseau George Gay. Les appareils de la VT-6 attaquent à 9.40 ne font pas mieux mais limitent la casse puisque «seulement» dix appareils sont abattus.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Claren10
Capitaine de Corvette Wade MacClusky

Comme nous l'avons vu plus haut, le CC MacClusky avait décide de suivre un destroyer naviguant à grande vitesse. Le navire en question était l'Arashi qui traquait le USS Nautilus (SS-168) qui avait tenté une attaque sur un cuirassé. C'est grâce à ce lévrier des mers qu'il va retrouver la flotte japonaise. A 10.02 les Dauntless de l'Enterprise vont également trouver la flotte.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Arashi10
Le destroyer japonais Arashi qui à son corps défendant guida les avions américains sur la flotte japonaise

Au même moment le groupe du Yorktown repère lui aussi la flotte japonaise. Ses Devastator ne mettent aucun coup au but mais en dépit à l'action des six Wildcat du CF John S. Tach (inventeur de la célèbre tactique Tach Weave qui permettait au Wildcat de lutter à armes égales), deux appareils seulement rentrent.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 George10
L'enseigne de vaisseau George Gay seul survivant de l'attaque des Devastator

Ce massacre épouvantable (35 appareils abattus sur 41) va in fine favoriser les américains. En effet les Zero sont descendus au ras des flots pour traquer les avions torpilleurs survivants, privant les porte-avions de toute couverture. De plus les «ponts plats» ne disposent pas de radar de veille qui leur aurait donné peut être un délai supérieur.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Batail13

A 10.25, les Douglas Dauntless piquent. Les japonais réagissent trop tard. Vingt-huit Dauntless de l'Enterprise attaquent le Kaga, trois l'Akagi, dix-sept Dauntless du Yorktown attaquent le Soryu.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Kaga_110
Kaga et Soryu (ci-dessous) deux des quatre porte-avions japonais coulés à Midway
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Saarya10

Le Kaga encaisse quatre bombes de 500kg (il en reçoit au final 6 à 9), l'Akagi est touché par une bombe et le Soryu trois. Trois porte-avions japonais sont ainsi condamnés pour la perte d'un Dauntless abattu par la DCA. Si plusieurs «Slow But Deadly» doivent amerrir faute de carburant, la plupart parviennent à revenir au bercail, les derniers SBD du «Big E» appontant à 12.10.

Le Hiryu, seul porte-avions japonais encore intact lança à 10.45, 18 bombardiers en piqué «Val» escortés par 6 «Zero».

Ces derniers attaquent des Dauntless sans escorte et les Val attaquent le Yorktown à 12.00. Les Wildcat laissent passert 8 Val et malgré ses manœuvres évasives et sa DCA, le Yorktown encaisse trois bombes à 12.15 et doit stopper. Seuls cinq Val retrouvent le porte-avions alors que le porte-avions parvint à filer à 20 nœuds à 14.40.

Le Hiryu lance une deuxième vague à 12.45 avec dix avions-torpilleurs Nakajima B5N2 «Kate» et six Mitsubishi A6M Zero pour les protéger.

Le USS Yorktown (CV-5) encaisse deux torpilles à bâbord à 14.46, les japonais perdant trois chasseurs et cinq avions-torpilleurs. Les avions survivants sont persuadés d'avoir coulé un deuxième porte-avions ennemi, la première attaque ayant laissé un porte-avions en flamme et retrouvant un porte-avions marchant à 20 nœuds. Le porte-avions prend une gite de 26° et l'ordre d'évacuation est donné à 15.00.

Le Hiryu se prépare à lancer une troisième attaque contre ce qu'il croit être le troisième et dernier porte-avions. La force d'assaut se compose de cinq bombardiers en piqué Aichi D3A «Val», quatre Nakajima B5N2 «Kate» et six Mitsubishi A6M «Zero» soit quinze appareils.

Elle doit être lancée à 18h00 mais entre-temps deux Dauntless du Yorktown ont repéré le dernier survivant des «ponts plats japonais».

Vingt-quatre SBD Dauntless sont lancés par l'Enterprise à 15.30 suivis de quinze appareils identiques qui décollent du Hornet à 16.04. Le Hiryu se défend avec douze A6M Zero et la DCA mais encaisse quatre bombes. Il est hors de combat,incendié.

Seuls les Dauntless de l'Enterprise passent à l'action, les bombardiers en piqué partis de l'Hornet arrivant trop tard. Ils attaquent un cuirassé et un croiseur mais sans succès. A 18.00, douze B-17 venus de Midway n'ont pas plus de succès.

A 14.00, le Nautilus avait lancé trois torpilles contre un porte-avions en feu qu'il pense être le Soryu mais qui est en réalité le Kaga. Deux torpilles devient et la troisième touche mais sans exploser. Le Soryu coule finalement à 19.13. Le Kaga le suit à 19.25.

Jour 2 : 5 juin 1942

Le lendemain du climax de la bataille, l'Akagi coule à l'aube à 04.30 après avoir été achevé par les destroyers Nowaake Arashi et Hagikaze. Le Hiryu boucle la boucle à 09.00 du matin après avoir été achevé par les destroyers Kazegumo et Yugumo.

Les américains restent les maîtres du champ de bataille. Les missions de reconnaissance menés par les Douglas SBD Dauntless les rassurent sur l'absence d'autres porte-avions. Les japonais ont certes rappelé des Aléoutiennes le Ryujo et le Junyo mais ces navires sont à quatre jours de mer.

Les éclaireurs américains tombent néanmoins sur des proies de choix avec la découverte de quatre croiseurs lourds, les Kumano, Suzuya,Mikuma et Mogami. Ces navires devaient bombarder Midway dans la nuit du 4 au 5 juin mais l'opération ayant été logiquement annulée, ils font demi-tour.

Une alerte sous-marine provoquée par le USS Tambor (SS-198) entraîne des manœuvres aussi maladroites que confuses. Le Mogami aborde le Mikuma. Les deux navires ne sont que légèrement endommagés mais les avaries les ralentissent ce qui permet aux américains de les retrouver.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Batail14

Une série d'attaques infructueuses à alors lieu avec d'abord six SBD-2 et six SB2U-3 venus de Midway (un Vindicator perdu) suvis de l'assaut de trente-deux Dauntless de l'Enterprise et de vingt-six du Hornet mais leur cible le destroyer Tanakaze en sort indemne et descend un bombardier. C'est avec quelques menues difficultés que les avions appontent au crépuscule.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_yo10
Agonie prolongée pour le USS Yorktown (CV-5)

Ce même jour l'agonie du Yorktown se poursuit. 170 marins remontent à bord à l'aube pour tenter de le sauver. Il est prise en remorque à 13.00 par le remorqueur de haute mer USS Vireo (AT-144) et tout semble aller pour le mieux pour le vétéran décidément incoulable.

Jour 3 : 6 juin 1942

Comme nous l'avons vu plus haut, les américains ont tenté de couler les croiseurs lourds Mogami et Mikuma ralentis par une collision accidentelle. Après un échec le 5, le 6 juin (qui n'est pas encore devenu une date mythique) les américains prennent leur revanche.

Ce sont pas moins de trois raids de Douglas SBD Dauntless _deux menés par le Hornet et un mené par l'Enterprise_ qui vont viser les croiseurs lourds japonais.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ca_mik10
Si le Mikuma à coulé suite à cette attaque le Mogami ci-dessous à survécu
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ijn_mo10

Le Mogami est touché par six bombes, le Mikuma par cinq bombes. Si le premier survit suite à un bon réflexe des équipes de secours (on balance par dessus bord toutes les torpilles et les explosifs), le second victime de l'explosion de ses torpilles chavire et coule rapidement (certains sources disent qu'il à en réalité été achevé par deux destroyers).

En début d'après midi ce 6 juin, le sous-marin I-68 guidé par un hydravion du croiseur lourd Chikuma retrouve le Yorktown. Il franchit l'écran des destroyers et lance quatre torpilles à 14.00.

Deux touchent et coulent le destroyer USS Hammann (DD-412) qui était accosté au porte-avions qui lui encaisse les deux derniers engins. Si le destroyer coule immédiatement après l'explosion de ses grenades ASM, le porte-avions lui va agoniser jusq'au 7 juin, rejoignant Neptune vers 5.00 du matin. Son nom va être rapidement repris par un porte-avions de classe Essex, le CV-10 initialement baptisé BonHomme Richard.

Même si cela sort du cadre de la bataille de Midway stricto sensu, un mot tout de même sur les actions japonaises dans les Aléoutiennes. Après avoir renoncé à débarqué à Adak, les japonais prennent pied à Kiska le 7 juin et à Attu le lendemain.

Alors qu'ils ont envoyé leurs porte-avions Ryujo et Junyo à Midway, les porte-avions Zuikaku et Zuiho sont envoyés dans la région pour contrer un envoi éventuel des porte-avions américains.

Cette précaution se révéla inutile mais les japonais ont si j'ose dire bien fait puisque les américains avaient déployé dans la région six sous-marins, une vingtaine de patrouilleurs et surtout cinq croiseurs et quatre destroyers sous le commandement du contre-amiral Theobald, les navires en question étant les croiseurs lourds Indianapolis et Louisville, les croiseurs légers Honolulu Saint Louis Nashville.

L'affaire en restera là, les américains aidés des canadiens se contentant de bombarder les deux îles par l'aviation et la marine, attendant 1943 pour reprendre les deux seuls territoires américains métropolitains occupés par les japonais. Attu est reprise le 30 mai après dix-neuf jours de combat et Kiska le 15 août juillet, les américains ne découvrant aucun japonais, la garnison ayant été évacuée au nez et à la barbe des Etats-Unis.

6-BILAN ET CONSEQUENCES

Si la bataille de la mer de Corail se termine de manière incertaine, la bataille de Midway est une incontestable victoire américaine. Ce n'est pas comme nous l'avons vu le tournant de la guerre du Pacifique mais c'est un point clé du conflit.

Les japonais ont perdu des pilotes et des rampants expérimentés qu'ils seront incapables de remplacer. L'aéronavale nippone va encore pouvoir porter des rudes coups durant la campagne des Salomons et notamment à Guadalcanal mais dans dans cette campagne, l'aviation embarquée japonaise va perdre ses dernières forces, n'étant ensuite que l'ombre d'elle même.

Plus grave encore, cette terrible défaite (quatre porte-avions, un croiseur lourd coulés) est masquée, les leçons non tirées à la différence des américains qui vont étudier soigneusement la perte du Yorktown, la coordination des forces, la navigation à longue distance, le traitement des avaries de combat. Sans ce retour d'expérience nombre de navires endommagés dans les Salomons auraient sombré dans l'Ironbottom Sound, le détroit au fond de feraille.

Les japonais ont perdu quatre porte-avions et un croiseur lourd, 3500 hommes dont 110 aviateurs alors que les américains perdent 307 hommes dont 189 aviateurs (trois capturés par les japonais sont interrogés puis exécutés), 147 avions, un porte-avions et un destroyer mais toutes ses pertes seront compensées et même supplantées par une industrie qui monte en puissance, des centaines d'écoles formant pilotes, navigateurs et mitrailleurs par milliers, les équipages de première ligne servant d'instructeurs entre deux tours d'opérations.

Suite à la déroute de Midway, les japonais renoncent aux offensives prévues contre les Fidji et Samoa en juillet 1942.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18763
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 16:17

Une question , est on certain que la photo du croiseur vu sur le coté représente bien le Mogami, cette photo est parfois indiquée comme représentant le Mikuma; j'ajoute que sur la photo suivante le Mogami en remorque semble avoir perdu son étrave, ce qui n'est pas le cas sur la première de ces photos; il semble qu'il y ait parfois confusion dans l'identification de ces deux croiseurs lors de la bataille de Midway.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 74
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 17:23

clausewitz a écrit:
Clausewitz, le célèbre penseur militaire prussien à dit un jour «le plan est la première victime de la guerre». A cause de ce qu'il appelle la friction le plan tombe souvent à l'eau dès le début des combats.
Pour cela il vaut mieux un plan simple pour éviter l'incertitude de la réaction ennemie et surtout éviter les hésitations au moment de la prise de décision. A cela s'ajoutait les problèmes techniques  qui pouvaient encore compliquer la situation.

Autant dire que les japonais n'ont pas vraiment été de bons disciples de Clausewitz en décidant d'un plan incroyablement compliqué pour leur opérations sur Midway.


Psst Wink

1) Ce "brave garçon" de Carl von Clausewitz n'a jamais foutu le pied sur un bâtiment de guerre et, à vrai dire, durant sa vie (1780-1831), il aurait éprouvé bien des difficultés pour le faire, vu l'inexistence patente de la moindre marine militaire prussienne, digne de ce nom. lol!

2) En parlant de pensée militaire, notre Empereur Napoléon Ier, ex- Premier Consul Buonoparte, était, largement, un cran au-dessus - et je suis très gentil! -, de par ses propres expérience, dudit "penseur" prussien, dont les connaissances "stratégiques" & "tactiques" étaient beaucoup plus théoriques que vérifiées de visu sur le terrain. Je n'irais pas jusqu'à prétendre qu'il avait, largement, emprunté sa "pensée" aux vrais chefs de guerre, en poste durant les Guerres de la Révolution et de l'Empire, mais, à mon avis, on n'en est pas très loin, le militaire à plein temps n'étant pas un spécialiste de l'écrit. Devrais-je parler pour Clausewitz d'une "opération  médiatique" pure et dure ?  Molkte, en 1870, avait laissé "pisser le mérinos", quand on avait voulu rapporter sa stratégie à la théorie "clausewiztienne", sauf que le Feldmarschall n'avait, strictement, rien à secouer de ces comparaisons de "salonards", dans la mesure où sa propre conception, fruit de l'expérience acquise en 1864 et 1866, l'avait amenée à la victoire!  

3)  Même Napoléon avait "craqué"  face à la difficulté de gérer une flotte, notamment, en raison de la lenteur et de l'incertitude de ses manœuvres en mer - en se référant, juste, à la Campagne navale de 1805, il s'était écoulé, par exemple, près de neuf mois, entre ses instructions premières et la débâcle de Trafalgar! -.  Il fallait, au pire, deux ou trois heures pour repositionner un corps de bataille terrestre,  alors que plusieurs semaines, voire mois, étaient nécessaires pour reconsidérer l'emploi et la mission d'une flotte! [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Coscorro  

4) Même en tenant compte des modernités dont avaient pu bénéficier les flottes de combat, entre 1860 et 1940, lors de la Bataille de Midway, on se retrouve face à de l'inédit... un affrontement "aérien" entre aviations embarquées  - là, Clausewitz aurait eu bien des difficultés pour le prévoir! - qui s'était déroulé à plusieurs centaines de kilomètres de distance, sans que aucun des protagonistes, sur l'eau, ait eu la moindre vision directe de son adversaire! lol!

5) Bon, c'est vrai, quand on me cite Lao-Tseu ou Clausewitz, je me marre doucement, car, on a souvent voulu donner, à leur poncifs, force de loi ;  sauf que, à l'instar de Nostradamus, comme par hasard,  bien souvent, quelques phrases plus loin, on déniche un propos qui exprime l'exact contraire de la pensée "première". Boulet
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6282
Age : 56
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 18:03

NIALA a écrit:
Une question , est on certain que la photo du croiseur vu sur le coté représente bien le Mogami, cette photo est parfois indiquée comme représentant le Mikuma; j'ajoute que sur la photo suivante le Mogami en remorque semble avoir perdu son étrave, ce qui n'est pas le cas sur la première de ces photos; il semble qu'il y ait parfois confusion dans l'identification de ces deux croiseurs lors de la bataille de Midway.

Celle du haut représente le Mikuma photographié par un appareil US il a été mis hors de combat par les Dauntless de l'Enterprise et du Yorktown (ces derniers ayant été lancés par le Big E) puis achevé par les avions du Hornet en début d'après midi

La photo du bas est celle du Mogami qui a abordé le Mikuma quelques heures plus tôt en y perdant son étrave ... 2 ans et demi plus tard le Mogami sera abordé par le Nachi à Surigao ...
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18763
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 18:29

Merci pascal, je pense qu'il conviendrait de rectifier l'identification pour éviter que l'erreur ne se propage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
warburton
Amiral
Amiral
warburton

Masculin
Nombre de messages : 12061
Age : 73
Ville : bretagne
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 19:21

bonsoir
à propos de Clausewitz (le nôtre; pas l'autre):
cet article devient un travail collectif… lol!
loin de moi l'idée de nier la valeur des interventions, mais…
… on devrait peut-être, créer une rubrique "commentaire clausewitz".
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 74
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 20:52

warburton a écrit:
bonsoir
à propos de Clausewitz (le nôtre; pas l'autre):
cet article devient un travail collectif… lol!
loin de moi l'idée de nier la valeur des interventions, mais…
… on devrait peut-être, créer une rubrique "commentaire clausewitz".

Sans chercher, à aucun moment, à vouloir polluer le travail avéré & incontestable de Clausewitz, notre membre, il convient, également, de pondérer la valeur des poncifs émis par un "stratège" terrestre, du début du XIXème siècles, rapportés dans le cadre d'un conflit naval moderne! lol! Wink
Revenir en haut Aller en bas
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12104
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyJeu 29 Nov 2018, 21:54

Citation :
[…] à propos de Clausewitz (le nôtre; pas l'autre) : […] cet article devient un travail collectif… : lol!:  
loin de moi l'idée de nier la valeur des interventions, mais…
on devrait peut-être, créer une rubrique "commentaire clausewitz".
Il fut un temps où il était convenu de ne pas "couper" son élan, et d'attendre avant de commenter, qu'il affiche le mot "FIN".

C'est d'ailleurs dans cette intention qu'il ponctue chacun de ses posts par "À SUIVRE" (histoire de rappeler que l'article/fil n'est pas terminé).

L'instauration de commentaires déportés (comme pour la rubrique "photo") rend malaisé leur suivi ; malaise aggravé par l'absence - fréquente - dans les posts/commentaires en question, d'un lien (interne) vers l'article commenté.
Revenir en haut Aller en bas
warburton
Amiral
Amiral
warburton

Masculin
Nombre de messages : 12061
Age : 73
Ville : bretagne
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 00:19

bonsoir Dahlia
la rubrique "commentaires photo" fonctionne assez bien; enfin, il me semble. Mr.Red
alors, un rubrique dédiée à Claus…
parce qu'il le vaut bien ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 13:52

warburton a écrit:
bonsoir
à propos de Clausewitz (le nôtre; pas l'autre):
cet article devient un travail collectif… lol!
loin de moi l'idée de nier la valeur des interventions, mais…
… on devrait peut-être, créer une rubrique "commentaire clausewitz".

Tout va bien. Autant avant cela m'agaçait d'avoir un commentaire entre deux posts autant là ça va. C'est pour cela que je poste en plusieurs fois pour susciter le débat et provoquer d'éventuelles corrections.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 13:53

warburton a écrit:
bonsoir Dahlia
la rubrique "commentaires photo" fonctionne assez bien; enfin, il me semble. Mr.Red
alors, un rubrique dédiée à Claus…
parce qu'il le vaut bien ! thumleft

Merci (J'aimerai avoir la fortune de la famille Bettencourt mais malheureusement ce n'est pas le cas) lol! lol!

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 13:54

pascal a écrit:
NIALA a écrit:
Une question , est on certain que la photo du croiseur vu sur le coté représente bien le Mogami, cette photo est parfois indiquée comme représentant le Mikuma; j'ajoute que sur la photo suivante le Mogami en remorque semble avoir perdu son étrave, ce qui n'est pas le cas sur la première de ces photos; il semble qu'il y ait parfois confusion dans l'identification de ces deux croiseurs lors de la bataille de Midway.

Celle du haut représente le Mikuma photographié par un appareil US il a été mis hors de combat par les Dauntless de l'Enterprise et du Yorktown (ces derniers ayant été lancés par le Big E) puis achevé par les avions du Hornet en début d'après midi

La photo du bas est celle du Mogami qui a abordé le Mikuma quelques heures plus tôt en y perdant son étrave ... 2 ans et demi plus tard le Mogami sera abordé par le Nachi à Surigao ...

Donc mes légendes sont bonnes ? scratch scratch

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
DahliaBleue
Amiral
Amiral
DahliaBleue

Féminin
Nombre de messages : 12104
Age : 39
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 17:01

moi-même a écrit:
[…] Il fut un temps où il était convenu de ne pas "couper" son élan, et d'attendre avant de commenter, qu'il affiche le mot "FIN".

C'est d'ailleurs dans cette intention qu'il ponctue chacun de ses posts par "À SUIVRE" […]
clausewitz a écrit:
[…] Autant avant cela m'agaçait d'avoir un commentaire entre deux posts autant là ça va. C'est pour cela que je poste en plusieurs fois pour susciter le débat et provoquer d'éventuelles corrections.
Donc, au bout du compte, la restriction auparavant de mise (et que je rappelais juste avant) de ne pas interrompre un fil en cours de rédaction, n'a plus lieu d'être ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc Charpentier
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
Loïc Charpentier

Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 74
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 17:08

Il y a un truc d'une évidence patente... si on se conforme à la procédure qui consiste à répondre dans la rubrique "Commentaires photos", au mieux, on a droit à une ou deux - soyons fous! - interventions ou, en général, on finit dans l'oubli, ou à la "poubelle", vu la déconnexion "naturelle" par rapport au sujet "porteur"! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Francis Marliere
Maître
Maître


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 46
Ville : Tourcoing
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 21/09/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 17:23

Clauz, tu as écrit :

clausewitz a écrit:
A l'époque la tactique d'assaut prévoit que les chasseurs couvrent les avions d'assaut et neutralisent la DCA, que les bombardiers en piqué ralentissent la flotte ennemie pour laisser les avions torpilleurs porter l'estocade finale.

Peux-tu préciser quelle est ta source stp ? Cela m'intrigue car cela va à l'encontre de ce que je crois savoir sur les procédures américaines de cette période. Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Vice-amiral
Vice-amiral
pascal

Masculin
Nombre de messages : 6282
Age : 56
Ville : marseille
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 08/02/2009

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyVen 30 Nov 2018, 18:36

Ces procédures élaborées en 43 sont mises en oeuvre a/c 44
Revenir en haut Aller en bas
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptySam 01 Déc 2018, 15:43

DahliaBleue a écrit:
moi-même a écrit:
[…] Il fut un temps où il était convenu de ne pas "couper" son élan, et d'attendre avant de commenter, qu'il affiche le mot "FIN".

C'est d'ailleurs dans cette intention qu'il ponctue chacun de ses posts par "À SUIVRE" […]
clausewitz a écrit:
[…] Autant avant cela m'agaçait d'avoir un commentaire entre deux posts autant là ça va. C'est pour cela que je poste en plusieurs fois pour susciter le débat et provoquer d'éventuelles corrections.
Donc, au bout du compte, la restriction auparavant de mise (et que je rappelais juste avant) de ne pas interrompre un fil en cours de rédaction, n'a plus lieu d'être ?

Exactement. Je n'ai plus le temps de passer 3 ou 4h à poster un article d'un seul tenant et je pense que pour la lecture c'est plus sympa d'avoir une partie ou deux par jour

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptySam 01 Déc 2018, 15:45

Francis Marliere a écrit:
Clauz, tu as écrit :

clausewitz a écrit:
A l'époque la tactique d'assaut prévoit que les chasseurs couvrent les avions d'assaut et neutralisent la DCA, que les bombardiers en piqué ralentissent la flotte ennemie pour laisser les avions torpilleurs porter l'estocade finale.

Peux-tu préciser quelle est ta source stp ? Cela m'intrigue car cela va à l'encontre de ce que je crois savoir sur les procédures américaines de cette période. Merci d'avance.

deux hypothèses : soit j'ai lu ça sur un site internet ou un livre dont j'ai oublié la différence ou c'est une interprétation de ma part du statut d'arme noble de la torpille. Comme la torpille était censée décider du sort final du combat, j'ai peut être interprété en fonction des autres moyens disponibles (les bombardiers en piqué qui ralentissent un navire pour permettre à un avion torpilleur plus lent de le récupérer, les chasseurs pour protéger les avions d'assaut vulnérables à la chasse ennemie et à la DCA) thumleft

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptySam 01 Déc 2018, 17:20

7-ANNEXES TECHNIQUES

La bataille de Midway dans la culture populaire

Documentaire la bataille de Midway de John Ford

Avant le film de 1976, un documentaire à été réalisé dès 1942. Mis en scène par John Ford, il dure dix-huit minutes et présente d'abord la situation de Midway, présente le site avant la bataille, livre le récit de la bataille sur une durée de cinq minutes.

Distribué par la Twentieth Century Fox, le documentaire est sorti le 14 septembre 1942, remportant l'oscar du meilleur film documentaire.

Ce documentaire est le fruit d'un heureux hasard, le réalisateur se trouvant sur l'île au moment où les japonais attaquent. Le réalisateur à payé de sa personne puisqu'il à perdu un œil pendant la bataille.

La bataille de Midway (1976)
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Midway10

Ce film à grand spectacle est bien plus connu que le documentaire cité plus haut. Dirigé par Jack Smight, il dure 131 minutes et sort aux Etats-Unis le 18 juin 1976. Rapportant 43.2 millions de $ (n°10 au box office), il rassemble un casting quatre étoiles avec Charlton Heston, Henry Fonda (dans le rôle de l'amiral Nimitz), Robert Mitchum (dans le rôle de l'amiral Halsey), James Coburn, Robert Wagner, Toshiro Mifune et Pat Morita. La musique est réalisée par John Williams.

Ce film suit les points de vue japonais et américains avec une intrigue secondaire, le capitaine Matt Garth (Charlton Heston) qui doit renouer avec son fils pilote qui est tombé amoureux d'une américaine d'origine japonais Haruko Sakura, internée avec ses parents. Le film se termine par la mort de Matt Garth, Tom Garth est grièvement blessé alors que Haruko Sakura à été libérée.

Ce film à été tourné dans plusieurs lieux : Terminal Island Naval Base à Los Angeles en Californie, l'US Naval Station Long Beach toujours en Californie, la Naval Air Station Pensacola en Florde. Le tournage des séquences embarquées à eu lieu dans le golde du Mexique à bord du porte-avions USS Lexington (CV-16), une unité de la classe Essex refondue après guerre. Les scènes à Midway ont lieu à Point Mugu en Californie.

Des séquences d'autres films sont intégrées au montage : le film Tora ! Tora ! Tora ! Sur le raid de Pearl Harbor sorti en 1970, le film Taiheiyo no Arashi (1960), le film Away All Boats (1956), Thirty Seconds Over Tokyo (1944) (film sur le raid Doolitle sur tokyo). A noter que certains combats aériens ont été empruntés au film Battle of Britain (1969).

A noter que la version TV d'origine durait 45 minutes de plus avec comme ajouts la présence de la petite-amie de Charlton Heston jouée par Susan Sullivan et des scènes de la bataille de la mer de Corail, bataille évoquée au début du film.

Casting
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Batail15
Henry Fonda,Glenn Ford et Robert Mitchum

Charlton Heston : Capitaine Matthew Garth

Henry Fonda : Amiral Chester W. Nimitz

James Coburn : Capitaine Vinton Maddox

Glenn Ford : Contre-Admiral Raymond A. Spruance

Hal Holbrook : Commander Joseph Rochefort

Toshiro Mifune : Amiral Isoroku Yamamoto

Robert Mitchum : Vice-Amirale William F. "Bull" Halsey, Jr.

Cliff Robertson : Commander Carl Jessop

Robert Wagner : Lieutenant Commander Ernest L. Blake

Robert Webber : Amiral Frank Jack Fletcher

James Shigeta : Vice-Amiral Chuichi Nagumo

Christina Kokubo : Haruko Sakura

Gregory Walcott : Capitaine Elliott Buckmaster

Edward Albert : Lieutenant Thomas Garth

Pat Morita : contre-Amiral Ryūnosuke Kusaka

John Fujioka : contre-amiral Tamon Yamaguchi

Conrad Yama : Amiral Nobutake Kondō

Midway après la bataille
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Naval_10
La base de Midway
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Naval_11

Midway est un atoll du Pacifique Nord appartenant au même groupe géographique que les îles hawaïennes. Ce sont deux îles Sand Island et Eastern Island entourées d'un recif coralien.

Découverte en 1859, l'île est placée sous l'autorité de l'US Navy en 1903 mais il faut attendre août 1941 pour voir la création de la Naval Air Station (NAS) Midway. Cette base nouvellement créée est bombardée par deux destroyers japonais le 7 décembre 1941 lors du raid sur Pearl Harbor.

Une base importante est créée à Midway pour défendre les îles Hawaï et servir de point d'appui à la flotte du Pacifique. Après l'échec japonais, un deuxième aérodrome est créé sur Sand Island qui double la superficie de l'île par des travaux de poldérisation.

Outre le soutien des forces aériennes américaines, Midway sert de point d'appui au Silent Service, la force sous-marine américaine qui va jouer un rôle majeur pour ne pas dire essentiel dans la destruction de la marine marchande ennemie.

Le retour de la paix voit la désactivation de l'aérodrome installé à Eastern Island. Celui situé sur Sand Island est mis sous cocon et la base aéronavale est dissoute le 1er août 1950.

En juillet 1958 est créée la Naval Air Facility (NAF) Midway qui voit notamment le déploiement d'avions radars de la Navy Lockheed EC-121K. Durant la guerre du Vietnam, la NAF Midway sert d'escale pour les avions de transport allant et venant du Vietnam, Midway redevenant une NAS, le conflit entraînant la réactivation de l'aérodrome situé sur Eastern Island.

En 1970 les premières mesures de protection de la faune sauvage sont prises et en 1978 la base aéronavale est à nouveau rétrogradée au statut de NAF. Midway cesse d'être une base opérationnelle le 1er octobre 1993. L'aérodrome devient un aéroport civil sous le nom de Henderson Field, rendant hommage au major Henderson tué à bord de son Buffalo lors de la bataille de Midway.

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptySam 01 Déc 2018, 17:38

Les caractéristiques techniques des navires de combat engagés

Porte-avions

Nihon Kaigun

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Haasha10
Le porte-avions Hosho

-Porte-avions léger Hosho : mis en service le 27 novembre 1922. Ce navire de 7590 tonnes (9646 tonnes à pleine charge), filant à 25 nœuds et pouvant emporter quinze avions survit au conflit, étant rayé le 31 août 1946 et démoli en septembre 1946.

-Porte-avions Akagi (coulé) : mis en service me 25 mars 1927, ce porte-avions de 37100 tonnes (42000 tonnes à pleine charge) pouvait filer à 31.5 nœuds et embarquait un groupe aérien qui pouvait disposer de 66 avions plus 25 en réserve.

-Porte-avions Kaga  (coulé) : mis en service le 30 novembre 1929, ce porte-avions de 38813 tonnes pouvait filer à 28 nœuds avec un groupe aérien de 72 avions plus 18 en réserve.

-Porte-avions Soryu (coulé) : mis en service le 29 novembre 1937, ce porte-avions de 16200 tonnes (19100 tonnes à pleine charge) pouvait filer à 34 nœuds avec un groupe aérien théorique de 63 avions plus neuf en réserve.

-Porte-avions Hiryu (coulé) : mis en service le 5 septembre 1939, ce porte-avions de 17600 tonnes (20570 tonnes à pleine charge) pouvait filer 34 nœuds avec un groupe aérien théorique de 64 avions plus neuf en réserve.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Chiyod10
Le Chiyoda

-Porte-avions Chiyoda : mis en service le 15 décembre 1938, le Chiyoda était un ravitailleur d'hydravions transformé en porte-avions. Déplaçant 11400 tonnes (15500 tonnes à pleine charge), il pouvait filer à 28.9 nœuds avec un groupe aérien théorique de 30 avions. Il est coulé à la bataille du Golfe de Leyte le 25 octobre 1944.

-Porte-avions Ryujo : mis en service le 9 mai 1933, ce porte-avions déplace 7900 tonnes (9900 tonnes à pleine charge), file à 29 nœuds avec un groupe aérien théorique de 48 avions. Il est coulé le 24 août 1942 lors de la bataille des Salomons Orientales.

-Porte-avions Junyo : mis en service le 3 mai 1942, ce porte-avions déplace 24150 tonnes, peut filer à 25.5 nœuds avec un groupe aérien théorique de 42 à 48 appareils. Survivant au conflit, ce paquebot transformé est rayé le 30 novembre 1945 et démantelé en 1946/47.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Zuiho_10
Le Zuiho

-Porte-avions Zuiho : mis en service le 27 décembre 1940, ce porte-avions de 11443 tonnes peut filer à 28 nœuds avec une groupe aérien théorique de 30 avions. Il est coulé par l'aviation américaine à la bataille du Cap Engano le 25 octobre 1944 (un des épisodes de la titanesque du golfe de Leyte).

US Navy

-Porte-avions USS Yorktown (CV-5) (coulé) :  mis en service le 30 septembre 1937, ce porte-avions déplaçait 20100 tonnes (25900 tonnes à pleine charge), filant à 32.5 nœuds avec un groupe aérien théorique de 90 avions.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_en10
Le USS Enterprise (CV-6)

-Porte-avions USS Enterprise (CV-6) : mis en service le 12 mai 1938, il déplaçait 19800 tonnes (25500 tonnes à pleine charge), une vitesse maximale de 32.5 nœuds et un groupe aérien théorique de 90 appareils. Survivant au second conflit mondial, il est désarmé le 17  février 1947, mis en réserve et vendu à la démolition le 1er juillet 1958 après l'échec d'un projet de préservation.

-Porte-avions USS Hornet (CV-Cool : mis en service le 20 octobre 1941, il déplaçait 20000 tonnes (29581 tonnes à pleine charge), pouvait atteindre une vitesse maximale de 32.5 nœuds avec un groupe aérien théorique de 72 appareils. Il est coulé par l'aviation japonaise lors de la bataille de l'île de Santa Cruz (campagne des Salomons) le 26 octobre 1942. C'est le dernier porte-avions américain perdu au combat.

Cuirassés

-Cuirassé Yamato : Ce cuirassé est mis en service le 16 décembre 1941. Déplaçant 71639 tonnes, il peut filer à 27 nœuds avec pour armement neuf canons de 460mm en trois tourelles triples, douze canons de 155mm en quatre tourelles triples et douze canons de 127mm en six tourelles doubles.

Connaissant une guerre bien loin de celle espérée, il est coulé le 7 avril 1945 lors de l'opération Ten-Go par l'aviation embarquée américaine alors qu'il tentait de rallier Okinawa dans une véritable opération suicide.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Nagato10
Le Nagato

-Cuirassé Nagato : Ce cuirassé mis en service le 25 novembre 1920 déplace 32720 tonnes avec une vitesse maximale de 26.5 nœuds, son armement étant composé de huit canons de 406mm en quatre tourelles doubles et vingt canons de 140mm.

Survivant au second conflit mondial, il est coulé le 30 juillet 1946 après avoir été sacrifié à Bikini lors de l'opération Crossroads, une campagne d'essais nucléaires.

-Cuirassé Mutsu : sister-ship du Nagato, il est admis au service actif le 24 octobre 1921. Déplaçant 32720 tonnes, il  pouvait filer à 26.5 nœuds avec donc le même armement que le Nagato. Il coule le 8 juin 1943 suite à une explosion accidentelle.

-Croiseur de bataille/cuirassé rapide Kongo : mis en service le 16 août 1913, ce croiseur de bataille ultérieurement reconstruit en cuirassé rapide, il déplaçait à la fin de sa carrière 37187 tonnes avec une vitesse  maximale de 30.5 nœuds. Armé de huit canons de 356mm en quatre tourelles doubles avec seize canons de 152mm comme artillerie secondaire, il est coulé à Kobé lors de raids menés par l'aviation embarquée américaine le 28 juillet 1945.

-Croiseur de bataille/cuirassé rapide Haruna : mis en service le 19 avril 1915, ce croiseur de bataille ultérieurement reconstruit en cuirassé rapide, il déplaçait à la fin de sa carrière 37187 tonnes avec une vitesse maximale de 30.5 nœuds. Armé de huit canons de 356mm en quatre tourelles doubles avec seize canons de 152mm comme artillerie secondaire, il est coulé par le sous-marin USS Sealion le 21 novembre 1944.

-Croiseur de bataille/cuirassé rapide Kirishima : mis en service le 19 avril 1915,  ce croiseur de bataille ultérieurement reconstruit en cuirassé rapide, il déplaçait à la fin de sa carrière 37187 tonnes avec une vitesse maximale de 30.5 nœuds. Armé de huit canons de 356mm en quatre tourelles doubles avec seize canons de 152mm comme artillerie secondaire, il est coulé lors de la deuxième bataille navale de Guadalacanal le 15 novembre 1942.

-Croiseur de bataille/cuirassé rapide Hiei : mis en service le 4 août 1914,  ce croiseur de bataille ultérieurement reconstruit en cuirassé rapide, il déplaçait à la fin de sa carrière 37187 tonnes avec une vitesse maximale de 30.5 nœuds. Armé de huit canons de 356mm en quatre tourelles doubles avec seize canons de 152mm comme artillerie secondaire, il est coulé lors de la première bataille navale de Guadalcanal le 13 novembre 1942.

-Cuirassé Fuso : mis en service le 18 novembre 1915, il déplace 29800 tonnes avec une vitesse maximale de 23 nœuds. Armé de douze canons de 356mm (six tourelles doubles) et seize canons de 152mm à sa la construction, il participe au second conflit mondial jusqu'à sa destruction lors du bataille du détroit du Surigao le 25 octobre 1944 (un épisode de la titanesque bataille du golfe de Leyte).

-Cuirassé Yamashiro : mis en service le 20 novembre 1913, il déplace 29800 tonnes avec une vitesse maximale de 23 nœuds. Armé de douze canons de 356mm (six tourelles doubles) et seize canons de 152mm à sa la construction, il participe au second conflit mondial jusqu'à sa destruction lors du bataille du détroit du Surigao le 25 octobre 1944 (un épisode de la titanesque bataille du golfe de Leyte).

-Cuirassé Hyuga : mis en service le 30 avril 1918, il déplace 31760 tonnes, filant à 23 nœuds avec un armement composé à l'origine de douze canons de 356mm (six tourelles doubles) et vingt canons de 140mm. Survivant au conflit après avoir été transformé en porte-avions hybride, il est démoli en 1946/47.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ise_1910
Le Ise

-Cuirassé Ise : mis en service le 15 décembre 1917, il déplace 31760 tonnes, filant à 23 nœuds avec un armement composé à l'origine de douze canons de 356mm (six tourelles doubles) et vingt canons de 140mm. Survivant au conflit après avoir été transformé en porte-avions hybride, il est démoli en 1946/47.

Croiseurs lourds

Nihon Kaigun

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ijn_my10
Le Myoko

-Croiseurs lourds classe Myoko (Myoko,Nachi,Haguro,Ashigara) : Ces quatre navires sont mis en service respectivement le 31 juillet 1929, le 26 novembre 1928, le 25 avril 1929 et le 20 août 1929.

Déplaçant 11633 tonnes (14980t à pleine charge), ces navires pouvaient filer à 35.5 nœuds. Ils étaient armés dix canons de 203mm (cinq tourelles doubles), six canons de 120mm et douze tubes lance-torpilles de 610mm (quatre plate-formes triples).

Si le Myoko est sabordé dans le détroit de Malacca par les britanniques le 8 juillet 1946 après avoir été capturé par la Royal Navy à Singapour, les trois autres succombent au cours du conflit qu'il s'agisse du Nachi (coulé en baie de Manille le le 4 novembre 1944 par les avions du USS Lexington [CV-16]), de l'Haguro (torpillé dans l'Océan Indien par les destroyers de la 26ème flottille de destroyers de la Royal Navy) ou de l'Ashigara victime lui des torpilles du sous-marin britannique HMS Trenchant (8 juin 1945).

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ijn_ch10
Le Chokai

-Croiseurs lourds classe Takao (Takao, Atago,Maya,Chokaï) : Ces quatre navires sont mis en service respectivement le 31 mai 1932, le 30 mars 1932 et le 30 juin 1932 pour les deux derniers.

Déplaçant 9850 tonnes (15490t à pleine charge),ces navires pouvaient filer à 35.5 nœuds, ils étaient armés de dix canons de 200mm (cinq tourelles doubles), de quatre canons de 120mm et huit tubes lance-torpilles de 610mm (quatre plate-formes doubles).

Si le Takao est sabordé par la Royal Navy le 27 octobre 1946, les trois autres sont coulés au cours du second conflit.

Les Atago et Maya sont coulés par des sous-marins américains le 23  octobre 1944 lors des préliminaire de la bataille du golfe de Leyte (le premier par le Darter et le second par le Dace) alors que le Chokai est coulé deux jours plus tard le 25 octobre 1944 (sabordé par un destroyer après avoir été sérieusement endommagé lors de la bataille de Samar).

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ca_mog10
Le Mogami

-Croiseurs lourds classe Mogami (Mogami, Mikuma [coulé],Suzuya,Kumano) : Ces quatre navires sont mis en service respectivement le 28 juillet 1935, le 29 août 1935 et le 31 octobre 1937 pour les deux derniers.

Déplaçant 8500 tonnes (10980 tonnes à pleine charge), ces navires pouvaient filer à 37 nœuds avec un armement composé de dix canons de 203mm en cinq tourelles doubles, huit canons de 127mm en quatre tourelles doubles et douze tubes lance-torpilles de 610mm en quatre plate-formes triples.

Le Mogami est sévèrement endommagé puis sabordé le 25 octobre 1944 (bataille du détroit de Surigao), le Mikuma est donc coulé à Midway, le Suzuya est coulé à la bataille de Samar le 25  octobre 1944 alors que le Kumano est victime des avions de l'USS Ticonderoga (CV-14) aux Philippines le 25 novembre 1944.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ijn_ch11
Le Chikuma

-Croiseurs lourds classe Tone (Tone Chikuma)  : Ces deux navires mis en service respectivement le 20 novembre 1938 et le 20 mai 1939 déplaçaient 11392 tonnes (15443t à pleine charge), filaient à 35 nœuds avec pour armement principal 8 canons de 203mm en quatre tourelles doubles, huit canons de 127mm (quatre tourelles doubles) et douze tubes lance-torpilles de 610mm (quatre plate-formes triples).

Si le Tone est coulé par l'aviation embarquée américaine à Kure le 24 juillet 1945 (épave relevée et démantelée en 1948), le Chikuma est coulé lors de la bataille de Samar le 25 octobre 1944.  

US Navy

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_pe10
Le USS Pensacola (CA-24)

-Croiseur lourd USS Pensacola (CA-24) : Premier croiseur lourd de l'US Navy, il est commissioned le 6 février 1930. Déplaçant 9200 tonnes, il pouvait filer à 32.7 nœuds avec un armement composé de dix canons de 203mm (deux tourelles triples et deux doubles), de quatre canons de 127mm et de deux plate-formes triples lance-torpilles de 533mm. Survivant au conflit il est désarmé le 26 août 1946, survit à l'opération Crossroads avant d'être coulé comme cible en 1948.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_no10
Le USS Northampton (CCA-26)

-Croiseur lourd USS Northampton (CA-26) : Mis en service le 17 mai 1930, premier croiseur de la classe éponyme, il déplace 9200 tonnes, une vitesse maximale de 32.5 nœuds avec un armement composé de neuf canons de 203mm (trois tourelles triples), huit canons de 127mm et deux plate-formes triples lance-torpilles de 533mm. Il est coulé lors de la bataille de Tassafaronga le 30 novembre 1942.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_ne10
Le USS New Orleans (CA-32)

-Croiseur lourd USS New Orleans (CA-32) : Mis en service le 15 février 1934, c'est le premier croiseur de la classe éponyme, il déplace 10110 tonnes avec une vitesse maximale de 32.7 nœuds et un armement principal composé de neuf canons de 203mm (trois tourelles triples) et huit canons de 127mm. Désarmé le 10 février 1947, il est rayé des registres le 1er mars 1959 après douze ans passés dans la réserve. Il est vendu à la démolition le 22 septembre 1959.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_po10
Le USS Portland (CA-33)

-Croiseur lourd USS Portland (CA-33) : Mis en service le 23 février 1933, c'est le premier croiseur de la classe éponyme, il déplace 10000 tonnes, peux filer à 32.7 nœuds avec un armement composé de neuf canons de 203mm (trois tourelles triples) et huit canons de 127mm. Désarmé le 12 juillet 1946, il est mis en réserve où il va rester jusqu'au 1er mars 1959 date à laquelle il est rayé des registres puis vendu à la démolition.

-Les croiseurs lourds de classe New Orleans USS Astoria (CA-34), USS Minneapolis (CA-36) et  USS Vincennes (CA-44) sont mis en service respectivement le 28 avril 1934, le 19 mai 1934 et le 24 février 1937. L'Astoria et le Vincennes sont coulés à la bataille de l'île de Savo le 8 août 1942 alors que le Minneapolis survit au conflit, est désarmé le 10 février 1947, rayé le 1er mars 1959 avant d'être vendu à la démolition le 14 août 1959.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
clausewitz
Amiral
Amiral
clausewitz

Masculin
Nombre de messages : 10989
Age : 37
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 EmptyDim 02 Déc 2018, 21:36

Croiseurs légers

Nihon Kaigun

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Cl_sen10
Le croiseur léger Sendai en 1925

-Croiseurs légers classe Sendai (Sendai Jintsu) : Ces deux navires sont mis en service respectivement les 29 avril 1924 et 31 juillet 1925.

Ce sont des navires de 5500 tonnes (7600t à pleine charge), pouvant filer à 35.25 nœuds avec un armement composé de sept canons de 140mm en affûts simples sous masque, deux canons de 80mm et huit tubes lance-torpilles de 610mm.

Aucun de ces deux navires ne survit au second conflit mondial, le premier est coulé le 2 novembre 1943 lors de la bataille de la baie de l'impératrice Augusta et le second lors de la bataille de Kolombangara le 13 juillet 1943.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ijn_na10
Le croiseur léger Natori de classe Nagara

-Croiseur léger classe Nagara (Nagara Yura Abukuma). Ces trois navires sont mis en service respectivement le 22 avril 1922, 20 mars 1923 et 26 mai 1925.

Il s'agit de navires de 5639 tonnes (7203t à pleine charge), pouvant filer à 36 nœuds avec un armement composé principalement de sept canons de 140mm en affûts simples sous masque, deux canons de 80mm et huit tubes lance-torpilles de 610mm (quatre affûts doubles).

Ces trois navires disparaissent pendant la guerre (comme une bonne partie de la marine impériale japonaise), le Nagara est torpillé par le sous-marin américain USS Croaker le 7 août 1944 lors d'un transit entre Kagoshima et Sasebo, le Yura est coulé dans les Salomons le 25 octobre 1942 par les bombardiers de la Cactus Air Force alors que l'Abukuma est lui perdu lors de la bataille du détroit de Surigao le 26 octobre 1944.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Ijn_ka10
Le Katori

-Croiseur léger classe Katori (Katori) Mis en service le 20 avril 1940, ce navire de 5985 tonnes (6279 tonnes), filant à 18 nœuds et armé de quatre canons de 140mm, deux de 127mm et de quatre tubes lance-torpilles de 533mm (deux plate-formes doubles). Le Katori est coulé au large de Truk le 17 février 1944.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Cl_tam10
Le croiseur léger Tama

-Croiseur léger classe Kuma (Tama,Kitakami,Oi,Kiso) : Ces quatre navires sont mis en service respectivement le 29 janvier 1921, le 15 avril 1921, le 3 novembre 1921 et le 4 mai 1921.

Ce sont des navires de 5588 tonnes (5926t) pouvant filer à 36 nœuds avec un armement essentiellement composé de sept canons de 140mm, deux canons de 80mm et huit tubes lance-torpilles de 533mm (quatre plate-formes doubles).

Si le Kitakami survit au conflit (démoli entre août 1946 et mars 1947), les trois autres disparaissent dans la fournaise du second conflit mondial. Le Tama endommagé par l'aviation est achevé par un sous-marin américain le 25 octobre 1944 alors qu'il tentait de rallier Okinawa. Si le Oi est torpillé par un sous-marin américain au large de Manille le 10 septembre 1944, le Kiso lui est coulé par l'aviation embarquée américaine au large de Manille le 13 novembre 1944.

-Croiseurs auxiliaires Asaka Maru et  Awata Maru : croiseurs auxiliaires de classe Akagi Maru, ils déplacent 7389 tonnes, filent à 14 nœuds avec pour armement quatre canons de 140mm, deux de 80mm et deux tubes lance-torpilles de 533mm.

Si le premier est coulé par l'aviation américaine au large des  Penghu (Pescadores) le 12 octobre 1944, le second est torpillé au large de Shanghai par le sous-marin américain USS Grayback le 22 octobre 1943.

US Navy

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_at10
Le USS Atlanta (CL-51)

-Croiseur léger antiaérien USS Atlanta (CL-51) : Ce navire est le premier de la classe éponyme. Mis en service le 24 février 1941, il déplace 6826 tonnes (8470t), peut filer à 32.5 nœuds avec pour armement principal seize canons de 127mm (huit tourelles doubles) et huit tubes lance-torpilles de 533mm. Sa carrière va durer à peine dix-huit mois puisqu'il est coulé lors de la première bataille navale de Guadalcanal le 13 novembre 1942, sabordé après avoir été sérieusement endommagé par des «tirs amis» provenant du croiseur lourd USS San Francisco (CA-38).

Destroyers

Nihon Kaigun

La marine impériale japonaise mobilise soixante-cinq destroyers pour son opération conjointe contre Midway et les Aléoutiennes. Ils se répartissent entre la classe Minekaze (trois), la classe Fubuki (dix-neuf), la classe Kagero (seize), la classe Yugumo (trois), la classe Shiratsuyu (dix), la classe Asashio (sept), la classe Mutsuki (une) et la classe Hatsuharu (six).

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Yukaze10
Le Yukaze

-Les trois Minekaze sont les Yukaze,Hakaze et Shiokaze. Mis en service respectivement le 24 août 1921, le 16 septembre 1920 et le 29 juillet 1921, ils déplaçaient 1367 tonnes standard, pouvaient filer à 39 nœuds avec un armement composé de quatre canons de 120mm et de six tubes lance-torpilles de 533mm (trois plate-formes doubles).

Le Yukaze survit au conflit (désarmé le 5 octobre 1945, livré à la Grande-Bretagne comme dommage de guerre, démoli en août 1947) tout comme le Shiokaze (désarmé le 5 octobre 1945 sabordé en 1948) alors que le Hakaze lui à été torpillé au sud-ouest de Kavieng le 23 janvier 1943.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Mikazu10
Le Mikazuki

-Le Mikazuki est le seul destroyer de classe Mutsuki à être engagé dans cette opération. Mis en service le 5 mai 1927, il déplaçait 1336 tonnes (1468t à pleine charge), pouvait filer à 37.25 nœuds avec un armement principal composé de quatre canons de 120mm et de deux affûts triples lance-torpilles de 610mm (douze projectiles). Si il survit à Midway, le destroyer succombe sous les coups de l'aviation américaine à Cap Gloucester le 29 juillet 1943.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Makigu10
Le Makigumo

-Trois destroyers de classe Yugumo sont engagés, le Yugumo mis en service le 5 décembre 1941, le Makigumo mis en service le 14 mars 1942 et le Kazagumo le 28 mars 1942.

Il s'agissait de navires de 2077 tonnes (2520t à pleine charge), pouvant filer à 35.5 nœuds avec un armement principal composé de six canons de 127mm (trois tourelles doubles) et de huit tubes lance-torpilles de 610mm regroupés en deux plate-formes quadruples avec un total de seize projectiles.

Ces trois navires succombent durant le second conflit mondial, le Yugumo est coulé à la bataille de Vella Lavella (6 octobre 1943), le Makigumo lors d'un affrontement de surface le 1er février 1943 et le Kazagumo est torpillé dans le golfe de Davao le 8 juin 1944.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Hatsuh10
Le Hatsuharu

-Les six destroyers de classe Hatsuharu sont engagés dans la bataille. Ils sont mis en service le 30 septembre 1933 (Hatsuharu Nenohi), le 27 septembre 1934 (Hatsushimo), le 31 octobre 1934 (Wakaba), le 25 mars 1935 (Ariake) et le 30 mars 1935 (Yugure).

Il s'agissait de navires de 1530 tonnes, filant à 36 nœuds avec un armement principal composé de cinq canons de 127mm (deux tourelles doubles et un affût simple) et six tubes lance-torpilles de 610mm (deux affûts triples).

Les six navires succombent au cours du conflit, l'Ariake est coulé à cap Gloucester le 28 juillet 1943, le Yugure est coulé à Kolombangara le 20 juillet 1943, le Wakaba est victime de l'aviation américaine à Panay le 24 octobre 1944, le Nenohi est torpillé au large de l'île d'Agattu le 4 juillet 1942, l'Hatsuharu est coulé par l'aviation américaine en baie de Manille le 13 novembre 1944 alors que le Hatsushimo sombre suite à l'explosion d'une mine le 30 juillet 1945.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Harusa10
Le Harusame

-Les dix destroyers de classe Shiratsuyu sont engagés dans cette bataille. Ces navires sont mis en service en 1936 (Shiratsuyu le 20 août et Shigure le 7 septembre) et en 1937 (Murasame et Yudachi le 7 janvier, Samidare le 29 janvier,  Kawakaze le 30 avril, Umikaze le 31 mai, Yamakaze le 30 juin, Harusame le 26 août et Suzukaze le 31 août).

Déplaçant 1712 tonnes, pouvant filer à 33.3 nœuds, ils disposaient comme armement principal cinq canons de 127mm (deux affûts doubles et un affût simple) et huit tubes lance-torpilles de 610mm (deux plate-formes quadruples) avec seize projectiles.

Les dix navires succombent au cours du conflit. Le Shiratsuyu coule suite à une collision le 15 juin 1944, le Shigure est torpillé dans le golfe de Siam le 24 janvier 1945, le Murasame est coulé le 6 mars 1943, le Yudachi est coulé le 13 novembre 1942, le Samidare est torpillé au large de Palau le 25 août 1944, le Kawakaze est coulé le 6 juin 1943, le Umikaze est torpillé à Truk le 1er février 1944, le Yamakaze est torpillé au sud-est de Yokosuka le 25 juin 1942, le Harusame est coulé par l'aviation américaine en Nouvelle-Guinée le 8 juin 1944 alors que le Suzukaze est torpillé au large de Pohnpei le 25 janvier 1944.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Shiran10
Le Shiranui

-Seize destroyers de classe Kagero sont déployés au sein de cette opération. Ces navires sont mis en service en 1939 (Kagero en novembre et Shiranui en décembre), en 1940 (le Kuroshio et le Yukikaze en janvier, le Hatsukaze en février, le Oyashio en août, le Amatsukaze en octobre, l'Isokaze en novembre, les Urakaze et Tokitsukaze en décembre) et en 1941 (Arashi en janvier, l'Hagikaze en mars, Tanikaze et Nawaki en avril, l'Hamakaze en juin et le Maikaze en juillet).

Ces navires de 2032 tonnes (2540 tonnes à pleine charge) peut filer à 35.5 nœuds avec pour armement principal six canons de 127mm (trois tourelles doubles) et huit tubes lance-torpilles de 610mm (deux plate-formes quadruples) avec seize torpilles.

Sur ces seize navires, quinze succombent durant le conflit. Le survivant est le Yukikaze qui est cédé à la Chine en juillet 1947, devenant le Tan Yang qui sert jusqu'en 1970.  Les autres sont donc tous coulés.

Le Nawaki est coulé lors d'un combat de surface le 25 octobre 1944, les Arashi et Hagikaze sont coulés lors de la bataille du golfe de Vella le 6 août 1943. Si le Maikaze est coulé lors d'un combat antisurface le 17 février 1944, le Urakaze est torpillé au large de Keelung (Taïwan) le 21 novembre 1944.

L'Isokaze et le Hamakaze sont coulés par l'aviation américaine au large de Nagasaki le 7 avril 1945 alors que le Tanikaze est torpillé dans le passage Sibutu le 9 juin 1944 et que le duo Kuroshio/Oyashio sont coulés au large de Kolombangara le 8 mai 1943.

L'Amatsukaze est coulé par l'aviation américaine au large d'Amoy le 6 avril 1945, le Tokitsukaze est lui aussi victime de l'aviation mais au large de Finschaften le 3 mars 1943. l'Hatsukaze est coulé lors de la bataille de la baie de l'impératrice Augusta le 2 novembre 1942, le Shiranui est coulé au large de Panay le 27 octobre 1944 alors que le Kagero est coulé par l'aviation au large de Rendova le 8 mai 1943.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Asashi10
Le Asashio

-Sept destroyers de classe Asashio sont engagés dans la bataille de Midway et dans son annexe des Aléoutiennes. Ces navires sont mis en service en 1937 (Asashio Arashio respectivement en août et en décembre), en 1938 (Natsugumo en février, Asagumo en mars, Minegumo en avril) et en 1939 (Arare en avril Kasumi en juin).

Ces navires déplaçaient 2408 tonnes, pouvaient filer à 35 nœuds avec pour armement principal six canons de 127mm (trois tourelles doubles) et huit tubes lance-torpilles de 610mm en deux plate-formes quadruples (seize torpilles).

Ces sept navires succombent au cours du conflit. Le Arare est ainsi coulé le 5 juillet 1942 par un sous-marin américain au large des Aléoutiennes, le Minegumo est coulé lors d'un combat de surface le 5 mars 1943, le lendemain de la perte des Asashio et Arashio lors de la bataille de la mer de Bismarck, une bataille opposant un convoi japonais à l'aviation américaine.

Le Natsugumo est coulé par l'aviation le 15 octobre 1942, l'Asagumo est coulé lors de la bataille du golfe de Leyte le 25 octobre 1944 alors que le Kasumi succombe aux bombes et aux torpilles de l'aviation embarquée américaine qui avait également envoyé le cuirassé Yamato par le fond.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Fubuki10
Le Fubuki

-Ce sont pas moins de dix-sept destroyers de classe Fubuki qui sont engagés dans cette opération, des navires de 1780 tonnes (2080t à pleine charge), filant à 38 nœuds avec pour armement principal six canons de 127mm (trois tourelles doubles) et neuf tubes lance-torpilles de 610mm (trois plate-formes triples) avec dix-huit projectiles.

Sur ces dix-sept navires, quatre  sont mis en service en 1928 (Fubuki Shirayuki Isonami Shirakumo),quatre le sont en 1929 (Hatsuyuki Murakumo Uranami Ayanami), quatre en 1930 (Shikinami Asagiri Yugiri Amagiri), deux en 1931 (Akebono Ushio) et trois en 1932 (Inazuma Ikazuchi Sazanami)

Un seul navire survit au conflit, l'Ushio se rend aux alliés le 15 septembre 1945 mais il est démoli en 1948. Les seize autres sont donc coulés entre juin 1942 et septembre 1945.

L'aviation est à l'origine de la destruction du Shirayuki (détroit de Dampir 3 mars 1943), de l'Hatsuyuki (Buin 17 juillet 1943), de l'Uranami (Panay 26 octobre 1944), de l'Akebono (baie de Manille le 13 novembre 1944) et de l'Asagiri (28 août 1942) soit cinq navires sur dix-sept.

Les sous-marins du Silent Service sont à l'origine de la destruction de l'Isonami (Célèbes 9 avril 1943), de l'Ayanami (sud de l'île de Haïnan le 12 septembre 1944), de l'Inazuma (ouest des Célèbes le 14 mai 1944), de l'Ikazuchi (ouest de Guam 13 avril 1944), du Sazanami (Palau 14 janvier 1944) et du Shirakumo (Cap Erimo 16 mars 1944) soit six navires sur dix-sept.

Si l'Amagiri est victime d'une mine dans le détroit de Makassar le 23 avril 1944, les quatre derniers sont coulés au cours d'affrontement contre des bâtiments de surface qu'il s'agisse du Fubuki à Guadalcanal le 11 octobre 1942, du Murakumo le lendemain 12 octobre 1942, du Shikinami coulé le 15 novembre 1942 lors de la deuxième bataille navale de Guadalcanal et enfin le Yugiri coulé dans les Salomons le 25 novembre 1943.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Dd_aka10
L'Akatsuki

-Les deux derniers destroyers japonais engagés dans cette opération sont deux unités de classe Akatsuki, les Akatsuki et Hibiki mis en service respectivement le 30 novembre 1932 et le 31 mars 1933.

Ces deux navires de 1778 tonnes, filant à 38 nœuds et disposant d'un puissant armement (six canons de 127mm en trois tourelles doubles et neuf tubes lance-torpilles de 610mm en trois plate-formes triples avec dix-huit projectiles) connaissent des sorts différents.

Si l'Akatsuki est coulé à Guadalcanal le 13 novembre 1942 lors de la première bataille navale du même nom, l'Hibiki survit au conflit, se rendant le 5 octobre 1945. Cédé à l'URSS comme dommage de guerre le 5 juillet 1947, il va servir sous ses nouvelles couleurs jusqu'à sa destruction comme cible dans les années soixante-dix.

US Navy

Les américains sont ici en très nette infériorité numérique puisqu'ils n'engagent que dix-sept destroyers, presque quatre fois  que son adversaire. Plusieurs classes sont concernées.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_ha10
Le USS Hamman (DD-412)

La plus nombreuse est la classe Sims avec cinq unités, le USS Anderson (DD-411) commissioned le 19 mai 1939, le USS Hamman (DD-412) mis en service le 11 août 1939 soit un mois avant le USS Hughes (DD-410) commissioned le 21 septembre 1939, le USS Russell (DD-414) l'étant le 3 novembre 1939, le USS Morris (DD-417) étant mis en service le 5 mars 1940.

Ces navires déplaçaient 1600 tonnes (2246 à pleine charge), filaient à 35 nœuds avec un armement principal composé de cinq canons de 127mm et de huit tubes lance-torpilles de 533mm (deux plate-formes quadruple).

Si le Hamman est coulé à Midway, les quatre autres survivent au second conflit mondial qu'il s'agisse de l'Anderson (coulé comme cible à Bikini lors de l'opération Crossroads le 1er juillet 1946), du Hughes (désarmé le 28 août 1946 coulé comme cible le 16 octobre 1948), du Morris (désarmé le 9 novembre 1945 vendu à la démolition le 2 août 1947) ou du Russel (désarmé le 15 novembre 1945, vendu à la démolition en septembre 1947).

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_ay10
Le USS Aylwin (DD-355)

-Quatre unités de la classe Farragut sont engagés dans cette bataille en l’occurrence le USS Aylwin (DD-355) commissioned le 1er mars 1935, le USS Dewey (DD-349) mis en service le 4 octobre 1939, le USS Monaghan (DD-354) mis en service le 19 avril 1935 alors que le USS Worden (DD-352) à été «commissioné» le 15 janvier 1935.

Il s'agissait de navires de 1375 tonnes, filant à 37 nœuds avec pour armement principal cinq canons de 127mm et huit tubes lance-torpilles de 533mm en deux plate-formes quadruples.

Sur ces quatre navires deux ont survécu au second conflit à savoir le Aylwin (désarmé le 18 octobre 1945 vendu à la démolition le 20 décembre 1946) et le Dewey (désarmé le 19 octobre 1945 et vendu à la démolition le 20 décembre 1946) ce qui laisse donc deux navires perdus durant le conflit. Le Monagham est victime du typhon Cobra le 18 décembre 1944 alors que le Worden coule le 12 janvier 1943 au large de l'Alaska après s'être échoué.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_ba17
Le USS Balch (DD-363)

-On trouve deux unités de classe Porter, le USS Balch (DD-363) mis en service le 20 octobre 1936 et le USS Phelps (DD-360) mis en service le 26 février 1936. Ces navires de 1850 tonnes, filant à 35 nœuds avec pour armement huit canons de 127mm (quatre tourelles doubles) et huit tubes lance-torpilles de 533mm (deux plate-formes quadruples) survivent tous les deux au conflit, le premier étant désarmé le 19 octobre 1945 et le second le 6 novembre 1945.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_be11
Le USS Benham (DD-397)

-Deux unités de classe Benham sont également engagées, le USS Benham (DD-397) mis en service le 2 février 1939 et le USS Ellet (DD-398) mis en service lui le 17 février 1939. Ces navires déplaçaient 2250 tonnes, filaient à 38.5 nœuds avec pour armement principal quatre canons de 127mm et quatre plate-formes quadruples lance-torpilles de 533mm.

Si le premier est coulé lors de la deuxième bataille navale de Guadalcanal le 15 novembre 1942, le second survit au conflit, étant désarmé le 29 octobre 1945 puis démoli.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_gw10
Le USS Gwin (DD-433)

-On trouve également deux unités de classe Gleaves, les USS Gwin (DD-433) et USS Monssen (DD-436) mis en service respectivement le 15 janvier et le 14 mars 1941. Ces navires déplaçaient 1630 tonnes, pouvaient filer à 37.4 nœuds avec pour armement cinq canons de 127mm et dix tubes lance-torpilles de 533mm (deux plate-formes quintuples).

Ces deux navires sont perdus au combat, le premier à la bataille de Kolombangara le 13 juillet 1943 et le second lors de la première bataille navale de Guadalcanal le 13 novembre 1942.

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_ma17
Le USS Maury (DD-401)

-Le USS Maury (DD-401) est l'unique destroyer de classe Gridley engagé dans cette bataille. Mis en service le 5 août 1938, il survit à la seconde déflagration mondiale, étant désarmé le 19 octobre 1945 et vendu à la démolition le 13 juin 1946. Ce navire déplaçait 1500 tonnes, filait à 36.5 nœuds avec pour armement principal quatre canons de 127mm et seize tubes lance-torpilles de 533mm (quatre plate-formes quadruples).

[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Uss_co16
Le USS Conyngham (DD-371)

-Le USS Conyngham (DD-371) est l'unique destroyer de classe Mahan engagé dans la bataille de Midway. Mis en service le 4 novembre 1936, il déplaçait 1500 tonnes, filait à 37 nœuds avec pour armement cinq canons de 127mm et trois plate-formes quadruples de tubes lance-torpilles de 533mm. Désarmé le 20 décembre 1946, il est coulé lors de l'opération Crossroads le 2 juillet 1948.

A SUIVRE

_________________
"C'est un argentin qui ne lâche rien Emiliano Sala Emiliano Sala" "Sing a song for Sala we will never let you go You will always be at the city with me"


Dernière édition par clausewitz le Mar 04 Déc 2018, 09:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://clausuchronia.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)   [Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Article] BATAILLE DE MIDWAY (4-7 JUIN 1942) (Terminé)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: HISTOIRE :: HISTOIRE MODERNE (de 1860 à nos jours)-
Sauter vers: