AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Palau (Palaos)

Aller en bas 
AuteurMessage
Takagi
Contre-amiral
Contre-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5073
Age : 38
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Palau (Palaos)   Mar 27 Fév 2018, 07:05


Le 25 septembre 2009, à l’occasion d’une réunion du conseil des Nations-Unies, le président Johnson Toribiong de l’état de Palau (Palaos) a fait de sa Zone Économique Exclusive un sanctuaire pour les requins. Ce n’était là qu’une des initiatives de Palau pour protéger son exceptionnel écosystème marin et ses ressources halieutiques. Le tourisme subaquatique et la pêche étaient alors deux des trois piliers de l’économie de l’archipel aux 21 000 habitants. Le pays tirait chaque année 5 millions de dollars de revenus de l'activité des bateaux de pêche étrangers, dont 4 millions provenaient de la pêche au thon pratiquée essentiellement par les Japonais et les Taïwanais. Ces 5 millions de dollars représentaient à peu près 10% des ressources de l’archipel.

Ce sanctuaire et la ZEE sont cependant régulièrement violés par divers intrus. Il faut dire que la ZEE fait 600 000 km² (une surface plus grande que celle de la France métropolitaine) et que Palau n’avait qu’un seul patrouilleur de 165 tonnes pour la surveiller et la protéger, ce qui est notoirement insuffisant. Ce patrouilleur, le PRESIDENT H.I. REMELIIK (n° de coque 001), construit en Australie en 1996, a été modernisé et remis en état en 2011-2012 mais souffre de problèmes de disponibilité. Il doit rester en service jusqu’en 2026. L’état de Palau n’a aucune aviation de patrouille pour l’aider. En 2012, il avait un temps envisagé d’acquérir des drones pour surveiller ses eaux, mais ce projet ne s’est pas concrétisé.


Le patrouilleur PRESIDENT H.I. REMELIIK

En 2013, le président Tommy Remengesau a décidé d’étendre le sanctuaire à toutes les espèces marines, ce qui signifie que les licences commerciales de pêche précédemment accordées aux étrangers ne le sont plus et que la pêche est réservée aux insulaires, dont les techniques de pêche sont bien moins prédatrices que celles des flottilles industrielles. L’idée est alors de privilégier le tourisme écologique et de réserver les ressources halieutiques aux insulaires. La disparition des flottilles japonaises et taïwanaises a cependant comme contrepartie l’augmentation du braconnage, ceux qui s’y adonnent ne risquant pratiquement plus de se faire repérer. Quelques opérations coup de poing ont permis d’arraisonner quelques braconniers philippins et vietnamiens.


Derrière le PRESIDENT H.I. REMELIIK, six bateaux de braconniers philippins arraisonnés en 2013

En 2016, le président Tommy Remengesau a signé un protocole d’accord avec Sasakawa Yohei, président de la Fondation du Japon, et Hanyū Jiro, président de la Fondation Sasakawa pour la Paix. Dans le but d’ « améliorer les capacités des garde-côtes et de promouvoir le tourisme éco-conscient à Palau », la Fondation du Japon a financé la construction d’un nouveau patrouilleur, celle d’un nouvel appontement pour l’accueillir à Koror (capitale de Palau) et d’un immeuble de bureaux pour les garde-côtes, et la Fondation Sasakawa pour la Paix s’est engagée à financer la formation et les salaires des quinze membres d’équipage pendant dix ans, soit jusqu’en avril 2027. L’ensemble de l’opération coûte 70 millions de dollars aux deux fondations, dont 30 pour le patrouilleur.

Le patrouilleur, baptisé KEDAM, a appareillé de Kure le 8 décembre 2017. Après une escale à Ishikawa dans les Ryū-Kyū, il a contourné les Philippines pour éviter deux typhons et est arrivé à Koror le 22 décembre. Le 13 février 2018, il a été officiellement admis au service à l’occasion d’une cérémonie présidée par Tommy Remengesau et à laquelle les présidents des deux fondations ont également assisté. Le président Remengesau espère que l’arrivée de ce deuxième patrouilleur permettra au Bureau d’Application des Lois Maritimes permettra d’améliorer la surveillance et la protection du sanctuaire.


L'arrivée du KEDAM à Koror le 22 décembre 2017


Le protocole d’accord avec les deux fondations japonaises prévoit également la livraison d’un autre patrouilleur, plus petit que le KEDAM (40m) et que le PRESIDENT H.I. REMELIIK (31,50m). L’Australie, qui a déjà transféré le PRESIDENT H.I. REMELIIK en 2006 à l’occasion de l’accession de Palau à l’indépendance, remplacera ce dernier à l’horizon 2026 par un nouveau patrouilleur de 39,50m. Quant aux avions utilisés pour la reconnaissance maritime, ils sont affrétés au cas par cas auprès de leurs propriétaires privés.


Le KEDAM par beau temps

KEDAM est le nom d’un oiseau marin endémique de Palau, réputé excellent pêcheur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Palau (Palaos)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Palau del Vidre
» Palau et Truck - II - Jellyfish Lake
» Palau et Truck - I - Palau
» USN DESTROYERS CLASSE FARRAGUT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Les Marines du monde :: Océanie :: Marines de l'Océanie-
Sauter vers: