AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyMer 28 Fév 2018, 18:11

NIALA a écrit:
Les cuirassés à batterie de la classe MINOTAUR   suite

(...)
Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 3_agin10
On ne lésinait pas sur la décoration à l'époque, la proue de l'Agincourt

A suivre...

... ni sur celle de la proue du MINOTAUR :

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Bb_min10

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18360
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyMer 28 Fév 2018, 18:27

Les décorateurs s'en donnaient à coeur joie à l'époque Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
NIALA
Amiral
Amiral
NIALA

Masculin
Nombre de messages : 18360
Age : 77
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptySam 03 Mar 2018, 11:27

Les frégates cuirassée de la classe DEFENCE  

Petit retour en arrière.

Après les deux Warrior, que nous avons vu au début de cet article,  les britanniques ont mis sur cale deux frégates cuirassées plus petites, moins rapides, mais plus économiques et moins coûteuses; ce sont les Defence et Resistance; déplaçant 6070 tonnes; 2540 cv; vitesse 11 nœuds; armement: 6 x 180 mm; 4 x 127 mm; ceinture cuirassée de 114 mm.

HMS Defence
Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 1_defe10

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 2_defe10
HMS Defence

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 3_defe10
Schéma du blindage des Defence

-Defence est mis sur cale le 14 décembre 1859 au chantier Palmers de Jarrow; il est lancé le 24 avril 1861; il entre en service le 4 décembre 1861; il est affecté au Channel Squadron jusqu'en 1866; en 1866, son armement est modifié; il est en Méditerranée de 1869 à 1872; il est refondu de 1872 à 1874; en 1876; il retourne au Channel Squadron; il est garde cotes dans la Mersey de 1879 à 1885; en 1890, il est placé en réserve et devient navire école des mécaniciens à Devonport sous le nom d'Indus; il est démoli en 1935.

HMS Resistance

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 4_resi10
Résistance

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 5_resi10
Resistance en 1887 utilisé comme cible

-Resistance est mis sur cale le 21 décembre 1859 chez Westwood, Baillie à Londres, il est le premier cuirassé britannique équipé d'un éperon; il est lancé le 11 avril 1861; il entre en service le 2 juillet 1862; il est affecté au Channel Squadron; en 1864, il est en Méditerranée; en 1867, il est refondu et réarmé à Portsmouth; en 1873, il retourne au Channel Squadron; il est désarmé en 1880 ,à Devonport; en 1885, il est utilisé pour l’entraînement pour l'artillerie et les torpilles; il est vendu à la démolition le 11 novembre 1898; le 4 mars 1899, alors qu'il est remorqué vers le chantier de démolition il s'échoue, il est renfloué et démoli à Liverpool.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyLun 12 Mar 2018, 04:26

Une autre vue de l'INFLEXIBLE déjà présenté plus haut (Lun 19 Fév 2018, 18:06)

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Inflex10

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyMar 20 Mar 2018, 01:06

Le COLOSSUS déjà présenté plus haut par Alain (Mar 20 Fév 2018, 17:09)

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_co10

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marin-si
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptySam 31 Mar 2018, 03:28

Intéressant cuirassé que HMS ALEXANDRA (1877-1908) : doté d’un gréement à trois mâts à une époque où les progrès de la machinerie aurait permis de s’en affranchir, ce cuirassé à réduit et batterie centraux, en son temps le plus puissant des cuirassés à sabords, a été conçu par Nathaniel Barnaby, virulent opposant au cuirassé à tourelles. On croirait lire du Duby : ultime et parfait représentant de la formule du vaisseau à canons en batteries à sabords, il en marque l’apogée au moment où son déclin s’amorce.

Construit par Chatham Dockyard et motorisé par Messers Humphreys & Tennant, l’ALEXANDRA a son armement concentré dans un réduit central. Ses canons sont installés sur deux ponts : pont principal et pont supérieur. Les sabords, qui permettent un pointage des canons sur presque 90°, permettent à quatre grosses pièces de tirer en chasse dans l’axe et à deux autres de tirer en retraite dans le gisement 180. Tous les canons d’un bord pouvaient évidemment tirer latéralement en bordée. Architecture du sabord tendant vers celle à tourelles mais sans franchir le pas…

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Battle10
L'ALEXANDRA à Malte en 1886

L’ALEXANDRA a été un de deux seuls cuirassés britanniques à être armé de canons de 280mm (11 pouces). Son armement initial de 2 x 280mm, 10 x 254mm, 6 x 95mm et quatre porte-torpilles, sera entièrement remanié en 1891. Le blindage de son réduit central fait 300mm au niveau du pont principal, 200mm au niveau du pont supérieur.

Sa machinerie alternative est alimentée par de la vapeur à la pression incroyable pour l’époque de 4,1 bars (l’état de l’art étant alors plutôt aux alentours des 2 bars). Pas moins de 24 chaudières sont nécessaires pour alimenter les deux machines de 600cv entraînant deux hélices de 6m. L’ALEXANDRA pouvait filer 14,5nd sur sa seule propulsion mécanique, ce qui en faisait le cuirassé le plus rapide du monde.

Mis en service le 2 janvier 1877, l’ALEXANDRA devient le navire-amiral de la flotte de Méditerranée, rôle qu’il assure jusqu’en 1889. Il participe aux pressions sur la Russie en 1878 (démonstration de force à Constantinople), au bombardement d’Alexandrie en 1882. Modernisé, il reprend du service en 1891 comme navire-amiral des Réserves Navales de Portsmouth, rôle qu’il tient dix ans. Relégué au rang de navire-école pour les mécaniciens en 1903, il finit vendu à la démolition en 1908, début de l'ère des Dreadnought à tourelles.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marin-si
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Nelson 1880-1910   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyJeu 12 Avr 2018, 23:19

Le croiseur cuirassé HMS NELSON de la classe éponyme qui comptait une autre unité (HMS NORTHAMPTON).

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Nelson13

Mis sur cales le 2 novembre 1874 par Elder & Co. à Govan près de Glasgow, lancé le 4 novembre 1876, le NELSON est achevé le 26 juillet 1880 et mis en service en juillet 1881. Il s’agit d’un croiseur cuirassé à coque en fer et réduit central. Son armement est de quatre canons de 254mm en chasse et en retraite (aucun ne pouvant tirer exactement dans l’axe…) et de huit canons de 230mm en sabords de part et d’autre de la batterie. Dix chaudières alimentent deux machines alternatives à vapeur à trois cylindres développant un total de 6624 cv permettant aux 7630 tonnes du navire de filer 14,5nd. La mâture était celle d’un trois-mâts barque. L’étrave était dotée d’un éperon.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms-ne10

Ces navires avaient été conçus pour surclasser les cuirassés que la Royal Navy pouvait avoir à affronter outre-mer. Cependant, trop légèrement protégés pour affronter les cuirassés et trop lents pour se mesurer aux navires plus légers, ils n’ont pas laissé un souvenir impérissable.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Nelson14
HMS NELSON (à gauche) en baie de Sydney vers 1882-1888

Dès sa mise en service, le NELSON partit pour l’Australie. Il devint navire-amiral de l’escadre d’Australie en 1885 et le resta jusqu’à son retour en métropole pour remise en état en janvier 1889. En 1891, un tantinet déclassé par les nouvelles constructions, il demeura au Royaume-Uni comme guardship à Portsmouth (janvier 1891) avant d’être placé en réserve (novembre 1894). Déclassé en réserve statique en avril 1901 puis comme école de mécaniciens chauffeurs  en novembre de la même année, il finit vendu à la casse en juillet 1910.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marin-si
Revenir en haut Aller en bas
LE BRETON
Amiral de la Flotte
Amiral de la Flotte
LE BRETON

Masculin
Nombre de messages : 7129
Age : 49
Ville : Paris 12ème
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 03/06/2006

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyVen 13 Avr 2018, 20:30

Il aurait peut-être été plus opportun de mettre cet article dans le post consacré aux croiseurs britanniques et non dans les cuirassés britanniques.


sinon bel article. thumright

_________________
kentoc'h mervel eget bezañ saotret (plutôt la mort que la souillure) devise de la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 15 Avr 2018, 09:02

Voilà, il y est copié. Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyVen 04 Mai 2018, 20:03

Le cuirassé à batterie MINOTAUR, déjà présenté plus haut par Alain et dont j'ai posté il y a deux mois une vue de la décoration de proue. La photo a été prise à Portland entre 1894 et 1904, après que le cuirassé a été reclassé en bâtiment-école. Deux de ces cinq mâts d’origine ont été supprimés. Il faut dire que sa propulsion mixte à vapeur et voile n’était pas une réussite.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Bb_min11

À l’origine, le MINOTAUR avait une machine à vapeur à deux cylindres de 6949 cv alimentée par dix chaudières et entraînant une unique hélice de 7,30m de diamètre, ainsi que cinq mâts et 32 377 m² de voiles. Comme l’hélice ne pouvait pas être désaccouplée, elle freinait considérablement la marche à la voile quand la machine était arrêtée. Capable de filer 14nd quand la machine fonctionnait, le MINOTAUR à cinq mâts ne pouvait pas dépasser 9,5nd à la voile. L’amiral George A. Ballard qualifia le MINOTAUR et ses sister-ships de « plus mauvais marcheurs à la voile de toute la flotte mâtée de leur époque » ajoutant que « aucun navire n’avait jamais porté autant de toile pour un si maigre résultat ».

À l’occasion de sa refonte de 1893, le MINOTAUR a vu ses chaudières remplacées et ses mâts réduits à trois avec un gréement barque. Il n’a plus servi ensuite dans l’escadre de ligne.

Il avait pourtant des qualités : il tenait très bien la mer, était une plateforme de tir remarquablement stable avec grâce à son ρ-a de 1,18m et il manœuvrait très bien quand il marchait à la vapeur.

study
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Repulse 1868-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 05 Aoû 2018, 14:45

HMS REPULSE (1868), dernier cuirassé en bois construit pour la Royal Navy

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Repuls11

Le REPULSE a été mis sur cales le 29 avril 1859 à Woolwich Dockyard en tant que bâtiment de ligne de deuxième classe à 90 canons sur deux ponts de batterie. Deux ans plus tard, alors que la GLOIRE de la marine française menace de rendre toute la flotte anglaise obsolète, l’amirauté décide de le convertir en cuirassé (ironclad) en le dotant d’un blindage rajouté sur ca coque en bois. Le lancement des travaux est cependant retardé pour attendre les résultats des essais sur les premières conversions, et ils ne débutent que le 25 octobre 1866. Entretemps, l’artillerie fait des progrès (la Royal Navy elle-même met en service des canons de 254mm), et les blindages de 4,5 pouces (114mm) installés sur le HMS WARRIOR ne suffisent déjà plus. Les plans de conversion du REPULSE prévoient donc une cuirasse plus épaisse mais concentrée sur un réduit de 21m au centre de la coque, laissant les deux extrémités sans protection. L'artillerie est également entièrement repensée.

Malgré cela, il est clair que le navire est insuffisamment protégé pour un combat naval moderne et il est d’emblée destiné au service outremer dans le Pacifique. Il est aménagé pour servir de navire-amiral à l’escadre britannique du Pacifique, où le risque de rencontrer un bâtiment de ligne dernier cri est encore inexistant. Les aménagements sont luxueux : appartements du commandant sous le pont arrière, ceux de l’amiral sur le pont principal, les cabines des officiers également à l’arrière de part et d’autre des locaux du commandant, contre le bordé. La plupart des cabines d’officier sont dotées d’au moins un large hublot rectangulaire comme on le voit sur la photo, un luxe apprécié pour avoir un peu d’air frais.

Lancé le 25 avril 1868, le REPULSE est remis à la Navy le 31 janvier 1870, près de 11 ans après sa mise en chantier. Le temps de former son équipage, il est admis au service en mars. Il commence sa carrière comme navire de garde à Queensferry sur la rive sud du Firth of Forth en Écosse. Il y reste deux ans avant d’être désigné pour relever le HMS ZEALOUS comme navire-amiral de la Flotte du Pacifique. Pendant cinq ans, il montre le pavillon entre la Patagonie et la Colombie Britannique (Canada) avant d’être à son tour remplacé par le HMS SHAH. Pour le trajet retour vers la métropole, le commandant décide de ne pas passer par le détroit de Magellan (sur propulsion à la machine, pour s’affranchir des caprices du vent dans le détroit) mais par le Cap Horn. C’est ainsi que le REPULSE est le seul cuirassé britannique à avoir passé le redoutable cap à la voile.

Rentré en Grande-Bretagne, il est mis en travaux. Ceux-ci durent de 1877 à 1880, puis le REPULSE sert de navire de garde à Hull jusqu’en 1885. À cette époque, la Royal Navy maintient un grand navire en garde (c’est-à-dire en alerte à quelques heures d’appareillage) dans chaque grand port. Il fait partie du Royal Navy Evolutionary Squadron pour les manœuvres de 1885 où il jette ses derniers feux avant d’être placé en réserve et finalement démoli en 1889.

Au cours de sa carrière, le REPULSE n’a été dépassé que par le ZEALOUS en termes de distance parcourue à la voile par un ironclad.

À l’origine, il était le troisième vaisseau de la classe BULWARK. Les deux premiers de cette classe (BULWARK, ROBUST) ont été achevés dans leur configuration initiale et n’ont servi que jusqu’en 1872-73. Les sept suivants (REPULSE, ZEALOUS, ROYAL AFRED, ROYAL OAK, PRINCE CONSORT, OCEAN et CALEDONIA) ont été convertis en ironclads et ont servi jusqu’en 1882-89, et les trois derniers (KENT, BLAKE et PITT) ont été purement et simplement annulés. De tous ces navires, le REPULSE a été le dernier achevé et le dernier retiré du service.

Principales caractéristiques : 6190 tons, 77m x 18m, 2710m² de toile et machine de 3350cv, 10,5nd à la voile et 12,5nd à la vapeur, armement 12x203mm à chargement par la bouche et 4 porte-torpilles, réduit cuirassé à 152mm sur les bordés et à 114mm sur les cloisons transverses aux deux extrémités.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Lord Warden (classe Lord Clyde) 1867-1885   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 05 Aoû 2018, 14:47

HMS LORD WARDEN, seconde unité de la classe LORD CLYDE, était une frégate cuirassée à coque en bois. Ces deux navires furent les plus lourds navires en bois jamais construits, marquant ainsi la fin d’une époque avant la généralisation de la coque en fer. Logiquement, ils furent aussi les plus lents ironclads de la Royal Navy quand ils naviguaient à la voile… et les plus rapides navires en bois du monde quand ils avançaient à la vapeur. Sa très faible hauteur métacentrique le rendait particulièrement enclin au roulis et il embarquait de l’eau par ses sabords par forte mer.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Lordwa10

Mis sur cales à Chatham le 24 décembre 1863, le LORD WARDEN a été lancé le 27 mars 1865. Officiellement admis au service en juillet 1867, il a été achevé le 30 août 1867. Après un bref déploiement dans la Manche, il est transféré à l’escadre de Méditerranée à la fin de 1867. Il en est devenu le navire-amiral de 1869 à 1875, date à laquelle il est rentré au Royaume-Uni pour une remise en état. En 1876, à la suite de celle-ci, il a été mis en réserve dans le Firth of Forth, ne sortant plus que pour une corvette annuelle vers divers ports du royaume. Réactivé en 1878 par crainte d’un conflit russo-turc, il a finalement été rayé des listes en 1885 et démoli en 1889.

Long de 85,30m entre perpendiculaires, large de 18m, le LORD WARDEN calait 8,50m de tirant d’eau pour un déplacement de 7968 tonnes (métriques). Sa propulsion mécanique consistait en une machine à vapeur à trois cylindres horizontaux fabriquée par Maudslay, Sons & Field alimentée par neuf chaudières et entraînant une unique hélice. Aux essais le 13 septembre 1867 cette machine afficha 6706 cv, propulsant le LORD WARDEN à 13,5nd. Elle s’avéra la plus puissante et la plus fiable machine à vapeur installée sur un navire en bois de la Royal Navy. La réserve de charbon était de 610 tonnes. Pour la marche à la voile, le gréement à trois mâts portait 2900m² de toile, permettant une marche à 10nd à la voile. Les cheminées étaient télescopiques et pouvaient être abaissées pour faciliter la manœuvre à la voile.

La cuirasse en fer courait de l’étrave à la poupe et couvrait toute la hauteur de la coque au-dessus de la flottaison. Elle s’étendait à 1,80m sous la flottaison. Son épaisseur variait de 114mm aux extrémités à 140mm dans la partie centrale.

L’armement prévu était de quatorze canons de 203mm et deux de 178mm, tous à chargement par la bouche. À la mise en service, deux canons de 230mm avaient été ajoutés en chasse sur le pont supérieur. Douze des 203mm, placés en sabord, devenaient inutilisables par mauvais temps.

En 1884, des lance-torpilles et des filets pare-torpilles ont été ajoutés, un an avant le désarmement du LORD WARDEN. L’essentiel de son armement a été réutilisé sur le HMS DEVASTATION.

L’équipage du LORD WARDEN était de 605 officiers et hommes d’équipage.
Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marin-si
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 05 Aoû 2018, 14:47

Une autre vue du LORD WARDEN :

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_lo10

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Conqueror 1886-1907   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 05 Aoû 2018, 15:00

HMS CONQUEROR (1886-1907)

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Conque11

Le CONQUEROR est mis sur cales à Chatham le 28 avril 1879. Lancé le 8 septembre 1881, il est achevé en mars 1886. Il a un unique sister-ship, le HERO, deux ans plus tard. Construit à une époque où la cuirasse semble encore avoir le dessus sur le pouvoir perforant des obus, le CONQUEROR dispose d’un éperon d’étrave censé être son principal armement offensif. Son imposante tourelle à deux canons de 305mm à tube court (L/25), située sur la plage avant juste devant la passerelle de navigation, n’est qu’un armement d’appoint pour préparer la cible à l’éperon. Ses quatre pièces de 152mm et ses sept de 57mm sont là pour écarter les empêcheurs d’éperonner en rond. Et ses six tubes lance-torpilles, placés à l’arrière, sont destinés aux impétrants qui, par chance ou par mauvaise volonté à se placer en situation d’éperonné, se retrouveraient sur l’arrière.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Conque12

Ajoutons à cela que les départs de coups de 305mm risquent d’endommager la passerelle (placée trop près de la tourelle), ce qui limite en pratique le champ de battage en circulaire de la tourelle à quelque 45° de part et d’autre de la ligne de foi, et on confirme l’inanité du concept pour un navire mis en service vingt ans après la célèbre bataille de Lissa (au cours de laquelle le malheureux RE D'ITALIA avait été éperonné alors qu'il était immobile).

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Conque10
La plage avant et la tourelle de 305mm du CONQUEROR

Admis au service le 5 juillet 1887 à l’occasion du jubilée de la reine Victoria, il est placé en réserve dès 1889 et est attaché à l’école d’artillerie de Cambridge. Il participe à des manœuvres à six occasions, sans jamais s’éloigner jusqu’à être hors de vue de la terre. Désarmé en 1902, il rouille sur ancre à Rothesay jusqu’à sa démolition en 1907.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Zinzin
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Edinburgh 1882-1910   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 05 Aoû 2018, 15:16

HMS EDINBURGH, cuirassé à tourelles en diagonale de la classe COLOSSUS.
Déjà présenté par Alain (voir Mar 20 Fév 2018, 17:09), il est photographié ici à Toulon en 1898.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Battle10

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marin-si
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 05 Aoû 2018, 15:19

Autre vue de HMS EDINBURGH de la classe COLOSSUS

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Edimbu10

Date et lieu de prise de vue inconnus. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Edinburgh 1882-1910   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyDim 05 Aoû 2018, 15:30

Vue de détail du HMS EDINBURGH de la classe COLOSSUS.

La tourelle de 305mm bâbord est en circulaire zéro.
Sur la droite, on voit plusieurs 152mm dans les superstructures.
Au loin, on voit le COLOSSUS, sister-ship de l'EDINBURGH.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Edimbu11

Le mist laisse penser que la photo a été prise quelque part en Grande-Bretagne. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptySam 11 Aoû 2018, 01:48

L'EDINBURGH de la classe COLOSSUS, déjà présenté par Alain (voir Mar 20 Fév 2018, 17:09)

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Edimbu12

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Rupert (1874-1907)   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyVen 17 Aoû 2018, 17:22

Le cuirassé RUPERT est un des nombreux avatars de la bataille de Lissa en 1866 : son armement principal était censé être son éperon d’étrave, l’artillerie ne venant qu’en appoint. Mis en chantier à Chatham le 6 juin 1870, lancé le 12 mars 1872 et achevé le 1er juillet 1874, il était à l’origine destiné au service en Méditerranée.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Bb_rup11
Le cuirassé RUPERT après sa refonte de 1891-93. Il n'a que deux mâts : le mât et la voilure qu'on voit sur l'avant sont ceux d'un navire de servitude accosté sur bâbord avant.

Contrairement à son prédécesseur HMS HOTSPUR, son artillerie principale avait été mise en tourelle, bien que l’on craignît que ladite tourelle ne pût survivre à un éperonnage.

Prouvant encore que l’artillerie n’était pas le système d’arme principal du navire, le champ de battage de la tourelle était plutôt réduit : elle ne pouvait pas tirer dans l’axe à cause du mât avant, son débattement en circulaire ne dépassait qu’à peine le travers des deux bords, et les haubans obstruaient une bonne part de ce champ de tir pourtant réduit. Il y avait une explication à ce qui peut nous paraître une incongruité : les canons ne devaient servir qu’au cas où la manœuvre d’éperonnage avait échoué, ce qui justifiait du même coup la présence d’une tourelle à la fiabilité incertaine en cas de choc. Cette tourelle abritait deux canons de 254mm à chargement pas la bouche, ce qui avait obligé les ingénieurs à la doter d’un mécanisme de rechargement externe, monté sur le toit de la tourelle.

Ce n’était pas la seule particularité du RUPERT. Il n’avait pas de blockhaus de direction de tir sur la ligne de foi semblable à celle des autres cuirassés britanniques. En lieu et place, le tir se dirigeait depuis deux abris cylindriques blindés disposés de part et d’autre de la superstructure. De là, les directeurs de tir (au pluriel puisqu’il en fallait deux) avaient une excellente vue sur les côtés mais ils n’y voyaient strictement rien devant – singulier handicap pour un navire-éperon.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Rupert11
Plans du RUPERT publiés dans l'Annuaire Naval de Brassey en 1898

Ses concepteurs avaient une telle confiance dans la fiabilité de la machinerie qu’il avait été doté d’une voilure de secours gréée en brigantines sur deux mâts. Un des commandants du cuirassé écrivit que le bénéfice conféré par cette voilure ne valait pas l’effort nécessaire à son entretien…

Ce ne fut pas là, du reste, le seul commentaire sarcastique qui émailla la longue carrière de ce navire. En 1878, un rapport à l’amirauté se demandait comment utiliser un tel navire, à l’armement principal aussi rudimentaire, face à une flotte moderne de l’époque, dotée des dernières innovations en matière d’artillerie et d’armement à tir rapide. En marge de ce rapport, un anonyme renchérit en se demandant comment un cuirassé filant au mieux 11 à 12 nd en opérations pouvait espérer éperonner des cibles qui évoluaient à 14 ou 15 nd.

L’armement secondaire comprenait à l’origine deux canons de 152mm, douze petits canons à tir rapide et quatre tubes lance-torpilles.

La carrière opérationnelle du RUPERT traduisit la défiance croissante que l’Amirauté manifesta vis-à-vis des prétendus enseignements de la bataille de Lissa. Armé à Devonport, le cuirassé commença par servir quatre ans (de 1876 à 1880) en Méditerranée pour laquelle il avait été conçu. Il rentra ensuite en métropole où il fut placé en réserve à Portsmouth de 1880 à 1890 (à part une très brève réactivation d’avril à août 1885 parce qu’on craignait un conflit avec la Russie). En 1890, il fut positionné à Hull comme navire de garde. De 1891 à 1893, il bénéficia de sa seule modernisation : l’armement fut remplacé par deux canons de 234mm (toujours à chargement par la bouche), deux de 152mm, quatre de 57mm à tir rapide et le nombre de petits affûts fut réduit à huit ; un abri navigation en bois vitré remplaça la timonerie d’origine. Remis comme navire de garde à Pembroke de 1893 à 1895, il gagna ensuite Gibraltar puis Port-Saïd pour remplir le même rôle dans ces deux bases. En avril 1902, il rentra en Angleterre où il fut versé dans la Flotte de Réserve. Il y resta jusqu’en 1904, année où il traversa l’Atlantique Nord malgré son franc-bord d’à peine 2,45m et termina sa longue carrière comme navire de garde aux Bermudes. Il y fut retiré du service et vendu en 1907, un an après que la révolution du Dreadnought eut définitivement enterré (pour autant que cela ait un sens quand on parle de marine) les errements de Lissa.

Et pour finir, le nom de RUPERT venait du prince Rupert of the Rhine, fils de l’électeur palatin de Bohème Frederick V, et qui avait brillamment servi comme officier de cavalerie du côté royaliste lors de la guerre civile britannique de 1642-1651.

Principales caractéristiques :
  • Déplacement : 5440 tonnes
  • Dimensions : 76m (flottaison) x 16m x 6,86m
  • Machine : alternative à vapeur, totalisant 4630cv sur deux lignes d’arbres
  • Vitesse : 13,59nd aux essais
  • Armement : voir texte


Confused
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: HMS Imperieuse (1886-1913)   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptySam 18 Aoû 2018, 06:02

Les deux croiseurs cuirassés de la classe IMPERIEUSE (HMS IMPERIEUSE, HMS WARSPITE), amélioration de la classe NELSON, sont conçus en 1881 pour protéger les lignes de communication de l’empire britannique contre les navires cuirassés adverses.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Imperi10
HMS IMPERIEUSE avec son gréement d'origine

Pour alléger leur maintenance et les dispenser de fréquents passages au bassin pour carénage, leur coque en fer est recouverte de teck et d’une protection en cuivre sous la flottaison. Pour les longs trajets, ils ont un gréement de brick à deux mâts. Pour le combat, deux machines alternatives à vapeur totalisant 8000 cv et entraînant deux hélices leur confèrent une vitesse maximale de 16 nd. Leur réserve de charbon est suffisante pour parcourir 6500 Nq à vitesse économique de 10 nd, une autonomie impressionnante pour l’époque sur propulsion mécanique.

L’armement est disposé de manière inhabituelle pour un navire britannique et s’inspire des dernières réalisations françaises : les quatre canons de 234 mm (à chargement par la bouche) sont disposés en losange dans quatre barbettes découvertes aux deux extrémités et au milieu du navire. L’armement secondaire prévoit dix canons de 152 mm (six en sabords, deux en chasse et deux en retraite) et quatre tubes lance-torpilles de 450 mm. En complément, l’étrave est dotée d’un éperon.

Leur blindage ne protège que les œuvres vives : un mètre au-dessus de la flottaison et 1,40 m au-dessous, il couvre la section centrale sur 43 m. Son épaisseur est de 250 mm sur les côtés et 230 mm sur les cloisons avant et arrière. Le pont blindé fait 100 mm au-dessus du caisson cuirassé et se prolonge (réduit à 50 mm et rabaissé) jusqu’aux deux extrémités. Les barbettes, les masques des canons et l’abri de navigation sont également blindés.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Imperi11
Plans de la classe IMPERIEUSE

L’IMPERIEUSE est mis sur cale* à Portsmouth le 10 août 1881, lancé le 18 décembre 1883 et achevé en septembre 1886. Avant même ses essais, il apparaît nettement surchargé par rapport aux calculs initiaux et sa ceinture cuirassée émerge à peine de l’eau, ce qui ne nuit pas à son efficacité pour protéger les œuvres vives mais qui réduit vitesse et réserve de flottabilité. Pour y remédier en partie, quatre des dix canons de 152 mm ne sont pas installés, ne laissant que ceux en sabords. Pendant lesdits essais, le gréement s’avère insuffisant pour un navire de cette taille (8300 tonnes, 96 m de long, 19 m de large). À leur conclusion, la mâture de brick est débarquée et remplacée par un unique mât central à deux vergues, sans brigantine. Devenu inutile, le beaupré est également débarqué. L’allègement d’une centaine de tonnes qui résulte de ces modifications permet de réinstaller les deux canons de 152 mm en retraite.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Imperi12
HMS IMPERIEUSE avec son gréement réduit et ses deux canons de 152mm retrouvés

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Imperi13
L'IMPERIEUSE à Vancouver pendant son temps à la tête de la Pacific Station, montrant son tableau arrière

Conçu pour le service outre-mer, l’IMPERIEUSE sert de navire-amiral à l’escadre de Chine de 1889 à 1894 puis de l’escadre du Pacifique de 1896 à 1899. En février 1905, après son retour au royaume, il est rebaptisé SAPPHIRE II et déclassé comme dépôt des équipages à Portland. En juin 1909, irrémédiablement dépassé, il retrouve son premier nom avant d’être vendu à la démolition le 24 septembre 1913.

Son équipage était de 555 hommes.

study
* sans s

Article initialement posté dans la rubrique "Les navires 1860-1921" mais relocalisé ici.
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptySam 18 Aoû 2018, 06:17

Vue du HMS AGINCOURT de la classe MINOTAUR de 1861, déjà présenté plus haut par Alain (voir Sam 10 Fév 2018, 08:34 et suivants)

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_ag10

Le navire a encore ses cinq mâts. Malgré les quelque 3000 m² de voilure qu'ils porte, cet imposant gréement peine à propulser le non moins imposant navire (121,90m entre perpendiculaires, 10 627 tonnes) et ne donnent que 9,5 nd, soit quatre nœuds de moins que la machine. L'appareil à gouverner, manœuvré à bras via des palans, s'avère lui aussi insuffisant : les palans, conservés en secours, sont suppléés par des presses à vapeur lors de la modernisation du navire.

study


Dernière édition par Takagi le Sam 18 Aoû 2018, 06:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptySam 18 Aoû 2018, 06:23

Autre vue du HMS ACHILLES de 1861, déjà présenté plus haut par Alain (voir Dim 11 Fév 2018, 11:15 et suivants)

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Achill10

La photo date d'après la refonte de 1874 pendant laquelle l'ACHILLES a perdu son quatrième mât. study
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyLun 22 Oct 2018, 23:26

La frégate cuirassée AGINCOURT de la classe MINOTAUR de 1865, déjà présenté par Alain (Sam 10 Fév 2018, 09:03) et avec ses cinq mâts d’origine. Détail intéressant sur la photo, la deuxième cheminée est escamotée pour la marche à la voile. Sur ma photo précédente (Sam 18 Aoû 2018, 04:17), les deux cheminées étaient en position haute.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_ag11

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marinos
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptyLun 29 Oct 2018, 05:20

Déjà présenté par Alain (Ven 16 Fév 2018, 08:39), le croiseur cuirassé HMS TEMERAIRE, lancé  à Chatham en 1876, est un navire de transition : une partie de son artillerie principale est en sabords, l’autre est en barbettes sur le pont supérieur. C’est le premier bâtiment britannique à avoir des canons en barbettes qui s’affranchissent des limites des batteries en sabords. Une des barbettes est située devant le mât avant, et celle d’arrière est derrière le grand mât. Chacune couvre un vaste champ de battage et est dotée d’une pièce de 11 pouces (279,4mm) à chargement par la bouche. Les affûts de ces canons utilisent le recul des tirs pour abaisser les imposantes pièces de 25 tonnes sous le pont supérieur ; un système hydraulique les fait ensuite tourner pour les amener dans l’axe du système de rechargement. Quoique fiable, ce dispendieux système de rechargement ralentit les tirs et reste sans lendemain.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_te10

Il dispose également en sabords de deux autres canons de 279,4mm, quatre canons de 10 pouces (254mm) à chargement par la bouche situés au centre et six canons de 96mm à chargement par la culasse. Deux porte-torpilles complètent l’armement.

Le souci de dégager le champ de tir des pièces en barbette a fait que seuls deux mâts ont été installés, ce qui fait du TEMERAIRE le plus grand navire de guerre (8677 tonnes, 87m de long) doté d’une voilure en brigantine. Toute sa carrière, il porte le nom de « the Great Brig ». La voilure totalise 2300m² tandis que les deux machines, totalisant 7697cv, lui permettent de filer 14,65nd aux essais.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_te11
Une des pièces de 11 pouces en barbette : 25 tonnes de masse mobile
et un système de rechargement disposé sur la ligne de foi sous le pont

La cuirasse couvre la ceinture (140 à 280mm), les barbettes (200 à 250mm), la batterie en sabords (200mm), les cloisons extrêmes du caisson blindé (130 à 200mm) et le pont (25 à 38mm).

Mis en service à Chatham en 1877, le TEMERAIRE passe ses quatorze premières années de service en Méditerranée sauf à l’hiver 1887-88. Il porte la marque de l’amiral Hornby aux Dardanelles en 1878 et participe au bombardement d’Alexandrie en 1882. Après son passage à Portsmouth et dans la Flotte de la Manche pendant l’hiver 1887-88, il retrouve la Méditerranée pour ses trois dernières années de service actif ; lors de son escale à La Sude en octobre 1890, il est le dernier navire de la Royal Navy à manœuvrer à la seule voile : une page se tourne.

Désarmé à Devonport en 1891, versé dans la flotte de réserve en 1893 puis déclassé en réserve statique en 1901 puis en navire-dépôt en juillet 1902, il sert de navire-amiral (à quai) de la flotte de réserve de Plymouth avant d’être rebaptisé INDUS II et incorporé à l’école des chauffeurs mécaniciens le 1er avril 1904. En 1915, rebaptisé AKBAR, il est remorqué à Liverpool où il sert de maison de correction. Il est finalement vendu à la démolition le 26 mai 1921.

study
Revenir en haut Aller en bas
Takagi
Vice-amiral
Vice-amiral
Takagi

Masculin
Nombre de messages : 6249
Age : 40
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Prince Albert   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 EmptySam 24 Nov 2018, 11:55

Le HMS PRINCE ALBERT est passé à la postérité pour avoir été le premier cuirassé britannique à voir son armement principal installé en tourelles. Il portait le nom du prince consort, époux de la reine Victoria, décédé en 1861. D’aucuns y voient la raison principale pour laquelle il a été maintenu, sur demande de ladite reine, en service pendant trente-trois années alors qu’il avait depuis longtemps perdu tout intérêt militaire.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_pr10

Mis sur cales au chantier Samuda Borthers de Cubitt près de Londres le 29 avril 1862, un peu plus de quatre mois après le décès du prince, le navire est prévu servir de cuirassé de défense côtière. Cela amène les concepteurs à tenter de concilier des exigences contradictoires : faible tirant d’eau, cuirasse, fort armement, mâture pour la marche à la voile, stabilité. C’est ce qui pousse l’amirauté à accepter l’idée du CV Coles d’installer l’armement en tourelles orientables de façon à pallier au nombre réduit de canons. Les quatre tourelles étaient sur la ligne de foi du navire et étaient mues à bras : dix-huit hommes s’activant sur les commandes d’engrenage pouvaient leur faire faire 360° en une minute environ. L’installation des quatre tourelles sur la ligne de foi obligea à installer une superstructure en galerie suspendue, portée par de fins piliers et par la base des deux mâts. L’artillerie consistait en quatre canons de 230mm à chargement par la bouche, les plus puissants canons existant à cette époque. Il n’y avait pas d’artillerie secondaire.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Hms_pr11

Le franc-bord avait été fixé à 7 pieds (2,10m) pour garantir la tenue à la mer tout en préservant la stabilité. Le pont sur lequel se trouvaient les canons était plat de manière à permettre le tir à élévation nulle dans l’axe par les deux tourelles extrêmes, mais cela empêcha l’installation d’un gaillard d’avant et le PRINCE ALBERT avait tendance à piquer du nez dans la plume et à embarquer de l’eau dès que la mer était un peu creusée ; le tir dans l’axe n’était alors plus possible.

Sa machine à vapeur de 2130cv à une ligne d’arbres lui permettait de filer un peu plus de 11nd. La voilure était insuffisante pour propulser l’engin et ne servait qu’à aider aux manœuvres.

Lancé le 23 mai 1864, le PRINCE ALBERT fut admis au service le 23 février 1866 pour en être immédiatement retiré pour des essais ponctués de modifications qui durèrent jusqu’en 1867. Il fut ensuite versé à une division de réserve à Devonport. Mis à part une brève réactivation à l’occasion du jubilée de la reine en 1887 et une autre pour des manœuvres navales en 1889, il passa toute sa carrière en réserve. En 1898, il se vit déclassé comme dépôt avant d’être vendu à la démolition l’année suivante – deux ans avant le décès de Victoria.

Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Marin-si
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889   Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889 - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les premiers cuirassés britanniques 1860-1889
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: