AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAUME D'ECOSSE 3.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9367
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE 3.0   Sam 13 Jan 2018, 18:37

Pistolets-mitrailleurs et mitrailleuses

En entrant dans la première guerre mondiale, l'armée écossaise ne possédait que des fusils comme armement pour son infanterie.

Au cours des différentes offensives sur le front français, le Springfield M1903 se montra malaisé à être utilisé pour le nettoyage des tranchées.

Au bout de quelques semaines, les soldats écossais gardaient généralement leur fusil à l'épaule et avançaient le pistolet au poing et à coup de grenades judicieusement lancées, usant parfois du poignard ou d'une masse d'arme tels des soldats du Moyen-Age égarés dans les tranchées.

Cette situation ne pouvait pas durer et comme toutes les armées confrontées à ce problème, l'armée écossaise eut recours à une nouvelle arme : le pistolet mitrailleur qui combinait une très grande puissance feu à un encombrement réduit, une sorte de mitrailleuse en mignature.

Plus que la portée ou la précision, l'important était de faire une boule de feu pour faire baisser la tête à l'ennemi et prendre un avantage décisif.

Après avoir capturé quelques Bergman M1918, l'armée écossaise devient la première armée occidentale à mettre en oeuvre un pistolet mitrailleur même si cela ne dépassa pas  l'échelle locale.


MP-18

Pour diffuser l'intérêt du submachine gun au sein de la RSA, les armes dépendaient du secteur et non de l'unité. A chaque relève la compagnie ou le bataillon laissait ces armes à la disposition de leur successeur.

Le pli était cependant pris mais il fallut attendre 1928 pour que l'armée écossaise ne fasse l'acquisition de pistolets mitrailleurs en l'occurence des PM type Thompson utilisant le même calibre que les Colt 45, arme rendue célèbre par les combats de gangsters de la Prohibition notamment à Chicago.

Cette arme équipa dans un premier temps la cavalerie puis se diffusa progressivement dans l'infanterie écossaise qui doubla ses Springfield par ces nouvelles armes à la puissance dévastatrice, idéales pour le coup de main et les actions brèves et violentes.


Pistolet mitrailleur Thompson

Longueur : (totale) 811mm (canon) 267mm poids (à vide) : 4.9kg Capacité : chargeurs de 20 ou 30 cartouches Portée pratique : 50m Cadence de tir : 1000 coups/minute

Ces armes sont ainsi utilisées par les unités écossaises durant la Seconde Guerre mondiale, l'infanterie accompagnée les chars troquant souvent ses Garand fiables mais encombrant contre ces armes plus compactes et d'une puissance de feu supérieure.

Le Thompson n'étant pas éternel, l'armée écossaise décide de le remplacer au début des années soixante. Elle acquiert ainsi un lot conséquent (4800 exemplaires) de MAT modèle 1949, un pistolet mitrailleur de conception et de fabrication française.



Cette acquisition fait scandale chez les progressistes. En effet, les premières livraisons ont lieu en 1960 et cette arme est associée à la guerre d'Algérie fortement impopulaire en Ecosse (cela posera un problème identique quand des officiers écossais se rendront en Algérie pour étudier les méthodes de guerres aéromobile). Es-ce le contexte ou un défaut de fabrication mais en tout cas, ces armes ont une carrière brève.

Longueur : 90cm    Poids (chargé) : 4.60kg Cadence de tir : 600 coups/minute Portée :50 à 100m   Capacité : 32 coups

Pour remplacer le MAT-49, l'Ecosse lança un appel d'offres international auquel répondit le pistolet-mitrailleur Uzi de conception et de fabrication israélienne, le MP-5 allemand et l'Ingram MAC-11 américain.



C'est le Heckler & Koch MP-5 qui est sélectionné en 1975, les premières armes étant livrées dès 1976 au sein d'abord des forces spéciales puis comme arme pour les unités où le fusil d'assaut n'est soit pas nécessaire ou trop encombrant. Cette arme doit être remplacée à terme par le Heckler & Koch UMP.

Calibre : 9mm Longueur : 490mm Poids (non chargé) 2.54kg (chargé) 3.07kg Cadence de tir : 800 coups/minute Portée pratique :100m Capacité : chargeurs de 15,24, 30 ou 45 cartouches

Pistolets et révolvers

Dès sa création, l'armée écossaise se dota de pistolets. A l'époque, c'était l'une des armes de prédilection de la cavalerie, les dragons écossais étant armés  d'un sabre et de deux pistolets.

Ce que l'on sait moins c'est que l'Ecosse devint l'un des premiers pays à adopter le révolver à barillet  de Samuel Colt. Dès 1844, l'armée écossais fit l'acquisition d'un petit lot de ces revolvers révolutionnaires pour l'époque, équipant d'abord la cavalerie puis les officiers et tous les soldats n'ayant besoin ni d'un fusil ni d'une carabine.

C'est ainsi que jusqu'à la première guerre mondiale, l'armée écossaise resta fidèle au revolver à barillet. En 1874, elle adopta le révolver français Chamelot-Delvigne connu dans l'armée française comme le révolver modèle 1873 et dans l'armée écossaise comme le Scotish Revolver mod.74, revolver qui resta en service jusqu'en 1915 date à laquelle, il céda la place à un pistolet.


Revolver modèle 1873

Longueur : 242mm Poids : 1220g Barillet de 6 cartouches de 11mm.

En 1915, l'armée écossaise changeant son fusil d'épaule troqua le révolver pour le pistolet automatique. C'est ainsi que les SR74 furent remplacés par des Colt M1911 qui devinrent au sein de l'armée écossaise, les SP-11.


Colt M1911

Ce pistolet équipa aussi bien les officiers, les sous officiers et les hommes de troupes comme arme d'autodéfense mais aussi comme arme principale en particulier dans les unités logistiques ou la police militaire.

Calibre : 45. (11.43mm) Longueur (totale) 219mm (canon) 128mm  Poids : 1.360kg Vitesse initiale : 252 m/s Capacité : chargeurs de 7 cartouches

Le SP-11 resta ainsi jusqu'aux années 80, le pistolet standard de l'armée écossaise et ce n'est qu'en 1985 qu'il céda la place au Glock 17, pistolet automatique de fabrication autrichienne de calibre 9mm Parabellum.


Glock 17

Calibre : 9mm Parabellum Longueur : (totale) 186mm (canon) 114mm  Masse : (vide) 625g (chargé) 905g  Capacité : chargeur de 15 cartouches

Les différents combats en particulier en Afghanistan ont cependant montré que le 9mm n'est pas un calibre parfait et qu'un projectile plus puissant est parfois nécessaire.

Aussi l'armée écossaise n'exclut pas l'achat d'un pistolet en calibre .45 pour le remplacer, quelques H&K USP mk23 ayant été achetés par les FS dont les procédures d'achat son moins contraignantes que les forces régulières.  

Fusils mitrailleurs et Mitrailleuses

Dès l'origine, l'armée écossaise compris l'interêt de posséder des mitrailleuses modernes. Après quelques achats infructueux de Colt modèle 1895 ainsi que des tentatives nationales, l'Ecosse se tourna vers l'Angleterre qui accepta de lui vendre une centaine de mitrailleuses Vickers Mk1.


Vickers Mk I

Problème ces armes tiraient des cartouches calibre .303 incompatibles avec le calibre .30 américain utilisé par l'armée écossaise.

Le sens légendaire du bricolage «made in Scotland» résolu ce problème et ce premier lot de mitrailleuses fût reconfiguré pour tirer la munition du Springfield M1903 au prix d'une légère diminution de la cadence de tir.

Calibre : .30 US (7.61mm) Longueur (totale) 1.15m (canon) 0.72m Poids : (arme complète) 18.150kg (avec trépied) 22kg Vitesse initiale : 744 m/s cadence de tir : 400 à 450 coups à la minute (450 à 500 coups pour la Vickers d'origine) Bandes de 250 cartouches

Cette arme accompagna naturellement les troupes écossaises en France et à Salonique mais rapidement comme tous les bélligerants, le besoin d'une arme plus légère se fit sentir. Il s'agissait de pouvoir accompagner les vagues d'assaut et dans un terrain aussi bouleversé qu'un no-man-'s land.

Elle essaya d'abord la mitrailleuse Lewis mais peu satisfaite des performances de cette arme, l'armée écossaise adopta en 1918, le fusil automatique américain BAR (Browning Automatic Rifle) qui avait l'avantage d'être du même calibre que le Springfield.

Rapidement, l'armée écossaise le modifia pour améliorer son utilisation avec un bipied et une bretelle d'épaule pour le transport. Détail intéressant, ces améliorations adoptées dès 1922 en Ecosse ne le furent aux Etats Unis qu'en 1937 !

Généralement le BAR était utilisé au sein des groupes de combat avec un BAR pour 6 à 8 fantassins même si certaines unités _notamment les unités d'élite_ doublaient la dotation pour augmenter leur puissance de feu. Les innombrables manœuvres et exercices du temps de guerre virent les soldats écossais utiliser le BAR pour nettoyer le terrain.

Lors d'une charge en terrain ouvert, le BAR servait généralement à faire baisser la tête aux ennemis pendant que les autres fusiliers effectuaient des bons tactiques. Le BAR pouvait également être utilisé comme mitrailleuse pour couvrir la progression des troupes d'assaut en saturant une zone précise.


Le Browning Automatic Rifle (BAR) M1918

Calibre : .30 US (7.61mm) Longueur (totale) 1.19m (du canon) 0.61m Poids : 7.260 kg Vitesse initiale : 853 m/s Cadence de tir : 550 coups/minute Chargeurs de 20 cartouches

Malgré sa fiabilité et sa popularité, l'Ecosse se décida à choisir au cours des années trente un nouveau fusil mitrailleur pour remplacer le BAR.

Après plusieurs tests, elle adopta le fusil mitrailleur tchèque Vz.30 d'abord en calibre 7.92mm d'origine puis après la mise en place d'une chaine de montage en Ecosse en calibre .30 US.

Les premiers fusils remplacèrent le BAR à partir de 1934 et le réequipement était achevé en 1938 même si certaines unités avaient conservé en réserve quelques BAR.

Au cours du conflit mondial, les Vz.30 en calibre 7.92mm furent cédés à la Chine qui utilisait ce calibre pendant que ceux en calibre .30 US recevaient des modifications qui les rapprochaient du Bren anglais.


ZB vz.30

Calibre : .30 US (7.61mm) Longueur (totale) 1161mm (canon) 672mm Poids : 10.400kg  Vitesse initiale : 845 m/s Cadence de tir : 500 coups/minute Alimentation : chargeurs de 30 cartouches.

Au milieu des années cinquante, les Vz.30 (connus en Ecosse sous le nom de Scotish Automatic Rifle mod. 32 ou SAR mod. 32) furent modernisés et recalibrés pour tirer le 7.62x51mm OTAN, subissant le même processus que les Bren anglais qui devinrent des L4A1.

Cette arme resta en service jusqu'en 1967 date à laquelle la MG-3 devint la seule mitrailleuse moyenne de l'armée écossaise et utilisée avec le bipied (configuration FM) et le trépied (configuration mitrailleuse lourde).

C'est en 1954 que la Vickers tira sa révérence après plus de quarantes années de service. Son remplacement fût provoqué moins par son usure ou son obsolescence que par le changement de calibre liée à l'adoption des normes OTAN

Après avoir évalué la M60, la FN Mag et la MG-3, l'armée écossaise sélectionna cette dernière et encore aujourd'hui, cette arme est la mitrailleuse moyenne standard de l'armée écossaise utilisée au sein des groupes de combat (une arme) et dans la section lance grenades/mitrailleuses de la compagnie d'appui qui dispose de douze armes servies par trois hommes.


Si certains on remarqué la jolie femme-soldat le plus important est la MG-3 connue en Italie sous le nom de MG-42/59

Calibre : 7.62x51mm Longueur (totale) 1225mm (sans la crosse) 1097mm (canon) 531mm
Masse (à vide) 10.5kg (bipied) 0.550 kg  (canon) 1.8kg Vitesse initiale : 820 m/s Cadence de tir : 700 à 1300 coups/minute Bandes de 50 cartouches.



La MG-3 est complétée depuis 2005 par la MG-43 d'Heckler & Koch. Quelques Minimi avaient bien été acquises mais elles sont aujourd'hui utilisées par la Home Guard.

Dans l'armée écossaise, la MG-43 équipe les groupes de combat à raison de deux armes par groupe ce qui donne une puissance de feu plus qu'appréciable, ces deux armes ayant remplacé la MG-3 utilisée jusque là. Cette arme est toujours en service en 2017 et son remplacement n'est pas prévu avant de longues années car donnant toute satisfaction.


La mitrailleuse légère MG-43

Calibre : 5.56x45mm  Longueur (totale) 1030mm (crosse repliée) 830mm (canon) 482mm
Masse (à vide) 8150g (canon) 1700g (bipied) 800g Cadence de tir : 885 coups/minute
Capacité : bandes de 100 ou de 200 cartouches


Si les MG-43 ne sont pas prêts d'être remplacés, la MG-3 commence à accuser son âge et l'Ecosse songe à la remplacer par une nouvelle arme. Deux candidates se sont préssenties, la FN Mag 58 et la Vektor SS-77 et il semble que la première soit favorite. Une décision doit être prise en 2018.

A suivre : les armes antichars

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9367
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE 3.0   Lun 15 Jan 2018, 17:15

Armes antichars

L'apparition du char sur le champ de bataille à la fin de la première guerre mondiale posa aussitôt la question d'une riposte appropriée.  

Bien que les écossais ne fussent jamais confrontés à des chars ennemis, la RSA testa des méthodes pour neutraliser d'éventuels chars allemands comme des paquets de grenades, des cocktails molotovs avant l'heure, des canons de campagne ainsi que des mitrailleuses avec balles perforantes.

Après cette période d'essais et de tatonements, la Royal Scotish Army décida de mettre au point une arme antichar dédiée.

Les recherches ne débouchèrent qu'en 1932 sur la mise au point du Scotish Anti Tank Rifle ou SATR.

Cette arme d'un calibre de 14.5mm pouvait ainsi percer 25mm de blindage à 500m. Elle resta en service comme arme antichar jusqu'en 1942 avant de connaître une seconde vie jusqu'en 1955 comme arme de précision lourde. Cette arme était mise en oeuvre par deux hommes : un tireur et un observateur/pourvoyeur.

Calibre : 14.5mm Longueur (totale) 2.10m (canon) 1.21m Poids : 20.900kg Vitesse initiale : 1010m/s Chargeur de 5 cartouches à ogive en titane.

En 1936, l'Ecosse décida d'acquérir un vrai canon antichar pour ne plus utiliser des canons de campagne dans ce rôle.

Il s'agissait de rationaliser le parc à munitions des canons de campagne en les limitant à un unique modèle, un obus explosif avec de faibles capacités perforantes suffisantes pour des véhicules légers mais insuffisantes pour les chars de combat.


Canon antichar de 47mm Bohler

Elle sélectionna le Böhler de 47mm de conception autrichienne. Elle commanda cinquante canons et surtout une licence de production ce qui fût précieux quand l'Autriche disparu en 1938.

Ce canon équipa ainsi la section antichar de la compagnie d'appui des régiments d'infanterie à raison de 6 à 8 canons servis par six hommes (un chef de pièce, un tireur, un pointeur et trois pourvoyeurs qui pouvaient aussi protéger la pièce).

Les armes produites en Ecosse avaient reçu un bouclier léger et un système de visée plus efficace. Outre un obus perforant pour la lutte antichar et un obus explosif, l'Ecosse produisit  un obus fumigène et un obus éclairant.

Rapidement dépassé dans la lutte antichar, cette arme connu sous le nom de Scotish AntiTank Weapon (STW) mod. 36 servit comme arme légère d'appui pour l'infanterie. Il réequipa aussi les quelques Cruiser Mk1 conservés en Ecosse en réserve.


Durant le conflit les Cruiser Mk I furent réarmés avec des canons de 47mm

Calibre : 47mm Longueur du canon : 1.68m  Longueur du tube : 1.525m (1.33m pour la partie rayée) Poids en ordre de route : 318kg  Poids en batterie : 230kg Pointage en direction : 62° Pointage en hauteur : -15° à +56°  Vitesse initiale du projectile (perforant) 630 m/s (explosif) 250 m/s.

Au cours du conflit, ces deux armes cédèrent la place à des armes plus puissantes et mieux adaptées.

C'est ainsi qu'en mai 1943, la 11th Lowland Armoured Division reçut des canons antichars de 17 livres rebaptisés Scotish AntiTank Weapon mod. 43 (STW mod.43) pour remplacer ses Bohler au sein du régiment d'artillerie. Ces canons servirent ainsi de pièce antichar et de campagne, renouant avec une politique abandonnée au milieu des années trente.


Canon de 17 livres

Calibre : 76.2mm Longueur (pièce) 4.4425m (canon) 3.562m  Poids en batterie : 2923kg Pointage en direction : 60° Pointage en hauteur : -6° à +16.5° Vitesse initiale : 950m/s Poids du projectile : 7650kg Perforation : 130mm à 915m.

Les SATR furent eux remplacés par des bazooka américains M1 de 60mm préférés aux PIAT britanniques. Ce lance-roquettes était intégré aux groupes de combat. Il servit aussi bien pour détruire les chars allemands mais aussi les blockaus et les bâtiments occupés par l'ennemi.

D'ailleurs à l'usage, les lance-roquettes furent davantage utilisés par les fantassins écossais comme arme anti-obstacle que comme arme antichar.


Lance-roquettes Bazooka M-1

Calibre : 60mm Longueur : 1.38m Poids (tube) 6.010kg (roquette) 1.540kg Portée maximale : 594m Vitesse initiale : 82.30 m/s Perforation : 119.4mm de blindage sous une incidence nulle (le blindage maximal du Tigre est de 110mm)

Après la seconde guerre mondiale, les M1 furent remplacés par des lance-roquettes M72 LAW. Ce lance-roquettes était integré au sein des groupes de combat (deux exemplaires) et généralement quelques M72 étaient embarqués dans les véhicules.


M-72 LAW

Calibre : 66mm Longueur (fermé) 0.63m (déployé) 1.38m Masse : 3.6 à 3.8kg La roquette à une longueur de 508mm, une masse de 1.8kg, une vitesse initiale de 145m/s et une portée comprise entre 10 à 1000m même si les portées efficaces sont entre 165m (cible mouvante) et 200m (cible fixe)

En 1975, la compagnie d'appui des régiments d'infanterie met sur pied une section antichar disposant de missiles antichars M-47 Dragon. Ils étaient mis en œuvre par des binomes depuis des véhicules 4X4 ou depuis les positions de combat du régiment.


Missile antichar M-47 Dragon

Dimensions : longueur 0.744m diamètre : 12.7cm envergure : 33cm Poids : (missile) 6.200kg (total) 13.800kg  Portée : 75 à 1000m Ogive à charge creuse : 2.450kg Pouvoir perforant : 600mm

Au milieu des années 70, l'armée écossaise se dota de missiles Tow sur ses hélicoptères UH-1 _rapidement remplacés dans la lutte antichar par des AH-1_ mais aussi sur ses M113 et sur des lanceurs à terre.


missile Tow sur Humvee

Les différentes divisions de combat  disposaient ainsi d'une compagnie antichar indépendante équipée de missiles Tow, utilisés depuis des M-113 pour les deux divisions blindées et des véhicules à roues pour les autres unités.

Longueur : 1.17m (version de base) 1.71m (Tow 2) diamètre : 15.2cm envergure : 34.3cm
Poids  au lancement : 22.500kg à 28.100kg Portée : 65 à 3750m Ogive : charge 3.900 à 5.900kg
Perforation : 600 à 700mm


Au milieu des années 90, les armes antichars écossaises furent totalement renouvelées. Les missiles Dragon sont ainsi remplacés par des missiles Javelin, les Tow sont modernisés et les lance-roquettes  M72 sont remplacés par des LAW-80.


Missile Javelin

Caractéristiques du FGM-148 Javelin : Longueur (missile) 1.1m (tube de lancement) 1.2m Diamètre : (missile) 127mm (tube de lancement) 142mm Masse : (au lancement) 11.8kg Portée : 75 à 200m


LAW-80

Caracteristiques du LAW80 : Longueur (replié) 1m (en position de tir) 1.5m Masse : (transport) 10kg (en position de tir) 9kg (munition) 4.6kg Calibre : 94mm Portée : 20 à 500m

Le LAW-80 à été remplacé par le lance-roquettes AT4CS, un lance-roquettes consommable de conception suédoise, véritable best-seller dans sa catégorie.

En septembre 2013, l'Ecosse à passé commande commande de 480 AT4CS, les lance-roquettes étant livrés entre novembre 2013 et février 2014.

Une nouvelle commande à été passée en janvier 2014 pour 720 AT4CS, lance-roquettes livrés entre juin 2014 et mars 2015.

Une troisième commande de 950 AT4CS à été passée en septembre 2016 pour une livraison qui à eu lieu d'octobre 2016 à mars 2017.

2150 AT4CS ont donc été livrés à l'armée de terre, des armes mis en œuvre essentiellement dans l'infanterie mais également à bord des véhicules et par la génie. Le 15 décembre 2017, une nouvelle commande de 1200 AT4CS à été passée, les armes devant être livrés entre mars et décembre 2018. Cela fera 3350 AT4CS commandés mais actuellement (janvier 2018), le stocj est estimé à 1750 lance-roquettes consommables.


AT4CS

Calibre : 84mm Longueur : 1040mm Poids : 7.5kg Portée : environ 150m sur les cibles mouvantes et jusqu'à 300m sur les cibles immobiles Capacité de pénétration : 500mm  

Quand au missile Tow, il va être remplacé par le missile israélien Rafael Spike en version MR pour l'infanterie,LR sur véhicules et en version ER pour les futurs hélicoptères de combat qui doivent remplacer les AH-1.


Rafael Spike mis en oeuvre par la Finlande

Une première commande de 64 lanceurs et de 340 missiles Spike LR/MR à été passée en septembre 2013 pour une livraison effective entre  avril et septembre 2014. En mars 2015, 120 Spike ER ont été commandés et livrés en juin/juillet 2015 suivis par 240 autres missiles commandés en juin 2016 pour une livraison effectuée en août/septembre 2016.

Le Spike MR (Medium Range) pèse 14 kilos avec une portée comprise entre 200 et 2500m. Il sera donc utilisé par l'infanterie et plus précisément la section d'appui de la compagnie d'infanterie qui dispose d'un groupe antichar à trois lanceurs montés sur véhicules (CV-90, Fuchs 6x6 ou Acmat), donnant à chaque section d'infanterie une puissance antichar bienvenue.

Le Spike LR sera utilise exclusivement depuis les véhicules (VBL, Fuchs 6x6 puis VBCI 8x8 et CV-90) au sein de la section antichar de la compagnie d'appui ainsi qu'au sein de la compagnie antichar divisionnaire.

Ce missile pèse 14 kilos avec une portée maximale de 4000m alors que le Spike ER qui sera mis en œuvre par le successeur du AH-1 pèse 34 kilos pour une portée maximale de 8000m.

Il pourrait également être utilisé par le Panther et par le successeur du Lynx comme arme antisurface légère à moins que la marine n'achète le Spike NLOS (Non Line of Sight) d'une portée maximale de 25km qui pourrait également remplacer le Sea Skua.

Armes de précision


Soldat américain posant avec un Springfield M-1903 muni d'une lunette pour le tir de précision

Le premier fusil de précision de l'armée écossaise fût le même que celui de l'armée américaine en l'occurence le Springfield M1903.

Les premiers snipers écossais utilisaient des fusils sans véritables modifications mais rapidement, ils reçurent une lunette de visée Tarrington x4 et un bipied.

Dans les tranchées, ces tireurs assuraient des missions de frappe à distance, l'un des tireurs, le Corporal (sergent) Williamson descendit un soldat allemand à près de 1800m dans les Flandres.

Ce fusil resta en service au sein de l'armée écossaise jusqu'en 1967 date de son remplacement par le M-40 (A noter que quelques Garand et quelques FAL furent transformés en fusil de sniper en particulier dans les unités parachutistes et de commandos mais il s'agissait de modifications locales jamais généralisées)

Le Remington M40 à donc remplacé à la fin des années soixante le Springfield M1903 comme fusil de tir de précision de base. Il fût employé dans les unités spéciales (parachutistes, infanterie légère, Rangers.........) puis au début des années quatre-vingt au sein des unités d'infanterie pour du renseignement et du tir.


Remington M-40

Calibre : 7,62 x 51 mm OTAN Longueur totale : 1,11m  Longueur du canon : 610 mm  Masse en ordre de tir : 6,568 kg  Portée utile maximale : 915 mètres  Vitesse initiale : 777m/s Capacité du chargeur: 5 coups

Le M-40 commençant à faire son temps, l'armée écossaise décida au début des années 2000 de lui trouver un remplaçant.

Les débats trainèrent en longueur entre les partisans du classique fusil à répétition et ceux du fusil semi-automatique, les premiers invoquant la fiabilité et les seconds arguant que les sniper doivent souvent répéter rapidement un tir par exemple en mission de couverture.

Ce sont ces derniers qui finissent par l'emporter car en janvier 2008, l'armée écossaise à annoncé la commande du Knight's Armement Company SR-25 déjà commandé par l'armée américaine pour remplacer le M-24, une version du Remington 700 qui avait déjà donné naissance au M-40.

Un premier lot de 250 fusils à été commandé et livré en septembre 2008. Il à déjà été engagé au combat, des snipers écossais ayant par exemple couvert l'évacuation d'une unité de l'ANA prise à partie par des talibans dans un village du Hemland.

En mai 2015, 250 SR-25 supplémentaires ont été commandés et livrés à l'automne,  portant le parc global à 500 exemplaires. Ce sera la dernière commande puisqu'avec le choix du HK-417, l'Ecosse dispose d'un fusil utilisable aussi bien comme fusil d'assaut que comme fusil de précision.


Knight SR-25

Calibre : 7.62x51mm Longueur : (arme complète) 1029mm (avec réducteur de son) 1181mm (canon) 508mm Masse (avec lunette, bipied et chargeur de 20 cartouches) 6.94kg Vitesse initiale : 783 m/s Portée effective : 800 à 1000m Chargeur de 10 ou 20 cartouches.  

L'armée écossaise à acquis en 2005 une centaine de fusils anti-materiels Steyr HS-50. Ces fusils sont destinés à la destruction de cibles lointaines à haute valeur ajoutée (radars, missiles) et au contre-sniping en particulier en milieu urbain quand il faut parfois neutraliser un tireur à travers un mur de béton.

Ils sont principalement en service au sein des parachutistes, des forces spéciales et des Rangers sous la forme de binome avec un observateur armé d'un SR-25 ou d'un Demiaco C-7 mais parfois on trouve un trinome, le troisième homme étant équipé d'une MG-43 pour couvrir le repli du sniper et de son observateur.


Steyr HS-50
Calibre : 12.7x99mm Longueur : (totale) 1370mm (canon) 833mm Masse : 12.4kg Pas de chargeur
Portée : environ 1500m


Comme cette arme n'à pas vraiment donné satisfaction,il est probable qu'un nouveau fusil de sniping lourd sera acquis à court ou moyen terme.

A suivre : les armes antiaériennes

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ROYAUME D'ECOSSE 3.0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)
» Peter MAY (Royaume-Uni/Ecosse)
» Robert Louis STEVENSON (Royaume-Uni/Ecosse)
» Dominic COOPER (Royaume-Uni/Ecosse)
» Janet MORGAN (Royaume-Uni/Ecosse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: