AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Jeu 06 Juil 2017, 15:46

Ce post à pour vocation de recevoir des photos de paquebots armés en guerre, ou prises au cours des hostilités.  
-paquebots français réquisitionnés en 1940:


Le paquebot Aramis armé en croiseur auxiliaire en 1939 sous le sigle X01 saisi par les japonais à Saigon le 1er août 1940 il prend le nom de Teila Maru, il est torpillé par le sous-marin US SS269 Rasher le 18 août 1944.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Jeu 06 Juil 2017, 16:01

Le paquebot X10 Colombie


Le paquebot Colombie est réquisitionné en 1939, il prend la marque X10; le X10 Colombie est utilisé comme transport de troupes durant la campagne de Norvège en avril 1949; déréquisitionné une première fois à Toulon le 7 septembre 1940, il est utilisé pour le rapatriement des français de Syrie en 1941; en 1944 il est réquisitionné par les Etats Unis et devient navire hopital de l'US Army sous le nom de Aleda E Lutz; il est restitué à la Compagnie Générale Transatlantique en avril 1946, et reprend sa place sur la ligne des Antilles après refonte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Jeu 06 Juil 2017, 16:29

Navire hopital X47 Sphinx  



Le Shinx: paquebot des Messageries Maritimes;réquisitionné le 25 septembre 1915 à son entrée en service , armé comme navire hôpital affecté en Méditerranée; 9 février 1918 rendu aux Messageries Maritimes; 1939 réquisitionné, armé comme croiseur auxiliaire X 47; avril 1940 : campagne de Norvège (Scapa Flow, Shetlands);3juillet 1940 le Shinx sur le dock à Oran lors de l’attaque de Mers el Kébir, puis remis à flot pour pouvoir accueillir les blessés de la bataille; 25 septembre 1940 : de Liverpool à Toulon avec 1 483 blessés de Dunkerque; 1941: Syrie, Liban; 19 mai 1943 déréquisitionné; 25 mai 1943: livré aux Allemands, puis armé par les Italiens sous le nom de Subiaco; 5 janvier 1944: coulé à Gênes par un raid de l’US Air Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warburton
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11663
Age : 70
Ville : paris
Emploi : antimythes
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Jeu 06 Juil 2017, 20:13

un superbe sujet; assez méconnu.
même si ces navires n'ont pas joué un rôle aussi important que celui que l'ont attendait d'eux.
des missions ingrates, mais quelques beaux exploits.
une page non négligeables de l'histoire navale.
nous avons certainement beaucoup à apprendre à leur sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Ven 07 Juil 2017, 15:40

Le paquebot X03 Ville d'Alger


Le transport de troupes X03 Ville d'Alger en route vers la Norvège en avril 1940

Le Ville d'Alger est mis en service en septembre 1935. À L’époque, il possède deux cheminées, la cheminée arrière étant factice.Il est réquisitionné au début de 1940 pour participer à l’expédition de Norvège, comme transport de troupes.
D'abord utilisé pour rapatrier les évacués de Dunkerque en juin 1940, il transporte ensuite une partie du stock d’or de la Banque de France de Brest à Casablanca et Dakar ; puis est désarmé à Dakar.
Le Ville d'Alger est saisi par les Allemands en janvier 1943, Il est incendié et sabordé par les troupes allemandes en retraite en août 1944.
Il est renfloué en février 1945 puis complètement reconstruit.
Il est vendu en avril 1966 à l’armateur grec Typaldos. Il est démoli à La Spezia, en Italie, en 1969.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takagi
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3457
Age : 37
Ville : Saint-Cannat (13)
Emploi : Oui
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Sam 08 Juil 2017, 02:15

Je me permets de rajouter quelques photos de l’ARAMIS devenu TEIA MARU.

Converti en croiseur auxiliaire X01 en 1939, le paquebot ARAMIS des Messageries Maritimes est démilitarisé à Saigon après l’armistice de Compiègne en 1940. Ne pouvant pas rentrer en métropole, il reste à Saigon où il sert de caserne flottante.


L'ARAMIS à Saigon en janvier 1942 ; il sert de caserne flottante à des artilleurs.

Le 12 avril 1942, il y est saisi par les Japonais qui le rebaptisent TEIA MARU (帝亜丸). En juin, il rentre au Japon sous son nouveau pavillon avec 569 prisonniers de guerre et 4697 tonnes de fret. Le chantier naval Mitsubishi de Yokohama le met au standard des navires auxiliaires de la Marine Impériale et effectue des travaux de remise en état. Cet arrêt technique s’achève le 20 novembre 1942. Le TEIA MARU est officiellement devenu un navire-hôpital. Sa capacité d’emport (1045 passagers en première, deuxième, troisième et quatrième classes) est augmentée en réaménageant les cabines et une partie des communs.

Le 14 septembre 1943, il quitte Yokohama avec 80 ressortissants américains internés au Japon en décembre 1941. Environ 975 autres expatriés internés embarquent à Shanghai le 19 septembre, puis 24 à Hong-Kong le 23 septembre, 130 à San Fernando (Philippines) le 26 septembre, 27 à Saigon le 30 septembre et quelques derniers à Singapour le 30 septembre. La mission du TEIA MARU est de gagner Goa en Inde pour y échanger ses 1525 passagers : 1270 Américains, 120 Canadiens, 15 Chiliens et quelques Britanniques, Panaméens, Espagnols, Portugais, Cubains, Argentins et autres ressortissants de pays d’Amérique du Sud. Ce sont des prêtres, des religieuses, des missionnaires protestants, des hommes d’affaires et leurs familles pris au Japon ou dans les zones occupées. Le 15 octobre 1943, le TEIA MARU arrive à Mormugao près de Goa. Il y débarque ses passagers et embarque en échange 1340 expatriés japonais et membres de leurs familles internés par les Alliés en 1941-42 et amenés là par le paquebot suédois GRIPSHOLM. Le 21 octobre, le TEIA MARU repart pour Yokohama qu’il touche le 14 novembre. C’est à l’occasion de cet échange de prisonniers que les quatre photos ci-dessous ont été prises à Goa.




Sur cette photo, on voit le GRIPSHOLM devant le TEIA MARU




Il fait ensuite partie du convoi Hi-41à destination de Singapour en février 1944, puis du Hi-48 qui rentre au Japon en mars. Il retourne à Singapour avec le Hi-63 en mai 1944, puis en repart en juin (hors convoi) avec un millier de prisonniers de guerre australiens, britanniques et néerlandais survivants du chantier de la ligne de chemin de fer entre la Thaïlande et la Birmanie et qui doivent être internés dans plusieurs camps de la région de Fukuoka (Kyūshū). C’est sa dernière mission de navire-hôpital de rapatriement. En préparation de l’attaque américaine, le TEIA MARU repart avec le convoi Hi-71 pour acheminer des renforts aux Philippines. Le convoi quitte Mako dans les Pescadores le 17 août. Dans la nuit du 18 au 19, le TEIA MARU est torpillé et coulé par des sous-marins américains par 18°16’N et 120°21’E, entraînant la mort de 2665 passagers et membres d’équipage.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Sam 08 Juil 2017, 14:20

Le paquebot X04 Koutoubia


Le croiseur auxiliaire X04 Koutoubia au départ vers la Norvège en mai 1940; à Greenock il est renvoyé en France!

Le Koutoubia est attaqué le 21 septembre 1937 sans dommage par un avion au large des côtes espagnoles.
Le 7 septembre 1939, il est réquisitionné par la marine Nationale et armé en croiseur auxiliaire, il est affecté à la 3ème DCX (Division de Croiseurs auxiliaires),mis aux ordres d'Amiral Sud pour des missions de transports, d'escortes ou de patrouilles.
Le 14 novembre 1939 il capture le cargo allemand Trifels.
Le 8 mai 1940 il appareille de Brest pour Greenock au sein du convoi FP 5 destiné à la campagne de Norvège - Ce convoi ne sera jamais envoyé en Norvège; le 5 septembre il est décommissionné et rendu au commerce.
Il rapatrie des troupes de Syrie en août et septembre 1941
13 novembre 1942 il est attaqué, incendié puis coulé par la Luftwaffe dans le port de Bougie (Algérie)  
Le 13 janvier 1945 il est remis à flot - Après des réparations sommaires,le Koutoubia regagne Marseille et est restitué à la compagnie Paquet; le 23 août 1946 il est remis en service; il est refondu en 1950; en 1961 il prend le nom de Phocée; il est condamné en 1963.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Dim 09 Juil 2017, 09:03

Le croiseur auxiliaire X05 Ville d'Oran


Le croiseur auxiliaire X05 Ville d'Oran

Le Ville d'Oran est mis en service en octobre 1936.
En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, le Ville d'Oran est réquisitionné, il est alors transformé en croiseur auxiliaire, camouflé et armé de plusieurs canons de 105 et de mitrailleuses de 13,2. Il est affecté à la 1re division de croiseurs auxiliaires.
Durant la drôle de guerre, il effectue des patrouilles en mer Méditerranée.  il est intégré à la force Z et participe au transport du corps expéditionnaire français en Scandinavie sous le nom X05. Le 12 avril 1940, il embarque, à Brest, les chasseurs alpins du 13e bataillon de chasseurs alpins et après une escale à Greenock, en Écosse, il atteint Namsos le 19 avril ou il est endommagé, avec l'Émile Bertin, lors d'une attaque aérienne dans le Namsenfjord .

Revenu en France, il fait partie de la flottille, composée des cinq paquebots et cargos, chargée de transporter l'or français, polonais et belge afin de mettre ces réserves hors de France, à l'abri des envahisseurs allemands il atteint Dakar le 28 juin.
Après l'armistice, il est envoyé à Marseille et reprend son service de liaison entre Marseille et l'Algérie de mai à septembre 1941 date à laquelle il est désarmé, à Alger.

Fin 1942, le Ville d'Oran est réarmé et utilisé comme transport de troupe lors de l'opération Husky. Il est vendu en 1965 à un armateur grec et rebaptisé Mount Olympos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Lun 10 Juil 2017, 11:32

Le croiseur auxiliaire X12 Chella


le paquebot Chella est lancé à La Seyne par les Forges et chantiers de la Méditerranée en 1934 et mis en service l'année suivante par la Compagnie Paquet sur la ligne Marseille-Casablanca.


Le croiseur auxiliaire X12 Chella en feu à Marseille le 2 juin 1940 (remarquez son camouflage original)

Depuis le mois de mai 1940, le territoire français subit les assauts terrestres et aériens des forces du IIIème Reich. En ce matin du 2 juin, c'est au tour de Marseille de trembler. La Luftwaffe s'attaque  au grand port méditerranéen. Le Chella, devenu croiseur auxiliaire X 12, est à quai, pour embarquer des troupes. Dès les premières vagues de bombardement, le navire est touché par les bombes et pend feu. Le risque d'explosion est énorme car les soutes de Chella sont remplies de munitions; cinq remorqueurs et leurs équipages le hâlent afin de tenter d'éviter le drame en plein bassin. Mais, à peine sorti du bassin, le paquebot est le siège d'explosions et devient un énorme brasier flottant. Pour hâter sa fin, il faut le couler au plus vite. C'est au Cyrnos, de la compagnie Fraissinet, devenu lui aussi croiseur auxiliaire, que l'on fait appel. Une quarantaine de tirs seront nécessaires pour le couler. Sa coque restera visible jusqu'à son démantèlement sur place en 1954.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Mar 11 Juil 2017, 08:42

Le paquebot Djenne


Le transport de troupes Djenne  en 1940


Dès 1931, Djenné et son sister-ship Koutoubia font la ligne Marseille, Tanger, Casablanca.
Au début de la Seconde Guerre mondiale, Djenné est réquisitionné, la transformation prévue en croiseur auxiliaire sous le numéro X13 est abandonnée, et il est utilisé comme transport de troupes. Le 18 avril 1940, il appareille de Brest vers la Norvège dans le convoi FP2 avec à son bord la 27e demi-brigade de chasseurs alpins. En septembre 1941, il rapatrie des troupes françaises de Syrie. En février 1943, Djenné est saisi par les Allemands suite aux accords Laval/Kaufmann. Le 17 octobre 1943, il appareille de Marseille pour Oran pour un échange de prisonniers. Le 25 octobre, nouvel échange de prisonniers à Barcelone. Le 10 novembre, il est restitué à l'Etat français avant d'être sabordé par les Allemands le 26 août 1944, à quai dans le port de Marseille. Il sera renfloué le 26 août 1946 et remis en service le 7 août 1948; il est démoli en mai 1966.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Mer 12 Juil 2017, 07:43

Le paquebot Cyrnos ; une carrière mouvementée:

Le paquebot Cyrnos est construit à Brême en Allemagne en 1929 au titre des réparations de la Premier guerre mondiale, il est doté d'une étrave Maier; il est mis en  gérance par l’Etat auprès de la compagnie Fraissinet et affecté à la ligne de Corse.


Le Cyrnos avant guerre, remarquez l'étrave Maier

En 1939 il est réquisitionné et devient le patrouilleur auxiliaire P2, il est alors armé de 5 x 100 mm et de 6 mitrailleuses; il est rendu à la Cie Fraissinet en août 1940; le 7 janvier 1943 il est saisi par les allemands à Marseille et devient l'escorteur rapide SG13 de la Kriegsmarine le 1er mai 1943; il est armé par les allemands de 3 x 105 mm; 4 x 37 mm; 16 x 20 mm; il est affecté à la 3ém flottille d'escorte; le 11 juillet 1943 il est endommagé par un torpille lancée par des avions britanniques au sud de Naples; il est ramené à la Ciotat ou il entre en réparation et il est décidé de le transformer en mouilleur de mines; il devient le M6063.


Le M6063 ex SG13 ex Cyrnos sous pavillon allemand; remarquez les nombreuses transformations dont les canons de 105 mm aux extrémités; les ouvertures à l'arrière pour le mouillage des mines

Le 21 août 1944 il est sabordé par les allemands à Marseille alors que sa transformation n'était pas totalement achevée; il est renfloué en 1945 et entre en refonte.


Le Cyrnos en cours de refonte en 1946 à Marseille, il s'agit de réparer les dégâts, supprimer les transformations allemandes, et en refaire un paquebot apte à  reprendre son poste sur la ligne de Corse

En mai 1948, alors que les travaux s'achevaient, le Cyrnos coule à la Ciotat au cours d'une violente tempête; renfloué il est remis en gérance à la Compagnie Générale Transatlantique, nouveau titulaire de la ligne de Corse; il est démoli en novembre 1966 à la Seyne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Jeu 13 Juil 2017, 14:35

Le paquebot Ville d'Ajaccio


Le Ville d'Ajaccio

Le paquebot Ville d'Ajaccio est construit aux Chantiers et Ateliers de Provence à Port de Bouc en 1929 pour la ligne de Corse alors assurée par la Compagnie Fraissinet.


Le P4 Ville d'Ajaccio

En 1939 le Ville d'Ajaccio  est réquisitionné et devient le patrouilleur auxiliaire P4, il est armé de 5 x 100 mm; et 2 mitrailleuses; il est déréquisitionné en novembre 1940; à la libération le Ville d'Ajaccio est le premier paquebot remis en service sur la ligne de Corse; par convention de 1948 avec l’État, la Compagnie Générale Transatlantique remplaçant la Compagnie Fraissinet comme titulaire de la ligne de Corse, le Ville d'Ajaccio est mis en gérance auprès de la Compagnie Générale Transatlantique; il est rayé en 1960 remplacé par le Car Ferry Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Ven 14 Juil 2017, 15:12

Le paquebot Sampiero Corso, a lui aussi une carrière mouvementée

Le paquebot Sampiero Corso est lancé le 10 novembre 1935 aux chantiers de Provence à Port de Bouc pour la ligne de Corse alors assurée par la Compagnie Fraissinet; il effectue son premier voyage le 22 mai 1936.


Le Sampiero Corso avant guerre

En 1939 le Sampiero Corso est réquisitionné et devient le patrouilleur auxiliaire P8, il est armé de 5x 100 mm; et 6 mitrailleuses; il est déréquisionné en octobre 1940. Le 17 janvier 1943 il est saisi par la Kriegsmarine et transformé en navire anti aérien sous ma marque SG6 .


Le SG6 ex Sampiero Corso sabordé en 1944 à l'entrée du port de Cassis

Le 22 juin 1944 le SG6 ex Sampiero Corso est sabordé par les allemands à l'entrée du port de Cassis; il est renfloué le 14 décembre 1945; par convention de 1948 avec l’État, la Compagnie Générale Transatlantique remplaçant la Compagnie Fraissinet comme titulaire de la ligne de Corse, le Sampiero Corso est mis en gérance auprès de la Compagnie Générale Transatlantique.


Le Sampiero Corso après la refonte de 1948 à 1951


Le Sampiero Corso entre en refonte aux chantiers de Provence il effectue son premier voyage après refonte le 27 juin 1951; il est retiré de la ligne de Corse en 1966 et vendu en avril 1967 à une compagnie du Panama et prend le nom de Fortune Mariner; il est démoli à Hong Kong en octobre 1968.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Dim 16 Juil 2017, 15:12

Le paquebot Cap Corse


Le Cap Corse avant guerre

Le Cap Corse est un paquebot mixte construit dans les chantiers de Bretagne à Nantes en 1929 pour la ligne de Corse alors assurée par la Compagnie Fraissinet; en 1939 il est réquisitionné et devient le patrouilleur auxiliaire P5, il est armé de 5 x 100 mm; et 6 mitrailleuses; il est déréquisionné en octobre 1940; il est saisi par les allemands en  janvier 1943 mais laissé à la disposition du gouvernement de Vichy pour assurer la liaison Marseille- Corse sous contrôle allemand; le 21 août 1944 il est saisi par les allemands et est sabordé à l'entrée du vieux port de Marseille pour le bloquer; il est démoli sur place.


Le Cap Corse sabordé en août 1944 devant l'entée du vieux port de Marseille(1)

(1) En août 1944 les allemands afin d’ empêcher les alliés d'utiliser les ports de la Méditerranée pour leur débarquement les ont bloqués en coulant dans les passes les paquebots et cargos qu'ils avaient sous leur contrôle.  


Voici a titre d'exemple l'entrée du port de Cassis bloqué par les épaves du Sampiero Corso que nous avons déjà vu et du Président Dal Piaz (à droite)


Un autre exemple le renflouement en 1947 du paquebot Kairouan construit aux chantiers de La Seyne, lancé en 1942, il a été coulé par les allemands dans la passe de Toulon pour tenter d'en interdire l’accès aux grands batiments; le Kairouan renfloué sera mis en service en 1950.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Lun 17 Juil 2017, 11:27

Croiseur auxiliaire X6 El Mansour


L'El Mansour dans son état d'origine  

Le paquebot El  Mansour est construit aux Forges et chantiers de la Méditerranée à la  Seyne pour la Compagnie de Navigation Mixte, ligne Port Vendres vers l'Algérie et la Tunisie; il est lancé le 22 octobre 1932; il entre en service en 1933; en 1937 il perd sa cheminée arrière.


Le croiseur auxiliaire X6 El Mansour en 1940

En 1939 l'El Mansour devient croiseur auxiliaire, matricule X6; armement: 7 x 138 mm; 2 x 75 mm; 4 x 13,2mm; en avril 1940 il sert de transport de troupes vers la Norvège au sein du convoi FP1; en juin 1940, transport l'or de la Banque de France vers Dakar; en septembre 1940 il participe à l'opération Menace (tentative de ralliement du Sénégal); le 18 novembre 1940 il est déréquisitionné.  
Cédé aux Allemands suite aux accords Laval/Kaufmann en janvier 1943 - Transféré aux Italiens. Le 20 août 1944 il est sabordé dans le port de Marseille; il est renfloué le 15 novembre 1945; en novembre 1946 il est réparé à la Ciotat; en septembre 1948 il est remis en service sur la ligne Port Vendres-Alger.


Le Maine ex El Mansour en 1964 batiment base du CEP

En octobre 1963 l'El Mansour est vendu à la Marine Nationale, il est aménagé en bâtiment base du CEP sous le nom de Maine;  il est condamné le 7 janvier 1974; il est coulé comme cible le 3 avril 1974.


Dernière édition par NIALA le Mer 19 Juil 2017, 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Mar 18 Juil 2017, 14:32

Le croiseur auxiliaire X17 El Djezair


L'El Djezair avait lui aussi deux cheminées à l'origine  

L'El Djezair était semblable à l'El Mansour; il est construit aux Forges et chantiers de la Méditerranée à la  Seyne pour la Compagnie de Navigation Mixte, ligne Port Vendres vers l'Algérie et la Tunisie; il est lancé le 4 novembre 1933; il entre en service en 1934; en 1937 il perd sa cheminée arrière; en 1939 il devient croiseur auxiliaire, matricule X17; armement: 7 x 138 mm; 2 x 75 mm; 4 x 13,2mm.


El Djezair quittant Brest pour la Norvège en avril 1940


Tableau de Roger Chapelet peintre de la Marine montrant la 1er division de croiseurs auxiliaires en ligne de file se dirigeant vers la Norvège escortés par des contre-torpilleurs; l'El Kantara au premier plan, puis l'El Mansour et l'El Djezair. navire amiral est en tête.     

En avril 1940 il devient navire-amiral de la 1er division de croiseurs auxiliaires qui comprend aussi les El Mansour et El Kantara ces trois navires ont donc la même histoire jusqu'en 1943: transport de troupes vers la Norvège au sein du convoi FP1; en juin 1940 transport l'or de la Banque de France vers Dakar;  le 18 novembre 1940 il est déréquisitionné.  
Cédé aux Allemands suite aux accords Laval/Kaufmann en janvier 1943 - Transféré aux Italiens; repris par les allemands le 20 octobre 1943; l'El Djezair est désarmé dans l’étang de Thau il coule lors d'un bombardement de la RAF le 25 juin 1944.


L'épave de l'El Djezair renflouée, seule ses machines et les auxiliaires seront récupérées, la coque est démolie en 1950.


L'El Djezair est renfloué en 1945, il est irrécupérable sauf ses machines et auxiliaires qui furent installés dans un nouvel El Djezair II en construction; l'El Djezair a été démolie en 1950 en Italie .


Dernière édition par NIALA le Mer 19 Juil 2017, 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Mer 19 Juil 2017, 13:13

Le croiseur auxiliaire X16 El Kantara


El Kantara avant guerre, contrairement aux des autres "EL" il a conservé ses deux cheminées

L'El Kantara était le premier construit de la série, il différait un peu des El Djezair et El Mansour; il est construit en Grande Bretagne  chez Swan Hunter à Newcastle on Tyne pour la Compagnie de Navigation Mixte, ligne Port Vendres vers l'Algérie et la Tunisie; il est lancé le 8 février 1932; il entre en service en mai 1932.


X16 El Kantara en route vers la Norvège en avril 1940; au premier plan le contre-torpilleur Epervier faisant partie de l'escorte des croiseurs auxiliaires

En 1939 El Kantara devient croiseur auxiliaire, matricule X16 armement: 7 x 138 mm; 2 x 75 mm; 4 x 13,2 mm; affecté à la 1er division de croiseurs auxiliaires qui comprend aussi les El Mansour et El Djezair ces trois navires ont donc la même histoire jusqu'en 1943: transport de troupes vers la Norvège au sein du convoi FP1; en juin 1940 transport l'or de la Banque de France vers Dakar;  le 18 novembre 1940 il est déréquisitionné; rendu à sa compagnie il ne peut être exploité faute de carburant.  
Cédé aux Allemands suite aux accords Laval/Kaufmann en janvier 1943 - Transféré aux Italiens, il prend le nom de Aquino; il est coulé le 23 avril 1943 alors que naviguant en convoi de Livourne vers la Tunisie il est bombardé et incendié dans le canal de Sicile par des B17 de l'USAF.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Ven 21 Juil 2017, 15:37

CAP DES PALMES croiseur auxiliaire FNFL

Parmi les meilleurs navires pour servir de croiseur auxiliaire outre les petits paquebots rapides, on trouve les bananiers car ce sont eux aussi des navires rapides et le plus souvent modernes.

Voici un de ceux qui ont eu une histoire pas banale: le Cap des Palmes c'est le seul croiseur auxiliaire armé par les F.N.F.L.

Le Cap des Palmes est un bananier lancé le 10 août 1935 à Helsingor au Danemark, armé par la compagnie Fraissinet; depuis le début de la guerre il navigue au commerce; il est armé seulement de 2 x 90 mm; il est saisi par les britanniques et les FNFL le 9 novembre 1940 à Libreville où il avait été envoyé en mission par le régime de Vichy; les FNFL désirent en faire un croiseur auxiliaire contre l'avis des Alliés qui n'en voyaient pas l'utilité; les britanniques n'ont pas d'armement disponible et les américains encore neutres ne veulent pas se mettre mal avec Vichy; il est réarmé tant bien que mal par les FNFL malgré la mauvaise volonté des Alliés.


Le Cap des Palmes camouflé


Le Cap des Palmes est envoyé dans le Pacifique Sud pour escorter des convois en septembre 1941; en février 1942 on installe 2 x 152 mm à Sydney en Australie; il est basé en Nouvelle-Calédonie; le Cap des Palmes reçoit à San Francisco de novembre 1942 à février 1943, un armement de: 2 x 152 mm; 1 x 76 mm; 6 x 20 mm; 6 TLT et devient enfin un véritable croiseur auxiliaire; il retourne ensuite dans le Pacifique aux côtés du Savorgnan-de-Brazza. Il rentre à Toulon en septembre 1945, il est utilisé comme transport.


Le Cap des Palmes le 12 février 1946 à Toulon, il est alors utilisé comme transport


Le Cap des Palmes est rendu à son armateur en 1947; il est vendu au Maroc en janvier 1957 et rebaptisé Banora; il est démoli en 1961.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Sam 22 Juil 2017, 15:16

Le croiseur auxiliaire X7 Victor Schoelcher/Bougainville

Le Victor Schoelcher est un bananier construit aux Forges et chantiers de la Méditerranée à La Seyne, il est lancé le 25 février 1938 pour le compte du Ministère de la Marine Marchande; il est donné en gérance à la S.G.T.M. son sister-ship le Charles Plumier est donné en gérance à la Compagnie Générale Transatlantique. Ils étaient alors les plus grands bananiers français en service.
Le Victor Schoelcher sert sur la ligne des Antilles; en avril 1939 la gérance du Victor Schoelcher passe à la Compagnie Fraissinet.


Le croiseur auxiliaire X7 Victor Schoelcher en 1940

Le Victor Schoelcher est réquisitionné le 28 septembre 1939 au Havre pour être transformé en croiseur auxiliaire sous le numéro X7; il est armé de 7 x 138mm; 2 x 75mm; 2 x 37mm; 2 mitrailleuses; il est affecté à la 4ém division de croiseurs auxiliaires jusqu'au 12 octobre 1940; en avril 1941 il est déréquisitionné et reprend une activité commerciale.
Fin 1941 il est a nouveau réquisitionné et rebaptisé Bougainville le 30 novembre 1941 en l'honneur de l'aviso colonial Bougainville coulé le 9 novembre 1940 par le Savorgnan de Brazza.(http://forummarine.forumactif.com/t6907-le-combat-fratricide-du-9-novembre-1940).
Le Bougainville ex Victor Schoelcher rallie Djibouti, il force le blocus britannique pour ravitailler Madagascar; mouillé à Diego Suarez, le Bougainville et torpillé et coulé par des avions britanniques le 6 mai 1942 lors de l'attaque des anglais contre Madagascar (opération Ironclad).


L'épave du Bougainville ex Victor Schoelcher à Diego Suarez


Plaque en l'honneur du Capitaine de vaisseau Marcel Fontaine commandant du Bougainville mort en héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Bougainville   Sam 22 Juil 2017, 15:50

Le Bougainville (suite)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Sam 22 Juil 2017, 17:32

JLM!!prise par mes soins il y à ...... 51 ans!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DahliaBleue
Amiral
Amiral
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10285
Age : 35
Ville : Au septième Ciel… sous la dunette
Emploi : Passagère du Vent
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Sam 22 Juil 2017, 22:37

moi-même a écrit:
Le Bougainville (suite)
Bernard P. A. a écrit:
JLM !! prise par mes soins il y a…… 51 ans !! : shock: : marinsimspon:
Heureuse d'avoir provoqué la réaction de l'Hamiral ! salut
Mais alors… serions-nous là en présence d'un cas d'usurpation caractérisée ? Ce "Michel Sirot" qui prétendait (je ne sais plus sur quel site) être l'auteur de la photo, ne serait donc qu'un usurpateur ! Et qui se trompe d'année (1964 au lieu de 1966) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard P. A.
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7796
Age : 74
Ville : près de Toulouse
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Sam 22 Juil 2017, 23:14

en effet Michel Sirot était bien à Diego,mais en 1964!sur le "Lapin Rouge"(Lapérouse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Dim 23 Juil 2017, 22:26

Le croiseur auxiliaire X11 Charles Plumier/HMS Largs

Le Charles Plumier était un bananier construit aux Ateliers de Provence à Port de Bouc, il est lancé le 25 février 1938 pour le compte du Ministère de la Marine Marchande; il est donné en gérance à la Compagnie Générale Armements Maritimes. Ils étaient alors avec son sister-ship le Victor Schoelcher que nous avons vu, les plus grands bananiers français en service.



Le bananier Charles Plumier

Le Charles Plumier est réquisitionné le 3 septembre 1939 pour être transformé en croiseur auxiliaire sous le numéro X11; il est armé de 7 x 150 mm; 2 x 75 mm; 2 x 37 mm; 2 mitrailleuses; il est affecté à la 4ém division de croiseurs auxiliaires jusqu'au 22 octobre 1940; le 22 novembre 1940 il est capturé à Gibraltar par le destroyer HMS Faulknor; il est intégré à la Royal Navy sous le nom de HMS Largs


Le Largs ex Charles Plumier le 7 janvier 1941 à Greenock (remarquez le Pasteur en arrière plan)

Le Largs ex Charles Plumier et aménagé en Océan Boarding Vessel en mai 1941; armement 2 x 152 mm; 1 x 76 mm; 6 x 20 mm; il entre en service dans la Royal Navy en novembre 1941; puis en 1943 il devient navire de commandement pour opérations amphibies; nouvel armement: 1 x 76 mm; 2 x 40 mm; 14 x 20 mm; il participe à l'opération Torch, débarquement en Afrique du Nord; Husky, débarquement en Sicile; Overlord, débarquement en Normandie, il est posté  devant Sword beach; en 1945 il est envoyé dans le Pacifique; il est rendu à la France le 30 novembre 1945 et reprend son nom de Charles Plumier.


Le cargo-mixte Charles Plumier, des locaux pour 54 passagers +324 en entrepont ont été aménagés

En 1948 le Charles Plumier est acquis par la Compagnie Générale Transatlantique et transformé en cargo mixte sur la ligne Bordeaux Casablanca; il est vendu à la Grèce en 1964 et prend le nom de Pleias; il est démoli en 1968 à Vado en Italie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NIALA
Amiral
Amiral
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15489
Age : 74
Ville : MENTON
Emploi : RETRAITE
Date d'inscription : 12/07/2012

MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   Mar 25 Juil 2017, 13:57

Le croiseur auxiliaire X19 Barfleur

Le Barfleur était un bananier de la Compagnie Générale Transatlantique lancé le 2 juin1938 au chantier Burmeister & Wain de Copenhague au Danemark; il appartenait à une série comprenant aussi Maurienne, Quercy et Esterel; ces bananiers commandés par des armateurs norvégiens ont été achetés sur cale.



Le croiseur auxiliaire X19 Barfleur en 1942


Le Barfleur est réquisitionné le 17 novembre 1939 à Saint Nazaire; il prend le numéro X19; il est armé de 7 x 150 mm; 2 x 75 mm; 4 x 37 mm; il est affecté à la 4ém DCX. Basé aux Antilles, il gagne Fort de France; il se rallie au Général de Gaulle le 14 juillet 1943; en octobre 1943 il quitte la Martinique pour Casablanca; l'armement est alors modifié: 2 x 150 mm; 2 x 75 mm; 6 x 20 mm; 4x 13,2 mm; dès décembre 1943 il emmène des renforts en Corse.


Le transport X2 Barfleur en 1944, il n'a gardé que les deux canons de 152 mm aux extrémités

Le Barfleur est reclassé transport matricule X2 en 1944; il participe au débarquement en Provence le 15 août 1944; il effectue ensuite des transports en Afrique du Nord jusqu'à la fin de la guerre; début 1946 il quitte Toulon pour Saigon et participe à l'opération Ben Tré en mars 1946 à Haiphong avant de regagner la métropole; il est déréquisitionné le 15 juillet 1946 et rendu à la Compagnie Générale Transatlantique; il reprend son service commercial le 28 mai 1947; il est vendu en 1955 et prend le nom de Boswell; il change plusieurs fois de nom; Crome en 1959/1960; Roman Star en 1960/1961; Bede en 1961/1964; Victoria Elena en 1964/1967 qui est détruit par un incendie survenu le 16 janvier 1967, l'épave est démolie à La Spezia en Italie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les paquebots armés en guerre et les croiseurs auxiliaires:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chaloupe armée en guerre de Yves
» La chaloupe armée en guerre
» La Guerre de l'Anneau, supplément pour BoFA
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE AOBA
» Chaloupe armée en Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marine forum :: Divers :: Rubrique Photos-
Sauter vers: