AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ROYAUME D'ECOSSE 3.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9343
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: ROYAUME D'ECOSSE 3.0   Lun 13 Nov 2017, 21:43

THE KINGDOM OF SCOTLAND

*
**

LE ROYAUME D'ECOSSE

3.0



Avant-Propos


Il y à pas si longtemps mais tout de même dix ans (2007), je me suis lancé dans une uchronie doublée d'une utopie, la Slavie en détaillant notamment sa marine. Au niveau du réalisme, c'était je dois dire proche de zéro, je me faisais plaisir sans réelles contraintes.

Bien vite, je me suis lassé de ce projet (que je n'ai d'ailleurs achevé qu'en 2010) et j'ai eu envie de quelque chose de neuf, de différent. Je voulais faire quelque chose de plus cadré, m'imposer plus de contraintes pour savoir si le travail uchronique était toujours aussi plaisant.

Dans un premier temps, j'ai pensé prendre les Pays Bas et imaginer qu'en 1968 après l'incendie du Karel Doorman, la Koniklijke Marine décide non pas de renoncer au porte-avions mais de conserver une capacité aéronavale sous la forme d'un Clémenceau.

Bien que l'idée d'avoir un Clemenceau escorté par un croiseur lance-missiles type De Ruyter me paru plaisante, j'ai rapidement décidé de choisir un autre pays, de «créer» une nouvelle nation ou plutôt de recréer une nation sous la forme d'un Royaume d'Ecosse indépendant.

Pourquoi ce choix ? La première raison c'est mon intérêt pour l'histoire écossaise, ma passion pour l'un des plus grands (si ce n'est le plus grand) héros de l'histoire écossaise : William Wallace plus connu sous le nom de Braveheart.

La seconde c'est que c'est un pays à l'histoire militaire riche, une histoire souvent tragique mais parfois magnifique où les tragédies de Fodden et de Culodden cohabitent avec Falkirk ou Banockburn.

Enfin la troisième c'est que c'est un pays suffisamment peuplé (5.1 millions d'habitants en 2007) et riche (grâce au pétrole de la mer du Nord) pour me permettre de créer une armée crédible avec du matériel moderne et performant. On pourrait aboutir à une Norvège bis.......... .

Qu'es-ce qui à donc cloché dans cette première version ?  Essentiellement un problème de méthode  car en l'absence de plan rigoureux j'ai fait n'importe quoi avec de nombreuses incohérences d'une partie à l'autre.

Sans oublier que depuis j'ai lu des choses en plus sur l'Ecosse et que j'ai évolué sur mes goûts en matière militaire notamment sur certains avions.

Entre 2012 et 2014, j'ai essayé de réaliser une Ecosse 2.0 mieux construite, sans incohérences mais par manque de temps et de motivation ce projet s'est ensablé. Plutôt que de reprendre où j'étais rendu je préfère recommencer à zéro une nouvelle uchronie écossaise baptisée  «Ecosse 3.0».

J'ai prévu un total de douze parties thématiques en commençant par la géographie avant une grosse partie sur l'histoire de l'Ecosse. Après des parties consacrées à l'Economie, la Culture et le Sport, je passerai à la partie militaire.

J'étudierai successivement l'armée de terre, l'armée de l'air et la marine avec à chaque fois le même plan : une histoire générale, les missions, la formation et l'entrainement, l'armement et les équipements, les bases, les projets en cours et l'ordre de bataille au 1erseptembre 2017.

Les quatre dernières parties seront consacrées à la Garde Royale (Scotish King's Guard) chargée de la protection de la famille royale, la Home Guard (dìon dachaigh) une garde nationale à l'écossaise, les différentes forces de police couvrant le territoire écossais et pour finit les services de renseignement qui ne manquent pas de travail entre les groupuscules d'extrême-gauche, les réminiscences de l'IRA et bien entendu le terrorisme islamiste.

Bonne lecture

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9343
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE 3.0   Lun 13 Nov 2017, 21:54

1-GEOGRAPHIE


Le drapeau national écossais est composé d'une croix de Saint André blanche sur un fond bleu marine


A-Principales données chiffrées

Superficie

L'Ecosse est un petit pays avec 78772km² soit à peine un septième du territoire français. Avec un linéaire de côte extrêmement découpé, le pays des Scots (Scotland) aligne 9911km de côte pour sa partie continentale. En ajoutant sa partie insulaire, le nombre de kilomètres de côte est porté à 16490km.

Population

Selon les chiffres de 2010, l'Ecosse aligne une population de 5168200 habitants ce qui donne une densité assez faible de 63.5 habitants par km² bien inférieure à la moyenne européenne qui est de 100 hab/km².

Néanmoins, il existe d'énormes disparités avec près de 3292 habitants/km² dans le sud du pays notamment autour de Glasgow alors que les Highlands n'ont qu'une moyenne de 5 habitants/km².

Les taux de natalité et de mortalité sont ceux d'un pays dévellopé, un pays néanmoins vieillissant avec un taux de natalité de 10,6 pour 1000 habitants et un taux de mortalité de 11,11 pour 1000 habitants.

La mortalité infantile est de 4,9 décès pour 1000 naissances avec pour l'espérance de vie, 74,2 ans pour les Hommes et les 79,3 ans pour les Femmes.

Le taux de natalité est assez faible avec 1,6 enfants par femme alors que le renouvellement des générations nécessiterait 2,1 enfants par femme.

La population devrait donc baisser dans les années venir à moins de faire appel massivement à l'immigration extra-européenne ce qui n'est actuellement pas d'actualité.

B-Le relief


Carte du relief de l'Ecosse

Au niveau de relief, l'Ecosse peut être divisée en trois zones du nord au sud :

Au nord, nous avons les Highlands, la région situé au nord d'une ligne Glasgow-Perth soit plus de la moitié de la superficie du pays.


Le Ben Nevis, point culminant des îles britanniques

Cette zone longtemps isolée et enclavée était peu hospitalière avec des vallées d'un accès difficile, des marais et des tourbières dans les plaines même si ses hauts sommets, ses torrents poisonneux et ses lacs rendait la zone moins effrayante pour le voyageur.

La chaine des Grampians dans les Central Highlands constitue l'épine dorsale du pays, épine dorsale qui protégea souvent le pays des invasions méridionales. Au niveau urbain, les Highlands sont ma lotis, les villes d'Aberdeen et d'Inverness étant un peu isolées.

Entre l'Atlantique et la mer du Nord, les Lowlands forment sur une centaine de kilomètres au sud des Highlands une zone basse d'origine sédimentaire partagée par la Clyde, le Forth et le Tay, c'est que les économistes appelent «L'Ecosse utile» avec près de la moitié de la population concentrée dans les principales villes du pays : Glasgow, Edimbourg,Perth et Dundee.

La région autour d'Edimbourg, le Lothian s'ouvre à l'est vers une étroite plaine côtière, couloir traditionnel d'invasions tandis qu'au sud elle rejoint les collines de la Tweed.

Les Southern Uplands occupent l'espace au sud des Lowlands. C'est un espace assez confus de collines volcaniques ou calcaires culminant à 900m. A l'est, ce sont les comtés d'Ayr, de Galloway et de Dumfries, riches en forêts et en pâturages; à l'est la fertile vallée de la Tweed, vallée longtemps disputée par l'Angleterre qui ne put conserver que la partie orientale avec la ville de Berwick que l'histoire à faite anglaise.

La frontière anglo-écossaise est une région de collines, celle des Cheviot. Cette région à longtemps été mal contrôlée et les brigands des deux pays profitaient de la mésentente entre les deux pays pour frapper dans l'un et se replier dans l'autre.

Ce n'est qu'en 1822 que la calme revint dans cette région suite à une opération combinée des armées écossaises et anglaises.

L'Ecosse c'est donc également 790 îles dont environ 140 sont réellement habitées. On à coutume de les diviser en quatre archipels : Hébrides intérieures, Hébrides extérieures ou occidentales, les Orcades et les Shetlands.

Les dix plus grandes îles sont (de la plus grande à la plus petite) sont Lewis et Harris (Hébrides extérieures 859,19 km2), Skye (Hébrides intérieures 643,28 km2), Mainland (Shetland 373,36 km2), Mull (Hébrides intérieures 347,21 km2), Islay (Hébrides intérieures 246,64 km2), Mainland (Orcades 206,99 km2), Arran (Firth of Clyde 168,08 km2), Jura (Hébrides intérieures 142,99 km2), North Uist (Hébrides extéieures 135,71 km2) et South Uist (Hébrides extérieures 128,36 km2)

C-Les fleuves et lochs

Les principaux fleuves écossais

Les fleuves écossais sont à la mesure du pays : de taille modeste. Il existe de nombreuses rivières fort poissonneuses très appréciées des amateurs de pêche en eau vive. Trois fleuves se détachent des autres à savoir la Tweed, le Tay et la Clyde.

La Tweed est le quatrième fleuve écossais avec ses 156km qui serpentent dans la région des Scottish Borders, cette région à la souveraineté longtemps disputée, une sorte de purgatoire entre l'Ecosse et l'Angleterre. Ce fleuve sert d'ailleurs de frontière avec l'Angleterre sur 27km dans la région de Berwick-upon-Tweed où il se jette dans la mer du Nord.

Le Spey est le troisième fleuve écossais avec ses 172km qui serpentent dans les Highlands avant de se jeter dans la mer du Nord au sud d'Inverness mais qui ne dispose d'aucune grande ville à son embouchure.


La Clyde à Glasgow

La Clyde est le deuxième fleuve écossais par sa longueur (176km) mais probablement le premier par ses activités puisque c'est le fleuve qui arrose Glasgow avant de se jeter en mer d'Irlande par la longue embouchure du Firth of Clyde.

La vallée de la Clyde à été longtemps l'un des poumons industriels de l'Ecosse avec des mines de charbon, des usines sidérurgiques et des chantiers navals, cette concentration de populations ouvrières lui valant le surnom de Clyde Rouge.

Après une longue période de sinistres et de désindustrialisation, la vallée de Clyde remonte peu à peu la pente.

On trouve encore quelques usines sidérurgiques et les chantiers navals John Brown mais les mines ont fermé. De nouvelles industries ont émergé dans le domaine de l'électronique et des énergies renouvelables.

Le Tay est le premier fleuve écossais avec ses 193km. Il prend sa source dans les monts Grampians (où se situe le Ben Nevis, le sommet le plus élevé d'Ecosse et des îles britanniques avec ses 1344m), s'élargit dans sa partie centrale pour former un loch d'eau douce, le loch Tay, ce fleuve arrosant Perth puis se jete dans la mer du Nord via un large estuaire, le Firth of Tay où se trouve la ville de Dundee.

Autre fleuve important, le Dee. Long de 145km et se jettant dans la mer du Nord au niveau d'Aberdeen, il est connu pour arroser la résidence d'été des souverains écossais, le château de Balmoral.

Les lochs  

Un loch est une étendue d'eau fermée (loch  d'eau douce dont le plus célèbre d'Ecosse est le Loch Ness qui abriterai un monstre lacustre) ou ouverte sur la mer (donc d'eau salée), cette dernière forme étant assez semblable aux fjords norvégiens, les imposantes falaises en moins.

Parmi les loch d'eau douce, on trouve par ordre décroissant de surface, le Loch Lomons (71 km²), le Loch Ness (56 km²) et le Loch Awe (39 km²).

En ce qui concerne les lochs de mer, le loch le plus long est le Loch Fyne avec ses 56km de long dans la région d'Argyll & Butte (capitale Lochgilpead). Parmi les plus célèbres, on trouve le Holy Loch qui abritait jusqu'en 1992 une base de sous-marins américains et le Gare Loch, une partie du Firth of Clyde qui abrite la base de Faslane, la grande navale écossaise sur la côte occidentale, le pendant d'Inverness.

D-Le climat

Le climat de l'Ecosse est généralement tempéré mais est également très variable. Réchauffée par le Gulf Stream, l'Ecosse peut connaître des températures bien plus froides que le reste des îles britanniques avec des pointes à -27.2°C.

En hiver, les moyennes maximales sont de 6°C dans les Lowlands et de 18°C l'été. La plus haute température enregistrée fût de 32.9°C à Greycrook dans les Scottish Borders le 9 août 2003.

Les précipitations sont très variables. La région la plus humide ce sont les Highlands avec des précipitations annuelles supérieures à 3000 mm, précipitations bien supérieures au reste de l'Ecosse qui reçoit moins de 800mm par an.

Les chutes de neige ne sont pas courantes dans les Lowlands mais deviennent plus fréquentes avec l'altitude.  Braemar connaît une moyenne de 59 jours de neige par an, tandis que les moyennes des régions côtières sont inférieures à 10 jours.

A suivre : les villes d'Ecosse

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clausewitz
Vice-amiral d'Escadre
Vice-amiral d'Escadre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9343
Age : 33
Ville : Nantes
Emploi : Agent de sécurité
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE 3.0   Ven 17 Nov 2017, 17:18

E-Villes d'Ecosse : une brève présentation

Organisation administrative du territoire écossais : évolution et situation actuelle

Longtemps l'Ecosse à été divisée en 33 comtés. Ces comtés sont dirigés par des intendants nommés par le roi puis à partir du XIXème siècle par le premier ministre qui soumet une liste au roi dans lequel ce dernier sélectionne des candidats.

La réforme territoriale de 1995 à remplacé les 33 comtés par 8 provinces qui disposent de pouvoirs importants, transformant l'Ecosse en un Etat fédéral.

La capitale Edimbourg forme un district autonome calqué sur le modèle du district de Columbia. Les capitales de région sont Dumfries, Glasgow, Dundee, Inverness, Aberdeen, Lochmady (Hebrides), Kirkwall (Orcades) et Lerwick (Shetlands).

Les différentes provinces sont dirigées par des lord-gouverneurs qui ont la charge du pouvoir exécutif alors que le pouvoir législatif est assuré par des conseils provinciaux de 39 membres.

Si le lord-gouverneur est élu pour six ans, les conseillers provinciaux sont renouvelés tous les trois ans, les deux élections ayant eu lieu au suffrage universel direct.

Les comtés existent officiellement toujours mais n'ont plus aucun pouvoir politique efficient et effectif.

Les villes

Edimbourg



Cette ville de la côte est de l'Ecosse, baignée par le Firth of Forth est la capitale du Royaume d'Ecosse depuis 1532 abritant aussi bien le château royal d'Holyrod que le Parlement.


Palais d'Holyrod

Avec ses 465980 habitants selon les cihffres du dernier recensement (2011) est la deuxième ville la plus peuplée du pays derrière Glasgow.

Grâce à son climat océanique, la ville connait des hivers modérés et des étés humides. Le temps est changeant et le brouillard fréquent.


Longtemps ville industrielle et industrieuse (elle est surnommée Auld Reekie la vieille enfumée), la capitale écossaise s'est depuis largement tertiarisée avec notamment la présence de plusieurs universités, d'un centre de recherche en informatique et technologie de pointe sans parler d'un effort sans précédent pour mettre en valeur le patrimoine de la ville dont une partie est classée depuis 1995 au patrimoine mondial de l'Unesco.

Ville intellectuelle surnommée «L'Athènes du Nord», ses universités sont particulièrement en pointe dans les domaines de l'Informatique, de la Géologie, de la Chimie et de la Médecine.

La Bibliothèque Nationale d'Ecosse (National Library of Scotland) est la plus grande bibliothèque publique des îles britanniques. Tous les livres publiés en Ecosse y sont présents sous forme papier et numérique, permettant à chacun d'avoir accès au savoir.

On trouve également de nombreux musées, certains créés dès le XVIIIème d'autres qui ont vu le jour au XIXème sous l'impulsion de la reine Louise d'Ecosse, épouse d'Henri II et enfin les derniers qui sont apparus au 20ème siècle.

Le premier musée en terme de surface et de fréquentation est le Musée National d'Ecosse créé en 1972, musée consacré à l'histoire de l'Ecosse, ses langues, sa culture.

Chaque année au mois d'août, un festival de musique, d'opéras et de danse est célèbre dans le monde entier.

Sur le plan politique, le Conseil Municipal (City Council) est composé de 58 membres élus pour six ans. Ce conseil qui élit le maire (Lord Provost) gère la ville et le district royal qui couvre la ville, district qui évite à la capitale d'être intégrée à une province.

Les transports sont particulièrement dévellopés. On trouve bien évidément un aéroport international, de nombreuses liaisons ferroviaires avec les grandes villes d'Ecosse, les villes d'Angleterre et du Pays de Galles.

Dans les années quatre-vingt dix, l'Ecosse à porté un projet de tunnel reliant l'Ecosse à l'Irlande du Nord mais ce projet controversé par son coût et les questions de sécurité à finit par capoter en 1999. Ce tunnel aurait permis à un train à grande vitesse de relier Edimbourgh à Belfast mais visiblement ce projet ne verra jamais le jour.

Les transports en commun ne sont pas oubliés avec trois lignes de tramway (deux en projet), de nombreuses lignes de bus.


Sir Sean Connery

Ville natale de Sir Sean Connery (James Bond) et de Walter Scott, la ville est jumelée avec de nombreuses villes étrangères comme Munich (1954), Nice (1958), Florence (1964), Dunedin (Nouvelle-Zélande) (1974), Vancouver (1977), San Diego (1977), Xi'An (Chine) (1985), Ségovie (1985), Kiev (1989), Aalborg (1991), Kyoto (1994), Katmandou (1994), Cracovie (1995) et Saint-Petersbourg (1995).

Glasgow  

Mairie de Glasgow

Cette ville de la côte ouest de l'Ecosse à l'embouchure du Firth of Clyde est donc la première ville d'Ecosse par sa population avec 579000 habitants et plus d'un 1.4 millions en englobant toute la conurbation glaswegianne soit 41% de la population écossaise.

Capitale provinciale, la ville de Glasgow est comme celle d'Edimbourg marquée par un climat océanique avec des hivers modérés, des étés frais et une humidité importante.

Si le site à été occupé dès la préhistoire, il faut attendre le Moyen-Age pour que Glasgow devienne une vie majeure. Deux facteurs clés ont joué à plein : la création d'un évéché en 1175 (archevéché en 1492) et celle d'une université en 1451.

C'est donc un pole intellectuel important mais il à du mal à rivaliser en termes de notoriété avec la capitale Edimbourg.

Ville clé pour la traversée transatlantique en direction des Etats Unis, elle à bénéficié à plein de la Révolution Industrielle avec notamment des hauts-fourneaux sidérurgiques, mines de charbon et chantiers navals.

Cette concentration d'ouvriers, les revendications, les grèves et parfois les émeutes lui ont valu le surnom de «Clyde Rouge».

Cette puissance lui à valu le surnom de «Little Liverpool» (petit liverpool) mais ce surnom est autant apprécié que le surnom «Frisco» donné à la ville de San Francisco.

Comme nous l'avons vu, ce tissus industriel reste encore aujourd'hui important même si les services (banque, services aux entreprises) et le tourisme se sont dévellopés tout comme l'enseignement supérieur.

Au niveau politique et administratif, un conseil municipal de 79 membres gère les affaires de la cité. Il est élu pour six ans tout comme le Lord Provost, le maire de Glasgow, un bastion travailliste puisque le dernier conservateur à avoir dirigé la mairie à été en poste de 1966 à 1972 soit 45 ans de disette pour le «Black Party».

Sur le plan de la culture, le sport joue un rôle majeur avec le célébrissime Old Firm entre les Glasgow Rangers et le Celtic Glasgow, les premiers représentants les protestants et les seconds les catholiques (notamment les irlandais).




Parmi les célébrités nées à Glasgow citons James Watt (considéré comme l'inventeur de la machine à vapeur), Kenny Dalglish (probablement le footballeur écossais le plus célèbre de l'histoire), Alex Ferguson (monumental entraineur de Manchester United), Mark Knofler (chanteur du groupe Dire Straits), les frères Young (ACDC), les acteurs James McAvoy et Erwan McGreggor...... .

La ville de Glasgow est jumelée avec Bethléem (Palestine), Dalian (Chine), La Havane (Cuba), Lahore (Pakistan), Marseille (France), Nuremberg (Allemagne, Rostov-sur-le-Don (Russie) et Turin (Italie).


Métro de Glasgow


Les transports sont dévellopés avec le seul métro d'Ecosse (une ligne unique circulaire), de nombreuses lignes de bus (en attendant un futur tramway prévu pour 2020) et des bus fluviaux sur la Clyde avec une ligne reliant Greenock à Glasgow et une seconde ligne traversant la Clyde pour permettre de passer du sud au Nord.

Aberdeen


Avec ses 228420 habitants (2014), Aberdeen est la troisième ville la plus peuplée du Royaume d'Ecosse.

Si les hommes se sont implantés dès -8000 a.C, la ville ne devient importante qu'au Moyen-Age avec l'établissement d'une charte en 1179. La population augmente régulièrement passant de 3000 habitants en 1396 à 26992 habitants en 1801.

Elle dispose d'une gare la connectant avec toutes les îles britanniques mais également un aéroport international, l'aménagement d'un tel aéroport ayant été rendu obligatoire par le dévellopement de l'industrie pétrolière et la présence de nombreuses grandes compagnies.

Premier port d'Ecosse par le tonnage, elle à profité à plein de  la découverte des importants gisements pétroliers de mer du Nord en devenant à la fois un port de soutien pour l'exploitation pétrolière mais également en accueillant des raffineries, des dépôts pétroliers et des centres de recherche sur le pétrole, la pollution par hydrocarbure, les dérivés des produits pétroliers.

Pas étonnant dans ces conditions que cette ville, capitale régionale soit jumelée avec Clermont-Ferrand dont la fortune est liée en grande partie à la présence des usines Michelin.

Ville très riche, les prix de l'immobilier ont flambé, rendant cette ville peu accessible aux primo-accédants.

Sur le plan culturel, chaque année ont lieu à Braemar les Highlands Games alors que l'université d'Aberdeen fondée en 1495 est la troisième la plus ancienne d'Ecosse. Elle n'est cependant pas aussi prestigieuse que les universités de Glasgow et d'Edimbourg.


Château d'Aberdeen

Le principal monument de la ville est le somptueux château dit «Chateau de la Reine» en référence à Louise d'Ecosse, épouse du roi Henri II qui à la mort de son mari en 1918, s'y retira, refusant d'apparaitre en public jusqu'à sa mort en 1939.

Ce magnifique château construit par Charles IV _fondateur de la dynastie des Lorraine-Beaumont_ entre 1820 et 1825 l'à été dans un style unique que n'aurait pas renier un Louis II de Bavière.

Ce château appartient toujours à la famille royale. Si l'été, le roi Charles VI préfère la fraicheur de Balmoral, l'hiver le huitième monarque de la dynastie aime passer du temps à Aberdeen.

La ville est jumelée avec Bulawayo (Zimbawe), Clermont-Ferrand (France), Gomel (Bielorussie), Houston (Etats-Unis), Ratisbonne (Allemagne) et Stavanger (Norvège).

Enfin pour les amateurs de sport, le club de foot de la ville, l'Aberdeen Football Club à remporté en 1983 la Coupe des Coupes contre le Real Madrid, l'équipe écossaise étant à l'époque entrainée par un technicien appelé à un très grand avenir : Alex Ferguson.

Dundee

Dundee est arrosée par la rivière Tay

Cette ville du nord-est de l'Ecosse située à 100km au nord d'Edimbourg sur la rive nord de l'estuaire du Tay est la quatrième ville d'Ecosse avec ses 170000 habitants.

Site occupé depuis l'âge de fer, il connait un premier dévellopement avec les Pictes.

Elle profite à plein de la Révolution Industrielle notamment dans l'industrie textile et agro-alimentaire, Dundee étant également le principal port baleinier des îles britanniques.

Comme la ville à connu la prospérité grâce à l'industrie du jute, de la marmelade et du journalisme la ville de Dundee à été surnommée jute jam & journalism city.

Comme toutes les villes industrielles, Dundee à  connu une grave crise, de nombreuses usines fermant ce qui entraina une important émigration, la ville ayant perdu presque 40000 habitants en trente ans.

La situation s'est cependant redressée avec le dévellopement des centres de recherche dans les technologies de pointe notamment dans le domaine médical et celui des technologies de l'information et du divertissement.

Ville la plus écologique d'Ecosse, elle est jumelée avec Pittsburgh, la ville américaine ayant connu le même chemin que Dundee, passant d'une industrie lourde surpuissante à une économie tertiaire et nettement plus verte.

La ville est jumelée avec Orléans (1946), Wurtzbourg (1959), Zadar (1959), Alexandria (1974), Naplouse (1980) et Dubaï (2004).

Sur le plan politique, la ville est gérée par un conseil municipal de 29 membres actuellement dominé par les conservateurs, conseil élu pour six ans tout comme le mer (lord provost).

Au niveau des transports, on trouve un aéroport régional et deux gares. Les transports en commun s'appuient sur un réseau de bus dévellopé.

Dumfries


Cette ville du sud-ouest du pays est une ville modeste avec seulement 38000 habitants et doit essentiellement son importance à son statut de capitale régionale.

Sa modestie s'explique par le fait qu'elle est isolée de la conurbation Glasgow-Edimbourg (The Belt) par les South Upplands dont certains sommets culminent à plus de 800m d'altitude. Ses activités principales sont essentiellement l'industrie agro-alimentaire et le tourisme

Inverness


Peuplée de près de 60000 habitants, cette ville du nord-ouest de l'Ecosse est implantée au fond de la rivière Ness doit sa prospérité à la présence d'un port important et de l'une des deux grandes bases navales de la Royal Scotish Navy (l'autre étant Faslane sur la Clyde). C'est aussi une capitale régionale, celle de la région des Highlands.

Lochmaddy


Ville très modeste dont la présence dans cette rubrique tient au simple fait qu'elle est une capitale régionale, étendant son autorité sur les Hebrides.

Kirkwall


Peuplée de 8686 habitants, c'est la capitale régionale des Orcades

Lerwick


Peuplée de 7700 habitants, c'est la capitale régionale des Shetlands.

_________________
"Le patriote est celui qui aime son pays, le nationaliste est celui qui déteste les autres" (D. Likhatchev)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Charpentier
Enseigne de vaisseau 1ère classe
Enseigne de vaisseau 1ère classe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2501
Age : 71
Ville : Oberbronn
Emploi : retraité "actif"
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE 3.0   Ven 17 Nov 2017, 19:25

Bonsoir,
Il va p'têt y avoir un "petit" problème avec la marine "écossaise", car tout ce qui est militaire et qui flotte, dans le coin, est...anglais! La Royal Navy, même, si les gallois, les irlandais du Nord et les écossais y servent, est, historiquement, une propriété anglaise. Le pavillon réglementaire de la RN est explicite, croix rouge sur fond blanc (les armes de l'Angleterre) - avec un rappel Great Britain dans le coin supérieur gauche, c'est tout! -. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROYAUME D'ECOSSE 3.0   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROYAUME D'ECOSSE 3.0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anne PERRY (Royaume Uni/Ecosse)
» Peter MAY (Royaume-Uni/Ecosse)
» Robert Louis STEVENSON (Royaume-Uni/Ecosse)
» Dominic COOPER (Royaume-Uni/Ecosse)
» Janet MORGAN (Royaume-Uni/Ecosse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Les Marines Imaginaires-
Sauter vers: